Les conséquences d’une fonte de l’Antarctique sont alarmantes

C’est en analysant les sédiments géologiques marins de la côte ouest de la Nouvelle-Zélande, ainsi que les particules qui ont voyagé par les courants, que des chercheurs de l’université Victoria, en Australie, en sont venu à une conclusion plutôt alarmante. En effet, si la fonte du Groenland ferait augmenter le niveau de la mer de 5 mètres, celle de l’Antarctique le ferait passer à 25 mètres. Il s’agit donc d’une hausse de 20 mètres seulement à cause de ce continent de glace.

Une histoire qui pourrait se répéter

Ces sédiments analysés ont permis de remonter à un épisode de réchauffement planétaire antérieur, qui s’est déroulé au Pliocène, il y a de cela 3 millions d’années. À ce moment, il y avait pratiquement la même quantité de CO2 dans l’atmosphère qu’on en trouve aujourd’hui, soit environ 400 ppm. Cela dit, la température de notre planète était entre 2 et 3 °C plus élevée qu’à notre époque. Au Pliocène, l’Antarctique avait effectivement fondu et fait grimper le niveau de la mer de 20 mètres, alors que la fonte des glaces du Groenland en avait ajouté cinq, pour un total de 25 mètres. Selon Georgia Grant, chercheure à l’université Victoria, il est important d’atteindre les cibles fixées par l’accord de Paris. Si les températures globales augmentent de plus de 2 °C, la situation vécue au Pliocène pourrait survenir à nouveau.

Les conséquences d’une telle hausse

On se souviendra de la fameuse découverte par la NASA d’un énorme point chaud sous la banquise Antartique qui s’est révélé être un immense lac de lave…suite à une forte éruption volcanique.

Une hausse du niveau de la mer de 25 mètres est énorme et aurait des conséquences mondiales, bien entendu. Selon les prédictions de l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique, la NOAA, une telle augmentation inonderait plusieurs villes en importance, dont Copenhague, le Caire, Bangkok et Rio de Janeiro, mais aussi des pays entiers comme les Pays-Bas. Si un tel scénario survenait, ce serait dans plusieurs années, c’est-à-dire au-delà de 2200. Au Canada, les Maritimes seraient les principales victimes de la montée des eaux, surtout l’Île-du-Prince-Édouard. Au Québec, ce sont les villes côtières du fleuve Saint-Laurent qui sont à risque. Le Lac-Saint-Pierre devrait absorber une bonne quantitée d’eau, ce qui engloutirait Trois-Rivières, Sorel-Tracy et les villes voisines. Le sud et l’est de l’île de Montréal ainsi que les Îles-de-la-Madeleine seraient aussi sous les eaux.

 

 

 

New York sera complètement sous l’eau.

 

 

Publicités

2 commentaires sur “Les conséquences d’une fonte de l’Antarctique sont alarmantes

  1. il y a 3 millions d’années, et nos chercheurs échafaudent des pronostics…bravo ! et extrapole leur vérités…chapeau !!!
    mon avis :
    Comme certain le savent, nous vivons sur un mensonge depuis plus de 500 ans, tout ou presque ce qui se rapporte à notre planète n’est pas la vérité, aussi quant on parle du pole sud, on oublie que l’Amiral Richard Byrd là traversé en avion, et a découvert juste derrière un continent inconnu et inhabité.
    une vérité plus tangible serrait que notre planète est beaucoup plus vaste, avec d’autres continents cachés , derrière le mur de glace, ( pole sud) ainsi que d’autres océans en liaison ( sous banquise) avec nos océans connus. C’est pour cela que certains ont parlé de la « terre plate » car on ne peu pas courber l’eau , qui est l’étalon de niveau, et les océans sont donc de niveau , avec les mers « ouvertes »…la présence de ces continents est bien sur invérifiable dans l’état, seul nos hauts dirigeants y ont accès , une élite qui les utilisent à leur fin.
    Quant au réchauffement , il est naturel, et cyclique, et nos dirigeants veulent nous faire croire que l’homme en est responsable, et ainsi de nouvelles taxes viendrons « racketer » les peuples…
    Je suis le seul responsable de mes dires , je pense que le niveau des eaux peu monter, mais pas dans les proportions alarmistes de nos chercheurs, en dehors bien sur, d’un autre déluge .
    merci de m’avoir lu, et bonnes recherches.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.