Votre type d’intelligence …vous la connaissez?

Il n’existe pas qu’un seul type d’intelligence. Les déceler et les connaître permet, dans son milieu professionnel, de mieux comprendre et communiquer avec ses collaborateurs.

Dans leurs équipes, les managers peuvent être entourés de personnalités très variées, tant dans leur caractère que dans leur type d’intelligence. Peu enseignés, les différents types d’intelligence sont pourtant une clef de compréhension solide pour limiter les malentendus lors de réunions, pour aider ses collaborateurs à progresser ainsi que pour tenir un discours qui suscitera l’adhésion. Professeur de psychologie à l’université d’Harvard, Howard Gardner a travaillé sur ces intelligences multiples. Il en a identifié huit types qui permettent à la personne d’appréhender le monde qui l’entoure et de résoudre les problèmes qu’elle rencontre. Si elles sont toutes à notre disposition, nous n’en développons généralement que trois ou quatre, dont une est dominante. Selon lui, la raison d’être de l’école devrait être le développement de toutes les formes d’intelligence. Son approche permet de comprendre un grand nombre de difficultés que rencontre aujourd’hui le système éducatif dans ses modèles d’apprentissage et les entreprises dans la composition des équipes.

La première qu’il définit est l’intelligence verbale-linguistique. Elle se traduit par la capacité d’utiliser les mots efficacement, tant à l’écrit qu’à l’oral. « Elle permet d’avoir une réflexion et du recul sur les situations et de définir correctement ses objectifs grâce à l’élaboration verbale, détaille Victoire Dégez dans son ouvrage Regards de leaders : mieux communiquer en situation d’autorité. On ne peut pas manier les idées si on n’a pas les mots qui leur correspondent. » Elle est valorisée chez les écrivains, les traducteurs, les journalistes ou encore les juristes. Si elle se reconnait chez une personne qui aime lire, raconter ou entendre des histoires, parle facilement ou présente une bonne mémoire des dates et des noms, elle se travaille également. « C’est en lisant, en se forçant à faire des discours, des présentations orales et des comptes-rendus que l’on développe ce type d’intelligence », confie un coach.

L’intelligence logico-mathématique, largement valorisée dans nos sociétés, est la capacité à calculer, mesurer, faire preuve de logique et résoudre les problèmes mathématiques et scientifiques. La personne catégorise mentalement, pense de façon séquentielle et méthodique. Elle manie les chiffres et fonctionne par hypothèses. Ingénieur de formation, Pierre se reconnaît parfaitement dans ce profil : « Ce type d’intelligence est très valorisé dans notre secteur mais plus généralement dans tous les métiers scientifiques ainsi que dans la finance. Cela revient à posséder une pensée déductive, c’est-à-dire tel fait entraîne tel autre, et aimer les problèmes impliquant la logique. » Pour la favoriser, rien de mieux que de faire des calculs mentaux, des jeux de chiffres ou résoudre des énigmes.

L’intelligence corporelle-kinesthésique s’active quand on utilise son corps pour exprimer une idée, une émotion, ou pour agir. Le cerveau ajuste les gestes en fonction de l’image directrice qu’il produit. Elle est essentielle dans tous les métiers de savoir-faire manuel : sportifs, artistes, artisans, chirurgiens… On la reconnait chez quelqu’un qui a, par exemple, besoin de bouger, de toucher, de prendre les choses dans ses mains et de jouer avec. Les cours de théâtre, les jeux de rôle mais aussi le bricolage et l’exercice physique sont des bons moyens de la stimuler.

L’intelligence spatiale n’est autre que cette capacité à penser en trois dimensions, elle est nécessaire pour avoir une représentation spatiale du monde. Elle s’observe chez des personnes qui sont sensibles aux formes et aux couleurs, se situent dans l’espace, apprennent par l’image, les graphiques, les illustrations. Cette visualisation « aisée » des repères est utile dans de nombreux métiers tels que celui d’architecte, de navigateur, de géographe ou de pilote. La réalisation de supports graphiques ou le montage de films sont des moyens de la développer, tout comme la conduite automobile, la peinture et la pratique… de sports de glisse.

L’intelligence interpersonnelle, ou sociale, n’est autre que cette facilité à entrer en relation avec les autres de façon adaptée. Elle nourrit l’empathie et la coopération. Cette intelligence est nécessaire pour résoudre les conflits ou les incompréhensions et pour négocier des issues « gagnantes-gagnantes ». « Nous privilégions ces profils dans nos équipes de commerciaux, confie cette cadre d’un grand groupe de distribution. Mais c’est aussi une compétence que nous exigeons de nos managers ; ceux qui la maitrisent arrivent à éviter de nombreux conflits ».

child girl draws with colored pencils in kindergarten

À la différence de l’intelligence interpersonnelle, l’intelligence intrapersonnelle est la capacité à bien se connaître, à comprendre ses émotions et à mettre facilement des mots sur ses actions. La personne qui en est dotée a généralement une bonne estime d’elle-même, sait faire preuve d’autodiscipline et possède un sens aigu de l’autocritique. Se réserver des temps de solitude, écrire un journal ou méditer permet de la développer.

L’intelligence musicale se traduit par la capacité à penser en rythme et en mélodie, à reconnaître les musiques, les retenir, les interpréter, voire les créer. Elle tient une place importante chez ceux qui jouent un instrument, écrivent des chansons ou, tout simplement, vivent des émotions en écoutant de la musique. Mozart est le modèle type de cette forme d’intelligence. L’intelligence naturaliste est quant à elle l’aptitude à sélectionner, classer et organiser les objets. Cette approche un peu encyclopédique apporte une sensibilité particulière à la nature et au vivant : flore, faune, anatomie…

L’approche de Gardner tient également compte d’une dernière catégorie : l’intelligence existentielle, également appelée intelligence spirituelle, qui se définit par l’aptitude à se questionner sur le sens et l’origine des choses. Mais il ne s’agit pas pour lui d’une intelligence à part entière dans la mesure où elle « baigne » l’ensemble des intelligences présentées plus haut. « Encore une fois, chacun associe plusieurs formes d’intelligence et sa combinaison est plus ou moins adaptée à son métier ou sa fonction, rappelle un coach. L’intelligence logico-mathématique, si elle est essentielle pour être un bon technicien, n’est pas forcément la plus adaptée pour être un bon manager si elle n’est pas couplée avec les intelligences verbales et émotionnelles. »

 

 

 

 

 

Publicités

Image et citation: Ouspensky sur..les buts de l’humanité

 » ce qui est étrange, c’est que, en règle générale, les gens ne savent pas quels sont leurs objectifs. On ne peut formuler des buts qu’une fois qu’on en sait assez sur la position d’un seul. Si un homme ne se rend pas compte de sa position, tous ses objectifs seront imaginaires « .
– P. Ouspensky

Les Défenseurs de la Terre endossent la Grande Loi de la Paix

Déclaration historique des femmes

 

Après réflexion et consultations,les Défenseurs de la Terre qui combattent la Guerre,l’esclavage sous toutes ses formes et le droit d’existence de toutes les formes de vie sur Terre (qu’elles soient connues ou inconnues),endossent  la Grande Loi de la Paix dont le texte en français apparaît ci-dessous:


Voir notre article phare antérieur sur le même sujet:

Ré-écrire l’histoire :Deganawida et Hiawatha,les fondateurs de la Grande Confédération Iroquoise d’Haudenosaunee


 

 Nous, femmes de toutes origines et de toutes nations vivant sur la partie de l’île de la Tortue appelée Québec, déclarons ce qui suit :
Nous nous engageons à respecter la Grande Loi de la Paix et le Wampum à Deux Voies initiés par les Peuples Originaires de la Confédération des Cinq Nations Haudenosaunee, dites iroquoises, de l’île de la Tortue. Cette loi et ce traité sont la trame officielle de gouvernance de ce territoire à laquelle nous sommes toutes et tous légalement et moralement liés depuis l’arrivée des forces colonisatrices sur l’île de la Tortue.
La Grande Loi de la Paix puise ses racines dans la sagesse féminine naturelle de la création transmise de génération en génération grâce à l’autorité matrilinéaire. Elle assure l’équilibre en étant en parfait synchronisme avec les lois de la Nature. Le Wampum à Deux Voies en est le véhicule. Il symbolise son actualisation dans l’unification des peuples avec respect, ouverture et harmonie. En outre, il démontre que cette Loi en constante évolution est le prolongement vivant et vibrant de l’humanité.
Cette Loi et ce traité n’ont jamais été respectés par les régimes politiques institués sous la couronne britannique. Ce non-respect est indéniablement une des principales sources et causes de la corruption omniprésente dans notre société. Toutes les actions passées et présentes commises au détriment de l’environnement vont à l’encontre de ces ententes ancestrales fondamentales et inaltérables. Par ailleurs, les ingérences à l’égard des Peuples Originaires, incluant le système électif des conseils de bande et toutes les structures imposées par ces derniers, sont illégales.
Pour restaurer notre intégrité, nous exigeons de la couronne britannique et de toute autre nation du monde venues imposer illégalement leur régime politique sur l’île de la Tortue qu’elles cessent dès maintenant la destruction massive de notre Terre-Mère. Nous demandons réparation pour les ravages causés par l’exploitation abusive des forces vitales de la Nature, dites ressources, ainsi que pour toute ingérence dans la culture ancestrale de ces peuples.
Nous nous déclarons sœurs alliées des Peuples Originaires et refusons formellement toute forme d’emprise à leur endroit. Nous réclamons que soit reconnu sur-le-champ leur titre de Gardiens de la Terre.
Nous nous engageons à honorer les responsabilités qui nous incombent à toutes et à tous en tant que signataires officiels et légaux du Traité de Paix Wampum à Deux Voies. Nous dénonçons le non-respect de ce traité qui engendre des relations humaines malsaines.
Nous nous engageons à rétablir le seul processus décisionnel légal créé sous la Grande Loi de la Paix, qui représente la véritable voix du peuple sous la forme de conseils traditionnels. Puisque chaque voix est respectée et honorée et que toutes les décisions sont prises par consensus sur la base du savoir ancestral des Peuples Originaires, ce processus permet l’application immédiate des solutions issues de ces conseils.
Nous refusons toute forme de manipulation génétique et chimique dans les secteurs agroalimentaire et pharmaceutique. Nous exigeons que cesse l’élaboration de stratégies malsaines imposées à la population et à tout être vivant au détriment des lois de la Nature.
Nous refusons toute forme de manipulation au regard de l’éducation, de l’information et de l’industrie militaire. Nous exigeons que cesse toute action malhonnête quelle qu’elle soit. L’hypersexualisation de nos enfants, le conditionnement, l’asservissement et l’appauvrissement de la population, la mondialisation et toute autre forme d’aliénation sont totalement inacceptables.
Nous condamnons toute initiative de colonisation actuelle et future, incluant celles planifiées sur la Lune et dans l’espace par les corporations. Nous exigeons la mobilisation intégrale de ces énergies et ressources à la restauration de l’état de santé critique de notre Terre-Mère et à sa protection. Nous nous dissocions de toutes manœuvres générant la guerre, acte immoral et cruel, et exigeons qu’elles soient entièrement consacrées au rétablissement de la paix à l’échelle planétaire.
Nous déclarons que nous choisissons la paix et refusons la guerre, que nous choisissons l’intégrité et refusons la corruption, et que nous choisissons l’amour et refusons la haine. Nous déclarons être des donneuses de vie, telles que reconnues par les Peuples Originaires de l’île de la Tortue, et nous refusons d’être des preneuses de vie.
Nous affirmons notre liberté personnelle et collective et nous refusons toute forme d’influence religieuse.

La Confédération Iroquoise fut l’entité politique la plus puissante en Amérique du Nord, pendant deux siècles avant et après Christophe Colomb. Une société collectiviste et égalitaire, sans état, sans gouvernement et sans forces de l’ordre, dont les marxistes (Engels & Lafargue) eux-même faisaient l’éloge. Aujourd’hui encore, la Confédération Haudenosaunee se considère comme une nation souveraine, sur son territoire de Grand River, en Ontario, au Canada. Depuis 1977, ils disposent de leur propre passeport, reconnu internationalement à l’ONU.

Nous, femmes de toutes origines et de toutes nations vivant sur la partie de l’île de la Tortue appelée Québec, invitons les peuples du monde entier à se joindre à nous. Nous affirmons qu’il y va de la survie de notre humanité que la planète entière se rallie à cette déclaration afin de rétablir la stabilité, l’équilibre et la paix.
L’allégeance exclusive à la Grande Loi de la Paix et au Wampum à Deux Voies ainsi que l’alliance avec les Peuples Originaires représentent les plus beaux cadeaux que nous puissions offrir aux générations futures et à toute forme de vie sur Terre.

Réalité virtuelle : Et si vos pensées étaient piratées ?

Une scientifique américaine vient de prouver qu’il était possible de pirater un cerveau humain par le biais de la réalité virtuelle. Cette manipulation permettrait de prendre connaissance des pensées d’un individu (même les plus secrètes) à son insu. Cette nouvelle fait plutôt froid dans le dos, surtout pour les amateurs de réalité virtuelle. Tamara Bonaci, […]

via Réalité virtuelle : Et si vos pensées étaient piratées ? — Aphadolie