Philosophie:Il y a une réinitialisation majeure en cours

« Il y a une réinitialisation majeure en cours.
Si vous vous sentez fatigué, espacé ou en proie à l’inertie, n’ayez crainte, il s’agit d’un état d’être temporaire pendant que cette réinitialisation se poursuit.
La méditation est à la base de s’insérer dans le Grand Tout Universel en constant changement!
Beaucoup d’entre nous sont en train de liquider tous nos anciens contrats d’âme karmiques et terminés ou redondants, nos façons habituelles d’être et de faire.
Les images de la réalité avec lesquelles nous avons vécu si longtemps changent maintenant et les nouvelles ne sont pas encore connues.
En fait, il n’y aura probablement plus jamais le même genre de certitude avec laquelle la plupart d’entre nous ont grandi.
Nous entrons maintenant dans une ère d’émergence – où nous vivons dans l’instant, naviguant par nos sens – apprenant à suivre ce qui nous fait du bien, notre intuition, nos désirs et notre savoir intérieur.
La vie va être très organique, ce qui signifie que nos anciennes façons de faire les choses et notre façon de voir la vie vont être très différentes.
Nous allons devoir savoir comment suivre l’impulsion évolutive ainsi que notre propre nature cyclique et c’est quelque chose qui semblera assez étranger à beaucoup.
Nous apprendrons à rester fidèles à nous-mêmes tout en réorientant nos compétences et notre expérience pour servir d’une manière nouvelle, plus collaborative qu’auparavant.
En ce moment, beaucoup de repos, une bonne nutrition, du temps dans la nature et des activités de contemplation ou de journalisation peuvent nous aider à nous intégrer pendant que cette réinitialisation majeure se produit.
Il peut s’agir de moments où nous ressentons une grande perte et il est important de laisser couler les larmes même lorsque nous ne savons pas pourquoi nous pleurons.
Au niveau de l’âme, beaucoup de choses changent et se réorientent.
Cela prend du temps et de l’énergie.
Nous sommes sur le point d’avoir une occasion en or de faire les choses différemment de ce que nous faisions auparavant.
Une attitude enfantine de curiosité et de volonté d’essayer des choses est utile en ce moment.
Avant tout, gentillesse et patience.
Pour nous et les uns pour les autres.
La gentillesse est une nouvelle monnaie.

Philosophie:Pourquoi les âmes qui vibrent haut ont de la difficulté à trouver une relation de couple stable ?

Pourquoi les âmes qui vibrent haut ont de la difficulté à trouver une relation de couple stable ?
Les vieilles âmes (hommes ou femmes) ne veulent pas avoir une relation juste pour avoir un compagnon/une compagne ; elles ont besoin d’un amour pour grandir ensemble.
Ce sont des Âmes qui ont vécu de nombreuses expériences passées et qui veulent donc utiliser cette incarnation sur Terre pour évoluer, elles n’aiment pas perdre leur temps.
Les vieilles âmes viennent dans ce monde avec un but, une mission et pensent souvent qu’un amour pourrait les distraire de l’accomplissement de cette tâche, avant de chercher l’amour d’un couple, elles privilégient leur évolution personnelle et la compréhension de leur mission de Vie.
Comme un amour exige beaucoup d’attention et de dévouement, elles finissent par mettre de côté les relations amoureuse les plus banales, à moins qu’il ne soit le compagnon de route idéal, complémentaire et proche du but à manifester.
Dans ce cas, la rencontre se produit par l’Alchimie Divine.
Les vieilles âmes ne s’adaptent pas bien aux rencontres conventionnelles, pour elles, tout cela est très superficiel, elles aiment les vraies rencontres, les gens qui se connaissent profondément, se montrent, se connectent à l’âme, et ont des énergies similaires.
Elles voient le sexe comme un acte sacré.
Malheureusement, ce genre de rencontres de nos jours ne sont pas fréquentes, les gens parlent généralement via des applications, des plateformes de rencontres, et cela ne plaît pas aux vieilles âmes et augmente la difficulté à trouver l’amour même si elles savent que ce qui doit être sera.
La vieille histoire d’egos : « J’attendrai qu’il m’appelle, je n’appellerai pas » ou « je ferai semblant de ne pas m’intéresser » est quelque chose que les vieilles âmes n’aiment pas vraiment, elles ne supportent pas les personnages, elles sont très sensibles et vraies, elles n’aiment pas la posture, elles sont transparentes, directes, avec l’âme à poil et ça fait peur à beaucoup de gens.
Les vieilles âmes ne rencontrent pas n’importe qui, juste pour avoir de la compagnie ou combler des vides ; si elles pensent que la personne n’en vaut pas la peine, elles ne se dérangent même pas, beaucoup de gens finissent par dire qu’elles sont « trop exigeantes », mais la vérité est que les vieilles âmes veulent quelqu’un avec qui partager leur vie.
Elles s’offrent et en équilibre par amour de soi elles attendent une synergie de la même nature, elles décident de miser sur quelqu’un de très spécial à avoir à leurs côtés sinon elles préfèrent être seules.
Les vieilles âmes ont des blessures émotionnelles de cette vie et d’autres, normalement ces âmes sont renforcées par l’expérience, mais ne trouvent pas une vie facile dans cette incarnation, elles ont de nombreux défis à relever, certains très douloureux, c’est pourquoi elles sont très prudentes, car elles ne veulent plus souffrir, et honorent l’accompagnement mutuel de qui sait ce que chacun traverse et ce qu’il suppose.
Pour avoir une relation avec quelqu’un, elles ont besoin de sentir que la personne est assez mature pour comprendre son chemin et son évolution.
Les vieilles âmes ont besoin d’un/une accompagnant qui souhaite être à leurs côtés, qui les respecte et les comprend, elles ne peuvent pas être avec des gens qui trompent, possèdent, ou les limitent, et ne comprennent la relation que depuis la liberté.
Elles savent qu’une relation ne peut avancer que s’il existe une vraie communication du cœur, une pure compréhension entre eux, un dévouement et une honnêteté, si leur partenaire ne les accompagne pas au rythme ou résonne la fréquence vibratoire elle-même après avoir essayé de servir de stimulus à la croissance de l’autre, elles détectent que c’est le bon moment et que ça devient infructueux. « 
Cette vision peut nous faire remonter à la plus haute antiquité!
Alejandro Jodorowsky

Les fabricants d’armes ne peuvent vivre sans un état de guerre mondial,par Zaho Lijian

Les fabricants d’armes ne peuvent vivre sans un état de guerre mondial.
Lorsque Madrid accueillera la semaine prochaine la réunion de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), l’un des événements les plus importants de la géopolitique mondiale aura lieu : dans un même édifice, les responsables de la plupart des les dernières tragédies humanitaires et aussi d’un grand pillage, tant dans les pays qui font partie d’une organisation aussi flippante que dans ceux qui deviennent l’objet de leur intérêt. Mort et spoliation sont en fait les conséquences les plus importantes des actions de l’OTAN au cours de ses dernières décennies, surtout depuis que, pendant les années 90, l’organisation susmentionnée a décidé de ne pas se dissoudre, ce qui a fallu une reconversion comme cela s’est rarement produit dans l’histoire.
Zaho Lijian,ministre communiste chinois des affaires étrangères.
Le virage européen
Ses actions en Libye et en Yougoslavie montrent la nature réelle de cette organisation, bien contre ce que beaucoup défendent et répètent fallacieusement : que l’OTAN est une organisation défensive. Une organisation défensive à laquelle on pourrait se demander pourquoi elle a « défendu » la Yougoslavie ou la Libye et quels pays les avaient envahis.
Malgré cette réalité incontestable, qui inclut le coût économique élevé de l’OTAN pour les pays européens et les pays vampirisés ; les multiples problèmes qu’elle a engendrés — et continue à engendrer — sur presque toute la planète, que ce soit dans les pays qui forment une partie ou non de l’organisation; ou les barbaries qu’il a perpétrées ; les dirigeants européens ne semblent pas prêts à couper le lien avec les États-Unis. Une position qui contraste fortement avec celle que les dirigeants européens ont maintenue au milieu du siècle dernier.
Le tournant sur cette question a été radical, car, dans l’ensemble, les pays européens craignaient que les États-Unis ne quittent pas le continent après la Seconde Guerre mondiale, à cause de la perte de souveraineté que cela entraînait, et seulement la présence d’un grand contingent soviétique à moins de 200 Des kilomètres de leurs frontières — cas de la France — les a fait abandonner. Au contraire, aujourd’hui, les militaires américains sont confortablement installés en Europe – environ 70 000 militaires habituellement, plus de 100 000 – alors que les Soviétiques n’existent plus, les Russes sont à des milliers de kilomètres des grandes puissances européennes et non seulement elles ne représentent pas une menace, mais sans la présence américaine, ils pourraient bien former une alliance.
En effet, la même Allemagne qui considère aujourd’hui comme dangereuse de dépendre énergétiquement de la Russie et préfère la dépendance des pays du Moyen-Orient ou de l’Afrique du Nord, il y a seulement quarante ans, au début des années 80, était celle qui refusait de c utiliser les ordres américains pour couper les relations commerciales, y compris les flux énergétiques, avec l’Union soviétique. Voir pour croire : la Russie de Poutine est pire aux yeux de l’Occident que l’Union soviétique de Brejnev ou d’Andropov – si vous lisez les abrupts de Ronald Reagan au début des années 80, vous comprendrez largement à quel point c’est incroyable.
La « guerre contre le terrorisme »
Au-delà du virage profond, sans aucun doute, l’un des plus grands crimes de l’OTAN et des pays qui la composent a été la soi-disant « guerre contre le terrorisme ». Une guerre qui a provoqué plusieurs invasions et conséquences catastrophiques : on estime que, rien qu’entre l’Irak et l’Afghanistan, un à trois millions de personnes sont mortes, 8 à 10 milliards de dollars dépensés, 35 millions de personnes ont été déplacées de personnes et le résultat ne pourrait pas être plus désastreux : naissance de l’État islamique en Irak et reconquête des talibans en Afghanistan. Aucun pays ni aucune organisation supranationale n’a provoqué de plus grande catastrophe humanitaire ces dernières décennies que les États-Unis et l’OTAN. Ce n’est pas une opinion, c’est un fait incontestable.
Yougoslavie, Libye et autres
Mais ce n’est pas seulement la guerre contre le terrorisme qui remet en question l’OTAN, ses actions en Libye et en Yougoslavie démontrent la vraie nature de cette organisation, bien contre ce que beaucoup défendent et répètent de manière fallacieuse : que l’OTAN est une organisation défensive. Une organisation défensive à laquelle on pourrait se demander pourquoi elle a « défendu » la Yougoslavie ou la Libye et quels pays les avaient envahis.
Les pays de l’OTAN ne commettent pas seulement des massacres, ils en profitent aussi. Ainsi, depuis le début de la guerre au Yémen, il y a huit ans déjà, les pays membres de cette organisation ont fourni 98 % des armes que l’Arabie saoudite a acquises.
C’est l’actuel président des États-Unis qui, dans une vidéo, a affirmé qu’il avait suggéré de bombarder Belgrade avant que ce bombardement n’ait lieu. Enfin, entre mars et juin 1999, les bombes et missiles de l’OTAN ont fait 2 500 morts, dont 89 enfants. Opération Alliée Force ils l’ont appelé. Une opération qui a pu avoir lieu grâce aux concepts stratégiques de 1991 et 1999 qui change le sens de l’OTAN et incluent les actions dites «non-article 5». C’est-à-dire qu’il n’est plus nécessaire qu’un pays membre de l’OTAN soit agressé pour que cette dernière intervienne
Bombardements massifs sur des civils
L’une des actions les plus terrifiantes de ces dernières décennies concerne les bombardements américains sur la population civile – n’oublions pas que les États-Unis sont leader de l’OTAN. Selon un rapport de l’organisation Airwars, depuis le 11 septembre, près de 100 000 frappes aériennes américaines ont été tuées entre 22 000 et 48 000 civils.
Armes pour la plus grande catastrophe humanitaire de la planète
Au cas où les chiffres présentés ne constitueraient pas en soi une horreur, la vérité est que les pays de l’OTAN ne commettent pas seulement des massacres, mais en profitent aussi. Ainsi, depuis le début de la guerre au Yémen, il y a huit ans déjà, les pays membres de cette organisation ont fourni 98 % des armes que l’Arabie saoudite a acquises. Pendant ce temps, plus de 377 000 Yéménites sont morts, dont plus de 125 000 enfants de moins de cinq ans, et des millions de Yéménites souffrent de pauvreté et de faim ou ont dû se déplacer. Un profit qui a surtout profité à la toute puissante industrie militaire américaine qui, en 2021, accapare 39 % des exportations d’armes.
L’impôt impérial
Pour que l’industrie militaire américaine soit soutenue, il faut des guerres et des pays qui paient pour elles. C’est le cas des pays européens, que les États-Unis forcent depuis des décennies à augmenter leurs dépenses militaires. Premièrement pour atteindre 2 % du PIB et atteindre cet objectif, passer à 4 %.
Dans le cas de l’Espagne, par exemple, le budget militaire doublera au cours de cette décennie, passant de plus de 10 milliards d’euros officiels à plus de 24 milliards — même si officieusement l’Espagne dépense déjà 22 milliards, ce qui signifie que le g asto réel pourrait représenter près de 50 milliards de euros annuels—.
Et ce n’est pas un cas isolé, mais le reste de l’Europe suit la même voie. Un autre exemple de cette tendance serait l’Allemagne, qui s’est engagée à moderniser ses forces armées à hauteur de 100 milliards d’euros, en plus d’augmenter les dépenses militaires. Pendant ce temps, une vingtaine de millions d’enfants européens souffrent d’une certaine pauvreté, parfois extrême.
OTAN : organisation militaire armée, extractive et sanguinaire
En définitive, l’OTAN est une organisation militaire armée, extractive et sanguinaire dirigée par les États-Unis. Des millions de morts et des millions d’euros le prouvent, même si des millions de personnes l’ignorent. C’est pourquoi la réunion de l’OTAN à Madrid sera certainement l’une des plus sinistres qui puisse se tenir aujourd’hui. Tellement que nous pourrions difficilement organiser une réunion de criminels avec plus de personnes tuées, plus de butin obtenu et plus de destruction causée. Et ce pendant que les médias les présentent comme des bienfaiteurs.
Article tiré d’une allocution de Zaho Lijian,ministre des affaires étrangères de la RP de Chine
Des remerciements à Eduardo Goffard pour le partage

EN COMPLÉMENTAIRE

Vladimir Poutine
POUTINE POSE LES QUESTIONS IMPORTANTES :
1. Y a-t-il des sanctions contre ISRA ELL pour le meurtre et la destruction de femmes et d’enfants palestiniens innocents ?
2. Y a-t-il des sanctions contre l’AMÉRIQUE pour avoir tué et détruit la vie de femmes et d’enfants innocents en Irak, Syrie, Afghanistan, Cuba, Vietnam, et même avoir volé leurs diamants et leur or ?
3. Y a-t-il eu des sanctions contre l’AMÉRIQUE / la FRANCE à cause de l’assassinat de Mouammar Kaddaf et de la destruction de
4. Y a-t-il déjà eu un soldat américain/OTAN qui a déjà été puni pour avoir violé et torturé des femmes/enfants innocents de tous les pays susmentionnés ?
5. Y a-t-il des sanctions contre la FRANCE pour avoir provoqué crise et troubles dans plusieurs pays africains ? Ce sont des crimes de guerre que l’Amérique et l’OTAN devraient être punis.
Peut-être qu’il est temps que nous comprenions que l’OTAN, les USA et tous leurs alliés sont les maux les plus dangereux de notre époque. Nous devons donc changer l’équilibre des forces dans le monde et nous assurer que tout le monde ait des droits égaux et arrêter les oppresseurs.
Paroles de Vladimir Poutine recueillies par Attila Ferkel,de Budapest

UNE INVITATION À VISITER NOS BOUTIQUES EN LIGNE

Fils de Labo — Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Fils de Labo DE MATTHIEU BAUMIER 4 AOÛT 2019 Lincorrect ©Nicolas Pinet Le philosophe, codirecteur du Département d’éthique biomédicale du Collège des Bernardins, spécialiste des questions liées à la bioéthique et au transhumanisme, Dominique Folscheid vient de publier un essai percutant qui tombe à point nommé. Made in labo, sous-titré De la procréation artificielle au transhumanisme, est […]

via Fils de Labo — Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Demain, 1er Juillet 2018, vous prendrez la Départementale… — Raimanet

Initialement publié sur jbl1960blog : …NAN ! J’y vais jamais sur les départementales ; C’est plein de boue et ça sent mauvais ! J’aime pas ça les routes départementales !! Je hais les routes départementales !!! Les routes départementales rien que de m’en causer ça me donne envie d’envoyer des mandales à tout ce qui…

via Demain, 1er Juillet 2018, vous prendrez la Départementale… — Raimanet

Votre type d’intelligence …vous la connaissez?

Il n’existe pas qu’un seul type d’intelligence. Les déceler et les connaître permet, dans son milieu professionnel, de mieux comprendre et communiquer avec ses collaborateurs.

Dans leurs équipes, les managers peuvent être entourés de personnalités très variées, tant dans leur caractère que dans leur type d’intelligence. Peu enseignés, les différents types d’intelligence sont pourtant une clef de compréhension solide pour limiter les malentendus lors de réunions, pour aider ses collaborateurs à progresser ainsi que pour tenir un discours qui suscitera l’adhésion. Professeur de psychologie à l’université d’Harvard, Howard Gardner a travaillé sur ces intelligences multiples. Il en a identifié huit types qui permettent à la personne d’appréhender le monde qui l’entoure et de résoudre les problèmes qu’elle rencontre. Si elles sont toutes à notre disposition, nous n’en développons généralement que trois ou quatre, dont une est dominante. Selon lui, la raison d’être de l’école devrait être le développement de toutes les formes d’intelligence. Son approche permet de comprendre un grand nombre de difficultés que rencontre aujourd’hui le système éducatif dans ses modèles d’apprentissage et les entreprises dans la composition des équipes.

La première qu’il définit est l’intelligence verbale-linguistique. Elle se traduit par la capacité d’utiliser les mots efficacement, tant à l’écrit qu’à l’oral. « Elle permet d’avoir une réflexion et du recul sur les situations et de définir correctement ses objectifs grâce à l’élaboration verbale, détaille Victoire Dégez dans son ouvrage Regards de leaders : mieux communiquer en situation d’autorité. On ne peut pas manier les idées si on n’a pas les mots qui leur correspondent. » Elle est valorisée chez les écrivains, les traducteurs, les journalistes ou encore les juristes. Si elle se reconnait chez une personne qui aime lire, raconter ou entendre des histoires, parle facilement ou présente une bonne mémoire des dates et des noms, elle se travaille également. « C’est en lisant, en se forçant à faire des discours, des présentations orales et des comptes-rendus que l’on développe ce type d’intelligence », confie un coach.

L’intelligence logico-mathématique, largement valorisée dans nos sociétés, est la capacité à calculer, mesurer, faire preuve de logique et résoudre les problèmes mathématiques et scientifiques. La personne catégorise mentalement, pense de façon séquentielle et méthodique. Elle manie les chiffres et fonctionne par hypothèses. Ingénieur de formation, Pierre se reconnaît parfaitement dans ce profil : « Ce type d’intelligence est très valorisé dans notre secteur mais plus généralement dans tous les métiers scientifiques ainsi que dans la finance. Cela revient à posséder une pensée déductive, c’est-à-dire tel fait entraîne tel autre, et aimer les problèmes impliquant la logique. » Pour la favoriser, rien de mieux que de faire des calculs mentaux, des jeux de chiffres ou résoudre des énigmes.

L’intelligence corporelle-kinesthésique s’active quand on utilise son corps pour exprimer une idée, une émotion, ou pour agir. Le cerveau ajuste les gestes en fonction de l’image directrice qu’il produit. Elle est essentielle dans tous les métiers de savoir-faire manuel : sportifs, artistes, artisans, chirurgiens… On la reconnait chez quelqu’un qui a, par exemple, besoin de bouger, de toucher, de prendre les choses dans ses mains et de jouer avec. Les cours de théâtre, les jeux de rôle mais aussi le bricolage et l’exercice physique sont des bons moyens de la stimuler.

L’intelligence spatiale n’est autre que cette capacité à penser en trois dimensions, elle est nécessaire pour avoir une représentation spatiale du monde. Elle s’observe chez des personnes qui sont sensibles aux formes et aux couleurs, se situent dans l’espace, apprennent par l’image, les graphiques, les illustrations. Cette visualisation « aisée » des repères est utile dans de nombreux métiers tels que celui d’architecte, de navigateur, de géographe ou de pilote. La réalisation de supports graphiques ou le montage de films sont des moyens de la développer, tout comme la conduite automobile, la peinture et la pratique… de sports de glisse.

L’intelligence interpersonnelle, ou sociale, n’est autre que cette facilité à entrer en relation avec les autres de façon adaptée. Elle nourrit l’empathie et la coopération. Cette intelligence est nécessaire pour résoudre les conflits ou les incompréhensions et pour négocier des issues « gagnantes-gagnantes ». « Nous privilégions ces profils dans nos équipes de commerciaux, confie cette cadre d’un grand groupe de distribution. Mais c’est aussi une compétence que nous exigeons de nos managers ; ceux qui la maitrisent arrivent à éviter de nombreux conflits ».

child girl draws with colored pencils in kindergarten

À la différence de l’intelligence interpersonnelle, l’intelligence intrapersonnelle est la capacité à bien se connaître, à comprendre ses émotions et à mettre facilement des mots sur ses actions. La personne qui en est dotée a généralement une bonne estime d’elle-même, sait faire preuve d’autodiscipline et possède un sens aigu de l’autocritique. Se réserver des temps de solitude, écrire un journal ou méditer permet de la développer.

L’intelligence musicale se traduit par la capacité à penser en rythme et en mélodie, à reconnaître les musiques, les retenir, les interpréter, voire les créer. Elle tient une place importante chez ceux qui jouent un instrument, écrivent des chansons ou, tout simplement, vivent des émotions en écoutant de la musique. Mozart est le modèle type de cette forme d’intelligence. L’intelligence naturaliste est quant à elle l’aptitude à sélectionner, classer et organiser les objets. Cette approche un peu encyclopédique apporte une sensibilité particulière à la nature et au vivant : flore, faune, anatomie…

L’approche de Gardner tient également compte d’une dernière catégorie : l’intelligence existentielle, également appelée intelligence spirituelle, qui se définit par l’aptitude à se questionner sur le sens et l’origine des choses. Mais il ne s’agit pas pour lui d’une intelligence à part entière dans la mesure où elle « baigne » l’ensemble des intelligences présentées plus haut. « Encore une fois, chacun associe plusieurs formes d’intelligence et sa combinaison est plus ou moins adaptée à son métier ou sa fonction, rappelle un coach. L’intelligence logico-mathématique, si elle est essentielle pour être un bon technicien, n’est pas forcément la plus adaptée pour être un bon manager si elle n’est pas couplée avec les intelligences verbales et émotionnelles. »

 

 

 

 

 

Image et citation: Ouspensky sur..les buts de l’humanité

 » ce qui est étrange, c’est que, en règle générale, les gens ne savent pas quels sont leurs objectifs. On ne peut formuler des buts qu’une fois qu’on en sait assez sur la position d’un seul. Si un homme ne se rend pas compte de sa position, tous ses objectifs seront imaginaires « .
– P. Ouspensky

Cesser de banaliser la violence sexuelle

Un billet de blogue de Myriam Daguzan Bernier – Quand on banalise le harcèlement et toutes les violences sexuelles faites aux femmes. Source : Cesser de banaliser la violence sexuelle

via Cesser de banaliser la violence sexuelle — Revue de presse féministe