Histoire d’horreur:Ils avaient les yeux noirs

 

*Récit raconté un soir d’octobre 2009 à Craig Besand ,de Norwich,Angleterre.

 

Les enfants ont regardé hors de propos dans la nuit. Craig Besand a marché dans la rue en direction de son appartement de Norwich, en Angleterre, lorsque deux personnages se sont approchés de lui. 

«Ils semblaient être de jeunes garçons», a déclaré Besand. “L’un avait environ 13 ans, l’autre environ neuf ans.” 

À l’époque, Besand, une Missouriienne, étudiait à l’étranger à l’université d’East Anglia à Norwich. 

«J’étais (chez des amis) en train de boire quelques verres jusque tard dans la nuit», a-t-il déclaré. «Mon ami m’a demandé si j’allais bien pouvoir rentrer à mon appartement et si je voulais, je pourrais m’effondrer sur son canapé. Je lui ai dit que tout irait bien, je voulais juste rentrer à la maison et me coucher. Il était 1 heure du matin. » 

Entre l’appartement de Besand et celui de son ami, il y avait un cimetière – c’est là qu’il a vu les enfants.

«Mon ami habite dans la rue d’un très vieux cimetière de Dereham Road», a déclaré Besand. «Je passe devant ce cimetière chaque fois que je vais chez lui.» 

Il en avait fait quelques pâtés de maisons quand il avait vu deux personnages s’approcher de lui. 

«Ils portaient tous les deux des sweats à capuche, des baskets; trucs typiques pour enfants », a déclaré Besand. « Plus on dit qu’ils essayaient de trouver le cimetière et qu’ils étaient perdus. » 

Alors le garçon a demandé Besand, « pourriez – vous s’il vous plaît nous emmener là-bas? » 

L’âge des enfants et la fin de la nuit frappé Besand étrange. 

«Je pensais que c’était étrange que de jeunes enfants traînent dans des cimetières à cette heure de la nuit», a-t-il déclaré. «Mais les enfants aiment quoi que ce soit, alors j’ai accepté de les emmener là-bas. Ils m’ont demandé très poliment et le cimetière était sur le chemin du retour quand même. »

Alors que Besand escortait les garçons vers le cimetière, il les regarda de plus près. Les cheveux du garçon le plus âgé étaient noir de jais, «sa peau était blanche et veinée de porcelaine». Alors Besand vit les yeux. 

«Ils avaient tous deux des yeux aussi sombres que du charbon, aucun signe de blanc», a déclaré Besand. « Les yeux étaient les traits les plus distincts, c’était comme s’ils n’avaient aucune âme ou rien à l’intérieur d’eux. » 

Il demanda à ces enfants aux yeux noirs où ils vivaient. Ils ont nommé une rue voisine. 

«Je pensais que c’était étrange car ce cimetière est immense et presque tout le monde en ville sait où il se trouve», a-t-il déclaré. 

Quand ils atteignirent les portes du cimetière, le plus âgé demanda à Besand de les accompagner. 

«Je leur ai dit non, je rentrais chez moi», a-t-il déclaré. «Il m’a encore demandé de les accompagner. Je lui ai toujours dit non. « 

Besand remarqua que le jeune enfant aux yeux noirs semblait nerveux. 

« (Il avait) cette mine d’angoisse, » dit Besand. «Alors le plus âgé a cessé de me demander. Il a commencé à me demander d’aller au cimetière avec eux. » 

Le comportement de l’enfant plus âgé a ensuite changé. 

« La frustration sur le visage de cet enfant essayait d’être cachée derrière l’un des sourires les plus diaboliques que j’ai jamais vus », a déclaré Besand. « Mon cœur battait à la gorge à ce moment-là, alors que le plus âgé disait: » on ne vous ferait pas de mal « avec ce sourire. » 

Le sourire, découvrit Besand, était hypnotique. 

« Curieusement, je devenais plus attiré par lui et je pensais que je devrais aller avec eux », a-t-il déclaré. « Puis le jeune enfant silencieux a dit quelque chose qui m’a effrayé. »

Le plus jeune a dit: «Nous ne devrions pas faire cela.» 

«Immédiatement après avoir parlé, j’ai quitté ma transe», a déclaré Besand. «Mon instinct de vol ou de combat est entré en jeu et j’ai couru aussi vite que j’ai pu. J’ai regardé en arrière pour voir s’ils couraient après moi, mais ils avaient disparu. Je suis rentré chez moi en courant. » 

cathédrale de Norwich.

Environ une semaine plus tard, Besand s’est promené dans un magasin de magie dont le propriétaire, il a découvert, était Wiccan. 

«J’ai acheté de l’encens, puis j’ai eu une conversation sur le fait que j’étais Américain, que je voyageais puis que je vivais dans des lieux hantés de la ville», a-t-il déclaré. «Alors je lui ai raconté mon histoire des enfants aux yeux noirs. Elle m’a dit que je n’imaginais rien. 

Besand lui demanda ce qu’ils étaient.

«Elle m’a dit que personne ne le sait», a-t-il déclaré. «Les personnes qui ont découvert ça ne sont pas là pour en parler. Elle a dit qu’ils auraient pu être n’importe quoi, des démons aux fées. » 

Il lui a demandé pourquoi ils voudraient qu’il aille volontiers avec eux au cimetière. 

« Elle a dit qu’ils pourraient juste vouloir quelque chose de toi ou qu’ils auraient pu m’emmener dans leur royaume », a-t-il dit. «Elle m’a aussi dit que j’avais bien agi en fuyant et que je ne découvrirais jamais ce qu’ils étaient, alors je ferais mieux de continuer ma vie sans trop y penser. J’en parle à d’autres personnes et elles se laissent aller soit en rigolant bien à mes dépens. » 

Le premier « licenciement collectif » pour les robots d’un hôtel au Japon

Japon : premier "licenciement collectif" pour les robots d'un hôtel

Le personnel du Henn na Hotel au Japon est pour grande partie composé de robots, et cet hôtel nippon en est très fier. Mais les nombreuses pannes, les problèmes de maintenance, sans compter les plaintes récurrentes des clients courroucés ont poussé la direction de cet établissement à la pointe de la technologie à se séparer de la moitié de ses 243 robots.

https://wp.me/a10Mg1-5by

Yoshihisa Ishikawa, qui a passé une nuit dans cet hôtel connecté partage son expérience dans le Wall Street Journal. Une nuit qui a été loin d’être reposantes selon lui. L’assistant vocal intelligent de sa chambre, l’a réveillé au milieu de la nuit avec ces questions « Pouvez-vous répéter ? Désolé, je n’ai pas compris votre demande… ». Pour finalement comprendre, plus tard dans la nuit, que ses propres ronflements avaient déclenché le robot.

Finalement donc, les robots en panne, entraînaient de nombreux coûts pour l’entreprise, qui devait engager des humains pour réparer ou entretenir les robots récalcitrants.

La carte de Buache: une carte controversée montrant l’Antarctique sans glace

La version originale et la plus fréquemment rencontrée de la carte Buache, qui ne montre pas l’Antarctique.

 

La carte de Buache est une carte du 18ème siècle qui prétend généralement dépeindre avec précision le continent de l’Antarctique avant qu’il ne soit enseveli sous la glace. Par extension, il a été prétendu que cette carte était la preuve qu’une civilisation ancienne avait cartographié l’Antarctique alors qu’elle n’était pas couverte de glace, et que c’est à partir de cette source que la carte de Buache a été dessinée. Cependant, il existe des arguments contre cette interprétation de la carte de Buache et l’affirmation selon laquelle le continent antarctique était connu d’une civilisation ancienne hautement avancée bien avant qu’il ne soit « redécouvert » par l’homme moderne au début du XIXe siècle. .    

Philippe Buache

La carte de Buache a été dessinée par un géographe français sous le nom de Philippe Buache de la Neuville, d’où son nom. Le titre complet de cette carte est cependant  » Carte des Terres Australes comprend entre le Tropique du Capricorne et le Pôle Antarctique où il est possible de découvrir de nouvelles découvertes faites en 1739 au Sud du Cap de Bonne Espérance » , ce qui se traduit par En anglais comme « Carte des terres du sud comprise entre le tropique du Capricorne et le pôle Antarctique, où les nouvelles découvertes faites en 1739 au sud du cap de Bonne-Espérance peuvent être vues ». Bien que la carte de Buache ait souvent été publié en 1737, la date de publication sur la carte elle-même est fixée au 3 septembre 1739.

Philippe Buache, Carte de l’Océan vers Afrique du Sud et Amérique … Paris, 1737. Carte gravée sur cuivre (63,5 x 48,3 cm)

L’homme derrière la carte, Philippe Buache de la Neuville, était un cartographe et un éditeur de cartes, ainsi que «le plus grand géographe théorique de sa génération». Buache a commencé sa carrière en tant qu’assistant d’atelier et apprenti de Guillaume de L’Isle, lui-même un cartographe important et prolifique.

À la mort de de L’Isle en 1726, sa maison d’édition est rachetée par Buache, qui a également épousé la fille de son mentor pour qu’il fasse partie de la famille. En 1729, Buache fut nommé Premier ministre géographe du roi , ce qui se traduisit par «premier / premier géographe du roi». L’année suivante, Buache entra à l’ Académie des sciences en tant que successeur de Guillaume de L’Isle.

Dessin de Philippe Buache.

 

 

Buache était un pionnier d’une nouvelle forme de géographie théorique. Bien que le nouveau système de Buache soit «défectueux dans de nombreux cas», il a néanmoins «grandement contribué au progrès de cette science et l’a popularisé».

Buache aurait eu recours à «la connaissance géographique, à la recherche scientifique, aux journaux des explorateurs et des missionnaires contemporains et à l’observation astronomique directe». Il en déduit un certain nombre de points. Une des déductions faites par Buache qui se révéla être vraie, par exemple, fut l’existence de l’Alaska et du détroit de Béring. Néanmoins, toutes les spéculations de Buache n’étaient pas vraies. L’existence d’une mer Antarctique centrale en est un exemple.

Carte des légendes de Buache

En revenant à la carte de Buache, il a été suggéré que celle-ci «représente avec précision la topographie sous-glaciaire» de l’Antarctique, une revendication qui aurait ses origines dans le livre de Charles Hapgood en 1966, Maps of the Sea Sea Ancient . Il a également été suggéré que Buache utilisait une carte / des cartes qui étaient / avaient été réalisées par une civilisation ancienne hautement développée ou même par des « cartographes extraterrestres ».

Cartes des anciens Sea King: preuve d’une civilisation avancée à l’ère glaciaire.

Un argument contre cette interprétation est le fait que personne ne sait exactement à quoi ressemble réellement la topographie de l’Antarctique sous-glaciaire. À l’heure actuelle, il n’existe aucun moyen de juger de la véracité de l’affirmation selon laquelle la carte de Buache fournit une représentation exacte du littoral antarctique sous-glaciaire. En outre, il a également été souligné qu’il existe de nombreuses différences entre la carte de Buache et la carte de Piri Re’is, une autre carte censée illustrer la topographie d’un Antarctique sans glace.

Les légendes françaises qui couvrent la carte de Buache fournissent également un indice sur la manière dont la carte peut être lue et comprise. Par exemple, les mots conjecturée  (conjecturé) et  soupçonnée (suspectée) se trouvent sur des parties du continent sud, ce qui indique que cette masse terrestre n’a pas été copié de quelque ancienne carte, mais était une hypothèse par Buache.

De plus, les écrits sur le côté de la carte indiquent que l’explorateur français Jean-Baptiste Charles Bouvet de Lozier a déclaré avoir vu de nombreux icebergs lors de son voyage vers le sud. Par conséquent, Buache a supposé que les icebergs venaient de quelque part dans le sud.

Carte du monde 1753 du cartographe français Philippe Buache.

Enfin, il existe deux versions de la carte de Buache, la première est présentée sans cette masse continentale spéculée, tandis que la seconde illustre l’hypothèse de l’Antarctique. Le premier est dit être plus commun, et pourrait avoir été une version antérieure de l’hypothèse de Buache, alors que le dernier est pensé pour incorporer les pensées plus tardives de Buache sur le sujet. Alternativement, il a été suggéré que la carte de Buache avec l’Antarctique ait été émise frauduleusement par un autre cartographe, voire même être un faux moderne.

 

 

 

 

 

 

Viol : dans le coma depuis 10 ans, elle donne naissance à un enfant

Aux États-Unis, une femme plongée dans un état végétatif depuis une dizaine d’années aurait il y a quelques jours donné naissance à un petit garçon. La police de Phoenix, en Arizona, vient d’ouvrir une enquête pour agression sexuelle.

Une quasi-noyade avait laissé il y a une dizaine d’années cette femme dans un état végétatif. Elle réside depuis au Phoenix Hacienda HealthCare, qui lui prodigue des soins 24 heures sur 24. Une surveillance accrue, et pourtant, quelques jours après Noël, l’impensable s’est produit : la jeune femme a accouché d’un petit garçon en bonne santé. Personne ne la savait enceinte. Une enquête vient d’être ouverte pour agression sexuelle. « Cette affaire fait actuellement l’objet d’une investigation par la police de Phoenix », a confirmé à l’agence Reuters le sergent Tommy Thompson.

 

Un « incident extrêmement troublant »

« En tant qu’organisation, Hacienda HealthCare est fermement résolue à faire la lumière sur ce qui représente pour nous une affaire sans précédent, a de son côté déclaré David Leibowitz, porte-parole d’Hacienda HealthCare, dans un communiqué, qui prend bien évidemment conscience d’un incident extrêmement troublant » impliquant l’un de ses résidents. « Alors que les lois fédérales et nationales sur la vie privée nous interdisent de discuter publiquement de la santé ou du cas d’un patient, Hacienda a et continuera de coopérer pleinement avec les forces de l’ordre et tous les organismes de réglementation compétents concernant cette affaire », peut-on lire.

Le bébé en question qui vient de naître.

 

Cette affaire a par ailleurs fait émerger certaines voix particulièrement porteuses, dont celle de la militante Tasha Menaker, à la tête d’une association luttant contre les violences sexuelles et domestiques dans l’Arizona. La jeune femme exhorte la police à procéder à des prélèvements d’ADN auprès du personnel de la clinique afin d’identifier le coupable de cette agression. «Il n’est pas rare que les agresseurs fassent plusieurs victimes, ce qui nous inquiète, a-t-elle déclaré. De nombreux auteurs d’agression sexuelle recherchent en réalité des situations dans lesquelles des personnes se trouvent dans des positions isolées ou vulnérables».

Il ne s’agit pas d’une première

On note par ailleurs que ce n’est pas la première fois que l’établissement – spécialisé dans les soins de santé en Arizona pour les nourrissons, les enfants, les adolescents et les jeunes adultes souffrant de maladies chroniques et de troubles de développement– se retrouve au centre de ce genre d’affaire. Des cas similaires de maltraitance ont également été signalés en 2013, explique le Washington Post. Une enquête avait en effet révélé qu’un membre du personnel, depuis licencié, avait fait «des déclarations sexuelles inappropriées » à quatre patients.

 

Source

 

 

 

Des phénomènes encore inexpliqués en 2019

Ce que la science ne peut pas expliquer encore

La science est puissante, mais il y a beaucoup de choses qu’elle ne peut expliquer. Et quand les gens voient, entendent ou croient quelque chose qui n’est pas expliqué, la science essaie de prouver que les choses n’existent pas, ce qui est vraiment impossible.Dans les pages suivantes, vous en apprendrez plus sur certains des phénomènes inexplicables les plus courants – des fantômes aux supposées bêtes humaines, des expériences incroyables entre la vie et la mort et des prouesses incroyables mais inexpliquées de l’esprit lui-même. Combien de ceci est réel? Nous vous laisserons décider!

Le Taos Hum

Le Taos Hum

Certains résidents et visiteurs de la petite ville de Taos, au Nouveau-Mexique, sont depuis des années agacés et déconcertés par un bourdonnement mystérieux et léger de basse fréquence dans l’air du désert.

Curieusement, seuls 2% environ des résidents de Taos déclarent avoir entendu le son.Certains pensent que cela est dû à une acoustique inhabituelle. d’autres soupçonnent une hystérie de masse ou un dessein secret et sinistre. Qu’il soit décrit comme un tourbillon, un bourdonnement ou un bourdonnement et qu’il soit psychologique, naturel ou surnaturel, personne n’a encore été capable de localiser l’origine du son. Un sondage a révélé que ceux qui prétendent entendre les sons entendent réellement beaucoup de sons différents, ce qui suggère que les expériences peuvent être subjectives et non réellement objectives (et en tout cas pas un son en particulier).

 


Bigfoot

Bigfoot

Pendant des décennies, des témoins oculaires à travers l’Amérique ont parfois signalé de grosses bêtes poilues ressemblant à des hommes, appelées Bigfoot. Malgré les milliers de Bigfoot qui doivent exister pour une population reproductrice, aucun corps n’a été retrouvé. Aucun n’a été tué par un chasseur, frappé mortellement par une voiture roulant à grande vitesse, ni même mort de causes naturelles. En l’absence de preuves tangibles comme des dents ou des os, le soutien revient à des observations de témoins oculaires et à des photos et des films ambigus.

Comme il est logiquement impossible de prouver un négatif universel, la science ne pourra jamais prouver que des créatures comme Bigfoot et le monstre du Loch Ness n’existent pas et il est possible que ces bêtes mystérieuses se cachent loin des regards indiscrets.

 

 


Intuition

Intuition

Que nous appelions cela des sentiments instinctifs, un «sixième sens» ou autre chose, nous avons tous expérimenté l’intuition à un moment ou à un autre. Bien entendu, les sentiments instinctifs sont souvent erronés (combien de fois au cours de la turbulence d’un avion avez-vous été sûr que votre avion était en panne?), Mais ils semblent avoir raison la plupart du temps. Les psychologues notent que les gens recueillent inconsciemment des informations sur le monde qui nous entoure, ce qui nous conduit apparemment à percevoir ou à connaître des informations sans savoir exactement comment ou pourquoi nous le connaissons. Mais les cas d’intuition sont difficiles à prouver ou à étudier, et la psychologie peut n’être qu’une partie de la réponse.

 


Disparitions mystérieuses

Disparitions mystérieuses

Les gens disparaissent pour diverses raisons. La plupart sont des fugueurs, certains succombent à un accident, quelques-uns sont enlevés ou tués, mais la plupart sont finalement retrouvés. Ce n’est pas le cas des disparitions véritablement mystérieuses.De l’équipage du Marie Celeste à Jimmy Hoffa, Amelia Earhart et Natalee Holloway, certaines personnes semblent avoir disparu sans laisser de traces. Lorsque des personnes disparues sont retrouvées, c’est toujours par le biais du travail de la police, des aveux ou des accidents, jamais par des « détectives psychiques »). Mais lorsque les preuves manquent et que les pistes sont perdues, même la police et la police scientifique ne peuvent pas toujours résoudre le crime.


Des fantômes

Des fantômes

De la pièce « MacBeth » de Shakespeare à la série « Medium » de la chaîne NBC, les esprits des morts font depuis longtemps partie de notre culture et de notre folklore. De nombreuses personnes ont signalé avoir vu apparaître des inconnus et des êtres chers disparus. Bien que la preuve définitive de l’ existence de fantômes demeure insaisissable, des témoins oculaires sincères continuent de signaler avoir vu, photographié et même communiqué avec des fantômes. Les enquêteurs de Ghost espèrent un jour pouvoir prouver que les morts peuvent contacter les vivants, apportant une réponse définitive au mystère.

 


Déjà vu

Déjà vu

Deja vu est une expression française signifiant «déjà vu», faisant référence au sentiment distinct, troublant et mystérieux d’avoir vécu une expérience spécifique auparavant. Une femme peut pénétrer dans un immeuble, par exemple, dans un pays étranger où elle ne s’était jamais rendue, et avoir l’impression que le lieu est étrangement et intimement familier. Certains attribuent le déjà vu à des expériences psychiques ou à des aperçus imprévisibles de vies antérieures. Comme avec l’intuition (voir n ° 3), la recherche sur la psychologie humaine peut offrir des explications plus naturalistes, mais la cause et la nature du phénomène lui-même demeurent un mystère.

 


Ovnis

Ovnis

Il ne fait aucun doute que les OVNIS (Objets Volants Non Identifiés) existent – beaucoup de gens voient dans le ciel des choses qu’ils ne peuvent pas identifier, allant de l’avion au météore. Que ces objets et ces lumières soient ou non des vaisseaux spatiaux extraterrestres est un tout autre problème; Compte tenu des distances fantastiques et des efforts nécessaires pour se rendre sur Terre de l’univers à l’autre, un tel scénario semble peu probable.

Cependant, bien qu’une enquête minutieuse ait révélé les causes connues de la plupart des rapports d’observation, certains incidents d’OVNIS resteront toujours inexpliqués.


Expériences de mort imminente et vie après la mort

Expériences de mort imminente et vie après la mort

Des personnes qui étaient autrefois sur le point de mourir ont parfois rapporté diverses expériences mystiques (comme entrer dans un tunnel et émerger dans la lumière, être réunies avec leurs proches, un sentiment de paix, etc.) pouvant suggérer une existence au-delà de la tombe. Bien que de telles expériences soient profondes, personne n’est revenu avec des preuves ou des informations vérifiables «au-delà de la tombe».

Les sceptiques suggèrent que les expériences peuvent être expliquées par des hallucinations naturelles et prévisibles d’un cerveau traumatisé. Une étude menée en 2015 sur les personnes en arrêt cardiaque a révélé que lorsque le cœur est en train de mourir, il est émaillé de signaux du cerveau qui tente de rester actif. La confusion des signaux pourrait être responsable d’expériences proches de la mort, estiment les chercheurs.


Pouvoirs psychiques et ESP

Pouvoirs psychiques et ESP

Les pouvoirs psychiques et la perception extra-sensorielle ( ESP ) figurent parmi les dix principaux phénomènes inexpliqués, si ce n’est pour rien, que leur croyance est si répandue. Beaucoup de gens croient que l’intuition (voir n ° 3) est une forme de pouvoir psychique, un moyen d’accéder à une connaissance obscure ou spéciale du monde ou de l’avenir. Les chercheurs ont testé des personnes prétendant avoir un pouvoir psychique, bien que les résultats obtenus dans des conditions scientifiques contrôlées soient jusqu’à présent négatifs ou ambigus. Certains ont fait valoir que les pouvoirs psychiques ne peuvent pas être testés, ou pour une raison quelconque, diminuer en présence de sceptiques ou de scientifiques. Si cela est vrai, la science ne pourra jamais prouver ou réfuter l’existence de pouvoirs psychiques.

La connexion corps / esprit

La connexion corps / esprit

La science médicale commence seulement à comprendre la manière dont l’esprit influence le corps. L’effet placebo, par exemple, démontre que les gens peuvent parfois soulager leurs symptômes médicaux ou leur souffrance en croyant que les remèdes sont efficaces – qu’ils soient réellement ou non. En utilisant des processus seulement mal compris, la capacité du corps à se guérir est bien plus incroyable que tout ce que la médecine moderne pourrait créer. Ainsi, s’il existe de nombreux phénomènes inexpliqués et que certains d’entre eux sont douteux, la science explicable du corps et de l’esprit, même si nous essayons encore de le résoudre en grande partie, peut être l’un des phénomènes les plus étonnants de tous.

L’ésotérisme en Bretagne, entre sciences et croyances

La nature tient en Bretagne une place fondamentale voire sacrée. La région a toujours été propice à l’exotérisme, lié aux superstitions, mais elle est aussi profondément ancrée dans l’ésotérisme, à savoir un ensemble de connaissances réservées à un groupe d’initiés.
Cette région inspire depuis longtemps les artistes et les auteurs. Rude et sauvage, hérissée d’improbables ensembles de pierres, sa nature y tient une place fondamentale voire sacrée. La Bretagne a toujours été propice à l’exotérisme, qui englobe les croyances populaires et les superstitions, mais elle est aussi profondément ancrée dans l’ésotérisme.

En bref, l’ésotérisme est un ensemble de connaissances réservées à un groupe de personnes initiées. Ce thème est donc associé au secret et au mystère. Aujourd’hui on l’associe souvent à des choses ou à des théories étranges situées entre science et croyance voire paranormales.

De la préhistoire à nos jours

La période mégalithique a laissé de nombreuses traces à caractère ésotérique dans nos paysages. Le plus célèbre reste certainement Carnac où près de 4000 menhirs s’étendent sur plusieurs hectares. On peut également évoquer les cairns de Gavrinis ou de Barnénez plus anciens que les pyramides. Ces constructions font l’objet de nombreuses recherches et inspirent toutes sortes d’hypothèses car elles sont loin d’avoir révélé tous leurs secrets. Certains ont vu en Carnac un procédé sismographique ou un culte au soleil et à la lune, d’autres un calendrier agricole ou un alignement sur des lignes d’énergie telluriques. Mais plus vraisemblablement cet espace avait une fonction funéraire.

Avec le druidisme, l’antiquité en Bretagne reste également plutôt mystérieuse, même si de nombreux textes renseignent sérieusement les chercheurs. En tous les cas, cette philosophie a inspiré nos contemporains. Le néo-druidisme est proche du panthéisme qui prône l’idée d’une « communion » avec la nature en tant qu’entité spirituelle, se cachant et se manifestant derrière chaque végétal, chaque minéral, etc. L’homme fait partie d’un Tout sacré et divin. Nos actions sur la nature ne peuvent donc pas être sans conséquences car tout est en lien.

Les énergies de la terre

Père de Michel Rocard, Yves Rocard est un célèbre physicien français. Il fut notamment le responsable scientifique des programmes qui conduisirent à la mise au point de la bombe atomique française. Mais il reste connu également pour ces études sur la sensibilité des sourciers susceptibles, selon lui, de déceler les variations électromagnétiques des veines d’eau qui traversent le sous-sol. Controversées, ces théories font néanmoins encore parler d’elles. La capacité de certains à détecter les radiations que pourraient émettre différents éléments n’est pas prouvée mais suscite encore l’intérêt des chercheurs. Par ailleurs, ces pratiques ancestrales perdurent de nos jours.

Aujourd’hui ces radiesthésistes qui travaillent sur l’environnement se nomment des géobiologues. Si le but de certains c’est de trouver des sources, d’autres interviennent sur des lieux perturbés en vue de les « rééquilibrer ». Selon eux, le globe est parcouru par des lignes d’énergie tellurique, sorte de maillage dont les points de croisement seraient nocifs. Le plus connu est appelé « réseau Hartmann », du nom du médecin qui l’aurait découvert. Mais on parle aussi des réseaux Curry ou Peyré… Ces rayons que les Chinois auraient appelés « veines de dragon » sont pour eux des points d’émission de radioactivité naturelle.

Le mystère des guérisseurs

De l’énergie de la terre à l’énergie des corps, il n’y a qu’un pas. En général les personnes qui travaillent sur l’énergie pensent comme les druides d’aujourd’hui, que tout est lié par une énergie vitale, un grand tout qui insuffle la vie.

Notre médecine conventionnelle occidentale, autrement nommée allopathie, se base essentiellement sur la chimie. D’autres pays comme la Chine par exemple, sans écarter la chimie à travers la phytothérapie notamment, travaille beaucoup plus sur l’énergie par le biais de l’acuponcture. Pour autant, nos contrées ne sont pas exemptes de pratiques en lien avec l’énergie. Auparavant, on les appelait « rebouteur » ou « guérisseur », désormais on parle plutôt « de magnétiseur » ou « d’énergéticien ». De nombreuses personnes les consultent. Si la France reste très cartésienne et étudie peu cette activité, ce n’est pas le cas des Etats-Unis ou de l’Allemagne. Cependant certains scientifiques et médecins français commencent à s’ouvrir et tentent de comprendre. Des résultats ont été constatés, il faut désormais essayer d’en trouver l’origine. L’effet placebo explique-t-il tout ou est-ce que le cerveau peut agir sur la matière ? Si oui, comment ? Crée-t-il la conscience ou est-ce la conscience qui le crée ? Autant de questions toujours sans réponses.

De l’ésotérisme à l’irrationnel

Si certains domaines se situent visiblement à la frontière de la science et de la croyance, d’autres relèvent véritablement du paranormal. La vie après la mort n’a jamais pu être prouvée mais des personnes paraissent intimement convaincues. Certains médiums, parfois très connus, affirment pouvoir communiquer avec les défunts. Le lien avec l’ésotérisme se situe dans le parcours initiatique que certains semblent vivre avec leurs « guides » avant de pouvoir communiquer sans risques avec l’au-delà. Nous avons rencontré l’un d’entre eux qui n’attire pas qu’une clientèle française.


À lire, sur l’ésotérisme en Bretagne
• Le guide de la Bretagne de Gwenc’hlan Le Scouëzec (édition Coop Breizh)
• L’herbier secret du druide de Pascal Lamour (éditions ouest France)
• Le grand livre des sourciers d’Anne Jaeger-Nosal (éditions de Vecchi)
• Au cœur du mystère des guérisseurs de Jean-Luc Bartoli et Grégoire Laville (éditions Ouest France)
• Bretagne, magique et vibratoire d’Adolphe Landspurg et Norbert L’Hostis (éditions Vega)
• Je communique avec les défunts d’Alain Joseph Bellet (éditions Archipoche)
• Magie et sorcellerie dans les fermes bretonnes de Christophe Auray (éditions Ouest-France)

Sources:France 3

Baphomet: Le démon diabolique était-il vraiment vénéré par les templiers?

carte de tarot illustrant Baphomet, détail.

 

Baphomet est peut-être mieux connu comme le nom d’une divinité censée être vénérée par les Templiers. Au cours de l’Inquisition des Templiers au 14ème siècle, les chevaliers ont été faussement accusés d’avoir adoré ce personnage. La célèbre icône de Baphomet, c’est-à-dire en tant qu’idole à tête de chèvre, n’est cependant apparue que beaucoup plus tard. Cette icône est rapidement devenue un symbole de l’occulte, en particulier en tant que représentation du mal et du diable.

Qu’est-ce que Baphomet?

La plus ancienne référence connue à Baphomet remonte à une lettre écrite par un croisé français en 1098. Selon le croisé, les musulmans de Terre sainte avaient fait appel à un certain «Baphometh» avant le combat. Il est communément admis aujourd’hui que ce nom est une corruption de Mahomet, le fondateur de l’Islam. Les chrétiens européens de l’époque considéraient l’islam comme le culte de Mahomet, qu’ils considéraient comme une idolâtrie.

L’évolution de Baphomet se poursuivit en 1307, lorsque les puissants Templiers furent supprimés en France. Le roi de France, Philippe IV, était lourdement endetté vis-à-vis de l’ordre, à la suite d’une guerre avec l’Angleterre. Il espérait voir sa dette effacée, mais craignait en même temps la puissance militaire des Templiers. Par conséquent, il a décidé de faire arrêter les Templiers et de les accuser d’hérésie. Entre autres choses, les Templiers ont été accusés d’homosexualité, de profanation de la croix et du culte de Baphomet. De nombreux templiers ont fait de faux aveux après avoir été soumis aux horribles tortures de l’Inquisition. Les Templiers ont toutefois retiré leurs aveux après la torture et ont ensuite été brûlés sur le bûcher.

Détail d’une miniature du bûcher  du grand maître des templiers et d’un autre templier. Chroniques de France ou de St Denis.

Alors que certains des Templiers ont admis adorer une idole, il semble que leurs aveux soient incohérents. Par exemple, certains ont prétendu que l’idole était la tête coupée de saint Jean-Baptiste , tandis que d’autres ont affirmé qu’il s’agissait de la statue d’un chat à trois visages. La figure infâme de Baphomet en tant qu’idole à tête de chèvre n’a été mentionnée par aucun des Templiers jugés, et ne se dégagera que beaucoup plus tard,dans d’autres  écrits.

Histoire de Baphomet en tant que personnage à tête de chèvre

Ce n’est qu’en 1854 que Baphomet est devenu la figure à la tête de chèvre que nous connaissons aujourd’hui. C’est Eliphas Levi, un magicien cérémonial français, qui a réinventé Baphomet comme une figure qu’il a appelée la «chèvre sabbatique». Le Baphomet de Levi était censé représenter l’union de forces opposées. Par exemple, la figure est un hermaphrodite, ayant des parties physiques masculines et féminines. De plus, le  Baphomet d’Eliphas Levi était destiné à servir de représentation collective à toutes les icônes magiques de traditions polythéistes ou animistes antérieures ayant survécu à la propagation du christianisme. Par exemple, les éléments caprins ont été inspirés par Banebdjedet, une ancienne divinité égyptienne à tête de chèvre, ainsi que par Pan , une divinité grecque.

Baphomet, également connu sous le nom de chèvre sabbatique, «Dogme et rituel de la Haute Magie».

 

Aleister Crowley

 

 

Le Baphomet de Levi a également été adopté par le célèbre occultiste Aleister Crowley . C’est Crowley qui a relié Baphomet à Satan et a associé cette icône à l’idée de la connaissance supprimée et du culte secret. Ainsi, contrairement à la pensée chrétienne traditionnelle, Crowley affirma que Satan n’était pas l’ennemi de l’humanité, mais son allié.

Baphomet lors d’une séance de franc-maçon. Image d’un livre de Leo Taxil

Cependant, ce n’est qu’en 1966 que le satanisme devint un mouvement religieux sérieux lorsque l’Église de Satan fut fondée par Anton LaVey. Le logo adopté par l’ Église de Satan est appelé le sceau de Baphomet, qui représente une tête de chèvre à l’intérieur d’un pentagramme inversé. Ce signe est également couramment utilisé par les satanistes du monde entier.

Le pentagramme « Samael / Lilith » original.

 

Les statues modernes de Baphomet créent la controverse

Plus récemment, en 2012, le monument aux Dix commandements a été érigé sur le site du Oklahoma State Capitol à Oklahoma City. Le temple satanique a prévu d’ériger une statue de Baphomet à côté du monument, bien que cela se soit arrêté lorsque le monument a été vandalisé.

En 2017, un autre monument aux Dix commandements de la Bible  a été installé à l’Arkansas State Capitol à Little Rock, et l’année suivante, une statue de Baphomet a été dévoilée par le temple satanique. Cela  finit par devenir la raison d’ une manifestation et le premier amendement à la Constitution des États-Unis a été cité par les manifestants.

La statue « Baphomet » du temple satanique lors de son dévoilement à Détroit en juillet 2015 (photo prise par Matt Anderson).

 

EN CONCLUSION

Un fait demeure:comment le fait que   la majorité   des témoins d’apparitions de Lucifer (Satan,ou Belzébuth,etc) voient ils cette image de Baphomet…Parfois prenant une forme ailée avant de se transformer ainsi…en cette figure de chèvre?…l’inconscient  collectif diront certains!

 

 

Les histoires étranges de quatre sirènes anglaises connues

Pendant des milliers d’années, des histoires de bidonvilles d’êtres mi-humains, mi-marins, appelés sirènes, selkies et nageurs ont dérivé sur le rivage avec des marins battus. Ils associent les mythologies de l’Europe du Nord, du Proche-Orient, de l’Europe, de l’Asie et de l’Afrique. Célèbre, Christophe Colomb a affirmé en avoir repéré un lors de son exploration des Caraïbes. Depuis lors, les contes de sirènes sont devenus des sujets populaires de l’art et de la littérature, comme dans le célèbre conte de fées de Hans Christian Andersen « La Petite Sirène » (1836). Ils ont ensuite été représentés dans des opéras, des peintures, des films, des livres et des bandes dessinées.

«Une sirène» ( 1900) de John Williams Waterhouse. Académie royale des arts.

 

Les premiers contes de sirène

Les premiers récits de sirènes ont émergé dans l’ancienne Assyrie, dans laquelle la déesse honteuse Arargatis s’est transformée en une sirène pour avoir tué son amoureux humain par accident. L’équivalent masculin de la sirène était l’homme de main et les deux sexes avaient l’habitude de tomber amoureux des humains – des relations qui se terminaient généralement en larmes.

De nombreuses caractéristiques émotionnelles et psychologiques des premières sirènes ont été projetées dans les Sirènes de la mythologie grecque , mais ces créatures magiques océaniques ont également été associées à de puissants événements naturels tels que tempêtes, inondations, naufrages et noyades en mer.

 

 

Contes de sirène anglaise connus moins connus d’Exeter et d’Exmouth

Alors que les îles du Shetland et des Orcades, situées dans le nord de l’écosse, pouvaient être qualifiées de centres du folklore européen des sirènes, un événement étrange se produisit dans les eaux du sud de l’Angleterre, près d’Exeter. Il hanterait huit pêcheurs toute leur vie.

Le jeudi 10 novembre 1737, dans un lieu de pêche appelé Topsham Bar, un groupe de huit pêcheurs a été chaluté toute la matinée. Quand ils ont traîné leurs filets à bord, ils ont été «surpris de découvrir une créature de forme humaine, ayant deux jambes». Les huit témoins ont été interrogés indépendamment et ils ont tous déclaré que la créature avait «sauté du filet et s’était enfuie». et bien que cela semble assez difficile à croire en soi, les pêcheurs ont ajouté qu’une fois qu’ils avaient retrouvé «l’être mystérieux», ils l’avaient trouvé mourant et «gémissant comme un humain». Un des pêcheurs a déclaré à la police: «Ses pieds étaient palmés comme un canard, avec des yeux, un nez et une bouche qui ressemblent à ceux d’un homme. « Il ajouta qu’il avait une » queue de saumon ressemblant à quatre pieds de haut « .

Derceto, d’Athanasius Kircher, Oedipus Aegyptiacus, 1652.

Cette créature ne correspondait pas aux descriptions classiques ou archétypales de sirènes , dans lesquelles les créatures étaient généralement des êtres humains qui portaient des peaux de phoque, ce qui les transformait en créatures mi-humaines mi-marines. Cet «incident à Exeter» était curieusement différent et la description de la créature a été corroborée par les huit pêcheurs; «Deux jambes placées sous la taille avec des notes d’animaux», comme des sangles et des écailles autour du bas des jambes.

Puis, en 1812 après JC, à Exmouth près d’Exeter, un pêcheur appelé M. Toupin et son équipage ont affirmé «avoir entendu de la musique qui semblait provenir d’une créature ressemblant à l’homme, avec une queue de poisson». Alignez avec les contes classiques de sirène, qui sont appelés «sirènes» après leur chant légendaire aux pêcheurs, les attirant souvent vers leurs tombes aqueuses.

« Le pêcheur et la sirène » (1856-1858) de Frédéric Leighton

 

Selon le récit de M. Toupin, ils étaient «attirés par un bruit singulier, impossible à décrire complètement, mais comparables à une mélodie sauvage et tintante de clavecin». M. Toupin a décrit la créature comme ayant; «Deux bras auxquels elle avait eu recours pour une grande agilité, qui se terminait par quatre doigts palmés sur chaque main.» Il détailla ses caractéristiques comme suit: Haut et arrière de la tête. ”En longueur, selon Toupin,“ il était environ cinq pieds et demi, et il semblait être gambader de façon amusante près du navire avant, après trois plongées rapides, il a rapidement nagé et a été perdu pour tenter d’attirer la bête plus près de leur bateau de pêche, ils ont jeté «du poisson en ébullition dans l’eau».

Front de mer d’Exmouth pris de Dawlish Warren, lieu de l’incident de la sirène en 1812.

Seulement 11 ans plus tard, en 1823, toujours à Exeter, une série d’observations de sirènes ont été rapportées dans l’Ex River, y compris des témoins qui ont déclaré avoir vu une créature qui, comme le rapport de 1737, avait «deux jambes placées sous la taille» avec « Caractéristiques animales ». Un autre reportage a décrit une créature qui « ressemblait à un saumon » et qu’il « a couru des spectateurs perplexes jusqu’à ce qu’il soit assommé et tué », selon un article paru dans le Devon Times .

Les histoires obsédantes du bassin de la sirène et du bassin de la mère noire

À l’extrémité nord de l’Angleterre, dans le Peak District, nous trouvons deux légendes de la sirène. Le premier occuperait le bassin de la sirène ,  situé juste en dessous de Kinder Scout dans les High Peaks. Ce lac salé est une particularité, étant situé si loin dans les terres. Cette propriété environnementale naturelle explique probablement pourquoi elle a été associée à une sirène généralement liée à l’océan.

Le bassin de la sirène était associé à des pouvoirs de guérison pour «ceux qui ont le courage de s’y baigner», et si on le faisait à Pâques à minuit, il était dit à la sirène «d’apparaître offrant la vie éternelle», si elle vous regardait tendrement. Sinon, vous descendiez dans les profondeurs pour ne plus jamais être revus.

«La sirène» (1910) de Howard Pyle

 

Le deuxième récit de sirène aurait lieu à Black Mere Pool (étang Blakemere, étang Mermaid), à la pointe sud-ouest du district de Staffordshire Peak; un petit lac naturel presque circulaire d’environ 50 mètres de diamètre, situé à six milles au nord-ouest de Leek. Selon une légende, la sirène serait venue ici «il y a des centaines d’années, d’un marin de la ville voisine de Thorncliff».

Dans cette interprétation d’une histoire d’amour grecque classique entre une nymphe et un marin, après la mort du marin, la sirène s’est fâchée. Mais comme elle ne pouvait pas retourner en mer, elle hantait le lac, cherchant à se venger de la mort de son amant. Cette légende aurait pu être inspirée par un événement réel de la vie en 1679, quand un colporteur fut jeté dans la piscine par un tueur en série local.

Tentant de séparer les faits de la fiction, un certain Philip Davis de Stoke-on-Trent, membre du comité de la branche nord du Staffordshire du British Sub-Aqua Club, décora en 2013 un costume de grenouille et décida que ce lac pas réellement sans fond, et « à son point le plus profond de la piscine est pas plus de sept pieds et il a un fond boueux. »

L’étang Blakemere est un petit lac naturel situé dans le Staffordshire, en Angleterre. (Graham Richter .L’étang fait l’objet d’une légende qui prétend que l’eau est hantée par le fantôme d’une sirène.

Une autre histoire de sirène plus sombre entourant ce lac raconte l’histoire d’un homme de la région, Joshua Linnet, qui a été rejeté par une belle jeune femme. Incapable de gérer sa douleur, il a accusé la femme d’être une sorcière. Il a réussi à convaincre la population locale de la noyer à Black Mere Pond et comme elle se noyait, la jeune femme a maudit Joshua.

Trois jours plus tard, son corps a été retrouvé flottant dans la piscine avec «son visage couvert de marques de griffes», qui aurait été causé par la «sirène démon». Cet esprit malfaisant croit encore hanter encore aujourd’hui le Black Mere Pool. En essayant de rationaliser avec cela, il se pourrait que la pauvre femme soit une « simple servante » – plutôt qu’une sirène.

« Mermaid » (1873) d’Elisabeth Jerichau-Baumann. Les contes de sirène sont des inspirations populaires pour les arts du monde entier.

 

 

 

 

De terrifiantes découvertes archéologiques qui aurait mieux fait de rester cachées

Parfois, il arrive que de fouiller dans des lieux autour de certains sites risque de mettre à jour de terrifiantes découvertes. Le mieux est encore de ne pas trop chercher au risque de réveiller certaines malédictions.

Direction Athènes où au cours de l’été 2016, lors de la construction d’une bibliothèque et d’un opéra, des archéologues ont découvert sur le site, une découverte macabre. En effet, 80 squelettes attachés les uns aux autres par les poignets à l’aide d’une chaîne en fer. Tous les squelettes étaient présents dans une fosse commune située dans la nécropole Falyron Delta, comptant 1500 corps !

Mais ça ne s’arrête pas là ! Les archéologues ont remarqué que les squelettes étaient tous des jeunes gens en parfaite santé au moment de leur décès. Les scientifiques estiment que la disposition parfaite des corps pourrait être liée à une exécution massive. Certains imaginent une rébellion contre le pouvoir. Cette théorie est renforcée par l’estimation de l’âge du cimetière remontant à une époque où il y a eu de nombreux troubles politiques.


L’HOMME D’ALTAMURA

Imaginez-vous dans la peau d’un spéléologue : vous vous apprêtez à descendre dans une grotte pour étudier les roches et tout à coup vous tombez sur ça !

 

C’est ce qui s’est passé en 1993, dans la grotte de Lamalunga près d’Altamura située en Italie. En réalité, vous faites face à l’homme d’Altamura, un homme de Néanderthal qui, en pleine chasse au mammouth, est tombé dans ce gouffre puis, piégé, est mort de faim. Le squelette a été recouvert par une couche de calcite provenant du ruissellement des eaux de la grotte. C’est pourquoi il est extrêmement bien conservé. Les chercheurs ont laissé le corps dans la paroi de la grotte et ont effectué une datation. Celle-ci a déterminé que le squelette est âgé entre 130 000 et 182 000 ans. D’après les analyses de son ADN, les chercheurs sont formels, l’homme d’Altamura est un néandertalien, certainement le plus ancien de l’histoire !


LES MOMIES DE KABAYAN

Partons pour les Philippines, plus précisément dans la municipalité de Kabayan. Des archéologues sont tombés, dans un réseau de grottes souterraines, sur des milliers de corps momifiés !

 

Parmi ces nombreuses momies, certaines datent du XIIème siècle. Plusieurs d’entre elles sont couchées dans des postures pour le moins étranges. Considérées comme étant les momies les mieux conservées au monde, on peut apercevoir sur le corps de certaines, de magnifiques tatouages.

Les anciens de la tribu Ibaloi ont accepté de les sortir exceptionnellement pour les faire découvrir au reste du monde, tout en respectant des rituels pour ne pas voir s’abattre la colère des esprits !


LE SIFFLET DE LA MORT AZTÈQUE

 

Le sifflet de la mort nous vient tout droit d’Amérique Centrale. Depuis très longtemps, ce petit objet sculpté en forme de tête de mort était utilisé par la civilisation aztèque. Plusieurs exemplaires ont été découverts par des chercheurs dans les mains de dépouilles. Très longtemps les spécialistes se sont demandés à quoi cet étrange objet pouvait bien servir.

En 1999, deux exemplaires de ce sifflet sont découverts dans les mains d’un squelette sacrifié du temple d’Ehecatl à Taltelolco. Selon les archéologues, le sacrifice de cet homme fait référence à une famine qui s’est abattue dans la région en 1454. Associé à Ehecalt, le dieu du vent, le sifflet devait être utilisé par les aztèques pendant les sacrifices humains pour permettre à l’âme de la victime de pouvoir aller vers l’au-delà sans encombre. Mais il pouvait aussi servir pour alerter des sacrifices d’esclaves ou pour semer la panique chez l’envahisseur en cas de bataille.

Très longtemps, les scientifiques ont tenté de reproduire la sonorité exacte de ce sifflet de la mort. Et comme vous pourrez le voir dans la vidéo ci-dessous, c’est à la fois terrifiant et épouvantable mélangeant des bruits de rafales de vent et cris d’agonis humains… De quoi glacer votre sang !

 


LE LIVRE EN PEAU HUMAINE À HARVARD

Rendons nous à Harvard, où en 2014, une rumeur circule selon laquelle les différentes bibliothèques de l’université détenaient trois livres soupçonnés d’être reliés en peau humaine. Un mois après que la rumeur se soit emparée des réseaux sociaux, Harvard a confirmé que l’un des trois livres intitulé Des destinées de l’âme, écrit par l’auteur français Arsène Houssaye en 1879, possédait bel et bien une couverture en peau humaine.

 

L’Université a expliqué avoir procédé à des analyses de minuscules morceaux du livre en question et que d’après les résultats d’une technique d’identification des protéines de la peau, il y a 99,9% de chance pour qu’il ne s’agisse pas d’une peau d’origine animale, mais bien de la peau humaine.

 

Le Dr Ludovic Bouland, ami de l’écrivain Houssaye avait même laissé une note dans le livre pour expliquer le choix de cette matière pour la reliure :

« Ce livre est relié en peau humaine parcheminée, c’est pour lui laisser tout son cachet qu’a dessein on n’y a point appliqué d’ornement. Un livre sur l’Âme humaine méritait bien qu’on lui donna un vêtement humain: aussi lui avais-je réservé depuis longtemps ce morceau de peau humaine pris sur le dos d’une femme. Il est curieux de voir les aspects différents que prend cette peau selon le mode de préparation auquel elle est soumise. La comparer par exemple avec le petit volume que j’ai dans ma bibliothèque, (…) qui lui aussi est relié en peau humaine mais tannée au sumac (un genre d’arbres ou d’arbustes).É

Pour les deux autres livres dont la rumeur disait qu’eux aussi étaient reliés en peau humaine, les tests révèlent qu’il s’agit de peau de mouton. Attention, ce genre de pratique n’est pas si rare que ça ! En effet, au XVIème siècle il n’était pas rare d’utiliser de la peau humain pour relier un livre car cela permettait d’immortaliser les aveux des criminels ou bien les familles en faisaient la demande en guise de commémoration !


LES MORTS VIVANTS CHEZ LES TORAJAS

 

Pour finir cet article macabre, partons pour l’Indonésie chez les Torajas, où les morts ne meurent pas ! En effet, ce peuple situé à 12 000 kilomètres de chez nous, n’a pas du tout le même rapport que nous avec les défunts.

Les habitants ont un rite funéraire propre à eux qui pourrait paraître bien étrange pour nous. En effet, les personnes décédées chez les Torajas font encore partie totalement des familles ! Les vivants conservent les corps chez eux et partagent la vie du foyer en participant aux prières par exemple. On leur apporte de la nourriture et de la boisson et on les éclaire la nuit tombée.

Les gens les touchent, caressent et leur adressent la parole comme s’ils pouvaient entendre les paroles. Les habitants ne les considèrent donc pas comme morts, mais comme malades au sein de leur famille. Le but des familles est bien de vivre avec leurs morts de façon quotidienne. Pour les conserver assez longtemps, les corps sont momifiés à l’aide du formol pour éviter la putréfaction. Ainsi, les corps peuvent être conservés de quelques semaines à plusieurs années.

Il s’agit aussi d’une marque de respect pour les défunts. En effet, plus les funérailles sont repoussées, plus les familles peuvent économiser pour acheter un buffle dans le but de le sacrifier pour permettre au défunt de voyager vers l’au-delà sans problème. Quelques années après l’inhumation, les corps sont exhumés pour changer leurs tenue et leur apporter nourriture et cigarettes.