Publicités
Accueil

Des chercheurs vont tenter de ramener des morts à la vie

Un commentaire

Des chercheurs américains vont tenter de ramener des morts à la vie. Ira Pastor, PDG de BioQuark, a indiqué vouloir faire des tests en Amérique latine, afin de « réveiller » des patients en état de mort cérébrale. Le but de la manœuvre est de les faire passer à un état « de conscience minimale ». Un projet qui soulève de nombreuses questions éthiques.

 

La science continue encore et toujours de progresser. Des projets sérieux de greffe de têtesont à l’étude et nous sommes déjà parvenus à reconnecter la moelle épinière de rats. Et il est même possible de modifier le code génétique d’enfants pas encore nés… Ici, l’idée deschercheurs de BioQuark serait de ramener des personnes en état de mort cérébrale à la vie, dans un état de « conscience minimale ».

Les chercheur de la société BioQuark vont essayer de ramener des morts à la vie

C’est le patron de cette société américaine, Ira Pastor, qui a indiqué dans une interview de la revue STAT que des essais seront effectués dans « un pays d’Amérique latine ». Pour parvenir au résultat escompté qu’est l’ « état de conscience minimale », plusieurs techniques seront utilisées en simultané :

  • Une stimulation du nerf médian situé le long du bras (méthode permettant déjà de faire sortir les gens du coma).
  • L’introduction de cellules souches (issues de la graisse du patient) dans le cerveau.
  • L’injection dans la moelle épinière de protéines chimiques créées en laboratoire.
  • Un traitement au laser transcranien (qui en temps normal a des effets neuroprotecteurs sur les personnes ayant fait un AVC)

Ira souligne :

Si une récupération complète des patients en état de mort cérébrale est bien l’objectif à long terme, ce n’est pas l’objectif principal de ce premier protocole.

Un projet qui semble fou, et, qui l’est vraiment ? Ce n’est pas pour rien si les tests seront effectués en Amérique latine : les faire aux USA est interdit. Des questions éthiques sont donc à soulever : les personnes en état de mort cérébrale ne peuvent donner leur consentement, et risqueraient bien de se retrouver dans un état végétatif…

De plus, comment justifier à ces personnes leur « retour » ? La morale risque bien d’en prendre un coup avec ce genre d’expériences, qui, même si elles apportent des résultats, semblent aller au-delà de ce que l’Homme devrait être capable de faire…


DÉVELOPPEMENT:

Greffe de la tête

 

Valery Spiridonovce, jeune milliardaire va se faire greffer la tête sur un autre corps. Le tout grâce aux efforts et aux recherches de Sergio Canavero, un neurochirurgien italien qui depuis des années est un spécialiste du sujet. Le destin de ces deux hommes était fait pour se croiser.

Rappelez vous, l’année dernière, nous avions déjà parlé de Valery Spiridonovce, un richissime russe âgé de 31 ans qui voulait se faire greffer la tête. Car souffrant d’une maladie rare, la maladie de Werdnig-Hoffman, très proche de celle qui touche malheureusement aussi le célèbre astrophysicien Stephen Hawking. Cette maladie dégénérative atrophie tous les muscles au fur et à mesure du temps, au point de devenir complétement paralysé.

Un milliardaire russe va se faire greffer la tête sur un autre corps en 2017

Puisqu’aucun remède n’existe à ce jour, et désespéré de se voir mourir ainsi,  il avait émis le souhait de se proposer comme cobaye afin d’utiliser sa propre tête sur un autre corps. Comme l’on greffe aujourd’hui certaines parties du corps comme un cœur, un poumon, un rein, etc.

Et il est persuadé que la technologie d’aujourd’hui permettrait ce genre de greffe impossible digne du roman fantastique Frankenstein. Le tout en se basant sur les recherches Docteur Canavero ainsi que sur ses multiples expérimentations déjà pratiquées sur des animaux.

Cette fameuse opération longuement préparée depuis des mois aura finalement bien lieu cette année, en décembre. Elle réunira pas moins de 150 spécialistes du monde médical.

Cet exploit incroyable devrait être réalisé dès 2017. Il soulève beaucoup de questions quant aux conséquences néfastes sur la santé des futurs patients. Mais cette opération chirurgicale d’un nouveau genre soulève également des questions d’ordre éthique que les monde médical devra peut être répondre dans un futur proche.

 

 


DÉVELOPPEMENT:

Deux chirurgiens parviennent à reconnecter la moelle épinière de rats

 

Pourra-t-on bientôt faire greffer la tête sur un autre corps ? Le chirurgien italien Sergio Canavero, y croit. Il se prépare à une opération sur un patient russe qui sera, si elle réussit, une première mondiale. Et une première étape décisive vient d’être franchie : Sergio Canavero et Xiao-Ping Ren, son homologue chinois, sont parvenu à reconnecter la moelle épinière de rats. 

 

Cela fait plusieurs mois que l’on vous parle de Valery Spiridonov, un russe de 31 ans qui souffre d’une grave maladie génétique qui se caractérise par une dégénérescence des neurones moteur. Une affection qui le condamne à plus ou moins long terme, et qui l’a motivé à envisager une solution radicale : faire greffer sa tête sur un autre corps.

Greffe de la tête : la moelle épinière de rats reconnectée par des chirurgiens

C’est justement le projet fou de deux chirurgiens Italien et Chinois, Sergio Canavero et Xiao-Ping Ren. Pour cette opération hors-normes d’un coût de 10 millions de dollars, il prévoit une équipe de 80 chirurgiens. Reste que ce la greffe de la tête représente un problème majeur : comment reconnecter la moelle épinière permettant la communication des signaux nerveux entre la tête et le reste du corps ?

Xiao-Ping Ren et Sergio Canavero viennent de publier une étude dans CNS Neuroscience dans laquelle ils décrivent une procédure qui les rapproche de la fameuse opération. Ils seraient déjà parvenu à reconnecter la moelle épinière sur des rats. Ils utilisent pour cela du polyéthylène glycol, une substance qui fait fusionné la membrane des cellules. Et selon leurs conclusions le résultat est impressionnant.

Au bout de 4 semaines, les rats dont la moelle épinière avait été sectionnée puis reconnectée avec du polyéthylène glycol, ont retrouvé leurs fonctions motrices. Les chercheurs en concluent que la paralysie résultant d’une section de la moelle épinière est bel et bien réversible.

Au-delà de la greffe d’une tête sur le corps d’un autre, cette découverte est en-effet un espoir formidable pour tous ceux qui sont paralysés à cause d’une moelle épinière endommagée.

 


…à suivre mes ami(e)s!

 

 

 

Publicités

Les 10 aliments les plus cancérigènes

Un commentaire

Le cancer ne se cache pas uniquement dans la cigarette, il peut être présent dans beaucoup d’autres substances. Même lorsqu’on pense avoir une alimentation saine, il faut quand même se méfier de certains aliments très courants. En effet, beaucoup d’entre eux peuvent être porteur de mauvaises substances qui risquent d’accroitre les risques de développer le cancer. En règle général et pour être certain de manger le plus sainement possible, il est conseillé de ne pas manger d’aliments transformés ou de plat préparés. Il est également primordial de se tourner plutôt vers des aliments bios qui sont garantis comme étant bons pour l’organisme. Soyez attentif.

 


1. Farines et céréales raffinées

 

 

La farine est l’un des ingrédients de base de notre alimentation quotidienne, or il est important de savoir que ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour notre organisme. La farine raffinée est la farine la plus blanche que vous puissiez trouver sur le marché et c’est également la plus utilisée. La farine raffinée est mauvaise pour vous à cause du traitement qu’elle a subit. Cela signifie que le son et le germe rempli d’éléments nutritifs sont séparés du reste, perdant ainsi beaucoup d’éléments nutritifs.

Cette farine est donc beaucoup plus calorique que les autres et elle fait monter le taux de sucre dans le sang et l’insuline ce qui encourage les cellules, y compris cancéreuses, à se multiplier. Les céréales contiennent énormément d’acides gras oméga 6 qui favorisent les inflammations et favorisent donc l’apparition et le développement du cancer.


2. Le sucre

 

 

 

On le sait, le sucre est mauvais pour la santé parce qu’il a un fort apport calorique, ce n’est pas la seule raison. Les sucres rapides ont tendances à augmenter le niveau d’insuline dans votre organisme, ce qui peut entrainer l’apparition d’un diabète, mais favorise également la croissance des cellules cancéreuses.

La consommation régulière de sucre serait à mettre en rapport avec l’apparition du cancer du sein et du pancréas. Le glucose n’est pas le seul concerné, ses cousins comme le fructose et le gluco-fructose seraient aussi pointés du doigt. Vous pouvez quand même continuer à en consommer dans des proportions raisonnables et contrôlées, le meilleur moyen de faire attention est de consommer le moins possible d’aliments transformés.


3. L’aspartame

 

 

À côté de l’aspartame, le sucre parait être un aliment sain, à tel point que les aliments diététiques seraient en réalité très mauvais pour votre santé et favoriserait l’apparition et le développement de certaines formes de cancer.

L’aspartame est l’un des édulcorants artificiels les plus couramment utilisés dans l’industrie agro-alimentaire. Il serait responsable de toute une série de maladies, y compris des anomalies congénitales et de plusieurs cancers. L’aspartame n’est pas le seul édulcorant à blâmer, la sucralose et la saccharine sont également présents dans la liste dans produits alimentaires favorisant l’apparition et le développement des cancers.


4. Le sel

 

 

 

 

Tout comme le sucre,  il est de notoriété publique que le sel n’est pas bon pour la santé. Il est responsable d’énormément de maladies cardio-vasculaires, de rétention d’eau et d’hypertension artérielle mais ce n’est pas son seul domaine d’activité.

Une consommation excessive de sel augmenterait le risque de développer des cancers touchants les organes du tube digestif et en particulier l’estomac. Tout comme pour le sucre, il est recommandé d’éviter la consommation de plats préparés et de produits transformés pour limiter une consommation excessive de sel.


5. Les huiles hydrogénées

 

 

 

Depuis plusieurs années on entend tout le temps que les huiles hydrogénées sont très dangereuses mais on n’en sait pas forcément plus.

Si elles sont mauvaises pour notre organisme c’est parce qu’elles modifient la structure des membranes cellulaires. Cette modification peut entrainer un grand nombre de troubles et de maladies y compris des cancers.Elles sont beaucoup utilisées dans la confection de produits préparés ou transformés et servent à améliorer la conservation des aliments et à améliorer leur  tenue.


6. La friture

 

 

Est-il vraiment nécessaire de dire que les aliments frits sont mauvais pour la santé ? En plus d’être très gras et d’entrainer une prise de poids et d’être à l’origine de maladies cardio-vasculaires, la friture est responsables d’autres méfaits.

Elle renferme des produits de la dégradation des graisses comme de très mauvais acides gras qui ajoutent une charge toxique à l’organisme. La friture est faite avec des huiles contenants des acides gras trans qui sont responsables de cancers. Les aliments frits sont également très riches en glucose, ceux contenus dans les féculents qui vont se transformer en composés cancérigènes lorsqu’ils vont être plongés dans l’huile pour être frits.


7. Les viandes rouges et transformées

 

 

 

Les viandes rouges et transformées comme la charcuterie, le bacon ou les saucisses, contiennent des conservateurs chimiques qui donnent un bel aspect aux produits mais qui peuvent aussi être responsables de cancers.

L’un de ces produits est le nitrine de sodium ou le nitrate de sodium qui serait responsable de nombreux cancers du colon. La sur-consommation de viande rouge peut se traduire par un excès de fer dans l’organisme ce qui peut être la cause du cancer. La cuisson à une température très élevée ou au barbecue entrainerait le développement de substances cancérigènes. Les personnes qui mangent leur viande rôtie, très cuite ou roussie sont plus susceptibles que les autres de contracter un cancer du côlon, du sein, de la prostate ou du pancréas. Si vous désirez continuer à manger de la viande, évitez celles qui sont transformées comme la charcuterie et ne la faite pas trop cuire.


8. Les boissons gazeuses

 

 

 

Les sodas regroupent tout ce qui se fait de pire pour l’organisme. Les risques de développer un cancer sont d’abord liés soit à leur teneur en sucre ou en aspartame.

La consommation de soda favorise l’apparition du cancer du pancréas due à la concentration en sucre de ces boissons et donc à l’augmentation du taux d’insuline dans le sang. Ce cancer est l’un des plus rares mais aussi l’un des plus mortels. Le fait qu’ils contiennent énormément de produits chimiques et de colorants empirerait le possibilité de développer des cellules cancéreuses.


9. L’alcool

 

 

Tout comme plusieurs aliments cités précédemment, ce n’est pas une surprise que l’alcool n’est pas spécialement bon pour la santé.

Il faut savoir que lorsqu’on ingère de l’alcool, notre organisme le transforme en acétaldéhyde. Cette molécule augmente les risques de développer un cancer qui sera principalement ciblé sur le foie, le pharynx mais qui sera aussi susceptible de toucher les muqueuses. Soyez raisonnable et consommez de l’alcool en toute sécurité : un verre par jour pour une femme et deux pour un homme au maximum.


10. Le pop corn

 

 

 

 

S’il y a bien un aliment auquel on porte peu d’intérêt y compris pour la santé c’est bien le pop corn au micro-ondes. C’est vrai on n’en mange pas souvent, c’est très rapide et pratique à préparer, pourquoi s’en passer ?

La raison est très simple. Les préparations de pop corn qui sont faites pour cuire au micro-ondes sont conditionnées dans des sachets qui sont doublés avec une pellicule contenant de nombreux produits chimiques dont un en particulier qui serait cancérigène et s’attaquerait au foie et au pancréas. Il est donc préférable de préparer son pop corn avec la bonne vieille méthode de la poêle, au moins vous aurez moins de risques de ruiner votre santé.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un étudiant de 18 ans créé un soutien-gorge qui détecte les cancers

Laisser un commentaire

Julian Rios Cantu, un étudiant mexicain âgé de 18 ans a mis au point un soutien-gorge capable d’aider au dépistage précoce du cancer du sein. Le projet du jeune homme est parti du fait que sa mère lutte elle-même contre la maladie et a même dû subir une ablation de ses deux seins. 

 

 

L’invention géniale de Julian Rios Cantu lui a valu de remporter le premier prix au Global Student Entrepreneur Awards (GSEA). Le soutien-gorge, qui porte le nom EVA, a en fait été développé avec l’aide de trois amis avec lesquels Juilan a monté sa société Higia Technologies. Leur invention est principalement destinée aux femmes ayant une prédisposition génétique au cancer.

Un soutien-gorge détecteur de cancer : comment ça marche ?

Équipé d’environ 200 biosenseurs, le soutien-gorge high-tech inspecte la surface de la poitrine pour détecter les moindres changements de température, de forme et de poids, des signes avant-coureurs de l’apparition d’une tumeur. Et l’autre aspect intéressant est qu’il n’est pas nécessaire de porter le sous-vêtement pendant plus d’une heure par semaine.

 

« Dès qu’une malformation ou une tumeur apparaît dans la poitrine, il y a une sur-vascularisation, donc davantage de flux sanguin pour nourrir la tumeur. Cela conduit également à une augmentation de la température » , explique Julian Rios Cantu. Il ajoute que « EVA est un réseau de biosenseurs qui couvrent la poitrine de la femme. Ils enregistrent les données de température, les analysent et envoient l’information à une application mobile ou à n’importe quel ordinateur ».

Le cancer du sein est une maladie dont on peut facilement venir à bout pour peu qu’il soit dépisté de manière précoce. On sait que des chiens sont entraînés pour renifler le cancer de sein. L’invention de Rios Cantu vient donc s’ajouter à ce genre de méthodes alternatives.

Le jeune homme vient de remporter le meilleur prix au Global Student Entrepreneur Awards (GSEA), en battant 13 autres étudiants entrepreneurs du monde entier. À la clé, un gain de 20 000 dollars empoché.


HORS TEXTE

Cancer du sein : voici comment on entraîne des chiens à les détecter

Le cancer du sein détecté par l’odorat des chiens ? Une étude réalisée en 2012 suggérait que les canidés étaient très doués pour détecter ce type de cancers. Depuis des chiens sont également entraînés en France pour les détecter. Avec un taux de réussite de 70 % l’autre atout du chien, c’est la possibilité de gagner du temps sur la maladie. 

 

On savait déjà à quel point l’odorat du chien était fin. Nos amis à quatre pattes sont d’ailleurs employés comme compagnons dans diverses activités depuis des millénaires, entre autres pour la facilité avec laquelle on peut les dresser et leur odorat exceptionnel. Mais de là à penser qu’ils pouvaient détecter des cancers…

Et pourtant, une étude autrichienne a montré en 2012 que les chiens étaient bel et bien capables de détecter certains cancers. Et ce avec un taux de réussite de 70%, suffisamment haut pour que tout le monde s’y intéresse. Cela permet en effet d’éviter dans certains cas d’avoir recours à une biopsie et de longues analyses.

Et autorise donc le corps médical à commencer plus tôt le traitement adéquat. Grâce à un mécénat à hauteur de 100.000 euros, Isabelle Fromentin et Jacky Experton développent de nouvelles techniques cynophiles dans le cadre du projet Kdog. Des tissus cancéreux fournis par l’institut Curie servent de base olfactive à la mémorisation des chiens.

Le tout se déroule à l’Institut Magnac Laval (Haute-Vienne) sur un ancien site militaire.

Première étape : apprendre aux chiens à mémoriser « l’odeur de cancer »

Le plus difficile, l’étape de mémorisation, sera achevé d’ici à quatre mois. La phase un du programme consiste à trouver des moyens d’isoler pour les chiens l’odeur singulière, et de la leur faire mémoriser. « Pour le chien, c’est un jeu », précise Jacky Experton cité par le site Science et Avenir. « Je lui apprend à associer sa récompense à une odeur singulière », ajoute-t-il.

 

Les quantités de « marqueurs odorants » du cancer du sein sont encore élevées dans les échantillons. Passée cette phase, le dressage va entrer dans une nouvelle : il s’agira alors de tester indépendamment l’hypothèse autrichienne, mais aussi le seuil à partir duquel les chiens sont capables de détecter ces marqueurs odorants.

En plus des avantages cités plus haut, le chien a pour avantage d’accompagner l’homme partout dans ses déplacements. Ce qui offrirait potentiellement une solution de dépistage mobile efficace et surtout bon marché.

 

 

 

 

 

Sommeil : 7 conseils pour mieux dormir

Laisser un commentaire

Le docteur Oward LeWine, de l’université de Harvard, a publié une étude sur la durée idéale du sommeil et son impact sur la mémoire. Il faudrait donc que le sommeil soit ni trop court, ni trop long. Il s’agirait de trouver « un juste équilibre », selon le docteur. Voici 7 conseils pour mieux dormir.

 

 

Le sommeil et la mémoire seraient donc profondément corrélés. Le tout est de savoir : quel est le juste milieu ? Les spécialistes estiment que sept heures de sommeil permettent de se reposer suffisamment et de conserver une bonne mémoire.

Sommeil : pour mieux dormir, suivez ces conseils

Elizabeth Devore, instructrice en médecine et directrice de cette étude, explique :

« Nos résultats suggèrent qu’une durée de sommeil moyenne de sept heures peut aider à conserver la mémoire. Des interventions cliniques basées sur la thérapie du sommeil devraient être examinées pour lutter contre la déficience mentale. »

Pour les besoins de l’étude, un groupe de femmes a été interrogé sur son sommeil en 1986 et 2000, et a subi des tests de mémoire à trois reprises pendant 6 ans. Le professeur Devore et ses collègues ont observé une mauvaise performance sur les tests chez les femmes ayant dormi cinq heures ou moins par nuit, ou neuf heures ou plus par nuit. A l’inverse, les femmes dormant entre sept et huit heures par nuit ont obtenu de bien meilleurs résultats.

Bien que cette étude ne prouve pas que trop ou trop peu de sommeil engendre des problèmes de mémoire, elle confirme les résultats d’autres travaux montrant les effets potentiellement nocifs d’un sommeil médiocre sur la mémoire. Une précédente étude avait permis de lier le manque de sommeil et les risques plus élevés de maladies cardiaques, d’AVC et de dépression.

7 conseils pour mieux dormir

  • Ne consultez pas votre smartphone avant ou pendant le sommeil : de plus en plus de personnes consultent des écrans avant de dormir. Certains le consultent même la nuit,ce qui est au passage très dangereux. A proscrire.
  • Gardez des heures de sommeil fixes :  rien de pire que des horaires instables pour perturber le sommeil
  • Ne restez sur votre lit que pour dormir : lisez, regardez la télévision ou travaillez dans un autre endroit
  • Mangez léger : ne vous couchez pas le ventre vide. Mais ne vous prenez pas non plus une double part de couscous avant d’aller au lit
  • Restez zen : faites les activités plus stressantes en début de journée, et les moins stressantes à la fin
  • Évitez de dormir trop pendant la journée : si vous avez besoin d’une sieste, limitez là à une vingtaine de minutes
  • Ne buvez pas trop avant d’aller dormir : votre vessie ne vous jouera pas des tours la nuit

Vous l’avez donc compris, pour le bien de votre cerveau et de votre corps, votre bien à vous quoi, dormez entre sept et huit heures par nuit, et appliquez les quelques conseils ci-dessus. Votre mémoire vous dira merci, et votre belle-mère aussi lorsque vous vous souviendrez de son anniversaire.

 

 

 

 

 

Les plantes médicinales: Le plantain, Boadleaf Plantain (Plantago Major)

Laisser un commentaire

 

 

Le plantain, Boadleaf Plantain (Plantago Major)
Cette mauvaise herbe très commune dans les Amériques s’est répandue dans le monde entier. Le plantain est une plante “aspirante” ce qui veut dire qu’elle peut faire sortir d’une blessure de la peau ou des muqueuses échardes, saletés et infections. C’est aussi un excellent traitement contre les piqures d’insectes. Le grand plantain a une action sur le gros intestin et peut être utilisé comme laxatif, mais aussi pour soigner une diarrhée ( les plantes fonctionnent souvent sur des affections opposées).

Je recherche des alternatives  à la pharmacopée du Nouvel Ordre mondial!Je crois  qu’en prenant conseil auprès des Premières nations du Québec et du canada,nous pouvons  guérir de nombreux maux!

Méditation et santé: 8 postures yoga facile à exécuter

Laisser un commentaire

YOGA: POSTURE DE LA CHAISE AVEC TORSION
Vous saviez déjà que vous devriez vous lever souvent de votre chaise au cours de la journée. Et, votre traqueur d’activité est peut-être là pour vous le rappeler. Mais bougez-vous vraiment autant que vous le pourriez dans votre espace de travail au fil de la journée ? Alors, exercez-vous à faire des torsions sur votre chaise de bureau plusieurs fois par jour, pour le grand bien de votre dos. Selon la philosophie du yoga, cet exercice facilite aussi la digestion!

 

EXERCICE DE RESPIRATION ET EMBOUTEILLAGE
La prochaine fois que vous serez bloqué à un feu de circulation ou sur le lieu d’un accident routier, essayez cet exercice de respiration qui vous aidera à passer le temps et à calmer toute poussée de rage au volant. D’abord, respirez normalement, puis commencez à allonger vos inspirations et expirations. Inspirez par le nez en comptant jusqu’à trois, puis expirez par la bouche en comptant encore trois, et ainsi de suite. La respiration doit se faire de façon calme et mesurée. Si elle devient saccadée ou haletante, raccourcissez votre souffle.

 

MÉDITATION SOUS LA DOUCHE
Prendre votre douche est un des rares moments de la journée où vous pouvez fermer les yeux sans être distrait par quoi que ce soit. (Au bureau, on penserait que vous seriez en train de dormir, et à la maison, que vous vous manqueriez d’attention pour votre famille ; au volant, c’est carrément dangereux !)
Prenez quelques minutes sous la douche pour méditer par la visualisation. Imaginez-vous dans un lieu de vacances et concentrez-vous sur un détail (comme le bleu de la mer des Caraïbes). Chaque fois que quelque chose vous distraira de cette image, retournez mentalement à la couleur azur de l’eau. Recommencez jusqu’à la fin de votre douche et débutez ainsi la journée avec l’esprit clair.

 

POSTURE D’OUVERTURE DES HANCHES
Pratiquer le yoga assis à son bureau peut sembler formidable, mais vous feriez mieux de vous limiter à des exercices discrets. Voici une posture facile : au travail ou pendant une longue réunion, croisez votre cheville sur le genou opposé et penchez-vous lentement vers l’avant pour allonger la colonne vertébrale jusqu’à ce que vous sentiez vos fessiers et l’extérieur de votre hanche s’étirer. Vous vous sentirez mieux et vous diminuerez votre tension lombaire.

 

ÉTIREMENT LATÉRAL MATINAL
Si vous avez déjà assisté au réveil d’un animal ou d’un bébé, vous avez remarqué qu’ils commencent par s’étirer. Faites la même chose avant de sauter du lit. Un simple étirement latéral rapide est une des postures de yoga qui vous aidera à émerger du sommeil, à étirer votre colonne et à ouvrir bien grand vos poumons. Vous serez alors fin prêt pour la journée!

 

ÉTIREMENT DES MOLLETS SUR LE TROTTOIR
Lorsque vous attendez le signal pour traverser la rue, ne restez pas sans rien faire. Saisissez l’occasion pour vous étirer les mollets en posant votre pied sur le rebord du trottoir ou contre un poteau. C’est un étirement classique bien connu de tous les coureurs, mais dont tout le monde y compris les marcheurs peut profiter.

 

POSTURE D’OUVERTURE DES ÉPAULES DANS LA SALLE DE BAINS
On croyait que seuls les maniaques de l’informatique et les dentistes avaient une mauvaise posture. Mais, avec la prolifération des équipements électroniques et la dépendance qui les accompagne, la « mauvaise posture du portable » est plus répandue que jamais. Faites la guerre aux épaules tombantes et au dos rond en pratiquant cet exercice d’ouverture des épaules chaque fois que vous irez à la salle de bains. Appuyez un avant-bras en poussant contre le rebord de la porte ou de l’armoire quand vous entrez et faites de même pour l’autre en sortant.

 

ÉTIREMENT DES ISCHIO-JAMBIERS DEVANT LA TÉLÉ
Demandez à tout débutant en yoga quelle partie de son corps lui donne le plus de problèmes et il vous répondra invariablement que c’est la tension de l’extérieur des cuisses (muscles ischio-jambiers). Rester assis à longueur de journée en est la cause principale, mais vous pouvez combattre cette tension en adoptant une autre position assise ou même couchée ! Lorsque vous êtes assis sur le canapé en soirée, penchez-vous vers l’avant sur vos hanches jusqu’à ce que vous sentiez un étirement. Il est très important de maintenir sa colonne vertébrale bien droite. Si vous avez de la difficulté à exécuter cette posture, étendez-vous par terre et levez une jambe que vous maintenez en l’air pour provoquer un étirement. Si vous n’arrivez pas à toucher votre pied ou votre mollet, aidez-vous d’une serviette ou d’une ceinture.

 

 

 

 

 

 

 

Choix santé:Les incroyables bienfaits du sel rose de l’Himalaya

4 commentaires

Avez-vous déjà entendu parler des incroyables cristaux de sel de l’Himalaya qui viennent directement des montagnes de l’Himalaya ? Il regorge de certains bienfaits assez étonnants et c’est un aliment de base incroyable à ajouter à votre garde-manger. C’est une excellente alternative au sel de table, voici pourquoi.

Voici à quoi il ressemble.

Voici à quoi il ressemble.

Histoire

La formation du sel de l’Himalaya, l’un des plus purs de notre planète, remonte à 250 millions d’années environ, à l’époque où l’océan recouvrait la plus grande partie de la terre. Lorsque la mer a disparu, de puissants mouvements tectoniques se sont produits, donnant naissance aux massifs de l’Himalaya qui, dans leur mouvement, ont fait remonter le sel. Celui-ci se trouve aujourd’hui à une profondeur variant de 400 à 700 mètres.

Sel rose de l’Himalaya Minéraux et énergie

Il doit sa qualité exceptionnelle notamment au fait qu’il a été préservé, dans le sein de la terre, de tous les méfaits de la pollution et des rejets toxiques. Riche en oligo-éléments, (plus de 80), notamment en fer, calcium et potassium, ce sel permet une bonne régénération du sang. Grâce à la structure extrêmement cristalline de ce sel, ces éléments et minéraux peuvent être directement assimilés par les cellules de l’organisme.

Quand vous utilisez ce sel, vous consommez vraiment moins de sodium par dose que le sel de table ordinaire parce qu’il est moins raffiné et les grains sont plus gros. Par conséquent, le sel de l’Himalaya a moins de sel par dose car les paillettes ou les cristaux prennent moins de place que le sel de table qui est fortement traité. D’autre part, en raison de sa structure cellulaire, ce sel stocke l’énergie vibratoire. Les minéraux de ce sel existent sous forme colloïdale, ce qui signifie qu’ils sont suffisamment petits pour que les cellules les absorbent facilement.

Quels sont exactement ses bienfaits ?

Le sel cristallin va rétablir l’équilibre acido-basique (le PH sanguin) et agira de manière spectaculaire sur la gêne causée par des reflux gastriques chroniques. Puissant détoxiquant (une propriété vérifiée par analyse d’urine), il dissout ou démantèle toxines, déchets et substances nocives présents dans le corps. Il élimine notamment les métaux lourds (mercure, plomb) et dissout les dépôts calcaires. Sur le long terme, l’usage de l’eau salée au sel cristallin de l’Himalaya a une action bénéfique sur des affections comme l’arthrose, l’arthrite, les rhumatismes déformants ou les calculs rénaux et biliaires, car il aide l’organisme à briser les dépôts et à les éliminer. Ce faisant, il stimule et régule le transit intestinal, car la réaction de l’intestin ne se fait pas attendre et constitue un signe tout à fait normal de son action.

Sel rose de l’Himalaya comprend d’autres avantages comme :

  • réduit les signes du vieillissement
  • prévient des crampes musculaires
  • augmente l’hydratation
  • renforce les os
  • abaisse la pression artérielle
  • améliore la circulation

Comparaison du sel de l’Himalaya aux autres sels

Sel de mer

Alors que c’était toujours mieux que le sel de de table, le sel de mer est de plus en plus traité et avouons-le, nos océans sont de plus en plus pollués, chaque année, il suffit de penser aux déversements massifs de pétrole qui ont lieu. Etant donné que le sel rose est gardé intact, cela signifie que c’est le sel le plus pur disponible aujourd’hui.

Sel de table

Le sel de table commercial est complètement débarrassé de la majorité de ses sels minéraux à l’exception du sodium et du chlorure. Il est ensuite blanchi, nettoyé avec des produits chimiques et ensuite chauffé à des températures extrêmement élevées. L’iode que l’on ajoute au sel de table est presque toujours synthétique ce qui empêche notre corps de l’absorber correctement. Il est traité avec des agents antiagglomérants, ce qui empêche le sel de se dissoudre dans l’eau et dans le réservoir de sel.

Ces agents empêchent alors l’absorption du sel dans notre corps, ce qui conduit à une accumulation et au dépôt dans les organes. Cela peut causer de graves problèmes de santé. Des études ont montré que pour chaque gramme de sel de table consommé que le corps ne peut pas traiter, votre corps va utiliser 20 fois la quantité d’eau cellulaire pour neutraliser la quantité de chlorure de sodium qui est présent dans ce sel traité chimiquement.

Ce n’est pas nécessairement le sel qui est mauvais pour la santé. C’est le sel de table raffiné qui est inférieur pour notre santé. Mis à part cela, beaucoup d’entre nous consomment beaucoup

 

trop d’aliments trop transformés qui contiennent des quantités astronomiques de sel, et ce n’est pas le bon pour notre corps.

Il ne s’agit pas de limiter notre quantité de sel, il s’agit de consommer des aliments entiers plus naturels et faits maison. De cette façon, nous pouvons ajouter du sel pendant la cuisson ou en saupoudrer un peu sur nos repas sans avoir à se soucier de l’hypertension artérielle et ainsi de suite.

Le sel rose de l’Himalaya est disponible dans les grandes surfaces au rayon épicerie et vous en trouvez facilement en ligne.

sel rose himalaya 002

 


Recette pour une cure au sel rose de l’Himalaya

Une cure de sel de l’Himalaya

En effet, les gros cristaux peuvent servir à la préparation d’une eau salée reminéralisante et purifiante:
•placer les cristaux dans un bocal en verre et recouvrir d’eau de source
•les cristaux fondent jusqu’à saturation de l’eau, qui se conserve alors indéfiniment
•prendre tous les matins a jeun une ½ cuiller dans un grand verre d’eau, le goût est à peine salé et très agréable!
•ne pas oublier de boire régulièrement au cours de la journée
•la quantité prescrite dans ces cures est suffisante pour agir tout au long de la journée, sans engendrer de hausse significative de la consommation journalière de sel
•ces cures sont conçues pour apporter quotidiennement à l’organisme un ensemble minéral complet : Les résultats prouvent l’évacuation de métaux lourds, la dissolution de dépôts calcaires, une « détoxination » générale lente mais profonde, un rétablissement du pH sanguin, de équilibre acido-basique. Un mieux-être général, la résorption des douleurs liées aux acidités gastriques et l’amélioration de la digestion sont ressentis presque systématiquement.

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :