Une ex-mannequin est internée pour ses révélations sur la pédophilie et les sacrifices d’enfants pratiqués par les Illuminatis

Nathalie Augustina, était top-modèle aux Pays-Bas dans les années 1980. Elle est aujourd’hui internée dans un hôpital psychiatrique, méthode classique en Occident (introduite par la CIA) pour punir les dissidents. Son crime est de dévoiler la dépravation des Illuminatis dans un nouveau livre, Nathalie: Confessions of a Fashion Model: The Dark Side of the Fashion Industry: Monarch Mind Control, Slavery and Sexual Abuse [« Nathalie – le côté obscur de l’industrie de la mode : contrôle mental Monarch, esclavage et abus sexuels »] présenté ci-dessous.

 

Nathalie Augustina (image à gauche)  était mannequin et esclave sexuelle sous contrôle mental MK-Ultra [1], offerte en récompense aux hommes politiques pour leurs services rendus aux richissimes satanistes qui gouvernent le monde. Les traumas subis pendant sa petite enfance ont créé un cloisonnement de son esprit et c’est son autre « alter » qui pratiquait lesservices sexuels. Bien qu’elle n’en ait aucun souvenir, il est pourtant évident qu’on s’est servi d’elle. Par deux fois elle se retrouva enceinte en n’ayant gardé aucune mémoire de quelconques rapports sexuels. On lui offrit des millions de dollars pour un bébé mais elle fit le choix d’avorter. Elle avait par ailleurs des pouvoirs médiumniques et opérait dans le milieu de la CIA et de l’élite sataniste.

Ce qu’elle dévoile sur la dépravation des Illuminatis concorde avec les révélations du banquier néerlandais Ronald Bernard, et confirme le témoignage que nous avons publié : Une transfuge juive des Illuminati décrit des rituels horribles.

Les riches et la royauté appartiennent à des sectes satanistes et se livrent de manière routinière à la pédophilie, à la torture, au meurtre d’enfants et de bébés, ainsi qu’au cannibalisme . La police et le Renseignement militaire laissent faire et couvrent leurs activités. Les lanceurs d’alerte sont assassinés ou enfermés dans un hôpital psychiatrique [1] et comme dans le cas de Nathalie, à la clinique psychiatrique Mentrum d’Amsterdam.

Dans le passé, le « contre-renseignement néerlandais » l’a confinée pendant deux mois dans une cellule d’isolement. Elle a été attachée nue sur une chaise et interrogée sur des « codes » auxquels sa personnalité normale n’avait pas accès. Puis elle a été emmenée à Mentrum où on l’a déshabillée et mise sous drogues.

Robin de Ruiter, auteur de The 13 Satanic Bloodlines : Paving the Road to Hell [Les 13 lignées satanistes : un chemin vers l’enfer], a participé à l’écriture de son livre. En introduction, il explique ce qu’est le lavage de cerveau MK-Ultra [1] et révèle que les agences de mannequins sont en fait des maisons closes. Les agents sont des proxénètes. Les mannequins qui résistent sont éliminées. En voici un cas récent.

Nathalie raconte que la plupart des top-modèles des années 1980 ont fait le commerce du sexe pour la gloire et la fortune. Elle prétend avoir étédroguée et violée par l’acteur Keanu Reeves. « Presque toutes les vedettes de cinéma sont non seulement des esclaves Monarch, mais beaucoup d’entre elles sont elles-mêmes des dresseurs d’esclave ; elles ont toutes une double vie« . (205) [3]

Un pédophile milliardaire, Jeffrey Epstein, agent du Mossad israélien, faisait venir par avion (le lolita express) des hommes connus sur son « île aux orgies » où ils avaient des relations sexuelles avec des mineures droguées. « Les carnets de vol [comportent] le Prince Albert, Bill Clinton et Donald Trump, des émirs et des dirigeants arabes… but final : le chantage pour le compte d’Israël. » (63) [4]

Nathalie était présente à des événements organisés par David Rockefelleret des membres de la famille Rothschild [5]. « Il y eut tout d’un coup un peu de remue-ménage… une très vieille dame… est entrée et chacun s’est écarté sur son passage. On aurait dit qu’elle était âgée de plusieurs siècles… des gardes du corps l’aidaient à marcher droit. Elle était couverte de bijoux… elle vint vers moi et me toucha le bras. ‘Je suis honorée de faire votre connaissance. Vous avez une très belle peau. »(126)

Apparemment, ceux qui ont tout, recherchent la seule chose qu’ils ne peuvent avoir.

Elle se retira du mannequinat dans les années 1990 et devint chercheuse et activiste anti-pédophile. « J’ai découvert qu’aux Pays-Bas l’inceste était gigantesque et que le viol des enfants était très peu puni… le système néerlandais protégeait ces monstres… j’avais sous les yeux les agissements d’une société pédophile. » (152)

« En 2018, l’Union Européenne a préparé d’importantes mesures pour légaliser et normaliser la pédophilie et décriminaliser en Europe les relations sexuelles avec les enfants. [6] Le principe d’un âge minimum a été déjà été abandonné par plusieurs pays européens. Dans ces pays, on autorise les adultes à avoir des rapports sexuels avec des enfants de tout âge. Ils ne seront pas poursuivis pour viol si l’enfant victime est incapable de prouver qu’il y a eu « menace, violence, contrainte ou surprise.« (204)

L’humanité est à l’évidence en partie gouvernée par ses éléments les plus dépravés, qui nous initient à leurs pratiques sataniques pour mieux nous exploiter.

Nathalie Augustina est une femme courageuse. Nous devons exiger sa libération immédiate.

Source: Henry Makow

Traduction: MK Polis

 

 

Publicités

L’origine réelle des Illuminati …identifiée!

Le rabbin Marvin Antelman (193? -2014) mérite d’être félicité pour avoir révélé que les Illuminati sont nés d’un mouvement juif cabaliste «hérétique» – les Frankistes sabbatéens – du nom de ses ancêtres Sabbatai Zvi (1626-1676) et Jacob Frank (1726-1791.) . Ce mouvement majoritairement juif, qui s’empare de la franc-maçonnerie païenne, assume l’identité de la population cible et la subvertit de l’intérieur. Une autorité juive, Gershom Scholem, les décrit comme «possédés de façon démoniaque». Ce sont les satanistes derrière le communisme, le nazisme, le sionisme et le NWO. Trump sans aucun doute, est un illuminati. Tout comme Obama, Soros et la société secrète satanique derrière Hillary Clinton.

 

Ils sont derrière la destruction du christianisme, de l’islam (par le wahhabisme) l’attaque contre le genre et le malaise spirituel général qui afflige l’Occident et les guerres perpétuelles menées en Orient.

Sabbataï Tsevi

L’un des aspects les plus cachés de l’histoire des 350 dernières années est l’impact du mouvement messianique sabbatéen. Il a été dirigé par Sabbataï Tsevi (Shabbetaï Tzvi) à partir du 6 juin 1666 (6666). À son apogée, Tsevi a convaincu, peut-être, la moitié de la communauté juive du monde qu’il était le vrai Messie. Il est l’inspirateur de la secteturque des Sabbatéens ou Dönmeh. Un vaste mouvement sabbatéen promeut les ambitions messianiques de Tsevi, qui ne reconnaît que le livre sacré de la Kabbale, le Zohar et rejette la Torah et le Talmud.

Le phénomène sabbatéen luciférien a été maintenu en vie à travers les siècles avec beaucoup d’aide. Au 18ème siècle, Jacob Frank a réintroduit le Sabbatéisme en Europe en route vers l’Amérique et la Palestine. Bien que les érudits juifs aient disséqué le sabbatéisme et le frankisme, peu de choses sont connues du monde extérieur. Rabbi Marvin Antelman croit que le mouvement vit au moins dans l’esprit et se réfère aux croyants d’aujourd’hui en tant que «Frankistes sataniques sabbatéens». L’article qui suit utilise le livre d’Antelman, «Pour éliminer l’opiacé», comme source principale pour documenter ces événements.

L’érudit juif Gershom Scholem tente de répondre à cette question de savoir pourquoi le sabbatéisme (ou sabbataïsme) a été balayé sous le tapis dans son livre « Sainteté du péché« , comme suit:

D’un autre côté, les historiens laïques se sont efforcés de minimiser le rôle du sabbataïsme pour une raison différente. Non seulement la plupart des familles jadis associées au mouvement sabbatéen en Europe occidentale et centrale continuent à demeurer dans le giron juif, mais beaucoup de leurs descendants, particulièrement en Autriche, ont pris des positions importantes au XIXe siècle en tant qu’intellectuels éminents, de grands financiers et des hommes de hautes relations politiques.

Les cultes sabbatéens sont bien documentés dans l' » Encyclopedia Judaica « et dans les écrits d’universitaires israéliens, y compris le défunt professeur Y. Tishbi, Yehuda Liebes et Yaacov Katz.

En un mot, ces groupes pratiquaient sexuellement l’inceste, la pédophilie, l’adultère et l’homosexualité et étaient par ailleurs dépravés. Le Talmud affirme que le Messie ne viendra qu’à un âge complètement coupable ou complètement innocent (Sanhedrin 98a). De cette épigramme, les Frankistes déclareraient: «Puisque nous ne pouvons pas tous être des saints, soyons tous des pécheurs».

On doit se demander quelle était la folie dans l’esprit des Juifs qui ferait que beaucoup de gens adhèrent à ce culte nihiliste. De plus, les Sabbatéens et les Frankistes pratiquaient la consanguinité, d’où  la tendance à la psychose et à la névrose. En son temps, plus d’un million de Juifs de tous les horizons proclamaient et voyaient Tzvi comme leur libérateur. …

                                 JACOB FRANK

Jacob Frank

 

 

Après une conversion forcée à l’islam imposée par le sultan, le culte s’est éteint. Puis, Jacob Frank, l’un des hommes les plus méchants de l’histoire, a rencontré en 1750 le Sabbatéen Dönmeh, alors qu’il était un voyageur de commerce en Turquie. Il a affiné le concept du Messie, l’a déclaré, et a exhorté les membres du mouvement à pécher comme moyen de salut. On l’appelait le «culte de l’œil qui voit tout».

Le «croyant» frankiste avait un système de croyance inversé et trompeur. Il ne faut pas apparaître comme on est en  vrai. La dernière croyance justifiait la poursuite de la double vie de ses disciples. Faire semblent d’être un Juif religieux à l’extérieur et, en réalité, être un Frankiste. Les Dönmeh se sont officiellement convertis à l’islam mais sont restés (en cachette) des crypto-juifs [1]. Il en est de même de nombreux Frankistes qui se sont officiellement convertis au catholicisme.

Les communautés juives dans l’Empire Ottoman

 

La grande majorité des frankistes qui semblaient, extérieurement, embrasser le judaïsme se sont intégrés dans la communauté juive. Malgré le fait qu’ils étaient tous extérieurement religieux, ils chérissaient toujours comme leur but « l’anéantissement de chaque religion et système de croyance positif« , et ils rêvaient « d’une révolution générale qui balaierait le passé d’un seul coup de telle sorte que le monde puisse être reconstruit. « 

Pour les frankistes, la destruction anarchique représentait tout le rayonnement luciférien, et «grand est le péché commis pour son propre bien». Les Frankistes ont enseigné que leurs Quatre Divinités représentaient les religions majeures qui devaient être détruites: Elie représente le Messie ultime, qui est atteint en commençant par le Judaïsme, représenté par Jonathan Eibeschutz; ensuite l’Islam représenté par Shabbataï Tzvi; le dernier portail représenté par Frankdans le christianisme. Après la révolution vient Big Brother, qui règne sur la terre.

Les Frankistes ont incité les femmes à quitter leurs maris et à se joindre à leurs orgies. Les familles ont été brisées par centaines. C’est encore plus étonnant si l’on considère la forte vie de famille qui caractérisait les Juifs dans les communautés de Podolie, de Moravie, de Pologne, de Hongrie et de Roumanie à cette époque.

L’Encyclopedia Judaica déclare que la richesse et le revenu considérables de Frank «étaient une source constante d’émerveillement et de spéculation, et la question n’a jamais été résolue».

En 1752, Frank a épousé une femme juive bulgare appelée Channa. Elle était très belle, et il l’utilisait, comme c’était la coutume parmi les membres de sa secte, pour prendre au piège des centaines d’hommes qui avaient des relations licencieuses avec elle pour renforcer la force de sa secte.

En 1755, Frank retourna en Pologne, où il s’associa avec les chefs sabbatéens de Podolie et visita et agrandit des communautés juives connues pour leurs tendances hérétiques depuis le début du XVIIIe siècle.

Les rabbins sévissent

Après que les frankistes aient brûlé des exemplaires du Talmud et accusé les juifs de meurtres rituels, les rabbins en avaient assez vu. En 1756 dans la ville de Satinow, les rabbins ont formellement excommunié Frank et tous ses partisans. Ils interdisaient les mariages mixtes avec des membres de la secte. Le rabbinJacob Emden (1697-1776) a écrit dans une lettre qu’il était interdit à quiconque d’avoir pitié d’eux

 

Divorcé du judaïsme traditionnel, un groupe de frankistes en Europe s’est converti au catholicisme en 1759. Mais un an plus tard, Frank a été accusé d’hérésie et a été jeté dans la citadelle de Czenstokova. Frank a vécu confortablement au monastère pendant 13 ans.

[Le terme] Frankism a été inventé au début du 19ème siècle et était initialement une insulte dirigée aux descendants des disciples de Frank qui se sont convertis au catholicisme romain et ont essayé de cacher leur fond historique.

Selon les récits contemporains, le nombre de  Frankistes de Varsovie étaient 6.000, et il a été estimé à 24.000 dans toute la Pologne. On disait que les cultistes monopolisaient certains métiers et professions, y compris les prêts, les maisons closes et l’alcool. Ce facteur a conduit à de nombreux conflits entre les bourgeois polonais et les Frankistes. Dans les pamphlets et dans brochures polonaises publiés à Varsovie dans les années 1790, les frankistes étaient dépeints comme ni juifs ni chrétiens (caméléons religieux) et étaient considérés comme échappant au contrôle des autorités juives et polonaises.

Après que les rabbins aient réussi à réduire la secte, des frankistes se présentent en Moravie et à Vienne. Il y avait déjà un clan influent à Prague qui a précédéJacob Frank. Pour des raisons qui ne sont pas expliquées de manière adéquate par Rabbi Antelman dans son livre, beaucoup de familles frankistes à cette époque étaient des élites riches. Notre théorie est que leur peu de moralité et leur vilénie intrinsèque leur ont permis de monopoliser les métiers lucratifs métiers du vice que les peuples traditionnellement religieux évitaient.

De plus, parce que beaucoup étaient maintenant «officiellement» catholiques, ils pouvaient rejoindre ou former des loges maçonniques où ils aimaient comploter et conspirer. En particulier, les familles consanguines d’élites frankistes opéraient dans l’Ordre des Frères Asiatiques à Vienne. D’autres loges ont été ouvertes à Hambourg et à Berlin. Même les loges maçonniques des non-juifs, les Gentils, étaient très favorables pour les juifs convertis au christianisme, en particulier parmi les crypto-juifs frankistes, qui avaient les moyens de graisser la patte et de fournir des faveurs sexuelles. Cela a  été pour eux à un chemin d’infiltration et bien sûr de contrôle compromettant des loges maçonniques.

LES ÉLITES FRANKISTES

Après sa libération de la citadelle, Frank a déménagé à Brno, en Moravie, pour passer du temps avec son frère, qui était à la tête de la grande famille Dobrushka.Jacob Frank a même adopté ce nom. Ils étaient des loyalistes frankistes. La famille comprenait huit fils. Deux qui ont changé leur nom en Frey menaient des jacobins dans la Révolution française et ont été guillotinés quand les Jacobins ont été évincés. Frank a résidé pendant 13 ans à Brno. Son frère Salomon (1715-1774) détenait à la fois les monopoles lucratifs de la potasse et du tabac en Moravie.

Bien qu’ils aient eu tendance à se marier et à se reproduire au sein de leur propre groupe, les élites frankistes lucifériennes n’avaient aucun problème à s’assimiler stratégiquement à certaines familles catholiques riches. En effet, selon tous les témoignages, ils étaient des chercheurs d’or et des séducteurs qui avaient aussi de l’argent à gogo. La propre fille de Frank, Eva, a couché avec le prince héritier et le futur empereur Joseph II à Vienne, où pendant un certain temps Frank était le bienvenu dans la Cour. Outre le service sexuel offert à Joseph II, les Habsbourg pensaient qu’il pourrait être utile et possible de convertir et d’assimiler les Juifs.

Les Frankistes avaient aussi librement des noms juifs, catholiques ou islamiques. Les  Sabbatéens et les Frankistes incarnent le terme « crypto-juif ». Au fil du temps, le Frankisme est devenu un système de prédation psychopathique et une excuse pour pécher et se livrer à toute perversion.

Huit Dobruskas se sont «officiellement» convertis au christianisme et six ont été anoblis. Une des petites-filles de Salomon, Francesca Dobrushka, s’est mariée dans la famille Hoenig, plus tard anoblie comme von Hoenigsbergs. La familleHoenigsberg acquit la majeure partie de ses richesses en tant que descendants deLoebel Hoenig qui, durant la sécession autrichienne de 1740-1748 et la guerre de Sept Ans de 1756-1763, accumula une fortune fantastique en tant que fournisseur de l’armée autrichienne. Le fils aîné de Loebel, Israel Hoenig (1724-1808), obtint le contrôle du monopole autrichien du tabac.

D’autres Sabbatéens de premier plan étaient la famille Wehles de Prague. L’un d’eux, Gottlieb Wehle, émigra aux États-Unis avec une grande bande de Frankistes de Bohême et de Moravie après la Révolution de 1848. Un membre de ce clan était Louis Brandeis (1856-1941), qui était à la Cour Suprême et qui était un ardent sioniste qui a joué un rôle dans la promotion de la Federal Reserve Bank. Felix Frankfurter, le juge de la Cour suprême, aurait reçu de sa mère (une descendante d’une famille franciste de Prague) une copie du portrait d’Eva Frank,

Isaac Daniel Itzig de Berlin avait aussi des liens familiaux frankistes. Il dirigea la Press of the Jewish Free School, qui changea en 1796 son nom en Oriental Printing Office, considéré comme un puissant instrument de «réforme culturelle» et précurseur intellectuel de l’école de Francfort. Le rabbin Antelman qualifie Itzig de communiste précoce. En fait, Antelman documente une théorie selon laquelle les proto-frankistes étaient les avant-gardes de la philosophie marxiste-communiste.

Le père d’Itzig, Daniel alias Daniel Yoffe, était conseiller financier du roi Frédéric-Guillaume II de Prusse, qui, lorsqu’il était prince héritier, était membre des Illuminati de Berlin. Itzig (1750-1806) était un pourvoyeur d’argent à la Monnaie royale de Prusse. Avec le banquier H. Ephraïm pendant la guerre de Sept Ans, il a émis des pièces de monnaie avariées qui ont non seulement contribué à l’inflation mais ont aidé le gouvernement prussien à combattre la guerre. Ces deux puissantes familles frankistes furent plus tard mariées.

Frankist Mayer Arnstein a épousé Theresa Wertheimer, petite-fille du banquier et grand rabbin Samson Wertheimer d’Autriche. Le rabbinWertheimer (1658-1724) était considéré comme le Juif le plus riche d’Europe entre 1694 et 1704. Il était un administrateur financier pour les empereurs Léopold Ier, Joseph Ier et Charles VI et supervisait leurs missions diplomatiques. Cela lui a valu le surnom de Judenkaiser ou empereur juif. Arnstein à son tour financé la révolte paysanne tyrolienne contre la France et la Bavière.

Le même modèle émerge continuellement. Lucifériens brillants et riches, accros au pouvoir, désireux de s’assimiler superficiellement, de détruire les religions, de se livrer au radicalisme, à l’éthique ombrageuse et de vivre des vies cryptiques à deux visages, se faisant passer pour des Juifs religieux, des catholiques, des protestants ou des musulmans mais en pratiquant  leur véritable croyance  en secret. Au fur et à mesure que le franquisme lui-même diminuait, au moins en surface, en tant que grande secte organisée, son système de croyances était fortement ancré, même au sein de la foi catholique, à travers des «conversions» frankistes.

ROTHSCHILD CONNEXION

Au crépuscule de sa vie, Frank a vécu à Offenbach, juste à l’extérieur de Francfort. Il a vécu dans le style royal et a maintenu une milice. Il mourut à Offenbach le 10 août 1791, s’y étant installé en 1786. Lorsque les Frankistes s’établirent en 1786 à Offenbach, dans la banlieue de Francfort, ils furent patronnés par des «philanthropes non identifiés» de la communauté de Francfort. Mais pendant les années formatrices de la loge maçonnique de Francfort, les trois membres les plus actifs la « loge juive » de Francfort étaient influencés par les frankistes: Sigmund Geisenheimer, Michael Hess (1782-1860) et Justus Hiller, qui étaient aussi des leaders dans le mouvement libéral réformiste juif. Michael Hess a été embauché par Mayer Amschel Rothschild (1744-1812) en tant que tuteur pour ses enfants. Geisenheimer était le chef de bureau de Mayer Rothschild. Ainsi, l’esprit et la mentalité du frankisme ont reçu un grand coup de pouce de la famille la plus riche d’Europe. Incidemment, 29 des 58 petits-enfants de Mayer Amschel Rothschild ont épousé des cousins ​​au premier ou au second degré.


EN COMPLÉMENT

Adam Weishaupt – Illuminés de Bavière…
Adam Weishaupt
Un jeune homme de vingt-huit ans fonde le 1er mai 1776 l’Ordre des Illuminati, que les historiens appellent les Illuminés de Bavière, dans l’atmosphère des Lumières dont les facettes occultes brouillent les pistes.

Adam Weishaupt (1748-1830) exerce alors en qualité de professeur de droit canon à l’université d’Ingolstadt. Personnalité à la fois exaltée et froide, précurseur de ces figures technocratiques et irrationnelles des régimes totalitaires, persuadé que son destin va changer la face du monde, il adopte dès 1770 une doctrine radicalement opposée à celle des autres Illuministes comme Martinès de Pasqually, Saint-Martin, Swedenborg, Cagliostro et Mesmer.

Il veut détruire l’auctoritas et le potestas sous toutes leurs formes, tant les souverains que les églises. A ses yeux, seul un gouvernement mondial peut, après une série de cataclysmes, amener l’humanité toute entière à la félicité. Il faut pour cela précipiter dans le chaos les deux grandes puissances européennes que sont l’Angleterre et la France en usant de quatre moyens :

– Corrompre les proches des puissants pour les manipuler.

– S’introduire dans l’enseignement universitaire et chez les précepteurs des princes pour modeler les esprits de ceux qui détiennent le pouvoir.

– Sélectionner les plus habiles pour exalter leur sentiment de suprématie sur l’humanité ordinaire, puis les admettre dans l’Ordre.

– S’emparer des gazettes pour contrôler l’opinion.

Favorable aux menées révolutionnaires, dont il pressent le potentiel en France, Weishaupt contacte plusieurs membres du futur comité de salut public, dont Robespierre.

Lorsque Weishaupt meurt en 1830, il a pris soin de transcrire ses directives pour l’avenir, préparant les Illuminati à changer de vocables, mais jamais de méthode de noyautage.


EN CONCLUSION

Emmanuel Macron

 

En France, l’illuminati Macron est passé par Rothschild pour recevoir des éléments de programmation mentale susceptible de correspondre à l’attente inconsciente de ce que les merdias soumettent au peuple. Il faut savoir que dans les  boîtes Rothschild, comme chez la fondation Rockefeller entre autres, on apprend à mentir au peuple sans tressaillir et à incorporer des éléments de langage qui vont plaire au peuple, le rassurer voir l’exalter. C’est bien retranscrit dans le testament de Satan issu des protocoles des sages de Sion qui sont bien évidemment authentiques. 

Source : « L’influence du franquisme sabbatéen sur le monde« 

par Thomas Muller

 

 

 

 

 

 

Troisième Guerre Mondiale en préparation: Idlib quand l’empire tremble…

 

 

Idlib, où Washington et ses alliés préparent un énième scénario chimique par Casques blancs interposés, risque de devenir le lieu de ce face-à-face. Pourquoi les États-Unis craignent-ils autant la reprise d’Idlib par l’armée syrienne ? Il y a d’abord la crainte de voir l’armée syrienne reprendre le contrôle de l’ultime point stratégique d’où les États-Unis pourraient harceler Damas.

Après tout, l’enclave d’Idlib est le dernier bastion des terroristes que l’État syrien s’apprête à libérer avant de revendiquer la victoire totale dans une guerre menée depuis sept ans contre son existence même. Idlib libérée, l’Amérique perdra l’un de ses derniers leviers de pression contre l’armée syrienne, une libération propre à ramener l’État syrien à l’état d’avant la guerre.

Ce qui veut dire au clair qu’après plus de sept ans de guerre et des milliards de dollars dépensés, les États-Unis devront déclarer forfait face à un Assad vainqueur. Cette perspective effraie les Américains, qui en sont désormais à concocter un scénario chimique à Idlib quitte à provoquer une riposte conjointe syro-russe.

La Russie ne plaisante pas, elle qui a déployé un bouclier maritime en Méditerranée au nord-ouest de la Syrie. Mais la crainte des Américains a un autre motif : Idlib libérée, l’armée syrienne aura toute la latitude nécessaire pour s’attaquer à al-Tanf, cette localité de la province de Deir ez-Zor où les Américains disposent d’une base militaire qui sert de centre de commande et de coordination pour leurs opérations de plus en plus sanglantes contre l’armée syrienne, la Résistance ou encore la Russie. C’est cette base qui abrite d’ailleurs les forces israéliennes, les mêmes qui ont tué des dizaines de combattants des Hachd al-Chaabi en juin dernier non loin d’Abou Kamal.

Le ministre syrien des Affaires étrangères a affirmé jeudi que personne n’avait convié les Américains et que ces derniers se trouvent en Syrie à titre de forces d’occupation. Cette position est également celle de la Russie, qui exige elle aussi le retrait US de l’ensemble du territoire syrien, fut-ce au prix d’une confrontation. Interviewé par Sputnik, l’analyste russe Andreï Ontikov rappelle que Damas est armé des missiles les plus sophistiqués et jouit de l’appui des officiers russes.

L’armée turque porte assistance aux rebelles près d’Idlib.

L’armée syrienne est parfaitement à même de contrer une offensive américaine, surtout que 25 navires russes sont déployés en Méditerranée et surveillent le moindre agissement ennemi. La bataille d’Idlib aura lieu que l’Amérique le veuille ou non. C’est une bataille où les ennemis d’Assad (États-Unis, Turquie, Israël, Arabie saoudite, etc.) jouent leur va-tout.

*Partagez nos articles mes ami(e)s!

 

Nouvel Ordre Mondial: la stratégie américaine du bourbier en Syrie

Stratégie américaine en Syrie : “Créer des bourbiers jusqu’à ce que nous obtenions ce que nous voulons”

Le peuple syrien est derrière le président Assad et cela ,les américains ne l’acceptent pas.

En 2013, les hauts responsables de l’administration Obama ont décrit leur politique pendant la guerre de Syrie comme une politique de maintien de la guerre. L’administration désirait un grand nombre de sièges à la table pour un règlement politique, ce que les fonctionnaires ont clarifié en s’assurant que la guerre se poursuivrait afin qu’il n’y ait jamais de vainqueur incontestable.

L’administration Trump semble déraper dans ce même ensemble de priorités destructrices en Syrie. Cette semaine, le Washington Post a cité un fonctionnaire de l’administration sans nom qui a déclaré que “pour l’instant, notre travail est d’aider à créer des bourbiers [pour la Russie et le régime syrien] jusqu’à ce que nous obtenions ce que nous voulons”

 

Comme toujours, ce que les États-Unis veulent vraiment, c’est d’avoir une position dominante dans les négociations d’après-guerre, afin qu’ils puissent dicter la forme que prendra la Syrie d’après-guerre. Cela signifie qu’il faut s’assurer que le gouvernement syrien ne gagne carrément pas la guerre.

Ce n’est plus aussi réaliste qu’avant, le gouvernement Assad, soutenu par la Russie, ayant repris la quasi-totalité du territoire tenu par les rebelles, à l’exception d’un bastion au nord d’Idlib, dominé par Al-Qaïda. Cela signifie que les États-Unis doivent maintenant sauver Al-Qaïda pour maintenir la guerre, ce qui, si nous sommes honnêtes, est un courant sous-jacent récurrent dans la politique américaine en Syrie depuis des années.

C’est ce désir qui a poussé les Etats-Unis à menacer la Syrie à plusieurs reprises et à les avertir de ne pas attaquer Idlib. C’est ce désir qui suscite presque quotidiennement les menaces américaines d’intervenir militairement si l’offensive Idlib implique des armes chimiques. Plus important encore, c’est ce désir qui a fait croire aux médias russes que les rebelles pourraient “mettre en scène” une fausse attaque chimique juste pour entraîner les Etats-Unis dans la guerre, et être assez confiants que cela fonctionnerait.

Après tout, les États-Unis parlent constamment d’une attaque chimique imminente alors qu’il n’y a aucune raison de penser que la Syrie est sur le point d’en lancer une. Parfois, les responsables américains ont admis en privé qu’il n’y a aucun signe que la Syrie fait le moindre geste pour préparer de telles armes pour l’offensive. Pourtant, plusieurs fois par semaine, les États-Unis publient des déclarations dans lesquelles il est allégué qu’un complot chimique figure en tête de liste, ce qui prépare le terrain pour une réaction.

La guerre en Syrie touche à sa fin depuis des mois, les autorités israéliennes admettant qu’elle n’est pas terminée pour elles (tout en jurant de ne pas honorer les accords d’après-guerre). Lorsqu’une guerre est perdue et qu’un plan a échoué, cependant, le gouvernement américain est souvent le dernier à le savoir, et c’est pourquoi il est déterminé à faire traîner la guerre le plus longtemps possible.

Source: Zero Hedge

 

 

De mystérieux “hommes en noir” repérés près des routes Muscatine Co. en Iowa USA

 

COMTÉ DE MUSCATINE, Iowa – R. J. Strong originaire de Port Louisa, dans l’Iowa a été effrayé parce ce qu’il a vu une semaine auparavant, lundi 13 juin a 2 heures du matin.

Strong a publié l’information sur Facebook par la suite alors qu’il roulait près d’Ogilvie et de F Avenues dans le Comté de Muscatine quand il a vu “un mec bizarre en train de marcher sur la route pavée avec un grand manteau noir!!!!”

D’autres personnes ont rapporté des choses similaires sur les réseaux sociaux, en rapport avec des observations similaires faites les semaines précédentes.

Selon les rapports, les individus ont été aperçus le long des routes et autoroutes et parfois se mettaient en travers du chemin des motocyclistes et d’autres personnes qui passaient dans le Comté de Muscatine, dans le Sud-Est de l’Iowa.

“Mon fils a vécu cela et ce n’est pas une blague,” a publié Béatrice Wilson Strong. “C’était quelque chose de très effrayant à endurer pour lui.”

“C’est arrivé à plusieurs de mes amis sur l’Autoroute 22,” a publié Cassie Pameticky.

Le Shérif du Comté de Muscatine a pris part des mises en garde, en publiant lundi sur sa page Facebook, “Nous avons pris connaissance de plusieurs ‘hommes vêtus de noir’ et qui pénétraient dans la zone rurale du Comté de Muscatine.3

Plusieurs personnes ont appelé KWQC pour affirmer que ces individus là avaient été aperçus à plusieurs reprises dans leurs jardins, bien que les publication Facebook ne mentionne pas les adresses des lieux où les clichés ont été pris.

Si jamais vous voyez une homme en noir appelez 911 [la police].

Le Shérif de Facebook a publié plusieurs blagues en rapport avec l’affaire et a allégué que des blagueurs inoffensifs sont derrière les récentes observfations.

Cependant, le MCSQ a déclaré sur sa page Facebook, “Que nous prenons l’affaire très au sérieux” et que les enquêteurs “espèrent que le public puisse contribuer à leur enquête.”

 

 

 

La grande fosse de la mort d’Ur: Sacrifice humain de masse dans l’ancienne Mésopotamie

Des préposés qui ont été sacrifiés et trouvés dans la fosse de la Grande Mort d’Ur et le long de la tombe de la reine Puabi.

 

Au cours des fouilles de Sir Charles Leonard Woolley à Ur de 1922 à 1934, toute sépulture sans chambre de sépulture s’appelait «chambre de la mort» (connue également sous le nom de «fosses funéraires»). Sans doute la fosse la plus impressionnante mise au jour par Woolley et son équipe était le PG 1237, que Woolley a surnommé «The Great Death Pit», en raison du nombre de corps qui y ont été trouvés. Ces corps étaient soigneusement rangés et richement habillés. Il est communément admis que ces individus étaient des victimes sacrificielles qui accompagnaient leur maître / maîtresse dans l’au-delà. Il est toutefois difficile de savoir s’ils l’ont fait volontairement.

PG 1237 – La fosse la plus célèbre de la mort à Ur

Au cours des fouilles archéologiques de Woolley à Ur, six sépultures au total ont été désignées comme «fosses mortelles». D’une manière générale, il s’agissait de tombes et de cours creuses reliées à la surface par un puits. On pensait que ces «fosses de la mort» avaient été construites autour ou à côté de la tombe d’un individu principal. Cette hypothèse a toutefois été contestée ces derniers temps. En tout état de cause, les «fosses de la mort» découvertes par Woolley et son équipe ont été remplies de restes appartenant à un individu important.

Un bélier doré a été retrouvé dans la fosse.

 

Le plus impressionnant des «fosses de la mort» de Woolley est le PG 1237, que Woolley a nommé le «Great Death Pit». Dans cette «fosse de la mort», Woolley et son équipe ont identifié un total de 74 personnes, dont six hommes et une femme. Les corps des six hommes ont été retrouvés près de l’entrée de la «fosse de la mort» et étaient équipés d’un casque et d’armes.

On pense que ces hommes ont joué le rôle de gardes et ont été chargés de protéger la tombe des pilleurs de tombes potentiels. Quant aux femmes, la plupart d’entre elles étaient disposées en quatre rangées dans le coin nord-ouest de la tombe, tandis que six autres se trouvaient sous un auvent dans le coin sud et six autres près de trois lyres près du mur sud-est de la tombe.

La carte du site de la grande fosse de la mort.

 

Woolley était d’avis que tous les individus du «Great Death Pit» étaient les serviteurs d’un personnage important dont la chambre funéraire avait été détruite par le passé. Ce point de vue a toutefois été remis en question plus récemment. Dans sa thèse de doctorat de 2008 sur la mode en Mésopotamie dynastique précoce, Aubrey Baadsgaard a suggéré que la personne pour qui le «Great Death Pit» avait été construit était enterrée dans cette tombe, et que Woolley lui manquait peut-être.

Corps 61

Baadsgaard a souligné qu’un individu, surnommé Body 61(Corps 61), était plus richement orné que le reste des assistantes. Contrairement aux autres femmes, qui portaient des coiffes simples en or, en argent et en lapis-lazuli, la coiffe portée par Body 61 était beaucoup plus élaborée. La seule autre femme connue à posséder une coiffure similaire est Puabi, qui est généralement considérée comme une reine. L’ensemble de bijoux de Body 61 aurait également ressemblé à celui de Puabi et de la femme royale inconnue du PG 1054, ce qui a conduit à la conclusion que Body 61 est le propriétaire du «Great Death Pit».

Des colliers sumériens et des couvre-chefs découverts dans les tombes royales (et individuelles), montrant la façon dont ils ont pu être portés. Musée anglais. (JMail / CC BY SA 3.0 )

 

D’autres questions concernant le «Great Death Pit» demeurent cependant. La plus intrigante est peut-être celle de la façon dont les préposés sont morts. Sur la base de l’organisation des corps, Woolley a proposé que ces personnes aient volontairement accompagné leur maîtresse dans l’au-delà. Woolley a également suggéré qu’ils avaient pris une sorte de poison qui les a tués ou les a rendus inconscients.

 

Questions restantes

Une étude menée par le musée d’archéologie et d’anthropologie de l’université de Pennsylvanie sur les crânes d’une femme et d’un soldat a toutefois révélé des signes de fractures pré-mortem causées par un instrument contondant. L’une des théories qui se dégage de cette constatation est que le dosage de poison consommé par certains des préposés n’était pas suffisant pour les tuer et qu’ils ont donc été frappés sur leur tête pour les empêcher d’être enterrés vivants.

Reconstruction de la coiffe et des bijoux portés par l’un des assistants de la reine Pu-abi, sacrifiée pour la servir dans l’au-delà.

Alternativement, il a été suggéré que les victimes ont d’abord reçu un sédatif et ont ensuite été massacrées à mort lorsqu’elles étaient inconscientes. Cela semble peu probable, cependant, car cela aurait été plus compliqué que nécessaire et, si cela était vrai, tous les crânes auraient montré des signes de fracture pré-mortem, comme dans les deux crânes étudiés. En bref, cette question est encore ouverte et des recherches supplémentaires sont nécessaires pour le résoudre.

 

 

 

 

 

La Sixième Extinction Massive d’Espèces:Les derniers cœlacanthes menacés par l’exploitation pétrolière

Les derniers cœlacanthes menacés par l’exploitation pétrolière

Au large de l’Afrique du Sud, les derniers spécimens de ces poissons plus vieux que les dinosaures pourraient bientôt disparaître, selon « The Guardian

 

Ce sont des témoins de l’histoire. Les cœlacanthes n’ont presque pas évolué depuis 420 millions d’années. Plus vieux que les dinosaures et pesant autant qu’un être humain, ils n’ont pourtant été découverts que très récemment. Mais ces poissons sont les plus menacés en Afrique du Sud et font partie des plus rares au monde.

Un fossile du coelanthe datant du jurassique.

L’espèce a été découverte quand le premier spécimen vivant a été capturé dans un port anglais en 1938. Plusieurs autres ont ensuite été attrapés dans les Comores, permettant de confirmer que l’espèce n’est pas éteinte. Selon les estimations, il n’en resterait plus aujourd’hui qu’une trentaine, au large de l’Afrique du Sud. Une colonie découverte en décembre 2000 près de la baie de Sodwana. L’existence de ces derniers survivants pourrait bien être remise en question, explique le quotidien britannique The Guardian. En effet, le groupe italien Eni veut forer plusieurs puits sous-marins dans la zone.

Le risque d’une nappe de pétrole

Les forages ne sont pas prévus dans la zone d’habitat des cœlacanthes, située à presque 200 kilomètres. Mais, pour les organisations environnementales, cela pourrait ne pas être suffisant, une nappe de pétrole pouvant se répandre loin très rapidement. « Le déversement d’hydrocarbures de Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique en 2010 a décimé les populations de poissons. Donc, si un déversement d’hydrocarbures se produisait au large d’iSimangaliso, il est fort probable qu’il pourrait éliminer ces cœlacanthes », explique le docteur Andrew Venter, responsable de Wildtrust, un groupe qui milite pour une augmentation des zones maritimes protégées en Afrique du Sud. Les spécialistes soulignent également que ces animaux sont très sensibles à une modification de leur environnement. 

Eni a commandé l’an dernier une étude sur l’impact environnemental des forages. Celle-ci concluait qu’il était très improbable de trouver des cœlacanthes à proximité des puits. Mais cela ne serait pas suffisant selon Mike Bruton, un expert en cœlacanthes interrogé par The Guardian. « Le risque doit être soigneusement évalué avant que ce projet n’ait progressé trop loin et qu’il soit trop tard. Les marées noires ne respectent pas les limites des aires marines protégées. »

EN CONCLUSION

Nous  faisons face ici a  un summum de la bêtise humaine : une créature splendide va s’éteindre parce qu’on a tellement besoin de pétrole pour faire avancer  nos petits bolides,fabriquer des niaiseries inutiles avec du plastique  et permettre au néolibéralisme de survivre un petit peu plus.

Nous avons perdu totalement le sens des valeurs et personnellement je préfère de plus en plus la présence des animaux qu’a celle des humains.

 

Quand il ne restera que ceux-là, les humains.

Lorsque toute vie aura disparu par la faute des Hommes qui ne font que croître et se  multiplier, ce sera à leur tour de disparaître. 
Homo Sapiens est décidément un prédateur, tueur et qui détruit tout ce qui n’est pas lui.