C’était hier:29 août 1533. Le jour où le conquistador Pizarro fait exécuter l’Inca Atahualpa

 

Nous sommes le 29 août 1533, deux heures après le coucher du soleil, l’empereur inca Atahualpa est tiré de sa prison de Cajarmaca pour être brûlé sur un bûcher. Depuis sa condamnation, les prêtres espagnols tentent de lui arracher sa conversion, mais il résiste obstinément. Il n’est pas question pour lui d’abandonner son dieu Soleil pour un gringalet qui s’est laissé crucifier comme un agneau. Il avance difficilement, les jambes et les bras entravés par des chaînes. 

Le 29 août 1533, l’empereur inca Atahualpa prisonnier de Pizarro accepte finit par accepter le baptême. Le voilà catholique malgré lui. Gloria ! Aux anges, Nadine Morano lui envoie un baiser. L’Inca n’aura l’occasion d’en profiter car à peine baptisé, le voilà garrotté à mort par les Espagnols.

À vrai dire, la conversion n’a pas été aussi rapide que prévue. Durant des jours et des jours, les conquistador ont tanné leur prisonnier qui ne voulait pas en entendre parler. Même lorsqu’il s’est entendu, le matin même, condamné à périr sur le bûcher. Non et non, il ne veut pas adorer ce grand dadais qui s’est laissé crucifier comme un agneau… Toute la journée, il campe sur ses positions… Deux heures après le coucher du soleil, on vient chercher Atahualpa pour le conduire sur le lieu de son supplice, la place de Cajamarca. Il avance difficilement, les jambes et les bras entravés par des chaînes. Le frère dominicain Vicente de Valverde le suit comme une ombre en ne cessant de le tanner afin qu’il embrasse la vraie foi. Celle de Jésus le rédempteur. Tu parles, Charles, si l’Inca est sensible au baratin du religieux. … Mais frère Valverde ne se laisse pas démonter. Il insiste, soûle l’Inca avec des citations de la Bible.

Spanish missionary Vicente de Valverde (d. 1541) of the Pizarro expedition to Cajamarca holds up a cross as he preaches Christianity to Incan emperor Atahualpa (d. 1533), Cajamarca, Peru, November 16, 1532. When Atahualpa rejected Valverde’s message, Pizarro massacred Atahualpa’s men, ransomed Atahualpa for gold, and sentenced him to death unless he converted to Christianity. Atahualpa relented and was baptized by Father Valverde but was later executed by Pizarro, which marked the end of the Inca Empire and led to Pizarro’s conquest of Peru. Illustration from early 1890s.

L’autre l’envoie au diable jusqu’au moment où il comprend qu’on s’apprête à le brûler vif. Bon Dieu, il aurait préféré finir entre les mains de l’état islamique… L’Inca comprend enfin que son corps sera réduit en cendres, ce qui empêchera son âme d’aller dans l’au-delà selon sa croyance. Cette perspective lui est insupportable. Du coup, Atahualpa se met à écouter Valverde qui lui promet qu’en cas de conversion il ne sera plus brûlé, mais garrotté. Pizarro confirme le deal. Aussi sec, Atahualpa accepte le baptême. Jamais conversion ne fut aussi rapidement expédiée. L’Inca reçoit le nom de Jean de Atahualpa. Il peut maintenant mourir en paix. C’est donc en chrétien qu’il est miséricordieusement étranglé dans sa cellule. 

Des milliers d’hommes harnachés d’or

Pour comprendre comment l’Inca à la tête d’un empire est tombé entre les mains d’une minuscule bande d’aventuriers, il faut remonter à janvier 1531. Pour sa troisième expédition en Amérique, Pizarro se lance à la conquête de l’Empire inca. Il est accompagné par ses trois frères, Hernando, Gonzalo et Juan, et par un lointain parent moine, Valverde. Il peut compter sur une armée – le mot commando serait plus juste – de cent quatre-vingts hommes et trente-sept chevaux… L’immense chance de Pizarro, c’est de débarquer en pleine guerre fratricide entre Atahualpa et son demi-frère Huascar, après la mort de leur père l’Inca Huayna Capac, deux ans plus tôt. Le conquistador parvient jusqu’à la cité de Cajamarca vers laquelle Atahualpa et son armée de plusieurs dizaines de milliers d’hommes se dirigent, à la fois curieux et décidés à éliminer ces envahisseurs. Une formalité, pense l’Inca.

Comprenant qu’un affrontement lui serait fatal, Pizarro conçoit un piège grossier, mais efficace. Le samedi 16 novembre 1532, il envoie des émissaires pour inviter Atahualpa à partager une paella entre amis sur la place de Cajamarca. Entre amis, c’est-à-dire non armés. Dans l’esprit du conquistador, le « non armé » ne s’applique qu’aux Indiens. Lui planque ses hommes armés jusqu’aux dents dans les bâtiments entourant la place où doit se dérouler le festin. Valverde bénit les combattants qui entonnent des chants religieux. C’est émouvant.

Capture d’Atahualpa.

Ayant imprudemment accepté l’invitation, Atahualpa prend la route de Cajamarca suivi de quelques milliers d’hommes chamarrés, ornés d’or et de plumes. À six cents mètres de la cité, l’Inca ordonne à son armée de faire halte pour la nuit. Consternation de Pizarro qui voit son plan remis en cause. Alors, il s’empresse de promettre à son hôte une fête du tonnerre de Dieu avec tequila à volonté et l’ange Nabilla pour l’inciter à reprendre la route. Comment résister ? Au coucher du soleil, entouré de milliers de serviteurs et de guerriers désarmés qui chantent, l’Inca arrive sur la place vide de Cajamarca. Étonné, il cherche du regard les étrangers, quand il voit s’avancer vers lui un petit bonhomme en robe. Il pense reconnaître Jean Paul Gaultier en kilt, mais non, il s’agit du père Valverde qui tient un bréviaire d’une main et une croix de l’autre. Aidé par un interprète, il explique à Atahualpa que, sur l’ordre de son chef, il doit lui exposer la doctrine de la vraie foi, celle qui a conduit les Espagnols à venir jusqu’ici. Pas moyen d’y échapper. Atahualpa doit se taper la création de l’homme, puis sa chute, la rédemption par la mort de Jésus, la résurrection et tout le tintouin. C’est interminable. L’estomac de l’Inca crie famine. Enfin, le petit homme achève sa péroraison en expliquant que l’empereur espagnol, le plus grand monarque sur terre, a reçu mandat du pape pour vaincre et convertir les indigènes du Nouveau Monde et que son chef Francisco Pizarro est chargé de cette mission. Bref, il supplie l’Inca d’abjurer ses erreurs, d’embrasser la foi chrétienne et de se soumettre à l’empereur d’Espagne.

Extermination

Devant tant d’impudence, le regard d’Atahualpa lance des flammes. Il répond : « Je ne serai le vassal de personne. Je suis plus grand que tous les autres princes sur terre. Votre empereur est peut-être grand, je lui concède alors le privilège d’être mon frère. Mais ce pape dont vous me parlez doit être fou pour distribuer des pays qui ne lui appartiennent pas. […] Votre propre Dieu, comme vous dites, a été tué par les hommes qu’il a créés. Mon Dieu est toujours vivant dans les cieux et regarde ses enfants. » L’Inca saisit alors le bréviaire de Valverde, en tourne quelques pages avant de le jeter avec véhémence au sol en s’exclamant : « Dites à vos camarades qu’ils doivent me rendre compte de leurs faits et gestes sur ma terre. Je ne partirai pas d’ici tant qu’ils ne m’auront pas rendu satisfaction de tout le mal qu’ils ont commis. »

Scandalisé par une telle ingratitude, le moine ramasse son bréviaire avant de retourner auprès de Pizarro à qui il dit : « Ne voyez-vous pas que nous gaspillons notre souffle en parlant avec ce chien rempli de morgue ? » Le conquistador donne alors le signal de l’attaque. Ses hommes cuirassés jaillissent des maisons, semant la terreur avec leurs armes à feu. Les chevaux ont été équipés de grelots pour ajouter à l’effroi des Indiens qui n’en avaient jamais vu jusqu’ici. Désarmés, ils sont livrés à l’ire guerrière des conquistadors. Les morts s’abattent par centaines. Des ruisseaux de sang s’écoulent dans les rues. Autour d’Atahualpa, les nobles Incas tentent de faire rempart avec leur corps. Pris de court, le roi assiste à l’extermination de ses hommes sans bien comprendre la situation. La nuit commence à tomber. Las de la boucherie, les Espagnols veulent y mettre fin en tuant Atahualpa, mais Pizarro s’interpose, ce qui lui vaut d’être blessé à la main, l’unique blessure reçue ce jour-là par un Espagnol ! L’Inca est fait prisonnier. Aussitôt, toute résistance indienne s’évapore. Cette nuit-là, à peine plus d’une centaine d’Espagnols ont massacré entre quatre et cinq mille Indiens.

Mais une promesse est une promesse. Quelques heures plus tard, Pizarro offre un banquet à son ennemi qu’il fait asseoir à ses côtés. Lequel, un peu perdu, ne trouve à dire que : « C’est la fortune de la guerre. » Et de manifester son admiration devant la ruse des Espagnols. Après quelques semaines d’emprisonnement, Atahualpa craint que son frère Huascar ne profite de sa triste situation pour s’emparer du pouvoir. Aussi, il supplie son geôlier de lui accorder la liberté et lui promet en échange de remplir d’or une pièce jusqu’à trois mètres de hauteur. Les Espagnols pensent que l’Inca est devenu fou : une telle quantité d’or est impossible à rassembler. Sauf Pizarro, qui, lui, croit l’Inca, qui d’ailleurs en rajoute en s’engageant également à remplir une pièce plus petite de deux fois son volume en argent. Méticuleux, Pizarro fait enregistrer l’accord par un notaire. Son prisonnier a deux mois pour faire collecter l’or sous forme de bijoux, de vaisselle, d’objets de culte, de plaques décoratives…

1 550 milliards d’euros

Au fil des jours, de tout le pays arrivent des convois d’or. Peu à peu, la pièce se remplit. Quant au moine Valverde, il ne rend pas les armes, persistant à vouloir convertir l’Inca. Comment le dieu d’Atahualpa pourrait-il être le vrai dieu, puisqu’il l’a laissé tomber dans la main de ses ennemis ? Piètre argumentation qui fait rigoler le principal intéressé. En fait, celui-ci a une préoccupation bien plus importante que celle de la religion : son frère ! Il promet à Pizarro de lui donner encore plus d’or que prévu s’il consent à le libérer immédiatement. Mais l’Espagnol n’est pas idiot. Au contraire même, son esprit machiavélique envisage de faire venir auprès de lui ce fameux Huascar pour voir s’il ne pourrait pas constituer un allié plus solide qu’Atahualpa. Pressentant le coup fourré, l’Inca donne l’ordre, depuis sa prison, d’assassiner son frère, lequel est aussitôt noyé.

Pendant ce temps, l’or continue d’affluer à Cajamarca, mais plus lentement que prévu. L’empire est vaste et les routes escarpées. Les Espagnols s’impatientent. Certains réclament un partage immédiat pour rentrer en Espagne. Mais la majorité des conquistadors préféreraient marcher sur la capitale, Cuzco, où ils pensent découvrir encore plus d’or. Pizarro, lui aussi, commence à trouver le temps long, il veut s’emparer de la capitale inca, sans laquelle il ne peut devenir maître de l’empire. Finalement, le partage est décidé : chaque homme aura sa part, mais pour qu’il n’y ait pas d’embrouille, on décide de fondre tous les objets en lingots identiques. La valeur de la rançon dépasse certainement 1 550 milliards d’euros actuels. C’est le plus gros butin de tous les temps tombé entre les mains d’une minuscule bande d’aventuriers. Un cinquième est mis de côté pour l’empereur d’Espagne, le reste est réparti selon un savant calcul entre Pizarro et ses hommes.

Condamné à être brûlé vif

Rien n’empêche plus, désormais, de marcher sur Cuzco, sinon le prisonnier Atahualpa. Qu’en faire ? Le libérer ? Pas question. Il risquerait de vite reprendre les armes. Le garder prisonnier ? Voilà qui immobiliserait une bonne partie des forces espagnoles. S’en débarrasser définitivement ? Il faut trouver un motif. Justement, des rumeurs alarmantes parlent du rassemblement de milliers d’Indiens sur le pied de guerre. Voilà le prétexte attendu : les conquistadors accusent Atahualpa de manigancer une insurrection. Il faut l’exécuter sur-le-champ. Mais Pizarro préfère y mettre les formes. Il organise un procès avec des juges, un procureur, et même un avocat pour l’accusé qui doit répondre de douze chefs d’inculpation. Du grand n’importe quoi : usurpation de la couronne, assassinat de l’héritier officiel Huascar, détournement des revenus du pays, idolâtrie, adultère en raison de ses nombreuses femmes, incitation à une insurrection. Et d’avoir violé la bonne, non ?… Jacques Vergès accourt pour prendre sa défense… Le verdict est sans surprise : Atahualpa est jugé coupable de tout et condamné à être brûlé vif sur la place principale de Cajamarca. Ainsi disparaît le dernier Inca, entraînant une civilisation de trois siècles dans sa tombe. Quant au moine Valverde, quelques années plus tard, il est capturé par des Indiens d’Équateur, qui, pour le punir de sa rapacité, lui versent de l’or fondu dans la bouche. Les ingrats…

 

 

 

 

 

Publicités

C’était hier: des photos historiques remarquables

La construction du fameux  pont  Golden Gate  a commencé le 5 Janvier 1933 et a coûté 35 millions $ pour la construction. Cependant, il a été achevé en avance sur le calendrier prévisionnel et du  budget de 1,3 M $. Assez impressionnant pour une telle entreprise énorme.
La construction du fameux pont Golden Gate a commencé le 5 Janvier 1933 et a coûté 35 millions $ pour la construction. Cependant, il a été achevé en avance sur le calendrier prévisionnel et du budget de 1,3 M $. Assez impressionnant pour une telle entreprise énorme.

 

Le schienenzeppelin était un wagon conçu pour ressembler à un zeppelin, vu de l'arrière. Il a été conçu par Franz Kruckenberg en 1929.
Le schienenzeppelin était un wagon conçu pour ressembler à un zeppelin, vu de l’arrière. Il a été conçu par Franz Kruckenberg en 1929.

 

La première diapositive inventée en 1922..Il semble certainement plus amusant que la plupart des diapositives modernes, probablement parce qu'il était beaucoup moins sûr. Entre les échelles branlantes conduisant les enfants vers le haut, et, toboggan en bois blister criblé non lissée lui-même, cela aurait été tout à fait une expérience.
La première diapositive inventée en 1922

Il semble certainement plus amusant que la plupart des diapositives modernes, probablement parce qu’il était beaucoup moins sûr. Entre les échelles branlantes conduisant les enfants vers le haut, et, toboggan en bois blister criblé non lissée lui-même, cela aurait été tout à fait une expérience.

 


 

"FAT MAN", LA BOMBE ATOMIQUE QUI A ÉTÉ FAIT LÂCHÉ SUR NAGASAKI 1945
« FAT MAN », LA BOMBE ATOMIQUE QUI A ÉTÉ FAIT LÂCHÉ SUR NAGASAKI 1945.

 


 

En 1968,Jimmy Hendrix était  photographié avec  cette belle femme en dune buggy.
En 1968,Jimmy Hendrix était photographié avec cette belle femme en dune buggy.

 


 

 

Pablo Escobar était très recherché  par les principaux organismes gouvernementaux américains, mais cela ne l'a pas empêcher de visiter les États-Unis en tant que touriste à l'occasion. Selon son fils, ils ont  visité  Disneyland à quelques reprises.
Pablo Escobar était très recherché par les principaux organismes gouvernementaux américains, mais cela ne l’a pas empêcher de visiter les États-Unis en tant que touriste à l’occasion. Selon son fils, ils ont visité Disneyland à quelques reprises.

 

 

En 1900,on mit au point cette combinaison de plongée pesant 550 livres.
En 1900,on mit au point cette combinaison de plongée pesant 550 livres.

 


 

Dans les années '20,quelqu'un dessinat et conçut ce "selky" pour hippopotame.
Dans les années ’20,quelqu’un dessina et conçut ce « selky » pour hippopotame.

 

En 1933,le capitaine Al Khan pris cette raie de mer manta géante. À 5000 livres, cette  raie  manta a presque détruit un bateau après avoir été pris dans la ligne d'ancrage. Elle devait  être tué avec un fusil de grande puissance par la Garde côtière.
En 1933,le capitaine Al Khan pris cette raie de mer manta géante.
À 5000 livres, cette raie manta a presque détruit un bateau après avoir été pris dans la ligne d’ancrage. Elle devait être tué avec un fusil de grande puissance par la Garde côtière.

En 1884,début de la fabrication de la statue de la Liberté! Le projet a pris quelques années pour arriver à terme et a finalement été consacrée le 28 Octobre, 1886. En 1984, on l'a  désigné site du patrimoine mondial de l'UNESCO, la promotion des idéaux de liberté, de droits de l'homme, la paix, la démocratie, l'abolition de l'esclavage.
En 1884,début de la fabrication de la statue de la Liberté!
Le projet a pris quelques années pour arriver à terme et a finalement été consacrée le 28 Octobre, 1886. En 1984, on l’a désigné site du patrimoine mondial de l’UNESCO, la promotion des idéaux de liberté, de droits de l’homme, la paix, la démocratie, l’abolition de l’esclavage.

 


 

Le Ford tout-terrain Modèle T était une brève entrée dans la ligne Ford de véhicules. Plutôt que d'utiliser un système de 4 roues motrices moderne, ce cabriolet est appuyé sur de grandes roues militaires et des câbles de neige.
Le Ford tout-terrain Modèle T était une brève entrée dans la ligne Ford de véhicules. Plutôt que d’utiliser un système de 4 roues motrices moderne, ce cabriolet est appuyé sur de grandes roues militaires et des câbles de neige.

 


 

Le précurceur du bonhomme Michelin  dans une campagne publicitaire  à New York,au début du siècle passé.
Le précurseur du bonhomme Michelin dans une campagne publicitaire à New York,au début du siècle passé.

 


 

 

Photo du  zeppelin Hindenburg,au dessus du New Jersey,un an avant le désastre.
Photo du zeppelin Hindenburg,au dessus du New Jersey,un an avant le désastre.

 


 

Ce zeppelin allemand donnait la frousse en 1928 ,en survolant la Maison Blanche.
Ce zeppelin allemand donnait la frousse en 1928 ,en survolant la Maison Blanche.

 

 

 

 

Photo des hélices du RMS Titanic ,juste avant son lancement.
Photo des hélices du RMS Titanic ,juste avant son lancement.

 


 

Durant la Deuxième Guerre Mondiale,un  Vought F4U Corsair rate son atterrissage.
Durant la Deuxième Guerre Mondiale,un Vought F4U Corsair rate son atterrissage.

 


 

La voiture de Bonnie et Clyde après  la fusillade fatale .Cette paire de criminels de l'ère de la Grande Dépression n'a pas été  très loin, le 23 mai 1934. Ils ont été abattus par la police après des années de vols et commettent plusieurs évasions.
La voiture de Bonnie et Clyde après la fusillade fatale .Cette paire de criminels de l’ère de la Grande Dépression n’a pas été très loin, le 23 mai 1934. Ils ont été abattus par la police après des années de vols et commettent plusieurs évasions.

 


 

Lors du mariage de Joseph Goebbels  avec Magda,en 1931,celui-ci le Führer Adolph Hitler comme répondant.
Lors du mariage de Joseph Goebbels avec Magda,en 1931,celui-ci le Führer Adolph Hitler comme répondant.

 


La dernière photo des Beatles en 1969.
La dernière photo des Beatles en 1969.

 

 

La première photo de la Terre prise de l'espace par une fusée V-2.
La première photo de la Terre prise de l’espace par une fusée V-2.

 


À l'annonce de la fin de la prohibition,en 1933,c'est la fête partout en Amérique!
À l’annonce de la fin de la prohibition,en 1933,c’est la fête partout en Amérique!

 


Face aux gaz de combat,des soldats allemands portent des masques à gaz ainsi que leur mule.Cela se passait en 1916.
Face aux gaz de combat,des soldats allemands portent des masques à gaz ainsi que leur mule.Cela se passait en 1916.

 

Le B-32 Dominator a été conçue comme une mesure d'assurance contre le B-29 défaillant. Le Dominator a été construit en petit nombre et utilisé dans un petit nombre de missions de combat.
Le B-32 Dominator a été conçue comme une mesure d’assurance contre le B-29 défaillant. Le Dominator a été construit en petit nombre et utilisé dans un petit nombre de missions de combat.

 


ENIAC (INTÉGRATEUR NUMÉRIQUE ÉLECTRONIQUE ET INFORMATIQUE)  Surnommé «Le cerveau géant» en raison de sa taille, cet ordinateur au début d'abord révélé le 15 Février 1946, a été annoncée pour sa capacité à résoudre "une grande classe de problèmes numériques."
ENIAC (INTÉGRATEUR NUMÉRIQUE ÉLECTRONIQUE ET INFORMATIQUE)
Surnommé «Le cerveau géant» en raison de sa taille, cet ordinateur ,au début ,a d’abord été révélé le 15 Février 1946.Il a été annoncé pour sa capacité à résoudre « une grande classe de problèmes numériques. »

 


 

En 1926,ce camion qui vient de se faire arrêter ,avait été modifié pour le transport d'alcool.
En 1926,ce camion qui vient de se faire arrêter ,avait été modifié pour le transport d’alcool.

 

Oui , il y avait des animaux à bord du  RMS Titanic . Parmi plusieurs chiens naviguant sur le navire, ce sont les trois seuls survivants.
Oui , il y avait des animaux à bord du RMS Titanic . Parmi plusieurs chiens naviguant sur le navire, ce sont les trois seuls survivants.

 


 

 

 

À SUIVRE MES AMI(E)S!

 

 

 

Des moments historiques mémorables

Tout au long de l’histoire, l’humanité a vécu et créé des moments mémorables, dignes d’être mentionnés pour toujours à travers des photos et des vidéos. Comme nous savons, jusqu’à la moitié du XIXe siècle, il n’y avait aucun moyen pour capturer des moments importants et les témoignages oculaires et leurs expressions iconographiques devenaient si nécessaires comme les peintures et les fresques, les histoires écrites ou orales.

Nous sommes tous d’accord que l’invention de l’appareil photo a radicalement changé la façon de vivre. Tout à coup, nous avons eu la possibilité d’avoir des preuves concrètes de ce que nous avons vu et de le montrer à qui était absent, ou même à la postérité dans toute sa objectivité.

C’est justement cela l’un des aspects innovateurs de la photographie: toutes les inventions créées de la moitié du XIXe siècle, de les plus ordinaires aux plus spéciales, tous les événements, les manifestations, les faits ont été fixé dans la mémoire historique pour toujours.

Beaucoup d’images malgré leurs particularités ne sont pas devenus célèbres: nous avons décidé de les récupérer et c’est pour ça que nous te présentons 12 photos historiques qui te laisseront sans voix!

 

“Salon Portable” – 1967 Celui-ci a été le premier prototype de salon portable, un modèle innovateur, mais qui, dès le début, il a suscité l’hilarité générale. Conçu par l’architecte autrichien Walter Pichler, ce qui a été appelé “salon portable” c’est un casque peint en polyester blanc, avec télévision intégrée. C’était le temps de la Guerre Froide et cette invention représentait déjà à l’époque une critique à l’isolement auquel les médias induisent et le “bombardement” qu’ils opèrent contre la population
“Salon Portable” – 1967
Celui-ci a été le premier prototype de salon portable, un modèle innovateur, mais qui, dès le début, il a suscité l’hilarité générale. Conçu par l’architecte autrichien Walter Pichler, ce qui a été appelé “salon portable” c’est un casque peint en polyester blanc, avec télévision intégrée. C’était le temps de la Guerre Froide et cette invention représentait déjà à l’époque une critique à l’isolement auquel les médias induisent et le “bombardement” qu’ils opèrent contre la population

 


Les innondations de Paris en 1924
Les inondations de Paris en 1924

 

Inondation à Paris, 1924

La Seine représente l’un des principaux fleuves de l’état de la France. Il mesure environ 776 km, en partant de Saint-Germain-Source-Seine et en traversant principalement les villes de Troyes, la capitale française, Paris et Rouen, il se jette finalement dans la Manche, en particulier dans les endroits de Le Havre. La faible pente que le cours de la Seine rencontre dans la vallée entre l’Ile de France et la Normandie a généré au cours des siècles des méandres, zones de stagnation de l’eau et de l’accumulation de sédiments. Précisément pour cette raison, à ces points, le risque d’inondation est plus grand a cause de la montée de la marée. Paris est très familier avec ce phénomène: les inondations de la Seine se succèdent avec une effrayante régularité, encore aujourd’hui, et encore vif est le souvenir des terribles inondations du 1910 ou du 1924. C’est justement du 1924, l’image que nous te montrons: survivants parisiens marchent sur un passage d’urgence créé avec des chaises de Dehors des cafés environnant et, sous eux, mètres d’eau boueuse.


La Dynasphère en 1932.
La Dynasphère en 1932.

 

 

Dynasphère 1932

En 1934, l’inventeur John Archibald breveta ce véhicule à traction “naturelle” : en fait, il fut conçu et construit de telle sorte qu’il se déplace tout simplement en raison de l’énergie cinétique. Archibald, également connu comme J. A. fut inspiré par des dessins innovateurs et futuristes de Leonardo Da Vinci: quand Archibald décida d’essayer de construire sa Dynasphère personnelle, ils existaient déjà des prototypes plus anciens, comme celui d’Alfred E. D’Harlingue de 1917. Archibald soutenait que la Dynasphère était un moyen de transport économique (également dans sa mise en œuvre), facile à utiliser et qui pouvait se transformer en une alternative brillante en rapport aux véhicules à carburant (qui, à l’époque, atteindaient à peine 40 kilomètres par heure). Il mourut sans raison apparente quelques semaines après la publication du brevet. Une coïncidence? Aujourd’hui, ils existent de nombreuses versions et modèles de Dynasphère: la modification des matériaux et de ses composants montrent comment cette invention a conservé son charme au fil des ans.


Femme avec crinoline
Femme avec crinoline

 

 

Femme avec crinoline, Londres, 1860

La crinoline c’est une sorte de jupon raide qui était utilisé pour garder les jupes vaporeuses et bouffies des vêtements des nobles dames, elle fut créé par le français M. Oudinot vers le 1840. Le nom de cet accessoire dérive de l’élément qui la constitue: elle était en fait composé de crin de cheval tissé avec du lin ou de la soie. La crinoline était résistante à l’eau, elle ne s’abîmait pas, ni se déformait comme le tissu et, en même temps, elle était plus souple en rapport aux «cages» de bois qui été portés précédemment. Le point culminant de la réussite de cet accessoire a eu lieu pendant l’époque victorienne: il semble avoir été l’impératrice des Français Eugénie, épouse de Napoléon III, à rendre ce vêtement tant désirée par toutes les nobles dames européennes. La mode de la crinoline a commencé à décliner autour du 1860 grâce à Charles Frederick Worth, le couturier officiel de la cour de France: il lança la tendance de la demi-crinoline, c’est-à-dire, la demi-crinoline, plus simple et élégante.


 

L'opération Babylift en 1975
L’opération Babylift en 1975

Opération Babylift 1975

Au cours de la terrible guerre de l’invasion du Vietnam du Nord contre le Sud, la ville de Da Nang était tombé dans le mois de Mars du 1975 et Saigon était sur le point de tomber complètement lorsque le 3 Avril de la même année, Gerald Ford annonça que le gouvernement des États-Unis allait lancer une opération d’évacuation des enfants, selon eux orphelins de Saigon dans une série de 30 vols réguliers à bord des avions C 5A. “Opération Babylift”, comme ça a été appelé l’évacuation de masse réalisée entre le 4 et le 19 Avril par les soldats américains dans le Sud-Vietnam. Plus de 3.000 enfants orphelins, plus ou moins il a été déclaré, ils ont été transportés outre-atlantique et adoptés par des familles des États-Unis, du Canada, de l’Europe. Il y a eu beaucoup d’accusations et critiques en rapport de ce qui a été considéré comme un véritable enlèvement: les enfants étaient vraiment tous des orphelins? Ils ont été sauvés ou tout simplement arrachés à leur terre?


 

Armes défensives russes de 1917.
Armes défensives russes de 1917.

 

Armes de défense russes, 1917

A l’aube de la Première Guerre mondiale, en Russie fut créé ce dispositif acoustique capable de reconnaître et d’amplifier les sons émis par les allemands à des kilomètres de distance. Les soldats étaient en mesure de percevoir les sons d’une flotte d’avions, une armée sur roues ou à pied et, par conséquent, d’organiser le plan de la défense, en anticipant les mouvements des ennemis.

 


 

 

La pub en 1945...
La pub en 1945…

 

 

Pub à domicile, Normandie 1945

Les soldats en guerre sont soumis à un stress constant: loin de chez eux, ils font face tous les jours au danger et sont entourés par la mort de leurs camarades. Depuis les temps anciens, cependant, il y a un remède pour la douleur et la peur: l’alcool. Pour cette raison, au cours de la Seconde Guerre mondiale a été créé une section de l’aviation militaire britannique dédié uniquement au transport de barils de bière pour les combattants en Normandie.

 

 


Concours Miss Beaux Yeux de Floride en 1930
Concours Miss Beaux Yeux de Floride en 1930

 

 

 

Concours pour Miss Beaux Yeux, Floride, 1930

C’est-à-dire, Miss Beaux Yeux. Les filles participant au concours devaient porter un masque qui couvrait le visage, ne laissant visibles que les yeux : cela était nécessaire afin que le jury ne se fasse pas distraire du visage dans son ensemble. Le résultat c’est une image un peu inquiétante et peut-être un moyen de … faire taire les femmes?


 

Une mer de chapeaux à New York en 1939.
Une mer de chapeaux à New York en 1939.

 

 

Une mer de chapeaux, New York, 1939

Il est intéressant le spectacle d’en haut de l’Empire State Building: On ne voit pas une seule tête sans chapeau. Cette image peut être considérée comme l’un des symboles de la mode des hommes et des femmes des années trente.


Magnifique fourmiler.
Magnifique fourmiler.

 

 

Salvador Dali se promène avec son animal de compagnie, Barcelone 1969

Seulement l’artiste excentrique et irrésistible Salvador Dali pouvait se permettre d’aller se promener à Barcelone avec en laisse, pas un chien ordinaire, mais un fourmilier exotique. Imagine-toi la curiosité de tous les passants!


 

Une idée originale de l'époque!
Une idée originale de l’époque!

 

 

Concours de beauté pour les chevilles, 1930

En 1930, dans une compétition des chevilles, fut nommé un agent de police comme juré.


 

Des maillots qui flottent!
Des maillots qui flottent!

 

 

Maillots de bain en bois, 1925

Dans les années vingt, une nouvelle mode est arrivée pour aider ceux qui voulaient apprendre à nager: le maillot de bain en bois! Ce matériau, en raison de ses caractéristiques physiques, aurait aidé le baigneur à flotter.