Le parti estonien anti-invasion double son vote aux élections générales

Le Parti populaire conservateur estonien (EKRE), premier parti estonien anti-invasion du tiers monde, a horrifié les partis de l’establishment en doublant son nombre de voix, soit près de 18% lors des élections générales tenues ce week-end dans le pays.

 

 

L’EKRE a milité sur un programme parfaitement rationnel consistant à mettre fin à l’immigration, à organiser un référendum sur l’adhésion à l’UE, à promouvoir des taux de natalité plus élevés chez les Estoniens et l’unité familiale normale composée d’hommes, de femmes et d’enfants, ce qui est suffisant pour que les médias établis et occidentaux contrôlés les marque « extrême droite. »

Un résultat de 18% correspond à 19 sièges sur un Parlement de 101 sièges.

Les résultats complets ont été:

Eesti Reformierakond (Parti de réforme estonien): 28,8% (la dernière fois, 27,7%), 34 sièges (+4).

Eesti Keskerakond (Parti du Centre estonien): 23,1% (dernière fois 24,8%), 26 sièges (-1).

Eesti Konservatiivne Rahvaerakond (Parti populaire conservateur estonien): 17,8% (la dernière fois, 8,1%) 19 sièges (+12).

Isamaa Erakond (Parti patriotique, conservateurs): 11,4% (contre 13,7% la dernière fois), 12 sièges (-2).

Sotsiaaldemokraatlik Erakond (Parti social-démocrate): 9,8% (dernière fois 15,2%) 10 sièges (-5).

À ce jour, le parti des réformistes et du centre a exclu toute coalition avec l’EKRE, bien que cela se soit déroulé avant sa forte performance.

Selon la déclaration du parti EKRE , «la survie du peuple estonien a été soumise à de fortes pressions. . . L’Estonie d’aujourd’hui n’est pas viable sans des changements urgents importants et ne garantit pas la prospérité à long terme, le développement économique et culturel de notre peuple et la préservation des Estoniens en Estonie et dans le monde. « 

Le manifeste détaillé du parti s’engage à «contrôler l’immigration de l’Est et de l’Ouest et à associer les quotas d’immigration au nombre d’autochtones.

«Nous alignerons la citoyenneté et la résidence permanente sur les normes et objectifs acceptés dans le monde entier. Nous veillons à ce que les citoyens étrangers sanctionnés par le droit pénal et hostiles à l’État estonien ne se voient pas accorder la citoyenneté estonienne et que leur permis de séjour soit retiré.

«Nous annulerons la citoyenneté pour violation du serment de fidélité et pour les personnes qui l’ont reçue par naturalisation sans renoncer à leur citoyenneté antérieure. La citoyenneté estonienne obtenue illégalement est invalide – nous rendrons cette infraction rétroactive.

«En coopération avec des organisations internationales, nous soutenons le rapatriement des personnes matériellement déplacées dans leur pays d’origine.»

Au sujet des enfants et des familles, le parti déclare que «les enfants sont notre atout le plus précieux et le plus coûteux. Le peuple estonien doit pouvoir se régénérer afin de préserver la population culturelle et la nationalité.

«Une famille forte et globale est porteuse de cohésion sociale, de consensus, de continuité des générations, d’attitudes de valeur et de respect mutuel.

«Nous allons mettre en œuvre un ensemble de mesures et les mesures nécessaires pour accroître la croissance démographique, augmenter le nombre et la proportion d’Estoniens, créer un cadre de vie viable et mettre un terme à l’émigration massive.

«Nous soutenons les valeurs chrétiennes et protégeons le modèle familial traditionnel et holistique qui inclut la mère, le père et les enfants.»

Une victoire très célébrée!

Le parti s’est également engagé à « introduire un impôt sur le revenu régressif progressif pour les familles avec enfants: l’impôt sur le revenu des parents est réduit pour chaque enfant élevé », afin de fournir « des avantages supplémentaires pour aider les familles avec enfants scolarisés » et à introduire «Soutien au mariage estonien (20 à 35 ans) pour augmenter le nombre de familles à part entière.»

Le parti a ajouté qu’il «aiderait les jeunes familles à construire une maison, en offrant des avantages en fonction du nombre d’enfants – nous créerons un système de crédit national qui accorde un prêt à une jeune famille et supprime une partie de la dette à la naissance de chaque enfant. ”

Image associée

 

 

 

 

Publicités

Venezuela: les pillages se multiplient, la police n’est plus payée. Désormais les habitants lynchent les voleurs

 

lynchage-caracas-venezuela-300x169

Vivre à Caracas depuis deux ans c’est plutôt survivre. Les prix du pétrole ont chuté, l’économie s’est effondrée. Plus de sécurité pour les habitants qui peinent même à se nourrir normalement. Un pays exsangue où la loi n’a plus de valeur. Exemple ces scènes de pillages capturées par vidéo-surveillance. Elles sont quotidiennes. De simples habitants qui deviennent des voleurs. Bien souvent, c’est qu’ils n’ont plus les moyens d’acheter.

Les lynchages se multiplient

Les Vénézuéliens sont exaspérés. Pour beaucoup, l’État n‘a plus d’autorité alors certains décident de se faire justice eux-mêmes. Cette foule filmée par un amateur vient de frapper un homme qu’ils accusent de vol. Il est à terre. La foule est autour bien décidée à le lyncher. La police est absente. Il sera mis à mort, brûlé vif par la rue. Cet homme c’était Roberto, un cuisinier de 42 ans. Sa tante est encore sous le choc et les coupables courent toujours.

http://www.francetvinfo.fr/monde/venezuela/venezuela-les-habitants-lychent-les-voleurs_1837111.html

Source:FranceInfo