Humour du jour:effet à long terme du confinement…ras -le- bol du soutif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« – À bas les instruments de torture !!!
– Vive les nichons en liberté !!! »

Sans doute un effet du confinement, de nombreuses jeunes femmes abandonnent leurs soutiens-gorges. Inventé et breveté en 1914, le soutien-gorge a connu ses heures de gloire durant tout le 20ème siècle. Aujourd’hui, de nombreuses études scientifiques attestent que le port du soutien-gorge augmente le risque de cancer du sein.

Autre point déconcertant : le non-port du soutien-gorge permet d’affermir la poitrine. Le mouvement naturel du sein libre, pendant la marche, crée normalement un massage qui fait circuler la lymphe. Lorsque ce mouvement naturel est entravé, la lymphe ne circule plus, les toxines s’accumulent et les kystes et tumeurs apparaissent.

Conclusion, les femmes du 20ème siècle ont été conditionnées à porter des soutiens-gorges uniquement pour des raisons esthétiques et commerciales. Le marché de la lingerie féminine représente des milliards… Ainsi vous n’entendrez jamais parler de ces problématiques liées au port du soutien-gorge.

 

 

 

La fausse nouvelle du jour:Ramadan au Pôle Nord : déjà 15.186 esquimaux musulmans morts de faim à cause du soleil qui ne se couche pas

Au Pôle Nord, ou pendant 6 mois le soleil ne se couche pas, la communauté musulmane inuit doit jeûner un mois complet sans interruption. De nombreux esquimaux sont déjà morts de faim depuis le début du Ramadan.
Rester un mois sans boire et sans manger, c’est le défi imposé par l’Islam à la communauté musulmane du peuple Inuit. En effet, soucieux de pratiquer le Ramadan dans les règles, les esquimaux musulmans doivent attendre que le soleil se couche avant de pouvoir se nourrir … ce qui n’arrivera que dans 6 mois.
15.186 inuits sont déjà décédés des suites de malnutrition et de déshydratation, et ça ne fait qu’empirer de jour en jour.
La population de la ville d’Iqualit, qui compte 8.000 habitants, est essentiellement composée d’Inuits. L’un d’entre eux, un pompier de 26 ans, s’est converti à l’Islam, rejoignant ainsi une communauté qui comptait jusqu’à 980 personnes avant le Ramadan. « Mais aujourd’hui, la majorité des musulmans de la ville sont morts de faim » explique le jeune homme. Et ce phénomène s’observe dans toutes les régions polaires, portant le nombre de décès à 15.186.