COMMISSION CHARBONNEAU Des grutiers payés à ne rien faire sur un chantier d’Hydro

Les grutiers gagnent en moyenne de 82 000 $ à 92 000 $ par année au Québec. Le laxisme d'Hydro-Québec aurait donc coûté plus de deux millions de dollars aux contribuables.
Les grutiers gagnent en moyenne de 82 000 $ à 92 000 $ par année au Québec. Le laxisme d’Hydro-Québec aurait donc coûté plus de deux millions de dollars aux contribuables.

 

Hydro-Québec, une société d’État, a accepté de payer 12 grutiers de la FTQ-Construction (FTQ-C) pendant deux ans pour jouer aux cartes, dormir et ne rien faire sur le chantier de la Péribonka.

La commission Charbonneau a repris ses travaux sur une histoire aberrante, difficile à croire tellement elle est loufoque. De 2005 à 2007, une compagnie allemande, Bauer,  a effectué des travaux sur le chantier hydroélectrique de la rivière Péribonka, un projet de 1,3 milliard.

Bauer avait l’intention d’employer une centaine de travailleurs allemands, principalement des grutiers et des mécaniciens industriels.

Une très mauvaise initiative aux yeux des travailleurs québécois, qui percevaient les Allemands comme «des voleurs de jobs», a relaté l’enquêteur Michel Comeau, lundi à la reprise des travaux. Les Allemands ont passé un mauvais moment sur le chantier, où ils se faisaient constamment harceler.

Le directeur général de la FTQ-C, Jocelyn Dupuis et le président, Jean Lavallée, ont mis leur nez sur le chantier pour convaincre Bauer et Hydro-Québec de renvoyer les Allemands de l’autre côté de l’Atlantique. Seuls les grutiers de Bauer sont restés pour opérer la machinerie. À la suite d’une entente entre Hydro-Québec, Bauer et la FTQ-C, deux chaperons du local 791-G (grutiers) ont accompagné chaque grutier allemand.

Accompagner est un bien grand mot. Sept des douze grutiers de la FTQ-C ont été«payés à rien faire» pendant deux ans, a expliqué M. Comeau. Ils restaient dans les roulottes à dormir ou jouer aux cartes. Certains d’entre eux ont même poussé l’audace jusqu’à rester à la maison, les fins de semaine, ce qui ne les a pas empêchés d’encaisser une paie à temps double.

«Quand on nous parle d’aberration, c’en était une. C’était toléré et tout le monde le savait», a dit M. Comeau.

Les grutiers gagnent en moyenne de 82 000 $ à 92 000 $ par année au Québec. Le laxisme d’Hydro-Québec aurait donc coûté plus de deux millions de dollars aux contribuables. Des témoins de Bauer viendront confirmer les faits et apporter des précisions au cours des prochains jours.

La commission s’intéresse à la discrimination syndicale, ce qui est de mauvais augure pour la FTQ-C et l’international.

Des leaders qui étaient en poste lors du scandale de la Péribonka sont toujours aux commandes, notamment le directeur du local 791-G, Evans Dupuis (le frère de Jocelyn) et le délégué Éric Boisjoly. Celui-ci vient d’être reconnu coupable d’avoir usé d’intimidation ou de menaces pour ralentir le chantier de Rivière-au-Renard, en Gaspésie, en 2010.

 

Source:Le Devoir :pour lire le reste de l’article ,voici le lien: Le Devoir

 

 

Publicités

La devise de la corruption au Québec:«Moins j’en sais, mieux j’me sens.»

Question du Jour au Québec 001

 

Les mafieux respectent l’omertà, la règle du silence. Un auteur québécois en a tiré une série télévisuelle à succès intitulée Omertà.  

Imaginons un instant que des Italiens décident de réaliser une série sur la corruption au Québec. Ils pourraient très bien l’appeler: «Moé j’farme ma yeule, le code d’honneur d’un peuple».

Depuis le début de la commission Charbonneau, au-delà des gestes illégaux posés, je pète régulièrement les plombs au sujet du manque de colonne vertébrale d’un grand nombre de mes concitoyens qui, même s’ils n’avaient pas les mains plongées dans le plat de bonbons, savaient que des proches, amis, membres de la famille, collègues et patrons, eux, se servaient allègrement.

Sans ne jamais rien dire.

Pendant près de trois décennies, l’ex maire Gilles Vaillancourt a tiré les ficelles de gigantesques magouilles sans que personne à Laval ne dise rien d’utile à la police. Bien sûr, entre amis, entre collègues autour de la machine à café, des gens se racontaient ce qu’ils avaient vu, presque fiers d’appartenir au club sélect de ceux qui savent des choses… Mais dénoncer aux autorités ? Non, «moé, j’farme ma yeule.» Souvent suivi de «j’veux pas de troub’» Comme les mafieux.

Un manque de jugement, tout au moins

La ministre Élaine Zakaïb, si on en croit ses explications au sujet des projets d’investissement du Fonds de solidarité bloqués par la FTQ-Construction pour ne pas nuire aux entreprises de Tony Accurso, a sauvé la nation en mettant fin à ces pratiques. OK. J’achète. Je ne crois pas qu’elle soit malhonnête.

(On ne l’a jamais vue sur le Touch, mais on l’a vu trinquer au champagne lors d’une fête de la FTQ-Construction en novembre dernier, pendant un congrès de la FTQ à Québec, alors qu’elle était ministre déléguée à la Politique industrielle. Son attaché de presse a expliqué qu’elle n’avait pas bu mais que ses lèvres avaient seulement touché le champagne. Qu’importe, pour le jugement, on repassera.)

L’écoute électronique révèle que madame Zakaïb a averti Michel Arseneault de pratiques passées dont elle était au courant, pratiques qui, si elles n’étaient pas illégales tant qu’on ne connaissait pas les liens d’amitié entre Johnny Lavallée et Tony Accurso, méritaient au moins un examen.

Mais là où je pète les plombs, c’est quand on l’entend dire à Michel Arseneault : «C’est sûr qu’on ne sortira jamais ça public… c’est sûr que je n’en parlerai pas. Moi j’en sais, mieux je me sens.»

Elle devrait démissionner pour avoir prononcé ces sept derniers mots.

Parce que cette mentalité est un des principaux matériaux de construction de tout l’édifice de la corruption au Québec .

Un code moral et éthique

Mon collègue Martineau écrit ce matin dans sa chronique que l’État devrait s’assurer que la foi de ses employés ne prenne pas trop de place. La foi ne devrait jamais influencer une décision ou un geste posé par un employé de l’État, je suis cent pour cent d’accord.

Mais entre les ravages causés par des fonctionnaires qui portent un signe religieux et les ravages de la corruption au Québec que nous dévoile jour après jour la commission Charbonneau et l’UPAC, par des gens dénués de tout sens moral et éthique, je sais ce qui me révolte le plus.

Ce n’est pas la grosseur des croix qu’on devrait mesurer, mais le sens éthique des gens dont le mandat implique de manipuler des fonds publics ou des fonds subventionnés par de l’argent qui provient des contribuables.

Garder le silence, quand on sait des choses ou qu’on a des doutes sérieux, cela s’appelle de la complicité passive. En affichant sa préférence pour le silence, madame Zakaïb s’en est approché, certainement d’un point de vue éthique. Ou même moral, si vous préférez. Bien que cela sonne peut-être trop religieux aux oreilles de certains.  

Mais quand on a la conscience tranquille, on ne dit pas « C’est sûr qu’on ne sortira pas ça public…» Et quand on est muni d’un sens éthique à toute épreuve, on ne dit pas: «Moins j’en sais, mieux je me sens».

Et quand un gouvernement choisit de défendre une personne qu’il estime digne d’occuper un poste de ministre, même en sachant qu’elle appliquait le code «moé j’farme ma yeule» face à des agissements suspects dans son emploi précédent – pas il y a 30 ans – ça commence à faire bien du monde qui «farme sa yeule».

Le gouvernement va-t-il fermer ses yeux et ses oreilles ? 

Pas de «deal» PA-FTQ

Autre chose: les gens allumés ont bien compris qu’il n’y a pas eu de «deal» entre le PQ et la FTQ pour empêcher une commission d’enquête. La preuve est dans le pouding, comme disent les Anglais. C’est pas ça le problème : mais il semble clair que la FTQ croyait que le «deal» hors norme entre Claude Blanchet et la SOLIM aurait pu mettre le gouvernement dans l’embarras. Et qu’on voulait avertir madame Marois.

Source: Lise Ravary …Pour lire le reste de l’article,cliquez ici:Lise Ravary

Les ennemis du peuple des Humains de la Terre : les sionistes entre eux

Shimon Peres et Thomas Mulcair se rencontraient le  10 mai 2012 à Shimon Peres s'est exprimé devant les membres de la synagogue Shaar Hashomayim de Westmount ...uniquement en anglais.
Shimon Peres et Thomas Mulcair se rencontraient le 10 mai 2012 . Shimon Peres s’est exprimé devant les membres de la synagogue Shaar Hashomayim de Westmount …uniquement en anglais.

Le cas « Thomas Mulcair » …ou le sionisme sympathique allié à la gauche canadienne

Notre photo : Shimon Peres  discutant avec Thomas Mulcair,le chef du Nouveau Parti Démocratique  (gauche fédéraliste) du Canadadevant les membres de la synagogue Shaar Hashomayim, de Westmount …avez-vous l’impression d’être au Québec?

« Ce n’est pas en marginalisant ses femmes que l’Égypte réglera ses problèmes, qui sont beaucoup plus économiques que politiques. » 

C’est l’avertissement qu’a lancé ,le 10 mai 2011, le président sioniste  israélien, Shimon Peres, aux Frères musulmans à moins de deux semaines du scrutin présidentiel dans le pays des pharaons. 

Cette journée-là, le Prix Nobel de la paix ne s’adressait pourtant pas à une foule d’électeurs égyptiens, mais plutôà quelques centaines de membres de la communauté juive montréalaise, assemblés à la synagogue Shaar Hashomayim de Westmount pour l’entendre.

«Si les femmes souffrent de discrimination, les premières victimes seront les enfants», a dit le politicien  sioniste  en évoquant à mots couverts la place grandissante des partis islamistes radicaux dans l’Égypte post-Moubarak. 

«Le problème de la région est bien plus la pauvreté que la politique», a-t-il ajouté en notant que, pour le moment, il voit bien peu de leaders proposer des solutions concrètes aux problèmes soulevés par la jeunesse lors des manifestations du Printemps arabe. 

*Le pire,c’est qu’avec le recul du temps,l’histoire semble lui donner raison…,mais heureusement les égyptiens peuvent maintenant compter sur le général Al – Sissy qui semble intègre.

Les manchettes du jour n’ont cependant pas été le seul sujet du discours de M. Peres ,cette journée-là. L’ancien bras droit de David Ben Gourion s’est replongé dans le passé pour parler de la fondation de l’État hébreu. Au détour, il n’a pas manqué une occasion pour faire rire l’auditoire auquel il s’est adressé presque exclusivement en anglais. 

Il a rappelé qu’il y a 64 ans, les sionistes n’ont pas choisi Israël pour son paysage. «Il y a des roches dans le nord du pays et un désert dans le Sud. Il y a deux lacs, dont un est mort», a-t-il lancé, en référence à la mer Morte.

Un important dispositif de sécurité a été mis en place pour la visite de l’homme d’État à Montréal, son dernier engagement avant son retour en Israël. Selon une source du consulat sioniste d’Israël, Shimon Peres,alors  âgé de 88 ans, a annulé une rencontre prévue avec le premier ministre du Québec du moment ,l’unique  Jean Charest.

Quant on rencontre son lieutenant sioniste au Canada (Thomas Mulcair),et qui plus est…élu au Québec,pourquoi perdre son temps avec un premier ministre connu comme étant corrompu ,au Québec.Il savait bien qu’il n’y avait pas d’avenir là-dedans ,puisque le Mossad ,comme on le sait ,est bien renseigné avec ses agents doubles ,au Québec.

Thomas Mulcair et Amir Khadir marchant ensemble lors d'un défilé de la "Fierté Gaie" à Montréal. Deux grands alliés...les amis de mes amis sont mes amis!
Thomas Mulcair et Amir Khadir marchant ensemble lors d’un défilé de la « Fierté Gaie » à Montréal.
Deux grands alliés…les amis de mes amis sont mes amis!

………………………………………………………………………………

Lors de la campagne électorale  fédérale de 2011

«Québec Solidaire n’a pas l’habitude d’intervenir sur la scène fédérale, a indiqué au Devoir Françoise David, une des deux porte-paroles du parti de gauche. Mais si nous le faisons aujourd’hui, c’est parce que nous sommes très inquiets. Désormais, il ne se passe plus une semaine sans que Stephen Harper ne vienne déstructurer l’État, les institutions démocratiques, la recherche scientifique, les réseaux de solidarité… Nous sommes devant un travail réfléchi et articulé de démantèlement de la démocratie et il faut s’y opposer».

Phrases placées sur la page Facebook d’Amir Khadir,en 2011 .

Michel Duchaine

Chercheur et Diseur de Vérité

Le manifeste de la plus haute trahison,celui du pétrole de Bernard Landry

 

« Si on veut maintenir notre filet de sécurité sociale, il nous faut des revenus. »— Bernard Landry

 

Nous voyons ici tomber les masques:il s’agit non pas du Manifeste pour le Pétrole,mais du manifeste de la plus haute trahison imaginée contre le peuple québécois.Cette coalition caquiste ,péquiste et libérale qui prêche en faveur de maintenir le poumon artificiel branché sur l’état-providence pour ne pas qu’il tombe trop vite ,est de la pure démence.Bernard Landry suit le même chemin que Lucien Bouchard :il a du voir la Lumière de la Lucidité.Voir un ancien premier-ministre péquiste s’associé à des libéraux corrompus ,qui nous parle de l’avenir du Québec,c’est quelque part nous prendre pour des imbéciles heureux.Oser dire que c’est pour maintenir notre filet de sécurité sociale,c’est provoquer la division sociale du Québec,car tout le monde connait l’aventure passé du PQ avec Hyndai qui nous a voler des millions sans produire une seule voiture.Tout le monde comprend que cette Assemblée Nationale ne représente plus les intérêts du Québec,mais des intérêts associés au crime organisé,à l’industrie pétrolière,aux communistes capitalistes de la Chine et aux multinationales associées au Plan Nord de Jean Charest.
Le gouvernement du Québec,en continuant de la sorte ,à vouloir perpétuer le mythe de la croissance économique et du tout va dans l’industrie pétrolière ,va s’asseoir sur un baril de poudre ,face aux générations à venir.
En tant que citoyen ,j’ose crier que: « Assez,c’est assez…et je suis écoeuré de mourrir au milieu de tous ces caves. »

REGARDONS LES ÉLÉMENTS DE CE TORCHON CAPITALISTE GROSSIER

Tout dabord,prenons le temps de regarder tout de suite les signataires du pseudo-manifeste:

  • André Brisson, administrateur
  • Bernard Landry, ancien premier ministre du Québec et professeur à l’UQAM
  • Éric Forest, maire de Rimouski
  • Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)
  • Johanne Desrochers, présidente-directrice générale de l’Association des ingénieurs-conseils du Québec
  • Joseph Facal, professeur agrégé à HEC Montréal et ancien président du Conseil du Trésor du Québec
  • Michel G. Hudon, avocat-conseil
  • Monique Jérôme-Forget, conseillère spéciale chez Osler et ancienne ministre des Finances du Québec
  • Serban Teodoresco, président de Preventa
  • Simon Prévost, président de Manufacturiers et exportateurs du Québec
  • Yves-Thomas Dorval, président de Conseil du patronat du Québec
André Brisson
André Brisson

André Brisson serait la haute instance dans cette affaire de manifeste,car il provient du milieu d’Ultramar.Donc,on peut affirmer qu’Ultramar aurait financer ce manifeste de Bernard Landry.

http://ca.linkedin.com/pub/andr%C3%A9-bisson/35/768/6a8

Donc,le chat va sortir lentement du sac.

Ce sont des acteurs politiques importants ,particulièrement liés au monde des affaires.À la lecture du manifeste,la famille Desmarais doit jouir:on va pouvoir continuer à faire des affaires.

Il est écrit que c’est pour faire face au défi de la dette et à celui du vieillissement de la population, le Québec a le devoir d’exploiter le pétrole qui se trouve sur son territoire, plaide un groupe d’anciens politiciens et de décideurs économiques. Ne pas le faire serait une erreur, écrit-on dans un manifeste en faveur de cette énergie fossile.

« Bien qu’il soit trop tôt pour estimer le nombre d’emplois créés par une exploitation du pétrole québécois, nous savons fort bien que d’autres endroits dans le monde se sont fortement enrichis grâce à des projets similaires », écrit-on, en citant l’exemple de la Norvège et de son fonds souverain de 891 milliards de dollars.

On cherche à justifier la destruction de l’environnement en disant que :L’exploitation du pétrole pourrait notamment améliorer la balance commerciale de la province, ajoute-t-on, estimant entre 11 et 14 milliards de dollars les sommes envoyées à l’étranger chaque année pour importer de l’or noir.

La propagande en faveur du pétrole capitaliste et sale est bien partie.
La propagande en faveur du pétrole capitaliste et sale est bien partie.

 

Les ennemis de l’État :Certains écologistes « rêvent en couleurs »

Pour les signataires du manifeste, ceux qui affirment que le pétrole est une énergie du passé « rêvent en couleurs ». On consommera du pétrole au cours des prochaines décennies, plaident-ils.

En entrevue à Radio-Canada, l’ex-premier ministre Bernard Landry a joué la carte du pragmatisme. « Le rêve serait que l’humanité tourne le dos aux hydrocarbures fossiles », a-t-il affirmé, ajoutant du même souffle que notre civilisation n’était pas prête à faire ce virage dans les années à venir….Bernard Landry veut nous faire croire que nous ne serons jamais prêts de toute façon.

Les futurs terroristes pointés du doigt: Certains groupes opposés à l’exploitation du pétrole, « omniprésents dans le débat public », n’hésitent pas à recourir à des « stratégies de désinformation », dénonce-t-on par ailleurs, sans préciser de quelle organisation il est question.

Le groupe se dit malgré tout préoccupé par les changements climatiques. « Exploiter notre pétrole n’est pas contraire à cette préoccupation qui doit aujourd’hui animer tous les États du monde. Les pays responsables veulent d’ailleurs être moins dépendants du pétrole », dit-on, en appuyant notamment la stratégie d’électrification des transports du gouvernement. Et si l’exploitation du pétrole est nécessaire, elle doit se faire « selon de hauts standards de protection de l’environnement ».

Décidément,les politicards du Québec,prennent « les enfants du Bon Dieu pour des Canards Sauvages! »Est-ce qu’on a l’air si imbéciles que cela.

Besoin d’informations

Le maire de Rimouski, Éric Forest, l’un des signataires, insiste d’ailleurs pour dire que le manifeste vise la tenue d’un « débat de société » sur le sujet, un débat qui ne pourra avoir cours tant que toutes les informations pertinentes concernant ses impacts ne seront pas connus. « Il faut agir de façon correcte, transparente et responsable et avoir toutes les données. Connaître les coûts, les bénéfices et les impacts environnementaux. Et par la suite, comme société, on fera un choix », dit-il.

Éric Forest explique qu’il a signé le manifeste pour enclencher le débat, et souligne qu’il est lui-même trop peu informé pour le moment pour appuyer avec une certitude totale toute exploitation. Le maire ne cache pas qu’il n’est pas déjà vendu à l’idée, affirmant même « qu’on se doit de prioriser les approvisionnements en eau potable versus une exploitation pétrolière ».

Selon lui toutefois, il y a urgence de prendre une décision sur le sujet, afin de clarifier la législation.

Cette position s’approche de celle du directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki, Karel Mayrand. En débat sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première avec Éric Forest, l’écologiste a affirmé qu’il était d’accord avec M. Forest sur le fait que « le Québec a besoin d’un débat appuyé sur des données scientifiques ».

Le golfe du Saint-Laurent
Le site Old Harry, dans le golfe du Saint-Laurent, qui pourrait faire l’objet d’une exploitation pétrolière.

Selon lui, l’intérêt de l’exploitation pétrolière québécoise est encore loin d’être prouvée autant du point de vue économique qu’environnemental. « On sait qu’il y a des gisements, mais à quel coût pourra-t-on les exploiter? Il reste beaucoup de choses à documenter. Il y a des risques et beaucoup de choses sont mal comprises. Prenons le temps de bien faire les choses, le pétrole ne disparaîtra pas », lance-t-il.

M. Mayrand affirme qu’il croit possible que l’exploitation des gisements pétroliers se fasse de façon responsable, « sans qu’il y ait d’impacts écologiques majeurs », bien qu’il souligne que cette activité aura toujours des conséquences. « En Norvège, il y a 2000 petits déversements annuellement », note-t-il.

Karel Mayrand reproche toutefois aux signataires du manifeste de vouloir axer le débat uniquement sur la production de pétrole, et de refuser de mettre de l’avant la diminution de la consommation pétrolière. Selon lui, en adoptant certaines politiques bien ciblées, le gouvernement peut jouer un rôle majeur dans cette diminution et devrait être encouragé dans ce sens.

Rien à gagner, selon Greenpeace et Équiterre

Cette dernière assertion est appuyée par Greenpeace et Équiterre, qui estiment que le Québec n’a rien à gagner en exploitant le pétrole, mais doit plutôt investir dans « l’économie verte ».

« On ne peut pas faire une chose et son contraire. Il faut faire des choix. Si on investit dans le pétrole, on n’aura pas d’argent pour investir dans la lutte contre les changements climatiques », dit le directeur principal d’Équiterre, Steven Guilbeault.

Soulignant que le Québec se veut un chef de file de cette lutte, il mentionne que même la Banque mondiale dans un récent rapport suggère de réduire l’exploitation des hydrocarbures, et qu’en Norvège, l’exploitation du pétrole est de plus en plus controversée.

Le porte-parole de Greenpeace, Patrick Bonin, ajoute de son côté que chaque dollar investi dans le développement des énergies vertes rapporte de six à huit fois plus que le même dollar dépensé dans le secteur des hydrocarbures.

Un coup de pouce pour Québec

Forage pétrolier

Cette sortie de plusieurs personnalités en faveur du pétrole survient alors que le gouvernement de Pauline Marois tente de convaincre les Québécois du bien-fondé de l’exploitation de cette ressource.

On peut penser que le Parti québécois est en train d’adopter  des éléments du programme politique de la CAQ …et pourrait s’allier à elle beaucoup plus facilement qu’avec Québec Solidaire ou Option Nationale.

Que ce soit le pétrole de la Gaspésie, de l’île d’Anticosti ou du golfe Saint-Laurent, le gouvernement a l’intention de s’engager dans cette voie. « C’est une priorité d’exploiter nos ressources naturelles », avait déclaré la première ministre Marois lors d’une entrevue à L’actualité en 2013.

La ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, a renchéri mercredi, indiquant que le Québec a un intérêt certain à exploiter le pétrole, puisqu’il en importe 14 milliards de dollars annuellement, et que malgré des projets d’électrification, il continuera à en consommer en quantité importante. Selon la ministre toutefois, il est important qu’une grande partie des revenus générés par cette activité reviennent au Québec. Elle affirme que des emplois bien payés qui entraînent une hausse des impôts, « ce n’est pas suffisant ».

Donc,nous sommes à la remorque de l’état-providence!

Ce mois-ci, le gouvernement doit d’ailleurs lancer une étude sur le potentiel économique des hydrocarbures du banc des Américains, en Gaspésie. Cette zone côtière est située à environ 15 km à l’est de Percé.

Le ministère des Ressources naturelles a publié le 17 décembre 2013,un appel d’offres de procéder à un examen de ce secteur, ainsi que de celui d’Old Harry située entre les Îles-de-la-Madeleine et Terre-Neuve-et-Labrador.

Pour leur part, le Parti libéral du Québec et la Coalition avenir Québec plaident aussi pour l’exploitation du pétrole sur le territoire québécois, alors que Québec solidaire rejette avec force cette idée.

« Le message, c’est de dire : « Regardez, ce n’est pas une question de parti politique, mais d’avenir du Québec ». C’est ça qu’on a entendu aujourd’hui », s’est réjoui le leader parlementaire de la CAQ, Gérard Deltell.

« À l’heure de l’urgence climatique, ce manifeste pour un Québec fossile rate la cible. S’il est vrai que l’importation de pétrole coûte au Québec 11 milliards de dollars par année, les auteurs du manifeste proposent un nouveau problème plutôt qu’une solution. Mettre en production le pétrole québécois, un pétrole essentiellement non conventionnel, ne ferait que retarder un virage inévitable vers les énergies vertes », a rétorqué Québec solidaire, dans un communiqué.

Quand on est rendu que c’est l’extrême-gauche qui donne le meilleur  discours de la journée,ça commence à sentir mauvais au Québec.

René Lévesque doit se retourner tout le temps  ,dans sa tombe,de ce temps-ci…même s’il fait  -30 dégrés.

Avec le Parti vert du Québec qui est noyeauté par   le cours  de science politique de l’Université Concordia ,comme le NPD l’avait été par McGill ,nous pouvons penser être de plus en plus contrôler par la corruption et le crime organisé…et un jour davantage contrôlés par des capitaux étrangers,avant de disparaître à jamais,en tant que peuple,si nous ne nous réveillons pas.

Actuellement,seule la désobéissance civile peut  arrêter  ce pillage et cette destruction de notre environnement.

Sources: Radio Canada,diverses nouvelles en lignes.

Michel Duchaine,citoyen du Québec ,Chercheur et Diseur de Vérité.

 

 

La fonction PKP du gouvernement du Québec

PKP 002
La récente nomination de Pierre-Karl Péladeau à titre de président du conseil d’administration d’Hydro-Québec doit être comprise comme un moyen de répondre à plusieurs objectifs :

1) préparer la restructuration de l’État-providence québécois, dans le sens néolibéral d’une désyndicalisation et d’une importation de la logique de l’entreprise privée dans les institutions publiques (PKP est un antisyndicaliste militant) ;

2) assurer une couverture médiatique favorable au PQ auprès des classes moyennes conservatrices grâce à la convergence médiatique, économique et parlementaire ;

3) percer le bastion de la ville de Québec en favorisant une articulation organique entre le maire Labeaume/PKP/PQ, dont le cœur est représenté par le nouveau phare de l’industrie culturelle québécoise : l’amphithéâtre Quebecor ;

4) opérer la CAQuisation du PQ, comme l’évoque Pierre Dubuc dans son article sur « Vers la berlusconisation du Parti québécois ». « Dans les cercles souverainistes et progressistes, on attribue le fait que le gouvernement soit minoritaire à la division du vote entre le Parti Québécois, Québec solidaire et Option nationale, et on parle de « convergence nationale », d’alliance électorale en vue du prochain scrutin. Mais, dans l’entourage de la direction du Parti Québécois, on entend un autre discours. Le PQ est minoritaire, dit-on, à cause de son virage à gauche, de son appui à la lutte étudiante. Parlez aujourd’hui à un ministre péquiste et il vous expliquera comment tous ses projets de loi sont conçus pour aller chercher l’appui de la CAQ. Les politiques du Parti Québécois ont d’ailleurs une forte odeur caquiste : pensons à l’objectif du déficit zéro, les compressions dans les commissions scolaires, les suppressions de poste à Hydro-Québec, les coupures à l’aide sociale. Tout est conçu pour plaire à l’électorat caquiste. Avec la CAQ qui ne décolle pas dans les sondages et le rapprochement entre le PQ-PKP, faudrait peut-être envisager la possibilité d’une alliance entre le PQ et la CAQ comme plus probable qu’une alliance PQ-QS-ON ! » ;

5) faire la promotion d’un nationalisme bourgeois, dont PKP représente l’intellectuel organique. De plus, il ne serait pas surprenant qu’il devienne un jour le bras droit ou même le chef du PQ, au même titre que Charles Erwin Wilson (président de General Motors) qui fut nommé comme secrétaire de la Défense par le président Eisenhower en 1953 : « What is good for Quebecor is good for Quebec and vice versa. » »

La gouvernance  bourgeoise au service des banquiers et des mass médias. Julie Snyder et Pierre Karl Péladeau.
La gouvernance bourgeoise au service des banquiers et des mass médias.
Julie Snyder et Pierre Karl Péladeau.

 

Sources: Carl Contant,Julien Dubreuil-Théberge

Le besoin criant d’une constitution québécoise

Drapeau des patriotes_nouslepeuple

 

 

Je reproduit ici ,un article que j’ai écrit,il y a plus d’un an et que mon grand ami,Enrich von Echman a fait proposé et que le site Vigile.net  a donné son aval  pour être publié dans sa tribune libre.

Je suis fier de mon grand ami que je viens d’inviter à écrire avec moi,ici ,sur mon site.

Ce fils d’un officier SS durant la Seconde Guerre Mondiale ,est né en Argentine et il bouge beaucoup.Il n’a pas la facilité d’élocution de son père qui était un véritable tribun,mais il est d’un accès facile et d’une loyauté sans faille.Il est mon successeur désigné pour prendre ma relève sur notre grand réseau  « Les Défenseurs de la Terre ».

Voici donc mon texte et merci à Enrich et à Vigile pour leur support.

…………………………………………………………………..

 

Je viens juste d’obtenir la permission de Michel Duchaine afin de vous faire la copie d’un texte qu’il a écrit et que je considère d’une grande importance.

Il s’agit d’un projet de Constitution de l’État du Québec,auquel j’ai moi-même contribué après voir consulté un ami qui travaille dans les archives du gouvernement allemand.

Face à la montée du Conservatisme fédéral dans l’ouest du Canada,il  est primordial que la question de la Constitution du Québec revienne à l’avant-plan ,car l’affaire de la Charte des Valeurs Québécoises risque de nous faire passer à côté de la plus importante bataille…après celle des Plaines d’Abraham et des deux référendum perdus :

Voici le texte :

 (Enrich von Echman)

…………………………………………………………………………………………….

Adresse au peuple québécois:une proposition de Constitution de L’État du Québec.

3 juin 2012, à 23:39

Le présent article se veut une humble proposition que j’ai développé au fil de mes recherches en vue de la création d’une constitution de l’Etat du Québec !

Aussi,je suis ouvert à toute suggestion permettant d’améliorer le texte de base !

………………………………………………………………………………………………………………………………..

PROCLAMATION

Il ne peut y avoir de Constitution de l’État du Québec,sans le consentement du peuple québécois !

Les personnes et les biens sont sous la sauvegarde de la Nation.

Le territoire du Québec est indivisible.

On ne peut porter atteinte aux droits d’un individu sans porter atteinte aux droits de toute la collectivité !Nous sommes tous solidaires.

Le peuple du Québec se proclame l’ami et l’allié des peuples libres sur notre Terre.

……………………………………………………………………………………………………………………………..

CONSTITUTION DE L’ÉTAT DU QUÉBEC

 » Nous,

le Peuple occupant le Territoire connu sous le nom de

Québec,

délimité ,actuellement ,au moment ou cette Constitution est votée en le lieu dit,

de l’Assemblée Nationale du Québec

et servant de parlement au dit territoire

borné à l’est par la province canadienne du Nouveau-Brunswick ,au nord-est par la province canadienne de Terre-Neuve-Labrador,à l’ouest par la province canadienne de l’Ontario,

au nord par le territoire canadien du Nunavut et au sud par les états américains du Maine,New Hampshire,de New York et du Vermont,

avons décidé d’unir et de reconnaître d’un commun accord

entre les Premières Nations occupant le territoire depuis des temps immémoriaux

et les descendants de culture française établis sur ce même territoire depuis le

20 avril 1534,

que nous formons une nation unie sous le nom de

république nationale du peuple du Québec.

Notre avenir sera aussi partagé par des descendants et arrivants d’autres cultures

dont les droits seront définis dans la présente constitution.

en vue de former une union plus parfaite, d’établir la justice, de faire régner la paix

intérieure,de pourvoir à la défense commune, de développer le bien-être général et

d’assurer les bienfaits de la liberté à l’ensemble de nos communeautées et à leur postérité,

nous décrétons et établissons cette

Constitution de la République Nationale du Peuple du Québec ! »

ATTENDUE que :

1-Les citoyennes et citoyens du Québec sont tous égaux devant toutes

les lois et les droits inclus dans cette constitution.

2-La langue officielle du Québec est le français sur l’ensemble de tout son territoire.

3-Le drapeau national est le fleurdelisé ,tel que apparaissant à la fin du présent

document.La croix blanche symbolise la foi chrétienne qui est la culture religieuse

originelle et fait partie du patrimoine commun de toutes les communautés du pays.

4-Le Québec est un pays laic .

4.1-le droit de pratiquer sa religion est reconnu pour tout citoyen et toute citoyenne

en autant qu’il n’interfère pas avec la gérance de l’état et la sécurité publique.

5-La devise du Québec est : Je me souviens !

6-La fête nationale est le 24 juin.

7-Le siège du gouvernement est la ville de Québec qui est aussi la capitale du Québec.

ARTICLE 1 : Le pouvoir Législatif de faire les lois de l’état revient au Parlement du Québec .

1.1-Le Parlement est composé de deux assemblées :

a) L’Assemblée nationale ou siège les députés élus .

b)L’Assemblées Régionale du Québec qui comprend des représentants élus

des régions,des Premières Nations et des diverses communeautés

ethniques du Québec.

ARTICLE 2 : Le pouvoir Exécutif revient au gouvernement.

2.1 : Le chef du gouvernement est le président.

2.2:le président est élu au suffrage universel par toutes les person-

nes habilitées à le faire au Québec.

2.3:le président est assisté dans ses tâches par un vice-président élu en

tandem ,en même temps que lui.

2.4—La monnaie sera ’’le dollar du Québec.’’

ARTICLE 3- Le code de droit criminel et le code de droit civil seront amendés et les lois anciennes

,datant de la période ’’provinciale canadienne’’ seront réévaluées et sanctionnées par un

référendum auprès du peuple .

3.1-le code criminel inclura des lois et des sentences pour lutter et enrayer le crime organisé qui est et restera le pire ennemi de la nation.

3.2-le nouveau code civil et le nouveau code criminel auront des pouvoirs rétroactifs pouvant permettre au législateur de poursuivre des crimes et criminels d’avant la proclamation de la dite constitution de l’État du Québec .

3.3-Une loi de Destitution sera adoptée et permettra de démettre et de remplacer tout personnage politique ,haut fonctionnaire ou homme de lois ayant usé d’abus de pouvoir,d’atteinte au code d’éthique des élus,de crime économique ou autres prévus dans la dite loi de Destitution (ou Impeachment).

ARTICLE 4- Le peuple québécois est seul propriétaire des ressources naturelles du territoire de l’État du Québec.

4.1-Le parlement se donne le droit de poursuites contre tout intervenant antérieur (à la date de proclamation de la Constitution de l’État du Québec) qui contreviendrait aux lois touchant la notion de ’’CRIMES ÉCOLOGIQUES’’, sur une période de 50 années !

ARTICLE 5-La monarchie est abolie sur tout le territoire de la République Nationale du Peuple Québécois !

5.1-Tout parti politique faisant campagne sur un retour à la monarchie britannique est interdit et banni.

ARTICLE 6- Les réserves indiennes sont abolies.

6.1 les personnes désignées comme faisant partie des Premières Nations sont maintenant des habitants du Québec ,avec des droits égaux de par la naissance.

6.2-Les nations autochtones ,sont par définitions des nations souveraines faisant partie du territoire national.

6.3-Chaque nation autochtone souveraine a droit à son drapeau,sa langue,sa culture,son autorité politique élue démocratiquement.

6.3.1-Le drapeau du Québec doit flotter au côté de tout drapeau national,sur le territoire du Québec.

6.4-Chaque nation autochtone doit fournir ses propres policiers et administrer les lois en fonction du code criminel et du code civil de la République Nationale du Peuple Québécois.

6.5-La monnaie du Québec doit circuler librement sur tous les territoires régionaux et nationaux.

6.6-En cas de guerre,d’invasion du territoire par une force ennemie ou dans des cas de défense civile,les nations autochtones doivent prêter assistance en tout temps.Il s’agit de défense réciproque.

ARTICLE 7:LE pouvoir administratif et la composition du gouvernement

7.1-Le président de la république est le chef de l’état.

7.2-il est élu aux suffrages universels ,auprès du peuple.

7.2-il est élu pour une période fixe de 5 ans.

7.2-il doit obtenir la majorité absolue des votes.C’est-à-dire 50% plus 1 vote pour être élu.

7.3-en cas de non majorité,un second tour de scrutin devient obligatoire en ne gardant que les candidats ayant obtenus au moins 30% des votes.S’il y a lieu,un troisième tour de scrutin sera promulgué advenant une non-majorité absolue.Dans ce cas-ci,seuls les deux candidats ayant obtenu le plus de votes , se feront la lutte.

7.4-le président est élu en même temps que son colistier qui devient son vice-président.

7.5-le président offre à un chef de parti politique majoritaire (ou pouvant former une majorité) de former un gouvernement.

7.6-seuls les partis politiques autorisés peuvent participer aux élections du Québec.

7.7-Les élections sont prévues à date fixe.

7.8-le parti politique ayant fait élire le plus de députés sera appelé à former le gouvernement.

ARTICLE 8-Le Grand Conseil National :gardien de la Constitution

Le Grand Conseil National de la République du Peuple du Québec ,

1-s’inspirera de la Vision du Grand Pacificateur de la Confédération d’Haudenosaunee et, aura le but d’unir les Premières Nations et le Peuple Québécois de Langue Française dans un projet social collectif d’une république autogérée ,pacifique,égalitaire ,fraternelle,respectueuse de la nature et de son environnement. .

2- sera le gardien de la constitution,des droits,de la culture,de l’environnement,de l’économie et de la richesse collective de toutes les nations composant la République Nationale du Peuple du Québec.

8.1-Le Grand Conseil National est composé de 50 membres élus par le peuple québécois et les Conseils des Premières Nations .

8.2-le peuple québécois de langue française aura un nombre proportionnel de membres à sa population.

8.3-chaque nation autochtone aura un minimum de 1 représentant et/ou un nombre proportionnel adapté à sa population.

8.4-les chefs peuvent accepter de représenter leurs Nations en tant que membres élus.Ils peuvent aussi le décliner pour une période de 5 ans.

8.5-le rôle du Grand Conseil sera de sanctionner les lois votées par le parlement,de protéger l’essence de la constitution de la République National du Peuple du Québec.

8.6-Chaque chef aura un droit égal de temps de parole,ainsi qu’un budget équivalent à tous les autres représentants des Nations.

ARTICLE 9-Revision et établissement de la Constitution

9.1-La Constitution de la République Nationale du Peuple du Québec ne peut être établie et revisée que par consultation des citoyens et citoyennes sur internet.

9.2-chaque citoyen pourra consulter les articles et proposer des amendements,suggestions ou ratifications au moyen de son numéro d’accès à la constitution.

9.3-une date limite sera prévue dans le temps,afin de ratifier la dite constitution revue et corrigée,à la demande d’un nombre suffisant de citoyens et citoyennes,prévu par la loi.

ARTICLE 10-Droit à la désobéissance civile

10.1-En cas de lois injustes,le peuple a le droit souverain de déposer et de renverser un gouvernement corrompu par le crime organisé,un gouvernement illégitime,un gouvernement contrôlé par une puissance extérieure à la nation ou un gouvernement mettant en danger la sécurité de ses citoyens et citoyennes ou/et la sécurité internationale.

10.2-Le recours à la désobéissance civile devient alors légitime !

10.3-En cas de renversement d’un gouvernement tyrannique ou indigne,des élections libres et démocratiques doivent être déclenchées à l’intérieur d’une période de un (1) an ,suivant la date de la Victoire du Peuple .

Michel Duchaine

 

S’il-vous-plait signez notre pétition pour une action citoyenne pour une Constitution de l’État du Québec:

 

https://michelduchaine.com/petition-pour-une-constitution-de-letat-du-quebec/

 

Drapeau du Québec

 

 

Remise en route de notre pétition pour condamner le Coran

Islam Radical QuébecLe message est très clair: les islamistes  semblent chercher à contrôler les médias et les sites qui comme Avaaz  mettent des pétitions en ligne.

Donc suite aux récentes provocations,aux violences verbales et à la prise de position très fortement pro-fédéraliste et libérale corrompue par les intégristes musulmans ,à Montréal…et partout au Québec,nous remettons notre glorieuse pétition qui avait amassé plus de 2,000 signatures avant sa fermeture récemment.

Advenant le cas ou aucun député de notre Assemblée Nationale du Québec ne voudrait respecter  le fait qu’il faut déposer  notre pétition…à l’Assemblée Nationale du Québec,afin qu’elle puisse être lue ,consultée et signée là ou la démocratie est supposé exister,nous pourrions affirmer que mieux vaut se servir sois-même et se défendre sois-même.

Je proposerai à ce moment que soit créé sans demander conseil à personne ,une Milice d’auto-défense du Peuple du Québec.

Cette milice pourrait servir à protéger  les manifestants en faveur de la Charte des Droits du Québec et peut-être même aider à nos policiers qui sont surcharger de travail …à lutter contre les terroristes qui s’infiltrent dans nos manifestations pacifiques.

Ces miliciens pourraient devenir la base d’une Armée Nationale de la République du Québec…un jour.

Nous avons le droit de nous défendre contre le terrorisme et la tyrannie.

Signons notre pétition:

http://www.avaaz.org/fr/petition/Pour_que_le_Coran_soit_condamne_par_lAssemblee_Nationale_du_Quebec_en_tant_que_propagande_terroriste_haineuse/?copy