Le plus grand mensonge de l’histoire moderne:voici des preuves de la falsification du programme Apollo d’exploration spatiale vers la Lune

La Nasa (National Aeronautic and Space Administration), agence spatiale américaine, prétend avoir envoyé 6 misssions habitées sur la Lune de 1969 à 1972.

C’est entièrement faux! 

Toutes ces prétendus missions vers la Lune ont été réalisées en studio et avec des logiciels de photo et vidéo montage.

Les spécialistes trouveront certainement quelques erreurs dans les explications suivantes, mais il y a tant d’autres impossibilités, d’incohérences, de trucages flagrants, que le doute n’est plus permis.

J’ai simplifié le texte pour qu’il soit accessible aux lecteurs n’ayant pas une formation scientifique. Les liens en bas de page vous donneront des explications plus techniques.

1 + L’espace est trop radioactif pour les astronautes.

Il y a trois types de rayonnement ionisants: 
rayonnements ionisants le rayonnement α (alpha), arrêté par une simple feuille de papier. 
• le rayonnement β (béta), arrêté par une feuille d’aluminium de quelques millimètres d’épaisseur. 
• le rayonnement γ (gamma) , le plus nocif et difficile à arrêter. Ce rayonnement inflige des dégats à notre corps qui peuvent être graves pouvant aller de brûlures à différents degrés, jusqu’à une mort plus ou moins rapide. Cela dépend de l’intensité de ces rayonnements, de la nature de ce rayonnement et du temps d’exposition. 
Effets sur les humains des rayonnements ionisants.
L’espace est parcouru en permanence par un rayonnement cosmique α, β et γ provenant du soleil, d’étoiles ayant explosées, ou de quasars. 
Ce rayonnement cosmique est composé de particules ayant une énergie très élevée. Ce sont essentiellement des noyaux atomiques se déplaçant à des vitesses voisines de la lumière. 
Lorsque ces particules percutent un atome, le noyau de cet atome se casse, libère des neutrons qui vont heurter d’autres atomes, les brisant aussi. Ce processus continue tant que l’énergie des particules est suffisante pour briser des atomes. Et chaque fois qu’un atome est brisé, il apparaît de la radioactivité. Rayonnements cosmiquesceinture van allenHeureusement ce rayonnement ne nous atteint pas sur Terre, parce que la plupart des particules cosmiques sont déviées ou piégées par le champ magnétique de la Terre formant un bouclier, la Ceinture de Van Allen, de plusieurs milliers de kilomètres d’épaisseur au dessus de nous. 
Elle commence à 500 km environ au dessus de nos tête et s’étend jusqu’à 60 000 km.

 

Lorsque Certaines particules traversent malgré tout cette ceinture, elles réagissent avec les molécules dans la haute atmosphère et n’arrivent pas jusqu’au sol. 
C’est cette réaction qui cause les magnifiques aurores boréales et australes, visibles dans les latitudes nord et sud de la planète.
radiations atmosphère

Les particules cosmiques engendrant les rayonnements gammas sont très énergétiques et arrivent à plusieurs dizaines de milliers de kilomètres par seconde et chacune peut avoir une énergie de plusieurs milliard d’électron-volt par centimètre carré et par seconde. Elles traverseraient sans aucune difficulté les minces parois d’aluminium d’un vaisseau spatial, pénétrant dans le corps des astronautes, détruisant les cellules, endomageant gravement les brins des molécules d’ADN. 
Les pilotes d’avion de ligne qui passent du temps en haute altitude subissent un rayonnement 200 fois plus élevé qu’au sol et sont suivis régulièrement par les autorités médicales. Alors qu’ils sont protégés par l’atmosphère et par la ceinture de Van Allen. 
Les astronautes passant au travers de cette ceinture auraient du être sévèrement irradiés et souffrir de nombreuses lésions.
Sur Terre on nous protège avec un épais morceau de plomb pour une simple radio des dents et les astronautes de la Nasa auraient fait un voyage de huit jours dans l’espace sans subir aucun désagrément.
Pourtant il faut au moins une épaisseur de 1,5 cm d’épaisseur pour arrêter des rayons gammas, voire plus selon leur énérgie. Mais cela ne cause aucun problème pour une fusée dont les parois d’aluminium ne font que quelques millimètres d’épaisseur! 
Or il n’y a jamais de symptômes de radiation trouvés sur les astronautes. Aucun.

liquidateurs tchernobyl
Les courageux liquidateurs à Tchernobyl ont subi de telles radiationsque soit ils en sont morts, soit ils ont subi de graves séquelles pour tout le reste de leur vie.
Les radiations de la ceinture de Van Allen sont des milliers de fois plus importantes que celles de Tchernobyl, mais les astronautes sont passés à travers sans aucun problème.

Sur la Lune, il n’y a ni champ magnétique, ni atmosphère pour arrêter ces particules! Elles arrivent donc directement sur le sol lunaire, brisant les noyaux des atomes et occasionnant des mini réactions nucléaires en chaîne, libérant encore plus de rayonnement sous la forme de neutrons énergétiques. La surface de la Lune est donc très radioactive. 
Mais les astronautes seraient restés plusieurs heures sur le sol lunaire, sans aucun problème, avec une combinaison en plastique? 
Si ces combinaisons pouvaient arrêter les rayonnements radioactifs on les utiliserait aujourd’hui pour intervenir lors des accidents dans les centrales nucléaire de Fukushima et de Tchernobyl.

On nous dit que les rayonnements dans l’espace sont négligeables. Pourtant Kelly Smith, ingénieur sur le projet Orion,explique que la Nasa est en train de faire des recherches, pour savoir comment passer sans soucis à travers la ceinture de Van Alen. 
Mais … ce problème n’a-t-il pas déjà été résolu lors des voyages vers la Lune? Pourquoi doivent ils à nouveau travailler sur ce sujet? Pourquoi la Nasa affirmait que ces radiations sont négligeables, alors que maintenant ils doivent faire des recherches?
La partie sur les radiations commence à 3min 05seccamera astronaute hasselbladcamera astronaute hasselblad

Le rayonnement gamma voile les photos, laisse des taches et des trainées blanches. 
Les rayons X utilisés tous les jours en radiographie sont comme les rayons gammas, mais en moins puissants. Ces rayons ne sont arrêtés que par un épais blindage en plomb. Or les appareils photos et caméras Hasselblad des astronautes n’étaient protégées par aucun blindage et pourtant on ne voit aucune trace de cette radioactivité sur les photos prises par les astronautes. C’est totalement impossible.
Les caméras des astronautes
Autre fait curieux: alors que les industries pharmaceutiques sacrifient chaque année des milliers d’animaux pour tester les produits qu’ils mettront en vente, la Nasa n’a effectué aucune expérience préalable avec des animaux pour voir comment ils supporteraient le rayonnement cosmique dans l’espace. 
Directement, ils ont envoyé des humains.

2 + Incohérences et impossibilités

Lorsqu’on analyse les éléments des missions sur la Lune, on trouve une incroyable quantité d’incohérences. En voici quelques unes, mais il y en a beaucoup d’autres, décortiquées sur d’autres sites.Pourquoi les astronautes sur la Lune n’ont ils pas tenté de jeter une pierre au loinet filmer ce qu’il se passe? La pierre irait très loin et mettrait longtemps à retomber, ce serait spectaculaire à voir. Pourquoi il n’existe aucun film montrant ceci? 

S’ils ne l’ont pas fait, c’est parce que toutes leurs images ont été faites en studio où c’était impossible de réaliser un tel effet.
La seule expérience de ce style qu’ils auraient fait, c’est de lacher au même moment un marteau et une plume, pour montrer que les deux objets arrivent en même temps sur le sol. Et on ne peut pas voir s’il s’agit vraiment d’une plume.
Sur la Lune on s’attendrait à voir des effets plus spectacultaires que cette vidéo ridicule.

masaisaut astronaute

Cet astronaute fait un saut en hauteur sur la Lune. Sur Terre il pèse environ 170 kg avec son équipement. Sur la Lune, il ne pèserait que 27 kg. Sa musculature étant la même que sur Terre, il devrait donc monter sans difficulté beaucoup plus haut que ce saut ridicule. 
A quelle hauteur vous monterez si vous faisiez un saut en hauteur en ne pesant que 27 kg?
Les bergers Masai du Kenya lorsqu’ils dansent, sautent plus haut que cet astronaute, alors qu’ils pèsent beaucoup plus lourd que cet astronaute lorsqu’il est sur la Lune.
Sur cette vidéo on voit les astronautes effectuer quelques misérables sauts. Pourquoi sont ils à moitié cachés par les structures du Lem? 
Pourquoi leur saut donne vraiment l’impression qu’il sont suspendus à un cable?rotule lemCurieux que le pied du Lem ne soit pas recouvert d’un peu de poussière: l’engin se posant avec un réacteur de 5 tonnes de poussée, sur un sol épais de plusieurs centimètres de poussière, et rien sur le pied? 
Selon certains, c’est parce que le jet de la tuyère était très large et donc ne produisait pas de souffle important.
Bien sûr, pour poser un engin de 15 tonnes ayant une vitesse de départ de 6000 km/h, il suffit d’un jet ne produisant pas de souffle.

Le Lem se pose avec une composante de vitesse très horizontale (vidéo). Et les pieds se sont posés sans avoir glissés sur le sol? Sans aucun rebond?
Pas une seule pierre n’aurait été éjectée et roulée un peu plus loin en laissant des traces?

Et quelle est cette trace en forme de triangle devant le pied? Certains affirment que la marque de la sonde de contact du Lem. Et aucune trace de rebond, de trainée?
Photo numéro AS 11-40-5917 Site de la Nasa. 

armadillo
Pour comparer, regardez la poussière que soulève l’appareil de l’entreprise Armadillo…et il ne pèse qu’une centaine de kilos, mais le Lem ayant une masse de 15 tonnes se posant sur la Lune, n’aurait pas fait de poussière? 
Vidéo d’origine de Armidillo

Sur la photo d’au dessus, regardez l’articulation entre le pied du Lem et la plaque posée au sol.
Pensez vous que cette articulation peut supporter l’atterissage du Lem ayant une masse de 15 tonnes? 
Et à quoi servent ces 4 cables de titane reliant le pied à la plaque?

pied lem 3
Normalement une rotule tient seule dans son logement et elle pivote librement dans ce logement.
Il n’y a pas besoin de cable pour tenir l’ensemble.pied lem 2
Mais sur cette photo de la Nasa, la plaque posée sur le sol est tenue au pied du Lem par ces cables.
La rotule ne peut donc pas bouger, puisqu’elle est fixée par ces cables. Elle ne sert à rien.pied lem 1
Et si le Lem s’était posé sur un sol en pente, pensez vous que ces cables résisteraient à l’atterrissage du Lem ayant une masse de 15 tonnes?
Ils se seraient cassés.

météorite espace

Des milliers météorites de toutes tailles traversent en permanence l’espace entre la Terre et la Lune aucune n’a jamais touché une fusée allant vers la Lune? 
La photo ci contre n’est pas à l’échelle bien sûr, mais une météorite de la taille d’une noisette et se déplaçant à 50 km/sec, si elle percutait le vaisseau spatial, elle dégagerait la même énergie qu’un camion lancé contre un mur à plus de 150 km/h.La combinaison des astronautes était composée de 21 épaisseurs de matériaux différents, dont une couche en Mylar/Teflon pour les protéger des météorites!
Une météorite pesant 1 gramme impactant un astronaute dégagerait la même énergie qu’une voiture lancée à 100 km/h contre un mur. Pensez vous que 1 millimètre de Kevlar serait efficace contre un tel choc?
Et si cette météorite impactait la visière de l’astronaute? 
Et si c’était une météorite de 10 grammes, l’impact correspondrait à celui d’un lourd camion lancé contre un mur.
nixon astronautes

Au retour de leur voyage sur la Lune, les astronautes ont été placés en quarantaine pour éviter une éventuelle contamination par des germes lunaires. 
Le président Nixon vient leur parler. Vidéo sans son. 
Quelques jours plus tard, les héros faisaient leur première conférence de presse. Après un tel exploit, on devrait voir des visages émerveillés, une joie immense et contagieuse: ce sont les premiers humains à avoir été sur une autre planète. 
Mais là, aucune émotion dans leur paroles, la conférence est morose, les trois astronautes semblent malheureux, il n’arrivent pas à répondre à certaines questions. Aucune excitation à raconter cet exploit. 
La conférence dure 1h 20 mais cet extrait vidéo suffit pour montrer à quel point les soi disants astronautes sont embarrassés … Ils ressemblent plutôt à trois d’adolescents ayant été pris en train de voler des chocolats au supermarché, plutôt qu’à de fiers conquérants de l’espace! 

conférence astronautes champions du monde hand-ball
Photo du haut:Fiers conquérants de la Lune, héros de l’espace. 
Photo du bas:Champions du monde de handball 2015.

Pourquoi la Nasa ne peut fournir les autres films tournés par les astronautes sur la Lune?
La Nasa prétend que ces bandes ont été transférées aux « Archives Nationales des Usa », où elles ont été démagnétisées pour être réutilisées … parce que cet organisme n’a pas les moyens d’acheter de nouvelles bandes! Ils sont obligés d’effacer des bandes historiques pour les réutiliser! 
La Nasa n’aurait pas effectué une seule copie avant? 
On se doute que si ces films ne sont plus disponibles, c’est parce que la supercherie serait trop facilement découverte.
Bandes perdues (en anglais)

camera astronautesLors de la mission Apollo 11, la Nasa a publié 129 photos que les astronautes ont pris sur la Lune.
Ils ne pouvaient pas viser puisque leur caméra était fixée sur la poitrine. Et dans des conditions de lumière très difficiles, ils ne pouvaient pas faire les bons réglages avec leurs mains gantées.
C’est impossible que les astronautes n’aient réalisé que des photos de qualité professionnelle, parfaitement cadrées, parfaitement exposées, au bon moment. 
Par exemple la photo de droite a une profondeur de champ parfaite, une lumière parfaite et a été prise exactement au bon moment. C’est impossible que l’astronaute ayant fait cette photo l’ai réussie du premier coup.
Selon la Nasa c’est parce que les astronautes auraient pris de nombreuses photos, et on n’aurait publié que les meilleures.
Pourquoi la Nasa ne nous montre-t-elle pas toutes ces photos mal cadrées, mal exposées, cela aurait été intéressant aussi. 
Mais ces photos ratées n’existent pas. Il y en a bien quelques unes mais beaucoup trop peu pour que ce soit crédible.
Admettons que pour chaque photo de réussie, il y en ait 8 de ratées. Un photographe professionel en élimine beaucoup plus. Les astronautes auraient donc pris environ 1000 photos.
Or où sont ces photos? Pourquoi elles ne sont elles pas disponibles?
Admettons que la Nasa les aient éliminées, il reste quand même un problème:Les astronautes seraient sortis pendant 2h31 minutes sur la Lune. Pendant ce temps, ils ont inspectés le Lem pour déceler s’il y avait des dégats, ils ont déployé le drapeau américain, ils ont déballé et sorti l’équipement radio et télévision, ils ont aussi déballé et sortis de nombreux autres objets pour faire des expériences, ils ont pris des notes, ils ont récolté 24 kg de roches lunaires. 
Admettons qu’ils aient eu besoin de deux heures pour effectuer tout cela. Temps pendant lequel ils ne pouvaient pas prendre de photos, puisqu’ils étaient occupés à autre chose.
On peut considérer qu’il restait environ 30 minutes pour faire ces 1000 photos, soit une photo toutes les 2 secondes. Il n’y avait qu’un seul appareil photo pour les deux astronautes. Et sachant qu’à chaque prise il faut un moment pour viser au jugé, sans pouvoir regarder dans le viseur, il faut éventuellement faire des réglages, parfois changer la pellicule. 
Tout ça avec d’épais gants pressurisés et en faisant une photo toutes les deux secondes!
C’est totalement impossible.photo duke
Charles Duke avait fait une photo de lui et sa famille, avant son voyage vers la Lune. Il a emballé cette photo dans un sac plastique, puis une fois sur la Lune, l’a posée sur le sol.
Tout d’abord, c’est curieux comme façon de faire: poser la photo de sa famille par terre, dans la poussière. D’ailleurs, cette photo numéro AS16 – 117 – 18841n’est plus disponible sur le site de la Nasa
Comment est ce que la photo pourrait résister à une température de +120°? Le temps que l’astronaute sorte du Lem, marche sur la Lune et pose sa photo sur le sol, celle ci devrait déjà être sérieusement abîmée. Et sur le sol, la température est encore beaucoup plus élevée parce que chauffée depuis plusieurs dizaines d’heures par le soleil. Immédiatement elle devrait se tordre, s’altérer.Prenez une photo, posez la sur une poêle chauffée à 120°. Immédiatement les couleurs vont s’altérer, puis disparaîre. Puis très rapidement la photo se recroqueville, se tord.
Mais pas sur la Lune!Lunar reconnaissance orbiter
Le 18 juin 2009, la Nasa envoyait le LRO: Lunar Reconnaissance Orbiter,en orbite à 50 km de la surface lunaire. Elle était munie de plusieurs appareils de mesures, dont des caméras.
Lunar Reconnaissance Orbiter
Le but était de déterminer avec précisions les futurs lieux d’atterrissage sur la Lune, d’effectuer des analyses diverses et surtout de prendre des photos pour montrer les engins que les astronautes avaient laissés sur la Lune lors des missions précédentes.
Pourquoi les photos qu’ils nous montrent sont d’aussi mauvaise qualité?En 2009 la Nasa ne savait pas réaliser des images de très haute définition? A 50 km d’altitude on aurait espéré avoir des détails beaucoup plus précis, la technologie le permettait largement.
Cette photo est tirée du site de la Nasa.
Pourquoi le LRO n’a fait aucune photo de la face cachée de la Lune? Personne n’a jamais vu la face cachée de la Lune et le LRO n’aurait pas fait de photos?

cratères lune cratères lune

De nombreuses photos prises soi disant sur la Lune ne montrent pas de petits cratères. Or il y a en permanence des météorites qui tombent sur le sol de la Lune et avec une vitesse de plusieurs kilomètres par seconde. 
L’impact d’une météorite de 1 gramme arrivant à plusieurs kilomètres par seconde, correspond à l’impact d’une voiture lancée à 100 km/h contre un mur. Même l’impact de petites météorites devrait nécessairement laisser un cratère. 
La Lune passe au travers un flux d’environ 100 tonnes de météorites par an. Cela fait une moyenne de 100 millions de météorites d’un gramme. Cela fait environ 5 météorites de 1 gramme par an et par km². 
Ou une météorite de 1 gramme par 100 m² tous les 2 000 ans.
Puisque sur la Lune il n’y a pas de vent, pas d’eau, donc pas d’érosion, autre que celle causée par les météorites elles mêmes, un cratère d’impact peut rester intact pendant des millions d’années. 
Or les photos qu’ont pris les astronautes sur la Lune, montrent de grandes surfaces, sans aucun impact météoritique. 

cokpit csmcokpit csm
L’intérieur de la Capsule de retour montre une quantité de boutons, de voyants, de manettes… A quoi servaient ils, puisque les astronautes ne pouvaient absolument pas diriger l’engin?
Au mieux il faudrait quelques boutons pour réguler la température, le débit d’oxygène, la lumière. Pas besoin de tout ceci.
Mais cela n’aurait pas fait très sérieux de montrer une cabine qui n’a pas le tableau de bord d’un engin de science fiction!
Pourquoi sur les films du véhicule se déplaçant sur la Lune, la poussière soulevée par les roues retombe aussi vite sur le sol, comme sur Terre? La Lune ayant une gravité 6 fois plus faible, la poussière aurait du monter 6 fois plus haut et décrire de grands arcs en l’air avant de mettre plusieurs dizaines de secondes avant de retomber.Plusieurs sites ont analysés les photos prises par les astronautes. La Nasa aurait expliqué plusieurs cas, celui du drapeau qui flotte sur la Lune,une marque en forme de C sur une roche. Mais beaucoup d’autres photos ont été analysées et elles comportent des anomalies effarantes. 
Un spécialiste de la photographie a fait un travail énorme pour montrer les erreurs des soi disant photos sur la Lune.

3 + Ils disent avoir placé un réflecteur sur la Lune.

réflecteur lunelaser lune

Les astronautes disent avoir installé un reflecteur sur la Lune.
Ensuite depuis la Terre, les scientifiques ont envoyé un faisceau laser vers ce réflecteur qui renvoie le faisceau exactement de la direction dont il vient, quelque soit sa direction. 
Le faisceau se réfléchissant sur l’appareil revenait vers la Terre après 2,5 secondes environ, où il était capté par plusieurs stations. 
Puisqu’on connait la vitesse de la lumière, en mesurant le temps du trajet aller retour du faisceau, cela permettait de calculer la distance exacte de la Terre à la Lune.
Cela leur permettait aussi prouver que les astronautes sont bien allés sur la Lune et y ont posé ce reflecteur.Encore un mensonge qui ne résiste pas à l’analyse. Placer un réflecteur sur la Lune est totalement inutile, puisque la surface de la Lune est suffisament réfléchissante.
* Le faisceau laser quitte La Terre qui tourne sur elle même à la vitesse de 400 m/sec. Il va donc se déplacer dans l’espace en suivant le mouvement de rotation de la Terre. 
* On ne pourrait pas viser directement le réflecteur posé sur la Lune, parce qu’il faut tenir compte du mouvement de la Terre et celui extrêmement complexe de la Lune. 
* La Lune tourne sur un plan incliné autour de la Terre à la vitesse de 1 km/sec.
* La Lune a un mouvement de rotation autour de son axe vertical. (nutation) 
* La Lune a un mouvement de balancier, libration.
Les mouvements de la Lune.laser reflecteur lune
Le faisceau laser subit une diffraction en traversant l’atmosphère terrestre.Mesurant quelques centimètres de diamètre, au départ de la station émettrice sur Terre, il arrivera sur la Lune avec un diamètre de 8 km, soit une surface de 50 km²! Cette diffraction varie selon l’atmosphère que le rayon traversera.
Imaginez quelle quantité de lumière recevra le réflecteur de un quart de mètre carré!
Le faisceau se reflète dans le réflecteur sur la Lune, puis l’infime partie reflétée revient vers la Terre, traverse l’atmosphère ou il subit à nouveau une importante diffraction.Il faut maintenant que des stations de réception arrivent à capter ce qu’il reste du faisceau. Non seulement celui ci n’aurait presque plus d’énergie en revenant sur Terre, mais surtout il serait noyé dans une quantité d’autres ondes électromagnétiques provenant de l’espace et beaucoup plus puissantes.
Les scientifiques prétendent envoyer une salve de faisceaux laser. 
Ils prétendent aussi avoir installés plusieurs filtres pour arriver à différencier le signal de retour du reste du bruit de l’univers. 
Ainsi ils nous font croire que puisque sur leur ordinateur il apparait un signal provenant du réflecteur posé sur la Lune, c’est que les astronautes ont bien été sur la Lune pour l’installer.
Alors que la Lune réfléchirait très bien le faisceau laser, sans qu’il y ait besoin d’un reflecteur.

4 + Le voyage aller.

Si ce chapitre vous semble trop technique, passez directement au suivant.

Un avion qui veut se rendre d’un point à un autre doit être propulsé par un moteur à hélice ou un réacteur. Mais une fusée qui va soi disant vers la Lune, n’est pas propulsée!saturn 5

La fusée n’est propulsée qu’au décollage pendant 11 minutes pour la placer sur orbite. Deux heures plus tard, une nouvelle impulsion de 6 minutes pour envoyer la fusée vers la Lune. 
Ensuite, pendant les 75 heures que durent le voyage vers la Lune, la fusée n’est plus propulsée. Elle n’avance que grace à l’impulsion donnée au départ. Exactement comme la balle d’un fusil n’est propulsée qu’au départ dans le fusil! 
Un tireur d’élite parvient à placer sa balle au centre d’une cible située à plusieurs centaines de mètres avec une balle pesant quelques grammes, la Nasa prétend avoir envoyé le Module de commande de 45 tonnes vers un point situé à 380 000 km, et après un voyage qui va durer 2 jours et demi!Voici la trajectoire du soi disant voyage vers la Lune:
1 + La fusée de 3000 tonnes décolle de la Terre et se place en orbite. Les réacteurs sont éteints.
2 + Les réacteurs sont rallumés, la fusée se dirige vers la position qu’aura la Lune 75 heures plus tard.
3 + Le vaisseau spatial se place en orbite autour de la Lune. 
4 + Le vaisseau spatial quitte l’orbite et se pose sur la Lune.
Il faut savoir que:
* Pendant tout le trajet vers la Lune, la fusée est attirée par la Terre, et plus la fusée s’éloigne, plus l’attraction de la Terre diminue et plus l’attraction de la Lune augmente. Jusqu’à ce que le vaisseau spatial soit capturé par la Lune.
Le vaisseau spatial est aussi soumis à l’attraction du soleil et dans une moindre mesure, des planètes Mars, Jupiter et Saturne.
* Depuis le départ de l’orbite terrestre, il faut arriver à déterminer exactement où le vaisseau spatial doit arriver sur l’orbite lunaire. Sachant que la Lune tourne autour de la Terre à la vitesse de 1 km/sec. 
Sachant que cette vitesse n’est pas régulière, puisque l’orbite de la Lune est elliptique. Cela signifie aussi que la distance Terre Lune change à chaque instant.
Sachant encore que la Lune tournant autour de la Terre sur une orbite inclinée, cela change à chaque instant la direction de l’attraction que subit le vaisseau spatial.
Au final, il aura parcouru près de 600 000 kms entre le moment où le vaisseau a quitté la Terre et le moment ou il se met en orbite autour de la Lune.
* Le vaisseau va trop vite lorsqu’il s’approche de la Lune, et il faut le ralentir.
* Chaque manoeuvre consomme du carburant, ce qui modifie la trajectoire du vaisseau spatial.Les astronautes ne dirigent pas la fusée. D’abord parce qu’il y a beaucoup trop de paramètres qui interviennent, et ensuite parce qu’on ne peut pas diriger une fusée comme un avion. 
Pour diriger un avion, il suffit d’agir sur les commandes et l’avion réagit. Mais dans l’espace, il n’y a pas d’air et des commandes de direction ne serviraient à rien. On ne peut qu’agir avec des moteurs fusées et en tenant compte de l’attraction de la Terre et de la Lune et du poids du vaisseau variant avec sa consommation de carburant.
De ce fait les calculs de trajectoires en mécanique spatiale sont extraordinairement complexes et ne peuvent être effectués que par des ordinateurs puissants et longtemps avant le voyage lui même. 
Seul l’alunissage aurait été réalisé par les astronautes.
ordinateur apollo
Ne comptez pas sur l’ordinateur de bord pour calculer la trajectoire: en 1969, celui ci avait à peine la puissance d’un smartphone d’aujourd’hui!
Cependant un ingénieur informatique a analysé le rapport expliquant le développement de l’ordinateur de bord des missions Apollo. Il a trouvé que ce rapport est truffé d’erreurs grossières, rendant impossible le fonctionnement de cet ordinateur. Lien vers cette analyse, assez technique.De plus, même les ordinateurs les plus puissants, ne peuvent pas connaître tous les paramètres avant le voyage, parce qu’avec des vitesses de plusieurs kilomètres par seconde et sur une telle distance, avec autant de paramètres qui interviennent, de très faibles variations amèneront des écarts considérables par la suite qu’il faudrait modifier en temps réel. 
Aujourd’hui il n’existe aucun avion de ligne entièrement dirigé par ordinateur. Mais il y a 50 ans, la Nasa aurait fabriqué une fusée dirigée par un programme informatique réalisé bien avant le voyage. et cette fusée aurait emmené des hommes sur la Lune, sur une distance de 600 000 km et à des vitesses de plusieurs kilomètres par seconde.La Nasa affirme qu’ils ont effectué une correction de trajectoire pendant le trajet. 
Puisqu’il n’y a pas de GPS dans l’espace il faut d’abord déterminer la position de la fusée … depuis la Terre. 
Les étoiles ne peuvent pas servir à guider la navigation parce qu’elles sont trop éloignées. Même l’écart de la Terre à la Lune est totalement indécelable avec les télescopes les plus puissants sur Terre. Les étoiles ne servent qu’à donner une orientation à un engin spatial.
radiotelescope goldstoneLa Nasa aurait utilisé le réseauDeep Space Horizonoù trois radiotéléscopes couplés ensemble vont rechercher la fusée dans l’espace.
Il faut plusieurs observations à plusieurs heures d’intervalle pour pouvoir déterminer la vitesse et la direction de celle-ci.
Sachant que la Terre tourne à la vitesse de 400m/sec pendant le temps des mesures, donc la distance entre les radiotelescopes et le vaisseau spatial va varier de plus de milliers de km. Sachant aussi que la Terre est inclinée sur son axe.
Bien sûr que les ordinateurs gèrent tout cela, mais cela fait à chaque fois plus de paramètres à gérer, donc plus d’opérations et donc plus de temps de calcul.
Puis il faut traiter ces informations. Et enfin il faut calculer comment modifier la trajectoire, sachant que les calculs de trajectoire en mécanique spatiale sont extrêmement longs complexes. 
Il faut aussi déterminer à quel moment il faudra démarrer un moteur fusée, lequel, pendant combien de temps. Sachant qu’en faisant fonctionner un moteur, cela consomme du carburant ce qui influence la trajectoire.
Une fois les calculs effectués, il faut enfin envoyer les ordres à la fusée.
Sans oublier que pendant tout le temps du calcul, la fusée se sera déplacée de plusieurs dizaines de milliers de km. 
Il faudrait aussi intégrer dans le calcul, le temps que mettront les ordinateurs à effectuer des calculs! Il faut plus de 6 mois pour déterminer la position d’une nouvelle comète. Combien de temps pour déterminer la position de la fusée? 
Ensuite il faudrait vérifier si la fusée a atteint la position désirée et à la vitesse souhaitée. Puis éventuellement recommencer toute l’opération si la position n’est pas bonne. 
Mais la Nasa affirme que qu’il n’y a eu besoin que d’une seule correction de trajectoire.
Il faut aussi savoir qu’une correction de trajectoire demande beaucoup de carburant: on ne déplace pas facilement une masse de 45 tonnes qui a une vitesse de 40 000 km/h … et lorsque l’on consomme du carburant, cela modifie la masse de la fusée, donc sa trajectoire.
Chaque manœuvre doit être faite à un endroit et à un moment très précis de la trajectoire.
* Si vous allez trop vite, vous arriverez trop tôt, vous raterez la Lune qui se sera déplacée entre temps et il faudra donc freiner, mais vous n’aurez pas assez de carburant pour tout le voyage. 
* Si vous allez trop lentement, vous arriverez trop tard et la Lune sera déjà passée, il faudrait accélérer mais là aussi il n’y aurait plus assez de carburant pour tout le voyage. La quantité de carburant a été déterminée pour une trajectoire parfaite. 
Si on est en retard de quelques minutes sur une manœuvre, il faudra recalculer tout le voyage, alors que cela demande des calculs longs et extrêmement complexes.Désarrimage du Module de commande 

astronaute t-shirt

Depuis le départ, les astronautes sont installés dans le Module de commande, qui est dans la partie terminale de la fusée. Ils devront rejoindre le Lem plus tard, ce qui est impossible pour l’instant à cause du réacteur. 
ILs vont donc faire effectuer un demi tour au Module de commande.

undocking apollo

Ce sont les astronautes qui font l’opération, alors qu’ils ne l’ont jamais effectué auparavant. Ils ont très peu de visibilité, puisque l’engin n’a que deux hublots minuscules et il pèse près de 30 tonnes, donc une énorme inertie. 
A partir de ce moment et pendant les 72 heures du voyage, les astronautes auront le dos tourné à la Lune. L’appareil n’est pas propulsé, il n’avance que grâce à l’injection de départ. 
Ce site explique pourquoi la vidéo de cette manoeuvre est fausse.ariane saturnC’est impossible d’envoyer une fusée à cause du poids du carburant Il faut assez de carburant pour emmener les 15 tonnes du Lem sur la Lune. Mais il faudra aussi du carburant pour se poser sur la Lune et pour en revenir.
Aujourd’hui on sait au mieux mettre en orbite des satellites de 6 tonnes et à une distance de 36 000 kilomètres de la Terre, avec les fusées Ariane. On enverrait une masse plus importante si on savait le faire, parce que cela coûterait beaucoup moins cher, vu le coût extraordinairement élevé d’un lancement.
Or on ne sait pas envoyer des masses plus importantes, et il n’existe aucune fusée capable d’envoyer 45 tonnes vers la lune. (Module de commande + Lem) 
Mais en 1969 la Nasa aurait envoyé le Lem qui pesait 45 tonnes et à une distance sur la Lune à 380 000 km. Ils avaient donc une technologie qu’on n’a pas aujourd’hui?

colonisation de la lune
Pourtant la Nasa envisage de coloniser la Lune d’ici 10 ans.S’il fallait une fusée de 3000 tonnes pour amener deux astronautes sur la Lune, il faudrait une fusée de quelle dimension pour envoyer plus d’hommes et plus de matériel?
Ou combien de fusées il faudrait pour envoyer plus d’hommes et plus de matériel. Sachant qu’une mission Apollo coûtait 130 000$/kg, cela reviendra cher! 
Colonisation de la Lune

5 + L’atterrissage sur la Lune avec le Lem.

Lorsque le vaisseau spatial arrive à proximité de la Lune, les astronautes ne dirigent absolument rien, tout se fait de façon automatique. Comment pourraient ils diriger? Ils n’ont aucune visibilité, non seulement parce qu’ils sont dans le cone du vaisseau spatial, mais en plus parce que les hublots sont minuscules.
Comment feraient ils pour connaître leur position par rapport à la Lune? Ils sont à 110 km d’altitude, impossible de voir les détails et la zone où ils doivent se poser. Tout est programmé dans l’ordinateur de bord.
Comment peuvent ils savoir à exactement quel moment ils doivent démarrer les rétrofusées pour ralentir?
LEM

Le LEM, Lunar Explorer Module, se détache du vaisseau spatial pour se poser sur le sol de la Lune avec deux astronautes à bord. 
Cette manoeuvre n’a jamais été réalisée avant. Le 8 mai 1968 Neil Armstrong, avait testé un appareil ressemblant au Lem. 
C’était une structure légère qui volait à faible vitesse et à basse altitude, mais comme on le voit sur la vidéo ci contre, l’appareil était incontrolable et s’est crashé, Armstrong s’est éjecté en parachute.Le 8 décembre 1968, le pilote Joe Algranti essaye une autre version du Lem … qui se crashe aussi. Et ils auraient réussi, 6 mois après, à poser sur la Lune un engin ayant une masse de 15 tonnes, descendant d’une altitude de 110 km, dans un environnement sans atmosphère, à une vitesse de 6000 km/h et avec une gravité 6 fois plus faible que sur Terre. 
La Nasa affirme qu’il y a eu plus de 200 tests du Lem en 1967/1968. Ce n’étaient pas des tests avec un engin en vol, c’était soit avec un appareil attaché à un portique (!), soit avec un simulateur de vol.
Comment croire que des pilotes expérimentés n’arrivant pas à contrôler l’engin de test dans l’environnement familier de la Terre, auraient réussis à contrôler un engin beaucoup plus lourd, plus rapide, dans l’environnement inconnu de la Lune.
Dans le film de l’atterrissage du Lem, on entend le pilote commenter ce qu’il fait. Les deux astronautes sont assis au dessus d’un réacteur délivrant 45 tonnes de poussée, l’équivalent de la poussée des réacteurs d’un avion de chasse Rafale.
atterrissage lem
Voici le son des réacteurs d’un Rafale et ces réacteurs sont situés loin à 10 mètres derrière le pilote. 
Dans le vide, le son ne se propage pas. On pourrait penser que c’est normal de ne pas entendre le bruit du moteur fusée à l’intérieur du Lem.
Mais les vibrations de ce moteur fusée devraient se transmettre à la structure métallique du Lem. On devrait entendre toute cette structure vibrer, un minimum. Or on entend absolument aucun bruit, alors que juste à côté du pilote, il y a un moteur fusée ayant la même poussée qu’un avion de chasse Rafale.
La voix de Armstrong qui sort du Lem et descend sur la Lune, est monotone. Le commentaire est d’une banalité affligeante: « je suis au pied de l’atterrisseur, l’empreinte au sol doit faire environ deux ou trois inches… la surface du sol est poudreuse »
Pourtant devant ce spectacle extraordinaire qu’aucun humain n’a jamais vu, n’importe qui devrait être saisi d’une émotion intense. 
Bande tirée de cette vidéo à partir de 7’11.Une caméra installée sur le Lem filmait l’atterrissage. Elle aurait du être secouée par les très fortes vibrations engendrées par le moteur fusée. L’image devrait trembler, pourtant l’image est parfaitement stable. Même les avions qui se posent sur Terre, sont plus ou moins secoués à l’atterrissage. Pas le Lem?
Atterrissage Airbus A-380intérieur lem
L’interieur du Lem est irréel: il n’y aucune visibilité, alors qu’il faut le poser sur la Lune, depuis une altitude de 110 km, avec une vitesse de 6000 km/h.
cokpit avionComparez avec l’intérieur d’un jet, qui lui se pose depuis une altitude< de 10 km et qui fait son approche avec une vitesse de 300 km/h.
Comparez aussi la quantité de commandes, d’instruments, de témoins pour diriger l’avion à ceux utilisés dans le Lem.

lem apollo
Voici le Lem qui s’est posé sur la Lune!
Les panneaux verticaux à peine fixés.
L’engin recouvert de papier d’emballage, tenus ensemble avec du scotch.
Et lors de la descente sur la Lune, les petits réacteurs n’ont pas mis le feu au papier?
Franchement est ce sérieux? Est ce crédible?
Photo de la Nasa numéro: AS11-40-5922

 

6 + Retourner sur Terre est impossible.

décollage lem
Le Lem décolle de la Lune pour rejoindre le CSM (Module de commande) qui est en orbite autour de la Lune. 
Pour faire décoller une fusée depuis la Terre et l’envoyer en un point précis dans l’espace, il faut effectuer des calculs extrêmement longs et complexes. Cela ne se fait pas en dix minutes, et cela ne peut se faire qu’à partir de données très précises et connues.
Mais lorsque le Lem se pose sur la Lune, on n’a pas ces données, ou pas tout de suite.

* Le Lem ne s’est pas posé précisément à l’endroit défini au départ, puisque c’est l’astronaute Armstrong qui l’a fait alunir. Il faut donc, depuis la Terre, déterminer où est situé exactement le Lem pour déterminer sa trajectoire de remontée vers le Module de commande. 
On ne peut pas savoir si le Lem s’est posé parfaitement à l’horizontale. Or l’inclinaison au départ va modifier sa trajectoire. Et c’est impossible de connaître dans quel sens est cette inclinaison. 
* Le Lem doit rejoindre le Module de commande en orbite autour de la Lune. Mais on ne peut pas connaître la position exacte de cet appareil. Puisque lorsque le Lem s’est détaché de lui pour aller se poser sur la Lune, cela a nécessairement influencé et donc modifier son orbite. Il faudra là aussi déterminer sa position depuis la Terre.
Or le Lem n’est resté que 22 heures sur la Lune. Comment arriver pendant ces 22 heures, à déterminer la position du Lem, celle du Module de commande en orbite autour de la Lun, puis calculer la trajectoire à donner au Lem lorsqu’il va quitter la Lune pour rejoindre le Module de commande.
décollage lemdécollage lem

Les réservoirs de carburants ne sont pas centrés.Lorsque le Lem décolle pour rejoindre le Module de commande, cela crée un moment de force qui fait tourner le Lem. Comme le réacteur central est fixe, il faut compenser ce déséquilibre du centre de gravité par les petits réacteurs latéraux. 
C’est géré par ordinateur, mais on ne pouvait pas ajuster la poussée de ces réacteurs: ils fonctionnaient en « tout ou rien »: ils ne pouvaient qu’être allumés ou éteints.
A cause de ceci le Lem monte en se balançant, lui donnant un vol irrégulier. Très pratique pour aller rejoindre le Module de commande à quelques milliers de kilomètres de là!
retour apollo
Comme pour le voyage aller, le Module de commande n’est pas propulsé pendant le voyage de retour: ses moteurs fusées lui ont donné une impulsion de quelques minutes au départ de la Lune, juste de quoi s’arracher de son attraction.
Mais une fois que le Module de commmande a quitté l’attraction lunaire, il est alors attiré par la Terre, comme un caillou qui tomberait vers le sol, sa vitesse ne fait qu’augmenter et dans une direction perpandiculaire au sol.
* Si on ne modifie pas sa trajectoire, il arrivera à la verticale (1) dans l’atmosphère terrestre à plus de 11 km/sec et se consummera en quelques secondes, avant même d’avoir touché le sol, comme les météorites.
* Mais s’il arrive avec un angle trop proche de l’horizontale (2), il passera au travers de l’atmosphère et entrera dans une orbite elliptique autour de la Terre, qui durera des années. Aucune chance de survie pour les astronautes.retour apolloIl faut donc qu’il arrive avec un angle très précis et à un moment très précis.
La Nasa prétend donc avoir effectué une correction de trajectoire, quand la capsule de retour était à environ 200 000 km de la Terre.
Dans quelle direction ont ils effectué la correction de trajectoire? Vers le Nord? Le Sud? L’Est? L’Ouest? 
Et à quel moment ils l’ont fait? Sachant que la Terre tourne sur elle même à la vitesse de 400 mètres par seconde, si la manoeuvre a été fait quelques minutes en avance ou en retard, ou si la vitesse du module de retour varie à peine, l’engin se posera a des dizaines de kilomètres du point prévu. 
Pourtant après un voyage de 8 jours dans l’espace et avoir parcouru 1 200 000 km, la Capsule s’est posée juste à côté du bateau de récupération!retour apollo
La Nasa peut déterminer la position du Module de retour, mais elle ne peut pas déterminer son inclinaison. Comment la Nasa savait quelle orientation donner aux moteurs fusée pour faire ce changement de trajectoire?
Quel moteur fusée démarrer, puisqu’il y avait 4 groupes de 4 moteurs.
Quelle force faut il appliquer à un engin de 5 tonnes voyageant à 40 000 km/h?
Quelle quantité de carburant faudra t’il ?Pour atterir à un endroit précis, le pilote d’un avion doit effectuer de nombreuses corrections de trajectoire jusqu’à la piste d’atterrissage, alors que sa vitesse est d’environ 200 km/h. Approche avion
Et un engin spatial arrivant à la vitesse de 40 000 km/h n’aurait besoin que d’une seule correction de trajectoire, 45 heures avant se poser en un point précis sur Terre?
Ces corrections n’étant même pas effectuées par les astronautes, elles ont été detérminées par ordinateur sur Terre et les ordres envoyés aux appareils de la capsule de retour.
Est ce crédible?
retour apollo rebond
Selon la Nasa, la capsule a rebondi sur l’atmosphère, exactement comme une pierre fait un ricochet sur l’eau. 
Mais une pierre ne rebondit que parce que l’eau a une certaine densité. Or lorsque la capsule arrive à une altitude de 120 km, il n’y a pas d’air, il n’y a que quelques molécules d’air: le vide est presque total. 
Imaginez un lourd camion de 6 tonnes arrivant depuis l’espace avec une vitesse hypersonique de 40 000 km/h. Croyez vous vraiment qu’il va rebondir sur les hautes couches de l’atmosphère puis descendre doucement en planant pendant 15 minutes, avant de se poser dans l’Océan Pacifique. 
La Capsule de retour ne pourrait pas avoir d’ailes, celles ci seraient arrachées lors de la rentrée à vitesse hypersonique. 
Dans la réalité, sa vitesse accélèrera et soit elle se consummera dans l’atmosphère, soit elle s’écrasera en moins de 10 secondes sur Terre.
Mais la Capsule revenant de la Lune avec 3 astronautes à bord, a traversé sans aucun problème l’atmosphère terrestre à la vitesse de 40 000 km/h .retour apollo capsule
Pour freiner une voiture, on doit appuyer sur les freins, ou attendre que les forces de frottements l’arrêtent. 
Mais la Capsule de retour n’a pas de freins, pas de rétrofusée. Elle ne ralentit qu’avec le frottement avec l’air sur une distance de plusieurs milliers de kilomètres.
Or les forces de frottement libèrent de la chaleur et à une vitesse de 40 000 km/h, ces forces de frottement sont très élevées. La température devrait tellement augmenter que la Capsule se consummerait en quelques secondes. Comme les météorites arrivant depuis l’espace et qui se vaporisent en un instant, donnant les étoiles filantes qu’on voit la nuit. Pourtant ce sont des blocs de pierre, mélangées à du métal, très dense. Mais la capsule faite de minces parois d’aluminium aurait résisté à l’énorme chaleur! 
Personne ne sait comment se produisent les écoulement de l’air à ces vitesses aussi élevées, puisqu’il n’y aucun moyen de le tester: il n’existe aucune soufflerie sur Terre permettant d’effectuer des essais. 
Le seul moyen pour ralentir un objet tombant de l’espace vers la Terre, serait d’utiliser une rétro fusée qui s’opposerait à la gravité terrestre. Mais pour cela il faudrait mettre plus de carburants dans la fusée, ce qui augmenterait encore son poids. 
De toutes façons, cette Capsule de retour n’avait pas de rétrofusées.
La Nasa prétend avoir placé un bouclier thermique à la base du Module de commande. Fabriqué par la société Avco, il pesait un peu plus d’une tonne et mesurait au plus 2,5 cm d’épaisseur. Il était composé de couches de résines qui fondaient et se détachaient, évacuant avec elles la chaleur avant qu’elle ne franchisse les parois du vaisseau. Bien sûr sa composition est tenue secrète. 
retour apollo capsule
Le côté du bouclier exposé au frottement de l’air montait à plus de 2700°. Alors qu’à l’intérieur la température devait être d’environ 120° pour être supportée par les astronautes pendant environ les 15 minutes de la descente.
Croyez vous qu’un bouclier thermique de 3 cm d’épaisseur permettrait d’avoir une température de 2700 degrés d’un côté et 120° de l’autre. La capsule de retour est petite, ses cloisons ne sont pas épaisses et les astronautes n’étaient qu’à quelques dizaines de centimètres du bouclier thermique. capsule apollo
La capsule ayant une forme de cone ne pouvait pas être stable à une telle vitesse. Et encore moins dans des zones où la densité de l’air est très faible, elle se mettrait à osciller à tourner sur elle même, subirait des mouvements chaotiques tellement violents que cela tuerait les astronautes à l’intérieur.
D’autre part la Capsule en basculant d’un côté et de l’autre, ce ne sera plus le bouclier qui sera en avant, mais les parois de la Capsule en aluminium, qui ne sont pas protégées par un bouclier thermique. L’aluminum fond à 660 degrés et la température de rentrée étant de 2700°, voire beaucoup plus, comment pourraient elles résister?
En plus des forces de friction, il y a aussi des charges latérales qui mettent une forte pression sur le vaisseau et devraient l’écraser. Jamais ses fines parois ne pourraient y résister.
Tout objet en chute libre dans l’atmosphère passe en autoration. Les parachutistes connaissent ce danger: s’ils ne controlent pas leur chute libre, ils vont tomber en tournant dans tous les sens et s’ils ne reprennent pas le contrôle à temps, la rotation devient si brutale qu’ils finiront par perdre connaissance et ne pourront plus ouvrir leur parachute. Vidéo de l’autorotation d’un parachutiste
Chute de Felix Baumgardtner, depuis 39 km d’altitude. L’autorotation est visible à partir de 51 secondes.Selon la Nasa ces mouvements seraient contrôlés par un ordinateur couplé à un gyroscope pour garder la capsule dans une bonne position.
Mais ces mouvements sont trop brusques et imprévisibles. Jamais un ordinateur n’aurait le temps de traiter des informations transmises par des capteurs, puis envoyez des ordres au gyroscope pour rééquilibrer la capsule.
Il ne s’agit pas d’un parachutiste tombant à 50m/sec, mais d’un engin de 6 tonnes tombant à 11 000 m/sec.amerissage apollo
Pourtant la capsule de 6 tonnes ayant volé doucement, sans ailes, sur une distance de 3000 km, s’est posée non loin du bateau de récupération.
Si son angle de pénétration dans l’atmosphère avait varié de quelques dixièmes de degrés, ou si la capsule avait pénétré une minute plus tard, la Terre aurait tourné de quelques degrés la capsule se serait posée 300 km plus loin et il aurait fallu une dizaines d’heures au bateau pour aller la récupérer, alors qu’elle est tombée presque à côté.
Après un soi disant voyage de 8 jours et 1 200 000 km dans l’espace.
capsule apollo hublots
Pourquoi les astronautes n’ont ils pas filmé le retour dans l’atmosphère? Pourtant il y avait des hublots permettant voir à l’extérieur.
Ils auraient fait 1400 photos sur la Lune, des films et dans des conditions très difficiles, mais rien lors de leur rentrée dans sur Terre? Pourtant cela aurait donné des images spectaculaires.
Puisque la Nasa savait exactement où se poserait la Capsule, pourquoi n’y avait il pas des avions en haute altitude pour filmer cette entrée? Ou des hélicoptères? Là aussi cela aurait donné des images spectaculaires! Mais il n’y a rien.

7 + Pourquoi un tel mensonge?

Il y aurait plusieurs raisons:
Les américains étaient en guerre froide contre les Russes et certains militaires avaient l’intention de fabriquer des missiles balistiques intercontinentaux pour éventuellement attaquer l’Urss, depuis le sol américain.
Il fallait pour cela des fusées très puissantes. Mais comme la guerre du Viet Nam devenait très impopulaire aux Usa, jamais le Congrès américain n’aurait accepté de débloquer des budgets pour fabriquer de telles fusées. Ils ont donc inventé cette idée de voyage vers la Lune, beaucoup plus facile à vendre.
De plus, cela renforçait l’égo des américains blessés dans leur amour propre, parce qu’ils avaient perdu Cuba, parce que le Vietnam était une catastrophe, parce que les Russes avaient été les premiers à envoyer dans l’espace.Le coût des 6 missions vers la Lune s’est élevé à 25 milliards, soit 130 milliards de dollars actuels. Ce n’est pas une petite somme, dont une bonne partie va directement dans le compte en banque de certains.
Mais cet argent vient de vos impots.
Trouvez vous normal que les agences spatiales vous ponctionnent des dizaines de milliards pour un tel mensonge, qui ne sert à rien. Parce que à quoi auront servis ces missions vers la Lune? En quoi cela aidé l’humanité à mieux vivre? 
Ne pensez vous pas que ces 130 milliards auraient pu être beaucoup mieux utilisés?
Ne croyez pas que cela ne vous concerne pas parce que cela se passe aux Usa. Dans les prochaines parutions sur ce site, vous verrez que l’ESA, agence spatiale européenne, ponctionne VOS impots pour des missions mensonges, comme la mission Rosetta vers la comète Tchourioumov, ou la toute récente mission vers Mars.

8 + En conclusion

La science doit pouvoir prouver ce qu’elle affirme. Mais personne, absolument personne, ne peut prouver que ces voyages ont eu lieu. Les seules preuves qu’on a sont des photos, des films et le témoignage de 6 astronautes de la Nasa.
 * Le témoignage de 6 astronautes, militaires tenus au devoir de réserve, n’a aucune valeur scientifique.
 * A l’ère des logiciels ultra performants de retouche photo, les images ne sont en aucun cas une preuve scientifique.
* Le fait que plusieurs milliers de personnes aient travaillé pour ces missions vers la Lune, ne signifie pas que ces voyages ont eu lieu, mais que des milliers de personnes ont travaillé sur ces missions.
Chaque technicien travaille sur un secteur bien défini et ne se préoccupe pas du reste. Si par exemple un ingénieur travaille sur les moteurs fusée, il ne se préoccupe pas de savoir si la fusée ira bien vers la Lune. Et même s’il doutait, que pourrait il faire? Il préférera se taire et conserver son travail bien payé plutôt que de se faire licencier. 
Cependant, la majorité des personnes ayant travaillé de près ou de loin sur ces missions, sont convaincues que ces voyages vers la Lune ont eu lieu et refusent de voir la réalité: il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.
Certains envisagent que les voyages vers la Lune ont bien eu lieu, mais que la Nasa ne voulait pas publier les photos de ce que les astronautes ont vu sur place. La Nasa aurait donc fabriqué des images en studio.
D’une part on vient de voir que techniquement cela n’est pas possible. 
D’autre part, qu’est ce que les astronautes auraient vus sur la Lune qu’il ne fallait pas montrer? Des extraterrestres? Des monstres?La seule façon de prouver que ces voyages sur la Lune ont eu lieu, serait que l’on arrive à voir depuis la Terre, les appareils laissés sur la Lune.
Mais c’est totalement impossible, même avec les téléscopes les plus puissants, les objets les plus petits qu’on arrive à voir sur la Lune, font au minimum 20 mètres de diamètre.Si ces voyages sont un mensonge, pourquoi les Russes n’ont pas dévoilé la supercherie? Parce qu’eux aussi mentaient déjà avec l’histoire de Youri Gagarine en 1961 qui aurait été le premier humain dans l’espace. 
Ce n’est pas nouveau, depuis que l’humanité existe, certains mentent. Des enfants les plus jeunes, jusqu’aux responsables les plus hauts placés.
Voir aussi le mensonge des bombes atomiques.Toutes ces soi disantes missions vers la Lune ont été réalisées en studio, avec des logiciels de retouche d’images performants. Lorsqu’on le sait et qu’on regarde les images, la supercherie est flagrante.Les fusées ne peuvent emmener dans l’espace que des satellites. S’ils elles embarquaient un être vivant, jamais il ne reviendrait vivant sur Terre. 
Mais surtout, il n’y aucun intérêt à ce que des humains explorent l’espace. Mieux vaut utiliser des robots.
Les soi disant missions spatiales habitées prévues vers la planète Mars sont exactement le même mensonge que les missions vers la Lune.
Cela fera l’objet d’une prochaine parution.

 + Liens vers d’autres sites.

Il existe beaucoup de sites traitant de ce sujet. 

Heiwa: (en anglais) Site de Anders Bjorkman, très complet avec beaucoup d’explications techniques. 
Anders a lancé un challenge où il donne 1 000 000 d’euros à celui qui pourra prouver que les voyage sur la Lune ont eu lieu. Ce challenge existe depuis plusieurs années, personne n’a encore gagné.

Auteur inconnu! (français) Un ingénieur aéronautique fait une analyse très poussée et parfois très technique sur plusieurs aspects des missions Apollo.
Il montre aussi les incohérences et impossibilités sur de nombreuses photos..

Michel Palomino (français) Site très complet avec de nombreuses analyses.

Philipe Lheureux (français) L’auteur a écrit un livre « lumières sur la Lune ».

L’homme sur la Lune Article du site « Stop Mensonges »

Vidéo étonnante où Bart Sibrel demande à plusieurs astronautes de jurer sur la Bible qu’ils sont bien allés sur la Lune. Bien évidemment, aucun n’accepte de le faire. Buzz Aldrin lui décoche même un coup de poing.
Il n’y a que la vérité qui blesse! Si Aldrin était vraiment allé sur la Lune, pourquoi il répondrait de façon aussi agressive? 

Bill Kaysing qui travaillait sur les moteurs Saturn du programme Apollo, a été l’un des premiers à dénoncer la supercherie avant même les premiers soi disant vols vers la Lune.
Le livre « We Never Went to The Moon » est édité officiellement aux Etats-Unis seulement en 1987. Kaysing indique que les Etats-Unis n’avaient jamais eu la technique pour un voyage sur la lune en 1969. Qu’il n’y jamais eu de conquête spatiale. 

Il existe aussi une quantité de site anglais, sous le terme « Moon Hoax ». 

Sites expliquant le déroulement des missions.
Les missions lunaires.
Toutes les photos de Apollo 11, sur le site de la Nasa.
Déroulement d’une mission Apollo

J’espère que vous avez apprécié cet article. Faites passer le message que nous vivons dans le plus nocif paradigme imaginable…érigé sur un mensonge.

 
Publicités

Lers armes du Nouvel Ordre Mondial:Une nouvelle vidéo montre un robot ressemblant à un être humain faisant un backflip

Le nouveau développement du robot militaire Atlas.

 

 

Une nouvelle vidéo montre un robot exécutant des prouesses acrobatiques étonnantes, des backflips aux sauts de demi-tour.

Le robot bizarrement humanoïde, appelé Atlas, mesurait 4,9 pieds (1,5 mètre) de haut et pèse 165 livres (75 kilogrammes), et utilise le lidar et la stéréovision pour naviguer dans son environnement, selon Boston Dynamics, qui fabrique le robot. Atlas est conçu pour pouvoir faire face à des situations d’urgence où la vie humaine serait normalement menacée, comme entrer dans des bâtiments qui se sont effondrés après un tremblement de terre, ou traiter des patients qui ont des maladies mortelles hautement contagieuses,  selon la Défense avancée. Agence de projets de recherche (DARPA ).

Dans la vidéo, la nouvelle version de l’humanoïde fait une sorte de saut deformation appelé plyométrie , sautant entre des plates-formes surélevées, faisant un virage à 180 degrés dans les airs sur des plateformes surélevées et effectuant un backflip sur une plateforme. Bien qu’il ne puisse pas donner une course pour son argent à la gymnaste américaine Simone Biles en ce moment, le robot parvient à tenir l’atterrissage. [ Rêves mécaniques: 22 androïdes humains de la science-fiction

 

D’autres vidéos montrent le robot empilant des boîtes sur une étagère, marchant sur une promenade dans la neige avec un «ami» humain et poursuivant et ramassant une boîte qui a délibérément été déplacée hors de sa portée. Selon le site Web de Boston Dynamics, Atlas peut transporter des charges utiles allant jusqu’à 24 lb. (11 kg).

Atlas a d’autres capacités semblables à celles de l’humain, comme un sens de l’équilibre, de sorte qu’il résiste à la chute lorsqu’il est poussé, et peut se relever après une poussée féroce.

La version actuelle d’Atlas n’est pas encore aussi agile que l’humain moyen; quand il marche, il utilise une démarche maladroite ressemblant à une personne qui doit vraiment, vraiment, se rendre à une salle de bain.Et bien qu’il puisse voyager sur un terrain accidenté, la vidéo semble montrer qu’il trébuche là où un humain pourrait bien aller.   

Pourtant, la version actuelle d’Atlas est une amélioration spectaculaire par rapport à ses ancêtres: en 2013, quand il a fait ses débuts au DARPA Robotics Challenge, Atlas pesait 330 livres. (150 kg) et nécessitait un cordon d’alimentation, a rapporté Technology Review à l’époque .

Le but ultime de ce type de robot est de remplacer les humains sur les champs de bataille du futur et aussi dans les fusées d’exploration spatiale.

 

 

 

 

 

Vidéo et article: Colonia Dignitad,la secte pédophile nazi de Paul Schaefer au Chili

 

   Lien vidéo:                      Colonia Dignidad ,la Secte nazi de Paul Schaefer au Chili

La meilleure description de la situation pour les années de l’ancienne Colonia Dignidad, aujourd’hui Villa Baviera au Chili, est celle de « un état dans l’autre ». Dans ce lieu s’a développé un pseudo projet religieux-social, où il manquait les inclinations de pédérastie de son leader, les abus de travail, et l’omission de n’importe quel droit au peuple qu’intéguait l’organisation. Même ces derniers temps ont participé à des événements politiques conformément à la dictature de Pinochet, en augmentant toutes sortes de rumeurs insoupçonnées sur d’autres activités de la colonie. De nombreux chercheurs pensent que la véritable dimension des activités développées par ces sectaires allemands n’est pas encore totalement connue. Aujourd’hui,je vous présente :
 
LES DÉBUTS D’UN PROJET: COLONIA DIGNIDAD, AUJOURD’HUI VILLA BAVIERA

Le 27 juin 1961, selon l’enregistrement de la Police Internationale, les premiers Allemands se sont connectés à ce qui serait le futur Colonia Dignidad au Chili. En octobre 1961, un groupe d’Allemands a été détecté à la recherche de terres à acheter dans une zone de l’intérieur de Linares (Région du Maule) dans la ville de Parral. Ses intentions sont apparemment religieuses avec des origines dans une église baptiste. Ce groupe est hétérogène, il y a des femmes, des enseignants, des charpentiers, des agriculteurs, des mécaniciens, etc., ainsi que des enfants soi-disant orphelins de la guerre. Une personne nommée Paul Schäfer Scheneider se distingue comme la tête du groupe, et avec le temps, il sera impossible de séparer son image de cet endroit. Il est également accompagné d’une autre personne nommée Herman Schmidt. Qui sont ces personnages vraiment? 

Selon les rapports recueillis, Paul Schäfer est né dans la ville de Sieburg en 1921. À dix-huit ans, il s’est enrôlé comme infirmier et faisait partie de l’armée d’occupation allemande en Italie. On se souvient de lui comme une personne de facilité de mots, de ferveur verbale et de charisme inhabituel parmi ses pairs, bien que toujours à la limite de l’histrionique. On dit que son premier travail fut d’être un artiste itinérant dans un spectacle de chiens et de chats entraînés dont le propriétaire s’appelait Danilo, et c’est ici qu’il acquit sa première étape en tant qu’artiste et en tant que spectateur. À la fin de la guerre, il devint un prédicateur baptiste, prêchant un christianisme fondamentaliste, pour lequel toutes les autres croyances ou confessions étaient des imitations d’un véritable attachement aux enseignements bibliques. En même temps qu’il prêche, il obtient un emploi comme gardien d’enfants dans une congrégation évangélique, et c’est là que son inclination obsessionnelle envers les jeunes enfants et les jeunes domestiques est remarquée. Après une série de plaintes et de problèmes avec certains parents d’enfants, et aussi avec les gens autour de lui, en 1952, il a été expulsé de l’église où il a effectué ses services religieux et la police allemande l’a répertoriée comme un homosexuel et un pédophile. Harcelé par la loi et opportunément averti, Schäfer s’installe en Afrique et revient quelques temps plus tard, mais son retour est accompagné d’un garçon de douze ans nommé Hussein Siam, de nationalité égyptienne et qui devient partie intégrante d’un harem particulier. Appréciant que son cercle se rétrécissait,et avec discrétion.

A cette époque, sa grande ardeur oratoire attire l’attention des autres prédicateurs. L’un d’entre eux, Hugo Baar, propose de l’associer à ses prédications et projets. Bientôt, Schäfer surpasse Baar en termes de charisme et reçoit le soutien inconditionnel des adeptes de l’église, qui se rendent fascinés par sa manière de prêcher. Il convient de mentionner à ce stade que certaines communautés chrétiennes radicales de l’époque ont trouvé dans les leaders charismatiques l’externalisation de leurs propres frustrations et c’est le cas que nous traitons. Schäfer en l’an 1959 crée dans son pays d’origine la  » Mission Sociale Privée », après avoir rompu avec l’église baptiste et a toujours essayé de faire comprendre que son organisation n’était pas une institution ecclésiale, bien qu’elle ait eu une mission sociale qui se souciait des orphelins de guerre et des enfants ayant des problèmes. La caractéristique la plus appréciée de Schäfer parmi ses disciples est sa dureté religieuse et son système est de discréditer les mouvements similaires, qui abondent dans l’Allemagne d’après-guerre. La société Baar-Schäfer commence à prendre forme et surtout le pouvoir économique, parce que sa domination est totale sur les adeptes de la secte, qui commence à acquérir une seule voix de commandement, absolue, et c’est la loi de Schäfer que tous doivent se conformer, y compris Baar, qui est en arrière-plan.

Schäfer, avec le pouvoir dans les mains rapidement, forme un régime d’esclave et est inflexible dans l’application de sa loi. Par la tromperie, il obtient des confessions de couples mariés sur leur vie privée, qu’il utilise quand cela lui convient et avec ce secret de ses partisans oblige les femmes à se séparer et à détruire des familles entières. Sa puissance économique augmente de jour en jour mais a encore des problèmes avec la police allemande. Le problème est le même que toujours, l’abus des jeunes dans le groupe, et il est nécessaire de déménager en Belgique. C’est peut-être à ce moment de cette histoire que l’organisation acquiert toutes les connotations d’une secte et commence à élaborer un plan pour trouver son propre paradis et Schäfer pense au sud du Chili.

En Belgique, Schäfer organise des enlèvements massifs de dizaines d’enfants. Utilisant le subterfuge, il les sépare de leurs mères et les force à les écrire, leur donnant la tranquillité d’esprit. Beaucoup de ces mères n’ont jamais connu leurs enfants à nouveau.Beaucoup de ces enfants ont été expédiés destinés au « Paradis sur Terre » (Schäfer se référait ainsi à son futur projet) en idéalisant l’endroit qu’il avait choisi pour sa secte. Ce «paradis» était caché de manière naturelle dans une région montagneuse de l’intérieur de Parral au Chili. Curieusement, c’est un Juif nommé Rudi Cohn qui prend des dispositions pour l’achat au numéro 2 de la ferme San Manuel, appelée « La Blanchisserie »  dans la commune d’ El Retiro

. La transaction s’élève à trente-cinq mille escudos, payant sept mille en espèces et le solde à cinq ans. Le terrain a une superficie de 3 062,4 hectares, ce qui augmente à plus de 17 000 au fil du temps. Les propriétaires précédents de cette terre venaient  d’une société italienne appelée CITAL , qui n’avait pas réussi à  réaliser une enclave agricole, parce que la terre était un éboulis qui ne permettait pas la moindre plantation, en plus de la configuration géologique de la région n’était pas adéquate pour toute activité. Ce sont les terres initiales que Paul Schäfer Scheneider achète à cette société italienne par la gestion d’un intermédiaire juif.Ce sont les débuts de la Colonia Dignidad Benefactor Society au Chili, maintenant appelée Villa Baviera.

QUI ÉTAIT HERMAN SCHMIDT, LE COMPAGNON DE PAUL SCHÄFER?
Herman Schmidt, était un ancien pilote de la Lufwaffe et un ancien membre d’un groupe de renseignement sélectionné, qui aurait été très proche d’Adolf Hitler, avec un pouvoir sur la Gestapo dirigée par le général Ghelen. Herman Schmidt acquiert une importance vitale dans la secte, car c’est une sorte d’expert en  relations publiques et externes entre l’organisation et le monde qui entoure la jeune Colonia Dignidad. Allant plus loin pour savoir qui est ce Schmidt, il a également été localisé dans une photographie de l’époque, où Ghelen apparaît avec son personnel, et vous pouvez voir Schmidt, bien que plus tard au Chili, il serait connu comme le Dr Seewald, mais en réalité, il n’a jamais été médecin que pour avoir écrit un livre sur la Bible. (L’existence de cette photographie n’a jamais été claire).

Sur la terre acquise au Chili, on commence immédiatement une vie pratiquement d’esclavage. Le travail se fait du lever au coucher du soleil, sans aucune forme de rémunération pour les participants et tout cela dans des conditions inhumaines.Tous les participants sont allemands, et le secret du lieu est de plus en plus radical, la seule langue parlée est l’allemand. De plus, il n’y a pas de contact ou de relation de personnes amenées d’Europe avec des Chiliens dans la région. Ce dernier est totalement interdit, et pendant des années ces règles sont maintenues. Avec le temps et lorsque sa présence commence à être remarquée par divers actes conflictuels, des mesures extrêmes sont prises avec les médias chiliens, appelez ceux-ci, la radio, la presse et la télévision. L’isolement des membres de la colonie est total avec le monde extérieur,

Cette situation resterait sans aucune intervention des gouvernements chiliens sur la question, bien que pour être réaliste il est nécessaire d’indiquer au lecteur que tout le sud du Chili a une grande quantité de personnes originaires de l’Allemagne, parce que les citoyens de ce pays ont commencé à arriver dans l’année 1850 sur ces terres, avec de grandes facilités des autorités chiliennes, ce qui est logique de penser qu’il existe et existe encore un grand réseau de communication de toutes sortes entre les descendants allemands et chiliens d’entre eux, ce qui facilite grandement tout projet et parce que, pour ne pas le dire, il peut facilement être camouflé dans la bureaucratie existante dans une capitale lointaine telle que Santiago, où toutes les décisions importantes de ce petit et long pays sont développées et prises. 

COMMENT LA COLONIE A-T-ELLE ETE CONNUE DANS LE MONDE?

Les sauts  d’alarme furent  lancés à la presse quand un jeune homme de Cologne, appelé Wolgang Muller Lilisckies en 1966 échappe à l’enceinte et parvient à atteindre Santiago, où la recherche de protection en soins infirmiers en Allemand,à la  maison située à cette époque , dans la commune Barrancas (aujourd’hui Pudahuel). Les événements peuvent se résumer comme suit: Dans une soirée en Mars 1966, l’ambassade d’Allemagne demande la protection Préfecture d’enquête fédérale Santiago pour un couple  d’Allemands âgés. Bien que cette plainte ne cause pas beaucoup d’attention de la police s’il a fait le chef de la police internationale à l’époque, Hugo Villegas Garin, qui découvre que le groupe d’Allemands essayait de chasser de force de l’intérieur de l’asile un jeune homme d’environ dix-neuf ans qui s’était échappé d’une colonie agricole de la ville de Parral. La question était de savoir ce que faisait un garçon de dix-neuf ans dans une maison de retraite.

Oswaldo Murray (à gauche)

 

Les forces de police arrivées sur les lieux ont rencontré un groupe d’Allemands perturbés qui n’ont même pas hésité à affronter la police qui leur a demandé de s’identifier. Compte tenu de la situation de violence et de voir que l’humeur était de plus en plus agressive, l’aide de la police a été demandée et c’est ainsi que le groupe d’Allemands s’est enfui, à l’exception d’un qui a été arrêté. L’Allemand arrêté s’avère être Kurt Schnellenkampf, qui a été emmené à la caserne de la préfecture de police située dans la rue du Général Mackenna. La surprise fut grande quand un assistant du directeur des enquêtes, le colonel (R) Emilio Oelckers Hollstein, fils d’Allemands par père et mère, les attendait à la porte de la caserne. Ce colonel a eu une longue conversation avec le détenu dans la langue allemande et à son terme, sur les ordres d’Oelckers . Le Préfet Villegas a été chargé d’oublier l’incident et a simplement essayé de prétendre que l’épisode n’existait pas. Le préfet Villegas communique sa détermination à son peuple, mais ses collègues qui avaient eu la confrontation avec ces Allemands et plus que quelques uns étaient sur la piste de l’altercation physique souhaitaient que cela ne reste pas anonyme. Villegas cherchait une issue honorable. Cette sortie devait donner sa version à la presse et c’est ainsi que cette histoire mentionnait pour la première fois une colonie agricole nommée Dignidad dans la presse.

Couverture magazine « Ercilla »

 

Le journaliste chilien Oswaldo Villegas préfet ami Murray se souvient bien que , dans la rédaction des nouvelles et apporter ce à son éditeur Augustine Picó Cañas, le journal « La Tercera » , il ne voulait pas de savoir quoi que ce soit au sujet et moins faire face à l’ambassade d’Allemagne. L’épisode a été transféré à la revue »Ercilla »  et l’éditeur adjoint à l’époque, Erika Vexier, si elle l’a publié. Pour ce journaliste, aujourd’hui , il doit l’existence des nouvelles de l’existence de cette colonie sur le territoire chilien depuis continué à enquêter surcette affaire, et comme il le dit ce correspondant … « cette question pouvait me sentir  pourrir dès le premier instant «  … le temps lui a prouvé le droit. Le jour suivant la nouvelle a été dans tous les journaux du monde et Parral a été envahi par des journalistes des endroits les plus inhabituels. Fait intéressant au Chili les deux premiers mois, les nouvelles n’ont pas eu de résonance, ou du moins, la presse en général a essayé d’ignorer les faits, sauf exceptions honorables.

Boris Weisfeiler

 

A partir de ce moment même, commence une histoire incertaine, couverte de toutes sortes d’actions qui vont de l’évasion de certains membres des campus de Colonia, dont beaucoup de ces tentatives ont été avortées violemment et en dehors de leurs limites, la complaisance des autorités chiliennes qui ne prennent pas de décisions drastiques pour savoir ce qui se passait réellement dans le pays de cet endroit étrange … Il y a eu aussi des kidnappings d’enfants de familles chiliennes et des morts de personnes dans la colonie sans connaître les causes réelles. Tout cela avec les années est augmenté avec un autre type d’actions de la propre Colonie qui est poussée à céder dans certaines actions, plus que tout par certaines énigmes où il est impliqué et qu’il est très difficile de couvrir, en outre, quand la dénomination de »Nazis »  est déjà utilisé par une grande partie de la presse et cette vision est diffusée dans le monde entier. L’un de ces faits énigmatiques où Colonia Dignidad est clairement citée comme responsable, est la disparition de Boris Weisfeiler, professeur de mathématiques né à Moscou, nationalisé américain et d’origine juive.

L’ENIGME DE LA DISPARITION DE BORIS WEISFEILER

Ce professeur de mathématiques est né le 19 avril 1941 en Russie, il aimait dès le plus jeune âge faire de longs voyages et se promener, se nourrissant de conserves et de ce qu’il trouvait sur son chemin. Il ne s’est jamais marié, il était très simple dans la vie. Il avait émigré aux États-Unis après avoir eu des problèmes dans son pays natal en ne voulant pas adhérer à certaines exigences du régime communiste. Ce qui est certain, c’est qu’il était éminent en mathématiques et c’est ainsi qu’on se souvient de lui à l’ Institut des Sujets Avancés de Princeton et dans d’autres prestigieux centres américains où il a travaillé comme professeur.
Carte d’identité du disparu Boris Weisfeiler

 

Sa passion pour les longs et solitaires voyages l’a amené à beaucoup de pays et à chaque voyage il a placé le niveau  plus haut , c’est ainsi qu’il a voulu connaître le Chili et peut-être choisi le pire moment pour atteindre ce pays, en raison de la situation dans ces pays. années quatre-vingt en raison de la dictature militaire qui a dominé tout. Bien qu’il y ait des points sombres et très difficiles à comprendre dans l’itinéraire de ce jeune voyageur, que beaucoup de chercheurs curieux ont confondu, nous ne pouvons pas arrêter de poser des questions qui n’ont pas encore reçu de réponse. Qu’est-ce que ce jeune Américain d’origine russo-juive a réellement atteint les limites de Colonia Dignidad ?

Boris est venu au Chili pour le 25 Décembre 1984, elle – même une date étrange pour les Chiliens, mais pas pour un citoyen juif qui ne participe pas aux vacances que les Occidentaux en général catholiques. Il a immédiatement pris l’autobus pour Los Angeles  et est arrivé dans la nuit du 25 décembre. Il est resté à l’ Hôtel Mariscal Alcazar , où il est resté jusqu’au jour  du 26. Le même jour , il se rendit immédiatement à la zone appelée  El Abanico , près de La Laguna de Laja , zone privilégiée pour la randonnée rurale, flanqué anciens arrancarias et liaison d’origine Pehuenche peuple autochtone, une autre est de dire une zone très peu peuplée dans ces années. Jusqu’au 4 janvier il y a des signes de sa présence dans la zone après avoir passé le contrôle d’un poste de police d’ El Roble … Il y a aussi des témoignages de sa présence dans la région par le paysan Luis Alberto López Benavides . À ce stade, nous devons mentionner que cet agriculteur « s’est suicidé »  sans explication apparente dans le même endroit où le sac à dos de Boris a été trouvé  par la suite.
Les enquêtes récentes et compte tenu de la grande pression des organisations internationales, tous indiquent que ce dernier touriste étrange la dernière fois qu’il est vu vivant est au confluent des rivières Nuble et Los Sauces,  même partiellement gouvernement officiel chilien de ces années, il se serait noyé en essayant de traverser la rivière Nuble . Des enquêtes récentes, cependant, indiquent qu’il est probablement entré sur le territoire de Colonia Dignidad  et donné la situation qui prévalait dans le pays dans ces années, les forces paramilitaires de la colonie , sans exclure la collaboration des carabiniersIls ont agi ensemble et ce touriste a été arrêté. Son passeport indiquant sa place d’origine russo-juive a mis fin à sa condamnation. Au fil des années, il a pu déterminer que peut-être Boris Weisfeiler  avait été retenu pendant deux ans à l’intérieur de la colonie  pour effectuer des travaux forcés, mais la vérité est que rien de particulier n’a été connu jusqu’à présent. Pourquoi Boris Weisfeiler est- il venu à la gueule du loup qui marche seul? Imprudence de touriste non averti? Les circonstances du destin ont conspiré pour le faire disparaître?
Coupure de presse de l’époque

 

Cette brève revue de la disparition de Boris Weisfeiler  dans les limites territoriales de laColonia Dignidad  des années 1985 reste encore beaucoup à dire. Suite à la disparition de ce jeune juif nous ont conduit à d’autres hypothèses, que nous allons bientôt énoncer, pour ne pas s’écarter de la problématique qui nous occupe dans cet ouvrage. Que ce détail soit vu comme une image du danger et de la liberté absolue que les colons, qui étaient des partisans de la colonie, ontagi  et qui ont souvent reçu la collaboration des forces de police chiliennes elles-mêmes.
QUAND LE CHANGEMENT COMMENCE-T-IL EFFECTIVEMENT À CETTE SITUATION?
Le 31 janvier 1991, sous le mandat du président Patricio Aylwin  , la personnalité juridique de Colonia Dignidad a été supprimée . C’est une période de pleine transition vers la démocratie au Chili, et avec cette action, cette concession du 21 septembre 1961 au terme du mandat du président Jorge Alessandri Rodríguez est obsolète . Cette action légale établit que les actifs et les actifs de l’entité dissoute sont transférés à la société méthodiste. Jusqu’à ce moment Colonia Dignidad il a accueilli les exemptions fiscales et douanières que la législation prévoit pour les organismes de bienfaisance. Quand il est vérifié qu’il n’y a pas de comptabilité technique, ne fait pas de déclarations annuelles de revenus et d’importations sans droits de douane, ni que ses travailleurs contribuent à l’Etat, ni reçoivent de salaire, la mesure prise contre eux est pleinement justifiée selon les lois en vigueur au Chili. .
Schmidt et Muller, les
principaux colons allemands dans les premiers jours de l’ancienne Colonia
Dignidad.
La Colonia , qui apprécie les énormes possibilités du lieu et de ses avantages, a étendu ses actions financières, encore plus, quand elle commence à sentir les pressions de l’opinion publique chilienne et surtout quand il est possible de stabiliser la transition vers la démocratie après la dictature dePinochet. Malgré tout cela, la justice a été incapable de clarifier vraiment le hangar économique qui a été créé autour de la colonie . C’est ainsi que des sociétés industrielles et commerciales comme Abretec, SA, Bardana, SA, Sociedad Cerro Florido Ltda, Etc. ont été formées . Toutes ces sociétés satellites gèrent plusieurs richesses du sud du Chilitels que l’administration de forêts et de bois très prisés à l’étranger, les entreprises liées à la richesse maritime, les entreprises sidérurgiques et assimilées, la richesse chimique et d’autres encore en cours de recherche mais compte tenu du large réseau créé avec les familles L’allemand déjà inséré dans la société chilienne est très difficile à déterminer et surtout à étudier.
L’ÉTAPE DE LA LÉGALISATION ET LE MONDE MODERNE

Dans ce scénario, quand, le 30 novembre 1996, à la première heure du matin, 100 membres du V Department of Investigation ont envahi les territoires deColonia Dignidad  pour la première fois de son histoire. Compte tenu de la situation extrême et de la vérification de la participation de cet ancien agronome allemand aux activités politiques du régime de Pinochet et de la disparition de nombreuses personnes dans ses limites territoriales, le gouvernement deRicardo Lagos  entreprend une fouille intensive de toutes les terres de lacolonie , rencontre avec des surprises inattendues.

Dans ces mandats de perquisition, ils rencontrent une opposition totalement organisée des colons, où même les plus petits enfants participent. Les déplacements sont presque militaires sur le territoire des sectaires, et avec une grande organisation qui démontre une préparation préalable exhaustive. La police détecte les mouvements nocturnes et le déplacement des biens d’un endroit à l’autre, et est censée être dans le but de cacher leur chef de file maximum Paul Schäfer , qui est resté sans connaissance pendant plusieurs années et sans être vu dans les limites de la colonie . Schäfer comme dans les occasions précédentes dans sa vie, a dû être présenté à la justice chilienne pour plusieurs allégations de maltraitance d’enfants qui avaient réussi à échapper à laCologne . Ces affaires en instance contre lui étaient seulement et est la pointe de l’iceberg de ce qui expliquerait ses activités au Chili. D’autres dirigeants de lacolonie avaient  déjà été appelés à témoigner devant les tribunaux dans les années 1990 et beaucoup d’entre eux sont toujours détenus ou poursuivis à ce moment-là. Parmi les découvertes que la police trouve, il y a des systèmes de communication et de surveillance sophistiqués, dont beaucoup sont inconnus au Chili, des tunnels souterrains où des personnes ont été détenues après le coup d’Etat de Pinochet.

Les tracteurs et voitures enterrées qui pourraient être liés à certains actes criminels, armes stockées de haute précision, etc. Quant à la situation personnelle des colons, beaucoup d’entre eux ne savaient rien du monde extérieur, ne parlaient pas espagnol ou un seul mot, n’avaient pas de familles spécifiques, mais toutes des situations partagées de liens familiaux indéfinis, étant très difficiles à définir. eux. Beaucoup de ces gens ne connaissaient pas un autre type de vie étant né dans cette «agriculture allemande précédente au Chili»  et leur innocence et leur ingéniosité ont laissé les chercheurs surpris.Beaucoup d’entre eux ne connaissaient pas des détails aussi banals que la mode musicale actuelle, les vêtements de jeunesse, etc.

La presse a annoncé la fin de
Colonia Dignidad sur ses couvertures

À ce stade, il convient de mentionner que la colonie avec le passage du temps avait montré des signes d’ouverture aux locaux et avait installé un hôpital moderne et acquis du personnel chilien très choisi pour travailler avec eux. Ces personnels d’origine chilienne sont devenus les plus fervents défenseurs des terres de la colonie, parce que beaucoup de ces citoyens autochtones ont bénéficié de l’hôpital et du travail fourni par les Allemands, qui, incidemment, et comme beaucoup de gens le savent, se caractérisent par leur grande qualité, leur hygiène supérieure et une variété de formes de concentrer certains problèmes de la population de la région très différente de la sécurité sociale du Chili. Les citoyens chiliens, abandonnés depuis de nombreuses années par les gouvernements de leur propre pays, ont réussi à former des groupes de soutien pour la colonie . Tout cela attire beaucoup de gens à se sentir identifiés avec ces »étrangers allemands » mais cela résout d’une manière ou d’une autre leurs problèmes les plus élémentaires. Certains secteurs de la classe politique la plus conservatrice ont toujours été des défenseurs de ce lieu pendant de nombreuses années, recevant un soutien, des avantages économiques et des avantages de toutes sortes de la part des influents Allemands de la région. Tout ce qui précède, c’est être capable de comprendre comment cet endroit aurait pu être soumis pendant tant d’années sans être examiné, contrôlé et payé des impôts comme n’importe quel citoyen chilien. AUJOURD’HUI: VILLA BAVIERA

 

Paul Schäfer à ses débuts dans l’armée allemande.

 

En 2007, la situation décrite ci-dessus a considérablement changé.Briser l’isolement de l’ancienne colonie  et ouvrir ses portes aux centaines d’Allemands qui y vivaient sous contrôle strict, ainsi qu’aux Chiliens qui désirent le visiter, a complètement changé la donne. L’activité et les produits alimentaires que les résidents de la Villa Baviera font sont d’une qualité exceptionnelle et ont réussi à les placer dans la plupart des grandes chaînes commerciales. Ils sont auto-suffisants, en plus d’avoir la liberté de sortir et d’entrer quand ils veulent les locaux, le réseau commercial est beaucoup plus prospère et avec un avenir de plus en plus grand.

Habituellement, lorsque les plus anciens du lieu sont consultés sur les événements qui se sont produits à l’intérieur, éluder la réponse ou essayer de mettre un mur sombre à cette partie de leur vie. Les jeunes ont rejoint les universités existantes dans les villes les plus proches et leurs relations avec les Chiliens sont fluides et sans problèmes. Il a dû recourir à tout un programme de réintégration sociale, en particulier avec les jeunes, pour apprendre à communiquer en espagnol, comprendre le pays et ses coutumes où ils ont vécu totalement dans l’obscurité pendant des années, interagir avec leur peuple et même partager leur festivités Il y a aussi eu un recensement gouvernemental sur les membres à ce moment-là, puisqu’ils n’avaient aucune identification du Chili, Pour tout cela, certains colons qui ont réussi à s’échapper dans leurs moments les plus sinistres et qui sont restés au Chili ont beaucoup aidé. Pour atteindre ce véritable changement, un événement transcendantal a eu lieu le jeudi 10 mars 2005: La capture de son leader maximum Paul Schäfer Schneider en Argentine.

 

Article et vidéos:Coup d’état en Arabie Saoudite et préparatifs du déclenchement de la Troisième Guerre Mondiale à partir du Moyen Orient

 

 

 

Depuis le 5 novembre 2017,c’est une purge sans précédent en Arabie Saoudite. Le prince héritier du royaume ultra-conservateur, Mohammed ben Salmane, a fait arrêter onze princes, une dizaine de ministres, anciens et actuels, et 38 hommes d’affaires samedi soir. Parallèlement, les puissants chefs de la garde nationale saoudienne, une force d’élite intérieure, et de la marine ont été limogés.Cet énorme coup de filet a été fait au nom de la lutte contre la corruption, quelques instants après la création par décret royal d’une commission ad hoc dirigée par Mohammed Ben Salmane en personne. Une enquête a été ouverte dans la foulée sur les inondations meurtrières qui avaient fait plus de cent morts en 2009 à Djedda, la deuxième ville du pays au bord de la mer Rouge. Le quotidien Al-Riyad titrait, dimanche matin : « Le roi use de l’épée de la réforme pour frapper la corruption ».Fin octobre, le prince héritier avait promis dans un discours historique une Arabie « modérée », débarrassée de l’islam rigoriste. « Nous n’allons pas passer 30 ans de plus de notre vie à nous accommoder d’idées extrémistes et nous allons les détruire maintenant », avait-il assuré sous les applaudissements des participants à un forum économique baptisé le « Davos dans le désert » qui avait attiré 2.500 décideurs du monde entier.Dans ce sens, il a lancé plusieurs chantiers de réformes – droit de conduire pour les femmes et plan Vision 2030 – qui marquent un bouleversement culturel et économique dans l’histoire moderne du royaume. Dans le même temps, il a œuvré pour renforcer son emprise politique sur le pouvoir : en septembre, il avait déjà procédé à une vague d’arrestations de dissidents, dont des religieux influents et des intellectuels.Avec cette nouvelle opération, il semble vouloir étouffer les contestations internes avant que son père, le roi Salmane, lui transfère formellement le pouvoir. Mais qui est exactement Mohammed ben Salman et quelles sont ses intentions ? Que cache ce coup de force ? Entre les réformes annoncées et les revirements diplomatiques, l’Arabie Saoudite est-elle à l’aube d’une métamorphose ?

Pour moi,c’est le début d’une guerre de l’ombre ou une force Illuminati,voire maçonnique et sioniste,prépare un affrontement militaire avec l’Iran.


Comment l’Arabie Saoudite pourrait déclencher la troisième guerre mondiale alors qu’elle intensifie sa rhétorique furieuse contre l’Iran

 

OUBLIEZ Kim Jong-un: L’Arabie saoudite pourrait être le pays à commencer la troisième guerre mondiale alors que son courageux prince héritier escalade une querelle de longue date avec l’Iran:

Le roi Mohammed bin Salman

 

Alors que les tensions au Moyen-Orient sont en ébullition après une série de disputes diplomatiques ardentes,  après que le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman ait fait une prise de pouvoir audacieuse la semaine dernière.

Le prince Mohammed a été très apprécié à la maison pour avoir emprisonné de hauts fonctionnaires prétendument corrompus et saisi leurs biens, y compris des membres de sa propre famille.

Mais à l’étranger, il a attisé les tensions, en  , entraînant d’autres nations dans l’escalade du conflit.

Le 4 novembre, le Premier ministre libanais Saad al-Hariri a scandalisé la région lorsqu’il s’est présenté à Riyad, capitale saoudienne, en annonçant sa démission sur la chaîne de télévision publique du royaume.

 

 

Le Financial Times écrit qu’il a livré la déclaration avec « la condamnation d’une victime d’enlèvement », suscitant des rumeurs qu’il était à Riyad contre son gré.

Le fait qu’il ait accusé l’Iran de déstabiliser le Liban par l’intermédiaire du groupe chiite musulman Hezbollah était, en tout cas, conforme à l’insistance des Saoudiens sur le fait que l’Iran est responsable de la plupart des problèmes de la région.

Le soir de la démission de M. Hariri, un missile visant Riyad a été tiré du ciel au-dessus de l’aéroport, lancé par des rebelles soutenus par l’Iran au Yémen.

Il semble que la rhétorique ait pu toucher un nerf.

Le Premier ministre libanais, Saad al-Hariri, a démissionné à Riyad au milieu de réclamations selon lesquelles il aurait été poussé par les Saoudiens

 

Le prince Mohammed a ensuite accusé l’Iran d’un « acte de guerre » à travers les médias d’Etat. Bien que le missile ait été tiré par les rebelles houthis du Yémen, le dirigeant saoudien a affirmé que l’acte d’agression était contrôlé par l’Iran, qui a introduit des armes en contrebande à la milice.

Tous les accès terrestre, maritime et aérien au Yémen ont été bloqués par le royaume saoudien à la suite de l’attaque à la roquette.

Le Liban a également été accusé de  contre le royaume au sujet de « l’agression » du Hezbollah – alors que les dirigeants du Hezbollah ont renvoyé l’accusation.

Le ministre saoudien des Affaires du Golfe, Thamer al-Sabham, a déclaré que le Hezbollah, un parti politique libanais dont l’aile militaire était accusée de terrorisme, était impliqué dans tous les « actes terroristes » qui menaçaient l’Arabie saoudite.

L’Arabie Saoudite a continuellement lancé des frappes de missiles sur les populations civiles du Yémen
Il s’agit maintenant d’une guerre d’extermination.

 

L’Arabie saoudite a également été accusée d’avoir bloqué le Qatar après avoir été accusée de soutenir l’État islamique et le Hezbollah.

Le royaume de plus en plus audacieux a doublé ses ennemis et se rapproche de l’Iran alors que le conflit semble vouloir s’intensifier.

Le président américain Donald Trump a également pris une position belliciste en Iran et pourrait soutenir les Saoudiens dans un conflit.

Les menaces de Kim Jong-un en Asie du Sud-Est ne sont donc peut-être pas la plus grande menace en raison des conflits qui surgissent autour du globe.

La tentative de frappe de missiles par les rebelles yéménites ne sera probablement pas la dernière provocation dans la région, de sorte que la troisième guerre mondiale pourrait être déclenchée très différemment des prédictions initiales des commentateurs.

 

 

 

 

Selon Justin Trudeau,il ne faut pas qualifier les mutilations féminines de barbares

 

Justin Trudeau a déclaré qu’il ne fallait pas qualifier les mutilations génitales féminines de barbares parce que cela blessait les sentiments des musulmans.
1. L’obséquiosité de l’accommodant qui consiste à se censurer et à prévenir les attentes de la communauté visée, attentes qu’elle n’a même plus besoin de formuler.
2- L’essentialisation qui mène à penser que l’excision est une exigence religieuse musulmane. Elle n’existe pas en Algérie ou au Maroc.
3- Le relativisme qui interdit de porter un jugement : ce n’est pas parce qu’une pratique est culturelle qu’elle bénéfice d’un sauf conduit universel, d’une immunité. Oui l’excision est barbare.
4- l’excision est barbare en elle même et non parce qu’elle se réalise dans des conditions terribles. Parce que dans ce cas, il suffirait de l’autoriser et de la faire pratiquer dans un bloc opératoire et sous anesthésie. Elle est barbare parce qu’elle est en dehors de la civilisation, de la conception de la vie bonne la plus répandue.
5- la nouvelle toise juridique et philosophique est le sentiment personnel qu’il ne faut pas blesser. Plus d’hétéronomie des lois, c’est le petit cœur des gens qu’il faut épargner , le petit cœur de la communauté.

Ne vous y trompez pas. L’excision sera bientôt admise, par mithridatisation : c’est le combat des islamistes et des accommodants. Pour les mêmes raisons que celles invoquées pour défendre le voilement : la tolérance, le respect de l’altérité, le choix libre, le refus de l’universalité de nos valeurs. Cette admission débute par le refus de juger, le refus de nommer, le refus de condamner.

TEXTE PAR fatiha boudjahlat

 

Réseau Pédophile Mondial Satanique: Un « Pedophile Sex Tape » de Hillary Clinton sur le point d’être publié par la police de New York

En souvenir de Pizzagate!

 

Le département de police de New York (NYPD) a confirmé qu’une bande-annonce pédophile «écoeurante» mettant en vedette Hillary Clinton est sur le point d’être rendue publique.

Selon la journaliste d’investigation Liz Crokin, des sources au sein du NYPD affirment que la vidéo est la « pierre de Rosette » d’informations reliant des politiciens de haut rang, tels que Clinton, à un réseau pédophile d’élite.

Selon Crokin, il y a une vidéo de Clinton se livrant à un acte sexuel avec son aide Huma Abedin et une fille mineure.

 

 

Rightwingwatch.org rapporte: Liz Crokin, une « journaliste » de droite qui a consacré sa carrière à exposer le fait que des leaders du gouvernement, du divertissement et du monde des affaires sont impliqués dans un culte satanique de pédophilie, a posté une vidéo  sur Liberty One TV Réseau plus tôt cette semaine dans lequel elle a affirmé qu’un sex tape mettant en vedette Hillary Clinton sera bientôt publié et prouvera une fois pour toutes que la théorie du complot « Pizzagate » est vraie.

Citant un article de Newsweek  sur un troll Internet russe qui prétend avoir travaillé pour une agence de propagande qui a produit un faux « sexe Tape  » de  Clinton qui a été conçu pour être publié lors des élections de 2016 afin d’aider Donald Trump, Crokin a insisté sur le fait qu’un vrai « sexe  tape » de Clinton  n’existerait pas (dans cette version)  et l’article de Newsweek était juste un effort pour conditionner les gens à le rejeter comme faux une fois qu’il est libéré.

Affirmant que ce n’était pas une coïncidence que Newsweek a publié cet article puisque le magazine est un bras de «l’état profond» et emploie des pédophiles connus, Crokin a dit qu’un véritable sex tape mettant en vedette Clinton, son assistante principale Huma Abedin et une fille mineure a été découverte par autorités quand ils ont saisi l’ordinateur portable détenu par le mari d’Abedin, Anthony Weiner.

 

Crokin a prétendu qu’il y avait tellement de vidéos mettant en scène des personnalités politiques de haut niveau qui faisaient des choses horribles aux enfants trouvés sur l’ordinateur portable de Weiner que lorsque les officiers du NYPD les regardaient, « ça faisait pleurer les adultes ».

Crokin a déclaré: «Ce n’est qu’une question de temps avant que tous ces fichiers ne soient publiés. Et  quand cela arrivera, laissez-moi vous dire, que  personne ne pourra plus nier que Pizzagate n’est pas réel. Personne ne pourra nier que des gens comme les Clinton et John Podesta et beaucoup, beaucoup de politiciens et de nombreux membres du Congrès sont impliqués dans des viols sataniques et la torture des enfants. « 

Marina Abramovic,la grande prêtresse satanique qui sert de quide à Hillary Clinton.
Bill clinton et Bill Cosby…agression sexuelle…vous vous souvenez!

 

Jerry Epstein le fournisseur de jeunes victimes du réseau pédophile qu’il a créé.
Justin Trudeau et John Podesta:deux grands amis qui chuchottent à l’oreille!