Nouvel Ordre Mondial:La CIA entrouvre ses dossiers OVNIs

*Je dédie cet article à Richard Glenn ,en hommage  des 40 longues années  qu’il a consacré à nous informer sur les ovni et nombre d’autres sujets variés,dont les activités paranormales et l’ésotérisme.

 

Ovni,la CIA dispose d'imposants fichiers.
Ovni,la CIA dispose d’imposants fichiers.

Sous le titre « Jetez un coup d’oeil sur nos ‘X-Files, l’agence américaine de renseignement présente quelques dossiers que « les sceptiques comme Scully et les croyants comme Mulder pourront trouver intéressants ». Suivent cinq dossiers « qu’adorerait avoir Mulder » et cinq autres destinées à l’agent Scully, censés la confirmer dans son scepticisme. Contrairement à ce qui est affirmé ici ou là dans la presse, ces dossiers ne sont nullement inédits. Ils ont été déclassifiés en 1978, sous le mandat de Jimmy Carter, président d’autant plus sensible à cette question qu’il avait lui-même observé un OVNI en 1969. Les documents « Mulder » n’en sont pas moins intéressants car ils rappellent que même au début des années 50, les observations d’OVNIs n’étaient pas réservés aux seuls Etats-Unis. Les rapports proposés par la CIA concernent l’Allemagne de l’Est, l’Espagne, l’Afrique du Nord et même le Congo belge, avec le survol d’une mine d’uranium par des objets non identifiés en août 1952 .


HORS TEXTE

Ceci est un rapport concernant un article de presse Allemand, déclassifié et publié récemment sur le site web de la CIA. A cette époque, la CIA collectait toute information à propos des OVNIS provenant de l’étranger, y compris des articles de journaux, qui étaient résumés dans des rapports tels que celui-ci.

Ce rapport porte le numéro 00-W-23602, il a été distribué le 16 Août 1952, et sa diffusion publique a été approuvée le 6 November 1978.

Bien que non-vérifiée, ce récit est plutôt intéressant.

PUBLIE Vienne DATE DE PUBLICATION 29 Mar 1952 LANGAGE Allemand CETTE INFORMATION N'A PAS ETE EVALUEE SOURCE La Presse SOUCOUPES VOLANTES AU-DESSUS DE MINES D'URANIUM AU CONGO BELGE Récemment, deux disques ardants furent observés au dessus de la mine d'uranium située au sud du Congo Belge, dans le district de Elisabethville. Les disques glissaient dans des courbes élégantes et ont changés de positions à de nombreuses reprises, c'est pourquoi ils sont apparus comme plats, ovales, ou simplement comme des lignes pour les observateurs. Soudainement, les deux disques firent du sur-place en une position fixe, puis partirent en zig-zag vers le nord-est. Un sifflement pénétrant et un bourdonnement furent audibles par les témoins. L'observation complète dura 10 à 12 minutes. Le commandant Pierre du petit terrain d'aviation d'Elizabethville parti immédiatement avec son avion de chasse. A son premier passage il s'approcha à 120 métres d'un des deux disques. D'après ses estimations, la "soucoupe" avait un diamétre de 12 a 15 métres et avait la forme d'un disque. La partie centrale interne semblait absolument stable, une protubérance sortait du centre et plusieurs petites ouvertures furent nettement observées. L'anneau extérieure était complètement voilé par un feu et devait avoir une vitesse de rotation énorme. La couleur du métal était similaire a celle de l'alumimium. Les disques se déplaçaient de manière precise, aussi bien verticalement qu'horizontalement. Des changements d'altitudes, de 800 a 1000 pieds, pouvait être fait en quelques secondes. Les disques sont souvent descendus a une hauteur de 20 métres au dessus de la cime des arbres. Pierre ne pense pas que le disque puisse être occupé, car, d'après lui, sa vitesse irrégulière et sa chaleur interdiraient a quelqu'un de se tenir dans la partie centrale. Pierre poursuivit ces disques pendant 15 minutes quand il entendit un sifflement, malgré le bruit de son avion. Les disques disparurent en direction du lac Tanganyika. Il estima leur vitesse à 1500 kilomètres/heures. Pierre est un officier digne de confiance et un aviateur zélé. Il a donné un rapport détaillé a ces supérieurs, qui, étrangement, ont été d'accord de bien des manières avec plusieurs des résultats de recherches. ARCHIVAL RECORD PLEASE RETURN TO AGENCY ARCHIVES, [CENSORED]
PUBLIE Vienne
DATE DE PUBLICATION 29 Mar 1952
LANGAGE Allemand
CETTE INFORMATION N’A PAS ETE EVALUEE
SOURCE La Presse
SOUCOUPES VOLANTES AU-DESSUS DE MINES D’URANIUM AU CONGO BELGE
Récemment, deux disques ardants furent observés au dessus de la mine d’uranium située au sud du Congo Belge, dans le district de Elisabethville. Les disques glissaient dans des courbes élégantes et ont changés de positions à de nombreuses reprises, c’est pourquoi ils sont apparus comme plats, ovales, ou simplement comme des lignes pour les observateurs. Soudainement, les deux disques firent du sur-place en une position fixe, puis partirent en zig-zag vers le nord-est. Un sifflement pénétrant et un bourdonnement furent audibles par les témoins. L’observation complète dura 10 à 12 minutes.
Le commandant Pierre du petit terrain d’aviation d’Elizabethville parti immédiatement avec son avion de chasse. A son premier passage il s’approcha à 120 métres d’un des deux disques. D’après ses estimations, la « soucoupe » avait un diamétre de 12 a 15 métres et avait la forme d’un disque. La partie centrale interne semblait absolument stable, une protubérance sortait du centre et plusieurs petites ouvertures furent nettement observées. L’anneau extérieure était complètement voilé par un feu et devait avoir une vitesse de rotation énorme. La couleur du métal était similaire a celle de l’alumimium.
Les disques se déplaçaient de manière precise, aussi bien verticalement qu’horizontalement. Des changements d’altitudes, de 800 a 1000 pieds, pouvait être fait en quelques secondes. Les disques sont souvent descendus a une hauteur de 20 métres au dessus de la cime des arbres. Pierre ne pense pas que le disque puisse être occupé, car, d’après lui, sa vitesse irrégulière et sa chaleur interdiraient a quelqu’un de se tenir dans la partie centrale. Pierre poursuivit ces disques pendant 15 minutes quand il entendit un sifflement, malgré le bruit de son avion. Les disques disparurent en direction du lac Tanganyika. Il estima leur vitesse à 1500 kilomètres/heures.
Pierre est un officier digne de confiance et un aviateur zélé. Il a donné un rapport détaillé a ces supérieurs, qui, étrangement, ont été d’accord de bien des manières avec plusieurs des résultats de recherches.
ARCHIVAL RECORD
PLEASE RETURN TO AGENCY ARCHIVES, [CENSORED]

 


 

 

 

 

J. Allen Hynek, membre de la Commission Blue Book, ancien « Scully » métamorphosé en « Mulder »

Les cinq mémorandums qui devraient ravir l’agent Scully valent eux-aussi le détour. Car, loin de fournir une explication convaincante aux innombrables observations d’OVNIs durant cette période, ils montrent l’embarras et l’inquiétude des services de renseignement américains face aux soucoupes volantes. Alors qu’un document évoque un peu légèrement l’hypothèse d’une « folie de l’été », un mémo rédigé par le directeur de la CIA le 2 octobre 1952 souligne que, quelle que soit leur nature, les OVNIs présentent « deux éléments de danger dans une situation internationale tendue »: la possibilité qu’ils soient utilisés par un Etat ennemi comme une arme psychologique, et, surtout, les risques de confusion avec une « véritable alerte », autrement-dit une attaque de l’URSS. 

Les dix documents exhumés par la CIAdatent tous de 1952 et 1953, années particulièrement riches en « incidents » comme le mémorable carrousel de Washington. 1952 est surtout l’année de création du projet Blue Book,  la commission d’enquête sur les OVNI mise en place par l’US Air Force qui cessa ses activités en 1969 sur le constat que les OVNIs n’existent pas et que les cas résiduels inexpliqués ne le sont que par manque d’informations… Mais, comme le soulignait l’astronome J. Allen Hynek, membre démissionnaire de la Commission Blue Book, ancien « Scully » métamorphosé en « Mulder » en cours de route, les conclusions du Livre Bleu sont en contradiction flagrante avec son contenu: des dizaines de cas retenus par la commission sont irréductibles à des phénomènes connus, même avec toutes les « informations complémentaires » imaginables. 

La CIA n’avait que l’embarras du choix pour sélectionner ses mémos OVNIs

Pour quelle raison la CIA ressort-elle maintenant ces vieux dossiers, outre la volonté évidente d’améliorer son image en se faisant mousser sur le come-back d’« X-Files » ? L’agence se garde bien de trancher d’un côté ou de l’autre, renvoyant sceptiques à la Scully et croyants façon Mulder dos à dos. De plus, la CIA n’avait que l’embarras du choix pour sélectionner ses mémos OVNIs. Elle aurait pu aussi présenter aussi ce mémo d’août 1952 rédigé par le directeur de la Scientific Intelligence, Marshall Chadwell, et adressé au patron de la CIA, Walter Bedell Smith où l’on peut lire:

« En ce moment, les rapports d’incidents nous ont convaincus que quelque chose se déroule qui exige notre attention immédiate. Les observations d’objets inexplicables qui volent à haute altitude et à grande vitesse dans l’espace aérien des Etats-Unis sont de telle nature qu’ils ne peuvent être attribués à aucun phénomène naturel ou type de véhicule aérien connus. » 

Enfin, la CIA n’a pas toujours été aussi partageuse avec ses dossiers OVNIs. La plupart l’ont été par des particuliers tenaces qui ont fait valoir le loi sur la liberté de l’information pour obtenir des documents que l’agence rechignait à déclassifier. 

Mais voici ce qu’ils obtiennent parfois…

Mulder comme Scully seraient sans doute un peu agacés… 


IL Y A 1 AN,DÉBUT DE LA DIVULGATION

La presse internationale a annoncé récemment,en 2015,  la déclassification des 11 107 cas d’observations d’OVNIs étudiés par le projet Blue Book entre 1952 et 1969, sous l’égide de l’US Air Force. En réalité, ces documents étaient en accès libre depuis 2007 avant d’être convertis fin janvier en fichiers PDF, plus lisibles, par un ufologue, John Greenwald. Qui a dû les retirer presque aussitôt de son site sous peine de poursuites judiciaires…

La fameuse vague ovni des années '50 aura été marquée par le survol du Capitole en juillet 1952.
La fameuse vague ovni des années ’50 aura été marquée par le survol du Capitole en juillet 1952.

Le Projet Blue Book (Livre Bleu) est la plus vaste enquête officielle jamais lancée sur les OVNIs. Mais, pour certains, elle n’est qu’une opération de couverture destinée à masquer la réalité du phénomène. L’année de la création du Projet Blue Book coïncide avec un évènement ufologique qui a fasciné l’Amérique.

En 1952, le Pentagone ne sait plus où donner de la tête: les OVNIs sont partout. Cinq ans plus tôt l’observation du pilote Kenneth Arnold près du mont Renier a fait entrer les « soucoupes volantes » dans l’actualité et dans le vocabulaire courant. Depuis, les autorités sont débordées par les témoignages quotidiens qui suscitent autant d’enthousiasme que d’inquiétude dans la population. Les Etats-Unis sont-ils menacés par ces étranges objets dont les performances dépassent celles de tous les engins connus ? Le point d’orgue est atteint le soir du 19 juillet 1952. avec l’évènement dit du « carrousel de Washington »: jusqu’à 5 heures du matin, des objets lumineux se livrent à un incroyable ballet aérien au dessus de la Maison Blanche, du Pentagone et de la base de l’US Air Force de Andrew !

Les témoins visuels se comptent par centaines, quelques photographies sont prises et il existe même un film de cette « invasion ».

Les objets sont détectés par des radars civils et militaires. Les accélérations et les vitesses enregistrées sont hallucinantes: les intrus passent de 160km/h à plus de 10000 km/h en quelques secondes. Des avions de chasse décollent pour intercepter les appareils. Sans succès. La nuit du 26 juillet, les OVNIs sont de retour, survolant toujours le coeur du pouvoir civil et militaire américain. Là, encore les observations visuelles sont confirmées par les radars. Le Pentagone est sur la sellette. Le 29 juillet, l’US Air Force organise un conférence de presse et fournit l’explication que tout le monde attendait : aucun engin n’a survolé Washington. Les échos radars ont été provoqués par de banales inversions de température, phénomène météorologique bien connu: une couche d’air chaud prise en sandwich entre deux couches d’air froid aurait créé des mirages par réfraction lumineuse et des tracés radars fantômes.

washington-radars-8ufos
Cinq photos de l’écran radar du National Airport où apparaissent distinctement les objets qui ont survolé Washington. DR

Cette explication parvient à convaincre les journalistes et le grand public mais plusieurs scientifiques restent sceptiques comme le physicien et météorologue James E. McDonald qui a vérifié les données météos des 19 et 26 juillet et conclu que les conditions climatiques excluaient la formation d’inversions de températures. Quant aux techniciens radars, ils ont tout bonnement le sentiment d’être pris pour des idiots: en bons professionnels, ils savent identifier les faux échos radars qui sont des tâches floues et peu distinctes. Elles sont immobiles ou se déplacent lentement mais jamais ces blips fantômes ne se livrent aux extraordinaires prouesses aériennes enregistrées par les radars : accélérations fulgurantes, virages en épingle à cheveu, brusques changements d’altitude.

Gerald Ford: « Le public américain mérite une meilleure explication que celle fournie par l’US Air Force »

Ce carrousel de Washington a fourni à la commission d’enquête sur les OVNIs nouvellement créée par le gouvernement américain l’occasion de se faire les dents sur ce cas sans précédent et de peaufiner une méthodologie qui sera, par la suite, très critiquée. Le projet Blue Book, lancé en avril 1952 par l’US Air Force, a trois objectifs formulés par l’US Air Force : « Trouver une explication pour l’ensemble des témoignages d’observations d’ovnis, déterminer si les ovnis représentent une menace pour la sécurité des Etats-Unis ; déterminer si les ovnis présentent une technologie avancée que les États-Unis pourraient exploiter. » Mais au cours de ses 17 années d’existence jusqu’à sa dissolution en 1969, le projet Blue Book s’est surtout acharné à remplir son premier objectif: trouver une explication rationnelle et scientifique à tous les cas qui lui sont soumis, quitte à prendre quelques libertés avec les données brutes et les témoignages.

Cette volonté d’expliquer à tout prix  les observations par des méprises avec Vénus, la lune ou un avion finit par lasser certains membres du conseil scientifique qui quittent le projet Blue Book avec plus ou moins de fracas. Le départ le plus mémorable est celui de l’astrophysicien J. Allen Hynek, entré dès 1948 dans le projet Sign, premier avatar moins ambitieux de la commission Blue Book. Sceptique à l’origine, il déclare en 1948 que le sujet des « soucoupes volantes » est « ridicule »,  un « phénomène de mode qui s’éteindra bientôt ». Vingt ans plus tard, son opinion a bien changé : « Il conviendrait que l’US Air Force admette que le phénomène OVNI est un problème scientifique de dimension mondiale qui peut avoir une grande portée » écrit-il en 1968 dans une lettre furieuse adressée au colonel Raymond S. Sleeper, l’un des responsables du projet, où il déplore, entre autres, le manque de moyens alloué aux enquêteurs, les investigation bâclées et le peu de considération accordée aux témoins. J. Allen Hayek lui-même s’en est longtemps voulu d’avoir « expliqué » une observation très détaillée d’atterrissage d’OVNI en 1966 dans des marécages du Michigan par des « gaz des marais », des feus follets. L’hypothèse d’Hynek était si insuffisante, comme il l’a reconnu par la suite, que le futur président Gerald Ford, à l’époque représentant du Michigan au Congrès, avait protesté : « Le public américain mérite une meilleure explication que celle fournie par l’US Air Force ».

« L’US Air Force ne donnait pas aux OVNIs une chance d’exister, même s’ils survolaient une rue en plein jour »

 

Après avoir quitté la galère Blue Book, J. Allen Hayek, sans renoncer à sa carrière d’astrophysicien, est devenu l’un des ufologues les plus respectés et compétents d’un champ d’étude hélas délaissé par les scientifiques de haut niveau. Il a notamment mis au point la célèbre classification des observations d’OVNIs étalonnée entre Rencontre rapprochée du 1er type (RR1)  et Rencontre rapprochée du 3e type (RR3), qui a donné son titre au film de Steven Spielberg dont J. Allen Hayek était le conseiller scientifique.

Quand l’US Air Force a mis fin au projet Blue Book, le major Quantanilla, directeur de la commission, a déclaré : « 676 seulement des 11 107 observations signalées depuis 1947 sont inexpliquées… Il n’existe aucune preuve que les OVNIs encore inexpliqués constituent des créations technologiques ou des principes situés au-delà de notre connaissance scientifique actuelle ».

Bien différente est la conclusion de J. Allen Hayek qui en 1985, un an avant son décès, déplorait « l’attitude complètement fermée de l’Air Force. Ils ne donnaient pas aux OVNIs une chance d’exister, même s’ils survolaient une rue en plein jour. Tout doit avoir une explication. Je commençais à m’énerver, même si, à l’origine, je ressentais la même chose qu’eux, je savais maintenant qu’ils n’étaient pas sur la bonne voie. Vous ne pouvez supposer qu’une chose n’existe pas si vous n’avez pas de preuve. Deuxièmement, la qualité des témoins a commencé à me troubler. Quelques cas ont, par exemple, été rapportés par des pilotes militaires, et je savais qu’ils avaient été bien entraînés, c’est donc là que pour la première fois, j’ai pensé que peut-être, il y avait quelque chose derrière tout cela. »

Les 11 107 cas étudiés par le projet Blue Book et les quelque 100 000 documents (photos, dessins, manuscrits, films etc) sont en réalité en accès libre depuis 2007 sur le site des archives militaires américaines, Fold3. L’ufologue et militant de la déclassification, John Greenwald a converti ces documents difficiles à consulter en fichiers PDF plus simples d’accès sur son site Black Vault. Malheureusement, pour de sombres histoires de copyright, Fold3 a sommé John Greenwald de retirer les documents sous peine de poursuites judiciaires. Dommage : l’occasion était belle de vérifier de visu si le projet Blue Book est une banale compilation de méprises et de supercheries ou, comme le disait en privé, le colonel Raymond S. Sleeper, « a great big pain in the ass », « un truc qui fait très mal au c…»

…une histoire à suivre et que nous suivrons!


Quelques photos de la Grande Vague Ovni de 1952

 

La une du journal de Washington du 29 juillet 1952.
La une du journal de Washington du 29 juillet 1952.

 

La célèbre photo de Coltons Point montrant les ovni au-dessus de Washington.
La célèbre photo de Coltons Point montrant les ovni au-dessus de Washington.

 

La circulation des ovnis sur l'écran radar surveillant la ville de washington en ce 28 juillet 1952.
La circulation des ovnis sur l’écran radar surveillant la ville de washington en ce 28 juillet 1952.

 

Photo prise de la Station des Gardes-côtes de Salem en 1952.
Photo prise de la Station des Gardes-côtes de Salem en 1952.

 

Même l'aviation militaire pris cette photo au-dessus de la Corée du Nord en 1952.
Même l’aviation militaire pris cette photo au-dessus de la Corée du Nord en 1952.

 

Le 19 juillet 1952,on prit cette photo  d'un cigare volant au-dessus de puerto Maldonaldo au Pérou.
Le 19 juillet 1952,on prit cette photo d’un cigare volant au-dessus de Puerto Maldonaldo au Pérou.

 

Au nord de l'Italie,un témoin prit cette photo qui nous montre un humanoïde...pour une première fois.
Au nord de l’Italie,un témoin prit cette photo qui nous montre un humanoïde…pour une première fois.

 

Ovni photographié à Atlantic City,au New Jersey le 28 juillet 1952.
Ovni photographié à Atlantic City,au New Jersey le 28 juillet 1952.

 

 

Le 13 décembre 1952,Georges Adamsky prit cette photo près du mont Palomar. Cette ovni correspond parfaitement au dessin d'un ovni nazi du nom de Hanebu développé sous les bons services deMaria Orsic.Il  sagit de technologie pléadienne.
Le 13 décembre 1952,Georges Adamsky prit cette photo près du mont Palomar.
Cette ovni correspond parfaitement au dessin d’un ovni nazi du nom de Hanebu développé sous les bons services deMaria Orsic.Il sagit de technologie pléadienne.

 

Comparaison entre l'ovni photographié par Adamsky et  un dessin des archives du Troisième Reich.
Comparaison entre l’ovni photographié par Adamsky et un dessin des archives du Troisième Reich.

 

Au-dessus du brésil...1952.
Au-dessus du brésil…1952.

 

Roland hugues ,pilote de l'US Air Force ,fit dessiner l'ovni qu'il prit en chasse au-dessus de Washington,en juillet 1952.
Roland Hugues ,pilote de l’US Air Force ,fit dessiner,sur son chasseur, l’ovni qu’il prit en chasse au-dessus de Washington,en juillet 1952.

 

Keffel et martins,2 chercheurs de l'époque,examinent les  négatifs des photos de l'ovni prises au-dessus de Barra da  Tijuca ,au Brésil.
Keffel et martins,2 chercheurs de l’époque,examinent les négatifs des photos de l’ovni prises au-dessus de Barra da Tijuca ,au Brésil.

 

Agrandissement de la photo  principale de l"ovni aperçu le 7 mai 1952 au-dessus de barra  da tijuca au brésil.
Agrandissement de la photo principale de l »ovni aperçu le 7 mai 1952 au-dessus de barra da tijuca au brésil.

 

 

cet appareil est issu de la technologie extraterrestre mise au point par les allemands durant la Deuxième guerre mondiale...sous le nom de Horten.
cet appareil est issu de la technologie extraterrestre mise au point par les allemands durant la Deuxième guerre mondiale…sous le nom de Horten.

 

Le 25 juillet 1952,cet ovni fut photographié au-dessus de Portsmouth,Massachusetts.
Le 25 juillet 1952,cet ovni fut photographié au-dessus de Portsmouth,Massachusetts.

 

Sources:le site de la CIA sous ce lien: Disclosure

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Vidéo importante à voir:Un Juif français dit la vérité sur Hitler et l’Allemagne «nazie»

Ernst Zündel à l’époque où il vivait encore au Canada (il vit aujourd’hui en Allemagne) s’est vu offrir une aide juridique par un Juif de France, dans son combat de 9 ans contre la justice canadienne.

 

« L’horloge de l’apocalypse » reste inchangée

La vision froide et stérile du compte-à-rebours vers la fin totale du monde.
La vision froide et stérile du compte-à-rebours vers la fin totale du monde.

 

« L’horloge de l’apocalypse », qui symbolise l’imminence d’un cataclysme planétaire, a été laissée inchangée à minuit moins trois, ont annoncé mardi des scientifiques internationaux citant de récents progrès avec les négociations sur le nucléaire avec l’Iran et l’accord sur le climat à Paris. Mais le groupe met en garde contre le fait que « la probabilité de catastrophe globale reste très élevée » et invite les dirigeants du monde « à agir très bientôt pour réduire les risques de désastre ».

Trois petits points encourageants

En 2015, le Bulletin des scientifiques atomiques, qui compte 16 prix Nobel, avait avancé l’aiguille de l’horloge de deux minutes, citant alors la double menace du réchauffement climatique et le regain de tensions nucléaires. Cette année, les récents progrès que représentent l’accord nucléaire entre l’Iran et les grandes puissances, ainsi que l’accord de Paris sur le climat, « constituent les seuls petits points encourageants dans une situation mondiale plus sombre, pleine de catastrophes potentielles », écrivent ces scientifiques.

« Minuit moins trois est beaucoup trop près et nous, en tant que membres du conseil scientifique et de sécurité du Bulletin des Scientifiques Atomiques, nous tenons à souligner que le fait d’avoir maintenu à la même heure l’aiguille de l’horloge en 2016 n’est pas une bonne nouvelle, mais exprime notre consternation que les dirigeants du monde continuent à ne pas concentrer leurs efforts et l’attention de la planète pour réduire le danger extrême que représentent les armes nucléaires et le changement climatique », poursuivent-ils.

L’aiguille n’a jamais été aussi près de minuit depuis 1984, quand elle avait également été réglée à 23H57 au moment le plus tendu des relations américano-soviétiques, rappellent ces scientifiques.

On voit déjà se profiler ,à l'horizon,l'ombre   des 4 Cavaliers de l'Apocalypse.
On voit déjà se profiler ,à l’horizon,l’ombre des 4 Cavaliers de l’Apocalypse.

Londres se transforme rapidement en enfer du Tiers-Monde

Blanche Europe

Traduction de l’article de New Observer.


Londres, capitale du Royaume-Uni, sombre rapidement dans un cauchemar rempli de criminels du tiers-monde : gangsters turcs, gangs criminels africains, vagabonds gitans, trafiquants de drogue vietnamiens et noirs – et les britanniques y sont désormais une minorité.

View original post 872 mots de plus

La destruction des CPE, ça suffit!

lesindignesduquebec

Opération sauvetage de nos Centres de la petite enfance

À tous les parents et grands-parents, et à tous ceux et celles qui croient en l’importance de bien soutenir nos tout-petits, de 6 mois à 5 ans, dans leur développement. À notre gouvernement qui sabre sans vergogne dans un réseau éducatif reconnu à travers le monde et qui a fait ses preuves, À ce même gouvernement qui clame haut et fort l’importance de la prévention, de la stimulation et du développement de nos petits en vue de leur entrée dans le milieu scolaire mais qui agit dans le sens contraire

2$Au Ministre Coiteux qui n’arrête pas de nous répéter que les politiques de «rénovation de l’État» le sont pour «les générations futures». Depuis 10 ans, vous et vos semblables coupez les subventions aux CPE; la liste des CPE en déficit s’allonge d’année en année, et c’est à se demander si votre…

View original post 760 mots de plus

Est-ce Nibiru la nouvelle planète géante baptisée Planet 9…dans notre système solaire?

Mon article d’aujourd’hui cherche à définir si cette fameuse Planète 9 serait bien la mythique Nibiru.Aussi ,je tiens à rendre un vibrant hommage à Zecharia Sitchin ,l’homme  qui mit au jour l’histoire fantastique des Annunaki. 

La quête de la neuvième planète

En 1846, lors de la découverte de Neptune par le Français Urbain Le Verrier, de nombreux astronomes se disent qu’il n’y a aucune raison de s’arrêter là et redoublent d’efforts pour dénicher d’autres planètes après la géante glacée. Parmi les plus acharnés, l’Américain Percival Lowell. L’astronome délaisse l’étude ingrate des inexistants canaux martiens pour rechercher, sans plus de succès, l’hypothétique Planète X, selon le nom que lui attribue Percival Lowell. C’est cet astre introuvable qui serait à l’origine des anomalies dans les orbites d’Uranus et Neptune. 

Pluton, planète née sous X Pluton, découverte en 1930 par Clyde W. Tombaugh, fait figure d’excellente candidate au titre de Planète X. Mais, au fil des années, la masse de Pluton est sans cesse revue à la baisse jusqu’à l’humiliation finale de sa relégation au rang de planète naine. Pluton ne peut pas être responsable des contradictions dans les orbites des planètes géantes.

 

Finalement,nous arrivons à l’épilogue de l’histoire de la planète X , dont l’année dernière encore la NASA déclarait qu’elle n’avait trouvé aucune traces après avoir balayé tout le ciel …D’après  moi,ce ne serais pas Nibiru  « redécouverte » ,car selon moi et plusieurs personnes,Nibiru pourrait être un vaisseau-mère de très grande taille, d’où serait venu les Annunaki de la tradition sumérienne.Au mieux,ce pourrait être la prochaine à être découverte ,mais je doute que la vie puisse foisonner sur une planète ou la température avoisinerait le zéro absolu!

Dessin d'artiste donnant une idée de la Planète 9.
Dessin d’artiste donnant une idée de la Planète 9.

Les scientifiques disent finalement disposer de «preuves solides» qui témoignent de la présence d’une neuvième planète aux confins de notre système solaire.

La géante gazeuse aurait la même taille que Neptune et serait en orbite autour du soleil à des milliards de kilomètres de là — ce qui signifie qu’elle mettrait entre 10 000 et 20 000 ans à compléter une seule orbite.

La «planète 9», telle qu’elle a été baptisée par des chercheurs de l’université américaine Caltech, n’a pas encore été aperçue. Sa présence a été calculée à partir de modèles informatiques et mathématiques. Elle devrait être détectée par un télescope d’ici cinq ans.

La découverte est annoncée mercredi dans la publication scientifique Astronomical Journal.

«Nous aurions pu nous taire et chercher tranquillement pendant cinq ans pour la trouver nous-mêmes, a dit à l’Associated Press l’astronome Mike Brown. Mais j’aimerais mieux que quelqu’un la trouve maintenant que moi plus tard. Je veux la voir. Je veux voir à quoi elle ressemble. Je veux comprendre où elle est, et que je pense que ça va vous aider.»

M. Brown a contribué à la démotion de Pluton au rang de planétoïde.

«Pour la première fois en 150 ans, il y a de bonnes preuves que le recensement planétaire du système solaire n’est pas complet», a dit son collègue Konstantin Batygin.

Les deux hommes ont constaté que six objets dans la lointaine ceinture de Kuiper, aux confins du système solaire, semblent être influencés par la présence d’une planète. Un de ces objets, le planétoïde Sedna, avait été découvert par M. Brown il y a plus de dix ans.

«C’est une prédiction, a ajouté M. Batygin. Nous avons trouvé la trace gravitationnelle de planète 9 en bordure du système solaire. Nous n’avons pas trouvé l’objet lui-même.»

«Nous avons ressenti un grand bouleversement de la Force», a poursuivi M. Brown.

La nouvelle planète se trouverait à entre 3,2 milliards et 160 milliards de kilomètres de la Terre. On pourrait donc avoir besoin d’un téléscope spatial pour la photographier, à moins qu’un astronome amateur n’y parvienne si elle est assez proche de nous.

La nouvelle planète serait dix fois plus grosse que la Terre et 5000 fois plus grosse que Pluton. Elle pourrait aussi posséder des anneaux et des lunes.

Ce n’est pas la première fois qu’une nouvelle planète est ainsi «découverte», mais M. Brown a dit croire que celle-ci sera la bonne.

 


CE QUE DISENT LES SUMÉRIENS SUR NIBIRU

 

Sur le cylindre (sceau) ci-dessus, on a donc notre planète, que les sumériens appelaient « Nibiru », non seulement bien placée, mais à la bonne proportion SVP Les tailles des planètes montrées peuvent être considérées comme des approximations. Néanmoins, il est évident que Nibiru ait été considéré non seulement beaucoup plus grande que Pluton, mais également que la terre. La taille serait ici à peu prés correcte proportionnellement par rapport aux infos qu’on a sur cette nouvelle planète . Ce n’était donc pas « une roche glaciale » dans la ceinture de Kuiper. Nibiru, pour les Babyloniens, était le corps céleste lié au dieu Marduk. En Akkadien cela signifie « l’ endroit de croisement » ou « l’endroit de la transition ». Mais dans la plupart des textes babyloniens Marduk est identifié avec la planète Jupiter.
Sur le cylindre (sceau) ci-dessus, on a donc notre planète, que les sumériens appelaient « Nibiru », non seulement bien placée, mais à la bonne proportion SVP!
Les tailles des planètes montrées peuvent être considérées comme des approximations. Néanmoins, il est évident que Nibiru ait été considéré non seulement beaucoup plus grande que Pluton, mais également que la terre elle-même.
La taille serait ici à peu prés correcte proportionnellement par rapport aux infos qu’on a sur cette nouvelle planète .
Ce n’était donc pas « une roche glaciale » dans la ceinture de Kuiper. Nibiru, pour les Babyloniens, était le corps céleste lié au dieu Marduk. En Akkadien cela signifie « l’ endroit de croisement » ou « l’endroit de la transition ». Mais dans la plupart des textes babyloniens Marduk est identifié avec la planète Jupiter.

LA SCIENCE OFFICIELLE NOUS DIT

 

 

Selon un  bon chercheur associé à mon réseau,il s’agit de  l’épilogue d’une histoire qui a commencé en 1982 . 

En 1982 la NASA elle-même avait officiellement reconnu la possibilité de l’existence de la Planète X, en annonçant qu’un objet était bien là – bien au-delà des planètes les plus éloignées.

En 1983 avec la coopération de la NASA un groupe d’astronomes commence une étude détaillée du ciel à l’aide du Infrared Astronomical Satellite (IRAS). A l’automne de cette année, l’IRAS découvre divers objets se déplaçant au voisinage du système solaire, dont 5 comètes inconnues, quelques comètes « perdues », 4 nouveaux astéroïdes et un objet énigmatique semblable à une comète. Les titres sont Un objet géant mystifie les astronomes et Un corps mystérieux trouvé dans l’espace.

Le Washington Post avait publié le fameux article suivant :

Un Objet Géant au Bord du Système Solaire est un Mystère

Un corps céleste peut-être aussi grand que la planète géante Jupiter et a priori assez proche de la Terre pour faire partie de ce système solaire a été découvert dans la direction de la Constellation d’Orion par un télescope en orbite nommé IRAS. Cet objet est si mystérieux que les astronomes ne savent pas s’il s’agit d’une planète, d’une comète géante, d’un « proto-étoile » qui n’a jamais été assez chaude pour devenir une étoile, une galaxie éloignée si jeune qu’elle est encore dans le processus de formation de ses premières étoiles, ou une galaxie si enveloppée de poussière qu’aucune lumière émise par ses étoiles ne filtre jamais. « Tout ce que je peux vous dire c’est que nous ne savons pas ce que c’est, » dit Gerry Neugebauer, directeur scientifique de l’IRAS. »

Depuis c’était presque le silence radio , l’idée d’une « planète X » avait quasiment été enterrée par l’agence spatiale Américaine, qui avait même « confirmé » qu’il n’y avait pas de Planète X l’année dernière . 

En parallèle d’autres chercheurs avançaient des éléments en sa faveur grâce aux découvertes d’objets et l’étude des orbites liées a ces objets » trans-neptuniens » .

Et voilà qu’aujourd’hui , tout ceci est en train de devenir un fait scientifique .

Selon les astrophysiciens cette planète pourrait être une géante glacée du type d’Uranus, mais l’hypothèse d’une naine brune (type L ?) a aussi été évoquée, ce qui expliquerait l’extrême difficulté à la trouver .

La situation de l'orbite de la Planète 9 ,par rapport au système solaire...compris totalement au centre de l'image. C'est loin,très loin de nous et de la chaleur du soleil.
La situation de l’orbite de la Planète 9 ,par rapport au système solaire…compris totalement au centre de l’image.
C’est loin,très loin de nous et de la chaleur du soleil.

L’info est quasiment définitive, reste à la trouver concrètement cette 9e planète . Et ce n’est surement pas le seul corps non encore découvert . Par contre c’est surement le dernier objet qu’on peut nommer planète qu’il restait à découvrir dans notre système .

Maintenant  la question plus que jamais pertinente reste celle ci : Quel impact est ce que cette nouvelle planète peut avoir sur notre environnement immédiat ? Car elle en a forcément un .

Quand ? A quel degrés ?

Est ce que cette planète est responsable, ou une part de responsabilité, dans les extinctions périodiques ?

Et aussi, un lien avec l’omniprésence de la Constellation d’Orion dans notre folklore ? 

Ce sera l’objet d’autres articles .

En attendant savourons un peu cette nouvelle, en voici plus sur cette confirmation, ou « découverte » historique relayée par tous les médias :

Deux astronomes américains affirment avoir la preuve que cette lointaine « Planète 9 » existe, et ont même estimé sa masse : 10 fois celle de la Terre .

C’est un peu le serpent de mer du système solaire : depuis plus d’un siècle, de nombreux astronomes ont cherché une planète géante au-delà de l’orbite de Neptune, avant même la découverte de Pluton. C’est d’ailleurs la recherche de ce que l’on a longtemps surnommé « planète X », ou « dixième planète », qui a abouti à la découverte de Pluton.

La « planète X » est depuis entrée dans la légende : baptisée Nibiru par certains, du nom d’un dieu des enfers babylonien, elle a même été associée à des prophéties apocalyptiques pour 2012, des catastrophistes imaginant qu’elle allait foncer sur la Terre.

Des astronomes très sérieux ont cependant poursuivi la quête de cette planète. Dans les milieux scientifiques, on parle désormais de « Planet Nine » (Planète 9), Pluton ayant depuis été rétrogradée au rang de planète naine. L’an dernier, deux astrophysiciens européens ont d’ailleurs affirmé qu’il n’y avait non pas une mais deux planètes au-delà de Neptune.Ce que je crois fermement!

Découverte par le « tueur de Pluton »

Pourtant, l’annonce faite  récemment avec la parution d’un article dans la revue « The Astronomical Journal » ne semble pas être seulement un épisode de plus dans la quête d’une planète fantôme. Car l’un des deux astrophysiciens signataires de cette étude n’est autre que Mike Brown, célèbre pour avoir découvert plusieurs objets transneptuniens, dont les planètes naines Eris et Makémaké. Le Dr Brown s’est également illustré en publiant un ouvrage « Comment j’ai tué Pluton, et pourquoi elle l’a bien cherché« , racontant comment ses découvertes ont provoqué la déclassification de cette dernière en planète naine.

Aujourd’hui, avec son ancien élève et aujourd’hui collègue au prestigieux California Institute of Technology (CalTech) Konstantin Batygin, Mike Brown pourrait fort bien signer une découverte éclipsant son rôle dans la perte (toujours contestée) par Pluton du statut de planète à part entière : celle d’une géante glacée aux confins du système solaire.

Voici le range,l'espace ,à l'intérieur de laquelle les astronomes vont centrer leurs recherches.
Voici le range (en rose),l’espace à l’intérieur de laquelle les astronomes vont centrer leurs recherches.

20 fois plus loin que Neptune

Brown et Batygin n’ont pas observé la nouvelle planète, mais ils ont déduit sa trajectoire en compilant de nombreuses données sur les orbites d’objets transneptuniens. Ils ont ainsi constaté que six d’entre eux parcouraient des orbites pointant dans la même direction.

« C’est un peu comme avoir six aiguilles d’une horloge, chacune avec une vitesse différente, et lorsque vous les regardez, elles sont toutes au même endroit », explique Mike Brown. De plus, ces six orbites sont inclinées de la même manière, et font un angle de 30 degrés par rapport au plan de l’écliptique, qui comprend les huit planètes connues.

Évaluation en 2014 de la situation de la Planète X (nom donnée à ce mnoment-là de la Planète 9) La planète naine, pour l'instant baptisé 2012 VP113, car elle a été repéré dans les images prises en Novembre 2012 - est une découverte intéressante en soi. Scott Sheppard de la Carnegie Institution for Science à Washington DC et ses collègues ont constaté qu'elle est un morceau de roche et de glace de 450 kilomètres de large et se situe à 80 unités astronomiques du soleil à son point le plus proche (1 UA est la distance de la Terre du soleil) .
Évaluation en 2014 de la situation de la Planète X (nom donnée à ce mnoment-là de la Planète 9)
La planète naine, pour l’instant(lors de sa découverte) baptisée 2012 VP113, car elle a été repéré dans les images prises en Novembre 2012 – était une découverte intéressante en soi. Scott Sheppard de la Carnegie Institution for Science à Washington DC et ses collègues ont constaté qu’elle est un morceau de roche et de glace de 450 kilomètres de large et se situe à 80 unités astronomiques du soleil à son point le plus proche (1 UA est la distance de la Terre du soleil) .

 

 


 

LA NASA NE PARLE JAMAIS DE ZECHARIA SITCHIN…ET POURTANT C’EST LUI QUI DONNA LA PREUVE DE L’INTERVENTION DES ANNUNAKI DANS  L’HISTOIRE DES HUMAINS DE LA TERRE*

 

Donc en hommage à ses  travaux qui ont pris sa vie,voici la vision du grand Sitchin d’après ses nombreuses recherches sur les  tablettes sumériennes:

 Il ya six mille ans, les hommes de Nibiru firent la dicté d' Enuma Elish,l'épopée de la création des humains aux Sumériens. De Sumer, l'épopée de la Création de l'Humanité s'étendit à toutes les anciennes civilisations de la Terre; Ancien Testament de la Bible fait écho de l'Enuma. -Zécharia Sitchin

Il y a six mille ans, les hommes de Nibiru firent la dicté d’ Enuma Elish,l’épopée de la création des humains aux Sumériens. De Sumer, l’épopée de la Création de l’Humanité s’étendit à toutes les anciennes civilisations de la Terre; l’Ancien Testament de la Bible fait écho de l’Enuma.
-Zécharia Sitchin

 

 

Les LUNES de Nibiru, alors que  NIBIRU  frappat la Terre dans notre système solaire, ont créé un nuage de gaz qui tournait en son propre centre dans le sens antihoraire, refroidi et formé à la fois notre soleil et, dans la formulation de Andy Lloyd,aurait  formé aussi une étoile , nommée  Nemesis ,une naine brune  . Le soleil et Nemesis  ont développé des  planètes qui les ont encerclé.

L'orbite de Némésis
L’orbite de Némésis

 

 

 

La preuve

 

 

Tiamat, la planète très liquide qui allait devenir la Terre tournait autour du soleil entre les orbites de Jupiter et de Mars. L’ancienne épopée d’Enuma Elish décrit comment, il y a  4.5 milliards d’années, notre soleil a créé Tiamat, puis Mercure.
Le soleil alors, dit l’Enuma,a  envoyé Mercure avec de l’eau et de l’or,des comètes et météorites,à Tiamat. Les planetes furent formées par paires: Vénus avec Mars, Jupiter et Saturne, Uranus et Neptune. Ces planètes autour du Soleil dans le sens antihoraire, comme l’a fait Tiamat.
Il n’y avait pas de planète entre Vénus et Jupiter, où la Terre réside maintenant et Pluton était une lune de Saturne .Il manquait un partenaire-planète

 Tiamat, mais une de ses lunes, Kingou,fut  agrandie. Kingou a commencé à collaborer avec Tiamat. Puis Kingou pouvait orbiter autour du Soleil, mais pas Tiamat. Mais, il y a quatre milliards d’années, avant Kingou pourrait orbite autour du Soleil, soit Nibiru et Nemesis qui envahirent le  système planétaire interne du Soleil. (Je l’appelle l’envahisseur Nibiru, mais il pourrait être Nemesis.) Nibiru, nouvellement formé, crachait le feu et il en sortait le rayonnement. La gravité de Neptune tiré dans le système solaire interne, où il a changé les orbites des planètes de tous Solaris. Quand il approcha de Tiamat, et « à la fois  de Tiamat et Nibiru  ont germées des  lunes. [Lloyd, Dark Star: 41, 122 -124; Z echaria Sitchin, 12ème Planète: 219]
Nibiru, encore plastique ensuite passé Uranus, en orbite dans le sens antihoraire. La gravité d’Uranus déchiré importe hors Nibiru. Cette question a constitué quatre lunes (appelés Sud, Nord, Est et Ouest) qui Vents orbite autour Nibiru aiguilles d’une montre. Hit One: Nibiran Lune Vent du Nord a frappé la Terre: Dans le premier proto-Terre vs Nibiru,il y eu  affrontement. Les planètes ne se sont  pas frappé, mais certaines lunes se sont formées autour de Nibiru comme il est passé Uranus, frappé Tiamat [Lloyd, Dark Star: 122 -124; Zecharia Sitchin, Giants: 111-114].

 

Nibiru
Nibiru

 

Lorsque Nibiru percé notre système solaire, il a perdu trois de ses lunes et déchiré quatre lunes d’Uranus. Lorsque Nibiru passé Uranus, il incliné l’orbite d’Uranus. Une orbite de Nibiru dans le système solaire interne forcé nouvelles lunes de germination de tous Tiamat de l’orbite dans le sens antihoraire en orbite dans le sens horaire. 12 nouvelles lunes alors encerclé Nibiru (au lieu de Tiamat). Ils ont formé « comètes en orbite rétrograde. » Périgée de Nibiru aspiré Kingou air et bloqués orbite autour du Soleil Kingou Kingou restée la lune de la Terre.
Hit 2, Partie 2: Nibiru et ses lunes frappé Tiamat en bûches. Il ya 200 millions d’années, que Nibiru nouveau transféré le système solaire interne, de la gravité de Jupiter et Mars déchira trois autres lunes, le mal Vent, Whirlwind et Matchless Vent, de Nibiru. Mal Vent frappé Tiamat. La collision a frappé bits de Tiamat et ses eaux dans des orbites dans le sens horaire. Tiamat a blocs de construction génétiques de cette lune de Nibiru avait développés. Nous appelons les comètes ainsi formés, rétrograde (sens horaire) comètes. Puis Nibiru se frappé Tiamat Tiamat et divisé en deux parties.
La collision a creusé un énorme écart, le bassin du Pacifique, dans les restes supérieures de Tiamat, laissant plus de matériel génétique de Nibiru sur Terre. Nibiru a frappé toutes les terres émergées restants en un seul continent sur le côté opposé de la jauge du Pacifique.
Hit 2, Partie 3: la lune de Nibiru Vent du Nord a alors frappé la partie supérieure et frappa de sa position orbitale entre Mars et Jupiter dans une nouvelle orbite, entre Mars et Vénus.

 De cette nouvelle orbite, la Terre stabilisé et a commencé à tourner sur sa propre orbite inclinée comme il tournait autour de Solaris. Hit 2, partie 4: La prochaine fois que Nibiru passé à travers le système solaire interne, il a frappé la partie inférieure, le corps des restes de Tiamat. Nous appelons ces tessons, qui ont  heurté l'espace, "astéroïdes"; les Nibirans les appelaient  "Le Bracelet martelé."

De cette nouvelle orbite, la Terre,une fois  stabilisée  a commencé à tourner sur sa propre orbite inclinée comme elle tournait autour du Soleil.
Hit 2, partie 4: La prochaine fois que Nibiru a passé à travers le système solaire interne, il a frappé la partie inférieure, le corps des restes de Tiamat. Nous appelons ces tessons, qui ont heurté l’espace: « astéroïdes »; les Nibirans les appelaient « Le Bracelet martelé. »

 

 

nibiru 002

 

 

La croûte terrestre s’est formée il y a 4 milliards d’années sur les continents, mais s’est formée il ya 200 millions d’années dans le Pacifique. La croûte, mesure de 12 à 45 miles de profondeur sur la terre, mais se situe 3,5 – 5 miles sous l’océan Pacifique. Quand le Vent du Mal  et Nibiru ont frappé Tiamat, on est resté sans croûte est resté dans le Gap Pacifique,mais  seulement un trou béant.

MÉTÉORE 001

 

Après les collisions, le limon a couru dans le fossé de la terre et des volcans  ont craché de la lave  en elle; ils ont créé la croûte plus mince dans le Pacifique. Le Vent du Mal  et Nibiru ont cassé la croûte terrestre en plaques.

Puis la Terre « a atteint la forme d’un globe dicté par forces de gravité. Waters se sont réunis dans la cavité sur le côté arraché. La terre sèche est apparue sur l’autre côté de la planète. Dissolution de la croûte de la Terre, la tectonique des plaques, les différences entre les croûtes continentales et océaniques, émergence de  Pangaea [un seul continent] sous les eaux, l’océan encerclement primordiale »a conduit à nos scientifiques à confirmer le modèle Nibirien de la Terre formée après le Vent du Mal (EvilWind)  puis Nibiru a frappé Tiamat. [ZS, Genesis: 96 -105].

 

 Inclinées 21 de la Terre - 24 degrés sur les sa trajectoire autour du soleil. Nibiru ou sa lune ou un météore massif douchent il ya 65 millions d'années de la Terre inclinée. L'inclinaison rend saisons; elle rend aussi les jours où le soleil, quand il se lève, semble se tenir toujours à l'horizon. Quand le mal Vent et Nibiru frappé Tiamat, ils lui ont donné le molybdène rare, nécessaire pour des réactions enzymatiques. Nibiru et le Mal Vent définir un «code génétique unique pour toute la vie terrestre." Dans le Pacifique, les eaux et les graines de vie de Nibiru et Tiamat ont évolué ensemble. [ZS, 12ème Planète: 255 -256; 2010, Giants: 109-114].

Inclinées 21 de la Terre – 24 degrés sur les sa trajectoire autour du soleil. Nibiru ou sa lune ou un météore massif douchent il ya 65 millions d’années de la Terre inclinée. L’inclinaison rend saisons; elle rend aussi les jours où le soleil, quand il se lève, semble se tenir toujours à l’horizon. Quand le mal Vent et Nibiru frappé Tiamat, ils lui ont donné le molybdène rare, nécessaire pour des réactions enzymatiques. Nibiru et le Mal Vent définir un «code génétique unique pour toute la vie terrestre. » Dans le Pacifique, les eaux et les graines de vie de Nibiru et Tiamat ont évolué ensemble. [ZS, 12ème Planète: 255 -256; 2010, Giants: 109-114].

 

 Nibiru stabilisé dans un sens horaire orbite de 3600 ans.

Nibiru stabilisée dans un sens horaire et sur une orbite éliptique d’une durée  de 3600 ans.

 

Zecharia Sitchin  et des liens entre Nibiru et la Planète 9

Toutes les anciennent traditions parlent du mythe du serpent ,même de la confrérie du Serpent.Les nibiriens pourraient être des reptiliens. Le fameux symbole ,ici pourrait représenter le passage de Nibiru dans le système solaire? Qui sait?
Toutes les anciennent traditions parlent du mythe du serpent ,même de la confrérie du Serpent.Les nibiriens pourraient être des reptiliens.
Le fameux symbole ,ici pourrait représenter le passage de Nibiru dans le système solaire? Qui sait?

Sitchin explique  dans ses écrits qu’en 10,900 avant Jésus Christ ,Uranus a dérivé loin du Soleil et a filé vers la Terre …se rapprochant de Nibiru (qui était entré plus tôt que 3600 ans dans le système solaire). Comme Nibiru a circulé vers elle, Uranus captura  Miranda, une lune de Nibiru. Miranda, maintenant une lune d’Uranus, au lieu de Nibiru.
À partir de 10.000 avant Jésus Christ, Uranus influença  l’orbite de Nibiru à 3450 années terrestres plutôt que 3600. Nibiru est retourné à son périgée en 7450, 4000 et 556 avant Jésus christ ,et les prochaines reviendront  à l’intérieur du système solaire  vers l’an  2900  de notre Ère actuelle plutôt que de 2,012  ,comme beaucoup de  nombreux fumistes l’avaient prévu. Elle reviendra ,comme Sitchin l’avait  prévu ,sur sa  plus haute période de    3600 ans (si les débris rocheux de Nibiru sont toujours à  180 degrés sur le chemin  traditionnel de l’orbite de Nibiru). Son présent point de Lagrange (en déplacement) serait  en procession harmonique toujours opposé à nous,dans le système solaire. Nibiru, se dirige peut-être vers  nous maintenant.

 

 Nibiru a ses  points de LaGrange placés à  des décalages de  90 degrés et 180 degrés à partir du  centre du système solaire, en tout temps sur son trajet orbital. Les astéroïdes et les comètes ,par rapport à ces points, gardent toujours la même distance de Nibiru.

Nibiru a ses points de LaGrange placés à des décalages de 90 degrés et 180 degrés à partir du centre du système solaire, en tout temps sur son trajet orbital. Les astéroïdes et les comètes ,par rapport à ces points, gardent toujours la même distance de Nibiru.

Les nibiriens peuvent communiquer avec et même voyager sur Terre à la fois avant et après le périple de Nibiru par les deux « Portes du Ciel » (Heaven Gates).( L’imagerie infrarouge par satellite et l’Observatoire Naval a confirmé Nibiru [MBOL 61 \ f « TypographicSymbols WP » \ s 12s existence 1983 -1984.]

«La NASA a tenté d’étouffer » la découverte de Nibiru dans un IRAS publié alors refusé d’observation. [Sapiens Rising. Partie 1; Dark Star: 75; Fin: 315 – 317]

Le matériel génétique des collisions a ensemencé la Terre avec le matériel génétique de Nibiru. La perturbation de la collision a causé égalementla  création de notre Lune à partir de l’ancienne paire presque planétaire de Tiamat (proto-Terre). Le passage de Nibiru et ses satellites  ont envoyé des météorites lourds de Mercure à la Terre, prédisposant la mise en place la Terre en tant que dépositaire de l’or que les  Nibiriens sont venus exploiter, et, finalement, la nécessité de Nibiru  de préparer une expédition pour  aller exploiter  l’or de  la Terre et le rapporter  sur Nibiru. Pour obtenir l’or, ils nous ont créé ,nous  la race d’esclaves, pour creuser l’or et les servir dans la construction, l’exploitation minière, les conflits armés et les temples tantriques.

« La croûte terrestre, la tectonique des plaques, les différences entre les croûtes continentales et océaniques, l’émergence de la Pangée sous les eaux, l’océan de  encerclement primordial: les découvertes de la science moderne, tout cela a  corroboré l’ancienne science . La seule explication de la façon dont les terres ont  émergé,que  les océans et l’atmosphère de la Terre ont évolué est un cataclysme il y a quatre milliards d’années. Quel était ce cataclysme! [ZS, Genesis: 88-106]

Le dieu Enki,chef suprême des Annunaki.
Le dieu Enki,chef suprême des Annunaki.

Le conte sumérien prédit les géo-fonctionnalités de la Terre

« À la suite de la bataille céleste, la Terre a évolué vers une planète indépendante et a atteint la forme d’un globe dicté par les forces de gravité. Les eaux se sont réunies dans la cavité sur le côté arraché. La terre sèche est apparue sur l’autre côté de la planète. La croûte terrestre est de 12 miles à 45 miles d’épaisseur; mais dans les régions prises par les océans que la croûte soit seulement 3,5 miles d’épaisseur. Alors que l’élévation moyenne des continents est de 2300 pieds, la profondeur moyenne des océans est de 12.500 pieds. La croûte continentale épaisse atteint beaucoup plus bas dans le manteau [de couche de roche], alors que la croûte océanique est une mince couche de sédiments solidifiés. Dans le Pacifique, la croûte a été arrachés à certains points  pour 7 miles. Si nous pouvions retirer de la chaussée de la croûte du Pacifique construit au cours des 200 derniers millions d’années, nous arrivons à des profondeurs de 12 miles sous la surface de l’eau et 60 miles sous la surface terrestre.»[Genèse: 93- 98].

« Les scientifiques croient que l’atmosphère terrestre fut  reconstituée initialement à partir  de gaz éjectés  de  la Terre blessée. Les nuages furent  rejetés à partir de ces éruptions venant du manteau de la  Terre et elle  a commencé à refroidir, l’eau vaporisée  s’est condensé et descendait dans des pluies torrentielles. L’oxydation des roches et des minéraux a fait le premier réservoir à des niveaux plus élevés de l’oxygène sur la Terre. La flore a ajouté de l’oxygène et du dioxyde de carbone dans l’atmosphère et a commencé le cycle de l’azote à l’aide de bactéries. « La cinquième tablette de l’Enuma Elish décrit la lave jaillissant comme des « crachats »de Tiamat comme il répandu, l’assemblage des nuages ​​d’eau; après que les fondements de la Terre ont été soulevées et les océans se sont réunis », tout comme  le disent les versets de la Genèse . « Par la suite, la vie est apparue: l’herbe verte sur les continents et des essaims dans les eaux. » [Genèse: (. Genesis condense Enuma) 134]

Il y a 3,4 milliards d’années, les « argiles ont agi comme les laboratoires de chimie, où des matériaux inorganiques ont été transformés en des molécules plus complexes. Les proto-organismes inorganiques dans l’argile   ont agi comme un modèle à partir duquel les organismes vivants [d’un  amas d’algues microscopiques unicellulaires comme les algues bleu-vert d’aujourd’hui] ont évolué. Les défauts dans les argiles ont agi comme des sites où furent stockés les énergie et les directions chimiques pour la formation de proto-organismes développés. « Les algues vertes  » furent les précurseurs de plantes chlorophylliennes qui utilisent la lumière du soleil pour convertir leurs nutriments à des composés organiques, émettant de l’oxygène dans le processus après la propagation des  algues   sur la terre ferme. Pour  développer toutes les formes des plantes pour traiter l’oxygène, ils avaient besoin de roches contenant du fer pour lier l’oxygène; l’oxygène libre était encore poison pour les formes de vie. Ces formations-fer rubanées enfonçaient dans fonds océaniques pendant que les sédiments, les organismes unicellulaires ont évolué vers les pluricellulaires sous l’eau. La couverture des terres avec des algues a précédé l’apparition de la vie maritime. [Genèse: 136 – 139].

Les preuves  des faits avancés se retrouve  sur le fameux rouleau décrit comme le livre d'Enki par Zecharia Sitchin.
Les preuves des faits avancés se retrouve sur le fameux rouleau décrit comme le livre d’Enki par Zecharia Sitchin.


Crick et Orgel, nos scientifiques  gagnants de prix Nobel, écrivirent  dans « Directed panspermia », qu’une société technologiquement avancée sur une autre planète ,venant dans un vaisseau spatial très puissant,est venue  avec une raison importante pour établir  une protection et un environnement afin de maintenir  la vie, ensemencer la Terre. » Crick et Orgel « en vinrent à exclure la possibilité que le matériel génétique essentiel eu le temps d’évoluer sur Terre. « Ils ont constaté l’existence des mêmes vingt acides aminés dans tous les organismes vivants sur Terre. Les organismes de toute la terre, quand ils ont évolué, se sont incorporés dans les mêmes quatre nucléotides Athat et aucun autre. [Icarus, vol. 19];
Genesis: 152]

Zecharia Sitchin au-côté de sa représentation favorite du dieu Enki,notre créateur.
Zecharia Sitchin au-côté de sa représentation favorite du dieu Enki,notre créateur.

Les Nibiriens  » avaient  planifiés l’évolution de la Terre »

 Les vertébrés marins sont venus il y a 500 millions d’années; les vertébrés terrestres, 100 millions d’années plus tard. Il y a 225 millions d’années, les poissons remplirent les eaux. Les plantes et les amphibiens de la  mer furent déplacés de l’eau à la terre. Les plantes ont attirés les amphibiens à la terre; les amphibiens se sont adaptés en reptiles ovipares. Certains reptiles ont évolué en oiseaux; les reptiles sur terre ont précédé l’évolution  des dinosaures. Il ya 65 millions d’années, les dinosaures se sont éteints. Nous voyons tout en  «accord complet ici » parmi les Enuma, la Genèse et la science moderne »[Genèse: 141-145].

Bravo Zecharia Sitchin,même si vous n’aviez pas raison partout,vous avez fait un lien continu!


LE RETOUR DES DIEUX ET LA COMMUNICATION  QUI A COMMENCÉ AVEC NOS FRÈRES DE L’ESPACE

Les tablettes dites d'Ilat-Litum
Les tablettes dites d’Ilat-Litum

NIBIRU: SON  PERIGEE ARRIVE SUR NOUS?
Penre écrit: «Nibiru a une orbite qui ressemble à un symbole de l’infini. Chaque seconde fois autour de cette figure en forme de 8, donne que Nibiru va provoquer des inondations, des tremblements de terre, des éruptions volcaniques et, éventuellement, un basculement des pôles. Si cette information auprès des Tablettes  d’ Ilat-Litum  est vraie,cela explique  pourquoi ce qu’une expédition nazie en 1939 a  trouvée dans l’Antarctique est correct, beaucoup de gens meurent à cause de cela. Dans le même temps nous sommes confrontés au retour  des Anunnaki, qui pourrait conduire à une guerre dévastatrice où les Homo sapiens seraient pris au milieu du champ de bataille. Maintenant Nibiru revient avec les  escadrons d’Ea [Enki] . Si les 13 lignées Illuminati n’ont pas changé les choses, il y aura une guerre pour tuer et chasser les Illuminati sous terre « . [2009: 182]
Les tablettes d’Ilat-litum expliquent que latéralement,le 8 de l’orbite de Nibiru signifient  ainsi: «le point de passage se trouve sur un niveau, mais pas au même point dans l’espace. UNE FOIS LA RENCONTRE EFFECTUÉE  EN [la maison zodiacale d’] AQUARIUS  ,CELA FORCERA L’ORBITE  DE LA TERRE À CHANGER, mais dans d’autres TEMPS ,la rencontre se fera sur l’orbite autour de la ceinture d’astéroïdes sans perturber la TERRE. [Penre, op. cit., 1665]

 

Le crop cercle de décembre 2012 en Angleterre reproduit exactement l'arrivée du "vaisseau" Nibiru dans notre système solaire.
Le crop cercle de décembre 2012 en Angleterre reproduit exactement l’arrivée du « vaisseau » Nibiru dans notre système solaire.

 

 

Nous vivons maintenant dans l'Ère Nouvelle de toute la Terre! Aimons-nous tous dans l'attente d'un Puissant Monarque!
Nous vivons maintenant dans l’Ère Nouvelle de toute la Terre!
Aimons-nous tous dans l’attente d’un Puissant Monarque!

 

 

Le porte-avions Neue Schwabenland ,lors de sa mise au point pour l'expédition de 1938-39. Le crash ovni de Friberg est lié à ceci aussi.Les annunaki avaient fait alliance avec  l'Allemagne.
Le porte-avions Neue Schwabenland ,lors de sa mise au point pour l’expédition de 1938-39.
Le crash ovni de Friberg est lié à ceci aussi.Les annunaki avaient fait alliance avec l’Allemagne.

 

 

Maria Orsic est une intermédiaire.
Maria Orsic est une intermédiaire.

 

 

 

 


 

*Selon vous,les trop  nombreux journalistes rationalistes , les théories de Sitchin sont n’importent quoi ? Qu’en savez- vous ? Vous êtes scientifiques ou journalistes ? L’existence même de cette nouvelle planète 10 fois plus grosse que la terre dans notre système solaire faisait encore rire les pseudo-journalistses « Mainstream »  avant quelle ne soit officialisée.Faisant passer les théoriciens de sa réalité une foi de plus pour des conspirationnistes ridicules du web.Quand est-ce allez vous,vous les journalistes à la solde de l’obscurantisme,enfin  reconnaître vos erreurs et faire vraiment votre travail ? Votre travail qui est d’enquêter vraiment sur des faits plutôt que de juger sans réfléchir les gens qui se posent des questions et proposent des théories.Il en va de même pour le 11 Septembre 2001.

 

 

 

 

 

 

 

 

2$ pour les repas des enfants mais 54$ pour les ministres !

lesindignesduquebec

1%vs99%

Alors que le gouvernement autoritaire de Philippe Couillard coupe 120 millions de dollars dans les CPE, il accorde 2$ par jour pour les repas des enfants mais sa prime repas et celle de ses ministres et de 54$ par jour.

Parallèlement à ça, M. Couillard envisage d’augmenter son salaire de 196 808$ à 272 020$, celui de ses ministres de 154 326$ à 217 616$ ; et celui des députés de 118 686$ à 136 686$ le gouvernement continue ses politiques d’austérité contre la population du Québec.

ON SE MOQUE DE QUI LÀ ?
2$REJOIGNEZ NOUSSUR FACEBOOK

View original post