La conspiration nazi:la découverte et l’aventure du train secret enfoui sous terre en Pologne

La une du journal allemand.
La une du journal allemand.

 

“Le train secret [bourré] d’or de Hitler”, titre le tabloïd Bild ce lundi 31 août 2015, après que le gouvernement polonais a confirmé le 28 août “à 99 %” la véracité des propos de deux citoyens, l’un polonais et l’autre allemand, sur leur découverte : un train blindé chargé d’or, retrouvé dans un tunnel souterrain entre Wroclaw et la frontière tchèque.

Il pourrait s’agir, précise Bild, d’un train parti de Wroclaw peu avant la fin de la guerre, sous la pression de l’avancée de l’Armée rouge, avec cinquante caisses à bord – dont le contenu fait l’objet de supputations : “Qu’y a-t-il d’autre dans le train d’Hitler ?” s’interroge le tabloïd.

Selon Bild, “c’est un vieux monsieur sur son lit de mort qui aurait révélé la cachette aux deux chercheurs d’or”. Ceux-ci exigent 10 % de la valeur de la cargaison et ont chargé un avocat de les représenter. “La question sera délicate, conclut Bild, car il pourrait s’agir de trésors spoliés ayant appartenu entre autre aux Juifs déportés.”

 

Depuis 70 ans, les rumeurs de cette région en Pologne évoquaient l’existence d’un train rempli de joyaux, d’or et d’armes. Depuis la semaine dernière, deux chasseurs de trésors affirment l’avoir retrouvé.

 

C'est ce type de lingot que l'on devrait découvrir.
C’est ce type de lingot que l’on devrait découvrir.

Une rame entière remplie d’or, de pierres précieuses et d’armes. C’est le trésor qu’affirment avoir mis au jour la semaine dernière deux hommes, l’un Allemand, l’autre Polonais, près de la ville polonaise de Wroclaw, rapporte ce mercredi la BBC. La rame, blindée, de 150 mètres de long, daterait de la Seconde Guerre mondiale et aurait été cachée par les nazis, redoutant l’arrivée des troupes russes en 1945 dans la région. «On estime que le train aurait disparu près de ce qui est aujourd’hui la cité polonaise de Wroclaw, alors que les troupes soviétiques se rapprochaient en 1945», raconte la BBC.

«Nous avons reçu une lettre d’un bureau d’avocat représentant deux hommes qui déclarent avoir identifié l’endroit où gît une rame d’un train, probablement blindé», a indiqué Arkadiusz Grudzien, le porte-parole de la mairie de Walbrzych, le chef-lieu de la région. «Ce sont des gens sérieux (…). Ce qu’ils ont présenté lors de notre entretien m’encourage à considérer cette affaire comme très crédible», a déclaré Maître Jaroslaw Chmielewski dans un entretien avec le site Onet.pl, sans dévoiler l’identité de ses clients.

Une légende tenace

La légende ne date pas d’hier. Selon d’anciennes rumeurs relayées depuis 70 ans, un train aurait disparu entre Wroclaw, alors ville allemande nommée Breslau, et Walbrzych, située aujourd’hui tout près de la frontière tchèque. Certains médias locaux évoquent même un butin réunissant 300 tonnes d’or, de bijoux, d’argent et de matériaux dangereux. Les on-dit révèlent même que les traces de ce train s’arrêteraient près du château de Ksiaz, à trois kilomètres seulement du cabinet d’avocats où les deux chasseurs de trésor professionnels sont allés déclarer leur découverte.

La photo originale du fameux train parti de Pologne.
La photo originale du fameux train parti de Pologne.

 

Plusieurs légendes règnent autour de mystérieuses galeries près de Walbrzych. Selon certains, des trésors du Troisième Reich seraient dissimulés dans un énorme chantier nazi allemand de constructions souterraines, connues sous le nom de code Riese (Géant). Des galeries qui éveillent l’intérêt des touristes comme des chercheurs d’or.

Alors que les deux hommes réclament déjà 10% de la valeur des trésors retrouvés pour révéler le lieu de la découverte, à Walbrzytz, la population reste dubitative et le maire de la ville, Roman Szelemej, sceptique, rapporte la BBC: «Des avocats, l’armée, la police et la brigade des pompiers s’en occupent», a-t-il déclaré avant d’ajouter que «la zone n’a pas été fouillée par le passé et nous ne savons pas ce que nous pourrions trouver». L’enjeu est considérable: selon une membre du conseil municipal de Walbrzytz, Marika Tokarska, interrogée par CNN, les deux chercheurs d’or affirment que la valeur du trésor pourrait atteindre «bien plus d’un million de dollars».

Peu de crédibilité historique

«Beaucoup de monde a déjà cherché ce train, abîmant les lignes au passage, mais on n’a jamais rien trouvé», a expliqué Johanna Laparska, historienne de la région à la Radio Wroclaw, un autre média local. «Mais la légende a attisé l’imagination», a-t-elle ajouté, avant de préciser qu’il aurait pu être pris au piège d’un tunnel désormais inaccessible. «Jusque-là aucun document prouvant l’existence de ce train n’a a été mis au jour», a-t-elle-ajouté dubitative. Ceux qui croient en l’existence de ce train fantôme affirment qu’il aurait été soigneusement dissimulé par les nazis dans un tunnel creusé à cet effet, afin de protéger son contenu, qui pourrait révéler documents secrets et autres richesses volées aux musées et aux familles juives pendant la Seconde Guerre mondiale.

«Je n’y crois pas, cette prétendue découverte ne correspond à rien historiquement. Les juifs polonais ont été assassinés en 1942. Les nazis n’auraient pas attendu trois ans pour piller leurs richesses», explique Jean-Marc Dreyfus, historien et professeur à l’Université de Manchester. «D’autres histoires existent, documents à l’appui», explique l’historien. «Le train d’or hongrois était lui rempli des objets spoliés aux familles juives de Budapest. Il a été pillé à chacune de ses étapes, arrivant presque vide à son terminus, situé dans la zone d’occupation française en Autriche». «En 1944, c’est cette fois un «train des oeuvres d’art» qui est chargé de tableaux par les nazis à Bobigny», raconte l’historien. C’est la résistance qui l’arrêtera. Quant au train qui aurait été découvert en Pologne, Jean-Marc Dreyfus reste ouvert: «Bien que ce soit peu vraisemblable, tout est possible ; désormais j’attends des photographies».

 

AUTRES SCANDALES

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Banque d’Angleterre a aidé les nazis à vendre l’or qu’ils avaient volé pendant l’invasion de la Tchécoslovaquie. C’est ce que révèlent des documents publiés récemment, et dont le Daily Mail se fait l’écho.

Les chercheurs pensent que le butin – estimé aujourd’hui à plus 340 millions d’euros – a sans doute servi à financer la machine de guerre d’Hitler.

Les lingots, entreposés dans les coffres de la Banque d’Angleterre, ont été vendus aux banques nationales de Belgique et des Pays-Bas, et à des particuliers de ces deux pays. Pour le seul mois de juin 1939, la Banque a aidé à écouler près de 980.000 euros d’or – sans attendre l’accord du gouvernement britannique. Ce dernier a stoppé net les transactions dès le début de la guerre, le 1er septembre 1939.

Difficile de connaître le rôle exact de la Banque d’Angleterre dans cette histoire. Selon les documents, elle aurait d’abord consulté le chancelier de l’Echiquier (équivalent de notre ministre de l’Économie et des Finances). Ce dernier aurait lui-même demandé l’avis des conseillers juridiques de la Couronne. En somme, chacun des protagonistes s’est renvoyé la balle…

Selon certaines rumeurs, la Banque d’Angleterre aurait toujours en sa possession des lingots, gravés d’une croix gammée.

 

Publicités

Nouvel Ordre Mondial:La Fed n’attendra pas que l’inflation remonte à 2% pour relever les taux

Stanley Fischer,le vice-président de la Fed.
Stanley Fischer,le vice-président de la Fed.

Le vice-président de la banque centrale américaine, Stanley Fischer, a averti samedi que la Fed n’attendrait pas que l’inflation revienne vers son objectif de 2% avant de relever les taux.

Dans un discours à la conférence monétaire de Jackson Hole, le numéro 2 de la Réserve fédérale américaine a affirmé que la Fed «ne devrait pas attendre que l’inflation remonte à 2% pour commencer à resserrer» le crédit. Il a aussi indiqué que la Fed prêtait attention «à l’influence des économies étrangères sur celle des États-Unis», alors que des craintes sur l’essoufflement de l’économie chinoise ont secoué les marchés financiers ces dernières semaines.

M. Fischer s’est dit confiant dans le fait que l’inflation remonte vers l’objectif de 2% que la Fed trouve sain pour l’économie même si actuellement en raison de facteurs «passagers», elle «est seulement à peine au-dessus de zéro».

Selon l’indice PCE, la hausse des prix est actuellement de 0,3% sur un an, notamment à cause des bas prix du pétrole, mais aussi «de la faiblesse des prix des matières premières qui reflètent le ralentissement de la demande en Chine et ailleurs». Les prévisions de la Fed misent sur une inflation annuelle dite sous-jacente (hors prix de l’énergie et de l’alimentation) entre 1,6% et 1,9% l’année prochaine alors qu’elle se situait à 1,2% en juillet.

Parmi les facteurs qui jouent à la baisse sur l’inflation, il a aussi cité l’appréciation du billet vert de 17% depuis l’été dernier qui rend les prix à l’importation moins chers. Il est également «possible» selon lui, que le renforcement du dollar «restreigne la croissance du PIB américain en 2016, voire 2017».

 

Évoquant l’influence sur l’expansion américaine de la conjoncture économique à l’étranger, M. Fischer a explicitement cité la Chine, rompant avec le vocabulaire prudent du Comité monétaire de la Fed qui usuellement se borne à citer «les développements internationaux».

«En ce moment, nous suivons les développements de l’économie en Chine et nous suivons, plus étroitement qu’à l’ordinaire, leurs effets réels et potentiels sur les autres économies», a-t-il signalé.

Le Comité monétaire de la Réserve fédérale se réunit les 16 et 17 septembre prochains et une majorité d’économistes estimaient jusqu’ici que la Fed commencerait alors à relever les taux d’intérêts qui sont maintenus proches de zéro depuis la crise financière de 2008.

Mais les turbulences sur les marchés financiers intervenues ces dernières semaines dans le sillage du ralentissement de l’économie chinoise ont jeté des doutes sur ce calendrier.

Sources: AFP

Réécrire l’histoire: L’holocauste remise en question

Pendant qu’au Québec ,des djihadistes  rejetés par les États-Unis mais acceptés par  l’immigration canadienne pour nous affaiblir tentent de nous obliger à nous fermer la gueule sur des critiques envers leur religion satanique (loi 59 de Couillard),je me permets d’attaquer la crédibilité de la sacro sainte chapelle de l’Holocauste!

 

Dans ce monde, nous pouvons remettre en question beaucoup de choses intéressantes comme… si Jésus Christ a existé, s’il y a de la vie sur Mars, s’il y a des extraterrestres ou pourquoi le toast tombe toujours le nez au sol par le côté de la confiture. Mais il ne faut surtout pas remettre en cause  que l’Holocauste a eu lieu dans l’Allemagne nazie.

Et le fait pourquoi il est conseillé de ne pas demander beaucoup de choses sur cette question est que, dans plus de 30 pays ,ceci est passible d’amendes ou d’emprisonnement de deux ans au maximum ,simplement en niant qu’un tel événement «historique  soit arrivé ».

  • L’Espagne veut légiférer  sur le fait que nier l’Holocauste est un crime dans le Code pénal.
  • Le ministre Gallardón a  ajouté ce nouveau crime  dans le projet de réforme présenté récemment,en Espagne.
  • Le ministre de la Justice est un  « ami sincère » du peuple juif et d’Israël,un pro-sioniste.
  • Les associations juives en Espagne sont  satisfaites, mais appellent le gouvernement  à la prudence.

Ainsi, à la fin de 2012 l’Espagne a inclus dans son code pénal la  négation de l’Holocauste et fait un  clin d’œil à la communauté juive.
Avec le simple fait de l’observation de ces mesures, cela  donne à réfléchir.

Mais qu’est-il  arrivé au cours de la Seconde Guerre mondiale? Y avait-il  vraiment une persécution et un génocide du peuple juif?

Oui et non.

La théorie officielle incontestable nous dit que 6 millions de Juifs ont été tués dans la manière la plus cruelle, mais si nous commençons à réviser les chiffres, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas.
Pour commencer, il n’y a jamais eu six millions de juifs dans les pays occupés par les  troupes allemandes  car ils n’ était vraiment  que moins de 4 millions.

Si nous nous référons aux listes des morts dans les camps de concentration, les chiffres changent considérablement, de 370 000 morts.
Mais attention, ces 370.000 juifs n’ont pas été tués ou exterminés, mais  sont  simplement morts, et 62 millions de personnes sont mortes pendant la guerre, les Juifs et les alliés, la famine, le typhus ou la vieillesse. ..

Document très significatif sur les mortalités juives en Allemagne,durant la guerre.
Document très significatif sur les mortalités juives en Allemagne,durant la guerre.

Et si 60 millions de personnes sont mortes et « seulement » 370 000 Juifs, pourquoi qualifier cela  comme une persécution ou d’un plan d’extermination du peuple juif?
Un autre des mythes qui ont été racontés au sujet de ces « camps » est que Juifs ont été gazés dans les chambres à gaz. Mais comme dirait  Jack l’Eventreur:Commencons par commencer!

Soi-disant  que le gaz utilisé pour gazer les juifs était  le « Zyklon B », mais ce gaz avait été utilisé depuis la Première Guerre mondiale, non seulement sur le plan militaire mais aussi civil comme un pesticide puissant et un désinfectant. Et dans les camps de concentration, tous étaient  habitués à ce produit, pour désinfecter certaines zones et éliminer surtout  les poux.

Il est assez ironique puisque beaucoup de personnes sont mortes du typhus, une maladie qui est contagieuse par une mauvaise hygiène et l’accumulation des poux, et dire qu’il est ironique parce que si vraiment les nazis avaient utilisé en grandes quantités le «Zyklon B»  sur de nombreuses personnes ,elles  ne seraient pas mortes du typhus.

En outre, aujourd’hui en 2015,plus de 70 ans après cette Deuxième Guerre Mondiale,il n’y a  pas de survivants des camps de concentration  qui pourraient prétendre avoir vu le  gazage systématique des juifs par les allemands dans tous les camps connus. Et non, il n’a jamais eu un seul allemand qui a  été arrêté et formellement accusé  de gazage des prisonniers dans les camps de concentration.

Il est également précisé que dans les camps de concentration,beaucoup de  personnes   sont venus immédiatement pour les « chambres à gaz » sans aucune protection pour enlever les corps.
Même une récompense $ 50,000  (depuis 1945) n’a apporté aucune preuve que  des caméras existaient vraiment afin de filmer  » les colonnes de condamnés  juifs marchant vers la mort ». L’argent a été déposé dans une banque et est toujours en attente de quelqu’un qui peut fournir une sorte de preuve crédible.

Peut-être il y a des gens à se référer aux documents où quelques soldats nazis disent que si ils avaient des chambres à gaz. Désolé de vous décevoir en vous disant ces quelques documents ont été soient forgé (comme le cas  Poliakov ) ou enlevés et forcés à être signé après de longues séances de torture par les interrogateurs Juifs sauvages à la solde des américains,des soviétiques ou des anglais…les vainqueurs de la guerre!

Et si nous suivons les exterminations …à leur apogée dans les chambres à gaz …sur  la façon dont ils se sont débarrassés de tant de cadavres?

L’histoire nous dit qui a brûlé, et déjà, elle a mis l’enfant avec le  pyjama rayé et  nous demande d’arrêter de poser des questions.

Mais dans toute la criminalistique de cette histoire prouve   que cela prend environ 40 heures pour incinérer un corps humain en utilisant les méthodes  utilisées  à ce moment-là:on utilisait  du bois ou du mazout. Étant donné que les troupes allemandes n’avaient pas de grandes quantités de carburant, ce qui signifie que pour  brûler six millions de corps ,240 millions d’heures de crémation ont été nécessaires .

L'entrée d'un camp bien connu en Allemagne.
L’entrée d’un camp bien connu en Allemagne.

L’IMPOSSIBILITÉ ARITHMÉTIQUE

 

En supposant que  l’on met en crémation simultanément autant de corps  que  1000 personnes, il aurait quand même été nécessaire de prendre  240000 heures pour  brûler  6 millions de corps .
240000 heures font exactement 10000 jours, à savoir: un peu plus de 27 ans. Autrement dit, si les Allemands avaient incinéré 1.000 Juifs, simultanément,de manière  implacable, efficace et sans interruption depuis 1940,ils  auraient  fini d’incinérer le dernier des 6 millions de Juifs en 1967.
Vive la logique!

Et qu’en est-il des restes ,des cendres  après avoir brûlé les cadavres?
Les cendres qui restent après avoir  incinérer un corps humain, pèsent entre 2,5 et 4,5 kg. Pour 6.000.000 de cadavres, cela signifie que, quelque part il devrait y avoir entre 15 à 27.000.000 kilos de cendres sans calculer les déchets de combustible utilisé…un beau monticule!

Le fait est qu’on ne  trouve pas aucun site  où  aurait été déposé ces  énormes quantités de cendres.

Revenant au sujet de certains chiffres, nous voyons que, selon le « World Almanac» de l’American Jewish Committee ,qu’il y  avait, en 1938, environ 15,688.259 Juifs dans le  monde entier.

Selon le New York Times, dans un article de W. Balswin, en 1948, la population juive mondiale se situait à 18.700.00 personnes.
Si nous prenons le chiffre de 15 millions de 1938, nous soustrayons le présumé six millions de l’Hollowcaust, oups, désolé, je voulais dire holocauste, nous sommes seulement à  9 millions de juifs. Il est absolument impossible que ceux-ci ont été en mesure de reproduire 9 millions d’individus pour construire le chiffre de  18 millions de 1948. Il n’y a aucune population dans le monde  qui est capable de doubler leur nombre dans trois ou quatre ans. Même pas  en 10 ans que cette  croissance de la population serait possible.

 

« Une grande partie de la littérature sur la solution finale d’Hitler est sans valeur pour un érudit. Certes, les études de l’Holocauste sont pleins d’absurdités, sinon pure fraude … Voyant les âneries que les sionistes propagent  quotidiennement  sur l’Holocauste, la chose la plus étrange est que il y a si peu de  sceptiques.  » Dr. Norman Finkelstein, un érudit juif et auteur de L’Industrie de l’Holocauste.

 

On sait que, peu de temps après la cessation des hostilités de la Seconde Guerre mondiale, tous les Juifs qui ne pouvaient pas être immédiatement situés, ou ne pas être enregistré auprès des autorités alliées, ont été automatiquement considéré comme morts pour l’extermination. Parce que cette procédure  était absolument arbitraire, cela a  produit des cas tout à fait ridicules. L’un de ces cas  est celui  de Simone Veil, ancienne ministre de la Santé publique du gouvernement français d’après-guerre et même devenu président du Parlement européen. Vous pouvez voir son nom sur la page 519 du «Mémoire de la déportation des Juifs de France », où est comptabilisée  cette bonne dame comme personne exécutée dans la chambre à gaz. Sa résurrection reste un mystère.
Le peuple juif a toujours été une victime lorsque a vraiment vu  le contraire.

Il faut remonter quelques années seulement avant la Seconde Guerre mondiale et, en 1932, les Juifs en effet réalisé un génocide d’au moins 6.000.000 de  Gentils dans le Holodomor ukrainien («meurtre par la faim»). 30 millions (plus ou moins) des Gentils ont été fusillés, pendus, affamés et / ou travaillé à la mort dans les camps de travail du Goulag au cours des six décennies du règne judéo-bolchevique de l’Union soviétique.

 

...il y eu 6 morts à un moment donné...personne ne parle d'holocauste ukrainien.
…il y eu 6 millions de morts à un moment donné…personne ne parle d’holocauste ukrainien.

Et si vous  étiez  un juif  ,à ce moment-là,et saviez vraiment que les Juifs étaient exterminés et que leur sort était la chambre à gaz, pourquoi ne pas se battre pour survivre?

Comme pour le simple fait que s’ils n’ont pas  été capturés pour  être exterminés, puisqu’il n’y avait pas eu  un tel génocide,c’est que  tout simplement ils ont été emmenés dans des camps de concentration pour être utilisés comme de simples travailleurs  dans les usines de la région.

Dès lors ,il y a le célèbre panneau à l’entrée du camp de concentration d’Auschwitz  qui se lit: « Le travail vous rendra libres. » Alors si c’étaient des camps d’extermination, que peut bien faire cette  affiche  là-bas?Elle ne signifie rien!

Ce n’est  une petite  partie de la preuve de la grande farce de l’Holocauste que les  groupes extrémistes sionistes ont utilisé dans les petites écoles pour nous laver le cerveau. 

Il ne faut pas négliger  l’aide précieuse de films trash comme Le garçon au pyjama rayé et les autres matériels de propagande d’Hollywood, ou plutôt, JudiWood.

Je pourrais parler pendant des heures du matériel demandé spécifiquement par Eisenhower et Patton à Washington de toute urgence pour les aider:

des caméramen profesionnels  et du personnel  expérimenté d’Hollywood…pour tout filmer!

 

 

Résistance à l’empire: Le peuple japonais en lutte pour conserver son droit constitutionnel de “renoncer à la guerre pour l’éternité” prévu dans l’article 9 de leur constitution…

Résistance à l’empire: Le peuple japonais en lutte pour conserver son droit constitutionnel de “renoncer à la guerre pour l’éternité” prévu dans l’article 9 de leur constitution….