Publicités
Accueil

Alerte Yellowstone:un jeune homme meurt dissous dans une source du Yellowstone

Laisser un commentaire

Un jeune Américain est mort dissous dans les eaux bouillantes et acides d’une source du parc naturel de Yellowstone (nord-ouest des Etats-Unis) dans laquelle il était tombé accidentellement, selon un rapport divulgué jeudi,le 17  novembre 2016.

aakrsgr

Colin Nathaniel Scott, 23 ans, originaire de l’Oregon, dans l’ouest des Etats-Unis, s’était rendu le 7 juin dernier avec sa soeur Sable dans la partie située dans le Wyoming de ce célèbre parc qui s’étend aussi sur le Montana et l’Idaho, afin de se baigner dans les célèbres piscines thermales naturelles de ce parc.

L’accident mortel est survenu lorsque le jeune homme et sa soeur sont entrés dans une zone très dangereuse et interdite aux touristes en raison de ses sources bouillantes et acides.

Il testait la température de l’eau

Sable Scott a déclaré aux autorités que son frère s’était baissé pour tâter la température de l’eau, alors qu’elle le filmait avec son téléphone portable, et avait glissé dans la source, d’après un rapport obtenu auprès des responsables du parc par la chaîne de télévision locale KULR.

«Il y a une clôture en place pour que les gens ne fassent pas cela, pour leur propre sécurité et aussi pour protéger les ressources naturelles très fragiles», a expliqué à KULR l’un des chefs des gardes du parc, Lorant Veress. «Ils sont allés exprès dans cette zone pour pouvoir se baigner dans des sources chaudes», a-t-il ajouté.

Les secouristes ont trouvé le corps du jeune homme mais n’ont pas été en mesure de le recueillir immédiatement en raison d’un orage, selon le rapport. Revenus le lendemain, ils n’ont retrouvé que ses tongs. «En très peu de temps, il y a eu une forte dissolution», a constaté Lorant Veress.

22 personnes tuées

Yellowstone est l’un des parcs les plus visités des Etats-Unis. D’après l’historien du parc Lee Whittlesey, 22 personnes, dont sept enfants, sont mortes depuis 1870 dans les piscines thermales naturelles de Yellowstone, où les températures peuvent atteindre 121 degrés Celsius.

Le dernier accident mortel avait eu lieu en 2000 quand une employée du parc âgée de 20 ans avait plongé dans une source chaude qu’elle avait prise pour un simple ruisseau.

mare-de-boue-bouillonnante

Source:AFP

Publicités

Alerte Yellowstone: Activité thermique importante

Laisser un commentaire

Yellowstone National Park a été temporairement fermé à la circulation,depuis le 16 juillet 2015, en raison de l’activité thermique qui affecte les routes avoisinantes. 

Photo du 19 juillet 2015

Photo du 19 juillet 2015

  

Le reponsable de la sécurité du parc a dit qu’une nouvelle activité thermique est devenu visiblement active depuis  mai 2015 , près  du stationnement de la terrasse supérieure , en voyant des températures allant jusqu’à 152 degrés Fahrenheit.

Voir les  rapports:

Les Rangers ont remarqué l’activité thermique supplémentaire cette semaine à côté et sous la chaussée, ce qui a déclenché la fermeture temporaire.

L’imagerie thermique montre la chaleur sous la chaussée .

Employé à Yellowstone,le  géologue Dr. Hank Heasler dit, « Nous connaissons bien  cette région  qui avait la chaleur près de la surface sur la base du fait qu’elle ne retient pas la neige en hiver. Nous avons foré deux trous d’un demi-mètre (20 pouces) de profondeur.Actuellement,il n’y a pas d’eau bouillonnant à la surface ou près de la surface.

Texte d’origine:

(Park geologist Dr. Hank Heasler said, “We have known this area had heat near the surface based on the fact that it does not hold snow in the winter. We drilled two holes a half-meter (20 inches) deep, both of which now have hot water bubbling at the surface or very near the surface.”)

 Rangers at Yellowstone National Park have temporarily closed Upper Terrace Drive near Mammoth Hot Springs to vehicles due to a new thermal feature that is affecting the road. (Yellowstone National Park photo)


Rangers at Yellowstone National Park have temporarily closed Upper Terrace Drive near Mammoth Hot Springs to vehicles due to a new thermal feature that is affecting the road. (Yellowstone National Park photo)

Les visiteurs du parc sont encore capables de marcher sur la terrasse supérieure .

Le personnel d’entretien se prépare  pour protéger les voies de circulation de  l’activité  thermique .

Une fois la sécurité du parc rétablie,la circulation sera réouverte.

Heasler  a noté: »Comme dans toutes les zones thermiques, les visiteurs doivent rester sur les trottoirs ou les zones pavées et éviter de toucher aux caractéristiques thermiques. »

Les voies fermées depuis le 16 juillet 2015.

Les voies fermées depuis le 16 juillet 2015.

 

 

 

 

 

Surveillance de Yellowstone ( 25 janvier 2015)

3 commentaires

Pendant de  nombreuses journées,depuis  l’automne 2014,les webcam du Parc National de Yellowstone  « étaient  non-fonctionnelles »! Y aurait-il quelque chose que nous devrions ignorer?…Je crois que oui!

Il y aurait eu plusieurs secousses sismiques depuis le mois d’août 2014 (7 au minimum) ,mais rien n’est fait pour nous tenir informé.

Cet article sera relié  à une nouvelle page  qui sera additionnée sur ce site aujourd’hui.Nous allons  reprendre les liens permanents du site sur Yellowstone et les comptes rendus  venant du USGS américain.

…car je pense sérieusement qu’une importante éruption volcanique se prépare…,mais nous ignorons dans combien de temps elle se déclenchera.

Nous ajouterons des informations pertinentes,au jour  le jour,sur cette nouvelle page et tous les liens relatifs  sur Yellowstone y figureront.

Voici donc une petite mise à jour récente des sites  faisant partie du Parc de Yellowstone:

Le 19 janvier 2015,la webcam  du geyser Old Faithfull nous renvoyait cette image.

Le 19 janvier 2015,la webcam du geyser Old Faithfull nous renvoyait cette image.

Le 21 janvier 2015,Old Faithfull  resplendissait de toute sa  puissance.

Le 21 janvier 2015,Old Faithfull resplendissait de toute sa puissance.

Une mare de boue...bouillonnante a été découverte récemment,en 2014.

Une mare de boue…bouillonnante a été découverte récemment,en 2014.

Si le super volcan Yellowstone entrait en éruption, il serait 2000 fois plus grand que l`éruption du Mont St-Helens au début des années 80

Yellowstone juillet 2014-Si le super volcan Yellowstone entrait en éruption, il serait 2000 fois plus grand que l`éruption du Mont St-Helens au début des années 80

Automne 2014-Black Sand geyser.

Automne 2014-Black Sand geyser.

RAPPEL IMPORTANT:

En 2011,sur le site de Yellowstone, parc national situé dans le Wyoming aux Etats-Unis, des experts ont observé des déformations du sol. Après plusieurs mesures, ils ont constaté que celui-ci était plus élevé de 25 centimètres à certains endroits qu’en 2004 ! A Yellowstone, le paysage a connu un changement exceptionnel. C’est ce que rapportent, dans la revue National Geographic, plusieurs scientifiques. Le volcan qui s’y trouve aurait pris une « profonde inspiration » et aurait, par conséquent, poussé le sol vers le haut par endroits.Ce volcan, qui bouillonne, a connu des éruptions dans le passé qui furent à chaque fois mille fois plus puissantes que celle du Mont St-Helens en 1980. La caldeira de Yellowstone, qui couvre une surface de 40 x 60 kilomètres dans le Wyoming, est un ancien cratère formé après la dernière grosse activité de ce « supervolcan », il y a 640.000 ans. Depuis, environ 30 « petites » éruptions ont rempli cette caldeira de lave et de cendres, et le paysage était relativement plat.
Mais depuis 2004, les scientifiques ont remarqué que le terrain prenait de la hauteur (environ 7 centimètres par an, pour ralentir à 1 centimètre par an ou moins à partir de 2007). Au total, le sol s’est élevé à plus de 25 centimètres comparé au niveau de 2004. Selon les experts cités par National Geographic, il y aurait un réservoir de magma qui gonflerait dans les profondeurs, à environ 10 kilomètres de la surface. Heureusement, cette brusque montée du terrain ne présage pas de catastrophe imminente. Les experts veulent tout de même se pencher sur ce phénomène, qui leur permettra sans doute de savoir quand aura lieu la prochaine éruption. L’observatoire volcanique de Yellowstone du U.S. Geological Survey (USGS) a d’ailleurs commencé à cartographier la caldeira et ses parties « gonflées » en utilisant des systèmes GPS et un radar synthétique interférométrique d’ouverture, qui permet de mesurer les déformations du sol.

Un phénomène cyclique

La théorie actuelle est la suivante : un réservoir de magma se nourrit d’un panache de roche très chaude en provenance du manteau de la Terre. Lorsque la quantité de magma augmente, le réservoir se gonfle et la surface, qui nous est visible, s’étend. Selon les données géologiques recueillies sur Yellowstone, il y aurait un cycle d’inflation et de déflation depuis les 15.000 dernières années. Le phénomène ne serait donc pas nouveau.National Geographic donne l’exemple de mesures faites entre 1976 et 1984 : la caldeira a pris 18 centimètres de haut, pour ensuite retomber, une dizaine d’années plus tard à 14 centimètres.Le système hydrothermal qui se trouve sous la surface de Yellowstone pourrait aussi jouer un rôle dans ces déformations du sol. Tout comme les 3.000 séismes qui secouent le site chaque année.
Le 30 mars 2014, un séisme de magnitude 4,8 s’est déclenché dans le parc national de Yellowstone aux Etats-Unis. L’évènement couplé à une étonnante fuite des bisons de la région a relancé le débat sur un réveil possible du supervolcan qui se trouve dans le parc.

Les magnifiques bisons de Yellowstone.

Les magnifiques bisons de Yellowstone.

Que se passe t-il dans le parc national de Yellowstone ? C’est la question qui taraude depuis quelques semaines scientifiques et observateurs. Le 30 mars 2014, un séisme de magnitude 4,8 s’est produit dans le parc et a fait trembler pendant de longues secondes la végétation et ses habitants. Il s’agissait du plus fort tremblement de terre observé au cours des trente dernières années. D’après l’Institut de géophysique américain (USGS), la première secousse a été suivie d’au moins 25 autres en moins de deux heures, avec une magnitude maximale de 3,1. Si les séismes sont fréquents à Yellowstone avec entre 1.000 et 2.000 secousses par an, cet évènement a relancé le débat sur le réveil potentiel du supervolcan qui dort sous le parc. D’autant plus que certains ont associé le séisme à d’autres observations étranges réalisées récemment.En effet, les visiteurs ont constaté que les bisons se faisaient rare dans le parc. Et lors du séisme, certains ont filmé les animaux en pleine fuite . « Je peux vous dire que j’ai vu les bisons courir sur les routes », raconte un blogueur repris par 20 minutes.fr. « Je ne sais pas si c’est à cause d’une activité géologique dans le Yellowstone mais ce que je peux vous dire, c’est que quelle qu’en soit la raison, cette fuite est une alerte ».

Un supervolcan endormi depuis 70.000 ans

Découvert dans les années 1960, le supervolcan de Yellowstone est une caldeira qui s’étend sur au moins 45 kilomètres de large et 85 kilomètres de long. Une caldeira est une zone plus ou moins arrondie résultant de l’effondrement d’un volcan sur sa chambre magmatique suite à une éruption extrêmement violente. D’après les experts, celle de Yellowstone se serait formée suite à trois éruptions majeures qui aurait au fur et à mesure formé le cratère.La première éruption se serait produite il y a un peu plus de 2 millions d’années, la seconde, moins puissante, il y a 1,3 millions d’années et la dernière il y a 640.000 années. Excepté une éruption mineure il y a 70.000 ans, la caldeira n’a depuis montré aucune activité éruptive, poussant les scientifiques à la considérer comme endormie. Toutefois, la zone reste bel et bien active. En témoignent notamment les nombreux geysers qu’elle abrite. Aussi, les scientifiques surveillent étroitement l’activité géologique au niveau du parc national de Yellowstone. Nombre d’entre eux estiment que le supervolcan entrera de nouveau en éruption un jour ou l’autre, la question est de savoir quand. Si la caldeira connaissait une nouvelle éruption majeure, elle pourrait rayer de la carte la zone située autour d’elle dans un rayon de 150 kilomètres. Elle recouvrirait également le reste des Etats-Unis et du Canada d’une épaisse couche de cendres. Un évènement volcanique d’une telle ampleur « ne s’est jamais produit dans une civilisation moderne » a expliqué à Epoch Times Ilya Bindeman de l’Université de l’Oregon. « Yellowstone est l’un des plus grands supervolcans du monde », a t-il ajouté.

Comparaison entre diverses éruptions volcaniques.Remarquez que le mont St-Helens ressemble à un nain au côté de Yellowstone.

Comparaison entre diverses éruptions volcaniques.Remarquez que le mont St-Helens ressemble à un nain au côté de Yellowstone.

Un signe annonciateur d’éruption ?

Pour autant, le séisme survenu le 30 mars 2014 ne veut pas nécessairement dire qu’une éruption est imminente, d’après les scientifiques qui se font rassurants. « Il n’y a pas eu d’éruption à Yellowstone depuis 70.000 ans et 500 à 1.000 séismes de cette taille se sont produits depuis cette époque », a souligné à LiveScience Jake Lowenstern du Yellowstone Volcano Observatory.Au cours des dernières années, les chercheurs ont observé différents phénomènes au niveau du parc de Yellowstone, notamment des déformations du sol. Mais ce n’est rien en comparaison avec ce qui produirait si le supervolcan se réveillait réellement, selon Lowenstern. « Il faut mettre la barre assez haut pour démarrer une éruption volcanique à Yellowstone ». Au niveau de la caldeira, la croûte terrestre est relativement fine. Néanmoins, « pour faire sortir le magma du sol, il faudra avoir de nombreux séismes et de nombreuses déformations du sol – bien plus que ce que nous voyons aujourd’hui et bien plus intensément », a assuré le scientifique. Il a également noté qu’en 1959, un puissant séisme de magnitude 7,3 s’est produit au niveau du lac Hebgen dans le Montana. La secousse a fait trembler Yellowstone et a causé de nombreux changements dans les structures mais aucune activité éruptive. Suite au séisme du 30 mars, les scientifiques ont observé en temps réel les températures au niveau de ces structures et n’ont constaté aucun changement significatif. Au cours des derniers mois, l’activité sismique a semblé plus intense et ceci serait dû à une élévation du nord de la caldeira, comme cela s’est déjà produit en 1996 et 2003, d’après les spécialistes. Cette activité accrue pourrait bien justifier le comportement fuyant des animaux.

La surface recouverte par  plusieurs mètres  de cèndres lors des éruptions passées./ La superficie cubierta por varios metros de cedro durante las erupciones pasadas.

La surface recouverte par plusieurs mètres de cendres lors des éruptions passées.

Vidéo:Le Supervolcan de Yellowstone

10 commentaires

 

Le Supervolcan de Yellowstone

L’apparent réveil rapide du supervolcan de Yellowstone qui sommeille depuis 680,000 ans va certainement,un jour, faire disparaître notre civilisation et peut-être toute  l’humanité elle-même qui accompagnerait,dans la mort,une multitude d’espèces animales.

Prions et méditons sur notre avenir.

Le grand lac de lave sous la cadéra du supervolcan de Yellowstone se rapproche dangereusement de la surface. Le sort de  nombreuses espèces dépend de sa stabilité.

Le grand lac de lave sous la cadéra du supervolcan de Yellowstone se rapproche dangereusement de la surface.
Le sort de nombreuses espèces dépend de sa stabilité.

Yellowstone Alert: Countdown to apocalypse is engaged

Laisser un commentaire

 

 

At this point, the basement of Yellowstone National Park stands at a record pace. In fact, it amounts to a rate of about three inches per year. The reason it is so concerned that the park is in the super-volcano Yellowstone- the largest North American volcano. Scientists tell us that it is inevitable that from erupting again someday, and when that happens the devastation is almost unimaginable. A complete eruption of Yellowstone send a thick layer of volcanic ash up to 1000 miles away, and it would make much of the United States uninhabitable. When most Americans think of Yellowstone, they tend to conjure up images of Yogi Bear and « Old Faithful », but the truth is that sleeping under Yellowstone volcanic beast that could destroy our nation in one day, and now the beast begins to awaken.

Cette photo de la fin de 2012,nous montre  le dégré élevé de la température sur le site./ This photo of the end of 2012, shows the high degree of temperature on the site. / Esta foto de la final de 2012, muestra el alto grado de temperatura en el sitio. /

Cette photo de la fin de 2012,nous montre le dégré élevé de la température sur le site./
This photo of the end of 2012, shows the high degree of temperature on the site. /
Esta foto de la final de 2012, muestra el alto grado de temperatura en el sitio. /

At this point, the basement of Yellowstone National Park stands at a record pace. In fact, it amounts to a rate of about three inches per year. The reason it is so concerned that the park is in the super-volcano Yellowstone- the largest North American volcano. Scientists tell us that it is inevitable that from erupting again someday, and when that happens the devastation is almost unimaginable. A complete eruption of Yellowstone send a thick layer of volcanic ash up to 1000 miles away, and it would make much of the United States uninhabitable. When most Americans think of Yellowstone, they tend to conjure up images of Yogi Bear and « Old Faithful », but the truth is that sleeping under Yellowstone volcanic beast that could destroy our nation in one day, and now the beast begins to awaken.

yel_USGS_UUSS_cursismic activ

The Yellowstone volcano is so vast that it is difficult to summarize in a few words. According to the Daily Mail, the pocket of magma beneath Yellowstone is about 300 miles wide

The Yellowstone caldera is one of the most impressive creations of nature and sits atop the largest volcanic field in North America.

Its name means « pot » and « kettle » and was formed when the land collapsed following a volcanic explosion.

In Yellowstone, some 400 miles below the surface of the Earth is a « hot spot » of magma that rises to 30 miles underground before spreading over an area of 300 miles through the geological layers.

At the top, but always under the surface, is the dormant volcano.

Délimitation géographique de la caldéra./ Geographic  limit of the caldera./ Delimitacion geografica de la cadera.

Délimitation géographique de la caldéra./
Geographic limit of the caldera./
Delimitacion geografica de la cadera.

 

When most Americans think of volcanic eruptions United States, they remember the catastrophic eruption of Mount St. Helens eruption in 1980. But this would not even be worth comparing to a full-blown eruption of the Yellowstone supervolcano.

And now, the area around Yellowstone is more seismically active. In fact, Dr. Bob Smith said he has never seen anything like this in the 53 years he watched Yellowstone

Until recently, Bob Smith had never witnessed two successions of simultaneous earthquakes in its 53 years of monitoring seismic activity in and around the Yellowstone caldera.

Now Smith, a professor of geophysics at the University of Utah, saw three estates of both earthquakes.

La poussée du grand lac de lave sous la caldeira annonce  fort probablement la mort de notre civilisation./ The thrust of the largest lava lake in the caldera announcement likely death of our civilization./ El empuje del mayor lago de lava en el anuncio caldera muerte probable de nuestra civilización.

La poussée du grand lac de lave sous la caldeira annonce fort probablement la mort de notre civilisation./
The thrust of the largest lava lake in the caldera announcement likely death of our civilization./
El empuje del mayor lago de lava en el anuncio caldera muerte probable de nuestra civilización.

 

In September 2013, 130 earthquakes hit Yellowstone during a single week. This has made many observers extremely concerned about Yellowstone

Latest estates earthquakes in Yellowstone began Sept. 10 and trembled until about 11:30 September 16

« A total of 130 earthquakes of magnitude 0.6 to 3.6 have occurred in these three areas, however, most were in the lower Geyser Basin, » said a researcher from the University of Utah. « In particular, much of the seismicity in Yellowstone is as swarms. « 

 

Les limites extrèmes de la grande caldeira./ The extreme limits of the great  caldera.

Les limites extrèmes de la grande caldeira./
The extreme limits of the great caldera.

So what’s the worst scenario?

Well, according to the Daily Mail, a full eruption of Yellowstone could leave two-thirds of the United States completely uninhabitable

If we had it exploded, it would with a force more powerful than the Mount St Helens in 1980 thousand times.

While spewing its lava far into the sky, a cloud of toxic ash assassinate all the vegetation on the ground, in a movement range and everything would be covered by a good 10 feet in hot acid and layer depth of up to 1,000 miles from  there.

 

yellowstone-eruptions-passees

Two thirds of the US could become uninhabitable as toxic air sweep through it all, on land and thousands of flights were canceled and millions of people would be forced to leave their homes.

Can you think of another potential disaster that could do the same thing?

That is why what is happening in Yellowstone right now is so important, and the American people deserve to know the truth. Here are some more explicit facts about Yellowstone that I compiled that I included in a previous article …

# 1 A large-scale eruption of Yellowstone could be up to 1,000 times more powerful than the eruption of Mount St. Helens in 1980.

# 2 A large-scale eruption of Yellowstone could spit volcanic ash up to 25 miles into the air.

# 3 The next eruption of Yellowstone seems to be getting closer with each passing year. Since 2004, some areas of Yellowstone National Park increased by not less than 10 inches in height.

# 4 There are about 3,000 earthquakes in the Yellowstone region each year only.

5 In the case of a large-scale eruption of Yellowstone, almost all northwest of the United States will be completely destroyed.

# 6 A massive eruption of Yellowstone would mean that almost everything in a 100 mile radius of Yellowstone would be killed immediately.

# 7 A large-scale eruption of Yellowstone could potentially dump a layer of volcanic ash that is at least 10 feet in height up to 1000 miles away.

# 8 A large-scale eruption of Yellowstone could cover almost all of the Midwestern United States with volcanic ash. Food production in America would be almost completely destroyed.

# 9 A « volcanic winter » would be caused by a massive eruption of Yellowstone, which could drastically cool the planet. Some scientists believe that global temperatures could drop to 20 degrees on a global scale.

# 10 America would never be the same after a massive eruption of Yellowstone. Some scientists believe that a major eruption of Yellowstone would make two-thirds of the United States completely uninhabitable.

# 11 Scientists tell us that this is not a question of « if » Yellowstone will erupt, but rather « when » the next inevitable eruption will take place.

 

La surface recouverte par  plusieurs mètres  de cèdres lors des éruptions passées.

La surface recouverte par plusieurs mètres de cèdres lors des éruptions passées./ The area covered by several meters of ash eruptions during the past surface. / El área cubierta por varios metros de erupciones de ceniza durante la superficie pasado.

 

What makes all this even more alarming is that a number of other prominent volcanoes in the world are to go right now as well.

For example, an article of inquisiter in July 2013 describes how starting to become very active and threatening « the most dangerous volcano in Mexico! »

« The Popocatepetl volcano is erupting again. The active volcano near Mexico City have broken out again this morning, spewing ash into the sky. « 

The volcano is currently in the midst of an extremely active phase. According to the International Business Times, the volcano has registered 39 exhalations in the past 24 hours.

An eruption earlier this month caused several cancellations of flights in and out of Mexico City.

The BBC notes that officials have raised the alert yellow alert level after the eruption of Popocateptl Saturday morning. Yellow is the level of caution to third in the seven-step scale of the city.

And an NBC News article from August 2013 noted that one of the most dangerous volcanoes in Japan came erupting 500 times so far this year in 2013!

Ash floated as high as 3 miles above the volcano Sakurajima in the southern city of Kagoshima, on Sunday afternoon, forming its highest since the plume Japan Meteorological Agency began keeping records in 2006. Dish sank just over half a mile of the crack, and several huge volcanic rocks tumbled down the mountain.

Although the eruption was more massive than usual, the inhabitants of the city of about 600,000 inhabitants are accustomed to hearing the mood swings of their neighbor of 3,664 feet. Kagoshima officials said in a statement that the eruption was the 500th of Sakurajima in this year alone.

So what does all this mean?

We are now entering a period where volcanic eruptions become much more common in the world?

Could we be fast? Approaching the day when absolutely devastating volcanic eruption will cripple a large part of North America?

I hope not, because it could easily spell the end of the human race a strong part, at least.

Original Article: endoftheamericandream.com

Other articles on the same subject:

https://michelduchaine.com/2013/11/21/notes-et-recherches-sur-le-supervolcan-de-yellowstone/

https://michelduchaine.com/2013/12/02/eruption-imminente-du-supervolcan-de-yellowstone/

 

 

 

 

Danger planétaire:en Islande ,la caldeira du volcan en éruption s’enfonce de 20 mètres

Laisser un commentaire

 ISLANDE – Bardarbunga,le  volcan islandais continue à gronder, menaçant de faire sauter son sommet et jeter des tonnes de cendres dans l’atmosphère comme le volcan Eyjafjallajökull a fait en 2010, mais cette fois, les scientifiques feront le suivi  minute  par minute avec un tableau d’instruments qui, espèrent-ils leur permettre de prédire une éruption imminente et donner  l’alerte  avant les dangers évidents. Bardarbunga a été au «code rouge» à deux reprises depuis qu’il a commencé son  éruption le 29 Août dernier ,lançant des bombes  rocheuses de lave à plus  de 100 mètres dans l’air. La question est ce que ce sera une libération explosive qui pourrait obscurcir le ciel de l’Europe avec de la cendre, a déclaré le professeur Simon Redfern, professeur en sciences de la Terre à l’Université de Cambridge. « Il n’y a aucun signe que cela se produise encore. » Lui et quatre autres experts de volcanologie se sont joints aujourd’hui pour parler des risques posés par Bardarbunga ,au festival annuel de la British Science Association . Il s’agit notamment du Dr David McGarvie de l’Open University, qui était en contact par téléphone mobile depuis une tente plantée près du lieu où l’éruption est en cours. Le volcan est surveillé et épié  actuellement avec un équipement de surveillance comprenant 70 sismomètres le long de jauges de contrainte pour mesurer les pressions souterrain. Certains d’entre eux ont été déplacés à la hâte pour éviter qu’ils ne soient couverts par les coulées de lave.

La fissure s'aggrave d'heure en heure.Des fontaines de lave, jusqu'à 60 mètres de haut, poussées d'une fissure dans le sol sur le côté nord du volcan Bardarbunga le 2 Septembre.

La fissure s’aggrave d’heure en heure.Des fontaines de lave, jusqu’à 60 mètres de haut, poussées d’une fissure dans le sol sur le côté nord du volcan Bardarbunga le 2 Septembre.

Dans l’espace,les Satellites ont suivi l’effondrement rapide au centre du volcan, sa caldeira surtout. Ceci est en train de  baisser à raison de  90cm par jour et depuis l’éruption a commencé a baisser de 20 mètres, a déclaré le Dr John Stevenson de l’Université d’Edimbourg. « Il ya de grands mouvements en cours ici,» dit-il. Ce fut une éruption importante pour la science de la terre, et elle  avait beaucoup à nous apprendre sur les volcans, a déclaré le Dr Susan Loughlin, directeur de la volcanologie avec le British Geological Survey. « Pour la première fois, nous suivrons tout à fait le suivi et l’enregistrement des quantités énormes de données, » dit-elle. L’objectif est d’être capable de prédire une éruption imminente et donner autant d’alerte précoce que possible. Cela s’est avéré un défi difficile mais malgré l’instrumentation. Ces séismes majeurs  et les tremblements de terre mineurs, mais comme ces volcans n’entrent en éruption qu’une fois en 300 ans donc il y a peu de données comparatives sur les modes de comportement,selon  le Dr McGarvie . Malgré cela, ils savent que les dernières  éruptions passées  ont été précédées par des dizaines de petites secousses. «Nous sommes beaucoup mieux préparés pour toute éruption, » dit-il.Toutes les  Éruptions entraînent des répercussions locales en Islande avec les dangers posés par les émissions de gaz nocifs et les risques de graves inondations (si le début de l’éruption se fait sous un dôme de glace). L’Europe a peur des décharges des nuages de cendres qui peuvent suivre des éruptions explosives sous la glace. L’alerte précoce serait une aide importante pour les avions et aussi des informations sur le mouvement des nuages ​​de cendres.
La photo satellite du volcan montre bien l'effondrement de la caldeira.

La photo satellite du volcan montre bien l’effondrement de la caldeira.

Les données préliminaires du Centre sismologique euro-méditerranéen a indiqué un autre séisme important dans les environs du volcan mercredi soir, d’une magnitude de 5,1. L’activité sismique première escalade autour du volcan à la mi-Août. L’examen Islande rapporte le car le cratère du volcan, aussi appelé une caldeira, a  coulé régulièrement jusqu’à 65 pieds depuis la semaine dernière, rapporte Reuters. Les cendres d’Eyjafjallajökull  avaient gardé à terre 90 000 vols, àtravers l’Europe, dit le Dr Stevenson. Ici aussi, cependant, nous sommes mieux préparés cette fois-ci. « Les modèles informatiques sont vraiment bons à prédire où les cendres vont être, » dit-il. Et un dispositif à base de laser qui permet de mesurer la densité de cendres dans l’air a été installé près de Bardarbunga. Il sera utilisé pour indiquer si les cendres rejetée excède quatre microgrammes de cendres par limite de mètre cube pour les avions commerciaux volant à travers le nuage.

Avec le réveil progressif du supervolcan de Yellowstone,cela ne présage rien de bon pour toute forme de vie,sur Terre.

Sources:

Irish Times

Les 15 plus beaux lacs volcaniques du monde

Laisser un commentaire

Une sélections des 15  plus beaux lacs volcaniques du monde

Les lacs de cratère sont majestueux, uniques et mystérieux.

Un couple de choses différentes peut provoquer la formation d’un lac dans un cratère, comme une météorite ou une explosion humaine. Mais le plus souvent, le lac de cratère sont dus à l’activité volcanique. Après qu’un cratère se soit  formé, la pluie, le débit des eaux souterraines ou de la glace  fondante  remplisent le cratère  d’eau, créant un lac de cratère.

Les lacs de cratère couvrant les évents volcaniques sont également connus comme des lacs volcaniques. Lacs volcaniques sont uniques car ils peuvent inclure les eaux verdâtres qui sont très acides, gonflés à gaz volcaniques. Les lacs volcaniques couvrant d’anciens volcans dormants ont de l’eau douce incroyablement claire. Voici 15 des plus incroyablement beaux lacs de cratère à travers le monde.

 

 Volcanique du mont Mazama Lake, Oregon Etats-Unis.    L'un des lacs volcaniques  les plus célèbres dans l'Oregon, en fait c'est le lac le plus profond des Etats-Unis, avec une profondeur de 1949 pieds! La pluie et la neige sont entièrement responsables de combler cette lacune, il est donc une source évidente d'eau douce.

1-Lac volcanique du mont Mazama Lake, Oregon Etats-Unis.
L’un des lacs volcaniques les plus célèbres dans l’Oregon, en fait c’est le lac le plus profond des Etats-Unis, avec une profondeur de 1949 pieds! La pluie et la neige sont entièrement responsables de combler cette lacune, il est donc une source évidente d’eau douce.

 

Le lac volcanique d'Albertine Rift ,en Afrique.  Les explosions volcaniques sont responsables de la création d'une série de lacs de cratère dans la région. Autour de ces lacs protégées sont quelques-unes des plus hautes montagnes d'Afrique.

2-Le lac volcanique d’Albertine Rift ,en Afrique.
Les explosions volcaniques sont responsables de la création d’une série de lacs de cratère dans la région. Autour de ces lacs protégées sont quelques-unes des plus hautes montagnes d’Afrique.

3.-lac volcanique Monte Pinabuto-Luzon, aux Philippines.    En 1991, la dernière fois l'éruption du volcan Pinabuto, marquant la deuxième plus grande éruption volcanique du 20ème siècle. Inactif pendant plus de 400 ans, le volcan Pinabuto était largement inconnu jusqu'à ce qu'au  jour de son explosion. Bien qu'une beaucoup plus grande éruption d'il  y a 35.000 ans est considéré être responsable pour la formation du  lac volcanique.

3.-lac volcanique Monte Pinabuto-Luzon, aux Philippines.
En 1991, la dernière fois l’éruption du volcan Pinabuto, marquant la deuxième plus grande éruption volcanique du 20ème siècle. Inactif pendant plus de 400 ans, le volcan Pinabuto était largement inconnu jusqu’à ce qu’au jour de son explosion. Bien qu’une beaucoup plus grande éruption d’il y a 35.000 ans est considéré être responsable pour la formation du lac volcanique.

 4-Lac volcanique de Quilotoa ,Équateur Il y a 800 ans une puissante  explosion de force   VEI-6 provoque la formation de ce lac volcanique. Le lac est maintenant de 820 mètres de profondeur et émet une lumière verdâtre provenant  des minéraux dissous dans l'eau. Il y a des sources chaudes sur le bord oriental du volcan et des  fumerolles présentes dans le lac (un mélange de gaz et de vapeurs provenant des fissures externes d'un volcan à des températures élevées).


4-Lac volcanique de Quilotoa ,Équateur
Il y a 800 ans une puissante explosion de force VEI-6 provoque la formation de ce lac volcanique. Le lac est maintenant de 820 mètres de profondeur et émet une lumière verdâtre provenant des minéraux dissous dans l’eau. Il y a des sources chaudes sur le bord oriental du volcan et des fumerolles présentes dans le lac (un mélange de gaz et de vapeurs provenant des fissures externes d’un volcan à des températures élevées).

5-lac  volcanique de Kelimutu ,sur  l'île de Flores, en Indonésie.    Flores a 3 lacs volcaniques sla différents, l'un est frappant avec sa couleur bleu turquoise, tandis que les deux autres vont  entre le rouge et le vert. Les 3 lacs proviennent du même volcan et maintenant, les scientifiques tentent de comprendre pourquoi ils sont tous de couleurs différentes.

5-lac volcanique de Kelimutu ,sur l’île de Flores, en Indonésie.
Flores a 3 lacs volcaniques sla différents, l’un est frappant avec sa couleur bleu turquoise, tandis que les deux autres vont entre le rouge et le vert. Les 3 lacs proviennent du même volcan et maintenant, les scientifiques tentent de comprendre pourquoi ils sont tous de couleurs différentes.

 

6-Le lac volcanique  des Cieux (ou du ciel ) ,frontière de la  chine communiste et de la corée du Nord.

6-Le lac volcanique des Cieux (ou du ciel ) ,frontière de la chine communiste et de la corée du Nord, La montagne Baekdu . À la frontière de la Chine et la Corée du Nord se trouve ce magnifique lac volcanique qui cache l’ouverture du volcan donne Baekdu Montagne. Le lac a été créé en raison d’une explosion volcanique, et est aujourd’hui en moyenne environ 699 pieds de profondeur. Si vous visitez l’endroit d’Octobre à la mi-Juin, le lac se transforme en glace.

 

7-Le lac volcanique de Licancabur au chili. Le caractère symétrique de ce volcan provoque une grande fascination. Il est situé à la frontière du Chili et de la Bolivie et bien que le lac volcanique est en territoire chilien, parties du volcan des n'appartient pas à l'un des deux pays. Avec 3281 mètres de profondeur, le lac Lincancabur est recouvert de glace presque toute l'année.

7-Le lac volcanique de Licancabur au chili.
Le caractère symétrique de ce volcan provoque une grande fascination. Il est situé à la frontière du Chili et de la Bolivie et bien que le lac volcanique est en territoire chilien, parties du volcan des n’appartient pas à l’un des deux pays. Avec 3281 mètres de profondeur, le lac Lincancabur est recouvert de glace presque toute l’année.

 

8-Le Lac volcanique principal à Vulcan Point, le volcan Taal, Luzon Philippines. Connu comme l'un des endroits les plus pittoresques de la Philippines, ce lac volcanique est à 31 miles de Manille. Dans le centre du cratère, un grand pic en saillie rocheuse sur la surface, qui était autrefois le cratère, mais maintenant est passé à la surface de l'eau. Le principal lac volcanique à Vulcan point est de 1,2 miles de large et comprend le plus grand centre detoute  l'île .

8-Le Lac volcanique principal à Vulcan Point, le volcan Taal, Luzon Philippines.
Connu comme l’un des endroits les plus pittoresques de la Philippines, ce lac volcanique est à 31 miles de Manille. Dans le centre du cratère, un grand pic en saillie rocheuse sur la surface, qui était autrefois le cratère, mais maintenant est passé à la surface de l’eau. Le principal lac volcanique à Vulcan point est de 1,2 miles de large et comprend le plus grand centre detoute l’île .

 

 

 

9-Le lac volcanique du Mont Katmai ,en Alaska. Au sommet du  mont Katmai, Alaska - États-Unis. En 1912, l'éruption du Novarupta a  provoqué la formation de ce lac volcanique en Alaska.

9-Le lac volcanique du Mont Katmai ,en Alaska.
Au sommet du mont Katmai, Alaska – États-Unis.
En 1912, l’éruption du Novarupta a provoqué la formation de ce lac volcanique en Alaska.

 

 

10-Le lac volcanique Askja   ou   lac Viti,un  lac géothermique unique au monde, Askja - Islande. Dans les hauts plateaux du centre de l'Islande ce lac volcanique incroyable est basé. Le nom est en référence aux chaudières Askja sont autour des pentes des montagnes voisines. Un grand lac appelé Oskjuvatn formé d'une éruption majeure en 1875 et maintenant remplit de nombreux petits cratères dans la région. Comme le deuxième lac le plus profond en Islande, le lac et les cratères environnants sont gelés plupart de l'année.

10-Le lac volcanique Askja ou
lac Viti,un lac géothermique unique au monde, Askja – Islande.
Dans les hauts plateaux du centre de l’Islande ce lac volcanique incroyable est basé. Le nom est en référence aux chaudières Askja sont autour des pentes des montagnes voisines. Un grand lac appelé Oskjuvatn formé d’une éruption majeure en 1875 et maintenant remplit de nombreux petits cratères dans la région. Comme le deuxième lac le plus profond en Islande, le lac et les cratères environnants sont gelés plupart de l’année.

 

11.-Le lac volcanique  de Kerid - Islande. Avec sa caldeira intacte et  unique, visiblement reconnaissable, le lac volcanique Kerid est un circuit touristique populaire appelé «cercle d'or». Il a été formé lorsque la terre a tremblé sur des endroits spécifiques. La raison pour laquelle la chaudière est toujours aussi visible, car ce lac volcanique est environ la moitié de l'âge de la plupart des autres.Une caldeira vieille d'environ 3000 ans.

11.-Le lac volcanique de Kerid – Islande.
Avec sa caldeira intacte et unique, visiblement reconnaissable, le lac volcanique Kerid est un circuit touristique populaire appelé «cercle d’or». Il a été formé lorsque la terre a tremblé sur des endroits spécifiques. La raison pour laquelle la chaudière est toujours aussi visible, car ce lac volcanique est environ la moitié de l’âge de la plupart des autres.Une caldeira vieille d’environ 3000 ans.

 

12.-Le lac volcanique Yak Loum-Ratanakiri, Cambodge. Ce cratère est situé dans les forêts tropicales denses du Cambodge. Il y a 4000 ans un volcan violent a créé ce lac de 157 mètres de profondeur qui a de l'eau très propre et claire.

12.-Le lac volcanique Yak Loum-Ratanakiri, Cambodge.
Ce cratère est situé dans les forêts tropicales denses du Cambodge. Il y a 4000 ans un volcan violent a créé ce lac de 157 mètres de profondeur qui a de l’eau très propre et claire.

 

13.-lac volcanique Deriba, Jebel Marra - Durfur, Soudan. Jebel Marra,un  volcan a explosé il y a près de 3500 ans pour former ce magnifique lac volcanique dans le sud du Soudan. Le volcan sous le cratère est inactif, mais pas éteint. Ce qui signifie qu'il pourrait éclater à tout moment.

13.-lac volcanique Deriba, Jebel Marra – Durfur, Soudan.
Jebel Marra,un volcan a explosé il y a près de 3500 ans pour former ce magnifique lac volcanique dans le sud du Soudan. Le volcan sous le cratère est inactif, mais pas éteint. Ce qui signifie qu’il pourrait éclater à tout moment.

 

 

14.-lac volcanique du mont Ruapehu, Nouvelle-Zélande. Ruapehu est connu comme l'un des volcans les plus actifs (et les plus grands) dans le monde. Le lac le plus profond volcanique dans le centre des trois pics majeurs et se remplit d'eau entre chaque éruption.

14.-lac volcanique du mont Ruapehu, Nouvelle-Zélande.
Ruapehu est connu comme l’un des volcans les plus actifs (et les plus grands) dans le monde. Le lac le plus profond volcanique dans le centre des trois pics majeurs et se remplit d’eau entre chaque éruption.

 

15.-Le lac  volcanique  d'Okama  du mont Zao - Honshu, Japon. Il y a un certain nombre de volcans actifs dans la région du nord de Honshu. Le centre comprend les dômes de lave du volcan  et un cône d'écorce, ici se trouve le lac de cratère Okama. Comme ce lac volcanique change de couleur avec le temps, il a gagné le surnom de "Cinq Couleur Pond" ou "lac des cinq couleurs." Une éruption volcanique en 1720 est responsable de sa profondeur, qui est actuellement de 200 pieds, ce qui attire de nombreux touristes.

15.-Le lac volcanique d’Okama du mont Zao – Honshu, Japon.
Il y a un certain nombre de volcans actifs dans la région du nord de Honshu. Le centre comprend les dômes de lave du volcan et un cône d’écorce, ici se trouve le lac de cratère Okama. Comme ce lac volcanique change de couleur avec le temps, il a gagné le surnom de « Cinq Couleur Pond » ou « lac des cinq couleurs. » Une éruption volcanique en 1720 est responsable de sa profondeur, qui est actuellement de 200 pieds, ce qui attire de nombreux touristes.

 

Le lac  volcanique du mont zao fournit une eau chaude  revigorante et très saine...reconnue depuis des siècles.

Le lac volcanique du mont Zao fournit une eau chaude revigorante et très saine…reconnue depuis des siècles.

 

 

 

Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :