Publicités
Accueil

Comment on nous contraint à consommer toujours plus ?

Un commentaire

Time : 31 s Time : 2 mn 02 Comment les industriels s’y prennent pour nous faire acheter toujours plus Les industriels fixent délibérément une durée de vie à leurs produits, de sorte que chaque année en France 40 millions de biens électriques et électroniques sont jetés sans être […]

via Comment on nous contraint à consommer toujours plus ? — Aphadolie

Publicités

Virus Ebola: l’Afrique australe en alerte maximale

Laisser un commentaire

Tout devient hors contrôle.Le Secrétariat de la SADC a annoncé mardi à Gaborone que 15 ministres de la Santé de la région sont prêts à convoquer une réunion d'urgence mardi à Johannesburg, en Afrique du Sud, dans un effort pour faire face à la menace d'une épidémie d'Ebola.

Tout devient hors contrôle.

Le Secrétariat de la SADC a annoncé mardi à Gaborone que 15 ministres de la Santé de la région sont prêts à convoquer une réunion d’urgence mardi à Johannesburg, en Afrique du Sud, dans un effort pour faire face à la menace d’une épidémie d’Ebola.

 

 

 

Quinze pays de la région de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) sont en état d’alerte face à la menace du virus Ebola et ont tenu une réunion d’urgence alors que l’épidémie est en train de devenir endémique en Afrique de l’ouest.

Le Secrétariat de la SADC a annoncé mardi à Gaborone que 15 ministres de la Santé de la région sont prêts à convoquer une réunion d’urgence mardi à Johannesburg, en Afrique du Sud, dans un effort pour faire face à la menace d’une épidémie d’Ebola.

Quelques cas d’Ebola ont été enregistrés dans la nation ouest- africaine de Guinée en mars de cette année. Les cas, qui sont en train de se propager plus rapidement que les efforts mis en place, ont touché quelques pays voisins.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), une épidémie du virus est soupçonnée d’avoir infectée 1 440 personnes et d’ avoir fait plus de 826 morts.

Avec la pire épidémie de l’histoire menaçant de se propager dans la région d’Afrique australe, les ministres de la Santé du bloc régional devraient assister mercredi à une réunion extraordinaire d’un jour sur la maladie à virus Ebola.

« Suite à l’apparition de la maladie à virus Ebola, le Secrétariat de la SADC va convoquer une réunion d’urgence d’un jour pour les ministres de la Santé des 15 Etats membres de la SADC et leurs partenaires à Johannesburg, en Afrique du Sud, le 6 août 2014 », a annoncé le Secrétariat de la SADC dans un communiqué.

Selon le communiqué, la réunion réunira tous les ministres de la Santé de la SADC, de hauts responsables, des officiers de l’OMS et d’autres partenaires techniques.

« L’objectif principal de la réunion est de rassembler les ministres de la Santé et des intervenants clés pour construire un consensus sur l’action stratégique appropriée visant à prévenir l’introduction ou la propagation du virus Ebola dans la région de la SADC », a indiqué le communiqué.

La SADC a déclaré que la réunion d’urgence fournira également un forum pour les responsables de la région de partager leurs expériences techniques sur la maladie, afin de permettre à la région de rester vigilante et d’avoir une compréhension commune en ce qui concerne la maîtrise de la maladie en cas d’épidémie, et de se mettre d’accord sur une stratégie de réponse opérationnelle accélérée.

Sources: Cameroon Voice

 

 

 

 

 

Le plan Illuminati en Afrique est en marche : utilisation du virus d’Ebola depuis des rituels de cannibalisme jusqu’à une arme de destruction massive

20 commentaires

Est-ce de l'hystérie collective ou cette histoire serait vraie?

Est-ce de l’hystérie collective ou cette histoire serait vraie?

La police gardait un centre de traitement Ebola en Sierra Leone, le samedi,26 juillet 2014, le jour après que des milliers de gens ont défilé sur la clinique suite à des allégations par une ancienne infirmière que le  virus mortel a été inventé pour cacher des «rituels cannibales »  sur place, a affirmé un chef de la police régionale .

À travers la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone, au moins 660 personnes sont mortes de la maladie, selon l’Organisation mondiale de la santé, ce qui va exercer une forte pression sur les systèmes de santé de certains des pays les plus pauvres d’Afrique.

Le virus continue de se propager. Un Libérien qui est mort dans la capitale commerciale du Nigeria, Lagos, a été testé positif pour le virus, le vendredi, a affirmé le ministre de la Santé du Nigéria .

La Sierra Leone a maintenant le plus grand nombre de cas, à 454, dépassant la Guinée voisine où l’épidémie est originaire depuis  Février 2014.

Des foules en colère se sont rassemblées vendredi en dehors de l’hôpital principal Ebola du pays à Kenema dans l’est  du pays ouest-africain où des dizaines de personnes  reçoivent un traitement pour le virus, et ont menacé de le brûler et éliminer les patients.

Selon des habitants, la police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser la foule et que un garçon de 9 ans a été blessé à la jambe par une balle de la police.

Inspecteur général adjoint Alfred Karrow-Kamara a déclaré samedi la protestation a été déclenché par une ancienne infirmière qui avait dit à une foule à un marché de poissons à proximité qui « Ebola était irréel et un gadget destiné à la réalisation de rituels cannibales ». Lire la suite ou écouter de la vidéo ci-après:(en anglais)

Cover-up for cannibalism rituals in Africa

POUR COMPRENDRE DAVANTAGE

Les gens avaient commencé < se rassembler depuis leurs quartiers d'habitations.

Les gens avaient commencé à se rassembler depuis leurs quartiers d’habitations.

Vendredi, des milliers de gens ont défilé sur le centre de traitement d’Ebola en Sierra Leone où une infirmière avait prétendu que le virus Ebola a été inventé comme une solution pour dissimuler des «rituels cannibales » à la paroisse. En dehors de l’hôpital principal Ebola à Kenema, en Sierra Leone, des foules en colère ont pris le centre de traitement par la tempête. A l’intérieur de cet hôpital à l’est à distance, des dizaines de patients sont actuellement traités pour le virus. Les manifestants ont menacé de retirer les patients de l’hôpital et les déposer sur le terrain.

Dans les trois pays affectés par ce virus (Guinée, Libéria et Sierra Leone), plus de 660 vies ont été perdues à cause de la maladie. L’Organisation mondiale de la santé craint que ce fardeau met à rude épreuve les systèmes de santé o certains des pays les plus pauvres en Afrique. Sierra Leone a maintenant dépassé la Guinée et est actuellement le pays avec le plus grand nombre de cas diagnostiqués (454) du virus Ebola.

Durant les manifestations, la police a tenté disperser les foules à l’aide de gaz lacrymogènes. Les foules ont également affirmé qu’un garçon de neuf ans a reçu une balle dans la jambe par un membre  de la police.

En ce qui concerne cette situation unique, Alfred Karrow-Kamara, inspecteur général adjoint a expliqué que les manifestations ont été déclenchées par une ancienne infirmière qui avait travaillé dans le centre de traitement qui a parlé du virus dans un marché aux poissons locaux. Elle a prétendu que le virus Ebola a été rien de plus qu’une excuse irréel, un gadget conçu pour couvrir les rituels cannibales. L’inspecteur général adjoint a assuré le public que le calme régnait maintenant à Kenema et une force de police armée avait été placé autour de la station de la clinique et de la police afin d’assurer que les activités pourraient être menées normalement.

Le virus Ebola est très contagieux et peut tuer jusqu’à 90 pour cent des personnes infectées, bien que l’épidémie actuelle a un taux de destruction d’environ 60 pour cent. Les symptômes varient de vomissements et de la diarrhée à différentes qualités d’hémorragie interne et externe.

Ernest Bai Koroma, Président de la Sierra Leone a déclaré samedi qu’il veillera à ce que le gouvernement intensifie ses activités et les interventions destinées à contenir la maladie et empêcher sa propagation. Il a également dit que son objectif est de mettre fin à la maladie dans 60 à 90 jours.

Un médecin spécialite américain est même décédé sur place...frappé par la puissance du virus.

Un médecin spécialite américain est même décédé sur place…frappé par la puissance du virus.

Selon l’OMS, les efforts pour contenir les épidémies d’Ebola sont entravés par des infrastructures  de mauvaises qualité  pour administrer  les soins de  santé ainsi que le manque de personnel. En outre, la peur et la méfiance à l’égard des professionnels de la santé peuvent encore entraver les efforts que les épidémiologistes et d’autres experts mettent en traiter et prévenir la maladie, en tant que citoyens de la Sierra Leone ont tendance à avoir plus de foi dans la médecine traditionnelle que dans la médecine allopathique.

L’AUTRE CÔTÉ DE LA MÉDAILLE: LE PLAN ILLUMINATI ET LA FABRICATION D’UNE ARME DE DESTRUCTION MASSIVE

Deux grands amis qui se ressemblent:Georges Sorros et Barack Hussein Obama.

Deux grands amis qui se ressemblent:Georges Sorros et Barack Hussein Obama.

À l’origine de l’affaire:il y a Georges Soros,le propriétaire de Avaaz.

Georges soros is funding the Bio weapons lab at Ebola center

* La fondation de George Soros finance le  laboratoire de Kenema qui fabrique et fait de la recherche sur des armes biologiques .Le labortoire serait à l’origine de la mise au point de l’épidémie d’Ebola récente, et il est sur ​​le point d’être fermé, apparemment au milieu d’une enquête.

* Le coordinateur des médias de  l’OMS , Glenn Thomas, a été très probablement impliqué dans Fielding Medias et d’autres renseignements sur la façon dont l’OMS gère la situation …afin de protéger les politiciens du Sierra Leone et Georges Sorros. Il y aurait une enquête sur  ce qu’il comptait faire sur le laboratoire controversé  de Kenema.

Glenn Thomas était au courant des preuves tangibles montrant que le laboratoire faisait semblant de  donner des  diagnostics positifs pour Ebola.Il y aurait des liens d’affaires avec  Université de Tulane (la seule université américaine qui aurait passé du secteur public au secteur privé) en Louisiane qui financerait aussi le laboratoire de Kenema  (via la fondation de Georges Sorros),elle fournirait du personnel , de l’appui technique  et  elle  aurait servie d’intermédiaire entre  …l’US Army?…la CIA?…CFR? Trilatérale?…la secte des Illuminati?…X?….Toutes ces réponses et suggestions…Possible! 

Pour justifier le tout,on forçait les gens à subir un traitement qui leur donnerait le virus  Ebola? A-t-il refusé d’aller plus loin ,Glenn Thomas, sous ou  avec la couverture?

* Les grands médias sont silencieux sur le laboratoire  de fabrication d’armes biologiques de Kenema fermeture ainsi que sur l’ordre de l’Université de Tulane à arrêter les essais Ebola. Donc, ce que les autres canaux sont laissés là pour que cette information dans le domaine public ou se propager à travers les réseaux de médias sociaux si l’OMS ne publie pas l’information ou de prendre des mesures?

*L’Université de Tulane abrite un département de médecine en pays tropicaux.Elle aurait eu comme étudiant,David Filo  qui est le co-fondateur de la firme Yahoo et un grand ami de Georges Sorros.

David Filo (à droite) et Jerry Yang,les deux fondateurs de Yahoo.Inutile de vous dire qu'ils sont milliardaires.

David Filo (à droite) et Jerry Yang,les deux fondateurs de Yahoo.Inutile de vous dire qu’ils sont milliardaires.

* George Soros a des liens avec le président Ernest Koroma de la Sierra Leone depuis de nombreuses années.Ils sont tous les deux francs-maçons affiliés  à des loges alliées aux Illuminati.Ils sont une partie du problème du virus Ebola et ne font pas  partie de la solution.

 

Arthur Porter ,le grand ami de l'espion canado-saoudien qui a fraudé les élections du 7 avril 2014 au Québec...Philippe Couillard. Eh bien Arthur porter a été le conseiller principal du président corrompu et dangeereux du Sierra leone ,Ernest Koroma.Il était aussi l'ambassadeur plénipotentiaire du Sierra Leone au Canada ...et membre de la même loge maçconnique que celui-ci.

Arthur Porter ,le grand ami de l’espion canado-saoudien qui a fraudé les élections du 7 avril 2014 au Québec…Philippe Couillard.
Eh bien Arthur Porter a été le conseiller principal du président corrompu et dangereux du Sierra leone ,Ernest Koroma.Il était aussi l’ambassadeur plénipotentiaire du Sierra Leone au Canada …et membre de la même loge maçonnique que celui-ci.

 Franc Maçon : "Au Gabon ou au Congo on ne peut pas espérer avoir un poste si l'on n'est pas initié" Antoine Glaser ...on peut ajouter :la même chose surtout au Sierra Leone.


 « Au Gabon ou au Congo on ne peut pas espérer avoir un poste si l’on n’est pas initié » Antoine Glaser
…on peut ajouter :la même chose surtout au Sierra Leone.

Ernest Bai Koroma contrôle tout le gouvernement du Sierra Leone grâce à son appartenance aux francs maçons et aux Illuminati...depuis 2007.

Ernest Bai Koroma contrôle tout le gouvernement du Sierra Leone grâce à son appartenance aux francs maçons et aux Illuminati…depuis 2007.

Nelson Mandela est un franc maçon bien connu...et illuminati.

Nelson Mandela était un franc maçon bien connu…et illuminati.

Deux grands amis illuminati et francs maçons de leur vivant:Nelson Mandela et Kadhafi.

Deux grands amis illuminati et francs maçons de leur vivant:Nelson Mandela et Kadhafi.

EN CONCLUSION

Le plan Illuminati qui consiste à éliminer  plus de 40% de la population mondiale,a plus de chance de réussite dans  l’élaboration d’une pandémie  dont le centre serait l’Afrique Noire.L’endroit est idéal,car c’est de là que sont parti les grandes épidémies des siècles passés.

Chez un malade du virus d'Ebola,les organes internes montrent des signes évident d'une rapide évolution de la maladie.Il s'agit d'une fièvre hémorragique.

Chez un malade du virus d’Ebola,les organes internes montrent des signes évident d’une rapide évolution de la maladie.Il s’agit d’une fièvre hémorragique.

…………………………………………………………………………….

Hors texte   La pandémie est commencée

Voici ce que je viens de recevoir:

……………………………………………………………………………………..

Traduction Google

Ministère de la Santé et de l’assainissement de la Sierra Leone

Il y a 2 heures.

Ebola Mise à jour 27 juin, 2014

• Pour le 26 Juin 2014, un total de neuf échantillons ont été reçus par le Laboratoire de Kenema: Kenema (8) et Bo (1)

• Parmi les neuf échantillons reçus par le laboratoire, 2 ont été confirmés positifs pour le virus Ebola de Kenema tandis que 4 échantillons (3 Kenema et Bo 1) sont des cas négatifs. Les trois autres résultats de laboratoire sont en attente

• Le nombre cumulé de cas testés est de 347, avec 181 cas confirmés en laboratoire du virus Ebola

• Le nombre cumulé de décès confirmés est de 53

• Quarante-huit (48) cas sont actuellement admis à l’hôpital public de Kenema

• Dix-huit (18) cas ont été déchargé de l’hôpital public de Kenema

• Liste de ligne de contacts et le suivi des contacts de cas continue dans les districts ayant des cas confirmés

• Les membres du Parlement de Bo ont quitté Freetown pour sensibiliser leurs électeurs avec le soutien du Ministère de la Santé et de l’Assainissement
………….

…et puis juste après :

Maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest – mise à jour

Bulletin d’information sur les flambées épidémiques
17 juillet 2014

Épidémiologie et surveillance

Mise à jour sur la maladie

Les Ministères de la Santé de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone, trois pays d’Afrique de l’Ouest, continuent à notifier de nouveaux cas de maladie à virus Ebola et de nouveaux décès. Entre le 13 et le 14 juillet 2014, 18 nouveaux cas et 11 décès ont été notifiés par ces trois pays, comme suit: Guinée, 6 nouveau cas et 5 décès; Libéria, 2 nouveaux cas et 1 décès; Sierra Leone, 11 nouveaux cas et 4 décès. Ces chiffres recouvrent des cas et décès confirmés en laboratoire, probables et suspects.

Au 14 juillet 2014, le nombre cumulé de cas attribués à la maladie à virus Ebola dans les trois pays atteignait 982, avec 613 décès. La répartition et la classification des cas sont les suivantes: Guinée, 411 cas (301 confirmés, 95 probables et 15 suspects) et 310 décès (203 confirmés, 95 probables et 12 suspects); Libéria, 174 cas (70 confirmés, 42 probables et 62 suspects) et 106 décès (51 confirmés, 34 probables et 21 suspects); et Sierra Leone, 397 cas (346 confirmés, 39 probables et 12 suspects) et 197 décès (153 confirmés, 39 probables et 5 suspects).

Ce qui montre la perte de contre de cette maladie ,par les autorités!

 

Par la dissection,les poumons montrent des signes très précis de la propoagation de la maladie.

Par la dissection,les poumons montrent des signes très précis de la propoagation de la maladie.

………………………………………………………………

COMMENT SE PROTÉGER DE LA MALADIE D’EBOLA

Le gouvernement de l’État de Lagos a confirmé hier un cas possible de virus Ebola, qui est actuellement étudié été alors que le patient a vécu  depuis plus de 40 ans au Libéria, qui est maintenant un suspect, et une possibilité de 30 autres personnes qui pourraient avoir été en contact avec lui. 

Le Conseiller spécial du gouverneur de l’Etat de Lagos sur la santé publique, le Dr Yewande Adeshina, lors d’un briefing ,a  noté que le  libérien  de plus de 40 ans ,est dans un hôpital privé dans le domaine Obalende de l’Etat. Et que pour la sécurité  de l’hôpital, le Libéria a  bouclé son périmètre  et la victime isolée.

Cependant, il y a la nécessité pour nous tous, même si vous n’êtes pas à Lagos, à surveiller et à rester en sécurité. Voici quelques conseils: QUELLE EST LA MALADIE virus Ebola Ebola virus disease (EVD) ou fièvre hémorragique Ebola (FHE) est la maladie humaine causée par des virus d’Ebola. Les symptômes commencent deux jours pour trois semaines après avoir contracté le virus de la fièvre, de la gorge et des douleurs musculaires, des maux de tête. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la maladie a un

taux de létalité pouvant atteindre 90 pour cent, ce qui signifie environ 90 pour cent des personnes qui souffrent de la maladie pourrait mourir.

TRAITEMENT 

 

  • Aucun vaccin pour EVD est disponible. Plusieurs vaccins sont testés, mais aucun n’est disponible pour l’usage clinique.   

TRANSMISSION

  • Ebola est introduit dans la population humaine par contact étroit avec le sang, les sécrétions, les organes ou d’autres fluides corporels d’animaux infectés.
  • Ebola se propage ensuite dans la communauté grâce à la transmission d’humain à humain, une infection résultant d’un contact direct (à travers la peau ou des muqueuses) avec le sang, les sécrétions, les organes ou des liquides biologiques des personnes infectées, et le contact indirect avec les environnements contaminés par de tels fluides.
  • Les rituels funéraires, où parents et amis sont en contact direct avec le corps de la personne décédée peuvent également jouer un rôle dans la transmission du virus Ebola.
  • Les hommes qui ont guéri de la maladie peuvent toujours transmettre le virus par le biais de leur sperme jusqu’à sept semaines après la guérison de la maladie.
  • Les agents de santé ont été souvent contaminés, tout en traitant les patients suspects ou confirmés de EVD.

PRÉVENTION:

  • Lavez-vous les mains fréquemment. Comme pour les autres maladies infectieuses, une des mesures préventives les plus importantes pour le virus Ebola est lavage fréquent des mains. Utilisez de l’eau et du savon ou utiliser désinfectants pour les mains à base d’alcool contenant au moins 60 pour cent d’alcool lorsque l’eau et le savon ne sont pas disponibles.
  • Évitez la viande de brousse. Dans les pays en développement, les animaux sauvages, y compris les primates non humains, sont vendus sur les marchés locaux. Évitez d’acheter ou de manger un de ces animaux.
  • Eviter le contact avec des personnes infectées. En particulier, les soignants doivent éviter tout contact avec les liquides et les tissus de l’organisme de la personne, y compris le sang, le sperme, les sécrétions vaginales et la salive. Les personnes atteintes d’Ebola sont les plus contagieux dans les derniers stades de la maladie.
  • Suivez les procédures de contrôle des infections. Si vous êtes un travailleur de soins de santé, de porter des vêtements de protection – comme des gants, des masques, des blouses et une protection oculaire. Garder les personnes infectées isolées des autres. Désinfecter soigneusement et disposer des aiguilles et d’autres instruments. Les aiguilles et les seringues ne doivent pas être réutilisés.
  • Ne pas manipuler les restes. Les corps des personnes décédées de la maladie d’Ebola sont encore contagieux. Des équipes spécialement organisées et formées à enterrer les restes, en utilisant l’équipement de sécurité approprié.
  • Éviter de voyager dans les zones de foyers connus.
  • Méfiez-vous des personnes présentant des symptômes grippaux et de la fièvre soudaine.

……………………………………………….

Méditez  et priez  pour l’humanité et la Vie sur Terre!


Sources multiples …dont:
http://blogs.reuters.com/globalinvest

http://birdflu666.wordpress.com/2014/

http://dublinsmick.wordpress.com/2014

 

Alerte pandémie:le virus d’Ebola en Afrique a atteint des proportions épidémiques

Laisser un commentaire

Le virus d'Ebola  ,agrandi au microscope.

Le virus d’Ebola ,agrandi au microscope.

Les images sont horribles – un virus qui se propage par le sang, les selles, la sueur même, et provoque des saignements abondants et la nécrose (mort des tissus du corps). 90% de ceux qui deviennent infectées meurent – et maintenant une épidémie est de sévir dans la région de la Guinée en Afrique infecter près de 100 personnes à ce jour.

C’est la première fois qu’un tel virus a été identifié en Guinée. Cette souche particulière du virus, initialement contractée par contact avec les excréments de rongeurs contaminés et est ensuite réparti entre les humains par les fluides corporels, tels que la sueur, la salive et le sang. Les autorités disent que le virus, qui a atteint des proportions épidémiques, se propage rapidement et infecter le personnel médical premier qui entrave le confinement de l’épidémie virale. L’épidémie est en cours dans la région sud-est de la Guinée pendant environ 30 jours. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a envoyé une équipe et 30 tonnes de fournitures médicales dans le but de ralentir l’épidémie.

D’abord découvert dans la République démocratique du Congo en 1976, il n’existe aucun traitement ou vaccins connus pour Ebola.

 

Guinée:le virus d’Ebola fait 63 morts

Einsatzuebung: Lebensgefaehrliche Infektion

 

 

CONAKRY, Guinée – Le bilan de l’épidémie d’Ebola qui frappe la Guinée s’établit maintenant à 63 morts.

Un porte-parole du ministère guinée de la Santé, le docteur Sakoba Keita, a confirmé mercredi la mort de trois autres personnes.

Des travailleurs humanitaires internationaux ont ouvert des centres de quarantaine, dans le sud du pays, pour isoler les patients atteints de cette fièvre hémorragique hautement contagieuse et mortelle.

On ne dispose ni de vaccin, ni de traitement spécifique pour lutter contre le virus d’Ebola. Ses premiers symptômes — une forte fièvre, une faiblesse et des maux de tête — peuvent ressembler au paludisme, une maladie beaucoup plus courante en Afrique de l’Ouest.

Une fois les hémorragies débutées, les victimes peuvent commencer à vomir du sang ou à saigner du nez et des gencives.

L’épidémie guinéenne est la première à survenir en Afrique de l’Ouest en 20 ans.

 

Les fièvres hémorragiques à Ebola sévissent dans des régions très localisées d’Afrique équatoriale, notamment en bordure des forêts. Le mode de transmission est à ce jour inconnu, et ce, depuis la toute première épidémie entre le 1er et le 5 septembre 1976, au Zaïre. 318 personnes contractèrent le virus et 280 en moururent. Le virus Ebola porte le nom d’une rivière près de la ville de Yambuku, (région de l’Équateur), où ce virus fut isolé lors de cette épidémie. Les vecteurs du virus Ebola sont pour l’instant inconnus. On ne connaît ni l’origine exacte, ni d’où ce virus pourrait provenir, mais on suspecte cependant un hôte animal (singe, rat, reptile, araignée, chauve-souris ?). Les études menées en suisse laissent penser qu’il pourrait s’agir de rongeurs. Ebola a contaminé environ 1850 personnes, et 1200 en sont mortes en un peu plus de 30 ans, dans divers pays africains: Côte d’Ivoire, Congo, Gabon…

 

Les fièvres hémorragiques à Ebola sévissent dans des régions très localisées d’Afrique équatoriale, notamment en bordure des forêts. Le mode de transmission est à ce jour inconnu, et ce, depuis la toute première épidémie entre le 1er et le 5 septembre 1976, au Zaïre. 318 personnes contractèrent le virus et 280 en moururent. Le virus Ebola porte le nom d’une rivière près de la ville de Yambuku, (région de l’Équateur), où ce virus fut isolé lors de cette épidémie. Les vecteurs du virus Ebola sont pour l’instant inconnus. On ne connaît ni l’origine exacte, ni d’où ce virus pourrait provenir, mais on suspecte cependant un hôte animal (singe, rat, reptile, araignée, chauve-souris ?). Les études menées en suisse laissent penser qu’il pourrait s’agir de rongeurs.
Ebola a contaminé environ 1850 personnes, et 1200 en sont mortes en un peu plus de 30 ans, dans divers pays africains: Côte d’Ivoire, Congo, Gabon…

 

…………………………………………………………………………………

RECHERCHES SUR  LE  VIRUS EBOLA

La carte de la propagation .

La carte de la propagation .

Ebola est l’un des virus les plus dangereux au monde. ( Facilité de transmission, mortalité élevée, symptômes pénibles… ) Et même si ce virus est le plus souvent inactif, il peut frapper à n’importe quel moment, puisque son hôte naturel est toujours inconnu.
Le virus s’attaque aux cellules qui tapissent la paroi intérieure des vaisseaux sanguins et bloque sa coagulation. On sait que, un seul organisme vivant sur la planète qui, quand il se trouve une place où rester, y demeure et s’y développe jusqu’à ce que l’endroit ne soit plus habitable est un organisme qui se nomme virus.
Pour l’instant, nous nous sommes contentés de faire une recherche sur un virus qui a fait des ravages dans certains pays d’Afrique. Ce virus mortel se nomme Ébola et nous vous le présenterons sur plusieurs points: la naissance du virus et ces premiers impacts, la propagation et ces conséquences, comment s’en protéger, et les exemples d’un virus présent.

A cause de la rapidité de son action, le virus ne s’est jamais beaucoup répandu au-delà de sa zone d’apparition originale. Lors de l’épidémie en 1995 dans la région de Kikwit (à l’ouest du Congo), une infirmière a été contaminée pour avoir simplement fermé les yeux de sa collègue qui venait de mourir.
Le virus Ebola se propage par les contacts physiques(salive, sang) et provoque des douleurs comme la fièvre et de violentes hémorragies (85% des personnes infectées meurent.) Ce virus provoque des épidémies terrifiantes, il affecte les animaux et se transmet à l’Homme par le biet des chasseurs qui rapportent les viandes contaminées dans les villages. Généralement, le virus d’Ebola se caractérise souvent par une brusque montée de fièvre, avec faiblesse, douleurs musculaires et maux de gorge. Viennent ensuite des vomissements, des diarrhées et des hémorragies internes et externes. Le malade présente aussi rapidement un amaigrissement important. Une publication de 1976 évoquait des « visages de fantôme ».
Au bout de la deuxième semaine de contamination se décide l’avenir de la personne touchée : soit il y a amélioration et guérison clinique ( pour des raisons encore inconnues ), soit la maladie dégénère jusqu’à la mort.

 

Recherche d'un réservoir de virus ebola au Gabon.

Recherche d’un réservoir de virus ebola au Gabon.

 

Exemple de virus présent

Le Monde, 20 février 2003.
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a confirmé, hier, qu’une épidémie de fièvre Ebola avait éclaté en République du Congo et a dépêché sur place une équipe chargée d’aider les autorités locales à contenir la maladie. Celle-ci se caractérise par de fortes hémorragies auxquelles succombent entre 50 et 90 % des victimes. Au moins 67 personnes sont déjà mortes dans le département de la Cuvette Ouest (Nord-Ouest), à la frontière avec le Gabon. Il s’agit de la deuxième épidémie de fièvre Ebola dans cette région en un peu plus d’un an.

Le Monde, 15 Septembre 07.
Une épidémie de fièvre hémoragique du au virus Ebola sévit depuis 4 mois au Kasaï-Occidental, province située au sud de la République démocratique du Congo. Les autorités sanitaires locales ont signalé au total la mort de 166 malades sur 372 cas signalés.

Selon les sources paru dans l’édition Le monde du 10/02/10.
Une fille de 55ans, vivant à Ndongo ( village à l’épicentre de l’épidémie) n’a eu aucun contact avec un animal mort ou un malade, mais elle a été chargée de la toilette mortuaire d’une petite fille de 4ans, victime de la fièvre. Son père a acheté des chauves-souris sur le marché et elles a été contaminée par la grippe. Même les chauves-souris sont porteuses de la grippe.

 

ebolacarte11

 

CONCLUSION

On a donc vu ce qu’était le virus Ebola et ces risques et qu‘il n’existe aucun vaccin contre celui-ci. Mais avec le temps les autorités des pays concernés en savent suffisamment pour fournir une meilleure prévention et éviter que les épidémies se propagent. Cependant, les régions affectées sont souvent celles qui possèdent une pauvreté profonde, de l’instabilité politique et de nombreuses guerres civiles, ce qui nuit grandement à l’application de mesures systématiques et efficaces. De plus, le virus, dont une nouvelle variété a été identifiée en Ouganda en 2007, continue d’évoluer.

En 2014,la nouvelle réapparition du virus montre une augmentation rapide de la propagation et du pourcentage des mortalités qui atteignent maintenant  90% des cas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources: LiveScience, Wikipedia, CNN,Le Monde,

%d blogueurs aiment cette page :