Les bombes à graines

Actions locales

Pour se battre contre Monsanto, le lobbyiste des graines, on peut agir localement, entre amis et en toute légalité…Réapproprions-nous les espaces verts publics en y plantant des graines… Un groupe de Montpellier a repris une idée de nos voisins anglais. Cela consiste à faire des boules de terreau remplies de graines, de trouver un endroit propice et d’y jeter ces « bombes à graines »

extrait de la page FB de ce groupe

bombe-a-graine-floote

« ACCUEIL DE LOISIRS – BOMBES À GRAINES : Une bombe à graines est une petite boule composée d’un mélange de terreau et d’argile dans lequel nous y insérons des graines mellifères, une source d’alimentation pour butineurs et pollinisateurs. Elles sont pratiques pour atteindre les espaces délaissés derrière les clôtures ou sur les toits, elles peuvent également être dispersées directement sur le sol sans être plantées. Les graines ainsi protégées germeront dès qu’elles seront exposées à des conditions favorables.
Le…

View original post 50 mots de plus

Publicités

Ré-écrire l’histoire: la société secrète « Thulé »

 

Représentation de Shambala,la mythique capitale souterraine du Royaume d'Aquata...ou siège le Roi du Monde!
Représentation de Shambala,la mythique capitale souterraine du Royaume d’Aquata…ou siège le Roi du Monde!

« ULTIMA THULE » aurait été la capitale du premier continent colonisé par les Aryens. Celui-ci s’appelait « Hyperborée » et aurait été plus vieux que la Lémurie et l’Atlantide (continents engloutis, habités jadis par de grandes civilisations). En Scandinavie il y a une légende autour de l’ « Ultima Thule », ce pays merveilleux dans le Grand Nord ou le soleil ne se coucherait jamais et ou vivraient les ancêtres de la race aryenne.

Le continent « Hyperborée » aurait été situé dans la mer du Nord et aurait été englouti lors d’une époque glaciaire. On suppose que ses habitants vinrent jadis du système solaire d’Aldébaran qui est l’astre principal dans la constellation du Taureau : ils mesuraient environ quatre mètres, avaient la peau blanche et étaient blonds aux yeux bleus. Ils ne connaissaient pas les guerres et ils étaient végétariens (Hitler aussi, d’ailleurs). D’après les prétendus textes de Thulé, les Hyperboréens étaient très en avance dans leur technoloje et ils se seraient servis des « Vril-ya », engins volants que nous désignons aujourd’hui du nom d’ « OVNIs ». Gràce à l’existence de deux champs magnétiques inversement rotatifs, ces disques volants auraient été capables de lévitation, ils auraient atteint des vitesses énormes et accompli des manoeuvres en vol, performances que nous observons également chez les OVNIs. Ils auraient utilisé la force Vril comme potentiel énergétique, c’est-à-dire comme carburant (Vril = éther, ou prana, chi, force cosmique, orgon… Mais ce Mot est dérivé aussi du « vri-IL » akkadien qui signifie « semblable à la plus grande divinité » ou « égal à Dieu ».) Ils soustrayaient donc de l’énergie (qui ne coûtait rien) au champ magnétique terrestre, comme le font les convertisseurs à tachyons du commandant Hans Coler ou le moteur à « espace quanta » développé par Oliver Crane.

Lorsque le continent HYPERBORÉE commença à s’enfoncer, les habitants se seraient mis à creuser des tunnels gigantesques dans la croûte terrestre avec de grosses machines et ils se seraient établis sous la région de l’Himalaya. Ce royaume souterrain a le nom d’ « AGARTHA » ou « AGARTHI », et sa capitale s’appelle « SHAMBALLAH ».

Les Perses appelèrent ce royaume souterrain « Ariana » ou « Arianne », le pays d’origine des Aryens. Précisons ici que Karl Haushofer affirma que Thulé était en fait, l’Atlantide et il disait, contrairement à tous les autres chercheurs du Tibet et de I’Inde, que les survivants de Thulé-Arlantide s’étaient partagés en deux groupes, un bon et un méchant. Les bons qui, d’après leur oracle, prirent le nom d’Agarthi s’installèrent dans la région de l’Himalaya, les méchants qui s’appelaient, d’après Haushofer les Shamballah et qui voulaient réduire les hommes à l’esclavage se dirigèrent vers l’Ouest. Haushofer affirmait qu’un combat durait depuis des d’années entre ceux d’Agarthi et ceux de Shamballah, combat que reprit à son compte la Société de Thulé avec le troisième Reich représentant ceux d’Agarthi contre ceux de Shamballah, les francs-maçons et les sionistes. C’était probablement aussi la mission de Haushofer.

Le souverain de ce royaume serait « Rigden lyepo », le roi du monde, et son représentant sur Terre serait le dalaï-lama. Haushofer était persuadé que ce royaume souterrain sous l’Himalaya était le lieu d’origine de la race aryenne. Il en aurait soi-disant eu la preuve lors de ses nombreux voyages au Tibet et en lnde.

Le signe distinctif de Thulé aurait été la svastika aux branches tournées vers la gauche. Selon les dires de lamas tibétains et du dalaï-lama en personne, les gens d’Agarthi existent encore aujourd’hui. Le royaume souterrain, qui est bien ancré dans presque tous les enseignements orientaux, se serait répandu au long des millénaires sous toute là surface de la Terre avec des centres immenses sous le Sahara, sous la montagne du Matto Grosso et sous la montagne Santa Catarina au Brésil, sous le Yucatan au Mexique, sous le mont Shasta en Californie, en Angleterre, en Egypte et en Tchécoslovaquie.

Hitler aurait eu particutièrement à coeur de trouver les entrées du royaume souterrain d’Agartha et d’entrer en contact avec les descendants des « hommes-Dieu » aryens d’Aldébaran-Hyperborée. Dans les légendes et les traditions de ce royaume souterrain, on rapporte, entre autres, qu’il y aura sur notre globe une méchante guerre mondiale (la troisième) qui prendra fin à cause de tremblements de terre et d’autres cntastrophes naturelles y compris le renversement des pôles qui entraîneront la mort des deux tiers de l’humanité. Après cette « dernière » guer re, les différentes races de l’intérieur de la Terre se réuniont de nouveau avec les survivants de la surface du globe et introduiront l’ « AGE D’OR » millénaire (l’ère du Verseau). Hitler voulait créer un « Agartha » ou l’ « Ariana » à la surface de la Terre avec la race des maîtres aryens, et ce lieu devait être l’Allemagne. Durant le Troisième Reich, il y eut deux grandes expéditions des SS dans les Himalayas pour trouver des entrées du royaume souterrain. D’autres expéditions eurent lieu dans les Andes, dans les montagnes du Matto Grosso et de Santa Catarina au Brésil, en Tchécoslovaquie et en Angleterre.

Et puis certains auteurs affirment que les gens de Thulé croyaient qu’indépendamment du système de tunnels et de villes souterraines, la Terre était CREUSE, avec deux grandes entrées, l’une au pôle Nord et l’autre au pôle Sud. On s’en référa aux lois de la nature : « tel le microcosme, tel le macrocosme ». Qu’il s’agisse d’une cellule du sang, d’une cellule du corps ou d’un ovule, d’une comète ou d’un atome, ils ont tous un noyau et une cavité entourée d’une enveloppe, la « corona radiata », la vie propre se passe donc à l’intérieur. Les gens de Thulé en avaient conclu que la Terre devait être constituée selon le même principe. Même les druses confirmaient ce fait, car se sont des cavités rocheuses dont la vie propre, c’est-à-dire les minéraux et cristaux, se trouve à l’intérieur.

La Terre devrait, par conséquent, être creuse aussi – ce qui correspondrait, d’ailleurs, aux dires des lamas tibétains et du dalai-lama – et elle devrait avoir un noyau, un soleil central qui confère à son intérieur un climat régulier et une lumière solaire permanente.
La vraie vie de notre planète se passerait à l’intérieur de celle-ci, la race des maîtres vivrait au-dedans et les mutants à la surface. Ce serait la raison qui explique pourquoi nous ne pouvons découvrir aucune vie sur les autres planètes de notre système solaire puisque les habitants y vivraient aussi à l’intérieur. Les entrées principales seraient au pôle Nord et au pôle Sud, pôles traversés par la lumière du soleil central qui crée les « aurores boréales », les prétendues lumières des pôles. La masse solide occuperait plus de volume à l’intérieur de notre planète que la masse des eaux. D’après l’explorateur des pôles Olaf Jansen et d’autres explorateurs, l’eau à l’intérieur serait de l’eau douce, ce qui expliquerait que la glace de l’Arctique et de l’Antarctique n’est pas constituée deau salée mais d’eau douce. Cette thèse sur la constituticon de notre Terre est étayée par les témoignages des explorateurs des pôles Cook, Peary, Amundsen, Nansen, Kane et aussi par l’amiral E. Byrd. Ils eurent tous les mêmes expériences étranges qui ne concordent pas avec les théories « scientifiques » établies :

Tous constataient que le vent s’échauffait au-dessus du 76ème degré de latitude, que les oiseaux volaient au-dessus de la glace en direction du Nord et que des animaux, tels que les renards, se dirigeaient dans la même direction, qu’on trouvait de la neige colorée et grise qui, en fondant, livrait un pollen de fleurs multicolores ou de la cendre volcanique. La question se pose : D’où vient la pollen de fleurs qui se trouve au pôle Nord ? D’où vient la poussière volcanique puisque aucun volcan n’est signalé sur les cartes officielles disponibles ? De plus, il arrivait à certains des chercheurs de se trouver parfois dans une mer d’eau douce, et tous relatent avoir aperçu deux soleils à un certain moment du voyage. En outre, ils trouvèrent des mammouths à la chair encore fraîche et dont l’estomac contenait, parfois, de l’herbe fraîche.

Pour les gens de Thulé, ces mythes sur la « Terre creuse » étaient, manifestement, assez étoffés pour être pris au sérieux. Une expédition au moins, eut lieu, pendant la Deuxième Guerre mondiale, en Antarctique.

Lorsqu’en 1532 les conquérants espagnols sous la direction de Pizarro arrivèrent en Amérique du Sud, les indigènes les appelèrent les Vicarochas (maîtres blancs). Dans leur légende, il est question d’une race de maîtres géants a la peau blanche qui, des siècles plus tôt, descendaient du ciel avec des « disques volants ». Ces derniers avaient régné longtemps sur une partie de leurs villes et avaient ensuite disparu, après avoir promis de revenir. Les indigènes crurent voir le retour des Vicarochas dans les Espagnols à la peau claire et leur remirent donc, au début, leur or. Il se passa la même chose au Tibet et dans d’autres régions des Himalayas lorsque les premiers voyageurs blancs arrivèrent. Les Tibétains les regardaient médusés en leur demandant pourquoi ils venaient d’en bas (du pied des montagnes) puisqu’ils arrivaient d’habitude d’en haut.

L’idéologie des dirigeants allemands du Reich était, en fait, basée sur le thème d’El Shaddaï qui eut pour conséquence la persécution des Juifs, sur la révélation d’Isaïe, sur le savoir des templiers. Ces thèmes étaient sous-jacents dans toutes les actions entreprises, y compris dans le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale…

Le logo du groupe Thulé
Le logo du groupe Thulé

 

LA SOCIETE THULE ET ADOLF HITLER

Fin octobre 1918, Sebottendorf donna la mission aux frères de loge KARL HARRER et ANTON DREXLER de former un cercle de travailleurs. Celui-ci devint, plus tard, le parti des travailleurs allemands, le DAP (Deutsche Arbeiterpartei). La revue de la Société Thulé était le « Völkischer Beobachler » (l’Observateur du peuple). Il fut directement repris par le NSDAP qui se forma à partir de la DAP.

En octobre 1918, le jeune occultiste et ésotériste ADOLF HITLER (qui s’appelait, en fait, Adolf Schicklgruber; Hitler était le nom de jeune fille de sa mère) rentre dans le DAP, le parti de Thulé, et il est remarqué pour ses talents d’orateur.
Trevor Ravenscroft décrit dans « Der Speer des Schicksals » (L’épée du destin) ce qu’a aussi rapposé un ami de jeunesse d’Hitler, WAUFER JOHANNES STEIN qui devint, plus tard, le conseiller du franc-maçon WINSTON CHURCHILL : Hitler, déjà grand adepte du mysticisme à l’âge de 20 ans, essaya d’atteindre des niveaux de conscience élevés à l’aide de drogues. Par l’intermédiaire du libraire PRETZSCHE à Vienne, adepte du mysticisme germanique et de la doctrine de la race des maîtres aryens qui en découlait, Hitler se forgea les bases de sa vision future du monde et avec son aide, il fit usage du « peyolt », drogue hallucinogène pour accéder à l’illumination mystique.

Hitler, déjà dépendant de drogues quand il était jeune homme, prit de forts narcotiques toute sa vie. D’après le journal de bord de son médecin personnel, THEODOR MORELL, Hitler reçut pendant les six ans que dura la guerre des injections de différents calmants, de strychnine, de cocaïne, de dérivés morphiniques et d’autres drogues.

A cette époque-là, Hitler eut aussi connaissance des « PROTOCOLES DES SAGES DE SION », ce qui le renforça dans son aversion pour les juifs. Puis Hitler fut engagé par le DAP, le parti de Thulé, comme orateur électoral et apprit, plus tard, à bien lire et écrire gràce à DIETRICH ECKART, anti-bolchevique et frère de la Société Thulé. Il l’introduisit dans les cercles munichois et berlinois, et Hitler adopta presque en totalité les conceptions de la Société Thulé. En 1924, lorsque Hitler se trouva en prison à Landsberg à la suite du putsch munichois manqué, Haushofer passa plusieurs heures par jour avec lui à lui transmettre ses théories et ses projets. Il lui passa, entre autres, le livre de lord Bulwer-Lytton « THE COMING RACE » (La race à venir). La description de Bulwer-Lytton d’une race aryenne hautement développée qui vit sous terre est presque identique à celle que nous venons de parler. Dans son livre les vaiseaux en forme de soucoupe jouent un rôle essentiel. Il y eut, de plus, la publication du livre de Ferdinand Ossendowski « Bêtes, hommes et dieux » qui dévoila les légendes d’Agartha et de Shamballah. Hitler &tait, de fair complètement absorbé par sa recherche du royaume souterrain et par la doctrine de la race aryenne propre aux membres de la Société Thulé.

HAUSHOFER et HESS prirent en charge l’instruction politique d’Hitler. A Landsberg, Hitler écrivit « MEIN KAMPF » en faisant un amalgame des théories de Haushofer, des pensées de Rosenberg et de la propagande politique. Rudolf Hess s’occupait de la formulation exacte et et tapait le texte à la machine. L’influence de KARL HAUSHOFER désigné comme le « grand magicien du troisième Reich » montre quel rôle jouèrent le mysticisme et l’occultisme dans le Reich. On prêtait à Haushofer le « don de prophétie », c’est la précision de ses prédictions qui lui fit bénéficier d’une ascension fulgurante dans les milieux influents occules de l’époque d’avant-guerre en Allemagne.

Jack Fisherman écrit à ce sujet dans « The Seven Men of Spandau » que RUDOLF HESS, entre autres, était complètement obnubilé par les idées et les théories de Haushofer. Son voyage étrange en Angleterre le prouve. Haushofer avait en effet, fait un rêve ou « il apercevait Rudolf Hess traversant les couloirs de chateaux anglais et apportait la paix aux deux plus grandes nations nordiques ». Et comme Hess était persuadé de la justesse des prophéties de Haushofer, il suivit ce rêve à la lettre.

 

Adoph Hitler saluant la foule.
Adoph Hitler saluant la foule.

Les dirigeants du troisième Reich prirent à leur compte, l’ « équipement » magique de la Société Thulé. Le salut de Thulé « Heil und Sieg » (Salut et victoire) fut repris par Hitler qui le transforma en « Sieg Heil. » Ce salut, en liaison avec le bras levé, est un rituel magique utilisé pour la formation de voltes. Franz Bardon a décrit en détail les voltes magiques et leurs utilisations. Franz Bardon, appelé aussi Frabato, fut, pour moi, le magicien allemand le plus connu (1909-1958). Hitler lui proposa des postes élevés dans le gouvernement à condition qu’il mette à sa disposition ses talents de magicien pour l’aider à gagner la guerre. En outre, Bardon devait révéler à Hitler les adresses des 98 autres « 99èmes loges » répandues sur Terre. Lorsque celui-ci refusa de l’aider, il fut soumis aux pires tortures. (Frabalo, Franz Bardon, p. 173)

Mais les Allemands ne furent pas tes seuls à utiliser les rites magiques à des fins politiques. Le « signe de la victoire » des Anglais, signe avec les doigts écartés, ne fut connu jusqu’en 1940 que par les plus grands des initiés des hauts grades franc-maçonniques. Lorsque WINSTON CLIURCHILL, franc-maçon d’un grade élevé, craignit, en 1940, que l’Angleterre ne soit ensorcelée par le signe magique d’Hitler qui avait, apparemment, du succès (le salut à Hitler), son mentor en magie, le sataniste Alcister Crowley, lui conseilla de contrecarrer ce danger par le signe magique des doigts écartés.

 

Tout comme les membres de la société Skulls and Bones,à laquelle adhérait Georges W. Bush et John Kerry,principal conseiller d'Obama,les SS  arboraient un crâne comme symbole.
Tout comme les membres de la société Skulls and Bones,à laquelle adhéraient Georges W. Bush et John Kerry,principal conseiller d’Obama,les SS arboraient un crâne comme symbole.

Les SS appelés aussi l’ « ORDRE NOIR » n’était nullement un régiment de police mais un véritable ordre religieux avec une structure hiérarchique. Qui aurait pu penser que ce brutal parti nazi était un ordre sacré ? Une telle affirmation peut paraître ridicule après coup mais ce n’est pas la première fois dans l’histoire qu’un ordre sacré est responsable d’actes d’une atrocité sans nom. Les Jésuites, mais aussi les Dominicains qui dirigeaient l’inquisition au Moyen Age, en sont des exemples éclatants. L’ORDRE NOIR était la manifestation concrète des conceptions ésotériques et occultes de la Société Thulé. A l’intérieur des SS se trouvait une autre société secrète, l’élite, le cercle le plus intime des SS, les SS « SOLEIL NOIR ». Notre soleil tournerait autour du soleil noir, c.-à-d. d’un grand soleil central, le soleil PRIMORDIAL qui est représenté, par la croix aux branches isocèles. Cette croix fut dessinée sur les avions et les chars du troisième Reich. Les templiers, les Rose-Croix et beaucoup d’autres anciennes loges l’emploient encore dans cette même optique.

La Société Thulé et ceux qui allaient devenir, plus tard, les SS « Soleil noir » travaillèrent en étroite collaboration non seulement avec la colonie tibétaine à Berlin, mais aussi avec un ordre de magie noire tibétain. Hitler était en contact permanent avec un moins tibétain aux gants verts qui était désigné comme le « gardien de la clef » et qui aurait su où se trouvait l’entrée de l’Agartha (l’Ariana).

Le 25 avril 1945, les Russes découvrirent les cadavres de six Tibétains disposés en cercle dans une cave berlinoise, au milieu se trouvait celui de l’homme aux gants verts. On aurait dit un suicide collectif. Le 2 mai 1945, après l’entrée des Russes à Berlin, on trouva plus de 1.000 hommes morts qui étaient, sans aucun doute, originaires des régions himalayennes et avaient combattu avec les Allemands. Que diable faisaient donc des Tibétains à des milliers de kilomètres de chez eux dans des uniformes allemands ?

D’innombrables jeunes hommes furent formés par le « Soleil noir » pendant le troisième Reich, ils étaient consacrés dans le château-fort de Wewelsburg et envoyés au Tibet pour y continuer à survivre et se préparer à affronter le grand combat final de cette fin de siècle.

D’après les dires de Fraftz Bardon, Adolf Hitler était aussi membre d’un’ loge « F.O.G.C. » (ordre franc-maçonnique de la centurie d’or), connue, en fait, comme la 99ème loge. En ce qui concerne les 99èmes loges, il y en a 99 disséminées dans le monde et chacune est composée de 99 membres. Chaque loge est sous la domination d’un démon et chaque membre a un propre « démon » bien à lui. Le démon aide la personne à acquérir argent et puissance mais, en échange, l’âme de cette personne est tenue de servir ce démon après sa mort. De plus, chaque année, un membre se voit sacrifier au démon de la loge, en vertu de quoi un nouveau membre est admis. Les membres des 99èmes loges sont aussi des dirigeants très influents dans l’économie et la finance et sont plus présents aujourd’hui que jamais. Les loges F.O.G.C., c.-à-d. les 99èmes loges, sont, à ma connaissance, le pire des dangers ; à côté d’elles, le satanisme, auquel se réfère l’ « église de Satan » d’Anton La Vey, dont on parle dans les médias, est bien inoffensif !

Franz Bardon confirma qu’Hitler et l’ordre de Thulé ne furent qu’un instrument entre les mains d’un groupe de magiciens noirs tibétains. Seul celui qui sait cela est en mesure de comprendre la phrase d’Hitler lors de son discours du 30 janvier 1945 :
« Ce n’est pas « I’Asie centrale » » qui sortira victorieuse de cette guerre mais l’Europe et à la pointe de celle-ci la nation qui, depuis 1.500 ans, s’est révélée comme la puissance prédominante capable de représenter l’Europe contre l’Est et qui la représentera aussi dans l’avenir :je parle de notre grand Reich allemand, la nation allemande ! » (extrait de « Hitler-Reden und Proklamationen 1932-1945 » – Discours et proclamations d’Hitler de 1932 à 1945 – de Max Domarus).

Ce qu’est devenu Hitler a suscité beaucoup de mythes. D’après les dires de Franz Bardon et Miquel Serranos (ex-embassadeur chilien en Autriche), Hitler s’est enfui en Amérique du Sud avec l’aide de la 99ème loge. On dit même que le cadavre que l’on trouva et dont la denture a été identifiée comme étant fausse par le dentiste d’Hitler aurait été placé là par la 99ème loge. Un journal allemand à grand tirage publia le 5 mars 1979 que l’on avait trouvé l’avion privé d’Hitler dans la jungle en Amérique du Sud. Joseph Greiner (auteur de « Das Ende des Hitler-Mythos » – « La fin du mythe Hitler ») affirme qu’Hitler a décollé avec son avion le 30 avril 1945 (1)de l’aéroport de Tempelhof à Berlin. Ce qui me semble le plus probable, au cas ou il a survécu, c’est qu’il s’est servi des engins volants développés par la « Société Vril », pour quitter l’Allemagne. Qu’Hitler soit mort ou non à cette époque-là, depuis lors, en tout cas, c’est certain !

Karl Haushofer, après avoir échoué dans sa « mission », a, d’abord, assassiné sa femme le 14 mars 1946 avant de se faire « Hara-kiri » ainsi qu’il l’avait juré aux « BONNETS JAUNES ».

Il y eut aussi une autre société secrète qui annonça la venue d’un Messie aryen, la « SOCIETE EDELWEISS ». Hermann Göring, le responsable des finances des nazis, en était membre.

 

Rudolph Hess,un membre important et un homme de confiance du Führer...jusqu'au vol de l'aigle.
Rudolph Hess,un membre important et un homme de confiance du Führer…jusqu’au vol de l’aigle.

L’importance de Rudolph hess  dans la « Nouvelle Religion »

Prolixes sur bien des points, les juges du tribunal militaire international de Nuremberg sont restés singulièrement discrets sur la jeunesse de Rudolf Hess. Ils ne se sont intéressés au second personnage du III° Reich qu’à partir de sa rencontre avec Adolf Hitler.
Quand on consulte les comptes rendus du procès des grands criminels de guerre , — et spécialement le tome VII, — on apprend que Hess naquit à Alexandrie en 1894.
Son père est un négociant de nationalité allemande, établi en Egypte depuis de nombreuses années. Sa mère, allemande aussi, est de bonne souche bavaroise.
Le petit Rudolf reste en Egypte jusqu’à l’âge de douze ans. Elevé au lycée français du Caire, il y fait de bonnes études, y apprend notre langue et l’anglais. Envoyé ensuite en Allemagne, il est pensionnaire dans une institution renommée de Bad-Godesberg, près de Bonn, en Rhénanie. Il continue ses études à Neuchâtel, puis, — ses parents le destinant à l’Export-Import, — fait un stage dans une grande firme d’exportation à Hambourg, stage étant interrompu par la mobilisation générale de 1914. Mobilisé, Rudolf se conduit vaillamment ; en novembre 1918, il est lieutenant-aviateur.
Démobilisé en 1919, il se fait inscrire à l’Université de Munich où il a pour professeur le docteur Karl Haushofer créateur de la Geopolitik, un des cerveaux du futur national-socialisme. Haushofer tient Rudolf Hess pour son disciple préféré, et son fils Heinz deviendra l’ami intime du « bras droit » d’Hitler.
Ses études entreprises en Europe n’ont jamais séparé totalement Rudolf de la terre d’Egypte. Il est revenu près de ses parents pendant chaque grandes vacances. Adolescent intuitif, inquiet, il a subi, — il a recherché, — la fascination du pays le plus « ensorcelant » du monde depuis des millénaires. On ne se guérit pas de l’Egypte comme le prouve l’oeuvre romanesque de Laurence Durell .)
« C’est au Caire  », écrit Paul Brunton, « que j’ai découvert, innombrables, médiums et magiciens, devins et astrologues, sorciers et diseurs de bonne aventure, fakirs et saints hommes. Toutes leurs variétés s’y présentaient, n’en déplaise aux rigueurs du gouvernement qui ont marqué combien peu ils lui agréent en prohibant la plupart de leurs pratiques… Des charlatans prenaient au piège des esprits crédules, des hâbleurs puérils trouvaient des auditeurs les écoutant religieusement, des voyants s’abusant eux-mêmes faisaient partager au bon public leurs aberrations… »

Rudolph Hess quand il s’envola vers l’Angleterre à bord d’un Messerschmith 110,a sans  doute voulu  se rapprocher de la magie  de Winston Churchill et d’Aleister Crowley…c’est-à-dire  « du diable en personne »!

 

……………………………………………………………………………

(1) Mes nombreuses recherches me prouvent que le 30 avril 1945,le Führer  était parti ailleurs depuis  quatre jours environ.Je reviendrai sur cet élément important de la conspiration nazi ,dans un prochain article.Le 30 avril 1945.les armées de Joukov entouraient complètement  la chancellerie du Reich.Je ne vois pas comment il aurait pu décoller de Tempelhof quand la suprématie aérienne était totale du côté allié(en y incorporant les avions russes).

De plus,il faut se référer aux nombreux mouvements des Jeunesses Hitlériennes autour du Führerbunker,toute la journée du 26 avril 1945…ainsi que les nombreux témoins divers et lers circonstances atténuiantes!

Bref,je vous promets de prouver que le Führer a fuit le 26 avril 1945 au soir.

 

Le Juifs dans le commerce des esclaves par le Rabin Marc Lee Raphael

Le blog de Tancrède Lenormand

Marc Lee Raphael est à la fois Rabbin et historien de l’histoire juive. Le Rabbin Marc Lee Raphael a publié une étourdissante déclaration sur l’implication des Juifs dans l’esclavage. Il est professeur d’études judaïques au Nathan and Sophia Gumenick, professeur d’études religieuses et directeur du département du même nom au College William et Mary. Par ailleurs, il est le Rabbin de la congrégation Bet Aviv, Columbia, dont l’une des activités est de se consacrer à la réforme du judaïsme. http://www.betaviv.org/

Les passages suivants sont tirés de l’ouvrage de Marc Lee Raphael : »Les Juifs et le judaïsme aux Etats-unis ; une histoire documentée. » (New York; Behrman House Inc, Pub. 1983. Pages 14, 23-25).    

« Les juifs prirent aussi une part active dans le commerce colonial hollandais des esclaves. En effet, les statuts des congrégations de Récife (Brésil) et Maurice (1648) comprenait une imposta (taxe juive) de 5 Soldos pour l’achat de chaque…

View original post 972 mots de plus

La menace n’est pas l’Islam, les Arabes ou les Noirs : C’est notre élite politicienne.

Le blog de Tancrède Lenormand

Après le massacre d’un ex soldat anglais à la hache par deux Noirs, le Premier ministre Juif d’Angleterre, David Cameron, est immédiatement venu au secours des Anglais ? Non de l’Islam : « Ce n’était pas seulement une attaque contre la Grande-Bretagne et le mode de vie britannique, c’était aussi une trahison envers l’islam et les communautés musulmanes qui apportent tant à notre pays. Rien dans l’islam ne justifie un tel acte épouvantable. » 

Une nouvelle fois l’élite politicienne trahis son peuple. Le bourreau devient victime et la victime doit verser des larmes pour son bourreau. Très judéo-chrétien comme raisonnement. Uniquement valable pour les Goyim. Israël, par contre peut attaquer de manière préventive, même avant toute agression et même sans menace d’agression.

Mais ce massacre est un juste retour des choses.

1°/ Qu’était aller faire ce soldat anglais en Afghanistan ? Tuer des hommes, voire des femmes et des enfants.

2°/…

View original post 251 mots de plus

Les crises du 21è siècle ou la naissance d’un nouvel imaginaire collectif

Journal d'un Muet en Cavale

enfant_r_veur

Billet électronique n°74

Les crises qui éclatent à travers le monde ces dernières années constituent les symptômes d’une crise civilisationnelle bien plus profonde et bien plus étendue que les « moments difficiles à passer » ou « les politiques d’assainissement budgétaire » dont la majorité des commentateurs aux commandes font état. Ces évènements en cascade ont des effets dévastateurs sur les économies dont les tissus se désagrègent à vue d’oeil, creusant spectaculairement le fossé des inégalités sociales et précipitant les peuples dans la précarité et le désespoir. C’est ainsi qu’en laissant sur le carreau de plus en plus de gens – à leur corps défendant co-acteurs de ces politiques – elles rouvrent les plaies du repli identitaire et religieux et de la fabrication irrationnelle de boucs émissaires. Lorsqu’elle s’épuise, l’indignation laisse la place à la résignation ou à la violence, à la résurgence des xénophobies et aux conflits, à la culture de l’autodestruction et à

View original post 1 398 mots de plus

Nous venons de lancer une page dédiée à la jeunesse sur notre Réseau Audiologique Mondial

Que vous soyez né dans les années ’50 ou ’60,que vous ayez actuellement 5 ,10 ou 15 ans maintenant ou dans 20 ans,nous croyons que cette page continuera d’alimenter le bonheur et la joie de vivre.

Nous vous invitons à  prendre contact avec notre Réseau Audiologique Mondial que nous continuerons à développer au fil des jours,en y ajoutant des articles,des vidéo et de la musique.Une section  photo sera aussi ajoutée.

Sur ce lien : Réseau Audiologique Mondial

Merci de nous encourager!

Michel Duchaine

Le coup d’Etat de Wikileaks en Tunisie

To be good again

Je publie ici un article frappant. L’original est en anglais. J’ai pris le temps de le traduire car j’ai la quasi-certitude que les révélations de l’auteur, son raisonnement et ses recommandations sont d’une importance cruciale pour tout citoyen du Monde Arabe. Je tiens à souligner que cet article a été publié le 16 Janvier 2011, soit bien avant les évènements en Libye ou encore en Syrie. La date de sa publication est une donnée à ne jamais perdre de vue pendant la lecture.

Le coup d’Etat de Wikileaks en Tunisie :

La CIA rabat un Tsunami Méditerranéen de Coups d’Etat ; Libye, Egypte, Syrie, Algérie, Jordanie, Italie sont tous ciblés ; Les Etats-Unis et la Grande Bretagne cherchent de nouvelles marionnettes pour affronter l’Iran, la Chine et la Russie ; Les domestiques d’Obama Cas Sunstein, Samantha Power, Robert Malley et l’International Crisis Group impliqués dans les destabilisations

Washington DC…

View original post 2 621 mots de plus