Accueil

France:les actes anti-chrétiens en hausse depuis 2008

Laisser un commentaire

En 2016, les actes racistes, antisémites et antimusulmans ont nettement reculé, a annoncé le ministère de l’Intérieur, avec une diminution de 44,7%. Ce qui n’est pas le cas des actes anti-chrétiens. Entre 2008 et 2016, les atteintes aux sites chrétiens, qui comprennent les lieux de culte et sépultures, ont augmenté de 245% ! En 2016, […]

via France : les actes anti-chrétiens en hausse constante depuis 2008 — civilwarineurope

Advertisements

Terrorisme islamique:Le jour de l’Aïd, Daesh met en scène l’exécution de 12 «espions» dans un abattoir (PHOTOS CHOC)

Laisser un commentaire

Les bourreaux de l'Etat islamique font entrer les suppliciés dans l'abattoir

Les bourreaux de l’Etat islamique font entrer les suppliciés dans l’abattoir

Le 12 septembre, l’Etat islamique a diffusé une nouvelle vidéo, mettant en scène l’exécution de prétendus «espions américains» dans un abattoir. Le document, d’une violence extrême, est intitulé «La Fabrique de l’illusion».

Menés à l’abattoir comme des bêtes, les douze prisonniers sont un à un égorgés, avant d’être suspendus à des crocs de bouchers, afin qu’ils se vident de leur sang. La vidéo de ces assassinats, filmée avec soin et à l’aide de plusieurs caméras, dure plusieurs longues minutes que RT vous épargne.

Les prisonniers sont sélectionnés un à un avant d'être égorgés

Les prisonniers sont sélectionnés un à un avant d’être égorgés

Le document de propagande qui intègre cette scène débute avec des extraits de films et de téléfilms d’espionnage, dont certaines images proviennent du blockbuster américain Mission Impossible5. Par la suite, des images d’anciennes exécutions perpétrées par Daesh, ainsi que celles d’attentats organisés par le groupe terroriste sont utilisées. Les observateurs avertis remarqueront que des scènes de l’attentat de Nice du 14 juillet y figurent en bonne place.

Une fois tués, les suppliciés sont pendus par les pieds

Une fois tués, les suppliciés sont pendus par les pieds

Cette dernière vidéo de Daesh a été diffusée le 12 septembre, soit le premier jour de la fête de l’Aïd el-Kebir, rappelant l’épisode biblique durant lequel dieu arrêta la main d’Abraham qui était prêt à lui sacrifier son fils, le remplaçant par un agneau pour qu’il l’égorge.

Sources: Russia Tv

 

 

 

 

Alerte au terrorisme islamique:L’imam de la grande mosquée de La Mecque appelle à l’extermination des chrétiens

Laisser un commentaire

Récemment à la Mecque.

Récemment à la Mecque.

 

Abdul Rahman Ibn Abdul Aziz as-Sudais est l’imam en chef de la grande mosquée, la Masjid al-Harâm, de La Mecque. C’est un psalmodieur célèbre du coran. Le 4 septembre dernier, alors que se déroule le pèlerinage, il a entonné en arabe une prière d’amour, de tolérance et de paix… En voici un extrait :

« Ô Allah, accorde la victoire, la dignité et le pouvoir à nos frères moudjahidines [djihadistes] au Yémen, au Sham [Syrie], en Irak et partout […] Accorde leur la victoire sur les Juifs perfides et les chrétiens malveillants ».


BIOGRAPHIE D’ABDUL RAHMAN IBN ABDUL AZIZ AS-SUDAIS

abdul-rahman-al-sudais-81

Abdul Rahman Ibn Abdul Aziz-Sudais un-Najdi est un qari  renouvelé  dans le monde d’Arabie  Saoudite  (une sorte de visionnaire ) , il est né en Arabie Saoudite et il est d’origine du clan Anza. Al Sudais est le premier imam de la grande mosquée de la ville islamique de La Mecque.

À l’âge de 12 ans, Al Sudais a mémorisé le Saint Coran, et a étudié à l’école primaire du ‘Al Muthana Bin Harith »et a été diplômé en 1979 avec une note d’excellence dans« Riyad Institution scientific ».

Al Sudais a étudié à l’Université de Riyad et a reçu un diplôme en Sharia en 1983, et une maîtrise du Collège islamique de Muhammad bin Saud University en tant qu’ Imam islamique en 1987. En 1995, il a obtenu un doctorat en charia islamique de l’université Umm al-Qura.

Cheikh AL Sudais est connu pour la particularité de sa voix et de sa récitation émotionnelle du Coran en conformité avec Tajweed.

En 2005, il a reçu le prix de la «personnalité islamique de l’année» dans le 9e prix annuel Quran Dubai International Holy


VIDÉOS DONANT UN APERÇU DU PERSONNAGE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Sputnik, 7 septembre 

Vidéo:Un français parle ouvertement de l’invasion islamique chez lui

Un commentaire

Boko Haram diffuse une vidéo des lycéennes enlevées en 2014

Laisser un commentaire

Le groupe djihadiste nigérian a publié ce dimanche sur Youtube une nouvelle vidéo des lycéennes enlevées à Chibok, en avril 2014 dans le nord-est du Nigéria. Un homme y ordonne au gouvernement de libérer des combattants de Boko Haram.

Boko Haram 001

Boko Haram a diffusé ce dimanche une vidéo de jeunes filles présentées comme les lycéennes enlevées par le groupe djihadiste nigérian en avril 2014, à Chibok (nord-est du pays). Dans cette vidéo de onze minutes, un homme au visage masqué lance: « Ils devraient savoir que leurs enfants se trouvent encore entre nos mains ». En tenue militaire, une arme automatique barrant sa poitrine, il se tient debout au milieu de plusieurs dizaines de jeunes filles.

« Une quarantaine de ces filles ont été mariées conformément à la volonté d’Allah, poursuit-il. D’autres ont été tuées dans des bombardements aériens ».

Le message de la vidéo est clair : « c’est le () de Shekau qui détient les et pas l’« pic.twitter.com/eI9Pm8w0A4

Enlevées depuis plus de 2 ans, certaines femmes portent avec elles des nouveaux-nés mis en avant dans la vidéo.pic.twitter.com/Wuz5dGFCaM

Il exhorte ensuite le gouvernement nigérian à libérer des combattants de Boko Haram: « Ils devraient immédiatement libérer nos frères qui sont en détention ». Il menace par la suite les pouvoirs publics, avertissant que si ces prisonniers ne sont pas libérés, le gouvernement ne pourra jamais secourir les filles de Chibok.

Boko Haram 002b

« Bring back our girls »

Dans la foulée, le ministre nigérian de l’Information, Lai Mohammed, a affirme « être en contact » avec Boko Haram, à propos de cette vidéo. « Comme ce n’est pas la première fois que nous sommes contactés de cette manière, nous voulons être sûrs que ceux avec qui nous sommes en contact sont bien ceux qu’ils prétendent être », poursuit le ministre dans un communiqué.

Le groupe djihadiste nigérian avait kidnappé, le 14 avril 2014, 279 adolescentes dans le lycée public pour filles de Chibok. Cinquante-sept d’entre elles avaient réussi à s’échapper dans les heures suivant leur enlèvement par le groupe qui a pour objectif la création d’un Etat islamique indépendant. Le groupe nigérian a d’ailleurs fait allégeance à l’organisation Etat islamique en mars 2015.

 Cet enlèvement des lycéennes avait provoqué une forte mobilisation au Nigéria et dans le monde autour notamment du mouvement « Bring back our girls » (Ramenez nos filles). En mai, une des lycéennes avait été découverte lors d’une patrouille de miliciens d’autodéfense et de l’armée. Ce retour avait redonné de l’espoir aux familles.

Boko Haram 003

Arabie saoudite : violée par 7 hommes, elle est condamnée à 200 coups de fouet

Laisser un commentaire

 

 

saoudienne-de-19-ans-condamnee-a-la-prison-et-a-200-coups-de-fouet_0Une Saoudienne a été condamnée à 6 mois de prison et 200 coups de fouet. Son crime ? Avoir été violée par un groupe d’hommes et l’avoir raconté dans Six mois de prison et 200 coups de fouet, c’est la sentence que devra subir une jeune Saoudienne de 19 ans. Enlevée par deux aggresseurs alors qu’elle se trouvait dans la voiture d’un ami, la jeune femme a ensuite été violée par sept hommes, peut-on lire dans l’Indian Express. La victime aurait alors évoqué devant les médias son aggression, mais seule. Une bavure selon la loi saoudienne.

Cette dernière exige en effet que toutes les femmes soient accompagnées d’un responsable issu de leur famille lors de toute intervention en public. Initialement fixée à 90 coups de fouet, la sentence de la victime a été revue à la hausse pour avoir enfreint cette loi. L’avocat de la jeune femme, Abdul Rahman al-Lahem, a fait appel de cette décision. Mais en vain. Sa cliente a été reconnue coupable d’indécence devant les médias et sa licence lui aurait même été confisquée. Dans un communiqué, le ministre de la justice saoudienne a alors expliqué que son ministère était « ouvert à la critique constructive, mais loin des émotions ». 

Les sept violeurs ont quant à eux été condamnés à 5 ans de prison. 

L’Arabie Saoudite exécute 47 opposants dont un important dignitaire chiite

Un commentaire

le despote saoudien

le despote saoudien

L’Arabie saoudite a exécuté  ce samedi,2 janvier 2016, 47 personnes condamnées pour « terrorisme », dont le haut dignitaire chiite Nimr Baqer al-Nimr, figure de la contestation contre le régime, a annoncé le ministère de l’Intérieur.

Son neveu Ali al-Nimr, mineur au moment de son arrestation, ne figure pas parmi les suppliciés.

Les condamnés ont été exécutés dans douze villes différentes du royaume, a précisé le ministère de l’Intérieur dans une déclaration relayée par l’agence officielle SPA.

Le cheikh Nimr al-Nimr, 56 ans, virulent critique de la dynastie sunnite des Al-Saoud, a été la figure de proue d’un mouvement de contestation qui avait éclaté en 2011 dans l’est de l’Arabie où vit l’essentiel de la minorité chiite.

Cette communauté, qui se concentre dans la Province orientale, se plaint d’être marginalisée dans ce pays majoritairement sunnite.

Le cheikh Nimr avait été condamné à mort en octobre 2014 pour « sédition », « désobéissance au souverain » et « port d’armes » par un tribunal de Ryad spécialisé dans les affaires de terrorisme.

L’arrestation de cheikh Nimr en juillet 2012 s’était déroulée de manière mouvementée et deux de ses partisans avaient été tués au cours des manifestations qu’elle avait provoquées.

L’Iran, puissance chiite dont les relations sont tendues avec l’Arabie saoudite, a mis en garde à plusieurs reprises Ryad contre l’exécution du dignitaire chiite.

Parmi les personnes exécutées samedi figurent aussi des sunnites condamnés pour leur implication dans des attentats meurtriers revendiqués par le groupe jihadiste Al-Qaïda en 2003 et 2004, ainsi qu’un Egyptien et un Tchadien.

La liste inclut le nom de Fares al-Shuwail que des médias saoudiens ont présenté comme étant un leader religieux d’Al-Qaïda en Arabie saoudite, arrêté en août 2004.

Le 1er décembre, la branche d’Al-Qaïda au Yémen avait menacé de faire « couler le sang » si les autorités saoudiennes décidaient de mettre à mort des jihadistes détenus en Arabie.

« Nous entendons parler d’exécutions que le gouvernement des Al-Saoud a l’intention de pratiquer contre des frères moudjahidine actuellement détenus. Nous faisons le serment de sacrifier notre propre sang pour sauver le leur », avait affirmé Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa).

Il s’agit des premières exécutions de l’année 2016 dans ce royaume ultra-conservateur qui avait exécuté 153 personnes l’année dernière, selon un décompte de l’AFP basé sur des chiffres officiels.

Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :