Courte opinion du jour:Un mois après le désastre, plus d’une tonne de feux d’artifice découverte dans le port de Beyrouth

Plus d’une tonne de feux d’artifice a été découverte à Beyrouth, dans le port où un énorme stock de produits chimiques a explosé le mois dernier, faisant des centaines de morts.

La double explosion dans le port de Beyrouth

 

L’armée libanaise a fait cette découverte dans un entrepôt lors des fouilles dans le port. Les ingénieurs militaires ont pu neutraliser et évacuer pas moins de 1,5 tonnes de feux d’artifice empilés dans 128 boîtes.

L’explosion du 4 août, imputable à 2750 tonnes de nitrate d’ammonium conservées dans le port, qui se trouve au cœur de la capitale, a été une catastrophe de premier ordre pour le pays.

Au moins 190 personnes ont perdu la vie et environ 6000 ont été blessées. Le désastre a entraîné une crise politique majeure et la démission du gouvernement.

 

Source: Reuters

 

 

 

Courte opinion du jour:La Vérité sur la promotion des vaccins par l’industrie pharmaceutique

LA VÉRITÉ EST TOUT AUTRE
Me Rocco Galati explique: « Bill Gates veut vacciner (obligatoirement) 7 milliards d’humains. Le problème, c’est que son vaccin a une immunité de 3 mois (et une efficacité de 50%). Pour une année complète, ça équivaut à 4 doses de vaccin par humain. Le coût estimé de cette opération est de 3 TRILLIONS de dollars. Arrivez-vous à visualiser ce montant ? Difficile n’est-ce-pas ? Pour vous donner une idée, ça représente 4,2 MILLIONS de dollars par jour, pendant 2000 ans. Rien de moins.
Mais leur avidité de profits ne s’arrête pas là. Les compagnies de vaccins veulent que les adultes se fassent vacciner de façon obligatoire chaque année et qu’ils rattrapent le calendrier vaccinal que les enfants subissent, soit 26 vaccins au Canada. On parle alors de 90 TRILLIONS de dollars, ce qui représente 127 millions de dollars par jour pendant 2000 ans, sans calculer les intérêts là-dessus. »
Au contraire de vouloir notre santé, l’industrie pharmaceutique invente des maladies pour recycler des molécules qu’elle modifie légèrement ou associe entre elles des maladies déjà connues.
C’est le cas avec le fameux syndrome métabolique qui n’est autre qu’une association de maladies bien connues = diabète de type 2, hypertension et obésités (classes 1, 2 et 3), voire, conséquemment, inflammation.
Aussi abaissent-ils les seuils diagnostics à partir desquels nous serions en danger, soit pour déclarer que nous avons le diabète ou du cholestérol… afin de pouvoir nous prescrire des médicaments.
D’ailleurs, traiter le cholestérol à la baisse est une des pires inepties qui en font le coupable idéal et c’est très rentable.
Bref, l’industrie pharmaceutique, ne soigne ni ne guérit les maladies, elle les rend chroniques et plus ou moins supportables ; elle en invente et en crée avec les nombreux effets secondaires graves (effets iatrogènes).
Pourquoi l’industrie pharmaceutique n’a pas intérêt à trouver des cures véritables pour les maladies comme le cancer et autres maladies chroniques débilitantes, c’est parce que des gens en bonne santé n’ont aucun intérêt financier pour les industriels du vaccin!

 

 

 

 

 

Courte opinion du jour:En Europe, les victimes de viol accusées de plus en plus de racisme

Une idée de plus en plus populaire est que chaque fois que les races s’affrontent, seules les minorités peuvent être victimes. La notion n’est guère limitée aux récentes émeutes en Amérique. Des éléments d’une telle réflexion apparaissent souvent dans d’autres contextes.

Les femmes britanniques, par exemple, y compris les victimes de viol qui ont attiré l’attention sur les gangs de nettoyage ethnique  sexuel «asiatiques» (pakistanais et sud-asiatiques), sont également attaquées par l’establishment «réveillé».

Plus tôt ce mois-ci au Royaume-Uni, Sarah Champion, une politicienne travailliste et députée de Rotherham (l’ épicentre du nettoyage ethnique sexuel ), a été accusée « d’attiser les flammes de la haine raciale » et « d’agir comme un meurtrier néo-fasciste ». Son crime? Elle avait osé affirmer que «la Grande-Bretagne a un problème avec les hommes pakistanais britanniques violant et exploitant des filles blanches».

Sarah Champion, une politicienne travailliste britannique et députée de Rotherham (l’épicentre des gangs de nettoyage ethnique sexuel), a été accusée d’avoir «agi comme un meurtrier néo-fasciste» parce qu’elle a osé affirmer que «la Grande-Bretagne a un problème avec les hommes pakistanais britanniques violant et exploiter les filles blanches. « 

Les mêmes éléments accusant Champion d’être un « meurtrier » ont également caractérisé le programme anti-extrémisme du Royaume-Uni, Prevent, comme étant « fondé sur l’islamophobie et le racisme ».

Quelques semaines plus tôt, un article intitulé «J’ai été violée par un gang de toilettage de Rotherham – maintenant je suis toujours confronté à des abus racistes en ligne», a paru. Dans ce document, une femme britannique (alias, « Ella ») a révélé que ses violeurs musulmans l’ont traitée de « pute blanche, une salope blanche », au cours des plus de 100 fois où elle a été violée dans sa jeunesse par la gang de nettoyage ethnique  pakistanais. 

« Nous devons comprendre les crimes aggravés sur le plan racial et religieux si nous voulons l’empêcher et en protéger les gens et si nous voulons en poursuivre correctement », a-t-elle déclaré dans une récente interview.

« Prévention, protection et poursuites – tous sont entravés parce que nous négligeons de traiter correctement les aspects religieux et racistes de la préparation des crimes des gangs … Cela leur dit qu’il est normal de haïr les Blancs. »

Les tentatives d’Ella de mettre en évidence les «aspects religieux et racistes» de son abus similaire et de celui de nombreuses autres filles n’ont conduit qu’à «beaucoup d’abus de la part d’extrémistes d’extrême gauche et d’universitaires féministes radicaux», a-t-elle déclaré . Ces groupes «se connectent en ligne et essaient de résister à quiconque qu’ils considèrent comme un nazi, un raciste, un fasciste ou un suprémaciste blanc».

« Ils ne se soucient pas du racisme anti-blanc, parce qu’ils semblent croire que cela n’existe pas. Ils ont essayé de me terrer et de me critiquer continuellement et cela dure depuis quelques mois. Ils ont essayé de fermer moi, fais-moi taire … Je n’ai jamais connu une telle haine en ligne de ma vie. Ils m’accusent de « défendre les pédophiles blancs » et d’être une « entité démoniaque sinistre ». « 

Le blâme – ou du moins la responsabilité – sur la victime ne se limite pas au Royaume-Uni. Selon AN 9 Août, 2019 rapport , « dans la ville suédoise d’Uppsala … quatre femmes ont été violées en autant de jours. » Bien que la police n’ait pas publié de descriptions des violeurs – généralement un signe certain de leurs origines -, elle a averti les femmes de «réfléchir à leur comportement», de «penser à l’avenir» et de ne pas «sortir seules».

Les conseils contre l’alcool, les drogues et les comportements imprudents seraient plus convaincants s’ils n’étaient pas faits sous la contrainte.

Après que des foules de migrants musulmans aient agressé sexuellement jusqu’à mille femmes le soir du Nouvel An 2016 à Cologne, en Allemagne, la maire de la ville, Henriette Reker, a appelé les femmes à « être mieux préparées, en particulier à l’approche du carnaval de Cologne. Pour cela, nous publierons des lignes directrices en ligne que ces jeunes femmes pourront lire pour se préparer. « 

En Autriche, après qu’une femme de 20 ans qui attendait à un arrêt de bus à Vienne ait été attaquée, battue et volée par quatre hommes musulmans – dont un qui « a commencé [en] mettant ses mains dans mes cheveux et m’a fait comprendre qu’en sa culture il n’y avait pratiquement pas de femmes blondes »- la police a répondu en disant à la victime de se teindre les cheveux.

«Au début, j’avais peur, mais maintenant je suis plus en colère que tout. Après l’attaque, ils m’ont dit que les femmes ne devraient pas être seules dans la rue après 20 heures. Et ils m’ont également donné d’autres conseils, me disant que je devrais teindre mon cheveux foncés et ne pas s’habiller de manière aussi provocante. Indirectement, cela signifie que j’étais en partie responsable de ce qui m’est arrivé. C’est une insulte massive. « 

En Norvège, Unni Wikan, professeure d’anthropologie sociale à l’Université d’Oslo, insiste sur le fait que «les femmes norvégiennes doivent assumer leur part de responsabilité dans ces viols», car les hommes musulmans trouvaient leur manière de s’habiller provocante. Voilà pour l’affirmation féministe selon laquelle les femmes sont libres de s’habiller de manière aussi séduisante qu’elles le souhaitent – et malheur à l’homme qui interprète mal cela, à moins qu’il ne fasse partie d’un groupe minoritaire racial ou religieux.

La conclusion du professeur Wikan n’est pas que les hommes musulmans vivant en Occident doivent s’adapter aux normes occidentales, mais exactement le contraire: « Les femmes norvégiennes doivent réaliser que nous vivons dans une société multiculturelle et s’y adapter. »

Même lorsqu’il s’agit de viol, alors, si la victime est blanche et que le violeur ne l’est pas, elle n’est pas du tout victime; pire, elle est une «raciste» et une «haineuse» qui, au contraire, mérite apparemment ce qu’elle a obtenu et plus encore. « Blame the victim » revient avec vengeance et gagne du terrain dans tout l’Occident.

 

 

 

 

 

 

La courte opinion du jour:L’obligation de porter des masques bons marché

 

« Les masques qui sont sur le marché ne font rien pour protéger les gens du virus : ils ne sont pas stériles contrairement à ceux qu’on retrouve dans les hôpitaux et il ne faut pas les porter plus de 15 ou 20 minutes, sinon ils vont se transformer en incubateurs à bactéries. Et c’est encore pire pour les masques en tissus, de véritables ramassis de bactéries parce qu’ils sont poreux », estime M. Khoury.

Selon lui, le fait d’avoir une barrière collée près de la bouche et du nez permet aux bactéries inoffensives qui se trouvent dans notre organisme de proliférer à l’aide du niveau d’humidité, leur permettant de devenir dans certains cas des pathogènes menant à des infections sérieuses ou des maladies chroniques. « Ça se voit déjà à plusieurs endroits : des gens s’absentent du travail à cause des problèmes de santé dont le masque est responsable. Non seulement il ne les protège pas, mais il les a rendus malades. » Selon lui, les symptômes du port du masque sont tous les mêmes : mal de tête, nausée et difficulté à respirer.

Il ajoute que le lavage des masques réutilisables serait aussi loin d’éliminer toutes les bactéries. Ainsi, le seul contexte où il voit une utilité au masque serait dans les transports en commun, à condition que celui-ci soit jeté à la fin du trajet. »


EN CONCLUSION

 Donc,il n’y a pas besoin d’être  des scientiques, pour comprendre que le port de leurs masques pourris est la cause de la prolifération de microbes et de virus…
Dans le cadre d’un simple rhume, il est fortement conseillé de jeter le mouchoir, après chaque utilisation.
Sur les plateaux télé alors que ce sont des endroits clos et de surcroît avec la clim, personne ne porte le masque quand des virologues, infectiologues et autres affirment que la clim garde les virus et les réinjecte dans l’espace clos … On nous prend vraiment pour des imbéciles ….
Le But ultime de cette mascarade est de diminuer la population mondiale. Portez vos masques même en dormant.faites vous vite vacciner ILS vont être ravis de votre obéissance de votre soumission!
Réveillez-vous!

EN COMPLÉMENTAIRE

Le Dr Antoine Khoury et son fils André.

 

 

De l’Égypte à Saint-Hyacinthe

Né à Alexandrie en Égypte, le président-directeur général de Vacci-Vet, Antoine Khoury, a quitté sa terre natale en 1966, sa formation en médecine en poche. À Montréal, il s’est orienté vers la microbiologie pour y accomplir une longue carrière professionnelle en microbiologie humaine, agoalimentaire puis vétérinaire, qui l’a amené successivement au ministère de la Santé, puis au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) et enfin dans une entreprise vétérinaire de Saint-Hyacinthe.

« En 1998, j’ai remis le pied en Égypte, curieux de voir ce qui se passait ailleurs dans le domaine vétérinaire », raconte M. Khoury. « Des intervenants dans le domaine vétérinaire m’ont demandé de mettre au point un vaccin particulier contre la bactérie Clostridium perfringens, qui est la cause principale de l’entérite nécrotique. Cette maladie, qui entraîne la mort rapidement, fait des ravages dans les élevages de volailles au Moyen-Orient. Il n’y a pas de traitement spécifique pour cette maladie, notre vaccin offre donc une solution préventive fort intéressante. Présente partout à travers le monde, l’entérite nécrotique s’attaque aussi aux autres animaux d’élevage. Le marché international offre donc tout un potentiel! » L’idée de produire ce vaccin était désormais lancée et au terme d’un processus de plusieurs années, Vacci-Vet a vu le jour.

Des solutions vaccinales uniques au Canada

En 2009, l’entreprise s’est établie dans la Cité de la biotechnologie. « Nous voulions aménager des locaux qui répondent aux normes gouvernementales de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), puis appliquer nos connaissances pour mettre au point les technologies de fabrication. Saint-Hyacinthe s’est imposée comme un choix naturel et nous avons bénéficié de l’aide du CLD Les Maskoutains. Ce sont des gens très dynamiques, proactifs, de véritables accélérateurs de projets. Et la Cité constitue un environnement fort stimulant, où nous pouvons travailler avec la Faculté de médecine vétérinaire et des vétérinaires. La présence de tous ces professionnels crée une synergie très motivante, positive pour tout le monde », affirme André Khoury coordonnateur de projets chez Vacci-Vet.

Totalisant 5 000 pieds carrés, ces laboratoires sont aménagés pour répondre aux normes rigides de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA). Grâce à un système sophistiqué et rigoureux de ventilation et de sas, l’atmosphère est contrôlée et toutes les pièces sont indépendantes les unes des autres. Vacci-Vet, actuellement en phase de précommercialisation, y produira bientôt toute une gamme de vaccins, principalement celui qui prévient l’entérite nécrotique. « Ce vaccin est une solution préventive efficace, qui assure une meilleure protection immunitaire chez l’animal. Ainsi, il est possible d’éviter la maladie par la vaccination plutôt que d’attendre qu’elle se déclare causant ainsi des mortalités à la grandeur de l’élevage », explique Antoine Khoury. « Nous sommes les seuls au Canada à nous spécialiser dans la fabrication de vaccins anaérobiques et toxoïdes, destinés aux différents types animaux d’élevage. Autre avantage de Vacci-Vet, nous pouvons faire des vaccins autogènes, c’est-à-dire sur mesure fabriqués à partir d’une souche prélevée sur un animal malade d’un éleveur. Faits spécifiquement pour ces producteurs, ces vaccins autogènes offrent une efficacité très ciblée et sont produits rapidement, en trois semaines, contrairement aux vaccins commerciaux qui ont un spectre d’application beaucoup plus large, mais dont la mise au point peut prendre jusqu’à deux ans de préparation et qui peuvent à la longue se révéler moins efficaces dû principalement aux mutations des bactéries », d’ajouter M. Khoury.

Une équipe et ses projets

Antoine Khoury est à la tête d’une équipe de spécialistes dans le domaine vétérinaire, microbiologique et technique. Son fils André, grâce à sa formation technique et dans des domaines différents, apporte un autre point de vue au développement de l’entreprise.

« Mon père amène le côté scientifique, moi le côté technique, nous nous complétons. » L’équipe qui compte également un comptable, un chercheur détenteur d’un post-doctorat et responsable de la production et un consultant pour le marché international, va bientôt s’accroître, avec le début de la production. « Nous visons le marché canadien et international, et nous regardons de près l’Amérique latine, tout en établissant un réseau de distribution bien en place au Moyen-Orient. » Antoine Khoury entrevoit un bel avenir pour Vacci-Vet! Fiche signalétique Nom de l’entreprise : Vacci-Vet inc. Dirigeants : Antoine Khoury Année de fondation : 2009 Municipalité : Saint-Hyacinthe Secteur d’activité : Biotechnologie et agroalimentaire Activité : Fabrication de vaccins vétérinaires Marché : National et international

 

 

 

 

 

 

Courte opinion du jour:L’ ÉTHIQUE Où est passée l ‘ ÉTHIQUE ???

Sujet existentiel d’ une extrême gravité.
Force est de constater que comme le bon sens, l’ éthique s’ en enfuie à tire d’ aile loin des effluves de ce marécage putride.

Les AUTOPROCLAMÉS  » penseurs et philosophes  » de pacotille sont étrangement silencieux sur un sujet dont ils ne mesurent pas la profondeur, et dont ils ne soupçonnent même pas l’ existence.
Leur lâcheté n’ a d’ égal que leur mercantilisme, et leur haine de ce qui est beau, de ce qui est bon, de ce qui est amour et générosité.

Dans tous les cas de figure, toucher à l’ essence de la vie est l’ essence même du CRIME !
Des OGM aux Guidestones en passant par l’ AVORTEMENT on assiste au même CRIME contre L’ HUMANITÉ !

Qui leur a accordé le droit de s’ approprier ce qui relève du VIVANT ?
A quel titre se permettent ils de MODIFIER des séquences de la vie ???
Quel fou les a autorisé à BREVETER et à s’ APPROPRIER des organismes vivants, tels que les VIRUS ou les SEMENCES ?
Qui les a AUTORISÉ à en faire du commerce ?

La vie c’ est l’ ŒUVRE de Dieu dont est issue l’ Humanité !!!
Ce n’ est pas celle des marchands du temple !!!

C’est toute la différence entre eux et nous.
Nous, nous respectons la vie, nous vénérons le sacré, nous adorons les enfants.
Eux brûlent des cathédrales, Eux tuent les enfants dans le ventre de leur mère et altèrent l’ ADN Humain !
Ils enfoncent leurs crocs venimeux au plus profond de la source de la vie.

 

 

 

 

 

 

 

«BLM Now MF»: Un partisan de Black Lives Matter s’agenouille sur le cou d’un bébé blanc tandis qu’une femme noire tient les bras d’un enfant sans défense

Une photographie d’un homme noir agenouillé sur le cou d’un bébé blanc tandis qu’une femme noire tient les bras de l’enfant (en couches) suscite énormément de rage sur les réseaux sociaux.

La photographie choquante et inquiétante, qui a été sous-titrée par les agresseurs comme «Blm now mf», commence à faire le tour après avoir été découverte par Vincent James des Red Elephants.

Un rapport indique que les mulâtres ont abusé sexuellement du bébé blanc avant ces violences physiques filmées. Une mère blanche séparée du père blanc de leur enfant; elle est alors entrée dans une relation interraciale; c’est le résultat pour son enfant.
Des messages sur Facebook de personnes affirmant connaître l’homme ont déclaré qu’il s’appelait Isaiah Jackson et qu’il avait été arrêté dans l’Ohio.

L’homme sur la photo semble être Jackson, d’après son  profil Facebook , mais nous n’avons pas été en mesure de vérifier d’autres allégations contre lui dans les captures d’écran incluses dans la publication Facebook de James. Un Isaiah Jackson a été  arrêté le 20 juillet  dans l’Ohio pour violation de probation.

La grand-mère de l’enfant sur la photo a écrit sur Facebook qu’elle avait été prise alors que l’enfant de deux ans était avec sa mère. Sa mère sort avec Jackson.

 

La grand-mère très en colère a dit que le bébé était maintenant avec son fils et en sécurité. Elle tente actuellement de savoir qui tenait les jambes de l’enfant et qui a pris la photo.

«Mon fils est au-delà de la colère. Il a emmené son garçon aux urgences pour se faire examiner et tout s’est bien passé », a écrit la grand-mère. «Il ferait mieux de se réjouir que rien de mal ne soit arrivé à mon petit-fils et il ferait mieux de se cacher de toutes les personnes qui viendront le chercher à sa sortie de prison.

WHIO TV 7  rapporte  que «les enquêteurs du comté de Clark ont ​​déclaré qu’ils enquêtaient sur le poste, mais aucune arrestation n’a été effectuée et aucune accusation n’a été déposée». Selon leur rapport, selon le trafic du scanner d’urgence, les députés, la police et les médecins ont été appelés à deux adresses différentes mardi matin dans le comté de Clark dans le cadre de l’enquête.

«Nous examinons ce cas, mais il s’agit toujours d’une enquête active. À ce stade, nous l’examinons activement et nous sommes  très  tôt dans cette enquête », a déclaré le major Chris Clark dans un communiqué envoyé par courrier électronique à la station.

PS

Ici au Québec,on a une mairesse ricaneuse qui aime beaucoup les Black Lives Matter et les Antifa…tout ce qui se rapproche du communisme,du multiculturalisme et du multiethnique,genre Québec Solidaire…comme par exemple!

…À faire très attention    pour le futur!

 

 

 

Manifeste de la Résistance Nationale des Peuples

Au nom de tous les Peuples  souverains et mis en esclavage sur notre Belle Planète Bleue,

NOUS ,LES PATRIOTES AYANT CONTRIBUÉ AU TEXTE CI-DESSOUS,

et désireux de présenter d’une seule voix claire,nette et précise notre opposition totale,autant sur le plan politique,sociale,judiciaire et économique aux projets mondialistes totalitaires d’une oligarchie  sans scrupule,

AFFIRMONS QUE

Peu importe notre origine nationale,le système politique,la langue,ou le continent sur lequel nous vivons,

 

Nous refusons la manipulation de masse du public avec une propagande scientifique et pharmaceutique défectueuse.

Nous  contestons le confinement et les vaccins comme seul moyen de sortir de cette pandémie fantasmée et fabriquée.

Nous contestons votre silence sur les méthodes de traitement légitimes qui fonctionnent.

Nous contestons votre silence sur le système immunitaire et ce qui le fait prospérer.

Nous refusons et nous m’injecterons pas un vaccin inutile contre un virus qui peut être traité par bien d’autres moyens.

Nous contestons votre destruction totale de la société et de la santé émotionnelle pour réaliser votre programme de vaccination obligatoire.

Nous refusons qu’Anthony Fauci et Bill Gates déterminent notre avenir.

Nous refusons le monopole de la médecine pharmacologique allopathique pour décider de nos soins de santé.

Nous nous objectons qu’on réduise au silence des médecins en médecine fonctionnelle, naturopathes et allopathes qui ont fourni des méthodes de traitement non toxiques pour les virus et autres soins de santé.

Nous  contestons la censure répétée de nouvelles informations.

Nous contestons votre attitude cynique selon laquelle nous sommes des animaux stupides et vous savez tout sur la maladie.

Nous refusons la complicité des médias dans la mort de millions de personnes en ne fournissant pas de contre-récit à un système bancaire mortifère et déjà en faillite.

Nous contestons l’absence de tests de précautions pour la 5G, les vaccins, le glyphosate ou notre alimentation en eau et en nourriture.

Nous  refusons tout ce qui nous prive du droit à la liberté médicale.

Nous  refusons la privation de nos libertés et l’assignation à résidence pour des prétextes sécuritaires fallacieux.

NOUS  REFUSONS QUE LE PEUPLE DOIVE PAYER LA DETTE et pour tous les résultats de vos lois scélérates depuis des décennies.

NOUS REFUSONS QUE LE COVID 19 SOIT le BOUC-ÉMISSAIRE DU CHAOS ORGANISÉ présent et à venir.

NOUS CONDAMNONS L’OFFICE MONDIALE DE LA SANTÉ et ses manigances frauduleuses et politiques et demandons la mise en état d’arrestation de ses dirigeants.

NOUS EXIGEONS LA DÉMISSION de tous les dirigeants politiques des pays et nations qui ont été confinés sans consultation afin de bien servir LE PLAN sataniste et mondialiste de gauche qui consistait en premier lieu à saboter nos économies et démolir notre cohésion sociale.

NOUS CONSIDÉRONS que le présent chaos a été institué pour :

                          1-favoriser un changement politique aux Etats-Unis d’Amérique

2-permettre la dissimulation et la dissipation de plusieurs                                          centaines de milliards de dollars au Canada…afin de                                                maintenir la classe ouvrière en esclavage pour plusieurs                                        générations.

3-Enlever la mobilisation populaire des Gilets Jaunes dans les                                 rues des villes de la France afin de tenter de soutenir                                               Emmanuel Macron,l’agent des Rotschild.

4-Maintenir une hystérie collective partout dans le monde,en                                   divisant les peuples entre eux tout en préparant  une                                               Troisième  Guerre Mondiale,particulièrement en Algérie,en                                   Libye et dans toute l’Afrique,en général.

5-Utiliser la fausse pandémie afin d’instituer à moyen terme une                            dictature néolibérale sur toute la Terre.


EN COMPLÉMENTAIRE

Projet de loi 61 : Legault imposera le bâillon cet automne s’il le faut

La Coalition avenir Québec (CAQ) n’hésitera pas à forcer le jeu si les autres partis représentés à l’Assemblée nationale continuent de s’opposer à sa volonté de faciliter la mise en oeuvre des projets de relance économique.

Si c’est nécessaire de faire un bâillon, on va le faire, a prévenu François Legault, jeudi, au sujet du projet de loi 61, qu’il promet de redéposer cet automne.

Le premier ministre a fait cette déclaration lors d’un passage au Lac-Saint-Jean, dans le cadre d’une tournée régionale où chaque arrêt est l’occasion de rappeler que le Parti libéral (PLQ), Québec solidaire (QS) et le Parti québécois (PQ) se sont opposés au prolongement de la dernière session parlementaire, ce qui aurait permis l’adoption de la pièce législative.

La reprise des travaux est prévue pour le 15 septembre. La CAQ déposera alors une nouvelle version du projet de loi 61.

La Coalition avenir Québec (CAQ) n’hésitera pas à forcer le jeu si les autres partis représentés à l’Assemblée nationale continuent de s’opposer à sa volonté de faciliter la mise en oeuvre des projets de relance économique.

Si c’est nécessaire de faire un bâillon, on va le faire, a prévenu François Legault, jeudi, au sujet du projet de loi 61, qu’il promet de redéposer cet automne.

Le premier ministre a fait cette déclaration lors d’un passage au Lac-Saint-Jean, dans le cadre d’une tournée régionale où chaque arrêt est l’occasion de rappeler que le Parti libéral (PLQ), Québec solidaire (QS) et le Parti québécois (PQ) se sont opposés au prolongement de la dernière session parlementaire, ce qui aurait permis l’adoption de la pièce législative.

La reprise des travaux est prévue pour le 15 septembre. La CAQ déposera alors une nouvelle version du projet de loi 61.

M. Dubé au Salon rouge lors du dernier remaniement ministériel.

Le projet de loi 61 a été déposé par Christian Dubé, qui présidait jusqu’à tout récemment le Conseil du Trésor.

La Loi visant la relance de l’économie du Québec et l’atténuation des conséquences de l’état d’urgence sanitaire déclaré le 13 mars 2020 en raison de la pandémie de la COVID-19 aurait permis d’accélérer pas moins de 202 projets d’infrastructure (création des premières maisons des aînés, rénovation d’hôpitaux, construction d’écoles, etc.).

Le gouvernement Legault souhaitait profiter de la saison estivale pour stimuler l’économie québécoise et permettre la création d’emplois – entre autres dans le domaine de la construction – en s’attaquant à ce qu’il considère comme de la lourdeur administrative.

Le PLQ, QS et le PQ se sont toutefois opposés à l’adoption accélérée du projet de loi, reprochant notamment au premier ministre de vouloir revenir à « l’époque Duplessis ». Le comité de suivi de la commission Charbonneau a également jugé que la pièce législative ouvrait la porte aux « malversations ».

L’ex-président du Conseil du Trésor Christian Dubé – muté depuis à la Santé et aux Services sociaux – a proposé certains amendements, mais ceux-ci n’ont pas suffi à obtenir les appuis nécessaires au prolongement des débats parlementaires.

Déçu, le ministre a souligné au dernier jour de la session que le manque de collaboration de l’opposition aurait notamment pour effet d’empêcher les expropriations nécessaires au prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal.

Ça veut dire que sur 5029 décès, il y en a environ 4500 provenant des #CHSLD. Et pour 500 morts seulement en 6 mois parmi 8 millions de citoyens en dehors, on nous a imposé le confinement, la distanciation sociale, on a carrément détruit l’économie du Québec en entier, on a écrasé les commerces et les petites entreprises, augmenté la dette de 30%, on a engendré la détresse psychologique, conduit des gens au suicide, fermé les parcs du Québec, mis fin à tous les sports, fermé les écoles, les tribunaux, l’Assemblée nationale…
Maintenant que c’est fini, le gouvernement veut continuer sa dictature pour deux ans avec le projet de loi 61 qui lui permettra de se protéger de toute poursuite éventuelles, entre autres choses.

 

 

 

EN CONSÉQUENCE,

 

Nous faisons appel à toutes les personnes de bonnes volontés de par le Monde,afin de prendre les moyens nécessaires pour nous débarrasser des petits despotes et dictateurs qui se prennent pour de grands sauveurs de l’humanité.

Sous les lois dictatoriales issues dans le sillage de la COVID 19,ces renégats à la solde de sociétés secrètes reliées au crime organisé,ne se gêneront pas pour  sabrer dans ce qui reste de droits et de libertés à la surface du monde.

Tout comme François Legault,au Québec,ces dirigeants politiques ont un agenda dicté par des non-élus qui vous font subir sadiquement un véritable chemin de Croix…Aussi,soyons sans appels et sans pitié face à de si dangereux personnages!

L’environnement est le point faible qui a été délibérément négligé afin de tuer le plus de gens possible et d’éliminer le plus de formes de vie possible!

La suite des choses commençant par aujourd’hui sera : le port du masque obligatoire dans les lieux publics,alors que le Dr Aruda nous disait de ne pas en porter au- début du confinement(le but étant de diminuer nos défenses  corporelles)…le fameux vaccin qui devrait être obligatoire!

Si nous ne bougeons pas maintenant,ce sera la fin de notre civilisation occidentale telle que nous la connaissons jusqu’à maintenant!Ce sera aussi une mortalité importante provoquée par les malades mentaux de la « Seconde Vague » dont on nous rabat les oreilles!

J’ai ici une pensée pour Danton au déclenchement de la Révolution Française:

« Aux armes!Aux armes citoyens! La Patrie est en danger!

Merci de m’avoir lu!

Michel Duchaine,sous l’inspiration de nombreuses personnes dans le monde!


Voici des vidéos qui vous aideront à réfléchir:

 

Moyen Orient:Le chaos des alliances et des mésalliances politiques

« Vers l’Orient compliqué, je volais avec des idées simples ». Cette phrase prémonitoire du général De Gaulle, quoique quelque peu sortie de son contexte, résume à merveille la complexité de la scène moyen-orientale. C’est particulièrement vrai aujourd’hui, alors que nous assistons à l’émergence d’un casse-tête d’alliances et de contre-alliances où les acteurs eux-mêmes semblent parfois se perdre…

Ce blog a souvent ironisé sur les béantes contradictions de la politique américaine au Moyen-Orient. Les YPG syriens étaient des alliés mais leur alter ego du PKK, à quelques kilomètres de l’autre côté de la frontière, était « terroriste ». Pour une fois, Kurdes et Turcs devaient rire ensemble… très jaune. Et ne parlons même pas du soutien de la CIA à des groupes tirant sur les soldats envoyés par le Pentagone !

Soldats américains en Syrie…l’an passé.

Si l’empire US a souvent porté l’incohérence à son paroxysme, il n’est toutefois pas le seul. Nous allons voir, dans ce petit tour d’horizon schématique, une kyrielle de discordances chez les protagonistes du jeu dans la région.

Pourquoi l’Iran soutient-il en Libye ce qu’il combat en Syrie, pourquoi les Saoudiens arment-ils au Yémen ce qu’ils désarment en Égypte, comment diable le Hamas se retrouve-t-il dans le même camp qu’Israël sur le conflit syrien depuis dix ans ? Que penser des œillades émiraties envers les Iraniens malgré la proximité de ceux-ci avec le Qatar, ennemi juré d’Abu Dhabi ? Une proximité qui n’a d’ailleurs pas empêché l’Iran et le Qatar de s’affronter en Syrie. Syrie où Moscou et Téhéran sont alliés alors qu’ils se retrouvent dans des camps opposés en Libye. Faites vos jeux, rien ne va plus…

Avant de commencer, dressons un rapide tableau synoptique, forcément sommaire, des trois grandes oppositions qui traversent le Moyen-Orient. Ce sont en effet elles qui, ne se recoupant pas toujours, expliquent en partie le maelstrom.

  • Courant nassérien vs courant religieux

Pendant les décennies d’après-guerre, c’était la grande opposition qui divisait le Moyen-Orient. D’un côté, un bloc nationaliste, socialisant et laïc, férocement anti-sioniste, comprenant l’Égypte de Nasser, le Baath en Irak et en Syrie ou encore l’OLP d’Arafat. De l’autre, la tendance religieuse regroupée autour des pétromonarchies du Golfe.

La Guerre froide est évidemment venue mettre son grain de sel. Par proximité idéologique, l’URSS a soutenu le courant nassérien tandis que, par contrecoup, les États-Unis ont logiquement embrassé le courant religieux, d’autant plus qu’ils y avaient encore d’autres intérêts (pétrole, pétrodollar)

La chute de l’URSS a laissé le premier orphelin, même si celui-ci n’avait de toute façon jamais rien fait pour se placer dans une position confortable : conflit « fratricide » perpétuel entre la Syrie d’Assad père et l’Irak de Saddam, expulsion des 20.000 (!) conseillers soviétiques d’Égypte en 1972 etc.

Aujourd’hui, ce qui reste du nassérisme se compte sur les doigts de la main : l’Égypte des militaires (mais qui a complètement abandonné son anti-sionisme), la Syrie d’Assad fils et, d’une certaine façon, le général Haftar en Libye. C’est peu. Cependant, ce courant déclinant a été rejoint, au moins partiellement, par un autre, qui a totalement changé la donne en 1979…

  • Chiisme vs sunnisme

Sous l’éteignoir pendant des siècles, oppressé par la majorité sunnite, le chiisme a explosé avec la Révolution iranienne. Partout au Moyen-Orient, exaltées par le militantisme khomeyniste, les communautés chiites relevaient la tête, provoquant la panique, aussi bien du courant religieux sunnite (pétromonarchies) que d’une partie du courant nassérien qui se scinde alors.

Craignant une contagion révolutionnaire dans sa population majoritairement chiite, Saddam, fortement encouragé et financé par les pétromonarchies, déclenche en effet la guerre contre son voisin. Il reçoit l’appui diplomatique de l’Egypte tandis que la Syrie se range du côté des Iraniens. Soutenus à la fois par Bagdad et par Téhéran, les Palestiniens sont quant à eux un peu perdus…

Pour Israël, l’ennemi n’est plus le courant nassérien, qui s’est irrémédiablement affaibli au fil du temps, mais le nouvel « axe de la résistance » mis sur pied par les Iraniens : ce fameux arc chiite dont on a beaucoup parlé concernant la guerre en Syrie.

Nassérisme éclaté, partiellement remplacé par le chiisme qui s’est allié à certaines de ses composantes et en a combattu d’autres ; on pourrait croire que seul le courant religieux sunnite est sorti indemne des soubresauts moyen-orientaux. Il n’en est rien.

  • Frères musulmans vs wahhabisme

Nous n’allons pas entrer ici dans les innombrables querelles théologiques au sein de l’islam sunnite mais nous attacher à la principale opposition qui le traverse. Contrairement à une idée reçue, l’Arabie saoudite n’a pas toujours été l’ennemie des Frères Musulmans (appelons-les « FM » car le nom reviendra souvent). Durant des décennies, ces deux-là avaient un commun adversaire – le laïc Nasser – et Riyad accueille dans les années 60 des milliers de membres de la confrérie, souvent des enseignants chargés d’éduquer la population largement analphabète du pays [1].

Les choses commencent à déraper lors de la guerre du Golfe (1990-1991), lorsque ceux-ci s’opposent au déploiement des troupes américaines sur le sol saoudien. Elles s’enveniment définitivement avec le « printemps arabe » de 2011 qui amène les FM au pouvoir en Égypte, en Tunisie, en Libye et ailleurs. Depuis, le Saoud s’oppose résolument à la confrérie, d’autant plus que le sultan Erdogan, concurrent pour le commandement officieux des FM de la Oumma.

Ces considérations étant posées, voyons comment ces grilles de lecture se traduisent sur le terrain.

Commençons justement par l’Arabie saoudite. Nous avons vu plus haut qu’elle était à la fois anti-nassérienne, anti-chiite et anti-frériste. Diantre ! Quand un conflit éclate entre deux de ces composantes, qui soutient-elle ? Les faits présents ou passés nous permettent d’établir une typologie assez sûre. Les ennemis du Saoud sont dans l’ordre :

  1. les chiites et l’Iran
  2. les Frères musulmans
  3. les nassériens

Le tiercé gagnant de Riyad sera immanquablement 3 contre 1 (guerre Iran-Irak), 3 contre 2 (Égypte, Libye) ou 2 contre 1 (Syrie, Yémen).

Atterrés par la prise de pouvoir FM en Égypte, les Saoudiens y soutiennent le coup d’Etat militaire, pourtant laïc, en 2013. Et quand la sanglante répression pousse le Département d’Etat américain à interrompre son aide financière au Caire, ils sautent comme un diable de leur boîte pour offrir leurs pétrodollars.

Le général Haftar

En Libye, la guerre actuelle oppose le Gouvernement d’Entente Nationale (GNA en anglais) tendance FM à l’Armée Nationale Libyenne du général Haftar, nous y reviendrons. Sans surprise, l’Arabie saoudite soutient là aussi, avec armes et bagages, le général « nassérien » contre le gouvernement frériste.

Mais qu’entrent en scène l’Iran ou les chiites, et les Frères musulmans deviennent soudain beaucoup plus acceptables ! C’était évidemment le cas en Syrie quand ils combattaient Assad, allié de Téhéran. C’est également le cas au Yémen où le Saoud ravale sa fierté et épaule la milice al-Islah, principale force sur le terrain face aux Houthis chiites.

Si l’Arabie saoudite suit donc une stratégie à géométrie variable, graduelle en l’occurrence, deux poids lourds du Moyen-Orient conservent quant à eux une ligne directrice tout à fait cohérente, diamétralement opposée d’ailleurs. L’Égypte des militaires s’oppose universellement aux Frères musulmans, la Turquie les soutient partout.

Nous avons subrepticement évoqué le point chaud actuel, à savoir la Libye. La guerre y fait rage à peu près sans interruption depuis que les petits génies de l’OTAN se sont lancés dans un de leurs catastrophiques « regime change » en 2011. Si le général Haftar vient d’échouer aux portes de Tripoli à cause de la massive intervention turque, il contrôle encore la grande majorité du territoire (en rose).

Carte des territoires contrôlés au 26 juin 2020
Il est soutenu par tous les Etats qui, pour des raisons diverses, sont ennemis des Frères musulmans : Egypte, Arabie saoudite, Emirats Arabes Unis, Russie et, par ailleurs, la France. Le Caire, qui craint comme la peste la confrérie et ne veut pas voir un gouvernement qui en est issu à ses frontières, est même prêt à intervenir militairement pour aider Haftar.
Le GNA (en bleu sur la carte) est naturellement défendu par les pays proches des FM, au premier rang desquels la Turquie et le Qatar. Surprise (qui n’en est peut-être pas une finalement), il vient également de recevoir le soutien de l’Iran ! Echange de bons procédés – je me range de ton côté en Libye, tu continues à t’opposer aux sanctions US – lors de la visite du MAE iranien à Ankara ? Sans doute, mais il y a peut-être plus…
Le rapport entre Téhéran et les Frères musulmans – les « meilleurs ennemis du monde » – a toujours été compliqué. Peu de points communs entre le chef de file du monde chiite et le mouvement islamiste sunnite, sinon les points de friction. En Syrie, les milices iraniennes se battent depuis des années contre les groupes d’obédience frériste ; au Yémen, les Houthis font face à al-Islah etc.
Et pourtant, dans les hautes sphères surplombant les combats sur le terrain, les choses sont soudain beaucoup plus nuancées, car entrent en jeu les intérêts stratégiques profonds des puissances. Ainsi, pour Téhéran, la rupture de juin 2017 au sein du Conseil de Coopération du Golfe a été une véritable bénédiction :
Les Perses la jouent très fine, faisant d’une pierre deux coups. Les demandes qataries en nourriture et eau potable ont été acceptées et même devancées puisque l’Iran offre maintenant l’utilisation de trois ports pour le ravitaillement de son voisin. En intensifiant ses relations avec Doha, il espère faire exploser le Conseil de Coopération du Golfe, le biais par lequel l’axe Washington-Riyad-Tel Aviv fait pression sur Téhéran. Et en échange de l’aide de première nécessité fournie actuellement, on imagine qu’une condition a été posée : le retrait du soutien qatari aux rebelles modérément modérés de Syrie.
Depuis, les rapports sont restés excellents avec l’émirat gazier et l’Iran, engagé dans un bras de fer titanesque, semble décidé à jouer la carte turco-qatarie frériste contre la triade américano-saoudo-israélienne qui le harcèle. L’ennemi de mon ennemi est théoriquement mon ami, même si je le combats sur le terrain dans plusieurs guerres…
Ceci pourrait expliquer le surprenant soutien iranien au GNA libyen, qui place Téhéran complètement en porte-à-faux vis-à-vis de Moscou et même de son allié syrien ! Rappelons en effet qu’Assad et Haftar, mus par une commune détestation du sultan, ont noué des relations diplomatiques, le second allant jusqu’à ouvrir une ambassade à Damas. On donnerait cher pour connaître la réaction d’Assad à la récente prise de position iranienne.
Et que penser des Houthis qui, sans tout à fait se ranger derrière le GNA, s’opposent à l’intervention militaire égyptienne en Libye alors qu’eux-mêmes combattent depuis des années des groupes FM ? Est-ce par simple suivisme de la ligne iranienne ? A ce titre, il sera très intéressant de voir la réaction du Hezbollah qui, pour l’instant, reste muet sur la question. S’il prend parti, il se mettra à dos l’un de ses deux protecteurs, Damas ou Téhéran. Orient compliqué, décidément…
Si les contorsions d’une partie de l’axe chiite ont au moins l’excuse de viser à un objectif supérieur – la défense de l’Iran -, il n’en est rien pour le Hamas palestinien, dont la trahison « gratuite » reste dans toutes les mémoires. Soutenu à bout de bras pendant des décennies par l’Iran et la Syrie, il retourne sans vergogne sa veste en 2012 et prend parti pour les rebelles modérément modérés en lutte contre Assad, partageant même avec eux son savoir-faire en matière de tunnels et de roquettes.
A la base de cette décision stratégiquement infantile et suicidaire (l’Iran diminuera d’ailleurs fortement son aide financière), la religion. Le Hamas est frériste, comme la majorité de la rébellion syrienne au début de la guerre, Ahrar al-Cham par exemple. Certes, on peut se demander ce que les Frères musulmans ont jamais fait concrètement pour la cause palestinienne mais les dirigeants du mouvement gazaoui ne se posent apparemment pas la question. Elle finit cependant par revenir en force et, retournant une fois de plus son keffieh, le Hamas reprend bouche avec l’Iran qui, à cette occasion, se montre bien peu rancunier.
Ce qui nous amène indirectement à la Turquie. La politique néo-ottomane d’Ankara n’est plus à prouver et a maintes fois été décrite, notamment sur ce blog. Pour accomplir ses rêves sultanesques, elle s’appuie presque exclusivement sur les Frères musulmans, tant par proximité idéologique – l’AKP d’Erdogan est peu ou prou FM – que par pragmatisme – la confrérie est présente sur tous les théâtres où opèrent les Turcs, Syrie et Libye principalement.
Dans le dossier palestinien par contre, le sultan fait moins le fier, et c’est la seule incohérence de sa vision globalement homogène. S’il grogne de temps en temps, par exemple quand Israël lui coule un bateau (épisode de la flottille à destination de Gaza), il n’a jamais été au-delà des belles paroles et n’a aucune intention de rompre avec Tel Aviv tout comme, dans un autre registre, il est hors de question pour lui de quitter l’OTAN.

 

Terminons sur un pays dont on parle moins, mais qui ne jette pourtant pas sa part au chien  dans le grand concours de dissonance moyen-orientale. Les Émirats Arabes Unis suivent fidèlement la ligne saoudienne concernant l’organisation frériste qu’ils ont en horreur. Ils sont en pointe dans l’aide à Haftar en Libye, ont rompu avec le Qatar lors du grand esclandre de 2017 et s’opposent généralement partout où ils le peuvent à la Turquie.
Comme Riyad, ils ont cependant mis de l’eau dans leur chicha au Yémen, où ils soutiennent eux aussi les milices FM contre les Houthis. Mais le plus déroutant est que, contrairement cette fois au Saoud, qui suit avec un fanatisme épatant son obsession religieuse, les EAU n’ont rien contre l’axe chiite. Preuve en sont les très bonnes relations qu’ils entretiennent avec Téhéran (dont ils bombardent pourtant les protégés yéménites), accointance encore renforcée par la pandémie covidienne. Dans une région habituée à toutes les contorsions, le grand écart émirati remporte sans doute la palme.
Et si après tout cela, chers lecteurs, le jeu moyen-oriental vous paraît encore quelque peu obscur, voici une carte qui vous permettra de comprendre … ou pas.

Un dernier mot sur la Russie. Il a été relevé, notamment dans le livre de votre serviteur, que Moscou réussissait le tour de force de s’entendre bien avec à peu près tout le monde et, sans renier ses alliances, de ne fermer la porte à personne. Quand on voit le maelstrom moyen-oriental, ses innombrables contradictions et ses retournements incessants, c’est peut-être en effet l’approche la plus sage…

 


EN COMPLÉMENTAIRE

Le général Haftar,un ancien actif de la CIA est devenu un casse-tête américain en Libye

Avril 2019,dans un renversement brutal de la politique américaine de longue date qui reconnaît uniquement le gouvernement d’accord national (GNA) soutenu par l’ONU à Tripoli comme l’autorité légitime sur la Libye, la Maison Blanche a déclaré  que le président Trump avait parlé par téléphone  au commandant basé à Benghazi, Khalifa Haftar. , s’engageant à soutenir le général et son armée nationale libyenne (LNA) alors qu’elle assiège la capitale.

Le communiqué de la Maison Blanche a déclaré que Trump « reconnaissait le rôle important du maréchal Haftar dans la lutte contre le terrorisme et la sécurisation des ressources pétrolières de la Libye, et les deux ont discuté d’une vision commune de la transition de la Libye vers un système politique démocratique et stable. »

Khalifa Haftar, centre, chef de l’armée nationale libyenne

 

Haftar, qui a fait la connaissance de Kadhafi en tant que jeune officier militaire, semblait être un fidèle partisan du chef libyen jusqu’en 1987, date à laquelle lui et 400 autres soldats ont été capturés par les forces adverses au Tchad voisin, où il a servi comme commandant en Libye. la guerre du chef là-bas.

Haftar s’est retourné contre son ancien patron lorsque Kadhafi a répudié l’échec de la campagne au Tchad, avec les prisonniers de guerre et Hifter lui-même. Hifter a rejoint le Front national pour le salut de la Libye (NFSL), un groupe de dissidents libyens soutenu par les États-Unis qui prévoyait de renverser Kadhafi.

La Maison Blanche du président Ronald Reagan avait précédemment approuvé une opération secrète, nommée « Tulip », qui visait à canaliser le soutien aux groupes dissidents dans le but de renverser le leader libyen. Kadhafi avait des liens avec des groupes terroristes et était allié à l’Union soviétique. Reagan l’a qualifié de «chien fou du Moyen-Orient».

C’est au Tchad que les hommes de Haftar ont établi des liens avec des agents des services de renseignement américains, selon plusieurs anciens responsables impliqués dans l’opération en Libye.

Selon un ancien responsable, les soldats libyens sous Haftar ont été formés par du personnel de la Division des activités spéciales de la CIA, la branche paramilitaire de l’agence. La CIA a refusé de commenter.

Récemment,des mercenaires venant d’agences du Qatar ont été filmé en Lybie.

 

 

 

Nouvel Ordre Mondial sioniste: le plan des élites illuminati pour le 21e siècle selon Jacques Attali

 

 

Dans un livre que Henry Kissinger a qualifié de « brillant et provocateur … difficile à rejeter », Jacques Attali confirme que les banquiers Illuminati imposent à l’humanité un affreux « Nouveau Monde », opposé au bien, à la vérité ou à la réalité. Ce Nouvel Ordre Mondial est en cours de formation sous nos yeux, et que nous en sommes inconscients.  Dans « Une brève histoire de l’avenir » Attali parle en tant qu’initié illuminati, il a par conséquent accès aux plans de ces derniers concernant la planète terre. Il ne parle pas dans le vide.  Voici quelques thèmes pour vous donner une idée du livre.




Juif français (il a récemment déclaré au Congrès juif européen que la population juive mondiale doit augmenter de 200 millions, pour qu’Israël puisse survivre), Attali est un technocrate de haut niveau travaillant à la mise en place du Nouvel Ordre Mondial.

Jacques Attali a un CV des plus variés. Pendant dix ans il a travaillé comme conseiller de l’ancien président français François Mitterrand. En 1980, il a lancé le programme européen Eurêka (un grand programme européen sur les nouvelles technologies qui a inventé, entre autres, le MP3).

 

IMMIGRATION

Les flux d’immigration vont s’étendre et submerger les États-nations. «La Grande-Bretagne deviendra un pays d’accueil majeur, notamment pour les citoyens des pays d’Europe centrale.

Le nomadisme deviendra aussi la norme en Occident : de plus en plus de gens vont quitter un pays pour un autre: bientôt, plus de dix millions d’entre eux changeront de pays chaque année.

Notre principal atout sera l’argent, mais beaucoup partiront parce qu’ils sont dégoûtés de leur patrie : «Ils ne voudront plus dépendre d’un pays dont ils rejettent le système fiscal, la législation et même la culture. Et aussi disparaître complètement, vivre une autre vie. Le monde sera donc de plus en plus rempli de personnes devenues anonymes de leur plein gré; ce sera comme un carnaval où tout le monde – la liberté ultime! – aura choisi une nouvelle identité pour lui-même. »

SEXUALITÉ

À l’avenir, les gens ne créeront plus de liens et ne créeront plus de familles. «Le couple ne sera plus la base principale de la vie et de la sexualité. [Les gens] préféreront choisir, en toute transparence, des amours polygames ou polyandres ».

Le moteur de cette tendance est la technologie qui libère les jeunes du contrôle parental.

Une culture dominée par les médias créera une population égocentrique qui «ne sera loyale qu’envers elle-même».

Les amoureux échouant à se marier pour la vie, « le monde ne sera plus qu’une juxtaposition de solitudes et une juxtaposition de masturbations« .

Attali écrit qu’au XXe siècle, la société « cherchait à évacuer le rôle reproductif de la sexualité en rendant la maternité artificielle, en utilisant des méthodes de plus en plus sophistiquées – pilules, travail prématuré, fécondation in vitro, mères porteuses« .

À l’avenir, la société ira même jusqu’à dissocier la reproduction et la sexualité. La sexualité sera le royaume du plaisir, reproduisant celle des machines. ‘

Les générations futures fabriqueront l’être humain comme un artefact sur mesure, dans un utérus artificiel, ce qui permettra au cerveau de se développer davantage avec des caractéristiques choisies à l’avance. L’être humain sera ainsi devenu un objet commercial.

SURVEILLANCE

Attali dresse le portrait d’une société de surveillance qui ferait grimacer la Stasi.

Même nos machines à laver conspireront contre nous, tandis que «l’emballage de produits alimentaires, de vêtements et d’articles ménagers deviendra « communicatif ».

Nous vivrons avec des robots peu fiables.

Le robot aspirateur peut facilement transmettre des données sur votre vie privée.

«Les robots domestiques deviendront universels dans la vie quotidienne. Eux aussi seront constamment connectés aux réseaux à haut débit dans l’omniprésence des nomades. Ils feront office d’aide domestique, d’aide aux handicapés ou aux personnes âgées, de travailleurs et de membres des forces de sécurité. En particulier, ils deviendront des « observateurs » ».

Toutes nos données seront collectées par des entreprises de sécurité publiques et privées. La principale forme de surveillance consistera en appareils de divertissement portables. L’embryon de ceci aujourd’hui est l’iPhone actuel qui envoie des données à la NSA.

 « L’objet nomade unique sera traçable en permanence. Toutes les données qu’il contient, y compris des images de la vie quotidienne de chacun, seront stockées et vendues à des entreprises spécialisées ainsi qu’à la police publique et privée. »

D’ici 2050, ces machines auront évolué pour devenir ce qu’Attali appelle des «machines d’autosurveillance» qui permettront à chacun de contrôler sa propre conformité aux normes.

Nous surveillerons notre consommation d’eau, d’énergie et de matières premières. Nous aurons même la «possibilité de mesurer, de manière permanente ou périodique, les paramètres de [notre] propre corps.

«Les insectes électroniques, portés par voie sous-cutanée, enregistrent sans cesse des battements de cœur, de la tension artérielle et du cholestérol. Des microprocesseurs connectés à divers organes surveillent leur fonctionnement par rapport aux normes. »’

Vivant des vies chaotiques et sans sécurité, nous serons dépendants des compagnies d’assurance. Ces entreprises veilleront à ce que leurs clients se conforment aux normes afin de minimiser les risques et les coûts… Elles viendront progressivement dicter des normes planétaires (Que manger? Que savoir? Comment conduire? Comment se protéger? Comment consommer? Comment produire?)’

Ces entreprises seront impitoyables.

«Elles pénaliseront les fumeurs, les buveurs, les obèses, les inemployables, les mal protégés, les agressifs, les négligents, les maladroits, les distraits, les dépensiers. L’ignorance, l’exposition aux risques, l’émaciation et la vulnérabilité seront considérés comme des maladies. »’

Les prisons « seront progressivement remplacés par la surveillance à distance d’une personne assignée à résidence. »

LE FUTUR DES USA

Le dollar restera dominant jusqu’à au moins 2025, lorsque les bailleurs de fonds étrangers commenceront à l’abandonner et que « la pyramide du crédit, basée sur la valeur du logement américain, s’effondrera ».

Les États-Unis vont alors commencer à se désintégrer, avec violence et chaos. Attali a déclaré: « Ce ne sera pas l’Afrique de demain qui ressemblera un jour à l’Ouest d’aujourd’hui, mais tout l’Occident qui pourrait évoquer demain l’Afrique d’aujourd’hui« .

« Les États-Unis pourraient alors, vers 2040, être la proie d’une tentation théocratique, explicite ou implicite, sous la forme d’un isolationnisme théocratique dans lequel la démocratie ne serait qu’une présence ténébreuse. »

Avant la fin du siècle, les États-Unis seront désintégrés et placés sous l’autorité d’un gouvernement mondial collectiviste.

GUERRES FUTURES

Vers 2030, Attali voit « l’hyperconflit » commencer, une période de violences et de bouleversements énormes, à partir de laquelle une « hyperdémocratie »; un gouvernement communautaire mondial, émergera vers 2060.

L’hyperconflit consistera en «guerres dévastatrices, en opposant des nations, des groupes religieux, des entités terroristes et des pirates du marché libre».

Les guerres à venir seront menées avec des armes «chimiques, biologiques, bactériologiques, électroniques et nanotechnologiques».

«Les armes chimiques seront capables de rechercher et de tuer des dirigeants sans être détectée]s; les pandémies devraient être prêtes à se déclencher à volonté; des armes génétiques complexes peuvent un jour être spécifiquement dirigées contre certains groupes ethniques. [voir : Les Américains développent des armes biologiques pour exterminer les Russes] .

Des nanorobots aussi minuscules que de la poussière, connue sous le nom de gelée grise, pourraient effectuer des missions de surveillance furtive et attaquer les cellules des corps ennemis. ‘

Même les vaches seront utilisées par les pionniers militaires, « les animaux clonés pourraient bien mener des bombes d’animaux vivants dans des missions, des monstres sortis du cauchemar« .

Ces armes seront largement disponibles.

« La plupart de ces armes seront accessibles aux petites nations, aux non-Etats, aux corsaires, aux pirates, aux mercenaires, aux maquisards, aux mafias, aux terroristes et à tous les types de trafiquants … Dans un avenir pas si lointain, il sera possible fabriquer une bombe électronique à 400 dollars avec un condensateur, une bobine de fil de cuivre et un explosif. »

LÉGALISATION DES DROGUES

Attali prédit un monde futur où les masses se noient avec amusement pour échapper à leurs vies incertaines et sans signification.

Nous revendiquerons le droit de nous enraciner.

« Ils vont regretter le temps où les frontières étaient fermées et où l’emploi à vie était garanti, les objets perduraient, les mariages étaient scellés et restaient scellés, les lois incassables. »

Le divertissement sera notre échappée principale.

«Certains se cloîtrent dans l’autisme d’une utilisation assidue d’objets nomades. Ils seront narcissiquement obsédés par les auto-contrôleurs, comme l’otaku japonais – ces fanatiques du nomadisme virtuel, de l’écoute autistique de la musique et de l’auto-surveillance du corps. ‘

De concert avec le divertissement, les drogues seront légalisées pour nous rendre insensibles à la folie croissante qui nous entoure.

«Alcool, cannabis, opium, morphine, héroïne, cocaïne, produits de synthèse (amphétamines, méthamphétamines, ecstasy). Les drogues chimiques, biologiques ou électroniques, distribuées par des « réparateurs automatiques », deviendront des produits de consommation dans un monde sans loi de police, dont les principales victimes seront les infranomades. « 

(Infranomades = pauvres du monde)

LE FÉMINISME NÉCESSAIRE AU SOCIALISME

Jacques Attali est un pionnier de la microfinance et a fondé PlaNet Finance, la troisième plus grande organisation du genre. La microfinance consiste à accorder des prêts à des populations pauvres et à des groupes communautaires du monde entier pour créer des entreprises.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi 80% des microcrédits sont accordés à des femmes, Attali décrit le phénomène comme une « chose étrange », mais dans le livre, il en donne la véritable raison.

Les femmes renonceront à adopter le collectivisme.

En 2060, Attali voit l’hyperdémocratie (un gouvernement collectiviste mondial) devenir une réalité et les pionniers de ce système sont ce qu’il appelle des « transhumains ».

Les transhumains trouveront du plaisir à servir les autres dans leurs communautés. Ils vont « inaugurer une économie d’altruisme, de libre disponibilité, de réciprocité, de service public, d’intérêt général ».

« Les femmes deviendront transhumaines plus facilement que les hommes: trouver du plaisir à donner du plaisir est propre à la maternité. »

«La montée progressive des femmes dans tous les domaines de l’économie et de la société, notamment à travers la microfinance, augmentera énormément le nombre de transhumanistes. ‘

BRAINCHIPS

 

Le futur homme marchera dans les rues, terrifié par ses propres pensées. Il sera implanté avec une puce.

« Les prothèses bioniques directement connectées au cerveau nous aideront à construire des ponts entre les sphères de la connaissance, à produire des images mentales, à voyager, à apprendre, à fantasmer et à communiquer avec d’autres esprits. »

Cette technologie permet déjà à un quadraplégique d’écrire quinze mots à la minute par simple transmission de pensée et de les envoyer par courrier électronique. La télépathie est donc (déjà) la réalité. ‘

Nous allons tous récolter les «avantages» de cette technologie.

« Demain, ces processus permettront de créer de nouvelles formes de communication directe via l’esprit et d’améliorer le processus d’apprentissage et la création d’un réseau à l’écran. »

La conséquence de ce développement sera une surveillance suffocante. Aujourd’hui, l’État a accès à notre profil Facebook ; demain ce sera chacune de nos pensées.

Un jour, la conscience sera stockée numériquement et il sera possible de vivre dans plusieurs hôtes.

« Grâce aux progrès incroyables que nous pouvons attendre des nanosciences, chacun espère même transférer sa conscience de soi à un autre organisme, acquérir son propre double, des copies de personnes bien-aimées, d’hommes et de femmes de rêve, des hybrides construits avec des traits particuliers présélectionnés atteindre des objectifs précis. Certains chercheront même à dépasser l’espèce humaine avec une forme de vie dotée d’une intelligence différente et supérieure. »

Certains vivront des milliers d’années et entreront dans une zone crépusculaire entre la vie et la mort.

«Alors, l’homme, enfin fabriqué comme un artefact, ne connaîtra plus la mort. Comme tous les objets industriels, il ne pourra plus mourir, puisqu’il ne sera jamais né. »

LA FOLIE DE L’ORDRE DU JOUR

Le livre est jonché d’autres descriptions similaires du futur homme en tant qu’objet industriel, faisant écho au rêve communiste de «l’homme soviétique».

À un moment donné dans le livre, Attali affirme que les enfants seront élevés dans des laboratoires comme un « objet commercial ».

BUT FINAL DU NOM (NWO)

Vers la fin du livre, Attali nous dit le but ultime du Nouvel Ordre Modial (NOM ou NWO) est de détruire l’humanité.

 

L’hyperdémocratie va développer un bien commun défini par une intelligence collective, qui est « une intelligence qui lui est propre, qui pense différemment de chaque membre du groupe« , de la même manière, « qu’un ordinateur pense différemment de chaque processeur« .

Ensuite, nous nous effacerons nous-mêmes progressivement avec les progrès technologiques.

« Enfin, au stade ultime de l’évolution, nous pourrions assister (nous le sommes peut-être déjà) à une hyperintelligence des vivants, dont l’humanité ne sera qu’un composant infinitésimal. »

L’humanité mourra alors.

« L’histoire singulière de l’Homo sapiens sapiens atteindrait son apogée. »

NOTRE MONDE OU LE LEUR

Attali pense que toute opposition à l’ordre mondial à venir sera vaine car elle ne proposera pas un autre système.

« La plupart de ces nouveaux candidats ne proposeront aucun système de substitution … Attendez-vous à une poignée qui proposera un retour à la théocratie. »

Il ne suffit pas de critiquer et d’exposer, nous devons nous efforcer de créer notre propre monde avant qu’un culte fou ne nous détruise à jamais.

Source : Illuminati Insider foretold Migrants, Surveillance, Mechanical Procreation


COMMENTAIRE
Dans cet ouvrage Jacques Attali dresse l’état du monde futur, d’ici à 2050. Jonglant avec des images réelles (des catastrophes qui ont déjà eu lieu) et des images de synthèse, l’essayiste dessine le visage d’un avenir de plus en plus fascinant et inquiétant.

En résumé :

Pour Attali, le XXI° siècle sera divisé en quelques phases :

– l’hyperempire, qui débutera vers 2030, et qui verra le monde passer d’un système unipolaire américanomorphe à un système multipolaire, régi en pratique par le capital mondialisé,

– l’hyperconflit, qui débutera peu après l’avènement de l’hyperempire et le submergera progressivement, un temps de chaos anarchique et ultraviolent à l’échelle du globe,

– l’hyperdémocratie, qui succèdera à l’hyperconflit et se construira en réaction à ses excès, une sorte d’âge du Verseau, pacifique et « transhumain ».

Connaitre le passé pour mieux anticiper l’avenir.

Cette vision de l’avenir est appuyée en premier lieu sur une étude du passé. Pour Attali, l’histoire humaine se résume à un nombre limité de lois :

– Pour survivre, il faut savoir s’adapter

– L’homme s’écarte de plus en plus de sa condition naturelle, en particulier sur le plan sexuel

-L’Histoire a vu successivement le pouvoir des prêtres (à l’époque des tribus), puis celui des guerriers (à l’époque des royaumes appuyés sur l’agriculture), et enfin celui des marchands (dans le cadre de l’industrialisation).

-Le moteur de l’Histoire n’est ni la lutte des classes, ni la lutte des peuples, mais l’affrontement multimillénaire entre nomades et sédentaires, et ce sont d’une manière générale les nomades qui créent le progrès

-La démocratie résulte du marché (ce qui revient à confondre démocratie et ploutocratie), en particulier parce que le marché facilite l’échange au sein des élites, échange par hypothèse créateur de progrès, même quand il oppose des civilisations ennemies

-L’idéal démocratique, (c’est-à-dire selon Attali le sous-jacent théorique de la ploutocratie), consiste à établir les droits de l’homme. La loi universelle qui régit toutes ces lois secondaires est l’extension indéfinie de la liberté individuelle, supposée être l’objectif en soi de l’humanité.