Selon Larry C. Johnson: « L’armée ukrainienne a été vaincue. Ce qui reste est du ratissage »

Question 1– Pouvez-vous m’expliquer pourquoi vous pensez que la Russie est en train de gagner la guerre en Ukraine ?

Larry C. Johnson– Au cours des 24 premières heures de l’opération militaire russe en Ukraine, toutes les capacités ukrainiennes d’interception radar au sol ont été anéanties. Sans ces radars, l’armée de l’air ukrainienne a perdu sa capacité à effectuer des interceptions air-air. Au cours des trois semaines qui ont suivi, la Russie a établi de facto une zone d’exclusion aérienne au-dessus de l’Ukraine . Bien qu’elle soit toujours vulnérable aux missiles sol-air tirés à l’épaule fournis par les États-Unis et l’OTAN aux Ukrainiens, rien ne prouve que la Russie ait dû réduire ses opérations aériennes de combat.

 

L’arrivée de la Russie à Kiev dans les trois jours suivant l’invasion a également retenu mon attention. J’ai rappelé que les nazis de l’opération Barbarossa ont mis sept semaines pour atteindre Kiev et les 7 semaines de plus nécessaires pour soumettre la ville. Les nazis avaient l’avantage de ne pas donner de coups de poing pour éviter les pertes civiles et étaient impatients de détruire les infrastructures critiques. Pourtant, de nombreux soi-disant experts militaires américains ont affirmé que la Russie était enlisée. Lorsqu’un 24 milles (ou 40 milles, selon la source d’information) a été positionné au nord de Kiev pendant plus d’une semaine, il était clair que la capacité de l’Ukraine à lancer des opérations militaires importantes avait été éliminée.Si leur artillerie était intacte, alors cette colonne était un choix facile pour une destruction massive. Cela ne s’est pas produit. Alternativement, si les Ukrainiens avaient une capacité viable à voilure fixe ou à voilure tournante, ils auraient dû détruire cette colonne depuis les airs. Cela ne s’est pas produit. Ou, s’ils avaient une capacité de missile de croisière viable, ils auraient dû faire pleuvoir l’enfer sur la colonne russe soi-disant bloquée. Cela ne s’est pas produit. Les Ukrainiens n’ont même pas monté une importante embuscade d’infanterie contre la colonne avec leurs javelots américains nouvellement fournis.

L’ampleur et la portée de l’attaque russe sont remarquables. Ils ont capturé un territoire en trois semaines qui est plus grand que la masse terrestre du Royaume-Uni. Ils ont ensuite procédé à des attaques ciblées sur des villes clés et des installations militaires. Nous n’avons pas vu un seul exemple d’unité ukrainienne de la taille d’un régiment ou d’une brigade attaquant et battant une unité russe comparable. Au lieu de cela, les Russes ont divisé l’armée ukrainienne en fragments et coupé leurs lignes de communication. Les Russes consolident leur contrôle de Marioupol et ont sécurisé toutes les approches sur la mer Noire. L’Ukraine est désormais coupée au Sud et au Nord.

Je voudrais souligner que les États-Unis ont eu plus de mal à capturer autant de territoire en Irak en 2003 alors qu’ils luttaient contre une force militaire bien inférieure et moins capable. Au contraire, cette opération russe devrait effrayer les dirigeants militaires et politiques américains.

La très grande nouvelle est arrivée cette semaine avec les frappes de missiles russes sur ce qui est de facto des bases de l’OTAN à Yavoriv et Zhytomyr. L’OTAN a organisé une formation sur la cybersécurité à Jytomyr en septembre 2018 et a décrit l’Ukraine comme un « partenaire de l’OTAN ». Jytomyr a été détruit samedi par des missiles hypersoniques. Yavoriv a subi un sort similaire dimanche dernier. C’était le principal centre d’entraînement et de logistique que l’OTAN et l’EUCOM utilisaient pour fournir des combattants et des armes à l’Ukraine. Un grand nombre de militaires et de civils de cette base sont devenus des victimes.

Non seulement la Russie frappe et détruit régulièrement des bases utilisées par l’OTAN depuis 2015, mais il n’y a pas eu d’avertissement de raid aérien et il n’y a pas eu d’arrêt des missiles d’attaque.

 

 

 

Question 2 – Pourquoi les médias tentent-ils de convaincre le peuple ukrainien qu’il peut l’emporter dans sa guerre contre la Russie ? Si ce que vous dites est correct, alors tous les civils envoyés combattre l’armée russe meurent dans une guerre qu’ils ne peuvent pas gagner. Je ne comprends pas pourquoi les médias voudraient induire les gens en erreur sur quelque chose d’aussi grave. Quelles sont vos réflexions sur le sujet ?

Larry C. Johnson– C’est une combinaison d’ignorance et de paresse. Plutôt que de faire de véritables reportages, la grande majorité des médias (imprimés et électroniques) ainsi que les Big Tech soutiennent une campagne de propagande massive. Je me souviens quand George W. Bush était Hitler. Je me souviens quand Donald Trump était Hitler. Et maintenant nous avons un nouvel Hitler, Vladimir Poutine. C’est un livre de jeu fatigué et raté. Quiconque ose soulever des questions légitimes est immédiatement traité de marionnette de Poutine ou de laquais de la Russie. Lorsque vous ne pouvez pas discuter des faits, le seul recours est l’injure.

Question 3– La semaine dernière, le colonel Douglas MacGregor était l’invité du Tucker Carlson Show. Ses vues sur la guerre sont étonnamment similaires aux vôtres. Voici ce qu’il a dit dans l’ interview :

« La guerre est vraiment finie pour les Ukrainiens. Ils ont été broyés en morceaux, cela ne fait aucun doute malgré ce que nous entendons de nos médias grand public. Donc, la vraie question pour nous à ce stade est, Tucker, allons-nous vivre avec le peuple russe et son gouvernement ou allons-nous continuer à poursuivre ce genre de changement de régime déguisé en guerre ukrainienne ? Allons-nous cesser d’utiliser l’Ukraine comme bélier contre Moscou, ce que nous avons effectivement fait. ( Tucker Carlson – Entretien avec MacGregor )

Êtes-vous d’accord avec MacGregor sur le fait que le véritable objectif de pousser la Russie à une guerre en Ukraine était le « changement de régime » ?

 

Deuxièmement, êtes-vous d’accord pour dire que l’Ukraine est utilisée comme terrain de jeu par les États-Unis pour mener une guerre par procuration contre la Russie ?

Larry C. Johnson – Doug est un excellent analyste, mais je ne suis pas d’accord avec lui – je ne pense pas qu’il y ait quelqu’un dans l’administration Biden qui soit assez intelligent pour penser et planifier en ces termes stratégiques. À mon avis, les 7 dernières années ont été l’inertie du statu quo de l’OTAN. Ce que je veux dire par là, c’est que l’OTAN et Washington pensaient qu’ils pouvaient continuer à ramper vers l’est aux frontières de la Russie sans provoquer de réaction. L’OTAN et l’EUCOM organisaient régulièrement des exercices, y compris des entraînements « offensifs », et fournissaient du matériel. Je crois que les rapports aux États-Unis selon lesquels la CIA fournissait une formation paramilitaire aux unités ukrainiennes opérant dans le Donbass sont crédibles. Mais j’ai du mal à croire qu’après nos débâcles en Irak et en Afghanistan, nous ayons soudainement des stratèges du niveau Sun Tzu qui tirent les ficelles à Washington.

Il y a un air de désespoir à Washington. En plus d’essayer d’interdire tout ce qui est russe, l’administration Biden tente d’intimider la Chine, l’Inde et l’Arabie saoudite. Je ne vois aucun de ces pays s’aligner. Je crois que l’équipe de Biden a commis une erreur fatale en essayant de diaboliser toutes choses et tous les Russes. Au contraire, cela unit le peuple russe derrière Poutine et il est prêt à s’engager dans une longue lutte.

Je suis choqué par l’erreur de calcul en pensant que des sanctions économiques contre la Russie les mettraient à genoux. Le contraire est vrai. La Russie est autosuffisante et ne dépend pas des importations. Ses exportations sont essentielles au bien-être économique de l’Occident . S’ils retiennent le blé, la potasse, le gaz, le pétrole, le palladium, le nickel fini et d’autres minéraux clés de l’Occident, les économies européenne et américaine seront ravagées. Et cette tentative de contraindre la Russie avec des sanctions a maintenant rendu très probable que le rôle du dollar américain en tant que monnaie de réserve internationale apparaîtra dans les poubelles de l’histoire.

 

Question 4– Depuis qu’il a prononcé son célèbre discours à Munich en 2007, Poutine se plaint de « l’architecture de la sécurité mondiale ». En Ukraine, nous pouvons voir comment ces problèmes de sécurité lancinants peuvent évoluer en une véritable guerre. Comme vous le savez, en décembre, Poutine a fait un certain nombre de demandes liées à la sécurité russe, mais l’administration Biden les a ignorées et n’a jamais répondu. Poutine voulait des assurances écrites que l’expansion de l’OTAN n’inclurait pas l’Ukraine (adhésion) et que les systèmes de missiles nucléaires ne seraient pas déployés en Roumanie ou en Pologne. Pensez-vous que les demandes de Poutine sont déraisonnables ?

Larry C. Johnson– Je pense que les exigences de Poutine sont tout à fait raisonnables. Le problème est que 99% des Américains n’ont aucune idée du type de provocation militaire que l’OTAN et les États-Unis ont menée au cours des 7 dernières années. On a toujours dit au public que les exercices militaires étaient « défensifs ». Ce n’est tout simplement pas vrai. Nous avons maintenant des nouvelles selon lesquelles DTRA finançait des biolabs en Ukraine. Je suppose que Poutine pourrait accepter d’autoriser les systèmes de missiles nucléaires américains en Pologne et en Roumanie si Biden accepte d’autoriser le déploiement de systèmes russes comparables à Cuba, au Venezuela et au Mexique. Lorsque nous regardons cela en ces termes, nous pouvons commencer à comprendre que les exigences de Poutine ne sont ni folles ni déraisonnables.

 

Question 5– Les médias russes rapportent que des missiles russes « de haute précision lancés par voie aérienne » ont frappé une installation dans l’ouest de l’Ukraine « tuant plus de 100 soldats locaux et mercenaires étrangers ». Apparemment, le centre de formation des opérations spéciales était situé près de la ville d’Ovruch, à seulement 15 miles de la frontière polonaise. Que pouvez-vous nous dire sur cet incident ? La Russie essayait-elle d’envoyer un message à l’OTAN ?

Larry C. Johnson– Réponse courte—OUI ! Les frappes militaires russes dans l’ouest de l’Ukraine au cours de la semaine dernière ont choqué et alarmé les responsables de l’OTAN. Le premier coup est tombé le dimanche 13 mars à Yavoriv, ​​en Ukraine. La Russie a frappé la base avec plusieurs missiles, dont certains auraient été hypersoniques. Plus de 200 personnes ont été tuées, dont des militaires et des services de renseignement américains et britanniques, et des centaines d’autres blessés. Beaucoup ont subi des blessures catastrophiques, telles que des amputations, et sont hospitalisés. Pourtant, l’OTAN et les médias occidentaux ont montré peu d’intérêt à rendre compte de cette catastrophe.

Yavoriv était une base avancée importante pour l’OTAN (voir ici). Jusqu’en février (avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie), le Commandement d’entraînement de la 7e armée américaine opérait depuis Yavoriv jusqu’à la mi-février. La Russie ne s’est pas arrêtée là. ASB Military news rapporte que la Russie a frappé un autre site, Delyatyn, qui se trouve à 60 miles au sud-est de Yavoriv (jeudi je crois). Hier, la Russie a frappé Zytomyr, un autre site où l’OTAN était auparavant présente. Poutine a envoyé un message très clair : les forces de l’OTAN en Ukraine seront considérées et traitées comme des combattants. Point final.

Question 6– Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a été adulé dans les médias occidentaux comme un « chef de guerre » et un « Winston Churchill » des temps modernes. Ce que les médias omettent de dire à leurs lecteurs, c’est que Zelensky a pris un certain nombre de mesures pour renforcer son emprise sur le pouvoir tout en portant atteinte aux fragiles institutions démocratiques en Ukraine. Par exemple, Zelensky a « interdit onze organes de presse appartenant à l’opposition » et a tenté d’empêcher le chef du plus grand parti d’opposition ukrainien, Viktor Medvedtchouk, de se présenter aux élections sous une fausse accusation de « financement du terrorisme ». Ce n’est pas le comportement d’un dirigeant qui s’engage sérieusement pour la démocratie.

Que pensez-vous de Zelensky ? Est-il vraiment le « leader patriotique » que les médias prétendent être ?

Larry C. Johnson– Zelensky est un comédien et un acteur. Pas très bon à ça à mon avis. L’Occident utilise cyniquement le fait qu’il est juif comme une diversion du contingent important de néo-nazis (et je veux dire de véritables nazis qui célèbrent encore les réalisations de l’unité ukrainienne Waffen SS tout en combattant avec les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale). Les faits sont clairs : il interdit les partis politiques d’opposition et ferme les médias d’opposition. Je suppose que c’est la nouvelle définition de la «démocratie».

Question 7– Comment cela se termine-t-il ? Il y a un excellent article sur le site de Moon of Alabama intitulé « What Will Be The Geographic End State Of The War In Ukraine  » . L’auteur du message, Bernard, semble penser que l’Ukraine sera éventuellement divisée le long du fleuve Dniepr « et au sud le long de la côte qui abrite une population majoritairement russe ». Il dit aussi ceci :

« Cela éliminerait l’accès de l’Ukraine à la mer Noire et créerait un pont terrestre vers la Transnistrie sécessionniste moldave qui est sous protection russe. Le reste de l’Ukraine serait un État confiné, principalement agricole, désarmé et trop pauvre pour être préparé à une nouvelle menace contre la Russie de sitôt. Politiquement, elle serait dominée par les fascistes de Galice, ce qui deviendrait alors un problème majeur pour l’Union européenne.

Qu’est-ce que tu penses? Poutine imposera-t-il son propre règlement territorial à l’Ukraine afin de renforcer la sécurité russe et de mettre fin aux hostilités ou un scénario différent est-il plus probable ?

Larry C. Johnson– Je suis d’accord avec Moon. L’objectif principal de Poutine est de protéger la Russie des menaces étrangères et d’effectuer un divorce avec l’Occident. La Russie a les ressources physiques pour être un souverain indépendant et est en train de concrétiser cette vision.

Bio– Larry C Johnson est un vétéran de la CIA et du Bureau de lutte contre le terrorisme du Département d’État. Il est le fondateur et associé directeur de BERG Associates, qui a été créé en 1998. Larry a dispensé une formation à la communauté des opérations spéciales de l’armée américaine pendant 24 ans. Il a été vilipendé par la droite et la gauche, ce qui signifie qu’il doit faire quelque chose de bien. Son analyse et ses commentaires peuvent être trouvés sur son blog, https://sonar21.com/


Voir notre offre de la semaine sur notre boutique en ligne Vintage par Michel sur E Bay:

https://www.cafr.ebay.ca/itm/194938327692?mkevt=1&mkcid=16&mkrid=706-127636-26712-0

Une magnifique théière de l’époque de l’empereur Pu Yi de Chine.

 

 

 

 

 

Attention à la fausse nouvelle:L’armée Russe en déroute en Ukraine? Un peu de sérieux!

A lire les articles quotidiens des media occidentaux on imagine que les forces russes font du sur-place, voire reculent, n’ont plus ni munitions ni essence, et c’est pour cela que la situation « est figée ». On lit également que, suite à la déclaration d’un haut-gradé disant que la Russie allait se « concentrer » sur le Donbass, les media occidentaux disent « la Russie cherche à sortir de son enlisement ». On lit aussi que l’armée russe est désorganisée, démoralisée, que le « bordel » règne dans ses rangs, etc.

Un ramassis de débilités, et je vais donc rectifier tout ceci, « en vrac ».

Spetsnaz du GRU, Renseignement militaire
Spetsnaz du GRU, Renseignement militaire

 

Depuis le début de l’intervention russe, Vladimir Poutine a été clair: Il n’est pas question d’occuper l’Ukraine. La tâche est la démilitarisation, qui passe par la dénazification de l’Ukraine. Il a également précisé que la Russie n’a rien contre le peuple d’Ukraine, et que la première raison de l’intervention est le massacre qui dure depuis 8 ans, des populations du Donbass.

C’est pour cela que d’une part la Russie fait preuve d’une extrême retenue en ne ciblant QUE les objectifs militaires ukrainiens, alors que les ukrainiens eux bombardent régulièrement les villes du Donbass. Il se trouve que bien souvent les militaires ukrainiens s’abritent au cœur des villes. Si une batterie ukrainienne tire sur nos hélicos depuis une cour d’immeuble à Marioupol (c’est arrivé), il est parfaitement clair qu’une frappe sera faite dans cette cour d’immeuble. Qui sont donc à blâmer?! Des vrais soldats, de vrais Hommes, n’ont pas à s’abriter derrière des civils!

Des agents du Renseignement militaire Russe opèrent en Ukraine, certains au sein d’unités de reconnaissances, d’autres en étant infiltrés au sein des villes. Et de nombreux citoyens ukrainiens nous aident également pour localiser et désigner les objectifs militaires à nos forces qui peuvent alors les frapper très précisément.

La démilitarisation passe par la destruction systématique des infrastructures militaires, et c’est ce que nous faisons à l’aide de frappes très précises.

La dénazification passe par l’élimination physique des responsables des unités extrémistes, et c’est ce que nous faisons.

Les combats dans les villes sont toujours très meurtriers, difficiles et longs. Mais le but de la Russie n’est absolument pas de prendre les villes, exception faite des villes du Sud de l’Ukraine majoritairement peuplées de russophones, qui si elles le désirent pourront alors former une grande région indépendante.

La tactique russe est l’encerclement des villes et l’ouverture de « couloirs » pour les réfugiés qui seront acheminés où ils le souhaitent. On note ici que c’est souvent l’armée ukrainienne qui s’oppose par les armes au départ des civils, ils préfèrent les garder comme « boucliers humains ». Et dans les villes encerclées les infrastructures militaires sont détruites, les forces ennemies sont liquidées.

Voyez comment Zelenski pleurniche jour après jour pour demander plus d’armes, plus de matériel lourd à l’OTAN. Si l’armée russe était dans la déroute décrite par la propagande occidentale, pensez-vous qu’il aurait besoin de ça? Zelenski tente désespérément d’entrainer l’OTAN dans la guerre en imaginant pouvoir ainsi sauver non pas les ukrainiens, mais son gouvernement de mafieux! Il ne doit pas se douter que si l’OTAN entre en guerre… Ne pensez-vous pas que nos forces savent avec précision où se cache cette ordure? Allons allons… Si l’OTAN entre en guerre, même une ambassade américaine ne sera pas à l’abri d’un missile.

Si les media occidentaux se gargarisent de leurs certitudes que la Russie est en déconfiture, les responsables militaires américains, eux, ont semble-t-il bien compris la situation et savent que la Russie est bien loin d’utiliser toutes ses possibilités. Ils savent aussi que si l’OTAN intervient, la Russie ne se retiendra plus et les choses se passeront très mal… pour l’OTAN. Une « piqure de rappel » leur a été faite avec quelques volées de missiles sur les dépôts de carburants et de munitions de la ville de Lvov à la frontière polonaise, alors que Biden n’était pas loin. Par « chance » (…) un énorme arrivage de matériel militaire de l’OTAN a été également détruit…. Le message, selon des informations, est bien passé puisque Biden a une fois encore précisé que l’OTAN n’interviendrait pas.

Au sujet de l’état de l’armée russe, d’abord ce ne sont que des engagés volontaires qui sont en Ukraine. Oui il y a eu une « bavure », avec quelques « appelés » envoyés sur place. Ils étaient en fait dans l’intendance et cela a été corrigé très vite, un officier supérieur a été limogé suite à cette erreur. Savez-vous en quoi consiste l’entrainement des militaires professionnels chez nous? Il n’est bien sûr pas question de démoralisation, de désorganisation etc, bien au contraire!

Oui nos généraux et amiraux vont sur le terrain, ce ne sont pas des planqués comme les vieilles badernes européennes croulant sous les médailles obtenues dans leur bureau! Pour avoir participé aux guerres de Tchétchénie, je peux vous affirmer que nos généraux étaient sur place, se battaient, mangeaient et dormaient avec nous dans leurs uniformes sales puant la sueur! C’est la même chose en Syrie, et en Ukraine aujourd’hui. Et donc hélas il y a des pertes, eux ne s’abritent ni derrière leurs hommes, ni derrière des civils!

Oui nous avons des morts parmi nos soldats, hélas. A ce sujet, plusieurs fois les familles de nos soldats tombés au combat ont reçu des coups de téléphone des ukrainiens se moquant de leur père ou fils mort, les insultant etc. Ces ordures se filment souvent et des vidéos tournent sur les réseaux sociaux. Certains ont déjà été identifiés et ont été liquidés par des commandos des forces spéciales russes qui se sont déplacées derrière leurs lignes « juste pour ça ».

 

En fait donc, l’opération suit son cours, il y a bien entendu des adaptations faites en fonction de l’évolution sur le terrain, mais grosso-modo le plan est respecté. Et à la place des occidentaux je m’inquiéterais beaucoup plus des conséquences des « sanctions » contre la Russie… Pour eux! La hausse des prix du gaz et du pétrole n’est qu’une plaisanterie à côté de la pénurie des produits alimentaires de base (céréales…) qui se profile. La Russie et la Biélorussie ont en effet décidé de « sanctionner les sanctionneurs » en cessant d’exporter céréales et engrais. L’Ukraine n’allant pas produire grand chose cette année… que vont donc bien pouvoir manger les européens?! L’argent de nos réserves de notre Banque Centrale, volé par les occidentaux, ne remplacera pas un morceau de pain!

Et si d’aventure les fous furieux avaient le dernier mot (lire ici), ce serait bien pire encore pour les européens et américains. Qu’ils cessent donc d’armer l’Ukraine, ça ne fait que retarder la fin de l’opération russe qui, quoi qu’il arrive, sera menée à son terme. La seule incertitude est le temps que ça prendra, et ceci dépend des occidentaux.

SOURCE


EN COMPLÉMENTAIRE

MON CONSEIL :FAITES DES PROVISIONS RAPIDEMENT

La Russie fixe la date limite de paiement du gaz rouble : 31 mars

Le président russe Vladimir Poutine a autorisé le gouvernement, la banque centrale et Gazprombank à prendre les mesures nécessaires pour transférer tous les paiements pour le gaz naturel russe des « États hostiles » aux roubles à partir du 31 mars.

La mesure vise « les États membres de l’UE et d’autres pays qui ont introduit des restrictions à l’encontre des citoyens de la Fédération de Russie et des entités juridiques russes », indique le mandat publié sur le site Web du Kremlin.

La Russie cessera d’expédier du gaz naturel vers les pays refusant de régler les paiements en roubles, a déclaré lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

C’est comme une foudre d’en haut vers les pays européens. Ils ont négocié leurs contrats avec la Russie pour qu’ils soient payables en EUROS ou en Dollars. Ensuite, ces mêmes pays ont imposé des « sanctions » à la Russie, empêchant du tout le versement d’EURO ou de dollars à la Russie. Ces Sanctions ont servi à faire échouer les contrats, qu’ils le stipulaient ou non.

Les contrats étant détruits, la Russie a alors choisi d’imposer ses propres sanctions et de forcer quiconque tentant d’acheter du gaz naturel russe à payer en roubles. Les Européens ont crié « Cela viole notre contrat » ​​même si c’est l’Europe elle-même qui a détruit tous les contrats en imposant des sanctions.

Alors maintenant, les Européens, qui n’ont pas beaucoup de gaz naturel, sont eux-mêmes dans une impasse. En mettant leur nez collectif dans la situation entre la Russie et l’Ukraine, l’Europe s’est désormais coupée du gaz naturel dont elle a besoin pour chauffer les maisons et produire de l’électricité.

Cette situation devrait apprendre à la foule « éveillée » à s’occuper de ses propres affaires !

Selon la plupart des mesures, l’Europe a maintenant moins de DEUX SEMAINES D’APPROVISIONNEMENT EN GAZ DE RÉSERVE. Lorsque les réserves seront épuisées, les maisons et les entreprises cesseront d’être chauffées et les centrales électriques s’arrêteront faute de carburant pour chauffer l’eau en vapeur pour faire tourner les turbines géantes nécessaires à la production d’électricité.

Bien sûr, il y a encore quelques centrales nucléaires en Europe, mais pas assez pour compenser la fermeture des centrales au gaz.

Dans l’état actuel des choses, il __APPARAÎT__ L’Europe commencera en fait à fermer physiquement dans les deux semaines suivant la DATE LIMITE DU 31 MARS.

Naturellement, une fermeture aussi massive anéantira presque immédiatement l’économie européenne. Quelques jours après l’effondrement de l’économie européenne, l’économie américaine s’effondre également. Ensuite, le reste du monde.

Avez vous de la nourriture stockée à la maison pour vous nourrir, vous et votre famille, pendant quelques mois ?

Mieux vaut en prendre. Vite.

Source:


APPUYEZ NOUS EN VISITANT  NOS BOUTIQUES EN LIGNE

Sur Etsy: Vintage par Michel

Sur E Bay :Vintage par Michel

 

 

 

 

Le syndrome d’Oslo et les Blancs qui se détestent

Le syndrome d’Oslo est le nom utilisé par l’écrivain juif Kenneth Levin pour décrire spécifiquement la psychologie des juifs qui détestent les juifs, mais le concept s’applique à tous les groupes car il s’agit d’un phénomène psychologique humain fondamental qui est lié à la fois au syndrome de Stockholm et à celui de  l’enfant battu. 

 

 

Essentiellement, ce qui se passe, c’est que lorsqu’un groupe spécifique de personnes est soumis à une haine, une diabolisation et des abus constants, certains membres du groupe auront souvent le moral brisé et seront battus comme des chiens fouettés, et ils perdront l’estime de soi et l’estime du groupe, se sentent dévalorisés et pleins de désespoir.

Ces individus désespérés, atteints du syndrome d’Oslo, ne blâmeront pas ceux qui leur font du mal, mais prendront en fait le parti de ceux qui leur font du mal contre les autres dans leur propre groupe. Levin postule que certains Juifs vivant parmi les Palestiniens et s’identifiant aux Palestiniens et prenant parti pour eux contre leurs compatriotes juifs présentent le syndrome d’Oslo. Maintenant, étant donné la mauvaise façon dont Israël traite les Palestiniens, on peut certainement remettre en question l’analyse de Levin selon laquelle les Juifs haïssant les Juifs à cet égard ont le syndrome d’Oslo. Au lieu de cela, on peut faire valoir que ces Juifs comprennent simplement le bien du mal car ces termes sont utilisés dans un sens universel. Néanmoins,


Amérindiens

Nous avons vu un phénomène similaire chez les Indiens d’Amérique, dont beaucoup se sont sentis tellement sans valeur qu’ils ont préféré se suicider plutôt que de vivre comme les individus sans valeur qu’ils estimaient être. Dans ces cas, les sentiments psychologiques de culpabilité, de haine de soi et d’inutilité étaient si grands que pour soulager ces sentiments – cette douleur psychologique très réelle mais invisible – ces personnes ont simplement mis fin à leur vie. D’autres se sont tournés vers l’alcool. D’autres encore ont simplement souffert en silence et ont simplement cessé d’essayer de vivre pleinement leur vie. Dans la plupart des cas, les Indiens se sont blâmés et ont blâmé les autres Indiens pour leurs problèmes.


Suicide pour soulager la douleur psychologique et les sentiments de culpabilité et d’inutilité

Il convient de souligner qu’à l’origine du syndrome d’Oslo se trouvent des sentiments de haine de soi, d’inutilité et de culpabilité et que certaines personnes vont frapper leur propre peuple pour soulager ces sentiments négatifs, et leur soupape de décharge est ce suicide rituel ou abnégation de soi. D’autres emprunteront une voie plus directe et mettront simplement fin à leurs jours. Ceux qui soulagent leurs sentiments d’inutilité et de culpabilité en s’en prenant à leur propre peuple et en adoptant les préjugés contre leur peuple se sentiront souvent «vertueux» en le faisant.

Il est bien dit que ceux qui se suicident ne veulent pas mettre fin à leurs jours, ils veulent juste mettre fin à leur souffrance psychologique. Le suicide est un moyen. S’effacer avec de la drogue ou de l’alcool en est une autre. Se ranger du côté du groupe qui attaque votre groupe est encore une autre façon. Et il y en a d’autres. Le principe psychologique sous-jacent ici consiste à essayer de libérer la pression psychologique refoulée de ces sentiments de désespoir, de haine de soi, de culpabilité et d’inutilité.


Syndrome de l’enfant battu

Le lien avec le syndrome de l’enfant battu est clair et met en lumière la manifestation adulte d’un tel syndrome. Un enfant battu, que ce soit physiquement ou psychologiquement, ne verra souvent pas que le problème n’est  pas  avec lui-même mais avec le parent ou la figure parentale qui a un contrôle total sur l’enfant et qui est l’agresseur. L’enfant intériorise l’abus, se sent coupable, se blâme et croit que si seulement il ou elle agissait mieux ou était un meilleur enfant, le parent ou la figure parentale cesserait d’abuser de l’enfant. En d’autres termes, l’enfant croit qu’il est toujours fautif et qu’il ne vaut rien.


Blancs qui se détestent

Les Blancs qui s’excusent d’être Blancs ou qui pardonnent aux attaquants non Blancs ont souvent le syndrome d’Oslo.

Vous avez sans doute vu les histoires de Blancs pardonnant aux Noirs qui ont essayé de les tuer parce qu’ils sont Blancs et comment ces Blancs abattus acceptent souvent le parti pris des Noirs contre les Blancs. Vous avez probablement aussi entendu parler de parents blancs qui pardonnent aux Noirs qui tuent les enfants blancs des parents blancs – et ces parents blancs disent alors qu’ils « comprennent » et parfois même se lient d’amitié avec les tueurs de leurs propres enfants blancs. De tels comportements de la part des Blancs sont révélateurs du syndrome d’Oslo.

Au Québec,cet état de fait existe  depuis la conquête britannique de 1760.Pendant plus de deux siècles,les politiciens qui se sont succédés au pouvoir durant toute cette période ,se sont plu à  humilier le peuple québécois…particulièment durant la  Grande Noiceur de l’Ère Duplessis.En 2022,


Le 22 juillet 2011, la Norvège était ensanglantée par la pire attaque de l’après-guerre

Aujourd’hui, nous voyons des Blancs attaqués à de nombreux niveaux différents dans notre société. Il y a un battement de tambour constant dans toute la société qui diabolise les Blancs. Nous entendons constamment, par exemple, que les Blancs n’ont pas gagné ce qu’ils ont et qu’ils ne l’ont obtenu qu’en raison du « privilège blanc » – ou qu’à l’exception du racisme blanc et de la haine des Noirs, les Noirs mèneraient une vie meilleure. Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une maltraitance psychologique des Blancs  à l’image de ce que l’on voit dans les cas de maltraitance d’enfants. Les Blancs sont culpabilisés de ne rien faire de plus que d’être qui et ce qu’ils sont de naissance, pourtant toute expression de Blancheur ou de leur identité génétique ou de se sentir bien dans sa peau est rapidement dénigrée comme étant des signes de «racisme» et de mal blanc.

Comme pour toutes les maladies psychologiques, il existe un continuum de haine de soi et certains des symptômes et expressions du syndrome d’Oslo chez les Blancs sont plus subtils et peuvent apparaître au spectateur occasionnel comme étant vertueux. Par exemple, lorsque vous voyez des Blancs qui sont hypersensibles aux insultes perçues envers les Noirs et qui attaquent ensuite leurs compatriotes blancs verbalement ou physiquement pour leur « racisme », vous pouvez être à peu près sûr que vous voyez une personne atteinte du syndrome d’Oslo. La vie de ces Blancs qui se détestent est celle de l’abnégation.

Et nous voyons des cas de certains Blancs qui ne craignent pas tant que d’autres les traitent de racistes, mais craignent qu’ils soient secrètement racistes et qu’en tant que tels, ils se soient laissés tomber et qu’ils doivent se punir. En fait, nous pouvons spéculer en toute sécurité que beaucoup de suicides de Blancs sont dus à ce sentiment chez certains Blancs qu’ils se sont laissés tomber ou n’ont pas respecté certaines normes sociétales, religieuses ou familiales concernant diverses normes, y compris l’exigence sociétale qu’un pas être raciste. Ainsi, au lieu d’être racistes, ils s’effacent eux-mêmes – ou ils vivent et se détestent, et soulagent la pression en transférant la haine à d’autres Blancs, se prouvant ainsi qu’ils sont de « bonnes » personnes pour attaquer d’autres Blancs.

Nous verrons également des Blancs essayer de s’effacer eux-mêmes et leur espèce en n’ayant pas d’enfants, ou en limitant le nombre d’enfants qu’ils ont, ou en métissant et en produisant des enfants non blancs, ou en adoptant des enfants non blancs au lieu d’enfants blancs. . La petite-nièce d’Hermann Goering  dit qu’elle s’est fait ligaturer les trompes pour « ne pas transmettre le sang d’un monstre ».

Ce syndrome de haine de soi et des névroses de haine de soi similaires peuvent se manifester de nombreuses façons, mais le but pour l’individu est toujours de soulager cette douleur psychologique de la culpabilité d’être blanc, puis de « réparer » le « mal ». – avec lequel vous pensez être né parce que vous êtes blanc – en vous sacrifiant d’une manière ou d’une autre. Bien sûr, vous pouvez ajouter les complexes de la Grande Mère Blanche et du Grand Père Blanc que j’ai déjà écrits dans le cadre des motivations subconscientes pour adopter des enfants non blancs – et, généralement, le plus Noir est le mieux. Ces gens ne voudraient pas adopter un bébé noir qui n’est pas presque noir violet de peur que les autres ne se rendent compte que le bébé est vraiment noir et que les parents blancs adoptifs sont vraiment des individus « vertueux » et « justes ».


Rester en bonne santé mentale et fort émotionnellement

Alors, qu’est-ce qu’une vision de soi mentalement saine ? C’est que vous devriez être qui vous êtes né pour être. Ne vous excusez jamais d’être blanc. Ne soutenez jamais les non-Blancs contre les Blancs. Rappelez-vous toujours que vous avez parfaitement le droit d’être qui et ce que vous êtes. Vous avez parfaitement le droit de vous identifier en tant que Blanc et de vous sentir bien dans votre peau.

Personne n’a le droit de vous maltraiter, de vous insulter ou de vous attaquer parce que vous êtes Blanc et s’ils le font, vous ne devriez pas aller vous cacher dans un coin mais vous défendre de la manière qui convient, et qui ne vous met pas dans le mal. Si rester silencieux dans ces circonstances est le meilleur choix pour votre survie et votre sécurité, alors c’est ce que vous devriez faire. Mais, ce faisant, ne laissez jamais les ennemis des Blancs vous faire sentir coupable et sans valeur d’être Blanc. Vous êtes exactement le contraire de cela, juste en étant né Blanc. Vous êtes une personne importante pour vous-même, votre famille, vos ancêtres et pour tous les autres Blancs qui sont éveillés et conscients. Tu n’es pas seul. Vous n’êtes jamais seul . Vous n’êtes pas le seul à ressentir ce que vous ressentez. Nous sommes des millions.

Ne laissez jamais les ennemis des Blancs vous faire sentir isolé et en décalage avec ce qui est juste et juste. Votre survie et la survie de notre peuple – en tant que fiers Blancs qui ne veulent pas être mélangés génétiquement, spirituellement ou culturellement ne sont  jamais  injustes ou désynchronisées. Vous avez le droit d’être vous-même. Vous avez droit à votre identité génétique. C’est votre planète autant que celle de n’importe qui d’autre et personne n’a plus de droits que vous sur quoi que ce soit. Cette terre sous les pieds ? C’est à toi. Cet arbre? C’est à toi. Personne n’a obtenu d’actes sur quoi que ce soit sur cette planète de la part de la Nature, et vos droits viennent de la Nature et (si vous choisissez de le croire) du Dieu de la Nature.

Développer la force mentale et l’estime de soi pour résister à ceux qui détestent les Blancs. Restez blanc. Race blanche. Vive le Blanc. Ne critiquez jamais d’autres Blancs qui sont également éveillés et conscients. Ne prenez jamais parti pour des non-Blancs contre des Blancs. Ne vous détestez pas ou ne détestez pas vos concitoyens blancs.


VOIR NOTRE BOUTIQUE SVP:

Sur ce lien :Vintage par Michel

 

 

 

 

Le dessin historique du jour: 1917…Lénine transporté à Moscou

 

Plus d’un siècle après que l’Allemagne a mis Lénine et sa clique dans « le train scellé », les élites occidentales [qui ne savent rien du fonctionnement réel de la Fédération de Russie] pensent que tout remplacement du gouvernement de Poutine leur appartient (A) et (B) sera moins antagoniste que Poutine.L’histoire se répète!


OFFRE DU JOUR

https://www.cafr.ebay.ca/itm/194928344521?hash=item2d62a27dc9:g:B~YAAOSwEv9iN5IH

 

Les dossiers de Michel Duchaine:Comment les sanctions accélèrent le Reset et la débâcle occidentale

J’ai demandé récemment si on vivait le Grand Reset ou simplement le grand épisode apocalyptique occidental : fin des énergies fossiles, fin de l’ère industrielle et bon écroulement de la cité Potemkine euro-américaine bâtie sur une montagne de dettes. La guerre de Poutine accélère cette formidable déglingue que certains ont prophétisé. Et comme il m’arrive d’être optimiste, je dirais qu’il semble difficile d’établir une dictature totalitaire et numérique dans le cadre d’un effondrement énergétique et systémique. On le peut après une guerre civile mais je ne vois pas nos brillantes élites la gagner cette guerre.

http://

Le litre d’essence est à 2,13 euros, le m3 de gaz à 2500 dollars. On n’est qu’au début. Dirigé par des Trudeau, des Macron et des Biden, l’occident est mal parti. Militairement il est nul (voyez mon texte sur Buchanan) et cela se savait en haut lieu. Cela se sait en tout lieu maintenant. Même Zelenski le dit ! Il n’avait pas vu la défaite face à l’Iran, la défaite au Yémen, en Syrie et leur retraite de ‘roussie’ en Afghanistan ?

Bureaucratie odieuse destinée à plumer le contribuable l’OTAN n’est pas là pour se battre : tout au plus peut-il par son incompétence et sa chutzpah déclencher la Fin du Monde.

Restent la chasse aux chefs d’orchestre et la guerre hybride – qui n’est pas très brillante intellectuellement (souvenez-vous des frites rebaptisées Freedom fries pendant la très utile et morale guerre contre l’Irak). Patrick Armstrong repris par Bruno Bertez écrit à ce sujet :

Pour l’Occident, tel qu’il a été, c’est fini. La confusion, les conneries, la vantardise, l’hystérie, les interdictions : l’Occident n’a plus rien dans sa besace. Verser de la vodka russe dans les toilettes, virer un chanteur et réalisateur, changer le nom d’une boisson ou d’une salade, interdire les chats ou les arbres, sanctionner un ploutocrate russe et voler son yacht, porter un t-shirt bleu et jaune. Pathétique.

Il reste les sanctions, les goulues et jouissives sanctions, les érotomanes sanctions ; qui vont nous faire encore plus mal qu’à la Russie. Pourquoi ? « Les occidentaux ne se tirent plus de balles dans le pied mais dans la tête » disait Charles Gave à Bercoff. On rappellera que nous vivons dans une idiocratie et ce dans tous les pays occidentaux. Pepe Escobar écrit lui sur notre présent effondrement industriel :

…L’Allemagne et d’autres pays n’ont pas commencé à ressentir la douleur de la privation de gaz, de minéraux et de nourriture. CELA va être le vrai jeu…jusqu’à 60 % des industries manufacturières allemandes et 70 % des industries italiennes pourraient être contraintes de fermer définitivement, avec des conséquences sociales catastrophiques. La machine européenne ultra-kafkaïenne non élue à Bruxelles a choisi de commettre un triple hara-kiri en se présentant comme des vassaux abjects de l’Empire, en détruisant toutes les impulsions de souveraineté française et allemande restantes et en imposant l’aliénation de la Russie et de la Chine.

L’occident anglo-saxon en est réduit comme à ses débuts (cf. Keynes) à la piraterie (on vole l’or, l’argent, les yachts, tout ce qui traîne).

Mais Patrick Armstrong ajoute :

Le judo consiste à tromper et à utiliser la force de l’adversaire contre lui. Poutine, le judoka, a poussé l’Occident au suicide. Il a dévoilé ce qui n’était pas compris : Mettez votre argent dans nos banques, nous pouvons le confisquer ; placez vos actifs sur notre territoire, nous pouvons les voler ; utiliser notre argent et nous pouvons l’annuler ; mettez votre yacht dans notre port, nous pouvons le pirater ; Mettez votre or dans notre coffre, nous pouvons le saisir.

Les conséquences sont claires avec la méfiance de tous les pays émergents (c’est le retour de Bandung ou du communisme nationaliste de décolonisation) et fin rapide du SWIFT :

C’est une leçon qui retentira dans le monde entier. Une illustration nue que « l’ordre international fondé sur des règles » est simplement une fiction: nous élaborons les règles et vous ordonnons de leur obéir. Dans 2 ou 3 semaines, tout le monde dans le monde qui est sur la liste des cibles potentielles de l’Occident aura déplacé ses actifs hors de portée de l’Occident. Xi se permettra un petit sourire.

Et Armstrong conclue :

Quant aux sanctions occidentales contre la Russie, je pense qu’il y a une réponse très simple à cela : la semaine dernière, 1.000 mètres cubes de gaz coûtaient 1.000 $ ; aujourd’hui , c’est plus du double. La semaine prochaine, ce ne sera certainement pas moins cher.

Idem pour l’aluminium, la potasse, le titane, le blé. Les compagnies aériennes russes louent leurs avions Maintenant quoi? Les moteurs-fusées russes. Ce que les Occidentaux ne comprennent pas, c’est que le rouble est la monnaie que les Russes utilisent à l’intérieur du pays, mais que le prix du pétrole et du gaz est la monnaie russe à l’extérieur du pays. Je suis stupéfait de la stupidité : ils se coupent la gorge et détruisent leurs propres économies.

Autrement dit pour nos énarques Trissotin : les sanctions ne renforcent pas les russes ; elles les enrichissent. Et Poutine finance ainsi ses opérations. Les menaces démentes de Biden contre l’Inde et le reste du monde ne risquent pas d’accroître la confiance dans ce système américain qui peut à tout moment voler sa clientèle.

Comme on le sait, les Russes (cf. Laurence) ont des problèmes avec leurs banques, avec Apple, avec Facebook, avec Google, les GAFAM étant la dernière émanation impériale destinée à nous tourmenter plus que les Russes ou les Chinois. Mais rien qui ne puisse être réglé promptement (voir l’article de Karine à ce sujet), et celui d’Escobar sur la doctrine Glaziev (couper les ponts avec l’occident, et passer à l’étalon-or).

Il reste à ces élites mondialistes à se venger sur leur troupeau, ce qui semble facile vu le degré de soumission ou de conditionnement de ces populations accoutumées à être conditionnées et maltraitées. On pourrait avoir la confiscation de l’argent, la fin du gaz et de toute électricité, la fin des usines (déjà arrêtées en Allemagne), bref le Grand Reset de Schwab ou le plan Morgenthau, le célèbre banquier de Roosevelt qui voulait réduire de moitié la population allemande.

Sources

–  https://thesaker.is/how-russia-will-counterpunch-the-u-s-eu-declaration-of-war/
–  https://brunobertez.com/2022/03/04/russia-observer-tactiques-strategie-et-operations-article-severe/
–  https://brunobertez.com/2022/03/03/larme-de-lor-le-veritable-objectif-de-poutine-briser-le-dos-de-davos-et-de-ses-agents-aux-etats-unis-et-au-royaume-unis/
–  https://russiepolitics.blogspot.com/2022/03/premiere-victoire-de-larmee-russe.html
–  https://reseauinternational.net/buchanan-et-le-grand-effondrement-moral-et-militaire-americain-et-occidental
–  https://reseauinternational.net/du-grand-reset-a-la-grande-claque-economique-occidentale
–  https://reseauinternational.net/guerre-du-gaz-leurope-prend-les-europeens-en-otage


 

L’avant-guerre touche à sa fin. Les Etats-Unis restaureront leur free lunch par la terreur de l’assertion nucléaire qu’ils annoncent depuis quinze ans. Le monde attend aussi l’événement de force majeure permettant l’effacement des dettes, une guerre mondiale…

Et l’Union Européenne veut abattre l’alternative civilisationnelle chrétienne pour son matérialisme transhumain. Les pays de l’axe atlantico-uniopéen croient se préparer à défendre un pays menacé alors que les Etats-Unis s’apprêtent à les lancer dans une guerre offensive, perdue d’avance pour justifier des frappes nucléaires. 

Depuis 2014 les gouvernements multiplient les déclarations de guerre à la Russie sans que les populations réagissent. Ils seront soudain mis devant l’urgence de réagir à une prétendue agression avant de pouvoir la vérifier, à minuit. Encore un effort et nous aurons définitivement déclenché la troisième guerre mondiale.

Source


 

 

L’avant-guerre touche à sa fin. Les Etats-Unis restaureront leur free lunch par la terreur de l’assertion nucléaire qu’ils annoncent depuis quinze ans. Le monde attend aussi l’événement de force majeure permettant l’effacement des dettes, une guerre mondiale…

Et l’Union Européenne veut abattre l’alternative civilisationnelle chrétienne pour son matérialisme transhumain. Les pays de l’axe atlantico-uniopéen croient se préparer à défendre un pays menacé alors que les Etats-Unis s’apprêtent à les lancer dans une guerre offensive, perdue d’avance pour justifier des frappes nucléaires. 

Depuis 2014 les gouvernements multiplient les déclarations de guerre à la Russie sans que les populations réagissent. Ils seront soudain mis devant l’urgence de réagir à une prétendue agression avant de pouvoir la vérifier, à minuit. Encore un effort et nous aurons définitivement déclenché la troisième guerre mondiale.

Source


BIENVENUE DANS NOTRE BOUTIQUE EN LIGNE SUR ETSY:

VINTAGE PAR MICHEL

 

 

 

 

 

 

 

…ET AUSSI SUR E BAY

VINTAGE PAR MICHEL 

 

 

Alerte climatique: l’Antarctique frappé par une vague de chaleur sans précédent

Plusieurs stations météorologiques du continent ont battu des records de température pour un mois de mars. « C’est un événement comparable au dôme de chaleur de 2021 en Amérique du Nord. Ce n’est pas censé arriver », a réagi sur Twitter un chercheur français.

La base franco-italienne de Concordia, le 24 janvier 2013 en Antarctique. (FRANCOIS LEPAGE / HANS LUCAS / AFP)
La base franco-italienne de Concordia, le 24 janvier 2013 en Antarctique. (

Coup de chaud sur le continent le plus froid de la planète. En Antarctique, plusieurs stations météorologiques ont battu, vendredi 18 mars, des records de chaleur, sidérant les scientifiques spécialistes de la région. Alors que l’automne commence sur ces terres australes, il a ainsi fait -17,7 °C sur la base russe de Vostok (contre -32,7 °C pour le précédent record mensuel), -12,2 °C à Concordia (record tous mois confondus) ou encore 4,9 °C à Dumont d’Urville, la base française de l’est du continent (contre 3,4 °C pour le précédent record mensuel).

 

Pour le chercheur Jonathan Wille, de l’université de Grenoble-Alpes, « c’est un événement comparable au dôme de chaleur de 2021 en Amérique du Nord. Ce n’est pas censé arriver. » 

 

Un événement favorisé par le changement climatique

Cette vague de chaleur intervient alors que la température planétaire grimpe sous l’effet du réchauffement climatique. Interrogé par le Washington Post (en anglais), Jonathan Wille rappelle qu’il est toujours difficile d’attribuer un événement ponctuel à ce phénomène global, mais précise que ce dernier favorise l’apparition de telles vagues de chaleur. « Nous pensons qu’elles deviendront plus intenses, parce que c’est juste de la physique. Mais nous sommes encore en train d’essayer de comprendre les détails. Il me paraît très difficile de dire qu’il n’y a pas la trace du changement climatique dans un événement comme celui-ci », poursuit le chercheur.

Pour le moment, Jonathan Wille ne s’inquiète pas d’une éventuelle fonte des glaciers. « On est plutôt en train de se dire : ‘tiens, c’est bizarre, cela pourrait arriver plus souvent à l’avenir. Et là, cela pourrait être grave », poursuit-il dans les colonnes du journal américain. D’éventuelles fontes en Antarctique alimenteraient encore un peu plus la montée des océans.

une vague de chaleur inédite enregistrée en Antarctique

La température a dépassé de 30 degrés les moyennes habituelles, vendredi 18 mars, dans l’Antarctique. Le réchauffement climatique se constate plus qu’ailleurs dans les régions polaires.

L’Antarctique est l’endroit le plus froid de la terre. Il n’est pas rare que les températures descendent à -80 degrés. Mais vendredi 18 mars, un record de chaleur a été enregistré : -11,8 degrés. Une donnée qui a laissé les chercheurs stupéfaits. « Ce sont des températures complètement anormales pour ce mois de mars. Normalement, les températures moyennes sont autour de -55 degrés », explique Julien Witwicky, glaciologue à la station Concordia-Antarctique.

Le dérèglement de la planète favorise ces vagues de chaleur

Le glaciologue a immortalisé l’instant par des photos. La douceur des températures a provoqué des chutes de neige, événement rare dans ces zones. Il est tombé environ dix centimètres de neige, l’équivalent d’un an de précipitations. Ce coup de chaud est dû à un phénomène météorologique appelé « rivière atmosphérique ». Il s’agit d’un long couloir d’air chaud et humide, constitué d’une grande quantité de vapeur d’eau. Il n’est pas possible d’associer ce phénomène au réchauffement climatique, mais il est certain que le dérèglement de la planète favorise ces vagues de chaleur. 


BIENVENUE DANS NOS BOUTIQUES EN LIGNE:

Vintage par Michel sur E Bay

 

 

 

 

 

…ET TOUJOURS NOTRE BOUTIQUE SUR ETSY:

VINTAGE par MICHEL

 

 

Réseau Pédophile Mondial de l’Élite:l’Ukraine est une plaque tournante du trafic international d’enfants

Le trafic d’enfants est un marché lucratif qui, avec les drogues et les armes, représente l’une des activités les plus prisées des réseaux criminels en Europe. Pour la plupart originaires d’Europe de l’Est ou d’Afrique, mais parfois également de France ou d’Allemagne, filles et garçons sont vendus comme esclaves domestiques ou sexuels, ou encore mis à la rue pour mendier ou faire les poches des passants. Mais d’où vient la demande ? Qui sont les trafiquants ? Comment les réseaux s’organisent-ils, et pourquoi ce sujet reste-t-il relativement tabou dans les prises de parole politiques ?

Nous vous présentions un article sur les horreurs réalisés dans les orphelinats Ukrainiens – aujourd’hui voici un documentaire choc de la chaine Arte réalisé en 2019, qui va encore plus loin. Regardez, à partir de 30:15 vous allez comprendre que l’Ukraine est une plaque tournante du trafic international d’enfants – 10% viennent d’Ukraine – et national, il est clairement dit dans ce film que des adolescents ukrainiens sont vendus à des hommes politiques ukrainiens de haut vol. Oui, oui vous avez bien lu. Arte a fait le job pour une fois. On ne peut malheureusement pas en dire autant de Disney ou de YouTube…

Voici le film que nous  sécurisons avant qu’il ne soit censuré:

Hunter Biden a profité de ce réseau pédophile de l’élite.

 

 

 

Source 

Vente de bébés ukrainiens : les bébés nés de mères porteuses dans l’impossibilité d’être récupérés par leurs acheteurs

Des bébés nés de mères porteuses en Ukraine ne peuvent être récupérés par leurs parents d’intention à cause de l’invasion russe.
La commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, a plaidé mercredi pour leur évacuation.
es bébés nés de mères porteuses, victimes collatérales du conflit en Ukraine. Trois semaines après le début du conflit, des nouveaux-nés ne peuvent pas être récupérés par leurs parents d’intention. Une situation dénoncée par la commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, qui a plaidé, mercredi 16 mars, pour leur évacuation.« Pendant la pandémie, beaucoup de ces nouveaux-nés n’ont pas pu être récupérés, se sont retrouvés coincés et pris en charge dans des orphelinats », a déclaré Ylva Johansson devant des eurodéputés. Avant d’ajouter : « S’agissant des mères porteuses qui accouchent en ce moment, les bébés ne peuvent pas non plus être récupérés et se retrouvent dans une situation incertaine », a-t-elle averti. « Donc, de mon point de vue, il y a un besoin énorme d’évacuer ces enfants ».
2500 à 3000 naissances par an.

Si la commissaire suédoise tire la sonnette d’alarme, c’est que l’Ukraine est un des rares pays au monde à autoriser la gestation pour autrui (GPA) commerciale pour les étrangers. Par conséquent, il est devenu incontournable pour les couples souhaitant avoir un enfant : selon des estimations, 2500 à 3000 bébés naissent chaque année pour des clients résidant en dehors du pays, en Chine, aux États-Unis et dans l’UE.

Déjà compliquée durant la pandémie de coronavirus – une clinique de Kiev avait publié une vidéo de dizaines de bébés que les parents ne pouvaient pas venir chercher à cause de la fermeture des frontières -, la prise en charge des nourrissons est devenue critique depuis le conflit. La clinique BioTex, située à Kiev, a mis en ligne une vidéo montrant des bébés mis à l’abri.

Reste que, même sauvés des bombes russes, les bébés concernés risquent d’être confrontés à un imbroglio administratif. En effet, les parents doivent être présents pour revendiquer la nationalité de leur enfant. Or, du fait de la guerre, les services d’état civil ukrainiens ne fonctionnent plus. Les parents étrangers ne peuvent donc plus obtenir un acte de naissance à leur nom, ce qui risque de compliquer leur départ du pays.


BIENVENUE SUR NOTRE  BOUTIQUE EN LIGNE:

VINTAGEparMICHEL

 

 

 

Divulgation de documents:Poutine menace de divulguer des preuves satellites du 11 septembre 2001

Poutine va encore frapper, mais il va frapper fort. La Russie prépare la publication de preuves de l’implication du gouvernement américain et des services de renseignement dans les attentats du 11 septembre. La liste des preuves comprend des images satellites.

Enron était chargé de la sécurité des tours du WTC lors des événements du 11 septembre 2001.

Les documents publiés peuvent prouver la complicité du gouvernement américain dans les attentats du 11 septembre 2001 et la manipulation réussie de l’opinion publique. L’attaque a été planifiée par le gouvernement américain, mais exercée en utilisant son mandataire, de sorte qu’une attaque contre l’Amérique et le peuple des États-Unis ressemblait à un acte d’agression par des organisations terroristes internationales.

Le motif de la tromperie et du meurtre de ses propres citoyens servait les intérêts pétroliers américains et les sociétés d’État du Moyen-Orient. Les preuves seront si convaincantes qu’elles démystifient complètement la couverture officielle du 11 septembre soutenue par le gouvernement américain.

photo d’un trou laissé au Pentagone le 11 septembre 2001 avant l’effondrement de la structure …

La Russie prouve que l’Amérique n’est pas étrangère à l’utilisation du terrorisme sous fausse bannière contre ses citoyens afin d’obtenir un prétexte pour une intervention militaire dans un pays étranger. Dans le cas des « attentats du 11 septembre », la preuve sera l’imagerie satellitaire concluante.

En cas de succès, les conséquences des tactiques de Poutine exposeraient les politiques terroristes secrètes du gouvernement américain. La crédibilité du gouvernement sera mise à mal et devrait provoquer des manifestations de masse dans les villes conduisant à un soulèvement, selon des analystes américains.

911 Mysteries – 11 septembre 2001, Les mysteres du World Trade Center

Et comment les États-Unis regarderont-ils l’arène politique mondiale? La validité de la position de l’Amérique en tant que chef de file dans la lutte contre le terrorisme international sera totalement minée, donnant immédiatement l’avantage aux États voyous et aux terroristes islamiques.

Moscou (Pravda) : Les experts américains estiment que malgré le fait que les relations entre les États-Unis et la Russie ont atteint le pire point depuis la guerre froide, Poutine n’a apporté jusqu’à Obama que des troubles mineurs. Les analystes pensent que c’est le « calme avant la tempête ».

L’évolution réelle de la situation pourrait être bien pire, préviennent les experts.

Alors que George W Bush est dans une école au moment de l’attentat,un conseiller lui chuchote quelque chose au moment précis ou le premier avion frappe une tour!

Les preuves satellites russes prouvant la démolition contrôlée du World Trade Center à l’aide d’« armes spéciales » ont été examinées par un éditeur à Moscou.

Source :  CSS

—————————————————————————————–

La Russie combat le Mondialisme et le Great Reset

La Russie crée un champ de résistance globale. La rupture avec l’Occident n’est pas une rupture avec l’Europe. C’est une rupture avec la mort, la dégénérescence et le suicide. Ce n’est pas une guerre contre l’Ukraine. C’est une confrontation contre le globalisme en tant que phénomène planétaire intégral. C’est une confrontation à tous les niveaux – géopolitique et idéologique.
La Russie rejette tout dans le mondialisme – l’unipolarisme, l’atlantisme, d’une part, et le libéralisme, l’anti-tradition, la technocratie, la Great Reset en un mot, d’autre part. Il est clair que tous les dirigeants européens font partie de l’élite libérale atlantiste. La Russie est désormais exclue des réseaux mondialistes. Elle n’a plus le choix : soit construire son monde, soit disparaître.
La Russie a tracé une voie pour construire son monde, sa civilisation.
Et maintenant, la première étape a été franchie. Mais le souverain face au mondialisme ne peut être qu’un grand espace, un État-continent, un État-civilisation. Aucun pays ne peut résister longtemps à une déconnexion complète.
La Russie est en train de créer un champ de résistance mondial.
Sa victoire serait une victoire pour toutes les forces alternatives, de droite comme de gauche, et pour tous les peuples.
Nous entamons, comme toujours, les processus les plus difficiles et les plus dangereux. Mais quand on gagne, tout le monde en profite. Ça devrait être comme cela. Nous créons les conditions d’une véritable multipolarité. Et ceux qui sont prêts à nous tuer maintenant seront les premiers à profiter de notre entreprise demain.
Qu’est-ce que cela signifie pour la Russie de rompre avec l’Occident ? 
C’est le salut. L’Occident moderne, où triomphent les Rothschild, Soros, Schwab, Bill Gates et Zuckerberg, est la chose la plus dégoûtante de l’histoire du monde. Ce n’est plus l’Occident de la culture méditerranéenne gréco-romaine, ni le Moyen Âge chrétien, ni le XXe siècle violent et contradictoire.
C’est un cimetière des déchets toxiques de la civilisation, c’est l’anti-civilisation.
Et plus tôt et plus complètement la Russie s’en détache, plus tôt elle revient à ses racines. Aux racines chrétiennes, gréco-romaines, méditerranéennes, européennes… C’est-à-dire aux racines communes au véritable Occident.
Ces racines – les leurs ! – l’Occident moderne les a supprimés. 
Et elles sont restés en Russie. 
La Russie n’est pas l’Europe occidentale. 
La Russie a suivi les Grecs, Byzance et le christianisme oriental. Et elle suit toujours cette voie. Oui, avec des zigzags et des détours. Parfois dans des impasses. Mais ça bouge. 
La Russie est née pour défendre les valeurs de la Tradition contre le monde moderne. C’est précisément cette « révolte contre le monde moderne ». Vous comprenez ? (…)

Autre fait:une puissante entité gouverne  les blocks politiques

Deux questions :
1°/ Pourquoi avoir gardé le silence pendant plus de vingt ans et dévoiler ces preuves précisément maintenant ?
2°/ Pourquoi la réaction opérée par la Russie contre subversion atlantiste en Ukraine coïncide-t-elle si bien elle aussi avec la fin de l’opération covid, ou du moins de sa première phase ?

Sans mettre en cause la droiture des intentions de P, cela suggère tout de même fortement que P soit lui-même contrôlé par une entité supérieure qui contrôle également le bloc « occidental ».
La dialectique hégélienne, instrument favori de la subversion luciférienne, consiste en l’affrontement violent des contraires. Ces contraires, la « thèse » et « l’antithèse » ne sont certainement pas « de mèche », ils s’en veulent réellement et s’affrontent réellement.
La guerre est le moteur de la Révolution, comme l’a écrit le monstre Hegel :
« La guerre maintient la santé morale des peuples dans leur indifférence envers les déterminations finies, elle les protège contre l’accoutumance à ces déterminations et contre leur durcissement, de même que le mouvement du vent protège les eaux de la corruption à laquelle les réduirait une tranquillité durable, ou encore davantage une paix éternelle y réduirait les peuples ». (Hegel, Principes de la philosophie du droit, § 324 Rem. Kaan p. 249, cité par Jacques d’Hondt, De Hegel à Marx, PUF, 1972, p. 75.)

On lira alors avec profit cet article majeur : https://viveleroy.net/principe-du-moteur-de-la-revolution/

 


VENEZ VISITER NOTRE BOUTIQUE EN LIGNE SVP:

Sur ce lien:VintageparMichel

 

 

Troisième Guerre Mondiale en évolution:la face cachée des oligarques juifs dans les coulisses du conflit Ukraine-Russie

Dans un mouvement calculé pour brouiller leurs liens avec la Russie dans un contexte de manie anti-russe croissante, trois oligarques juifs basés en Russie ont envoyé un petit cadeau (pour eux) de 10 millions de dollars US à l’Ukraine via une « organisation caritative » qu’ils ont fondée – après avoir été accusé de  » avoir soutenu le régime du président russe Vladimir Poutine.

De manière significative, le don est destiné uniquement à leurs compatriotes juifs, aucun Ukrainien réel n’est autorisé, étant acheminé par l’intermédiaire d’une organisation caritative spécifiquement juive.

Le don est modeste pour les trois milliardaires derrière Genesis Philanthropy Group – Mikhail Fridman, Petr Aven et German Khan – qui valent ensemble 21 milliards de dollars et qui sont tous juifs, pas russes. La presse juive dit que c’est « significatif », cependant, parce que « cela signale la lumière du jour entre eux et Poutine » à la suite de l’incursion militaire de la Russie en Ukraine.

Petr Aven
German Khan

 

 

 

JERUSALEM, ISRAEL – JUNE 23: Mikhail Fridman gives a speech at The 3rd Genesis award at the Jerusalem Theater on June 23, 2016 in Jerusalem, Israel. (Photo by Lior Mizrahi/Getty Images for Genesis Prize Foundation)

 

 

 

 

 

 

Le cadeau a probablement été programmé spécifiquement pour influencer les bureaucrates « occidentaux » alors qu’ils déterminent s’il faut et comment pénaliser les alliés de Poutine en ciblant leur richesse. Un jour après l’annonce du cadeau, l’Union européenne a ajouté Fridman, Aven et d’autres milliardaires et entreprises liés à la Russie, dont certains juifs, à sa liste noire des sanctions.

« Avec ces sanctions supplémentaires, nous ciblons tous ceux qui jouent un rôle économique important dans le soutien du régime de Poutine et bénéficient financièrement du système », a déclaré le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, dans un communiqué. « Ces sanctions exposeront la richesse de l’élite de Poutine. Ceux qui permettent l’invasion de l’Ukraine paieront le prix de leur action.

Les milliardaires qui pourraient faire face à des sanctions comprennent un certain nombre d’éminents juifs super riches. Fridman et Aven, ainsi que Khan, figurent parmi 210 noms d’éminents Russes sur une liste de cibles possibles de sanctions qui a été publiée par le département du Trésor américain en 2018. Surnommée la « liste de Poutine », les noms représentent des personnalités politiques et des oligarques ont amassé richesse et influence sous l’administration du Kremlin par Poutine. Ils sont considérés comme des cibles potentielles de sanctions qui les empêcheraient de participer au commerce mondial, dans l’espoir de faire pression sur Poutine pour qu’il mette fin à l’invasion de l’Ukraine.

Selon le  Jewish Daily Forward , au moins 18 des personnalités figurant sur la « liste de Poutine » sont des oligarques d’origine juive, dont beaucoup, comme les hommes derrière le Genesis Philanthropy Group, ont augmenté les dons aux organisations caritatives juives.

Au lieu d’aider ceux qui en ont le plus besoin dans les pays déchirés par la guerre, leurs dons ont été au profit des Juifs – le  Forward déclare qu’il a « façonné les efforts pour commémorer l’Holocauste, inculquer l’identité juive et lutter contre l’antisémitisme. Beaucoup ont également donné à Habad, le mouvement de sensibilisation juif hassidique, en Russie, et au Musée juif et centre de tolérance de Moscou. avec une coterie de compatriotes juifs – achetant des propriétés d’un milliard de dollars pour presque rien à la suite de l’éclatement des entreprises publiques après la chute de l’Union soviétique. Propriétaire du club de football d’élite de Chelsea en Premier League anglaise, il aurait fait don de plus de 500 millions de dollars à des organisations juives à but non lucratif en Israël et dans le monde.

Abramovich « a pris du recul par rapport à Chelsea » (selon les  termes du Forward ) cette semaine en prévision des sanctions. Mais jusqu’à présent, les sanctions occidentales se sont concentrées sur Poutine lui-même, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et les institutions financières russes, mettant dans certains cas de véritables difficultés pour les Russes ordinaires, tandis que les oligarques juifs qui s’engraissent sur le dos du peuple russe sont laissés indemnes.

Mais la manie de la guerre est la manie de la guerre, et ces milliardaires sont parfaitement conscients qu’ils peuvent être pris dans des sanctions, et agissent pour atténuer le coup, le cas échéant. Ils espèrent que donner quelques millions – l’équivalent de la monnaie de poche pour nous – à des « associations juives à but non lucratif » leur donnera des relations publiques positives et permettra à leurs lobbyistes de faire valoir auprès des gouvernements « occidentaux » qu’ils devraient être laissés seuls.

Le don de 10 millions de dollars annoncé par Genesis Philanthropy Group va soutenir l’Agence juive pour Israël, le Comité conjoint de distribution, la Fédération des communautés juives d’Ukraine et les organisations communautaires juives régionales et locales. En temps normal, Genesis donne également à des causes juives « piliers » comme Hillel, Moishe House, Birthright et Limmud, selon son site Web. L’organisation est peut-être mieux connue pour avoir créé le prix Genesis, un prix annuel d’un million de dollars, surnommé «le Nobel juif», décerné à des personnalités juives de premier plan.

Interrogée par l’Agence télégraphique juive pour commenter la manière dont la menace de sanctions affecte les décisions prises par Genesis Philanthropy Group, la PDG de l’organisation, Marina Yudborovsky, a publié une déclaration : « Genesis Philanthropy Group a une longue histoire d’octroi de subventions indépendantes et cela s’ensuit que tradition. Notre travail est plus que jamais nécessaire et nous continuerons à soutenir les communautés juives du monde entier. »

Fridman est le propriétaire majoritaire d’Alfa-Bank, une importante institution financière russe que les États-Unis et l’Union européenne ont placée la semaine dernière sous sanctions, limitant sa capacité à opérer à l’international. Fridman et un autre oligarque juif, Oleg Deripaska, ont récemment fait des déclarations dénonçant la guerre.

Deux autres oligarques juifs liés à Poutine, Igor et Boris Rotenberg, ont été pris au piège des sanctions annoncées par le Royaume-Uni la semaine dernière. Pendant ce temps, Abramovich aurait « contribué » aux négociations en cours entre l’Ukraine et la Russie.

La semaine dernière, Yad Vashem, « l’autorité de l’Holocauste » d’Israël, a annoncé un don d’Abramovich, qui serait dans les huit chiffres. Il paiera pour un nouveau bâtiment et un « livre inscrit avec les 4,8 millions de noms de victimes de l’Holocauste connus du musée ». Une chaîne d’information israélienne a révélé que  quelques semaines plus tôt , avant que les combats n’éclatent en Ukraine, Yad Vashem avait fait pression sur les États-Unis pour qu’ils ne sanctionnent pas Abramovich au vu de sa « contribution au peuple juif ». Abramovich a longtemps nié être un allié de Poutine, et ses représentants ont déclaré au  journal The Guardian  la semaine dernière qu' »il serait ridicule de suggérer que notre client ait une quelconque responsabilité ou influence sur le comportement de l’État russe ».

Un porte-parole du « Jewish Funders Network » a déclaré que les oligarques juifs, bien qu’ils aient pris quelques mesures pour se distancer de la Russie, ne sont pas trop inquiets, disant « Je ne vois pas encore de problème ».

* * *

Alisher Usmanov, billionaire with Everton links, has assets frozen by EU |  Everton | The Guardian
Alisher Usmanov

 

Dans une histoire connexe, le yacht Dilbar de 512 pieds construit sur mesure par le milliardaire russe Alisher Usmanov   – qu’Usmanov a acheté en 2016 pour 600 millions de dollars et qui était, à un moment donné, le plus grand yacht du monde en tonnage – vient d’être saisi en Allemagne, deux jours après que l’Union européenne a annoncé son intention de sanctionner l’oligarque. Usmanov, qui prétend être un « musulman russe né en Ouzbek » bien qu’il soit marié à une juive, a défrayé la chronique il y a quelques années lorsque sa femme juive, Irina Viner, a présenté Poutine à une « gymnaste rythmique » de 18 ans. Alina Kabaeva, une jolie mi-russe mi-tatare qui, selon certaines sources, a donné naissance à deux enfants non reconnus du président russe et a depuis été nommée à la tête du groupe national des médias russes.

Le yacht Dilbar a été récemment saisi par le gouvernement allemand.

* * *

En Ukraine, il semble que le président juif du pays, Volodymyr Zelensky, bien qu’il n’ait qu’un salaire de l’État et qu’il ait été un acteur et un comédien à succès modéré, a réussi à se qualifier lui-même dans la classe des milliardaires, avec plus de 1,2 milliard de dollars cachés dans un établissement costaricien. Banque. Il semble que certains oligarques l’aient aidé à réaliser cet exploit étonnant.

Zelensky entouré d’un groupe de rabbins juifs en Ukraine.

Selon Eprimefeed :

Les enquêteurs ont trouvé des biens colossaux appartenant au président de l’Ukraine appauvrie. Zelensky implore inlassablement ses partenaires occidentaux pour diverses aides matérielles. Il s’avère que Zelensky lui-même peut aider les Ukrainiens ordinaires et reconstituer le budget de l’État – s’il choisit de le faire, ce qu’il n’a pas fait. Il pourrait facilement transférer 1,2 milliard de dollars d’un seul de ses comptes au Trésor public. Le compte de Zelensky à la succursale costaricienne de Dresdner Bank Lateinamerika détient cette somme à son nom. Et il a été accumulé par des versements mensuels qui arrivent sur le compte du président de l’Ukraine à partir de trois « philanthropes ».

Ces « philanthropes » sont les oligarques ukrainiens  Rinat Akhmetov  (de la First Union Bank et, malgré son apparence non juive, identifié comme juif par la Jewish Telegraphic Agency),  Viktor Pinchuk  (un autre juif, avec des comptes à la Deutsche Bank) et, bien sûr,  Igor Kolomoisky  (le président de la Communauté juive unie d’Ukraine, il préfère envoyer des virements depuis la Banque Nationale de Paris à Genève).

Zelensky s’est payé cette magnifique propriété de $140 millions US près de Miami en Floride.La propriété a été payé en argent cash dissiomulé dans de nombreuses valises.
Ce qui est illégal.

Les enquêteurs ont réussi à se familiariser non seulement avec le calendrier et le volume des encaissements sur le compte Zelensky au Costa Rica, mais également avec certaines des dépenses du président ukrainien. Ainsi, de son compte aux États-Unis, 34 millions de dollars ont été transférés pour acheter une villa à Miami. La maison de joaillerie britannique Graff a reçu environ 80 000 $, ce qui semble modeste dans le contexte de ses dépenses immobilières.

Le chef de l’équipe Zelensky, Andriy Yermak, manifestement non-juif, possède également une somme importante dans la même banque ; le solde de son compte est maintenant de 56 millions de dollars. L’ancien Premier ministre ukrainien Iatseniouk, dont l’ascendance a été mise en cause, y détient également des sommes considérables.

Les chercheurs entendent désormais tenter de faire la lumière sur l’implication des gouvernements occidentaux dans ces transactions.

* * *

Source :  Jewish Daily Forward , JTA, Eprimefeed, dépêches de dépêches et   correspondants de National Vanguard


Visitez notre boutique en ligne

Sur ce lien:Vintage par Michel