Publicités
Accueil

Nouvel Ordre Mondial:la nouvelle non médiatisée qui ébranle le système corrompu…les camions Toyota de l’État Islamique

4 commentaires

LE 13 OCTOBRE 2015,le mystère de l’origine des camions Toyota de l’État Islamique était élucidé,mais au Canada tout comme aux USA,les médias se sont tu!
 Jeeps toyota 2
Plutôt que de demander au constructeur Toyota d’expliquer pourquoi l’État islamique disposait de centaines de nouvelles véhicules tout-terrain, les autorités américaines auraient dû poser la question au Département d’Etat de leur propre pays, qui aurait apparemment doté les rebelles syriens d’un parc automobile complet.
 L’homme politique américain et membre du Parti républicain Ronald Paul, ainsi que ses associés, ont tenté de pénétrer le mystère des voitures tout-terrain japonaises mises à la disposition des djihadistes. Tony Cartalucci, observateur et représentant de l’Institut pour la paix et pour la prospérité, de Ronald Paul, a dénoncé le fait qu’en 2013 le Département d’Etat des USA, en coopération avec le gouvernement britannique, avait octroyé des véhicules à l’Armée syrienne libre, la principale force armée opposée au régime de Bachar el-Assad.
En 2014, le Département d’Etat des Etats-Unis a repris les livraisons des voitures aux rebelles syriens, selon M. Cartalucci, faisant référence au réseau de radiodiffusion américain Public Radio International (PRI).
Le Royaume-Uni n’a pas non plus manqué de livrer de l’aide « non létale » aux rebelles de Syrie, entre autres des camions et des véhicules tout-terrain dont le montant est évalué à approximativement huit millions de livres sterlings.
Ainsi, les USA et le Royaume-Uni ont eux-mêmes approvisionné en véhicules les rebelles syriens, ce qui attire l’attention de la communauté internationale ces derniers temps. Il est bien difficile pourtant de déterminer les véritables voies par lesquelles les véhicules ont fini par devenir propriété du groupe terroriste Etat islamique.
Récemment, les autorités américaines interrogeaient très activement Toyota en lien avec l’apparition fréquente, sur des images prises en Syrie, en Libye et en Irak, d’islamistes à bord de véhicules tout-terrain japonais équipés d’armes.
véhicules tout-terrain japonais équipés d’armes.
En réponse, Toyota a nié toute implication dans des livraisons de voitures à l’EI.
La présence en Syrie de nouveaux Toyota avait déjà attiré l’attention des médias, l’année passée. Entre-temps, les djihadistes se servent également de voitures d’autres constructeurs, notamment Mitsubishi, Hyundai et Isuzu.
L’État Islamique est devenu une fenêtre publicitaire pour l’industrie  automobile capitaliste mondiale.Il faut donc boycotter ces marques pourries!
Publicités

L’État Islamique perd du terrain pendant qu’il s’enrichit financièrement

Un commentaire

Des territoires qu’il contrôle en Syrie et en Irak, le groupe armé État islamique en a perdu 14 % durant l’année 2015. C’est ce que révèle une étude de l’institut IHS Jane’s, basé à Londres, spécialisé dans les domaines de la défense et de la sécurité.

 

Le drapeau noir et sombre de l'État Islamique.

Le drapeau noir et sombre de l’État Islamique.

Selon le document publié sur son site web, IHS Jane’s affirme que l’EI a perdu 12 800 km² entre le 1er janvier et le 14 décembre 2015. Le groupe contrôle aujourd’hui 78 000 km², selon l’étude.

L’une des importantes pertes de territoires de l’EI est la zone frontalière nord entre la Syrie et la Turquie. La région de Tal Abyad était l’un des principaux points de passage de la frontière turque pour l’EI.

« Nous avions déjà vu un impact financier négatif pour le groupe État islamique après la perte de contrôle de la frontière de Tal Abyad, et ce, avant la récente intensification des frappes aériennes contre les capacités de production pétrolière du groupe », note Columb Strack, l’un des analystes de l’IHS spécialiste du Moyen-Orient.

L’EI a perdu également des territoires importants comme Tikrit, en Irak, ou le complexe de la raffinerie de Baïji. De plus, la perte d’un tronçon d’autoroute entre Raqqa (Syrie) et Mossoul (Irak) a rendu difficile le transfert de biens et de combattants entre les deux villes.

En revanche, l’EI a gagné des territoires en 2015. En effet, le groupe armé a conquis une partie de l’ouest de la Syrie en passant par Palmyre et le centre-ville de Ramadi, en Irak.

Dans ce conflit syrien sanglant ou différents groupes s’affrontent, les Kurdes syriens ont presque triplé leur zone (+186 %) qui s’étendait mi-décembre à 15 800 km².

De son côté, le régime syrien a perdu 16 % des territoires qu’il contrôle, mais il est parvenu à récupérer « une partie de ses pertes territoriales subies en début d’année grâce à l’intervention militaire russe en septembre », selon l’étude.

Pétrole et terroristes

Il sera difficile de stopper l’Etat islamique (EI) uniquement avec des bombardements, et une campagne au sol sera probablement nécessaire pour venir à bout du groupe terroriste, compte tenu de la structure de ses finances, montre une étude du Financial Times.

Selon des officiels des services de renseignement, l’EI dispose de revenus et de réserves suffisantes pour maintenir ses opérations miliaires au niveau actuel pendant encore 3 ans, alors que les officiels de la coalition avaient tablé sur une durée maximale de 12 mois lorsque la campagne de bombardements a débuté en octobre 2014.

Le Financial Times a dressé le compte d’exploitation du groupe terroriste en se fondant sur des interviews de douzaines d’ex-gradés de l’organisation, de diplomates de la coalition, et d’officiels irakiens ou syriens basés sur le territoire conquis par l’EI.

Il conclut que le groupe retire 450 millions de dollars par an de l’exploitation pétrolière, mais qu’il gagne quasiment autant avec les pillages, confiscations, et le prélèvement d’impôts. Autrement dit, les revenus du groupe atteindraient 900 millions de dollars par an.

Cependant, les deux tiers de cette somme sont consacrés au financement de l’effort de guerre. Son armée de 30.000 combattants coûte à l’EI entre 200 et 250 millions de dollars par an. En outre, entre 50.000 et 70.000 hommes fournissent d’autres services au groupe terroriste, ou agissent pour son compte à temps partiel.

L’EI dépense également 15 millions de dollars par mois pour son appareil de sécurité interne, qui se décompose entre la police de la moralité (hisba) et la police secrète (amniyat). Enfin, les services dédiés à l’éducation et aux soins de santé ne coûteraient que moins de 10 millions de dollars mensuels.

Les pillages des différentes villes irakiennes auraient permis au groupe de se constituer des réserves de l’ordre d’un milliard de dollars.

“La plus grande partie des revenus des derniers mois provient de sources qu’il sera difficile d’atteindre pour la coalition sans risquer de provoquer des dommages parmi la population civile, ou même un désastre humanitaire”, observe le journal.

 

 

 

 

Crise Économique mondiale:La prochaine crise vous laissera incapable de retirer votre argent

Laisser un commentaire

greece-pensioners-300x200

 

 

Pourquoi se fait-il qu’à chaque fois qu’une crise bancaire survient, tout le monde se dise surpris ?

La raison en est en fait très simple : tous ceux qui se trouvent au somment de la chaine alimentaire financière ont toutes les raisons du monde de se taire à propos des problèmes qui leur font face.

Banquiers centraux, directeurs de banques, politiciens… tous ces gens se concentrent principalement sur le maintien de la confiance en le système, et non sur la résolution des problèmes du système. Ils ne sont même pas prêts à discuter ouvertement de ces problèmes, parce qu’il deviendrait très vite évident qu’ils en sont eux-mêmes la cause.

 

Pour cette raison, vous n’entendrez jamais, et je dis bien jamais, un banquier central, un directeur de banque ou un politicien admettre ouvertement ce qui se passe sur le système financier. Même les petits employés n’en parlent pas, parce que A) ils ne connaissent pas la vérité, ou B) ils seraient renvoyés s’ils en parlaient à d’autres.

Je vous conseille de prendre quelques minutes et de réfléchir à tout ça. Personne parmi la sphère du pouvoir ne vous mettra en garde des risques que vous courez (à l’exception peut-être de Ron Paul, qui est déjà marginalisé par les médias).

Quand frappera la crise, il sera beaucoup, beaucoup plus dur de sortir votre argent des banques.

Voyez les récentes régulations mises en place par la SEC pour interdire les retraits en cas de crise.

Ces régulations ont été baptisées Rules Provide Structural and Operational Reform to Address Run Risks in Money Market Funds. Voilà qui peut sembler anodin, mais voyez ce qui vient ensuite :

Droits de rédemption – sous cette législation, si les actifs liquides hebdomadaires d’un fonds des marchés monétaires passent sous les 30%, son conseil de direction peut prendre la décision de suspendre les rédemptions. Pour imposer cette décision, le conseil devra la justifier comme allant dans le meilleur intérêt de son fonds. Cette suspension devra être annulée sous dix jours, bien qu’elle puisse prendre fin avant cette échéance. Les fonds des marchés monétaires ne seront pas autorisés de suspendre les rédemptions pendant plus de dix jours ouvrables sur une période de 90 jours.

Voyez également ceci :

Fonds gouvernementaux des marchés monétaires – les fonds gouvernementaux des marchés monétaires ne seront pas sujets à ces frais et provisions. En revanche, sous cette législation, ces fonds pourront volontairement opter pour son adoption, à la condition de faire part de leur décision aux investisseurs.

En termes clairs, si le système faisait de nouveau face à des difficultés, les fonds des marchés monétaires pourraient geler le capital (ce qui signifie que vous ne pourriez plus retirer votre capital) pour une durée maximale de dix jours ouvrables. Si le système financier était en bonne santé, les régulateurs n’auraient pas eu besoin d’établir de telles réformes.

Comme Zerohedge l’a noté un peu plus tôt ce matin, ces régulations se répandent. Un hedge fund vient de suspendre tous les retraits… ce qui signifie que les investisseurs n’ont plus accès à leur argent. Attendez-vous à de plus en plus de scénarios de ce type au cours des prochains mois.

La solution, comme nous l’avons vu en 2008, ne sera pas de laisser place aux défauts et aux restructurations de dette, mais de forcer les investisseurs à demeurer pleinement investis, quel qu’en soit le coût.

 

Sources: Businessbourse.com

 

 

 

Nouvel Ordre Mondial: L’État Islamique supprime les enfants handicapés

Laisser un commentaire

 

Le groupe Etat islamique a émis une fatwa donnant l’autorisation à ses militants d’exécuter les enfants atteints de trisomie ou d’un handicap, rapporte le «Daily Mail». Plus de 38 enfants âgés entre une semaine et 3 mois et atteints de malformations ou de trisomie ont déjà été tués par injection létale ou par étouffement, assure le groupe activiste irakien Mosul Eye.

Vidéo à l’appui, l’organisation explique que les exécutions sont survenues dans les bastions de l’EI en Syrie et à Mossoul (nord de l’Irak). La plupart des bambins tués étaient le fruit d’une union entre des combattants étrangers et des femmes syriennes ou irakiennes. 

Mosul Eye ajoute que cette fatwa a été émise par un juge du groupe EI faisant appliquer la charia. Un Saoudien nommé Abu Said Aljazrawi.

Troisième Guerre Mondiale:les États-Unis refusent de bombarder des cibles de l’État Islamique: « Vous ne pouvez pas obtenir une autorisation, même avec un objectif clair en face de nous »

Laisser un commentaire

De  tous les dangers, l’État Islamique  est clairement la plus grande menace pour les Etats-Unis, avec les attaques récentes  de San Bernardino seulement  pour sortir les Américains de leurs affrontements au Moyen Orient.

Et pourtant, l’armée américaine et le président Obama se refusent à bombarder des cibles ISIS connues, y compris les avancées propagande et des médias numériques maisons, bien qu’ils admettent qu’ils les  ont soigneusement tracées – mais qu’ils refusent d’attaquer.

Matt Drudge sur  la propagande de l'État Islamique.

Matt Drudge sur la propagande de l’État Islamique.Les armes sont d’origine américaine.


Selon le Washington Times:

Dans un projet secret lié à la campagne globale des États-Unis contre l’Etat islamique, les responsables du renseignement ont passé des mois à cartographier les  emplacements physiques connus  des médias (on parle de  » maisons sûres et sérieuses ») où les agents terroristes  du groupe extrémiste font la compilation, l’édition et le montage du matériel vidéo  afin d’imprimer et de diffuser  des premières en produits de propagande numérique finis pour la diffusion sur Internet.

La plupart des emplacements sont noyées dans les zones fortement résidentielles en Syrie, en Irak et en  Libye et ne sont pas visés par les frappes aériennes américaines en raison de préoccupations au sujet de l’administration Obama sur les victimes civiles …On est loin de la mentalité et de la vision de Georges Walter Bush : »On  ne fait  pas d’omelettes sans casser des œufs! »

Le sentiment semble ne pas  correspondre  , comme les États-Unis sous les présidents à la fois républicains et démocrates ont pas hésité à les victimes civiles des péages, même si ce chiffre se rapproche d’un million de vies innocentes. Alors que le sentiment semble noble, il ne serait pas réaliste, et se traduit par étaiement la puissance de ISIS plus loin.

Il ya quelques semaines, WND rapporté sur la façon dont les frappes aériennes des États-Unis sont si limitées, que les pilotes ne peuvent même pas obtenir l’autorisation de prendre un objectif clair d’ISIS:

Le président Obama a donné aux pilotes militaires américains une tâche impossible: mener une guerre aérienne réussie contre une cachette de l’ennemi parmi les civils – sans tuer un seul civil.

Les pilotes qui reviennent de déploiements disent qu’Obama refuse d’autoriser des frappes aériennes  plus de 75 pour cent du temps contre le groupe Etat islamique.

« Vous êtes allé 12 mois complets pendant qu’ ISIS était en marche, sans les Etats-Unis à l’aide que la puissance aérienne et maintenant que les pilotes reviennent pour nous parler, ils disent que les trois-quarts de nos  munitions nous ne pouvons pas les  utiliser, nous ne pouvons pas obtenir l’autorisation même si nous avons un objectif clair en face de nous, « affirme le représentant  Ed Royce, R-Californie, président de la commission des affaires étrangères de la Chambre, (chose  dite au Washington Beacon,un journal  gratuit).

« Je ne comprends pas cette stratégie du tout parce que cela est ce qui a permis à ISIS de prendre  l’avantage et la capacité à recruter. »

Au lieu de cela, le peuple américain a dit à craindre ISIS, mais de ne pas arrêter les islamistes radicaux ou potentiellement dangereux d’entrer dans le pays; on dit aux gens que ISIS a tout changé, de même que certains partenaires occidentaux et arabes continuent d’alimenter les armées ISIS avec des armes, le financement  et de la formation.

La propagande de plus en plus brillante  et attrayante  produite  par ISIS et diffusée dans le monde entier – leur fait  recruter plus d’extrémistes à leur cause – est peut-être trop belle  pour être vraie. Qui aide vraiment ISIS pour produire des médias de classe mondiale, et pourquoi n’arrêtent -ils  pas leurs installations ?

Mais les critiques, y compris un nombre croissant de législateurs sur Capitol Hill et certains responsables actuels et anciens directement impliqués dans le projet, disent que  les efforts de l’administration sont mal gérés et sous-financés, permettant à l’État islamique de maintenir une empreinte physique sur des maisons de production de supports sur lesquels la création des produits les plus influents du groupe terroriste dépend

L’immensité et la sophistication de l’opération de propagande sont considérés comme sans précédent dans le terrorisme islamique … Douze numéros du magazine officiel de la propagande du groupe Dabiq sont maintenant en ligne dans plusieurs langues, dont l’arabe, l’anglais, le russe, le français et le  turc.

Le contenu brillant, l’intégrité organisationnelle et la présentation sont plus approfondie et professionnelle que ceux de nombreux magazines d’information américains … [et] en utilisant des animations graphiques élaborés, des effets spéciaux, des modifications de vitesse live-action etsans  voix (voice-off) de qualité digne d’ Hollywood.

[…]

« Evidemment, si nous savons où ils produisent la propagande, nous devrions faire tout notre possible pour détruire leurs installations», a déclaré William McCants, un érudit de la Brookings Institution et ancien conseiller principal du département d’Etat pour la lutte contre l’extrémisme violent.

[…]

[L] a source, a ajouté que « les bombardements ne sont  absolument pas le seul moyen de mettre hors ligne de produits de communication. »

En effet, il ya plus d’une façon de saper ou détruire les communications et la propagande des  bastions de l’ISIS …surtout avec ses forces militaires – et pourtant aucun d’entre eux ne sont poursuivis ou attaqués.

Pendant ce temps, les Américains sont à la maison  et sont de plus en plus menacés, puis  tués par le monstre  que notre gouvernement américain a créé, a soulevé, choyé et déchaîné.

Qu’en est-il des vies américaines qui sont à risque?

Incroyable.

*Pendant ce temps ,les chasseurs-bombardiers russes,chinois et nord-coréens frappent sans regarder les effets collatéraux!Ont-ils  hérités de la stratégie de Georges W. Bush?


 

L’Etat islamique a assez d’argent pour poursuivre sa guerre pendant encore 3 ans

Les fameuses petites camionettes Toyota proviennent du ...Département d'État Américain.On disait alors qu'on voulait aider les "forces rebelles modérées" pour renverser  le président légitime de la république de Syrie.

Les fameuses petites camionettes Toyota proviennent du …Département d’État Américain.On disait alors qu’on voulait aider les « forces rebelles modérées » pour renverser le président légitime de la république de Syrie.

Il sera difficile de stopper l’Etat islamique (EI) uniquement avec des bombardements, et une campagne au sol sera probablement nécessaire pour venir à bout du groupe terroriste, compte tenu de la structure de ses finances, montre une étude du Financial Times.

Selon des officiels des services de renseignement, l’EI dispose de revenus et de réserves suffisantes pour maintenir ses opérations miliaires au niveau actuel pendant encore 3 ans, alors que les officiels de la coalition avaient tablé sur une durée maximale de 12 mois lorsque la campagne de bombardements a débuté en octobre 2014.

Le Financial Times a dressé le compte d’exploitation du groupe terroriste en se fondant sur des interviews de douzaines d’ex-gradés de l’organisation, de diplomates de la coalition, et d’officiels irakiens ou syriens basés sur le territoire conquis par l’EI.

Il conclut que le groupe retire 450 millions de dollars par an de l’exploitation pétrolière, mais qu’il gagne quasiment autant avec les pillages, confiscations, et le prélèvement d’impôts. Autrement dit, les revenus du groupe atteindraient 900 millions de dollars par an.

Cependant, les deux tiers de cette somme sont consacrés au financement de l’effort de guerre. Son armée de 30.000 combattants coûte à l’EI entre 200 et 250 millions de dollars par an. En outre, entre 50.000 et 70.000 hommes fournissent d’autres services au groupe terroriste, ou agissent pour son compte à temps partiel.

L’EI dépense également 15 millions de dollars par mois pour son appareil de sécurité interne, qui se décompose entre la police de la moralité (hisba) et la police secrète (amniyat). Enfin, les services dédiés à l’éducation et aux soins de santé ne coûteraient que moins de 10 millions de dollars mensuels.

Les pillages des différentes villes irakiennes auraient permis au groupe de se constituer des réserves de l’ordre d’un milliard de dollars.

“La plus grande partie des revenus des derniers mois provient de sources qu’il sera difficile d’atteindre pour la coalition sans risquer de provoquer des dommages parmi la population civile, ou même un désastre humanitaire”, observe le journal.

Cette statue d'un dieu-lion vieille de 1900 ans aurait été détruite ou...vendue.

Cette statue d’un dieu-lion vieille de 1900 ans aurait été détruite ou…vendue.

 

 

 

Sources: Washington Times.,Financial Times

 

 

 

Bandes dessinées:Le crépuscule des Dieux

Laisser un commentaire

*Nous ouvrons aujourd’hui,une nouvelle perspective  historique de notre site web:nous publierons dorénavant ,occasionellement,des bandes dessinées.

Les bandes dessinées sont un art remarquable qui associe le dessin et le texte.Elles sont les témoins de nos états d’âme et un reflet de  notre personnalité et de notre époque.

Les dessins graphiques ont toujours existé dans la culture innée des Humains de la Terre.Dans cent ans,dans mille ans,nos descendants,si Dieu le veut,redécouvrieront cet héritage que nous leur lèguerons.Aussi allons-nous diversifier  les parutions  de bandes dessinées sur ce site;un jour nous publierons un album,un autre  un « comic book » à l’américaine,un autre jour ce sera au tour d’un petit format des années ’70 et en d’autres  occasions,nous aurons de grands formats des années ’50. 

Notre première bande dessinée  s’intitule « Le crépuscule des Dieux,épisode 5 ».C’est un album tout en couleur avec une  histoire de style gothique.


 

Page 1

 

 

Page 3

                         Page 3

 

 

Page 4

                            Page 4

 

 

Page 5

                          Page 5

 

 

 

 

Page 6

                          Page 6

 

Page 7

                          Page 7

 

 

Page 8

                          Page 8

 

Page 9

                          Page 9

 

 

Page 10

                          Page 10

 

Page 11

                           Page 11

 

Page 12

                         Page 12

 

Page 13

Page 13

 

 

Page 14

                        Page 14

 

 

Page 15

                         Page 15

 

page 16

                        page 16

 

Page 17

                         Page 17

 

 

Page 18

                         Page 18

 

 

Page 19

                         Page 19

 

 

Page 20

                         Page 20

 

Page 21

                          Page 21

 

 

Page 22

                          Page 22

 

 

Page 23

                         Page 23

 

Page 24

                          Page 24

 

 

Page 25

                         Page 25

 

 

Page 26

                         Page 26

 

Page 27

                           Page 27

 

 

Page 28

                         Page 28

 

 

Page 29

                         Page 29

 

 

Page 30

                         Page 30

 

Page 31

                         Page 31

 

 

Page 32

                         Page 32

 

 

Page 33

                         Page 33

 

 

Page 34

                         Page 34

 

 

Page 36

                         Page 36

 

 

Page 37

                         Page 37

 

Page 38

                         Page 38

 

Page 39

                         Page 39

 

Page 40

                         Page 40

 

Page 41

                         Page 41

 

Page 42

                          Page 42

 

 

Page 43

                         Page 43

 

Page 44

                          Page 44

 

 

Page 45

                          Page 45

 

 

Page 46  Fin

                    Page 46 Fin

 

 

 

*J’ai pensé à vous pour le temps des Fêtes…il y en aura d’autres mes ami(e)s!Faites moi vos suggestions!

 

 

 

 

 

 

Nouvel Ordre Mondial:des médias corrompus en appellent à reconnaître l’État Islamique

3 commentaires

defaced_isis_flag_in_front_of_iraki_palace

On cherche de plus en plus à banaliser l’État Islamique et chercher à le faire accepter.Après Justin Trudeau au Canada qui fête sa victoire électorale avec des islamistes ,il y a les médias internationaux à la solde du Nouvel Ordre Mondial qui s’en mêlent.

Erdogan va pouvoir se légitimer et devenir le nouveau calife de l'État Islamique unifié autour de la Turquie,reconnue par tous les gouvernements corrompus de la Terre dont Israel,les USA,le Canada,Qatar,etc...

Erdogan va pouvoir se légitimer et devenir le nouveau calife de l’État Islamique unifié autour de la Turquie,reconnue par tous les gouvernements corrompus de la Terre dont Israel,les USA,le Canada,Qatar,etc…

Voici ce qu’une journaliste travaillant pour des agences médiatiques d’importance a écrit le 17 décembre 2015.Elle s’appelle Aude Ottevanger:

 

Beaucoup de responsables politiques occidentaux pensent de façon erronée que l’acceptation du fait que l’Etat islamique (EI), comme son nom l’indique, est un Etat, aboutirait à le légitimer. Mais c’est seulement en traitant l’EI comme un authentique Etat que nous pourrons espérer comprendre son fonctionnement, et peut-être, contenir ses conquêtes territoriales, affirme Vadim Nikitim de The Independent.

L’histoire montre que la reconnaissance diplomatique des gouvernements extrémistes peut contribuer à modérer leur comportement, écrit-il. Alors que les parias peuvent agir impunément, leur acceptation dans un système international leur impose des contraintes. Le meilleur exemple à cet égard est fourni par l’Union Soviétique.
Rejetée dès la proclamation de sa création en 1922, l’URSS a agit de façon similaire à l’EI : destruction d’églises et de monuments historiques, exécution brutale des ennemis du régime, non-respect des frontières et incitation à une révolution armée hors-frontières.
La reconnaissance diplomatique progressive des pays occidentaux n’a guère contribué à réduire les excès du régime dans le pays, mais elle a abouti à un tournant dans la politique étrangère soviétique. L’URSS est passée du fanatisme idéologique à un plus grand pragmatisme et une relative paix avec ses voisins, qui a duré 50 ans.
L’EI existe, c’est un fait indéniable. La campagne de bombardements internationale n’a pas fait grand chose pour empêcher le Califat autoproclamé de contrôler un territoire, gouverner 10 millions de personnes, gérer une bureaucratie civile de plus en plus sophistiquée et établir largement son monopole de la violence.
C’est seulement en acceptant la réalité et en accordant la reconnaissance diplomatique à l’EI que l’Occident pourra avoir l’opportunité de modérer et contrôler ses futures avancées, conclut Nikitim.

EN CONCLUSION

On compare des lions à des ânes et on nous dit que ce sont les mêmes bêtes.
Le monde a changé depuis 1922 et on communique à la vitesse de la lumière.
Hillary Clinton entourée des mercenaires d'Al Qaïda à Tripoli,le 19 octobre 2011.

Hillary Clinton entourée des mercenaires d’Al Qaïda à Tripoli,le 19 octobre 2011.Voilà la vraie coupable et la vraie comparaison à faire.

Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :