Vidéo et article:Les mystères du Troisième Reich: l’adaptation de la technologie alien et le destin actuel de l’humanité

Le Plan Z développé  par l’entourage immédiat du Führer

Carl Gustav Jung aurait déclaré qu’il n’y avait pas d’insulte plus grave que le prétendu compliment selon lequel quelqu’un n’aurait pas changé depuis dix ans (à moins qu’il ne s’agisse d’une dame); car qui ne change pas ne se développe pas davantage. En tant qu’êtres d’esprits cognitifs, nous, les humains, pouvons évoluer, et le faire est l’une de nos responsabilités dans cette vie. Cela n’a rien à voir avec la cohérence ou même la force de caractère, de se raidir sur les erreurs.Logiquement, nous avons tellement évolué. Les nouvelles informations et les résultats obtenus nous ont aidés de différentes manières à mieux comprendre les éléments importants à évaluer.Il y a dix, vingt ans ou plus, à un âge où les gens adoptent facilement un esprit d’opposition incompatible avec l’habituel, nous n’avons pas vraiment compris grand-chose des « ovnis » allemands. D’autres se sont naturellement similaires. Commençant par les travaux préliminaires sur le « Plan-Z », nous sommes arrivés à la conclusion que toutes ces réalisations impressionnantes accomplies pendant le  Troisième Reich n’étaient pas dues au leadership de l’époque, mais qu’elles étaient contre-productives presque partout, ainsi les modifications à apporter  au chasseur à réaction Messerschmith 262 pour en faire un  bombardier ou lors du transfert des nouveaux sous-marins « U-boat Model XI  » vers les bases secrètes en Antartique .S’il est certainement faux de politiser et de nier tout et tout ce qui vient de cette époque, ce qui aujourd’hui est généralement traité de manière haineuse par la gauche bolchévique et les néolibéraux, il serait tout aussi faux de s’excuser pour ce qui était réellement faux! Nous devons apprendre à faire des discernements et à se servir de notre jugement!Et malheureusement c’est beaucoup demandé à notre époque actuelle! Cela doit également être clarifié à ce stade. L’ère nationale-socialiste a apporté beaucoup de changements rapides sur les plans scientifiques,sociaux et humanitaires et influence  encore aujourd’hui. L’adaptation des technologies alien depuis le crash ovni de Freiburg  ne fut pas chose facile pour les ingénieurs allemands et beaucoup de pilotes d’essais sont morts pour la tester!Aussi afin d’assurer le développement des nouveaux disques volants de fabrication terrienne,il fut décidé d’envoyer le maximum de matériel vers les bases de Neue Schwabenland et Neu Berlin,en Antartique.Des milliers de savants et de jeunes couples  choisis sur le volet ont été expédié sur les nouveaux sous-marins de Model XI,…car la guerre obligeait ce genre de sécurité.

Si nous avions vécu à l’époque nazie, nous nous serions aperçu  que toute l’opposition de gauche ainsi que tous les sionistes à l’emploi des médias sociaux tels que Facebook ,Twitter et autres se seraient  tous retrouvés dans un camp de concentration,un camp de travail,en prison ou…devant un peleton d’exécution!

Car la vérité, la liberté, la chevalerie et la justice sont les normes de nos vies actuelles. Nous devrions toujours être conscients de cela,même sous la tyrannie du Nouvel Ordre Mondial ,même si nous devons trop tolérer des mondialistes « illuminés » comme Justin Trudeau,des mafieux sionistes travaillant pour  le totalitarisme israélien comme Donald Trump,un fier despote au service de la mafia khazare  ou une marionnette  comme Emmanuel Macron…au service des banques de Rotschild.

Le national-socialisme de 2019 n’est plus celui de 1933.Le national-socialisme a énormément évolué depuis et il est devenu la seule vraie opposition au Nouvel Ordre Mondial actuel ainsi qu’au crime organisé et ,par conséquent ,aux Triades Chinoises!

Si Adolph Hitler vivrait aujourd’hui,il serait un opposant farouche aux Donald Trump,aux Justin Trudeau,aux Emmanuel Macron …ainsi qu’aux dictateurs de la Chine Communiste et de Corée du Nord.Le Führer ne se serait jamais assis avec les talibans pour discuter.

Adolph Hitler était entouré de grands généraux ,mais prenait de douteuses décisions stratégiques qui se sont retournées contre lui.L’arrêt des bombardements sur Londres en est un exemple frappant,tout comme la décision d’envahir  l’Union Soviétique …à la date choisie.

LA DIABOLISATION D’ADOLPH HITLER  ET LE NÉGATIONISME DES DÉVELOPPEMENTS TECHNOLOGIQUES ALLEMANDS

Depuis 1945,tout ce qui se rapporte au national-socialisme,au Führer et aux nouveaux combattants pour la vérité et la liberté nationale des peuples est censuré.

Écrire ou faire un vidéo sur ces sujets est tabou et risque de vous faire exclure des réseaux sociaux pro-sioniste et gauchistes…

*Important:voir l’article antérieur sur   le même sujet pour mieux comprende celui-ci:   

https://michelduchaine.com/2014/02/26/la-societe-du-vrilmaria-orsic-et-le-crash-ovni-de-freiburg-en-1936/

 

 


Prenons un cas historique censuré:

Hitler a honoré les troupes et les infirmières britanniques pour avoir sauvé la vie de marins allemands

Adolf Hitler a décerné des croix rouges allemandes portant la croix gammée nationale-socialiste à ceux qui ont traité 55 de ses marins blessés lors de la guerre civile espagnole.

 

Le navire Deutschland a été touché par deux bombes au large d’Ibiza lorsqu’il a été pris pour cible par les républicains en 1937 alors qu’ils résistaient au dirigeant espagnol, le général Franco.

Le personnel de l’armée britannique a sauvé la totalité des personnes sauf cinq, inspirant les louanges du Fuhrer lui-même.

Quatre des médailles données par le chef fasciste sont toujours détenues dans des musées britanniques, deux au musée de la médecine militaire de Ash Vale à Surrey.

L’un se trouve au Royal Ulster Rifles Museum de Belfast et l’autre à la Spalding Gentlemen’s Society du Lincolnshire. D’autres ont été vendus aux enchères.

Ils reviennent à une époque où l’establishment britannique voulait apaiser Hitler.

La permission du monarque est requise pour que le personnel de service reçoive des médailles étrangères et le roi autorise leur acceptation et leur port par intérêt politique.

Le gouverneur de la colonie britannique, Charles ‘Tim’ Harrington, a alors déclaré à l’amiral allemand Rolf Carls: «Je garderai toujours à cœur le fait que le dernier honneur que je puisse recevoir vient de la nation pour laquelle j’ai le plus profond respect. J’espère que vous exprimerez au Führer mes plus sincères remerciements pour ce grand honneur « , at-il ajouté.

Les Allemands ont décerné des médailles de la Croix-Rouge à 37 Britanniques, dont 20 Croix  à  des Dames.

Pat Robins, maintenant âgée de 87 ans, était une écolière à l’époque. La fille du major Charles Anderson du corps médical royal de l’armée, elle a dit au Times: « C’était un jour chic. »

Elle se souvient de Margaret Russell «Madge», matrone «aux capacités féroces», originaire de Gosberton, dans le Lincolnshire.

Winston Churchill lui-même a signé les documents qui reconnaissaient la galanterie de Madge lorsqu’il était ministre. Elle a été mentionnée à trois reprises comme dépêches pendant la Grande Guerre.

Hitler a ordonné qu’elle reçoive la Croix-Rouge allemande, faisant d’elle l’une des rares personnes britanniques recommandées par le leader national-socialiste, ainsi que son plus grand adversaire de guerre.

Vingt-trois personnes sont mortes sur le coup et 100 ont été blessées lors du bombardement aérien. Deux ans plus tard,le capitaine  du Deuchland devint commandant d’un U-boat  et  il coula le Stonegate, un navire marchand britannique, dans l’Atlantique Nord.


Il y a 2 ans ,un tollé de protestations s’abattaient contre le fabricant de modèles réduits Revell …pour avoir offert un disque volant Hanebu II en vente.On accusait le fabriquant de détourner l’histoire en fake news.

 

 


Qui était Maria Orsic

Maria Orsic

 

Maria Orsic était la Grande Prêtresse de la Société du Vril.C’est elle qui l’avait fondée après la Première Guerre Mondiale  afin  d’aider la puissance de l’Allemagne en puisant dans l’héritage historique de la culture arienne et nordique.Au fil du temps,à force de faire des recherches sur elle,les Dames du Vril et la Société du Vril elle-même,cette personne est devenue une  grande inspiration pour moi.


La Société du Vril et les messages métaphysiques et scientifiques d’Aldébaran.

La race alien d’Aldébaran serait celle des « grands blonds ».
Le survivant du crash ovni de Freiburg aurait servi de modèle pour le spécimen de race arienne pure.

Presque tous ceux qui parlent de Maria Orsic et de sa Société du  Vril et qui postent des commentaires stupides sur Internet ne sont pas au courant ni intéressés à discuter des aspects métaphysiques et spirituels des messages d’Aldébaran.

Les OVNIS et les extraterrestres sont des choses amusantes, mais après un certain temps, ils deviennent ennuyeux si nous continuons à parler et parler et parler uniquement de la rapidité des OVNIS et des yeux aux formes étranges des petits hommes verts, si nous répétons à l’infini les mêmes histoires au sujet des OVNIS, de l’incident de Roswell, des enlèvements, de la Zone 51 (Area 51), des collisions ici et là avec des OVNIS, et si nous continuons à regarder des séries télévisées sur les Anciens Aliens, la mise en scène la plus stupide et la plus frauduleuse de l’histoire de la télévision américaine.

Nous connaissons déjà les accidents ici et là, les enlèvements et les dissimulations des gouvernements… Nous l’avons entendu tant de fois à la télévision, et nous lisons des millions de livres sur les OVNIS et les extraterrestres. Ce qui est le plus important, c’est ce qui se trouve au-delà de « l’apparition » des aliens et des manœuvres étonnantes de leurs OVNIS qui émergent des lacs, qui se posent dessus et qui planent au-dessus des bases militaires !
Les dimensions métaphysiques de notre relation avec les extraterrestres sont plus importantes que tout autre sujet qui nous lie aux OVNIS, comme la façon dont nos gouvernements peuvent transformer une technologie extraterrestre en outil militaire de destruction massive.

Si Maria Orsic était tout simplement un médium en transe qui parlait de manière incompréhensible de l’Amour Fraternel et des Messages Spirituels des Aliens à l’humanité, des aliens qui sont nos frères et sœurs célestes, et qui affirmait comme de nombreuses personnes enlevées et contactées de nos jours qu’elle est leur messager spirituel sur Terre, alors, et seulement alors, nous devrions nous interroger sur la véracité et la fiabilité de son témoignage.
Mais elle n’était pas tout simplement un médium, car elle nous a présenté les premières données scientifiques au monde sur la façon dont on peut construire une machine spatiotemporelle, ainsi que les plans et les formules pertinentes étudiés et utilisés par l’Armée de l’Air des États-Unis, la NASA, le DOE, le DOD, la CIA, l’OSS, la NSA, le Pentagone, le MIT, Harvard, les laboratoires les plus avancés d’Amérique, et par les scientifiques militaires les plus éminents.
C’est un fait indéniable !
Ainsi, nous devons compter sur le témoignage de Maria Orsic à propos des dimensions métaphysiques et spirituelles qui nous lient à la véritable réalité cosmique, les raisons pour lesquelles nous sommes ici, où allons-nous, qui nous a créés et dans quel(s) but(s), comment le concept (l’idée) de Dieu a-t-il été créé, la menace des religions organisées et notre destin, tel que cela a été transmis à Maria par des « êtres » qui ont des millions d’années d’avance sur nous.
Le bonheur de l’humanité est plus important que la vitesse des OVNIS. Le développement de la conscience cosmique est plus important que de transformer la technologie alien en armes spatiales. La compréhension de la structure et de l’essence des civilisations galactiques est plus importante que tous les témoignages et les contes d’OVNIS qui survolent la Californie et Washington, D.C.Donald Trump devrait lire ceci,ça le changerait peut-être!

Les thèmes et les discussions sur la façon dont les êtres avancés venus d’autres mondes et d’autres dimensions peuvent résoudre de nombreux problèmes et les combats sur Terre sont plus importants que ce qui se passe dans la Zone 51 (Area 51).
Vous allez apprendre beaucoup de choses à ce sujet  en me lisant. Mais il faut le lire avec un esprit ouvert…Votre esprit est comme un parachute : il ne fonctionne que lorsqu’il est ouvert.

 

LES DAMES DU VRIL 

Une Dame du Vril…sortie des archives cachées

En ce qui concerne les « dames de Vril » – quelle que soit leur volonté particulière – le monde n’est pas ébranlé par une vision objective, nous pourrions fondamentalement laisser en toute confiance chacun son opinion à ce sujet. Quiconque, au lieu de s’en tenir au plus réaliste possible, qui provient des archives du Troisième Reich  et donc de la première source, croirait plutôt ce qui lui est servi  en premier…et il y a beaucoup de déformation de vérité.

Gudrun…une des favorites de Maria.

« Un slogan promotionnel de Siemens disait autrefois: » Une comparaison, ça vous assure!  » C’est donc aussi le cas ici – qu’il s’agisse de l’histoire de ces femmes ou de l’aspect aldébarien, etc.À maintes reprises, nous avons été et nous sommes confrontés, en tant que nationaux socialistes, à des questions et à des déclarations qui semblent utiliser l’autonomie maintenant. Il s’agit du médiumnisme de Maria Orsic.En termes humains, Maria Orsic (ou  Orschitsch) n’est pas seulement sympathique. Elle était autoritaire, elle ne pouvait pas supporter la contradiction. En outre, elle était considérée trop vaniteuse et avait tendance à rivaliser avec d’autres belles femmes. Cela aurait dû arriver à d’autres jugés comme une décision injuste. Sauf avec Traute, Maria a très bien compris Gudrun (bien que cela ait systématiquement enfreint la proposition faite aux cheveux longs). Maria ne s’est pas comprise avec  Sigrun qu’elle s’était gagné en 1941 pour le « Vril Thing », comme elle l’a déclaré à plusieurs reprises. Malgré cette disproportion personnelle, les deux femmes ont bien travaillé ensemble en la matière. Toutes deux placent le patriotisme nécessaire dans la guerre avant le personnel.Contrairement à ce que l’on dit souvent, Maria Osic. n’a jamais été particulièrement encline au spirituel. Elle n’était ni médiale ni perceptuelle . Les affaires magiques…elles les ont laissés à d’autres, en particulier Traute et Sigrun. Maria Orsic  était la gestionnaire idéale lorsque vous définissiez la gestion comme la capacité de déléguer correctement. Sa capacité de réflexion analytique devait être excellente, de sorte qu’elle était capable d’émerveiller même les officiers supérieurs, dont elle connaissait bien certains. Maria Orsic comprenait également les contextes militaires. Par exemple, elle a qualifié l’ordre de Hitler de prendre simultanément des mesures contre Stalingrad et le Caucase comme une grave erreur stratégique (ceci est également mentionné par GFM Erich von Manstein). La compétence de Hitler en tant que général semble l’avoir mise en doute, alors qu’elle le considérait comme un bon chancelier. Le blâme pour le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale ne l’a jamais vu. Contrairement à Erika, par exemple, qui exprimait sa crainte en 1935 dans une lettre (que Léonie / Leona ont également signée), la politique de Hitler pourrait obliger l’Allemagne à mener une guerre qui faisait cruellement défaut. Au début, Maria ne partageait pas cette inquiétude. En outre, elle avait une aversion personnelle pour Léonie et Erika, d’autant plus qu’il y avait deux très jolies femmes qui  aiment aussi briller de tous leurs éclats. 


ADAPTATION DE TECHNOLOGIE ALIEN

Le « Focke-Wulf UFO »

La société Focke-Wulf est largement connue, notamment par des machines telles que le Fw 190 ou le Fw 200. Les deux fondateurs, Heinrich Focke et Georg Wulf, ont créé leur société sur la base de l’ancienne usine Albatros, qui avait construit d’excellents avions de combat pendant la Première Guerre mondiale. a.

Il est moins connu que Focke-Wulf a également inventé l’hélicoptère. En 1936, le premier hélicoptère au monde a démarré avec Hanna Reitsch sur la manette de commande et le développement de l’hélicoptère s’est poursuivi assez rapidement, ce qui a atteint son premier sommet avec le Fa 266.

Le prototype de cet hélicoptère a été piloté par Anna Reitsch,la plus extraordinaire pilote d’essai de la Luftwaffe.

Les hélicoptères étaient la préoccupation particulière de Heinrich Focke. Il a donc créé sa propre entreprise, qui ne s’occupait que de rien. Et même pendant la Seconde Guerre mondiale, des hélicoptères d’une efficacité étonnante ont fait leur apparition. Après la fin de la guerre, Heinrich Focke est fait prisonnier de guerre et doit ensuite travailler longtemps pour la France, qui y est souvent dissimulée. C’est lui qui a permis à la France de construire des hélicoptères (Rolf Engel ayant construit la technologie de fusée en France). Hormis les Américains, où les Allemands travaillant pour eux étaient honorés publiquement, d’autres pays ont caché ce qu’ils devaient à « Beuteuteutschen ».

Dessin technique

En 1944, l’idée de l’avion rotatif est également venue à Heinrich Focke. Peut-être par Kurt Tank, le célèbre « Vril » se lie d’amitié avec le concepteur en chef de Focke-Wulf. Heinrich Focke a tout de suite pensé que son principe d’hélicoptère, combiné à de nouveaux types de propulsion, était prédestiné au concept d’avion à réaction.

Alors il est allé développer une machine complètement nouvelle qui n’était pas un hélicoptère, mais qui avait des éléments de l’hélicoptère. En raison de la forme inhérente à la construction, il a appelé cette machine «rayons». Cette forme doit, surtout en vol, avoir inévitablement donné l’impression d’une «soucoupe volante», d’un «OVNI». Le rayon avait l’air si futuriste, voire étranger. qu’il pourrait facilement être considéré comme un vaisseau spatial extraterrestre.

Tout d’abord, un modèle de tests en soufflerie réduit de manière proportionnelle a été produit. Les expériences auraient très bien fonctionné. Dans le même temps, les travaux sur les éléments d’entraînement se sont poursuivis.

La prochaine étape a été la réalisation d’un prototype.

Construction du prototype:gabarit.

On ignore dans quelle mesure le « Rochen » a prospéré au cours des premiers mois de 1945. Les déclarations et les opinions à cet égard divergent: Heinrich Focke lui-même n’a, bien entendu, rien révélé qui puisse être dissimulé après la fin de la guerre. L’incertitude quant à savoir si le premier rayon, ou peut-être deux de ces aéronefs, a contribué au phénomène connu sous le nom de « phénomène OVNI ».

Modèle réduit du Focke W Rochen ( ou Rayon)
Alors, est-ce que l’un ou l’autre « OVNI », qui a été repéré après 1945, peut-être un « rayon »? Vous ne pouvez pas complètement exclure cela complètement.

LA PREMIÈRE MISSION VERS MARS

Partis pour Mars?

À l’heure actuelle, la mission américaine Mars continue de progresser. L’hypothèse selon laquelle vous pouvez découvrir des traces de la vie sur Mars ne semble pas sans fondement. Parallèlement, d’autres pays que les États-Unis se préparent à l’exploration de Mars.

Ceux qui auraient pu être là plus tôt seront traités dans l’article ci-dessous, qui est une adaptation de la version non publiée de: « La magie du phénomène allemand des OVNIS ».

Passons maintenant à une partie de l’histoire des ovnis allemands, qui semble difficile à croire et pour laquelle il n’y a pratiquement aucune preuve claire: L’histoire du dispositif Haunebu III et de ses diverses prétendues sociétés Mars. En raison de doutes, nous ne traiterions même pas cette partie de l’histoire si ce n’était il y a environ trois ans que de superbes photos étaient apparues; une des sources italiennes très sérieuses (ci-dessus).

Nous entrons maintenant en 1944 et le groupe de personnes en concurrence avec le peuple Vril. La relation entre ces deux formations très différentes ne semble pas avoir été particulièrement étroite avant le milieu de 1943. Mais apparemment, l’atmosphère a changé et une coopération collégiale a été instaurée dans le but commun de gagner la guerre. L’autre groupe à examiner est le centre de développement IV de la troupe technique de la SS dont le siège est à Wiener Neustadt (avant 1938 à Augsbourg). En dépit du fait que ce groupe était subordonné à la SS, appartenait à ce facto et donc sous le commandement de l’infortuné Heinrich Himmer, qui a apporté tant de souffrances et de misères à de nombreuses personnes, nous avons ici la troupe technique de la SS du scientifique – regarder le côté exploratoire. La terrible influence de Himmler sur les événements de la Seconde Guerre mondiale, en particulier dans l’est de l’Europe, ne doit pas être ignorée.

Rappelons-nous d’abord un événement de l’année 1936. À cette époque, le « peuple Vril » vendit l’intégralité des documents de construction au projet GV-1 (Groß-Vril-1) « Hauneburg » – Haunebu. L’acheteur aurait payé un prix très raisonnable pour l’énorme somme de 40 000 Reichsmark pour l’époque. La communauté Vril pourrait bien utiliser cet argent. Elle a planifié la réalisation d’un avion presque deux fois plus grand que la construction vendue. L’acheteur des plans Hau-Nebu, la troupe technique des SS, finit par en faire le Do-Stra. À l’origine, la principale préoccupation de la SS E IV n’était pas du tout un avion, mais l’utilisation du principe de l’entraînement pour l’énergie générale, rendre l’Allemagne moins dépendante des importations de pétrole brut. De telles tentatives de mise en œuvre n’ont probablement abouti à rien. Considérer que l’affinité vibratoire est au cœur des choses, et non pas «l’énergie libre», bien sûr, c’est logique. Ainsi, seule l’utilisation de la construction acquise demeurait un avion. Alors Haunebu I, Haunebu II et le Do-Stra.

Mais cela n’a pas satisfait les ambitieux techniciens du SS-E-IV. Là-bas, le « Thule-Treibwerk », partiellement indépendant, avait été développé sur la base de l’entraînement Vril / Schumann, qui était déjà utilisé dans le Haunebu II. Il devait être possible de coupler plusieurs moteurs Thule. Trois groupes électrogènes de ce type étaient supposés déplacer un dispositif Haunebu qui éclipserait tout ce qui avait été imaginé auparavant: le Haunebu III, 71 mètres de diamètre – un véritable cuirassé du ciel; ou plus correctement: pour l’univers et pour tout l’espace aérien de la terre.

Il y a quelques années encore, les doutes sur la réalisation possible du géant Haunebu semblaient tout à fait appropriés. Non seulement à cause du manque de crédibilité de l’image, mais aussi à cause de considérations logiques à la lumière de la pénurie notoire de matières premières, qui a obstrué massivement toute la guerre allemande. Par exemple, dans une interview personnelle en 1983, Rolf Engel nous en a parlé davantage à propos de ce problème. Il a été l’un de ces experts qui ont dû se prononcer sur les projets qui justifieraient ou non l’utilisation de matières premières et de main-d’œuvre. Un Haunebu III aurait été inimaginable pour des raisons de répartition sensible des matières premières à ses yeux; il aurait consommé autant de matière que la production des réservoirs pour toute une division. Des expériences sur modèles ont peut-être eu lieu, de même que pour le Do-Stra, mais difficilement la réalisation du dispositif géant. Quiconque penserait que l’influence du SS avait été si grande dans le Troisième Reich que de telles allocations spéciales de matières premières auraient pu être exécutées serait très faux. L’influence de Himmerl et de la SS n’a pas été aussi forte qu’on le suppose souvent. Ceci est confirmé, par exemple, par le fait que Goering a pu étouffer le désir de Himmler de disposer d’une force aérienne SS, comme il l’a déjà mentionné. Si ceux-ci avaient pu être réalisés, il aurait très probablement été là que ces nouveaux types d’aéronefs ont été utilisés que Göring et Hitler ont ignoré de manière criminelle;

Un Vril-7 sorti tout droit des archives allemandes.

Le soutien de Hitler à la SS était cependant limité. Le matériel nécessaire pour un Haunebu III aurait difficilement été attribué à Himmler. Du côté « Vril », le Vril 7, beaucoup moins coûteux, n’aurait jamais été créé si Canaris n’avait pas fourni le matériel nécessaire par le biais de contacts suisses. Une réalisation du puissant Haunebu III est donc difficile à imaginer. Cela semble très logique. Ajoutez à cela la question de savoir où, entre la mi-1943 et le début de 1945, face à la supériorité aérienne de l’ennemi, un engin aussi monstrueux aurait pu être construit sans être dérangé: plus de 30 mètres de diamètre et une hauteur comparable à celle d’une maison à plusieurs étages! En bref, cela ne semblait tout simplement pas possible. Et pourtant, apparemment, rien n’était impossible à l’époque. Alors Haunebu III est-il né? Quelque part, quand même?

C’est difficile à croire. Néanmoins, la réalité du géant Haunebu depuis l’apparition de la photo avec la silhouette derrière le char, un tigre chasseur, n’est plus à exclure. La deuxième image reproduite ici, que l’appareil Haunebu III montre ou semble montrer, provient d’une autre source, à propos de l’authenticité peut dire peu. Cette photo en vol de Haunebu III aurait été prise au-dessus du lac de Constance. Cela semble assez convaincant. Le plus important, cependant, est l’inclusion de Jagdpanzer, qui montre une structure en arrière-plan qui ressemble beaucoup à Haunebu III. C’est difficile à croire, mais vous ne pouvez pas le mettre de côté,

Kennet Arnold dessina en 1947 ce qu’il appela une soucoupe volante…mais…
…si on le compare à un Horten allemand,c’est la même chose!

Mais qu’en est-il de l’histoire aventureuse du prétendu vol à destination de Mars, qui aurait été faite avec l’appareil Haunebu III? Nous voulons examiner cette question de manière à ce que chaque lecteur puisse se faire sa propre opinion – car cela seul sera possible émotionnellement, il est impossible de fournir des faits sans équivoque.

Hans Kammler

Si l’on souhaite croire en un certain nombre de documents non étayés, qui ne sont disponibles, pour ainsi dire, que sous forme de photocopies de photographies, mais qui ont néanmoins beaucoup à leur crédit, il aurait été possible de réaliser une première copie du colossal Haunebu III de type OVNI avant Mai 1945. Le but militaire de ce géant était de combattre l’industrie de l’armement américaine, soviétique et britannique. Des attaques de représailles étaient également prévues pour le bombardement allié de villes allemandes. Ceci n’est pas explicitement mentionné, mais doit être accepté. Le fonctionnement du Haunebu III devrait être similaire à celui qui avait été conçu pour le plus petit appareil Vril 7: attaque depuis l’orbite terrestre. Donc vers l’espace. D’autre part, il n’y aurait pas de défense, même de nos jours (pour les efforts de SDI, etc., l’équipage d’un Haunebu III ou d’un Vril 7 ). Si le développement avait vraiment mûri jusqu’à présent, même un seul Haunebu III aurait bientôt été utilisé, les paroles de Hans Kammler déjà rendues apparaîtront soudain sous un jour réaliste. Cette déclaration est confirmée, mais ce n’était probablement pas – ou en tout cas pas principalement – en rapport avec l’appareil Haunebu III. l’équipage d’un Haunebu III ou d’un Vril 7 s’empêcherait de rire). Si le développement avait vraiment mûri jusqu’à présent, même un seul Haunebu III aurait bientôt été utilisé, les paroles de Hans Kammler déjà rendues apparaîtront soudain sous un jour réaliste. Cette déclaration est confirmée, mais ce n’était probablement pas – ou en tout cas pas principalement – en rapport avec l’appareil Haunebu III. l’équipage d’un Haunebu III ou d’un Vril 7 s’empêcherait de rire). Si le développement avait vraiment mûri jusqu’à présent, même un seul Haunebu III aurait bientôt été utilisé, les paroles de Hans Kammler déjà rendues apparaîtront soudain sous un jour réaliste. Cette déclaration est confirmée, mais ce n’était probablement pas – ou en tout cas pas principalement – en rapport avec l’appareil Haunebu III.

Amiral Canaris

Le prototype du Haunebu III aurait déjà été testé en pratique et effectué avec succès au moins un vol à destination du Japon. Ceci est également rapporté par une source japonaise, qui doit être qualifiée de remarquable. Indépendamment du Haunebu III, il est souligné à plusieurs reprises qu’aucune arme appropriée n’était disponible pour les OVNIS. Sans cela, cependant, ces dispositifs ne valaient rien du point de vue militaire. Le salut de l’empire par les OVNIs presque à la dernière minute est donc resté. Ce qui restait à faire était de sécuriser et d’élargir les bases extérieures déjà mentionnées de la « guerre après la guerre », comme le voulait la stratégie envisagée. Canaris avait emprunté cette voie en premier, Himmler le rejoignit.

Enrich Himmler et sa fille Gudrun.

À la lumière de la situation que nous venons de décrire, on ne peut du moins pas entièrement nier que l’idée d’une base externe sous le code « Siegfried-Martha » ait effectivement été planifiée et même abordée. Le code Siegfried-Martha faisait référence aux deux lettres SM, et celles-ci signifiaient: Base Mars. Il y a eu ce code, cela ne fait aucun doute. Que son sens soit le même, cependant, ne peut être prouvé.

Examinons brièvement la situation des responsables de tels projets en ces temps difficiles pour l’Allemagne. Beaucoup étaient prêts à donner leur vie pour le peuple et la patrie, des millions l’ont fait. Les volontaires aux commandes spéciales extrêmes ne manquaient pas. Il n’y a pas eu d’opération similaire à celle du kamikaze japonais, mais SO existait. Celles-ci ne signifiaient pas une chance de survie nulle, mais très petite. Les volontaires SO ont été en nombre beaucoup plus élevé que n’aurait jamais pu être utilisé (de fait, cela n’est presque jamais arrivé) En bref: une mission suicide – non seulement symbolique, mais aussi littéralement, à savoir pour un vol à destination de Mars –

Dessin d’un Vril-7

À ce stade, il convient de laisser entendre qu’un vol purement informatique vers Mars avait déjà été entrepris avec le dispositif Vril 7. Afin de ne pas se méprendre: Ce n’était pas un vol qui avait pour objectif d’atteindre la planète Mars elle-même. Au lieu de cela, Mars avait été choisi simplement comme objectif mathématique pour la formation d’un « canal de vibration ». Le dispositif Vril 7 posait donc dans ce « canal » le chemin du retour vers Mars, mais sans le quitter et sur le point d’atterrir sur la planète. Le vol du Vril 7 dans le canal « Ce monde au-delà » complètement détaché de l’influence des lois de la nature du cosmos brut « , de Terre à Mars, a duré huit minutes. Le voyage de retour a pris le même temps. Étant donné que l’interaction entre le groupe « Vril » et les membres de la E-IV depuis le milieu de 1943 était une relation très étroite et bientôt probablement amicale, a reçu la E-IV de la partie « Vril » toutes informations importantes ou particulièrement souhaitables. En ce qui concerne une éventuelle opération sur Mars, le SS E-IV a pu s’appuyer sur une certaine expérience. Il y a une seule indication que l’une des dames aînées du cercle de « Vril » était presque constamment impliquée dans l’E-IV. En ce qui concerne une éventuelle opération sur Mars, le SS E-IV a pu s’appuyer sur une certaine expérience. Il y a une seule indication que l’une des dames aînées du cercle de « Vril » était presque constamment impliquée dans l’E-IV. En ce qui concerne une éventuelle opération sur Mars, le SS E-IV a pu s’appuyer sur une certaine expérience. Il y a une seule indication que l’une des dames aînées du cercle de « Vril » était presque constamment impliquée dans l’E-IV.

Un Hanebu II
Un hanebu II

Si les fragments vagues, mais à certains égards pas tout à fait incroyables, de la vérité s’approchent de la vérité, le dispositif Haunebu III a été retiré de la terre en avril 1945 et est immergé dans la direction de Mars dans le « canal ». La formation et le vol se sont bien déroulés, ainsi que la réémergence du chenal et le reste de l’approche directe vers la planète voisine. À l’atterrissage, cependant, il y avait tellement de difficultés que ce serait un atterrissage forcé. Il y a eu deux causes à cela. Premièrement, c’était la gravité de Mars, beaucoup plus basse que celle de la Terre. On pourrait imaginer cela, mais bien sûr aucune donnée exacte sur la force, resp. Faiblesse, obsédé par Mars et sa  gravitation. Ainsi, il s’agissait d’une première erreur de calcul. Encore plus grave, cependant, était une autre erreur. Pour atterrir sur Mars, il a été décidé de choisir une surface apparemment lisse, jusqu’à présent très reconnaissable. Trop tard, il s’est avéré que cette zone n’était pas faite de sol solide, mais de plusieurs mètres de poussière et de sable presque poussiéreux. La coïncidence des conséquences des deux erreurs de jugement, la gravité martienne et le sol non solide, ont conduit l’ Haunebu III  vers  un accident impuissant gisant sur Mars, s’enfonçant  profondément dans la poussière et le sable. C’est la description qui aurait été transmise par radio au bureau central d’E-IV au cours des derniers jours d’avril 1945.

Dessin technique d’un vaisseau-mère Aldébaran

Il n’y a aucune indication concrète pour l’établissement d’une base allemande sur Mars. En outre, le point de départ de l’éventuel vol de Haunebu III sur Mars ne peut que peu contribuer. D’une part, parce qu’il est question d’une rupture irréparable de ce vaisseau spatial OVNI, d’autre part, parce que, comme déjà dit, le texte le plus important à cet égard a le caractère d’un récit plutôt que d’un rapport factuel. Mais tout cela n’exclut pas complètement que la tentative aurait pu être faite. Si un nombre remarquable de sondes de reconnaissance n’arrivent pas sur Mars ou disparaissent très rapidement sans laisser de trace, cela ne signifie pas nécessairement que l’équipage d’une base allemande sur  Mars s’assure que rien ne filtrera.

La majorité des scientifiques pensent aujourd’hui que Mars aurait pu créer des conditions semblables à la Terre il y a plusieurs millions d’années. Il ne serait donc pas complètement exclu de trouver des traces de vie ou de moyens de subsistance dans la région. Au moment de la possible planification allemande du « SM », il était supposé que, dans les grandes cavités situées sous la surface de Mars, il y avait des espaces utilisables. Là où cette hypothèse évoquée n’est pas claire, elle a au moins existé de façon manifeste. Peut-être que le vol d’essai de Vril 7 avait fourni plus de connaissances que les sources encore disponibles. Tout ce chapitre se trouve sous un épais voile d’incertitude, mêlé à des spéculations qu’il est à peine ordonné de commander et également sans fondement. Mais dans un livre comme celui-ci, qui, tout en voulant être aussi vrai et clair que le difficile, le permet, peut et devrait même être une marge de manœuvre pour ce qui pourrait être plus divertissant que informatif – si cela est indiscutable dans les passages pertinents comme nous le faisons consciencieusement. Souvent, c’est la sensation sans préjugé du lecteur, qui détecte intuitivement ce qui peut ou ne peut pas être, et donc, peut-être, être capable de voir plus profondément et de juger plus sûrement que de nombreux observateurs sobres qui suivent exclusivement le ratio. L’histoire finale de Haunebu III et de sa mission est très significative. dans la mesure où le matériel difficile permet, et peut même être, une marge de manœuvre pour peut-être plus divertissant que purement informatif – si cela est clairement noté aux endroits appropriés auparavant, comme nous le faisons avec diligence. Souvent, c’est la sensation sans préjugé du lecteur, qui détecte intuitivement ce qui peut ou ne peut pas être, et donc, peut-être, être capable de voir plus profondément et de juger plus sûrement que de nombreux observateurs sobres qui suivent exclusivement le ratio. 

Un vaisseau-mère…tel que décrit.

Le projet « Andromedagerät », qui aurait également dû être planifié à la SS, n’est que marginalement mentionné. Une réalisation de ce vaisseau-mère OVNI n’est pas suffisamment concrète. L’idée existait.

Photographie prise après 1945 montrant ce qui semble être un transport Aldébaran…un vaisseau-mère.
À l’époque,en pleine vague ovni,on lui donnera le nom de « cigare-volant »!

Divers croquis témoignent que, du moins en théorie, l’idée de dispositifs de type vaisseau spatial Haunebu encore plus grands (alias Haunebu IV) a été évoquée. Les idées dépassaient un diamètre de plus de 100 mètres – et vers le début de l’année 1944/45, lorsqu’il n’était plus question de la faisabilité de tels projets. Le projet « Andromada device », dont la première esquisse est susceptible de remonter à 1943, appartient à la même catégorie. L’idée de ce vaisseau-mère pour les appareils Haunebu et Vril est certainement née de la question de l’approvisionnement en nourriture des équipages, etc., sur de longues périodes. Selon toute vraisemblance, ce « cigare volant » n’était plus réalisé, bien que les hypothèses soient différentes.

Quoi qu’on en pense, il y a eu au moins des projets qui ont rendu l’imaginable bien au-delà des frontières. Que ceux-ci – ou du moins l’un ou l’autre – soient devenus une réalité et aient dépassé les limites du terrestre, cela ne veut pas dire avec certitude aujourd’hui. La probabilité parle contre, mais rien n’est complètement impossible.

Il est aussi possible que les allemands aient reçu une aide de dernières minutes:un vaisseau-mère livré clé en mains avec instructeurs compris!

Un jour,dans une autre vie…nous saurons!

Aldébaran

 

Dessin d’une pléiadienne aperçue en rêve par une voyante!

 

 

Publicités

L’homme sans pays: qui était l’homme mystérieux de Taured?

L’un des événements les plus troublants du XX e siècle n’a pas impliqué de soucoupes volantes, de théories du complot, d’acte criminel, ni même d’observation de créatures étranges. Il s’est déroulé un jour apparemment normal dans l’un des endroits les plus fastidieux et les plus banals que l’on puisse imaginer: l’aéroport. Pourtant, à ce jour, personne ne sait exactement ce qui s’est passé là-bas ni pourquoi un voyageur d’affaires moyen est devenu le cœur d’une énigme en grande partie oubliée par notre monde moderne.

L’année 1954 a été plus chaude que la normale à Tokyo, mais à l’aéroport de Haneda, les activités se sont poursuivies. C’est, bien entendu, jusqu’à une date inconnue lorsqu’un avion européen ordinaire en provenance de l’aéroport a débarqué de ses passagers. Alors que la foule franchissait la douane, un homme d’âge mûr, de race blanche, bien habillé, s’est approché et a déclaré aux responsables qu’il ne s’agissait que d’un voyage d’affaires normal, l’un des trois voyages organisés au Japon cette année. Sa langue principale était le français, mais il parlait le japonais et plusieurs autres langues. Dans son portefeuille se trouvaient diverses monnaies de divers pays européens, comme pour vérifier ses tendances en matière de fidélisation.

Quand ils lui ont demandé son pays d’origine, les choses sont devenues étranges. Il a déclaré qu’il venait de Taured, à la frontière entre la France et l’Espagne. Les fonctionnaires lui ont dit que Taured n’existait pas, mais il leur a présenté son passeport – délivré par le pays inexistant de Taured – qui montrait également des cachets de visa corroborant ses précédents voyages d’affaires au Japon et dans d’autres pays. Pourtant, quand ils ont appelé la compagnie avec laquelle il avait eu rendez-vous, ils n’avaient jamais entendu parler de lui ou de sa compagnie avant ce moment-là. L’hôtel dans lequel il avait réservé une chambre n’avait pas de réservation pour une telle personne et la banque mentionnée sur son chéquier ne semblait pas exister.

Le seul pays entre la France et l’Espagne est Andorrée …dans notre univers,bien sur!

 

L’homme barbu se moqua; c’était sûrement une blague élaborée à son profit. Les douaniers lui ont montré une carte du monde et ont indiqué le petit pays d’Andorre. C’était peut-être son vrai pays d’origine et il se trompait ou avait sa propre petite blague? L’homme devint furieux, disant qu’Andorre n’existait pas, mais que Taured devait se trouver à sa place. Son fier pays existait depuis mille ans. Toujours sous le choc de sa patrie égarée, le mystérieux a été arrêté par les douanes et a reçu une chambre dans un hôtel voisin pour la nuit, pendant que les fonctionnaires essayaient de comprendre ce qui se passait.

Le lendemain matin, le mystère s’approfondit. Le seul et unique résident connu de Taured a complètement disparu de sa chambre d’hôtel gardée toute la nuit par des agents de l’immigration. Et pour aggraver les choses, tous ses documents personnels, y compris son passeport et son permis de conduire émis par le pays mystérieux, ont disparu de la salle de sécurité de l’aéroport. La police et les responsables de l’aéroport ont cherché en vain l’homme mystérieux. C’était comme si toute la rencontre n’avait jamais eu lieu.

Aucune documentation confirmant cette histoire n’a encore été trouvée, mais elle a été mentionnée dans plusieurs ouvrages, notamment The Directory of Possibilities (1981, p. 86) et Strange But True: Mysterious and Bizarre People (1999, p. 64). Et compte tenu de sa fin déroutante, je doute qu’un fonctionnaire ait rédigé un rapport concluant que l’homme et tous ses éléments de preuve documentés ont tout simplement disparu.

 

 

Cet homme aurait déclaré à la douane qu’il se trouvait au Japon pour affaires et disposait de tampons de visa légitimes, de devises de nombreux pays européens, de chèques d’une banque inconnue et d’un permis de conduire délivré à Taured. Il a été envoyé dans un hôtel alors que les choses étaient réglées, tandis que deux agents de l’immigration se tenaient devant la porte de son hôtel. Mais quand ils sont allés le voir dans la matinée, il avait disparu. C’était à partir de 15 étages, au-dessus d’une rue achalandée, il était donc improbable, voire impossible, de s’échapper par une fenêtre. La police métropolitaine de Tokyo a fouillé, mais n’a jamais retrouvé l’homme de Taured.

 

 

 

 

Pourquoi les chiens de traineaux sont menacés au Groenland

Entre les maisons en bois pastel et les collines dominant Kulusuk, un village insulaire du Groenland, les chiens de Moses Bajare guettent la formation des glaces pour s’élancer sur la banquise et traquer l’ours ou le phoque. Robuste et endurant, le chien du Groenland, assez semblable au husky, est depuis des siècles l’animal de trait idéal pour le chasseur inuit qui écume sur son traîneau l’immense désert blanc pendant les longs mois d’hiver où le mercure peut afficher -35°C.

Un chasseur et son chien.

Mais le réchauffement de l’atmosphère et des océans accélère la fonte des glaces, deux fois plus rapide dans l’Arctique, et retarde leur formation à la fin de l’été.

Pour Moses, c’est tout un mode de vie, plus qu’un simple gagne-pain, qui est menacé au Groenland, recouvert à 85% de glace. « Quand j’ai un problème, avec la famille, dans ma vie, je me réfugie dans la nature avec mes chiens. Et après un ou deux jours, quand je reviens, c’est réglé », raconte cet homme de 59 ans, unique policier du village de 250 âmes.

Des chiens extraordinaires

Cet été, des climatologues guidés par des chasseurs ont publié des photos saisissantes de chiens progressant péniblement dans un fjord dont la banquise était recouverte de glace fondue. Sous un ciel désespérément bleu, face aux montagnes déneigées, l’attelage semble marcher sur l’eau.

A Kulusuk, les chiens de Moses s’ébattent sous le soleil estival, nettoyant leur épais pelage et agitant au vent leur queue touffue comme des panaches blanc et noir dans le ciel boréal.

Dans l’est du Groenland, la chasse au phoque, à la baleine ou au narval, petit cétacé apparenté à une licorne des mers, se fait en bateau, et non à bord de motoneiges.

Et pendant l’hiver, Moses continue de sortir sa meute de 12 chiens jusqu’aux rives de l’océan comme il le fait depuis 35 ans, pour mettre son kayak à l’eau et suivre les colonies de phoques, carabine à la main.

La glace change

Et ce, même si la glace n’est pas aussi épaisse qu’avant, dès le mois de février, et fond précocement, dès le mois de mai désormais au lieu de juin ou juillet. « La glace est en train de changer », déplore Moses, qui comme la plupart des 250 habitants de Kulusuk est Inuit – un peuple indigène qui représente 90% de la population du Groenland.

A Kulusuk, 79% des habitants estiment que la glace est devenue plus dangereuse ces dernières années, et 67% pensent que le réchauffement menace le traîneau à chiens, selon une étude menée par les universités de Copenhague et du Groenland, territoire autonome danois.

« Avant, on pouvait sortir à traîneau pendant quatre ou cinq mois pendant l’hiver », se souvient Kunuk Abelsen, un jeune chasseur, mais « maintenant, c’est seulement pendant trois mois ».

Lui possède 22 chiens et chiots. Une partie de la meute vit sur une île rocailleuse, de l’autre côté du fjord pendant l’été. A l’approche de son bateau en ce jour d’août, les chiens, excités, s’ébrouent, aboient.

Le chef de meute, Han Solo, est tenu à l’écart du groupe et de son rival, un jeune mâle agressif répondant au nom de Cristiano.

Ses chiens sont pour Kunuk une partie de son identité. « Nous n’avons pas de terrain de foot, pas de piscine, et vous pouvez aller loin dans la nature », dit-il. « Si on arrêtait d’utiliser (les chiens), nous perdrions une part importante de notre culture ».

Des chiots mignons comme tout!

Et des revenus que les propriétaires de traîneaux tirent de leur activité de guide auprès des touristes étrangers. Un tour avec des chiens de traîneau est facturé jusqu’à 1.000 couronnes danoises, une petite fortune au vu des prix affichés au petit supermarché local.

« Le dérèglement climatique, c’est vraiment pas bon »

D’autres éleveurs ont réduit leur meute ou s’en sont débarrassés. Et Kunuk Abelsen commence à se demander si cela vaut encore la peine de garder ses chiens. « Le dérèglement climatique, c’est vraiment pas bon pour les chiens de traîneau », dit le jeune Groenlandais.

En 2016, le nombre de chiens au Groenland était estimé à 15.000, contre 25.000 en 2002, selon les statistiques du territoire.

Mais la fonte des glaces libère les eaux, ce qui « nous permet de pêcher, principalement, et de chasser en bateau toute l’année. De plus en plus de gens font ça », relève Kunuk Abelsen, en soulignant la faculté d’adaptation des Inuits.

Un constat partagé par Andrea Fiocca, un chercheur et guide italien, auteur d’un Master sur le changement climatique et les chiens de traîneau, qui a passé quatre mois à Kulusuk.

« L’adaptation et la résilience sont typiques du peuple Inuit », dit-il.

Mais « je suis sûr que jusqu’à ce que la glace disparaisse complètement de cette région, les meneurs de traîneau continueront à utiliser » les chiens, avance-t-il.

Sur le port où les pêcheurs déchargent leurs prises, le père de Kunuk se remémore le temps béni où il arpentait son territoire pour poser des filets à phoques ou pistait les ours polaires.

« C’est dans mon sang, et mon fils Kunuk, c’est aussi dans son sang. Alors s’il n’y a plus de glace, que ferons-nous ? ».

Découverte d’un arbre qui a survécu à l’inversion du champ magnétique de la terre en Nouvelle Zélande,article de Louis De Jonghe d’Ardoye

En Nouvelle-Zélande on a découvert un arbre qui a survécu à l’inversion du champ magnétique de la terre.

L’arbre un Agathis, plus connu sous le nom de southern kauri, a été trouvé dans l’île du nord de la nouvelle-Zélande lors des travaux sur l’expansion d’une centrale géothermique.

Il a été enterré sous 9 mètres de terrain, a une taille de 2,5 mètres de diamètre et environ 20 mètres de longueur. L’analyse du carbone a montré que l’arbre a vécu 1500 ans entre 41 et 42 millénaires av. J c.

Ce Southern Kauri est unique comme indiqué à L’Université Néo-Zélandaise de Waikato. L’arbre a été enterré avec ses anneaux annuels à ce moment dans l’histoire de la terre, lorsque les pôles magnétiques de notre planète ont pratiquement changé de place.

On pense que le champ magnétique de la terre est créé par le mouvement de la partie extérieure en fusion de la planète. Le Champ magnétique agit comme une barrière, protégeant la terre du vent solaire. Le flux de particules chargées du soleil pourrait détruire la couche d’ozone si c’était dans l’atmosphère.

Quand le champ magnétique change, il devient plus faible, ce qui conduit à plus de rayonnement solaire à la terre. Les scientifiques associent l’affaiblissement de la protection à l’inversion du champ magnétique.

Preuve d’inversion dans les anneaux annuels.

Dans les anneaux du Southern Kauri récemment découverts, il y a la preuve d’une inversion presque complète du champ magnétique – pour la première fois dans l’histoire, un arbre qui existait tout le temps a été trouvé, tandis que les pôles étaient en train de changer de place.

Des échantillons de bois sont actuellement en cours d’enquête par des scientifiques dirigés par Chris Terni de l’université de la nouvelle-Galles du sud – un expert en matière de paléoclimatologie et de changement climatique. Comprendre ce qui est arrivé à l’arbre pendant l’inversion peut donner aux gens une idée de ce à quoi s’attendre la prochaine fois…

Selon la Nasa, les changements dans le champ magnétique se produisent de façon irrégulière, mais au cours des 20 millions d’années, le phénomène semble se produire une fois en 200 000-300 000 ans. La dernière fois que les pôles magnétiques de la terre ont été complètement échangés il y a environ 780 000 ans.

Les scientifiques ont récemment annoncé que le pôle Nord magnétique a changé de façon inattendue. Son mouvement s’est tellement accéléré que les chercheurs ont dû mettre à jour le modèle magnétique mondial (MMM), qui est utilisé par les systèmes gps dans le monde entier.

(traduit du Russe par traducteur )

Imaginons le futur à partir de 100 voir 1,000 ans vers l’infini du temps… et de l’espace

Le futur est difficile à prévoir en ce qui concerne les événements et évolutions dans les domaines sociaux, culturels, ou politiques. Mais dans d’autres domaines, il existe des futurs absolument certains ou au moins très probables, même en se projetant très loin dans le temps.

Voici donc le futur tel qu’on sait qu’il sera, dans 1000 ans et bien au-delà, jusque dans 100 millions de milliards d’années…

Pour commencer:d’ici 120 ans maximum,les événements climatiques extrêmes vont se multiplier,la calotte glaciaire antartique va continuer à fondre,plus de 50 % de la biodiversité aura disparue si le Nouvel Ordre Mondial et le néolibéralisme continuent de polluer la Terre,sans retenue.

On peut imaginer  qu’une partie importante de l’humanité sera menacée dans sa survie.

Une nouvelle éruption du supervolcan de Yellowstone est à prévoir.

 

+1000 ans
– Si la civilisation disparait, la plupart des buildings, ponts et barrages existants se seront effondrés.
– Du fait de l’évolution rapide des langages, pas un seul des mots utilisés aujourd’hui n’aura survécu.
– L’étoile Gamma Cephei remplace l’étoile polaire pour indiquer le nord.
– 29% du dioxyde de carbone rejeté avant 2100 est toujours là.

+2000 ans
– La glace du Groenland aura complètement fondu en cas de réchauffement climatique extrême (+8%). Le niveau des mers est monté de 6 mètres.

+2372 ans
– Retour de la comète Hale-Bopp (précédent passage en 1997, passage suivant en 4385)

+3200 ans
– L’étoile Iota Cephei devient l’étoile de référence pour indiquer le nord.

+5125 ans
– Nouvelle fin des grands cycles du calendrier Maya.

+10.000 ans
– 14% du dioxyde de carbone est toujours là.

+13.000 ans
– Les pôles magnétiques de la Terre s’inversent.

+18.846 ans
– Les calendriers grégorien et musulman coïncident et indiquent la même année: 20.860


L’explosion du réacteur de Tchernobil,en 1986.

+20.000 ans
– La zone de Tchernobyl est enfin sans danger.

Autre aperçu de l’explosion.
Une lave radioactive s,échappe du coeur de la centrale en fusion…surnommée « Le Pied d’Éléphant ».
C’est l’endroit le plus radioactif de la planète.

+25.000 ans

À gauche le message envoyé en 1974 et à droite,ce qui semble être une réponse reçue récemment.

– Le message envoyé par le radiotélescope d’Arecibo le 16 novembre 1974 atteint l’amas globulaire M13 à l’autre bout de la galaxie.

+50.000 ans
– Une éventuelle réponse au message d’Arecibo peut parvenir à la Terre.
– La glace du Groenland aura complètement fondu en cas de réchauffement climatique modéré (+2%).
– Disparition des chutes du Niagara du fait de l’érosion.

+100.000 ans
– Le titane de votre MacBook commence à se corroder.
– Les étoiles du ciel nocturne n’ont plus les mêmes positions du fait du déplacement du système solaire dans la galaxie. Les constellations que nous connaissons aujourd’hui n’existent plus.
– Une catastrophe globale causée par un supervolcan ou un astéroïde aura probablement eu lieu.
– L’étoile hypergéante rouge VY Canis Majoris (à 4890 années-lumière, une des plus grandes étoiles connues avec un rayon estimé entre 600 et 2100 fois celui du Soleil) aura probablement explosé en hypernova.


+296.000 ans
La sonde Voyager 2 passe à 4,7 années-lumières de l’étoile Sirius.


+500.000 ans
– La Terre aura probablement été frappée par un astéroïde massif (de 1 km ou plus).
Le plutonium produit par les réacteurs nucléaires actuels ne sera plus radioactif.
– Date limite à laquelle nous pouvons nous attendre à un nouvel âge glaciaire après avoir relâché le CO2 de l’ensemble des combustibles fossiles.

 

+1 million d’années
– Explosion de Bételgeuse en supernova. L’étoile devient tellement lumineuse qu’elle est visible en plein jour.
– Les structures massives de pierres comme la pyramide de Kheops ou les sculptures du mont Rushmore existent encore. Tout le reste a disparu.
– Le verre produit à notre époque est enfin dégradé.

+ 1.450.000 ans
– L’étoile Gliese 710 passe à 1,1 année-lumière du Soleil, suffisamment près pour perturber le nuage de Oort et précipiter des dizaines de comètes vers l’intérieur du système solaire.


+4 millions d’années
La sonde Pioneer 11 passe dans le système de Lambda Aquilae à 125 années-lumière de la Terre.

La plaque emportée par la sonde va-t-elle tomber dans des mains extraterrestres?


+5 millions d’années
Extinction des hommes du fait de la disparition du chromosome Y. La procréation humaine naturelle devient impossible.

+7,2 millions d’années
– L’érosion a effacé les statues du Mont Rushmore.

+10 millions d’années
– Le système binaire T Pyxidis situé à 3260 années-lumière explose en nova.

+50 millions d’années
– La Méditerranée n’existe plus, la dérive des continents ayant fait se rejoindre l’Afrique et l’Europe.
– Le continent Antarctique est remonté vers le nord et n’est plus recouvert de glace, faisant monter le niveau des mers de 75 mètres.
– L’ensemble de la galaxie aura eu le temps d’être colonisée, même en voyageant à des vitesses sub-luminiques.

+60 millions d’années
– L’orbite de la Terre devient imprévisible. Les effets de la gravitation sur de longues périodes rendent les orbites chaotiques et impossibles à prévoir.

+150 millions d’années
– L’océan Atlantique rétrécit, l’Amérique et l’Afrique se rapprochant à nouveau.

+240 millions d’années
– Le Soleil a accompli un tour complet de la galaxie par rapport à sa position actuelle.Ce qui  a exposé la Terre  à recevoir une seconde fois  l’énergie du centre de la galaxie.

 

+250 millions d’années
– Tous les continents sont à nouveau réunis en un continent unique.

+600 millions d’années
– L’éclipse totale de Soleil devient impossible, l’augmentation constante de l’éloignement de la Lune l’ayant rendu trop petite vue de la Terre.
– La photosynthèse de type C3 (l’un des 3 types de photosynthèse) n’est plus possible. Disparition de 99% de l’ensemble des espèces.

+800 millions d’années
– La photosynthèse C4 n’est plus possible. Fin des formes de vie multicellulaires.

+1 milliard d’années
– La luminosité du Soleil a augmenté de 10%, la température moyenne à la surface de la Terre atteint 47°, les océans s’évaporent. Des poches d’eau pourront encore exister aux pôles, permettant l’existence de formes de vie élémentaires.

+1,3 milliards d’années
– Fin des cellules à noyau (eukaryotes). Seules les cellules sans noyau (prokaryotes) survivent encore.

+2,3 milliards d’années
– Disparition du champ magnétique terrestre, la rotation du fer dans le noyau de la Terre ayant cessé. Il n’existe plus de protection contre les radiations solaires.

 

+2,8 milliards d’années
– Fin de la vie sur Terre. La température de surface atteint 147°.

+3,5 milliards d’années
– Les conditions à la surface de la Terre ressemblent à celles de Vénus.

 

+4 milliards d’années
– Collision entre notre galaxie et celle d’Andromède qui ne forment progressivement plus qu’une.

+5,4 milliards d’années
– Le Soleil a épuisé ses réserves d’hydrogène et devient une géante rouge.

+7,9 milliards d’années
– Le Soleil atteint son diamètre maximum, 256 fois plus grand qu’aujourd’hui, absorbant Mercure Vénus et la Terre.

+8 milliards d’années
– Le Soleil devient une naine blanche faisant environ 54% de sa masse actuelle.

+14,4 milliards d’années
– Le Soleil devient une naine brune. Sa température et sa luminosité s’effondrent, le rendant invisible à l’oeil nu pour un humain qui existerait encore à une distance équivalente à celle avec laquelle nous le regardons aujourd’hui.

+100 milliards d’années
– Toutes les galaxies du Groupe Local commencent à fusionner. Le processus peut prendre 1000 milliards d’années.

+150 milliards d’années
– Le rayonnement rémanent du Big Bang s’est refroidi, passant des -270° actuels au zéro absolu, le rendant indétectable avec les technologies connues.

+1000 milliards d’années
– Fin de la formation des étoiles d’après les prévisions les plus basses, les nuages de gaz nécessaires à leur formation ayant disparu des galaxies.

+1.100 milliards d’années
– Les galaxies du Groupe Local ont fini de fusionner.

+100.000 milliards d’années
– Fin de la formation des étoiles d’après les prévisions les plus hautes.

 

 

+110.000 milliards d’années
– Toutes les étoiles ont épuisé leur carburant. Il ne subsiste que des naines blanches ou brunes, des étoiles à neutrons et des trous noirs.

+1 million de milliards d’années à +100 millions de milliards d’années
(100.000.000.000.000.000 ans)
– L’univers est un vaste espace de désolation, rendu de plus en plus sombre par des sources de lumière de plus en plus rares et de plus en plus faibles.

 

 

 

Rencontres extraterrestres:Le premier cas d’enlèvement par un alien décrit un examen médical avec un test de grossesse

Les créatures de l’espace se sont également enthousiasmées pour les prothèses, selon l’histoire de leur «rencontre rapprochée» de Barney et Betty Hill en 1961, enquêtée par l’initiative secrète OVNI de la Force aérienne.

Photo couleur de Betty et Barney Hill

 

Est-ce qu’il nous poursuit? Cette pensée a traversé les esprits de Betty et Barney Hill alors qu’ils parcouraient la route de campagne sinueuse et vide des White Mountains, dans le New Hampshire. C’était une nuit de septembre 1961, ils n’avaient pas vu une voiture depuis des kilomètres et une lumière étrange dans le ciel semblait les suivre.

Quand ils sont finalement arrivés à Portsmouth à l’aube, ils étaient loin d’être soulagés. Ils se sentaient sales. Leurs montres ont cessé de fonctionner. Les chaussures de Barney étaient étrangement éraflées et la robe de Betty déchirée. Il y avait deux heures de route dont aucun d’entre eux ne pouvait se souvenir. Que s’est-il passé?

 

Avec l’aide d’un psychiatre, le couple silencieux a finalement révélé une histoire surprenante: des êtres gris aux yeux écarquillés les avaient emmenés dans un disque métallique aussi large, dit Betty, car sa maison était longue. Une fois à l’intérieur, les êtres ont examiné le couple et effacé leurs souvenirs.

Leur expérience lancerait une enquête de la Force aérienne, une partie de l’initiative secrète Project Blue Book qui a enquêté sur des observations d’OVNIS à travers le pays. L’incident deviendrait également le premier compte d’enlèvement d’extra-terrestres largement diffusé et déterminerait comment des histoires comme celle-ci seraient racontées – et comprises – à partir de ce moment-là. Le débat se poursuit sur le point de savoir si les époux étaient des menteurs, des fantasmagoriques, des cinglés ou tout simplement des personnes privées de sommeil qui ont par la suite retrouvé des souvenirs gravement brouillés.

Etranges lumières à la poursuite

Le voyage sur la route des Hills était spontané, une pause bien méritée, Barney décida que le couple en aurait besoin, comme l’explique The Interrupted Journey , un livre de 1966 auquel ils ont collaboré avec l’auteur John G. Fuller. Barney travaillait de nuit au bureau de poste, en parcourant 60 km. Les cas de protection de l’enfance de Betty ne sont pas plus faciles à gérer. Le peu de temps libre dont disposait ce couple biracial était consacré à leur église et aux activités liées au mouvement des droits civiques . Après 16 mois de mariage, Betty et Barney ont envisagé ce voyage tardif à Montréal et aux chutes du Niagara. Ils sont partis si impulsivement qu’ils n’ont pas eu le temps de se rendre à la banque avant la fermeture du week-end. Ils sont montés dans leur voiture avec moins de 70 dollars dans leurs poches.

La dernière nuit de leur voyage de trois jours, le couple fatigué a siroté un café dans un diner du Vermont pour se ressourcer avant de repartir. Barney s’est dit que s’ils réussissaient, ils pourraient vaincre le vent et les pluies d’un ouragan imminent. Ils quittèrent le restaurant vers 22 heures, estimant pouvoir rejoindre leur maison aux maisons rouges à Portsmouth, dans le New Hampshire, entre 2 heures et 3 heures au plus tard.

Pendant qu’ils conduisaient, une lumière étrange dans le ciel donnait une autre raison de se dépêcher. Au début, cela ressemblait à une étoile filante, mais il devenait de plus en plus grand et lumineux à chaque kilomètre. Barney, observateur passionné d’avions et vétérinaire de la Seconde Guerre mondiale , était persuadé qu’ils n’avaient rien à craindre. C’est juste un satellite, a-t-il assuré à Betty. Cela a probablement mal tourné.

alien-abduction-840551122

La lumière sembla bouger avec la voiture alors que Barney guidait la route sinueuse de la montagne. La lumière zigged et zagged, esquivant derrière la lune et derrière les arbres et les crêtes de la montagne, pour réapparaître quelques instants plus tard. Parfois, il semblait aller vers eux dans un jeu de chat et souris. Ce devait être une illusion, pensèrent-ils. Peut-être que le mouvement de la voiture donnait l’impression que la lumière aussi bougeait.

La curiosité les a surmontés. Le couple s’est arrêté aux arrêts de la route et aux manoeuvres de pique-nique pour regarder de plus près. À travers des jumelles, Betty a vu que la lumière blanche était vraiment un objet qui tournoyait dans les airs.

« Barney », dit-elle à son mari, « si tu penses que c’est un satellite ou une étoile, tu es complètement ridicule. »

La rencontre rapprochée

Il savait qu’elle avait raison. Barney avait un QI de 140, a noté Fuller dans son livre. Barney était aussi un homme pragmatique qui ne voulait pas donner une seconde pensée aux soucoupes volantes, se souvient de sa nièce Kathleen Marden dans son travail, Captured: The Betty and Barney Hill Experience . La nuit était trop calme pour un hélicoptère, un avion commercial ou même un avion à réaction militaire avec un pilote expérimenté. Il ne voulait pas faire peur à Betty, mais il commençait à s’inquiéter. Quelle était cette lumière et pourquoi est-ce qu’il jouait avec eux?

Environ 70 miles après le dîner, l’objet flottait juste au-dessus de la cime des arbres, à environ 100 pieds au-dessus d’eux. Barney arrêta brusquement la voiture, gardant le moteur en marche. Il fourra une arme de poing qu’il avait cachée sous le siège dans sa poche et se précipita dans un champ sombre, laissant Betty dans la voiture. Ce qu’il a vu était aussi gros qu’un jet, mais aussi rond et plat qu’un pancake. « Mon Dieu, qu’est-ce que c’est que ça? » Se souvint-il en réfléchissant. « Cela ne peut pas être réel. »

 

Derrière les rangées de fenêtres, des êtres en uniforme gris semblaient le regarder, se souvint Barney. Il essaya de lever la main sur son pistolet mais ne réussit pas. Une voix lui dit de ne pas poser ses jumelles.

Il eut une pensée surprenante: nous sommes sur le point d’être capturés. Hurlant hystériquement, il est retourné à la voiture et a bombardé la route alors que Betty a suivi l’engin, tendant la tête par la fenêtre de la voiture. Sans explication, des bips sonores et rythmés retentissent dans le coffre de la voiture. Le couple s’est senti instantanément somnolent et a perdu conscience.

Ils sont arrivés à environ deux heures plus tard et à 35 miles sur la route.

Barney brandit un diagramme expliquant l'enlèvement par des extraterrestres.
Barney brandit un diagramme expliquant l’enlèvement par des extraterrestres.

 

Récupérer la mémoire

De retour chez eux à Portsmouth, ils ont essayé de donner un sens à la nuit. Barney s’est senti obligé d’examiner la moitié inférieure de son corps. Les deux semblaient conscients d’une présence déroutante.

Dans les semaines et les mois suivants, Betty, une lectrice assoiffée, a emprunté des livres à la bibliothèque découvrant le Comité national d’investigation sur les phénomènes aériens (NICAP) du groupe d’ovnis . Elle a également signalé l’observation à la Force aérienne, inquiète pour les radiations.

Dans les années à venir, alors que Betty souffrait de rêves troublants et que Barney développait un ulcère et une anxiété, le couple cherchait une aide mentale. Les deux hommes ont rencontré Benjamin Simon, un psychiatre et neurologue spécialisé dans l’hypnose, une technique courante à l’époque.

Après des mois de séances hebdomadaires, Simon aida les couples à comprendre ce qui leur était arrivé: un navire avait atterri sur la voiture de la colline, les endormant. Par la suite, des êtres gris les ont montés sur une longue rampe et sont entrés dans le vaisseau spatial.

Une fois à l’intérieur, les collines ont été séparées, se relayant dans une salle d’examen aux murs incurvés et à la lumière du plafond. Chacun a été invité à monter sur une table en métal. La table était si courte que les jambes de Barney pendaient sur le côté.

Au cours des examens, les êtres ont retiré les vêtements de Betty et Barney, ont arraché des mèches de cheveux, ont coupé des ongles et leur ont écorché la peau. Chaque échantillon a été placé sur un matériau transparent ressemblant beaucoup à une lame de verre. Des aiguilles, reliées à de longs fils, sondaient leurs têtes, leurs bras, leurs jambes et leurs épines. Une grosse aiguille, d’environ 4 à 6 pouces de long, a été insérée dans le ventre de Betty. Ce test de grossesse la laissait se tordre de douleur. Pendant tout ce temps, un être que Barney et Betty ont appelé « le chef » regardé de côté.

Après l’examen de Betty, les êtres sont rentrés dans sa chambre, excités. Ils ont découvert que les dents de Barney pouvaient être enlevées. Betty se mit à rire en expliquant que Barney avait des prothèses dentaires, un fait de vieillissement humain que les êtres avaient du mal à comprendre.

Plus tard, seule avec le chef, Betty a demandé où l’engin avait volé, admettant qu’elle connaissait peu de choses sur l’univers. L’être plaisantait avec elle, disant « si tu ne sais pas où tu es, il ne servirait à rien de te dire où je suis. » Plus tard, sous hypnose, elle a dessiné une carte d’étoile qui lui était montrée sur le navire.

En 1965, l’histoire des Hills a été reprise par un journal de Boston. Après cela, tout a changé. L’histoire du couple tranquille est devenue le sujet d’un best-seller et d’un film mettant en vedette James Earl Jones . Les hauts fonctionnaires étaient devenus des abductés de célébrités.

 

Le modèle pour les enlèvements extraterrestres

Les collines n’étaient pas les premières à repérer un ovni ni même à signaler un enlèvement. Mais leur histoire a capturé l’imagination du pays et fait l’objet d’une si grande publicité qu’elle a contribué à façonner la façon dont nous parlons de rencontres et d’enlèvements d’étrangers.

Avant l’histoire de Hill, les rencontres avec des extraterrestres étaient amicales, selon Christoper Bader , professeur de sociologie à l’Université Chapman, en Californie. Certains extraterrestres vivaient même sur terre et rentraient le week-end . Mais une fois que l’histoire des Hills a été mieux connue, les récits d’enlèvements partageaient certaines caractéristiques, telles que les examens médicaux et le temps perdu. Les extraterrestres avec de grandes têtes et de grands yeux – surnommés «gris» dans les cercles ovni – sont devenus des agrafes classiques de science-fiction dans les récits personnels et la culture pop, Les rencontres rapprochées du troisième type et des émissions comme X-Files .

L’histoire des collines – et celles qui ont suivi – ont contribué à ouvrir la voie à une nouvelle compréhension de l’expérience humaine. Richard J. McNally , un psychologue de Harvard, s’exprime ainsi: «À mon avis, le phénomène des » enlèvements extraterrestres « montre à quel point des individus non psychotiques sincères peuvent développer des croyances et de faux souvenirs d’incroyables expériences jamais vécues. . « 

Des experts de tous horizons ont tenté d’expliquer pourquoi des personnes intelligentes, autrement stables mentalement, ont raconté ces expériences. De nombreux psychologues disent que la paralysie du sommeil et les hallucinations ont joué un rôle. Les questions posées au cours de l’hypnose – le principal moyen par lequel la plupart des abductés découvrent leurs histoires – pourraient également être un facteur.

 

Enlèvement par des extraterrestres par Betty et Barney Hill
Barney et Betty Hill tenant un journal relatant leur enlèvement par des extraterrestres dans une région rurale du New Hampshire à la fin de septembre 1961.

Une vue sur le cerveau humain

Ceux qui signalent un enlèvement pourraient aussi voir le monde un peu différemment. Selon les recherches , l’un des prédicteurs les plus puissants du faux rappel est l’imagination vive. Ce groupe a des scores élevés en « idéation magique » et est plus susceptible de croire aux fantômes et aux lectures de tarot, selon McNally.

Voici un dessin que Betty Hill a réalisé sous hypnose.

Certains pensent que l’histoire de la colline n’était qu’un mythe en devenir , avec des réunions surnaturelles, des protagonistes vulnérables et des voyages d’un autre monde qui sont souvent les marques de fabrique de la légende. Beaucoup soulignent le stress d’être un couple interracial vivant dans un état à prédominance blanche dans une époque turbulente. (L’année de leur hypnose, 1964, a été marquée par des tensions liées à la guerre froide et des troubles civils, de nombreuses émeutes urbaines ayant éclaté cet été.) «Vous avez un couple biracial à une époque où il était évidemment difficile d’être un couple biracial. , Dit Bader. «Regarde ce que sont ces extraterrestres: un mélange de noir et de blanc. Je trouve cela très significatif.

Toujours sous hypnose,Betty Hill a réalisé cette très intrigante « carte des Étoiles » …dont nous allons revenir dessus pour l’expliquer!

Les histoires d’abductés dépendent des récits de première main, la forme de preuve la plus vulnérable. Les souvenirs peuvent être déformés par le stress ou la distraction, voire fabriqués . Selon un psychologue, lorsqu’un faux souvenir est en place, le cerveau s’efforce de remplir les détails. Le psychologue Michael Shermer fait référence à la «patternicité», à la tendance à voir des motifs même quand ils n’existent pas, nous aidant à voir les visages dans les nuages ​​ou à supposer qu’un événement en a causé un autre.

Les expériences passées façonnent également la perception humaine. Barney, un vétérinaire de la Seconde Guerre mondiale, pensait que la tête «grise» ressemblait à Hitler et semblait menaçante. Betty, quant à elle, avait été ravie de voir les extraterrestres, s’amusant avec la grisante affable qui avait effectué son examen médical. Cette extraterrestre a même accepté de lui donner un livre à emporter avec elle, a-t-elle déclaré, bien que d’autres membres de l’équipage annulent par la suite cette décision.

De cette manière, des histoires d’enlèvements et de rencontres extra-terrestres ont aidé les psychologues à comprendre le cerveau humain, ses défauts et les faiblesses inhérentes à la mémoire et aux récits de première main, selon Christopher French, psychologue spécialisé dans l’expérience humaine liée au paranormal. «Ce que nous voyons et entendons, en particulier dans des conditions d’observation moins qu’idéales, peut être fortement influencé par nos croyances et nos attentes antérieures», a écrit le français dans The Guardian .

Le conseiller scientifique du NICAP a contre-interrogé le couple et a trouvé leur compte crédible. Le projet Blue Book de l’Armée de l’Air finirait par écarter l’histoire, déterminant que l’engin inexpliqué pourrait s’expliquer par «des causes naturelles», laissant entendre que le couple n’avait pas vu de vaisseau spatial mais seulement la planète Jupiter.

Pour sa part, le psychiatre Simon n’a jamais pensé que les Hills avaient inventé leur histoire. Il a conclu que Betty avait rêvé de l’enlèvement et que Barney avait assimilé son histoire, d’autant plus que la plupart des détails les plus frappants correspondaient à des descriptions de rêves que Betty avait notés après l’événement. « Je crois implicitement à l’honnêteté de ces gens », a-t-il déclaré à la radio des années 70.

Bien sûr, une autre explication est toujours possible: l’enlèvement a effectivement eu lieu. Les collines sont restées fidèles à leur histoire, malgré des années de sceptiques et de détracteurs. Comme beaucoup de personnes enlevées, le couple n’a jamais ressenti de faux souvenirs ni une paralysie du sommeil qui expliquerait ce qu’il a vécu. Betty est devenue une voix connue dans la recherche sur les OVNIS et a affirmé avoir été visitée plusieurs fois au cours des décennies à venir.

 

Une plaque commémorative marque l’endroit de ce qui est convenu d’appeler « l’Incident de Betty et Barney Hill »!

 

 

Sociétés Secrètes Allemandes:les crânes sacrificiels de l’Ahnenerbe seraient d’origine extraterrestre

Le 9 janvier 2016,des officiels du gouvernement russe et de nombreux scientifiques russes présentaient cette étonnante découverte effectuée  dans le Caucase:

Près des cranes,de très étranges documents dormaient là depuis plus de 70 ans.

 

Les cranes ont été retrouvé près d’un dolmen du Caucase.

 

Cette photo dessinée retrouvée dans les objets dans la boite semble être le dolmen recherché (…et retrouvé) par les officiers de l’Ahnenerbe.

 

Dans ce qui ressemble à une scène d’un film d’Indiana Jones, des reportages des journaux russes « Komsomolskaya Pravda » et « Rossiyskaya Gazeta » indiquent qu’un porte-documents et deux crânes ressemblant à des extraterrestres ont été découverts dans les montagnes du Caucase, dans la région d’Adygeya. Dans la mallette, ses trouveurs ont trouvé deux crânes appartenant à une créature inconnue. Ahnenerbe était probablement la société la plus secrète au sein de la SS dédiée à l’étude des forces occultes et surnaturelles sur Terre. Selon les chercheurs, il est probable que les membres des SS s’intéressaient aux mystères des anciens dolmens et aux fortes quantités de radioactivité présentes dans la région connue sous le nom de canyon Kishinski.

Cependant, les chercheurs pensent qu’il est également possible qu’ils recherchent le Kuban Rada d’or, perdu quelque part dans la région pendant la guerre civile russe (1917-1923). (Le Kuban Rada (en russe: Кубанская Рада; en ukrainien: Кубанська Рада) était l’organisation suprême des cosaques du Kouban, qui représentaient tous les chefs de district.


LE KUBAN RADA D’OR PERDU…ÇA POURRAIT ÊTRE CELA

Depuis le début de la construction des sites olympiques,en 2014,, plus d’une douzaine d’expéditions archéologiques ont eu lieu et près de 400 artefacts ont été remis au musée d’histoire de la ville. « La construction des sites olympiques à Sotchi au cours des cinq dernières années a déclenché des fouilles archéologiques de grande envergure jamais réalisées auparavant dans cette ville », a déclaré Alla Guseva, directrice adjointe des recherches au musée.

 


 

 

Parmi les articles, les chercheurs ont également découvert une carte allemande du territoire d’Adygeya qui aurait été créée en 1941. Les experts ont été émerveillés par l’exactitude et l’exhaustivité de la carte.

Les historiens connaissent de nombreux détails de l’opération Wehrmacht Edelweiss qui s’est déroulée au sommet d’Elbrus, la plus haute montagne d’Europe, située dans la république de Kabardino-Balkarie dans le Caucase russe. Cependant, le but exact de cette mystérieuse organisation dans les montagnes d’Adygea reste un mystère profond, de même que la connexion entre le porte-document mystérieux, son contenu et les deux crânes anormaux qui n’ont pas un aspect humanoïde.

L’  Ahnenerbe : une institution mystérieuse aux objectifs mystérieux

La fameuse boîte

 

 

Le symbole de l’Ahnenerbe est bien visible sur la boite

 

 

L’  Ahnenerbe  était un institut développé par le Troisième Reich, chargé de faire des recherches sur l’histoire archéologique et culturelle de la race aryenne. L’institut a mené des expériences et lancé de nombreuses expéditions dans le monde entier pour tenter de prouver que des populations nordiques mythologiques régnaient sur le monde dans un passé lointain. Le nom  Ahnenerbe  signifie «héritage des ancêtres».

Les  membres de l’Ahnenerbe  voulaient tout savoir sur le mystère et l’inconnu de notre planète. Ils firent plusieurs expéditions au Tibet, en Antarctique et dans le Caucase et s’intéressaient énormément au phénomène OVNI, à la recherche du pouvoir ultime et absolu.

Le monde entier sait que l’Allemagne hitlérienne s’emploie activement à mettre au point de nouveaux types d’armes susceptibles de modifier le cours de la guerre. C’est la raison pour laquelle plus de 300 spécialistes de différents secteurs ont travaillé dans l’  Ahnenerbe , tous des esprits brillants et bien éduqués dotés de grandes connaissances scientifiques.

L’un des fameux crânes d’origine inconnue.

 

Il est intéressant de noter que seuls quelques-uns savent que des années avant le début de la guerre, des spécialistes des routes de montagne d’une organisation de construction militaire allemande avaient proposé d’aider l’URSS à construire une route entre Pitsunda et Ritsa (de la côte du Black Seanow en Abkhazie), comme un moyen de coopération internationale.

Une fois les travaux terminés, on a découvert que les spécialistes allemands étaient morts mystérieusement, leur voiture a plongé dans l’espace dans une courbe. Jusqu’à aujourd’hui, les touristes affluent vers le lac Ritsa à travers les tunnels construits par les Allemands.

 

Eau de vie russe

Nous avons appris plus tard que la construction de cette route stratégique avait des raisons très mystérieuses. Il s’est avéré que les hydrologues d’Ahnenerbe ont établi que la composition de l’eau provenant d’une source située dans une grotte sous le lac Ritsa était idéale pour la fabrication de plasma sanguin humain. « L’eau vivante » d’Abkhazie a été transportée dans des conteneurs d’argent d’abord vers la côte, puis par sous-marin jusqu’au fond de Constance et enfin par avion jusqu’en Allemagne « , explique Bormotov, professeur au département d’économie et de gestion de Maikop State Technological Université. Il était même prévu de construire des tunnels pour les sous-marins menant de la mer à Ritsa, mais ces projets ont été interrompus par la guerre.

L’aspect des crânes est vraiment macabre.

 

Il est notoire que le 49e corps montagnard de la Wehrmacht, qui a fait l’ascension au mont Elbrouz, est resté dans la région d’Adygeya. Dans la vallée de la rivière Belaya, près du village cosaque de Dajóvskaya, se trouvait le régiment SS du Westland. Entre les fleuves Pshish et Psheja, des régiments de chars allemands furent installés. À l’automne 1942, l’aéroport de Maikop reçoit la visite du 3e escadron du 14e groupe de reconnaissance, doté d’appareils de reconnaissance bimoteurs baptisés FW-189, équipés des instruments d’espionnage les plus sophistiqués et considérés par beaucoup comme des laboratoires secrets volants.

«C’était plus que suffisant pour protéger les enquêtes secrètes éventuellement menées par les Ahnenerbe dans les montagnes d’Adygea», déclare Bormotov. «Maikop était la ville où la Wehrmacht avait son siège. De là, le commandement de toute la campagne militaire allemande dans le Caucase a été organisé.

En automne 1942, dans les montagnes d’Adygea, il n’y avait pas de ligne de défense militaire définie, et des rapports font état de soldats qui s’interrogent au plus profond de la montagne. La raison pour laquelle des troupes ont été déployées sur le mont Pshekish en août 1944 alors que la ligne de front s’était déjà déplacée loin à l’ouest. Qu’est-ce qui fait que les nazis n’ont pas eu le temps de finir sur le mont Pshekish? Ces mouvements mystérieux peuvent-ils être expliqués et liés aux enquêtes des chercheurs d’Ahnenerbe? », Se demande Bormotov.

Des crânes allongés.

 

Beaucoup de gens supposent que les nazis s’intéressaient aux dolmens, constructions préhistoriques attribuées aux constructeurs atlantes situés dans la région, et «aux portes de mondes parallèles».

 

Même aujourd’hui, les gens parlent encore d’événements inhabituels dans la région. La presse locale a récemment publié un article sur la découverte d’un squelette géant de trois mètres de haut appartenant à une race humaine inconnue dans le canyon de Borjomi.

Les crânes des dieux

Les médias russes ont écrit que les mystérieux crânes avaient été découverts dans une grotte sur le mont Bolchoï Tjach il y a près de deux ans par un groupe d’explorateurs menés par l’ethnographe Vladimir Melikov.

Selon Melikov, la créature de l’un des crânes était différente de tout ce que l’homme sait, et elle marchait sur deux jambes. Melikov affirme que l’absence de voûte crânienne et de mâchoires est l’un des traits les plus mystérieux des crânes. Les orbites sont exceptionnellement grandes et présentent des traits faciaux ressemblant à ceux de l’homme.

Même comparé au crâne d’un ours, il est difficile de croire que vous n’avez pas entre les mains les restes d’une créature extraterrestre, a déclaré Melikov.

Les paléontologues de Moscou n’étaient pas trop excités lorsqu’ils ont reçu des photographies des crânes mystérieux. Ils ont simplement reconnu que les crânes ne ressemblaient à rien de ce qu’ils avaient vu auparavant, ce qui laisse supposer qu’ils auraient pu être submergés et exposés au sable pendant de longues périodes. cela aurait pu modifier la forme des crânes, mais si tel était le cas, comment expliquer les « déformations » presque identiques des deux crânes qui semblent suivre des schémas similaires?

 

Spéculations ou réalité? Les anciens Anunnaki en Russie

Certains chercheurs sont allés aussi loin et ont établi des liens entre les mystérieux crânes et les anciens Anunnaki. Après avoir regardé les images, beaucoup suggèrent que ces crânes mystérieux ont été recherchés par des chercheurs de l’ Ahnenerbe , car ils appartenaient aux visiteurs des étoiles, les dieux et les créateurs de la race humaine, et des chercheurs de l’ Ahnenerbe  savaient exactement ce qu’ils cherchaient pour faire exactement ce trajet.

« Nous pouvons construire toutes sortes de versions et de conjectures, mais la vérité est que les restes trouvés dans les montagnes d’Aguideya vous obligeront à repenser tout ce que vous savez », a déclaré Bormotov à la presse russe.

En conclusion, nous pouvons dire que ces découvertes mystérieuses sont quelque chose qui vous fait certainement vous demander :quoi d’autre?

Cela vous fait penser à d’autres institutions secrètes qui avaient des idées et des plans similaires à ceux de l’ Ahnenerbe . Les crânes et objets découverts en Russie resteront parmi les découvertes les plus mystérieuses de la dernière décennie, et la vérité derrière eux semble bien plus mystérieuse que ce que nous pouvons imaginer.

Un crane d’un soldat allemand avait été revêtu de son casque militaire…près du dolmen!

 

Une bague à l’effigie du Führer.

 

L’arrière des cranes nous laisse songeur:aucune créature terrestre n’a un crane semblable.

 

 

Source, référence et images:

Rossiyskaya Gazeta 
Komsomolskaya Pravda


EN COMPLÉMENT

Les cosaques de Kuban Rada

Des Cosaques de la République de Kuban (vers 1919)

Le Kuban Rada (en russe : Кубанская Рада ; en ukrainien : Кубанська Рада ) était l’organisation suprême des cosaques du Kouban , qui représentaient tous les chefs de district. Cependant, son chef, Nakazny Ataman, a été nommé directement par le tsar. Après la Révolution de février , en avril 1917, la Rada s’est proclamée administration suprême de l’oblast de Kouban. Le 24 septembre 1917, la Rada adopta une résolution sur la formation d’une législature. Après la Révolution d’Octobre , la Rada s’est battue contre le pouvoir soviétique et a proclamé la République populaire du Kouban.le 28 janvier 1918 avec sa capitale à Yekaterinodar .

Le général russe blanc Anton Denikin a aboli la Rada en 1920.

En 1990, une organisation, appelée Rada, a été créée pour administrer l’hôte moderne du cosaque kouban.

Des musiciens cosaques de Kuban photo de 1913

 

L’assassinat des paysans par les communistes,portrait de 1920 env

AUTRE COMPLÉMENT

 

Des structures vieilles de 25 000 ans trouvées en Russie? – Dolmen et mégalithes mystérieux dans le Caucase

 

En Russie, le Caucase, dans les montagnes, non loin de Tzelentzchik, Tuapse, Novorossiysk et Szocs des  centaines de monuments mégalithiques dans les villes. Les Russes les appellent Dolmen. 

Les archéologues russes et étrangers ne savent pas encore quoi utiliser pour ces structures. Selon les informations disponibles, les mégalithes sur les photos et vidéos ci-dessous ont entre 10 000 et 25 000 ans. D’autres archéologues, par contre, estiment leur âge à 4 000 et 6 000 ans.

Ce dolmen a été évalué à 25,000 ans.

Nous connaissons des milliers de souvenirs mégalithiques préhistoriques à travers le monde. Certains des moins connus sont ceux du Caucase. Ces dolmen sont situés des deux côtés du Caucase occidental, soit environ 12 000 kilomètres carrés en Russie et dans la région de l’Abkhazie.

Les dolmen du Caucase sont des représentants uniques de l’architecture préhistorique, avec des blocs de taille cyclopéenne travaillés et assortis avec précision. Les pierres ont été travaillées à exactement 90 degrés ou exactement circulaires selon les besoins. 

Les bâtiments ici ressemblent beaucoup aux mégalithes que l’on trouve dans diverses régions d’Europe et d’Asie, tels que la péninsule ibérique, la France, l’Angleterre, l’Irlande, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Danemark, la Suède, Israël et l’Inde. De nombreuses théories ont tenté d’expliquer ces similitudes, mais personne ne les a encore prouvées.

Il existe près de 3 000 structures mégalithiques de ce type dans le Caucase occidental, mais de nouvelles structures apparaissent alors que de plus en plus de personnes meurent. Malheureusement, beaucoup d’entre eux sont aujourd’hui négligés et complètement ruinés, car personne ne les protège des dommages et des forces de la nature. 

Les bâtiments sont principalement carrés et trapézoïdaux, de forme à la fois rectangulaire et ronde. Chaque façade a une ouverture. Le plus commun est la fenêtre ronde, mais ils sont également carrés. On y trouve des poteries en bronze et en fer qui ont permis de déterminer l’âge des bâtiments, ainsi que des restes humains, des outils en bronze, des ornements en argent, en or et en pierres semi-précieuses.

La décoration des mégalithes n’est généralement pas excessive, les irrégularités verticales et horizontales, les lignes en zigzag, les triangles et les cercles concentriques étant les éléments les plus courants.

 

 

 

 


AUTRE COMPLÉMENT

 

Generał_Heinz_Reinefarth des Waffen SS fut reçu avec honneur par les Cosaques de Kuban…en 1941.Il était membre de l’Ahnenerbe,

 

 

 

Podcast LNO #03 – Musique et numérique : chasse aux fantasmes — La Nouvelle Onde

https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A%2F%2Fapi.soundcloud.com%2Ftracks%2F628280025&auto_play=false&hide_related=false&visual=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&color=15b0b8

>> ECOUTEZ L’EMISSION SUR APPLE PODCASTS, SPOTIFY, DEEZER, STITCHER, TUNEIN ETC… ICI

via Podcast LNO #03 – Musique et numérique : chasse aux fantasmes — La Nouvelle Onde

Histoire d’amour en photos:Carla Et Natalia

 

*Une collaboration spéciale de Juan Alejandro Jimenez,photographe  et artiste.

Il y a quelques jours, avec Carla et Natalia, nous avons eu une session très personnelle et intime, qui durait depuis un certain temps.

Tout est dans la tête. Grâce à elles, un climat chaleureux, doux et confiant a été créé. 
Dans mes images, il est essentiel de nouer des liens avec le couple et que les deux parties se rendent « à la maison », car cela me plait.

Le but est de capturer des moments de manière naturelle et inattendue.

Les photos que je laisse dans ce post sont une petite partie de toutes celles que nous avons faites entre rire et s’amuser.

 

 


Juan Alejandro Jimenez vit à Barcelona,en Catalogne.Il agit depuis 2 ans comme notre correspondant et nous soumettra des photos,des textes et mêmes des dessins de sa galerie privée.

Longue vie aux Défenseurs de la Terre!