ALERTE ROUGE : Les vax vont tuer 10 millions de personnes PAR JOUR si on n’arrête pas le compte à rebours irréversible

Ceci est une alerte rouge pour l’humanité. Il nous reste moins de temps que vous ne le pensez.
J’ai fait quelques calculs approximatifs, et c’est plus qu’alarmant. Cela sonnera la fin de la civilisation humaine si nous n’arrêtons pas l’holocauste du vaccin dans les 365 prochains jours.
Comme le montrent les estimations et les projections ci-dessous, tant que des vaccins à caillots (“clot shot” covid vaccines)
 contre le covid sont administrés dans le monde, environ dix millions de personnes chaque jour sont soumises à un compte à rebours irréversible jusqu’à la mort par vaccin. (Voir les calculs ci-dessous.)

 

 

 

 

 

 

 

Cela explique pourquoi Biden et d’autres dirigeants mondiaux ne se soucient pas des défis juridiques et de l’état de droit. Ils savent que s’ils peuvent terroriser les populations avec ces vaccins pendant un an de plus, ils tueront plus de 3,5 milliards d’êtres humains supplémentaires à cause des décès induits par les vaccins qui surviennent au cours de la prochaine décennie.

C’est pourquoi il nous reste moins de temps que vous ne le pensez. Et c’est pourquoi les fanatiques des vaccins ne se soucient pas d’être arrêtés au cours des 2-3 prochaines années par des contestations judiciaires. Il sera alors trop tard pour l’humanité.

Même si nous arrêtons tous les vaccins contre le covid dès maintenant, nous verrons probablement encore entre un et deux milliards de décès au cours de la prochaine décennie car les décès dus aux vaccins font des ravages. (Voir les numéros ci-dessous.)

Avis de non-responsabilité : les chiffres présentés ici sont des estimations et des projections basées sur les premières données disponibles maintenant. Ces estimations peuvent considérablement s’améliorer ou se détériorer à mesure que de nouvelles données deviennent disponibles. Ces conclusions sont susceptibles d’être modifiées en fonction de nouvelles données à mesure qu’elles sont publiées pour la mortalité totale, les décès par cancer et d’autres facteurs. Ces conclusions ne sont pas évaluées par des pairs. Les commentaires et suggestions sont les bienvenus. Regardez plus bas pour tous les détails.

Au fait, rappelez-vous que les « vérificateurs de faits » de Reuters sont tous compromis parce que Reuters est le bras de propagande de Pfizer. Ils partagent certains des mêmes membres du conseil d’administration. Le travail de Reuters est de pomper la désinformation de Pfizer et de la qualifier de « faits ». Ces soi-disant « faits » sont ensuite utilisés pour supprimer la vérité sur les plateformes de médias sociaux comme Facebook. Tout cela n’est qu’une grande conspiration diabolique impliquant Pfizer, Reuters, Facebook et un véritable programme de dépeuplement visant à assassiner en masse des milliards d’êtres humains.

L' »événement de masse » a commencé

Comme le Dr Robert Malone l’a récemment souligné, nous vivons un « événement de grande ampleur » qui ressemble beaucoup à un génocide : (c’est nous qui soulignons)

Tout cela commence à me sembler que la plus grande expérience sur les êtres humains dans l’histoire enregistrée a échoué. Et, si ce rapport plutôt sec d’un cadre supérieur de l’assurance-vie de l’Indiana est vrai, alors la pression de Reiner Fuellmich sur les « Crimes contre l’humanité » pour la convocation de nouveaux procès à Nuremberg commence à sembler beaucoup moins chimérique et beaucoup plus prophétique.

AU PIRE, ce rapport implique que les mandats fédéraux sur les vaccins sur les lieux de travail ont conduit à ce qui semble être un véritable crime contre l’humanité. Des pertes de vie massives chez (vraisemblablement) des travailleurs qui ont été forcés d’accepter un vaccin toxique à une fréquence plus élevée par rapport à la population générale de l’Indiana.

Cet article se lit comme une description sèche d’un événement de masse évitable causé par une procédure médicale expérimentale obligatoire. Un pays pour lequel toutes les opportunités pour les victimes de s’informer sur les risques potentiels ont été méthodiquement effacées d’Internet et de la sensibilisation du public par une cabale corrompue internationale opérant sous le drapeau de la « Trusted News Initiative ». George Orwell doit se retourner dans sa tombe.

En regardant les preuves

Le système VAERS signale actuellement environ 21.000 décès post-vaccinaux en Amérique. Un URF (Under Reporting Factor) bien documenté en temps normal est d’environ 40, c’est-à-dire que VAERS n’enregistre qu’un cas sur 40.  Cela signifie qu’au moins 840.000 Américains sont déjà morts des vaccins contre le covid.

Pourtant, nous savons également de sources crédibles telles que l’avocat Thomas Renz et le lanceur d’alerte de Medicare que les données du VAERS ont des mois de retard sur la saisie des données. Le processus de saisie des enregistrements dans le VAERS est intentionnellement ralenti pour empêcher ces chiffres d’augmenter rapidement. De plus, et c’est important, les infirmières sont fermement invitées par les médecins, les hôpitaux et les administrateurs à ne pas soumettre des rapports à VAERS liés aux vaccins contre le covid. Ceci est largement documenté dans des articles comme celui-ci de CitizensJournal.us :

« Angela, infirmière depuis plus de 25 ans, confirme que dans la salle d’urgence de son hôpital, ils disent qu’ils voient plus de problèmes cardiaques chez les jeunes adultes, qui ne sont jamais signalés au VAERS en tant que réactions indésirables potentielles aux « vaccinations » COVID. »

Une autre infirmière, Jennifer, dit que les infirmières des urgences disent en privé qu’elles voient «toute la coagulation, les saignements et les choses que vous attendez du vaccin six mois plus tard – des saignements cérébraux, des crises cardiaques chez les plus jeunes de moins de  50 ans. Aucun médecin n’admettra que cela vient du vaccin. Ils ne feront pas le rapport VAERS. »

Lorsque Daniel a demandé à d’autres infirmières et praticiens s’ils relevaient du VAERS, ils l’ont regardé avec l’air de dire « C’est quoi, ce machin? »

Toutes les infirmières interrogées disent qu’elles voient des résultats « d’opacité en verre dépoli » dans les tomodensitogrammes des poumons des personnes qui ont récemment pris les vaccins expérimentaux – et que cela n’est jamais signalé au VAERS.

Nous savons également, grâce à des preuves anecdotiques, qu’un nombre choquant de médecins américains n’ont aucune idée de ce qu’est le VAERS. Ils ne font aucun rapport et ne sont même pas au courant de l’existence de ce système. Ce fait, combiné à la prise de conscience que les infirmières reçoivent activement l’ordre d’éviter que le VAERS ne signale les vaccins contre le covid, signifie que le coefficient 40 de l’URF est beaucoup trop faible. Compte tenu de l’environnement de répression extrême désormais imposé aux médecins et aux infirmières pour tenter de dissimuler les dégâts  causées par les vaccins, une estimation plus légitime de l’URF serait de 200.

Si cela est exact, cela signifierait que 21.000 rapports VAERS se sont traduits jusqu’à présent par 4,2 millions de décès aux États-Unis dus à ces vaccins.

Gardez ce chiffre à l’esprit pendant que nous regardons d’autres chiffres qui brossent un tableau vraiment effrayant.

Les vaccins tuent les gens en trois phases, prenant jusqu’à une décennie pour que tous les décès par cancer induits par les vaccins se produisent

Bien que nous ayons tous vu des gens mourir littéralement de crises cardiaques induites par le vaccin, la plupart des gens qui sont sur le point de mourir des vaccins contre le covid ne meurent pas tout de suite. Il existe trois phases de mortalité vaccinale contre le covid, décrites dans ce tableau ci-dessous :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N’oubliez pas que selon le Dr Ryan Cole, un anatomopathologiste formé à la Mayo Clinic et certifié par le conseil d’administration, 62% des patients injectés avec des vaccins à ARNm présentent des micro-caillots sanguins. Le Dr Cole présente ces preuves dans la vidéo suivante du White Coat Summit (Sommet de la Blouse Blanche) .

La microcoagulation sanguine est un signe précoce de lésions vasculaires et cardiaques. Les personnes recevant des vaccins contre le covid sont souvent diagnostiquées avec une myocardite, qui a un taux de mortalité de 56% sur cinq ans.

Une étude publiée par l’American Heart Association – puis largement censurée par Big Tech – a révélé que les vaccins à ARNm contre le covid augmentaient considérablement le risque d’inflammation vasculaire et donc de crises cardiaques et autres événements vasculaires. Le risque de crise cardiaque à lui seul a augmenté de 127% dans un groupe de 500 patients, selon cette seule étude.

Comme l’explique DailyExpose.uk :

Une nouvelle étude suggère que les injections d’ARNm produites par Pfizer et Moderna augmentent les marqueurs sanguins inflammatoires utilisés pour estimer le risque qu’une personne souffre d’une crise cardiaque.

Le Dr Aseem Malhotra, cardiologue consultant, souligne qu’au Royaume-Uni, il y a eu 10.000 décès non liés à Covid en excès, dont beaucoup étaient dus à une crise cardiaque et à un accident vasculaire cérébral.

Quelques jours après la publication de ces résultats inquiétants, un lanceur d’alerte et un chercheur d’un autre groupe ont contacté le Dr Aseem Malhotra pour lui dire que dans des études d’imagerie, ils avaient trouvé une inflammation des artères coronaires après la vaccination. Mais ils ont décidé de ne pas le publier pour l’instant car ils craignent de perdre l’argent des futures subventions de l’industrie pharmaceutique. Le lanceur d’alerte était très contrarié à ce sujet.

Le Dr Charles Hoffe (Canada) signale également des augmentations substantielles de la coagulation du sang chez les preneurs de vaccins à ARNm. Via LifeSiteNews:

 Le problème central qu’il a vu est la formation de caillots microscopiques dans les plus petits capillaires de ses patients. Il a dit : « Des caillots sanguins se produisent au niveau capillaire. Cela n’a jamais été vu auparavant. Ce n’est pas une maladie rare. C’est un phénomène absolument nouveau. »

Plus important encore, il a souligné que ces micro-caillots sont trop petits pour apparaître sur les tomodensitogrammes, l’IRM et d’autres tests conventionnels, tels que les angiogrammes, et ne peuvent être détectés qu’à l’aide du test sanguin D-dimère, un test standard qui indique si des caillots sanguins se forment activement quelque part dans le système vasculaire d’une personne.

En utilisant ce dernier, il a découvert que 62 pour cent de ses patients injectés avec un coup d’ARNm étaient positifs pour la coagulation, ce qui n’est pas une petite fraction qui peut être facilement écartée.

Décès par myocardite et inhibition de la réparation des dommages à l’ADN

Grâce à des calculs simples, si nous prenons 62% des personnes vaccinées contre le covid qui présentent des micro-caillots sanguins – conduisant à une myocardite – et multiplions par le taux de mortalité connu de 56% de la myocardite sur cinq ans, cela signifierait à lui seul que 36% des preneurs de vaccins à ARNm seront mort en cinq ans. Certes, cela suppose que tous les micro-caillots sanguins finissent par avoir une myocardite, et cette relation n’est pas encore documentée de manière satisfaisante. Donc, ces 36%, basés entièrement sur les décès par crise cardiaque, peuvent être trop élevés en eux-mêmes.

Pourtant, cela ne fait que commencer à raconter l’histoire des décès dus à d’autres causes telles que le cancer induit par la vaccination. Un autre fait que nous savons maintenant est qu’une fois que les vaccins à ARNm commencent à produire des nanoparticules de protéines de pointe dans le corps d’une personne, un certain pourcentage de ces protéines de pointe pénètrent dans les noyaux cellulaires et parviennent à une suppression d’environ 90 % du mécanisme NHEJ, qui est le mécanisme de réparation chromosomique qui maintient l’intégrité génétique pour le corps.

Voir cet article du 2 novembre 2021 – La protéine de pointe du vaccin pénètre dans les noyaux cellulaires, supprime le moteur de réparation de l’ADN du corps humain, déclenchera une explosion de cancer, d’immunodéficience, de troubles auto-immuns et de vieillissement accéléré.

Cet article cite un article de recherche critique intitulé «SARS-CoV-2 Spike Impairs DNA Damage Repair and Inhibits V(D)J Recombination In Vitro», rédigé par Hui Jiang et Ya-Fang Mei, au Département de biosciences moléculaires, The Wenner-Gren Institute, Université de Stockholm, SE-10691 Stockholm, Suède, et le Département de microbiologie clinique, virologie, Université d’Umeå, SE-90185 Umeå, Suède, respectivement. Vous pouvez voir un PDF archivé de cette étude à l’adresse :

https://www.naturalnews.com/files/viruses-13-02056-v2.pdf

Dans la conclusion de l’article, les auteurs écrivent: «Nous avons constaté que la protéine de pointe inhibait de manière marquée la formation de foyers BRCA1 et 53BP1 (Figure 3D-G). Ensemble, ces données montrent que la protéine de pointe pleine longueur du SRAS-CoV-2 inhibe la réparation des dommages à l’ADN en entravant le recrutement de la protéine de réparation de l’ADN. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’étude révèle que la suppression de l’activité NHEJ présente une réponse dose-dépendante à la présence de la protéine de pointe. Cela signifie que les protéines de pointe dans les cellules entraîneront la suppression des mécanismes de réparation chromosomique, entraînant une perte de l’intégrité génétique au fil du temps.

En effet, une fois que les gens ont reçu des vaccins à ARNm, lorsqu’ils sont ensuite exposés à des sources même légères de rayonnement ionisant – lumière du soleil, mammographie, vols commerciaux à haute altitude, produits chimiques pour plastiques alimentaires, etc. – leur corps peut initier la croissance de nouveaux tumeurs cancéreuses qui ne peuvent pas être supprimées car le système NHEJ ne fonctionne plus.

En effet, les gens deviendront des mutants car ils ne peuvent plus maintenir leur intégrité génétique en raison de la suppression des protéines de pointe du mécanisme de réparation NHEJ.

Nous voyons déjà des rapports d’augmentation alarmante des cancers parmi les vaccinés. Par exemple, comme rapporté par Cancer.news :

Des femmes récemment injectées avec des vaccins expérimentaux contre le covid présentent des symptômes de CANCER DU SEIN

Un groupe de médecins de l’Utah a découvert quelque chose de terrifiant lors de récentes mammographies effectuées au Breast Care Center de Salt Lake City, dans l’Utah. Les femmes qui ont récemment reçu une injection de vaccins expérimentaux COVID souffrent d’une inflammation anormale des ganglions lymphatiques dans leurs seins. Selon les médecins d’Intermountain Healthcare, les femmes qui prennent les vaccins contre le covid-19 présentent des symptômes de cancer du sein.

Le Dr Brett Parkinson, MD, prévient : « Chaque fois que nous les voyons sur une mammographie de dépistage normale, nous rappelons ces patientes car cela peut signifier un cancer du sein métastatique qui se propage aux ganglions lymphatiques ou un lymphome ou une leucémie. » Au lieu de s’attaquer à la cause de ce problème (les vaccins), les médecins disent maintenant aux femmes de ne pas passer de mammographies après la vaccination.

Et de Vaccines.news : un médecin de l’Idaho rapporte « une augmentation de 20 fois » du cancer parmi les « vaccinés » contre le covid :

Dans une vidéo produite par le projet «Capitol Clarity» du gouvernement de l’État de l’Idaho, Cole a révélé comment il constate maintenant une augmentation de 2 000 pour cent des maladies chroniques chez les personnes qui ont pris [le vaccin].

« Depuis le 1er janvier, dans le laboratoire, je constate une augmentation de 20 fois des cancers de l’endomètre par rapport à ce que je vois sur une base annuelle », a déclaré Cole dans la vidéo.

« Je n’exagère pas du tout parce que je regarde mes chiffres année après année, et je me dis » Mon Dieu, je n’ai jamais vu autant de cancers de l’endomètre auparavant. «  »

Dans une année «normale», il y a environ 600.000 décès par cancer aux États-Unis. Avec la protéine de pointe supprimant NJEH de 90%, et avec des médecins signalant déjà une augmentation de 2000% d’un type de cancer (endomètre) à partir du début de 2020, il est clair que les décès par cancer vont augmenter considérablement dans les années à venir en raison des vaccins contre le covid.

Ajoutez ce point de données à la vue d’ensemble ici.

Une augmentation de 40 % de la mortalité toutes causes confondues, selon le PDG de l’assurance-vie

Fournissant un indice supplémentaire à tout cela, nous avons récemment rendu compte de l’interview choquante de Scott Davison, PDG de OneAmerica, une compagnie d’assurance-vie. Davison révèle que la mortalité toutes causes confondues a augmenté de 40 % parmi leurs titulaires de police d’assurance-vie, qui couvre un large éventail de personnes, âgées de 18 à 64 ans. Davison appelle cela « les taux de mortalité les plus élevés que nous ayons vus dans l’histoire de ce entreprise – pas seulement chez OneAmerica.

Cette observation est basée sur les données du troisième trimestre de 2021. Les chiffres du quatrième trimestre sembleront bien pires en raison du fait bien documenté que les chiffres VE (Efficacité du vaccin) chutent chaque semaine après la vaccination, ce qui représente une destruction continue du système immunitaire. Au fur et à mesure que le temps passe, ceux qui ont pris les vaccins ont un système immunitaire de plus en plus faible, ce qui les rend plus vulnérables aux infections courantes et aux souches de grippe qui seraient normalement peu menaçantes. Ceci est confirmé par les données officielles du gouvernement du Royaume-Uni ainsi que par des recherches indépendantes telles que cette étude du Francis Crick Institute au Royaume-Uni : le vaccin Pfizer détruit les cellules T, affaiblit le système immunitaire – étude :

Une étude du Francis Crick Institute au Royaume-Uni a révélé que le vaccin contre le coronavirus Pfizer-BioNTech Wuhan (COVID-19) détruit les cellules T et affaiblit le système immunitaire… Il a constaté que seulement 50 pour cent des personnes w ho a reçu une dose unique du vaccin Pfizer a eu une réponse en anticorps neutralisant quantifiable contre la variante alpha de COVID-19. Ce nombre a encore diminué à seulement 32% et 25% pour les variantes delta et bêta, respectivement.

Une augmentation de 40% de la mortalité toutes causes confondues, si elle est appliquée à tous les groupes d’âge, signifie que 3 100 Américains supplémentaires meurent chaque jour. Cela représente plus de 90.000 personnes tuées par mois par le vaccin au troisième trimestre de 2021. (Le taux de mortalité normal avant la covid est d’environ 7 700 par jour aux États-Unis.)

Nous estimons qu’au moment où les données du premier trimestre de 2022 seront disponibles, nous assisterons probablement à une augmentation de 60% de la mortalité toutes causes confondues, entraînant 4 600 décès supplémentaires par jour. Cela seul représente près de 1,7 million de décès par an, soit environ un demi pour cent de l’ensemble de la population américaine.

Ma prédiction (conservatrice) est qu’à mesure que les décès par cancer post-vaccin s’installeront, nous verrons, au minimum, une augmentation de 400 % des décès par cancer à partir de 2022. Cela représente environ 2,4 millions de décès par cancer liés au vaccin par an pour le prévisible futur, se poursuivant très probablement au cours de la prochaine décennie.

93% des décès post-vaccinaux attribués au vaccin lui-même

Un autre facteur à considérer dans tout cela est la recherche étonnante menée par les Drs. Bhakdi et Burkhardt, commentés par Steve Kirsh sur Substack.com.

Bien que la taille de l’échantillon était petite (15 autopsies), il a montré que 93% des personnes décédées après avoir été vaccinées étaient, en fait, tuées par le vaccin. Comme Kirsh l’explique :

Le coroner ou le procureur n’ont associé le vaccin à la cause du décès dans aucun des cas. Cependant, un examen plus approfondi a révélé que le vaccin était impliqué dans la mort de 14 des 15 cas. L’organe le plus attaqué était le cœur (chez toutes les personnes décédées), mais d’autres organes ont également été attaqués. Les implications sont potentiellement énormes, entraînant des millions de morts. Les vaccins doivent être immédiatement arrêtés.

Surtout, comme l’explique le Dr Bhakdi sur vidéo, ces autopsies ont montré que des personnes ont été tuées par des lymphocytes tueurs attaquant leurs propres organes tels que le cœur et les poumons.

En d’autres termes, les vaccins à ARNm contre le covid ont amené le système immunitaire du corps à commencer à développer des tissus lymphocytaires dans des endroits auxquels il n’appartient pas, tels que le cœur et d’autres organes.

Cette découverte choquante a incité l’ancien vice-président de Pfizer, Mike Yeadon, à écrire à Steve Kirsh et à expliquer : « Il s’agit des pires 15 minutes (vidéo) que j’ai jamais vues. La vaccination de masse contre le covid19 conduit à des meurtres de masse. »

Cette vidéo est montrée ici :

Brighteon.com/2d124f9e-e8f3-4938-a4ab-f9358d580a52

Essentiellement, ce que les découvertes du Dr Bhakdi révèlent, c’est que beaucoup plus de personnes meurent maintenant du vaccin que de causes naturelles. Cela impliquerait que le taux de mortalité quotidien pré-covid de 7 700 Américains (c’est-à-dire par jour) est sur le point d’être éclipsé par les décès induits par le vaccin qui, à un moment donné, apparaîtront comme un multiple de 7 700.

Il n’est pas déraisonnable d’imaginer qu’au cours des prochaines années, alors que les tumeurs cancéreuses et les attaques de lymphocytes s’accélèrent, nous pourrions commencer à voir les décès quotidiens en Amérique dépasser 16.000 voire 30.000 à mesure que les décès dus au vaccin post-covid s’accélèrent.

Soit dit en passant, à 30.000 décès par jour, le nombre de morts en un an atteint près de 11 millions de personnes, soit environ 3,3% de la population totale des États-Unis expirant au cours d’une année donnée. Sur une décennie, cela représente environ un tiers de la population actuelle. Ce sont des projections, bien sûr, mais elles sont enracinées dans les premières preuves et observations.

Par prudence, un tiers de tous ceux qui ont reçu des vaccins contre le covid mourront probablement au cours de la prochaine décennie… et un autre tiers sera affaibli

Sur la base des décès par cancer, des décès par myocardite, des décès auto-immuns, des décès par crise cardiaque et des risques accrus d’accidents vasculaires cérébraux, de troubles neurologiques et de défaillance d’organes, nous pouvons conclure de manière prudente qu’environ :

–  Un tiers de ceux qui ont pris des vaccins contre le covid à ARNm mourront au cours des dix prochaines années.

–  Un tiers sera blessé ou affaibli et ne sera probablement pas capable de participer de manière significative à la société.

–  Un tiers sera relativement épargné.

Il est intéressant de noter que cela semble coïncider avec l’analyse statistique des numéros de lots de vaccins contre le covid, où environ un tiers des lots sont associés à des crises cardiaques et à des décès, un autre tiers est associé à des blessures ou effets indésirables (mais pas à la mort) et un dernier tiers semble être inoffensif (suspecté d’être salin).

Encore une fois, ce sont des chiffres approximatifs et il y aura des désaccords sur de nombreuses projections faites ici, mais il s’agit d’un instantané et d’une projection préliminaires basés sur ce que nous savons jusqu’à présent. De toute évidence, ces conclusions sont susceptibles de changer à mesure que de nouvelles données apparaissent, et le nombre final d’ici la fin de 2032 pourrait être radicalement différent de ces projections (bien pire ou peut-être bien meilleur).

30 millions de personnes par jour sont vaccinées dans le monde

Voyons maintenant ce que cela signifie au niveau mondial si nous concluons qu’environ un tiers des personnes vaccinées mourront au cours de la prochaine décennie.

À l’heure actuelle, environ 30 millions de personnes sont v acciné chaque jour à travers le monde, selon OurWorldInData.org.

Ce même site indique que 58,5% de la population mondiale a été vaccinée avec au moins une dose, et que 9,25 milliards de doses ont été administrées (données consultées le 1/4/2022).

Si un tiers des personnes vaccinées sont sur le point de mourir du vaccin au cours de la prochaine décennie, alors chaque jour où ces vaccins continuent, environ 10 millions de personnes sont condamnées à mort.

Si cela continue pendant encore un an – 365 jours – cela signifierait que 3,65 milliards de personnes supplémentaires seront exterminées par les vaccins et mourront des suites de décès induits par les vaccins au cours de la prochaine décennie. Soit dit en passant, cela représente environ la moitié de la population mondiale.

Si vous vous demandez comment plus d’un tiers de la population mondiale peut être exterminé si seulement un tiers des lots de vaccins sont des « vaccins mortels », rappelez-vous que les gens reçoivent des injections multiples via des « rappels ». Ainsi, une personne peut recevoir cinq ou six injections d’ARNm, et même si seulement un tiers de ces injections sont des « coups mortels », leurs chances d’échapper au coup mortel diminuent rapidement. C’est comme jouer à la roulette russe vaccinale.

Statistiquement parlant, voici les chances d’échapper à un tir mortel si une personne continue de prendre plus d’injections, étant donné l’hypothèse qu’un tiers des lots sont mortels :

1ère injection : 66,6 % de chances d’échapper à la mort.

2e injection : 44,4% de chances d’échapper à la mort. (.666 ^ 2)

3e injection : 29,5% de chances d’échapper à la mort. (.666 ^ 3)

4e injection : 19,7 % de chances d’échapper à la mort. (.666 ^ 4)

5e injection : 13,1 % de chances d’échapper à la mort.

6e injection : 8,7 % de chances d’échapper à la mort.

Comme vous pouvez le voir, si les gouvernements du monde peuvent contraindre les gens à faire six injections, ils peuvent tuer plus de 90 % de la population mondiale, étant donné qu’un tiers des lots de vaccins sont des injections mortelles et en supposant un taux de mortalité de 100 % au fil du temps. .

Ainsi, la seule façon d’arrêter cet holocauste vaccinal est d’arrêter les vaccins.

Pour chaque jour supplémentaire pendant lequel les mondialistes de la dépopulation mènent leur campagne de vaccination génocidaire, ils exterminent probablement 10 millions de personnes supplémentaires au fil du temps.

C’est un holocauste nazi de la Seconde Guerre mondiale toutes les 14,4 heures, en termes de vies innocentes détruites.

Cela signifie également que près de 7.000 vies sont détruites par minute pendant que cet holocauste vaccinal se poursuit.

Cela signifie également que chaque jour plus tôt que nous arrêtons l’holocauste, nous sauvons potentiellement 10 millions de vies.

D’où l’urgence de notre mission. Si nous arrêtons l’holocauste vaccinal dès maintenant, nous perdrons encore 1,5 milliard d’êtres humains à cause des décès induits par la vaccination au cours des dix prochaines années. Il est important de noter que la civilisation humaine peut probablement survivre à un tel coup, aussi dévastateur qu’il puisse être.

Mais si cet holocauste vaccinal se poursuit pendant seulement un an de plus, les mondialistes auraient pu déclencher la mort de potentiellement 3,6 milliards de personnes supplémentaires en plus des 1,5 qui sont déjà sur le compte à rebours de l’horloge des décès. Cela signifie que nous pourrions perdre plus de 5 milliards d’êtres humains au cours de la prochaine décennie, simplement en raison de notre incapacité à arrêter cet holocauste dans les 365 prochains jours.

La question importante devient : la civilisation humaine peut-elle rester intacte si nous perdons plus de 50 % de la population ?

Je n’ai pas la réponse à cela, mais étant donné la complexité de notre société moderne, il semble probable qu’un effondrement systémique – une « grande réinitialisation » – serait inévitable. Il semble également que c’est ce que les mondialistes essaient de réaliser.

Notez soigneusement que personne au pouvoir gouvernemental ne suggère de suspendre les vaccins, d’attendre un an et de voir combien de personnes meurent. Non, ils préfèrent foncer à toute vitesse — au diable les conséquences ! – et ensuite blâmer les non vaccinés pour la mort massive des vaccinés.

De toute évidence, ce sont des acteurs de mauvaise foi. Ils n’essayent pas de sauver des vies ; ils travaillent pour les exterminer.

Source :GLOBAL ALERT: An estimated 10 million people PER DAY are set on irreversible countdown to vaccine death that could exterminate BILLIONS if not stopped in the next year


FAITES UN PETIT DÉTOUR SUR LE WEB EN VENANT VISITER MA BOUTIQUE EN LIGNE QUI  MAINTIENT MICHELDUCHAINE.COM EN VIE:

Sur ce lien: VintageparMichel

 

 

 

La Criminelle Arnaque du COVID-19:Selon le Dr Robert MALONE: Les vaccins COVID endommagent de façon permanente et irréversible la santé des enfants

Avant de vacciner votre enfant, ce qui cause à leur santé des dommages irréversibles et  de manière permanente, découvrez pourquoi 15.000 médecins et scientifiques médicaux du monde entier ont signé une déclaration déclarant publiquement que les enfants en bonne santé ne devraient PAS être vaccinés contre le COVID-19.
Au nom de ces médecins et docteurs en médecine, le Dr Robert Malone, qui a consacré sa carrière au développement de vaccins, fournit aux parents une déclaration claire décrivant les faits scientifiques derrière cette décision.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je m’appelle Robert Malone et je m’adresse à vous en tant que parent, grand-parent, médecin et scientifique. Je ne lis généralement pas un discours préparé, mais c’est si important que je voulais m’assurer que chaque mot et chaque fait scientifique étaient corrects.

Je vous soumets cette déclaration avec une carrière dédiée à la recherche et au développement de vaccins. Je suis vacciné contre le COVID et je suis généralement pro-vaccination. J’ai consacré toute ma carrière à développer des moyens sûrs et efficaces de prévenir et de traiter les maladies infectieuses.

Je publierai cette déclaration afin que vous puissiez la partager avec vos amis et votre famille.

Avant de faire injecter votre enfant – une décision qui est irréversible – je voulais vous faire part des faits scientifiques sur ce vaccin génétique, qui est basé sur la technologie de vaccin à ARNm que j’ai créée :

Il y a trois problèmes que les parents doivent comprendre :

La première est qu’un gène viral sera injecté dans les cellules de vos enfants. Ce gène force le corps de votre enfant à fabriquer des protéines de pointe toxiques. Ces protéines causent souvent des dommages permanents aux organes critiques des enfants, y compris :

  • Leur cerveau et leur système nerveux
  • Leur cœur et leurs vaisseaux sanguins, y compris les caillots sanguins
  • Leur système reproducteur, et
  • Ce vaccin peut déclencher des changements fondamentaux dans leur système immunitaire

Le point le plus alarmant à ce sujet est qu’une fois ces dommages survenus, ils sont irréparables

  • Vous ne pouvez pas réparer les lésions dans leur cerveau
  • Vous ne pouvez pas réparer les cicatrices du tissu cardiaque
  • Vous ne pouvez pas réparer un système immunitaire génétiquement réinitialisé, et
  • Ce vaccin peut causer des dommages à la reproduction qui pourraient affecter les générations futures de votre famille

La deuxième chose que vous devez savoir est le fait que cette nouvelle technologie n’a pas été suffisamment testée.

  • Nous avons besoin d’au moins 5 ans de tests/recherches avant de pouvoir vraiment comprendre les risques
  • Les méfaits et les risques des nouveaux médicaments sont souvent révélés plusieurs années plus tard

Demandez-vous si vous voulez que votre propre enfant fasse partie de l’expérience médicale la plus radicale de l’histoire de l’humanité

Un dernier point : la raison qu’ils vous donnent de faire vacciner votre enfant est un mensonge.

  • Vos enfants ne représentent aucun danger pour leurs parents ou grands-parents
  • C’est en fait le contraire. Leur immunité, après avoir contracté COVID, est essentielle pour sauver votre famille sinon le monde de cette maladie

En résumé : il n’y a aucun avantage pour vos enfants ou votre famille à faire vacciner vos enfants contre les petits risques du virus, étant donné les risques sanitaires connus du vaccin avec lesquels, en tant que parent, vous et vos enfants pourriez avoir à vivre pour la reste de leur vie.

L’analyse risque/bénéfice n’est même pas possible dans un avenir proche.

En tant que parent et grand-parent, je vous recommande de résister et de vous battre pour protéger vos enfants.

 


AUTRE FAIT

Le directeur de l’OMS à Genève vient de déclarer que vacciner des enfants à partir de l’âge de cinq c’est les tuer « ce n’est pas bien » qu’il dit.

 


APPUYER VOTRE SITE WEB FAVORI EN VISITANT SA BOUTIQUE EN LIGNE:

Sur ce lien:Vintage par Michel

 

 

Troisième Guerre Mondiale en préparation:Tentative de changement de régime au Kazakhstan

Dans leur quête  sans fin pour pouvoir positionner des missiles de première frappe autour de la Russie, les États-Unis et l’UE ont tenté de s’emparer de l’Ukraine, mais se rendent compte qu’ils ne peuvent pas le faire sans une guerre de la Russie; alors maintenant ils essaient de renverser le gouvernement du Kazakhstan voisin.

Au cours des dernières 72 heures, toutes sortes de désobéissance civile ont surgi, avec des manifestations soudaines et sauvages dans les rues de nombreuses villes et villages.
Ces émeutes relativement inattendues qui touchent le cœur de l’Asie centrale ne pouvaient qu’attirer le regard des observateurs du Grand jeu eurasien. Et conduisent déjà à des interprétations diverses et variées. Simple révolte populaire ? Tentative de révolution colorée manigancée par  Washington comme première réponse à l’ultimatum de Poutine? A moins que l’Ours ne cherche à démontrer aux Kazakhs qu’il serait dangereux de s’accoquiner avec la Turquie du derviche tourneur Erdogan au détriment du voisin russe…

L’étincelle qui a mis le feu aux poudres (et aux stations-service) est le doublement du prix du carburant il y a quelques jours, faisant passer le prix du litre de GPL, utilisé comme carburant par de nombreux automobilistes, de 50-60 tenge à 120 (1 euro ≈ 500 tenge). Les manifestations se sont multipliées, la fronde a gagné toutes les villes du pays et d’autres revendications, plus politiques, ont commencé à se faire jour.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le Kazakhstan est le théâtre de grandes manifestations à caractère socio-économique ; celles-ci éclatent même avec une admirable régularité tous les cinq ans. En 2011 à Zhanaozen, une grève générale des employés du secteur pétrolier a fait 14 morts. En 2016, c’est une réforme agraire qui déclenche les protestations. Et aujourd’hui, la crise est à nouveau partie de Zhanaozen, petite ville décidément bien turbulente…

Côté économique, le Kazakhstan n’a pas grand chose à envier aux pétromonarchies du Golfe pour ce qui est des inégalités et il n’est guère étonnant qu’avec son passé communiste, il voie de temps en temps fleurir des flambées de revendications sociales.

L’ampleur soudaine et vaste des manifestations indique quelque chose de bien organisé est en cours : des pots-de-vin américains et européens, versés à des organisateurs clés, pour déstabiliser et renverser le gouvernement.
Ce qui se passe actuellement au Kazakhstan est une reconstitution précise de ce qui s’est passé en Ukraine en 2014. À cette époque, les États-Unis et l’UE ont versé des milliards aux Ukronazis qu’ils ont utilisés pour renverser le gouvernement.

Le but recherché par les USA et l’UE ? Simple : amener le Kazakhstan dans la sphère d’influence des États-Unis afin que des missiles américains puissent être placés sur le territoire du Kazakhstan, pour les diriger contre la Russie.

Il est important de noter que la Russie et la Chine sont fortement investies au Kazakhstan, en particulier dans l’industrie pétrolière et gazière. De plus, le Kazakhstan abrite le cosmodrome de Baïkonour, loué à l’Agence aérospatiale russe.

En septembre 2013, une visite au Kazakhstan du nouveau président chinois de l’époque, Xi Jinping, a conduit à la signature d’accords énergétiques d’une valeur de 30 milliards de dollars, dont l’acquisition par la China National Petroleum Corporation (CNPC) d’une participation de 8,3 % dans Kashagan, le plus grand champ pétrolifère au monde. .

Par ailleurs, d’ambitieux projets visent à faire du Kazakhstan une plaque-tournante énergétique et infra-structurelle entre la Chine et l’Europe sous la supervision russe, véritable cauchemar de qui vous savez.

 

À l’échelle mondiale, le Kazakhstan produit également 43% de tout l’uranium sur terre. Il y a donc des implications mondiales à ces troubles soudains. Les prix de l’uranium montent en flèche sur les marchés mondiaux.

Mais évidemment, la position stratégique du pays, cœur de l’Eurasie, lien territorial incontournable entre l’ours et le dragon, attire irrémédiablement l’attention dès qu’il s’y passe quelque chose. Son rôle de pivot ferait baver d’envie n’importe quel stratège US dans la lignée de Mackinder, Spykman et Brzezinski, et il n’a pas fallu attendre longtemps pour que certains voient dans les événements actuels la main de tonton Sam.

Son pays plongeant dans le chaos, le président Tokaïev a quémandé l’aide de l’Organisation du Traité de Sécurité Collective d’obédience russe, et l’on ne parle soudain plus du tout du Derviche dans les chaumières kazakhes…

Par le biais de Nikol Pachinyan (l’Arménie est présidente de l’OTSC cette année), qui retrouve au passage une posture internationale à laquelle il ne s’attendait peut-être pas de sitôt, la demande a été acceptée presque dans l’heure. Américains et Turcs n’ont pas eu le temps de placer un mot que déjà, des troupes russes et arméniennes sont en partance pour le Kazakhstan !

Si l’opération est théoriquement limitée dans le temps, certains russo-sceptiques craignent que la présence du contingent de la paix ne s’éternise et n’offre un boulevard à Moscou. Dans tous les cas, l’ours a posé sa patte et marqué résolument son territoire.

 


NOUVELLES MISES À JOUR (jeudi,6 janvier 2022,9h00 am)

Des coups de feu et des combats de rue éclatent dans la plus grande ville du Kazakhstan

Des tirs nourris signalés dans le centre d’Almaty, après que la police est intervenue pour réprimer les émeutes

 

 

 

 

 

 

 

 

Les forces de sécurité kazakhes se sont attaquées aux émeutiers à Almaty, avec des tirs nourris entendus dans le centre-ville près du bâtiment administratif calciné. La police dit avoir repoussé une « attaque » contre son QG, faisant des morts parmi les assaillants.

Une nouvelle tentative de déloger des manifestants violents du centre-ville aurait été lancée par la police et l’armée jeudi soir. Des témoins ont rapporté avoir entendu des tirs nourris dans le centre-ville, à proximité du bâtiment de l’administration locale qui a été envahi et incendié par de violents manifestants mercredi.

Plusieurs camions militaires, transportant apparemment des troupes, ont été vus se dirigeant vers le centre d’Almaty.

Un journaliste d’un média local a été blessé à la jambe lors de l’opération de police, a rapporté Spoutnik Kazakhstan. Le journaliste a reçu les premiers soins des forces de l’ordre.

Plusieurs personnes blessées ont été vues fuyant les tirs, a rapporté l’agence, citant son propre correspondant. On les a vus partir en petits groupes, certains d’entre eux emportant les blessés.

La police a déclaré qu’une nouvelle tentative de prendre d’assaut le quartier général de la police de la ville avait également été repoussée jeudi. Un nombre indéterminé d’assaillants a été « éliminé » lors de l’attentat raté, a affirmé le porte-parole de la police, Saltanat Azirbek.

Le siège, qui reste l’un des rares bâtiments gouvernementaux à ne pas être envahi par les manifestants, a subi un autre assaut pendant la nuit, plusieurs assaillants auraient été tués lors de cette tentative, selon Azirbek, qui a déclaré que « l’opération de nettoyage » se poursuit jeudi dans toute la métropole. .

Pendant ce temps, des informations non confirmées dans les médias locaux ont indiqué que la tour de télévision d’Almaty, située sur les pentes de la montagne Kok Tobe juste au sud-est de la ville, a été envahie par des émeutiers. La tour de l’ère soviétique, qui fait toujours partie des bâtiments les plus hauts du Kazakhstan, dispose d’un abri anti-atomique de guerre.

Cependant, les informations faisant état de la capture de la tour de télévision ont été démystifiées par la police locale peu de temps après leur apparition. Ils ont confirmé que la tour avait été attaquée, mais ont insisté sur le fait qu’ils étaient capables de repousser la tentative de saisir l’installation.

Près de 2 300 personnes ont été arrêtées à travers le Kazakhstan au milieu des troubles, a déclaré le ministère de l’Intérieur du pays aux médias locaux. Quelque 18 policiers et militaires ont été tués et 748 autres blessés.


NOUVELLES  MISES À JOUR (Jeudi,6 janvier 2022,22h00)

L’ordre constitutionnel est en grande partie rétabli dans toutes les régions du Kazakhstan, selon le président

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus de 3 000 personnes ont été arrêtées au Kazakhstan en lien avec des émeutes, 26 émeutiers armés ont été tués et 18 blessés dans des affrontements avec les forces de sécurité, a rapporté vendredi la chaîne de télévision publique Khabar 24, citant une source au ministère de l’Intérieur.
L’ordre constitutionnel a été principalement rétabli autour du Kazakhstan, les autorités régionales contrôlent la situation, a déclaré vendredi matin le président Tokayev.
Le président kazakh a également déclaré que les terroristes utilisaient des armes, infligeant des dommages aux biens des personnes, ajoutant que des opérations antiterroristes étaient nécessaires jusqu’à l’extermination complète des hommes armés.
Des coups de feu ont de nouveau été entendus à Almaty, au Kazakhstan, aux petites heures de vendredi, a déclaré un correspondant de Spoutnik, ajoutant que les barricades avaient été démantelées et qu’il n’y avait ni policiers ni manifestants dans les rues.

 

 

 

 

 


SUPPORTEZ VOTRE SITE WEB FAVORI EN VISITANT ET MAGASINANT SUR SA BOUTIQUE EN LIGNE:

Sur ce lien:Vintage par Michel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Criminelle Arnaque du COVID-19:Les personnes entièrement vaccinées développeront un SIDA d’ici la fin janvier 2022

Les données du gouvernement allemand pour la variante présumée d’Omicron de Covid-19, suggèrent que la plupart des « entièrement vaccinés » auront SIDA induit par le vaccin Covid-19 d’ici la fin janvier 2022, après avoir confirmé que le système immunitaire des personnes entièrement vaccinées se sont déjà dégradées à une moyenne de moins 87 %.

 

Les chiffres du gouvernement allemand Covid-19 sont produits par le «Robert Koch Institut» (voir ici ).

Leurs dernières données sont disponibles sous forme de pdf téléchargeable ici .

La page 14 a son rapport de gestion hebdomadaire COVID-19 du 30 décembre 2021 –

 

 

 

 

 

 

Traduction

« Des informations supplémentaires sont connues dans une certaine mesure pour les cas Omikron dans le système de notification. pour 6 788 cas, des informations sur les symptômes ont été fournies, la plupart du temps aucun ou des symptômes légers indiqués. Il était plus fréquent chez les patients présentant des symptômes
Nez qui coule (54 %), toux (57 %) et mal de gorge (39 %) mentionnés. 124 patients ont été hospitalisés, quatre personnes sont décédées. Une exposition à l’étranger a été signalée dans 543 cas (5 %). 186 patients n’étaient pas vaccinés, 4 020 étaient complètement vaccinés, parmi eux, un rappel a été signalé pour 1 137. Sur la base des données transmises, 148 réinfections ont été trouvées parmi toutes les infections transmises à Omicron, aucune d’entre elles. Des maladies antérieures ont été signalées à la personne touchée par la réinfection. La figure 9 montre la répartition des cas Omikron signalés jusqu’à présent en Allemagne. Des cas d’Omicron ont été détectés dans t
tous les États fédéraux.

  • 186 cas non vaccinés
  • 2 883 cas doublement vaccinés
  • 1 137 cas triples vaccinés
  • 4 020 cas complètement vaccinés

En Allemagne, 70,53 % sont entièrement vaxxés, 2,97 % sont partiellement vaxxés et 26,5 % non vaxxés – https://ourworldindata.org/covid-vaccinations 

Ainsi, les non vaxxés ont 186 cas sur 26,5% de la population.
Entièrement vaxxés ont 4020 cas sur 70,53% de la population.

Ainsi, l’incidence des cas Omicron vaxxés est de 57,0 pour cent de la population (83 000 est de 1% des 83 millions d’Allemands)
et l’incidence des cas Omicron non vaxxés est de 7,02 pour cent de la population.

Ainsi, les vaxxés sont 57,0/7,02 = 8,12x plus susceptibles d’être infectés par Omicron que les non vaxxés en Allemagne. C’est ce que la vaccination a fait pour le peuple allemand.

Le Koch Institut n’a pas produit son tableau normal d’efficacité des vaccins dans son rapport hebdomadaire du 30 décembre. C’est peut-être dû aux vacances (les Britanniques ont complètement abandonné le 23 décembre) ou peut-être parce que le tableau serait désastreux pour les vaccins. Mais nous pouvons aider les Allemands ici en faisant le calcul pour eux en utilisant la formule d’efficacité du vaccin de Pfizer.

Efficacité du vaccin = efficacité du système immunitaire = (1-8,12)/8,12 = -7,12/8,12 = -87,7%.

Ainsi, les vaccinés ont une réponse immunitaire inférieure de 87,7 % à celle des non vaccinés face à Omicron.

Cela signifie que l’Allemand moyen n’a plus que 12,3% de son système immunitaire pour lutter contre certaines classes de virus et certains cancers, etc., etc.

Voici la prédiction, l’extrapolation des données du rapport de surveillance des vaccins de l’UKHSA des semaines 35 à 42 que nous avons faite pour la première fois le 10 octobre . Les chiffres prédits sont en vert olive.

 

 

 

 

Ainsi, l’Allemagne, à 87,7% de dégradation du système immunitaire, a fait 6,7% de moins que notre modèle qui prévoyait, une dégradation de 81,0% cette année (pour les plus de 18 ans sur la base de 2 doses de l’anti-vaccin plutôt que 3).

C’est la 3ème dose qui tue vraiment le système immunitaire comme le montrent les données de l’ONS pour Omicron. Voici le tableau 1b du rapport OMS : Enquête sur les infections au coronavirus (COVID-19), Royaume-Uni : Caractéristiques liées au fait d’avoir un résultat compatible Omicron chez les personnes testées positives pour COVID-19 (84,8 kB xlsx)

Tableau 1b

Probabilité modélisée d’être testés positifs avec un résultat probable Omicron chez les personnes testées positives pour COVID-19, par caractéristique démographique dépistée, Royaume-Uni : du 29 novembre 2021 au 12 décembre 2021

 

 

 

 

 

Ces chiffres signifient que si vous avez Covid et que vous avez reçu 3 doses du vaccin, vous avez 4,45 fois plus de chances d’avoir Omicron que si vous êtes un cas Covid non vaxxé. Mais ce qui précède n’était qu’une estimation.

Nous avons maintenant les chiffres du gouvernement allemand pour Omicron et ils montrent que les personnes complètement vaccinées sont 8,12 fois plus susceptibles d’avoir une infection à Omicron que les non vaccinés.

Ces chiffres vraiment étonnants montrent que nous sommes plus de 8 fois plus en sécurité avec Omicron dans une chambre, un restaurant, un bar, une boîte de nuit, un train, un bateau ou un avion rempli de personnes non vaccinées qu’avec des personnes « complètement vaccinées ». Et plus vous prenez de jabs, plus la dégradation de votre système immunitaire progresse rapidement. Il semble également que les non vaxxés atteignent une immunité de sous-groupe contre Covid-19 alors que les vaccins empêchent les vaxxés complets de l’atteindre.

Les chiffres allemands ont détruit le dossier des passeports vaccinaux et prouvent à eux seuls le bien-fondé d’une interdiction immédiate de la thérapie génique et de la vaccination à base de protéines de pointe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les vaccins se portent si mal contre Omicron parce que les anticorps induits par le vaccin contre la protéine de pointe sont presque inutiles contre Omicron. Ainsi, les dommages progressifs sous-jacents du système immunitaire causés par la production incessante de protéines de pointe n’ont presque rien à cacher, rien contre quoi se compenser.

Nous voyons donc dans ces chiffres une estimation beaucoup plus proche des dommages causés aux personnes vaccinées que ce que nous avons pu voir avec les chiffres delta pour les cas chez les vaccinés et non vaccinés.

Le Royaume-Uni compte 69,45 % de vaccinés doubles ou triples, 6,41 % de vaccins simples et 24,14 % de non vaccinés (ourworldindata). Nous ferons donc un peu moins bien que les Allemands – avec un peu plus de victimes vaccinées.

À la fin du mois de janvier, chaque personne complètement vaccinée  et âgée de plus de 30 ans sera atteinte du sida à part entière.

De plus, une grande partie du système immunitaire qui a actuellement la capacité de combattre Omicron aura disparu.

Source  L’Exposé sur 2 janvier 2022


 

 

 

Augmentation de 360 fois de l’adénopathie (glandes enflées) après la vaccination contre le Covid-19

Un radiologue aux États-Unis a rapporté anonymement une observation choquante cette année. L’expert en santé a été témoin d’une augmentation de 360 fois des adénopathies inexpliquées après la vaccination contre le Covid-19.

L’adénopathie est le terme médical désignant l’enflure des ganglions lymphatiques ou des ganglions lymphatiques enflés ( lymphadénopathie ). Ce n’est pas une maladie spécifique, mais c’est un symptôme important pour une variété de conditions sous-jacentes. Cependant, les médecins peuvent ne pas être suffisamment formés pour identifier quand les piqûres sont responsables de l’adénopathie.

Le radiologue a déclaré qu’il craignait de perdre son emploi pour avoir signalé ces observations liées au vaccin, d’où la raison pour laquelle il s’exprime de manière anonyme. Il a révélé que dans sa pratique, il voit environ un cas d’adénopathie inexpliquée tous les six mois. Mais, une fois le programme de vaccins contre le covid-19 lancé, le radiologue a vu environ deux à trois cas du symptôme par jour. Il s’agit d’une augmentation d’environ 360 fois de la maladie rare.

Les ganglions lymphatiques jouent un rôle incroyablement important dans le système immunitaire du corps car ils transportent la lymphe. Les fluides qui traversent les tissus du corps sont d’abord filtrés à travers les ganglions lymphatiques. Le système lymphatique est chargé de fournir des globules blancs pour combattre l’infection. Si les ganglions lymphatiques et les glandes sont enflés, cela indique souvent que le corps combat un virus ou une bactérie, comme le rhume. D’autres symptômes qui accompagnent souvent les ganglions lymphatiques enflés sont un écoulement nasal, des maux de gorge, des maux d’oreilles, de la fièvre et de la fatigue.

L’adénopathie peut également être causée par certains médicaments et aussi par des blessures. Une blessure située n’importe où dans le corps peut provoquer un œdème, provoquant le gonflement des ganglions lymphatiques près du site de la blessure. Il vaut la peine de se demander si les protéines de pointe dans les vaccins à ARNm pourraient endommager les cellules et les tissus dans tout le corps.

Les ganglions lymphatiques et les glandes enflés peuvent, dans certains cas, indiquer la présence d’un cancer dans le corps. La forme la plus courante de cancer touchant les glandes est le lymphome , qui est un cancer du système lymphatique. L’adénopathie peut également être un symptôme de la leucémie , qui est un cancer du sang et de la moelle osseuse. Encore une fois, il convient de se demander si les jabs covid pourraient préparer le corps à ces types de cancers. Cependant, les preuves à court terme ne fournissent actuellement aucune réponse. Des études à long terme sont actuellement en cours et se poursuivent en ce moment même.

Source : Daily Exposé


SUPPORTEZ VOTRE SITE WEB FAVORI EN VISITANT SA BOUTIQUE EN LIGNE:

Sur ce lien:Vintagepar Michel

 

 

 

 

La Criminelle Arnaque du COVID-19:Les vaccins covid ont tué au moins 7,4 millions de personnes dont 400 milles Américains, 97 milles Français, 58 milles Canadiens, 17 milles Belges, 11 milles Suisses, Algériens et Tunisiens

Des chercheurs de l’Université de Columbia ont découvert que le nombre réel de personnes décédées aux États-Unis et dans d’autres territoires à la suite de l’une des injections expérimentales de Covid-19 est nettement plus élevé que les chiffres officiels des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis ( CDC).
Le CDC affirme qu’un peu plus de 20.000 personnes sont décédées à la suite de la vaccination contre Covid-19, mais le facteur de sous-déclaration de Columbia estime à 20 fois ce nombre, soit environ 400.000 décès, ce qui est beaucoup plus précis.
Les mêmes causes (vaccins ARNm) produisant les mêmes effets, nous pouvons en déduire le nombre de décès et d’effets indésirables pour chaque pays, en proportion du  nombre d’individus vaccinés.

Le Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) indique actuellement environ 20.000 décès et près de 103.000 hospitalisations ont été signalées comme effets indésirables des injections de Covid-19 aux États-Unis et dans d’autres territoires.

Nombre de décès suite à la vaccination Covid-19 dans le VAERS

 

 

 

 

 

Le problème avec le VAERS est qu’il n’enregistre qu’un très petit pourcentage – aussi peu que 1% – des effets indésirables et des décès liés au vaccin. Pour cette raison, les scientifiques utilisent souvent des multiplicateurs pour estimer le nombre réel.

Un résumé de cette dernière étude sur les décès par injection de Covid-19 explique que « des estimations précises des événements indésirables graves et des taux de mortalité induits par le vaccin Covid-19 sont essentielles pour les analyses du rapport risque-bénéfice de la vaccination et des rappels contre le coronavirus SARS-CoV-2 dans différents groupes d’âge. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source

Pour la recherche, les scientifiques de Columbia ont utilisé la variation régionale des taux de vaccination pour prédire la mortalité toutes causes confondues et les décès non liés à la covid au cours des périodes ultérieures. Ceci était basé sur deux ensembles de données indépendants et accessibles au public des États-Unis et de l’Europe.

Ils ont découvert que plus de six semaines après l’injection, les injections de Covid-19 avaient une corrélation négative avec la mortalité. Durant cinq semaines, cependant, les injections ont prédit la mortalité toutes causes confondues dans presque tous les groupes d’âge avec un schéma temporel lié à l’âge cohérent avec le déploiement du vaccin aux États-Unis.

En comparant le taux de mortalité par vaccin estimé de l’étude avec le taux signalé par le CDC, les chercheurs ont conclu que les décès indiqués dans VAERS sont sous-déclarés d’un facteur 20, ce qui est « cohérent avec le biais de sous-détermination connu du VAERS ». Sur cette base, les scientifiques ont déclaré que jusqu’à 187.000 personnes pourraient être décédées à cause des vaccins Covid-19 entre février et août 2021 aux seuls États-Unis.

L’équipe de l’Université de Columbia a également conclu que les risques associés aux injections de Covid-19, y compris les rappels, « l’emportent sur les avantages chez les enfants, les jeunes adultes et les personnes âgées présentant un faible risque professionnel ou une exposition antérieure au coronavirus« .

Ils ont en outre souligné qu’il existe un « besoin urgent d’identifier, de développer et de diffuser des diagnostics et des traitements pour les effets indésirables et débilitants causées par les vaccins, et qui bouleversent la vie de tant de gens ».

Cependant, une analyse plus approfondie menée par Steve Kirsch et Jessica Rose suggère que cette nouvelle étude pourrait encore sous-estimer le nombre réel de décès suite à la vaccination contre le Covid-19, après que son équipe a découvert que le véritable nombre de décès dus aux injections pourrait être 41 fois plus élevé que ce qui a été signalé au VAERS. Cela porterait le nombre total de décès à 820.000.

Mais un calcul plus récent effectué par Wayne à VAERS Analysis suggère que le taux de sous-déclaration réel pourrait atteindre 44,64, ce qui porterait le nombre réel de décès suite à la vaccination contre Covid-19 à 893.000.

Calcul du véritable taux de sous-déclaration de 44,64

Les données CMS sur la diapositive ci-dessous (données pertinentes encerclées) montrent 52.030 décès survenus dans les 14 jours suivant l’injection dans une population de 27.431.845 bénéficiaires de Medicare. Cela équivaut à un taux de mortalité de 189 pour cent mille (ou 1.890 par million) :

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faut noter qu’il s’agit de personnes recevant n’importe quelle dose, pas seulement des personnes « complètement vaccinées » avec 2 doses.

Étant donné que Medicare n’est disponible que pour le groupe d’âge des 65 ans et plus (bien qu’il existe quelques exceptions que nous considérerons comme négligeables), nous devrons extraire les données du même groupe d’âge du VAERS.

Si nous effectuons une requête sur les rapports VAERS américains pour la tranche d’âge de 65 ans et plus et pour les décès dans les 14 jours suivant l’injection, nous obtenons 2.369 décès. Pour obtenir le nombre total de personnes vaccinées avec au moins une dose dans ce groupe d’âge, nous devons télécharger les données à partir de cette page CDC – https://covid.cdc.gov/covid-data-tracker/#vaccination-demographic::

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois que nous avons ouvert le fichier csv téléchargé, nous additionnons ensuite le nombre de vaccinations indiqué pour le groupe d’âge des 65-74 ans et le groupe d’âge des 75+ ans pour obtenir 55.949.565.

 

 

 

 

 

 

nfin, nous prenons les décès et divisons par le nombre de vaccinations (2 369/55 949,565), ce qui donne un taux de mortalité de 42,34 décès par million. En comparant le taux de mortalité CMS de 1.890/million au taux de mortalité VAERS, nous voyons que le ratio est de 1.890/42,34, ce qui nous donne un facteur de sous-déclaration pour le VAERS de 44,64. Cela correspond à un véritable taux de notification dans le VAERS de 2,2 % de tous les événements indésirables.

 Source :  The Exposé on December 31, 2021

Estimation du nombre de décès et d’effets indésirables (E.I.)  causés par les vaccins covid pour quelques pays 

Millions Vaxxés taux décès Taux E. I. Milliers décès Milliers E.I.
France 49 0,20% 1,01% 97 499
Canada 29 0,20% 1,01% 58 297
États-Unis 204 0,20% 1,01% 400 2060
Algérie 6 0,20% 1,01% 11 57
Belgique 9 0,20% 1,01% 17 89
Tunisie 6 0,20% 1,01% 11 59
Suisse 6 0,20% 1,01% 11 59
Monde 3770 0,20% 1,01% 7392 38070

Jusqu’à ce jour, il y aurait eu 7,392 millions de morts causées par les vaccins Covid, et 38 millions d’effets indésirables. 

ANNEXE

À l’occasion de la nouvelle année 2022, je vous présente mes meilleurs vœux de bonheur et de santé.

En ce début de janvier, vous êtes  plus de 7 millions à avoir visité ce blog. Vous êtes les bienvenus et je vous en remercie.

Initialement, ce Blog était destiné à lutter contre le terrorisme islamiste, l’une des A.D.M. aux mains de l’Empire anglo-sioniste, utilisée pour détruire les pays arabes et/ou africains non soumis à cet impérialisme.   Mais les évènements nous ont ensuite imposé des priorités qui nous touchent tous au niveau mondial.

Malgré la censure qui nous est imposée par Facebook, Google, et d’autres, nous continuons la lutte. Avant ces censures, le nombre moyen de visiteurs était de 30.000 par jour. Dès le début de la censure, ce nombre est tombé à 7000. Il est actuellement de 8000 par jour, malgré ces censures qui, non seulement perdurent, mais se durcissent.


SUPPORTEZ VOTRE SITE WEB FAVORI EN VISITANT SA BOUTIQUE EN LIGNE:

Sur ce lien:Vintage par Michel

 

 

 

Dictature Sanitaire Mondiale en formation:La chasse aux non-vaccinés est ouverte !

Les vaccins anti-Covid-19 rendraient-ils fous ? Au point que les vaccinés ne supporteraient plus ceux qui ont préféré ne pas se faire vacciner ? Quelques exemples de discrimination qui nous rappellent les guerres de religion.

Ce sont les nouveaux pestiférés, les damnés, les excommuniés des temps modernes, les galeux, les maudits, les vauriens. Va-t-on rallumer les feux de l’inquisition, revenir aux procès en sorcellerie pour tous ceux qui ont décidé de ne pas se faire vacciner contre la Covid-19 ?

Le grand inquisiteur (tableau de Ilya Glazounov (1930-2017)

 

C’est ce que l’on peut penser après les réactions nombreuses et inacceptables de ces derniers jours contre les antivax. Certes, ils sont quelques centaines de milliers de Français à avoir des doutes sur l’innocuité des vaccins contre la Covid-19, conçus un peu rapidement par Big Pharma. Après tout, les scientifiques ne sont pas d’accord entre eux et les études contradictoires qu’ils mènent participent à la saine controverse scientifique.
Alors pourquoi ne pas accepter que certains refusent de recevoir le vaccin, comme ces soignants (environ 10% en France) qui préfèrent perdre leur emploi et leur salaire.
Faut-il pour autant les isoler ? Les écarter de la société comme un prurit qui pourrait contaminer tout le corps social ?

Les parias selon Noam Chomsky

Ou, pire, faut-il les jeter dans des camps, comme des bêtes, en leur rationnant la nourriture comme le suggère Noam Chomsky, 92 ans, ce grand intellectuel de la gauche américaine et grand linguiste mondialement connu et reconnu ?
Dans une vidéo datée du 24 octobre Chomsky explique que, selon lui, « la seule attitude convenable des non-vaccinés serait qu’ils se mettent eux-mêmes à l’écart de la société. » Puis, il précise qu’au besoin, il faut « les forcer à s’isoler » et les traiter comme des parias.

Et pourquoi pas les abattre, les pendre ou les fusiller, ça éviterait de les nourrir… Noam Chomsky nous avait habitués à une pensée plus généreuse et plus humaniste. Le grand âge, sans doute !

Plus de RSA du département

D’autres, refusent de venir en aide à tous ceux qui, ayant refusé la vaccination, ont perdu leur emploi et leur salaire. Ainsi, une quinzaine de départements français vient d’écrire au Premier ministre Jan Castex, pour lui demander une suspension du Revenu de Solidarité Active (RSA) « aux personnes privées d’emploi suite à un refus de l’obligation vaccinale ». Ils précisent que « Le RSA est un « dispositif d’insertion sociale et professionnelle » qui ne peut « remplacer une allocation nationale versée suite à un arrêt d’activité pour motif d’absence de passe sanitaire ».
Autrement dit, ce n’est pas aux départements de supporter financièrement des décisions prises par d’autres, notamment le gouvernement. La balle est dans le camp du gouvernement.
En attendant les non-vaccinés peuvent crever de faim.

Un mur devant l’établissement

La discrimination à l’égard des non-vaccinés ou même des établissements qui refusent la discrimination entre ses clients vaccinés ou non, ne plaît pas à tout le monde. Un restaurateur de Zermatt (c’est en Suisse) qui accepte tout le monde a eu la surprise de découvrir un mur de blocs de béton posé par la police devant l’entrée de son restaurant Walliserkanne. Un mur vite baptisé « le mur de la honte ».
Décidément, les vaccins anti-Covid-19 rendent fous.

Source


EN COMPLÉMENTAIRE

…AU QUÉBEC ,LES INFECTÉS DE L’OMICRON

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici ce que représente un cas omicron positif par un non vacciné au Québec.
Vous êtes prêt?
10 personnes sont des cas positifs de non vaccinés sur l’ile de MONTRÉAL.

Il y a 1,8 millions d’habitants à Montréal.

Je vous mets au défi de trouver un cas omicron d’un non vacciné sur l’ile de Montréal.
Tu veux un autre exemple?

10 personnes positives à l’omicron et non vaccinés à Montréal, c’est l’équivalent de chercher une personne cachée dans une maison à Sherbrooke qui compte 170 000 habitants.

Tu piges mon oncle? Tu piges Ma tante?
Pas encore? pas grave, prends ta troisième dose… 


EN COMPLÉMENTAIRE

 

Vade retro Satana : le Pape retire le salaire des  non-vaxés

Jeudi 23 décembre 2021, le Pape François a franchi encore un pas dans l’abus d’autorité fréquent qui caractérise – de l’avis de nombreux insiders – son gouvernement de l’Église. L’obligation vaccinale a été imposée à tous les employés de l’État du Vatican. On avait connu le Saint-Siège, tout au long du XXè siècle, comme l’un des guides de l’humanité face au totalitarisme. Qu’a-t-il bien pu se passer pour qu’un successeur des grands papes lutteurs du XXè siècle se fasse l’auxiliaire des forces les plus oppressives de notre temps ?

Comme cadeaux de Noël pour les familles des employés et des collaborateurs du « Saint Père », on fait mieux. 

Faut-il s’étonner qu’au moment où le Saint-Siège met en place la vaccination obligatoire, l’Académie pontificale des sciences publie un avis favorable à la vaccination des enfants?. On ne s’étonnera pas de la concomitance; en revanche comment ne pas sursauter de voir une instance consultative majeure du Vatican encourager la transformation des enfants en proie pour une industrie pharmaceutique qui pense plus aux profits à réaliser dans le climat de panique mondiale qu’à la santé des gens? Où est passée la culture de la miséricorde prônée au début du pontificat? 

Et comment comprendre que le Pape ne soit pas plus attentif à tout ce que nous apprenons, jour après jour, sur les effets secondaires des  vaccins ARNm alors qu’il suffit de consulter les statistiques officielles ?


Quels sont leurs outils pour nous asservir ?

Plusieurs nouvelles technologies qui semblent séparées et non liées vont bientôt converger, créant un piège numérique géant qui attirera facilement les masses non informées… La plupart des gens iront en somnambule dans le piège, ce qui les réduira finalement à un QR code humain – traçable, contrôlable et dépendant à 100% des Big Tech et des grands gouvernements pour leur existence.

Le vaccin COVID est l’initiation luciférienne, la marque de la bête.

Voici les  trois développements qui conduiront à notre asservissement total :
1. Le passeport vaccinal digital
2. La monnaie digitale mondiale
3. Le passeport Internet

LE SYSTÈME MONDIAL D’IDENTIFICATION NUMÉRIQUE

Les passeports numériques exigent que les gens téléchargent un code QR numérisable sur leur téléphone portable qui permettra aux entreprises de savoir qu’elles ont été vaxxées avant d’être autorisées à entrer et à recevoir le service [acheter ou vendre].

Cela nous amène à la deuxième étape du piège numérique qui cuit dans le four technologique – un nouveau système d’identification numérique mondial capable de fonctionner conjointement avec les passeports de santé numériques et le nouveau complexe médico-vaccinal.

Le leader de ce courant technologique est l’Alliance ID2020, une collaboration de plus de 35 membres dont Accenture, Microsoft, la Fondation Rockefeller, MasterCard, IBM, la Chambre de commerce internationale, MIT SafePaths et GAVI Global Vaccines Alliance de Bill Gates.

En février 2021, ID2020 a lancé le Good Health Pass Collaborative pour encourager une convergence transparente de toutes les applications d’accréditation des vaccins COVID-19 développées par de nombreuses organisations différentes.

« Les certificats de vaccins papier peuvent être facilement falsifiés », prévient l’Alliance ID2020 dans un communiqué. « Le but des informations d’identification de santé est de prouver en toute sécurité qu’une personne a reçu un vaccin ou un test PCR. La nouvelle alliance cible particulièrement les voyages pour garantir que les informations d’identification fonctionnent de manière transfrontalière, intersectorielle et sans friction. »

L’alliance a publié un livre blanc sur le sujet pour ceux qui recherchent plus de détails.

MONNAIE NUMÉRIQUE

Une autre pièce du puzzle techno-totalitaire en évolution est la nouvelle monnaie numérique.
Les banques centrales du monde travaillent sur une monnaie numérique programmable basée sur la technologie de la blockchain. Cela signifie qu’ils seront en mesure de suivre vos dépenses et de vous arrêter pour quelque raison que ce soit.
Le Fonds monétaire international a publié un article sur son site Web en juillet, saluant l’Inde comme un leader mondial dans la lutte pour éliminer les espèces. Et bien sûr, COVID a été mentionné comme accélérant l’abandon du papier-monnaie. Le FMI a noté :

« Le COVID-19 a accéléré l’utilisation des paiements numériques sans contact pour les petites transactions alors que les gens essaient de se protéger du virus. Ces avancées s’appuient sur l’India Stack – un système complet d’identité numérique, de paiement et de gestion des données sur lequel nous écrivons. dans un nouvel article (Carrière-Swallow, Haksar et Patnam 2021). »

Comme vous pouvez le voir dans la déclaration ci-dessus, l’objectif est une identité numérique complète, combinant ses données de santé et son statut vaccinal avec des données bancaires et d’autres données personnellement identifiables.
Klaus Schwab nous a prévenus à l’avance du piège que lui et ses copains élitistes nous tendaient.

« La quatrième révolution industrielle conduira à une fusion de nos identités physique, biologique et numérique », a déclaré Schwab au Chicago Council on Global Affairs en novembre 2020.

Même avant cela, dans son livre de 2018, Shaping the Future of The Fourth Industrial Revolution, Schwab a écrit :
« Les technologies de la quatrième révolution industrielle ne s’arrêteront pas de faire partie du monde physique qui nous entoure – elles feront partie de nous. »
« En effet, certains d’entre nous ont déjà le sentiment que nos smartphones sont devenus une extension de nous-mêmes. Les appareils externes d’aujourd’hui – des ordinateurs portables aux casques de réalité virtuelle – deviendront presque certainement implantables dans notre corps et notre cerveau. »

Lorsqu’il a écrit ces idées grandioses en 2018, cela ressemblait à la tarte dans le ciel des rêveries d’un futuriste déconnecté et peu prêté attention. Post COVID, c’est dans nos visages et prêt à être mis en œuvre.

PASSEPORT INTERNET

La dernière étape du programme technologique pour contrôler l’humanité est que les géants de la Big Tech travaillent ensemble pour éliminer toutes les voix dissidentes d’Internet. Leur objectif ultime est de créer un système où tous les utilisateurs ont un passeport Internet, sous réserve d’un examen périodique de votre activité en ligne.

PayPal a annoncé qu’il travaillerait avec la Ligue anti-diffamation Juive pour parcourir Internet, à la recherche de voix « extrémistes » et « anti-gouvernementales » afin de fermer leurs boutons de don PayPal.

Dans le cadre de ce système de notation sociale, les coupables d’infractions en ligne sont publiquement humiliés et réduits au silence. Les collecteurs d’informations sont payés pour dénoncer leurs voisins et les membres de leur famille. Une fois que votre pointage de crédit social descend en dessous d’un certain niveau, vous devenez tellement discrédité qu’il devient de plus en plus difficile de trouver un emploi, de voyager en avion, en train, en bus ou en voiture, d’obtenir des prêts ou d’inscrire vos enfants dans les meilleures écoles.

Ceux qui fournissent des informations de contre-récit seront signalés, avertis et finalement bloqués en tant que diffuseurs de «désinformation».

Ceci est déjà pratiqué depuis des années par BIG TECH (FB, Google, etc.) pour punir les sites qui ne leur plaisent pas. Ainsi FB interdit l’accès à notre Blog, interdit même de le citer ou de donner son adresse. Quant à Google, il nous déclasse dans les résultats de recherche afin qu’il reste quasi invisible. Les lecteurs découvrent notre Blog grâce à d’autre moteurs de recherche comme .MeWe,Vk,etc..

EFFACER  D’INTERNET LES DISSIDENTS ET AUTRES « CONSPIRATIONNISTES »

Vous perdez votre liberté d’expression, mais ce n’est pas tout.

Dans la société d’aujourd’hui, être retiré d’Internet signifie que vous ne pourrez plus acheter ou vendre en ligne ou travailler pour un travail nécessitant une connexion Internet.

Ainsi, les passeports de santé, actuellement en cours de déploiement dans le monde entier, vous empêcheront d’acheter en personne de la nourriture et des produits de première nécessité, tandis que le prochain passeport Internet vous empêchera de commander vos produits de première nécessité en ligne. Vous vous retrouverez essentiellement avec le marché noir, en supposant qu’il y en ait un pour ceux qui sont jugés « impurs » et « impropres » au monde moderne en raison de leurs opinions dissidentes.

Toutes ces technologies fusionneront à l’intersection du Big Data, des grandes banques, de la Big Tech et du grand gouvernement. Votre pointage de crédit social sera désormais lié non seulement à votre activité sur Internet, mais aussi à votre compte bancaire et à votre statut vaccinal. Bienvenue dans la Grande Réinitialisation, aka Nouvel Ordre Mondial.

Ajoutez les avancées de l’IA et de la reconnaissance faciale et des millions de caméras de surveillance et vous parlez d’un État esclave verrouillé qui fait que 1984 de George Orwell ressemble à un pique-nique dans le parc.

Mais ne vous plaignez pas. Tout est « pour notre sécurité ».

CONCLUSION

Il est maintenant temps de combattre ce système. Mais pour le combattre, vous devez reconnaître son existence et garder une longueur d’avance sur ce plan  maléfique de la cabale.
À un moment donné, la trappe se fermera. Il sera trop tard pour l’ouvrir. Vous vous conformez ou devenez une non-personne. Un ennemi de l’État.
Ces voies distinctes d’évolution technologique finiront par fusionner pour créer une société dans laquelle tout, et chaque personne, est suivi numériquement. Pas seulement le mouvement de leur corps physique, mais ses actions, ses comportements et même ses pensées.
Les élites comptent sur nous pour accepter ce système dès ses débuts actuels. La plupart des gens pensent de manière compartimentée. Ils ne relient pas les points. Ils seront trompés.

Les élites ne vont pas vous dire d’emblée ce qu’implique la quatrième révolution industrielle. Ils vont juste vous dire les parties qui sonnent bien – commodité, inclusion, sûreté, sécurité.

——————————————

Décès et effets indésirables causés par les vaccins COVID-19

CHIFFRES AU 03/12/2021 DÉCÈS EFFETS INDÉSIRABLES
VAERS (États-Unis)
Déclarés/enregistés 19.886 946.461
Réels / probables [1] 198.860 9.464.610
EudraVigilance (UE) 
Déclarés/enregistés 32.649 3.003.296
Réels / probables 326.490 30.032.960

[1] Selon les données officielles, moins de 10% des effets indésirables et des décès sont déclarés et enregitrées dans les bases de données VAERS et EudraVigilance. Les chiffres réels sont donc AU MOINS 10 fois plus élevés que les chiffres enregistrés dans ces B .D.

USA UE France Tunisie
population (millions) 331 447 62 12
% Vaxx 60% 68% 71% 49%
Millions de vaxxés 199 304 44 6
Milliers d’effets Ind. 9464 30032 4400 600
% des vaxxés 5% 10% 10% 10%
Milliers de décès 199 326 47 6
% des vaxxés 0,1% 0,1% 0,1% 0,1%

 Les chiffres pour la France et la Tunisie sont des estimations.



SOUTENEZ VOTRE SITE WEB FAVORI EN VISITANT SA BOUTIQUE EN LIGNE:

Sur ce lien:Vintage par Michel

 

 

 

Dictature Sanitaire Mondiale en formation:En France,Jean Castex dépose un projet de loi autorisant le “placement” des non-vaccinés

Après l’Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande, la variante Omacron prévoit d’enfermer les non vaxxés dans des Goulags nasitaires. Après avoir terrorisé et éliminé les syndicats, les gilets jaunes, et tous ceux qui osent contester ou discuter les oukases de la fiotte élyséenne, voilà le must de l’arnaque pandémique : le goulag nasitaire. 

De nombreux camps ont déjà été bâti en Australie depuis le début de l’année!

 

Le « placement » des non-vaccinés, c’est-à-dire leur installation forcée dans un lieu qui ne serait pas leur domicile, fait partie des mesures prévues par le projet de loi nº 3714 instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires. Ce texte hallucinant, déposé le 21 décembre à l’Assemblée Nationale, utilise le prétexte sanitaire pour transformer ce pays en véritable dictature. Il autoriserait le gouvernement à prendre des décrets qui nous font basculer dans un régime qui ne s’appelle plus la démocratie. Le texte sur le passe sanitaire devrait être un leurre pour cacher des dispositions qui constituent une rupture majeure avec la logique républicaine.

Installer des non-vaccinés dans des lieux d’hébergement loin de leur domicile ? Oui, ce sera possible avec le projet de loi instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires, que le gouvernement a déposé au Parlement selon le dispositif de la procédure accélérée, qui limite les débats parlementaires. 

Il faut absolument lire ce texte pour comprendre quelle rupture il introduit dans nos traditions démocratiques

Un projet de loi préparé de longue date

Bien entendu, ce texte n’est pas né avec le variant O Micron [O Macron] et la panique simulée qui l’entoure. Il est préparé de longue date, et cherche à inscrire dans les textes les pouvoirs d’exception que le gouvernement a demandé depuis un an et demi pour gérer la crise avec le brio que l’on connaît. 

L’essentiel du texte, qui tient en cinq articles, vise à créer un régime de “crise sanitaire” et un autre “d’urgence sanitaire” qui donneraient des pouvoirs exceptionnels au gouvernement. 

Dans ces pouvoirs exceptionnels, il faut surtout comprendre qu’il s’agit d’autoriser le gouvernement à violer gravement les libertés sans aucun contrôle parlementaire. 

Nous vous proposons ici une présentation “panoramique” de ce texte pour en comprendre les enjeux. 

 

Un régime pérenne d’urgence…

Premier point qui en dit long sur les véritables intentions du texte : il s’agit de créer un “régime pérenne” en matière d’urgences sanitaires. Sous-entendu : d’autres épidémies sont à venir, et il faut désormais disposer d’un appareil juridique qui permette d’y faire face.

Ceux qui accusaient le gouvernement de vouloir faire durer les épidémies pour s’arroger des pouvoirs exceptionnels ont été régulièrement taxés de complotisme. 

Ce texte qui comporte 92 pages avec son intéressante étude d’impact montre qu’ils étaient plutôt fine mouche. 

Des centaines de manifestants à Sydney,Australie,le 24 juillet5 2021

L’invention burlesque de l’état de crise sanitaire

Première innovation estomaquante : le gouvernement propose de créer un “état de crise sanitaire”. 

Cet état serait proclamé de la façon suivante : 

L’état de crise sanitaire peut être déclaré sur tout ou partie du territoire métropolitain ainsi que du territoire des collectivités mentionnées à l’article 72‑3 de la Constitution en cas de menace ou de situation sanitaire grave aux fins de prévenir ou de limiter les conséquences de cette menace ou de cette situation. Il peut également être déclaré, à l’issue de l’état d’urgence sanitaire prévu à l’article L. 3131‑5, afin de mettre fin à la catastrophe sanitaire ou d’en réduire les conséquences sanitaires.

« L’état de crise sanitaire est déclaré par décret motivé pris sur le rapport du ministre chargé de la santé.

Autrement dit, lorsque le gouvernement considérerait qu’il existe une crise sanitaire, il prendrait un décret pour s’arroger des pouvoirs exceptionnels. 

Mais qu’est-ce qu’une crise sanitaire  “grave” ? Le texte ne le dit pas, et prend bien garde de ne surtout pas le définir. 

Voilà qui s’appelle un chèque en blanc donné au gouvernement pour prendre le prétexte de n’importe quelle grippe pour suspendre les libertés. 

Les pouvoirs exceptionnels en cas de crise sanitaire

En cas de “crise sanitaire”, des pouvoirs exceptionnels sont confiés au gouvernement :

  1. le Premier Ministre peut fixer les prix
  2. le Premier Ministre peut réquisitionner des biens et des personnes
  3. le ministre de la Santé peut décider “le placement et le maintien en isolement des personnes affectées ou contaminées, au sens de l’article 1er du règlement sanitaire international de 2005, ou la mise en quarantaine des personnes susceptibles d’être affectées ou contaminées“
  4. le ministre de la Santé peut prendre “toute mesure permettant la mise à la disposition des patients de produits de santé”
  5. le ministre de la Santé peut prendre “toute autre mesure relative à l’organisation et au fonctionnement du dispositif de santé”

On mesure ici l’étendue des pouvoirs exceptionnels accordés au Premier Ministre et au ministre de la Santé. 

On notera en particulier que celui-ci aura la faculté de “placer” toute personne susceptible d’être contaminée… Cette violation sans contrôle des libertés est tout simplement hallucinante. 

L’état d’urgence sanitaire…

L’état d’urgence sanitaire est une sorte de degré supérieur dans la crise sanitaire. Il est prononcé “en cas de catastrophe sanitaire mettant en péril, par sa nature et sa gravité, la santé de la population”.

Cet état d’urgence serait déclaré par décret en conseil des ministres… “Les données scientifiques disponibles sur la situation sanitaire qui ont motivé la décision sont rendues publiques.”

On ne pouvait imaginer de forme plus simple et plus “dépouillée” pour prendre des décisions de ce genre. 

Rappelons que, en l’état actuel des choses, l’urgence sanitaire suppose une loi. On comprend quelle dégradation démocratique le projet gouvernemental introduit. 

Les pouvoirs exceptionnels en cas d’urgence sanitaire

Jean Castex,premier-ministre de France

En cas d’urgence sanitaire, le gouvernement dispose des pouvoirs exceptionnels de la “crise sanitaire”, et de quelques pouvoirs supplémentaires :

  1. le Premier Ministre peut “réglementer ou interdire la circulation des personnes et des véhicules et réglementer l’accès aux moyens de transport et les conditions de leur usage”
  2. le Premier Ministre peut aussi “interdire aux personnes de sortir de leur domicile, sous réserve des déplacements strictement indispensables aux besoins familiaux ou de santé”
  3. le Premier Ministre peut “ordonner la fermeture provisoire et réglementer l’ouverture, y compris les conditions d’accès et de présence, d’une ou plusieurs catégories d’établissements recevant du public ainsi que des lieux de réunion, en garantissant l’accès des personnes aux biens et services de première nécessité”
  4. le Premier Ministre peut encore “limiter ou interdire les rassemblements sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public ainsi que les réunions de toute nature, à l’exclusion de toute réglementation des conditions de présence ou d’accès aux locaux à usage d’habitation”
  5. le Premier Ministre peut aussi “prendre toute autre mesure limitant la liberté d’entreprendre”…
  6. le Premier Ministre peut enfin “subordonner les déplacements des personnes, leur accès aux moyens de transports ou à certains lieux, ainsi que l’exercice de certaines activités à la présentation des résultats d’un test de dépistage établissant que la personne n’est pas affectée ou contaminée, au suivi d’un traitement préventif, y compris à l’administration d’un vaccin, ou d’un traitement curatif”

On mesure là encore l’étendue des pouvoirs exceptionnels que le gouvernement peut s’accorder sur simple décret lorsqu’une “catastrophe sanitaire” survient, dont on ne mesure pas bien la définition ni les éléments objectifs de déclenchement. 

Des mesures définitivement liberticides

Le chapitre sur les “dispositions communes” concernant la crise sanitaire et l’urgence sanitaire en disent long sur l’implosion prévisible de la démocratie une fois ce texte adopté. 

Ainsi, la loi prévoit cette mesure scélérate : “Sous réserve des obligations résultant du droit international et du droit de l’Union européenne, les projets d’actes réglementaires pris sur le fondement des dispositions du présent chapitre sont dispensés de toute consultation préalable obligatoire prévue par une disposition législative ou réglementaire, à l’exception de celles prévues par ce chapitre”.

Autrement dit, les corps intermédiaires ne sont plus consultés lorsque la crise sanitaire arrive. Le gouvernement décide seul. 

En outre, les Préfets sont autorisés à prendre eux-mêmes les mesures liberticides que le gouvernement est autorisé à prendre au niveau national. 

Les éléments d’une véritable dictature sous couvert de menace sur la santé publique sont posés. 

L’inquiétant “placement” des dissidents

Un paragraphe mérite d’être lu très attentivement. Il s’agit du futur article L 3131-12 du Code de la Santé Publique, qui précise le régime du “placement” des personnes. 

Cette mesure est prononcée “par décision individuelle motivée du représentant de l’État dans le département sur proposition du directeur général de l’agence régionale de santé”.

Le texte précise que le placement peut “se dérouler, au choix des personnes qui en font l’objet, à leur domicile ou dans des lieux d’hébergement adaptés.” 

Le texte apporte deux précisions importantes sur les interdictions qui peuvent être faites aux personnes placées :

« 1° Ne pas sortir de son domicile ou du lieu d’hébergement, sous réserve des déplacements qui lui sont spécifiquement autorisés par l’autorité administrative. Dans le cas où un isolement complet de la personne est prononcé, il lui est garanti un accès aux biens et services de première nécessité ainsi qu’à des moyens de communication téléphonique et électronique lui permettant de communiquer librement avec l’extérieur ;

« 2° Ne pas fréquenter certains lieux ou catégories de lieux.

Enfin, la loi ajoute :

“Lorsque la mesure impose à l’intéressé de demeurer dans le lieu où la quarantaine ou l’isolement se déroule plus de douze heures par jour, elle ne peut se poursuivre au‑delà d’un délai de quatorze jours sans que le juge des libertés et de la détention, préalablement saisi par le représentant de l’État dans le département, ait autorisé cette prolongation.”

Autrement dit, le gouvernement s’arroge le droit de “confiner” strictement les personnes susceptibles d’être contaminées dans des lieux d’hébergement, pendant deux semaines, sans que le juge des libertés ne soit saisi. 

Pouvoirs “informatiques” exceptionnels

Enfin, le texte du gouvernement a cette formulation curieuse dont on finit par se demander ce qu’elle vise au juste :

En cas de situation sanitaire exceptionnelle ou pour tout événement de nature à impliquer de nombreuses victimes, notamment les accidents collectifs, les informations strictement nécessaires à l’identification des victimes et à leur suivi, notamment pour la prise en charge de leurs frais de santé, sont recueillies dans un système d’identification unique des victimes.

Mais quels accidents collectifs le gouvernement a-t-il en tête ?

En tout cas, on voit que “l’urgence sanitaire” a bon dos. Elle constitue un véhicule idéal pour faire passer des mesures de fichage très variées, que la CNIL refusait jusqu’ici. 

Une rupture avec la démocratie

Dans le principe, utiliser la crise sanitaire pour créer le précédent d’un régime où le gouvernement peut décider, sans autorisation du Parlement (même si nous avons bien conscience de la faiblesse de ce Parlement), de s’octroyer des pouvoirs liberticides de cette importance, en dit long sur l’instrumentalisation du COVID. 

Beaucoup, depuis mars 2020, répètent en boucle (et c’est notre cas), que le COVID est le prétexte à autre chose, en particulier à une marginalisation du processus démocratique au profit de la caste mondialisée. 

Ce texte en constitue la meilleure illustration et la meilleure preuve. 

Source: Le Courrier des Stratèges


EN COMPLÉMENTAIRE

Camp de concentration australien de Covid…en rappel

 

établissement de quarantaine de Howard Springs à Darwin pour les Australiens revenant de l’étranger porte plusieurs noms. Le gouvernement l’a surnommé – sans ironie intentionnelle – le « Center for National Resilience » et le « Golden Standard », rapporte The Conservative Woman .

Le terme le plus précis est « quarantaine surveillée obligatoire ». En d’autres termes, nous ne sommes pas convaincus que les compatriotes de retour, qui ont probablement payé une fortune aux compagnies aériennes pour revenir ici, se comporteront avec honneur et se mettront en quarantaine dans un lieu de leur choix. D’autres n’ont pas été aussi gentils dans leurs descriptions de l’établissement de Howard Springs, alors que de nouvelles histoires continuent de faire surface sur le traitement cruel des « prisonniers » pour mauvaise conduite.

Les rapports d’abus dans les installations de quarantaine australiennes ne sont pas nouveaux. Beaucoup d’entre nous ont récemment été amusés par l’article de Katie Hopkins sur le nouveau style australien d’hospitalité envers les visiteurs. Cela n’inclut pas les différents ministres qui l’ont expulsée du pays. (Je crois qu’elle se porte bien actuellement en Floride, où le traitement d’un récalcitrant au Covid est légèrement plus humain que dans ces colonies pénitentiaires du XXIe siècle).

Il y a eu les horribles rapports du fiasco de la quarantaine de Melbourneen 2020, ce qui a conduit à une commission d’enquête, mais malheureusement aucune sanction des auteurs politiques et bureaucratiques. (L’enquête a été qualifiée de « blanchiment d’argent). En effet, personne au gouvernement n’a admis avoir pris la décision d’embaucher des entrepreneurs privés pour sécuriser le système de quarantaine de l’hôtel, et le comité n’a pas été en mesure de prouver qui avait pris la décision. La Commission n’a pas été en mesure de prouver qui avait pris la décision. Le contrat a été attribué au personnel du tristement célèbre Premier ministre de Victoria, Daniel Andrews, dont on a découvert plus tard qu’il avait eu des relations sexuelles avec des prisonniers, ce qui a entraîné une série de problèmes, notamment des atteintes à la sécurité et un manque de formation appropriée.

Les plus de 700 personnes décédées de Covid à Melbourne à l’hiver 2020 constituent toujours la grande majorité des décès australiens attribuables à Covid. C’était l’année dernière. Cette année, malgré la hausse actuelle en Nouvelle-Galles du Sud, le nombre de décès est en baisse, touchant principalement les personnes de plus de quatre-vingts ans . Des conditions de quarantaine strictes restent en place et des histoires effrayantes circulent sur les réseaux sociaux sur les conditions dans les hôtels de quarantaine.

Un « prisonnier » a décrit son expérience pour cairnsnews.org : « Pas d’air, pas hors de la pièce pendant 338 heures, la deuxième fois en 11 jours ici, quelqu’un a complètement détruit sa chambre en hurlant des bébés. Je pense que ce type pensait qu’il partait aujourd’hui, mais en fait il partait ce soir à 23h59. Tu deviens fou quand tu es tout seul. Est-ce vraiment nécessaire? J’ai moi-même eu 9 tests négatifs avant d’être mis en quarantaine à domicile, et j’ai été vacciné. Mais pourquoi? Quel est le prix de la santé mentale pour les Victoriens… est-ce que quelqu’un s’en soucie ? Cet homme est menacé par les autorités d’être « gazé » s’il ne se calme pas.

Un autre a répondu sur Twitter à propos d’Howard Springs.

Howard Springs CV Quarantine Camp en Australie pour toutes les personnes « dangereuses » pour la société. Des rapports font maintenant surface selon lesquels des détenus (ce n’est pas une erreur) se voient refuser de la nourriture pour avoir enfreint des règles mineures. Puis-je vous demander. Cela vous rappelle-t-il une partie de notre histoire? Pouvez-vous déjà le voir?

https://twitter.com/Graham333888/status/1436602247887077377

« J’ai bien peur que ce soit un camp d’internement et si vous ne le voyez pas, vous êtes condamné. Il y avait une femme de 33 ans qui a fait ses valises, s’est dirigée vers la porte, a jeté ses bagages par-dessus, a escaladé la barrière et s’est éloignée, tandis que des personnes abasourdies la filmaient sur leurs téléphones portables. La police l’a rattrapée 15 minutes plus tard et elle a été condamnée à une amende de près de 4 000 $.

https://twitter.com/AwakenedLegal/status/143671406006006349826

Il est extrêmement difficile d’aller au fond de ces rapports, car les médias et les radiodiffuseurs publics ne publient jamais de telles histoires ni n’enquêtent sur des allégations d’agression qui pourraient saper l’histoire officielle de Covid. Et bien sûr, vous ne trouverez jamais ces histoires sur un moteur de recherche qui fait taire si efficacement les dissidents. Ce que vous pouvez faire, c’est vous demander si les histoires sur les installations de quarantaine sont plausibles compte tenu de ce que nous savons d’autre. Et nous en savons beaucoup. Nous savons que:

  • – La police a tiré des balles en caoutchouc sur des manifestants et utilisé du gaz poivré dans les rues de Melbourne ;
  • – Le commissaire de police de Victoria, Shane Patton, a annoncé que deux commandos Covid distincts avaient été mis en place pour fonctionner au moins jusqu’à la fin de 2022, et peut-être indéfiniment ;
  • – Victoria est en train de construire une installation de quarantaine, ainsi que le Queensland (une installation de 1 000 lits à l’aéroport de Wellcamp à l’ouest de Brisbane) ;
  • – Les résidents des immeubles à appartements de Sydney qui ont été enfermés par NSW Health sont surveillés pour leur approvisionnement en alcool dans le cadre d’une politique visant à limiter les consommations par jour, c’est-à-dire six bières ou des quantités équivalentes de vin et de spiritueux, tout excès d’alcool étant confisqué;
  • – Des couvre-feux ont été mis en place à Melbourne et à Sydney pour enfermer les gens chez eux après 21 heures ;
  • – Des militantes telles que Monica Smit de Reignite Democracy Australia ont été arrêtées et emprisonnées pour avoir organisé des manifestations ;
  • – À Sydney, des écoliers ont été « pilotés » vers des stades sécurisés par la police pour se faire vacciner après que des pressions eurent été exercées sur eux pour leurs prochains examens du diplôme d’études supérieures ;
  • – De lourdes amendes sont infligées pour non-respect de diverses réglementations en matière de santé publique ;
  • – Le gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud licencie ses propres enseignants pour ne pas se faire vacciner, dans un État où le Premier ministre a déclaré que « ceux d’entre vous qui choisissent de ne pas se faire vacciner sont votre choix, mais ne vous attendez pas à ce qu’ils fassent tout ce qu’ils peuvent faire que font les vaccinés, même lorsque nous atteignons 80 pour cent [double vacciné] » ;
  • – Des gardes armés et l’armée ont sécurisé des bâtiments de verrouillage dans la banlieue de Sydney ;
  • – Selon la feuille de route NSW récemment publiée sur les blocages, les personnes non vaccinées ne sont pas autorisées à rendre visite aux vaccinés.

Compte tenu de toutes ces violations flagrantes des droits de l’homme et du processus démocratique, pourquoi ne pas croire les histoires qui sortent des installations de quarantaine ? Compte tenu de ce que notre police criminelle est prête à faire en public, rien ne devrait nous surprendre de ce qu’elle fait à huis clos. Je trouve ces messages tout à fait plausibles.

C’est bien beau que les chouchous des médias comme Claire Lehman de Quillette se moquent et accusent ceux d’Australie et des États-Unis qui craignent pour notre avenir et nous comparent (à juste titre) à des régimes totalitaires avec des camps armés de l’hyperbole. Selon elle, nous restons « une nation toujours fière de ses citoyens et rayonnante d’un sens communautaire ». La vraie histoire de nos banlieues hantées, de nos villes fantômes, de ces misérables tours d’appartements où les incarcérés silencieusement ou bruyamment deviennent fous, et des camps de quarantaine clairement brutaux, font allusion à une nation très différente de celle que Lehman imagine. Je suppose qu’elle considère ces développements comme un prix à payer pour un faible taux de mortalité de Covid par rapport à d’autres pays (dans l’hémisphère Nord). Un résultat qui n’a rien à voir avec nos interventions non médicales extrêmes. Peut-être n’est-elle pas au courant de l’impressionnante littérature internationale sur la futilité médicale des blocages et des diverses explications du faible taux de mortalité de Covid en Australie.

Le comportement de la classe politique ressemble à de la violence domestique et des abus. Il a toutes les caractéristiques et les tactiques d’un comportement abusif, la peur suscitée par l’agressé n’étant que le signe le plus clair de ce qui se passe. Cela a conduit à un déclin rapide de la vie civile en Australie, Daniel Andrews déclarant que « seuls les vaccinés pourront participer à l’économie du futur ». Ce qui semble se passer derrière des portes de quarantaine fermées a tout à voir avec un État policier devenu incontrôlable.

Qui détruit notre dignité pour nous garder en sécurité.


L’AGHENDA 21 INSCRITE DANS LA GEORGIA GUIDESTONE

Le Georgia Guidestone Monument, également connu sous le nom d’American Stonehenge, a été érigé en 1979 près d’Elberton, en Géorgie, le long de l’autoroute 77.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut s’attendre à ce que l’Agenda 21 des Nations Unies commence à être mis en œuvre, résultant en :

  • Une prise de contrôle mondiale par un gouvernement mondial unique
  • Abrogation des libertés individuelles et des droits de propriété et asservissement de l’humanité
  • L’incapacité d’acheter ou de vendre, à moins que vous ne receviez une puce électronique dans votre corps (main ou tête), obtenue uniquement en prêtant allégeance aux nouveaux dirigeants (alimentés par le mal). 
  • Beaucoup de morts et de sang qui coule
  • La liberté et la paix ne reviendront sur terre qu’après l’ultime bataille entre le bien et le mal. (Indice : Dieu gagne.)

SUPPORTEZ VOTRE SITE WEB FAVORI  EN VISITANT NOTRE BOUTIQUE EN LIGNE

Sur ce lien:VintageParMichel

 

 

 

Courte opinion du jour:Message D’Espoir d’Alejandro Jodorowsky :

Message d’espoir d’Alejandro Jodorowsky :

 

 

« Leur plus grosse erreur : ils savaient que le collectif humain atteignait une vibration très élevée, mais ils n’étaient pas conscients de la quantité d’âmes éveillées.
Ils ont réalisé une erreur de jugement.
Et ils ont eu peur.
Maintenant, ils ne se cachent plus.
Ils sont maintenant pressés de lancer officiellement un « nouvel ordre mondial ».
Maintenant, leurs attaques sont directes et frontales.
Et les attaques vont augmenter.
Ils vont essayer par tous les moyens d’empêcher les gens de se réveiller.
Ils essaieront par tous les moyens que les personnes « éveillées » ne puissent pas communiquer afin de ne pas réveiller les autres.
Ils tenteront par tous les moyens de faire en sorte que les éveillés soient considérés comme des fous ou des criminels.
Quoi qu’ils fassent, ça n’a pas d’importance.
Le saut quantique a déjà eu lieu.
Il est inarrêtable.
L’humanité considère déjà les plantes et les animaux comme des âmes qui les animent.
L’humanité respecte déjà la Terre Mère.
L’humanité comprend déjà qu’il n’y a pas de séparation.
Les âmes qui s’incarnent maintenant arrivent déjà en tant qu’enseignants.
Il ne s’agit plus d’expérimenter.
Ils ne s’incarnent que pour enseigner comment aimer.
Nous pourrons ou non assister à ce changement total.
La transition peut prendre une semaine ou 300 ans.
Mais elle est inarrêtable.
Quoi qu’il arrive pendant la transition, n’oubliez pas une chose : c’est vous qui vous êtes proposé.
Pour être ici et maintenant.
Quoi qu’il arrive.
Tout ce que vous voyez.
Vous êtes les moteurs du changement.
Une seule chose est requise de vous.
Une seule.
Ne soyez pas de la nourriture.
C’est la seule chose que vous devez faire.
Une chose simple.
Ne soyez pas de la nourriture.
L’être humain est l’un des générateurs les plus puissants qui soient.
Nous sommes des vortex.
En fonction de la polarité vers laquelle vous vous alignez, vous créez des fréquences hautes ou basses. De
Ces entités sombres se nourrissent de basses fréquences, nous les nourrissons depuis des millénaires.
L’éveil de l’humanité a fait basculer le vortex collectif vers les hautes fréquences.
C’est pourquoi ils attaquent avec une telle férocité.
Ils sont affamés.
Connectez-vous avec votre âme.
Et observez-vous.
Si votre âme résonne avec ces mots, ne donnez pas une seconde de plus de votre existence pour être de la nourriture.
Éliminez les passions de base de votre vie.
Haine, ressentiment, envie, peur, vices, malbouffe, mensonges, ambition, égoïsme, tristesse, méfiance.
Tout cela génère une énergie dense.
De la nourriture pour les sombres.
Soyez conscient de vos émotions.
Écoutez-vous.
A vous.
Et si, à une occasion quelconque, vous vous sentez dans l’une de ces basses vibrations, changez ipso facto votre énergie.
Mettez de la musique qui vous soulève.
Chantez pour elle.
Dansez.
Respirez.
Allumez de l’encens.
Embrassez vos chats.
Embrassez votre ami.
Embrassez votre chien.
Embrassez votre mère.
Embrassez votre famille animale.
Faites une promenade dans la Nature.
Méditez.
Faites de l’exercice.
Faites ce que vous devez faire, mais changez cette énergie immédiatement.
Parce que vous servez de nourriture.
Soyez toujours conscient.
Et la seule chose qui vous est demandée est de ne pas nourrir les hordes sombres.
Nourrissez votre âme de tout ce qui vous aide à vous élever.
Si vous vous habituez à vivre dans la fréquence de l’amour, votre réalité se transformera à votre volonté sans effort.
Vous êtes un être puissant.
Vous êtes inarrêtable.
Ne craignez rien.
Libérez votre esprit de la Matrice.
Concentrez votre attention sur ce que vous désirez.
Mais surtout, amusez-vous, soyez heureux, souriez, chantez, dansez.
L’amour.
Nous sommes vivants en aimant le tout.
Et vous en faites partie.
Avec les étoiles et le Soleil.
Et toutes les galaxies de l’Univers.
Vous êtes l’Amour. »



 

Source: https://t.me/alliancehumainegalactique20

La Nouvelle Société du Vril:comprendre la personne de Maria Orsic

Afin de donner un côté humain à la Grande Prêtresse de la Société du Vril (celle d’origine) voici un article que j’ai monté à partir des messages et informations de mon ami en Europe.Ce texte commence véritablement les enseignements sur le Vril.Dans ce texte et dans les prochains,l’AZP désigne un organisme secret du gouvernement allemand chargé d’étudier les sociétés secrètes allemandes .Ces documents sont traduit d’archives qui sont resté secrètes…jusqu’à aujourd’hui!

La « cheville ouvrière du Vril » Maria Orschitsch, cette belle femme blonde et directrice de la société Vril Antriebstechnische Werkstätten, est entourée d’un flair à la fois historique et personnel. Elle était considérée comme une personnalité stricte et volontaire qui lui subordonnait tout.Elle était déterminée et aussi égocentrique. Cela l’a grandie, mais pas particulièrement sympathique. Elle a développé une grandeur purement humaine peut-être seulement dans la dernière phase de l’histoire de Vril, mais ensuite elle devient extrêmement agréable.

En règle générale, le chapitre Vril n’est pas du ressort de l’AZP, même s’il devrait le rester. Puisqu’il y a ici beaucoup d’expérience dans la recherche de traces de femmes disparues, et que l’AZP est tombée sur la piste de la  Vrildamen Traute A.  par hasard , nous voulons faire une exception aujourd’hui. Ces femmes sont un sujet passionnant et attrayant.

Si vous essayez de vous renseigner sur l’une des Vrildamen, comme avec l’AZP sur Traute A., vous apprendrez forcément quelque chose sur les autres. Traute s’est particulièrement intéressée à l’AZP, et elle semble mériter d’être particulièrement mise en valeur, du moins en tant que femme. Elle avait certainement un comportement plus agréable que Maria Orschitsch, qui était certes plus forte en leadership mais aussi vaniteuse et capricieuse, sur laquelle beaucoup plus a été publié jusqu’à présent, ce qui doit être compris, car Maria Orschitsch était à la tête de la communauté Vril, depuis sa fondation en tant que société entièrement allemande pour la métaphysique jusqu’aux ateliers d’ingénierie d’entraînement de l’entreprise. C’était sans aucun doute une femme d’une intelligence extrêmement élevée. Et il ne fait aucun doute que la « boss du Vril »

Maria Orschitsch avait des qualités atypiques pour une femme. Elle « pensait comme un homme » (écrit Angelika) et possédait ce qu’on appelle aujourd’hui des qualités de leadership dans les affaires. Apparemment, elle avait un talent ingénieux pour l’organisation. De nos jours, elle pourrait probablement aussi succéder à Josef Ackermann à Deutsche. Son manque de compétences en langues étrangères seule l’aurait empêchée, car elle ne parlait qu’un peu de français, presque pas d’anglais et, d’ailleurs, pas non plus de croate, la langue maternelle de son père. Son allemand était poli, elle pouvait le formuler avec brio. pourrait plus tard facilement apprendre le suédois  qui est étroitement lié.

 

 

 

 

 

Quelles traces de Maria Orschitsch peut-on encore trouver aujourd’hui, notamment en ce qui concerne sa vie future à partir du printemps 1945 ?

L’appartement de ses parents existait au-delà de la fin de la guerre (Seilerstätte, dans le 1er arrondissement de Vienne, une très bonne adresse). Aucun courrier de sa part n’y est arrivé, pas depuis 1940 environ. Avec ses grands-parents maternels (près de Zwettl, Basse-Autriche), elle a entretenu une correspondance sporadique et sans signification jusqu’en 1944. Elle ne semble pas du tout avoir été une grande écrivaine de lettres. Elle ne répondit aux lettres relativement nombreuses d’Erika B. que sous forme de télégramme, de sorte qu’à partir de 1941, elle ne lui écrivit plus. Par conséquent, il n’y a pratiquement pas de lettres de Maria, contrairement aux autres Vrildamen. De toute évidence, Maria O. n’était pas particulièrement émotive par nature. Ça n’avait pas l’air cool, mais ça pourrait l’être. Elle était probablement tellement impliquée dans les affaires du Vril qu’il n’y avait de place dans sa vie pour rien d’autre. C’était sans doute une grande idéaliste, soucieuse dans les années de guerre de contribuer le plus possible à la victoire, d’autant plus qu’elle reconnut très tôt la difficulté de la situation. Certains pensent que toute leur puissance émotionnelle a été investie dans leurs tâches. Cela semble tout à fait envisageable.

D’un point de vue humain, Maria Orschitsch n’était pas seulement sympathique. Elle était autoritaire, elle ne supportait pas la contradiction. De plus, elle était considérée comme trop vaniteuse et elle était sujette à des sentiments de rivalité avec d’autres belles femmes. Cela aurait conduit à certaines décisions que d’autres considéraient comme injustes. Sauf avec Traute, Maria s’entendait mieux avec Gudrun (même si elle violait systématiquement la règle des cheveux longs). Maria ne s’entendait pas avec Sigrun, qu’elle a elle-même gagnée pour la cause du Vril en 1941, cela a été maintes fois attesté. Malgré cette disparité personnelle, les deux femmes ont bien travaillé ensemble sur le sujet. Tous deux placent le patriotisme, particulièrement nécessaire à la guerre, au-dessus du personnel.

Contrairement à ce qu’on prétend souvent, Maria O. n’a jamais été particulièrement encline au spirituel. Elle laissa les choses magiques à d’autres, notamment Traute puis Sigrun. Maria O. était la gestionnaire idéale si vous définissez la gestion comme la capacité de bien déléguer. Ses capacités de réflexion analytique devaient être excellentes, de sorte qu’elle pouvait étonner même les officiers de haut rang, dont elle connaissait bien certains. Maria O. avait également une compréhension des questions militaires. Par exemple, elle a qualifié l’ordre d’Hitler de prendre des mesures contre Stalingrad et le Caucase en même temps qu’une grave erreur stratégique (le GFM Erich von Manstein le mentionne également). Elle semble avoir remis en question la compétence d’Hitler en tant que général, alors qu’elle pensait qu’il était un bon chancelier. Elle ne l’a jamais vu coupable du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Contrairement à Erika, par exemple, qui en 1935 exprimait sa crainte dans une lettre (que Leonie / Leona a également signée) que la politique d’Hitler puisse conduire l’Allemagne à mener une guerre qui manquait victorieusement de moyens. Maria ne partageait pas initialement cette préoccupation. De plus, elle avait une aversion personnelle pour Léonie et Erika, d’autant plus qu’il s’agissait de deux très jolies femmes qui – contrairement à l’épouse toujours renfermée – aimaient aussi briller. La querelle de coiffure de 1922 n’a pas non plus été oubliée par Maria. 

Deux magnifiques portraits de Maria Orsic sur un mur de mon ami ,en Allemagne.

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis 1934, date à laquelle Maria est devenue directrice de l’entreprise, elle faisait rarement sa coiffure en fer à cheval, elle préférait désormais un nœud de cou. On dit que cela lui va très bien. Tous ceux qui la connaissaient rapportent que Maria Orschitsch était particulièrement attirante lorsqu’elle avait la mi-trentaine. Il y a des femmes qui ne développent leur plus grande beauté qu’à l’âge mûr et, lorsqu’elles ont plus de 30 ans, rayonnent plus qu’elles ne l’étaient lorsqu’elles étaient jeunes filles. Cela semble avoir été le cas de Maria Orschitsch. Bien que Maria O. attirait les hommes et sache utiliser cela pour atteindre ses objectifs, on ne sait pas qu’elle a jamais trompé son fiancé, qui était un soldat à partir de 1939.

Pour les agendas du Vril, les dix années les plus importantes de la vie de Maria sont probablement celles de 1935 à 1945. Pendant ce temps, elle change souvent de lieu de résidence, mais reste inscrite à la police à son ancienne adresse munichoise, Augustenstrasse. Maria était toujours là où le « projet Vril » était en cours d’exécution. Elle a donc vécu un certain temps dans le « Hauneburg », cette ferme adaptée près d’Osnabrück où les choses Vril étaient temporairement travaillées, puis, puisque le site de Brandebourg était occupé, à Berlin, et temporairement aussi dans la banlieue berlinoise de Hoppegarten. Comme sa résidence officielle est restée à Munich, bien qu’elle ait depuis longtemps renoncé à l’appartement de l’Augustenstrasse (elle n’y gardait qu’une chambre pro forma),

On ne sait pas du tout où Maria O. est allée à la fin de la guerre. Il est extrèmement possible qu’elle se soit envolée pour Aldebaran à bord d’un astronef de type  Vril Odin. Il y a des indications que ce projet a réellement existé, mais même s’il existait, cela ne signifierait pas que Maria doit avoir participé à ce vol. Après tout, Traute est resté sur terre, et nous ne savons pas quelles relations de pouvoir ont prévalu pour la dernière fois dans les affaires du Vril. Les critiques répétées de Maria sur l’art supposé général du « Führer » ne l’avaient certainement pas rendue populaire auprès des dirigeants nazi. La jeune Sigrun aurait pu facilement accéder à la première place dans la hiérarchie des Vrildamen (Dames du Vril). Les nazis ont essayé partout, par exemple, toujours dans la Wehrmacht, pour faire avancer les jeunes, les gens qui manquaient de maturité et de capacité de critique. En revanche, Maria O. n’était certainement pas une opposante au Parti Nazi, pas plus que Traute, qui critiquait aussi beaucoup de choses. Dans tout l’environnement Vril, ce n’est définitivement qu’Erika B, elle, qui avait initialement ouvertement sympathisé avec les nazis, qui est devenue une opposante clairement positionnée au système nazi (on ne sait pas pour Léonie). En ce qui concerne Maria, il est seulement certain qu’elle a reconnu des erreurs et les a également mentionnées par leur nom. Compte tenu de sa grande confiance en elle, elle pensait pouvoir se le permettre. Et même si elle n’a pas fait face à l’emprisonnement alors peut-être la déresponsabilisation de votre fonction de chef de projet Vril ? Cela ne semble pas du tout impossible ! Peut-être que la mission risquée sur laquelle elle a envoyé sa plus proche collègue, Traute, était même une dernière tentative pour renverser la vapeur sur cette affaire ? (Voir aussi notre article sur « La  Mission Secrète des Dames du Vril » qui sera publié parallèlement à cet article).

 

 

 

 

 

 

 

Si l’on suppose que c’était le cas, Maria O. n’était plus en charge du projet Vril, du moins pas seule, mais que d’autres instances se seraient massivement resserrées. Puis, connaissant son caractère, il est concevable que Maria ait refusé de jouer du second violon car elle était habituée au premier. Il est concevable que Maria aurait alors suivi son propre chemin, semblable à Traute. Et réfléchit plus loin : peut-être que Maria et Traute avaient déjà arrangé cela dans le Brandebourg au cas où la mission de Traute n’aurait pas le plein succès espéré (par exemple avec Kammler) ?

Le fiancé de Maria avait été sur le front de l’Est et avec l’une de ces unités allemandes qui voulaient échapper à la captivité soviétique via la Suède. La Suède a malheureusement extradé ces Allemands, ce qui n’est pas un papier glorieux dans l’histoire de l’État suédois. La majorité des Suédois pensaient que c’était mal en l’honneur de leur nation. Et Maria avait des contacts en Suède. Avant la guerre, elle s’était rendue deux fois en Suède avec Traute et son fiancé Hannes. Hannes y avait des amis. Peut-être que grâce à ses relations de défense, Maria a réussi à établir des contacts là-bas afin de sauver son fiancé de l’extradition vers les Soviétiques ?

 

 

 

 

 

 

Cet homme, Heinz H., était l’amour de sa vie pour Maria O. Elle le suivit à Munich en 1919. Et maintenant que tout le reste semblait perdu, elle aurait dû enfin régler sa vie privée. Cela aurait été son droit en tant que femme !

Tout ce qui suit n’est que spéculation, mais mérite réflexion : supposons qu’un arrangement avec Traute ait existé, comme on vient de le supposer hypothétiquement. Traute aurait eu l’occasion d’informer Maria des résultats de ses conversations (supposées) avec Canaris dans le camp de concentration de Flossenbürg et avec Kammler à Prague, comme elle les a elle-même évalués. En fin de compte, il s’agissait probablement d’arracher l’influence continue de Kammler dans le projet Vril. En tout cas, les contacts des Vrildamen étaient toujours bons. C’est pourquoi Traute a pu commencer le voyage en Uruguay. Maria avait certainement des gens fidèles qui ont pu l’aider en Suède. Peut-être même par le biais d’une visite spéciale du Vril 7, sinon avec l’une des machines spéciales, dont disposaient les organisations secrètes. Il ne fait aucun doute que Maria O. pourrait le faire. Elle serait donc arrivée en Suède à la fin du mois d’avril 1945. Soit d’abord aux officiers de liaison de l’Abwehr là-bas, soit directement aux amis de Hannes. Et – on peut aussi supposer que – Maria a de nouveau rencontré son fiancé en Suède. On sait de lui qu’il a été blessé à plusieurs reprises dans les combats en retraite sur le front de l’Est, mais il était vivant. Et – on peut aussi supposer que – Maria a de nouveau rencontré son fiancé en Suède. On sait de lui qu’il a été blessé à plusieurs reprises dans les combats en retraite sur le front de l’Est, mais il était vivant. Et – on peut aussi supposer que – Maria a de nouveau rencontré son fiancé en Suède. On sait de lui qu’il a été blessé à plusieurs reprises dans les combats en retraite sur le front de l’Est, mais il était vivant.

 

 

 

 

 

 

 

Pensons plus loin dans cette direction et supposons que Maria s’est remise ensemble heureusement avec son Heinz. Les bonnes relations en Suède, éventuellement complétées par de telles organisations secrètes allemandes, ont permis à Maria et à son fiancé d’obtenir des papiers suédois sous un nouveau nom. Et puis ils se seraient mariés là-bas – enfin. Et enfin Maria aurait retrouvé un petit bonheur intime, dont elle avait dû se passer si longtemps et qu’elle avait bien mérité.

Rien de tout cela n’a encore été prouvé, mais c’est hautement logique,mais c’est une histoire pleine d’humanité !


Bienvenue sur notre nouvelle chaîne sur Odysé:

Sur ce lien:Michel Duchaine Web Radio & Tv

 

 

 

 

 

 

 

 

 


EN VEDETTE SUR NOTRE BOUTIQUE VINTAGE PAR MICHEL:

Sur ce lien:VintageParMichel

Un magnifique billet de 10 francs suisses…considéré comme le plus beau billet au monde…en spécial.

 

 

 

 

 

La Criminelle Arnaque du COVID-19:98% de tous les cas de myocardite chez les enfants sont dus aux injections d’ARNm Covid-19.

Une nouvelle étude a été menée par des dizaines de médecins et de scientifiques de plusieurs universités, hôpitaux pour enfants et écoles de médecine des États-Unis et a été publiée dans le journal « Circulation » de l’American Heart Association (AHA) le 6 décembre 2021.

 

Les chercheurs ont enquêté sur 139 enfants et jeunes adultes avec 140 épisodes de myocardite suspectée, dont 49 ont été confirmés et 91 étaient probables. La plupart des patients étaient de sexe masculin (126) et l’âge médian était de 15,8 ans.

La myocardite est une inflammation du muscle cardiaque, tandis que la péricardite est une inflammation des sacs protecteurs entourant le cœur. Les deux sont des conditions extrêmement graves en raison du rôle vital que joue le cœur pour maintenir une personne en vie et du fait que le muscle cardiaque ne peut pas se régénérer. Une myocardite grave peut entraîner un arrêt cardiaque et faire perdre des années à la vie d’une personne.

 

Les résultats montrent qu’une myocardite suspectée s’est produite chez 136 des patients, ce qui équivaut à 98% de tous les cas de myocardite. L’injection de Pfizer était responsable de 131 (94 %) de ces cas, 128 (92 %) étant survenus après la deuxième dose.

Les chercheurs déclarent dans leurs résultats que le symptôme le plus courant était la douleur thoracique, survenant chez 99% des patients, et que 26 patients (19%) ont été admis en soins intensifs en raison de la maladie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Selon une récente mise à jour publiée en Grande Bretagne par le UK Medicine Regulator, la MHRA, au 17 novembre 21, il y avait eu 686 (6860) cas de myocardite et 578 (5780) cas de péricardite signalés comme effets indésirables des injections de Covid-19. Cela fait partie des 18.354 (183540) troubles cardiaques signalés avec 290 décès (2900).

Cependant, on sait qu’il y a une sous-déclaration flagrante des effets indésirables, la MHRA indiquant auparavant que seulement 10 % des effets indésirables sont signalés. Donc, les chiffres ci-dessus sont à multiplier par 10 pour obtenir les chiffres probables.

Le 29 novembre 21, l’Agence britannique de sécurité sanitaire (« UKHSA ») a reconnu que les troubles cardiaques sont un risque des injections de Covid. L’UKHSA a publié des directives cliniques pour soutenir la détection et la gestion des cas cliniques de myocardite et de péricardite associés aux injections de Covid. En particulier pour les enfants et les personnes de moins de 40 ans.

La première section des conseils cliniques de l’ UKHSA – « Contexte » – énumère quelques points importants. Le cinquième étant qu’un pourcentage élevé d’enfants hospitalisés souffrent de myocardite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Début septembre, le Comité conjoint sur la vaccination et l’immunisation (« JCVI ») n’avait pas été en mesure de justifier de proposer l’injection expérimentale aux enfants . On sait que les enfants souffrent rarement d’une maladie Covid-19 grave, et encore moins qu’ils perdent la vie, et les injections de Covid-19 n’empêchent pas l’infection ou la transmission. La décision du médecin-chef d’Angleterre Chris Whitty et de ses collègues d’injecter des enfants, et la décision du gouvernement de la mettre en œuvre, étaient sans précédent. Avant cela, les conseils du JCVI avaient toujours été suivis.

Mais maintenant, au nom d’Omicron, le conseil a été modifié et tous les enfants de plus de 12 ans se verront désormais proposer une deuxième dose, bien que les autorités sachent que les enfants sont beaucoup plus susceptibles de souffrir de myocardite après la deuxième dose, comme le confirme la nouvelle étude. publié par l’American Heart Association.

Source : New Study finds the Covid-19 Vaccine is to blame for 98% of cases of Myocarditis among Children

Par The Exposé

 

 

 


VISITEZ  NOTRE BOUTIQUE EN LIGNE

Sur ce lien:Vintage ParMichel