Troisième Guerre Mondiale en développement rapide:La Russie émet un avertissement de «choc nucléaire» après que Biden ait déployé un «avion apocalyptique» en Europe

Un nouveau rapport d’avertissement du Conseil de sécurité (CS) circulant au Kremlin aujourd’hui (2 mars 2023) note que, pour la première fois, le président Poutine a condamné les terroristes néo-nazis Ukrainiens menant des attaques contre des civils russes innocents, il déclarait : « Des hommes armés se sont infiltrés dans la zone frontalière et ont ouvert le feu sur des civils… Ils ont pu voir que le véhicule était un civil, que des civils se trouvaient à l’intérieur, y compris des enfants, et ont ouvert le feu ».

En effet, l’information suivante « des villages des régions russes de Koursk et de Briansk ont essuyé des tirs d’artillerie lourde de la part des forces de Kiev. ..À 11 h 17, heure locale, l’attaque était toujours en cours et les forces russes ripostaient », a été rapidement suivie par la déclaration du FSB: « Le FSB et les forces attachées du ministère russe de la Défense prennent des mesures pour détruire les nationalistes ukrainiens armés qui ont violé la frontière de l’État ».

En réponse au bellicisme colonial occidental démoniaque contre la Russie, note ce rapport, le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov a lancé l’avertissement : « L’implication accrue des États-Unis et de l’OTAN dans les hostilités est lourde de la menace d’un affrontement militaire direct des puissances nucléaires. avec des conséquences catastrophiques » – un terrible avertissement venant après que Joe Biden a déployé le commandement aérien de la guerre nucléaire E-6B Mercury de la marine américaine « Doomsday Plane », qui a atterri en Islande hier pour mener des opérations dans la zone de commandement européen de Washington.

Mikhail Ulyanov

 

Alors que le monde est au bord même de la Troisième Guerre mondiale, le négociateur en chef russe sur les armes nucléaires, Mikhail Ulyanov, observe gravement : « Je pense que dans les conditions actuelles, on ne peut pas vraiment parler de reprendre le dialogue avec les États-Unis sur la stabilité stratégique… Washington ouvertement déclare son objectif de vaincre stratégiquement la Russie et fait de nombreux pas hostiles dans cette direction… De quel dialogue peut-on parler ici?”.

Lors du sommet des ministres des Affaires étrangères du G20 qui vient de s’achever, qui précède la réunion de septembre des dirigeants mondiaux à New Delhi-Inde, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré à ses homologues : « La Russie est choquée par l’impunité sur le sabotage du Nord Stream dans la région. de la responsabilité de l’OTAN et de l’Union européenne… Nous assistons à la dégradation des relations économiques internationales provoquée par l’Occident, à leur transformation en arme, y compris dans le secteur de l’énergie… Nous insistons sur une enquête équitable et rapide sur l’attentat terroriste avec l’implication de la Russie et d’autres personnes concernées ».
Après quoi la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a révélé que le secrétaire d’État du régime de Biden, Antony Blinken, avait demandé une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères Lavrov, en déclarant : « Blinken a demandé un contact avec Lavrov… Sergey Viktorovich a parlé avec lui en déplacement, dans le cadre de la deuxième session du G20… Il n’y a pas eu de négociations, de réunions, etc. suivi par le ministre des Affaires étrangères Lavrov observant factuellement : « Certains membres du G20 l’ont transformé en cirque en utilisant l’agenda du groupe dans une tentative de blâmer Moscou pour leur propre mauvaise gestion… Les attaques contre Moscou au G20 semblent particulièrement sauvages venant des nations qui ne se sont jamais plaints lors des réunions de l’organisation des centaines de milliers de victimes des aventures de Washington au Moyen-Orient, menées sous prétexte de sécurité nationale à des milliers de kilomètres du sol américain ».

Le seul but du G20, détaille ce rapport, est de résoudre les problèmes majeurs liés à l’économie mondiale – envoyer les puissances coloniales occidentales dans une rage aveugle a été la révélation que “Le ratio dette/PIB de la Russie est le plus bas parmi les membres du G20“. – aujourd’hui, il a été rapporté : « La production de pétrole russe en février a atteint le niveau d’avant les sanctions pour la première fois et pourrait dépasser le chiffre de février 2022 » – cette semaine, il a été rapporté que : « Le fabricant de meubles biélorusse Swed House prévoit de combler le vide laissé par IKEA sur le marché russe » et « la société indienne Allied Blenders & Distillers, qui produit 60 % du whisky mondial et le troisième whisky le plus populaire au monde Officer’s Choice, prévoit d’entrer sur le marché russe pour remplacer les marques occidentales »
Dans l’article du New York Times qui vient de paraître « Quitter la Russie ? Un an plus tard, de nombreuses entreprises ne peuvent pas ou ne veulent pas », et le voilà révélateur : « Un an après le début de la guerre, des centaines d’entreprises occidentales sont toujours en Russie, y compris des entreprises de premier ordre et de taille moyenne d’Europe et des États-Unis… Elles sont faire des affaires malgré les sanctions occidentales et les campagnes de boycott bruyantes menées par les responsables ukrainiens, les consommateurs et les groupes de défense des droits de l’homme »
Tout cei a été rejoint par l’un des chefs de l’OTAN, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, déclarant aux puissances coloniales occidentales lors du G20 : « La Turquie ne rejoindra pas les sanctions unilatérales imposées à la Russie par l’Occident à propos du conflit en Ukraine… Nous n’avons pas besoin de résister à qui que ce soit, nous prenons nos propres décisions en tant qu’État souverain… Nous ne rejoignons aucune sanction unilatérale… Nous ne soutenons que les restrictions introduites avec le soutien des Nations Unies ».

 

Porochenko et Erdogan en discussion.

Alors que les sanctions coloniales occidentales contre la Russie échouent de manière spectaculaire, note ce rapport, cela a amené le chancelier allemand Olaf Scholz, membre de l’OTAN et de l’Union européenne, à déclarer ce matin : « Aucun accord de paix ne sera conclu au-dessus de la tête des Ukrainiens… Si l’Ukraine cesse de se défendre, cela ne signifiera pas la paix, cela signifiera la fin de l’Ukraine… La Russie attend toujours avec impatience une victoire militaire… Cependant, il n’y aura pas de victoire parce qu’avec nos partenaires, nous continuons à soutenir Ukraine » Cette déclaration a été rapidement suivie par celle du secrétaire d’État hongrois du ministère des Affaires étrangères Tamas Menczer, membre de l’OTAN et de l’Union européenne, observant : « L’UE a clairement indiqué qu’elle considère un cessez-le-feu en Ukraine comme une ligne rouge et qu’elle nacceptera pas. ..Même en sachant que Bruxelles représente la position du parti de la guerre, nous avons encore été choqués lorsque les Hongrois ont suggéré que les documents à l’occasion de l’anniversaire du début de l’opération militaire spéciale de la Russie ration contiennent des appels à un cessez-le-feu immédiat et à l’ouverture de pourparlers, ils ont été rejetés dans chaque cas », puis l’ambassadeur chinois auprès de l’Union européenne, Fu Cong, a estimé : « Il est vrai que nous ne sommes pas entièrement d’accord sur certaines positions européennes sur l’Ukraine. ..Par exemple, de nombreux hauts dirigeants du côté européen disent que ce n’est pas le moment de négocier… Est-ce une approche rationnelle ?… La diplomatie n’est pas une chose émotionnelle… Les gens peuvent avoir des souhaits, mais ils doivent aussi faire face à la réalité… L’art de la diplomatie est de choisir le moindre mal… C’est à cela qu’il faut travailler… Sinon, la guerre va se prolonger ».

Tard hier, continue ce rapport, le haut responsable du renseignement militaire ukrainien, le major-général Kyrylo Budanov, s’exprimant depuis son bureau de Kiev fortement gardé et fortifié, qu’il partage avec deux grenouilles de compagnie, des canaris détecteurs de gaz toxiques et une gamme de munitions, prédit au journal de gauche USA Today que l’Ukraine et la Russie mèneraient « une bataille décisive ce printemps, et cette bataille sera la dernière avant la fin de cette guerre » et a déclaré : « Si l’armée russe échoue dans ses objectifs ce printemps, elle sera hors de combat. » – une déclaration rapidement rejointe par l’article factuel « L’Ukraine tire des obus d’artillerie plus vite que les membres de l’OTAN ne peuvent les remplacer »
Après s’être vidé pour approvisionner l’Ukraine en armes, le ministre allemand de la Défense Boris Pistorius vient d’avertir sinistrement : « Nous n’avons pas de forces armées qui sont capables de défendre le pays, c’est-à-dire capables de le défendre contre une guerre d’agression offensive, brutalement menée »
Tout cela suivi par l’avertissement adressé à l’OTAN par le commandant suprême de l’armée allemande, le lieutenant-général Alfons Mais: « Les ressources russes, comme les ressources de l’armée russe, sont pratiquement inépuisables… Beaucoup sous-estiment les forces armées russes… Cela ne devrait pas se faire… Les troupes russes font preuve d’un bon entraînement… Elles disposent d’un arsenal technique impressionnant et d’un personnel prêt au combat ».

Alors que les forces militaires russes continuent d’anéantir les forces ukrainiennes grâce à leur approvisionnement « inépuisable » en armes et en munitions, note ce rapport, le régime de Biden a simplement été contraint de diriger son vaste appareil médiatique de propagande de gauche contre le peuple américain pour le convaincre que la guerre en Ukraine est réelle.

Voici le message viral de Kyle Becker de Becker News ayant près de 5 millions de vues qui dit : “J’en ai marre du manque d’images de la guerre en Ukraine… J’ai travaillé dans cable news… Je suis initié….. Où sont les images de guerre ?… Où sont les photos qui permettent de gagner le prix Pulitzer ?… Cette guerre sent l’arnaque et le peuple américain en a ras le bol … Produisez des preuves documentaires ou fermez votre gueule … Sans preuves documentées, nous n’enverrons pas nos fils et nos filles mourir pour la politique d’un pays antidémocratique et notoirement corrompu… Nous nous foutons de vos croque-mitaines russes … Ce n’est pas une question de sécurité nationale des États-Unis … Alors, mettez-vous en place ou fermez-la“.

Colonnes de chars russes T-90

Dans le but de convaincre les peuples américains que la guerre en Ukraine est réelle, poursuit ce rapport, le Washington Post de gauche vient de publier son article “When Ukraine Goes Dark” [“Quand l’Ukraine s’assombrit”], dans lequel il contient des photos satellites nocturnes de l’Ukraine montrant comment les forces militaires russes l’ont renvoyée à l’âge de pierre – et NBC News a envoyé le journaliste de Today Show, Keir Simmons pour produire sa vidéo “Get A Rare Look Inside Russian-Annexed Territory Of Crimea”, [“Obtenez un aperçu rare à l’intérieur du territoire de Crimée annexé par la Russie”], qui a exposé aux Américains des vérités qui leur sont cachées – et pourquoi les peuples américains ne voient pas la vérité sur l’Ukraine, a été justement illustré par le journaliste de NBC News, Keir Simmons, que le gouvernement ukrainien vient d’ajouter à sa “liste de meurtres” pour avoir osé exposer aux Américains une parcelle de la vérité.

Bientôt ajouté à la «liste de meurtres» du gouvernement ukrainien de ceux qui disent la vérité, est le Dr. Thomas Meaney de la Max Planck Society à Göttingen-Allemagne, qui, dans sa lettre ouverte qui vient d’être publiée au New York Times “America Is In Over Its Head” «L’Amérique marche sur la tête », a observé le plus factuellement : « La plus grande gaffe que le président Vladimir Poutine a pu commettre jusqu’à présent en Ukraine est de donner à l’Occident l’impression que la Russie pourrait perdre la guerre » et a évalué : « La Russie a presque basculé son État dans une économie de guerre alors que les États-Unis doivent encore répondre aux besoins de production de guerre de leurs partenaires étrangers … La guerre a déjà utilisé 13 ans de production de missiles antiaériens Stinger et cinq ans de missiles Javelin, tandis que les États-Unis ont un arriéré de 19 milliards de dollars de livraisons d’armes à Taïwan ». Observation factuelle suivie par l’ancien haut conseiller du Pentagone et de la CIA, James Rickards, qui, dans sa lettre ouverte “The Horrifying Endgame In Ukraine” note honnêtement :

Des organes de presse américains tels que le New York Times (un canal au service du Département d’État) et le Washington Post (un canal e la CIA) rapportent sans cesse l’échec des plans russes, leur incompétence quant à la façon dont les Forces armées ukrainiennes (AFU ) ont repoussé les Russes dans le Donbass, et comment les armes de l’OTAN telles que les chars américains Abrams, les chars britanniques Challenger et les chars allemands Leopard vont bientôt renverser la vapeur contre la Russie.

 

l’Ukraine bascule dans les mains de la CIA et de l’Union Européenne.Je l’écrivais en 2014.

Tout cela n’a aucun sens. Rien de tout cela n’est vrai.

Tout d’abord, les avancées ukrainiennes qui ont eu lieu à la fin de l’été se sont déroulées contre des positions légèrement défendues que les Russes ont rapidement concédées pour conserver leurs forces. Les Russes étaient prêts à abandonner la terre pour ne pas perdre d’hommes et de matériel précieux.

Les Russes se sont repliés sur des positions plus défendables et ont depuis lors malmené les forces d’attaque ukrainiennes. L’Ukraine a gaspillé des quantités incroyables d’hommes et de matériel dans ces attaques futiles et malavisées.

Au total, des rapports crédibles indiquent que les victimes de l’AFU approchent les 500.000 hommes et augmentent à un rythme insoutenable.

D’un autre côté, les rapports faisant état de 100.000 morts russes sont presque certainement des exagérations abracadabrantesques émises par l’Ukraine. La BBC a tenté de vérifier ces chiffres et n’a pu trouver qu’environ 20.000 morts russes confirmés (1 mort russe pour 25 Ukrainiens) sur la base de recherches approfondies sur les avis funéraires, les archives publiques, etc.

Source : https://www.whatdoesitmean.com/index4193.htm


EN COMPLÉMENTAIRE

La France se met les pieds dans les plats

Hal Turner 03 mars 2023

Les membres de la chambre basse du Parlement russe, qu’ils appellent la « Douma », appellent maintenant ouvertement à une véritable déclaration de guerre sur la situation en Ukraine. Cela survient alors que la France est devenue le premier pays de l’OTAN à annoncer qu’elle pourrait fournir des avions de combat Mirage 2000 à l’Ukraine. La Russie sait que les Ukrainiens ne peuvent pas être formés rapidement pour les piloter, donc les pilotes de l’OTAN les piloteraient, et les Russes, semble-t-il, en ont finalement eu assez.

Viktor Sobolev, membre du Comité de défense de la Douma d’État russe, a déclaré que la Russie devait “absolument” mettre fin à “l’opération spéciale” et déclencher une véritable guerre : « Il n’y a plus de lignes rouges concernant l’Ukraine. Et nous devons mettre fin à l’opération spéciale et déclencher une guerre. »

Le ministre français de la Défense, Sebastien Lecornu, a déclaré que Paris envisageait de transférer les avions de chasse Mirage 2000 à Kiev. Selon lui, cité par la chaîne BFMTV, les négociations correspondantes entre les deux pays sont actuellement en cours. Lors des auditions au Sénat, on a demandé au ministre s’il était vrai que la France allait fournir à Kiev des avions Mirage et former des pilotes ukrainiens en Pologne. Lecornu n’a pas confirmé cette information, mais a annoncé des négociations en cours avec l’Ukraine.

La France envisage la possibilité de transférer ses chasseurs Mirage en Ukraine. Les pilotes ukrainiens peuvent être formés en Pologne. Alors que le sort de 12 chasseurs Mirage, qui ont été mis hors service et entreposés à l’été 2022, est toujours en discussion – a précisé le ministre. Il a également évoqué les difficultés liées à l’approvisionnement en combattants. Selon lui, les problèmes concernent la logistique, la formation des pilotes et le support technique. Dans le même temps, Lecornu a exclu les livraisons rapides d’avions.

Les manifestants armés de bâtons ont essayé de briser le blocus de la police et d’assaut le Parlement ukrainien le dimanche.C’était le 20 janvier 2014…

Des discussions sur la fourniture d’avions de chasse à l’Ukraine ont commencé en janvier. L’initiative a été exprimée par le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Elle est soutenue dans les pays baltes, a rapporté Politico.
Dans la Pologne voisine, la décision sur les avions de chasse pour Kiev est qualifiée de “difficile”.

Auparavant, le chef du ministère estonien des Affaires étrangères, Urmas Reinsalu, avait souligné l’importance de l’adhésion de Kiev à l’Alliance de l’Atlantique Nord. Dans ce cas, l’OTAN pourra, si nécessaire, fournir à l’Ukraine des armes nucléaires, s’il n’y a pas d’autre moyen de « contenir Moscou », a-t-il dit.

https://halturnerradioshow.com/index.php/en/news-page/world/russian-duma-members-calling-for-declaration-of-war

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.