Accueil

Après la découverte d’un grand réseau pédophile en Norvège, peu d’informations ont filtré

Laisser un commentaire

L’abomination pédophile, les actes sadiques et barbares mâtinés de satanisme, les enlèvements d’enfants par des puissants dégénérés, sont une angoisse diffuse pour les parents et pour le peuple en général, dont le souvenir remonte au moins à l’époque de Gille de Rais.

En France, la peur et la haine contre les parasites au pouvoir remonte périodiquement à la surface lorsque des gendarmes enquêtent puis disparaissent et que les coupables ne sont jamais jugés.

Aux États-Unis, l’Affaire Pizzagate remue les consciences et les tripes des Américains, car elle met en cause les membres éminents de l’oligarchie (((démocrate))), comme John Podesta. La censure fébrile exercée contre ceux qui enquêtent sur ces inquiétants personnages renforce le sentiment que ces choses sont vraies.


HORS TEXTE

L’affaire explosive du « PizzaGate »

exterieur-de-comet-ping-pong

 

Depuis le scandale du Watergate, les divers scandales éclatant aux États-Unis se voient affublés du suffixe « gate ».

Cet article est une traduction panachée de deux articles du Daily Stormer, l’un examinant l’affaire (en), l’autre se concentrant plus sur les réactions médiatiques (en).

Ensemble, ils fournissent une vue d’ensemble de l’affaire.

Je tiens aussi à reproduire un mot d’avertissement :

Nous ne voulons pas devenir des théoriciens de la conspiration. Nous voulons être informés et nous voulons punir des crimes. Cette information est explosive. Beaucoup des indices sont plutôt circonstantiels. Si nous pouvons obtenir une véritable enquête, alors elle pourrait porter ses fruits. Je pense que l’objectif devrait être d’enquêter et de répandre la conscience de la possibilité, mais pas de devenir une escouade de la conspiration. […] Nous devons être prudents à ne pas perdre de crédibilité à diffuser des rumeurs infondées.

Les indices circonstantiels sont ici vraiment persuasifs (sinon je n’écrirais pas cet article), mais ce rappel a une portée plus large, et le doute raisonné est la meilleure attitude pour ne pas s’emmêler dans une toile de mensonges.


Présentation rapide du PizzaGate et du contexte

Des allégations crédibles ont émergé indiquant qu’une pizzeria de Washington DC s’appelant Comet Ping Pong a été au centre d’un réseau pédophile élaboré. Ces allégations sont devenus communément connues sous le nom de PizzaGate. Une dissimulation active de ces allégations semble être en cours par des titres de fausse information et des sites de réseaux sociaux peu recommandables.

Des titres connus pour leurs fausses informations, comme le Washington Postet le New York Times, ont écrit des articles affirmant que le PizzaGate n’est rien de plus qu’une théorie de la conspiration. Ils ne fournissent aucun détail sur pourquoi les allégations seraient fausses, et s’attendent en lieu et place que nous les prenions au mot. Les deux journaux ont un passif de création de fausses informations, donc en aucun cas nous ne pouvons accepter leur version sans discussion.

Le réseau social Reddit a censuré tout le subreddit PizzaGate (en) qui comptait plus de 20.000 abonnés. ils ont affirmés que tout le subreddit a été censuré parce que des informations personnelles ont été publiées. Eh bien soit, mais pourquoi ne pas travailler avec les modérateurs pour supprimer les messages contrevenants, comme de coutume ? Quel est l’objectif dans la suppression du subreddit tout entier ? Le seul objectif crédible serait que Reddit cherche intentionnellement à censurer la discussion de ce sujet.
capture

Le PDG de Reddit, Steve Huffman, a été critiqué de manière virulente pour cela par de nombreux utilisateurs de Reddit l’accusant d’être un pédophile et de dissimuler le scandale. Il a été si énervé qu’il a fini par modifier des messages d’utilisateurs soutiens de Donald Trump dans le subreddit r/The_Donald, où beaucoup de participants ont été extrêmement critiques de la décision de censurer le subreddit PizzaGate.

Il y a aussi eu des tentatives par Twitter pour censurer le contenu lié au PizzaGate.

Le fait même que toutes les élites médiatiques cherchent à étouffer cette affaire prouve qu’elle mérite davantage d’attention.

Les allégations

Le restaurant Comet Ping Pong est la propriété d’une tapette du nom de James Alefantis, qui a été impliqué dans une relation homosexuelle avec le fondateur de Media Matters, David Brock. Media Matter est une opération de propagande marxiste, initialement fondée avec des financement du milliardaire juif George Soros.

De manière assez étrange, Alefantis avait été précédemment nommé 49ème homme le plus puissant à Washington DC par GQ Magazine. Demandons nous comment le propriétaire d’une pizzeria pourrait possiblement être considéré l’un des hommes les plus puissants de Washington DC. On n’arrive certainement pas à cette position en faisant des pizzas. Ce serait cependant possible en fournissant à des politiciens puissants des enfants avec lesquels avoir des relations sexuelles.

 James Alefantis est l’homosexuel dégénéré qui dirige Comet Ping Pong. James Alefantis « aime » les enfants.


James Alefantis est l’homosexuel dégénéré qui dirige Comet Ping Pong. James Alefantis « aime » les enfants.

Alefantis est connecté de près à John Podesta, qui a été le président de la campagne d’Hillary Clinton. Comme nous le savons, le compte courriel de Podesta a été piraté et son contenu a été ensuite révélé par WikiLeaks. En plus de ses courriels révélant des accords politiques corrompus de toute sorte, cela a aussi révélé un certain nombre de conversations étranges, avec des mots comme pizza, pâtes et d’autres types de nourriture. La manière dont ces mots sont utilisés semble indiquer qu’ils ne sont pas censés être compris littéralement et forment un code pour quelque chose de plus sinistre.

Il a été spéculé que les noms de nourritures sont un code pour ce qui suit :

« hotdog » : garçon
« pizza » : fille
« fromage » (cheese) : petite fille
« pâtes » (pasta) : petit garçon
« glace » (ice cream) : prostitué homme
[…]
« carte » (map) : sperme
« sauce » : orgie

Les courriels révélés par WikiLeaks

Voici certains des courriels qui ont suscité la suspicion.

Le premier montre John Podesta discutant avec son frère Tony Podesta, un puissant agent de pression à Washington DC, à propos de pizza. Cela paraît assez innocent, n’est-ce pas ?

https://www.wikileaks.org/podesta-emails/emailid/55930

« Laisse moi savoir. Ou je pourrais ramener une pizza à la maison. » « Je vais m’évanouir. J’ai trop à faire avant d’aller au Michigan demain. Pas besoin de pizza. »

« Laisse moi savoir. Ou je pourrais ramener une pizza à la maison. »
« Je vais m’évanouir. J’ai trop à faire avant d’aller au Michigan demain. Pas besoin de pizza. »

 

Puis nous voyons celui-ci où Tony parle d’avoir une pizza pendant une heure ? Qui donc dit vouloir avoir de la pizza pendant une heure ?

https://www.wikileaks.org/podesta-emails/emailid/52942

 

 « Marie n’est pas libre. Tu aimerais avoir une pizza pour une heure ? »


« Marie n’est pas libre. Tu aimerais avoir une pizza pour une heure ? »

 

https://www.wikileaks.org/podesta-emails/emailid/37072

 

Puis il y a ça. Ils parlent d’avoir une pizza « extravaganza ».

https://www.wikileaks.org/podesta-emails/emailid/37072

Courriel
« Nous rejoindras-tu ? Petite réunion quelques jours avant la pizza extravaganza. »

Ici vous avez Alefantis disant à John Podesta qu’après avoir levé plus de 40.000 dollars il regrette de ne pas lui avoir fait une pizza. Vraiment ?

https://www.wikileaks.org/podesta-emails/emailid/48531

Courriel

En voici un autre bizarre. Un homme nommé Herbert Sandler demande s’il devrait plutôt jouer aux dominos sur du fromage ou des pâtes. Quelle personne normale écrit des courriels comme cela ? Tout cela semble être un code.

https://wikileaks.org/podesta-emails/emailid/30613

Courriel
« Mary et John. Je pense que vous devriez prévenir quand vous changez des stratégies qui ont été en place depuis longtemps. J’ai immédiatement réalisé que quelque chose était différent à la forme de la boîte, et je me suis demandé qui m’enverrait quelque chose dans la boîte cubique. Ô surprise, au lieu de pâtes et de magnifiques sauces, c’était un assortiment de fromage tentant, ravissant. […] P.S. : Pensez-vous que je ferais mieux de jouer au domino sur du fromage que sur des pâtes ? »

Puis vous avez celui-là parlant d’un mouchoir de John Podesta lié aux pizzas sur lequel il y a une carte. Une fois encore, cette discussion n’a aucun sens si vous interprétez les mots littéralement. Les mouchoirs ont aussi été utilisés au sein de la communauté homosexuelle pour signaler les préférences sexuelles.

https://wikileaks.org/podesta-emails/emailid/23561

Courriel
« L’agent immobilier a trouvé un mouchoir (je crois qu’il a une carte qui semble liée aux pizzas). Est-ce le tien ? »

Et enfin en voici un parlant de glace « gratuite ». Remarquez la réponse étrange.

https://wikileaks.org/podesta-emails/emailid/19018

Courriel
Je considère la glace, son achat, et sa consommation une affaire assez sérieuse. Nous ne pouvons pas seulement lancer cela pêle-mêle dans des références ordinaires, en particulier liées au mot « gratuit ».

Il y en a aussi un courriel bizarre de la fuite de Stratfor (en) qui parle de comment Barack Obama a dépensé 65.000 dollars pour apporter des pizzas et des chiens à une fête. C’était dans un échange courriel entre des dirigeants de haut-niveau à Stratfor. C’est encore davantage de preuve de cette sorte de langage codé étrange.

La lugubre pizzeria Comet Ping Pong

Continuons au-delà du contenu de WikiLeaks. La pizzeria Comet Ping Pong est un endroit assez dérengant pour un certain nombre de raisons. Le propriétaire sus-mentionné a publié un certain nombre d’images dérangées sur son compte Instagram. Beaucoup des images avec les commentaires associés font des allusions à de la sexualité avec des enfants. Son compte Instagram originel a été supprimé de la vue publique, mais pas avant que des chercheurs indépendants d’endroits comme 4chan n’aient pu les télecharger et les archiver. Ci-dessous une vidéo qui parcourt ce que cet homosexuel écoeurant publiait.

Le restaurant Comet Ping Pong lui-même a été décrit comme extrêmement lugubre pour ce qui est supposé être un restaurant familial. Des peintures murales bizarres se trouvent sur les murs, et il y a des salles de bains cachés. Il a aussi hébergés des performances musicales très bizarres qui sont promues comme étant pour « tous les âges ».

Voici quelques exemples.

Un groupe du nom de « Sex Stains » a fait un concert à Comet Ping Pong il y a quelques mois. Regardez l’affiche qu’ils ont utilisé pour promouvoir leur présence.

Affiche Sex Stains
Tous les âges ? Pour voir un groupe appelé « Sex Stains » représenté par une affiche comme celle-ci ? Sérieusement ?

De manière remarquable, le groupe a fait une vidéo pour sa chanson « Land of la LA » qui comporte un symbole que le FBI a identifié comme utilisé par les pédosexuels pour exprimer leur préférence (en).

Sex Stains
Il s’agit des triangles bleus.

Document FBI

« Heavy Breating », un groupe menée par une juive du nom d’Amanda Kleiman, a aussi joué des concerts au Comet Ping Pong. Le site internet du groupe comporte certaines des choses les plus malades et dégénérées que l’on pourrait imaginer.

 

Dans une vidéo, Kleinman sur scène blague sur certaines personnes ayant des relations sexuelles avec des enfants.

Seule une personne malade inviterait des groupes comme ceux-ci à jouer à ce qui est supposé être un restaurant pour des familles.

Plus bizarre encore, une autre pizzeria située juste à côté de Comet Ping Pong, du nom de Besta Pizza, a fait figurer le même symbole pédophile sur son menu.

Besta Pizza localisation
Un peu étrange que ces deux pizzerias soient l’une à côté de l’autre.
Besta Pizza menu
Besta Pizza a retiré ce symbole pédophile de son site internet depuis l’explosion du PizzaGate.

Il y a d’autres choses bizarres comme l’obsession de Tony Podesta pour l’art comportant des références ouvertes aux petits enfants.

Clairement, il y a assez d’indices circonstantiels pour que les autorités déclenchent une enquête. Qui sait, peut-être qu’il y a une explication parfaitement logique pour toutes ces choses. Cela paraît douteux, au vu de tout ce qui a été découvert, mais une enquête réelle permettrait d’aller au fond des choses.

Ce qui est le plus inquiétant sur le PizzaGate est que des réseaux sociaux comme Reddit et Twitter se sont donnés du mal pour étouffer la discussion sur le sujet. Ce n’est pas une fausse information comme le suggèrent le New York Times et le Washington Post. Ce sont des questions légitimes auxquels il faut apporter des réponses. Tout ce qu’ils ont réussi à faire est de rendre curieuses un nombre plus élevé de personnes à ce sujet.

Nous allons voir comment cette histoire va se dérouler au cours des prochaines semaines. Une chose est sûre, il ne semble pas qu’elle va tomber dans l’ennui d’ici peu.

Le pouvoir de l’information

Je crois que le PizzaGate va être énorme. La raison primordiale est qu’il me semble que la main-mise de FakeNews, Inc., précédemment connu comme les médias dominants, a été brisée. Le point de bascule a été atteint lors de la campagne de Trump 2016 alors qu’ils ont détruit leur crédibilité dans une tentative désespérée pour essayer d’empêcher l’accession de Trump à la présidence.

Prenons un moment pour contextualiser le PizzaGate en terme de dynamique de pouvoir globale.

Je vois le PizzaGate comme une simple bataille dans un changement de paradigme massif, qui réaligne notre monde toute entier. Le Moyen-Âge était contrôlé par une alliance de l’aristocratie (loi/violence) et de l’Église (discours/suggestion). La renaissance a marqué le glissement du pouvoir de contrôler la politique gouvernementale de l’aristocratie (violence) vers les marchands (la finance), et dans l’ère moderne nous sommes contrôlés presque exclusivement par des moyens financiers. Il y a une citation fameuse, d’attribution douteuse, qui résume l’observation de ce glissement de pouvoir : « Permettez-moi d’émettre et de contrôler la monnaie d’un pays, et je ne me soucie pas de qui fait ses lois ! » Cette citation résume le concept du pouvoir financier supplantant le pouvoir militaire pour le contrôle de l’État.

Nous voyons maintenant le glissement de pouvoir de la finance à l’information. C’est pourquoi l’Alt-Right est en ascension, parce que ce mouvement est nativement numérique. C’est une excellente nouvelle, parce que nous prospérons sur la vérité alors que nos adversaires prospèrent sur les mensonges. À l’ère industrielle, les techniques de communications analogiques étaient assez chère ce qui favorisait la centralisation (des entreprises possédaient des tours radios, pas des individus), ce qui permettait à des moyens financiers de contrôler les lois qui contrôlaient les entreprise. À l’ère numérique, les communications coûtent peu, sont universelles, et de manière plus importantes, passent par des noeuds décentralisés qui peuvent traiter la censure comme un dégât et la contourner. Maintenant que nous pouvons mettre en réseau nos cerveaux et communiquer directement, le pouvoir de la finance es condamné parce qu’elle ne peux plus maintenir le contrôle des communications par des actions légales contre des entreprises. Les tentatives de censurer la pensée par des entreprises comme Twitter, Facebook, Google, Reddit, etc. sont vouées à l’échec, l’information continuant à circuler en contourant ces dégâts.

Ce changement de paradigme est la clé pour comprendre le PizzaGate dans le contexte des évènements mondiaux. Si le PizzaGate se confirme, il montrera que des leviers de pouvoir significatifs sont contrôlés par le chantage, et par la création de liens dans des sectes. Il est possible que l’État profond ait activement promu à des postes de pouvoir ceux qu’il pouvait contrôler par chantage. Ce serait logique. Je ne fais pas des accusations ici. Je ne dis pas que c’est le cas de manière irréfutable. Je dis que la pression obtenue par l’enregistrement de comportements criminels est un outil utile à ceux essayant de contrôler un régime. Nous devons garder cela à l’esprit comme une situation possible. Nous devons aussi garder à l’esprit la dynamique des sectes, où les membres payent un prix d’entrée élevé et deviennent dévoués au succès du groupe, comme les membres d’un gang commettant un meurtre comme prix d’entrée.

Le problème pour les élites mondialistes est que l’ère numérique a changé les règles. Maintenant, de moins en moins de choses peuvent être gardées secrètes, tant au niveau personnel qu’étatique. Il est devenu de plus en plus difficile de garder secrets les accords de couloir, comme le prouve WikiLeaks. C’est parce que l’État Profond est composé de nombreuses factions en compétition, ce n’est pas un monolithe à but unique.

La fumée et le feu

« Il n’y a pas de fumée sans feu. »

« Si vous subissez la DCA, vous savez que vous êtes au-dessus de la cible. »

Les chercheurs ont compilé des informations sur le réseau pédophile et quelques choses très bizarres se sont produites. C’est la fumée qui me laisse pensée qu’il y a le feu : les tentatives du système de censurer et de créer des récits alternatifs.

L’article du New York Times

21 novembre 2016

Le NYT publie un article sur les « fausses » informations, affirmant sans ambages que les accusations contre James Alefantis et Comet Ping Pong sont fausses. La chose amusante est que Cecilia Kang (aussi mentionnée dans les courriels de Podesta) ne réfute aucune information, mais écrit « faux » 15 fois. Donc, mettant en jeu la crédibilité du New York Times pour défendre un simple propriétaire de pizzeria, et ne pas fournir le moindre contre-argument factuel ? C’est très bizarre.

Snopes

21 novembre 2016

Snopes rejoint le NYT pour défendre un propriétaire de pizzeria.

Reddit censure le sous-reddit PizzaGate

22 novembre 2016

Il y avait beaucoup de chercheurs actifs sur le sujet et Reddit l’a censuré, déclarant ne pas vouloir de « chasse aux sorcières ». Notons aussi qu’il y a au moins deux sous-reddits pour la discussion de la pédophilie, par des pédophiles.

L’article du Washington Post

24 novembre 2016

WaPo a publié un article se plaignant des « fausses » informations. Cet article montre une fois encore un manque frappant de réfutation de la moindre information, se fondant en lieu et place sur une négation pure et simple.

Le feu

J’ai peut-être tort, mais je crois que le PizzaGate a le potentiel d’enflamer la population pour du sang mondialiste. Je crois que FakeNews, Inc. a complètement perdu le contrôle du discours. Cette affaire de réseau pédophile pourrait être la corde avec laquelle nous pendrons les mondialistes. Nous pourrions pouvoir littéralement les exécuter par rapport à cela. Ils sont coupables de tant de crimes qui sont tout autant ou davantage monstrueux, mais cela pourrait être celui qui permettra de faire couler leur sang. C’est une excellente arme avec laquelle battre la gauche.

Les Clinton sont des criminels dangereux pour toute société qui se respecte,

Les Clinton sont des criminels dangereux pour toute société qui se respecte,

 

 

 


En Norvège, des réseaux pédophiles viennent d’être attrapés, mais les conséquences pénales et médiatiques sont particulièrement émoussées, pas un mot ou presque dans la presse.

Tidens Krav :

Dans un des plus grands coups de filet de son histoire, la police norvégienne a mis la main sur 150 teraoctets de matériel brut, comprenant des photos, des films et des discussions, comme l’a révélé un porte-parole de la police lors d’une conférence de presse tenue ce dimanche. « Ce matériel montre des viols infligés à des enfants de tous âges, et même à des bébés », a dit Hilde Reikrås, chef de l’opération nommée Chambre Noire.

Elle a donné des exemples de l’étendue de ces mauvais traitements. « Le matériel montre des pénétrations de bambins, des enfants attachés, des enfants qui ont des relations sexuelles entre eux et avec des animaux » a dit Reikrås.

Parmi les 51 personnes impliquées dans ces affaires, 20 ont été arrêtées par la police de la région Ouest. Sur les 16 d’entre eux qui ont été emmenés en prison, 6 y restent. 31 personnes vivent dans des juridictions qui ne sont pas celles de la région Ouest, les enquêtes sont en cours. La police a souligné qu’il ne s’agissait pas d’un seul réseau, mais de plusieurs.

Seuls six de ces monstres sont derrière les barreaux. Le traitement pénal et médiatique de l’affaire montre une gène extrême.

Hilde Reikrås, au centre

Hilde Reikrås, au centre

The Local :

La police norvégienne a lancé son enquête après avoir reçu un tuyau du FBI, dont les agents avaient réussi à s’introduire dans un des sites internet pédophiles pour traquer leurs utilisateurs.

Presque aucune autre information n’est disponible. Seules ces bribes ont filtré dans l’article norvégien.

« Un des accusés, dont la compagne était enceinte, avait prévu avec un complice de violer l’enfant lorsqu’il serait né » a dit la police. Certains des accusés ont posté leurs crimes directement en ligne et ont commis des atrocités contre leurs propres enfants. Les peines prévues pour ce genre de crimes sont de 15 ans au maximum. [ndt : seulement !!]

Dans la liste des accusés, il y a deux anciens politiciens élus et un politicien élu en poste, un professeur et un avocat.

Ceci explique que les noms ne soient pas donnés et que rien ou presque ne filtre dans les (((médias))).

Le comportement étrange du New York Times et la piste de la Fondation Clinton

New York Times :

Le policier Floystad a dit aux journalistes que de nombreux suspects étaient hautement diplômés, qu’il y avait parmi eux des avocats et des hommes politiques. Il a dit qu’il ne pouvait pas en dire plus, car il devait attendre les conclusions de l’enquête, qui porte le nom de « Chambre Noire », et qui a commencé en 2015. Les enquêteurs ont dit que les criminels se rencontraient sur le dark web, se servant de systèmes de cryptage et d’anonymat pour cacher leurs traces.

Étrangement, le New York Times a retiré de son site cette brève, datée du 20 novembre 2016, qui rendait compte de façon très neutre et factuelle des arrestations. Cliquez ici sur le premier lien pour confirmation.

Tout aussi étrange, juste avant la sortie de cette brève du New York Times, issue d’une dépêche de l’Associated Press, on apprenait que le gouvernement norvégien baissait drastiquement ses subventions à la Fondation Clinton.

Daily Caller :

Le gouvernement norvégien prévoit de réduire sa contribution à la Fondation Clinton de presque 90 %. La Norvège ne donnera que 23 millions de Couronnes, soir 5,1 millions de dollars, à la Clinton Health Access Initiative, une annexe de la Fondation Clinton, d’après un article du journal norvégien Hegnar (no), daté du 15 novembre 2016.

Le pays scandinave va réduire sa subvention de 87 % par rapport au pic enregistré en 2015. Cette chute massive pourrait être le signal d’autres réductions de dons, en provenance des donateurs au long cours de la Fondation Clinton, au lendemain de la défaite d’Hillary Clinton aux élections présidentielles.

Autrement dit : le gouvernement norvégien réduit sa subvention aux Clinton. Le lendemain, les réseaux pédophiles norvégiens sont dénoncés, grâce à un coup de pouce du FBI. Une sacrée coïncidence !

Daily Stormer :

En tout état de cause, il est impossible que la Fondation Clinton ait une ample connaissance des activités illicites de ses donateurs étrangers (ni une implication dans celle-ci, évidemment).

Il est encore moins probable qu’elle pourrait utiliser ce savoir pour mener des représailles contre la Norvège, faisant d’une pierre deux coups en persuadant par chantage les autres de continuer à payer leurs pots-de-vin à la Fondation, même si Hillary ne tient plus les rènes du pouvoir.

Ce serait sombrer dans la théorie du complot, colporter de fausses informations.

Mais pour ne pas prêter le flanc à de telles accusations, j’encourage les lecteurs à mener leurs enquêtes à fond.

Partout en Occident,que nous soyons du Québec,de la France,de la Belgique,de la Suisse,etc,prenons exemple sur la droite alternative  (l’alt-right )américaine et menons nos enquêtes,nous-mêmes, le coeur bien accroché, car la corruption des parasites du sommet de la pyramide (le 1%) est mieux cachée que celle des parasites du bas, mais pas inconnaissable.

billarycoverups-1024x576

 

 

Sources diverses (voir l’article) et Blanche  Europe

 

 

 

 

 

Vidéo:Ce que vous auriez du apprendre en histoire

Laisser un commentaire

Cette France qui Partitionne sous nos Yeux — Cellule44

Laisser un commentaire

par Yves Mamou • 12 décembre 2016 Quatre policiers ont été blessés (deux grièvement brûlés) après qu’une quinzaine de « jeunes » (jeunes musulmans des cités) aient pris d’assaut leurs voitures et jeté des pierres et des cocktails Molotov sur eux. La police n’a pas du tout apprécié que le ministre de l’Intérieur traite les […]

via Cette France qui Partitionne sous nos Yeux — Cellule44

Nouvel Ordre Mondial:La dictature européenne organise la chasse aux sorcières eurosceptiques

Un commentaire

Alors que les référendums se multiplient contre certaines actions de l’Union Européenne, Laure Ferrari reproche au Parlement européen de tenter de réduire au silence la voix des eurosceptiques au sein de l’instance «démocratique» européenne.

*Laure Ferrari est directrice exécutive de l’Institut pour la Démocratie Directe en Europe (IDDE).

parlement-europeen

 

Le référendum néerlandais du 8 avril 2016, et celui du 24 juin au Royaume-Uni, ont incité le Parlement européen à déclarer la guerre aux partis et fondations pan-européens jugés coupables d’euroscepticisme et de subversion démocratique.

Au Parlement européen, l’association entre des eurodéputés de 7 pays différents permet la création d’un groupe parlementaire. Ces groupes réunissent les partis nationaux auxquels appartiennent ces eurodéputés. Une fois formé, il devient possible pour un groupe de créer un parti politique et une fondation. On emploie le qualificatif «pan-européen» pour désigner leur nature plurinationale.

Ayant été portées au sein des institutions européennes par le suffrage populaire, ces entités sont financées par l’organe «démocratique» de ces mêmes institutions, à savoir le Parlement européen, établi entre Bruxelles et Strasbourg.

J’ai l’honneur de diriger une de ces fondations pan-européennes. L’Institut pour la Démocratie Directe en Europe (IDDE) est né de l’Alliance pour la Démocratie Directe en Europe (ADDE) en 2014. Dans cette alliance siègent notamment UKIP pour le Royaume-Uni, et Debout la France pour notre pays.

L’activité d’une fondation européenne consiste essentiellement à promouvoir les idées qu’elle entend représenter. De par son origine, l’IDDE s’inscrit dans l’euroscepticisme, c’est-à-dire dans la vision d’une Europe remodelée sur les bases de la démocratie nationale. Dans cette optique, nous promouvons un retour du politique vers le peuple, et nous soutenons activement les initiatives liées à la démocratie directe.

crise-euro

Dans son programme politique de l’année 2015, soumis au Parlement européen, la fondation a fait état de sa velléité à promouvoir la démocratie directe. Ainsi, l’IDDE a financé une publicité visant à collecter des signatures nécessaires à la tenue d’un référendum aux Pays-Bas, à propos de l’accord de partenariat entre l’UE et l’Ukraine.

L’initiative a recueilli les signatures nécessaires, le référendum a eu lieu, et l’accord a été rejeté par les citoyens néerlandais. Dans les deux mois qui suivirent ce camouflet infligé à Bruxelles, le tremblement de terre du Brexit survint.

Si les conséquences de ces événements sont encore difficiles à prévoir, il est très clair que les fondements de l’UE ont été ébranlés. Redoutant une onde de choc, les responsables politiques s’activent à mettre un terme à cette épidémie démocratique qui semble secouer les pays-membres de l’UE. Las, le peuple hongrois vient à son tour de s’exprimer souverainement sur la politique voulue par Bruxelles, dans le cadre du référendum organisé sur l’accueil des migrants.

Un choix vertement critiqué par Martin Schulz, président du Parlement européen, qui a estimé que cette consultation représentait un «jeu dangereux», tandis que Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, a pointé le fait que l’organisation de référendums nationaux sur les décisions européennes «mettait en danger l’autorité de la loi».

europeennes-coup-tonnerre

Notons tout de même que l’entrée de la Hongrie au sein de l’Union européenne a eu lieu suite à un référendum où les électeurs répondirent «oui» à 86,73% … mais avec un taux de participation de 45,6%. La légitimité du peuple semble donc être à géométrie variable.

Une fondation européenne ne peut pas faire campagne dans le cadre d’un référendum. La chose est stipulée par le paragraphe 4 de l’article 8 du règlement européen, relatif au statut et au financement des partis politiques au niveau européen. Or, le bureau du Parlement européen entend démontrer que l’IDDE a fait campagne dans le cadre du référendum néerlandais, ce qui n’est pourtant pas le cas. Son action visait l’organisation d’un référendum qui, évidemment, n’existait pas à l’époque. Elle ne contrevenait donc pas aux règles fixées. Mais les récents événements aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, et en Hongrie, incitent les responsables politiques à en finir avec les différents corps eurosceptiques. Ainsi, les activités de l’IDDE en 2015 sont passées à la loupe. Comment? Par deux moyens.

Le premier consiste à imposer à la fondation une succession d’audits, afin de sonder la moindre dépense effectuée. Le second, bien plus grave, consiste à réinterpréter les lois du Parlement afin de rendre l’initiative de l’IDDE rétroactivement illégale.

Souhaitant aller plus loin, le bureau du Parlement européen débat en ce moment même de la possibilité d’interdire aux structures comme la nôtre toute forme d’initiative visant à favoriser la consultation populaire.

Il s’agit donc de manœuvres hautement liberticides qui, par ailleurs, proviennent d’un organisme supposé être une représentation démocratique. Ces calculs s’opèrent dans le secret du bureau du Parlement européen dans lequel il n’existe aucune voix représentative des groupes eurosceptiques présents au Parlement.

Derrière ces procédés se cache une volonté politique des responsables européens de mettre un terme au Printemps démocratique qui agite le continent. Jugeant l’action des partis et fondations pan-européens néfaste à la réalisation d’une Europe intégrée, leur objectif est de les neutraliser pour enrayer la dynamique contestataire.

Nous serions tous dans l’ignorance de ces manœuvres s’il n’y avait pas, au sein de ce même bureau, des fuites provenant de technocrates indignés par la méthode employée. Bien qu’ils soient partisans et ouvriers d’une Europe fédérale, et de ce fait nos adversaires politiques, ces personnes-là souhaitent bâtir leur projet européen par l’adhésion, et non pas par le calcul, par la ruse, ou par la force.

 

Je ne suis cependant pas surprise par la tournure des évènements. Déjà en 2014, la création du groupe ELDD avait été entravée. Martin Schulz demandait même à ce qu’il n’y ait pas d’argent pour «les ennemis de l’Europe».

Je ne partage pas ces informations pour me plaindre, mais pour appeler à la vigilance. Dans un système démocratique et parlementaire, il y a une majorité et une opposition. Ici, la majorité est constituée par les groupes en faveur d’une Europe plus intégrée. Les eurosceptiques représentent donc l’opposition.

Il serait scandaleux qu’en France, le bureau de l’Assemblée Nationale veuille éliminer l’opposition représentée par Les Républicains, la gauche radicale, et les non-inscrits. Pourtant, ce scandale se joue en ce moment à Bruxelles. À défaut de pouvoir interdire purement et simplement la présence de députés eurosceptiques, on tente de les museler.

En ligne de mire il y a un objectif très simple: faire en sorte qu’il n’y ait pas d’autre Brexit. D’ailleurs, Pierre Moscovici, commissaire aux affaires économiques, déclarait même en septembre dernier «qu’un référendum sur l’Europe est une très mauvaise méthode».

L’hostilité de l’Union européenne aux processus démocratiques vient encore d’être démontrée dans le cadre du Ceta. Menaces, ultimatums, et pistolet sur la tempe sont les moyens de négociation privilégiés d’une technocratie qui ne supporte plus aucune forme de contestation. Fort heureusement pour les peuples d’Europe, chaque tyrannie finit toujours par rencontrer son écueil.

Vouloir empêcher le peuple de s’exprimer est un crime contre la démocratie. Et lorsque l’on constate que le peuple, lorsqu’il s’exprime, marque son insatisfaction et son ras-le-bol, la gravité de ce crime s’en trouve amplifiée.

J’invite donc les citoyens favorables à la consultation populaire sur l’Europe à se manifester auprès du bureau du Parlement européen, en lui écrivant. Il est indispensable que les responsables politiques et les bureaucrates bruxellois sentent sur eux le regard attentif de peuples qui ne comptent pas abdiquer leur liberté d’expression et leur droit à la démocratie.

Article de Laure Ferrari

racines-nazi

à lire!

 

 

 

 

LES MÉDIAS ONT-ILS L’ORDRE DE NE PLUS DÉNONCER LES ATTENTATS OU DE LES MAQUILLER EN FAITS DIVERS ? — uncitoyenindigné

2 commentaires

Cannes: 11 victimes et silence média total Nice Matin est le seul média à avoir rapporté l’attentat terroriste qui s’est produit le 28 08 2016, à Cannes, et il l’a enfoui dans la rubrique « Faits divers ». Les médias à court d’excuses pour protéger l’islam (loup solitaire, drame conjugal, désespoir, déséquilibre mental, Vladimir…) […]

via LES MÉDIAS ONT-ILS L’ORDRE DE NE PLUS DÉNONCER LES ATTENTATS OU DE LES MAQUILLER EN FAITS DIVERS ? — uncitoyenindigné

Troisième Guerre mondiale en préparation active:La Russie ordonne tous ses fonctionnaires vivant à l’étranger de rentrer à la maison sur peur d’une guerre mondiale

Laisser un commentaire

La Russie ordonne tous ces fonctionnaires vivant à l’étranger de rentrer à la maison alors que les tensions accrues sur la perspective d’une guerre mondiale. Les politiciens et les personnalités de haut rang auraient reçu un avertissement du président Vladimir Poutine pour ramener leurs proches à la «mère patrie», selon les médias locaux.

Le président Poutine apparaît de plus en plus souvent le poing fermé,à la télévision russe...depuis l'échec des pourparlers.

Le président Poutine apparaît de plus en plus souvent le poing fermé,à la télévision russe…depuis l’échec des pourparlers.

Cela vient après que Poutine a annulé une visite prévue en France parce que la France était furieuse du rôle de Moscou dans le conflit syrien. L’ancien dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev a également averti que le monde se trouve à un «point dangereux» en raison de la montée des tensions entre la Russie et les Etats-Unis.

Selon le Daily Star, le personnel de l’administration, les administrateurs régionaux, les législateurs de tous les niveaux et les employés des entreprises publiques ont reçu l’ordre de retirer leurs enfants des écoles étrangères immédiatement.

La raison exacte de l’ordre n’est pas encore claire.

Mais l’analyste politique russe Stanislav Belkovski est cité par le Daily Star en disant: «Cela fait partie du paquet de mesures visant à préparer les élites dans une certaine« grande guerre ».

Les relations entre la Russie et les États-Unis sont à leur plus bas depuis la guerre froide et se sont détériorées au cours des derniers jours après que Washington a tiré le bouchon sur les négociations en Syrie et a accusé la Russie d’attaques de piratage.


Selon la télévision russe, la 3ème Guerre mondiale a déjà commencé

La parade du jour de la Victoire,à Moscou cette année.

La parade du jour de la Victoire,à Moscou cette année.

A en croire les médias russes, il faut se préparer à l’imminence d’un nouveau conflit international, après la rupture le 3 octobre des négociations entre Washington et Moscou sur le conflit syrien.

La Troisième Guerre mondiale n’aura probablement pas lieu mais pour quiconque allume son téléviseur en Russie, elle a déjà commencé. Sur la première chaîne d’Etat, c’est le présentateur de l’émission phare du dimanche soir qui annonce que les batteries antiaériennes russes en Syrie vont «abattre» les avions américains. Sur la chaîne d’informations en continu Rossia 24, c’est un reportage sur la préparation des abris antinucléaires à Moscou.

A Saint-Pétersbourg, le site d’informations Fontanka croit savoir que le gouverneur veut rationner le pain pour une future guerre malgré les explications des autorités qui affirment vouloir simplement stabiliser le prix de la farine. Et à la radio, on discute des exercices de «défense civile» mobilisant, selon le ministère des Situations d’urgence, 40 millions de Russes pendant une semaine. Au programme : évacuations d’immeubles et exercices d’incendie.

Pour celui qui aurait éteint son téléviseur pour se promener dans les rues de Moscou, il est fort possible de tomber sur un des immenses graffitis «patriotiques» des artistes pro-Poutine de l’organisation «Set» qui tapissent désormais les immeubles comme cet ours, symbole de la Russie, distribuant des gilets pare-balles à des colombes de la paix.

La cause d’une telle fièvre, de cet emballement pour l’imminence d’une «Troisième guerre mondiale» ? La rupture le 3 octobre des négociations entre Washington et Moscou sur le conflit syrien après l’échec d’un cessez-le-feu que les deux puissances avaient âprement négocié à Genève en septembre. Dans la foulée, les bombes russes et syriennes ont transformé Alep en «enfer sur Terre» selon l’ONU et suscité les critiques des Occidentaux.

Sur le terrain, l’armée russe a continué la semaine à faire cavalier seul en déployant sur sa base navale, dans le port syrien de Tartous, des batteries antiaériennes S-300 aptes à détruire des avions de chasse, mais aussi en envoyant des corvettes équipées de missiles pouvant, en théorie, couler des navires de guerre. Autrement dit, une démonstration de force visant, non pas les jihadistes ou les rebelles syriens, mais bien la Marine et les avions américains.

Une menace à peine voilée contre les Etats-Unis

La base russe dans l'enclave de Kaliningrad.

La base russe dans l’enclave de Kaliningrad.

A Moscou, où les journalistes russes et occidentaux se lèvent et se couchent en recevant les communiqués du ministère russe de la Défense, le climat de confrontation est relayé, amplifié par les médias. Le porte-parole de l’armée russe, le général Igor Konachenkov, adresse ses mises en garde à la Maison Blanche, au Pentagone, au Département d’Etat. «Je rappelle aux « stratèges » américains que les missiles antiaériens S-300 et S-400 qui assurent la couverture aérienne des bases russes de Hmeimim et de Tartous ont un rayon d’action qui pourraient bien surprendre n’importe quel aéronef non identifié», a-t-il dit le 6 octobre en une menace à peine voilée contre les Etats-Unis.

Sur l’antenne de la chaîne d’Etat Rossia 1, le présentateur Dmitri Kissilev, également patron de l’agence de presse Ria Novosti, résume la pensée du général Igor Konachenkov pour «les simples gens comme vous et moi» : «nous abattrons» les avions américains. Puis il dévoile le «plan B» des Etats-Unis en Syrie. «Le plan B, c’est en gros que les Etats-Unis vont avoir un recours direct à la force contre les forces syriennes du président Bachar al-Assad et contre l’aviation russe», dit-il.

«Est-ce qu’il faut craindre des provocations ? C’est comme cela que les Etats-Unis ont engagé la guerre au Vietnam», conclut Dmitri Kissilev avant de mettre en garde les Occidentaux : les missiles déployés à Kaliningrad, l’enclave russe proche de la Pologne pourraient emporter des têtes nucléaires. «La Russie actuelle est plus que prête, mais avant tout psychologiquement, à la nouvelle spirale de confrontation avec l’Ouest», résume Gueorgui Bovt dans une tribune sur le site d’informations Gazeta.ru.

«Si la bagarre ne peut pas être évitée, frapper le premier»

Le politologue envisage deux scénarios, compte tenu par ailleurs des difficultés économiques de la Russie. Le premier, optimiste, où les deux puissances vont «se mettre d’accord sur de nouvelles conditions de coexistence, en gros un Yalta-2», référence au partage des aires d’influence entre les Etats-Unis et l’Union soviétique au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Et le scénario catastrophe : la Russie va réagir selon une loi de la rue bien connue : «si la bagarre ne peut pas être évitée, frapper le premier».

Dans une interview à Ria Novosti, le dernier président soviétique Mikhaïl Gorbatchev et initiateur il y a 30 ans à Reykjavik avec le président américain Ronald Reagan du début de la fin de la Guerre froide, prévenait récemment : le monde flirte «dangereusement avec la zone rouge».

Et mercredi, premier signe de détente après des jours d’invectives verbales, Moscou annonçait une réunion internationale sur la Syrie samedi à Lausanne qui a déjà des allures pour le secrétaire d’Etat américain John Kerry et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov de rencontre de la dernière chance.

 

Le bateau de guerre russe class Corvette 617 «Mirazh» traverse le Bosphore à Istanbul et se dirige vers la Syrie, le 7 octobre 2016. On place ses pions.

Le bateau de guerre russe class Corvette 617 «Mirazh» traverse le Bosphore à Istanbul et se dirige vers la Syrie, le 7 octobre 2016.
On place ses pions.

 

...en plus,les tireurs d'élite de l'armée russe s’entraînent depuis des années.

…en plus,les tireurs d’élite de l’armée russe s’entraînent depuis des années.

 

 


Sources : Africa24.info  et Libération.fr

 

Sociétés secrètes:Mafia Khazare et satanisme dans un dîner illuminati chez les Rothschild

3 commentaires

Le 12 décembre 1972, la baronne Marie-Hélène de Rothschild a organisé un « dîner de têtes surréalistes » au Château de Ferrières. Les invitations avaient été écrites à l’envers et les invités devaient utiliser un miroir pour les lire. Cette singularité nous donne un aperçu de l’occultisme sous-jacent de cet événement illuministe. En effet, de la même manière que l’inversion des valeurs est une caractéristique typique des satanistes, le backmasking est régulièrement utilisé pour faire passer des messages occultes (en les lisant/écoutant/observant à l’envers).

Le baron Guy de Rotschild avec la baronne Marie  Hélène de Rotschild.

Le baron Guy de Rotschild avec la baronne Marie Hélène de Rotschild.

Le menu étant écrit à l'envers,les invités avaient donc besoin d'un miroir pour lire.

Le menu étant écrit à l’envers,les invités avaient donc besoin d’un miroir pour lire.

 

Le menu du diner...remis à l'endroit.

Le menu du dîner…remis à l’endroit.

 

L’invitation donne le ton de la soirée et le reste des photos ne fait que confirmer la profonde dégénérescence de ces gens là. La tenue exigée était « cravate noire, des robes longues et des têtes surréalistes. Au menu, on retrouve entre autre un « imbroglio de cadavres exquis » et « chèvres hurlant de tristesse » (on ose espérer que c’était des métaphores).

Une véritable fête à l'insigne  du satanisme.

Une véritable fête à l’insigne du satanisme.

 

 

 

Tantôt une tête de cerf trône sur la tête de la baronne trône, tantôt uniquement les bois, ce qui rappelle fortement la divinité Cernunos alias Pan, ou Baal le « dieu cornu » auxquels les disciples adressés différents sacrifices au fil des siècles (sous différents noms et cultures).

La baronne pouvait ne conserver que les bois de cerf sur sa tête...elle représentait Cernunos.

La baronne pouvait ne conserver que les bois de cerf sur sa tête…elle représentait Cernunnos.

 

Photo d'une statue de Cernunnos prise dans la demeure des Rotschild.

Photo d’une statue de Cernunnos prise dans la demeure des Rotschild.

 

 

Cette décoration de table est des plus sordides. On y voit une poupée d’enfant démembrée ainsi qu’une tête de poupée enfantine avec un trou au niveau frontal, comme pour signifier un traumatisme ou des sévices.

Cette décoration de table est des plus sordides. On y voit une poupée d’enfant démembrée ainsi qu’une tête de poupée enfantine avec un trou au niveau frontal, comme pour signifier un traumatisme ou des sévices.

 

Cette photo fait nettement penser à la mise en scène d’un sacrifice avec une femme nue ayant une expression sur le visage exprimant la douleur et qui porte sa main à son cou qui semble avoir été blessé, le tout dans une mise en scène macabroc-chic des plus dérangeante.

Cette photo fait nettement penser à la mise en scène d’un sacrifice avec une femme nue ayant une expression sur le visage exprimant la douleur et qui porte sa main à son cou qui semble avoir été blessé, le tout dans une mise en scène macabroc-chic des plus dérangeante.

Tout le monde était masqué.

Tout le monde était masqué.

 

...des jeux de mains subtils,à peine cachés!

…des jeux de mains subtils,à peine cachés!

 

Des masques à double face.

Des masques à double face.

 

...

 

L’utilisation de masques à plusieurs faces est très révélateur du contrôle mental et de la dissociation de personnalité liée à certains rituels Mafia Khazare dans les sociétés secrètes . A noter la symbolique de l’œil chez la dame à chapeau et la fragmentation du visage de la Joconde.

L’utilisation de masques à plusieurs faces est très révélateur du contrôle mental et de la dissociation de personnalité liée à certains rituels Mafia Khazare dans les sociétés secrètes . A noter la symbolique de l’œil chez la dame à chapeau et la fragmentation du visage de la Joconde.


HORS TEXTE

Cathy O’Brien, ancienne esclave mentale de la CIA expose ses bourreaux et le nouvel ordre mondial

Cathy O'Brien

Cathy O’Brien

Cette conférence évoquant les sévices que Cathy O’Brien a subi pendant sa vie d’esclave sous contrôle mental MK Ultra est tout bonnement incroyable. Elle y décrit avec précision le nom de ses programmateurs, ceux qui ont abusé d’elle comme par exemple l’ex-président franc-maçon Gerald Ford, Reagan ou Clinton (y compris sa femme d’ailleurs qui se présente aujourd’hui à la présidence hmm hmmm). La propre fille de Cathy O’Brien lui a été enlevée et programmée par la CIA dès sa plus jeune enfance pour travailler dans l’espionnage. 


Elle parle également de l’hypocrisie de la lutte contre la drogue aux Etats-Unis et confirme que la CIA est le plus grand trafiquant du monde (La DEA ne se défend pas mal no plus dans le genre). Elle indique que l’argent de la drogue est utilisée dans des caisses noires pour mettre en ouvre certains projets relatifs au nouvel ordre mondial.

Elle confirme que tous les présidents depuis Reagan au moins sont des acteurs majeurs de ce projet et que George Bush père aurait eu le contrôle de tous ces présidences depuis les années 80. Mark Philips parle des bordels ou des membres du congrès américains vont violer des enfants et qui étaient toujours en activité à la date de la conférence.

Cathy rappelle aussi que les dirigeants utilisent les médias comme une sorte de contrôle de masse et que les traumatismes infligés au public (par le biais d’attentats sous faux drapeaux très probablement) sont des moyens de les garder sous leur influence et d’imposer des lois liberticides car ces traumatismes de masse les rend plus susceptibles de se laisser manipuler. Son témoignage est unique en son genre et démontre à quel point les méthodes de nos dirigeants sont répugnantes et leur buts très éloignés de ce qu’ils vendent au public.

La première partie est une introduction de Mark Philips au contrôle mental qui y expose également comment il a sorti sa compagne de cet enfer. Dans la seconde partie,  Cathy O’Brien rentre dans le vif du sujet, c’est la vidéo la plus importante à voir si vous deviez n’en voir qu’une. La dernière répond aux questions des spectateurs présents dans la salle. 

 

 

« […] J’étais à [Bohemian Grove] en 1986, sous contrôle de l’esprit « MK-Ultra » et attendant de nouveaux ordres tandis que George Bush discutait avec son camarade Dick Cheney. Il était question du projet lié à l’intelligence artificielle, lequel s’étalait sur cent ans et visait le contrôle absolu de la planète.

[…] Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité. Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait. Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité.
[…] Ils savaient à la place de ça que le contrôle de l’information leur octroyait le pouvoir sur le peuple, et ils s’arcboutaient comme de beaux diables pour le perpétuer à tout prix. Cheney, Bush et d’autres membres de cette élite mondialiste désireuse d’introduire le Nouvel Ordre Mondial, souscrivaient totalement à ce projet établi par intelligence artificielle. Ils autorisaient ainsi la technologie à imposer son contrôle sur le monde […].(Cathy O’Brien


 

344897

 

 

rothschild-13

 

rothschildparty

 

 

Même principe pour les cages, qui représentent l’état de soumission mentale (on retrouve souvent cette symbolique chez les vedettes américaines du show-biz d’ailleurs).

Même principe pour les cages, qui représentent l’état de soumission mentale (on retrouve souvent cette symbolique chez les vedettes américaines du show-biz d’ailleurs).

 

 


tumblr_m0jqr5xhre1qzutbp

 

Voir le lien vers : le symbolisme  chez les vedettes du show-biz 

 


The House of Rotschild

The House of Rotschild

 

 

Le domaine des Desmarais,à Sagard au Québec.

Le domaine des Desmarais,à Sagard au Québec.

 

Paul Desmarais,l'ancien Maître illuminati du Québec,avec Nicolas Sarkozy au centre et Jean Charest,l'ancien premier-ministre du Québec qui a érigé l'actuel système politique en cours,au Québec,autour de la corruption,de la collusion et du crime organisé.

Paul Desmarais,l’ancien Maître illuminati du Québec,avec Nicolas Sarkozy au centre et Jean Charest,l’ancien premier-ministre du Québec qui a érigé l’actuel système politique en cours,au Québec,autour de la corruption,de la collusion et du crime organisé.Le peuple français et le peuple québécois sont unis autour d’une même lutte pour leur libération.

 

Et tout cela, ce n’est que la partie visible de l’iceberg.

 

À suivre très rapidement …au prochain article…

 

 

 

Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :