Accueil

Anarchie politique US:Donald Trump a promis d’abolir la Réserve fédérale et de rétablir l’étalon-or

2 commentaires

Allocution de Donald Trump:"Je vais abolir la Banque de Réserve Fédérale!"

Allocution de Donald Trump: »Je vais abolir la Banque de Réserve Fédérale! »

 

 

Un tsunami économique et politique se prépare autour de la Trump Tower et de la Maison blanche actuellement:ce qui explique l’empressement de Barack Obama et de l’intelligentsia illuminati autour d’Hillary Clinton et de Bill Clinton qui tentent un dernier bras de fer ,une dernière tentative pour déséquilibrer  l’équipe que le président -désigné par le vote du peuple,a  commencé à rassembler autour de lui.  

Dans une conférence de presse d’un courage sans précédent depuis John Fitzgerald Kennedy,le président-désigné ,Donald Trump ,a promis d’abolir la Réserve fédérale et de rétablir l’étalon-or quand il entre dans la Maison Blanche,le 20 Janvier. 

Un des choix de Trump pour le Secrétaire du Département du Trésor, John Allison, a laissé entendre qu’il mettra en œuvre la norme d’or lorsque le chef du gouvernement fédéral de réserve actuelle, Janet Yellen, prendra sa retraite en 2018.

 image-67

Voici la traduction du  rapport du Conservativedailypost.com :

Sur le sentier de la campagne électorale , Trump a souvent remis en question l’avenir de la Réserve fédérale,en parlant d’indépendance politique . Conformément à ces commentaires, Allison veut abolir la Réserve fédérale totalement  et revenir à l’étalon-or.

En fait, Allison pousse cette rhétorique un peu plus loin. Tout en agissant en tant que chef de l’Institut Cato, Allison a publié plusieurs thèses indiquant que la Réserve fédérale était obsolète et devait être abolie, car elle restreint le pouvoir du peuple et permet aux  copains milliardaires de courir les banques à l’échelle mondiale.

«Je voudrais me débarrasser de la Réserve fédérale parce que la volatilité de l’économie est principalement causée par la Fed, » a écrit Allison , en 2014 pour le Journal Cato .

La Federal Reserve Bank: l'instrument parfait de mise en esclavage!

La Federal Reserve Bank: l’instrument parfait de mise en esclavage!

Comme alternative, Allison fait valoir que si nous laissons le marché se réguler, il serait préférable pour  la Réserve fédérale,de ne pas  nuire à la stabilité du système financier.

 

« Lorsque la Fed change radicalement l’offre de monnaie, ce qui fausse les taux d’intérêt, et plus de régulation du secteur financier, elle  fait le calcul économique rationnel difficile, »  a écrit  Allison.  » Les marchés  forment des bulles, mais la Fed empire la situation. »

Les États-Unis n’ont jamais eu, un problème persistant en cours avec l’inflation jusqu’à ce que la Réserve fédérale ait été créée en 1913.

La Réserve fédérale pénalise systématiquement ceux qui tentent de sauver leur argent. L’inflation est un impôt, et la valeur de chacun de nos dollars descend un peu plus chaque jour.

Le système de la Réserve fédérale a également été conçu pour piéger les gens. L’intention des banquiers était de piéger le gouvernement américain dans une spirale sans fin de la dette à partir de laquelle il ne pourrait jamais échapper, et la plupart des Américains ne comprennent pas cela. En fait, la plupart des Américains ne comprennent même pas où l’argent vient ni comment il l’apprécient.

Le point important de cette affaire: les réserves fédérales doit être abolie si l’Amérique veut  un jour  réduire sa dette nationale, créer des emplois, et donner plus de pouvoir au peuple américain.

Une grande majorité de ces propositions sont directement aligné avec le désir de Donald Trump à des  rollback règlements – y compris les études et propositions  Dodd-Frank – sur les institutions financières, tout aussi bien.

Il fournirait un moyen plus stable pour les marchés ainsi que de permettre la monopolisation des banques afin  d’être ventilé au lieu de laisser moins de dix personnes pour contrôler toutes les banques du monde,comme actuellement.

La Réserve fédérale est au cœur de la plupart des problèmes économiques auxquels sont confrontés les États-Unis.Les emprunts sans fin et l’impression continue de l’argent se traduira immanquablement  par une inflation massive, et les taux d’intérêt ne peuvent pas rester bas pour toujours. Nous pourrions très bien voir à nouveau l’effondrement du marché si  de changements drastiques ne sont pas fait.

La promesse  de Trump est plus que notable, elle  est presque révolutionnaire. Aucun président n’a osé prendre le pouvoir  en se tenant loin des Rothschild et d’autres élites milliardaires qui contrôlent toutes les banques du monde.

Nous pourrions peut-être assister de plus en plus à des mesures pour éliminer l’un des régimes politiques  les plus corrompus de l’histoire :celui des  banques  qui ont mis en esclavage et appauvris des millions d’américains après avoir saisi leurs biens.

De plus en plus,Donald Trump ressemble au président de la Seconde Révolution Américaine! 

Plein feux sur: des Citations communistes à faire peur en 2017

3 commentaires

Le véritable communisme,ce n’est pas celui de l’Union Soviétique,ni celui de la Chine Communiste et encore moins celui d la Corée du nord,mais celui des penseurs du communisme: Marx,Engels,Trotsky,etc…oubliez Lénine et Staline qui ne sont que des opportunistes et des gangsters sionistes!

Karl Marx,le  grand penseur moderne du communisme.

Karl Marx,le grand penseur moderne du communisme.

 

 

« La politique est théoriquement au-dessus de la puissance de l’argent, mais pratiquement elle en est devenue la prisonnière absolue. »
Karl Marx, La question juive, 1843

 

« La démocratie est une contradiction dans les termes, un mensonge, et, au fond, une pure hypocrisie […]
La liberté politique est un simulacre et le pire esclavage possible; cette liberté fictive est le pire asservissement.
Il en va de même de l’égalité politique: c’est pourquoi, il faudra réduire en pièces la démocratie aussi bien que n’importe quelle autre forme de gouvernement. »
Friedrich Engels, Progrès de la réforme sociale sur le continent, 1843

Friedrich Engels et Karl Marx dans une imprimerie en Allemagne.

Friedrich Engels et Karl Marx dans une imprimerie en Allemagne.

« La démocratie voit dans le système représentatif le moyen pour résoudre tout problème d’intérêt public; nous y voyons le masque d’une oligarchie sociale, qui se sert du mensonge de l’égalité politique pour maintenir les travailleurs opprimés. »
Amadeo Bordiga, Démocratie et socialisme, 1914

kim-jung-il,le grassouillet dictateur de la Corée du Nord n'est qu'un membre corrompu de l'ordre des Illuminati.

kim-jung-il,le grassouillet dictateur de la Corée du Nord n’est qu’un membre corrompu de l’ordre des Illuminati.

« Il y a dans l’aspiration démocratique une recherche de la communauté, une volonté de respect d’autrui.
Mais la base sur laquelle elle prend racine et prétend se développer l’empêche d’aboutir.
[…] La démocratie est encore souvent trop dangereuse pour le capital ou tout au moins pour certains intérêts en place.
C’est pourquoi elle se voit sans cesse imposer des limites.
[…] La démocratie […] se voit abandonnée sans vergogne dès que la défense du capital l’exige.
Il y a toujours quelques intellectuels et politiciens tout surpris de se voir sacrifiés aussi facilement sur l’autel des intérêts des puissants. »
Un monde sans argent: Le Communisme, 1976

Vidéo:2017,mes voeux et mon appel à l’insurrection nationale

Laisser un commentaire

Les donateurs des Clinton veulent enquêter sur l’utilisation par Hillary de 1,5 milliard de dollars de leur obole

Laisser un commentaire

Les donateurs de la campagne Clinton demandent des enquêtes sur des fonds manquants de 1,5 milliard de dollars.
wall_street_journal
Bill Clinton se met en colère car les dons à la Fondation Clinton ont complètement disparu. La pompe à fric s’est soudainement tarie. Les retombées de la campagne électorale d’Hillary Clinton continuent de s’aggraver, les grands donateurs de la campagne électorale demandant une « autopsie de campagne » pour expliquer ce qui est arrivé à 1,5 milliard de dollars en dons de campagne.

Lors de sa fête à New York pour remercier les grands donateurs de 1 million de dollars ou plus, Hillary Clinton aurait refusé de prendre en compte n’importe quel blâme pour son échec lors de sa campagne échouée, elle a par contre pointé du doigt James Comey (son président pédophile de campagne électorale) et Vladimir Poutine comme étant les seuls responsables de son échec. Cependant, cet argument ne semble avoir convaincu grand monde, et elle a perdu beaucoup de crédibilité aux yeux de ses donateurs, boosters VIP, et conseillers de campagne.

« C’était comme un réveil brutal », a déclaré un invité qui était au Plaza à New York. La source a déclaré : « C’était un peu de la thérapie de groupe et beaucoup d’amour » parmi les « faiseurs de pluie » perdants démocrates.

Dispersés dans la foule, il y avait les conseillers de la Clinton Huma Abedin, John Podesta et Robby Mook, les donateurs Alan Patricof, Bernard Schwartz, Marc Lasry, Jay Snyder et Robert Zimmerman, les designers Vera Wang et Tory Burch, ainsi queAnna Wintour, Harvey Weinstein et le restaurateur Danny Meyer. Il y avait aussi Bill et Chelsea Clinton et le mari de Chelsea,Marc Mezvinsky. Personne n’a l’illusion que « le groupe va revenir ensemble », mais il y avait un « sentiment de fin de course, de fermeture », a déclaré un partisan Hillary de la possibilité qu’elle serait de retour en tant que candidate.

Les invités ont souligné que, même si la Russie avait réellement « piraté » les emails du DNC et de Podesta, il n’y aurait rien eu à rendre public et à diffuser s’il n’y avait pas eu d’acte répréhensible enregistré dans ces emails. Rapports ArmstrongEconomics : Maintenant les plus grands partisans de Clinton veulent une « autopsie de la campagne », qui pourrait exposer l’opération entière de Clinton. Les donateurs demandent à savoir où Clinton a dépensé près de 1,5 milliard de dollars en ressources de campagne qu’elle a recueillies dans les derniers mois. Ils veulent les reçus. Ils exigent une enquête honnête sur la façon dont Clinton a omis d’aller se battre dans les états en balance (elle n’a jamais pris la peine d’aller au Wisconsin) et comment son opération de Brooklyn a mal interprété les données de sondage.

Les donateurs « n’achètent pas » l’histoire du hack russe. L’histoire derrière le rideau est que les collecteurs de fonds vont couper tous les dons au Parti démocrate jusqu’à ce que cet examen honnête soit effectué. Ils ne veulent pas entendre parler de Comey et de Poutine. Les gouvernements étrangers ont coupé des fonds à la Fondation Clinton. Enfin, l’argent est coupé. Bill Clinton a perdu sa « pompe à fric », lui qui se moquait de l’intelligence du président élu Donald Trump. « [Trump] ne sait pas grand-chose», a déclaré Bill Clinton au sujet de Trump. « Une chose qu’il sait faire, c’est se mettre en colère pour inciter les hommes blancs à voter pour lui ». De toute évidence, Bill est désespéré parce que la pompe à fric de Clinton s’est brusquement arrêtée.

Sources:Article d’Hannibal Genseric,La Cause du Peuple

Le coût du nettoyage de Fukushima

Laisser un commentaire

L’administration Abe a décidé d’utiliser l’argent des contribuables pour décontaminer les zones dans la préfecture de Fukushima interdite aux personnes en raison de retombées de substances radioactives des effondrements Mars 2011 à Fukushima n ° 1 de la centrale électrique de Tokyo Electric Power. La décision, qui dévie de la politique actuelle que Tepco doit payer pour les efforts de décontamination, reflète une proposition présentée en Août par la coalition au pouvoir du  Parti libéral démocratique et du  Komeito du Premier ministre Shinzo Abe, mais jamais discuté par le conseil d’experts ou du gouvernement,soit  « Le régime politique corrompu du Japon ».

L'ensemble du Site

L’ensemble du Site

Le gouvernement peut vouloir justifier le mouvement comme un effort pour aider à accélérer le retour à leurs communautés ville natale de personnes évacuées. Pourtant, il sera difficile pour l’administration de se soustraire à la critique que la mesure est rien, mais un plan de sauvetage financé par les contribuables pour Tepco, qui est responsable de retombées nucléaires qui a touché tant de gens à Fukushima.

En procédant à des travaux de décontamination, l’administration espère lever les ordres d’évacuation dans certaines des  » zones de non-droit » dans environ cinq ans. On espère que ces zones serviront de bases pour les activités visant à promouvoir la reconstruction de la catastrophe nucléaire. Comme première étape, le gouvernement prévoit de mettre de côté 30 milliards ¥ dans le budget fiscal 2017. Jusqu’à présent, aucun travail de nettoyage à grande échelle a été réalisée à l’intérieur de ces zones, qui chevauchent sept municipalités autour de la centrale Tepco.

Il y avait plus de 1,100 réservoirs d'eau irradiée d'entreposés sur le site.

Il y avait plus de 1,100 réservoirs d’eau irradiée d’entreposés sur le site.

La position du gouvernement est qu’il est sécuritaire pour les personnes évacuées de retourner dans leurs communautés si la dose cumulative annuelle il y a 20 millisieverts (mSv) ou moins, bien que la limite légale autorisée pour les personnes dans des circonstances normales est de 1 mSv. Le millisievert est une mesure de l’absorption du rayonnement par l’organisme humain. En zones interdites, la dose annuelle tops 50 mSv et ne devrait pas tomber en dessous de 20 mSv au cours des cinq prochaines années.

Les retombées radioactives de Fukushima  continuent de préoccuper.

Les retombées radioactives de Fukushima continuent de préoccuper.

Fidèle au principe du pollueur norme payeur, qui a également été appliquée à l’Minamata empoisonnement au mercure catastrophe dans les années 1950 et 60, la loi spéciale pour faire face aux dégâts de la catastrophe de Fukushima stipule que Tepco doit assumer le coût de nettoyage, ainsi que les travaux de décontamination est payé par l’argent des contribuables, l’utilitaire doit plus tard rembourser le gouvernement. Maintenant, le gouvernement prévoit de réviser la loi spéciale sur la décontamination et d’autres lois afin qu’il puisse payer les travaux de décontamination prévue à Fukushima. Pour contrer la critique possible que le régime ne vise qu’à aider Tepco, le gouvernement fait valoir que le travail prévu vise à améliorer l’infrastructure publique dans les zones de non-droit alors évacués peuvent retourner. Cependant, le travail comprendra gratter la terre végétale et l’abattage des arbres, ce qui en fait pas différent que les efforts de décontamination dans d’autres domaines.

On continue de ramasser nombres de déchets douteux.

On continue de ramasser nombre de déchets douteux.

Pour justifier l’utilisation de l’argent des contribuables, le gouvernement dit aussi que Tepco a versé une indemnité aux personnes évacuées des zones de non-droit sur l’hypothèse selon laquelle ils ne seraient pas en mesure de retourner dans leurs foyers pendant une période prolongée. Ainsi, dans une directive révisée pour la reconstruction de la préfecture de Fukushima, le gouvernement dit qu’il va payer pour la décontamination prévue sans demander le remboursement de Tepco.

Derrière la décision du gouvernement pour l’utilisation de l’argent des contribuables est la dépense exponentielle  de décontamination, avec la dernière estimation passant de l’original ¥ 2,500,000,000,000 pour ¥ 4,000,000,000,000, qui ne comprend pas le coût du nettoyage des zones de non-droit. Le gouvernement attend les travaux prévus dans ces zones à coûté environ 300 milliards ¥ sur cinq ans, mais le prix pourrait augmenter si le travail devient prolongée. Et le fardeau des contribuables peut encore augmenter si la portée de la décontamination payé par le gouvernement dans ces domaines est élargi.

À cause de plus de 450 tonnes d'eau irradiée rejetée à la mer,ce sont des millions de poissons morts que nous retrouvons,maintenant,face à la baie de Fukushima et sur les plages japonaises.

À cause de plus de 450 tonnes d’eau irradiée rejetée à la mer,ce sont des millions de poissons morts que nous retrouvons,maintenant,face à la baie de Fukushima et sur les plages japonaises.

Dans un mouvement connexe, le Ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie est venu avec une idée de passer une partie du coût de la rémunération de Tepco pour les victimes de la catastrophe de Fukushima sur les consommateurs sous la forme de la hausse des factures d’électricité, le coût total estimé pour le démantèlement la centrale de Fukushima n ° 1 plante, la compensation et la décontamination a gonflé de l’original ¥ 11000000000000 pour ¥ 21500000000000. Ces mouvements non seulement augmenter le fardeau financier des personnes, mais brouillent également la responsabilité de la compagnie d’électricité pour les ravages qu’il a causé. Le gouvernement peut dire que les mesures sont nécessaires pour aider à promouvoir la reconstruction de Fukushima. Mais ils pourraient détourner l’attention du public à partir du principe qu’il est Tepco qui doit payer pour le démantèlement de ses réacteurs, l’indemnisation des victimes et de nettoyage des zones contaminées.

http://www.japantimes.co.jp/opinion/2016/12/23/editorials/cost-cleaning-fukushima/#.WF15Dlzia-c

 

 

Vidéos:Une bombe politique vient de tomber sur Washington: Barack Hussein Obama n’est pas né aux USA …conclusion de l’enquête par le shériff Arpaio

3 commentaires

 

Ils ont trouvé le document source! Game over!Jeu terminé! Tout cela était orchestré depuis longtemps ! Trump savait que cela  s’en venait et c’est pourquoi il est resté en dehors de cela! Arpaio était l’un des premiers à rencontrer Trump quand il a annoncé qu’il enquêtait. sur Jerry Corsi de WND qui avait montré à Arpaio des  choses qui l’ont choqué. Ce n’est que la pointe des icebergs. L’objectif d’Arpaio n’est pas d’exposer tout ce qu’il a, mais simplement de le confier au Congrès et au Département d’Etat. Trump a été au courant de cela depuis des années. Je ne peux pas attendre pour voir si Trump va répondre même. Probablement pas, tout comme avec Hillary Clinton, Trump se doit de garder sa distance et laissera AG Jeff Sessions faire le travail! Trump est finalement en train d’obtenir la justification. J’ai examiné le document moi-même quand il a été publié pour la première fois et ayant une très forte expérience dans les graphiques et les polices de caractères, il était clair que le document était une fraude! En fait, la contrefaçon était si mauvaise que n’importe qui avec une connaissance moyenne des graphiques et l’histoire de comment les polices ont  évoluées verrait clairement la multitude d’erreurs! Il est important de noter qu’Arpaio ne touche même pas à la question de l’endroit où Obama est né. Il veut juste prouver qu’un crime a été commis et Obama a été impliqué. Cela permettra à la nouvelle AG Jeff Sessions d’aller après Obama sans avoir à faire face à la répression de la communauté noire et les médias libéraux. Trump a été forcé de dire qu’ Obama est né en Amérique afin qu’il puisse continuer avec les primaires sans distraction! Reed Hayes, expert en documents depuis 40 ans, a témoigné que le document est absolument frauduleux! Des experts en documents indépendants en Italie ont également vérifié que le document est une fraude! Cette preuve ne pourrait jamais faire fléchir  un juge parce que personne ne s’était  tenu debout dans aucune de ces  affaires selon les tribunaux!


Le faussaire qui habita pendant 8 ans la Maison Blanche.

Le faussaire qui habita pendant 8 ans la Maison Blanche.

 

Élaboration de l’affaire

Cette information semble crédible puisque ce Shérif possède une réputation solide de fiabilité. Cette nouvelle est retransmise par USA Today qui est loin d’être un simple média de seconde zone comme vous pouvez le lire sur son Wikipedia.

Cela prouve qu’Obama, la star de la gauche, n’est qu’un menteur. Et s’il a trompé les gens sur un tel élément, il l’a bien entendu aussi fait méthodiquement sur d’autres. C’est exactement la même méthode employée par la gauche: revêtir les habits du Bien tout en utilisant systématiquement le mensonge, le déni, la manipulation. On comprend mieux pourquoi ces fripouilles s’entendent à merveille et s’organisent pour protéger Hillary Clinton, cette dernière étant soutenue par… Obama.

On se souvient en particulier à quel point ce « prix Nobel de la Paix » provoquait Donald Trump au sujet même de son acte de naissance, sachant pertinemment que Trump ne possédait pas les moyens techniques pour le prendre en défaut à cet instant-là.

Il n’aurait donc jamais dû être président. Malgré le fait qu’il soit à la source d’innombrables atrocités à travers le monde, les médias bien-pensants l’ont systématiquement présenté comme une personne garante de la paix et de la justice, traînant dans la boue Donald Trump qui mettait légitimement en doute cet acte de naissance. Avec cette nouvelle affaire, on mesure à quel point les médias sont totalement biaisés et corrompus.

**********

Le Sheriff Joe Arpaio du Comté de Maricopa a déclaré qu’une nouvelle analyse vidéo démontre que certaines parties de l’acte de naissance d’Obama ont été copiées à partir d’un autre certificat.

Arpaio et ses collaborateurs ont annoncé qu’une enquête de cinq ans avait prouvé que le certificat de naissance d’Obama, provenant d’Hawaii et datant de 1961, était un faux. Une présentation d’accompagnement a mis en évidence ce qu’ils ont appelé « 9 points de contrefaçon » sur le document, qui portait sur les angles de timbres à date, la dactylographie des lettres et des mots.

Selon la théorie, le certificat de naissance présenté au public a été créé après avoir copié et collé des informations à partir du certificat de naissance légitime d’une femme née à Hawaii.

 

Traduction sommaire  de la vidéo : Hier à quatre heures de l’après-midi heure locale très exactement, le shérif Arpaio et son équipe ont tenu une nouvelle conférence de presse devant 40 journalistes.

Arpaio et ses collaborateurs ont annoncé qu’après cinq années d’enquête ils sont en mesure de prouver que le certificat de naissance de Barrack OBAMA daté de 1961 est un faux.

Lors de cette conférence une présentation vidéo illustrait les travaux de différents experts légaux américains et italiens qui montrent, à la manière du recoupement d’identification des empreintes digitales, neuf preuves de falsification.

Le certificat de naissance de Barrack OBAMA qui est enregistré sur le portail officiel de la maison blanche, serait un faux élaboré à partir d’un document original appartenant à Johanna Ah’NEE, une résidente de l’état de Hawaï.

Mike Zullo, chef du bureau des détectives du Shérif a en préambule insisté sur la rigueur de la méthodologie utilisée lors de ces cinq années d’enquête, et notamment qu’il n’était pas question pour lui de démontrer que Barrack OBAMA n’était pas citoyen américain, mais juste de savoir si le certificat de naissance était authentique, comme il l’aurait fait pour n »importe quel autre certificat d’un citoyen lambda.

Et qu’en dépit de ses propres opinions politiques républicaines, la seule chose qui lui importait était de vérifier la validité du document.

Toutes les pistes ont été étudiées y compris les techniques de falsification qui ont abouties à deux conclusions, tout d’abord qu’un faux de cette qualité est impossible à réaliser à la main, et d’autre part que neuf points identiques entre les certificats de Barrack OBAMA et de Johanna Ah’NEE ont été relevés, notamment des tampons et des signatures rigoureusement identiques en taille, en écriture et en emplacement ce qui est rigoureusement impossible à reproduire sauf à les copier selon les experts.

certificat-de-naissance-dobama

Le certificat de naissance de Johanna Ah’NEE a de toute évidence servi de document source pour créer un autre document, celui de Barrack OBAMA en utilisant la technique du copié collé.

Les experts ont déclaré qu’il était impossible que deux documents différents puissent avoir en commun neuf points rigoureusement identiques, que ce soient les mentions écrites à la machine à écrire ou les tampons et les signatures identiques placées au même endroit selon le même angle.

Alors que l’étude de nombreux autres documents issus du même bureau d’enregistrement ne montrent jamais aucune similarité.

De même une croix manuelle identique cochant une case du document de Johanna Ah’NEE a été utilisée deux fois sur le document de Barrack OBAMA.

Deux experts agréés par les tribunaux et utilisant deux méthodes différentes ont abouti aux mêmes conclusions, que le certificat de naissance de barrack OBAMA est un faux, élaboré par un spécialiste utilisant la technique du copié collé et de Photoshop à partir du document original de Johanna Ah’NEE.

Il y a aussi un certain nombre d’erreurs ou de traces de masquage ou d’effet « fantôme » autour des lettres et qui ne devrait pas exister sauf s’il s’agit d’un document qui a été modifié, choses qui ont été impossibles à reproduire en utilisant les méthodes de l’époque de datation du certificat, et dans ce cas pourquoi est-ce que la Maison Blanche produit un document en Jpeg alors qu’il suffit d’en faire une simple copie ?

Plusieurs experts ont conclu que ce certificat de naissance est un document PDF, que ce document a été imprimé puis scanné à nouveau, ce qui est une technique employée par des experts.

Et Mike ZULLO de conclure : « Pourquoi créer un document en Jpeg, dans un format utilisable par Photoshop quand il suffit juste de copier le document original et le mettre sur le web ? Ce document a été créé, c’est un document fabriqué numériquement, il n’est pas un document véritable, la grande question c’est savoir pourquoi ! »

certificat-de-naissance-dobama-002

CONCLUSION FINALE

L’attitude des Américains accusant les Russes de piratage est complètement débile, puisque toutes les communications passent obligatoirement par les Etats-Unis. C’est du reste une revendication nécessaire qu’un autre réseau soit disponible, organisé depuis la Russie et ou la Chine. Ces accusations sont simplement un caca nerveux, suite aux révélations des documents diffusés par Edward Snowden qui révèlent l’ampleur de l’espionnage par les Etats-Unis et surtout un contre-feu suite à la découverte du maquillage du certificat de naissance d’Obama.

Si les Démocrates ont voulu éviter d’utiliser les réseaux protégés par leur propres services de sécurité officiels, c’est à l’évidence parce qu’ils savaient bien qu’ils complotaient contre les Etats-Unis et que la surveillance aurait eu vite fait de le démontrer. Cette attaque contre les Russes n’est qu’un rideau de fumée pour amoindrir les interrogations sur les raisons de ce maquillage du certificat de naissance d’Obama.

Finalement on se rendra compte à quel point il est ridicule d’accuser les Russes, puisque les accuser tendrait à démontrer qu’ils ont sauvé les États-Unis, ce qui n’était pas nécessairement dans leurs intentions. Au fil de ces prochains mois les électeurs vont comprendre à quelles trahisons ils ont été soumis et pourquoi le déclin de leur pays a été programmé par des traitres de l’intérieur comme en Suisse. Et l’explosion boursière confirme à 100% cette hypothèse. Si les capitaux craignaient une guerre Russe contre les Etats-Unis, jamais ils n’auraient fêter avec autant de hausses l’élection de Donald Trump.

 

 

Anarchie politique américaine:Donald Trump menacé par une « révolution orange »

Laisser un commentaire

« Puisque le peuple vote contre le Gouvernement, il faut dissoudre le peuple. »

(Bertolt Brecht)

Les libébaux fédéraux du Canada et le Parti Démocrate aux États-Unis d'Amérique ont toujours été très proches  des Illuminati et sont alliés depuis l'assassinat de Kennedy. Ici,John Kerry en compagnie de Stéphane Dion.

Les libébaux fédéraux du Canada et le Parti Démocrate aux États-Unis d’Amérique ont toujours été très proches des Illuminati et sont alliés depuis l’assassinat de Kennedy.
Ici,John Kerry en compagnie de Stéphane Dion.

C’est une missive édifiante. Elle est signée des présidents de l’UE et se veut une lettre de félicitations au POTUS nouvellement élu, Donald Trump. Or ce courrier, banal en apparence, contient entre les lignes un véritable ultimatum au trublion anti-Système, à qui il est dit en substance: «Ok, vous nous avez bien eus, mais maintenant voici la Règle : ou vous vous soumettez, ou nous vous détruisons.»

Bien sûr, les opérateurs-bouffons de la succursale européenne que sont les signataires Tusk et Juncker, ne sont dans cette affaire que les messagers transparents de l’oligarchie du Système néolibéral atlantiste. Mais en cette période de flottement à la tête de l’Empire US, il fallait bien rappeler officiellement Donald Trump à l’ordre, en lui précisant les règles du jeu dans la cour des grands où il vient de pénétrer par effraction. De l’autre côté de la tenaille, c’est l’inépuisable Soros qui s’occupe de faire monter la pression aux États-Unis, en organisant l’agitation des habituels bobos de service, pour bien faire comprendre au presque 45e président US qu’il n’est pas à l’abri d’une révolution orange, s’il ne rentre pas dans le rang. Le Système sort donc l’artillerie lourde, mais son effondrement reste pourtant inéluctable et il a lieu sous nos yeux.

Globalisation néolibérale et messianisme militarisé

John Podesta a été pris en photo avec Justin Trudeau,le pseudo premier ministre cool et pro-arabe du Canada:le complot peut  même avoir commencé là! John Podesta est impliqué dans le vaste réseau de pédophilie mondial.

John Podesta a été pris en photo avec Justin Trudeau,le pseudo premier ministre cool et pro-arabe du Canada:le complot peut même avoir commencé là!
John Podesta est impliqué dans le vaste réseau de pédophilie mondial.

La lettre du duo de comiques européens est une pathétique tentative d’intimidation déguisée, et l’on imagine fort bien dans quelle ambiance d’hystérie feutrée elle a dû être pondue par une brochette de spin-doctors-system triés sur le volet.

Ainsi, après une phrase glaciale de félicitations, la missive va directement à l’essentiel, pour réaffirmer le catéchisme officiel du Système au travers des «valeurs communes que sont la liberté, les droits de l’homme, la démocratie et une croyance en l’économie de marché.»

La pompeuse évocation de la Sainte-Trinité des vertus-vernis du Système n’est là que pour promouvoir le cœur de la machinerie : la globalisation néolibérale, c’est-à-dire le Marché. La connotation religieuse du mot croyance (est-ce un acte manqué ?) confirme d’ailleurs que pour le Système, il n’y a pas d’autre Dieu que le Marché (et que l’élite néolibérale atlantiste est son prophète).

Vient ensuite un verset d’auto-adoration, avec l’affirmation que l’UE et les USA «se sont employés à garantir la paix et la prospérité du monde» (ne riez pas…), puis c’est le rappel à l’ordre sur l’importance de «renforcer les relations transatlantiques», notamment pour faire face aux «menaces pour la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine».

Le système politico-gangstérisé américain va imploser.

Le système politico-gangstérisé américain va imploser.

Le Système rappelle ici très clairement à M. Donald Trump, qu’il n’est pas question de réchauffer les relations avec Moscou et que les Russes sont et doivent rester les méchants de l’histoire, pour l’instant. Et s’il devait subsister un doute dans son esprit, une piqûre de rappel arrive au paragraphe suivant, déjà où l’on évoque le «partenariat stratégique UE-États-Unis» pour faire face aux «menaces sur la sécurité des voisins orientaux (suivez mon regard) et méridionaux de l’Europe».

Enfin, avant de promettre d’adouber le bon Trump s’il se couche, le Système rappelle la marche à suivre au plan économique, en insistant sur l’importance des «négociations relatives au partenariat transatlantique de commerce et d’investissement». On voit bien ici que, malgré le rejet du TAFTA par les peuples européens, le Système exige donc que l’on poursuive dans cette voie et le fait savoir – les peuples ? Combien de divisions ?

Puis le Système psalmodie un peu, non sans cet humour involontaire 1 et impayable, dont le passage suivant est un morceau d’anthologie : «Les Européens ne doutent pas que l’Amérique, dont les idéaux démocratiques ont toujours représenté une lueur d’espoir dans le monde entier, continuera à investir dans ses partenariats avec ses amis et ses alliés, afin de contribuer à offrir à nos citoyens et aux populations du monde, davantage de sécurité et de prospérité.» On se pince…

Enfin, la lettre-ultimatum se termine comme il se doit, par une invitation «dès que possible»à un sommet UE-États-Unis, avec la promesse implicite d’adouber le trublion pour les«quatre prochaines années» au moins si la Règle est respectée.

En résumé, via ses opérateurs-bouffons européens, le Système rappelle donc à M. Trump qu’au-delà d’enfantillages antisystèmes qu’on pourra bien lui pardonner, il ne peut y avoir d’alternative sérieuse ni à la globalisation néolibérale, ni au messianisme militarisé d’un Bloc atlantiste uni, car porteur de la vrai foi pour une humanité enfin soumise et nivelée, pardon, éclairée.

Pression maximum

Reagan,Bush,Clinton Bush et Obama:5 président qui ont mis le peuple américain en esclavade!

Reagan,Bush,Clinton Bush et Obama:5 président qui ont mis le peuple américain en esclavage!



Et pendant ce temps-là, les manifs anti-Trump font la une de tous les journaux et JT alignés, le tout sous l’aiguillon bien intentionné des acteurs habituels de l’oligarchie globalisée genre Soros et ses clones. Et Wikileaks de révéler que c’est précisément le spécialiste èsrévolutions oranges de l’Empire, qui est aujourd’hui à la manœuvre aux États-Unis. On en rirait presque.

Et bien sûr, toute la caste médiatique occidentale est derrière lui, avec sa finesse et son impartialité coutumières.

Ainsi, en quelques jours, nous avons eu droit à un appel à l’assassinat lancé par une collaboratrice du Guardian, appel d’ailleurs relayé ensuite par un humoriste français subventionné.

De son côté, CNN s’appliquait à faire monter la mayonnaise avec la neutralité qu’on lui connaît, son reporter faisant même témoigner un copain à lui, pour illustrer la colère de la rue contre Trump.

Sur le site Change.org, une pétition ayant déjà réuni plus de 4 millions de signatures invérifiables, demande désormais aux Grands électeurs de désigner Clinton plutôt que Trump, le 19 décembre prochain. D’ailleurs, des manifestations sont d’ores et déjà en préparation pour l’investiture du 20 janvier à Washington, avec une marche d’un million de femmes prévue pour le lendemain…

Quant à l’ambiance bon-enfant et démocratique des manifestations, les bobos de service se sont surpassés. A l’agression d’une étudiante pro-Trump sur un campus faisait écho, en version Pussy Riot, la performance d’une possédée déféquant en pleine rue sur un portrait de Trump, avant de le badigeonner à pleines mains. Ambiance, ambiance.

Les bobos enrôlés à l’insu de leur plein gré par l’oligarchie sont donc prêts, chauffés à blanc et inondés de dollars comme il se doit, avec à la clé la menace d’une révolution orange ou d’un Printemps américain, comme on voudra.

On n’en attendait pas moins.

La pression est donc à son maximum, sur un Trump qui apparaît dès lors plus que jamais comme un président authentiquement anti-Système.

Un effondrement irréversible

Tout sera fait par le système politique illuminati pour faire rentrer Donald Trump dans le rang...sinon!

Tout sera fait par le système politique illuminati pour faire rentrer Donald Trump dans le rang…sinon!

Reste que le bonhomme est ce qu’il est et, pour l’heure, il n’est de loin pas assuré qu’il se couche.
L’apaisement des relations avec Moscou, le désengagement partiel d’avec l’OTAN, de même qu’un coup de frein aux guerres extérieures type Libye ou Syrie restent au programme, avec pour conséquence la fin de l’Empire en tant que gendarme et bourreau du monde. Et quand bien même Soros et sa bande d’hallucinés iraient jusqu’au bout de leur délire en provocant la chute de Donald Trump, celle-ci aurait de fortes chances d’entraîner une guerre civile, avec éventuellement dislocation du pays. On aboutirait donc au même résultat d’une chute de l’Empire, par d’autres moyens, éventuellement plus rapides.

Dans les états-majors de la politique-système européenne, la caste néolibérale dirigeante commence ainsi à comprendre que le phénomène Trump n’est pas un accident de l’Histoire, mais bien une étape de plus, certes décisive, dans un processus d’effondrement du Système néolibéral globalisé, qui finira tôt ou tard par emporter l’UE à son tour.

Source : entrefilets.com

 Notes

  1. On dit même que le diable, quand il veut, est fort bon théologien ; il est vrai, pourtant, qu’il ne peut s’empêcher de laisser échapper toujours quelque sottise. René Guénon

Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :