Accueil

Le sarcophage géant coiffe désormais la centrale nucléaire de Tchernobyl — Enjeux énergies et environnement

Laisser un commentaire

explosion-reacteur-3-centrale-nucleaire-fukushima-japon

Au départ de l,explosion,on voit bien le champignon caractéristique.Les retombées seront énormes.C’était le réacteur 3 de la centrale de Fukushima …Est-ce que l’homme a appris quelque chose depuis Tchernobyl?

http://www.lemonde.fr/energies/article/2016/11/29/le-sarcophage-geant-coiffe-desormais-la-centrale-nucleaire-de-tchernobyl_5040157_1653054.html Tchernobyl dispose de son nouveau sarcophage. Trente ans après la plus importante catastrophe nucléaire mondiale, la société Novarka, une coentreprise des géants français du BTP Vinci et Bouygues, a définitivement installé, dimanche 27 novembre, la nouvelle enceinte de confinement de la centrale. Juste à temps pour la cérémonie d’inauguration organisée, mardi 29 novembre, en présence du […]

via Le sarcophage géant coiffe désormais la centrale nucléaire de Tchernobyl — Enjeux énergies et environnement

Troisième Guerre Mondiale en progression:Les troupes de l’OTAN se rassemblent à la frontière entre l’Europe et la Russie

2 commentaires

Au lendemain de la présentation du nouveau missile russe,la Grande-Bretagne a envoyé 800 soldats ainsi que des chars et des drones à l’Estonie, où l’Europe a une frontière terrestre avec la Russie.

Plus de 900 militaires britanniques viennent d'être envoyé en estonie,face à l'Armée russe en face.

Plus de 900 militaires britanniques viennent d’être envoyé en estonie,face à l’Armée russe en face.

Cela fait partie de la plus grande concentration militaire dans la région depuis la guerre froide  qui menaçait de tous nous atomiser , et vient après Poutine  qui a effectué  une menace sérieuse de «guerre nucléaire» pour 40 millions de personnes,récemment .

 

L’OTAN , qui a promis d’envoyer des forces aux Etats baltes et à  la Pologne orientale dès l’année prochaine, a demandé de l’aide à ses  alliés afin d’ apporter une contribution militaire pour ce qui semble être une forte tension avec Moscou.

Cela vient après qu’une flotte de navires de guerre russes , comprenant  un porte-avions et de nombreux  navires  de soutient  ont  navigué le long des côtes européennes sur le chemin de la Syrie, dans ce qui est appelé  une démonstration de force sans précédent.

Russian aircraft carrier Admiral Kuznetsov in the English Channel, 21 October 2016. The Russian Task Group, which includes the sole Russian aircraft carrier, Admiral Kuznetsov, the nuclear powered Kirov Class Battlecruiser, Pyotr Velikiy and two Udaloy Class Destroyers, Vice Admiral Kulakov and Severomorsk sailed from Russia on Saturday 15 October to join the Russian anti-Daesh military operations in Syria.

Russian aircraft carrier Admiral Kuznetsov in the English Channel, 21 October 2016. The Russian Task Group, which includes the sole Russian aircraft carrier, Admiral Kuznetsov, the nuclear powered Kirov Class Battlecruiser, Pyotr Velikiy and two Udaloy Class Destroyers, Vice Admiral Kulakov and Severomorsk sailed from Russia on Saturday 15 October to join the Russian anti-Daesh military operations in Syria.

 

Les groupements tactiques, en Europe , menés par les Etats-Unis, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et le Canada sont configurés pour être en Pologne, en Lituanie, en Estonie et en  Lettonie avec des forces allant de l’infanterie aux drones – avec près de 4.000 hommes au total.

 

Les gens ont peur que la Russie pourrait essayer quelque chose de semblable à ce qu’elle a fait en Crimée, quand elle  a annexé de l’Ukraine en 2014.

Le secrétaire général de l’OTAN, M. Jens Stoltenberg a déclaré que les engagements actuels seraient «une démonstration claire de notre lien transatlantique.

Selon des diplomates, il aurait également envoyé un message à Donald Trump, qui s’est plaint récemment que les alliés européens ne paient pas leur quota pour faire partie de  l’OTAN.

Vladimir Poutine,photo récente.

Vladimir Poutine,photo récente.

La Russie est pas heureuse avec les déploiements actuels de troupes , en disant que c’est une provocation et que l’OTAN n’aurait  pas  du avoir élargi  sa zone d’influence vers l’est autant qu’elle l’ a fait.

Mais bien qu’il y aura des troupes dans la Baltique, il n’y a pas de stratégie similaire pour la région de la mer Noire, que le  président turc Tayyip Erdogan a déclaré être en voie  de devenir un «lac russe» en raison de la présence militaire de Moscou dans la région.

C’est considéré comme un geste symbolique par l’Occident, étant donné qu’on donne plus d’importance  à la Turquie depuis que la Russie a réussi à signer  plusieurs accords de désarmement au cours des deux derniers mois… tout en déplaçant des missiles à capacité nucléaire vers la frontière.(!)

Les responsables de l’OTAN ont refusé de dire si la Russie avait déplacé des ogives nucléaires à Kaliningrad.Ce qui donne froid dans le dos!


Que penser de la bisbille autour du ravitaillement de la flotte russe?

La flotte russe qui accompagne le puissant porte-avions russe.

La flotte russe qui accompagne le puissant porte-avions russe.

 

L’Espagne examine une demande formulée par la marine russe qui souhaite ravitailler à Ceuta ses navires qui font route vers la Syrie, ont annoncé mercredi les autorités espagnoles. Mais les alliés de Madrid voient d’un très mauvais oeil cette éventualité et expriment leurs «préoccupations».

«Les dernières escales demandées sont en cours de révision en fonction des informations que nous recevons de nos alliés et des autorités russes», a fait savoir le ministère espagnol des Affaires étrangères, dans un courrier électronique.

 

Cette déclaration confirme implicitement les informations selon lesquelles certains navires de ce groupe devaient se ravitailler à Ceuta, une enclave espagnole en territoire marocain qui fait face à Gibraltar.

Le ministère ajoute que des bâtiments russes font escale depuis des années dans les ports espagnols. Chaque escale est autorisée au cas par cas, en tenant compte en premier lieu de la sécurité de l’environnement et de la ville et la population concernées.

Huit bâtiments

Parti du nord de la Russie, l’escadre a franchi la Manche vendredi et se rapproche de Gibraltar. Elle se compose de huit bâtiments: le seul porte-avions russe, l’Amiral-Kouznetsov, un croiseur à propulsion nucléaire, deux navires anti-sous-marins et quatre navires de soutien, selon des responsables de l’OTAN.

A bord du porte-avions se trouvent des dizaines de chasseurs-bombardiers et d’hélicoptères. Les huit navires de ce groupe naval vont rejoindre la dizaine de bâtiments de guerre russes d’ores et déjà au large de la Syrie.

Tous «inquiets»

Le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg a réaffirmé mercredi que la possible utilisation du porte-avions russe pour augmenter les frappes sur Alep suscitait «l’inquiétude» de l’Alliance atlantique, et que celle-ci était «partagée par tous ses membres».

Mais il n’a pas critiqué ouvertement la possibilité d’un ravitaillement de la flottille russe dans un port espagnol. «C’est à chaque allié de décider (…) s’il fournit un ravitaillement à des navires russes», a assuré le chef de l’OTAN en arrivant à une réunion des ministres de la Défense des 28 pays de l’Alliance à Bruxelles.

 

«Mais cette fois j’ai transmis un message très clair que nous sommes inquiets sur l’usage potentiel de cette flottille pour augmenter les attaques sur Alep (…) Tous les membres de l’Alliance sont conscients de nos inquiétudes», a-t-il expliqué.

Londres a également fait part de ses inquiétudes. «Nous serions extrêmement préoccupés si un membre de l’OTAN devait aider un groupe naval russe susceptible de contribuer au bombardement de civils à Alep», a déclaré le ministre britannique de la Défense, Michael Fallon.

EN CONCLUSION

Si rien n’est fait pour calmer cette situation de crise qui s’envenime,nous allons voir se dérouler toute l’horreur de la guerre à grande échelle…Seule la désobéissance civile peut  stopper  cette guerre voulue par les banquiers à la solde des Rotschild.Il ne manque plus que l’élection d’Hillary Clinton  pour ajouter le dernier clou dans le cercueil de l’humanité. 

 

Voir notre article antérieur en rapport avec celui-ci:Présentation du nouveau missile russe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Troisième Guerre Mondiale en préparation:Le Connseil de Sécurité de l’ONU va tenir une réunion spéciale sur le dernier essai nucléaire de la Corée du Nord

6 commentaires

Le leader nord-coréen Kim Jong-un a appelé l’armée de Pyongyang pour renforcer ses capacités nucléaires après avoir ordonné le lancement de trois missiles balistiques.

Kim Jung Un,l'obèse dictateur de la Corée du Nord...qui meurt de faim!

Kim Jung Un,l’obèse dictateur de la Corée du Nord…qui meurt de faim!

« Il a souligné la nécessité de continuer à faire des réalisations miraculeuses dans le renforcement de la force nucléaire l’une après l’autre dans cette année historique », a déclaré l’agence officielle KCNA nouvelles du Nord lundi.

Plus tôt, la Corée du Sud a annoncé que le Nord a tiré trois missiles balistiques d’une région de l’ouest dans la capitale Pyongyang dans la mer du Japon, pendant que leaders du monde des nations du G20 sont dans la ville chinoise de Hangzhou.

La KCNA a noté que le lancement avait été parfait, et que Kim avait exprimé « une grande satisfaction au cours de la réussite successive tirs groupés  de roquettes balistiques. »

Elle a ajouté que Kim est actuellement en train de guider les exercices nord-coréens visant à évaluer les « capacités des unités» et la précision des « fusées balistiques améliorées  prètes à être déployées pour l’action. »  

Ce voyageur dans une gare de Corée du Sud observe l'un des missiles lancés par la Corée du Nord,hier.

Ce voyageur dans une gare de Corée du Sud observe l’un des missiles lancés par la Corée du Nord,hier.

Un porte-parole du ministère de la Défense sud-coréen a déclaré que le « lancement de missiles est une violation directe des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, visant à montrer ses capacités nucléaires et de missiles lors du sommet du G20. » 

Suite à une plainte déposée par le Japon et les États-Unis, le Conseil de sécurité de l’ONU a annoncé qu’il se réunira le mardi,6 septembre 2016, et va envisager une réponse au test.

« Les lancements téméraires d’aujourd’hui par la Corée du Nord menacent l’aviation civile et le commerce maritime dans la région », a déclaré le porte-parole du département d’Etat américain John Kirby. «Notre engagement à la défense de nos alliés face à ces menaces reste à toute épreuve. »

L’ONU et l’Occident ont imposé une série de sanctions sur la Corée du Nord, ce qui incite Pyongyang à intensifier ses activités nucléaires. 

En Janvier, la Corée du Nord a déclaré qu’elle avait fait exploser avec succès une bombe à hydrogène, son quatrième essai nucléaire, et a promis de mettre en place son programme nucléaire comme dissuasion contre l’agression potentielle des États-Unis et de ses alliés régionaux.

Un mois plus tard, Pyongyang a lancé une fusée à longue portée, dont elle dit :avoir placé  un satellite d’observation de la Terre  en orbite. Washington et Séoul ont dénoncé comme une couverture pour un test de missile balistique intercontinental.

La Corée du Nord affirme qu’elle ne renoncera pas à sa «dissuasion» nucléaire à moins que Washington met fin à sa politique hostile envers Pyongyang et dissout la commande américaine en Corée du Sud. Des milliers de soldats américains sont stationnés en Corée du Sud et au Japon.

L’ONU a adopté cinq séries de sanctions paralysantes sur le Nord depuis le premier test d’un dispositif nucléaire en 2006, malgré la situation critique de la nation, y compris son aggravation de la famine.Ce qui n’empêche pas  le dictateur nord-coréen de s’engouffrer  une multitude de plats préparés spécialement pour lui,par des cuisiniers français de renommée internationale.

L'agence nord-coréenne de nouvelles vient de publiciser cette photo d'un missile balistique lancé depuis un sous-marin ,de nuit.On ne précise pas la date du lancement.

L’agence nord-coréenne de nouvelles vient de publiciser cette photo d’un missile balistique lancé depuis un sous-marin ,de nuit.On ne précise pas la date du lancement.

 

Kim Jung Un est membre d'une Triade liée au crime organisée asiatique.

Kim Jung Un est membre d’une Triade liée au crime organisée asiatique.

 

Cet hotel bien connu du centreville de Pyong  Yang adopte  la structure d'une pyramide.Ce qui rapproche le système politique des...Illuminati eux-mêmes!

Cet hotel bien connu du centreville de Pyong Yang adopte la structure d’une pyramide.Ce qui rapproche le système politique des…Illuminati eux-mêmes!

 

Photo prise à l'intérieur d'un dortoir dans une école supérieure ,en Corée du Nord.

Photo prise à l’intérieur d’un dortoir dans une école supérieure ,en Corée du Nord.

 

Des troupes de débarquement en plein entrainement.

Des troupes de débarquement en plein entrainement.

 

 

Sources:PressTv

 

 

 

La Troisième Guerre Mondiale est commencé-Brisons le silence

2 commentaires

Combien sont au courant qu’une guerre mondiale a commencé? En ce moment, il s’agit d’une guerre de propagande, de mensonges et de distraction, mais cela peut changer instantanément au moindre ordre mal interprété, avec le premier missile.

On voit déjà se profiler ,à l'horizon,l'ombre   des 4 Cavaliers de l'Apocalypse.

On voit déjà se profiler ,à l’horizon,l’ombre des 4 Cavaliers de l’Apocalypse.

Je suis allé filmer aux îles Marshall, qui se situent au Nord de l’Australie, au milieu de l’océan Pacifique. A chaque fois que je raconte cela à des gens, ils demandent, « Où est-ce ? ». Si je leur donne comme indice « Bikini », ils répliquent, « vous parlez du maillot de bain ».

Bien peu semblent savoir que le maillot de bain bikini a été ainsi nommé pour commémorer les explosions nucléaires qui ont détruit l’île de Bikini. Les États-Unis ont fait exploser 66 engins nucléaires aux îles Marshall entre 1946 et 1958 – l’équivalent de 1,6 bombe d’Hiroshima chaque jour, pendant 12 ans.

Le Dimitri Donskoy,le plus gros sous-marin au monde.

Le Dimitri Donskoy,le plus gros sous-marin au monde.

Bikini est silencieuse aujourd’hui, mutante et contaminée. Des palmiers y poussent sous une étrange forme de grille. Rien ne bouge. Il n’y a pas d’oiseaux. Les stèles du vieux cimetière sont vibrantes de radiations. Mes chaussures ont été déclarées “dangereuses” sur un compteur Geiger.

Hillary Clinton a toujours été une manipulatrice politique qui n'a pas peur de se mouiller avec les  membres du crime organisé. Vous la voyez ici en compagnie de Jorge Cabreras,un puissant baron de la drogue.

Hillary Clinton a toujours été une manipulatrice politique qui n’a pas peur de se mouiller avec les membres du crime organisé.
Vous la voyez ici en compagnie de Jorge Cabreras,un puissant baron de la drogue.

Debout sur la plage, j’ai regardé le vert émeraude du Pacifique disparaître dans un vaste trou noir. Il s’agissait du cratère laissé là par la bombe à hydrogène qu’ils avaient appelée « Bravo ». L’explosion a empoisonné les gens et leur environnement sur des centaines de kilomètres, peut-être pour toujours.

Lors de mon voyage de retour, je me suis arrêté à l’aéroport d’Honolulu, et j’ai remarqué un magazine états-unien intitulé « Women’s Health » (la Santé des Femmes) . Sur la couverture, une femme souriante dans un maillot de bain bikini, et comme titre : « Vous aussi, vous pouvez avoir un corps bikini ». Quelques jours auparavant, aux îles Marshall, j’avais interviewé des femmes qui avaient des« corps bikini » très différents ; elles souffraient toutes de cancer de la thyroïde ou d’autres cancers mortels.

Contrairement à la femme souriante du magazine, elles étaient toutes pauvres, victimes et cobayes d’un superpouvoir vorace, aujourd’hui plus dangereux que jamais.

Je relate cette expérience en guise d’avertissement et pour mettre un terme à une distraction qui a consumé beaucoup d’entre nous. Le fondateur de la propagande moderne, Edward Bernays, a décrit ce phénomène comme « la manipulation consciente et intelligente des habitudes et des opinions » des sociétés démocratiques. Il l’a appelé le « gouvernement invisible ».

Combien sont au courant qu’une guerre mondiale a commencé? En ce moment, il s’agit d’une guerre de propagande, de mensonges et de distraction, mais cela peut changer instantanément au moindre ordre mal interprété, avec le premier missile.

Deux grands amis qui se ressemblent:Georges Sorros et Barack Hussein Obama.

Deux grands amis qui se ressemblent:Georges Sorros et Barack Hussein Obama.

En 2009, le président Obama se tint devant une foule en liesse au centre de Prague, au cœur de l’Europe. Il s’engagea à « libérer le monde des armes nucléaires ». Les gens applaudirent et certains pleurèrent. Un torrent de platitudes jaillit des médias. Par la suite, Obama reçut le prix Nobel de la paix.

Un tissu de mensonge. Il mentait.

L’administration Obama a fabriqué plus d’armes nucléaires, plus de têtes nucléaires, plus de systèmes de vecteurs nucléaires, plus de centrales nucléaires. Les dépenses en têtes nucléaires à elles seules ont plus augmenté sous Obama que sous n’importe quel autre président. Le coût sur 3 ans s’élève à plus d’1 billion de dollars.

Une mini- bombe nucléaire est prévue. Elle est connue sous le nom de B61-12. C’est sans précédent. Le Général James Cartwright, ancien vice-président de l’état-major interarmées, a expliqué que:« Miniaturiser [rend l’utilisation de cette bombe] nucléaire plus concevable ».
Au cours des dix-huit derniers mois, la plus grande concentration de forces militaires depuis la seconde Guerre Mondiale — opérée par les USA — a lieu le long de la frontière occidentale de la Russie. Il faut remonter à l’invasion de l’Union Soviétique par Hitler pour trouver une telle menace envers la Russie par des troupes étrangères.
L’Ukraine — autrefois membre de l’Union Soviétique — est devenue un parc d’attraction pour la CIA. Ayant orchestré un coup d’état à Kiev, Washington contrôle efficacement un régime frontalier et hostile envers la Russie, un régime littéralement infesté de Nazis. D’importantes personnalités du parlement Ukrainien sont les héritiers politiques des partis fascistes OUN et UPA. Ils font ouvertement l’apologie d’Hitler et appellent à la persécution et à l’expulsion de la minorité russophone.

Tout cela est rarement rapporté en Occident, quand ce n’est pas inversé pour travestir la vérité.

En Lettonie, Lituanie et en Estonie — à côté de la Russie — l’armée US déploie des troupes de combat, des tanks, des armes lourdes. Cette provocation extrême de la seconde puissance nucléaire du monde est passée sous silence en Occident.

La perspective d’une guerre nucléaire est d’autant plus dangereuse qu’une campagne parallèle a été lancée contre la Chine.
Il est rare qu’un jour passe sans qu’on parle de la Chine comme d’une « menace ». Selon l’Amiral Harry Harris, le commandant en chef US du Pacifique, la Chine « construit un grand mur de sable dans le Sud de la Mer de Chine ».
Il fait référence à la construction par la Chine de pistes d’atterrissage dans les îles Spratly, qui font l’objet d’un conflit avec les Philippines — un conflit sans importance avant que Washington ne mette la pression sur le gouvernement de Manille et ne tente de le soudoyer, et que le Pentagone ne lance une campagne de propagande appelée « liberté de navigation ».
Qu’est-ce que cela veut vraiment dire? Cela signifie la liberté pour les navires de guerre états-uniens de patrouiller et de dominer les eaux côtières de la Chine. Essayez d’imaginer la réaction états-unienne si les navires de guerre chinois faisaient la même chose au large de la Californie.
J’ai réalisé un film appelé « La guerre invisible », dans lequel j’ai interviewé d’éminents journalistes aux USA et au Royaume-Uni: des reporters comme Dan Rather de CBS, Rageh Omar de la BBC, et David Rose de The Observer.

Tous déclarèrent que si journalistes et radiodiffuseurs avaient joué leur rôle en remettant en question la propagande selon laquelle Saddam Hussein possédait des armes de destruction massive, que si les mensonges de George W. Bush et de Tony Blair n’avaient pas été amplifiés et colportés par les journalistes, l’invasion de l’Irak de 2003 aurait pu ne pas avoir eu lieu, et des centaines de milliers de femmes, d’hommes et d’enfants seraient encore en vie aujourd’hui.
La propagande préparant actuellement le terrain pour une guerre contre la Russie et/ou la Chine n’est en principe pas différente. A ma connaissance, aucun journaliste du « mainstream » Occidental — un équivalent de Dan Rather, disons — ne pose la question de savoir pourquoi la Chine construit des pistes d’atterrissage dans le Sud de la mer de Chine.
La réponse devrait être flagrante. Les USA encerclent la Chine d’un réseau de bases militaires, de missiles balistiques, de groupes de combat, de bombardiers nucléaires.
Cet arc létal s’étend de l’Australie aux îles du Pacifique, les Mariannes, les îles Marshall et Guam, les Philippines, la Thaïlande, Okinawa et la Corée, et à travers l’Eurasie, jusqu’à l’Afghanistan et l’Inde. Les USA ont passé la corde autour du cou de la Chine. Cela ne fait pas l’objet d’un scoop. Silence médiatique. Guerre médiatique.
En 2015, dans le plus grand secret, les USA et l’Australie ont effectué le plus important exercice militaire air-mer de l’histoire contemporaine, sous le nom de Talisman Sabre. Il visait à répéter un plan de bataille Air-Mer, bloquant les voies maritimes, comme les détroits de Malacca et de Lombok, ce qui couperait l’accès de la Chine au pétrole, au gaz et à d’autres matières premières vitales provenant du Moyen-Orient et de l’Afrique.
Dans le cirque que constitue la campagne présidentielle états-unienne, Donald Trump est présenté comme un fou, un fasciste. Il est certainement odieux; mais il est aussi un pantin de haine médiatique. Ce simple fait devrait suffire à éveiller notre scepticisme.
Les idées de Trump sur l’immigration sont grotesques, mais pas plus que celles de David Cameron. Ce n’est pas Trump le Grand Déportateur des USA, mais le prix Nobel de la Paix, Barack Obama.
Selon un prodigieux commentateur libéral, Trump « déchaîne les forces obscures de la violence » aux USA. Il les déchaîne?
Ce pays est celui où des bambins tirent sur leur mère et où la police mène une guerre meurtrière contre les noirs américains. Ce pays est celui qui a attaqué et tenté de renverser plus de 50 gouvernements, dont de nombreuses démocraties, qui a bombardé de l’Asie au Moyen-Orient, entraînant la mort et le déplacement de millions de gens.
Aucun pays n’atteint ce niveau record de violence systémique. La plupart des guerres états-uniennes (presque toutes contre des pays sans défense) n’ont pas été déclarées par des présidents républicains mais par des libéraux démocrates: Truman, Kennedy, Johnson, Carter, Clinton, Obama.
En 1947, une série de directives du conseil de sécurité national illustrent l’objectif primordial de la politique étrangère états-unienne : « un monde considérablement fait à l’image [de l’Amérique] ». L’idéologie de l’américanisme messianique. Nous étions tous américains. Ou autres. Les hérétiques seraient convertis, subvertis, soudoyés, calomniés ou broyés.
Donald Trump est un symptôme de tout cela, mais c’est aussi un anticonformiste. ll dit que l’invasion de l’Irak était un crime; il ne veut pas de guerre contre la Russie et la Chine. Le danger pour nous n’est pas Trump, mais Hillary Clinton. Elle n’a rien d’une anticonformiste. Elle incarne la résilience et la violence d’un système dont « l’exceptionnalisme » tant vanté n’est qu’un totalitarisme au visage occasionnellement libéral.
A mesure que se rapproche l’élection présidentielle, Clinton sera saluée comme la première femme présidente, sans considération aucune de ses crimes et de ses mensonges — tout comme Obama fut acclamé en tant que premier président noir, et que les libéraux gobaient ses propos absurdes sur« l’espoir ». Et l’illusion se perpétue.
Dépeint par le chroniqueur du Guardian Owen Jones comme « drôle, charmant, tellement cool qu’il éclipse pratiquement tous les autres politiciens », Obama a récemment envoyé des drones massacrer 150 personnes en Somalie. Il tue habituellement des gens le mardi, selon le New York Times, lorsqu’on lui remet une liste de personnes à tuer par drone. Tellement cool.
Lors de la campagne présidentielle de 2008, Hillary Clinton a menacé de « totalement oblitérer » l’Iran par voie d’armes nucléaires. En tant que secrétaire d’état sous Obama, elle a participé au renversement du gouvernement démocratique du Honduras. Sa contribution à la destruction de la Libye en 2011 fut une quasi-jubilation. Lorsque le leader Libyen, le colonel Kadhafi, fut publiquement sodomisé avec un couteau — un meurtre rendu possible par la logistique états-unienne — Clinton se réjouit de sa mort :« Nous sommes venus, nous avons vu, il est mort ».

Sarkozy et Kadhafi :le traitre et le trahi. L'Europe ,le Nouvel Ordre Mondial  face à l'Afrique et à un grand Leader.

Sarkozy et Kadhafi :le traitre et le trahi.
L’Europe ,le Nouvel Ordre Mondial face à l’Afrique et à un grand Leader.

L’une des plus proches alliés de Clinton est Madeleine Albright, l’ancienne secrétaire d’état, qui s’en est pris à des jeunes filles parce qu’elles ne soutenaient pas « Hillary ». La tristement célèbre Madeleine Albright qui célébra à la télévision la mort d’un demi- million d’enfants irakiens comme « valant le coup ».
Parmi les plus importants soutiens de Clinton, on retrouve le lobby Israélien et les compagnies d’armement qui ont alimenté la violence au Moyen-Orient. Elle et son mari ont reçu une fortune de la part de Wall Street. Et pourtant, elle s’apprête à se voir affublée du titre de candidate des femmes, à même de triompher du diabolique Trump, le démon officiel. On dénombre également de nombreux féministes parmi ses supporters: ceux de la trempe de Gloria Steinem aux USA et d’Anne Summers en Australie.

Le Nouvel Ordre Mondial en divisant les  pays  de religion musulmane ,s'organise simplement pour les affaiblir  suffisamment en se servant de leurs règles de vie odieuses pour les anéantir...par la suite.

Le Nouvel Ordre Mondial en divisant les pays de religion musulmane ,s’organise simplement pour les affaiblir suffisamment en se servant de leurs règles de vie odieuses pour les anéantir…par la suite.

Une génération auparavant, un culte post-moderne que l’on appelle aujourd’hui « la politique identitaire » a bloqué de nombreux esprits libéraux intelligents dans leur examen des causes et des individus qu’ils soutenaient — comme les fraudes que sont Obama et Clinton; comme le mouvement progressiste bidon Syriza en Grèce, qui a trahi son peuple en s’alliant avec ses ennemis.
L’auto-absorption [le narcissisme, NdT], une forme « d’égocentrisme », devint le nouvel esprit du temps dans les sociétés occidentales privilégiées et signala la défaite des grands mouvements collectifs contre la guerre, l’injustice sociale, l’inégalité, le racisme et le sexisme.
Aujourd’hui, ce long sommeil prend peut-être fin. Les jeunes s’agitent à nouveau. Progressivement. Les milliers de britanniques qui ont soutenu Jeremy Corbyn comme leader du parti travailliste font partie de cette agitation — ainsi que ceux qui se sont ralliés au sénateur Bernie Sanders.
Au Royaume-Uni, la semaine dernière, le plus proche allié de Jeremy Corbyn, le trésorier de l’opposition John McDonnell, a engagé le gouvernement travailliste au paiement des dettes frauduleuses des banques, et, dans les faits, à continuer sa politique de soi-disant austérité.
Aux USA, Bernie Sanders a promis de soutenir Clinton si ou lorsqu’elle sera nominée. Lui aussi a voté pour l’utilisation de la violence par les USA contre d’autres pays lorsqu’il jugeait cela « juste ». Il dit qu’Obama a « fait un excellent travail ».
En Australie, il règne une sorte de politique mortuaire, dans laquelle des jeux parlementaires assommants sont diffusés dans les médias tandis que les réfugiés et les peuples indigènes sont persécutés et que croissent les inégalités, ainsi que la menace d’une guerre. Le gouvernement de Malcolm Turnbull vient d’annoncer un budget de la soi-disant défense de 195 milliards de dollars, véritable incitation à la guerre. Il n’y eut aucun débat. Silence.
Qu’est devenue la grande tradition populaire d’action directe, libre de tout parti? Où sont le courage, l’imagination et l’engagement qu’exige la lutte pour un monde meilleur, juste et paisible? Où sont les dissidents de l’art, du cinéma, du théâtre, de la littérature?
Où sont ceux qui oseront briser le silence? Devons-nous attendre que le premier missile nucléaire soit tiré?

Un nouvel État Islamique est ressugi  en ce mois de juillet 2014...qui n'augure rien de bon pour l'avenir...immédiat. Abu Bakr al-Baghdadi s'est même auto-proclamé "Calife de tous les Musulmans". L'Empire après avoir financé  des terroristes ,est maintenant face è un monstre en gestation.

Un nouvel État Islamique est ressugi en ce mois de juillet 2014…qui n’augure rien de bon pour l’avenir…immédiat.
Abu Bakr al-Baghdadi s’est même auto-proclamé « Calife de tous les Musulmans ».
L’Empire après avoir financé des terroristes ,est maintenant face è un monstre en gestation.

Texte d’un ami anonyme

 

 

 

 

Troisième Guerre Mondiale:Pékin se prépare actuellement à une «confrontation militaire» avec les Etats-Unis en mer de Chine

Laisser un commentaire

Une ile artificielle chinoise.

Une île artificielle chinoise.

 

 

La semaine prochaine, une cour internationale rendra sa décision sur la possibilité des Philippines et de la Chine d’exploiter les eaux proches des îles Paracels. Mais Pékin est déjà persuadé que la décision de la cour ne sera pas satisfaisante.

Le Global Times, quotidien chinois proche du pouvoir, a publié un article dans lequel les autorités déclarent être prêtes à une «confrontation militaire», notamment avec les Etats-Unis, en mer de Chine méridionale. La semaine prochaine en effet, le 12 juillet très exactement, la Cour permanente internationale d’arbitrage de la Haye devra trancher la question de la propriété de territoires dans le Sud de la mer de Chine opposant Pékin et Manille, qui souhaitent tous deux y mener des manœuvres militaires.

 

Cette dispute territoriale ne date pas d’hier, elle remonte à il y a plus de 20 ans, mais les tensions se sont accrues ces dernières années autour des îles Paracels. Cet archipel n’occupe que cinq kilomètres carrées mais constitue un enjeu politique d’importance pour les Etats qui l’entourent car, historiquement, aucun pays ne l’avait jamais possédé. Le sol de l’archipel est trop montagneux ce qui fait qu’il est presque impossible d’y construire ne serait-ce qu’un aéroport.

missile de Taiwan

La Malaisie, Taïwan, le Vietnam, les Philippines et la Chine se disputent traditionnellement les eaux stratégiques et riches en gisements énergétiques du sud de la mer de Chine. Et s’agissant des îles Paracels, tous, y compris Washington, se trouvent aux côtés des Philippines pour contrer l’influence croissante de Pékin dans la région.

Le 5 juillet, Pékin a entamé des manœuvres dans les eaux situées à proximité de l’archipel, accroissant d’autant le mécontentement de Manille et des Etats-Unis.

«Washington a déployé deux groupes aéronavals en mer de Chine souhaitant envoyer un signal et jouer des muscles : étant le plus grand Etat dans la région, il s’attend à l’obéissance de la Chine», lit-on dans l’article du Global Times. Mais même si la «Chine ne peut rivaliser avec l’armée américaine sur le court terme, elle doit être capable de faire payer aux Etats-Unis un coût impossible à supporter s’ils utilisaient la force dans ce différend en mer de Chine méridionale», conclut le journal.

WASHINGTON DÉFIE LA CHINE COMMUNISTE

Les B-52 américains testent continuellement  les systèmes de sécurité chinois en patrouillant  au-dessus des zones revendiquées par la Chine.

Les B-52 américains testent continuellement les systèmes de sécurité chinois en patrouillant au-dessus des zones revendiquées par la Chine.

En 2015, les Etats-Unis ont démontré leur vocation de véritables protecteurs de la liberté de navigation… en envoyant leurs navires de combat dans les eaux où, selon eux, l’accès risquerait d’être limité par les Etats côtiers.

Selon un rapport annuel du Pentagone publié le 25 avril, les Américains ont mené des opérations visant à protéger la «liberté de navigation» face à 13 pays : la Chine, l’Inde, l’Indonesie, l’Iran, la Libye, la Malaisie, les Maldives, Oman, les Philippines, le Vietnam, Taïwan, le Nicaragua et l’Argentine.

Dans le cadre de ces opérations dont le nombre total n’a pas été révélé, les Etats-Unis ont envoyé navires et avions militaires dans des zones maritimes dont certains pays tentaient de limiter l’accès. Washington explique que son objectif est de montrer que la communauté internationale n’accepte pas de telles actions, rapporte l’agence Reuters.

Commentant ce document, le ministère de la Défense de la Chine a exprimé sa profonde préoccupation. «Au nom de la liberté de navigation et de survol, les Etats-Unis mènent une politique de militarisation en mer de Chine méridionale, menacent la souveraineté des états côtiers et détruisent la paix et stabilité dans ces régions», peut-on lire dans un communiqué publié plus tard le 25 avril sur son site.

En octobre 2015, Washington a en effet envoyé un destroyer en mer de Chine méridionale à proximité des îles Spratley, revendiquées par six pays différents dont la Chine, qui y a vu une menace contre sa souveraineté. Les Etats-Unis, eux, s’inquiètent de la récente construction par Pékin, sur ces îles,  d’infrastructures qui pourraient, selon eux, accueillir des installations militaires et menacer la liberté de navigation.

Le destroyer USS Lassen en mer de Chine.

Le destroyer USS Lassen en mer de Chine.

Au milieu des tensions pour la zone maritime, disputée entre les pays de la région, les manœuvres de bateaux militaires américains sont peu appréciées par la Chine, qui craint que les Etats-Unis ne déclenchent une guerre à coup de provocations.

Jeudi 29 octobre 2015, le Commandant de la Marine chinoise, Wu Shengli, s’est entretenu par vidéoconférence avec son homologue américain, John Richardson. «Si les Etats-Unis continuent avec ce genre d’actes dangereux, provocateurs, il pourrait bien y avoir une situation très sérieuse et urgente entre les forces frontalières des deux côtés, en mer et dans les airs, ou même un incident mineur qui déclenche une guerre», a-t-il mis en garde. Il a ajouté qu’il espérait que «les Etats-Unis chérissent la bonne situation entre les marines chinoises et US qui ne s’est pas faite en un jour» et qu’ils «évitent que ce genre d’incidents arrive à nouveau».

Alerte Fukushima:Feu vert à la réutilisation des sols radioactifs dans des projets de travaux publics

Laisser un commentaire

1667076-les-retombees-radioactives-de-fukushima-preoccupantes-au-japon-indetectables-en-france

Selon  un de mes correspondants…en liberté surveillée au Japon:

Le ministère de l’Environnement  du Japon  a officiellement décidé,le 30 Juin  2016,de permettre une utilisation limitée des sols contaminés par la radioactivité dans des projets de travaux publics, mais a évité de dévoiler que les estimations (lors d’une réunion à huis clos ) que le sol radioactif doit  être surveillé  jusqu’à 170 ans.

de-surcroit-les-fuites-depuis-le-sous-sol-se-poursuivent_1342133_800x400

Le ministère a décidé que le sol pourrait être réutilisé pour des remblais aussi longtemps que la radioactivité du césium qu’il contenait ne dépassait pas 8.000 becquerels par kilogramme. En vertu de la Loi sur la réglementation des matières nucléaires Source, matières nucléaires combustible et des réacteurs, le sol contaminé peut être utilisé librement si le niveau de radioactivité est de 100 becquerels par kilogramme ou moins.

1064_2

Il est apparu plus tôt que le ministère avait calculé dans une réunion à huis clos que certains sols devraient être surveillé pendant 170 ans – bien au-delà de la durée de vie des remblais.Toutefois, dans la politique de base du ministère,on  a simplement déclaré, «La sécurité et les méthodes d’administration seront examinés au cours des processus de vérification à l’avenir. »

Exo-Ranet-Fukushima-4_112015

Il est prévu que jusqu’à environ 22 millions de mètres cubes de déchets contaminés par des matières radioactives venant de la catastrophe nucléaire de Fukushima vont finir entassés dans une installation de stockage provisoire à cheval sur la frontière entre les villes de Fukushima ,la Prefecture Okuma et Futaba. Le gouvernement central prévoit d’éliminer les déchets pour le bien en dehors de la préfecture par Mars 2045, mais espère réutiliser autant  que possible pour réduire la masse énorme des déchets radioactifs.

En vertu de la politique de base du ministère, la réutilisation du sol sera limitée aux travaux publics où l’organisme chargé de l’administration.Donc, il est clairement établi, que  la dose de rayonnement à une distance de 1 mètre ne soit pas plus de 0,01 millisieverts par an. Lors de l’utilisation des sols contaminés par un niveau de radioactivité de 8.000 becquerels par kilogramme, il serait placé sous au moins 50 centimètres du sol de couverture, qui seraient alors couverts par du sable et de l’asphalte.

Au cours de la réunion à huis clos, il a été calculé qu’il faudrait 170 ans pour que la radioactivité du sol contaminé puisse  diminuer naturellement de 5.000 à 100 becquerels par kilogramme – une durée de vie beaucoup plus longue que la durabilité des monticules de terre, établie à 70 ans.

Des feuilles radioactives

Des feuilles radioactives

fukushima-exclusion-zone-01

Greenpeace nuclear campaigner Nikki Westwwod samples soil to test for contamination on the outskirts of Fukushima City, 60 km from the stricken Fukushima Daiichi nuclear plant. Greenpeace is working in the area to monitor radioactive contamination of food and soil to estimate the health and safety risks for the local population.

Greenpeace nuclear campaigner Nikki Westwwod samples soil to test for contamination on the outskirts of Fukushima City, 60 km from the stricken Fukushima Daiichi nuclear plant. Greenpeace is working in the area to monitor radioactive contamination of food and soil to estimate the health and safety risks for the local population.

fukushima-drone

Troisième Guerre Mondiale:Préparatifs de guerre entre la Chine,la Russie et les États-Unis

2 commentaires

La Russie est devenue le principal allié de la Chine communiste.

La Russie est devenue le principal allié de la Chine communiste.

 

Un analyste politique américain a déclaré que le Secrétaire américain à la Défense Ashton Carter actuellement parti  vers la région  d’Asie du Sud ,suggère que les États-Unis se prépare  activement à la guerre avec la Chine.

Mardi,le 31 mai 2016, le chef du Pentagone a quitté les Etats-Unis pour Singapour où il participera à un sommet asiatique de sécurité sur fond de tensions croissantes sur la mer de Chine du Sud.

Carter devrait participer aux pourparlers qui se concentrera principalement sur ce que Washington et certains pays de la région considèrent comme l’expansion militaire de Pékin à travers la mer de Chine du Sud  très contestée.

Le soi-disant Shangri-La Dialogue, une réunion annuelle à Singapour, sera assisté par les ministres de la défense, les chefs militaires et les experts de la défense de la région Asie-Pacifique et au-delà.

Scott Bennet, une ancienne armée américaine psychologique officier de guerre, a déclaré à Press TV mercredi que la visite de Carter « est une indication intéressante de la préparation des États-Unis pour le conflit avec la Chine où elle peut coordonner avec son conflit avec la Russie en Ukraine et les pays baltes. »

Les russes possèdent le plus puissant sous-marin nucléaire au monde.

Les russes possèdent le plus puissant sous-marin nucléaire au monde.

« Ceci est l’un des mouvements les plus fous, bien sûr, que les États-Unis pourraient jamais faire sous l’administration Obama, parce que ce serait l’équivalent d’une guerre sur deux fronts, » at-il dit. «Nous avons vu le résultat de cette Seconde Guerre mondiale, avec Hitler d’envahir l’Allemagne et dans le même temps de déclarer la guerre contre l’Occident et les Etats-Unis. »

L’analyste a déclaré «les États-Unis d’Amérique et de ses gens ne veulent pas la guerre avec la Chine dans la région de l’Asie du Sud-Est. Et il dépasse certainement les limites de la Constitution et l’utilisation de l’armée des États-Unis. L’armée des États-Unis doit être utilisé pour défendre son peuple et son territoire ».

La Chine a critiqué l’armée américaine build-up dans la mer de Chine méridionale, en disant qu’il est Washington, et non pas de Beijing, qui est vraiment militarise les eaux contestées en effectuant des patrouilles et la «liberté de navigation » opérations là-bas.

Le 19 Février, porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois Hong Lei a déclaré que les patrouilles par US aéronefs et de la marine des navires militaires ainsi que ses exercices militaires conjoints avec les partenaires régionaux sont derrière « escalade des tensions » dans la mer de Chine méridionale.

«Voilà la vraie militarisation de la mer de Chine du Sud », a ajouté le responsable chinois .

Cependant, un rapport du Pentagone a montré le mois dernier que la Chine a ajouté plus de 3.200 acres (1.300 hectares) de terres aux sept fonctions qu’il occupe prétendument dans l’archipel des îles Spratly, qui est également revendiquée par les Philippines, le Vietnam, la Malaisie, Taiwan et Brunei .

 

ENTRE LES RUSSES ET LES ÉTATS-UNIS ,LA GUERRE EST DEVENUE INÉVITABLE

 

CAEPATOV 2

« L’administration Obama ne veut pas la paix en Syrie. Les Russes ont finalement dû s’avouer que les États-Unis ne collaboreraient pas au maintien du cessez-le-feu, ni à une attaque coordonnée contre l’État islamique et al-Qaïda, ni à la paix en Syrie. En effet, comme l’expliqueLavrov, les États-Unis ont à nouveau demandé à la Russie de ne pas bombarder al-Qaïda, alors même que deux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU exigent son éradication. D’énormes convois de ravitaillement (vidéo) arrivent à nouveau de Turquie pour les « rebelles » qui vont, comme d’habitude, les partager avec al-Qaïda et d’autres terroristes. »

L'Armée Russe est unie derrière Vladimir Poutine,contrairement à Obama.

L’Armée Russe est unie derrière Vladimir Poutine,contrairement à Obama.

Voilà une déclaration qui nous renvoie aux propos tenus par le président Poutine lors de sa conférence à Valdaï, le 22 octobre 2015, « si la bagarre s’avère inévitable, il faut frapper le premier. » 

La Russie sous la présidence de Vladimir Poutine a mené jusqu’à sa limite les possibilités de résoudre les problèmes et les conflits par la voie diplomatique. Cet exercice était devenu pour certains observateurs une méprise à laquelle Poutine prêtait flanc. Je pense plutôt qu’il a voulu aller le plus loin possible pour qu’éclate sans aucune ambiguïté la mauvaise foi de son partenaire étasunien. Il est conscient que toute guerre entre la Russie et les États-Unis sera fatale pour l’une des parties. C’est du moins ce que pensent des Russes vivant aux États-Unis et particulièrement informés sur la nature des armes dont chacun peut disposer.

Je vous invite à lire cette lettre adressée au peuple américain, mettant en relief le rapport de force entre ces deux puissances.

Pour le moment, le retour en force de la Russie en Syrie sera pour en finir avec les terroristes et les prétentions de Washington de s’approprier les pouvoirs de l’État syrien.  L’étape des négociations est finie.

Les navires russes sont équipés de nouveaux missiles de croisière.

Les navires russes sont équipés de nouveaux missiles de croisière.

« Sans faire le buzz comme pour leur première intervention militaire en Syrie, cette semaine les Russes ont débarqué des forces terrestres et des parachutistes dans le port de Tartous pour soutenir plus de 3000 volontaires russes envoyés dans la région au cours des dernières semaines, dans le but de relancer la coordination avec l’armée Arabe syrienne…. Des sources syriennes ont annoncé que le personnel de commandement russe qui a coordonné les opérations de soutien aérien à l’automne dernier était revenu à la base militaire Hmeimim dans la province de Latakia pour entamer la préparation de nouvelles opérations. »

Je pense que ces derniers développements ne sont pas que circonstanciels. C’est plutôt que le supposé « partenaire » a perdu, cette fois,  toute crédibilité et qu’il est devenu un adversaire dangereux dont il faut se débarrasser. L’étape des négociations est terminée. Le soi-disant partenaire n’en a fait qu’un moyen pour servir au mieux ses intérêts qui demeurent toujours les mêmes : prendre le contrôle de la Syrie et de tous les États qui se refusent de se soumettre à son hégémonie.

Nous entrons donc dans une stratégie où la guerre est devenue inévitable et  qu’elle doit être gagnée. Il ne fait plus de doute que les intentions de l’adversaire principal, les États-Unis et l’OTAN, sont de prendre le contrôle du monde, y incluant la Russie, la Chine, le Brésil, l’Inde et l’Afrique du Sud.

Le porte-avions chinois Liaoning,le plus grand au monde.

Le porte-avions chinois Liaoning,le plus grand au monde.

Les mois qui viennent seront déterminants pour le devenir d’une partie importante de l’Humanité.

 

 

 

 

 

 

Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :