Vidéo en français:OVNI l’incroyable vérité :le documentaire qui dérange

 

 

 

J’ai le grand plaisir de vous présenter un chef d’oeuvre de documentaire qui est fort sérieux…On y parle entre autres de Jimmy Guieu!

Un plaisir à écouter ,car il ne vieillira pas!

Il y a plus de 60 ans,survenait l’affaire de Thomas Mantel…Ce documentaire vous en parle!

 

 

 

 

Publicités

On retrouve les mêmes anciens extraterrestres sculptés dans la pierre à travers le monde antique

Cet article concerne plus que de simples coïncidences fictives sur des extraterrestres venus dans l’Antiquité qui ont dû interagir avec les cultures dispersées sur notre planète  au cours de notre passé.Sérieusement, il y a beaucoup de preuves pour affirmer que ces extraterrestres existaient, mais pas simplement comme un mythe ..même culturel, mais en réalité, cela  s’est produit :des  visiteurs sont venus de l’espace …ou du paradis.

 

Non seulement l’énigmatique «Stonehenge arménien» a été construit il y a des millénaires avant les pyramides et son homologue plus célèbre à Stonehenge, en Angleterre, mais certains des rochers du site représentent des êtres curieux à la tête allongée et aux yeux en forme d’amande.Certaines des roches de Karahunj représentent  (aussi) de mystérieux êtres humanoïdes . Est-il possible que ce soient les anciens astronautes qui ont visité la Terre il y a des milliers d’années?

L’alien des mayas est représenté en relief dans la pierre .On peut très bien le voir également dans un vaisseau spatial extraterrestre :c’est évident avec le feu descendant de ses moteurs. Il a la forme d’un OVNI typique même vu dans les observations d’OVNI d’aujourd’hui et les images d’OVNI anciennes..

L’alien venu conquérir le monde

QUETZALCOATL, il « SERPENTE PIUMATO » adorato dai MAYA 

Cette gravure en relief sur pierre de l’ancienne culture maya représente un homme prosterné devant  quelque chose. Planant sur lui dans l’objet ressemblant à un vaisseau spatial. L’objet est lenticulaire, ce qui signifie qu’il ressemble presque à une lentille et qu’il y a des tentacules, des gaz d’échappement ou des matières organiques telles que des lianes suspendues au bas du véhicule.

L’être à l’intérieur de l’engin semble être en colère, et ses yeux sont grands et en forme d’amande, similaires aux descriptions faciales communes d’un extraterrestre gris. Il porte également un type de gilet avec deux ceintures formant un X sur la poitrine. Certaines personnes croient que cette gravure sur pierre représente peut-être le dieu maya Quetzalcoatl, mais peut-être aussi un type d’extraterrestre. Ou sont-ils les mêmes? Certains chercheurs pensent que les anciens révéraient les êtres des étoiles et les adoraient parfois en tant que dieux descendant sur terre.

 


DES GRAVURES ÉTONNANTES

 

 

Ensuite, nous avons ces étonnantes gravures très fortuites de lieux sur la Terre jamais connectés  entre eux à leur époque, jamais vus sans communication partagée – apparemment? Les similitudes entre deux pièces venues de continents différents  sont assez épiques, mais quatre pièces sont tout simplement « impossible à placer dans le domaine des coïncidences »…comme dirait Jimmy Guieu!

 


TROP DE COÏNCIDENCES?

Ensuite, nous avons les statues avec des sacs à main (comme je les appelle). Ces deux pièces parlent d’elles-mêmes. Elles ont non seulement l’air exactes mais ils ont également la même position.Les mains, le visage, les « sacs à main », les ailes et les jambes sont exactement dans la même position et cela ne peut pas être une coïncidence, n’est-ce pas? J’appelle l’intervention sur celui-ci. Je pense que les extraterrestres qui ont volé au dessus des continents et des mers, sont réellement intervenus dans les deux cultures et les ont grandement influencés.

 

Alors, en quoi croire? Que faire des anciens ancêtres des nôtres? Étaient-ils des « peuples simples » ou intelligents mais imaginatifs? Étaient-ils fous, dites ce que vous voyez ou croyez.

Étaient-ils des dieux, des extraterrestres ou des hybrides? Il y a littéralement des centaines, voire des milliers de cultures différentes qui existaient à un moment ou à un autre, mais qui disait la vérité littérale?

S’agit-il simplement d’exprimer des opinions sur l’espace et les esprits? Vous décidez parce que la vérité est là, il faut que ce soit cela. Vous décidez donc sur quoi vous allez vous installer (au niveau de la conception  ) et le faites vôtre comme nos ancêtres l’ont fait. 

Source 1 Ancient Code . 

Source 2 Quora . 

Source 3 Pinterest .


*Avis important

Ce site web est de plus en plus censuré par Facebook,Tweeter et  Google,en nous partageant avec vos ami(e)s vous allez contrer  cette tendance.

Permettez,s’il-vous-plait,à ce site d’exister afin de présenter une autre version de la Vérité et de la Liberte que ce système politique que sont le Nouvel Ordre Mondial et son allié de fait:les Triades Chinoises!

Aidez-nous  et un jour nos enfants nous remercieront d’avoir resté debout!

Michel Duchaine,votre humble serviteur!

 

 

 

Réécrire l’histoire des dinosaures:Exposer l’histoire interdite

Histoire interdite des dinosaures

Depuis les mayas en passant par les dieux naga du Japon,aux aztèques,aux incas,aux égyptiens et aux sumériens, les reptiliens sont dans toutes les traditions ancestrales de l’humanité!Je considère que ce n’est pas une coïncidence!

 

Dinosauroide: L’évolution de l’intelligence des dinosaures

Stenonychosaurus (Troodon) est l’un des dinosaures les moins connus et, selon des chercheurs modernes tels que Dale Russel, il faisait partie des dinosaures en train de développer une intelligence supérieure, même si l’extinction des dinosaures l’avait empêchée de développer un intellect de pointe.

Stenonychosaurus (Troodon)

 

 

Selon Russel, Troodon, bien que de petite taille, était le principal mammifère prédateur du Crétacé.

Troodon devait être plus intelligent que les mammifères qu’il chassait, et pour cette raison, il postulait que Troodon était un dinosaure intelligent doté d’un cerveau plus gros que la taille de son corps.

La plus grande taille du cerveau peut avoir vu apparaître l’origine des caractéristiques humanoïdes chez Troodon.

Super-intelligence des dinosaures, technologie et interaction humaine

Les reptiles humanoïdes sont présents dans les différents mythes et légendes. Ce sont souvent des créatures mi-humain et mi-serpent. On rencontre aussi des formes de dragons humanoïdes dans les cultures asiatiques.

Bien que créature fantastique, le dragon est considéré comme un reptile. Les serpents, dragons ou autres noms pour désigner un même genre, ont toujours concerné des êtres de pouvoir (des dieux) ou des initiateurs, apportant quelque chose à l’homme présupposé inférieur ou soumis.

La théorie de Russell n’est toutefois pas universellement acceptée, mais dans une nouvelle recherche publiée dans le Journal de l’American Chemical Society, Ronald Breslow explore la perspective d’une vie de dinosaure extraterrestre.

Breslow conclut que de telles formes de vie pourraient bien être des versions avancées de dinosaures, spéculant que « nous ferions mieux de ne pas les rencontrer » parce que leur technologie avancée associée à leur intelligence reptilienne sans émotion, mais avancée et efficace, signifie que notre civilisation serait très primitive devant eux, et sa conquête presque sans effort pour eux.

Conclusion première

L’histoire cachée des dinosaures signifie qu’il est possible qu’une race de reptiles spatiaux extrêmement avancée et intelligente existe depuis plus longtemps que les êtres humains sur Terre et dans l’espace.

Notre histoire est-elle alors l’histoire d’une rencontre entre l’humanité et l’une de ces races intelligentes et avancées de reptiles et de dinosaures?

La Conspiration de la Terre-Creuse  a popularisé cette notion depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale  , lorsque l’armée américaine a envoyé l’expédition Byrd en Antarctique dans le cadre de l' »Opération Highjump « ,une  Opération Ulta secrète  destinée à récupérer la technologie de guerre secrète du Troisième Reich,développée à partir d’une technologie extraterrestre..L’ensemble de l’Opération Highjump avait été présenté comme une expédition  scientifique.

Dans une rencontre OVNI présumée, l’expédition Byrd a été attaqué par une force militaire imprévue à l’ aide d’ armes que personne n’avait  rencontré  sur un champ de bataille avant, en plus du naufrage du destroyer principal de l’expédition … Depuis lors, on a  spéculé que l’attaque a été lancée à partir d’ une base située dans la  Terre- Creuse  dont l’entré (ou sortie) se situerait en   Antarctique , qui a servi de base cachée aux reptiliens intelligents qui ont peut-être survécu à l’extinction des dinosaures ou ont atterri ici depuis l’espace.Une chose est sure:ils ont fait alliance avec les soldats du Troisième Reich sur leurs bases!

Des momies péruviennes semblent être d’origine reptilienne.

 

De nombreux enlèvements ont été signalés au fil des ans.Tous les témoins parlent de petits gris d’aspect reptilien.

 

La découverte de figurines de type reptilien dans la civilisation ubaide de la pré-mésopotamie antique ajoute également une couche supplémentaire de mystère et soulève la question de savoir si notre civilisation peut être retracée aux visiteurs d’anciens reptiliens… Il n’existe à ce jour aucune explication historique officielle donnée au serpent de la civilisation ubaid. comme des figurines de Dieux, et pour cette raison, la possibilité d’une présence ancienne de Reptiles qui aurait pu se retirer dans une partie éloignée de la Terre ne peut être complètement exclue.


CIVILISATION UBAID

 

Cet artefact de figurine d’Homme Lézard a été trouvé sur le site archéologique de Al Obeid en Irak. Il appartient à une période appelée Ubaid.

Figurines, style Ubaid ou à tête de lézard, argile, Ur (culture Ubaid), Ve millénaire av. J.-C., h: 13,6 cm Originaire d’Ubaïd, période mésopotamienne méridionale, 5000 av. La culture Ubaid a succédé au Halaf à la fin du 6ème millénaire avant notre ère dans le sud de l’Irak, puis s’est répandue dans toute la Mésopotamie. La culture Ubaid est connue pour la poterie peinte; grandes maisons de plan tripartite pour les familles élargies; et des figurines à tête de lézard des deux sexes. Les figurines telles que les exemples ci-dessus sont typiques. La figure à gauche tient un bébé sur sa hanche et le tète. La figure de droite a des vergetures incisées sur son abdomen. Il a été suggéré que les points et les lignes peints en brun représentent les tatouages ​​et que les pastilles d’argile cicatrisent. On ignore si la forme des crânes représente la liaison de la tête.

Bas relief civilisation ubaid.

ANNUNAKI CIVILISATION DE MÉSOPOTAMIE ET DE SUMER

 

Stèle écrite et représentation du dieu Enki
Enki semant l’arbre de la vie.
Enki sort de l’eau et se dirige vers la terre.

 

Ea se tient dans sa maison aquatique l’Apsu.

 

Création de lignées, d’humains, d’alchimie

 

Séparation hommes-femmes des aspects de l’âme double , en haut et en bas
Les dieux amphibies créent une lignée humaine

 

Omphalos et représentation de l’ADN.

AUTRES CIVILISATIONS

MÉSOAMÉRIQUE

Viracocha , foetus, serpent (ADN), chromosomes XX

 

GOBEKLI TEKE CULTURE

Venant de la civilisation de Gobekli Teke,cette mante religieuse géante tient un enfant dans ses bras:est-ce de l’affection ou sert-il de repas?Cette figurine a plus de 13,000 ans!

 

 

 

PLATEAU IRANIEN

Iran Jirof culture:

 

JAPON

Hommes-lézards de la civilisation Horyuji du Japon

 

CIVILISATION DE L’ÉLAM

Culture de l’Élam

 

Ceci est cependant hautement spéculatif, mais la possibilité d’une intelligence évoluée des dinosaures reste intriguante, en particulier à la lumière de la découverte du dinosaure Troodon… Espérons que nous aurons plus d’informations au fur et à mesure de l’avancement des recherches sur le sujet.


EN COMPLÉMENT

L’HYPOTHÈSE DE DALE RUSSELL

Dale Russell

Dale A. Russell, né le , est un géologue et paléontologue, professeur de recherche au MEAS (Department of Marine Earth and Atmospheric Sciences – Département des sciences de la mer, de la terre et de l’atmosphère) à l’université d’État de Caroline du Nord (North Carolina State University).

Dasplétosaure

Dale Russell a décrit, entre autres, le Dasplétosaure et fut un des premiers à émettre l’hypothèse d’une cause extraterrestre (comète ou astéroïde) à la disparition des dinosaures.

Sa découverte, en 1969, du premier crâne de Sténonychosaure (ou Troodon) et la constatation de la taille de sa cavité cérébrale par rapport à la taille de son corps, exceptionnellement grande pour un dinosaure, l’amène à l’hypothèse, chez cet animal, d’une intelligence supérieure à celle des autres dinosaures contemporains.

En 1982, alors en poste au Musée national des sciences naturelles du Canada, à Ottawa (musée depuis 1990 renommé en « Musée canadien de la nature »), il a émis l’hypothèse, comme une expérience de pensée, que la Terre serait actuellement habitée par des reptiles humanoïdes ou « dinosauroïdes », évolution des dinosaures, si ceux-ci n’avaient pas disparu. Il avait même fait réaliser par un artiste taxidermiste, Ron Seguin, une sculpture de dinosauroïde, sculpture qui eut un succès médiatique. Selon cette expérience de pensée, ces « dinosauroïdes », occuperaient, dans ce cas, la place de l’homme en tant qu’espèce dominante de la planète.


HYPOTHÈSES DE RECHERCHES

1-Question 1:Les humains auraient co-existés  avec les dinosaures:Vrai?

Laissons parler les pierres d’Ica:

 

 

2-Maria Orsic aurait guidé  les officiers du Reich vers l’Antartique afin d’établir un contact avec cette civilisation: vrai?

Cette photo de 1939 du Vril-7,prise dans les archives allemandes,nous prouve que la technologie alien fut copiée suite au crash ovni de Freiburg,en 1936.

 

3-Question no 3:La civilisation qui a motivé l’expédition Antartique Allemande de 1938 -39 et l’installation massive de savants et de bases ultra-secrètes par le Reich serait-elle celle qui commencerait à émerger  au-dessus des glaces suite au réchauffement climatique?

 

Des ruines étranges apparaissent au-dessus des glaces.

 

Des fossiles découverts en Antartiques montrent toute la diversité de la vie antérieure.

 

D’où viennent ces mini-squelettes humanoïdes?

 

4-Question 4: ces photos montrent-elles  des entrées vers la Terre-Creuse?

 

 

5-L’amiral Byrd et son expédition  « scientifique » Opération Highjump,a-t-il  été contacté par des entités extraterrestres ou/et intraterrestres?

L’amiral Byrd en compagnie de James Forrestal et du général Nimitz…au retour de l’Opération Highjump.Forrestal sera « suicidé » avec assistance et juste avant,Byrd fera une conférence de presse ou il parlera de « soucoupes volantes » et de forte résistance ennemie.Il sera mis à la retraite.

EN CONCLUSION

Il s’agit d’une nouvelle entrée en matière sur ce sujet délicat et votre humble serviteur va tenter de répondre à ces questions avec ses moyens de recherches,mais je demeure convaincu que la seule façon véritablement scientifique est d’organiser une expédition et d’aller voir sur place.

Aussi ai-je nommé ce projet …Neue Schwabenland 2 qui annonce sur ce site,le début de la mise en oeuvre de cette grande aventure.J’aurai donc besoin de toute l’aide que vous pourrez m’apporter…en personnes décidées à y aller,en moyens financiers et scientifiques!

Retourner là-bas est mon  Grand Rêve!

Qu’en pensez-vous…de retourner à Neue Schwabenland?

Les marins du Swabenland avaient presque domestiqué des pingouins.

 

Le MS Swabenland en train d’appareiller en 1934.
Aufnahmedatum: um 1934
Systematik:
Kulturgeschichte / Flugzeug / Wasserflugzeuge

 


POUR LE FUTUR

 

Vous venez de lire le premier article sur ce sujet,je considère continuer dans le même sens.Il y aura une suite rapide  à cet article et des vidéos aussi.

Mais  je vous promets de développer   ce qu’il faut pour mettre sur pieds l’expédition  qui retournera vers les bases secrètes allemandes,vers Neue Schwabenland et la civilisation contactée par Maria Orsic ,en Allemagne.

…à suivre …coûte que coûte!

 

 

 

La recherche de mondes extraterrestres habitables dans l’arrière-cour de la Terre se poursuit

L’instrument NEAR a recherché des planètes dans le système Alpha Centauri.

Un nouvel instrument de chasse à la planète a commencé à étudier notre système d’étoiles voisin brillant, Alpha Centauri.

 

La chasse aux exoplanètes proches vient de s’échauffer considérablement.

Un nouvel instrument conçu pour rechercher des mondes extraterrestres potentiellement habitables dans Alpha Centauri , le système d’étoiles le plus proche de notre propre soleil, a été mis en service le 23 mai, ont annoncé aujourd’hui les membres de l’équipe de projet (10 juin).

L’instrument, appelé NEAR (Near Earths dans la région Alpha Cen), est un coronographe thermique installé sur le très grand télescope (VLT) du European Southern Observatory (ESO) au Chili. 

 

Les coronographes bloquent la lumière extrêmement brillante des étoiles, ce qui permet potentiellement de voir les planètes en orbite sombre. Comme NEAR est un coronographe thermique, les membres de l’équipe recherchent la chaleur rayonnée par les mondes du système Alpha Centauri plutôt que par la lumière des étoiles à portée visible réfléchie par leurs surfaces.

Alpha Centauri est un système à trois étoiles situé à environ 4,37 années-lumière du soleil. Deux des trois étoiles sont des voisins semblables au soleil qui forment ensemble un système binaire appelé Alpha Centauri AB. La troisième étoile, Proxima Centauri, est un petit nain rouge plus lointain. (Proxima Centauri est l’étoile individuelle la plus proche du soleil, située à environ 4,2 années-lumière.)

En 2016, les astronomes ont découvert une planète de la taille de la Terre, entourant Proxima Centauri. Cette planète, connue sous le nom de Proxima b , semble se situer dans la zone habitable, la plage de distances idéale où une eau liquide pourrait être stable à la surface de la planète. 

En avril dernier, les astronomes ont annoncé la détection d’une autre planète possible s’éloignant de Proxima Centauri. Ce monde, connu sous le nom de Proxima c , n’a pas encore été confirmé; cela reste un candidat à la planète. 

Aucune planète ne se trouve près de l’étoile binaire Alpha Centauri AB, mais NEAR pourrait changer ce fait. Le coronographe – un projet conjoint de ESO et de Breakthrough Watch, un programme qui chasse les planètes potentiellement semblables à la Terre autour d’étoiles proches – met à niveau un instrument VLT appelé VISIR (spectromètre et imageur VLT pour l’infrarouge moyen). 

Le NEAR (Near Earths dans la région Alpha Cen) installé sur le très grand télescope de l’observatoire européen austral au Chili.

 

Cette mise à niveau supprime l’éclat accablant des deux étoiles mères et optimise la sensibilité de l’instrument dans les longueurs d’onde infrarouges pouvant être émises par une planète en zone habitable. NEAR utilise également des « optiques adaptatives » pour compenser le flou induit par l’atmosphère terrestre, ont déclaré les représentants de Breakthrough Watch.

« NEAR est le premier et unique (actuellement) projet qui puisse directement imager une exoplanète habitable », a déclaré Olivier Guyon, responsable scientifique de Breakthrough Watch. « Cela marque une étape importante. Croisons les doigts – nous espérons qu’une grande planète habitable tourne autour d’Alpha Cen A ou B. »

NEAR est capable de repérer des planètes environ deux fois plus grandes que la Terre, dans le système Alpha Centauri, ont déclaré les membres de l’équipe de projet. 

Les opérations de la «première lumière» qui ont débuté le 23 mai ont lieu  aujourd’hui (11 juin) et représentent 100 heures d’observation.

Breakthrough Watch fait partie de Breakthrough Initiatives, une suite de programmes conçus principalement pour rechercher la vie des extraterrestres. Les initiatives incluent également le programme SETI (recherche d’intelligence extraterrestre) Breakthrough Listen et Breakthrough Starshot , qui vise à lancer des sondes de navigation laser ultra-rapides vers Proxima b et d’autres exoplanètes à proximité dans les 30 prochaines années.

« Les êtres humains sont des explorateurs naturels », a déclaré le fondateur de Breakthrough Initiatives, Yuri Milner, dans le même communiqué. « Il est temps que nous découvrions ce qui se trouve au-delà de la prochaine vallée. Ce télescope nous permettra de regarder. »

 


EN COMPLÉMENT

BIENVENUE SUR PROXIMA B

Vue d’artiste de Proxima b

Le 24 août 2016, des scientifiques ont annoncé la découverte de Proxima b, un monde potentiellement semblable à la Terre en orbite autour de Proxima Centauri – l’étoile la plus proche de notre propre soleil. Cette découverte historique marque la planète extraterrestre la plus proche – et potentiellement habitable à démarrer – jamais trouvée.

Proxima tourne autour de Proxima Centauri (en bas à droite), le voisin stellaire le plus proche de notre propre soleil. Proxima Centauri est à environ 4,22 années-lumière du soleil, tandis que les étoiles jumelles d’Alpha Centauri se trouvent à environ 4,37 années-lumière.
Cette vue d’artiste montre l’exoplanète Proxima b, qui tourne autour de la star de la naine rouge Proxima Centauri. L’étoile double Alpha Centauri AB apparaît dans l’image entre l’exoplanète et son étoile. Proxima b semble représenter au moins 1,3 fois la masse de la Terre, ce qui la rend légèrement plus grande que notre planète.

 

La planète Proxima b a été découverte par des scientifiques utilisant un télescope à l’observatoire européen austral du Chili. Le panneau supérieur de cette image offre une vue du ciel du sud sur le télescope de 3,6 mètres de l’ESO situé à l’observatoire de La Silla, au Chili. Le panneau inférieur montre des images réelles des étoiles Proxima Centauri (en bas à droite) et de la double étoile Alpha Centauri AB (en bas à gauche), prises avec le télescope spatial Hubble de la NASA / ESA.

 

L’orbite de Proxima b se trouve à l’intérieur d’une zone de pénétration cosmique appelée « zone habitable » de Proxima Centauri, une région dans laquelle les scientifiques pensent que l’eau liquide peut exister. Mais la zone habitable de Proxima Centauri est beaucoup plus proche de l’étoile que celle du soleil, comme le montre ce diagramme en orbite.

 

Cette carte du ciel nocturne montre la constellation du Centaure et la plupart des étoiles visibles à l’œil nu. Proxima Centauri est marqué en rouge.

 

Proxima Centauri est une étoile naine rouge, ce qui signifie qu’elle est beaucoup plus petite que le soleil. Cependant, étant donné que sa planète Proxima b est tellement plus proche de l’étoile que la Terre ne l’est au soleil, l’étoile apparaîtrait plus grande de la surface de Proxima b que le soleil n’apparaît de la Terre.
Voici une comparaison pratique des étoiles pour mettre en perspective la taille de Proxima Centauri.
Ce graphique montre le mouvement de Proxima Centauri en 2016. L’étoile se déplace très lentement et périodiquement vers et à partir de la Terre. Ce « vacillement Doppler » est le résultat de l’exoplanète Proxima b en orbite autour de l’étoile tout en la tirant avec sa propre gravité.
Image composite montrant un schéma du système à trois étoiles contenant Proxima Centauri avec la Voie lactée et le télescope de 3,6 mètres de l’ESO à l’observatoire de La Silla au Chili.
Cette image grand champ de la Voie Lactée montre le système à trois étoiles contenant Proxima Centauri sous la forme d’une étoile jaune-blanche brillante à gauche.

 

 

 

 

Paradoxe de Fermi

Le paradoxe de Fermi est un argument que l’on invoque lorsque l’on s’interroge sur la possibilité de l’existence d’une civilisation extraterrestre technologiquement avancée dans la Voie lactée. Il fait l’objet de beaucoup de débats mais étant donné les données actuelles fournies par l’exobiologie – à savoir la découverte des moléculesorganiques dans les nuages moléculaires et l’existence de très nombreuses exoplanètes potentiellement habitables dans la Voie lactée -, il est difficile d’imaginer que cet argument ne constitue pas une objection extrêmement sérieuse sur l’existence de ces civilisations. Pour le moins, elles seraient très rares et peu durables.

 

L’argument, selon la légende plus ou moins documentée, remonte à l’année 1950. Alors qu’ils sont occupés à concevoir la bombe à hydrogèneEnrico Fermi et Edward Teller déjeunent avec quelques collègues à Los Alamos. La conversation portesur la possibilité que les Ovnis – qui commencent à défrayer la chronique aux États-Unis – soient effectivement des engins extraterrestres capables de franchir le mur de la vitesse de la lumière.

Les estimations de Fermi

Habitué aux estimations rapides des ordres de grandeur enphysique, Fermi n’aurait pas tardé à évaluer le temps qu’il faudrait à une civilisation croissant dans la Galaxie, selon une loi exponentielle, pour en coloniser toutes les étoiles, et cela même en se déplaçant à une infime fraction de la vitesse de la lumière. Ce faisant, il a sans doute établi rapidement à ce moment-là une équation analogue à la célèbre équation de Drake du programme Seti.

nrico Fermi était le dernier théoricien qui connaissait toute la physique de son temps en plus d’être un grand expérimentateur. On lui doit des contributions à la théorie de la relativité générale, la théorie de la désintégration bêta et bien sûr la création de la première pile atomique. Vers la fin de sa vie, il a travaillé sur l’origine des rayons cosmiques en proposant des mécanismes d’accélération.

 

Sa conclusion semble sans appel, si une telle civilisation existait, elle devrait être là ! Comme Fermi n’a rien publié à ce sujet, nous ne savons pas vraiment ce qu’il avait en tête. Toujours est-il que ce que nous appelons aujourd’hui le « paradoxe de Fermi » prend incontestablement une de ses sources majeures dans un article publié en 1975 par l’astrophysicien états-unien Michael H. Hart. Les raisonnements de base du paradoxe de Fermi y sont exposés ainsi que les diverses conclusions auxquelles ils conduisent.


Enrico Fermi était le dernier théoricien qui connaissait toute la physique de son temps en plus d’être un grand expérimentateur. On lui doit des contributions à la théorie de la relativité générale, la théorie de la désintégration bêta et bien sûr la création de la première pile atomique. Vers la fin de sa vie, il a travaillé sur l’origine des rayons cosmiques en proposant des mécanismes d’accélération. © DP  Une formulation moderne du paradoxe de Fermi 

Sous une forme un peu plus développée, l’argument du paradoxe de Fermi est généralement aujourd’hui exposé de la façon suivante.

Il faudrait moins de 100 millions d’années pour qu’une civilisation capable d’atteindre une fraction non négligeable de la vitesse de la lumière (ce qui n’est pas impensable lorsque l’on considère des projets comme Daedalus utilisant des explosions thermonucléaires) ait visité toutes les étoiles de la Voie lactée. Cela suppose notamment que de chaque planète partent de nouvelles missions d’exploration et de colonisation, ce qui conduirait en quelque sorte à une réaction en chaîne (une première planète donnerait deux vaisseaux, qui avec deux autres planètes en donnerait quatre, etc.).

Or, l’âge de la Voie lactée est supérieur à 10 milliards d’années ce qui devrait avoir permis l’apparition de nombreuse civilisations extraterrestres dans la Galaxie depuis des milliards d’années. Elles auraient largement eu le temps de créer un empire galactique dont la Terre ferait partie depuis très longtemps, avant même la naissance de l’humanité. Au minimum, les constructions issues d’empires successifs dans la Voie lactée devraient être partout autour de nous dans leSystème solaire.

Cette conclusion est valable même si les civilisations se contentent de ne coloniser qu’une portion de la Voie lactée, à condition bien sûr qu’elles apparaissent en grand nombre et durent assez longtemps. On est donc conduit à penser que l’apparition d’une civilisation technologiquement avancée est fort rare ou pour le moins qu’elle disparaît en général avant de pouvoir se lancer dans le voyage interstellaire.

Depuis des décennies, les tenants des contacts entre E.T. et humains se démènent pour échapper à la conclusion pessimiste issue de l’argument baptisé « paradoxe de Fermi ». Ils supposent par exemple que les civilisations avancées sont bien là mais qu’elles ne se montrent pas afin d’éviter un choc culturel. Le raisonnement est fallacieux puisque le paradoxe de Fermi suppose que la Terre devrait avoir été colonisée bien avant l’apparition de l’homme.

On peut penser aussi que ces civilisations sont rapidement devenues des super IA repliées sur elles-mêmes dans un monde virtuel infiniment plus intéressant que le monde réel, délaissant toute envie de coloniser la Voie lactée.

Le fameux signal WOW

 

 

 

 

Des têtes humaines étonnantes: les photographies satellites prouvent-elles l’existence de l’homme en Antarctique… il y a 6000 ans?

Des informations géographiques et cartographiques précises concernant le continent antarctique n’ont été réellement découvertes qu’en 1822. Cependant, en contradiction directe, les anciennes cartes révèlent que l’Antarctique est totalement exempt de glaciation des milliers d’années auparavant.

Selon les experts en cartographie et océanographie anciennes, seule une culture maritime très avancée explorant l’Antarctique après la fin de la dernière période glaciaire, il y a 11 000 ans, aurait pu créer de telles cartes. Alors, qui était cette civilisation soudainement incroyablement avancée?

Le magnifique mais formidable paysage de l’Antarctique.

 

L’incapacité de trouver une réponse acceptable à ce mystère cartographique a conduit à penser que les anciennes cartes étaient produites par des extraterrestres extrêmement avancés, car pour produire des cartes d’énormes masses continentales, elles ne pouvaient être tracées avec précision que d’un point de vue aérien, à l’aide d’appareils d’arpentage spécialement conçus pour le but!

Prenons une position  rationaliste ,comme les professeurs d’universités actuels qui ne veulent pas toucher au paranormal  et au réalisme fantastique.

Ainsi, à l’exclusion des extraterrestres (soyons frileux), quels cartographes très avancés sur le plan technique pourraient parcourir notre planète plusieurs milliers d’années avant Columbus, et autres? D’où viennent-ils et comment ont-ils acquis l’expertise et la capacité de navigation nécessaires pour naviguer dans de vastes océans et, surtout, pour enregistrer leurs découvertes sur des cartes qui auraient été la source d’informations transmises à des explorateurs «modernes» comme Columbus, Cook, Magellan ou Vasco da Gama, par exemple.

 

Une photographie satellite surprenante révèle le passé lointain de l’Antarctique

Pour citer un exemple, il y a la carte « Buache » du XVIe siècle qu’il prétend avoir été réalisée par une très ancienne civilisation, qui cartographiait avec précision le continent de l’Antarctique, dépourvu de sa calotte glaciaire d’un mile de profondeur. Cependant, sans aucune preuve concrète pour étayer ses affirmations, les experts soupçonnent que la carte de Buache était probablement le produit d’une imagination vive. Mais était-ce? Nous verrons plus tard.

« Carte des terres du sud comprise entre le tropique du Capricorne et le pôle Antarctique, où les nouvelles découvertes faites en 1739 au sud du cap de Bonne-Espérance peuvent être vues », de Philippe Buache.

 

 

Auteur, archéologue de l’espace et chercheur indépendant, William James Veall a tiré parti de l’étroite extension actuelle de la déglaciation côtière en Antarctique et a utilisé la photographie satellite à télédétection pour exposer un grand nombre de têtes humaines et de portraits d’animaux absolument étonnants, ainsi qu’un matériel inscriptif démontrant clairement que quelqu’un avait touché dans au moins trois zones distinctes du littoral antarctique dans un passé lointain.

FIGURE 1: Carte moderne de l’Antarctique indiquant la partie du littoral de la mer de Ross, l’objet de l’archéologue de l’espace, William James Veall, sondé par satellite de télédétection (en rouge) et le segment sans glace prolongé du littoral de la mer de Ross, comme indiqué dans l’annonce 1512 cartes d’Oronteus Finaeus (indiquées en vert).

 

William Veall poursuit: Beaucoup de lecteurs d’Antiquités Anciennes savent déjà que j’utilise la technique de la photographie satellite à télédétection pour exposer des images au sol: sculptures rupestres, intaglios, pictogrammes, pétroglyphes et symboles d’épigraphie. Actuellement, je suis également impliqué dans l’utilisation de la technologie par satellite pour le service extrêmement important de détection, de préservation et de protection des sites archéologiques du monde entier contre le vol et les actes de vandalisme. (GlobalXplorer)

En utilisant cette même technique, j’ai très bien réussi à tracer le littoral «houblon» de voyageurs transocéaniques en Amérique du Sud, le littoral nord-américain, Terre-Neuve, la côte ouest de l’Afrique, l’Uruguay et même le long de la côte est de l’Australie ( voir tableau 1) avec quelques révélations incroyables.
FIGURE 2: Tableau 1. Anciens symboles découverts le long de la côte est de l’Australie par William James Veall, mars 2017.

 

L’Antarctique était-il une fois sans glace?

Après une incursion assez fructueuse le long de la côte est de l’Australie, j’ai décidé de tenter ma chance et de mettre à l’épreuve la déclaration faite par le géographe, cartographe et mathématicien grec, Marinus de Tyr, qui, en 400 av. J.-C., avait eu connaissance d’une ancienne carte illustrant Antarctique sans glace.

Logiquement, le point le plus proche de tout contact transocéanique avec l’Antarctique utilisant comme guide la côte est de l’Australie serait de traverser l’Atlantique Sud, de pénétrer dans le cercle antarctique et de débarquer à un point situé à peu près dans la région de Wilkes Land; la même région que celle choisie par Ross en 1840-1843.

 

Il n’est pas déraisonnable de supposer sur le principe que le littoral extrême oriental de l’Australie se dirige vers le sud, suivant à peu près tout le méridien de 153 ° selon lequel les anciens explorateurs auraient «sauté la côte» de ce méridien par paliers faciles à mesurer, connus dans l’ancien langage de navigation les latitudes »en conjonction avec certaines constellations aériennes, leur permettant ainsi de traverser les océans jusqu’à atteindre le continent antarctique.

Après un balayage préliminaire de la plus grande partie du périmètre antarctique, une partie déglacée de la région de la mer de Ross semblait être la seule zone susceptible de fournir suffisamment de données factuelles et factuelles pour que ce «coup dans le noir» ait une réelle signification pour répondre à la question. : Existe-t-il des signes d’activité autochtone ou externe pouvant expliquer le fait que diverses cartes marines anciennes prétendent montrer que tout ou partie du littoral de l’Antarctique est exempt de glace?

Ainsi, premièrement, comment Marinus de Tyr a-t-il appris l’existence de «l’Antarctique» en 400 av. J.-C. et deuxièmement, Buache at-il réellement accès à des cartes anciennes lui permettant de construire ce qu’il prétend être une représentation fidèle du continent antarctique? moins sa couverture de glace et de neige gelées?

Apparemment, c’est Aristote qui a informé Marinus de l’existence d’un continent nommé «Terra Australis» entourant le pôle Sud. Marinus a ensuite marqué la carte du monde qu’il compilait à partir d’autres cartes anciennes portant le même titre. Mais, ce qui est le plus fascinant, sa carte montre Terra Australis (Antarctique) sans le bouclier de glace traditionnel. Cependant, les cartes anciennes que Marinus aurait utilisées mystérieusement « ont disparu », nous n’avons donc aucun moyen de vérifier son histoire.

Par la même occasion; Cela n’explique pas comment d’autres anciens cartographes, comme Oronteus Finaeus et Hadji Ahmed, pourraient également prétendre avoir accès à des cartes datant de 6 000 ans (4000 ans av. J.-C.) représentant le continent de l’Antarctique complètement dépourvu de glace. D’où viennent leurs cartes et qui les a compilées? Je crois que j’ai peut-être eu une réponse par hasard.

Oronteus Finaeus (ou Oronce Finé),

À la recherche de la route des explorateurs

Je dois avouer qu’avant mon coup de feu antarctique – à part le fait de savoir que l’Antarctique abritait le pôle Sud … et quelques pingouins – je n’avais aucune idée préconçue sur cette région recouverte de glace, à l’extrémité sud de la planète Terre. . Imaginez ma surprise de découvrir par hasard que j’avais suivi la voie maritime désormais connue des explorateurs «modernes» vers l’Antarctique et que, par mégarde, ma sonde de télédétection avait atterri pratiquement au même ancrage choisi par Amundsen (1911-1912) et Scott (1910-1913) ).

En contournant le cap Adare et dans la mer de Ross, j’ai balayé la côte est le long d’un tronçon où la mer de Ross borde la terre Victoria. C’est tout à fait par hasard qu’une partie du rivage déglacié s’est retirée un peu à l’intérieur des terres, laissant à découvert un tronçon de deux kilomètres environ, bien que certains endroits soient encore recouverts de traces de glaciation. Selon les études scientifiques les plus récentes, le bouclier de glace de l’Antarctique oriental a même commencé à fondre au cours des vingt dernières années à un rythme alarmant, probablement à cause du réchauffement de la planète.

J’avais à peine franchi la moitié du terrain sur le littoral de la mer de Ross lorsque j’ai eu le choc de ma vie!

Têtes humaines

Le satellite avait capturé très clairement une image de tête humaine (portrait) en regardant depuis le terrain rocheux. (Figures 7 et 7a) Cela n’était pas censé se produire: la présence de l’humanité sous quelque forme que ce soit, préhistorique ou autre, n’a jamais été détectée en Antarctique. logiquement, soyez un territoire vierge exempt de tout peuple autochtone préhistorique jusqu’à bien après la fin du grand âge glaciaire, il y a 12 000 ans.

FIGURES 7 et 7a: Le tout premier portrait que j’ai découvert sur l’Antarctique; Cette étonnante figure coiffée d’un chapeau tricorne est sculptée dans une surface rocheuse déglacée de 25 mètres de hauteur sur 32 mètres de largeur. Elle présente une tête humaine, d’apparence caucasienne, avec des traits faciaux gentils et des yeux légèrement épicanthic et expressifs. La joue gauche (face) est piquée avec une «étoile» de style crétois; le front avec une pointe de diamant SIG. Sous l’œil droit (en regard) se trouve un petit triangle piqué. Juste en face, deux personnages de Linear A ont été picorés.

Les recherches effectuées par l’Université de Reading au Royaume-Uni suggèrent fortement qu’une civilisation avancée existait déjà plusieurs milliers d’années avant les Egyptiens, les Sumériens ou les Babyloniens; cette culture des peuples noirs (époque Kiffian) due aux changements climatiques a été chassée vers le sud de leurs terres du « Sahara Vert » (9000 – 4000 av. J.-C.) pour finalement fusionner leur technologie prétendument assez avancée avec les peuples moins développés des régions méridionales, Egypte, par exemple. (Voir les références: ‘ Momie noire du Sahara Vert’ – une excellente vidéo).

Le balayage des côtes rocheuses de la mer de Ross a permis de dégager une quarantaine de portraits de têtes humaines, notamment des têtes d’animaux et, parmi ceux du tableau 2, près de cent symboles picorés. Ma méthode d’analyse a été développée au cours de nombreuses années, en étudiant littéralement des centaines de situations d’imagerie satellitaire dans les montagnes et les déserts du monde, ce qui a permis de créer des règles extrêmement critiques pour une interprétation précise des images.

 

FIGURE 3: Tableau 2: Tableau illustrant les anciens symboles découverts le long du littoral antarctique de la mer de Ross par l’archéologue de l’espace, William James Veall, en avril 2017. 

 

FIGURE 4: Tableau 3: Comparaison des scripts Linéaire A et Linéaire B des Tableaux 1 et 2.

FIGURE 4: Tableau 3: Comparaison des scripts Linéaire A et Linéaire B des Tableaux 1 et 2.

[Note de l’auteur: Les fonds des figures 5 à 12 ont été légèrement diffusés pour améliorer la clarté de l’image, mais cette image satellite originale n’a jamais été retouchée. La silhouette ajoutée ne doit pas être un «portrait» mais simplement une aide pour identifier la pose de l’image satellite. Les figures 5 à 12 sont publiées sous «Autorisations d’utilisation équitable» de Google Earth .]

 

FIGURES 5 et 5a: Un pétroglyphe, situé sur l’île Marambio, dans le coin nord-ouest de l’Antarctique, présente un profil de visage de singe tout à fait inhabituel, qui sous-tend la tête d’un aigle. La tête est marquée d’un symbole SIG en boucle ouverte sur la joue gauche. Trois cercles (pierres) sont joints à l'arrière de la tête de l'aigle. Une date peut-être?

FIGURES 5 et 5a: Un pétroglyphe, situé sur l’île Marambio, dans le coin nord-ouest de l’Antarctique, présente un profil de visage de singe très inhabituel sous la tête d’un aigle. La tête est marquée d’un symbole SIG en boucle ouverte sur la joue gauche. Trois cercles (pierres) sont joints à l’arrière de la tête de l’aigle. Une date peut-être?

Quelle culture particulière a utilisé ce motif comme icône de signature pour annoncer sa présence en Antarctique? La tête mesure 34 mètres de haut sur 50 mètres de large (Eagle), l’Aigle 18 mètres de haut sur 39 mètres de long (59 pieds sur 128 pieds). Les deux «dieux» réunis semblent représenter Hanuman, le tout-puissant dieu hindou des singes et l’aigle, le dieu hindou Garuda … mais dans l’ANTARCTIQUE?

FIGURE 6: À l’origine, j’avais ignoré ces débris jonchés de roches, mais une manipulation minutieuse de la prise de vue avec une caméra de télédétection a révélé un motif de roches qui ressemblait à une ancienne légende ancrée dans le littoral. Malheureusement, la partie du texte qui fait face à la mer est maintenant submergée sous l’eau (de fusion). Taille exposée de 50 mètres de long sur 25 mètres de large.

Ce message était-il une dédicace pour célébrer un rêve de longue date de débarquer sur la masse terrestre la plus emblématique de la planète Terre? agissant comme un contrepoids pour équilibrer la planète avec une autre grande masse terrestre dans le nord: l’Arctique? Je le crois.

Les caractères paraissent très similaires au script de comptabilité ‘Minoan Linear A’, circa 1800 – 1400 av. c’est extrêmement intéressant car les « points et tirets » pourraient bien se traduire en données chronologiques, en d’autres termes – annonçant l’arrivée et la date du premier passage de l’homme européen sur le continent antarctique?

Il est intéressant de noter que le tableau 3 montre très clairement que les caractères sont à la fois linéaires A et B, alors que pratiquement tout le matériel inscriptif ultérieur (voir tableau 2) le long du littoral de la mer de Ross est «picoré» dans un alphabet plus avancé du genre phénicien. Ainsi, par inférence, le débarquement doit avoir eu lieu bien avant 1200 avant JC car, à partir de ce moment-là, le genre phénicien (1100 av. J.-C.) commença à dominer «l’écriture».

Un autre fait qui pourrait confirmer que le message était une « dédicace de l’arrivée » ; le symbole en triangle donne une latitude exacte de 72 21 04 00 S et une longitude de 170 15 37 00E. D’après mon expérience, un triangle suivi d’un «A» majuscule signifiait presque toujours une géodésie d’importance.

De plus, pourquoi placer cette coordonnée sur un rivage fragile alors que tous les autres sont gravés dans la falaise? Réponse: de nombreuses années auparavant, le littoral avait été considérablement étendu, comme le prouvent les anciennes cartes Oronteus Finaeus et Buache (voir la carte de la figure 1, extension verte).

FIGURES 7 et 7a: Le tout premier portrait que j'ai découvert sur l'Antarctique; cette étonnante figure coiffée d'un chapeau tricorne est sculptée dans une surface rocheuse déglacée.

FIGURES 7 et 7a: Le tout premier portrait découvert par Veal sur l’Antarctique; cette étonnante figure coiffée d’un chapeau tricorne est sculptée dans une surface rocheuse déglacée.

FIGURES 8 et 8a: Ce chiffre de 23 mètres de haut sur 20 mètres de large est clairement d’ascendance «autochtone». La tête semble avoir une mâchoire saillante inhabituelle. Un gnomon enregistre la coordonnée de longitude 170.16.26.00 de cette image particulière.

FIGURES 8 et 8a: Ce chiffre de 23 mètres de haut sur 20 mètres de large est clairement d’ascendance «autochtone». La tête semble avoir une mâchoire saillante inhabituelle. Un gnomon enregistre la coordonnée de longitude 170.16.26.00 de cette image particulière.

En lisant l’histoire de l’Antarctique, les références indiquent clairement qu’il n’y a jamais eu de flore ni de faune indigènes sur le continent, car la masse terrestre était entièrement recouverte de glace depuis au moins neuf millions d’années … avant même la préhistoire. 


Un message sur le rivage

 

En lisant l’histoire de l’Antarctique, les références indiquent clairement qu’il n’y a jamais eu de flore ni de faune indigènes d’aucune sorte sur le continent parce que la masse terrestre était complètement recouverte de glace depuis au moins neuf millions d’années … avant même l’homme préhistorique 

Selon les experts en cartographie et océanographie anciennes, seule une culture maritime très avancée explorant l’Antarctique après la fin de la dernière période glaciaire, il y a 11 000 ans, aurait pu créer des informations géographiques et cartographiques précises sur des cartes. Pourtant, de telles cartes existent apparemment. Alors, qui était cette civilisation soudainement incroyablement avancée?

Les images satellites révèlent des surprises

Maintenant, cette découverte de William James Veall pose la question suivante: qui a sculpté avec une telle finesse deux têtes de cerfs massives, qui, de par leur conformation, suggèrent qu’elles pourraient appartenir à l’espèce Huemul? La taille des sculptures (chacune) est en moyenne de 18 mètres de long sur six mètres de large (59 x 20 pieds).

FIGURES 9 et 9a: Parmi la pléthore d’images de l’Antarctique, j’ai enregistré chaque pièce d’imagerie qui a suscité sa propre surprise. Les deux animaux représentés dans cette figure passionnante ne font pas exception.

 

Les deux sculptures étaient-elles des icônes de la patrie ou des vagues successives d’immigrants ont-ils importé des cerfs en tant que source d’aliments vivants ou de fourniture de lait? cela pose une autre question: d’où? L’habitat le plus proche pour l’espèce de cerf Huemul serait probablement la Patagonie, en Amérique du Sud.

Un Heumul, un cerf du sud des Andes (Hippocamelus bisulcus) dans la réserve nationale de Cerro Castillo, dans la région d’Aysén, au Chili.

 

 

Il y a une solution possible. Pendant une période de climat tempéré, une route maritime a-t-elle été ouverte entre le cap Horn (Patagonie) et les îles Shetland? Je suis assez confiant pour avancer cette suggestion car des traces distinctes d’activités d’art rupestre sont visibles sur les parois rocheuses de certaines îles du groupe des Shetland. (à publier plus tard)

De plus, l’île Nelson fait directement face à la péninsule Antarctique où j’ai enregistré davantage de portraits de têtes humaines, dont l’un est le MS 3815 représenté à la figure 5, située sur l’île Marambio. Certains peuples ont-ils mis le pied sur l’Antarctique avant ou après ceux qui ont atterri à la mer de Ross? En outre, les mêmes personnes ont-elles, au cours d’une grande période de changement climatique, fait le tour du monde ou emprunté une route terrestre déglacée de l’Antarctique pour atteindre la communauté de la mer de Ross? Par conséquent, expliquer pourquoi différentes races sont immortalisées dans son portrait à la tête humaine.

 

La réponse à de telles questions est un projet énorme et distinct en soi, probablement même supérieur à celui de l’enquête sur la mer de Ross, car il doit prendre en compte les mouvements transitoires d’humains et d’animaux entre la pointe de l’Amérique du Sud et la péninsule Antarctique, des intervalles probables de glaciation et de déglaciation. pendant les périodes de changement climatique.

Si la fonte des glaciers se poursuit, on découvrira inévitablement davantage de portraits de têtes humaines, avec peut-être un matériel très important d’inscriptibilité; Tout cela fera des comparaisons fascinantes avec le mouillage de la mer de Ross et résoudra la question de savoir qui ont vraiment été les premiers à fouler le sol de l’Antarctique.

FIGURE 10 et 10a Quelle découverte incroyable! Entièrement sculptée dans la roche blanche, cette tête humaine de forme ovale est ornée d’un regard effrayant aux yeux ronds, marqué par des symboles anciens. Les points dans un cercle autour d'un motif central sont typiques de la fin du 13ème siècle av. Mycénien. (Taille 44 mètres de haut x 33 mètres de large).

FIGURE 10 et 10a Quelle découverte incroyable! Entièrement sculptée dans la roche blanche, cette tête humaine de forme ovale est ornée d’un regard effrayant aux yeux ronds, marqué par des symboles anciens. Les points dans un cercle autour d’un motif central sont typiques de la fin du 13ème siècle av. Mycénien. (Taille 44 mètres de haut x 33 mètres de large).

FIGURES 11 et 11a: Une tête humaine superbement sculptée dans un casque de style «roman / greco» avec une marque GIS en boucle ouverte sur le panneau avant. Le portrait, d'une hauteur de près de 800 mètres sur une largeur de 400 mètres, est gravé dans la face abrupte d'une crête de montagne. Immédiatement à droite (en regard) se trouve un symbole SIG très distinct qui donne une lecture en latitude de 82º 25 15 00S. A six cents mètres à l'est se trouve un piquet, un SIG à pointe en diamant indiquant la longitude du site.

FIGURES 11 et 11a: Une tête humaine superbement sculptée dans un casque de style «roman / greco» avec une marque GIS en boucle ouverte sur le panneau avant. Le portrait, d’une hauteur de près de 800 mètres sur une largeur de 400 mètres, est gravé dans la face abrupte d’une crête de montagne. Immédiatement à droite (en regard) se trouve un symbole SIG très distinct qui donne une lecture en latitude de 82º 25 15 00S. A six cents mètres à l’est se trouve un piquet, un SIG à pointe en diamant indiquant la longitude du site.

Les photographies satellite montrent que la sculpture se trouve sur un flanc de montagne dans la chaîne Holyoake. Le fait même que ce buste colossal ait été sculpté dans un endroit si isolé et couvert de neige m’a beaucoup intrigué, même si j’accepte que le buste ait été sculpté si cette région de l’Antarctique était devenue jadis libre de glace et accessible. Quand, par qui et dans quel but cette figure massive at-elle été fixée à cet endroit particulier?

La navigation par satellite révèle d’anciens records

Et puis, je me suis souvenu de la lecture d’un excellent livre du regretté professeur Charles Hapgood, (FRGS)  » Maps of the Sea Sea Ancient  » qu’Oronteus Finaeus avait tracé la position du pôle Sud à partir d’anciennes cartes qu’il avait acquises. Hapgood a pu calculer que le pôle Sud d’Oronteus Finaeus était en fait à 7,5 degrés (800 km) du véritable pôle Sud que nous connaissons aujourd’hui.

Maintenant vint le moment de vérité! Le 9 mai 2017, mon navigateur satellite avait enregistré une lecture latitudinale de 82 ° 25 ‘pour la statue, presque à 7,5 ° du vrai pôle Sud. J’ai ensuite vérifié les coordonnées longitudinales, 160º 32 ‘.

Chaque coordonnée confirmait presque exactement la position du pôle Sud, exactement comme Oronteus Finaeus l’avait indiquée sur sa carte de 1531 après JC.

Je crois fermement que la gigantesque sculpture de 800 mètres de haut a été sculptée, non seulement pour marquer de manière permanente ce que l’on croyait être, à l’époque, le véritable pôle Sud, mais aussi pour honorer et enregistrer à Memoriam les premiers peuples à avoir jamais existé. atteindre sciemment le «pôle Sud».

Messages sur le bord de la mer

La dernière chose que je m’attendais à faire était d’écrire un article en profondeur, d’analyser et de créer des illustrations pour de nombreux portraits, de dessiner des cartes, ainsi que des tables d’épigraphie, le tout résultant d’une intuition amusante de faire le tour du vaste continent antarctique par Remote. satellite de détection – tout par curiosité.

Trouver toute une série de portraits de têtes humaines, apparemment composés d’au moins cinq cultures différentes, plus des têtes d’animaux, le tout entremêlé d’une masse de textes inscriptifs et, romantiquement,  » un message au bord de la mer », était pour le moins époustouflant .

Il ne fait absolument aucun doute dans mon esprit, contrairement à ce que l’on sait, que l’Antarctique a été visité dans le passé avec probablement une habitation de longue durée le long, du moins, des régions côtières dans des périodes de climat plus tempéré; cette preuve réfute complètement la croyance de longue date selon laquelle « l’Antarctique n’a JAMAIS vécu de peuple autochtone dans ce pays. En fait, jusqu’en 1822, personne n’avait jamais vu l’Antarctique ».

Mais la cerise sur le gâteau était certainement lorsque j’ai découvert l’importance de la figure massive sculptée dans la chaîne de montagnes de Holyoake pour commémorer la découverte et l’enregistrement de l’emplacement exact du pôle Sud, tel qu’extrapolé des anciennes cartes d’Oronteus Finaeus.

J’ai une légère réserve sur ce point, après avoir enregistré par télédétection des centaines de marqueurs SIG (géodésique et d’identification). J’ai toujours été étonné de l’incroyable précision obtenue par les anciens cartographes – et je ne parle pas en degrés, mais en minutes -, évoquant discrètement une civilisation ancienne possédant des connaissances en astronomie, en navigation et en cartographie de superlatifs équipement scientifique non égal à l’homme «moderne» jusqu’au 19ème siècle au moins.

La datation de matériel artificiel est, au mieux, très aléatoire. Le code vestimentaire de toute statue ou portrait ancien est presque toujours un indice sonore de la provenance. Ici, un indice est dans le style de casque plutôt «roman / greco», comme on le voit ci-dessus. En fait, le long de la section de la mer de Ross, il semble y avoir au moins quatre bustes portant le même casque, suggérant qu’une force expéditionnaire de la Méditerranée avait effectivement réussi à atteindre l’Antarctique.

En tant qu’archéologue de l’espace, je ne prétends pas avoir d’expertise en épigraphie; Cela n’empêche pas de faire des observations sur les documents que j’ai découverts au cours de mes recherches. Par conséquent, est-il possible de dériver un laps de temps simplement à partir du matériel inscriptif que j’ai présenté dans les tableaux 1 à 3)? La réponse est oui. Premièrement, en observant les extrémités historiques des tableaux.

Le tout premier stade de la chaîne d’épigraphie antarctique aurait besoin de hiéroglyphes égyptiens: il n’y en a AUCUN. Un point final de ma chaîne tabulée devrait inclure l’alphabet grec « modernisé », l’hébreu et peut-être même le lettrage romain. Il n’y en a pas. Ainsi, nous avons établi les limites du matériel inscriptif répertorié.

Tableau 1 « Symboles découverts le long de la côte est de l’Australie ».

Tableau 1 « Symboles découverts le long de la côte est de l’Australie » . MS 3755, Col 5, dépeint un personnage proto-sinaïtique (un homme agitant joyeusement des bras) vers 1850 av. Est-ce le premier lien dans l’hypothèse? En examinant les autres caractères des tableaux 1 et 2, nous constatons un biais en faveur de l’écriture minoenne, Linear A. Maintenant, Linear A a été développé, entre 1800 et 1400 av. D’où «points et tirets» qui signifient un script en base 10. (voir tableau 3 et le « message sur les sables » )

Tableau 2. Graphique illustrant les anciens symboles découverts le long du littoral antarctique de la mer de Ross par l’archéologue de l’espace, William James Veall, en avril 2017.
Tableau 3. «Message sur les sables»

 

Cependant, on remarquera dans le «mélange» (tableaux 1, 2 et 3) que des caractères du script mycénien Linéaire B, développé vers 1500 avant JC – 1200 avant JC, sont principalement utilisés pour la communication.

Ainsi, nous avons une date de début dans notre chronologie composée de Proto-Sinaiatic (1850 av. J.-C.) parallèle à Linéaire A (1800 av. J.-C. – 1400 av. J.-C.), suivi de Linear B (1500 av. La Linéaire B était suivie de l’alphabet phénicien (1100 av. J.-C.) qui continuait jusqu’à l’âge du fer (1050 av. J.-C.) avant d’être repris par des variantes de l’alphabet grec (800 – 750 av. J.-C.). 

Selon le matériel inscriptif, la région de la mer de Ross en Antarctique était sujette à des visites et à un éventuel habitat semi-permanent au cours d’une période de déglaciation de 1850 av. J.-C. à au moins 1050 av. hors 1000 ans.

De plus, je pense que sur une période de 1 000 ans, l’Antarctique a finalement été circumnavigée, la carte de l’Antarctique a donc été cartographiée au format bitmap, produisant ainsi la série de cartes locales légèrement disjointes et historiquement rapportées.

Une évaluation approfondie de la glaciation et de la déglaciation de l’Antarctique, même pour seulement 10 000 ans, est extrêmement complexe et sort du cadre de cet article. Qu’il suffise de dire que si le «message dans les sables» était peut-être un message d’adieu, pourquoi était-il «écrit» en Linéaire A / Linéaire B et non pas le même alphabet que la masse de textes inscriptifs présentée dans le Tableau 2? Y a-t-il eu des visites successives au cours de la période de 1000 ans? Peut-être avec ces dernières vagues utilisant une forme de communication écrite plus «moderne».

Qui aurait pu créer de telles œuvres?

Nous avons déjà discuté était Aristote qui a informé Marinus de Tyr en 400 avant JC de l’existence d’un continent appelé Terra Australis (Antarctique) qu’il avait glanées (local) des cartes des centaines d’années.

Maintenant, si nous acceptons les anciennes cartes mentionnées par Aristote, qui remontent à des centaines d’années, 1450 av. J.-C. se situe bien dans un laps de temps acceptable. Une période qui englobe la période où les Minoens étaient des négociants maritimes extrêmement actifs, de superbes artisans produisant d’étonnantes figurines humaines en or et en bronze, ainsi que des formes naturelles outils de fer et de bronze pour la construction navale aux beaux-arts.

Détail de la fresque du dauphin, le palais minoen de Knossos, Crète, (1700-1450 av. J.-C.)

Un détail de la fresque du dauphin, le palais minoen de Knossos, Crète, (1700-1450 av. J.-C.) 

Les sculptures de la mer de Ross ne pouvaient avoir été sculptées que par des artistes hautement qualifiés travaillant avec peut-être certaines des roches les plus dures connues de l’homme; ces artisans auraient sûrement besoin de «mauls et ciseaux» en bronze ou en fer résistant. Ce fait est très important car les dates de l’âge du bronze minoen (1500 – 1200 av. J.-C.) et le léger chevauchement qui s’ensuit dans le premier âge du fer (1050 av. J.-C.) maintiennent fermement les Minoens dans notre calendrier postulé.

Beaucoup de cultures différentes?

Un point très intéressant se pose lorsque l’on considère que, sur un aussi court littoral, il existe au moins cinq cultures complètement différentes décrites par la physionomie des bustes; Je ne crois pas que ce soit une génération issue d’un développement linéaire, parce que tout simplement, nous nous pencherions sur des dizaines de milliers d’années, pas seulement sur 10 000 ans d’histoire déglaciée.

De plus, les artistes antiques ont soigneusement sélectionné leurs pièces de façades en pierre pour refléter les tons de couleurs des visages qu’ils désiraient représenter, nous présentant ainsi des portraits inédits d’habitants « en chair » exactement tels qu’ils étaient il ya plusieurs siècles. .

Étrangement, même les portraits des peuples les plus primitifs sont marqués du même SIG «international» en boucle ou en forme de diamant, indiquant clairement que les statues sont contemporaines aux côtés des quantités copiques de matériel inscriptif; comme nous l’avons déjà dit, il est facile de le dater entre les limites de 1850 et de 800 av.

 

Je ne peux pas affirmer catégoriquement que les Minoens ont été les premiers à voir ou à mettre les pieds sur les côtes de l’Antarctique; c’est quelque chose que nous ne saurons jamais avec certitude. Le fait même que des bustes «primitifs» soient évidents parmi les sculptures suggère que les «Fisherfolk» originaires de Patagonie, de Nouvelle-Guinée ou d’Australie-Méridionale, par exemple, auraient également pu tirer parti d’un climat tempéré et étaient déjà en résidence avant les Minoens. arrivée.

De toute évidence, sans un examen médico-légal approfondi, je ne saurais dire si les Minoens, passionnés par la reconstitution de tous les êtres vivants sous forme de peintures ou de sculptures, ont conçu le littoral de la mer de Ross comme un chef-d’œuvre et des outils permettant de façonner des images à leur image avant l’arrivée des Minoens… et l’utilisation d’un insigne SIG. (Je ne pense pas?)

Et pour finir, quelques HOT NEWS:

FIGURE 12 et 12a: La figure 12 est la photographie satellite originale non modifiée. La figure 12a a été légèrement retouchée au crayon.

FIGURE 12 et 12a: La figure 12 est la photographie satellite originale non modifiée. La figure 12a a été légèrement retouchée au crayon.

Cette dernière capture satellite montre ici encore une fois l’étrange juxtaposition entre la forme primitive et le matériel symbolique. Où se situe ce spécimen d’humanité «préhistorique» dans la chaîne d’humanité exposée de l’Antarctique?

Notez le front bas orné d’un bandeau à fleurs, de petits yeux fixés sous une crête (front) crânienne. Observez le nez large et trapu au-dessus d’une grande bouche montrant très clairement un ensemble de canines saillantes et saillantes. Remarquez la fleur, en bas à droite, parmi le matériel inscriptif.

Gardant à l’esprit le précédent contact Australie / Antarctique mentionné ci-dessus, je soupçonne que l’image représente une arrivée autochtone précoce sur le continent, mais associée à un matériel inscriptif… c’est un mystère persistant!

Enfin, la question fascinante que tout le monde se posera: croyez-vous que, maintenant que l’Antarctique a été partiellement exposé, ce continent deviendra la véritable « île » et la mystérieuse île de « Atlantis »?

EN CONCLUSION

Il est impossible qu’un peuple préhistorique ait pu faire cela…seule une civilisation très avancée sur le plan technologique le pourrait.

Une civilisation qui connaissait le déplacement dans l’espace et  la technologie aérospatiale…par exemple!

Cette étude basée sur les recherches de Veal,nous montre bien   les raisons de l’expédition allemande de 1938-39:retrouver l’ancienne civilisation …venue des Cieux! 

Squelette retrouvé fossilisé en Antartique.

 

 

 

Intervention extraterrestre:Cinquantième Anniversaire de l’affaire Snippy …passé inaperçu

Un cinquantième anniversaire remarquable est passé inaperçu en septembre 2017, avec pas même un murmure. Les anniversaires de l’étrange et du macabre ne sont pas normalement célébrés, mais dans ce cas, j’ai pensé qu’il était approprié de revoir l’un des mystères non résolus et mystérieux de tous les temps: l’affaire «Snippy the Horse».

La mort de bétail inexpliquée la plus connue jamais signalée, le cas dit «Snippy the Horse» est considéré comme la première mort inexpliquée du genre. Le cheval est mort probablement (ou a été tué) et défiguré dans la nuit du 7 Septembre  1967. Durant la période de ce  cas, il y avait  des dizaines d’observations d’ ovnis qui ont également été signalés au cours de cette vague d’apparitions , riche en événements qui ont inexorablement liés morts d’animaux mystérieux avec le phénomène OVNI .

Le «Snippy Case» est devenu une légende parmi les passionnés du  paranormal et, dans les deux mois qui ont suivi la disparition  horrible du cheval, l’article a été repris par les services de nouvelles et il est devenu une actualité internationale sensationnelle. Les journalistes de l’Angleterre, de la France et de l’Allemagne ont rejoint des journalistes nord-américains sur le site de la vallée de San Luis pendant cet automne il y a 50 ans ,maintenant. Le site a attiré les curieux qui ont afflué à l’emplacement de King Ranch  par centaines. Aujourd’hui, si vous regardez le prairie où se trouvait le cheval à cette automne de 1967, sur Google Earth, vous pouvez encore voir le chemin de terre durci qui a mené à l’emplacement – un quart de mille à l’ouest de la route de comté 150. Je suis redevable à David Perkins et au regretté Tom « Godfather of Mutology » Adams pour une grande partie de mes recherches sur ce cas emblématique.

 

 

 

 

 

La mise en scène

Tout d’abord un peu d’histoire et quelques antécédents sur l’emplacement et les principes impliqués: l’affaire s’est produite dans la vallée de San Luis, dans le centre-sud du Colorado. J’ai passé 13 ans là-bas, beaucoup de mon temps a été consacré à enquêter sur les rapports actuels et à rechercher l’histoire colorée des régions. Le SLV est la plus grande vallée alpine du monde et le sol de la vallée se trouve à plus de 7 000 en altitude. Entièrement entouré de montagnes, dont certains atteignent plus de 14 000 pieds, je considère cette région éloignée et majestueuse comme un parangon culturel parfait d’étude sociologique. Isolé physiquement et culturellement de la culture en général, le SLV fait l’objet de mes trois premiers livres, The Mysterious Valley, Enter the Valley et Secrets of the Mysterious Valley.

Les pionniers mormons d’Urraca s’étaient installé  surle versant occidental du massif de Blanca de 14 000 pieds (qui domine la partie sud-est de la SLV) à la fin des années 1870 et l’une de ces familles rusées étaient les Rois qui possédaient un élevage de 2 000 acres se sont étendus du pied des montagnes sur le fond de la vallée. Le ranch supérieur avait une petite cabane sur le site original de la ferme et la maison du ranch principal était située à cinq milles dans la vallée, à dix milles au sud-est des grandes dunes de sable. Le King Ranch était assis sur certaines despremières prairies connues pour être visitées par les humains dans les 48 états inférieurs .

Les Kings étaient une famille de bétail qui travaillaient, mettant de longues heures à bronzer le soleil dans une des zones les plus pittoresques de la vallée. Veuve de quatre-vingts ans Agnès King était la matriarche de la famille royale et elle vivait avec ses deux fils, Harry et Ben et une fille nommée Nellie. Ben King était un homme de montagne autodidacte qui pouvait identifier chaque animal et plante dans la vallée de San Luis et nommer chaque ruisseau qui coulait vers le bas de la pente ouest des Sangres. Harry était le patron du King Ranch, gérant du bétail et tendait aux affaires quotidiennes du ranch. Nellie, mariée à Berle Lewis, originaire de l’Iowa, a vécu avec son mari dans la cabane du haut du ranch.

Les Kings et Lewis étaient vraiment des éleveurs de la terre avec une histoire familiale documentée de témoins d’événements célestes inhabituels, c.-à-d. L’observation de CM Lewis, mari décédé d’Agnès, de la spectaculaire grève d’Aéreo-Alamosa à l’automne de 1898 Baca Ranch – à environ 20 milles au nord du site de Snippy.

Qu’est-ce qui s’est passé?

Voici ce que nous savons de la disparition du cheval surnommé par la presse «Snippy». C’était un matin de feuillu, le 8 septembre 1967, et Harry King remarqua que seulement deux de leurs trois chevaux étaient dehors en attendant le grain et l’eau. En pensant que c’est inhabituel, il s’est engagé à les nourrir. Il a affirmé plus tard qu’il avait senti que quelque chose n’allait pas et qu’il avait raison: Lady, la jeune jupe de trois ans de Nellie, ne se trouve nulle part.

Le site de la découverte de Snippy et les enquêteurs.

Après avoir attendu le lendemain matin pour qu’elle apparaisse, Harry est allé à la recherche du cheval manquant.Au bout d’une heure, il a repéré quelque chose dans un pré à un quart de mille au nord de la maison principale du ranch et il a soulevé les cheveux sur son cou. Le cadavre de Lady manquait tous les tissus de ses épaules jusqu’à la pointe du nez, les os exposés brillants, blanchis blancs, comme si ils étaient au soleil du désert depuis des années. La chair, les muscles, les tendons, la viande et la peau manquaient de la pointe du nez à une large coupe circulaire juste au-dessus des épaules des chevaux. Atypique, aucun autre cas à ma connaissance avant, ou depuis, n’a présenté cette description de la défiguration complète du crâne et du cou . Selon Berle Lewis, les os du crâne et du cou étaient «aussi blancs qu’une feuille de papier … comme s’ils avaient aménagé dans le soleil du désert 30 ans». L’animal était posé sur son côté gauche, face à l’est, dans un pré humide situé à environ un quart de mille à l’ouest de la route 150, une route de terre à deux voies, fortement parcourue, qui a dépassé six milles environ du Monument national des grandes dunes de sable. Il n’y avait pas de pistes de dépouillement ou de prédateur, des excréments d’oiseaux ou des preuves de la mort du cheval et ensuite été défiguré. Au cours du mois prochain, les os ont commencé à tourner une couleur rose rose et l’aspect blanc blanchi s’est évanoui. C’est le moment où les photographies les plus célèbres de Snippy ont été cassées.

Il avait plu pendant la première semaine de septembre et le sol était encore doux et boueux.Cela a permis de déterminer la preuve de la piste relativement facile. Harry King a déterminé que les trois chevaux avaient été à pleine vitesse dirigé vers le sud-est vers la maison du ranch et Lady avait été «coupé du troupeau», puis s’est éloigné des deux autres qui continuaient vers la maison. Les pistes de Lady ont continué à galoper pendant plusieurs centaines de mètres, selon l’estimation du roi, où ils s’arrêtaient inexplicablement à plein galop.

Ii est intéressant de noter que l’histoire «officielle» diverge à ce point en deux versions distinctes.La version 1 est soutenue par plusieurs articles de journaux; L’ article de Coral Lorenzen’s Fate et le compte de Berle Lewis. Il dit que la carcasse a été trouvée plus de 100 pieds plus loin le long de la prairie. La deuxième version, soutenue par plusieurs articles et l’enquête originale de l’Organisation de recherche sur le phénomène aérien (APRO) de Don Richmond, a déclaré que les pistes étaient dans un cercle étroit plusieurs fois, comme si quelque chose circulait autour du cheval et que le cadavre était retrouvé à seulement 20 pieds des pistes circulaires de Lady. Cet écart n’a jamais été résolu d’une manière ou d’une autre à ma connaissance.

Un examen minutieux de la région une semaine plus tard par Nellie, Harry, Berle et ses amis, a révélé ce qui semblait être quatre zones brûlées dans le sol à quatre, neuf, 13 et 21 pieds de la carcasse au nord-ouest. En forme de point d’interrogation à l’envers, les marques de brûlures dans le sol ont été trouvées au sud-est à 40 à 50 pieds du corps. Cinq de 18 pouces de large, par des «pistes à cheval géantes» de 8 pouces de profondeur, ont été frappés dans le sol et ont été trouvés parmi des buissons chico apparents situés à proximité du corps.

Nellie a appelé le shérif du comté d’Alamosa Ben Phillips pour signaler l’étrange mort de son cheval. Phillips, immédiatement après avoir entendu la description, a marqué la mort du cheval comme une «foudre» et n’a pas pris la peine de se diriger vers les lieux pour enquêter. Il a plus tard reconnu qu’il était étrange que le cheval ne présentait aucun signe de brûlure associé habituellement à un coup de foudre.

Nellie et le reste de la famille, cependant, étaient convaincus que quelque chose de très irrégulier était arrivé à son cheval. Elle était bien consciente des nombreuses observations d’OVNI dans les semaines précédant la disparition de son cheval et elle et Berle, et proches amis, avaient fait l’expérience du printemps précédent.

La une d’un journal régional:Le shériff dit que c’est le tonnerre qui a tué le cheval et non une soucoupe volante.

 

 

 

 

 La connexion OVNI

La veille du décès du cheval, Agnès King avait signalé avoir vu un grand objet lumineux voler sur les corridors du Ranch King qui aurait cerné le sommet d’un poteau avant de partir. Agée Agnès avait fait la vaisselle dans la cuisine pendant le jour où elle a regardé par la fenêtre et a vu l’objet argenté. Elle n’avait pas ses lunettes, de sorte qu’elle ne pouvait pas avoir un regard clair et concentré sur ce que c’était. On pourrait penser que la Nellie aurait été impressionnée par la réclamation de sa mère. Et elle l’était. Un journal régional a cité Nellie en disant: «Les soucoupes volantes ont tué mon cheval!» La publicité générée par la mort du cheval a vraiment amené les observateurs des OVNIS et les curiosités les plus curieuses de la vallée de San Luis en masse. Un groupe d’étudiants du State College d’Adams a même repeint un panneau d’affichage en dehors d’Alamosa pour lire: «The Flying Saucer Capital of the World».

Large, lumière non identifiée sur les lacs secs, au sud du site de  Snippy.

 

Les lumières nocturnes se sont révélées extrêmement insaisissables, mais d’autres photographies ont été capturées pendant la chute de 67. En octobre, deux étudiants de Pueblo, Colorado, Bill McPhedries et un ami, avec l’aide de l’enquêteur APRO, Don Richmond, ont photographié des lumières mystérieuses sur les grandes dunes de sable alors qu’ils se tenaient sur le porche de la cabane de Lewis, au-dessus de la vallée sol. Ils les ont d’abord remarqués dans la région des lacs secs, cinq milles à l’ouest de leur point de vue. Ils semblaient flotter près du sol avant de voler vers les dunes, en passant juste à l’ouest du site de Snippy. Brillant blanc et rouge, ils semblaient que les trois observateurs étaient sous contrôle intelligent. Les photographies sont apparues dans le Pueblo Chieftain avec une histoire de Pearl Nicholas.

Nellie était positive, les lumières et les objets étranges qu’elle avait vus et signalés étaient en quelque sorte impliqués. J’ai noté beaucoup de ces San Luis Valley, les rapports de CO dans mes livres de «Mystious Valley» qui n’ont pas recueilli la même attention que la mort de Snippy. Mais, à la fin de la première semaine d’octobre 1967, l’amie de longue date de Nellie, Pearl Mellon Nicholas, éditeur de société pour le Courrier de la vallée a laissé la mort étrange du cheval hors de la grange. Au cours des quatre prochaines semaines, le «Snippy» de l’histoire du cheval a rapidement émergé de la presse locale, régionale, nationale et internationale.

 De la bouche du cheval

Le 12 mars 1993, je suis descendu avec Berle Lewis, le mari de Nellie, pour une interview sur une cassette vidéo lorsqu’il a accepté de me rencontrer au magasin d’entretien Great Sand Dunes Country Club où il a travaillé. C’était mon premier entretien vidéo complet mené pour mon premier livre The Mysterious Valley et c’est le seul entretien complet mené avec lui. Je l’ai trouvé très crédible et fais l’objet d’un tir direct et a été immédiatement frappé par son comportement coloré et humoristique. Cela a été compensé par la manière honnête et méconnaissable, il a décrit de nombreuses histoires inhabituelles et démesurément incroyables à partir de la fin des années 1960.

« Berle, quand avez-vous commencé à entendre parler des OVNIS et des lumières étranges qui se voyaient ici? » J’ai commencé.

« Après ’67, en août. »

« Alors, toutes les observations ont commencé juste avant l’épisode Snippy entier? »

« Tout a commencé tout de suite. Je n’ai jamais fait attention à cela jusqu’à ce que le cheval ait été tué. « 

« Jusqu’à ce qu’il se passait juste dans votre arrière-cour? »

« Vous pourriez dire l’arrière-cour, il est arrivé juste derrière la maison. » Berle a rigolé.

« Ok, entrez un peu et parle de Snippy, ou Lady, je veux dire. La presse a changé le nom du cheval, je suppose que Snippy était un nom plus coloré?

« Je ne les ai jamais corrigés quand il est sorti. J’ai un peu souri et j’ai dit l’enfer, Snippy est très bien avec moi, Snippy était le cheval sur lequel je me suis dirigé, Lady était son poulain [sic], donc c’est un peu drôle comme ça s’est avéré. Ils appelaient le poulain « Snippy », et le cheval, j’avais Lady, alors je ne les ai jamais corrigés.  »

Bewrle & Nellie Lewis, en 1966

 

« Qu’est-ce que tu penses, Nellie et Harry, quand tu as trouvé le cheval? »

« Nous n’avions aucune idée de ce qui l’a causé parce que je sais que personne avec un couteau ne peut couper cette viande si douce et que personne ne pourrait jamais retirer la viande des os où elle était aussi blanche que ce morceau de papier là-bas. Maintenant, je ne fais pas mal de vous, il n’y a pas de boucherie de tout genre qui puisse faire ressembler à cet os, car il est assis depuis des années! Les globes oculaires étaient partis, la langue était partie, l’oesophage était parti, et la trachée était partie. Tous les cheveux, les cheveux de la crinière et la peau sur le cou, s’éclaircissent vers l’endroit où le collier est en forme. Mais cette coupe, complètement autour, était lisse! Il est tout simplement impossible de couper de cette façon! « Je me suis renseigné sur l’odeur.

« Eh bien, il a juste pendu sur le cheval vraiment, il semblait flotter dans la région. »

« Nellie a été cité en disant qu’il sentait comme un liquide d’embaumement. »

« Naw, je ne dirais pas qu’il s’agissait d’un système d’embaumement, j’ai beaucoup senti ça.C’était comme la médecine. C’est comme ça que je l’avais posé, mais je ne sais pas quel genre de médicament. « 

« Avez-vous une idée de la façon dont ils ont retiré le cerveau du crâne? »

« Enfer, je sais comment le crâne s’est coupé, j’étais là et j’ai tenu la lumière pour le gars qui l’a ouvert. »

« Et il n’y avait pas de cerveau là-dedans? »

« Il était sec! »

« Alors, il n’y avait pas d’ouverture dans la cavité crânienne? »

« Ce n’était pas une ouverture de tout genre ».

« Qu’en est-il du glob écologique qui ressemblait à un foie de poulet que Nellie trouvait? »

« Eh bien, je ne sais pas ce que c’était, je serais averti si je le fais. [Elle a touché et a été brûlée.] C’était comme une brûlure d’acide, mais il n’y avait aucune odeur d’acide ou de cheveux brûlés.

« Lorsque vous regardez l’incident de Snippy, et comprenez que Snippy a été la première mutilation du bétail [publicitaire] du monde entier, que pensez-vous de cela? »

« Eh bien, je n’ai jamais pensé à rien. » Berle a soulevé son chapeau et a gratté la tête avec curiosité. « Je suppose que, avec toute l’affaire, je pensais que tôt ou tard, j’apprendrais ce qui s’est passé mais l’enfer, il a presque 30 ans ».

« J’ai lu quelque part que Harry trouva un taureau et un veau qu’il possédait aveuglé tout autour du temps de Snippy ».

« Il avait un taureau qui était complètement aveugle, il est arrivé environ un mois environ auparavant ».

« Un mois avant Snippy? »

« Oui, il est simplement devenu aveugle. Ce n’était jamais lié à rien … mais ce pantalon, sa tête ressemblait à un ballon de basket. Son nez, au bout d’un ballon de basket, si tu peux comprendre ce que ça ressemblait. Ses sabots étaient à peu près aussi long (il étendait ses mains à un pied de distance) et ils ressemblaient à des coureurs de traineaux. Il a marre de marcher. Les oreilles avaient l’air d’avoir été dépouillées, et son corps ne semblait pas avoir développé comme il se doit. Nous n’avons jamais attaché le mollet à rien d’autre. « 

« A-t-il jamais examiné un vétérinaire?

« Je ne pense pas qu’il ait jamais fait. »

« Était-ce né de cette façon? »

« Eh bien, pas vraiment, je ne le pense pas, personne n’a jamais dit quelque chose. Mais à mesure qu’il vieillissait, pourquoi il s’était empiré. Alors, cette fois-ci, il a tout simplement tiré dessus et je le drogue dans les buissons. « 

J’ai été impressionné par le rappel étonnant de Berle des événements qui avaient eu lieu plus de 25 ans auparavant. Je lui ai demandé pourquoi sa femme Nellie a déclaré aux journalistes qu’elle était convaincue que les soucoupes volantes avaient tué son cheval.

« Je ne pense pas qu’elle ait été convaincue que ce soit des OVNIs ou quelque chose comme ça, mais elle savait que c’était quelque chose que nous ne connaissons pas pour avoir tué le cheval.Maintenant, je sais que c’était quelque chose que nous, je ne connais pas, tué le cheval. J’ai pensé qu’après toutes ces années j’aurais les réponses, mais je n’ai aucune réponse. En ce qui me concerne, un objet non identifié a tué le cheval! Ce n’était pas quelque chose de naturel. Ne pouvait pas être naturel. « 

 

 

 

Les Lewis étaient initialement réticents à faire connaître l’histoire. Des mots sur l’affaire se sont propagés comme des feux de forêt localement au cours des trois premières semaines après la découverte des chevaux, et des habitants curieux ont commencé à apparaître sur le site.Initialement, Harry a essayé de confiner les visiteurs à une petite zone près du corps pour maintenir l’intégrité de la scène, mais cela s’est révélé impossible en tant que premières dizaines, puis des centaines de spectateurs ont fait la randonnée dans la prairie pour voir le cheval.

Le neveu de Nellie, Don Hard, un lycéen à l’époque, était l’un des premiers membres de la famille à entendre parler de la mort étrange du cheval de Nellie et il est sorti pour se voir «à quoi ressemblait tout le monde». impressionné par ce qu’il a vu:

« Il semblait que le cheval avait été ramassé ou quelque chose parce que les pistes étaient tout à fait d’où il mentait. On l’a retrouvé dans un pré dans de vraies circonstances étranges. La chair manquait de sa tête. Sa moelle épinière manquait; ses antécédents manquaient. Les organes manquaient; les os étaient blancs comme s’ils avaient été longtemps. La viande a été totalement nettoyée sur les os. Quelqu’un qui a jamais massacré quelque chose, vous ne pouvez pas racler la viande hors de faire le ménage dans un champ … Je suppose que ce qui m’a impressionné, c’est que l’œsophage a été nettoyé aussi et c’est une sorte de type dur et bon. Nous avons massacré du bétail auparavant et il ne ressemblait à rien que n’importe qui pouvait faire. Les os étaient encore propres et blancs comme si ils étaient dans le désert ou au soleil pendant un bon moment.

Plus tard, je suis retourné pour le regarder. Nous l’avions regardé à plusieurs reprises, mais plus tard, il s’agissait d’une croissance noire sur le sol. Nous n’avons vu aucune autre incision sur le cheval, mais ils disent que le sang manquait et que les organes manquaient.Je n’ai pas vu de charognards ni d’oiseaux ni de quoi que ce soit. Sur notre ranch, nous avons des bovins et si une vache meurt assez vite, les coyotes y creusent un trou et le mangent

Il semblait à [Nellie] comme une sorte de haute technologie l’avait fait, plutôt que quelque chose que quelqu’un pourrait tirer comme farce. Je ne pensais pas que c’était une farce. Je ne vois pas comment on peut faire quelque chose précisément pour utiliser la précision pour couper la chair et l’œsophage; prendre la moelle épinière sans endommager les os. Il semble juste que ce monde soit dépassé.

J’ai eu une théorie selon laquelle le gouvernement peut avoir une telle technologie. Il pourrait s’agir du gouvernement d’expérimenter de nouvelles armes parce qu’ils ont volé autour de la vallée à basse altitude en essayant d’échapper au radar. C’était juste une pratique de vol, mais vous pourriez imaginer le pilote avec une nouvelle arme en disant « essayons ceci et voyons ce qui se passe ».

L’étendue du «volet» de l’OVNI de 1967 à 1969, l’activité militaire et muette dans la vallée de San Luis et ailleurs s’est effacée dans le temps. J’ai essayé pendant des années d’accéder à la liste exhaustive des rapports OVNI de l’éditeur de Valley Courier , Pearl Nicholas, des périodes 1967-1970 où des centaines d’observations se sont produites, mais les membres de la famille survivants ont résisté à mes demandes d’accès. En conséquence, une grande majorité de ces événements étranges se sont perdus efficacement au-delà de notre portée, survivent dans les contes de bouche à oreille et les légendes familiales. Les faits ont été mélangés, ajoutés, supprimés, oubliés et inexorablement modifiés. Même les principaux témoins oculaires, qui devraient être en mesure de clarifier efficacement les événements qu’ils ont vus, ont peut-être contribué par inadvertance à la création de mythos, de folklore ou d’un meme culturel par leur souvenir flou de ces événements inhabituels.

Encore une fois, je dirais que l’affaire Snippy The Horse est notre point de départ au début du meme culturel appelé «le phénomène de la mutilation du bétail» – l’ingrédient initial alimentant le fourrage d’un nouveau mythe et d’une légende. Est-ce un exemple classique d’un meme principal ou d’un bloc de construction dans un aspect de la culture? Une pierre angulaire dans la construction de l’édifice des croyances religieuses et / ou mythologiques, ou un « memeplex ».

À la fin de l’automne du mot ’67 de l’affaire Snippy disparu dans la culture, il a été remplacé par une lueur bucolique provoquée par une culture en évolution rapide en allumant et en laissant tomber de l’acide. Les baby-boomers étaient réveillés à de nouvelles possibilités, les Beatles enregistrent Magical Mystery Tour, et une controversée élection présidentielle américaine de 1968 se réchauffait au fur et à mesure que la guerre de viande était en train d’augmenter en Asie du Sud-Est. Et le bétail et d’autres animaux ont continué d’être signalés comme «mutilés». En 1975, des cas étaient signalés tous les soirs dans les États du Midwest et des Rocheuses, et 50 ans plus tard, personne n’a expliqué de manière convaincante qui ou ce qui a perpétré des dizaines, de milliers de morts sur les pâturages dans le monde entier.

Les ossements de Snippy.

 

 

Snippy est en vente.Les os articulés ont été conservés et sont mis en vente.Fais un excellent ornement de pelouse ou peut-être un porte-cravate …

Pour un examen complet de l’affaire et des entretiens prolongés avec Berle et Nellie Lewis, lisez « Traiter le troupeau» , chapitre trois: «Oh, monsieur, défendez-nous de nos défenseurs».

 

 

 

 

 

 

 

Laura Madeleine Eisenhower: L’Invasion ET s’est déjà produite et les Gouvernements ne veulent pas que nous le sachions

Laura Madeleine Eisenhower est la petite petite-fille de l’ancien président américain Dwight David Eisenhower)

TERRA NOVA, Congres International d’Ufologie, Cio Uritorco.

Bonjour, mon Nom est Laura Madeleine Eisenhower, merci de m’avoir invitée, c’est un tel Honneur pour Moi d’être là, présente.
Pour résumer mon Parcours, j’ai vécu, expérimenté et fait des Recherches dans les Domaines de l’Exopolitique, de l’Alchimie, des Agendas Secrets et sur toute notre Histoire Galactique. J’ai été missionnée sur ce Terrain des Énergies Profondes depuis toute petite.
La Nature m’a servie d’Enseignante et m’a appris à faire la Différence entre notre Voyage d’Âme, notre Nature multi dimensionnelle et la Matrice artificielle avec ses Agendas de Contrôle.

Nous ne pouvons pas nier la Modification du Climat à travers les Épandages dans nos Ciels. Tout ce que nous avons à faire est de lever les Yeux au Ciel pour voir qu’il se passe quelque Chose de vraiment mauvais.

Nous devons aussi faire avec le Désastre de Fukushima, les OGM, les Faux Drapeaux dans les JT, le Contrôle des Esprits comme des Médias, sans compter tous les Scénarios possibles de fausses Invasions Aliens.

L’effondrement contrôlé de l’Économie, les Lois Martiales et les Camps de FEMA aussi, ainsi que le Puçage des Citoyens. Voici tout ce qui nous menace.

C’est de la Ligne de Temps organique et corporelle qu’ils veulent nous détourner, cela est relié à un Changement de Paradigme Intérieur et au Réveil de notre Temple Divin, de notre Potentiel de l’ADN.

Les Lignes de Temps artificielles sont reliées au Gouvernement et aux Traités qui ont été passé avec les ETs, ainsi qu’aux Technologies détenues depuis 26000 Ans qui créent la Désunion et mettent les Âmes en esclavage.

La plupart des Agendas de l’Ombre ont été crées bien avant que notre Planète ne soit complètement formée. Ils sont maintenant ici sur Terre car nous sommes au Temps de la Seconde Création après d’intenses Guerres Galactiques et la Chute de Civilisations avancées.

Ils ont créée le Système de Contrôle dans lequel nous vivons afin de s’assurer que nous restions limités à une Existence dans la Dimension 3D. Et aussi pour que la Guérison soit impossible pour les Groupes ETs Négatifs qui veulent garder le Pouvoir. Cela est fait pour interférer avec notre Vrai Mariage Spirituel, qui est ce à quoi nous devons nous reconnecter. Ils savent que l’Équilibre et l’Unité est tout ce dont nous avons Besoin.

Cela a commencé avec les Séraphins déchus et la Guerre des Elohims, la Rébellion de Lucifer et les Annunakis et le But du NOM. Les Annunakis sont un Mélange d’Êtres de différents Systèmes d’Étoiles, les Lucifériens, tout comme les Dracos, en sont les Factions Négatives. Ce furent les premières Races Guerrières qui attaquèrent la Lyre et son Système. L’Énergie Lucifer, Yahweh/Jéhovah représente la Rébellion, ainsi que la Nécessité de l’Ordre et de la Loi. Les Traités ETs ont commencé avec Hitler, Crowley, Roosevelt et Eisenhower.

Les Pléiadiens et les Gris ont tous deux fait des Offres au Gouvernement mais le Gouvernement s’est rangé du Côté des Gris et des Reptiliens.

Nous avons donc deux Factions opposées dans le Gouvernement de l’Ombre que sont les Illuminatis. Ils propagent la Guerre pour nous garder soumis et divisés. Et il y a un Combat au milieu duquel nous sommes pris.

Il y aurait beaucoup d’Histoire à partager sur ces Races, y compris une Planète appelée Apex dans le Système de la Lyre, qui devint ensuite Zeta Reticuli. Tous ne sont pas nocifs mais certains ont rejoint les Êtres qui sont au Service du Soi quand ceux-ci ont détruit leur Planète après une Guerre Nucléaire. Ils ont été forcés de devenir des Gris de plus petite Taille après avoir du vivre dans les Souterrains. Cela a détruit leurs Fonctions reproductives et donc ils ont utilisé le Clonage pour se reproduire.

Nous voyons des Scénarios similaires se reproduire ici bas.

Les Gris et les Reptiliens sont supposément les Races qui seraient impliquées dans la Machination avec les Dracos sur L’Étoile de Rygel. Et avec les Grands Blancs. Nous entendons parler des Grands Blancs par Paul Hellyer, Notre Gouvernement travaille avec eux et ils souhaitent empêcher notre Ascension en désalignant les Grilles Terrestres.

Les Nordiques ayant réussi à fuir cette Infiltration ont essayé de nous aider.

C’est en 1926 que les Zetas de la Planète Apex ont commencé à interagir avec certaines Factions de plusieurs Gouvernements car les Plans des Dracos prévoyaient la Destruction du taux vibratoire de la Terre, et ceci afin de nous empêcher d’Évoluer ou d’Ascensionner.

Les Zetas ont été impliqués en Atlantide et ont eu une Colonie pendant quelque temps sur Mars, l’Information vient de Keylong Tech Science. Le Lanceur d’Alerte William Cooper, qui a écrit «Voici le Cheval Pâle», nous fait part de quelque Chose de similaire.

La première Chose qu’ont fait les Dracos et les Gris a été d’infiltrer subtilement toutes les Strates de la Société et d’utiliser des Implants pour exercer le Contrôle de l’Esprit. Ensuite ils ont systématiquement érodé la Matrice de l’Âme Collective, et ont intégré la Population dans leur Complexe de Groupes de Mémoires.

Ils ont en fait, remplacé la Mémoire Collective de la Population par la Leur, transformant la Population en Drones.

Morgan Martel parle sur son Site du Projet Paperclip qui a pris place après la Seconde Guerre Mondiale. L’un des Buts était d’empêcher l’Allemagne d’après Guerre de pouvoir développer de nouveau ses Capacités de Recherche en matière militaire. L’un des Domaines dans lequel les Docteurs et Scientifiques Nazis étaient en avance était celui du Contrôle Social et Comportemental des Humains, également connu sous le Nom de Mind Control.

Les Gris ont passé des Accords avec Roosevelt et Hitler, mais les Accords étaient différents.

L’Office des Services de Stratégie étaient déjà occupés avec l’Opération Paperclip depuis trois Mois avant que Truman ne donne l’Ordre, et beaucoup de Membres du Parti Nazi avaient déjà pénétré le Territoire Américain. L’OSS eut donc recours au Blanchiment des Histoires des Nazis, voire créa des Identités complètement nouvelles, ce qui leur rendit facile le Fait d’étendre leur Influence aux USA.

Il a été dit par un Lanceur d’Alerte du MI6 que la CIA fut créée près de deux Ans après cet Évènement.

La Loi de 1947 sur la Sécurité Nationale fut votée pour traiter le Nombre massif de Clones issus du Mind Control et toutes les Opérations cachées issues de l’Opération Paperpclip. Le MJ12 fut aussi créée en tant que Groupe chargé de s’occuper des Affaires ETs.

Cela fut également l’Année du Crash de Roswell, l’Année où les Entités Biologiques ETS rentrèrent en Jeu pour nous aider à rentrer en Contact avec leurs Races.

Le Groupe Bilderberg fut créée en 1952 afin de pouvoir retirer le Problème Alien et un certain Nombre d’autres Problèmes des Mains des Gouvernements. Au Cours des Années, le groupe Bilderberg évolua en Gouvernement Secret Mondial, maintenant presqu’entièrement peuplé d’Illuminatis.

Au Moment où Eisenhower est rentré en Fonction, le Système Draconien avait infiltré les Alphabets à Trois Lettres, et même les Projets reliés à la Défense furent infiltrés car des Échanges de Technologie eurent lieu. Montauk en est un Exemple.

La Quantité de Projets touchant au Mind Control est en augmentation. En 1954 un Accord fut conclu avec les Gris, après qu’un Accord n’ait pu être conclu avec les Nordiques.

Les Lanceurs d’Alerte ont rapporté que 4 Races différentes étaient présentes lors des Réunions Secrètes.

Les Nordiques, les Gris, des Humanoïdes et une Race grande de près de 3 Mètres qui était d’Apparence Reptilienne. Les Gris ont été regardés comme de futures Images de Nous en tant qu’Humains par certains.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les Traités, vous pourrez trouver les Informations dans une Conférence que j’ai présentée en Italie et que vous trouverez sur mon Site Gaiasophia.com.

Les Téléspectateurs qui ont essayé de découvrir d’où venaient les Gris ont mentionné qu’ils venaient de trois Époques différentes et que la plupart d’entre eux venaient des Temps Futurs. Certains Auteurs croient que les Gris ne sont pas des Aliens mais des Futurs Humains ou Humanoïdes, dont beaucoup sont sous Contrôle Reptilien.

 

Lire la suite 1 ici

Lire la suite 2 ici

 

 

 

 

 

Civilisations extraterrestres:Les dropas et le crash ovni antique de Chine

 

Disque dropa ancien
Extrait d’ Anunnaki: L’héritage des dieux par Sasha Alex Lessin, Ph.D. (Anthropologie, UCLA) et Janet Kira Lessin (PDG, Aquarian Radio)

 

 Les Chinois rapportent des Gris Extraterrestres qu’ils appellent les «Dropa», qui étaient en expédition d’exploration sur la Terre, il y a environ 12 000 ans dans les montagnes Baian-Kara-Ula, à la frontière sino-tibétaine. Ils ont laissé des peintures et leurs petits squelettes (un peu plus de 4 pieds de haut) dans une grotte où ils se sont abrités. L’archéologue chinois Chi Pu Tei a trouvé la grotte et les squelettes en 1938 mais les Chinois ont vite effacé son travail  ainsi que ses découvertes – et peut-être aussi l’ont-ils assassiné .

 Avant que Chi et ses preuves ne soient cachées, les Soviétiques ont obtenu et analysé plusieurs des disques.

Selon des savants soviétiques,voici à quoi ressembleraient les dropas lors de leur crash en Chine.

 

Peintures rupestres Dropa

Le Dropa a laissé des disques en pierre que les Chinois appelaient «pierres de Dropa». Les disques avaient un trou au milieu et, lorsqu’ils étaient filés, ils émettaient des impulsions électriques. 

 

 

 

Les disques dropas.

 

Le Dropa a couvert les murs de la caverne avec des pictogrammes qui montrent notre système solaire et tracent des itinéraires parmi les étoiles avec des lignes et des points qui se croisent.

Leurs pictogrammes illustrent des êtres fragiles de quatre pieds avec des bols ronds semblables à des casques sur leurs têtes bombées.

Représentation soviétique d’un vaisseau dropa.

Dans l’une de leurs grottes, un disque de pierre avait un mince sillon en spirale rempli de hiéroglyphes qui racontaient que le Dropa avait écrasé son vaisseau spatial il y a 1200 ans. Ils ne pouvaient pas, dit les pictogrammes, réparer leur engin. Les Chinois locaux (Han) ont tué la plupart d’entre eux; les survivants étaient ceux qui s’étaient enterrés dans la caverne.

Localisation de l’endroit.

Les communistes chinois ont-ils tué un lanceur d’alerte?La vidéo  ci-dessous le suggère:

 

LES PYRAMIDES  QUE LES CHINOIS, COMME LES ÉGYPTIENS, PRÉTENDENT  CONSTRUITES SELON LEURS PROPRES RÈGLES ANCESTRALES.

Les pyramides sont aplaties au sommet pour les avions (ou appareils volants) qui atterrissaient dans le nord et le centre de la Chine (bien que les patrons chinois cachent cela) rivalisent avec l’Égypte et l’Amérique centrale il y a 12 000 ans – et leur taille.

Les pyramides chinoises.

 

Les empereurs chinois ont réclamé la descente de ces  » Dieux descendus du Ciel » qui ont atterri dans les « dragons volants »  venant d’une autre planète. Les pyramides montrent l’alignement astronomique qui les date à l’époque où les Anunnaki ont ceint la Terre avec ces structures. Les archives de cette époque parlent des empereurs descendant du ciel en dragons volants.

 

La plus haute pyramide signalée s’élève à 300 mètres de haut. Ses côtés mesurent 500 mètres de long, deux fois plus grand que vingt fois le volume de la Grande Pyramide de Gizeh. Les pyramides de Chine et de Gizeh alignent leurs lignes de base avec nord-sud et ouest-est. Les pierres couvraient autrefois les pyramides chinoises mais maintenant seulement quelques pierres se trouvent au fond; les deux ont des canaux d’eau des rivières voisines.  

La pyramide de Xianyang, dans la province de Qinghai, près du sommet du mont Baigong, s’élève à 200 pieds au milieu de conduites de carburant et d’eau pressurisées faites de cobalt et d’éléments exogènes de la Terre.

Le vol de l’empereur chinois.

En 2309 BCE, Hou Yih (l’ingénieur de l’empereur Yao) et sa femme Chang Ngo ont navigué sur l’ordinateur embarqué d’une fusée et ont volé sur la lune. « Hou Yih a exploré l’espace en montant le courant d’air lumineux – l’échappement de sa fusée. Il a volé dans l’espace où il n’a pas perçu le mouvement rotatoire du soleil. « Seulement dans l’espace nous ne voyons pas le soleil bouger chaque jour.

L’empereur Chen-Tang.

En 1766, l’empereur Cheng Tang vola à Honan, puis ordonna que son engin soit détruit de peur que «le secret de son mécanisme ne tombe entre de mauvaises mains». En 300BCE, Chu Yang fit voler un engin et arpenta les montagnes Kun Lun et le désert de Gobi. Les Chinois appelaient des avions battant des dragons. [Childress, 2000: 153, 157]

L’alignement des pyramides chinoises est le même que celui des pyramides égyptiennes…une coïncidence vous croyez?

 

 

 

 

Réalisme fantastique: »Corrélation fâcheuse » entre observations d’ovni et installations atomiques et vidéo: « Intrus mystérieux sur le site nucléaire « 

Source CNN , 18 décembre 2017 (emphase ajoutée): Un ancien responsable du Pentagone qui a dirigé un programme gouvernemental récemment révélé pour enquêter sur des OVNIS potentiels a déclaré lundi soir qu’il croyait qu’il existait des preuves d’une vie extraterrestre atteignant la Terre . « Ma conviction personnelle est qu’il existe des preuves très convaincantes que nous ne pouvons pas être seuls « , a déclaré Luis Elizondo … « Nous avons trouvé beaucoup trop de preuves », a déclaré Elizondo. L’ancien responsable du Pentagone a dit qu’ils « semblaient défier les lois de l’aérodynamique … manoeuvrant de manière à inclure une extrême maniabilité au-delà, je dirais, des forces G saines d’un humain ou quelque chose de biologique » …

New York Times , 16 décembre 2017: En 2009, [Sén. Harry Reid a décidé que le programme avait fait des découvertes si extraordinairesqu’il a plaidé pour une sécurité accrue … Un résumé du programme préparé par son directeur à l’époque en 2009 affirmait que « ce qui était considéré comme de la science fiction est maintenant un fait scientifique ». les Etats-Unis étaient incapables de se défendre contre certaines des technologies découvertes …

The Independent , 19 déc. 2017: Le gouvernement américain récupère des matériaux provenant d’objets volants non identifiés qu’il « ne reconnaît pas » … Les matériaux, qui sont censés avoir « des propriétés étonnantes », sont stockés dans des bâtiments modifiés à Las Vegas, rapporte le New York Times  » Ils ont des échantillons des matériaux de ces objets qui sont étudiés, afin que les scientifiques puissent essayer de comprendre ce qui explique leurs propriétés étonnantes « , a déclaré Ralf Blumenthal, l’un des auteurs du rapport du New York Times, à MSNBC. M. Blumenthal a déclaré que le DoD « ne sait pas » de quoi sont faits les matériaux. « C’est une sorte de composé qu’ils ne reconnaissent pas « , a-t-il ajouté …

Source Politico , 16 décembre 2017: Les observations, [Luis Elizondo (responsable du programme du Pentagone)] a déclaré à POLITICO, que (ces observations) ont été souvent signalés dans le voisinage des installations nucléaires, soit des navires en mer ou des centrales électriques . « Nous n’avions jamais rien vu de tel. ».

KLAS 7 Jul, 2016: Un groupe de plus de 150 anciens combattants, officiers de missiles, et le personnel de sécurité, y compris beaucoup de ceux qui a travaillé au Nevada Test Site, disent qu’ils ont vu des intrus mystère sur les installations nucléaires … propre liberté de l’I-équipe de la demande de loi sur l’information déposée en 1992 a produit une pile épaisse de documents du ministère de l’Énergie, indiquant des incidents OVNIS sur toutes les grandes installations d’armes atomiques …

Documentaire – OVNIs et Nukes ( IMDb ), 2016: (à 15:30) Des documents déclassifiés du gouvernement américain révèlent que dès décembre 1948, des incursions d’objets aériens mystérieux plus tard appelés OVNIS ont commencé à se produire dans des laboratoires nucléaires américains … : 00 in) Selon les officiers du renseignement militaire, un modèle inquiétant avait commencé à émerger. Le 1er juillet 1952, Look Magazine publiait un article intitulé « Hunt for the Flying Saucer » sur le nouveau groupe d’enquête sur les OVNI  du Projet Blue Book et notait que son sous-lieutenant Edward Ruppelt avait reporté 63 observations inexpliquées sur une carte des États-Unis. . À ce moment-là, on a découvert qu’une citation »Corrélation inquiétante » existait entre certaines des observations et l’emplacement de diverses installations d’armes atomiques .

Look Magazine , 1er juillet 1952: Ruppelt garde les 63 observations au sommet de son dossier … Ces observations ont été localisées sur une carte. Peu après, elles  ont  été vu par un représentant du Pentagone qui a noté qu’un certain nombre de concentrations reproduisaient exactement la superficie des installations d’énergie atomique aux USA . L’homme du Pentagone a fait un rapport enthousiaste à son quartier général. Une conférence a été appelée immédiatement après, à Washington.

Regarder: CNN | MSNBC | UFOs & Nukes  le documentaire suivant: