Circulation à Beijing, en Chine, le 19 décembre 2015.

Circulation à Beijing, en Chine, le 19 décembre 2015.

 

BEIJING, Chine — Le smog a encore une fois envahi le ciel de la capitale chinoise, Beijing, samedi, faisant grimper le niveau d’alerte de la pollution de l’air à son maximum pour une deuxième fois ce mois-ci. Une vague de smog touchera la ville de 22,5 millions d’habitants de samedi à mardi.

Les niveaux de particules en suspension dans l’air ont atteint jusqu’à 303 microgrammes par mètre cube dans certains secteurs de la ville. Ils devraient même atteindre un sommet de 500 microgrammes par mètre cube dans les prochains jours. Ce qui est 20 fois plus élevé que le niveau qui est considéré comme étant sécuritaire par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

 Une jeune femme porte un masque le 19 décembre 2015 à Beijing, en Chine.

Une jeune femme porte un masque le 19 décembre 2015 à Beijing, en Chine.

 

Les écoles ont été fermées et la moitié des voitures privées circulent en alternance quotidienne. Des barbecues et d’autres sources de fumée en plein air sont interdits. Les productions dans certaines usines ont également été suspendues.

Le smog est largement causé par les opérations des centrales à charbon.

Publicités