Sociétés secrètes:Mafia Khazare et satanisme dans un dîner illuminati chez les Rothschild

Le 12 décembre 1972, la baronne Marie-Hélène de Rothschild a organisé un « dîner de têtes surréalistes » au Château de Ferrières. Les invitations avaient été écrites à l’envers et les invités devaient utiliser un miroir pour les lire. Cette singularité nous donne un aperçu de l’occultisme sous-jacent de cet événement illuministe. En effet, de la même manière que l’inversion des valeurs est une caractéristique typique des satanistes, le backmasking est régulièrement utilisé pour faire passer des messages occultes (en les lisant/écoutant/observant à l’envers).

Le baron Guy de Rotschild avec la baronne Marie  Hélène de Rotschild.
Le baron Guy de Rotschild avec la baronne Marie Hélène de Rotschild.
Le menu étant écrit à l'envers,les invités avaient donc besoin d'un miroir pour lire.
Le menu étant écrit à l’envers,les invités avaient donc besoin d’un miroir pour lire.

 

Le menu du diner...remis à l'endroit.
Le menu du dîner…remis à l’endroit.

 

L’invitation donne le ton de la soirée et le reste des photos ne fait que confirmer la profonde dégénérescence de ces gens là. La tenue exigée était « cravate noire, des robes longues et des têtes surréalistes. Au menu, on retrouve entre autre un « imbroglio de cadavres exquis » et « chèvres hurlant de tristesse » (on ose espérer que c’était des métaphores).

Une véritable fête à l'insigne  du satanisme.
Une véritable fête à l’insigne du satanisme.

 

 

 

Tantôt une tête de cerf trône sur la tête de la baronne trône, tantôt uniquement les bois, ce qui rappelle fortement la divinité Cernunos alias Pan, ou Baal le « dieu cornu » auxquels les disciples adressés différents sacrifices au fil des siècles (sous différents noms et cultures).

La baronne pouvait ne conserver que les bois de cerf sur sa tête...elle représentait Cernunos.
La baronne pouvait ne conserver que les bois de cerf sur sa tête…elle représentait Cernunnos.

 

Photo d'une statue de Cernunnos prise dans la demeure des Rotschild.
Photo d’une statue de Cernunnos prise dans la demeure des Rotschild.

 

 

Cette décoration de table est des plus sordides. On y voit une poupée d’enfant démembrée ainsi qu’une tête de poupée enfantine avec un trou au niveau frontal, comme pour signifier un traumatisme ou des sévices.
Cette décoration de table est des plus sordides. On y voit une poupée d’enfant démembrée ainsi qu’une tête de poupée enfantine avec un trou au niveau frontal, comme pour signifier un traumatisme ou des sévices.

 

Cette photo fait nettement penser à la mise en scène d’un sacrifice avec une femme nue ayant une expression sur le visage exprimant la douleur et qui porte sa main à son cou qui semble avoir été blessé, le tout dans une mise en scène macabroc-chic des plus dérangeante.
Cette photo fait nettement penser à la mise en scène d’un sacrifice avec une femme nue ayant une expression sur le visage exprimant la douleur et qui porte sa main à son cou qui semble avoir été blessé, le tout dans une mise en scène macabroc-chic des plus dérangeante.
Tout le monde était masqué.
Tout le monde était masqué.

 

...des jeux de mains subtils,à peine cachés!
…des jeux de mains subtils,à peine cachés!

 

Des masques à double face.
Des masques à double face.

 

...

 

L’utilisation de masques à plusieurs faces est très révélateur du contrôle mental et de la dissociation de personnalité liée à certains rituels Mafia Khazare dans les sociétés secrètes . A noter la symbolique de l’œil chez la dame à chapeau et la fragmentation du visage de la Joconde.
L’utilisation de masques à plusieurs faces est très révélateur du contrôle mental et de la dissociation de personnalité liée à certains rituels Mafia Khazare dans les sociétés secrètes . A noter la symbolique de l’œil chez la dame à chapeau et la fragmentation du visage de la Joconde.

HORS TEXTE

Cathy O’Brien, ancienne esclave mentale de la CIA expose ses bourreaux et le nouvel ordre mondial

Cathy O'Brien
Cathy O’Brien

Cette conférence évoquant les sévices que Cathy O’Brien a subi pendant sa vie d’esclave sous contrôle mental MK Ultra est tout bonnement incroyable. Elle y décrit avec précision le nom de ses programmateurs, ceux qui ont abusé d’elle comme par exemple l’ex-président franc-maçon Gerald Ford, Reagan ou Clinton (y compris sa femme d’ailleurs qui se présente aujourd’hui à la présidence hmm hmmm). La propre fille de Cathy O’Brien lui a été enlevée et programmée par la CIA dès sa plus jeune enfance pour travailler dans l’espionnage. 


Elle parle également de l’hypocrisie de la lutte contre la drogue aux Etats-Unis et confirme que la CIA est le plus grand trafiquant du monde (La DEA ne se défend pas mal no plus dans le genre). Elle indique que l’argent de la drogue est utilisée dans des caisses noires pour mettre en ouvre certains projets relatifs au nouvel ordre mondial.

Elle confirme que tous les présidents depuis Reagan au moins sont des acteurs majeurs de ce projet et que George Bush père aurait eu le contrôle de tous ces présidences depuis les années 80. Mark Philips parle des bordels ou des membres du congrès américains vont violer des enfants et qui étaient toujours en activité à la date de la conférence.

Cathy rappelle aussi que les dirigeants utilisent les médias comme une sorte de contrôle de masse et que les traumatismes infligés au public (par le biais d’attentats sous faux drapeaux très probablement) sont des moyens de les garder sous leur influence et d’imposer des lois liberticides car ces traumatismes de masse les rend plus susceptibles de se laisser manipuler. Son témoignage est unique en son genre et démontre à quel point les méthodes de nos dirigeants sont répugnantes et leur buts très éloignés de ce qu’ils vendent au public.

La première partie est une introduction de Mark Philips au contrôle mental qui y expose également comment il a sorti sa compagne de cet enfer. Dans la seconde partie,  Cathy O’Brien rentre dans le vif du sujet, c’est la vidéo la plus importante à voir si vous deviez n’en voir qu’une. La dernière répond aux questions des spectateurs présents dans la salle. 

http://dai.ly/x1ax2va

 

http://dai.ly/x1dl4bq

 

http://dai.ly/x1dls62

« […] J’étais à [Bohemian Grove] en 1986, sous contrôle de l’esprit « MK-Ultra » et attendant de nouveaux ordres tandis que George Bush discutait avec son camarade Dick Cheney. Il était question du projet lié à l’intelligence artificielle, lequel s’étalait sur cent ans et visait le contrôle absolu de la planète.

[…] Il fut débattu puis décidé que la peur devrait être propagée et entretenue au niveau mondial afin que l’attention reste cristallisée sur le négatif tout en empêchant l’expression positive de l’authenticité. Tandis que les gens deviendraient de plus en plus craintifs et manipulables, leur capacité à penser librement et à exprimer leur authenticité décroîtrait. Le contrôle de l’esprit interdisant clairement toute expression de l’authenticité, l’évolution de l’esprit humain diminuerait ainsi en même temps que la liberté de penser, lors que celle-ci fait l’objet d’un continuel bombardement alliant terreur et négativité.
[…] Ils savaient à la place de ça que le contrôle de l’information leur octroyait le pouvoir sur le peuple, et ils s’arcboutaient comme de beaux diables pour le perpétuer à tout prix. Cheney, Bush et d’autres membres de cette élite mondialiste désireuse d’introduire le Nouvel Ordre Mondial, souscrivaient totalement à ce projet établi par intelligence artificielle. Ils autorisaient ainsi la technologie à imposer son contrôle sur le monde […].(Cathy O’Brien


 

344897

 

 

rothschild-13

 

rothschildparty

 

 

Même principe pour les cages, qui représentent l’état de soumission mentale (on retrouve souvent cette symbolique chez les vedettes américaines du show-biz d’ailleurs).
Même principe pour les cages, qui représentent l’état de soumission mentale (on retrouve souvent cette symbolique chez les vedettes américaines du show-biz d’ailleurs).

 

 


tumblr_m0jqr5xhre1qzutbp

 

Voir le lien vers : le symbolisme  chez les vedettes du show-biz 

 


The House of Rotschild
The House of Rotschild

 

 

Le domaine des Desmarais,à Sagard au Québec.
Le domaine des Desmarais,à Sagard au Québec.

 

Paul Desmarais,l'ancien Maître illuminati du Québec,avec Nicolas Sarkozy au centre et Jean Charest,l'ancien premier-ministre du Québec qui a érigé l'actuel système politique en cours,au Québec,autour de la corruption,de la collusion et du crime organisé.
Paul Desmarais,l’ancien Maître illuminati du Québec,avec Nicolas Sarkozy au centre et Jean Charest,l’ancien premier-ministre du Québec qui a érigé l’actuel système politique en cours,au Québec,autour de la corruption,de la collusion et du crime organisé.Le peuple français et le peuple québécois sont unis autour d’une même lutte pour leur libération.

 

Et tout cela, ce n’est que la partie visible de l’iceberg.

 

À suivre très rapidement …au prochain article…

 

 

 

Publicités

Les dossiers de Michel Duchaine:l’origine extraterrestre de Jésus Christ

Récemment, l’Observatoire astronomique du Vatican a tenu une conférence sur la vie extraterrestre, où les astrobiologistes les plus importants du monde  se sont réunis pour discuter de la possibilité de trouver une vie extraterrestre sur d’autres mondes dans les deux prochaines décennies, ce qui est communément appelé la poursuite de  la « vie extraterrestre. » Automatiquement beaucoup de gens ont demandé pourquoi cet intérêt, ou même si le Vatican cache des informations relatives au thème extraterrestre qui aurait pour résultat de  changer les croyances de chacun.  Selon la théoriciens des Anciens Astronautes et les partisans de la ré-écriture de l’histoire de l’humanité (comme moi),  une de ces informations sérieuses tenues secrètes  serait  que Jésus lui – même serait  d’origine extraterrestre.

Jésus Christ...ou La naissance d'une légende d'origine extraterrestre.
Jésus Christ…ou La naissance d’une légende d’origine extraterrestre.

 

Et c’est là que commence l’ une des théories les plus controversés de l’histoire de l’ humanité. Selon certains experts, la naissance de Jésus pourrait effectivement être  une intervention extraterrestre, et le fils de Dieu est en fait le fils d’un être étranger à la Terre (probablement un annunaki), non un hybride alien. L‘hypothèse est que , lorsque les anges ont visité Marie dans ce qu’elle a perçu comme un rêve dans  son sommeil.

De fait, pendant son sommeil,elle aurait  vraiment reçu la  visite d’êtres extraterrestres. Ces êtres l’auraient inséminés artificiellement avec leur sperme génétiquement modifié afin qu’il soit accepté  par le corps physique de Marie,une fille de la Terre.

La naissance,le soir de Noêl.
La naissance,le soir de Noêl.

Ce fut l’étranger « l’archange Gabriel » non membre d’une race extraterrestre qui apporta le message à Marie. Jésus a été accusé d’avoir des capacités surhumaines. Marie a donné naissance à un Jésus … même vierge , et donc, Jésus était l’ un des premiers alien hybride d’humain . Ce serait en  bref , l’ une des plus grandes énigmes de l’histoire.

Par ailleurs, si vous regardez de plus près à la naissance de Jésus, les quatre évangiles mentionnent la vie de Jésus, mais seulement les évangiles de Matthieu et de Luc  font référerence  au miracle biologique d’une femme vierge qui devient enceinte par un acte de Dieu et donne naissance à un enfant de Pouvoirs. Aussi,ce fut par ces deux versions de l’évangile que l’état de Jésus  a été élevé à la catégorie des sauveurs de l’humanité.

Avec la contribution de Matthieu et de Luc, l’histoire a changé au sujet de la naissance virginale.Selon  Matthieu, le représentant étranger, l’archange Gabriel, est apparu à Joseph, tandis que Luc dit qu’il est allé vers  Marie. Selon les  écrits de Luc, l’annonce de Gabriel a  été faite  avant la conception de Marie et après cette même conception dans les écrits de Matthieu.

La preuve définitive de l’origine extraterrestre de Jésus

D’ autres influences extraterrestres entourant la naissance de Jésus sont relatives à l’étoile de Bethléem,qui en  indiquant l’emplacement de sa naissance ,nous montre qu’il ne s’agissait pas d’une « étoile » mais d’un véhicule aérien,un ovni.Entre la naissance de Jésus ,ses œuvres et les miracles qui ont eu lieu vers l’âge de trente ans, il n’y a presque pas de documentation. Cela peut être considéré comme une longue période de « temps perdu. » Les experts suggèrent que pendant ce temps,le  » Jésus hybride » peut avoir été instruit, formé et préparé par son père étranger,son vrai Père. Cela comprenait la préparation des miracles,les  exorcismes, le contrôle de la nature, la guérison des malades et le pouvoir de ressusciter les morts.

Mais la preuve définitive que Jésus ne serait pas d’origine  humaine « non ordinaire » ,mais  possiblement d’ origine extraterrestre est sa  résurrection physique, mentionnée dans les quatre évangiles. Marc nous  dit que Jésus a été battu et brutalisé par les gardes romains qui l’ont couronné d’épines, et l’ont crucifié à la neuvième heure. Son corps a été enveloppé d’ un fin linceuil . Aujourd’hui,en ce vingt et unième siècle,la rumeur s’est répandu pour être une empreinte miraculeuse du corps du Christ  sur les restes de ce tissu, le fameux suaire de Turin .

 

Le fameux Saint-Suaire de Turin...discrédité par la science officielle.
Le fameux Saint-Suaire de Turin…discrédité par la science officielle.

Les événements de ce premier puzzle de ce matin de Pâques ont une saveur surnaturelle de Vérité.

Les membres du  Conseil juif  ,le Sanhédrin, étaient sans voix quand ils ont reçu la nouvelle que la tombe de Jésus était vide.Ils ont entendu des histoires sur  la façon dont, dans les premières heures du  matin,qu’un  » être de Lumière » dans une robe «blanche comme la  neige» et une lumière sur la tête si brillante qu’en le voyant  descendre des nuages ,cela a  terrifié  le soldat romain qui gardait  la tombe de Jésus. Ce personnage étrange, appelé par les prêtres comme étant le CÉLESTE ,  secoua la pierre colossale bloquant l’entrée de la tombe avec une force surhumaine.

 

De nombreuses oeuvres anciennes  nous transmettent le message d'interventions extraterrestres.
De nombreuses oeuvres anciennes nous transmettent le message d’interventions extraterrestres.

Ce fait a été révélé à Marie – Madeleine par deux hommes vêtus de blanc, des créatures célestes  non –  humaines  qui étaient près de l’entrée de la tombe. Une des figures mystérieuses dit:

« N’ais pas  peur, si tu  cherches Jésus de Nazareth, qui a été crucifié, il n’est pas ici … Il est ressuscité … Dites à ses disciples et à Pierre qu’il sera avec vous ,en Galilée;  vous le verrez comme je vous l’ai dit « .

Cet homme énigmatique aurait disparu dans les cieux aussi mystérieusement qu’il était apparu. Aurait-il pu retourner au Vaisseau-Mère  qui était dans l’orbite de la Terre? Serait – ce  cette nef d’origine extraterrestre qui serait la fameuse  » étoile de Bethléem », qui prédit sa naissance?

Lorsque Jésus  ressuscité reparut devant ses fidèles disciples, il  est apparu comme s’il aurait  subi une « transformation fantomatique ». Cette utilisation de la bilocation dit -on , beaucoup de gens ont prétendu à avoir vu dans plusieurs endroits à la fois, simultanément.

 

Apparition 001

 

Le Livre 2, des apocryphes et l’Épître des Apôtres,pendant  des siècles ont été interdits par l’Église au cours d’un long concile et des débats interminables sur la nature de Jésus, ressuscité au ciel, tandis que la Bible donne beaucoup de détails sur cette  » adhésion de Jésus au Ciel »:

Il est arrivé sur le mont des Oliviers.

Les disciples de Jésus parlaient d’un son puissant entendu lorsqu’il n’y avait pas de tonnerre dans le ciel.Ils virent alors une  » forte illumination » qui a monté jusqu’aux cieux .

Le tonnerre grondait  sur la montagne, et un char est descendu à travers les nuages. Ceci est connu comme étant un chariot Merkaba, le véhicule céleste des anges,dans la tradition hébraïque.

Les textes anciens  décrivent la façon dont Jésus est entré dans la Merkaba:il a été bien accueilli par les anges qui étaient habillés en « vêtements blancs. »

 Les apôtres virent avec étonnement que  Jésus est ressuscité plus haut dans le ciel jusqu’à ce que et les anges dans la Merkaba disparurent de la vue.

Cet événement pourrait il être expliqué par le retour au Vaisseau-Mère de la nef  pour rejoindre son alien de père?

 

Alien 001

Nous sommes en l’an 2016, une année de grande anticipation et d’ attente. Il y a  beaucoup  d’attente pour 2017 ,en tant que la  seconde venue du Christ: assisterons-nous à un contact extraterrestre « officiel?. Nous rappelons que cela est tout simplement la théorie de certains qui croient que Jésus a réellement existé…de manières humaines! Mais ses origines réelles sont  très différentes . Il semble que le Vatican pourrait avoir toutes ces observations écrites et des preuves de l’ origine extraterrestre de Jésus, tandis que d’ autres suggèrent que cela fait partie d’une conspiration dirigée par des êtres extraterrestres avec la seul intention d’asservir les religions de la population du monde entier.

L'importance de toute cette affaire est de retenir son message d'amour,de paix et d'unité!
L’importance de toute cette affaire est de retenir son message d’amour,de paix et d’unité!

 

Quelle est la vérité? Comme toujours ,il faut tirer vos propres conclusions de ce qui est la véritable histoire de Jésus.

 

L'amour et l'amité défient le temps...et l'espace!
L’amour et l’amité défient le temps…et l’espace!

 

 

Connaître l’origine de Jésus-Christ

 

 

 

 

Flavius Josèphe,un écrivain érudit du premier siècle.
Flavius Josèphe,un écrivain érudit du premier siècle.

Arius Calpurnius Piso alias : « Flavius Josephus » (historien Juif romanisé du Ier siècle)

 

TU ES CHRETIEN, ET TU NE CONNAIS MEME PAS L’ORIGINE DE JESUS ?

[Au milieu du 1er siècle, un homme, Flavius Josèphe parle de Jésus, pour la 1ere fois]

Flavius Josèphe, historien Juif romanisé du Ier siècle, parle à plusieurs reprises de celui qu’il appelle d’abord “ le Thaumaturge ”, et quelques années plus tard qu’il désigne sous le nom de Jésus en disant “ Christos, c’était lui ”.

E.Nodet en annexes de son livre “ Histoire de Jésus ? Nécessité et limites d’une enquête ”, éditions du Cerf, Paris 2.003 publie plusieurs textes de Josèphe sur Jésus (Trois d’entre eux sont reproduits ici avec l’autorisation de l’éditeur). Je donne notamment des extraits pratiquement inconnus tirés de “ la Guerre des Juifs ” de Josèphe, dans une édition traduite du grec en slavon.

Dans son livre E. Nodet, Professeur à l’Ecole Biblique de Jérusalem, explique qu’une première édition de La Guerre avait été faite, traduite par Josèphe lui-même de l’araméen en grec. Le texte grec de cette première édition est perdu. Mais cette première édition nous est connue par une version en slavon. Une seconde édition, qui s’est conservée, a été mise plus tard en grec par des secrétaires traducteurs. Ce texte est plus policé, mais perd certains aspects de la culture juive de l’époque. Les passages concernant Jésus ont alors été supprimés.

Or le texte slavon de La Guerre évoque très précisément un “ thaumaturge ” qui n’est pas nommé autrement. Mais ce texte slavon se rapproche étonnamment du fameux “ testimonium de Jesu ” que Josèphe mettra plus tard dans “ les Antiquités Judaïques ”.

1 “ Le thaumaturge ”
“ Entre deux épisodes où Pilate provoque des rébellions juives, le slavon insère (après G 2:174) une notice sur Jésus, formée d’un portrait d’ensemble suivi du récit de sa mort (c’est le même schéma que la d’Hégésippe sur Jacques, texte W). Il est qualifié de thaumaturge. Mais il n’est pas nommé, ce qui suggère une certaine crainte de la puissance de son nom comme guérisseur et thaumaturge. Aucune attache galiléenne n’est indiquée, ni aucun lien avec Jean-Baptiste, qui a disparu avant l’ar­rivée de Pilate (texte M). Contrairement au cas d’Hérode (texte J), il n’y a ni titulature biblique ni accomplissement des Écritures, mais seulement une rumeur ou du moins un vœu populaire de royauté.
L’authenticité du passage est discutée, en particulier à cause de l’affirmation (un peu timide) du caractère divin de ce thaumaturge, mais cela n’a en fait rien d’anormal dans le judaïsme du temps : Josèphe rapporte des guérisons opérées par exorcisme ; l’ancêtre de cet art, une spécialité des Esséniens, est Salomon, que Dieu avait doté de pouvoirs spéciaux (AJ 8:45-49). De plus, il est difficile de croire qu’un interpolateur chré­tien ait pu concevoir un récit aussi peu chrétien. On pourrait imaginer un judéo-chrétien, mais alors il serait nécessairement proche de la Judée et du temps de Josèphe, ce qui conduit à des hypothèses compliquées sur les circonstances de son activité. II est plus naturel de conclure que Josè­phe est témoin d’un ensemble de traditions dans lesquelles ont puisé aussi les rédacteurs des évangiles ” Nodet, p. 225.

Alors parut un homme, s’il est permis de l’appeler homme. Sa nature et son extérieur étaient d’un homme, mais son apparence plus qu’humaine, et ses oeuvres divines : il accomplissait des miracles étonnants et puissants. Aussi ne puis-je l’appeler homme. D’autre part, en considérant la commune nature, je ne l’appellerai (ou on ne l’appellera) pas non plus ange. Et tout ce qu’il faisait, par une cer­taine force invisible, il le faisait par la parole et le commandement. Les uns disaient de lui : “ C’est notre premier législateur qui est ressuscité des morts et qui fait paraître beaucoup de guérisons et de preuves de son savoir. ” D’autres le croyaient envoyé de Dieu. Mais il s’opposait en bien des choses à la Loi et n’observait pas le sabbat selon la coutume des ancêtres ; cependant, il ne faisait rien d’impur ni aucun ouvrage manuel, mais disposait tout seulement par la parole.
Et beaucoup d’entre la foule suivaient à sa suite et écoutaient ses enseignements. Et beaucoup d’âmes s’agitaient, pensant que c’était par lui que les tribus d’Israël se libéreraient des bras des Romains. Il avait coutume de se tenir de préférence devant la cité, sur le mont des Oliviers. C’était là qu’il dispensait les guérisons au peuple. Et auprès de lui se rassemblèrent cent cinquante serviteurs, et d’entre le peuple un grand nombre. Observant sa puissance, et voyant qu’il accomplissait tout ce qu’il voulait par la parole, ils lui demandaient d’entrer dans la ville, de massacrer les troupes romai­nes et Pilate, et de régner sur eux 51 Mais il n’en eut cure. Plus tard, les chefs des Juifs en eurent connaissance, ils se réunirent avec le ,grand prêtre et dirent : “ Nous sommes impuissants et faibles pour résister aux Romains, (qui sont) comme un arc tendu Allons annoncer à Pilate ce que nous avons entendu, et nous n’aurons pas d’ennuis: si jamais il l’apprend par d’autres, nous serons privés de nos biens, nous serons taillés en pièces nous-mêmes et nos enfants dispersés en exil. ” Ils allèrent le dire à Pilate. Celui-ci envoya des hommes, en tua beaucoup parmi le peuple et ramena ce thauma­turge. Il enquêta sur lui, et il connut qu’il faisait le bien et non le mal, qu’il n’était ni un révolté, ni un aspirant à la royauté et le relâcha, car il avait guéri sa femme qui se mourait.
Et, venu au lieu accoutumé, il faisait les oeuvres accoutumées. Et de nouveau, comme un plus grand nombre de gens se rassemblaient au­tour de lui, il était renommé pour ses oeuvres par-dessus tous. Les docteurs de la Loi furent blessés d’envie, et ils donnèrent trente ta­lents à Pilate pour qu’il le tuât. Celui-ci les prit et leur donna licence d’exécuter eux-mêmes leur désir . Ils le saisirent et le cruci­fièrent en dépit de la loi des ancêtres.

2 “ Christos, c’était lui. ”
Le passage parallèle dans les Antiquités (AJ 18:63-64) est le fameux testimonium de Jesu, dont le début est semblable à celui de la notice pré­cédente. Il a fait couler beaucoup d’encre, car depuis les humanistes on l’a longtemps soupçonné d’être une interpolation chrétienne. En toute hypothèse, il ne s’agit pas à proprement parler d’un témoignage sur Jé­sus, mais plutôt sur une confession de foi baptismale des chrétiens de Rome, ce qui est bien différent, et d’ailleurs fort intéressant, car c’est la trace la plus ancienne de ce qui deviendra plus tard le Symbole des Apô­tres ; la structure trinitaire est assez perceptible. De plus, cette confession est assez semblable à la “ parole de salut ” qui forme le noyau du long discours prononcé à Antioche de Pisidie par Paul, qui a désormais son nom romain (Ac 13,27-32).
Les objections encore actives à l’authenticité se résument pour l’es­sentiel à un point : il n’est pas possible qu’un Juif comme Josèphe ait pu dire que Jésus était le Christ sans être lui-même chrétien. Mais ce juge­ment résulte d’un anachronisme : le nom “ chrétien ”, de formation latine (christianus), n’est pas né à cause des disciples de Jésus, mais à l’occasion d’agitations messianisantes juives (“ sous l’impulsion de Christus ”, dit Suétone) dans les métropoles de l’Empire vers 40, à la fin du règne de Caligula.
Ces troubles prirent des proportions considérables – même Philon d’Alexandrie fit le voyage à Rome pour tenter de calmer le jeu. Ils étaient dus au projet de l’empereur de mater les Juifs en faisant installer sa propre statue au temple de Jérusalem par le gouverneur de Syrie. Celui-ci, qui essaya de temporiser, résidait à Antioche, et c’est bien là que Paul, Barnabé et quelques autres furent pris dans ce tourbil­lon et traités de “ chrétiens ” (Ac 11,26), ce qui resta une qualification criminelle durable.
Dans cette notice, Josèphe ne dit rien de précis sur la vie publique de Jésus, mais il commet un anachronisme caractéristique, puisqu’il indique que Jésus a fondé de son vivant une école où se mêlent Juifs et Grecs. Il s’agit du christianisme paulinien, et non du mouvement juif initial en Galilée et en Judée.
Par cette imprécision, Josèphe dévoile la raison pour laquelle il ne peut plus admettre ce mouvement. On peut supposer que c’est à Rome, vers 75, qu’il a découvert le lien entre le personnage de Judée, dont il avait vénéré le renom, et la nouvelle “ école ” répandue jusqu’à Rome et qu’il ne pouvait accepter. Cela suffirait à expliquer qu’ayant parlé trop favorablement du thaumaturge dans sa première version de la Guerre (conservée en slavon), il ait ensuite fait (précipitamment) tout supprimer par ses assistants dans la version définitive, qui fut dûment approuvée par l’empereur Titus et que l’on date vers 78. Plus tard, dans les Antiquités, il jugea qu’il fallait mentionner brièvement les chrétiens, mais on ignore ce qui a pu l’y pousser ” (Nodet, p.229).

Vers le même temps survient Jésus, habile homme, si du moins il faut le dire homme. Il était en effet faiseur de prodiges et maître de ceux qui reçoivent avec plaisir les choses anormales. Il se gagna beaucoup de Juifs et aussi beaucoup du monde hellénistique.
Christ(os), c’était lui.
Et, Pilate l’ayant condamné à la croix, selon l’indication des pre­miers d’entre nous, ceux qui avaient été satisfaits au début ne ces­sèrent pas. Il leur apparut en effet le troisième jour, vivant à nou­veau, les divins prophètes ayant prédit ces choses étonnantes et dix mille autres merveilles à son sujet.
Et jusqu’à présent, l’engeance des chrétiens, dénommée d’après celui-ci n’a pas disparu. (Antiquités Judaïque 18 / 63-64)

Jésus enseignant les tables de la loi:une vision juive.
Jésus enseignant les tables de la loi:une vision juive.


3 “ Disciples du thaumaturge ”
“ A la mort d’Agrippa I » en 44, la Judée redevint pratiquement une province romaine. Des procurateurs furent envoyés, mais les institutions judiciaires juives étaient maintenues avec pleins pouvoirs, contrairement à l’époque de Tibère. Le slavon insère à ce point (G 2:221) une notice, où l’on reconnaît une esquisse de la première partie des Actes, ce qui correspond au mouvement juif des disciples du thaumaturge avant la vocation de Saül et la visite de Pierre chez Corneille, épisodes qui ou­vrent sur d’autres horizons (que Josèphe refusera, cf. texte P) ”. Nodet p. 234.

Si quelqu’un s’écartait de la lettre de la Loi, le fait était révélé aux ­docteurs de la Loi. On le mettait à la torture, et on le chassait ou bien on l’envoyait à César. Et sous ces procurateurs apparurent de nom­breux serviteurs du thaumaturge déjà décrit, et ils disaient au peuple que leur maître était vivant, bien qu’il fut mort : “ Et il vous libé­rera de la servitude. ”

Et beaucoup d’entre le peuple écoutèrent leurs paroles. Ils prêtaient l’oreille à leurs commandements, non pas à cause de leur renommée, car ils étaient de petites gens, les uns tail­leurs de voiles, les autres savetiers, d’autres artisans. Mais ils accomplissaient des signes merveilleux en vérité, tous ceux qu’ils voulaient. Alors ces nobles procurateurs, voyant l’égarement du peuple, complotèrent avec des scribes de les saisir et de les tuer- : car une petite chose cesse d’être petite quand son aboutissement est une grande chose. Mais ils eurent honte et peur devant les signes: ils disaient que la magie ne faisait pas tant de miracles; si ces gens n’étaient pas envoyés par la providence de Dieu, ils seraient bientôt confondus. Et licence leur fut donnée de circuler à leur gré. Ensuite, importunés par eux, ils les dispersèrent, envoyant les uns à César, les autres à Antioche pour comparaître, et d’autres dans des régions lointaines.
(Guerre des Juifs, texte Slavon, 2 / 221)

source : http://www.1000questions.net/fr/chroniq/flavius.html

Rencontrons August Kowalczyk ,un rescappé de l’enfer d’I G Farben

 

August Kowalczyk < l'époque de son internement  à Aushwitz.
August Kowalczyk à l’époque de son internement à Aushwitz.

Il y a de nombreuses années,August Kowalczyk écrivait ces mots remarquables:
« Nous pouvons trouver l’amitié de différentes manières.Heureux celui qui trouve l’amitié de la VERITE.Heureux, parce qu’au-dessus de la foi, de l’espoir et de l’amour, il y a la valeur de JUSTICE – qui est la VERITE. Elle apparaît souventau milieu des décombres de notre naïveté et de notre ignorance –mais elle devient la force motrice de notre « nouvelle » façon depenser, et une nécessité d’agir.Et ensuite, dans l’univers de l’humanité, apparaît quelqu’un, ouceux qui savent.En fait, soit ils savent, soit ils font seulement semblant de savoir. Sinos vies et notre univers sont remplis avec l’histoire inscrite dansnos vies, dans notre existence, alors il y a une chance que nouspuissions rapidement reconnaître ceux qui se contentent de parler.Pour une fois, nous pouvons reconnaître les voix entendues il y aquelque temps, les voix de ceux qui ont déjà trompé la VERITE. Quiont menti, triché, interprété. Parfois, ce sont les voix de ceux quiont tué, parfois ce sont celles de ceux qui ont donné les ordres –pour       tuer ! Et après cette dissimulation couronnée de succès,    ils  vent leurs doigts vers le ciel etcrient « ne tuez pas. »Et parfois, provenant de derrière lesrideaux affichant l’inscription «Com-mission européenne»1, émergentdes visages que je connais person-nellement, mais pas par leur nom defamille ni par leur prénom.Il s’agit du banc des accusés et deceux qui ont été condamnés au tri-bunal de Nuremberg ; ce sont lesdirecteurs, les conseillers juridiqueset les ingénieurs du chantier deconstruction d’Oswiecim – l’usinechimique d’IG Farben, à Auschwitz.Ils ont tous vu la mort et l’agonie deceux qui étaient en train de mourir, mais ils ont détourné les yeuxvers un horizon lointain.Ils ont entendu les cris perçants des bandits de surveillants, leurs ju-rons et leurs coups sourds, souvent mortels; de façon étrange, cepen-dant, ils étaient sourds aux appels à l’aide ou qui demandaient pitié.Ils surveillaient tranquillement leurs résultats industriels et gardaientleurs profits. Leur seule préoccupation était la contre-performancede cette entreprise maléfique.Le 14 juin 2003 – le jour du 63e anniversaire du premier transportde Polonais tatoués des numéros 31 à 728 à KL Auschwitz – à LaHaye, la capitale de la Hollande, j’entendis des mots simples et profondément édifiants en raison de leur simplicité et de leur réalité historique.   »    

 

 

 

Notre homme en 2003.
Notre homme en 2003.

« Ceux qui ignorent l’histoire sont condamnés à la revivre. »

George Santayana

…………………………………………………….

L’HOMME

Il joua le rôle du Sturmbanführer Dehne dans le film polonais Stawka ,en 1966.Un rôle qui lui allait comme un gant car il vécut  cette période.
Il joua le rôle du Sturmbanführer Dehne dans le film polonais Stawka ,en 1966.Un rôle qui lui allait comme un gant car il vécut cette période.

 

Né en 1921 et mort en août 2012,

August Komalczyk  fut  le dernier membre survivant d’un petit groupe de prisonniers qui se sont évadés d’Auschwitz en 1942.Il est décédé  à 90 ans.

Comme un soldat polonais lutte contre les nazis, Kowalczyk a été capturé et envoyé au camp de concentration allemand en Décembre 1940, un camp  utilisé principalement pour les prisonniers politiques et militaires polonais .

Il était parmi un groupe de 50 prisonniers qui ont tenté une évasion en Juin 1942.

Tous, sauf neuf ont été tués, et Kowalczyk était censé être le dernier survivant du groupe, selon jewishjournal.com .

Kowalczyk a peut-être bénéficié de naître dans Oswiecim , très près du lieu où le camp d’Auschwitz a été construit.

Après s’être échappé du camp il se cacha dans la forêt et a été à l’abri dans le grenier d’une maison pendant sept semaines dans le village de Boszowy. Il s’est ensuite rendu sous de faux documents en  Silésie et à Cracovie .

Un porte-parole du musée d’Auschwitz a dit Kowalczyk est décédé dimanche,le 28 juillet 2012, dans un hospice, qu’il a contribué à fonder à Oswiecim, dans le sud de la Pologne.

Kowalczyk est devenu un acteur de cinéma en Pologne après la Seconde Guerre mondiale. Il a servi pendant de nombreuses années comme vice-président du conseil d’administration de la Société pour la protection du camp d’Auschwitz, une association qui a pour but de transmettre la mémoire d’Auschwitz aux générations futures, selon le Journal juif.

Il parlait souvent aux jeunes de son expérience à Auschwitz. «C’était ma vie en témoignage », at-il dit en 2005.

Kowalczyk a déclaré à un journaliste qu’il avait raconté son histoire personnelle « , plus de 6200 fois dans plus de 5000 écoles à travers la Pologne. »

Alors que le gazage des prisonniers ne commencent à avoir lieu à Auschwitz en 1941,lors de la  mise en œuvre à grande échelle de la dite solution finale et la conversion du site d’un camp de concentration à un camp de la mort à part entière n’a pas eu lieu jusqu’en 1942;ce que les  documents nazis montrent.

On estime que quelque 1,5 millions de personnes, la plupart des Juifs, ont été tués à Auschwitz de 1940 à 1945.

 

 

 

 

 

 

 

Le fascisme sioniste en France

Manuel Valls ...fait la quenelle?
Manuel Valls …fait la quenelle?

 

Des juifs de France dénoncent la LICRA et les officines sionistes qui les mettent en danger

Sur Twitter, des juifs de France réagissent à la polémique de la quenelle montée de toute pièce par les officines sionistes :

Ce n’est pas seulement le climat de terreur imposé par ces officines de haine qui nous dérange. Cela fait des années que le sionisme tente d’imposer par la force son point de vue à l’ensemble de la communauté juive. Ce qui est plus grave aujourd’hui, c’est que ces officines ont adopté une stratégie d’escalade, depuis ces dernières semaines, et qui renvoie une image de plus en plus négative des juifs de France, communauté pacifique dans son ensemble, qui recherche la sérénité et autant que possible le minimum de publicité.

Pire, allant de concert avec un travail éhonté de la LICRA, qui a décidé d’antisémitiser un geste qui pourtant ne l’était pas depuis une décennie, favorise en un seul mois, un climat délétère et dangereux pour l’ensemble de la communauté. Ces officines projettent désormais d’aller plus loin encore dans une attitude fascisante et haineuse. Si rien n’est fait pour les arrêter dans la fabrication effective d’un climat antisémite, la tendance ne s’inversera plus.

Pourtant, ces officines ne sont en aucun cas représentatives des juifs de France. Elles sont de plus détestées du peuple français dans sa très grande majorité (même s’ils préfèrent se taire). Il est primordial et urgent que les juifs de France fassent clairement entendre, d’une manière ou d’une autre, qu’ils ne sont aucunement associables à des « sionistes fanatiques », qui imposent les intérêts du sionisme plus qu’ils ne défendent l’intérêt des juifs de France. Bien au contraire.

Une escalade de la menace sioniste en France est grave mais surtout extrêmement néfaste pour l’ensemble des juifs de France. La situation économique est catastrophique. S’il arrivait que la situation se détériore plus encore, comment voudriez-vous que les Français soient enclin par la suite à comprendre que tous les juifs ne sont pas des sionistes, alors qu’on n’entend (quasiment) qu’eux ? Tandis que les autres ne parviennent pas à se faire entendre, du fait de méthodes fascistes de la part des sionistes, dont l’attaque calomnieuse subie aujourd’hui n’est qu’une illustration parmi d’autres.

Nous invitons non seulement les juifs de France à se désolidariser du fascisme sioniste qui dénature l’image de la communauté ; et invitons tout juif à urgemment participer d’une manière ou d’une autre, à faire valoir qu’il ne les cautionnent nullement. Il faut également cesser le chantage à l’antisémitisme dès qu’une opinion contradictoire apparaît, risquant de galvauder totalement la notion. Et commencer à songer à « dés-antisémitiser » les gestes et les hommes qui en sont abusivement victimes.

Il faut cesser ce climat de répression de la pensée qui tend à semer de l’amertume dans le cœur de ceux, trop nombreux, qui la subissent (juifs compris).

Ceux qui au contraire, n’entendent pas nos prières et font le jeu du sionisme exacerbé, en le cautionnant par leur silence, ou pire en y apportant un concours quelconque, seront les grands responsables de l’amalgame néfaste entre deux notions, que seuls les sionistes veulent faire s’épouser de force : judaïsme et sionisme.

Nous inclinons chacun à agir afin de briser l’amalgame fabriqué par ces officines visant à faire déteindre l’image d’un sionisme fascisant et porteur de haine sur l’ensemble de la communauté juive, qui, a contrario, est demandeuse de paix et de sécurité.

lien : http://www.egaliteetreconciliation.fr/Des-juifs-de-France-denoncent-la-LICRA-et-les-officines-sionistes-qui-les-mettent-en-danger-22505.html

Signer la pétition demandant la dissolution de la LICRA : 

https://www.change.org/fr/pétitions/pouvoirs-publics-dissoudre-la-licra-ligue-contre-le-racisme-et-l-antisémitisme