Un papyrus du 4 ième siècle parle de la femme de Jésus Christ

Un fragment de papyrus daté du IVe siècle écrit sur cela  dans l’ancienne langue copte, contient une phrase: « Jésus leur dit, ma femme … ». Cette découverte  vient de rouvrir le débat quant à savoir si Jésus était marié, comme certains premiers chrétiens  le croyaient.

Photo du fragment.
Photo du fragment.

 

Le fragment de papyrus disparu est plus petit qu’une carte de visite, avec huit lignes d’un côté, à l’ encre noire lisibles sous une loupe.Juste au- dessous de la ligne de Jésus ayant une épouse. Ci – dessous , il est une seconde clause provocatrice qui dit censément: «Elle sera en mesure d’être mon disciple. » Les mots sur le fragment de couleur miel sont les premiers à montrer Jésus se référant à une femme, selon Karen King, professeur de théologie à Divinity School de Harvard à Cambridge, Massachusetts, qui a publié plusieurs ouvrages sur les nouvelles découvertes de l’ Evangile et est la première femme à occuper la plus ancienne chaise professorale de la nation:the Hollis professor of divinity. Karen King a présenté sa conclusion mardi au Congrès international d’études coptes à Rome.L’écriture à l’ encre noire est dans la langue des chrétiens égyptiens, sur un fragment d’environ 1,5 par 3 pouces (4 par 8 centimètres). »Une des choses que nous  savons ,c’est  très rarement dans la littérature ancienne que les hommes discutaient de leur  état matrimonial,  » que Karen King a déclaré dans une conférence téléphonique avec les journalistes. « Le silence dans l’ état civil est normal. » Elle a dit dans une déclaration que la première revendication que Jésus n’a pas épousé une femme est de 200 AD .Les premiers chrétiens ne sont pas toujours d’accord sur lle principe  si ils doivent se marier ou rester  célibataires.

Karen King
Karen King

Le fragment ne prouve pas que Jésus était marié ou que s’il l’était qu’il était  marié à Marie Madeleine, selon le projet de document. Seules les femmes ont été identifiées en termes de relations familiales, comme la sœur, la mère, ou la femme de quelqu’un, selon King . La question de savoir si Jésus marié est venu plus tard , quand les gens voulaient l’utiliser comme modèle pour leur vie, dit – elle.

 

Karen King examinant le papyrus dans son vitage de sécurité.
Karen King examinant le papyrus dans son vitage de sécurité.

La provenance du fragment de papyrus est un mystère, et son propriétaire a demandé à rester anonyme. Jusqu’à mardi,20 septembre 2016, Karen King avait montré le fragment à un petit cercle d’experts en papyrologie et en  linguistique copte , qui ont conclu qu’il est très probablement vrai. Mais elle et ses collaborateurs disent qu’ils sont avides de consulter plus de chercheurs afin de  peser le pour et le contre et peut – être bousculer leurs conclusions.

 

jesus-wife-mentioned-on-fourth-century-papyrus-fragment-3

 

Nous sommes peut-être,sans sauter aux conclusion,devant le seul document connu qui affirme l’existence du Christ et le fait qu’il avait une femme:Marie Madeleine.

Mais ce document est du quatrième siècle!

 

 

 

Publicités

Découverte fantastique :un manuscrit vieux de 1,200 ans dit que Jésus Christ changeait d’apparence

Manuscrit 002

 

Les lecteurs réguliers savent que j’ai un profond respect pour le monde spirituel, mais pense que les sources antiques non canoniques peuvent parfois fournir des informations supplémentaires à propos de certains événements religieux, des personnages pivots, et les croyances culturelles profondes. Tel est le cas avec un ensemble de manuscrits vieux  de 1 200 ans,d’ antiques  textes égyptiens  découverts, il y a de nombreuses années dans la bibliothèque d’un monastère abandonné dans le désert égyptien. Le texte est intéressant, non pas parce qu’il propose que l’étrange série d’événements qui s’est réellement passé, mais plutôt parce qu’il témoigne de ce que certaines personnes croyaient à l’époque – et apparemment, il y a deux mille ans certaines personnes pensaient que Jésus savait, à l’occasion, se rendre invisible et modifier son apparence à volonté, un « métamorphe » si on peut  ainsi parler.

Le manuscrit a été retrouvé par des villageois à creuser pour trouver des engrais à l’intérieur des vestiges du monastère de Saint-Michel , un monastère dans le désert égyptien près de l’actuel al-Hamuli . Cinquante-cinq manuscrits coptes ont été découvertes dont un avec le texte indiquant que c’était un cadeau de « Père archiprêtre Paul » ,ce  qui implique qu’il  l’a également écrit. Le monastère a fermé ses portes autour du début du 9ème ou 10ème siècle et le texte a été redécouvert au printemps de 1910. Plusieurs mois plus tard, le 1er Décembre 1911, il a été acheté par JP Morgan qui plus tard a fait don à la Morgan Library and Museum à New York où il demeure aujourd’hui.

Écrit dans l’ancienne langue copte et au nom de Saint Cyrille de Jérusalem (un théologien qui a vécu autour de 313-386 AD), le texte a été récemment déchiffré et traduit par Roelof Van den Broek de l’Université Ultrecht (Pays-Bas) et s’est révélé contenir  une partie de l’histoire de la crucifixion de Jésus – et  cette version contient quelques rebondissements inhabituels. Dans un exemple, le manuscrit nous dit que Ponce Pilate a dîné avec Jésus avant sa crucifixion et qu’il a même proposé d’envoyer son fils à la place de Jésus.

« Sans plus tarder, Pilate a préparé une table et il a mangé avec Jésus le cinquième jour de la semaine. Et Jésus bénit Pilate et toute sa maison « .

Pilate dit plus tard Jésus:

« Eh bien, voici, la nuit venue, se lever et retirer, et quand vient le matin et on m’accuse à cause de vous, je vais leur donner le seul fils que j’ai afin qu’ils puissent le tuer à votre place. »

A tel point que, Jésus réconforte Pilate:

« Oh Pilate, vous avez été jugé digne d’une grande grâce, parce que vous m’avez montré une bonne disposition . »

Si cela ressemble à un conte exubérant qui cherchait à  faire  bien paraître Pilate , il faut reconnaître que, dans ce temps-là, Pilate a été considérée par les citoyens de l’Empire , comme un saint. Encore une fois, il faut voir le texte pour ce qu’il est : un coup d’oeil sur ce que certaines personnes croyaient en ces jours anciens.

L'ancien  monastère dans le désert égyptien.
L’ancien monastère dans le désert égyptien.

Plus choquant encore, le texte continue à décrire Jésus comme une sorte de métamorphe. Lorsque Pilate offrit son fils pour la crucifixion, Jésus a expliqué qu’il ne pouvait échapper à la capture s’il voulait.

« Pilate, puis, ayant regardé Jésus et voici, il est devenu incorporel: Il ne l’a pas vu depuis longtemps … »

Le texte poursuit en expliquant que la capacité de Jésus de changer son apparence a nécessité l’identification par un baiser de Judas plutôt que Judas le  pointe  simplement du doigt  aux autorités.

«Alors les Juifs dirent à Judas: Comment allons-nous l’arrêter [Jésus], car il n’a pas de forme unique, mais ses changements d’apparence. Parfois, il est blond, parfois, il est blanc, parfois, il est rouge, parfois, il est de couleur blé, parfois, il est pâle comme les ascètes, parfois, il est un jeune, parfois un vieil homme … « 

Selon Van den Broek, qui a traduit le texte copte, une description similaire de Jésus apparaît dans un manuscrit  de l’an  200, écrit par le théologien Origène dans un ouvrage intitulé Contre Celse . Dans ce texte,Origène a déclaré que «pour ceux qui le voyaient [Jésus], il ne semble pas également visible  à tous. »

 

Un détail du manuscrit.
Un détail du manuscrit.
Sources: LiveScience, des origines très anciennes, Pseudo-Cyrille de Jérusalem sur la vie et la Passion du Christ: Un copte Apocryphe, The Morgan Library and Museum, Wikipedia, Christian Post, Daily Mail, Discovery Magazine