Complot terroriste d’envergure en formation: le tiers des migrants syriens seraient des imposteurs

Une invasion face  à la frontière serbe.
Une invasion face à la frontière serbe.

Pendant que les politiciens canadiens,avec Gilles Duceppe et  Justin Trudeau en tête,jouent la carte des  compassionnés en réclamant l’ouverture toute grande des portes de l’immigration aux centaines de milliers de réfugiés venus principalement de Syrie,voilà que l’on  vient de trouver le pot aux roses ,en Allemagne.

Environ le tiers des migrants qui se présentent en Allemagne en prétendant avoir fui la guerre en Syrie ne sont probablement pas originaires de ce pays, selon un porte-parole du ministère allemand de l’Intérieur,après enquête sérieuse.

des-migrants-viennent-ici-de-franchir-la-frontiere-entre-la-macedoine-et-la-serbie-en-route-vers-l-europe-du-nord-afp

« Trente pour cent des demandeurs d’asile qui affirment être syriens ne sont pas syriens, selon cette estimation », a déclaré Tobias Plate à la presse, sans toutefois être en mesure de soumettre une statistique précise.

« Il ne s’agit pas d’une statistique, mais d’une estimation qui s’appuie sur ce que constatent les autorités sur place, en particulier la police et […] Frontex, l’agence chargée de la surveillance des frontières de l’Union européenne », a insisté M. Plate,

Les migrants se présenteraient ainsi à la frontière allemande dans le but d’obtenir le statut de réfugié puisque l’Allemagne a décidé de ne plus renvoyer les Syriens vers le pays par lequel ils sont entrés dans l’Union européenne comme le prévoit la législation européenne.

De plus, les migrants syriens profitent d’un traitement accéléré de leur demande d’asile.

Le changement de politique face aux migrants syriens a entraîné un afflux sans précédent de demandeur du statut de réfugié.

Entre 800 000 et 1 000 000 de demandeurs du statut de réfugié sont attendus cette année en Allemagne comparativement à 200 000 en 2014.

Entre le mois de janvier et la fin juillet, c’est 256 963 personnes qui ont déposé une demande de statut de réfugié en Allemagne, dont 55 587 affirment provenir de Syrie.

La Syrie est le premier pays d’origine des demandeurs du statut de réfugié, devant l’Albanie et le Kosovo.

 

LA FUMISTERIE

 

Des migrants accueuillis à leur arrivée à Francfort récemment.
Des migrants accueuillis à leur arrivée à Francfort récemment.

 

Depuis quelques années, il est possible de louer des manifestants. Aux Etats-Unis et enAllemagne, la pratique semble déjà courante pour les organisations qui en ont les moyens financiers.

Il semblerait que de tels manifestants rémunérés aient été recrutés pour accueillir les migrants dans les gares allemandes et autrichiennes. L’enthousiasme des populations pour acclamer les immigrés ne serait donc pas toujours très spontané. 

Karl Richter
Karl Richter

Karl Richter, conseiller municipal (NPD) de Munich, a d’ailleurs demandé aux autorités munichoises d’enquêter sur une étrange annonce publiée par une agence de travail intérimaire, l’entreprise viennoise « Easystaff human & ressources GmbH »  :

Cher easystaffer,

Nous attendons encore de nombreux requérants à la gare principale et à la gare de l’ouest. Nous avons donc besoin d’un coup de main sur place pour la distribution de produits alimentaires et surtout pour transmettre aux voyageurs des informations sur la correspondance et les horaires.

Je cherche encore du monde pour aujourd’hui 5.09.2015 de 15 à 24 h.

Paiement : EUR 10.00/h. Pause non payée 1h.

As-tu du temps ? Contacte-moi très rapidement par email. Si tu as encore du temps disponible demain ou lundi, tu peux t’inscrire au projet pool 8953.

Depuis, le site easystaff.at a supprimé la trace de son annonce.

Mais dans différentes villes allemandes et autrichiennes, des personnes venues applaudir les « réfugiés » ont reconnu avoir reçu de l’argent en échange de leur présence.

La question qui suit : qui paye ?

Lu ici

 

Louez vos manifestants !

 

De la machine de chantier aux mannequins, on propose de tout chez Erento. com (1), site Internet allemand de location d’objets en ligne. Et pas seulement des objets. Une cause à défendre ? Pas de problèmes. Erento vous offre la possibilité de gonfler le rang des troupes en louant les services de… manifestants, payés de 10 à 30 euros l’heure ou 145 euros la journée. Pour être certain de la qualité des candidats et guider votre choix, Erento présente une banque de données de CV précisant leur poids, taille, langue parlée ou écrite.

Pionnière en la matière, la Fédération nationale des médecins conventionnés allemande (KVB) n’a pas hésité à rémunérer 170 personnes, chômeurs et étudiants, pour protester devant le Reichstag contre la réforme de la santé à l’étude, en Allemagne, en décembre 2006. Coût de l’opération : 5 000 euros.

La pratique discrète du KVB n’a pas échappé à Uwe Kampschulte, cofondateur d’Erento, qui a lancé ce nouveau service dès janvier 2007. Depuis, le site recense un peu plus de 300 candidats. Petite précision, il est formellement interdit à ces professionnels d’un nouveau genre de participer à des rassemblements xénophobes et racistes.

Certains ne voient ici qu’une simple opération de communication. Pourtant, est-ce raisonnable que des syndicats louent des manifestants ? Ce mode d’action discrédite les revendications sociales et politiques défendues. Manifester est un droit et non un hobby rémunéré. Ah oui, Erento propose aussi la location de mégaphones et camions sono..

 

Source


L’arrivée des réfugiés se fait au détriment des plus pauvres des pays d’accueil, affirme Marine  Le Pen

 

Marine Le Pen
Marine Le Pen

 

Les pays prêts à accueillir des réfugiés syriens le font au détriment des plus faibles, une situation «scandaleuse», estime la présidente du Front national (FN), Marine Le Pen.

La présidente du  Front national  était interrogée par l’animateur du FM 93 Sylvain Bouchard mercredi matin, alors que l’Europe vit une crise migratoire sans précédent depuis 1945.

L’animateur a notamment soulevé le fait que la ville de Québec s’est dite prête à accueillir jusqu’à 800 migrants en provenance de Syrie au cours de la prochaine année, et que le maire de Québec, Régis Labeaume, a décliné la possibilité d’accueillir l’un d’entre eux chez lui, lorsqu’il a été questionné par des journalistes.

«C’est ce que j’appelle de l’immigration balcon, a répondu Mme Le Pen sur les ondes du FM 93. Tous ces gens sont d’accord pour l’immigration, mais pas dans leur quartier, pas dans leur maison, pas dans l’école de leurs enfants. C’est profondément scandaleux», a-t-elle dénoncé.

«Et qui est sommé de faire de la place pour accueillir tous ces gens? Les plus faibles, les plus modestes d’entre nous. Ceux-là qui déjà sont dans des difficultés économiques doivent faire de la place, attendre pour avoir des logements, céder leur travail ou attendre pour en avoir un… Ça, ce n’est pas admissible. C’est un comportement profondément hypocrite et en réalité, profondément égoïste.»

Pas pour une raison de cœur

D’ailleurs, la présidente du FN estime que les dirigeants prêts à ouvrir leurs frontières sont loin de le faire pour des motifs humanitaires.

«C’est pas pour une raison de cœur, et je vais vous en donner la preuve, a-t-elle argumenté. Pour les camps humanitaires en Syrie, au Liban et en Jordanie, l’aide humanitaire internationale a baissé. Donc en réalité, on devrait, si on avait du cœur, permettre à ces gens de se mettre à l’abri pendant un certain temps dans ces camps, et il faudrait que la communauté internationale développe cette aide. Or, on ne le fait pas. On fait même l’inverse, on baisse les aides à ces camps.»

Selon la dirigeante qui convoite la tête de la France aux présidentielles de 2017, certains pays enclins à accueillir des réfugiés voient plutôt en ces derniers «un réservoir de main-d’œuvre à bas prix».

«Je pense que si l’Allemagne souhaite accueillir 800 000 réfugiés, c’est parce qu’elle trouve que les travailleurs à bas coût des pays de l’Est sont encore trop chers, et qu’elle se dit que faire venir des gens dont le salaire moyen est de 250 euros par mois, ça permettra de peser encore à la baisse sur les salaires, a-t-elle exposé. C’est une forme de néoesclavagisme qui vise à déplacer des populations. […] On fait venir les travailleurs à bas coût parce qu’on sait qu’ils accepteront soit de travailler au noir, soit de travailler à un salaire tout à fait minimum.»

«Y’a qu’un malheur, a poursuivi Mme Le Pen. C’est que derrière ça, le travailleur fait bien souvent après venir sa famille, et que sa famille elle, c’est l’ensemble de la communauté nationale qui vient souvent la prendre en charge pour l’éducation, la santé, le logement.»

Celle qui se défend d’être raciste se désole que plusieurs dirigeants européens «gouvernent contre la volonté des peuples» qui, selon elle, sont très majoritairement contre toute nouvelle immigration.

«La réalité, c’est que nous ne sommes pas confrontés à une immigration de réfugiés politiques, c’est un mensonge qu’on essaie de faire avaler notamment aux Français, a-t-elle commenté. Une immense majorité de ceux qui viennent sont des réfugiés économiques qui viennent chercher dans l’Union européenne, très généreuse, une vie meilleure. Mais nous ne pouvons pas leur offrir, a-t-elle argué. Nous avons près de 7 millions de chômeurs, près de 10 millions de pauvres et 1 million et demi de foyers qui attendent des logements sociaux. Nous ne pouvons plus accueillir de personnes supplémentaires.»

 

 

Publicités

2 commentaires sur “Complot terroriste d’envergure en formation: le tiers des migrants syriens seraient des imposteurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s