LA Gigantesque Arnaque de la COVID-19:Ancienne de la CIA, Prophète (comme Gates) de la pandémie, équipière de Biden. Espionnage militaire, AI, Big Tech etc…

Pour la énième fois au cours de notre dossier WuhanGates axé sur le virus SRAS-CoV-2 construit en laboratoire américano-chinois dans le cadre d’un accord entre la Chine et les États-Unis, comme le prétend le virologue français Luc Montagnier, prix Nobel de médecine et ancien chef de service de l’Université Jiao Tong de Shanghai, des indices inquiétants émergent sur le rôle des membres du Parti démocrate américain dans une pandémie, « planifiée depuis des décennies par Anthony Fauci et Bill Gates », selon l’avocat Robert F. Kennedy, neveu du président assassiné JFK.

 

L’été dernier, en effet, la dame blanche de la sécurité nationale de Barack Obama, experte en missions militaires avec des drones mais surtout en armes biologiques, a rejoint l’équipe de Joe Biden qui devra révolutionner le renseignement américain si le candidat démocrate réussit à remporter la course à la Maison Blanche contre le président sortant Donald Trump. Elle est soutenue par une partie des républicains et surtout par les Américains favorables au Deep State contre lequel Trump se bat depuis son investiture (comme l’avoue sans vergogne un ancien directeur de la CIA sur l’affaire UkraineGate ).

Il s’agit de l’avocate Avril Haines, qui a grandi à « pouponnière » judiciaire Démocrate, puis elle est devenue première directrice adjointe de la C.I.A. (2013-2015), puis elle faut élevée au poste de conseillère nationale adjointe à la sécurité nationale à la Maison Blanche (2015-2017). Elle travaille en coulisses pour Biden, malgré sa cooptation par certaines frondes des progressistes pour des positions contradictoires sur les questions brûlantes à Washington relatives à la torture pratiquée contre les prisonniers de guerre et à la persécution des immigrés d’Amérique latine, mais surtout pour sa proximité embarrassante avec des personnalités faisant autorité dans le propre entourage de Trump.

Ces contradictions, cependant, n’apparaissent telles qu’aux yeux myopes de ceux qui ne sont pas des experts en géopolitique. Ceux qui connaissent bien le rôle du soi-disant État international profond, le potentat occulte des politiciens franc-maçons vétérans, des hommes d’affaires louches en grande partie juifs, des fonctionnaires et militaires des services secrets, savent très bien que ces contradictions sont transversales dans le  système politique bipolaire démocrates-républicains, comme le confirme le fait que George Bush jr. a déjà fait son soutien à Biden , de même qu’une partie du même GOP (Grand Old Party)….

 

Mme Haines est donc la nouvelle Matha Hari dans un costume parfait pour représenter le lien entre Biden et le Deep State (ou NWO, Nouvel Ordre Mondial) justement en vertu de sa longue expérience dans les domaines militaire, d’espionnage et académique.

Ce n’est pas un hasard si elle a donc été choisie par le prestigieux Johns Hopkins Center for Health Security de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health à Baltimore (Maryland), également sa ville natale, comme protagoniste du célèbre exercice Event 201 qui s’est tenu mi-octobre 2019 à New York pour simuler une pandémie de coronavirus à une époque terriblement suspecte.

Ce sommet , qui a été également capable de prédire le retard dans l’arrivée des vaccins, il a apporté son support utile dans le traitement d’un antiviral comme cela s’est passé avec le Remdesivir (définitivement approuvé ces derniers jours par la Food & Drug Administration comme thérapie efficace contre Covid-19) , a été financé par la Fondation Bill & Melinda Gates,  deux célèbres milliardaires également connus pour leur rôle fondamental comme donateurs des Démocrates et notamment de l’ancien président Barack Obama dont l’actuel candidat Biden était adjoint.

LES PROPHÉTIES DE HAINES ET BIDEN SUR LA PANDÉMIE

Obama a invité dimanche 25 octobre les électeurs à soutenir le candidat démocrate Biden, partageant un tweet que son ancien vice-président a publié le 25 octobre 2019, dans lequel il avait averti que le président Trump n’était pas prêt à faire face à une pandémie.

The Hill l’a rapporté avec le tweet complet: «Nous ne sommes pas préparés à une pandémie. Trump a inversé les progrès que le président Obama et moi avons faits pour renforcer la sécurité sanitaire mondiale. Nous avons besoin d’un leadership qui bénéficie de la confiance du public, qui se concentre sur les menaces réelles et qui mobilise le monde pour arrêter les épidémies avant qu’elles n’atteignent nos côtes ».

Le commentaire de Biden a été inspiré par un article publié la veille par le Washington Post, qui faisait état du rapport Global Health Security Index, « la première évaluation complète des capacités sanitaires mondiales« , qui indiquait que 195 pays dans le monde n’étaient pas préparés à faire face à un «Événement biologique catastrophique de taille mondiale».

« L’index, a écrit le Washington Post, est » un projet de la Nuclear Threat Initiative (NTI), une organisation à but non lucratif basée à Washington, et du  Johns Hopkins Center for Health Security « – cite le blog italien Piccole Note republié par le journal milanais Il Giornale – La Nuclear Threat Initiative a été fondée par le sénateur démocrate Sam Nunn et le fondateur de CNN Ted Turner; du Johns Hopkins Center dont nous avons traité dans les notes précédentes concernant certains exercices militaires anti-pandémie qui ont eu lieu en 2019 aux États-Unis d’Amérique, avant l’émergence du Covid-19 « .

 

Cependant, l’histoire manque d’un lien fondamental: celui de l’avocate démocrate Avril Haines qui est responsable du secteur des bio-armes au conseil d’administration de la NTI . En 2013, lorsque la Haines est devenue directrice adjointe de la CIA, l’administration Obama a mis en service le Richiard Lugar Center, l’un des laboratoires biologiques les plus avancés et les plus secrets du Pentagone, coordonné par la Defense Threat Reduction Agency (DTRA), près de Tbilissi, en Géorgie . et la CIA elle-même, où la multinationale pharmaceutique Gilead (producteur du miraculeux Remdesivir) fait des tests cliniques qui se sont avérés mortels pour 72 cobayes humains en quelques mois.

Au point d’amener la Russie à lancer des accusations d’expériences bactériologiques militaires qui n’ont jamais été sujettes à des enquêtes, et également pour le rôle influent de Gilead Donald Henry Rumsfeld, secrétaire du département de la Défense durant deux termes.

Le projet géorgien, lancé après la Révolution des roses financée ouvertement par Soros, est né de la visite de feu le sénateur républicain Lugar, président de la Commission du désarmement dans les pays de l’ex-Union soviétique, accompagné de son collègue démocrate Obama qui a réalisé le projet une fois arrivé à la Maison Blanche.

En 2014, Obama a décrété un moratoire pour bloquer le financement de la recherche sur les armes biologiques et vaccinales à double usage en raison de la pratique très dangereuse du Function Gain, le processus GOF qui permet de valoriser en laboratoire un agent pathogène, comme cela se serait produit pour le virus du SRAS. Cov-2 infecté par le VIH, selon le bio-ingénieur Pierre Bicage, ancien consultant de l’OTAN Pierre Bricage.

Pour la énième curieuse coïncidence, six expériences sur le virus du SRAS (souche 2003 isolée de chauves-souris au Wuhan Institute of Virlogy) menées entre les USA et la Chine dans le cadre du projet PREDICT-2 ont obtenu une dérogation au moratoire grâce à un financement de l’USAID, une agence gouvernementale outil de la CIA, Gates Foundation et EcoHealthAlliance de New York.

Cette dernière est une initiative de promotion de la recherche sur les vaccins qui voit comme partenaires les deux universités américaines Columbia et John Hopkins, avec lesquelles l’ex-directrice adjointe de la CIA, Avril Haines collabore, mais aussi la big pharma Johnson & Johnson et une université d’Arabie saoudite, nation finançant le projet mondial de vaccination lancé par Obama en 2014 avec le Global Health Security Agenda (GHSA), mais aussi pays partenaire de GlaxoSmithKleine (GSK), administré par un directeur de Microsoft Corporation, fondé par Gates grâce aux investissements de Warren Buffet, fondateur de la Nuclear Threat Initiative susmentionnée.

GSK est le géant des vaccins qui a profité du « projet pilote » mené par le Parti démocrate en Italie avec le Décret Lorenzin, qui a rendu obligatoire 10 vaccins pour les enfants d’âge scolaire, après la visite de George Soros, donateur des Dems américains et investisseur à Gilead, à l’ancien Premier ministre Paolo Gentiloni (nommé par la suite commissaire européen aux affaires économiques).

Il ne faut pas oublier que les premières expériences sur le virus du SRAS infecté par le VIH de 2003 ont débuté en 2004 dans le laboratoire de biosécurité de Wuhan (puis Bsl 2 aujourd’hui Bsl 4) grâce au financement du projet Episars de la Commission européenne présidé par Romano Prodi, futur premier ministre du Parti Démocrate Italien ; où, des années auparavant, sa préface à un livre de George Soros lui-même avait suscité la controverse.

Selon l’ancien directeur britannique du contre-espionnage MI6, Richard Dearlove, le visur du SRAS-Cov-2 se serait échappé – ou aurait été délibérément libéré – de la Chine . Une thèse également soutenue par le lanceur d’alerte Li-Meng Yan, le virologue chinois qui a fui aux États-Unis d’Amérique et placé sous protection par le FBI pour avoir dénoncé la construction du pathogène de la pandémie actuelle dans l’Insistute de virologie de Wuhan.

 

Pour le nier, jusqu’à présent, seule une étude de l’Université John Hopkins elle-même a tenté, impliquée pour de multiples connexions avec la pandémie annoncée par l’ancienne directrice adjointe de la CIA, Avril Haines en 2018, lors de la conférence de Camdem dans laquelle elle évoquait également un nouvel «ordre mondial » comme seule solution pour contrer ces menaces d’épidémies de Coronavirus.

Pour lutter contre l’infection par Covid-19, GSK, en collaboration avec AstraZeneca en Italie et avec Sanofi en Europe, met le vaccin déjà acheté par l’Union européenne, malgré certains événements inattendus survenus lors des essais cliniques d’AstraZeneca et Johnson & Johnson.

POLÉMIQUE DÉMOCRATE CONTRE HAINES
Fin juin, la campagne de Biden a annoncé que Haines, une avocate qui a occupé le poste de directrice adjointe de la CIA de 2013 à 2015, dirigera les aspects de politique étrangère et de sécurité nationale d’une potentielle équipe de transition de Biden.

Selon Daily Beast : “Pour les militants, les experts en sécurité, les assistants du Congrès qui sont plus à gauche que les libéraux – ainsi que les principaux militants des droits de l’homme et au moins un ancien sénateur – la promotion de Haines est inquiétante ou inacceptable. Elle a approuvé un « comité de responsabilité » qui a épargné les représailles contre le personnel de la CIA qui a espionné les enquêteurs du Sénat sur la torture, et elle a fait partie de l’équipe qui a rédigé leur rapport historique  . Haines a soutenu Gina Haspel en tant que directrice de la CIA, directement impliquée dans les tortures de la CIA, une décision qui reste sévèrement condamnée parmi les militants progressistes. Jusqu’à la fin du mois de juin, elle a conseillère à la société de données préférée de Trump, Palantir, issue de la CIA. »

« C’est un signal assez inquiétant de ce qui va arriver » dans une administration Biden, a déclaré un membre du personnel du Sénat qui s’occupe des questions de sécurité nationale.

« «Faire vanter la directrice adjointe de la CIA pour son bilan en matière de promotion des droits de l’homme et de respect de la primauté du droit, je ne pense pas que cela puisse être adéquatement mis en balance non seulement avec son bilan, mais aussi avec ses choix délibérés de plaidoyer.»

Pour les disciples de l’administration Obama qui sont plus libéraux que ceux de gauche, l’aversion envers Haines est stupéfiante. Haines était peut-être la principale voix au sein de l’administration pour restreindre la campagne de drones. Elle était “une voix de retenue sur toutes les questions de lutte contre le terrorisme « , a déclaré Harold Koh, l’ancien conseiller juridique du Département d’Etat.

 

 

Former CIA Deputy Director Avril Haines, now on candidate Joseph Biden’s intelligence team

L’ancienne directrice adjointe de la CIA Avril Haines, maintenant dans l’équipe de renseignement du candidat Joseph Biden «En plus de son travail passé sur la sécurité nationale et de sa présence impressionnante dans le monde des think tanks de Washington DC, Haines s’est décrite comme une ancienne consultante pour la société d’exploration de données controversée PalantirLa page de sa biographie au Brookings Institute, où elle est répertoriée comme chercheuse senior non résidente, elle s’est vantée de cette affiliation jusqu’à au moins la semaine dernière, lorsqu’elle a soudainement disparu sur la page, a écrit The Intercept.

«La nature du travail de conseil que Haines a effectué pour Palantir n’est pas claire. Au moment de mettre sous presse, les demandes de commentaires à son endroit, la campagne Biden, Palantir et Brookings n’ont pas reçu de réponse ».

« Cofondé, Pantir, supporter de Trump, extrémiste droite et milliardaire de la technologie, l’entreprise a bénéficié d’un certain nombre de contrats gouvernementaux, a été accusé d’avoir contribué aux programmes de détention illégale d’immigrés par l’administration Trump, et d’avoir aidé l’administration Trump à construire un état de surveillance généralisée – rapporte The Intercept – « Les systèmes informatiques de Palantir ont donné à l’administration Trump la capacité de procéder à des déportations massives qui ont déchiré et terrorisé nos communautés d’immigrants » , a déclaré Yasmine Taeb, conseillère politique principale pour Demand Progress, un groupe qui soutient des causes allant des droits de l’homme à la transparence. »

Cependant, le propriétaire de l’entreprise, Peter Thiel, s’est récemment distancé de Trump en affirmant qu’il ne financerait plus sa campagne de réélection, en parfaite harmonie avec les autres membres républicains du Deep State.

DOSSIER SUR L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE POUR LA DÉFENSE

Haines ne fait pas partie du cercle intime de la politique étrangère de Biden, comme l’ancien secrétaire d’État adjoint, Tony Blinken; l’ancien responsable politique du Pentagone, Brian McKeon; Jake Sullivan, vice-président du conseiller à la sécurité nationale de Biden; et Carlyn Reichel, rédactrice de discours sur la politique étrangère de son vice-président.

DailyBeast a souligné, cependant, omettant de détecter le rôle joué par Haines dans un segment stratégique de la Big Tech, en particulier dans le domaine militaire: l’intelligence artificielle. L’ancienne directrice adjointe de la CIA fait en effet partie de WestExec Advisors, un groupe de réflexion de la zone démocrate qui regroupe d’importantes personnalités de la sécurité nationale telles que les deux fondateurs, Blinken lui-même et Michèle Flournoy, ancienne sous-secrétaire à la Défense pour la politique avec Obama de 2009 à 2012.

Après avoir annoncé en juin son intention de suspendre son activité pour WestExec Advisors pendant la campagne électorale de Biden, Haines a en réalité maintenu des liens forts qui se sont concrétisés avec la publication d’un dossier sur l’IA, développé en collaboration avec Flournoy, qui semble indiquer au Pentagone les stratégies à poursuivre si le candidat démocrate réussit à être élu à la Maison Blanche.

Le dossier réalisé par Avril Haines sur l’IA pour WestExec Advisors

«Ce moment se déroule dans le contexte d’une révolution technologique qui exacerbe les défis auxquels nous sommes confrontés tout en offrant des solutions potentielles, fournissant des percées dans le climat, la médecine, les communications, les transports, le renseignement et bien d’autres domaines. Beaucoup de ces découvertes se feront grâce à l’exploitation de l’intelligence artificielle (IA) et des technologies associées, principalement le machine learning (ML) .

 Ces progrès façonneront probablement l’équilibre économique et militaire des pouvoirs entre les nations et l’avenir du travail, de la richesse et des inégalités en leur sein. » écrivent les deux auteurs dans l’introduction de l’étude intitulée« Bâtir la confiance par des tests. Adaptation des Tests/évaluation du DOD, de Validation et Vérification (TEVV) d’Entreprise pour les systèmes d’apprentissage automatique, y compris les systèmes d’apprentissage en profondeur ».

Un exemple concret d’utilisation de l’IA est venu ces dernières semaines du forum de l’agence de presse italienne Ansa en relation avec une méthode innovante de diagnostic vocal de Covid-19. Né d’une idée du professeur Giovanni Saggio, professeur au Département de génie électronique de l’Université de Tor Vergata, VoiceWise est aujourd’hui le protagoniste de l’entreprise d’un essai clinique pour diagnostiquer et surveiller l’infection au coronavirus activée à la polyclinique de Tor Vergata de Rome, le Parc Technologique de Latina et la Polyclinique de la Fondation San Matteo de Pavie.

Le système implique l’utilisation d’appareils tels que les smartphones et les tablettes fournis à l’appui du projet par le fabricant chinois Huawei, qui sont utilisés « pour leur capacité à enregistrer correctement l’audio et parce qu’il n’était pas possible d’isoler les patients d’un microphone et d’un enregistreur qui nous utilisons habituellement », explique le professeur Saggio. Les appareils sont livrés à des patients volontaires (et anonymes) de Covid-19 pour enregistrer « leur voix, leur toux et tout ce dont l’algorithme a besoin pour identifier la maladie« .

Évidemment cela peut fonctionner si les algorithmes sont interprétés correctement mais tout comme dans le cas du tampon PCR controversé, dont nous avons mis en évidence les limites du diagnostic liées à d’innombrables variables capables de créer des « faux positifs ». Par conséquent, une erreur possible dans le réglage de l’IA ou pire encore sa «manipulation» peut être en mesure d’altérer les résultats beaucoup plus que les analyses médicales traditionnelles.

CONNEXIONS ET COMMERCE BIG TECH EN EUROPE

Joseph R. Biden Jr. a critiqué Big Tech, réprimandant Facebook pour avoir mal géré la désinformation et disant que les entreprises Internet devraient perdre la protection juridique centrale. Mais sa campagne a discrètement accueilli des personnes qui ont travaillé avec ou pour les géants de la Silicon Valley dans son personnel et ses groupes politiques, soulevant des inquiétudes parmi les critiques de l’industrie quant au fait que les entreprises tentent de coopter une administration potentielle de Biden. Ainsi a commencé un article écrit par David McCabe et Kenneth P. Vogel dans le New York Times en août.

«L’un des plus proches collaborateurs de M. Biden a rejoint la campagne d’Apple, tandis que d’autres ont occupé des postes de direction dans des entreprises qui ont fait du consulting pour de grandes entreprises technologiques. Et un groupe de près de 700 bénévoles conseillant la campagne, l’Innovation Policy Committee, comprend au moins huit personnes qui travaillent pour Facebook, Amazon, Google et Apple, selon des documents examinés par le New York Times. D’autres membres du comité ont des liens étroits avec des entreprises, notamment des économistes et des avocats qui les ont conseillés ainsi que des responsables de think tanks qu’ils ont financés. »

Voici ensuite le nom de la dame blanche de 007: «Avril Haines, ancienne responsable du renseignement et de la sécurité nationale d’Obama qui aide à diriger l’équipe de transition de Biden, était consultante pour la société d’exploration de données Palantir et WestExec Advisors, une société représentant une grande entreprise technologique qui n’a pas été identifiée. Note le NYT.

Le NYT a encore écrit: «Un co-fondateur de WestExec et un officiel du département d’État d’Obama, Antony J. Blinken, dirige l’opération de politique étrangère de la campagne Biden. WestExec s’est associé à la philanthropie lancée par Eric Schmidt, l’ancien président de Google, et à l’unité d’incubation interne de Google, Jigsaw. Mais M. Blinken et Mme Haines n’ont pas participé à ce travail, selon la campagne de Biden, selon laquelle les deux conseillers ont quitté WestExec ce mois-ci. « 

Le dossier sur les stratégies d’intelligence artificielle au sein du ministère de la Défense, signé par Haines en octobre pour WestExec, niait clairement ces distances. Du programme de l’ancienne directrice adjointe de la CIA, cependant, d’autres éléments émergent qui projettent ses relations dans le domaine financier des États-Unis vers l’Europe et l’Italie.

De par son très long cursus, il semble être membre du conseil d’administration de la Fondation Vodafone mais aussi membre du comité consultatif international de Tikeau Investment Management.

Tikehau Capital est un gestionnaire d’actifs européen indépendant qui gère un actif de 25,4 milliards d’euros au 31 mars 2020 (+ 13,7% en glissement annuel depuis 2019, mais en légère baisse par rapport aux 25,8 milliards de fin 2019, voir plus article de BeBeez), dont: 8,3 milliards investis en dette privée; 9,5 milliards en immobilier, 2,1 milliards en private equity et 3,5 milliards en stratégies de marchés de capitaux (voir le communiqué de presse ici). La société a également annoncé qu’elle versera aux actionnaires un dividende de 0,50 € par action, soit le double de ce qu’elle a payé l’année dernière.

L’Italie est le deuxième marché le plus important pour Tikehau après le marché français. En particulier, sur le front de la dette privée, Tikehau a financé, par exemple, le spécialiste des logiciels pour le secteur de la santé Dedalus, le cabinet de conseil aux entreprises Bip, le laboratoire pharmaceutique Neopharmed Gentili. En mai dernier, Tikehau Capital a renforcé le bureau italien avec trois nouvelles entrées: parmi lesquelles un ancien directeur adjoint de Rothschild & Co et un autre directeur arrivant de Goldman Sachs Asset Management.

Personne ne veut remettre en question le bon travail de ce fonds d’investissement international. Mais les intrigues entre l’ancien directeur adjoint de la CIA Avril Haines mettent en évidence un champ de mines de conflits d’intérêts allant de l’Intelligence à la Big Tech, en passant par les armes biologiques et l’Intelligence Artificielle dans le domaine militaire , et en atteignant jusqu’à un des groupes financiers paneuropéens les plus influents.

Un mélange explosif pour un avocat d’âge moyen qui a prédit la pandémie de coronavirus, a participé à des exercices financés par Gates , est entré dans le personnel de Biden après avoir invoqué publiquement le nouvel ordre mondial: c’est-à-dire le visage éhonté et maintenant partiellement identifiable du Deep État, dans lequel le rôle de Big Pharma est de plus en plus crucial, tout comme dans le lobby des armes .

Source : Former CIA, Pandemic’s Prophet as Gates, in Biden’s Team. To manage Military Intel, AI, Big Tech and Trading in EU


EN COMPLÉMENTAIRE

Tunisie – La moitié des tunisiens pensent que la Covid est un complot international

Selon un sondage d’opinion effectué parle journal Al Chourouk, 49.1% des tunisiens pensent que derrière la propagation de la Covid, il y a une sombre histoire de complot international.

Dans ce sens, plus de 60% des tunisiens pensent que la Tunisie n’est pas souveraine de ses décisions dans la gestion de cette épidémie et qu’elle est tributaire des politiques dessinées par d’autres nations.

 

 

 

Voici comment Trump pourrait encore gagner

Trump semble actuellement perdre le combat sur le résultat des élections. Jusqu’à présent, il n’a montré aucune preuve que la fraude s’est produite dans une large mesure. Bien qu’il y ait toujours des votes douteux, les fraudes en jeu actuellement ne sont pas assez importantes pour expliquer la victoire présumée de Biden. Les tribunaux sont donc susceptibles de rejeter les défis actuels de Trump.

Qui l’emportera?

 

 

Les médias, y compris l’écurie des médias de droite de Murdoch et les géants des médias sociaux, ont fermement déclaré une victoire de Biden et ne sont donc d’aucune aide pour Trump.
Mais le Parti Républicain et Trump voudront faire vivre la peur, l’incertitude et le doute au moins jusqu’au 5 janvier, lorsque les deux tours de scrutin du Sénat en Géorgie seront décidés.
Alors que les titulaires Républicains mènent la course en Géorgie, les Démocrates consacreront beaucoup de ressources dans l’État pour déplacer ces sièges de leur côté. Ils donneraient à une administration Harris / Biden le contrôle du Sénat.
Il est également possible que Trump tente réellement de rester au pouvoir en manipulant le processus du Collège électoral.

Il y a plusieurs étapes et échéances supplémentaires dans le processus électoral élaboré pour la présidence.

  • 8 décembre – Les États désignent leurs grands électeurs pour le Collège électoral.
  • 14 décembre – Les grands électeurs se réunissent dans chaque État pour voter pour le nouveau président et le nouveau vice-président.
  • 23 décembre – Les certificats des résultats du vote du Collège sont remis au président du Sénat, qui est le vice-président Mike Pence
  • 3 janvier – Les membres du Congrès prêtent serment.
  • 6 janvier – Le Congrès se réunit pour compter les votes et proclamer les résultats.

Trump pourrait, même sans trouver les votes nécessaires, (ab)user du processus du Collège électoral pour déplacer le résultat de son côté. Il peut essayer de bloquer ou retarder les certifications dans certains États et / ou il peut pousser les législateurs des États républicains à nommer les électeurs de Trump.


Vidéo associée

 


Il y a des précédents  à cela depuis l’élection de 1876 :

Hier comme aujourd’hui, chaque État doit se prononcer sur un groupe d’électeurs qui se rendront à une session conjointe du Congrès le 6 janvier où le vainqueur de l’élection présidentielle sera déclaré. La pratique normale dans un État où Biden a remporté le total du vote populaire serait que les responsables électoraux de l’État certifient les résultats et envoient une liste d’électeurs pro-Biden au Congrès. Mais les législatures des États ont le pouvoir constitutionnel de conclure que le vote populaire a été corrompu et d’envoyer ainsi une liste d’électeurs concurrents au nom de leur État.
Le 12e amendement à la Constitution précise que «le président du Sénat doit, en présence du Sénat et de la Chambre des représentants, ouvrir tous les certificats et les votes sont alors comptés». Cela signifie qu’en cas de différends concernant des listes électorales concurrentes, le président du Sénat – le vice-président Pence – semble avoir le pouvoir ultime de décider lequel accepter et lequel rejeter. Pence choisirait Trump. Les Démocrates feraient alors appel devant la Cour suprême.
Alternativement, si à ce stade, aucun candidat ne dispose des 270 voix électorales requises, le 12e amendement stipule que «la Chambre des représentants choisit immédiatement, par scrutin, le président. Mais lors du choix du président, chaque État vote, la représentation de chaque État ayant une voix.» Actuellement, les républicains ont une majorité de délégation d’État avec 26 des 50 États et ils semblent presque certains de conserver cette majorité au nouveau Congrès. Un vote des États élirait alors le président Trump pour un second mandat. Et encore une fois, les Démocrates feraient appel de ce résultat devant la Cour suprême.

Dans les deux cas, la Cour suprême, avec six de ses neuf juges nommés par des républicains, est susceptible de trancher en faveur de Trump.

Il existe quelques variantes d’un tel scénario :

Si un procès réussit à arrêter la certification des résultats dans un État, les législateurs pourraient alors combler le vide et choisir une liste d’électeurs pro-Trump.
* L’avocat, qui a demandé l’anonymat pour parler du scénario, a déclaré que l’équipe de Trump semblait maintenant essayer de jeter suffisamment de discrédit sur le processus de comptage des bulletins de vote tardifs pour faire valoir que des résultats précis ne peuvent pas être vérifiés.
* La prochaine étape pourrait être d’essayer de faire en sorte que les tribunaux fédéraux ou d’État interdisent aux secrétaires des États de certifier les résultats.
* Toute initiative visant à fournir une liste alternative d’électeurs pourrait forcer au premier véritable test de la loi sur le décompte électoral de 1887 et pourrait aboutir devant la Cour suprême.
* Parmi les principaux États indécis, l’Arizona et la Géorgie ont des gouverneurs et des législatures GOP. Le Michigan, la Pennsylvanie et le Wisconsin ont des gouverneurs Démocrates mais des législatures GOP.

Les Démocrates sont bien sûr conscients d’une telle possibilité. Ils jouent donc sur la certitude d’une victoire de Biden alors même que le processus électoral est loin d’être décidé.

Mais il ne faut jamais mettre Trump hors-jeu. Malgré quatre ans à se faire couvrir d’immondices sur le Russiagate, il a réussi à rester au pouvoir et à poursuivre une grande partie de son programme. Il est également le premier président en cent ans à résister à la pression intense pour lancer une nouvelle guerre. Il est donc peu probable qu’il pliera en admettant qu’il a perdu la compétition.

Il n’y a qu’une seule personne qui pourrait empêcher Trump de réussir avec une stratégie « sale » au Collège électoral . C’est bien sûr lui-même. Au cours des quatre dernières années, il n’a pas réussi à sélectionner des conseillers compétents. Il aura désormais besoin des meilleurs stratèges et avocats disponibles. Jared Kushner et Rudi Giuliani ne feront pas l’affaire. Trump aura également besoin du soutien total de son parti pour faire pression sur les législateurs des États. Il devra faire des concessions pour obtenir le soutien nécessaire.

En attendant, nous devrons tous, en tant que spectateurs, augmenter nos approvisionnements en pop-corn pour continuer à profiter du cirque pendant les deux prochains mois.

Par Moon of Alabama −  Le 11 novembre 2020

 

 

 

 

 

Instagram dit que «l’art» du génocide blanc est complètement casher

 

 

 

Tout d’abord, je tiens à m’excuser auprès de tout le monde de vous avoir tous soumis à cette hideuse «œuvre d’art» de deux «queenz» africaines obèses avec les têtes coupées de Blancs dans leurs mains.

C’est dégoûtant, mais c’est apparemment complètement casher sur Instagram.

Par exemple, «l’artiste» qui a peint le portrait officiel d’Obama adore peindre des femmes blanches décapitées par des femmes noires.

EN COMPLÉMENTAIRE

Le peintre que Barack Obama a choisi pour son portrait a vraiment peint une femme noire décapitant une blanche

Lundi 12 février 2018, l’ancien couple présidentiel Barack et Michelle Obama ont dévoilé leurs portraits officiels pour la National Portrait Gallery de Washington. Monsieur a choisi d’être peint par l’artiste Kehinde Wiley tandis que Madame a été représentée par Amy Sherald.

Today, @KehindeWiley and @ASherald became the first black artists to create official presidential portraits for the Smithsonian. To call this experience humbling would be an understatement. Thanks to Kehinde and Amy, generations of Americans — and young people from all around the world — will visit the National Portrait Gallery and see this country through a new lens. They’ll walk out of that museum with a better sense of the America we all love. Clear-eyed. Big-hearted. Inclusive and optimistic. And I hope they’ll walk out more empowered to go and change their worlds.

Une publication partagée par Barack Obama (@barackobama) le 

As a young girl, even in my wildest dreams, I never could have imagined this moment. Nobody in my family has ever had a portrait – there are no portraits of the Robinsons or the Shields from the South Side of Chicago. This is all a little bit overwhelming, especially when I think about all of the young people who will visit the National Portrait Gallery and see this, including so many young girls and young girls of color who don’t often see their images displayed in beautiful and iconic ways. I am so proud to help make that kind of history. But the fact is that none of this would be possible without the extraordinary artist and woman behind this portrait, @asherald. Thank you, Amy – it was a joy to work with you and get to know you.

Une publication partagée par Michelle Obama (@michelleobama) le 

Suite à cette présentation, plusieurs personnes et médias se sont plongés dans les oeuvres produites par les deux peintres.

Dans le cas de Kehinde Wiley, l’extrême-droite a créé une polémique en déterrant deux tableaux du peintre où l’on voit une femme noire décapitant une blanche. Il s’agit des peintures Judith and Holofernes achevées en 2012 et qui sont disponibles sur le compte Instagram de l’artiste : 

 

Il s’agit d’une réinterprétation d’une scène issue du Livre de Judith : la décapitation du général Holopherne par la veuve Judith. Cet épisode a souvent été peint durant la Renaissance, notamment par les peintres italiens Le Caravage et Giovanni Baglione (ci-dessous). 

On remarquera qu’à la différence de Baglione ou de l’épisode narré dans le Livre de Judith, le peintre américain a choisi de représenter Judith sous les traits d’une femme noire et Holopherne comme une femme blanche. 

Parti à la recherche d’explications sur ces peintures, le site américain, expert dans la vérification de rumeurs, Snopes.com a retrouvé des critiques publiées lors de leurs présentations. Selon le critique d’art Walter Robinson et selon une analyse du Musée d’Art de Caroline du Nord, il s’agirait pour l’artiste de dénoncer les idéaux de beauté des blancs et de mettre en avant les corps de femmes noires, pas assez mises en avant dans l’histoire de l’art. 

Cette restitution peut avoir plusieurs niveaux d’interprétations, y compris l’identité raciale et de genre et l’inégalité, la représentation des femmes dans l’histoire de l’art, et les idéaux de beauté de la société. Selon les mots de Wiley, «Je peins les femmes pour en finir avec les représentations du genre dans le contexte de l’histoire de l’art. Il faut élargir la conversation… Cette série d’oeuvres tente de réconcilier la présence de stéréotypes de femmes noires qui entoure leur présence et/ou leur absence dans l’histoire de l’art, et les notions de beauté, spectacle et du « grand » dans la peinture». 

Il faut remettre ces peintures en regard de l’art prôné par le peintre qui est, selon Le Monde, «réputé pour ses portraits d’Afro-Américains peints dans des postures triomphantes»«Kehinde élève ceux qui sont souvent hors champ et montre qu’ils méritent d’être au centre la société américaine», a d’ailleurs précisé Barack Obama. Dans une interview retrouvée par Snopeson entend d’ailleurs Kehinde Wiley expliquer que «au mieux, ce que fait l’art c’est de provoquer».

«Non seulement les Obama représentent le premier couple présidentiel afro-américain à être inscrit dans la collection, mais les peintres qu’ils ont choisi (…) sont eux aussi Afro-Américains», a expliqué le New York Times. Kehinde Wiley, 40 ans, a acquis une notoriété dans les années 2000 grâce à ses «portraits en taille réelle de jeunes afro-américains habillés en style hip-hop, mais dépeint à la maniète des grands maîtres des portraits royaux européens. Plus récemment, il a élargi son répertoire pour y inclure des sujets féminins, tout comme des modèles brésiliens, indiens, nigérians et sénégalais, créant ainsi une image collective d’une aristrocratie noire mondiale». 

En résumé, le peintre qui a réalisé le portrait de Barack Obama a bien produit deux réinterprétations de Judith décapitant Holopherne, où Judith est une femme noire et Holopherne une blanche. Cela s’inscrit dans le parcours artistique du peintre…qui banalise le meurtre des blancs et à plus long terme « Le Grand Remplacement »!

 

La Gigantesque arnaque du COVID -19:Voici la fuite du plan de verrouillage mondial et de la confiscation de nos biens et de nos libertés

 

Cette fuite vient des cercles internes du gouvernement canadien, si elle est vraie, elle confirme nos pires craintes exprimées dans nos articles depuis le début de cette colossale arnaque. Ce plan prévoit d’utiliser le canular COVID  comme prétexte pour détruire l’économie et enfermer tous ceux qui oseraient refuser le vaccin. Ils veulent confisquer tous nos biens en échange d’un revenu garanti. Et oui, ils ont aussi prévu un virus encore plus puissant et mortel.

Et que sur une courte période de temps, alors que de plus en plus de Canadiens passeraient au programme d’annulation de la dette, ceux qui refusaient de participer seraient considérés comme un risque pour la sécurité publique et seraient transférés dans des installations d’isolement, des goulags. Une fois dans ces goulags, ils auraient deux options, (1) soit participer au programme d’annulation de la dette et être libérés, (2) soit rester indéfiniment dans cet établissement d’isolement (goulag) sous prétexte d’un risque grave pour la santé publique, le gouvernement fera saisir tous leurs actifs. « 

 

 

 

 

 

« Que ce ne sera pas seulement le Canada, mais en fait, toutes les nations auront des feuilles de route et des programmes similaires. »

(Ceci est apparu à l’origine sur Facebook)
Par LPC_leaker@protonmail.com
(https://www.henrymakow.com/)
—————————————–
Je veux vous fournir des informations très importantes. Je suis membre du comité du Parti libéral du Canada. Je siège au sein de plusieurs groupes de comités mais les informations que je fournis proviennent du Comité de planification stratégique (qui est dirigé par le PMO (Project Management Office)). 

Je dois commencer par dire que je ne suis pas content de faire ça, mais je le dois. En tant que Canadien et surtout en tant que parent qui souhaite un avenir meilleur non seulement pour mes enfants, mais aussi pour les autres enfants. 

L’autre raison pour laquelle je fais cela, c’est qu’environ 30 p. 100 des membres du comité ne sont pas satisfaits de la direction que cela va prendre au Canada, mais nos opinions ont été ignorées et ils prévoient d’aller de l’avant vers leurs objectifs.

 Ils ont également indiqué très clairement que rien n’arrêtera les résultats prévus. La feuille de route et l’objectif ont été définis par le PMO et sont les suivants:  

– Mettre en place progressivement les restrictions de verrouillage secondaire sur une base continue, en commençant par les grandes régions métropolitaines en premier et en s’étendant vers l’extérieur. Prévu d’ici novembre 2020. 

– Accélérer l’acquisition (ou la construction) d’installations d’isolement dans chaque province et territoire. Prévu d’ici décembre 2020. 

– Les nouveaux cas quotidiens de COVID-19 augmenteront au-delà de la capacité de test, y compris une augmentation des décès liés au COVID en suivant les mêmes courbes de croissance. Attendu d’ici fin novembre 2020. 

– Verrouillage secondaire complet et total (beaucoup plus strict que les restrictions de première et deuxième phase glissante). Prévu fin décembre 2020 – début janvier 2021 

– Réforme et extension du programme de chômage en vue de sa transition vers le programme de revenu de base universel. Prévu d’ici le premier trimestre 2021. 

– Mutation projetée du COVID-19 et / ou co-infection avec un virus secondaire (appelé COVID-21) conduisant à une troisième vague avec un taux de mortalité beaucoup plus élevé et un taux d’infection plus élevé. Prévu d’ici février 2021. 

– Les nouveaux cas quotidiens d’hospitalisations au COVID-21 et de décès liés au COVID-19 et au COVID-21 dépasseront la capacité des établissements de soins médicaux. Prévu T1 – T2 2021.

 – Des restrictions de verrouillage améliorées (appelées troisième verrouillage) seront mises en œuvre. Des restrictions de voyage complètes seront imposées (y compris entre les provinces et les villes). Prévu T2 2021. 

– Transition des individus dans le programme de revenu de base universel. Prévu mi T2 2021. 

– Ruptures projetées de la chaîne d’approvisionnement, pénuries de stocks, grande instabilité économique. Prévu fin T2 2021. – 

– Déploiement de personnel militaire dans les principales zones métropolitaines ainsi que sur toutes les routes principales pour établir des points de contrôle des déplacements. Limiter les déplacements et les déplacements. — Fournir un soutien logistique à la région. Attendu pour le troisième trimestre 2021.    

Parallèlement à cette feuille de route fournie, le Comité de planification stratégique a été invité à concevoir un moyen efficace de faire la transition des Canadiens pour faire face à une entreprise économique sans précédent. Une solution qui changerait le visage du Canada et changerait à jamais la vie des Canadiens.

CONFISCATION ÉCONOMIQUE DE RÉDUCTION-DETTE-PROPRIÉTÉ 

On nous a dit que pour compenser ce qui était essentiellement un effondrement économique à l’échelle internationale, le gouvernement fédéral allait offrir aux Canadiens un allégement total de la dette. 

Voici comment cela fonctionne: le gouvernement fédéral proposera d’éliminer toutes les dettes personnelles (hypothèques, prêts, cartes de crédit, etc.) dont tout le financement sera fourni au Canada par le FMI dans le cadre de ce qui deviendra le programme mondial de réinitialisation de la dette. 

En échange de l’acceptation de cette remise totale de la dette, l’individu perdrait à jamais la propriété de tous les biens et actifs. 

L’individu devrait également accepter de participer au calendrier de vaccination COVID-19 et COVID-21, ce qui lui permettrait de voyager sans restriction et de vivre sans restriction, même sous un verrouillage complet (grâce à l’utilisation d’une pièce d’identité avec photo appelée passe-santé du Canada). . 

 Les membres du comité ont demandé qui deviendrait le propriétaire des biens et des actifs confisqués dans ce scénario et ce qui arriverait aux prêteurs ou aux institutions financières, on nous a simplement dit: « le programme de réinitialisation de la dette mondiale traitera tous les détails ». 

Plusieurs membres du comité se sont également demandé ce qui arriverait aux individus s’ils refusaient de participer au programme World Debt Reset, ou au HealthPass, ou au calendrier de vaccination, et la réponse que nous avons obtenue était très troublante.

 

«RISQUE DE SÉCURITÉ PUBLIQUE»

Essentiellement, on nous a dit qu’il était de notre devoir de nous assurer que nous élaborions un plan pour que cela ne se produise jamais. On nous a dit qu’il était dans l’intérêt des individus de participer.

Lorsque plusieurs membres du comité ont poussé sans relâche pour obtenir une réponse, on nous a dit que ceux qui refusaient vivraient d’abord indéfiniment sous les restrictions de verrouillage.

Et que sur une courte période de temps, alors que de plus en plus de Canadiens passeraient au programme d’annulation de la dette, ceux qui refusaient de participer seraient considérés comme un risque pour la sécurité publique et seraient transférés dans des établissements d’isolement. Une fois dans ces établissements, ils auraient deux options, participeraient au programme d’annulation de la dette et seraient libérés, ou resteraient indéfiniment dans l’établissement d’isolement sous la classification d’un risque grave pour la santé publique et auraient tous leurs biens saisis.

Donc, comme vous pouvez l’imaginer après avoir entendu tout cela, cela s’est transformé en une discussion passionnée et s’est intensifiée au-delà de tout ce que j’ai jamais vu auparavant.

En fin de compte, le PMO a laissé entendre que l’ensemble de l’ordre du jour ira de l’avant, peu importe qui est d’accord ou non.

Que ce ne sera pas seulement le Canada mais en fait, toutes les nations auront des feuilles de route et des programmes similaires. Que nous devons profiter des situations qui nous attendent pour promouvoir un changement à plus grande échelle pour le mieux-être de tous. Les membres qui s’y opposaient et ceux qui soulevaient des questions clés qui découleraient d’une telle chose ont été complètement ignorés. Nos opinions et préoccupations ont été ignorées. On nous a simplement dit de le faire.

Tout ce que je sais, c’est que je n’aime pas cela et je pense que cela va placer les Canadiens dans un avenir sombre.

———————

LIEN CONNEXE – Hal Turner affirme que cette information provient d’un député 

——————–

Premier  commentaire de Sara

Deux ou trois choses ici n’ont aucun sens. 

Premièrement, il n’existe pas actuellement de «comité de planification stratégique» au Parlement du Canada. En outre, il n’existe actuellement aucune commission parlementaire « dirigée par le PMO » 

Deuxièmement, l’écrivain prétend être «… membre du comité au sein du Parti libéral du Canada». Pourtant, un parti politique est très différent du gouvernement actuel (membres du cabinet et hauts fonctionnaires nommés) lui-même, en particulier le PMO. Le cabinet du premier ministre, le reste du Cabinet du Canada et le caucus parlementaire du PLC ne sont légalement liés à aucune décision prise par le PLC lui-même. Cela s’applique à tous les gouvernements et partis politiques dans une démocratie parlementaire. 

Troisièmement, l’auteur affirme que « en échange de l’acceptation de cette remise totale de la dette, l’individu perdrait à jamais la propriété de tous les biens et actifs ». – mais ils déclarent plus tard que « Et que sur une courte période de temps, alors que davantage de Canadiens passeraient au programme d’annulation de la dette, ceux qui refusaient de participer seraient considérés comme un risque pour la sécurité publique et seraient réinstallés dans des installations d’isolement. ils auraient deux options, participeraient au programme de remise de dette et seraient libérés, ou resteraient indéfiniment dans l’établissement d’isolement sous la classification d’un risque grave pour la santé publique et auraient tous leurs biens saisis.  » 

N’est-ce pas exactement le même résultat, mais simplement par deux voies différentes? Pourquoi une personne endettée refuserait-elle de céder TOUS ses biens si le défaut de le faire entraînerait la saisie de tous ses biens? 

Quatrièmement, qu’arrive-t-il à ceux qui n’ont AUCUNE dette mais qui ont des actifs? 

Cinquièmement, comment tout cela à distance serait-il légal ou constitutionnel, en particulier les vaccinations obligatoires, la détention illimitée et les saisies d’avoirs?

 Je me demande en particulier comment il serait à distance légal, constitutionnel ou pratique de refuser à une personne le droit de propriété de tous les biens et actifs «pour toujours»? 

J’imagine que les tribunaux, les barreaux et les groupes de défense des libertés civiles du Canada auraient quelque chose à dire au sujet de telles actions. 

————–

Merci à Sara pour son point de vue, mais les événements semblent suivre la trajectoire décrite ci-dessus, et nous savons que le gouvernement est en train de modifier les installations de quarantaine. Aussi, quel serait le but de cela s’il s’agissait d’un canular? Je suis d’accord qu’il y a une contradiction interne sérieuse concernant l’annulation de la dette et la confiscation de votre propriété, mais les Illuminati ont prouvé qu’ils étaient arrogants au point de stupidité. -HM

—————————————————————————————–

RAPPEL : Du confinement au « Grand Reset »

Le 1er août 2020 –

Le confinement, lié à la pandémie de coronavirus, a
accéléré
 la mise en œuvre de plans de longue date visant à établir un « nouvel ordre mondial ». Sous les auspices du Forum économique mondial (WEF), les décideurs politiques mondiaux plaident en faveur d’un « Grand Reset » dans le but de créer une technocratie mondiale. Ce n’est pas par hasard que le 18 octobre 2019, à New York, le WEF a participé à l’« Event 201 » lors de l’exercice de pandémie « de haut niveau » organisé par le Centre John Hopkins pour la sécurité sanitaire.

 

Cette technocratie à venir implique une coopération étroite entre les responsables de l’industrie numérique et des gouvernements. Avec des programmes tels que le revenu minimum garanti et les soins de santé pour tous, le nouveau type de gouvernance combine un contrôle sociétal strict avec la promesse d’une justice sociale complète.

La vérité, cependant, est que ce nouvel ordre mondial de tyrannie numérique s’accompagne d’un système de crédit social complet. La République populaire de Chine est le pionnier de cette méthode de surveillance et de contrôle des individus, des entreprises et des entités sociopolitiques.

Pour l’individu, son identité est réduite à une application ou une puce qui enregistre presque toute son activité personnelle. Afin d’obtenir quelques droits individuels, et ne serait-ce que pour se rendre dans un certain lieu, une personne doit trouver un équilibre entre ces privilèges apparents et sa soumission à un ensemble de règlements qui définissent en détail ce qui constitue un « bon comportement » et est considéré comme bénéfique pour l’humanité et l’environnement. Par exemple, lors d’une pandémie, ce type de contrôle s’étendrait de l’obligation de porter un masque et de pratiquer la distanciation sociale à celle d’avoir des vaccinations spécifiques afin de postuler à un emploi ou de voyager.

Il s’agit, en somme, d’une sorte d’ingénierie sociale qui est à l’opposé d’un ordre spontané ou d’un développement. Comme l’ingénieur mécanicien avec une machine, l’ingénieur social – ou technocrate – traite la société comme un objet. À la différence des éliminations brutales du totalitarisme d’autrefois, l’ingénieur social moderne va essayer de faire fonctionner la machine sociale par elle-même, selon la conception qu’il en a. À cette fin, l’ingénieur social doit appliquer les lois de la société comme l’ingénieur mécanicien suit les lois de la nature. La théorie comportementale a atteint un stade de connaissance qui rend possible les rêves de l’ingénierie sociale. Les machinations de l’ingénierie sociale n’opèrent pas par la force brute, mais subtilement par des coups de pouce.

Selon l’ordre envisagé par le « Grand Reset », le progrès technologique n’est pas destiné à servir l’amélioration des conditions du peuple mais à soumettre l’individu à la tyrannie d’un État technocratique. « Les experts savent mieux », telle est la justification.

Ordre du jour

Le projet de refonte du monde est le fruit de l’imagination d’un groupe d’élite d’hommes d’affaires, de politiciens et de leur entourage intellectuel qui se réunissait chaque année en janvier à Davos, en Suisse. Créé en 1971, le Forum économique mondial est devenu depuis lors un événement méga-mondial. En 2020, plus de trois mille dirigeants du monde entier ont participé à la réunion.

Sous la direction du WEF, l’agenda du Grand Reset indique que l’achèvement de la transformation industrielle actuelle nécessite une révision en profondeur de l’économie, de la politique et de la société. Une telle transformation globale nécessite l’altération du comportement humain, et donc la « transhumanisation » fait partie du programme.

Le Grand Reset sera le thème de la cinquante et unième réunion du Forum économique mondial de Davos en 2021. Son ordre du jour est l’engagement à faire évoluer l’économie mondiale vers « un avenir plus juste, plus durable et plus résistant ». Le programme appelle à un « nouveau contrat social » centré sur l’égalité raciale, la justice sociale et la protection de la nature. Le changement climatique nous oblige à « décarboner l’économie » et à mettre la pensée et le comportement humains « en harmonie avec la nature ». L’objectif est de construire « des économies plus égales, plus inclusives et plus durables ». Ce nouvel ordre mondial doit être mis en œuvre « d’urgence », affirment les promoteurs du WEF, et ils soulignent que la pandémie « a mis à nu la non-durabilité de notre système », qui manque de « cohésion sociale ».

Le projet de Grand Reset du WEF est de l’ingénierie sociale au plus haut niveau. Les partisans du Reset affirment que l’ONU n’a pas réussi à établir l’ordre dans le monde et n’a pas pu faire avancer avec force son programme de développement durable – connu sous le nom d’Agenda 2030 – en raison de sa manière bureaucratique, lente et contradictoire de travailler. En revanche, les actions du comité d’organisation du Forum économique mondial sont rapides et intelligentes. Lorsqu’un consensus a été formé, il peut être mis en œuvre par l’élite mondiale partout dans le monde.

Ingénierie sociale

L’idéologie du Forum économique mondial n’est ni de gauche ni de droite, ni progressiste ni conservatrice, elle n’est pas non plus fasciste ou communiste, mais carrément technocratique. En tant que telle, elle reprend de nombreux éléments des idéologies collectivistes antérieures.

Au cours des dernières décennies, un consensus s’est dégagé lors des réunions annuelles de Davos sur le fait que le monde a besoin d’une révolution et que les réformes ont pris trop de temps. Les membres du WEF envisagent un profond bouleversement à brève échéance. Le délai devrait être si court que la plupart des gens auront du mal à se rendre compte qu’une révolution est en cours. Le changement doit être si rapide et si spectaculaire que ceux qui reconnaissent qu’une révolution est en cours n’auront pas le temps de se mobiliser contre elle.

L’idée de base de la Grand Reset est le même principe qui a guidé les transformations radicales de la Révolution française à la Révolution russe et chinoise. C’est l’idée du rationalisme constructiviste incorporé dans l’État. Mais des projets comme le Grand Reset laissent sans réponse la question de savoir qui dirige l’État. L’État lui-même ne gouverne pas. C’est un instrument de pouvoir. Ce n’est pas l’État abstrait qui décide, mais les dirigeants de partis politiques spécifiques et de certains groupes sociaux.

Les régimes totalitaires précédents avaient besoin d’exécutions massives et de camps de concentration pour maintenir leur pouvoir. Aujourd’hui, grâce aux nouvelles technologies, on pense que les dissidents peuvent être facilement identifiés et marginalisés. Les non-conformistes seront réduits au silence en disqualifiant les opinions divergentes comme étant moralement méprisables.

Le confinement de 2020 offre peut-être un aperçu du fonctionnement de ce système. Le confinement a fonctionné comme s’il avait été orchestré – et c’est peut-être le cas. Comme s’ils avaient suivi un seul commandement, les dirigeants de grandes et de petites nations – et de différents stades de développement économique – ont mis en œuvre des mesures presque identiques. Non seulement de nombreux gouvernements ont agi à l’unisson, mais ils ont également appliqué ces mesures sans se soucier des conséquences horribles d’un confinement mondial.

Des mois d’immobilité économique ont détruit la base économique de millions de familles. Associé à l’éloignement social, le confinement a produit une masse de personnes incapables de prendre soin d’elles-mêmes. D’abord, les gouvernements ont détruit les moyens de subsistance, puis les politiciens se sont présentés comme les sauveurs. La demande d’aide sociale n’est plus limitée à des groupes spécifiques, mais est devenue un besoin des masses.

 

Autrefois, la guerre assurait la cohésion de l’État. Aujourd’hui, c’est la peur de la maladie. Ce qui nous attend, ce n’est pas l’apparente convivialité d’un État providence global et bienveillant, avec un revenu minimum garanti, des soins de santé et une éducation pour tous. Le confinement et ses conséquences ont donné un avant-goût de ce qui nous attend : un état de peur permanent, un contrôle comportemental strict, des pertes d’emploi massives et une dépendance croissante vis-à-vis de l’État.

Avec les mesures prises à la suite de la pandémie de coronavirus, un grand pas a été fait pour remettre l’économie mondiale sur les rails. Sans résistance populaire, la fin de la pandémie ne signifiera pas la fin du confinement et de la distanciation sociale. Toutefois, à l’heure actuelle, les opposants au nouvel ordre mondial de la tyrannie numérique ont toujours accès aux médias et aux plateformes pour exprimer leur désaccord. Pourtant, le temps presse. Les auteurs du nouvel ordre mondial ont senti l’odeur du sang. Déclarer le coronavirus comme une pandémie s’est avéré utile pour promouvoir le programme du Grand Reset. Seule une opposition massive peut ralentir et enfin arrêter l’extension de l’emprise de la technocratie tyrannique qui monte.

Antony P. Mueller

Le Dr Antony P. Mueller est un professeur d’économie allemand qui enseigne actuellement au Brésil. Consultez son site web et son blog.

 

 

De nouvelles vidéos sur Alexis Cossette-Trudel et autres sécurisées et relayées

Nous allons répondre à la censure politique de la dictature covidienne par une action préventive afin de s’assurer un minimum de liberté d’expression et le droit de parole.

Le Québec est connu,comme le Canada,comme étant une société démocratique,donc nous allons agir en démocrate:

 

 

 

 

 

 

Crime organisé:La mafia juive, c’est «la vraie mafia»

Le mythe distillé par le cinéma et les médias est que que le monde souterrain de la mafia est complètement italien ou sicilien. C’est un mythe très important qui est maintenu vivant par les médias contrôlés par les juifs. Piper et Messick ont ​​tous deux fait beaucoup pour dissiper ce mythe, mais à cause de la culture populaire d’Hollywood et des médias contrôlés, les gens pensent que la mafia est «italienne» ou «Russe».

The MAFIA are not Italian, Russian, Mexican, Japanese, Chinese etc.

 

Faites simplement une brève recherche sur Google et vous trouverez combien de sites tentent de diffamer le travail de Piper. Parce qu’il avait raison. Avec un peu de bon sens et un peu de recherche, vous constaterez que le livre Jugement final n’est pas seulement correct sur le lien du Mossad avec l’assassinat de JFK, mais aussi sur la façon dont le crime organisé majeur fonctionne dans le monde réel.

Meyer Lansky

 

La réalité est que «la mafia» américaine était contrôlée par Meyer Lansky . Hollywood peint une image de lui comme une sorte de sideman qui a gardé une trace de l’argent. Le biographe de Lansky tente de jouer son rôle dans l’«Organisation», en minimisant le pouvoir incroyable de Meyer Lansky. 

«Cependant, son biographe Robert Lacey décrit la situation financière difficile de Lansky au cours des deux dernières décennies de sa vie et son incapacité à payer les soins de santé de son fils handicapé, qui est finalement mort dans la pauvreté. Pour Lacey, il n’y avait aucune preuve «pour soutenir la notion de Lansky comme le roi de tout le mal, le cerveau, le moteur secret, l’inspirateur et le contrôleur du crime organisé américain.  Il conclue, à partir de la preuve, y compris des entretiens avec les membres survivants de la famille, que la richesse et l’influence de Lansky avaient été grossièrement exagérées , et qu’il serait plus juste de le considérer comme un comptable de gangsters plutôt que comme un gangster lui-même. La petite-fille de sa deuxième épouse a déclaré à l’auteur T.J. English au moment de sa mort en 1983, Lansky avait laissé que 37 000 dollars en espèces. Lorsqu’on lui a demandé dans ses dernières années ce qui n’allait pas à Cuba, le gangster n’a offert aucune excuse. «J’ai craqué», dit-il. Lansky est même allé jusqu’à dire aux gens qu’il avait perdu presque chaque centime à Cuba et qu’il raclait à peine. 

 « La richesse et l’influence de Lansky avaient été grossièrement exagérées , et qu’il serait plus juste de le considérer comme un comptable de gangsters plutôt que comme un gangster lui-même. 

Oui en effet.

Ce récit de la vie de Lansky est insensé. Michel Piper et Hank Messick ont ​​témoigné à travers leurs écrits détaillés que Lansky était le véritable patron du monde du crime. Le bon sens vous le dira du simple fait que toutes les autres figures clés du crime organisé ont été assassinées ou en exil. Sans même parler de Las Vegas. La capitale mondiale du jeu était une construction des gangsters juifs Meyer Lansky et Bugsy Siegel [1]. Mike Piper nous a montré que l’argent sale qui sortait de Vegas était et est toujours blanchi par de «  gentils  » mormons à Salt Lake City Utah (voir le livre The Money and the Power  par S. Denton et Roger Morris). Las Vegas a bien sûr été créé par des Juifs, ainsi que par Hollywood qui était aussi une création de la mafia juive, en particulier l’avocat de la mafia juive Sidney Korshak   que le FBI appelait autrefois «l’avocat le plus puissant du monde »(Voir le livre Supermob par Gus Russo).

Le monde souterrain peut être composé d’hommes de n’importe quelle race ou religion, mais de loin les hommes les plus puissants des enfers sont en fait juifs ou israéliens. Certains des rois absolus du monde criminel international détiennent une double citoyenneté (souvent américaine/israélienne, mais aussi anglo-israélienne, franco-israélienne, russo-israélienne etc.), ils  sont souvent soutenus par des parlementaires et des hommes d’état ayant les mêmes nationalités (dans les pays cités : USA, GB, France, Russie, Allemagne, etc.) ce qui est très important car si les choses deviennent incontrôlables, ils peuvent toujours fuir en Israël parce que la politique d’extradition israélienne rend impossible de ramener les criminels dans le pays hôte où les crimes ont été commis. Ils peuvent tout simplement disparaître. Lisez l’une des biographies innombrables de grands criminels. Untel est devenu un roi de la drogue, mais ce n’est pas grave parce que sa famille a connu une sorte d’antisémitisme, alors il faut l’absoudre. 

De nombreux «chercheurs» astucieux ont fait remarquer qu’une énergie considérable est mise en œuvre pour que le public se concentre sur le lien italien avec le crime organisé. C’est la raison pour laquelle qu’ils nous diffusent « le parrainʺ et en font des analyses tous les soirs à la télévision . Mais la mafia italienne s’est estompée depuis un certain temps.  Pour la plupart, leur pouvoir perçu et supposé n’est que le produit de la fantaisie juive hollywoodienne. De plus, les médias nous bassinent avec ʺla redoutable  mafia russe ». Il y a toujours un faux nom derrière lequel se cachent les vrais mafiosi. On lit souvent : ce sont «les oligarques» qui ont pillé la Russie  , et ce sont les «néoconservateurs» qui ont attaqué l’Irak et ainsi de suite. Mais on oublie de préciser simplement qu’ils sont Juifs .

Mais cela va bien au-delà de cela, qui est le véritable pouvoir derrière l’une des «mafias» à consonance nationaliste du monde, «les cartels colombiens». «La   French Connection.». Si vous regardez les photos des «seigneurs du crime de Columbie» qui sont-ils? Qui contrôle la traite des esclaves sexuels? Qui est le plus impliqué dans le trafic d’organes? Qui dirige le jeu et la prostitution?  Qui possède et distribue tout l’alcool? Le trading d’actions d’initié. Qui a l’information? Commerce d’armes de toutes sortes. Pornographie? Tout le contenu des médias et des informations est maintenant sous le contrôle d’environ cinq ou six hommes juifs âgés. Est-ce même une exagération à ce stade?

Si le «chercheur» creuse profondément, il découvrira que le crime international dépend presque uniquement du pouvoir de l’argent juifs. Il est impossible de diriger une organisation criminelle de grande taille indépendamment du pouvoir juif de l’argent pour blanchir l’argent. Si vous creusez assez profondément, vous constaterez que de nombreux pays qui sont des paradis fiscaux bien connus pour le blanchiment d’argent, comme Vaduz Liechtenstein ou les îles Caïmans par exemple, sont en quelque sorte contrôlés par les Rothschild, et maintenant leurs successeurs.

Le scandale massif de l’épargne et des prêts, les principales escroqueries boursières, la criminalité en col blanc si complexe que les journalistes ne peuvent pas le comprendre. Qui contrôle tout? Tout le monde sait mais ils n’osent pas le dire. 

Même au niveau de la criminalité locale, les voleurs doivent emmener les objets volés à une clôture et l’argent doit être blanchi. Tous les crimes, des formes les plus élevées aux formes les plus basses, sont plus contrôlés que le public ne le réalisera jamais.

Crime et fausse identité.

Dans le livre La mafia juive,   Hervé Ryssen révèle à quel point la mafia juive est puissante, et qui sont réellement des mafias sous d’autres noms qui sont en réalité la mafia juive, la plus importante étant la «mafia russe». Quand les gens disent la mafia russe, ils parlent bien sûr de la mafia juive. Le terme «Mafia russe» est un code pour la mafia juive. Mais le terme de mafia juive semble rarement utilisé. Et encore une fois, comme règle de base en raison du pouvoir médiatique, la plupart des Américains pensent que la mafia est exclusivement italienne.

Mais ça ne s’arrête pas là. Louez la série documentaire Cocaine Cowboys et regardez les visages des chefs de cartel. Sont-ils vraiment colombiens? Le tristement célèbre Pablo Escobar, autrefois considéré comme le criminel le plus riche du monde, était-il un «juif basque séfarade?  On dit que Pablo est un «catholique décédé». Qui sait vraiment? 

Joaquín Archivaldo Guzmán Loera, qui a eu une interview secrète avec l’acteur juif Sean Penn, est-il mexicain? D’ailleurs, le président Obama est-il musulman ou chrétien baptiste? Google une photo des grands-parents. Son prénom Barak est juif, comme le pédocriminel Ehud Barak  ex premier ministre d’Israël. Le nom de sa mère est «Stanley». Sa mère est-elle chrétienne? En aucune façon. Le président est juif . Oui il l’est. Je soulève ce point pour démontrer le fait que la tromperie sans fin fait partie de la culture juive aussi bien que la criminalité, ou si vous allez plus loin, ce sont les règles talmudiques qui instruisent le peuple juif de commettre des crimes contre le «goy ». En plus de piéger leur propre peuple. Les Juifs souffrent également sous le règne du Talmud.  

Dans tous les cas, tout l’argent des ventes de cocaïne via Columbia est blanchi via le Diamond District à Manhattan sur la 57 e rue . Le film Blood Diamond est également une couverture pour le commerce des diamants qui entraîne des souffrances indicibles en Afrique. Le commerce des diamants est important non seulement pour le profit, mais aussi pour l’aspect du blanchiment. Le film aborde à peine la dure réalité du commerce des diamants qui est presque exclusivement juif. 

Encore une fois, prenez n’importe quelle mafia ou organisation à consonance nationaliste. Si vous creusez assez profondément, vous constaterez qu’il est contrôlé par les Juifs.

Si les Italiens avaient une emprise sur l ‘«Organisation», ils ont perdue quand une équipe symbolique de 5 hommes a anéanti symboliquement les dirigeants italiens lors du soi-disant massacre de la Saint-Valentin . (Les gens pensent que la mafia italienne est « dure », regardez la photo ci-dessous de la vraie mafia. Murder Inc. était très juif et très dur .)  

Rappelez-vous également comment Mike Piper a souligné que Lucky Luciano s’est rendu compte qu’il était coincé en exil dans le Vieux Pays et que Lansky a pu rester en Amérique avec le contrôle de l’organisation.

Encore une fois, peu d’Américains s’en rend compte et continue de penser que le crime organisé est italien.

Les Irlandais ont construit une puissance considérable au début des années 1900 à New York dans le cadre du Tammany Hall, mais comme l’a souligné Henry Ford, cela a été pénétré et coopté par le pouvoir juif. Ce n’était pas strictement une mafia, mais plutôt le pouvoir du patron de la paroisse politique Tweed. C’était encore un groupe ethnique essayant de maintenir une base de pouvoir.

Le «pouvoir irlandais» est mort avec la famille Kennedy . Ils ont tué tous ses fils et épinglé un crime sur Ted Kennedy, un crime que je crois qu’il n’a pas commis. Ils ont semblé réprimer ou ridiculiser les autres membres de la famille qui ne semblent pas pouvoir se ressaisir.

En tout cas, mon argument ici est terriblement simple. La seule mafia est la «mafia juive».

Si tel est le cas, alors on peut se demander qui est le patron; Le chef de la mafia le plus puissant du monde. Qui est-il?

Quiconque a fait une bonne étude de la criminalité internationale et de l’espionnage se rendra compte sans aucun doute que «M. Big », si vous voulez, est The Billion Dollar Don Semion Mogilevich.

L’écrivain Gordon Thomas, qui est parfois un peu mélodramatique, dit que même la CIA ne peut pas le toucher. Je pense que c’est vrai sur la base des informations disponibles à son sujet.

 

  1. Mogliveich est toujours le gangster le plus puissant du monde aujourd’hui et il ne figure plus sur la liste des plus recherchés du FBI.

 

Semion Mogilevich est M. Big

 

Le chef criminel le plus puissant du monde aujourd’hui est un homme du nom de Semion Moglevich. Il a été qualifié de «gangster le plus dangereux du monde» par le FBI. Je trouve intéressant de noter que M. Mogilevich figurait sur la liste des dix plus recherchés du FBI mais il a été retiré de la liste en décembre 2015. Le FBI a indiqué qu’il ne remplissait plus les critères de la liste, pour des raisons liées à la vie dans un pays avec lequel les États-Unis ne maintiennent pas un  traité d’extradition » : Israël.  

Il est intéressant de noter que   des criminels qui atteignent une telle renommée comme M. Moglevich sont arrêtés, comme par exemple  El Chapo et Pablo Escobar de Columbia.

Tous ces super criminels finissent par être abattus, tués ou arrêtés, mais Mogilevich semble être trop grand (ou plutôt protégés très haut, par la Maison Blanche ?) pour que les autorités légales (FBI) puissent le démanteler.

Il n’est pas seul. Le milliardaire Marc Rich, un ami de l’ancien président Bill Clinton, a évité une peine de prison pour des violations fiscales massives et a été complètement gracié par le président Bill Clinton.

Il y a de nombreuses épinglettes comme M. Marc Rich là-bas, et d’autres encore sur le même chemin avec Trump. Ils ne sont pas tous italiens. Loin de là. Les grands malfrats sont juifs et ils sont très fiers de ce fait. Voir le livre Tough Jewish: Fathers, Sons and Ganter Dreams de Richard Cohen.

Les hommes de la mafia juive sont des héros, tout comme des espions, des assassins et des prostituées, tant qu’ils avancent dans l’objectif d’amener leur Messie au pouvoir.


NOTES

 

[1] Les casinos dans les mains juives

 

Meyer Lansky est l’une des figures mythiques de la Yiddish Connection aux États-Unis. Mais avant d’inventer Las Vegas avec son complice Bugsy Siegel, c’est avec « Lucky » Luciano qu’il va faire une partie de son business. Charles Luciano est un immigrant sicilien, débarqué quelques années avant Lansky aux États-Unis et fera florès dans le crime en bandes organisées. Réformé par l’armée en 1917, Luciano se lance dans la vente d’alcool, qui va le rendre richissime. Meyer Lansky fait partie de sa bande, mais va innover en se lançant dans un tout autre business, celui des casinos. Il s’implante alors à Saratoga, graisse la patte des politiciens, de la Louisiane à la Nouvelle-Orléans, en passant par l’Arkansas et la Floride, pour finir par atterrir à Miami, à quelques encablures du paradis cubain.

Meyer Lansky et Lucky Luciano

Pour les premiers casinos de Cuba, c’est d’abord Luciano qui prend le contrôle des affaires, grâce aux relations étroites qu’il entretient avec le dictateur local Fulgencio Batista. Meyer Lansky en prendra le contrôle au début des années 50, sortant de sa retraite politique Batista, qui fomentera un coup d’état contre le président en place, Carlos Prío Socarrás, le 10 mars 1952, replaçant le secteur des jeux d’argent sous le contrôle du syndicat du crime avant que Fidel Castro ne mette fin au règne de la mafia sur l’île.

 

Fulgencio Batista et le  Gen. Francisco Tabernilla,en 1958.

Las Vegas, le rêve de Bugsy Siegel

 

Bugsy Siegel est alors avec Meyer Lansky l’un des personnages les plus influents du crime organisé aux États-Unis. Sa vision aura une influence majeure dans le lancement de Las Vegas, alors un village perdu dans le désert auquel « Le Dingue », comme on le surnommait pour son tempérament violent, va s’intéresser. On retrouvera son histoire dans le film Bugsy de Barry Levinson (1991), avec Warren Beatty dans le rôle-titre. Sin City doit tout à Bugsy Siegel, missionné pour investir l’Ouest du pays, et plus particulièrement la Californie, obtenant l’autorisation des premiers sites de jeux d’argent dans le désert du Nevada. Il ouvre alors à Las Vegas son premier établissement, le casino Flamingo, mais finira assassiné par ses pairs après s’être endetté de 6 millions de dollars, tandis que sa maîtresse fut accusée par le syndicat du crime de faire des allers-retours vers la Suisse avec des valises bourrées de billets.

Bugsy Siegel

 

Dans la famille Rothstein …

Arnold, surnommé « Le Cerveau ». Ce précurseur de la Yiddish Connection, né en 1882 à Manhattan dans une famille ashkénaze aisée, sera le mentor de Lucky Luciano, fasciné par son élégance et sa distinction. Il sera l’un des personnages emblématiques de la série Boardwalk Empire, incarné par l’acteur Michael Stuhlbarg. Arnold Rothstein gagnera sa réputation avec les trucages de paris sportifs. Son moment de gloire, bien que blanchi par la justice, sera le trucage de la finale du championnat de baseball 1919 entre les White Sox de Chicago et les Reds de Cincinnati, en graissant tout bonnement la patte des joueurs de l’équipe favorite, celle de Chicago. C’est l’un de ces coups qui fit d’Arnold Rothstein une légende dans le monde des paris sportifs, avant qu’il ne « laisse la main » en 1928, assassiné après avoir refusé de payer une dette de jeu d’un montant de 300 000$ au poker.

Une du Daily News annonçant le meurtre d’Arnold Rothstein 

Sam « Ace » Rothstein est le héros du film Casino de Martin Scorcese, magistralement interprété par Robert De Niro. Ainsi rebaptisé par le réalisateur, il s’agit en fait de Frank Rosenthal, né dans une famille juive de Chicago en 1929. Personnage mythique, Rosenthal restera l’un des grands maîtres à jouer du secteur, gérant secrètement les plus grands casinos de Vegas, le Stardust, le Fremont, le Marina et le Hacienda (aujourd’hui Mandalay Bay) sous le contrôle de la mafia de Chicago. Il sera le premier à mettre en place les paris sportifs à l’intérieur d’un casino, faisant du Stardust un must pour les amateurs, qui y découvriront pour la première fois des croupiers féminins aux tables de blackjack. Rosenthal avait du nez : ses croupières feront doubler les revenus du Stardust…

Frank Rosenthal interrogé pendant une audition
de la sous-commission du Congrès en 1961

 

Sheldon Adelson, magnat des casinos, ami de Trump

Sheldon Adelson

Le promoteur immobilier américain est l’un des magnats actuels de l’univers des casinos. Il détient entre autres le Venetian à Las Vegas, l’un des plus beaux palaces au monde pour les jeux d’argent et le divertissement dans la Sin City, ainsi que plusieurs hôtels et casinos à Singapour ou encore Macao, dont le non moins célèbre Marina Bay Sands. Le monde des casinos en ligne, il n’y touche pas, mais en revanche, il en a été victime. En 2014, un groupe de hackers a volé toutes les données clients de sa compagnie Sands Corp., basée à Las Vegas. Les jeux sont faits, rien ne va plus !

 

 

 

 

 

 

 

Source : The Jewish Mafia is the “Mafia”

 

 

 

 

 

 

Réseau pédophile de l’Élite Mondiale:voici 3 vidéos sécurisées sur notre site mettant en vedette Joe Biden

Première vidéo:

Joe Biden dit qu’il veut voir des filles danser quand elles auront 4 ans de plus

Dans une autre déclaration étrange, Joe Biden a dit à certaines filles qu’il voulait les voir danser quand elles auront 4 ans de plus.

“La bonne nouvelle pour moi, c’est que je suis là”, a déclaré Joe Biden à certaines de ses victimes à Miami lundi. “La mauvaise nouvelle pour vous, c’est que je reviens. Et je veux voir ces belles jeunes filles, je veux les voir danser quand elles auront quatre ans de plus”.


Deuxième vidéo:

UNE COMPILATION D’ATTOUCHEMENTS DE JOE BIDEN SUR DE JEUNES FILLES

 

Il semble que Biden ait un souci, probablement à cause de divers rituels auxquels il participe et qui impliquent la danse de petits enfants.

Quoi que vous pensiez de cela, vous devez penser au fait que cet homme touche constamment des enfants.

Les Etats-Unis sont évidemment dirigés par des dégénérés.

 


TROISIÈME VIDÉO:

LES PIRES GAFFES DE TOUS LES TEMPS COMISES PAR JOE BIDEN

 

Comment peut on être assez imbéciles pour élire un pareil danger public?

 

 

 

 

La Gigantesque Arnaque du COVID-19:Donald Trump a le Covid-19, l’internet et les satanistes rigolent bien

Donald Trump, celui-là même qui avait suggéré de s’injecter du désinfectant ou d’utiliser les UV contre le Covid-19, est contaminé par la maladie, tout comme sa femme Melania. Le couple s’est mis en quarantaine.  Les réactions n’ont pas tardé à fuser ; dans cette année 2020 qui ressemble à une série apocalyptique écrite par des scénaristes jusqu’au-boutistes, la contamination du président américain est comparée à un énième rebondissement dans une intrigue déjà BIEN riche !

Photo de profil, ouvre la page de profil sur Twitter dans un nouvel onglet
Now, which witch want it?
@bsaysthis
Girl, we gotta give it up to the 2020 writers… the way they wrote Miss Rona to go from most hated character to one you root for?! Whew character development!
180,7 k
29,9 k personnes tweetent à ce sujet.

Il faut reconnaître le talent des scénaristes de 2020… faire passer Miss Rona [le coronavirus, ndlr] de « personnage le plus haï » à « celle que tout le monde soutient » ?! Quelle évolution du personnage !

Un autre : *quand on racontera l’année 2020 à nos gosses dans 20 ans*

« Attends, c’est le meilleur moment : et là, LE MEC A CHOPÉ LE COVID ! »

 

 

 

 

Certains et certaines ne cachent pas leur joie, estimant que la contamination de Donald Trump est un retour de karma bien mérité pour celui qui a fait souffrir tant de gens par sa médiocrité et ses discours haineux.

Il l’a bien cherché, il l’a bien cherché [en référence à la chanson de la comédie musicale Chicago, ndlr]

Sur TikTok aussi, les réactions se sont multipliées ; la journaliste du New York Times Taylor Lorenz en a compilé une bonne brassée dans ce thread à dérouler !

La France n’est pas en reste. Avec quelques heures de retard dues au décalage horaire, le Twitter francophone a enchaîné les mèmes pour se moquer de Trump.

Trump positif au covid :

Tout le monde :#TrumpHasCovid pic.twitter.com/WARlnn60se

— アテム𓄿 (@Slayer_Road) October 2, 2020

En parallèle des moqueries, un phénomène étrange s’est produit.

De très nombreuses réponses au tweet de Trump sont écrites dans un alphabet inconnu pour la plupart des gens, et comportent des images allant de « bizarre » à « inquiétantes » en passant par « carrément dégueu ». En voici un exemple soft :

ኃጢአተኛ ነፍስህ ከመዳን በላይ ናት እናም ሰላምን ወይም ሥቃይን አታውቅም ፣ የንስሐ ቅዝቃዜ ብቻ አብቅቷል ፣ ምክንያቱም ኃጢአቶችህ ከማንኛውም ተልእኮ የላቀ ስለሆነ ፣ መጨረሻው ቀርቧል ፣ የኃጢአት መርከቦች pic.twitter.com/WGAHLfWtvl

— ElBuni (@therealbuni) October 2, 2020

Obscur présage ? Conglomérat de sorcières modernes jetant un sort au président américain ? Langage millénaire porteur de malédiction pour quiconque le traduira ?  Eh bien non. Il s’agit, comme l’explique cette journaliste de Mashable, d’une langue tout à fait existante, et pas maudite pour un sou.

Mdr, mais non c’est pas un culte satanique maudissant Trump et la Première dame. C’est un copier-coller en en amharique, la langue officielle de l’Éthiopie. Les gens associent des messages inquiétants (souvent religieux) avec des images chelou pour troller dans les réponses […]

Le texte qui va avec l’image du Joker, ci-dessus, signifie selon Google Traduction : « Votre âme pécheresse est au-delà du salut et vous ne connaissez ni la paix ni la douleur, seul le froid de la repentance est passé, parce que vos péchés sont plus grands que toute mission, la fin est proche, les navires du péché ». Des propos similaires ont été traduits à la va-vite et postés en masse sous le tweet de Donald Trump.

C’est peut-être « pour le LOL », mais utiliser la langue bien réelle d’un pays bien réel avec sa culture et son héritage propre, et la faire passer pour un langage maudit… on a vu plus respectueux. La prochaine fois, autant insulter Trump en latin, ça fera plus traditionnel !

Avez-vous pouffé devant ces réactions ? Ou avez-vous l’âme trop pure pour rire de la maladie frappant un être humain âgé ? Promis, personne ne vous jugera.

En conclusion

L’annonce de Trump intervient à un moment très étrange. Octobre est connu pour être le mois le plus actif dans les cercles occultes et il culmine avec le sabbat le plus important de l’année – Samhain – le 31 octobre.

De plus, le mois d’octobre de cette année est spécial: il contiendra deux pleines lunes. La lune des moissons était le 1er octobre et une «lune bleue» aura lieu le… 31 octobre. Bien que, pour la plupart, ces faits soient complètement hors de propos, ils sont de la plus haute importance dans les cercles occultes.

Si certains d’entre vous sentent que cette année a été régie par «l’énergie noire», les semaines à venir pourraient sembler encore plus sombres. Cependant, comme le dit le dicton: il fait toujours plus sombre avant l’aube.

———————————————

L’hôpital Walter Reed met en danger la vie de  Trump

Source : To Dr. Scott Atlas: Walter Reed doctors are endangering Trump’s life;   by Jon Rappoport

Lettre ouverte à Scott Atlas, conseiller en coronavirus de la Maison Blanche

Scott:

Si les rapports des médias sont corrects, le président reçoit 2 médicaments expérimentaux: le cocktail d’anticorps, Regeneron, et l’antiviral, Remdesivir.

Outre leurs effets indésirables individuels…

CES MÉDICAMENTS N’ONT JAMAIS ÉTÉ ÉTUDIÉS POUR LEURS EFFETS COMBINÉS SUR UN PATIENT. ET MAINTENANT CE PATIENT… LE PREMIER PATIENT À LES RECEVOIR… EST LE PRÉSIDENT DES ÉTATS-UNIS.

Vous connaissez les effets indésirables du Remdesivir, Scott. Ils sont plus qu’inquiétants. Lésion rénale aiguë, par exemple. Et ce médicament n’a qu’une autorisation d’urgence, et c’est explicitement pour les patients qui sont des cas de COVID GRAVE. Trump n’est pas un cas grave. Que se passe-t-il? Pourquoi les médecins de Walter Reed en font-ils des tonnes?

L’autre médicament, Regeneron, le cocktail d’anticorps, des versions synthétisées d’anticorps de souris et d’humains, est toujours en essais cliniques. Il n’y a AUCUNE autorisation pour son utilisation.

Dans les essais antérieurs de médicaments à base d’anticorps, l’infection a fortement augmenté. Très dangereux.

Et priez que ces médecins n’optent pas soudainement pour un ventilateur. Ils pourraient le faire, si l’état de Trump s’aggrave, à cause des effets des médicaments. Ils appelleront ces effets «une aggravation du COVID».

Dans une vaste étude menée à New York sur des patients atteints de COVID dans le groupe d’âge de Trump, 97% des patients sous respirateur sont décédés. Le traitement par ventilation, comme vous le savez, implique une sédation lourde et prolongée.

Le président est dans une situation très dangereuse.

Chaque foutu médecin qui a une éthique quelconque devrait crier au meurtre sanglant en ce moment. Ce n’est pas une supposition. Est-ce que vous prescririez à un patient non pas un, mais deux médicaments hautement expérimentaux, dont chacun a des effets très néfastes? Les prescririez-vous ENSEMBLE? DÉJÀ? Surtout lorsque le patient n’est pas près d’être gravement malade? Surtout lorsque les effets combinés des médicaments n’ont jamais été étudiés?

POURQUOI LES MÉDECINS DE WALTER REED TRAITENT-ILS TRUMP COMME SI IL ÉTAIT DANS  ÉTAT DÉSESPÉRÉ?

Ils s’en prennent au président comme si celui-ci  s’accrochait à la vie par un fil et ils doivent lui jeter tout ce qu’ils ont.

Qui veille sur la vie du président? Ces médecins essaient-ils de le tuer?

AU BOULOT, SCOTT. MAINTENANT.

Jon Rappoport

L’auteur de trois collections explosives, THE MATRIX REVEALEDEXIT FROM THE MATRIX, and POWER OUTSIDE THE MATRIX, Jon était candidat à un siège du Congrès américain dans le 29e district de Californie. Nommé pour un prix Pulitzer, il a travaillé comme journaliste d’investigation pendant 30 ans, écrivant des articles sur la politique, la médecine et la santé pour CBS Healthwatch, LA Weekly, Spin Magazine, Stern et d’autres journaux et magazines aux États-Unis et en Europe. Jon a donné des conférences et des séminaires sur la politique mondiale, la santé, la logique et le pouvoir créatif à des publics du monde entier. Vous pouvez vous inscrire pour recevoir ses e-mails NoMoreFakeNews gratuits ici ou ses e-mails gratuits OutsideTheRealityMachine ici.


Vidéo sécurisée sur le sujet sur notre site:

 

 

 

 

 

 

 

 

La Gigantesque Arnaque du COVID 19: Est-ce la fin de l’ère des humains naturels?

 

Quelle confiance pouvons-nous avoir dans une profession médicale qui perpétue régulièrement des canulars sur ses patients

Ne vous y trompez pas – l’apocalypse zombie est là. Vous savez comment  les reconnaître ? Les zombies portent des masques!

Quiconque suit sérieusement ce jeu de passion démononiaque connu sous le nom de COVID-19 et écoute tous ces médecins de principe essayant de se frayer leur chemin contre la censure des plates-formes de communication juives, sait que les masques n’arrêteront pas la pénétration de la substance porteuse de la soi-disant maladie, et que le port constant du masque, qui réduit l’apport en oxygène, peut entraîner des crises cardiaques et le développement d’un cancer chez le porteur.

Rappelez-vous, COVID signifie Certificate of Vaccination ID – quel étrange nom pour un vaccin, hein? Et cette injection de Frankenstein encore à inventer est en fait la vraie maladie que nous devrions combattre. Cette idée de vacciner tout le monde contre tout est une idée fixe mentale dans le cerveau malade des gens qui dirigent le monde et qui rêvent   de contrôler tout le monde avec une seule inoculation.

S’ils réussissent cette mission psychopathique, ce sera la fin de l’humanité, la transformation d’êtres humains en robots sous le contrôle d’une autorité centrale impitoyable, aujourd’hui largement considérée comme un programme informatique d’intelligence artificielle. La grande crainte est que si l’IA prenait le dessus (ce qu’elle fait apparemment), la première chose qu’elle ferait serait d’éliminer les humains considérés comme le facteur le plus dangereux de l’univers pour tout ce qui vit).

Ainsi, le test PCR qui déclare tout le monde malade ne fonctionne pas pour identifier la maladie, selon l’inventeur lauréat du prix Nobel du test, feu Kary Mullis . Donc, tous ceux étiquetés avec cette maladie ont été salis par un test qui NE FONCTIONNE PAS et qui a été étiqueté INAPPROPRIÉ PAR SON INVENTEUR.

 

Pourtant, le public croyait en ses médecins et en son gouvernement, et maintenant le monde est verrouillé sur la base de ce test totalement peu fiable.

Les verrouillages ont retardé la croissance de millions d’enfants et détruit la plupart des entreprises indépendantes du monde, déclenchant apparemment la création de plusieurs billions de dollars qui ont abouti à la ruine de la valeur de tout l’argent possédé par les Américains ordinaires. Désormais, les banques peuvent acheter votre propriété à tout moment avec une offre que vous ne pourrez plus refuser. Et l’argent que vous recevez pour votre propriété s’érodera rapidement vers presque rien alors que l’inflation grimpe à l’infini et que le gouvernement s’approprie tout.

Et oui, le faux test peut aider à tuer les personnes âgées plus rapidement, si elles n’ont pas encore été tuées en les mettant sous ventilation, encore un autre scandale médical à New York qui ne fera jamais l’objet d’une enquête. Pas étonnant que tout le monde s’éloigne aussi vite que possible de cette rance mégalopole cauchemardesque (qui, selon certains, est la véritable capitale juive du monde). 

Qui pensiez-vous que vous étiez?

Votre vie vous est arrachée des mains. Impuissant à changer de chaîne, vous regardez avec horreur votre futur zoomer devant vous et disparaître dans l’histoire. Les choses qui vous ont rendu tout maintenant vous déchirent à l’intérieur tandis que vos plus beaux souvenirs et possessions se ratatinent dans les flammes du désastre prémédité de la journée (très probablement les faisceaux de micro-ondes tueurs d’en haut qui ont déchiré la côte ouest des États-Unis; les perpétrateurs embauchent des incendiaires pour couvrir la véritable cause des incendies).

La merde qui s’est métastasée dans votre esprit à partir d’une base de connaissances défectueuse se reflète dans la pollution et la violence dans le monde, alors que les animaux du troupeau se trompent et qu’une tribu les maîtrise tous dans une sorte de danse cannibale mondiale qui consomme rapidement toute la superstructure de la vie sur Terre.

Lorsque nous modifions la nature pour augmenter le confort de notre créature, nous le faisons à nos risques et périls. Le terrain toxique de la planète en témoigne douloureusement. Le paysage que nous avons empoisonné reflète fidèlement les lagunes polluées que nos esprits sont devenues.

Avec Bill la piquouze… Big Pharma engrange le flouze…

On ne peut plus boire l’eau de ce courant dans lequel nous jouions. L’empoisonnement de la Terre par les humains est passé en hyperdrive….

Les enfants eux-mêmes n’auront jamais la chance d’être eux-mêmes.

Les écoles les transforment en drones obéissants de classe Beta.

De plus, partout où nous cherchons des conseils est entaché par l’ombre de ceux qui changent les choses à partir de leur position cachée dans les coulisses. Comme des mouvements sur un échiquier, ces personnages sombres – camouflés par plus d’argent que vous ne pouvez l’imaginer – déplacent les gens comme des fourmis mécaniques avant qu’ils ne décident, pour le plaisir, de les écraser.

Un pays sale trompe ses citoyens

Un pouvoir débridé produit une atrocité et une perversion effrénées. Quand les gens peuvent s’en tirer avec n’importe quoi, ils finissent par se détruire. Demandez simplement aux Clinton. Ce n’est que lorsqu’ils sont modérément régulés par une autorité morale établie qu’ils peuvent contenir leurs impulsions sauvages. Le problème est que les autorités morales établies sont elles-mêmes infectées par les tentations du pouvoir et la passion aveugle des pulsions sexuelles qui, lorsqu’elles ne sont pas réglementées, créent des toxicomanes qui détruisent tout pour obtenir leurs correctifs.

Barbouzes en manif’… (source: VT)

Le tatouage à points quantiques de Bill Gates a été inséré dans le vaccin COVID-19, ont rapporté de nombreuses sources, donc si vous vous faites vacciner contre la grippe, vous aurez un lien permanent avec les espions du gouvernement que vous n’avez jamais voulu. [3] Chaque remède que le gouvernement a inventé semble avoir contenu un poison retardé comme le gène SV-40 dans le vaccin antipoliomyélitique de Salk ou les ingrédients mortels des morts AZT nostrum du Dr Fauci, qui ont tous été imputés à un virus du sida qui n’a jamais vraiment existé.

Penses-y. Le nouveau vaccin Bill Gates se répandra et déploiera un éventail de capacités une fois qu’il sera dans votre bras. Je me demande comment vous vous sentirez en l’observant grandir sous votre peau. Mais je me demande maintenant si quelqu’un ressent quelque chose quelque part. Nous sommes tous, dans une certaine mesure, endormis par la fausse propagande de ces milliardaires identifiables qui nous gouvernent subrepticement.

Notre gouvernement n’a jamais dit la vérité sur quoi que ce soit, pas sur le 11 septembre, le sida, l’assassinat de JFK et les autres assassinats, toutes les fausses guerres pour soutenir les dictateurs corrompus et voler des minéraux précieux, comment FDR a volé l’or de tout le monde en 1933 et exacerbé la Grande Dépression et affamer des millions d’Américains. Cette dernière mention fournit une tangente révélatrice à l’heure actuelle, où une famine contrôlée est l’un des sous-complots de l’escroquerie COVID.

Notre pays a été officiellement repris par les Juifs en 1913 avec le passage traître de la loi de la Réserve fédérale, qui a permis à 13 familles juives de prendre le contrôle des finances américaines à perpétuité. Depuis lors, cela a été le cycle d’expansion et de récession, laissez chacun emprunter ce qu’il veut et, au moment le plus inopportun, ils rappellent tous les prêts et détruisent des millions de vies.

Maintenant que la population a été considérablement abaissée et que les enfants sont à la fois sexualisés et infectés en première année, les choses deviendront beaucoup plus faciles pour les marionnettistes et plus difficile pour l’Américain moyen de continuer à insister sur le fait que son état de détérioration pourrait en fait être quelque chose appelé liberté. .

Un spectre diabolique et universel

La quantité massive de mensonges de la part des responsables gouvernementaux forçant un verrouillage du monde entier reste encore inaperçue pour la majorité de la population semi-consciente. Ils se lavent consciencieusement les mains sans jamais se rendre compte que la soi-disant maladie qu’ils fuient sous terreur a un taux de mortalité mondial pratiquement nul.

Beaucoup de gens que vous pensiez honorables étaient impliqués dans l’arnaque. Les administrateurs de l’hôpital ont collé l’étiquette COVID sur tous ceux qu’ils pouvaient toucher – mort ou vif – afin de recevoir des bonus énormes de la part du gouvernement fédéral pour avoir participé à l’arnaque.

Les gens meurent tous les jours, mais ce n’est pas une raison pour fuir et se cacher du monde.

Une enquête globale sur la médecine allopathique révélerait la fraude de la médecine chimique et la dissimulation d’une bonne nutrition comme la clé de toute santé.

Vous savez comment vous pouvez réaliser que cette plandémie est une fraude totale. Considérez simplement ceci: le gouvernement veut connaître chaque détail secret de votre vie. Demandez-vous simplement de considérer le contraire – comment le gouvernement s’efforce de toutes ses forces pour vous empêcher de connaître toutes les choses inconstitutionnelles, illégales et perverses qu’il fait pour que l’argent continue à circuler vers les courtiers juifs qui dirigent le spectacle. . . quel spectacle? . . . Je parle du monde entier.

Le gouvernement est devenu un spectre pervers et englobant de nos propres appréhensions que nous avons créé pour nous protéger d’une mort prématurée, mais a plutôt accéléré ce qu’il était censé réduire. Pourquoi? Parce qu’il appartient à une tribu d’étrangers qui n’ont aucun désir de protéger qui que ce soit sauf leur propre clan dément et pervers.

Tant que la société fonctionne sur la base de secrets que nous ne pouvons ni connaître ni voir, nous ne sommes tout simplement pas libres et ne le serons jamais, quelle que soit la rhétorique malhonnête et noble qu’ils essaient de vous enfoncer dans le ciboulot en vous endormant de manière permanente.

Incarcération par suggestion

On peut maintenant révéler et comprendre que le paysage empoisonné reflète l’état empoisonné de notre esprit. La réaction du public à un plan d’épidémie artificiel a choqué même les cyniques, car les gens se sont engagés à des mesures pathologiques draconiennes avec une volonté robotique que peu de gens auraient attendue.

Les masques rendent les gens anonymes, ce que veulent les banquiers de la Commie. Ils ne veulent que des clients avec des chiffres et pas d’autres complications. Partout dans la société, vous voyez des gens se transformer en chiffres.

Si vous ne vous battez pas pour la liberté, elle vous sera volée par ceux qui sont plus intelligents que vous. C’est l’histoire de la race humaine.

Les nobles platitudes utilisées pour sanctifier les gouvernements sont au mieux spécieuses car elles endormissent les multitudes pendant le vol en masse de tout ce qu’elles possèdent.

Changez de chaîne! Avant qu’il ne soit trop tard. Et ne dites pas qu’il n’est jamais trop tard. Parce qu’après le tatouage de points quantiques de Bill Gates, ce sera trop tard.

 

 

 

 

 

 

Nouvel Ordre Mondial:Comment voler une élection aux USA

Comment s’assurer que leurs alliés politiques sont idéologiquement synchronisés et savent exactement comment perturber une élection présidentielle? Qu’en est-il des «journalistes» dans les médias d’information et des bavardages sur les médias sociaux – comment les faire participer à la perturbation révolutionnaire planifiée à l’échelle nationale? Facile! Publiez un rapport intitulé: « Prévenir une élection présidentielle perturbée ».

Dans l’une des plus grandes campagnes de désinformation publique de l’histoire américaine – la gauche et ses alliés NeverTrumper (sous le nom de guerre : «Transition Integrity Project») ont publié un rapport de 22 pages en août 2020 «war gaming» (leur terme) quatre Scénarios de crise électorale: 1. Une victoire décisive de Trump; 2. Une victoire décisive de Biden; 3. Une victoire étroite de Biden; et, 4. Une période d’incertitude prolongée après l’élection. Le résultat de chaque scénario TIP aboutit à la violence de rue et à une impasse politique.

Le pouvoir politique généré par un document comme le rapport «Transition Integrity Project» présente la menace de terreur et de violence de rue comme un résultat «normal» ou «attendu» de la prochaine élection présidentielle. Voici ce que vous verrez, entendrez et lirez dans les prochaines semaines: «Oui, attendez-vous à des violences au lendemain de l’élection, car maintenant c’est la nouvelle« normale ». Trump nous a fait faire … « Sur la photo: des policiers à Washington DC sont attaqués par des émeutiers qui leur lancent des feux d’artifice, le 30 mai 2020.

Les organisateurs et dirigeants de TIP incluent Rosa Brooks, professeur de droit à Georgetown, Nils Gilman de l’Institut « indépendant » Berggruen en Californie, et John Podesta, le fixateur et le gestionnaire de longue date de la dynastie politique Clinton. Les membres nominalement républicains du groupe comprennent l’ancien président national républicain Michael Steele, le journaliste David Frum et l’ancien rédacteur en chef du magazine Bill Kristol.

La publication du rapport TIP est une stratégie de guerre de l’information employée à des fins politiques révolutionnaires. La stratégie est sophistiquée et multiforme. Le document TIP:

  • Jette les bases des médias d’information «consensuels» et des récits des médias sociaux;
  • Rationalise les «stratégies non conventionnelles» pour générer un maximum de confusion et d’agitation sur des résultats électoraux «défavorables»;
  • Projette des accusations de conduite illégale / criminelle contre le président Trump et ceux qui votent pour lui;
  • Coopère avec la bureaucratie fédérale (déjà politiquement sympathique) de Washington DC pour soutenir sa stratégie depuis le siège de chaque département et agence de l’exécutif;
  • S’appuie (correctement) sur une réponse de faible niveau de sensibilisation / d’énergie de la droite politique pour contrer le programme TIP.

Est-il possible que les dirigeants de la gauche américaine, ainsi que leurs alliés NeverTrumper, soient occupés à défendre et à promouvoir la violence de rue en réponse à une élection présidentielle?

La réponse est oui.

Dans le premier paragraphe de leur rapport « bipartisan », TIP déclare: « Nous estimons avec une grande probabilité que les élections de novembre seront marquées par un paysage juridique et politique chaotique. » Surtout s’ils ont leur chemin.

Une alternative à l’un des scénarios de jeu de guerre a conduit les TIPsters à préconiser la sécession de Washington, de l’Oregon et de la Californie. N’y a-t-il aucun sentiment d’ironie historique au sein du parti démocrate? Sécession après une élection? Encore?

La plus grande ironie du rapport TIP est l’utilisation écrasante de la «projection» dans la formulation et la caractérisation de diverses revendications contre le président Trump (et ses partisans) comme un moyen de justifier les plans «irréguliers» de la gauche pour perturber le processus électoral.

La projection, en tant que technique politique, n’est pas un secret. La gauche américaine n’a jamais pris la peine de le cacher ou de le déguiser, et n’a même pas jugé souhaitable de le faire.

La partie secrète de la technique de projection est le financement et l’implication organisationnelle derrière la projection elle-même. Qui paie les factures de TIP et de ses affiliés? Il s’agit d’une opération hautement organisée et sophistiquée avec des agents politiques de carrière aux commandes. Personne ne le fait gratuitement et quelqu’un (ou une entité) paie la facture. OMS?

Le rapport TIP est lui-même un exercice de pouvoir. Les informations de renseignement politique et les stratégies de politique publique sont fusionnées grâce aux actions de la TIP. Cette synthèse est une démonstration de pouvoir politique réel, et elle est mise en œuvre dans un plan écrit qui envisage la violence de rue pour affecter le résultat de l’élection présidentielle américaine. Le pouvoir politique financé et généré à partir d’un document comme le rapport TIP peut être utilisé pour la persuasion (par le biais des nouvelles et des médias sociaux), l’endoctrinement (d’activistes et d’autres «vrais croyants») et introduit la menace de terreur et de violence de rue (au population générale) comme un résultat «normal» ou «attendu».

Voici comment les actualités et le récit des médias sociaux se rejoignent et ce que vous verrez, entendrez et lirez dans les prochaines semaines: « Oui, attendez-vous à de la violence après les élections, car maintenant c’est la nouvelle« normale ». Trump nous a fait faire. Il nous a fait passer les élections, parce que l’ancien système régulier ne peut tout simplement pas être invoqué. C’est pourquoi nous avons dû publier notre rapport, afin que nous puissions nous organiser « autour » de tous les processus réguliers. Obama a promis  » transformation fondamentale, «et maintenant, des années plus tard, nous allons enfin réussir».

Quelles preuves y a-t-il de la prise de conscience et de la préparation de la droite politique pour affronter et contrer le TIP (et d’autres gauchistes) et leurs plans pour perturber l’élection? Pas tant. Le temps presse. La menace de violence et de subversion de l’élection de la gauche est réelle. La manière dont nous répondons est essentielle.

Après avoir établi le plan documenté de la gauche pour perturber l’élection présidentielle de 2020, examinons plus en détail certaines des techniques d’opérations d’information actuellement déployées contre le public américain pour persuader et influencer la «saison» électorale à venir.

La publication même du rapport Transition Integrity Project (TIP) et les reportages des médias d’information à son sujet sont des composantes de la guerre psychologique au sein de la campagne de guerre de l’information plus large visant à répandre des rumeurs démoralisantes aux partisans de Trump. Le but est de briser et d’affaiblir le soutien avant, pendant et après le jour des élections. Les partisans démoralisés et démotivés ne rendent pas public leur soutien à leur candidat. Ils ne font pas campagne dans les quartiers et ne placent pas de panneaux dans la cour. Ils ne votent pas. Ils ne font pas de bénévolat dans les bureaux de vote. Ils deviennent convaincus que leurs espoirs sont une cause perdue et hautement controversée. Ils ne souhaitent pas être qualifiés de racistes, de haineux ou identifiés à d’autres éléments marginaux. Ils restent à la maison et regardent la télévision.

Ayant été psychologiquement conditionnés (à travers la pandémie COVID-19) à se retirer, à isoler et à verrouiller – sur ordre en grande partie fiable de divers responsables gouvernementaux – de nombreux Américains réagiront aux tactiques « irrégulières » et extra-légales de la gauche . La gauche compte sur cette réaction pour réprimer la participation électorale et utiliser diverses formes de terreur, telles que les représailles et les menaces de représailles, contre ceux qui ne coopèrent pas ou qui contestent les accusations projetées détaillées dans le rapport TIP.

Le rapport TIP veille à ne pas se livrer à la sédition. Ils sont loin de prôner la violence – mais ce sont des agents politiques très pointus qui sont tous jurés, donc ils parlent dans le code. Voici quelques exemples à lire entre les lignes:

  • «En cas de crise, les événements se dérouleront rapidement et les dirigeants privés de sommeil seront invités à prendre rapidement des décisions conséquentes. Réfléchir maintenant aux options aidera à assurer de meilleures décisions»
  • « Les planificateurs doivent prendre au sérieux l’idée que cela pourrait bien être un combat de rue, pas une bataille juridique; les solutions technocratiques, les tribunaux et le fait que les élites respectent les normes ne sont pas la réponse ici. »
  • « Les groupes, coalitions et réseaux devraient se préparer maintenant à établir les communications nécessaires et à organiser l’infrastructure pour soutenir la mobilisation de masse. »
  • « Les responsables militaires et chargés de l’application des lois doivent être particulièrement attentifs à la possibilité que des acteurs partisans cherchent à manipuler ou à abuser de leurs pouvoirs coercitifs à des fins politiques inappropriées. »

Aucune déclaration ou recommandation particulière n’est complètement scandaleuse, sauf que, dans le contexte du rapport, elles soutiennent et amplifient des prémisses douteuses: les manifestants de gauche sont non violents tandis que les partisans de Trump sont des agents provocateurs; Trump abusera de l’armée et des forces de l’ordre pour conserver le pouvoir; le vote universel par correspondance ne présente aucun risque de fraude; trouver de nouveaux bulletins de vote des semaines après l’élection est tout à fait normal; les nouvelles critiques de Biden sont la désinformation; une victoire de Trump sera la preuve d’une ingérence étrangère, etc.

La campagne de conditionnement psychologique des électeurs, dans laquelle la répression et les représailles deviennent une prophétie auto-réalisatrice, ne sera pas examinée de près par les médias d’information ou les médias sociaux. Ceux qui soulèvent les menaces de violence et de représailles seront qualifiés de théoriciens du complot, marginalisés et renvoyés. Encore une fois, qui veut être traité de raciste, de haineux ou identifié à d’autres éléments marginaux?

Grâce à la publication du rapport TIP, la gauche américaine s’est imposée et son scénario malhonnête comme le récit officiel de l’élection présidentielle de 2020. Ils ont alerté l’aile militante de leur mouvement pour prendre le contrôle de la préparation du jour du scrutin, du jour du scrutin lui-même et jusqu’à la fin du jour de l’inauguration. C’est une campagne en soi – pas un événement. Vous comprenez maintenant comment la gauche entend perturber et voler l’élection présidentielle de 2020. Vous comprenez les techniques de guerre psychologique actuellement utilisées pour vous convaincre (à tort) d’être démoralisé et affaibli. Tu étais prévenu. La question pour vous et pour les autres opposants au plan TIP est la suivante: qu’allez-vous faire?

La Liberté …assassinée!