Réécrire l’histoire de la conspiration nazi: Les nazis n’ont jamais été détruits

Paul Manning,, un éminent journaliste, a été persécuté pour avoir révélé en 1981 que la Seconde Guerre mondiale était une mascarade.

Avec la coopération des Alliés, Martin Bormann a assuré la renaissance économique de l’Allemagne après la guerre en transférant la richesse nazie à l’étranger.

Lui et Hitler ont probablement survécu.

Ceci est une preuve supplémentaire que, au sommet, les Nazis et les Alliés étaient contrôlés par les mêmes personnes, les banquiers juifs Illuminati (Sabbatéen-Frankistes). Voir : L’origine réelle des Illuminati identifiée

 

Le but de la guerre en général est de tuer les juifs non maçonniques et les goys patriotes, de dégrader et de démoraliser l’humanité, d’augmenter la dette et de consolider le pouvoir entre les mains de ces banquiers.

Pourquoi les gens hésitent-ils à croire que l’humanité est sous l’emprise des satanistes?

 L’histoire moderne était (et est) un enfer-sur-terre pour plusieurs millions de personnes. Cela n’a pas été fait par enfants de chœur.

L’Empire nazi sabbatéen-frankiste après la Seconde Guerre mondiale est le titre d’une vidéo incontournable de Dave Emory.

J’ai trouvé cette revue dans les commentaires. Dave mérite d’être félicité pour avoir maintenu cette histoire critique à lui tout seul.

Naturellement, ils veulent le supprimer.

La vérité sans fard :

Une revue de Paul Manning

Martin Bormann: Nazi In Exile » 1981 (Pdf)

Martin Bormann: Nazi en exil « 1981 (Pdf)

Par John C. Sanders

Anticipant la défaite du Troisième Reich, le Reichsleiter Martin Bormann créa 750 entreprises dans des pays neutres, prêtes à recevoir la richesse en liquide de l’Allemagne en plus des brevets et autres informations industrielles exclusives.

Un génie organisationnel et le véritable pouvoir derrière Hitler, Bormann, connu sous le nom d’ »Éminence Grise« , a fui avec succès l’Europe pour l’Amérique du Sud où il a administré un « Reich en exil » dans les années qui ont suivi la guerre.

Avec les restes des SS en tant qu’instrument d’exécution, l’ancien directeur général de la Gestapo, Heinrich Mueller, en tant que directeur de la sécurité, les 750 entreprises comme base du pouvoir économique et le silence bienveillant  et la coopération des alliés occidentaux, Bormann a guidé son organisation vers une position de pouvoir bien établie .

Un banquier cité par Manning a appelé l’Organisation Bormann, « l’accumulation la plus importante du pouvoir d’argent du monde sous un seul contrôle dans l’histoire« .

Contrôlant les grandes sociétés allemandes, la République fédérale elle-même et une grande partie de l’Amérique latine, l’Organisation Bormann a également maintenu un formidable cercle d’influence aux États-Unis.

Paul Manning a écrit le texte définitif sur l’organisation de Bormann. Manning a travaillé avec la radio  CBS pendant la Seconde Guerre mondiale à Londres en tant que membre de l’équipe d’élite Edward R. Murrow / Walter Cronkite et est ensuite devenu un rédacteur de discours pour Nelson Rockefeller.

DÉCOUVERTE

Plusieurs décennies après la Seconde Guerre mondiale, Manning est tombé par hasard sur les entrevues militaires CSDIC (Combined Services Detailed Interrogation Centers) américaines des membres des magnats industriels et bancaires allemands dans les Archives nationales des États-Unis. Consterné par les résultats, Manning a entrepris d’écrire un livre sur les machinations secrètes du blanchiment d’argent nazi.

Inconnu de Manning, le manuscrit était un enjeu dans le cœur de l’ancien directeur de la CIA, Allen Dulles, qui représentait de nombreux intérêts allemands des deux côtés de l’Atlantique durant les années 1930 et 1940 à travers son cabinet d’avocats Sullivan et Cromwell, avec de bureaux à New York  et Berlin.

Lors de la reddition allemande, Dulles a contribué à recruter discrètement le général Reinhard Gehlen, le chef des services de renseignements d’Hitler, ainsi que plusieurs de ses principaux collaborateurs. Ils ont été amenés à Fort Hunt, en Virginie et intégrés dans l’OSS des États-Unis devenue ensuite la C.I.A. Gehlen est resté secrètement en plein emploi aux USA jusqu’à son retour à la tête du BND (Service fédéral de renseignement ) allemand dans les années cinquante.

Préoccupé par l’exposition publique de l’enquête de Manning, Dulles s’est porté volontaire pour «aider» Manning avec son manuscrit, et l’a envoyé dans une chasse aux oies sauvages soigneusement orchestrée, à la recherche de Martin Bormann en Amérique du Sud. Sans savoir qu’il avait été délibérément détourné, Manning a écrit un avant-propos dans son livre pour remercier personnellement Allen Dulles de son assurance que « j’étais sur la bonne voie » et que je « devrais continuer ». En réalité, l’aide de Dulles visait à envoyer Manning et son manuscrit dans l’obscurité pour éviter la divulgation du transfert et la protection de l’argent nazi.

HISTOIRE DE PUBLICATION

Grâce à ses liens avec les grandes sociétés américaines, le groupe Bormann a réussi à faire pression sur l’éditeur pour qu’il rejette le manuscrit de Manning. La famille Thyssen a joué un rôle particulièrement important dans la répression du livre de Manning. (Le patriarche Fritz Thyssen était le plus ancien soutien d’Hitler parmi les industriels allemands) Son petit-fils, le comte Zichy-Thyssen, qui contrôlait Thyssen Steel depuis sa base en Argentine, a fait savoir qu’il apprécierait beaucoup que les éditeurs américains « restent à l’écart » du texte de Manning.

Manning a finalement trouvé une maison pour le livre à la maison d’édition non-conformiste Lyle Stuart. En représailles, le directeur de la maison d’édition, des malfrats téléguidés lui ont brisé les jambes la semaine où le livre a été publié et les critiques du livre ont été bloquées dans les principaux journaux et publications grand public. En 1993, après une nouvelle décennie de recherches intenses,le fils de Manning, Jerry, fut assassiné sans raison apparente et inexplicablement, sauf qu’il était le fils de son père !

 

Sur la base des informations recueillies auprès de ses contacts dans la communauté du renseignement, Manning a conclu que le meurtre était en représailles pour son travail continu et son intention de publier un livre de suivi, « À la recherche de Martin Bormann« . La mort de son fils a dévasté Manning et contrecarré l’achèvement du 2e livre. Il est mort peu de temps après en 1995.

En décembre 1998, le chercheur et diffuseur californien Dave Emorya mené une interview en direct sur la radio … avec l’autre  fils survivant de Manning, Peter, concernant l’organisation de Bormann et le travail de son père pour faire connaître ses activités. Peter a raconté avec émotion les difficultés éprouvées par sa famille à la suite du travail de son père sur le livre.

En plus de la surveillance et du harcèlement, la famille a éprouvé des difficultés économiques et mentales à la suite d’efforts délibérés de la part d’éléments hostiles à son message. Pour des raisons évidentes, des exemplaires de ce livre ont été retirés systématiquement du marché et sont, depuis un certain temps, introuvables.

Cet ouvrage phare reste néanmoins la vérité sans fard de la renaissance économique de l’Allemagne d’après-guerre et jette les bases de la compréhension de son offre actuelle de domination dans le secteur manufacturier, bancaire et, plus important encore, dans l’édition.

« Martin Bormann: Nazi en exil » est sans égal dans le détail, la précision et le courage de sonder l’histoire la plus importante et la mieux dissimulée du XXe siècle. Lecture obligatoire. (Pdf)

Source : The Nazis Were Never Destroyed

 

 

 

 

 

 

Publicités

L’origine réelle des Illuminati …identifiée!

Le rabbin Marvin Antelman (193? -2014) mérite d’être félicité pour avoir révélé que les Illuminati sont nés d’un mouvement juif cabaliste «hérétique» – les Frankistes sabbatéens – du nom de ses ancêtres Sabbatai Zvi (1626-1676) et Jacob Frank (1726-1791.) . Ce mouvement majoritairement juif, qui s’empare de la franc-maçonnerie païenne, assume l’identité de la population cible et la subvertit de l’intérieur. Une autorité juive, Gershom Scholem, les décrit comme «possédés de façon démoniaque». Ce sont les satanistes derrière le communisme, le nazisme, le sionisme et le NWO. Trump sans aucun doute, est un illuminati. Tout comme Obama, Soros et la société secrète satanique derrière Hillary Clinton.

 

Ils sont derrière la destruction du christianisme, de l’islam (par le wahhabisme) l’attaque contre le genre et le malaise spirituel général qui afflige l’Occident et les guerres perpétuelles menées en Orient.

Sabbataï Tsevi

L’un des aspects les plus cachés de l’histoire des 350 dernières années est l’impact du mouvement messianique sabbatéen. Il a été dirigé par Sabbataï Tsevi (Shabbetaï Tzvi) à partir du 6 juin 1666 (6666). À son apogée, Tsevi a convaincu, peut-être, la moitié de la communauté juive du monde qu’il était le vrai Messie. Il est l’inspirateur de la secteturque des Sabbatéens ou Dönmeh. Un vaste mouvement sabbatéen promeut les ambitions messianiques de Tsevi, qui ne reconnaît que le livre sacré de la Kabbale, le Zohar et rejette la Torah et le Talmud.

Le phénomène sabbatéen luciférien a été maintenu en vie à travers les siècles avec beaucoup d’aide. Au 18ème siècle, Jacob Frank a réintroduit le Sabbatéisme en Europe en route vers l’Amérique et la Palestine. Bien que les érudits juifs aient disséqué le sabbatéisme et le frankisme, peu de choses sont connues du monde extérieur. Rabbi Marvin Antelman croit que le mouvement vit au moins dans l’esprit et se réfère aux croyants d’aujourd’hui en tant que «Frankistes sataniques sabbatéens». L’article qui suit utilise le livre d’Antelman, «Pour éliminer l’opiacé», comme source principale pour documenter ces événements.

L’érudit juif Gershom Scholem tente de répondre à cette question de savoir pourquoi le sabbatéisme (ou sabbataïsme) a été balayé sous le tapis dans son livre « Sainteté du péché« , comme suit:

D’un autre côté, les historiens laïques se sont efforcés de minimiser le rôle du sabbataïsme pour une raison différente. Non seulement la plupart des familles jadis associées au mouvement sabbatéen en Europe occidentale et centrale continuent à demeurer dans le giron juif, mais beaucoup de leurs descendants, particulièrement en Autriche, ont pris des positions importantes au XIXe siècle en tant qu’intellectuels éminents, de grands financiers et des hommes de hautes relations politiques.

Les cultes sabbatéens sont bien documentés dans l' » Encyclopedia Judaica « et dans les écrits d’universitaires israéliens, y compris le défunt professeur Y. Tishbi, Yehuda Liebes et Yaacov Katz.

En un mot, ces groupes pratiquaient sexuellement l’inceste, la pédophilie, l’adultère et l’homosexualité et étaient par ailleurs dépravés. Le Talmud affirme que le Messie ne viendra qu’à un âge complètement coupable ou complètement innocent (Sanhedrin 98a). De cette épigramme, les Frankistes déclareraient: «Puisque nous ne pouvons pas tous être des saints, soyons tous des pécheurs».

On doit se demander quelle était la folie dans l’esprit des Juifs qui ferait que beaucoup de gens adhèrent à ce culte nihiliste. De plus, les Sabbatéens et les Frankistes pratiquaient la consanguinité, d’où  la tendance à la psychose et à la névrose. En son temps, plus d’un million de Juifs de tous les horizons proclamaient et voyaient Tzvi comme leur libérateur. …

                                 JACOB FRANK

Jacob Frank

 

 

Après une conversion forcée à l’islam imposée par le sultan, le culte s’est éteint. Puis, Jacob Frank, l’un des hommes les plus méchants de l’histoire, a rencontré en 1750 le Sabbatéen Dönmeh, alors qu’il était un voyageur de commerce en Turquie. Il a affiné le concept du Messie, l’a déclaré, et a exhorté les membres du mouvement à pécher comme moyen de salut. On l’appelait le «culte de l’œil qui voit tout».

Le «croyant» frankiste avait un système de croyance inversé et trompeur. Il ne faut pas apparaître comme on est en  vrai. La dernière croyance justifiait la poursuite de la double vie de ses disciples. Faire semblent d’être un Juif religieux à l’extérieur et, en réalité, être un Frankiste. Les Dönmeh se sont officiellement convertis à l’islam mais sont restés (en cachette) des crypto-juifs [1]. Il en est de même de nombreux Frankistes qui se sont officiellement convertis au catholicisme.

Les communautés juives dans l’Empire Ottoman

 

La grande majorité des frankistes qui semblaient, extérieurement, embrasser le judaïsme se sont intégrés dans la communauté juive. Malgré le fait qu’ils étaient tous extérieurement religieux, ils chérissaient toujours comme leur but « l’anéantissement de chaque religion et système de croyance positif« , et ils rêvaient « d’une révolution générale qui balaierait le passé d’un seul coup de telle sorte que le monde puisse être reconstruit. « 

Pour les frankistes, la destruction anarchique représentait tout le rayonnement luciférien, et «grand est le péché commis pour son propre bien». Les Frankistes ont enseigné que leurs Quatre Divinités représentaient les religions majeures qui devaient être détruites: Elie représente le Messie ultime, qui est atteint en commençant par le Judaïsme, représenté par Jonathan Eibeschutz; ensuite l’Islam représenté par Shabbataï Tzvi; le dernier portail représenté par Frankdans le christianisme. Après la révolution vient Big Brother, qui règne sur la terre.

Les Frankistes ont incité les femmes à quitter leurs maris et à se joindre à leurs orgies. Les familles ont été brisées par centaines. C’est encore plus étonnant si l’on considère la forte vie de famille qui caractérisait les Juifs dans les communautés de Podolie, de Moravie, de Pologne, de Hongrie et de Roumanie à cette époque.

L’Encyclopedia Judaica déclare que la richesse et le revenu considérables de Frank «étaient une source constante d’émerveillement et de spéculation, et la question n’a jamais été résolue».

En 1752, Frank a épousé une femme juive bulgare appelée Channa. Elle était très belle, et il l’utilisait, comme c’était la coutume parmi les membres de sa secte, pour prendre au piège des centaines d’hommes qui avaient des relations licencieuses avec elle pour renforcer la force de sa secte.

En 1755, Frank retourna en Pologne, où il s’associa avec les chefs sabbatéens de Podolie et visita et agrandit des communautés juives connues pour leurs tendances hérétiques depuis le début du XVIIIe siècle.

Les rabbins sévissent

Après que les frankistes aient brûlé des exemplaires du Talmud et accusé les juifs de meurtres rituels, les rabbins en avaient assez vu. En 1756 dans la ville de Satinow, les rabbins ont formellement excommunié Frank et tous ses partisans. Ils interdisaient les mariages mixtes avec des membres de la secte. Le rabbinJacob Emden (1697-1776) a écrit dans une lettre qu’il était interdit à quiconque d’avoir pitié d’eux

 

Divorcé du judaïsme traditionnel, un groupe de frankistes en Europe s’est converti au catholicisme en 1759. Mais un an plus tard, Frank a été accusé d’hérésie et a été jeté dans la citadelle de Czenstokova. Frank a vécu confortablement au monastère pendant 13 ans.

[Le terme] Frankism a été inventé au début du 19ème siècle et était initialement une insulte dirigée aux descendants des disciples de Frank qui se sont convertis au catholicisme romain et ont essayé de cacher leur fond historique.

Selon les récits contemporains, le nombre de  Frankistes de Varsovie étaient 6.000, et il a été estimé à 24.000 dans toute la Pologne. On disait que les cultistes monopolisaient certains métiers et professions, y compris les prêts, les maisons closes et l’alcool. Ce facteur a conduit à de nombreux conflits entre les bourgeois polonais et les Frankistes. Dans les pamphlets et dans brochures polonaises publiés à Varsovie dans les années 1790, les frankistes étaient dépeints comme ni juifs ni chrétiens (caméléons religieux) et étaient considérés comme échappant au contrôle des autorités juives et polonaises.

Après que les rabbins aient réussi à réduire la secte, des frankistes se présentent en Moravie et à Vienne. Il y avait déjà un clan influent à Prague qui a précédéJacob Frank. Pour des raisons qui ne sont pas expliquées de manière adéquate par Rabbi Antelman dans son livre, beaucoup de familles frankistes à cette époque étaient des élites riches. Notre théorie est que leur peu de moralité et leur vilénie intrinsèque leur ont permis de monopoliser les métiers lucratifs métiers du vice que les peuples traditionnellement religieux évitaient.

De plus, parce que beaucoup étaient maintenant «officiellement» catholiques, ils pouvaient rejoindre ou former des loges maçonniques où ils aimaient comploter et conspirer. En particulier, les familles consanguines d’élites frankistes opéraient dans l’Ordre des Frères Asiatiques à Vienne. D’autres loges ont été ouvertes à Hambourg et à Berlin. Même les loges maçonniques des non-juifs, les Gentils, étaient très favorables pour les juifs convertis au christianisme, en particulier parmi les crypto-juifs frankistes, qui avaient les moyens de graisser la patte et de fournir des faveurs sexuelles. Cela a  été pour eux à un chemin d’infiltration et bien sûr de contrôle compromettant des loges maçonniques.

LES ÉLITES FRANKISTES

Après sa libération de la citadelle, Frank a déménagé à Brno, en Moravie, pour passer du temps avec son frère, qui était à la tête de la grande famille Dobrushka.Jacob Frank a même adopté ce nom. Ils étaient des loyalistes frankistes. La famille comprenait huit fils. Deux qui ont changé leur nom en Frey menaient des jacobins dans la Révolution française et ont été guillotinés quand les Jacobins ont été évincés. Frank a résidé pendant 13 ans à Brno. Son frère Salomon (1715-1774) détenait à la fois les monopoles lucratifs de la potasse et du tabac en Moravie.

Bien qu’ils aient eu tendance à se marier et à se reproduire au sein de leur propre groupe, les élites frankistes lucifériennes n’avaient aucun problème à s’assimiler stratégiquement à certaines familles catholiques riches. En effet, selon tous les témoignages, ils étaient des chercheurs d’or et des séducteurs qui avaient aussi de l’argent à gogo. La propre fille de Frank, Eva, a couché avec le prince héritier et le futur empereur Joseph II à Vienne, où pendant un certain temps Frank était le bienvenu dans la Cour. Outre le service sexuel offert à Joseph II, les Habsbourg pensaient qu’il pourrait être utile et possible de convertir et d’assimiler les Juifs.

Les Frankistes avaient aussi librement des noms juifs, catholiques ou islamiques. Les  Sabbatéens et les Frankistes incarnent le terme « crypto-juif ». Au fil du temps, le Frankisme est devenu un système de prédation psychopathique et une excuse pour pécher et se livrer à toute perversion.

Huit Dobruskas se sont «officiellement» convertis au christianisme et six ont été anoblis. Une des petites-filles de Salomon, Francesca Dobrushka, s’est mariée dans la famille Hoenig, plus tard anoblie comme von Hoenigsbergs. La familleHoenigsberg acquit la majeure partie de ses richesses en tant que descendants deLoebel Hoenig qui, durant la sécession autrichienne de 1740-1748 et la guerre de Sept Ans de 1756-1763, accumula une fortune fantastique en tant que fournisseur de l’armée autrichienne. Le fils aîné de Loebel, Israel Hoenig (1724-1808), obtint le contrôle du monopole autrichien du tabac.

D’autres Sabbatéens de premier plan étaient la famille Wehles de Prague. L’un d’eux, Gottlieb Wehle, émigra aux États-Unis avec une grande bande de Frankistes de Bohême et de Moravie après la Révolution de 1848. Un membre de ce clan était Louis Brandeis (1856-1941), qui était à la Cour Suprême et qui était un ardent sioniste qui a joué un rôle dans la promotion de la Federal Reserve Bank. Felix Frankfurter, le juge de la Cour suprême, aurait reçu de sa mère (une descendante d’une famille franciste de Prague) une copie du portrait d’Eva Frank,

Isaac Daniel Itzig de Berlin avait aussi des liens familiaux frankistes. Il dirigea la Press of the Jewish Free School, qui changea en 1796 son nom en Oriental Printing Office, considéré comme un puissant instrument de «réforme culturelle» et précurseur intellectuel de l’école de Francfort. Le rabbin Antelman qualifie Itzig de communiste précoce. En fait, Antelman documente une théorie selon laquelle les proto-frankistes étaient les avant-gardes de la philosophie marxiste-communiste.

Le père d’Itzig, Daniel alias Daniel Yoffe, était conseiller financier du roi Frédéric-Guillaume II de Prusse, qui, lorsqu’il était prince héritier, était membre des Illuminati de Berlin. Itzig (1750-1806) était un pourvoyeur d’argent à la Monnaie royale de Prusse. Avec le banquier H. Ephraïm pendant la guerre de Sept Ans, il a émis des pièces de monnaie avariées qui ont non seulement contribué à l’inflation mais ont aidé le gouvernement prussien à combattre la guerre. Ces deux puissantes familles frankistes furent plus tard mariées.

Frankist Mayer Arnstein a épousé Theresa Wertheimer, petite-fille du banquier et grand rabbin Samson Wertheimer d’Autriche. Le rabbinWertheimer (1658-1724) était considéré comme le Juif le plus riche d’Europe entre 1694 et 1704. Il était un administrateur financier pour les empereurs Léopold Ier, Joseph Ier et Charles VI et supervisait leurs missions diplomatiques. Cela lui a valu le surnom de Judenkaiser ou empereur juif. Arnstein à son tour financé la révolte paysanne tyrolienne contre la France et la Bavière.

Le même modèle émerge continuellement. Lucifériens brillants et riches, accros au pouvoir, désireux de s’assimiler superficiellement, de détruire les religions, de se livrer au radicalisme, à l’éthique ombrageuse et de vivre des vies cryptiques à deux visages, se faisant passer pour des Juifs religieux, des catholiques, des protestants ou des musulmans mais en pratiquant  leur véritable croyance  en secret. Au fur et à mesure que le franquisme lui-même diminuait, au moins en surface, en tant que grande secte organisée, son système de croyances était fortement ancré, même au sein de la foi catholique, à travers des «conversions» frankistes.

ROTHSCHILD CONNEXION

Au crépuscule de sa vie, Frank a vécu à Offenbach, juste à l’extérieur de Francfort. Il a vécu dans le style royal et a maintenu une milice. Il mourut à Offenbach le 10 août 1791, s’y étant installé en 1786. Lorsque les Frankistes s’établirent en 1786 à Offenbach, dans la banlieue de Francfort, ils furent patronnés par des «philanthropes non identifiés» de la communauté de Francfort. Mais pendant les années formatrices de la loge maçonnique de Francfort, les trois membres les plus actifs la « loge juive » de Francfort étaient influencés par les frankistes: Sigmund Geisenheimer, Michael Hess (1782-1860) et Justus Hiller, qui étaient aussi des leaders dans le mouvement libéral réformiste juif. Michael Hess a été embauché par Mayer Amschel Rothschild (1744-1812) en tant que tuteur pour ses enfants. Geisenheimer était le chef de bureau de Mayer Rothschild. Ainsi, l’esprit et la mentalité du frankisme ont reçu un grand coup de pouce de la famille la plus riche d’Europe. Incidemment, 29 des 58 petits-enfants de Mayer Amschel Rothschild ont épousé des cousins ​​au premier ou au second degré.


EN COMPLÉMENT

Adam Weishaupt – Illuminés de Bavière…
Adam Weishaupt
Un jeune homme de vingt-huit ans fonde le 1er mai 1776 l’Ordre des Illuminati, que les historiens appellent les Illuminés de Bavière, dans l’atmosphère des Lumières dont les facettes occultes brouillent les pistes.

Adam Weishaupt (1748-1830) exerce alors en qualité de professeur de droit canon à l’université d’Ingolstadt. Personnalité à la fois exaltée et froide, précurseur de ces figures technocratiques et irrationnelles des régimes totalitaires, persuadé que son destin va changer la face du monde, il adopte dès 1770 une doctrine radicalement opposée à celle des autres Illuministes comme Martinès de Pasqually, Saint-Martin, Swedenborg, Cagliostro et Mesmer.

Il veut détruire l’auctoritas et le potestas sous toutes leurs formes, tant les souverains que les églises. A ses yeux, seul un gouvernement mondial peut, après une série de cataclysmes, amener l’humanité toute entière à la félicité. Il faut pour cela précipiter dans le chaos les deux grandes puissances européennes que sont l’Angleterre et la France en usant de quatre moyens :

– Corrompre les proches des puissants pour les manipuler.

– S’introduire dans l’enseignement universitaire et chez les précepteurs des princes pour modeler les esprits de ceux qui détiennent le pouvoir.

– Sélectionner les plus habiles pour exalter leur sentiment de suprématie sur l’humanité ordinaire, puis les admettre dans l’Ordre.

– S’emparer des gazettes pour contrôler l’opinion.

Favorable aux menées révolutionnaires, dont il pressent le potentiel en France, Weishaupt contacte plusieurs membres du futur comité de salut public, dont Robespierre.

Lorsque Weishaupt meurt en 1830, il a pris soin de transcrire ses directives pour l’avenir, préparant les Illuminati à changer de vocables, mais jamais de méthode de noyautage.


EN CONCLUSION

Emmanuel Macron

 

En France, l’illuminati Macron est passé par Rothschild pour recevoir des éléments de programmation mentale susceptible de correspondre à l’attente inconsciente de ce que les merdias soumettent au peuple. Il faut savoir que dans les  boîtes Rothschild, comme chez la fondation Rockefeller entre autres, on apprend à mentir au peuple sans tressaillir et à incorporer des éléments de langage qui vont plaire au peuple, le rassurer voir l’exalter. C’est bien retranscrit dans le testament de Satan issu des protocoles des sages de Sion qui sont bien évidemment authentiques. 

Source : « L’influence du franquisme sabbatéen sur le monde« 

par Thomas Muller

 

 

 

 

 

 

Réécrire l’histoire:la Bataille de Poitiers qui stoppa l’Islam aux portes de l’Europe

 

Au moment de sa mort ,Mahomet se réconcilie avec ses ennemis et paie ses créanciers.

Moins d’un siècle après la mort de Mahomet, les guerriers musulmans avaient envahi l’Espagne. Au début du VIIIe siècle, ils franchissent les Pyrénées et investissent le Languedoc, la chrétienté n’a jamais été aussi menacée. Le duc d’Aquitaine, Eudes, était parvenu à freiner la poussée islamique près de Toulouse en 721. Le duc Eudes s’était allié avec un gouverneur berbère de Septimanie, qui de religion musulmane était en révolte contre ses coreligionnaires. Seulement le gouverneur d’Espagne, Abd al-Rahman, avait canalisé la révolte et se lançait maintenant à une expédition punitive contre les Aquitains. Devant un tel danger, Eudes fit appel à son voisin Charles Martel qui contrôle tout le Nord de la Loire. Celui-ci fait avancer son armée venue de toutes les parties du royaume franc. La bataille s’engage près de Poitiers contre les troupes d’Abd al Rahman. Charles Martel équipe chacun de ses soldats d’une épée, d’un haubert ainsi que d’une longue lance. Après sept jours durant lesquels les troupes se sont livrées seulement quelques escarmouches, les Arabes se décident enfin à attaquer, mais ils se heurtent inutilement aux défenses franques. Abd al-Rahman est tué au cours de la bataille, et les Arabes s’enfuient au cours de la nuit. La légende raconte que ce sont 375 000 Arabes qui auraient péri. Fort de ce succès, Charles Martel investi l’Aquitaine et chasse les chefs musulmans qui y sont installés. Le chef franc apparaît alors comme le sauveur de la chrétienté, et le maître incontesté du royaume franc.

La bataille de Poitiers

Charles tient son nom de Martel « celui qui frappe comme un marteau » grâce à son incroyable énergie qui lui a permis d’écraser les musulmans.

Victoire importante de Charles Martel a Poitiers en 732.
Autre représentation de la Bataille de Poitiers

 

La Bataille de Poitiers,  est connu  comme étant l ‘historique Bataille européenne  de Tours (a ne  pas se confondre avec  celle de 1356) car celle-ci   eue lieu le 10 octobre 732 entre les forces sous le chef franc Charles Martel et une armée sous le  contrôle du chef musulman wali  d’ al-Andalus Abdul Rahman al Ghafiqi . Au cours de la Bataille, les Francs (Chrétiens)  ont  vaincu l’Armée musulmane  d’al Gafiqi . Cette bataille  marque la fin de  l’extension musulmane  au nord et  a l’Est de la péninsule ibérique .Elle est  considéré par les Historiens comme un des nombreux  événements de grande importance historique, ayant empêché l’invasion de l’ Europe par les musulmans.

En 2018,l’invasion est devenue sournoise et silencieuse afin de mourir honorablement en bons démocrates néolibéraux!

 

Charles Martel   prit  position dans un  endroit stratégique :il s’attendait  à ce que l’armée musulmane passe dans un étroit passage…et ne s’était pas trompé! Peut-être que les francs n’étaient armés que  d’épées de lances et de boucliers,et que le peu  d’ infanterie qu’ils avaient  présentait  une formation en  phalanges,inspirée des stratégies d’Alexandre le Grand. Selon des sources arabes, ils ont créé un grand déploiement. Certes, étant  donné la disparité entre les deux armées , tous les soldats  Francs étaient  fantassins ou presque. Alors que ceux   des musulmans  étaient pratiquement tous des cavaliers qui arrivaient parfois  a grande vitesse pour utiliser l’élément de surprise.Charles Martel   a donc développé est une très brillante bataille défensive.

Abdul ar- Rahman Ibd Abd Allah al Ghafiqi est représenté ici,au centre du dessin.
C’était le chef des musulmans,en 732.

 

Pendant six jours, les Deux  armées  s’observèrent en se  livrant a de petites escarmouches  mineures. Ni l’une, ni l’autre ne voulant  attaquer. Les Francs s’étaient bien reposés et entraînés  et avaient  l’avantage du terrain . La bataille commença véritablement pour le  septième jour, Al-Gafiqi ne souhaitant pas  reporter l’affrontement indéfiniment.

Statue de Charles Martel

 

Abdul Rahman Al-Gafiqi  avait grande confiance en  la supériorité tactique  de sa cavalerie  expérimentée. Dans l ‘une des rares occasions ou  l’infanterie  médiévale résistait aux  charges de cavalerie, les soldats francs  disciplinés  ont résisté aux assauts de la terrible armée arabe.

Cependant,  selon des  sources arabes de l’époque, cette  cavalerie « dite » invincible par ses pairs, aurait réussi à briser plusieurs fois  les rangs de bataille francs .

L’Islam vers 750.

 

Des érudits, tels que l’anglais Edward Gibbon (1737-1794), ont estimé que si Charles Martel aurait été défait ,les armées  arabes auraient très  facilement conquis  l’ Europe alors divisée …et auraient fait jonction  avec leurs possessions au Moyen Orient (Turquie,Arménie,etc) . Gibbon a écrit: Une marche victorieuse s’est étendue à mille lieues du Rocher de Gibraltar aux bords de la Loire; la répétition d’un espace égal aurait donné (les   terres occidentales)  aux Sarrasins  (jusqu’aux) confins de la Pologne et des Highlands d’Ecosse; le Rhin n’était pas plus impraticable que le Nil ou l’Euphrate, et la flotte arabe aurait pu naviguer sans bataille navale aux embouchures de la Tamise.

Le gisant de Charles Martel.

 

L’histoire officielle du monde aurait changé et  un monde uniformément islamique se serait étendu  sous une tutelle maladive d’oppression sanglante!

L’expansion politique de l’Islam après la mort de Mahomet!

 

Angela Merkel’s Government is on the Verge of Collapse as Her Interior Minister Threatens to Quit Over Her Handling of the Migration Crisis — Socio-Economics History Blog

Angela Merkel’s Government is on the Verge of Collapse as Her Interior Minister Threatens to Quit Over Her Handling of the Migration Crisis by JOHN STEVENS FOR THE DAILY MAIL, http://www.dailymail.co.uk/ * Immigration storm could bring her down as coalition partner threatens to resign * Mountains have become a route for Africans looking for a new life […]

via Angela Merkel’s Government is on the Verge of Collapse as Her Interior Minister Threatens to Quit Over Her Handling of the Migration Crisis — Socio-Economics History Blog

Suède: les migrants non-blancs créent 55 zones «interdites»

Citant un policier suédois en service, la Norwegian Broadcasting Corporation (NRK) a également révélé que les attaques d’envahisseurs non-blancs contre la police provoquent au moins trois démissions par jour de la part de cette force.

L’invasion massive de la Suède par le tiers-monde a créé au moins 55 zones interdites aux Blancs et à la police, a annoncé le radiodiffuseur public officiel de ce pays.

L’invasion massive non blanche a créé d’énormes ghettos en Suède où les policiers sont attaqués et leurs véhicules lapidés sans autre raison que leur présence.

Maintenant, il y a au moins 55 zones interdites qui figurent sur une liste noire de la police. Ces zones sont divisées en trois catégories allant de «zones à risque» à «gravement vulnérables». Les zones les plus fortement non-blanches, comme Biskopsgården dans la municipalité de Göteborg, sont les plus dangereuses.

Le sergent Peter Larsson a déclaré à la NRK qu’au moins 80% des policiers restants cherchent activement d’autres emplois parce que la police de l’invasion des non-blancs est devenue trop dangereuse.

« Nous avons une crise majeure. Beaucoup de collègues choisissent d’arrêter de fumer. Nous ne enquêtons pas sur les crimes; nous n’avons pas le temps de couvrir les appels auxquels nous sommes chargés. « 

Selon le sergent Larsson, un changement «normal» pour les policiers consiste maintenant à être attaqué par des foules d’envahisseurs non blancs qui leur jettent des pierres et leurs voitures de patrouille, à appeler de nombreux véhicules et à multiplier les agressions et les meurtres.

Un nouveau rapport publié par le Service national des enquêtes criminelles intitulé « Aperçu national des réseaux criminels ayant un impact majeur sur la communauté locale » indique qu’il est courant que des voitures de police soient attaquées, que des policiers soient attaqués et que ce et la violence des gangs augmente rapidement dans les zones «interdites».

Malmö dans le sud de la Suède – probablement la ville la plus envahie de toute la Suède, avec une population d’envahisseurs d’au moins 43% (et probablement plus) – était l’une des villes les plus touchées par le crime et les gangs.

« Nous perdons la lutte contre les criminels », a déclaré le sergent Larsson à la NRK. L’an dernier, seulement 14% de tous les crimes signalés ont été résolus, ce qui est le plus bas jamais enregistré et, cette année, ce chiffre devrait être encore plus bas.

Dans le même temps, le taux de criminalité violente des non-mariées a fortement augmenté. Le nombre de meurtres en Suède est passé de 82 en 2014 à 103 en 2015, soit une augmentation de 26%, inconnue dans ce pays auparavant pacifique et blanc.

Cette année, le chiffre sera encore pire, a indiqué NRK, car jusqu’à présent, il y a eu 107 meurtres en Suède, déjà plus que l’année précédente.

Le fléau de la criminalité non blanche a également frappé Göteborg, où le nombre de meurtres est passé de 11 en 2014 à 24 en 2015. Cette année, il y a eu un grand nombre d’exécutions publiques et plusieurs attaques où des grenades à main ont été jetées dans les maisons. qui est souvent utilisé par les gangs non-blancs à Malmö.

Un dossier que nous suivrons de près!

 

Angela Merkel serait-elle en train de briser l’UE?

Loin d’être la sauveuse de l’Europe, la chancelière allemande la détruit progressivement, lit-on dans un article de Politico. Saura-t-elle gagner la bataille en défendant sa politique migratoire?

La chancelière allemande Angela Merkel n’est pas du tout une «sauveuse de l’Europe», comme elle est présentée par une partie des politiques occidentaux, affirme Politico.

La réponse d’Angela Merkel à la crise des réfugiés en Europe lui a valu dans le monde entier une réputation de «Jeanne d’Arc des temps modernes», de défenseur audacieux des idéaux occidentaux contre une attaque populiste. Mais en réalité, la destruction de l’Union européenne est la conséquence de sa politique migratoire, sans qu’elle ne prête attention, estime l’auteur de l’article.

«Au-delà des préoccupations nationales, de plus en plus d’anciens alliés de Merkel posent une question encore considérée comme sacrilège dans une grande partie de l’establishment allemand: déchire-t-elle l’Europe?», lit-on dans l’article. «Chère Angela Merkel, après presque 13 ans en tant que chancelière, la seule chose qu’il vous reste en Europe, c’est l’animosité, a déclaré Malte Pieper, correspondant de la radio allemande ARD, dans un commentaire. Toutes les réunions des derniers mois l’ont illustrée. Aidez-nous à arrêter définitivement l’Europe qui vire vers la division au lieu de l’unité! Faites place à la chancellerie à un successeur».

Cette déclaration a soulevé une vague de réactions à Berlin, note Politico. Les élites politiques allemandes nourrissent des craintes sérieuses: les institutions démocratiques allemandes ne sont pas aujourd’hui assez fortes pour préserver l’Europe, seule Angela Merkel le peut. La chancelière devrait donc l’emporter dans toutes les confrontations. Car personne ne veut être blâmé pour avoir «détruit l’Europe».

Mais si la crise de la zone euro avait «fissuré» le continent, le problème des réfugiés a laissé un «gouffre», selon le média. Car cette fois-ci, l’Allemagne n’offrait pas d’aide, mais elle en demandait. Et la réponse d’une grande partie du reste de l’Europe a été clairement «Non».

Même si Merkel «gagne la bataille» à Bruxelles, la guerre concernant sa politique migratoire, et par extension son avenir politique, continuera certainement de faire rage, conclut l’auteur.

Le quotidien allemand Bild a publié un article consacré à la récente rencontre entre la chancelière allemande Angela Merkel et Vladimir Poutine qui s’est déroulée dans la résidence du Président russe à Sotchi.

Selon l’auteur de l’article, le dirigeant russe «a clairement montré à Mme Merkel qui est le maître non seulement dans la résidence présidentielle mais aussi sur la scène internationale».

Ainsi, le média rappelle que la veille de la rencontre avec la chancelière allemande, Vladimir Poutine avait rencontré le dirigeant syrien Bachar el-Assad, accusé par Angela Merkel de «massacres de masse».

Précédemment, M. Poutine avait inauguré le pont de Crimée reliant la Russie continentale à la Crimée, ce qui avait été critiqué par le gouvernement allemand, poursuit l’auteur.

Malgré tout cela, quatre semaines avant le Mondial 2018, Angela Merkel «reste assise chez Poutine à Sotchi».

«L’hôte du Kremlin pourrait difficilement être encore plus satisfait», résume le quotidien.

En déplacement en Russie, Angela Merkel a été accueillie dans la résidence du Président russe à Sotchi. Il s’agit de la première rencontre entre le chef de l’État russe et la chancelière allemande depuis que ceux-ci ont entamé leur quatrième mandat.

À l’issue de cette rencontre, Vladimir Poutine a affirmé que la conversation avec Mme Merkel avait été riche et opportune tandis que la chancelière allemande a souligné que les bonnes relations avec Moscou font partie des intérêts stratégiques allemands.


EN COMPLÉMENT…ET EN CONCLUSION

«Le temps où l’on pouvait tout simplement compter sur les États-Unis pour nous protéger est révolu», a estimé Angela Merkel, appelant les pays d’Europe à «prendre leur destin en main».

La chancelière allemande a estimé jeudi que l’Europe ne pouvait plus compter sur les États-Unis pour la «protéger» en toute circonstance.

«Le temps où l’on pouvait tout simplement compter sur les États-Unis pour nous protéger est révolu», a déclaré Angela Merkel lors d’une cérémonie en présence d’Emmanuel Macron.

«L’Europe doit prendre son destin en main elle-même, c’est notre défi pour l’avenir», a-t-elle ajouté.

Les propos d’Angela Merkel font écho à la récente déclaration du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, qui a indiqué que les États-Unis, comme acteur international, ont perdu leur vigueur, et à cause de cela, leur influence à long terme».

Donald Trump a annoncé,en mai 2018, qu’il retirait son pays de l’accord signé à Vienne en juillet 2015, provoquant une vive réaction parmi ses alliés européens.

Washington a promis de rétablir l’intégralité des sanctions levées, mais a aussi annoncé la mise en place de sanctions encore plus sévères.

En fait,les états unis utilisent l’Europe pour se protéger, contre les guerres qu’ils ont provoqué.

Je ne crois pas un seul instant aux déclarations de la paysanne Merkel et encore moins celle de Trump .La doctrine des néocabalistes américains qui s’inspire de celle de Paul Wolfowitz et de Zbigniew Brzeziński est justement d’éviter que les casques à pointes décident de faire cavaliers seuls et surtout qu’ils opèrent un rapprochement avec la Russie.

L’Euro était un rampart à la dédolarisation. Or, l’Euro et le Dollar, tout comme la Livre Sterling et le Yen, vont tous connaitre un réajustement monétaire qui va  faire passer les pays riches d’Europe … à pays tout juste développés. L’empire américano sioniste s’effondre, uniquement parce que ces gens sont des irresponsables et des criminels compulsifs qui ne vivent jamais que du pillage, du mensonge, de la tromperie et du non respect des règles qu’ils imposent pourtant à tous les autres pays de la Terre. Le seul moyen de nous en sortir, c’est de se retrousser les manches, et de profiter de la mise à niveau de tous les pays que l’on pillait jusqu’à maintenant. Et les USA n’en profiteront probablement jamais…parce qu’ils devront affronter la pire crise économique de l’histoire humaine quand ils devront réhausser le plafond ,déjà trop haut,de leur dette nationale !

L’instant décisif  pour lancer la Seconde Révolution américaine est arrivé!

 

Sources diverses dont : SpoutnikNews,Politico,Bild,etc

 

Le boom démographique en Afrique: une menace pour l’avenir de l’Europe et de tout l’Occident

 

Nous parlons des problèmes de migration de la Syrie et du Moyen-Orient. Nous parlons de la possibilité pour la Turquie de rejoindre l’Union européenne, ouvrant les portes de l’Europe à des millions de Turcs. Néanmoins, la véritable migration aura son origine en Afrique.

 

En 1980, seulement 477 millions de personnes vivaient en Afrique. Comparez cela aux 1,2 milliards d’aujourd’hui et vous voyez qu’il a presque triplé dans les années 1980 à 2018

Combien de personnes vivent en Afrique aujourd’hui? Pas même 1,3 milliard. Et d’ici 2050? Eh bien, 1,3 milliard de plus. Un total de 2,5 milliards de personnes vivraient en Afrique. Bien que la croissance démographique en Europe soit purement due à l’immigration, la population de l’Afrique doublera grâce à ses taux de fécondité élevés. Quelles seront les conséquences?C’est le continent qui a maintenu des taux de natalité élevés, en dépit des prévisions selon lesquelles il deviendra plus bas.

Les statistiques

Est-il choquant et interdit de dire  que la population en Afrique a doublé en un peu plus de trois décennies? En 1980, seulement 477 millions de personnes vivaient en Afrique. Comparez cela aux 1,2 milliard aujourd’hui et vous voyez qu’il a presque triplé dans les années 1980 à 2018.

Dans le même temps, l’Allemagne est passée de 78 millions à 82 millions. La prédiction est que l’Afrique atteindra 3,4 milliards d’ici la fin du siècle.

La part africaine de la population totale passera de 17% à 40% en ce siècle

La prédiction pour 2100 est encore plus impressionnante. On s’attend à ce que l’Afrique croisse de 3,2 milliards de personnes. Ce nombre est seulement la croissance – ce qui signifie que la population totale serait de 4,5 milliards. La population mondiale totale devrait augmenter de seulement 3,8 milliards d’ici 2100.

Cela signifie que la population totale devrait être la population actuelle de 7,6 milliards, plus 3,8, soit un total de 11,4 milliards. La part africaine de la population totale passera de 17% à 40% en ce siècle.

Le taux de fécondité de l’Afrique est un énorme 4,7, contre une moyenne mondiale de 2,5. Dans l’UE, c’est un maigre 1,5! Cela signifie que la femme africaine moyenne donne naissance à 4,7 enfants; et c’est la source de leur croissance démographique.

Le cas du Niger

Le Niger a un PIB par habitant de seulement un dollar par jour. Leur taux de fécondité, dû ou non, est supérieur à 7. Bien que le pays ne compte aujourd’hui qu’une population de 20 millions d’habitants, il devrait en avoir 72 millions en 2050.

La projection pour 2100 les place déjà à 209 millions. Cependant, cette projection suppose que le taux de fécondité du Niger chutera à 2,5 enfants d’ici à 2100. Néanmoins, le taux de fécondité est resté stable au cours des 60 dernières années. Probablement cela fait plus de 60 ans, mais nous n’avons que les données jusqu’en 1960.

La projection pour 2100 avec un taux de fécondité inchangé place le Niger à 960 millions de personnes. Oui, tu l’as bien lu. On s’attend à ce que le Niger passe de 20 millions aujourd’hui à près d’un milliard en un peu plus de 80 ans.

Il faut dire que ces prédictions sont également dues à une baisse attendue de la mortalité infantile et à une augmentation de l’espérance de vie. Les taux de mortalité infantile et de fécondité vont bien sûr de pair, car les parents veulent éviter le risque que tous leurs enfants meurent dans l’enfance.

Le contre-mouvement consiste simplement à avoir plusieurs enfants. Il en va de même pour la pauvreté, où les parents ont plusieurs enfants comme filet de sécurité pour la vieillesse. Selon cette logique, les 960 millions au Niger à eux seuls en 2100 mentionnés dans l’article de Guardian semblent plutôt incroyables.

La prévision de 72 millions d’ici 2050 prend cependant toutes ces variables en compte déjà. C’est une prédiction fiable faite par l’ONU elle-même.

Pourquoi le taux de fertilité ne baisse-t-il pas?

Le monde a connu une baisse de la fécondité d’une moyenne de 5 à une moyenne de 2,5 depuis 1960. Nous avons attribué la plus grande partie de cela à une augmentation de la richesse et à une réduction de la mortalité infantile. À mesure que nous devenions plus riches, les enfants n’étaient plus nécessaires comme filet de sécurité.

De plus, comme les enfants étaient susceptibles de survivre, il y avait moins de raisons d’en avoir plusieurs. L’Afrique est un peu différente. En dépit de devenir plus riche, il est encore pauvre. Mais il est pauvre en ayant accès à des médicaments nouvellement découverts et en recevant de l’aide sous forme de nourriture du monde occidental.

Ainsi, tout en étant pauvres, ils vivent plus longtemps et meurent moins souvent dans leur enfance. Non seulement plus d’Africains survivent à la vieillesse, plus d’entre eux atteignent l’âge de la reproduction et lancent la génération suivante.

Cependant, toute l’Afrique n’est pas pauvre, et même les parties pauvres sont moins pauvres qu’avant. Alors, qu’est-ce qui explique les taux de fécondité élevés?

Les explications varient d’une appréciation culturelle d’une famille nombreuse à une réticence à utiliser des contraceptifs. La raison la plus frappante est peut-être celle de l’incertitude. Les parents européens ont échangé la qualité contre la quantité. Oui, ils pourraient avoir plus d’enfants, mais ils se concentrent plutôt sur deux. De cette façon, ces deux-là pourraient se permettre de fréquenter de bonnes écoles et d’être pris en charge.

En Afrique, ce compromis peut ne pas exister. Les systèmes éducatifs n’ont pas rattrapé le baby-boom. L’avenir d’un point de vue économique est incertain et les gouvernements ne sont pas fiables dans de nombreux pays. Dans l’ensemble, cela signifie que les Africains pourraient avoir trop peu confiance en l’avenir. Ils n’ont aucune confiance dans le filet de sécurité sociale prétendument fourni par le gouvernement et la société dans son ensemble, donc ils continuent à préférer créer leur propre filet de sécurité sous la forme d’enfants.

Capture de l’Afrique-22

Cela pourrait signifier que l’Afrique est dans un piège 22. Un catch-22, pour ceux qui ne le savent pas, est une référence au roman portant le même nom. Dans le roman, le protagoniste voulait quitter l’armée, mais il ne pouvait quitter l’armée que s’il pouvait prouver qu’il était fou. Depuis qu’il a voulu quitter l’armée, il a prouvé qu’il n’était pas fou, parce que chaque personne sensée veut quitter la guerre.

Et l’Afrique? L’Afrique veut réduire son taux de fécondité. Mais pour réduire son taux de fécondité, il doit acquérir stabilité et confiance. Pourtant, en raison de la population en plein essor, les gouvernements ne peuvent pas suivre. Le chômage diminue la stabilité.

La croissance démographique exerce une pression sur les prix des logements et les prix des terrains. Le système scolaire ne peut pas faire face aux grandes quantités d’étudiants. Dans l’ensemble, le système se brise sous la pression. Et, alors que les femmes voient que le système se brise, elles continuent d’avoir un nombre élevé d’enfants.

Les prédictions ci-dessus par l’ONU sont sous l’hypothèse que le taux de fertilité va baisser. Même avec ces taux réduits, la population doublera d’ici 2050. Mais ces taux vont-ils vraiment baisser si l’Afrique est prise dans un piège? Jusqu’à présent, les données montrent que les taux de fécondité en Afrique stagnent et que, dans l’ensemble, les réductions ont été beaucoup plus lentes que prévu.

Un avenir meilleur à l’étranger

Depuis 2010, un million d’Africains subsahariens ont déménagé en Europe. Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, a déjà averti que des millions d’autres viendront dans les cinq prochaines années si l’Europe n’agit pas.

La plupart des gens sont conscients que même si la vie en Afrique s’est améliorée, ce n’est toujours pas génial. Et certainement pas aussi confortable que l’Europe. C’est aussi la raison pour laquelle les Africains donnent pour vouloir aller en Europe. L’Europe a ouvert une nouvelle voie pour la contrebande de personnes lors du bombardement de la Libye. Le pays est toujours dans un état de demi-anarchie, ce qui est parfait pour les marchands d’esclaves et les passeurs de personnes.

À quoi l’Europe devrait-elle s’attendre au cours des prochaines décennies, avec un boom démographique aussi important à sa frontière sud? L’ONU semble accueillir le développement comme une opportunité pour contrer le déclin de la population en Europe. Le rapport des Nations Unies étudie la possibilité de combler les lacunes de la population européenne par des «migrations de remplacement» dans les zones qui connaissent une croissance démographique; notamment l’Afrique.

Le résultat peut aller de « Forteresse Europe » à « Eurafrique ». La première option semble peu probable car elle est jugée moralement inacceptable, tandis que la deuxième option signifiera la fin des États-providence européens et de la culture.

Selon Emmanuel Macron, le président de la France, « le phénomène migratoire auquel nous sommes confrontés sera historique ». Nous pouvons nous entendre là-dessus, mais nous devons agir pour garantir l’avenir de l’Europe.