Publicités

Élections Canada 2019:Osons poser la question:Fidel Castro était-il le père de Justin Trudeau?

 

Les utilisateurs des réseaux sociaux ne sont pas en reste et, tandis que Cuba congédie son chef légendaire, les théoriciens du complot ,à travers toute la planète, ont conclu que le chef libéral canadien, Justin Trudeau, n’était rien de plus et rien de moins que le fils perdu de Fidel Castro. Serait-ce vrai ou faux?

Les preuves trouvées par ceux qui refusent de laisser Castro partir sont nombreuses, de l’énorme ressemblance physique aux coïncidences idéologiques.

Le Premier ministre du Canada a été critiqué par les conservateurs après s’être prononcé en faveur du chef communiste  Cubain, lui qui l’a tellement  loué après sa mort.

Leurs idéologies

À la mort de son père,l’Illuminati Pierre Elioth Trudeau,Justin Trudeau rencontre un autre grand illuminati,Fidel Castro.

 

Dans son discours, il a déclaré:

«Fidel Castro était un grand dirigeant, il a servi son peuple pendant près d’un demi-siècle. C’était un révolutionnaire et un orateur légendaire. M. Castro a apporté des améliorations significatives dans les domaines de l’éducation et de la santé.

« Je sais que mon père était très fier de l’appeler un ami et j’ai eu l’occasion de rencontrer Fidel à la mort de mon père. »

À cause de cela, beaucoup ont commencé à spéculer, affirmant qu’il ne s’agissait pas d’une simple admiration entre personnalités politiques, mais des gènes qu’ils partageaient.

Pour les photos de famille

Dans l’image ci-dessus, on peut voir Margaret Trudeau à côté de Castro, qui tient le petit Justin Trudeau et à côté de sa mère. En se basant ainsi sur plusieurs images qui circulent sur le réseau, les internautes spéculent que, en raison des relations étroites entre Trudeau et la famille de Castro,la possibilité est très grande et la relation s’en trouve facilitée.Ici, le président de Warm, Caribbean et danseur a fait des farces à Margaret Trudeau, la mère du politicien canadien.

Ils soutiennent également que les commentaires de Margaret sur le commandant cubain étayent sa théorie:

« C’était un homme chaleureux et charmant. »

 

Fidel Castro a voyagé au Canada

castro et trudeau

 

 

En 2000, le mari de Margaret, Pierre  Elliott Trudeau, est décédé. Fidel Castro s’est donc rendu au Canada pour offrir son soutien à la famille.

Justin Trudeau est ici penché sur le cercueuil de son père et Fidel Castro est identifié dans le cercle.

 

MAIS quelle ressemblance!

La ressemblance entre les deux est trop grande, selon les internautes, qui comparent les deux hommes à des âges similaires:

Alors…devons nous réagir comme Spock,dans une fameuse épisode de Star Trek?

 

 

*Rappelons à votre mémoire que des chercheurs reconnus ont  établi des liens sérieux entre le « Lider Maximo » et les Illuminati!

 

 

 

Publicités

Vidéo en français:OVNI l’incroyable vérité :le documentaire qui dérange

 

 

 

J’ai le grand plaisir de vous présenter un chef d’oeuvre de documentaire qui est fort sérieux…On y parle entre autres de Jimmy Guieu!

Un plaisir à écouter ,car il ne vieillira pas!

Il y a plus de 60 ans,survenait l’affaire de Thomas Mantel…Ce documentaire vous en parle!

 

 

 

 

Nouvel Ordre Mondial:Greta Thunberg = Pion des Rothschild et victime de ses parents

En 1960, l’écrivain John Hersey (1914-1993) publia un roman inquiétant intitulé «The Child Buyer» (L’acheteur de l’enfant), qui parlait d’enfants talentueux «achetés» par leurs parents à des agents du gouvernement, dans le but mystérieux de «sauver le monde».

Greta Thunberg en est une illustration. Elle est l’employée d’une plate-forme numérique nommée We don’t have time, créée en 2011.

Elle n’a pas sollicité cet emploi, il lui a été imposé par ses parents, un couple suédois qui milite à l’ultragauche et ont trouvé là le moyen de procurer à leur fille une situation rémunérée alors qu’elle est handicapée. Greta souffre du Syndrome d’Asperger, une forme d’autisme.

 

Comme certains autistes forts en calcul mais très handicapés pour tout le reste, elle est très performante dans un seul domaine, sa foi quasi religieuse dans le réchauffement climatique.

 

C’était donc sa compétence à exploiter, ce qu’ont fait ses parents puisque légalement elle est toujours mineure. Son handicap la rend très facilement manipulable, c’est la marionnette idéale et de surcroît pas trop chère pour ses employeurs. En l’embauchant, les dirigeants de We don’t have time se sont dit que son jeune âge et son handicap rendaient Greta inattaquable.

Ils sont ce que l’on appelle des « spin doctors », ce qui n’a rien à voir avec la médecine, ils vendent du conseil en communication et marketing politique. Ils ont eu l’idée de doper leurs ventes en se lançant à corps perdu dans l’écolo-catastrophisme, en récupérant les noms et adresses mail des admirateurs et suiveurs de Greta.

Déjà des centaines de milliers de fichés, bientôt des dizaines de millions dont les listes sont revendues à des agences publicitaires spécialisées dans le « green washing ».

We don’t have time n’est pas tombée du ciel, elle a été créée à l’initiative de Global Shapers, une institution qui travaille pour le Forum Economique Mondial qui se réunit tous les ans à Davos ! tout ça finacé par Global Utmaning dont le PDG est Ingmar Rentzhog et la Présidente fondatrice Christina Persson.

Greta Thunberg => We don’t have time => Global Shapers => Forum Economique Mondial Davos > Global Utmaning => industriels milliardaires Tentzhog et Persson.”

Mais qui finance la chaîne ?

…en plus que de financer les dangereux Antifa,Soros contrôle financièrement la panoplie d’entreprises que vous voyez ici.
Il est le 26 ième homme le plus riche au monde.
C’est le financier de la gogauche mondialiste!

 

De même qu’en tirant la ficelle Aquarius, on remonte à Georges Soros, on arrive en partant de Greta à deux familles d’industriels suédois, les Rentzhog et les Persson, associées dans Global Utmaning dont le PDG est Ingmar Rentzhog et la Présidente fondatrice Christina Persson.

N’oubliez pas que toutes les planètes du système solaire sont actuellement en net réchauffement. Ceci est normal. Ce qui n’empêche pas de faire attention à notre planète en changeant certaines habitudes néfastes pour l’environnement, tout en acceptant ses changements du système solaire.

La fine équipe veut vous culpabiliser et vous piquer encore plus de pognon.

C’est tout.

Observons dans le calme ces changements. La Vie sait ce qu’elle fait.

Source : Namaste

——————–

« L’industrie mondiale du changement climatique vaut 1,5 billion (mille milliards)  de dollars par an »,

dit le Climate Change Business Journal. Les bailleurs de fonds de Greta Thunberg sont des spéculateurs financiers dans des entreprises à la recherche de milliards de profits des programmes de «changement climatique» financés par les contribuables.

Beaucoup de personnes dans le monde sont maintenant perturbées par ce que nous avons vu: une jeune Suédoise de 16 ans qui avait des vulnérabilités mentales auto-avouées, poussée sur la scène mondiale, sous l’impulsion de forces d’élite très dérangeantes.

 Jim Stone a déclaré que « les autorités suédoises se sont présentées chez les parents de Greta et ont ouvert une enquête pour abus sur enfant » [le site Web de Jim Stone interdit les liens normaux vers des articles, mais son dernier est accessible via son adresse IP:]

http://82.221.129.208/

 

 

Luisa- Marie Neubaer

 

Sur de nombreuses photographies de Greta, la guidant et la protégeant des journalistes qui posent de « mauvaises » questions, se trouve son « gestionnaire » officiel, Luisa-Marie Neubauer, âgée de 23 ans, originaire de Hambourg, ambassadrice de la « ONE Foundation », un autre outil subversif de George Soros & Melinda & Bill Gates.

Bill Gates et l’évolution de sa fortune.

 

Le yacht de 4 millions d’euros sur lequel Greta a navigué aux États-Unis était un yacht de la famille Rothschild, qui l’a transféré au magnat allemand Gerhard Senft. Pierre Casiraghi, petit-fils du regretté Prince Rainier III et actrice Grace Kelly, était le capitaine de ce voyage.

https://www.finews.com/news/english-news/37460-greta-thunberg-climate-warning-climate-activist-un-conference-new-york-monaco-efg-bmw

Les lecteurs de ce site voient rapidement le problème dans tout cela: « Les Illuminati utilisent des enfants handicapés mentaux comme Greta Thunberg pour faire avancer leur programme pervers« :

https://www.henrymakow.com/2019/08/tavistock-illuminati-war-on-society.html

Et en fait, le spectacle de Greta aux Nations Unies reproduisait un événement similaire il y a 27 ans. En 1992, Severn Cullis-Suzuki, alors âgée de 12 ans, fille du célèbre environnementaliste canadien et personnalité de la télévision canadienne David Suzuki (né en 1936), s’est adressée à la session plénière du Sommet de la Terre des Nations Unies à Rio de Janeiro, où elle a « fait taire le monde pendant cinq minutes « … disant  » Nous sommes un groupe de jeunes de 12 ans qui essayons de faire une différence « . Son discours ‘Écoutez les enfants’ de l’ONU:

Avec l’amour et le respect que beaucoup d’entre nous ont pour la nature et l’environnement, nous sommes vulnérables aux opérations psychologiques de longue date:

https://www.henrymakow.com/2019/05/Green-Movements-are-all-Illuminati-Psy-Ops.html

Programmation prédictive?

 

Poursuivant une série assez étonnante de choses déjà vues à l’avance dans la série de dessins animés «Les Simpson», nous avons quelques extraits d’un épisode du cartoon Donald Trump, un peu comme la réunion «accidentelle» de Trump à l’ONU avec Greta Thunberg.

« L’industrie mondiale du changement climatique vaut 1,5 billion de dollars par an« , indique le Climate Change Business Journal. Les commanditaires de Greta Thunberg sont des spéculateurs financiers dans des entreprises à la recherche de milliards de dollars de profits provenant de programmes de lutte contre le changement climatique financés par les contribuables:

https://standpointmag.co.uk/issues/june-2019/gretas-very-corporate-childrens-crusade/

https://www.thetimes.co.uk/article/greta-thunberg-and-the-plot-to-forge-a-climate-warrior-9blhz9mjv

Cela dure depuis des décennies … Dans les années 1990, Al Gore et Enron, « ont vu l’avenir« , où des banques telles que Goldman Sachs pourraient tirer profit du « marché des crédits de carbone liés au changement climatique« :

https://www.winterwatch.net/2019/04/corrupt-enron-and-the-kyoto-climate-treaty-scam/

Autre signe de la main de la cabale dans cette affaire, Justin Murphy tweetait que « si Greta Thunberg guide la politique mondiale, alors nous ne pourrions  pas nous opposer à ce que Jeffrey Epstein exploite des esclaves sexuelles âgées de 16 ans «  »:

https://www.dailydot.com/layer8/justin-murphy-greta-thunberg-jeffrey-epstein/

Selon des informations non confirmées, une adolescente britannique se serait suicidée suite à l’hystérie du désastre du changement climatique. Même si ce n’est pas vrai, nous sommes confrontés à des manipulations de masse et à la terreur de jeunes impressionnables, trop jeunes pour avoir vu la longue histoire d’escroqueries et de mensonges vendus en permanence par des «officiels» et des «experts».

L’afflux émotionnel désemparé de Greta Thunberg aux Nations Unies soulève le problème de la grave inconduite de ses parents jouissant de sa célébrité, et de ces milliardaires et millionnaires qui la financent et la «gèrent». On voudrait que ces personnages sombres et indignes, cherchant à tirer profit des actions et de la douleur de Greta, cessent immédiatement toutes leurs manipulations de cette jeune fille autiste.

J’espère que la jeune Greta sera bientôt capable de retourner chez elle et dans sa communauté et de pouvoir rencontrer de vrais amis, qui ne sont peut-être pas célèbres, mais qui, au moins, ne sont pas sur la liste de paie de George Soros ou de spéculateurs financiers à la recherche de profits.

—————————

Les canulars du changement climatique remontent à 80 ans

 

En raison du contrôle des médias et de l’éducation par les Illuminati, on ne montre pas aux jeunes les déclarations de scientifiques accrédités qui dénoncent le canular de «l’urgence du changement climatique».

En particulier, les jeunes ne sont pas informés de la longue histoire de prédictions de « catastrophes climatiques », qui se sont révélées être risibles et totalement fausses, alors qu’elles venaient de « scientifiques » – ‘Dozens Of Failed Climate Predictions Stretch 80 Years Back’ (« Des dizaines de prévisions climatiques défaillantes s’étendent sur 80 ans »)

Récemment, 500 scientifiques ont écrit aux Nations Unies pour déclarer qu ‘ »il n’y a pas d’urgence climatique … il n’y a pas de raison de panique ni d’alarme … Il n’y a pas de preuve statistique que le réchauffement climatique intensifie les ouragans, les inondations, les sécheresses, etc. » catastrophes, ou en les rendant plus fréquents « .

https://www.breitbart.com/environment/2019/09/24/500-scientists-write-u-n-there-is-no-climate-emergency/#

Dans les années 1960-1970, il ne s’agissait pas de «réchauffement de la planète» mais de «l’ère glaciaire qui s’annonçait!», C’était la crainte officielle des «scientifiques» … Une publicité télévisée de 1979 avec Leonard Nimoy, M. Spock de Star Trek, nous met en garde comment des centaines de millions de personnes pourraient mourir de froid au moment où les petits enfants étaient les  téléspectateurs:

https://www.youtube.com/watch?v=mOC7ePWCHGk

Patrick Moore, co-fondateur et ancien président de Greenpeace, a déclaré que le changement climatique était un « canular et une arnaque complète » … John Coleman, le fondateur de Weather Channel, a déclaré que le réchauffement de la planète était « la plus grande arnaque de l’histoire« :

https://www.express.co.uk/news/clarifications-corrections/526191/Climate-change-is-a-lie-global-warming-not-real-claims-weather-channel-founder

Le Dr Joel Myers, fondateur d’AccuWeather, soutient lui aussi le «négationnisme»:

https://www.accuweather.com/en/weather-blogs/realimpactofweatherwithdrjoelnmyers/throwing-cold-water-on-extreme-heat-hype/70008963

Piers Corbyn, scientifique et frère de Jeremy Corbyn, fait de même:

https://metro.co.uk/2019/06/21/jeremy-corbyns-brother-claims-man-made-climate-change-not-exist-10025291

« Des dizaines de prévisions climatiques défaillantes s’étendent sur 80 ans »:

https://www.theepochtimes.com/dozens-of-failed-climate-predictions-stretch-80-years-back_3096733.html

Le scandale «ClimateGate» de l’Université d’East Anglia, en 2009, a été un tournant décisif, lorsqu’un courrier électronique interne a été diffusé et a montré aux scientifiques avides de tromper pour obtenir plus d’argent pour le réchauffement de la planète, avec « des pratiques allant du mauvais professionnalisme à la science frauduleuse. Les biais, la manipulation des données, l’esquive des demandes de liberté d’information et les efforts visant à subvertir le processus d’évaluation par les pairs ont été mis à jour. « 

https://www.masterresource.org/climategate/climategate-trump/

Un scientifique du changement climatique et son épouse, gagnant 750.000 dollars par an, ont tenté de harceler les dénégateurs du climat en leur faisant porter des accusations légales:

http://www.climatedepot.com/2015/09/20/update-leader-of-effort-to-prosecute-skeptics-under-rico-paid-himself-his-wife-1-5-million-from-govt-climate-grants-for-part-time-work/

« Le changement climatique est un canular dirigé par les Nations Unies afin de mettre fin à la démocratie et d’imposer un régime autoritaire … le réchauffement de la planète n’était qu’un « hameçon » pour installer le nouvel ordre mondial « 

– Maurice Newman, conseiller du Premier ministre australien 2013-2015, Tony Abbott

https://www.smh.com.au/politics/federal/climate-change-a-unled-ruse-says-tony-abbotts-business-adviser-maurice-newman-20150508-ggwuzt.html

Source :Greta Thunberg – Rothschild Pawn

 

 

Un agent du MI5 a avoué : »J’ai tué la princesse DIANA sur l’ordre du Prince Philip »

John Hopkins, un agent retraité de MI5 de 80 ans, a fait une série de confessions étonnantes depuis sa sortie d’hôpital à Londres mercredi, dans lequel on lui a dit qu’il lui restait quelques semaines à vivre. Hopkins déclare avoir été un tueur du MI5, impliqué dans 23 assassinats pour l’agence de renseignement britannique entre 1973 et 1999, y compris la princesse Diana.

M. Hopkins, qui a travaillé pour M15 pendant 38 ans en tant qu’opérateur, prétend qu’il a été souvent utilisé comme tueur à gages par l’agence, pour assassiner discrètement des individus considérés comme une menace pour la sécurité intérieure du Royaume-Uni.

Jadis,plusieurs la surnommaient : « La Princesse du Peuple »!

Formé à la fois comme ingénieur en mécanique et expert en munitions, M. Hopkins affirme avoir une vaste expérience de méthodes moins conventionnelles pour infliger la mort et la destruction, y compris par les produits chimiques et les poisons.

L’homme britannique de 80 ans prétend qu’il a été impliqué dans des assassinats du MI5 entre juin 1973 et décembre 1999, pendant laquelle « le MI5 s’occupait peu de surveillance externe ».
Hopkins dit qu’il faisait partie d’une cellule de sept agents qui étaient chargés d’exécuter des assassinats politiques à travers le Royaume-UniLa plupart des victimes étaient des politiciens, des militants, des journalistes et des dirigeants syndicaux.

  1. Hopkins dit que la princesse Diana est unique parmi ses victimes, car elle est la seule femme qu’il n’ait jamais assassinée, ainsi que la seule de rang royal.Elle est également la seule victime que la famille royale elle-même a ordonné d’éliminer.

[Interdit dans le monde entier: Documentaire sur la Princesse Diana ‘Killing illégal « .J’ai l’audace de vous présenter  le vidéo exceptionnellement censuré…S’il-vous-plait partagez l’article  en entier:À voir]

Unlawful Killing est un documentaire britannique de 2011, réalisé par Keith Allen, sur la mort de Diana, princesse de Galles et de Dodi Fayed le 31 août 1997.

Le film a été interdit en 2012 après avoir été suspendu par des avocats contre d’éventuelles poursuites pour diffamation. Les producteurs ont admis que les avocats leur avaient conseillé de faire 87 coupes s’ils voulaient montrer le film en Grande-Bretagne.

Le film a coûté 2,5 millions £ à produire et n’a jamais été vu par le public.

Un absolu à voir. Cette version non coupée et non censurée peut ne pas rester en ligne très longtemps. S’il vous plaît partager .

 


Il prétend se sentir « ambivalent » au sujet de la mort de la princesse Diana. D’une part, Diana était «une belle femme de bon cœur» qui ne méritait pas cette mort.  
Mais selon M. Hopkins, elle mettait également en danger la Couronne britannique:

« La famille royale avait la preuve qu’elle envisageait de divorcer de Charles. Elle connaissait trop de secrets royaux. Elle avait une énorme rancune et elle allait déballer en public toutes sortes de revendications sauvages. Mon patron m’a dit qu’elle devait mourir. Il en avait reçu l’ordre directement du prince Philip , et nous devions faire ressembler à un accident. Je n’avais jamais tué une femme avant, encore moins une princesse, mais j’ai obéi aux ordres. Je l’ai fait pour la reine et le pays. « 

L’étape suivante de la conspiration de haut niveau impliquait les médias, sous le contrôle serré du palais, en se parlant les uns aux autres afin de “bien ficeler leurs histoires, s’assurer que tout le monde était sur la même page. C’était une opération bien gérée. « 

 

« Les journalistes britanniques répondent tous aux rédacteurs qui répondent aux oligarques qui veulent être tous des chevaliers de la famille criminelle du palais de Buckingham. Il n’y a pas de presse libre en Grande-Bretagne , a déclaré M. Hopkins.

« Nous avons échappé aux conséquences de ce meurtre. »

L’homme de 80 ans, qui a passé ses dernières semaines à la maison, a déclaré qu’il s’attendait à être placé en garde à vue suite à ses aveux, mais dit: «Je ne peux pas dire que cela me préoccupe énormément.» Hopkins a expliqué que toute enquête sur l’affaire «prendrait une éternité» et serait «très compliquée» car il y a peu d’enregistrements écrits autour des activités secrètes du MI5 et «la plupart de mes collègues sont déjà morts».

Le témoin le plus important dans l’affaire, le chef de M. Hopkin, est mort d’une crise cardiaque au début des années 2000 et le commanditaire, le prince Philip, « ne sera jamais accusé de quoi que ce soit, bien sûr« 

Le prince Philip ,mari de la reine Elisabeth II et psychopathe.

Voici 2 citations du prince Philip:

« Nous devons abattre la population en surplus » (Août 1997)

« Dans le cas où je suis réincarné, j’aimerais revenir en virus mortel, afin de contribuer à résoudre la surpopulation »  (décembre 1988)


« Si jamais le prince Philip se laisse  analyser par un psychiatre, je suis sûr qu’il serait diagnostiqué comme psychopathe. Il a tous les traits sombres de la triade. « 

Interrogé sur la raison pour laquelle il n’a pas refusé le travail ou exposé l’intrigue à l’époque, il a expliqué que “les agents du MI5 jurent l’allégeance envers la Couronne, nous ne pouvons être impartiaux en ce qui concerne la famille royale. Au mieux, j’aurais été accusé de trahison, et au pire, Philip aurait conçu un sort horrible pour moi.”.


Les révélations d’outre-tombe de Diana portent un coup à l’autorité de la monarchie

Un nouveau scandale national vient d’éclater au Royaume-Uni: des enregistrements vidéo de la princesse Diana, inconnus jusqu’à présent, dévoilent de nouveaux éléments sur l’histoire de son mariage avec le prince héritier Charles et pourraient faire la lumière sur les causes de sa mort.

La maison Windsor est soupçonnée depuis longtemps d’avoir souhaité le meurtre de Diana et les déclarations contenues dans la vidéo apportent des éléments permettant de mieux comprendre le contexte dans lequel elle était plongée.


EN COMPLÉMENT

Voici l’analyse de Vzgliad (un chercheur sérieux):

Diana et Charles à une époque plus …heureuse (relativement parlant).

En Grande-Bretagne, il y a un scandale national. Des vidéos auparavant inconnues de la princesse Diana apportent non seulement des détails sur l’histoire de son mariage avec l’héritier du trône, Charles, mais également sur les causes de sa mort. La maison dirigeante du Windsor a longtemps été soupçonnée d’avoir tué Diana. Mais ce n’est que maintenant que le motif a été nommé.

Dimanche soir, la télévision britannique a diffusé le documentaire « Diana: Dans ses propres mots », dans lequel on présentait à Sa Majesté des vidéos réalisées par Peter Settelen, tuteur de la princesse pour son discours et son oratoire. Le film avait été précédé d’une bruyante campagne de presse et le frère de Diana, Earl Spencer, ainsi que des amis de la famille royale avaient formellement demandé à la direction de Channel 4 de ne pas montrer de preuves scandaleuses, de ne pas exploiter la brillante image de la « princesse du peuple » et de ne pas blesser ses fils.

Les hommes de télévision n’entendaient pas ces demandes et le film «Diana: Dans ses propres mots» était diffusé 25 jours avant le 20e anniversaire de la mort tragique de la princesse.

Princesse dit

Les cours de Diana avec Peter Settelen ont commencé en septembre 1992. Quand ils se sont rencontrés pour la première fois au Kensington Palace, il a allumé le caméscope et a demandé à Lady Dee de dire quelques mots sur lui-même. Imaginez sa surprise lorsque la femme de l’héritier du trône a commencé à avouer les moments les plus intimes de son mariage.

En particulier, Son Altesse Royale la Princesse de Galles a expliqué à la professeure à quel point le prince Charles était maladroit en s’occupant d’elle:

“Quand il a grimpé sur moi et a commencé à s’embrasser et tout ça, j’ai pensé:“ Ouf! Ce n’est pas fini non plus!

Elle se plaignit ensuite que dans les premières années de la vie conjugale, ils n’avaient des relations sexuelles que toutes les trois semaines. De plus, au cours des sept dernières années, son mari a généralement cessé de partager son lit et a passé le temps vacant avec sa maîtresse Camilla Parker-Bowles.

Diana a parlé à Settelen de son véritable amour. Quatre ans après le mariage, elle est tombée amoureuse de son garde du corps, la belle brune Brun Manaki. Il était marié et Diana a affirmé qu’elle « avait vu en lui une figure paternelle, rien de plus ». Vrai ou pas, mais bientôt, Manaki a été muté sur un autre lieu de travail et, trois semaines plus tard, il s’est écrasé à mort sur sa moto.

«Tout s’est ouvert et il a été viré, puis tué. Ce fut le pire coup de ma vie », a déclaré Diana.

Par la suite, Settelen a avoué aux journalistes qu’il était «vraiment effrayé» par ces révélations, mais avait rapidement compris le but de Diana. Elle pensait déjà au divorce et voulait répéter à l’avance comment elle se garderait devant les journalistes. En gros, Settelen l’aida à définir une «ligne de défense». Les accusations contre Charles et sa mère, la reine Elizabeth, ont été répétées jusqu’à la fin de 1993 et, en 1996, le célèbre couple a vraiment divorcé.

Pendant la vie de Diana, toutes les vidéos de Settelen étaient stockées dans sa maison. Immédiatement après sa mort (le 31 août 1997), ils ont disparu, mais ont été retrouvés quelques années plus tard par son majordome. Earl Spencer, frère de Diana, et Settelen, auteur des disques, ont contesté leur propriété. Ayant gagné l’affaire, il a vendu les films à Channel 4.

La publication de ces bandes soulève à nouveau des problèmes extrêmement pénibles pour la famille royale britannique. Une déclaration d’amour pour Manaki rappelle les autres amants de Diana qui l’accompagnaient dans l’échec de son mariage. Il y avait l’instructeur d’équitation James Hewitt, l’agent de la cour David Waterhouse et l’homme d’affaires James Gilby. Cela soulève inévitablement des doutes sur le fait que l’héritier du trône britannique était le véritable père des princes William et Harry.

Les souvenirs de Diana de la mort de Manaki ont également l’air effrayants. Les soupçons qu’il a été délibérément tué en raison de son histoire d’amour avec la princesse, ravivé après la mort mystérieuse de Diana elle-même. L’accident de voiture, dans lequel son amant Dodi Al-Fayed et son chauffeur sont également décédés, a donné lieu à diverses théories du complot au cours de ces 20 années. Presque tout semblait étrange. Pourquoi un chauffeur Al-Fayed hautement professionnel a-t-il été incapable de faire face? Pourquoi le seul passager survivant est-il silencieux – le garde du corps de Reese-Jones, qui était assis à l’avant?

La version selon laquelle Diana a été assassinée par le MI6 sur l’ordre du prince Philip, épouse de la reine Elizabeth, a été révélée au public par le père de Dodi, l’oligarque Mohammed Al-Fayed. Il a participé à plusieurs enquêtes et a toujours déclaré que

la famille royale a traité avec Diana pour empêcher son mariage avec un musulman.

Cependant, Al-Fayed a également affirmé que Dodi était déjà enceinte de Diana au moment de son décès, mais une autopsie ne l’a pas confirmé. A cela, le milliardaire a déclaré que les résultats de l’autopsie avaient été altérés à la demande de la famille royale.

En 2007, après de nombreux procès, une version officielle de l’incident a pris forme. Le chauffeur a été identifié comme le principal responsable, dans lequel l’alcoolémie a été trouvée, la version d’Al-Fayed a été qualifiée de théories du complot sans fondement. De plus, l’oligarque a joué un rôle douteux dans le destin de Diana, en le réduisant trop avec diligence avec son fils.

Jeu des trônes

Toutes les théories du complot développées autour de la mort de Diana avaient un lien faible: le manque de motivation des conspirateurs.

Oui, dans ses interviews scandaleuses, l’ex-femme de l’héritier du trône a fabriqué tout le linge sale de la famille royale dans tout le pays. Mais, paradoxalement, cela n’a fait qu’augmenter la popularité de la maison de Windsor. Grâce à Diana, ils sont devenus participants à un feuilleton sans fin, regardé par le monde entier.

Oui, Diana n’était pas la chasteté et affichait ses romans. Mais le prince Charles ne lui était pas inférieur en termes de scandale. Il ne cachait à personne sa relation de longue date avec sa femme mariée Camilla Parker Bowles et, naturellement, il se fichait de l’opinion publique.

Il semblerait que la charmante Diana frivole et charmante ne représente aucune menace pour la maison de Windsor. En fin de compte, la monarchie anglaise n’a pas connu autant de scandales. Les relations amoureuses des héritiers du trône – les princes du pays de Galles – sont depuis longtemps une tradition. L’arrière-arrière-grand-mère Parker Bowles serait la maîtresse de l’arrière-arrière-grand-père du prince Charles.

Mais à la veille de la diffusion du film « In Your Own Words », The Sun, propriété de l’oligarque Rupert Murdoch, a annoncé qu’elle disposait encore de 12 heures de vidéos réalisées par Lady Dee peu de temps avant sa mort. Le caméraman était un employé anonyme de la BBC vivant aux États-Unis aujourd’hui. Ces films confirment que l’ancienne princesse avait de sérieux projets pour le trône anglais.

D’après le récit, Diana expose à nouveau le comportement immoral de son mari, expliquant comment l’héritière, se cachant derrière elle dans les toilettes, a tenu des conversations téléphoniques indécentes avec Camilla.

Puis il annonce à la caméra: « Elle est prête à tout faire pour empêcher Charles de devenir roi ».

Dans son journal de tournage, le caméraman a écrit que Diana avait l’intention de s’émerveiller après le décès de la reine Elizabeth, son fils aîné, le prince William: « Elle avait une telle idée romantique de devenir le » roi « , la mère derrière le dos de son fils. »

Les films découverts par The Sun n’ont pas encore été publiés, mais cette version explique bien le comportement excentrique de Diana.

La belle princesse a réussi à plaire au public. Elle s’habillait bien, se comportait démocratiquement et simplement, mais les gens étaient particulièrement impressionnés par la plainte de l’épouse de l’héritier du trône dans ses nombreux entretiens au cours d’une vie difficile: son mari triche, sa belle-mère méprise, des larmes coulent comme une rivière. Pour se calmer, Diana commence à manger et ne peut plus s’arrêter. Toute femme au foyer s’est reconnue sur cette liste de griefs. « Les riches pleurent aussi. »

Pour cette franchise, la nation « pardonna » à Diana sa haute origine. La princesse appartenait à l’une des familles les plus notables de la Grande-Bretagne et était la fille de Earl Spencer, mais dans l’imagination populaire, elle devint la pauvre Cendrillon, qui fut torturée au palais royal.

Au même moment, la « princesse du peuple » décrivait son mari – l’héritier du trône – de la manière la plus noire. De sa soumission, des scandales monstrueux ont éclaté, dont le plus déplaisant était la porte Camilla. Tout a commencé par une conversation téléphonique entre Charles et Camilla. Dans celui-ci, le prince de Galles a dit à sa maîtresse qu’il aimerait être son écouvillon.

Peu de temps auparavant, le journal Sun avait publié la même écoute électronique de Diana: elle avait parlé à son amant James Gilby. Il l’appelait surnom affectueux et elle se plaignait d’avoir peur de la grossesse.

En se moquant de Charles, le public a facilement pardonné Diana. Elle était une icône du style et la « reine des coeurs ».

À la fin de leur mariage, Charles était complètement compromis et Diana ressemblait à une victime innocente. Après le divorce, la princesse a tenté de dénigrer encore plus la famille royale. À la lumière de son plan, cela semble logique: la princesse espérait que, sous la pression de l’opinion publique, la reine serait obligée de faire du prince William son fils Diana. Après son accession, Diana deviendrait le « cardinal gris » omnipotent.

Si Diana avait vraiment un plan similaire, les versions théologiques du complot de sa mort ne paraissent plus extravagantes. Les personnages principaux du jeu des trônes marchent toujours sur le tranchant d’un couteau. Surtout à un moment où l’autorité de la monarchie est en déclin constant, et c’est exactement ce qui se passe en Grande-Bretagne . Autrefois la couronne la plus puissante du monde, même les fervents conservateurs ne promettent plus de brillantes perspectives, dont beaucoup admettent tristement dans des conversations privées que la chute du foyer de Windsor n’est plus qu’une question de temps.


Diana et Charles lors de leur mariage.
Diana et Charles lors de leur mariage.
Dimanche soir,le 6 août 2017, à 25 jours du 20e anniversaire de la mort tragique de la princesse, la télévision britannique a diffusé le documentaire Diana de vive voix présentant pour la première fois au public des images enregistrées par Peter Settelen, son professeur d’art oratoire.
Les cours de Diana avec Peter Settelen ont commencé en septembre 1992. Dès leur première rencontre au palais de Kensington, il a allumé la caméra et a demandé à Lady Di de parler d’elle. Le professeur a été très surpris quand l’épouse du prince héritier s’est mise à confier les détails les plus intimes de son mariage.
En particulier, la princesse a raconté la manière maladroite avec laquelle le prince Charles lui faisait la cour: «Quand il m’a grimpé dessus et s’est mis à m’embrasser et tout le reste, j’ai pensé: Beurk! On ne fait pas ça!»
Puis elle s’est plainte du fait que, pendant les premières années de vie conjugale, ils ne faisaient l’amour qu’une fois toutes les trois semaines. Sachant que pendant les sept dernières années de leur vie commune, son mari a complètement cessé de partager son lit avec elle et passait son temps libre avec son amante Camilla Parker Bowles.
Diana a également parlé à Settelen de son véritable amour: quatre ans après son mariage, elle est tombée amoureuse de son garde du corps Barry Mannakee. Il était marié, et Diana disait voir en lui «une figure de père, rien de plus». Que ce soit vrai ou non, par la suite Mannakee a été transféré à un autre poste et trois semaines plus tard il s’est tué à moto.
«Tout est devenu clair, il a été viré, puis tué. C’était le coup le plus dur de ma vie», disait Lady Di.
Par la suite, Settelen a reconnu devant les journalistes qu’il avait été vraiment effrayé par ces révélations mais avait rapidement compris l’objectif de Diana: elle songeait déjà au divorce et voulait répéter son discours devant les journalistes. En d’autres termes, Settelen l’a aidée à établir sa «ligne de défense». Ils ont répété les accusations visant Charles et sa mère, la reine Elisabeth II, jusqu’à fin 1993, et en 1996 le célèbre couple a divorcé.
Quand Diana était en vie, tous les enregistrements étaient conservés dans la maison de Settelen. Après sa mort (le 31 août 1997) ils ont disparu mais ont été retrouvés chez son majordome. Ils étaient réclamés par le frère de Diana, le comte Spencer, et Settelen en tant qu’auteur. Après avoir gagné son procès, ce dernier a vendu les vidéos à la chaîne Channel 4.

Sources

 

Le prince Charles connaissait bien Jimmy Saville,le plus grand pédophile de l’histoire britannique!

 

 

 

Afrique du Sud: Les réfugiés blancs que personne ne veut

En Afrique du Sud, les White Boers sont obligés de vivre dans des bidonvilles parce que l’ère post-Nelson Mandela n’est pas aussi «arc-en-ciel» que ce qui avait été promis.

 

Depuis plus d’une décennie, des lois ont été mises en place qui défavorisent délibérément les Blancs lorsqu’ils cherchent du travail. 400 000 Sud-Africains blancs vivent aujourd’hui dans la pauvreté, soit près d’un sur dix.

Les Sud-Africains blancs qui ont la chance de trouver du travail doivent craindre d’être violés, torturés et assassinés s’ils travaillent dans des fermes.


Les choses sont si mauvaises qu’un candidat à la présidence devait promettre «jamais un génocide blanc sous notre domination».

 

 

Ce camp est à Munsieville, près de Johannesburg. Il y a environ 80 camps supplémentaires remplis de Blancs marginalisés dans le pays.

Ils veulent partir, mais la plupart ne peuvent pas se le permettre et peu de pays sont disposés à en prendre plus d’une poignée. Vous n’entendrez pas parler de ces vrais réfugiés à la télévision parce qu’ils sont blancs.

 

Les médias ne documenteront pas le génocide de souffrances et d’assassinats à la ferme de Sud-Africains blancs, car cela ne correspond pas à leur histoire.

Les Blancs sont censés être les oppresseurs qui détiennent tout le pouvoir, et nous sommes méchants aussi parce que nous ne voulons pas que nos pays deviennent des pays «arc-en-ciel». . . comme la nation “arc-en-ciel” est censée être l’Afrique du Sud.

Nos propres gouvernements et classes dirigeantes tentent de créer «l’arc-en-ciel» en envoyant des millions de non-Blancs dans tous les pays à majorité blanche de la planète.

Ce n’est pas de la «diversité» si vous éliminez une race, c’est un génocide. C’est un génocide blanc parce que nous, Blancs, sommes les seuls à perdre nos pays.

 

 

 

 

 

Vidéo controversé: Agroglyphe-Reportage sur les crop circles et un article super

UNE ÉTUDE DU PHÉNOMÈNE

 

Peu de gens sont au courant du fait que les crop circles se produisent partout dans le monde et on les rapporte depuis des décennies. Certaines de leurs conceptions sont si complexes et élaborées qu’elles ont complètement dérouté les spectateurs, les chercheurs et les scientifiques. De plus, de nombreux modèles sont souvent chargés électrostatiquement, généralement avec les nœuds de certaines tiges de la plante soufflées d’un côté. Certains d’entre eux sont également jonchés d’étranges particules magnétiques. Cet effet a été reproduit par le chauffage hautement localisé par micro-ondes, qui provoque la vaporisation et le délogement de l’eau à l’intérieur des plantes, plaçant ainsi le stock complètement sur le côté.

Ce fait a amené certains physiciens à publier des travaux sur le phénomène, concluant que les auteurs (qui n’ont jamais été surpris en train de faire un crop circle, nulle part) utilisent des GPS, des lasers et des micro-ondes pour créer ces formes géométriques étonnantes. ( source )

Selon Richard Taylor, directeur du Materials Science Institute de l’Université de l’Oregon: «Les artistes du cercle de culture ne vont pas abandonner facilement leurs secrets. Cet été, des artistes inconnus s’aventureront à la campagne près de chez vous et exerceront leur métier, en sachant qu’ils perpétuent l’héritage du mouvement artistique le plus scientifique de l’histoire. »  ( Source )

D’autres physiciens, comme Terence Meadon, ont expliqué que l’énergie lumineuse en cause résultait de phénomènes atmosphériques.

Donc, si les responsables du cercle sont vraiment humains, nous nous tournons vers un groupe de personnes extrêmement avancé / artistique disposant d’une énorme quantité de ressources.

 


EN COMPLÉMENT

En 1974, Carl Sagan a envoyé ce message dans l’espace: en 2001, nous avons reçu cette réponse.

 

Le message de Carl Sagan et la réponse de…X.

En 1974, une émission (connue sous le nom de «message Arecibo») préparée par Carl Sagan et ses collègues a été envoyée dans l’espace par ondes radio lors d’une cérémonie spéciale célébrant le remodelage du télescope radio Arecibo à Porto Rico. C’était l’émission la plus puissante jamais émise délibérément dans l’espace. Dirigé vers un groupe d’étoiles situé à environ 25 000 années-lumière de distance, il consistait en un message illustré décrivant l’emplacement de notre planète dans notre système solaire, les principes fondamentaux de nos mathématiques et de la science, ainsi que l’antenne de la NASA utilisée pour transmettre le signal dans l’espoir qu’il serait interprété par une intelligence extraterrestre. Le message contenait également des détails sur les êtres humains, tels que notre apparence physique et le code ADN. Le signal était un million de fois plus puissant que la transmission télévisée typique.

Vingt-sept ans plus tard, en 2001, le phénomène des crop circles attira une attention bien méritée lorsqu’une réaction sous forme de réponse à l’émission de 1974 apparut juste à côté du plus grand télescope du Royaume-Uni, le Chilbolton, et de l’observatoire, qui abrite le plus grand télescope du monde. radar météorologique orientable. C’est l’un des crop circles les plus étonnants à apparaître, que vous croyiez que cela ait été fait par des êtres humains ou par une intelligence extraterrestre

Ci-dessus, une image de ce qui semble être la réponse au message envoyé en 1974 par la NASA . Le message décrit un système solaire différent, une image de l’expéditeur (comme dans le message original de la NASA), un ADN non humain et une antenne à micro-ondes au lieu de l’antenne à ondes radio décrite dans le nôtre.

Une simple recherche sur Google suffirait si vous voulez voir plus de photos. Cela a été considéré comme un canular, comme la plupart des crop circles sont au sein du courant dominant.

Le visage que vous voyez là apparaît trois jours avant l’image rectangulaire. Le visage représentait une nouvelle technique de génération de crop circles, une technique d’écran utilisée également pour imprimer un visage sur un morceau de papier.

Il est également intéressant de noter que le signal de l’antenne hyperfréquence dans ce crop circle est également apparu un an plus tôt exactement dans le même champ. Vous pouvez voir une image de celle-là ici .

Le message Arecibo envoyé dans l’espace était en binaire, et j’ai pensé qu’il serait approprié de trouver un document déclassifié de la NSA (National Security Agency) intitulé « Key To The Extraterrestrial Messages. ”Ce document révèle qu’ils ont reçu une série de 29 messages de l’espace extra-atmosphérique qui semblent également être sous une forme binaire. Le titre du document à lui seul est assez choquant étant donné qu’il provient directement de la NSA.

 

 

Les démocrates ouvrent la procédure de destitution à l’endroit de Donald Trump

 

La présidente de la Chambre des représentants annonce une enquête sur la destitution de Donald Trump.

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, qui avait jusqu’ici servi de pare-feu à cette démarche en raison des risques électoraux qu’elle pose, a fini par annoncer, mardi après-midi, l’ouverture de l’enquête, aussitôt dénoncée par Donald Trump.

Cette démarche exceptionnelle de la politique américaine est réservée pour les actes de trahison, corruption ou autres crimes et délits majeurs.

 

Au cours d’un point de presse de six minutes, la démocrate la plus puissante du Congrès a accusé le président d’avoir violé la loi et ses responsabilités constitutionnelles pour faire des gains politiques.

Invoquant le système de contrepoids du système politique américain, elle a exposé les motifs de sa décision. L’administration Trump a refusé de remettre la plainte d’un lanceur d’alerte au Congrès, comme la loi l’exige, et le président lui-même a admis avoir demandé au président de l’Ukraine de poser des actions qui lui seraient bénéfiques [au président Trump] sur le plan politique, a-t-elle martelé.

Les démocrates soupçonnent Donald Trump d’avoir fait pression sur son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky, au cours d’un entretien téléphonique ayant eu lieu en juillet dernier pour qu’il relance une enquête sur une société gazière qui comptait le fils de son rival démocrate Joe Biden au sein de son conseil d’administration. Ils croient que le président pourrait l’avoir menacé, directement ou implicitement, de bloquer l’aide financière de près de 400 millions de dollars destinée à la défense du pays dans son conflit avec des autonomistes soutenus par la Russie.

Le président Trump a récemment admis avoir demandé à son homologue ukrainien d’enquêter sur Hunter Biden, mais a nié toute forme de pression.

« Le président doit rendre des comptes »

La présidente de la Chambre semble faire le pari que l’électorat, en majorité opposé à une procédure de destitution, atteindra à son tour le point de non-retour. Le rapport du procureur spécial Robert Mueller, qui avait relevé des exemples d’entraves à la justice de la part du président, n’avait pas fait bouger l’aiguille.

Le président doit rendre des comptes. Personne n’est au-dessus de la loi, a martelé Mme Pelosi.

«Les actions de la présidence Trump ont révélé le fait déshonorant selon lequel le président a trahi son serment de fonction, trahi notre sécurité nationale et trahi l’intégritéde nos élections.»

-Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des démocrates

Dans les minutes qui ont suivi l’allocution de Mme Pelosi, le président Trump, qui était à l’Assemblée générale de l’ONU, à New York, a dénoncé dans une série de tweets une saleté de chasse aux sorcières et s’est dit victime d’harcèlement présidentiel.

L’annonce de Nancy Pelosi survient quelques heures après que Donald Trump eut accepté de rendre publique la transcription de son entretien avec le président ukrainien, qui selon plusieurs médias américains, est au centre de la plainte du lanceur d’alerte, qui travaillerait pour la communauté du renseignement.

Elle devance aussi de deux jours le témoignage du directeur du renseignement national (DNI) par intérim, Joseph Maguire, devant le Comité du renseignement de la Chambre. Celui-ci devra expliquer pourquoi il a refusé de transmettre à la commission la plainte du lanceur d’alerte mystère, pourtant jugée crédible par l’inspecteur général de la communauté du renseignement, Michael Atkinson, nommé par M. Trump.

Au cours de son allocution, Mme Pelosi a d’ailleurs sommé M. Maguire de partager la plainte du lanceur d’alerte lors de sa comparution devant le comité.

Il devra choisir entre violer la loi ou honorer sa responsabilité envers la Constitution, a-t-elle averti.

L’enquête sur la destitution n’incombera pas à un comité spécial, comme cela avait été le cas lors de l’enquête sur le Watergate visant le président républicain Richard Nixon, en 1974. Mme Pelosi a précisé que les six comités investiguant déjà sur divers sujets liés à Donald Trump et à son administration poursuivront leurs enquêtes sous le parapluie de l’enquête sur la destitution.

La carte de la transparence abattue sur le tard

En après-midi, avant l’annonce des démocrates, le président a joué la carte de la transparence, mais c’était trop peu trop tard.

Le président Donald Trump a indiqué qu’il avait autorisé la publication de la transcription de sa conversation avec son homologue ukrainien.

J’ai autorisé la publication demain de la transcription complète, entièrement déclassifiée et non censurée de ma conversation téléphonique avec le président Zelensky d’Ukraine, a-t-il déclaré sur Twitter.

Vous verrez que c’était un appel très amical et tout à fait approprié, a-t-il soutenu.

La Maison-Blanche avait déjà refusé de rendre publique la transcription de conversations avec le président russe, Vladimir Poutine, invoquant l’absence de précédent.

Selon plusieurs médias, la conversation avec le président ukrainien n’est cependant pas la seule au cœur de la plainte du lanceur d’alerte.

Le président du Comité du renseignement de la Chambre, Adam Schiff, a indiqué en cours de journée que le lanceur d’alerte était pour sa part prêt à témoigner devant la commission et son pendant au Sénat. Il a dit espérer qu’il comparaîtrait cette semaine.

Avant son discours devant l’Assemblée générale des Nations unies, à New York, Donald Trump a encore nié avoir fait pression sur l’Ukraine afin de tenter de nuire à son rival démocrate Joe Biden.

Je mène dans les sondages. Ils ne savent pas comment m’arrêter, a-t-il déclaré, même si les principaux candidats à l’investiture démocrate le devancent dans les intentions de vote.

M. Trump a cette fois affirmé qu’il avait retardé l’aide américaine à l’Ukraine parce que les pays européens n’avaient pas payé leur juste part pour soutenir le pays. La veille, il avait pourtant lié sa décision à des préoccupations concernant la corruption en Ukraine.

Selon le Washington Post, le président avait pris cette décision au moins une semaine avant la conversation controversée avec le président ukrainien.

L’aide financière à l’Ukraine a finalement été autorisée la semaine dernière.

Républicains et candidats démocrates sur le pied de guerre

Les alliés républicains du président n’ont pas manqué de dénoncer le fait que les démocrates n’aient pas attendu la publication de la transcription de l’entretien téléphonique entre les présidents américain et ukrainien avant d’annoncer la procédure de destitution.

Le leader de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a déploré dans un communiqué l’obsession vieille de trois ans des démocrates pour la destitution .

Ils n’arrivent pas à accepter les résultats de l’élection de 2016, a pour sa part affirmé sur Twitter le leader de la minorité républicaine à la Chambre, Kevin McCarthy.

Les démocrates ne cherchent pas à aider les Américains, a soutenu le camp républicain, qui a prédit que leurs adversaires en paieraient le prix aux urnes.

Plusieurs candidats à l’investiture démocrate ont pour leur part applaudi à la décision de Mme Pelosi. C’est le cas de la sénatrice Elizabeth Warren, qui avait lancé un appel pour cette procédure dès le mois d’avril, du sénateur Bernie Sanders, de leur collègue Kamala Harris et de l’ex-représentant Beto O’Rourke.

En après-midi, le meneur de la course, Joe Biden, avait appelé à lancer la procédure de destitution si le président refusait de coopérer avec les enquêtes du Congrès, notamment sur l’affaire ukrainienne qui le concerne malgré lui.

La pression montait dans les rangs démocrates

Nancy Pelosi a procédé à son annonce nucléaire après avoir rencontré les leaders démocrates et l’ensemble de son caucus.

Outrés par l’affaire ukrainienne, plusieurs élus modérés ou représentants des districts qui ne sont pas acquis à leur formation ont changé de cap au cours des derniers jours, ce qui a fait augmenter la pression sur les leaders démocrates, qui avaient jusqu’ici joué de prudence.

Les démocrates de la Chambre ont ravi 43 sièges aux républicains lors des élections de mi-mandat de 2018; 21 d’entre eux l’ont fait avec des marges inférieures à 5 %, ce que gardait en tête la meneuse des troupes démocrates.

Une trentaine d’élus démocrates a rejoint les rangs des partisans d’une procédure de destitution dans la foulée du témoignage de l’ex-procureur spécial Robert Mueller devant la Chambre cet été.

L’affaire ukrainienne a fait céder plusieurs digues, et les plus progressistes ne se sont pas gênés pour interpeller directement leurs leaders.

La Chambre, présentement dominée par les démocrates, n’a pas encore le nombre d’appuis requis pour lancer la mise en accusation, qui nécessite la majorité simple des élus qui votent. Si l’ensemble des 435 représentants se prononçaient, le chiffre magique serait alors de 218, mais il serait moins élevé si les élus votaient en moins grand nombre.

Selon le décompte du New York Times, 202 représentants démocrates (sur un total de 235) soutiennent désormais cette option, et ce nombre croît d’heure en heure. Un ex-républicain devenu indépendant s’est joint à eux.

Si la procédure aboutit à une mise en accusation, le procès proprement dit relèverait du Sénat, sous contrôle républicain, où le scénario d’une destitution a peu de chances de se réaliser. À travers toutes les tempêtes, les républicains sont restés loyaux au président Trump.

Une procédure de destitution est exceptionnelle. Seuls deux présidents ont été mis en accusation – Andrew Johnson en 1868, puis Bill Clinton en 1998 – mais ont été acquittés, et un autre, Richard Nixon, a démissionné en 1974 avant d’être mis en accusation.

 

 

Il y a 70 ans,l’empire anglo-américain planifiait de détruire l’URSS avec 300 bombes atomiques

Des papiers secrets révèlent que des scientifiques russes ont empêché le plan fou de l’Amérique de larguer 300 bombes nucléaires et 20.000 de bombes classiques sur l’URSS après la Seconde guerre mondiale

La nouvelle image technologique de la civilisation – smartphones et superordinateurs – ne serait pas apparue sans la bombe atomique. Le président de l’Institut Kurchatov, Mikhail Kovalchuk, a parlé aujourd’hui de cette relation, ce qui est assez inattendu à première vue. Des archives du service de renseignement étranger, documents précédemment classés, sur les développements qui ont joué un rôle clé il y a 70 ans ont été confiés au Centre national de recherche. Cependant, ce n’était pas seulement les smartphones et les superordinateurs qui sont apparus à la suite. C’était aussi l’avenir de la Russie (et du monde). Juste après la fin de la Seconde guerre mondiale, l’Empire anglo-américain  voulait affirmer sa domination sur le monde et éliminer toute opposition possible. Et l’URSS était la première cible. Une douzaine de plans ont été conçus. Le plan le plus important, baptisé Operation Unthinkable ( Opération Impensable), avait pour objectif principal «d’imposer à la Russie la volonté des États-Unis et l’empire britannique. « 

Les noms donnés aux autres plans à  but offensif: Bushwhacker, Broiler, Sizzle, Shakedown, Offtackle, Dropshot, Trojan, Pincher et Frolic. Le plan Dropshot de 1949 prévoyait que les États-Unis attaqueraient la Russie et largueraient au moins 300 bombes nucléaires   et 20.000 tonnes de bombes conventionnelles sur 200 cibles dans 100 zones urbaines, y compris Moscou et Saint-Pétersbourg (connue sous le nom de Leningrad à l’époque). En outre, les planificateurs envisageaient également de lancer une grande offensive contre la Russie pour remporter une « victoire complète » sur   l’Union soviétique avec les alliés européens. Selon le plan, Washington commencerait la guerre le 1 er janvier 1957. Cependant, la Russie a rapidement testé sa propre arme nucléaire, mettant ainsi le plan en suspens. 

A quel point une guerre nucléaire serait-elle destructive? ce qui a amené les États-Unis à «repenser» leur stratégie. La Vidéo montre comment et pourquoi le MAD (destruction mutuellement assurée) fonctionne.

 

Sources:

 

 

 

 

Le scandale tenu secret de la Maison Blanche:L’Opération Fast and Furious

Des missiles américains capturés au camp de rebelles islamiques libyens –

Les souvenirs de l’attaque du 11 septembre à Benghazi resurgissent

Joe Hoft par Joe Hoft 30 juin 2019

 

Le New York Times ( extrême gauche) rapporte que des armes américaines ont été trouvées en Libye –

 

Des combattants du gouvernement libyen ont découvert cette semaine une cache de puissants missiles américains, généralement vendus uniquement à des alliés proches des américains, dans une base rebelle capturée dans les montagnes au sud de Tripoli.

 

 

Les quatre missiles antichars Javelin, qui coûtent plus de 170 000 dollars chacun, ont fini par renforcer l’arsenal du général Khalifa Hifter, dont les forces mènent une campagne militaire pour conquérir la Libye et renverser un gouvernement soutenu par les États-Unis.

 

Les marquages ​​figurant sur les conteneurs d’expédition des missiles indiquent qu’ils avaient été vendus aux Émirats arabes unis, un partenaire américain important, en 2008.

 

Les infos auraient été retrouvés sur un tweet sur Twitter –

 

 

Le problème avec les missiles pour la plupart des Américains est qu’ils raménent des souvenirs de Benghazi.

 

Barack Obama était au courant des attentats terroristes du consulat à Benghazi 90 minutes après le début des attentats du 11 septembre.

 

L’attaque à Benghazi s’est déroulée en deux vagues au consulat et a duré plus de dix heures.


L’attaque de Bengazi

L’attaque de Benghazi de 2012, parfois désignée comme la bataille de Benghazi, a eu lieu le soir du 11 septembre 2012, dans un contexte post-première guerre civile libyenne, lorsque des militants islamiquesl’enceinte ont attaqué diplomatique américaine de Benghazi, en Libye, tuant l’ambassadeur américainJ. Christopher Stevens, et le fonctionnaire Sean Smith. Stevens est alors le premier ambassadeur américain tué dans l’exercice de ses fonctions depuis 1979.

Plusieurs heures plus tard, une seconde attaque a visé un autre site de la ville, tuant notamment deux contractants de la CIA (Tyrone S. Woods et Glen Doherty). Une dizaine d’autres personnes ont également été blessées dans les attaques.
Les États-Unis ont immédiatement augmenté le niveau de sécurité des installations diplomatiques et militaires dans le monde. À la suite d’une enquête, en tant que secrétaire d’ÉtatHillary Clinton, a ensuite pris la responsabilité des manquements à la sécurité sur ces sites.


 

Des «pilleurs» libyens (terroristes) ont retrouvé le corps de l’ambassadeur Chris Stevens quelques heures après le début de l’attaque.

FOX News Special Report a déclaré que le président était au courant des attaques trois heures après le début de leurs attaques.

 

Obama est allé au lit.

L’ancien membre du Congrès, Jason Chaffetz, a raconté à Sean Hannity le reste de l’histoire. Chaffetz fut le premier législateur américain à arriver à Benghazi après les attaques.

 

Mardi, à l’occasion du sixième anniversaire des attaques terroristes à Benghazi, Chaffetz a déclaré à Sean Hannity que les héros de Benghazi avaient été licenciés après leur arrivée en Allemagne après les attentats. Obama-Hillary les a virés et ils ont dû trouver leur propre chemin de retour en Amérique.

 

Et ensuite, l’administrateur Obama leur a retiré leurs autorisations de sécurité afin qu’ils ne puissent plus travailler au sein du gouvernement.

 

C’est ainsi qu’Obama et Clinton ont traité les survivants de Benghazi. Nous découvrons maintenant que des armes américaines ont été retrouvées en Libye. Étaient-ils utilisés pour attaquer les États-Unis à Benghazi?

 

US Missiles Captured at Libyan Islamic Rebel Camp – Memories of Benghazi 9-11 Attack Resurface

Read more at http://avisdetempete.e-monsite.com/pages/latempete-thestorm/trahison-treason.html#F279JomqTwHABSfS.99

Le scandale à Washington dont personne ne parle 

Un article et des informations fournies Par Paul Sperry

 

 Le président Obama et son ancien procureur général Eric Holder discutent du scandale des armes à feu Fast and Furious – mais un juge a ordonné la publication de 20 000 pages d’e-mails et de mémos enfouis.AP (2)

Le scandale meurtrier mais oublié du gouvernement, connu sous le nom de «Fast and Furious», est en sommeil depuis des années, grâce au mur de pierres de la Maison Blanche et au respect des médias. Mais des courriels récemment découverts ont rouvert le dossier, révélant l’anatomie d’une dissimulation par une administration promettant d’être la plus transparente de l’histoire.

Au moins 20 autres morts ou crimes violents ont été liés à des armes à feu  » Fast and Furious « .

Un juge fédéral a forcé la publication de plus de 20 000 pages de courriels et de mémos précédemment enfermés sous la fausse revendication du président Obama. Un examen préliminaire montre que les plus hauts responsables du gouvernement Obama ont délibérément bloqué les enquête du Congrès dans le cadre de l’opération des armes à la frontière.

Fast and Furious était un programme du ministère de la Justice qui permettait que des armes d’assaut, y compris des fusils de calibre .50 suffisamment puissants pour descendre un hélicoptère, soient vendues à des cartels de la drogue mexicains, prétendument comme moyen de les retrouver. Mais des documents internes ont plus tard révélé que le véritable objectif était de créer une crise exigeant une répression des armes à feu en Amérique. Fast and Furious n’était qu’un prétexte pour imposer des lois plus strictes sur les armes à feu.

Le stratagème s’est retourné lorsque les agents de la Justice ont perdu la trace des quelque 2 000 armes vendues dans le cadre du programme et qu’elles ont commencé à apparaître sur des lieux de meurtre des deux côtés de la frontière – y compris un attentat qui aurait coûté la vie à l’agent de patrouille des frontières des États-Unis, Brian Terry.

Alors que le procureur général Eric Holder était concentré sur la politique, les gens mouraient. Au moins 20 autres morts ou crimes violents ont été liés à des armes à feu à trafic rapide et à trafic furieux.

Le programme n’a été mis au jour qu’après la mort de Terry, en 2010, par des bandits mexicains, qui lui ont tiré dans le dos avec des armes semi-automatiques émises par le gouvernement (américain – NdT). Pris au piège, «l’administration la plus transparente de l’histoire», a carrément menti au sujet du programme devant le Congrès,  niant même qu’il ait jamais existé.

Ensuite, l’Equipe Obama a conspiré pour faire échouer les enquêtes sur les responsables en retenant d’abord des documents faisant l’objet d’une citation à comparaître – pour laquelle Holder avait obtenu une citation pour outrage au Congrès – et en invoquant par la suite le privilège du pouvoir exécutif de garder des preuves scellées.

Mais grâce à l’ordonnance du tribunal, la justice doit cracher les documents «sensibles». Jusqu’à présent, elle a produit 20 500 pages légèrement rédigées, bien que les enquêteurs du Congrès disent qu’elles couvrent à peine toutes les communications internes du département faisant l’objet d’une assignation à comparaître. Ils maintiennent que l’administration continue à «retenir des milliers de documents».

Malgré tout, le lot en main révèle à quel point les hauts responsables d’Obama sont allés garder les informations du Congrès.

Le degré d’obstruction était « du jamas-vu », a déclaré dans une récente note de service, Jason Chaffetz, président du Comité de la réforme du gouvernement et de la réforme du gouvernement, aux autres membres de son panel.

« Les documents révèlent comment des hauts fonctionnaires du ministère de la Justice – y compris le procureur général Holder – ont suivi et géré intensément un effort visant à limiter et à obstruer soigneusement les informations fournies au Congrès », a-t-il affirmé.

Ils accusent également le député titulaire, Lanny Breuer, un vieil homme de Clinton, qui a dû démissionner en 2013 après avoir nié à tort autoriser Fast and Furious.

Leurs efforts pour empêcher les enquêtes comprenaient:

  • Concevoir des stratégies pour supprimer ou autrement dissimuler les informations pertinentes;
  • Manipuler la couverture médiatique pour contrôler les retombées;
  • Accuser le Bureau de l’alcool, du tabac, des armes à feu et des explosifs (ATF) pour le scandale.

Par exemple, un courriel de juin 2011 parle de la rétention des rapports de laboratoire d’ATF du Congrès, et un courriel de juillet 2011 détaille les hauts responsables de la justice qui acceptent de «rester à l’écart d’une déclaration selon laquelle nous coopérerons pleinement».

Bien qu’Obama soit fier de l’ouverture, de la transparence et de la responsabilité, le comportement de son administration contredit de tels principes élevés.

Le mois suivant, ils sont passés en mode de contrôle total des dégâts, et le sous-procureur général adjoint, Matt Axelrod, a averti un responsable de l’ATF que le fait de fournir des détails sur Fast and Furious «nous semble imprudent».

Puis, fin août 2011, un autre courrier électronique révèle que Holder avait ordonné à son personnel de demander à un responsable d’ATF de «fermer la porte de son bureau» afin d’empêcher toute fuite d’informations sur le scandale proliférant.

Les points de discussion rédigés pour Holder et les autres responsables lors des audiences devant le Congrès ont clairement indiqué que la justice avait l’intention de faire des responsables déchus de l’ATF les responsables du scandale.

«Ces changements (de personnel) nous aideront à surmonter la controverse qui a entouré Fast et Furious», a déclaré le procureur général adjoint Ron Weich en août 2011.

En outre, dans un courriel adressé à son chef de cabinet en octobre 2011, M. Holder a déclaré qu’il souscrivait à une stratégie consistant à communiquer d’abord les documents à des médias amis « avec une explication qui étouffe l’affaire » au lieu de « les remettre ». Congrès.

« Les hauts fonctionnaires ont fait des efforts calculés pour obstruer le Congrès », a fulminé Chaffetz.

«Au cours de l’enquête, a-t-il raconté, le ministère de la Justice a fourni de fausses informations, à paralysé des demandes de documents irréprochables, produit de très nombreuses pages noircies et produit des documents en double et a refusé de se conformer à deux assignations à comparaître du Congrès.

Bien qu’Obama soit fier de l’ouverture, de sa transparence et de sa responsabilité, le comportement de son administration contredit de tels principes élevés. «La transparence ne devrait pas nécessiter des années de litige et une ordonnance du tribunal», a souligné Chaffetz.

Obama insiste sur le fait que Fast and Furious est juste un autre scandale «bidon» poussé par les républicains pour faire chuter sa présidence. Que pense son héritière apparente Hillary Clinton?

La fanatique anti-armes a gardé le silence sur le scandale de la prolifération des armes à feu. Mais ensuite, elle a été occupée à balayer les courriels d’assignations sous le couvert de son propre scandale.


SOURCES:

 

Paul Sperry est l’ancien chef du bureau de Washington pour Investor’s Business Daily et auteur des ouvrages « Infiltration » et « Mafia musulmane ». 

https://nypost.com/2016/05/21/the-scandal-in-washington-no-one-is-talking-about/?fbclid=IwAR0nQPpAStsTYZYOJdwr7GBODyegfdi-Fpp33h5ozBgHkgu96pWoQ4VVGlE

image: http://avisdetempete.e-monsite.com/medias/static/fileicon/jpg.png

52825785 1501545606645958 6564387024038526976 n 152825785 1501545606645958 6564387024038526976 n 1 (114.3 Ko)
Read more at http://avisdetempete.e-monsite.com/pages/latempete-thestorm/fast-and-furious.html?fbclid=IwAR1UMqOEsUkarSkm94s-IWOG8_7EqziidZ8t53WUUMGxcBWBQ-LYNtCN7qY#8juOmUWJYO3pKySl.99


 

 

 

 

 

 

 

Vidéo et article:L’Homme, destructeur de la Terre

De la révolution industrielle à aujourd’hui, un décryptage minutieux de la course au développement qui a marqué le point de départ de l’ère de l’anthropocène (ou l’ère de l’Homme) et de la déterioration continue de la planète. Quelque 1 400 milliards de tonnes de CO2 sont aujourd’hui prisonnières de la basse atmosphère. Réchauffement climatique, déforestation, inondations, épuisement des ressources, pollutions, déchets radioactifs… : en deux siècles, la course au progrès et à la croissance a durablement altéré la planète, la crise environnementale se doublant d’une rupture géologique, avec l’avènement de l’ère anthropocène. Portée par l’exploitation des énergies fossiles – du charbon de la révolution industrielle en Angleterre au tout-pétrole de la domination économique des États-Unis –, l’industrialisation et ses corollaires, taylorisme et colonialisme, entraînent une exponentielle production de masse. Un processus qu’accélère la Première Guerre mondiale, les firmes chimiques mobilisées pour tuer l’ennemi se reconvertissant dans la destruction du vivant avec les herbicides, insecticides et fertilisants de l’agriculture intensive. Alors que l’urbanisation s’étend, la voiture, qui sonne le glas du tramway, se généralise, et l’Amérique s’inspire du modèle autoroutier nazi. La Seconde Guerre mondiale engendre une nouvelle organisation du travail, laquelle devient la norme, et annonce l’ère nucléaire de la guerre froide. Dans sa démesure, l’homme rêve déjà d’usages civils de l’atome (y compris pour l’abattement de montagnes et la dissolution des calottes glaciaires !). Le plastique et le béton deviennent les piliers de la consommation de masse, dévoreuse de matières premières et antidote à la contestation sociale, jusqu’à la révolution numérique.

 

L’homme ne serait pas issu de la planète Terre…!

 

Tout un faisceau d’indices, plus pertinents et convaiquant, les uns que les autres, semblent en effet, démontrer, sinon prouver, que l’homme, en tant qu’espèce, n’est pas issue de cette planète.

 

Plusieurs sujets et articles vont en ce sens, commençons par le commencement..

La nature est représentée par des processus géologiques, physiques, chimiques, biologiques et écologiques qui ont lieu sur la planète, qui régulent son fonctionnement et assurent la vie et l’Évolution. La matière vivante et la matière abiotique suivent des cycles de vie en circuit fermé puisque, sur la planète de même qu’en chimie, « rien ne se crée, rien ne se perd, tout ce transforme ».

 

 

Mais ce qui caractérise la nature, c’est que les éléments qui la composent sont, par définition, adaptés à leur milieu, biodégradables et/ou intégrés aux différents processus terrestres. La nature, en fait, s’adapte à ses propres changements, à sa propre évolution. Et si on considère l’histoire de la planète dans sa globalité, la vie s’y épanouit et se diversifie avec le temps.

 

 

Or, si la civilisation actuelle obéit évidemment aux principes de la chimie et de la physique, elle suit par contre des lois écologiques différentes : elle épuise progressivement les ressources, pollue et détruit les habitats. Cette différence est due à un impact de grande ampleur et rapide, qui bouleverse « l’équilibre » de la planète, allant jusqu’à réduire la richesse biologique terrestre.

 

Or, l’être humain est le fruit de l’Évolution et à ce titre il fait de facto partie de la nature. Alors, cet impact écologique majeur, inextinguible, celui dû à une espèce qui est issue de la nature, peut-il être considéré comme « normal », comme naturel ?

 

 

Devant l’ambivalence qui existe entre, d’une part la confrontation être humain/nature, son « insoutenabilité », et d’autre part le fait qu’Homo sapiens est une espèce vivante de la planète Terre au même titre que toutes les autres, il apparaît légitime de se demander si, finalement, l’être humain « est naturel ».

 

Certains indices, s’ils ne répondent pas tout à fait à la question, montrent tout au moins que l’être humain lui-même ne se considère pas tout à fait comme faisant partie de la nature : le fait de confronter la nature, ce sentiment de supériorité du genre humain qui règne au sein de notre civilisation, le fait d’utiliser des termes comme matériaux « synthétiques », d’intelligence « artificielle », tous ces indices laissent supposer que ni notre technologie ni l’être humain lui-même ne sont considérés comme faisant partie de la nature.

 

Source : http://planeteviable.org/etre-humain-naturel/

 

Les arguments et explications ci-dessus sont plutôt pertinent, et l’on peut adhérer à ces écrits, sans pour autant croire aux extraterrestres, ou à Dieu, ou même à la théorie de l’évolution.

 

D’autres, n’hésitent pas à tenter d’aller encore plus loin (en étant moins convainquant pour certains) pour démontrer que nous ne sommes pas originaire de la Terre…

Source du sujet ci-dessous : http://www.7sur7.be/7s7/fr/

 

« La preuve que les humains ne viennent pas de la Terre »

Un écologiste américain affirme que les humains ne proviennent pas de la terre. Selon lui, plusieurs éléments prouvent que l’Homme n’est pas adapté à sa planète et qu’il aurait donc été amené par des aliens, il y a des millénaires.

 

Dans son ouvrage intitulé « L’Homme n’est pas issu de la Terre: évaluation scientifique de la preuve », le Dr Ellis Silver aborde un certain nombre de caractéristiques humaines, qui selon lui prouvent que contrairement aux autres espèces terriennes, l’homme n’est absolument pas adapté à son environnement.

Iceberg à la dérive. Selon un explorateur britanique, les températures printanières et estivales dans l’Arctique sont montées d’une façon incroyable au cours des trois dernières années et de vastes zones maritimes qui étaient naguère couvertes par la banquise en été sont désormais en eau libre. /Photo d’archives/REUTERS/Fabian Marelli/La Nacion

Douleurs dorsales

Selon lui, si l’Homme souffre de problèmes de dos ce n’est pas innocent. « C’est parce que nous avons évolué dans un monde avec une gravité inférieure », explique-t-il à Yahoo en affirmant que si la Terre rencontre la plupart de nos besoins, il y a de trop nombreuses lacunes.

 

Peau inadaptée

Pour Silver, la peau de l’Homme prouve également que nous ne sommes pas faits pour vivre ici. « Les humains ne sont pas conçus pour être aussi exposés au soleil », dit-il.  « Contrairement aux lézards, nous ne pouvons pas être exposés au soleil tous les jours sans problème ». « Alors pourquoi sommes-nous sur Terre? », s’interroge-t-il.

 

« L’humain est soi-disant l’espèce la plus développée de la planète, mais il est étonnamment inadapté et mal équipé pour l’environnement de la Terre », dit-il. « Il est lésé par la lumière du soleil, a une forte aversion pour les aliments d’origine naturelle et a des  taux ridiculement élevés de maladies chroniques ».

 

Anatomie inappropriée des bébés

L’écologiste poursuit son argumentaire en prenant l’exemple de nos bébés. Selon lui, les nouveaux-nés ont une tête beaucoup trop grosse. « Il est difficile pour les femmes de donner naissance », explique-t-il. « Cela peut entraîner le décès de la mère et de l’enfant. Aucune autre espèce sur Terre n’a ce problème ».

 

Pour le Dr Ellis Silver, il n’y a pas de doute: « Nous ne sommes pas d’ici ». « Cela suggère que l’humanité peut avoir évolué sur une autre planète », dit-il en expliquant que des extraterrestres auraient pu nous amener ici comme une espèce hautement développée.

 

Et l’écologiste va plus loin. « La Terre pourrait être une planète-prison », avance-t-il. « Puisqu’il semble que nous soyons une espèce naturellement violente, nous sommes probablement ici  jusqu’à ce que nous apprenions à mieux nous comporter ».

J’avoue que sur l’idée et la théorie de la planète « prison » je suis plutôt preneur, et en accord, mais j’y reviendrai plus tard, dans un autre sujet.

 

Pour un autre scientifique, l’homme viendrait et serait originaire de la planète Mars !

 

L’Homme pourrait venir de Mars, selon un chercheur américain. Ainsi, le molybdène, un métal présent actuellement sur Terre serait originaire de la planète rouge. Pour le chercheur de l’Institut Westheimer, une météorite aurait fait le lien entre les deux astres.

 

Life from Mars. Et si la vie sur Terre était venue de Mars par météorite? C’est la théorie d’un chercheur de l’Institut Westheimer pour la science et la technologie de Gainesville, aux Etats-Unis. A l’origine de révélation: une forme oxydée de molybdène, un métal utilisé de nos jours dans des alliages pour les outils de bricolage ou les couronnes dentaires.

A l’époque reculée où la vie est apparue sur Terre, ce molybdène oxydé a servi à empêcher les molécules de carbone (briques élémentaires de toute forme de vie) de se dégrader et de finir en goudron, estime Steven Brenner, enseignant à l’Institut Westheimer.

 

« C’est seulement lorsque le molybdène est très fortement oxydé qu’il devient capable d’influencer la formation d’une vie primitive », précise l’enseignant chercheur, qui a présenté sa théorie lors d’une conférence internationale consacrée à la géochimie à Florence, en Italie.

 

La Terre bombardée par des comètes et astéroïdes…

 

« Cette forme de molybdène ne pouvait pas être présente sur Terre à l’époque où les premiers éléments de la vie sont apparus, parce qu’il y a trois milliards d’années, la surface de la Terre ne contenait que très peu d’oxygène, contrairement à Mars », explique Steven Brenner.

 

A l’époque, le système solaire était particulièrement agité et la Terre était sans cesse bombardée par des comètes et astéroïdes. Notre voisine Mars également, ce qui explique comment des débris martiens ont pu se retrouver projetés dans l’espace pour finir leur course sur notre planète, piégés par son champ de gravité.

 

Des analyses récemment effectuées sur une météorite martienne y ont montré la présence de molybdène ainsi que de bore, un métalloïde qui aurait contribué à protéger l’ARN, un précurseur primitif de l’ADN, de la corrosion.

 

Sommes-nous tous des Martiens ?

 

« Il semble qu’on accumule les preuves selon lesquelles nous sommes en réalité tous des Martiens et que la vie a débuté sur Mars avant de venir sur Terre à bord d’un rocher », résume l’enseignant-chercheur américain.

 

« C’est un coup de chance, car la Terre est de loin la meilleure des deux planètes pour héberger de la vie. Si nos hypothétiques ancêtres martiens étaient restés sur Mars, on ne serait peut-être pas là pour en parler », conclut Steven Brenner.

 

D’autres théories expliquent l’apparition de la vie sur Terre par de l’eau apportée sur la planète bleue par des comètes, composées de glace et de poussières cosmiques héritées de la formation du système solaire.

 

Une autre hypothèse, baptisée « panspermie », suggère que des bactéries embarquées comme passagers clandestins sur des astéroïdes aient fini par s’écraser sur Terre pour y proliférer dans ses océans chauds et accueillants.

 

Cette théorie, comme quoi l’Homme vient de Mars pourra être confirmé ou infirmé par le robot qui succèdera à Curiosity. La Nasa prévoit de l’envoyer dès 2020 avec pour objectif de découvrir la vie sur Mars. Mais si les hommes viennent de Mars, les femmes viennent-elles vraiment de Vénus ?

 

Source : http://www.bfmtv.com/planete/vie-humaine-venait-mars-591444.html

 

 

Terminons ce petit tour d’horizon, avec un autre excellent article du site cité en référence au départ de ce sujet : http://planeteviable.org/fracture-etre-humain-nature/

Il suffit de regarder le monde autour de nous pour constater qu’il existe une fracture entre d’une part la nature, la façon dont elle fonctionne et dont elle est constituée, et d’autre part la sphère humaine. La fracture est d’abord physique et matérielle : nous ne vivons plus au sein de la nature même si nous en dépendons fortement, et nous avons de moins en moins de contact avec elle dans notre vie quotidienne.

 

 

Notre environnement est davantage humanisé, synthétique. Cette situation a pour origine une civilisation fortement industrialisée, marquée par la prédominance de la technologie, et une société également très urbanisée, suivant un mode de vie qui fait que les individus sont constamment pressés par le temps. Autant de caractéristiques qui nous éloignent, qui nous extirpent de la nature, de son rythme et de ses effets bénéfiques, et qui nous désensibilisent face aux prérogatives nécessaires à sa protection.

 

 

La fracture est également culturelle. Du haut de sa froide rationalité et de ses impressionnantes réalisations techniques, l’être humain contemporain, entretient un rapport de domination vis-à-vis de la nature.

 

Notre civilisation considère la nature comme un marché gratuit et abondant, sur lequel nous avons droits et pouvoirs pour assouvir nos besoins, nos envies et assurer notre confort, et dans lequel on peut puiser des ressources à l’envi. Dans la civilisation actuelle, on considère que la nature se doit d’être à notre entière disposition et à celle de l’économie, alors que nous devrions la considérer comme une alliée qui peut subvenir à nos besoins dans la mesure où nous sachons nous adapter et composer avec elle.

 

 

La vision actuelle du monde et de la nature de la civilisation occidentale remonte à l’origine au siècle des lumières, une période au cours de laquelle le développement des connaissances laissait d’aucuns penser que nous aurions la maîtrise de la nature et de notre destinée en tant que société. Cette vision s’est progressivement renforcée, et ce surtout depuis le dernier siècle.

 

Les Occidentaux ont cru alors détenir un pouvoir sans limite grâce à ses « exploits » technoscientifiques les plus modernes comme l’exploration de l’espace, la « conquête » de la Lune, l’exploration du monde interstellaire, l’exploitation de l’énergie contenue dans la matière (l’énergie nucléaire), et une compréhension fine de l’infiniment petit (la nature intime de la matière) et de l’infiniment grand (la structure, le fonctionnement et l’origine de l’univers).

 

Et c’est sans parler des progrès de la médecine, du recul de certaines maladies autrefois meurtrières, conjugués à l’allongement de l’espérance de vie.

 

D’autres réalisations technologiques semblent montrer que notre civilisation maîtrise la nature et est capable de se soustraire aux contraintes qu’elle nous impose. Les technologies nous servent à mettre la nature « à notre main ». Nous avons ainsi érigé de gigantesques barrages hydroélectriques permettant de maîtriser le flux des cours d’eau et de produire de l’énergie.

 

La maîtrise de l’atome nous permet également de produire des quantités d’énergie inégalées. Les méthodes de l’agriculture industrielle (monocultures, fertilisation et épandage de pesticides abondants) et l’irrigation ont permis de décupler les rendements des cultures par rapport à ce qu’offre le sol naturellement et de cultiver à des endroits peu propices aux plantations.

 

C’est jusqu’à la neige artificielle qui nous permet de compenser partiellement le manque de neige sur les pentes de ski tandis que les terrains de nos maisons sont dénaturés pour ressembler à des greens de golf. Dans le domaine de la biologie, des naissances autrefois impossibles peuvent dorénavant être envisagées grâce à la procréation assistée, assurant ainsi le bonheur de couples infertiles.

 

Les biotechnologies permettent par ailleurs de donner l’existence à des organismes, animaux et plantes (organismes génétiquement modifiés (OGM)) ayant des propriétés spécifiques et auxquels la nature n’avait jamais prêté vie.

 

Ces exemples montrent que non content d’être déconnectés et de soumettre la nature à nos désirs et à notre volonté, nous la modifions, nous la confrontons même. Il est paradoxal que ces modifications soient tout à fait conscientes mais que les crises écologiques majeures qui en résultent soient involontaires (du moins, elles l’étaient jusqu’à récemment).

 

 

Cette maîtrise apparente sur la nature sous tous ses aspects, qui dans les faits s’oppose aux règles naturelles, se déploie conjointement avec l’utilisation d’un ensemble de technologies sophistiquées et qu’elles nous font paraître la nature remplaçable, tout au moins pour certains d’entre nous et notamment pour les partisans d’une économie orthodoxe.

 

Pourtant, ce pseudo-contrôle de la nature se réalise au dépend de profondes transformations des écosystèmes et de l’écosphère, des mutations qui aujourd’hui menacent les sociétés.

 

Depuis peu, ce faux sentiment de contrôle de la nature nous incite même à envisager la géoingénierie pour contrer cette menace écologique qui frappe à nos portes.

 

Au fond, cette vaste et continuelle détérioration de notre environnement et dont nous sommes les seuls responsables apparaît comme la démonstration ultime de la fracture entre l’être humain et la nature.

 

Nous ne pouvons que nous incliner, et admettre cette réalité…

Comme toujours, c’est à vous de juger…

 

 

 

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :