Le Québec face à une dictature néolibérale:La Résistance Nationale s’organise rapidement

«Tout ce qui est excessif est insignifiant», affirmait jadis, et non sans raison, Talleyrand. Et malgré ses apparences, le titre choisi est justement tout, sauf excessif. Parce qu’il n’y pas d’autres mots, ni termes, pour décrire l’essence, l’esprit et la lettre de l’actuel projet de loi 61.


Environnement: une centaine d’experts appellent à revoir le PL61

Le projet de loi 61 (PL61) sur la relance de l’économie aura des «conséquences néfastes» pour le Québec, selon 115 experts environnementalistes. Dans une lettre ouverte publiée lundi, ils exhortent le gouvernement du Québec d’amender cette mesure pour éviter «l’assouplissement des règles environnementales».

Le document, signé par plusieurs organismes, professeurs et groupes citoyens, exige au contraire que la Coalition avenir Québec mise sur l’ajout d’effectifs gouvernementaux «pour assurer une relance saine et durable qui tienne compte des enjeux sanitaires et écologiques».

On propose notamment l’agrandissement des équipes au sein du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Le projet de loi 61 vise l’«accélération» des chantiers d’infrastructure à travers la province. Pour ce faire, il prévoit «que certaines dispositions de la Loi sur la qualité de l’environnement ne [soient] pas applicables».

Une situation qui inquiète vivement les 115 signataires de la lettre. «L’assouplissement des règles environnementales générerait des conséquences environnementales, sociales et économiques néfastes pour le Québec», peut-on lire.

«Nous sommes […] d’avis qu’il est possible et impératif de concilier relance économique et respect de l’environnement.» – Extrait de la lettre ouverte

Legault à la défense de son PL61

Déjà vendredi, le premier ministre François Legault s’était porté à la défense du PL61, écorchant au passage la réaction du Parti libéral du Québec quant à la mesure. De passage à Montréal, lundi, l’élu de la Coalition avenir Québec a réitéré son point de vue.

«Je comprends que certaines personnes se disent qu’il faut s’assurer que toutes les exigences environnementales soient respectées. C’est notre intention», a-t-il affirmé.

«On va le faire, mais est-ce qu’on peut le faire dans des délais plus courts?» – François Legault

Pour l’instant, a ajouté le premier ministre et dictateur amateur, il n’est «pas question» de faire appel au bâillon. Cette mesure législative vise à limiter les périodes allouées au débat sur un projet de loi donné.

La CAQ l’a notamment utilisée pour ses projets de loi sur la laïcité, sur la réforme du système d’immigration et sur la réforme de la gouvernance scolaire.


Le PL61 pose d’importants risques pour la démocratie, affirme le Barreau

Le projet de loi 61 (PL61) sur la relance économique du Québec éveille «diverses préoccupations» chez le Barreau du Québec. Selon l’organisme, certains articles de la mesure législative pourraient aller jusqu’à ébranler les piliers de la démocratie québécoise.

Le bâtonnier du Québec, Paul-Matthieu Grondin, a participé mercredi à une consultation particulière sur cette mesure controversée. À ses yeux, le projet de loi amène des «risques d’affaiblissement du contre-pouvoir» à l’Assemblée nationale.

Le Barreau ouvre même la porte à une contestation. Mais «on n’est pas là en ce moment», a précisé Me Grondin.

 

«Le Barreau du Québec déplore que l’actuel projet de loi 61, s’il est adopté tel quel, aura pour effet d’annuler ou d’amender plusieurs articles de lois», a signalé le représentant de l’organisme en consultation particulière, mercredi.

Dans sa forme actuelle, le PL61 donnerait le droit au gouvernement de procéder par règlement pour amender certaines lois, dont la Loi sur la qualité de l’environnement, par exemple.

«On invite les parlementaires à ne pas aller trop loin», a signalé la Secrétaire de l’Ordre et des affaires juridiques, Me Sylvie Champagne.

«Le projet de loi accorde d’importants pouvoirs à l’exécutif […] Selon le Barreau, ces mesures devraient faire l’objet d’un contrôle accru par l’Assemblée nationale.» – Extrait du mémoire présenté par le Barreau en commission parlementaire

Inconstitutionnel, le projet de loi 61? Le Barreau ne souhaite pas encore se prononcer sur la question. «Il y a certaines discussions là-dessus. Nous, on n’a pas fait l’étude poussée», a souligné Me Grondin.

Immunité de poursuite

L’«immunité» que se donnent les ministres par rapport aux poursuites génère aussi des questionnements au sein du Barreau. Le bâtonnier s’inquiète que Québec n’ait identifié aucune limite dans le temps pour cet article.

Le Barreau critique aussi la portée de l’état d’urgence sanitaire au sein de la mesure législative. Avant mercredi, le gouvernement se donnait le pouvoir de le prolonger pour «une durée indéterminée».

Pressurisé, le président du Conseil du trésor à Québec, Christian Dubé, a toutefois reculé mercredi sur cet élément du PL61. Il se dit maintenant ouvert à réviser aux six mois ce statut sanitaire.

La VG se prononce

Elle aussi appelée en commission parlementaire, la Vérificatrice générale (VG) du Québec, Guylaine Leclerc, a émis des réserves quant à la mesure déposée la semaine dernière.

«Il est de mon devoir de mettre en garde le gouvernement et les parlementaires contre les risques liés à un assouplissements des façons de faire qui s’éloignerait trop des critères de saine gestion des fonds publics», a-t-elle avancé.

Elle émettait ces propos une semaine après avoir publié un rapport critiquant fortement l’inexactitude des évaluations contractuelles au ministère des Transports du Québec (MTQ). Le MTQ régit plus du quart des projets d’infrastructure que veut accélérer la CAQ par le biais du projet de loi.

Pétitions

En parallèle, la pression citoyenne augmente. Une pétition condamnant le projet de loi a déjà amassé près de 100 000 signatures sur le site Change.org.

L’instigatrice de ce document y accuse notamment le gouvernement de «dictature». «Nous sommes contre le fait que cela pourrait vous autoriser à passer outre certaines lois à l’Assemblée nationale», écrit Élizabeth Dufresne-Gagnon.


Le PL61 éveille des craintes de corruption

Québec pourrait s’aventurer sur un terrain glissant avec son projet de loi 61 (PL61). Des organismes lancent en choeur un avertissement à ne pas répéter les erreurs qui ont mené à la Commission Charbonneau.

L’Autorité des marchés publics (AMP), créée dans la foulée de cette commission d’enquête, s’inquiète que le projet de loi de relance économique porte atteinte aux règles encadrant la corruption et la collusion. Le premier ministre François Legault se défend, alléguant qu’il fait les choses dans l’ordre.

«Au Québec, nous avons dans les dernières années resserré l’étau en matière de surveillance des marchés publics. Nous aurions tort de relâcher la garde en cette période où nous devons au contraire être plus vigilants», a signalé mardi la présidente-directrice générale par intérim de l’AMP, Nathaly Marcoux, lors d’une séance de la commission particulière entourant ce projet de loi controversé.

L’AMP s’attaque par ailleurs à l’article 50 de ce projet de loi visant l’accélération des projets d’infrastructure.

Celui-ci décrète que «le gouvernement peut, par règlement et sur recommandation du Conseil du trésor, déterminer des conditions applicables en matière de contrats et de sous-contrats publics visés par les dispositions de la Loi sur les contrats des organismes publics».

Aux yeux de Me Marcoux, l’article 50 de la mesure législative caquiste manque de «clarté».

«Le gouvernement aurait tout intérêt à clarifier l’article 50 du projet de loi 61, de façon à ce qu’il n’y ait pas de doute sur le maintien des lois en vigueur», a-t-elle affirmé.

La Commission Charbonneau sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction a pris fin en 2015. L’Autorité des marchés publics occupe depuis un poste de «surveillant» dans la gestion des contrats publics.

D’autres interventions

Les consultations particulières sur le PL61 ont d’ailleurs accueilli mardi le Bureau de l’inspecteur général de Montréal (BIG). Lui aussi met en garde le gouvernement de la CAQ.

«La surcharge de travail et le manque d’effectif demeurent des sources d’inquiétude», a signalé l’inspectrice générale de Montréal, Brigitte Bishop.

Le comité de suivi de la Commission Charbonneau a présenté mardi soir son mémoire sur la mesure législative. Celui-ci indique que le PL61 «ouvre la porte aux malversations».

Legault revient à la charge

Mardi, le premier ministre François Legault, a de nouveau tenu à vendre le PL61, déposé la semaine dernière.

«Honnêtement, ça ne m’inquiète pas, la corruption. C’est sûr qu’on va mettre en place les mesures nécessaires pour qu’il n’y en ai pas», a-t-il indiqué.

«Il n’y a personne au Québec qui veut revivre les contrats aux petits amis.» – François Legault, premier ministre du Québec

Plusieurs groupes d’oppositions et organismes font fronde contre le projet de loi. La semaine dernière, les partis d’oppositions à l’Assemblée nationale ont notamment fait part de leurs inquiétudes par rapport aux obligations environnementales et légales du gouvernement.

Lundi, une centaine d’experts environnementalistes ont appelé Québec à réviser son projet de loi.

À quelques jours de la conclusion de la session parlementaire, le premier ministre a répété mardi qu’il ne considérait pas le bâillon. La session, dit-il, pourrait cependant être prolongée.

Par ailleurs, après avoir fait des pressions en ce sens, les groupes d’opposition à Québec ont obtenu mardi que la Vérificatrice générale et le Barreau du Québec puissent s’exprimer en commission parlementaire. La première avait émis des réserves la semaine dernière.


UNE tentative de Coup d’État caquiste

D’aucuns craignaient, avec raison d’ailleurs, les risques afférents à un taux d’approbation, quasi-stalinien, de 83%. Parce que quiconque dit plébiscite dit aussi, corrollairement, arrogance du pouvoir. Classique. L’influence de cette dernière demeure mitigée, cela dit, du fait de notre système de contre-poids. Celui qui force, d’ordinaire, le gouvernement à rendre des comptes. Qui interdit l’omnipotence d’un cabinet déjà méga-puissant. Qui prend sa source dans la lutte acharnée des Patriotes afin d’obtenir un gouvernement dit responsable.

D’aucuns craignaient, avec raison d’ailleurs, les risques afférents à un taux d’approbation, quasi-stalinien, de 83%. Parce que quiconque dit plébiscite dit aussi, corrollairement, arrogance du pouvoir. Classique. L’influence de cette dernière demeure mitigée, cela dit, du fait de notre système de contre-poids. Celui qui force, d’ordinaire, le gouvernement à rendre des comptes. Qui interdit l’omnipotence d’un cabinet déjà méga-puissant. Qui prend sa source dans la lutte acharnée des Patriotes afin d’obtenir un gouvernement dit responsable.

Or, c’est justement ici que le bât blesse. Sévèrement. Parce qu’en raison de leurs statuts d’«intouchables» dans l’opinion publique, François Legault et ses ministres s’apprêtent à modifier ces règles du jeu pourtant fondamentales à une démocratie et État de droit. Leurs socles, à vrai dire. Tout ceci au nom d’une prétendue urgence sanitaire qui, ironiquement, s’exerce depuis maintenant quelques semaines à travers le prisme du… déconfinement le plus hâtif du Canada. Allez comprendre. Et le délai d’échéance pour ladite urgence? Deux ans. C’est de l’urgence à long terme, ça, madame.

Sans prétendre pouvoir dresser la nomenclature des anomalies et distorsions, trop nombreuses, prévues par le projet de loi, certaines d’entre elles, par leur surréalisme juridique et politique, méritent certainement mention au prochain Guiness.

D’abord, la suspension des règles applicables en matière de contrats publics. Exit, si tel est le souhait du ministre en charge, la loi allouant le contrat au plus bas soumissionnaire conforme (art. 50). Ai-je rêvé ou le Québec vient à peine de se sortir d’une (éreintante) Commission Charbonneau?

Deuxièmement, il sera possible pour le gouvernement de remplacer, ici encore par règlement, certains dispositions de la Loi sur la qualité de l’environnement visant à protéger, par définition… l’environnement (art. 15 et 26). Avis aux naïfs, dont je faisais partie, qui ont crû un instant à la bonne foi et aux promesses caquistes en la matière. On s’est fait niquer. Solide.

Ensuite, des expropriations pratiquement inconstestables, et dont l’indemnité sera fixée d’office par voie exécutive (art. 6). Note aux propriétaires de terrains aux abords d’une prochaine prolongation de la ligne bleue: le train (ou plutôt le métro), arrive. Vite et fort.

Pas encore pleine, la cour? Tout projet de décret adopté en vertu de ladite loi fera l’objet d’une étude en commission parlementaire d’une durée maximale d’une heure (art. 4). À quatre partis, donc 15 minutes chacun, espérons que tout le monde soit à l’heure. Ce sera, par ailleurs, le seul débat et discussion pouvant être tenus sur l’enjeu. S’ajoute à ceci – pourquoi s’arrêter en si bon chemin? – une immunité accordée aux membres du gouvernement quant à une éventuelle poursuite judiciaire (art. 51).

Autre petite couche: l’objectif de la présente bombe est de réaliser, vitesse grand V, les 202 projets d’infrastructures prévus dans le projet de loi.

Un coup d’État, donc, qui testera de facto la maxime de Lord Acton: le pouvoir corrompt, et le pouvoir absolu corrompt absolument. À suivre…

 

 

 

 

Mesures de confinement: une poursuite contre  le gouvernement du Québec

 

Sous la présidence de Stéphane Blais (4e sur la photo) et représentée par l’avocat Guy Bertrand (à droite), la Fondation pour la défense des droits et libertés du peuple espère amasser « plusieurs millions de dollars » pour mener à bien sa mission et assumer les frais juridiques et d’experts.

La poursuite déposée lundi ,le 8 juin 2020,contre le gouvernement du Québec pour dénoncer les mesures de confinement durant la pandémie est financée par une fondation administrée par trois grands québécois, à qui l’ex-chef d’antenne de TQS Josée Turmel s’est jointe.

Voici donc  la vidéo qui a été présentée pour souligner cet événement important:

 


MISE À JOUR DU 12 juin 2020 

 

Finalement,le gouvernement Legault sera incapable d’accélérer la mise en chantier de 202 projets d’infrastructures cet été, en raison des craintes de l’opposition sur les larges pouvoirs qui y seraient associés. 

L’opposition a refusée de voter pour ce projet de loi 61,en ce 11 juin 2020,ce qui bloque temporairement tous ces  projets.

Mais le Québec vit toujours sous cette douce dictature,cette douce oppression du peuple par l’élite politique.

 

 

 

Le Québec face à une dictature néolibérale totalitaire:IL N’EST PLUS MINUIT MOINS UNE…MAIS MINUIT ET QUART.

IL N’EST PLUS MINUIT MOINS UNE…MAIS MINUIT ET QUART… My god…. réveillons nous !!!! À lire SVP !!!!!!!!!

JE LANCE UN APPEL À TOUS LES CITOYENNES ET CITOYENS DU QUÉBEC CONTRE LE PROJET DE LOI 61

Tout d’abord, Je m’adresse à nos policiers, à notre armée ET à nos juges de la cour du Québec et du Canada.

Mesdames et messieurs nos policiers, nos militaires et nos juges de notre cour de justice provinciale et fédérale. Je m’adresse à vous, qui êtes nos frères et nos sœurs, je vous lance un cri du cœur : Nous, citoyennes et citoyens du Québec, avons pris connaissance du projet de loi 61 que le gouvernement du Québec veut officialiser.


Tout d’abord,voici une  très importante piste audio  à écouter:

L’urgence de rejeter l’épouvantable projet de loi 61 de la CAQ


 

Ce projet de loi prévoit une très grande série de mesure que nous estimons être totalement discriminatoire envers nos droits les plus fondamentaux. Telles que mentionnées dans Le journal de Montréal, Il sera possible à ce gouvernement de nous obliger à subir un test pour la Covid19, et de nous OBLIGER à prendre un vaccin, et si refus de notre part, de nous mettre obligatoirement en quarantaine pour 72 hrs, et si refus subséquent, avec un mandat d’un juge, pour 1 mois. Ce projet de loi prévoit une immunité TOTALE pour le gouvernement, de sorte qu’aucune poursuite ne sera recevable, en vertu de l’état d’urgence sanitaire. Ce projet de loi prévoit également d’exproprier sans recours légal tout citoyens ou entreprise qui possède un lieu sur lequel le gouvernement projette de réaliser l’un de ses projets ‘’pour le relancement’’ (voir la liste dans le document) Ce projet de loi prévoit également que l’intérêt du gouvernement aura préséance sur la protection de l’environnement, moyennent une compensation financière, etc. etc. etc. Vous n’avez qu’à faire la recherche Google : projet de loi 61, pour prendre connaissance de tous les autres détails de ce projet de loi qui n’a aucun comparable, de toute l’histoire du Québec.

Alors messieurs mesdames nos policiers, nos militaires et surtout nos juges, vous serez appelés à être les exécutants de ce projet de loi.

Je sais que vous êtes toutes et tous des êtres humains dotés d’intelligence, de conscience et de sensibilité. C’est absolument impossible que vous ne soyez pas conscient de l’énorme mensonge de toute cette machination, de tout ce plan, depuis le 13 mars : Tout a été démontré par autant de spécialistes dont les compétences et la crédibilité est hors de tout doute, que la Covid19 n’est pas plus dangereux qu’une grippe et qu’il existe des remèdes naturels pour la guérir. Et surtout, que toutes les mesures imposées pour notre gouvernement N’ONT AUCUNES JUSTIFICATIONS, depuis le début. Et que ces mesures ont été dictées par L’O.M.S. Et que ces mesures sont en train de nous faire peur, elles ont transformé les garderies et les écoles en prisons, elles ont acculé à la faillite un nombre épouvantable de commerces, elles ont divisé la population, elles ont obligé tous nos médias à nous mentir, et nos artistes à se taire (à se terrer …) … Toutes ces mesures sont en train de détruire nos liens sociaux et notre société, pour ensuite nous asservir dans un système social totalitaire (vous pouvez aller voir la nouvelle déclaration de l’ONU, à cet égard) …

Comment pourrez-vous, en votre âme et conscience, comment pourrez-vous mettre en état d’arrestation une ou un citoyen qui refuse un vaccin, nous tracer, nous isoler de force, nous séparer de notre famille et de nos proches, pour nous administrer un vaccin dont la composition est classé secret militaire, comment pourrez-vous donner des contraventions de 1500$ à un couple d’amoureux qui n’habitent pas à la même adresse, à des enfants qui veulent voir leurs grands parents ? Comment pourrez-vous donner une contravention de 1500$ à des personnes qui se rassemblent pour jouer de la musique, pour faire du yoga en groupe, aux massothérapeutes, qui n’obligerons pas leurs clients à s’asphyxier avec un masque ? …

Comment pourrez-vous, en votre âme et conscience, vous regarder dans le miroir dans 1, 2, 10 ans, sachant que vous aurez fait cela ?

JE VOUS EN SUPPLIE, ne faites pas cela.

Je pense que vous avez peur comme nous, de perdre votre travail, si vous n’obéissez pas aux ordres. Mais quelle serait votre condition sociale et votre plaisir de vivre, dans un monde où il y aurait 50% de gens soit en prison, soit complètement asservis à un système totalitaire ? pendant que vous, vous seriez alors personnellement menacé par l’intelligence artificielle et la robotisation ?

Si vous n’écoutez pas la propagande des médias, vous savez qu’aux États-Unis, la police et l’armées est AVEC leur président. Et que celui-ci, à cause de la situation des violences engendrée par des personnes payés pour faire cette violence dans les manifestations en cours, a ordonné à la police et aux militaire de rétablir l’ordre.

Ici, au Québec, nous, citoyennes et citoyens, n’avons plus les moyens juridiques de se défendre contre cette attaque frontale et extrêmement agressive de notre gouvernement envers le peuple, puisque notre gouvernement, avec son projet de loi 61, s’autorise une totale impunité.

JE VOUS EN SUPPLIE, Mesdames et messieurs nos policiers, nos militaires et nos juges, ne nous laissez pas tomber.

J’EN APPELLE MAINTENANT À TOUS LES MÉDIAS :

Je m’adresse à tous les journalistes que j’ai longtemps admirés et respecté : Votre job c’est d’être les chiens de garde POUR les citoyens.

NE LAISSEZ PAS PASSER LE PROJET DE LOI 61 !

Ne nous laissez pas tomber ! Comment pourrez-vous, vous aussi, vivre en votre âme et conscience dans le futur, en ayant trahis le peuple aujourd’hui ? plus de 50 % de la population n’ont plus confiance en vous … REVENEZ AVEC NOUS ! Moi, je vous appelle et je vous attends pour vous accueillir avec nous, le peuple.

J’EN APPELLE MAINTENANT À TOUS LES ARTISTES :

Je ne vous ai pas entendu depuis le début de la crise, à part Lucie Laurier et David La Haye. Je sais que ce qui se passe actuellement, vous en parlez depuis très longtemps dans vos œuvres. Mais là, Y FAUT QUE VOUS SORTIEZ DE VOTRE SILENCE PUBLIC ! le gouvernement attaque le peuple tabarnak, tous les acteurs, les musiciens, les auteurs, tous les gens de l’industrie du spectacle, vous êtes toutes et tous actuellement en arrêt de travail forcé par le gouvernement. Et maintenant, ce sont vos droits les plus fondamentaux à vous aussi, qui sont menacés, avec le projet de loi 61.

LEVEZ-VOUS ET AFFICHEZ-VOUS CONTRE CE PROJET DE LOI 61 ! je tiens à vous dire que moi aussi, je prends des risque en m’exposant : je porte le nouveau projet social Projet l’habitat abordable.

Dominique Champagne : Tu sais que c’est crissement plus qui est menacé avec le projet de loi 61. MOBILISE TON RÉSEAU CONTRE CE PROJET DE LOI. Je te pardonnerai pas de ne pas être avec nous maintenant.

Je m’adresse maintenant à tout le monde : il y a actuellement beaucoup de mouvements citoyens, sur des groupes facebook. Je pense qu’on doit tous se rassembler, ou au moins être interconnectés en temps réel, pour qu’on puisse toutes et tous aller manifester au plus grand nombre, quand l’appel sera lancé. Je ne sais pas encore quel est le meilleur portail et/ou le groupe de ralliement, mais je suis disponible et en attente, pour être solidaire et regroupé.

Je suis sûr que tout le monde est d’accord pour manifester PACIFIQUEMENT. Je demande qu’on se fasse un plan d’action avec des directives claires sur quoi faire avec les Antifas et les casseurs, si jamais ils sont présents dans les manifestations pour faire de la violence. Je demande qu’il n’y ait aucune tolérance envers la violence. Assurez-vous que vos téléphones soient biens rechargés, afin de pouvoir filmer au maximum et en détails. Je propose d’engager un dialogue respectueux et complice avec les policiers sur place, on peut leur demandez de nous protéger, s’il y a des casseurs. Il faut qu’on marche tous ensemble …

En terminant,

J’APPELLE TOUT LES CITOYENS DU QUÉBEC À MANIFESTER AU PLUS GRAND NOMBRE CONTRE LE PROJET DE LOI 61.

Je vous demande d’être en alerte et de suivre les appels concertés, qui nous seront bientôt envoyés, pour manifester.

C’EST MAINTENANT LE TEMPS D’ÊTRE TOUS ENSEMBLE, ET DE SE LEVER DEBOUT POUR RETROUVER NOS DROITS.

Marie-Andrée Dodge

 


 

Avez-vous pris le temps de lire le projet de loi 61 de la CAQ de François Legault?

Vous devriez: http://www.assnat.qc.ca/fr/travaux-pa… Vous y êtes désigné d’administré (vous n’y êtes plus un « citoyen » mais bien un « administré », au regard de ce projet de loi) et tant qu’il y a une crise sanitaire, grâce à cette loi, si elle devait être adoptée le 12 juin 2020, comme le souhaite la CAQ, le Québec serait sous une sorte de dictature caquiste. Pour mieux comprendre l’ampleur de l’imposture de ce projet de loi 61, voici un texte qui décode celui-ci (avec des mots simples, pour que tout le monde comprenne ce que la CAQ tente de se voter, comme privilèges): https://forum.chaudiere.ca/viewtopic…. Au début, je parle de la « Planification du déconfinement et conditionnel à l’évolution de la pandémie » que vous pouvez consulter, ici:

https://cdn-contenu.quebec.ca/cdn-con… 119 pages pour présenter 16 guides qui se déploient au fil de plus de 6 phases de déconfinement graduel afin de redémarrer l’économie. Distanciation sociale, paranoïa à propos des prises de température et masques faciaux y sont à l’honneur et ça confirme une vision orwélienne du monde du travail, pour probablement très, très longtemps. J’ai ensuite expliqué comment les maîtres, les barons et les grands propriétaires tiennent leurs esclaves en laisse.

En gros, il s’agit de diviser pour régner. Une fois le lavage de cerveau complété, les esclaves perpétuent eux-mêmes les comportements de la « nouvelle normale » et les maîtres n’ont alors même plus besoin d’intervenir. Les esclaves restent des esclaves en partie parce qu’ils n’ont pas assez confiance en eux et les maîtres prennent soin de ne jamais parce que lorsque les esclaves sont fragilisés, endettés, blessés, empoisonnés, mal informés, ils sont vraiment plus faciles à contrôler. Ce sont donc des manipulations mentales, couplées à des punitions physiques, mentales, sociales et économiques qui visent à augmenter le contrôle sur les esclaves. Division, soumission, esclavagisme… ça empêche les gens de se reconstruire. Ou alors, de se reconstruire de manière vraiment durable.

L’alcool, les drogues et autres dépendances contribuent à affaiblir encore plus les esclaves. Tout ça pour le profit unilatéral des maîtres. Il faut donc sortir de notre esclavage en commençant par connecter sur notre coeur, notre cohérence et notre plein respect pour nous-mêmes et conséquemment, les autres. Impossible de se respecter avec des chaînes. Alors l’esclavagisme moderne, au Québec, nous le refusons, sous toutes ses formes. Ce message d’espoir doit être entendu par TOUS les Québécois et les gens qui s’interrogent encore, dans le monde. Le pouvoir doit venir de la base et non des maîtres si l’on veut pouvoir créer un monde qui nous ressemble, dans lequel nous voulons vivre.

 

 

 

La Grande Arnaque du COVID 19:Les crimes de l’OMS passés sous silence une vidéo et divers liens de recherches

 

 

 

 

 

Tedros Adhanom a été ministre des affaires étrangères en Éthiopie,alors gouvernée par une dictature marxiste très sanguinaire!

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, M. Tedros Adhanom, a corrompu la Chine avec des millions de cendriers. Cet homme est le représentant de la Chine à W.H.O. et c’est évident maintenant. Son crime qu’il a commis lorsqu’il était ministre de la Santé et ministre des Affaires étrangères en Éthiopie dans le cadre d’un parti marxiste-terrosiste aurait dû le mettre en prison pour le reste de sa vie, mais ce qu’il a vécu comme un criminel pour avoir couvert une pandémie de choléra sous le nom de diarrhée aqueuse aiguë, pour le génocide systématique sur le groupe ethnique Amharas donnant des médicaments stérilisants et d’autres nombreuses mauvaises actions bizarres (vous pouvez regarder le documentaire complet qu’il a fait à partir de ce lien: https://youtu.be/KK8Bj14bqu0) était tous considéré comme le meilleur CV pour avoir une clé poste à l’OMS Cet homme est un criminel et quelle que soit l’excuse qu’il apporte et joue les victimes, il doit non seulement démissionner de W.H.O mais il doit être exécuté légalement. Sources : Tedros Adhanom de l’OMS devrait être jugé pour des crimes contre l’humanité | par John Martin https://www.youtube.com/watch?v=I9Wb0… Plus de vidéos sur ce TEDROS Adhanom et W.H.O. , consultez les liens suivants: https://www.youtube.com/watch?v=KK8Bj… https://www.youtube.com/watch?v=JNLh2… https://www.youtube.com/watch?v=oUVWx… https://www.youtube.com/watch?v=famve… #OMS #WHO #TedrosAdhanom

 

 

Le directeur du NIH, le Dr Francis S. Collins (à gauche) et le directeur de Fogarty, le
Dr Roger I. Glass (à droite), ont rencontré le nouveau
directeur général de l’ OMS , le Dr Tedros, lors de sa visite aux États-Unis,en juillet 2017.
On les voit ici ,faire le signe maçonnique du pouce levé.


 

 


ENCOMPLÉMENT

En 2015,le ministre éthiopien des Affaires étrangères Tedros Adhanom pris dans un scandale de 20 millions de dollars de prix pour les adolescents.

Le ministre des Affaires étrangères de l’Éthiopie avait été pris dans un réseau explosif de mensonges avec une écolière alors que le gouvernement de l’Australie et la Fondation Rotary ont nié avoir donné 20 millions de dollars australiens à un adolescent de 14 ans, que le « haut de la nation » diplomate »a publiquement loué et endossé le titre de« philanthrope exemplaire »et a affirmé qu’elle était la gagnante d’un« prix international »sans nom.

La fille éthiopienne-australienne, Beritu Jaleta Ahmed, a affirmé lors d’une conférence de presse conjointe avec le Dr Tedros Adhanom dans son propre bureau qu’elle était prête à construire une école en Éthiopie avec les 20 millions de dollars australiens qu’elle avait gagnés lors d’un concours étudiant tenue à son école à Melbourne. Selon elle, le prix en argent a été financé conjointement par le gouvernement australien et le Rotary Club of Australia [sic].

Mais la direction du Baden Powell College, qui ne savait rien du concours ou du prix, a déjà renvoyé l’affaire à la police de Victoria pour enquête, a appris Addis Voice. L’école publique qui emmène les élèves de la prépa à la 9e année est dominée par les élèves issus de familles immigrées. Il compte environ 1800 étudiants, 180 employés et 50 bénévoles. Il reçoit un budget annuel d’environ 12 millions de dollars australiens des coffres du Victoria Department of Education.

Étrange mais vrai!


AUTRES INFORMATIONS

Le Rotary Club et le Lion Club : deux avant-postes Illuminati et francs-maçons

 

Ribaat : Voici le Logo du Rotary Club International et bien planter en Algérie, ce logo cache le symbole de la Franc Maçonnerie Luciférienne.

 

Le Rotary a vu le jour à Chicago, Illinois, aux États-Unis le 23 février 1905. C’est à cette date que son fondateur, Paul P. Harris, avocat, tint la première réunion, en compagnie de trois amis, Silvester Schiele, négociant en charbon, Gustavus H. Loehr, ingénieur des mines et Hiram E. Shorey, tailleur. Ils étaient d’origine allemande, suédoise, irlandaise, américaine et représentaient les confessions protestante, catholique et israélite. Deux des quatre fondateurs étaient Franc-maçons, P. Harris et Gustavus E. Loehr, qui d’ailleurs ne restera membre que très peu de temps avant de retourner à laFranc-maçonnerie. Hiram E. Shorey quittera également très vite le Rotary, pour, semble-t-il, des raisons professionnelles.

 

http://www.rotaryclub-tunis-belvedere.org/html/ralgerietxt.htm

http://www.rotaryclub-tunis-belvedere.org/html/membres.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rotary_International#Rotary_et_franc-ma.C3.A7onnerie

http://www.sergegouteyron-rotary.org/rotaryenfrance.htm

 

Melvin Jones, créateur le 7 juin 1917 du Lions Clubs, est né le 13 janvier 1879 à Fort Thomas dans l’Arizona aux États-Unis. Devenu propriétaire d’une compagnie d’assurance, il adhère au Business Circle de Chicago dont il devient le secrétaire. Il était aussi Franc-maçon. Il est mort le 1er juin 1961.

 

Pour savoir qui dirige la Franc-maçonnerie du haut de la pyramide maçonnique :

 

Albert Pike, Discours prononcé en France en 1889 et adressé aux hauts degrés de la maçonnerie de «Rite Palladique », publié par la revue anglaise « The Freemason » dans son numéro du 19 janvier 1935 (cf. Epiphanius in « Maçonnerie et sectes secrètes : le côté caché de l’histoire », pp. 508-509) :

 

 

« Voilà ce que nous devons dire aux foules : “ Nous adorons un Dieu, mais c’est le Dieu qui s’adore sans superstition ”. A toi, Souverain Grand Instructeur Général, nous disons ceci, que tu peux répéter aux Frères des 32°, 31° et 30° ème degré: “ La Religion maçonnique devrait être maintenue, par nous tous initiés de hauts degrés, dans la pureté de la doctrine luciférienne. Si Lucifer n’était pas Dieu, Adonaï (le Dieu des chrétiens) dont les actions prouvent sa cruauté, sa perfidie, sa haine pour l’homme, sa barbarie et sa répulsion pour la science, l’aurait-il calomnié avec ses prêtres ? Oui, Lucifer est Dieu, et malheureusement Adonaï est aussi Dieu. Par la loi éternelle selon laquelle il n’y a pas de lumière sans ombre, de beauté sans laideur, de blanc sans noir, l’absolu peu seulement exister comme deux Divinités : l’obscurité étant nécessaire à la lumière pour lui servir de contraste, comme le piédestal est nécessaire à la statue et le frein à la locomotive… La doctrine du Satanisme est une hérésie ; et la véritable et pure religion philosophique est la foi en Lucifer, l’égal de Adonaï ; mais Lucifer, Dieu de lumière [avec l’une de ses orgueilleuses devises : Post tenebras lux] et Dieu du bien, lutte pour l’humanité contre Adonaï, le dieu des ténèbres et démon ”. »

 

http://www.lionsclubalgerie.org/

http://www.lionsclubs.org/FR/lci-foundation/about-us/lions-lcif-mission.php

http://www.lionsclub-algerzhira.org/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lions_Clubs

 

Dans la vidéo suivante, à 3 :27, un membre lors de son serment dit ce qui suit :

 

« [J’accepte] avoir conscience de représenter ma profession auprès de vous et d’en être ainsi l’ambassadeur, je vous en présenterais les données actuelles et ultérieurement son évolution »

Et s’il s’agissait d’un membre du gouvernement?

 

http://www.dailymotion.com/video/x9u9zf_naissance-du-rotary-club-montpellie_news

 

Dans cette autre vidéo ci-dessous, pensez vous que le peuple algérien a besoin de ce genre de futilités ?

 

http://www.dailymotion.com/video/x5ubll_rotary-club-montpellier-et-son-proj_news

 

5/ Les clubs maçonniques en Algérie…

 

http://www.webalgerie.com/les-clubs-maconniques-en-algerie%E2%80%A6

 

Le quotidien Echorouk aurait appris que l’association dite Lions Club qui est une branche du mouvement mondial maçonnique a commencé à restructurer ses bureaux dans différentes wilayas. L’épouse d’un des ambassadeurs arabes à Alger s’est déplacée incognito, il y a quelques mois, à Médéa pour inaugurer personnellement les activités du bureau local du Lions Club. Immédiatement après son installation, ce bureau a procédé à la distribution d’aides au profit d’un centre de handicapés à Chlef.

 

Le Lions Club, tout comme le Rotary, est considéré comme l’un des plus importants vecteurs dumouvement maçonnique. Il se base sur l’action caritative en direction des franges pauvres et vulnérables, d’où cet intérêt pour les wilayas qui avaient été affectées par le terrorisme (Ribaat : Créer de toute pièce par l’état apostat, en massacrant les musulmans pour ensuite le mettre sur le compte des moudjahidines. BUT : Rendre Haineux les populations face à l’Islam et stopper sa monter au pouvoir, preuves : http://les-tyrans-de-ce-monde.over-blog.com/article-bilan-historique-reel-de-l-algerie-de-1988-a-2009-0-6-38196178.html,  http://les-tyrans-de-ce-monde.over-blog.com/article-34448887.html).

 

La création de ces clubs dans les pays arabes a suscité une vive consternation au regard des objectifs douteux de l’association dont les activités sont liées à la franc-maçonnerie qui est une société secrète dirigée par les juifs dans le monde. Ce mouvement est largement présent dans les pays arabes, notamment le Liban où les francs-maçons activent ouvertement et accueillent quelque 100 mille libanais.

Le siège principal du Lions Club se trouve dans l’Etat de l’Illinois aux États-Unis, et Lions fait référence aux gardiens du temple; allusion équivoque au fondement maçonnique de ces clubs. Les maçonniques veulent ressusciter le temple de Soliman. L’action caritative n’est qu’une couverture pour servir en toute quiétude le mouvement sioniste, à l’instar des autres associations maçonniques.

NDLR: avant de publier cette info, nous avons courus à la bibliothèque de la ville se procurer un livre de référence sur la Franc Maçonnerie « La Franc-Maçonnerie sous l’éclairage biblique » publié aux éditions Contrastes. »

 

nous pouvons y trouver le serment : Avant d’être admis le futur maçon doit jurer: « au cas où je transgresserais dans la plus petite mesure mon serment, que mon cou soit coupé, que mon cœur mes dents et mes entrailles soient arrachés et jetés au fond des mers, que mon corps soit brulé et mes cendres dispersées dans les airs pour qu’il ne reste rien de moi et de ma pensée parmi les hommes et les frères maçons ». (p 66)

 

ou encore en page 72 : Les « Rotary club » et « Lion’s Club » sont à la fois des pépinières de maçons et la manifestation publique de leurs préoccupations caritatives. Une très forte proportion (jusqu’à 80% selon les pays) des membres du Rotary sont également maçons. Ce sont les cours extérieures du temple. (p 72)


…AU QUÉBEC,FRANÇOIS LEGAULT REÇOIT  UN APPUI TOTAL DU ROTARY CLUB ET DU LION CLUB: LA PUISSANCE FINANCIÈRE DES FRANCS MAÇONS

 

Voici des visages ,des gestes et des dates:

Un membre influent du Lion club.
Ici,Claude Dagenais fait une donnation.
Clément Dion, vice-président de la Maison, Sylvain Perreault, président sortant du Club Lions la Seigneurie, Yvon Poirier, membre du Club Lions, Jean-Louis Legault, président de la Maison Adhémar-Dion, Claude Dagenais, membre du Club Lions, Gilbert Cadieux, directeur général de la Maison, Claude Laurent et Lucie Lafortune, membres du Club Lions.
Scott McKay en compagnie de Chantale Deschamps,la mairesse de Repentigny,depuis plus de 16 ans et membre de la CAQ.Elle était candidate de la CAQ contre Scott McKay,en 2012.

 

Les « personnalités » appuyant Scott McKay en 2012.
Voici ce que dit cette photo de 2012:REPENTIGNY – Plusieurs personnalités de la région dont Nicolas Dufour, Claude Dagenais, Ani Müller, Rollande Dulong et Christian Morrissonneau, ont donné leur appui au candidat du Parti québécois dans Repentigny Scott McKay.

Voir notre article sur cette période pour mieux comprendre cette histoire de favoritime péquiste: Lien important

 

La Grande Arnaque du COVID 19 :Au Québec,Alexis Cossette-Trudel prouve le complot néolibéral en 3 vidéos

Alexis Cossette-Trudel anime depuis un certain temps,la chaîne Radio-Québec sur le web.

Aujourd’hui,je vous présente 3 vidéos qui témoignent de la Grande Arnaque  de la COVID-19 imposée au peuple québécois par un système politique  corrompu ,suivi dans son sillage par un système médical  dévoué à la cause mondialiste et néolibérale.

Alexis Cossette-Trudel par son travail et son courage aura mis ce système social  anachronique…au pied du mur.

Prenez le temps de les écouter et vous comprendrez  qu’une fois  que l’on a entendu la vérité,le son du mensonge et de la manipulation des masses ne résonnent plus de la même manière:

 

 

 

 

 

 

 

Alexis Cossette-Trudel

 

Le logo de Radio-Québec

Espérons qu’Alexis Cossette-Trudel vivra longtemps encore…suffisamment longtemps pour voir le Québec enfin libéré des chaînes du fédéralisme centralisateur actuel et du néolibéralisme qui nous tient en  esclavage dans la dernière colonie survivante de l’Empire Britannique:le Québec!

Voici le lien vers la chaîne You Tube d’Alexis Cossette-Trudel:  lien

Le Québec et l’importance de reprendre le combat national et l’extrême besoin d’une constitution

 

Voici la carte de la Nouvelle-France avant la défaite devant l’Empire Britannique.

Face à la montée du Conservatisme fédéral dans l’ouest du Canada et le développement d’un parti indépendantiste  dans ces  mêmes provinces ,il est primordial que la question de la Constitution du Québec revienne à l’avant-plan ,car l’affaire de la Charte des Valeurs Québécoises risque de nous faire passer à côté de la plus importante bataille…après celles des Plaines d’Abraham et des deux référendum perdus:
Voici le texte:
Adresse au peuple québécois:une proposition de Constitution de L’État du Québec.
*Première écriture : le 3 juin 2012
Le présent article se veut une humble proposition que j’ai développé au fil de mes recherches en vue de la création d’une constitution de l’Etat du Québec!

Aussi,je suis ouvert à toute suggestion permettant d’améliorer le texte de base!

*De nombreuses personnes m’ont suggéré d’instaurer une nouvelle monarchie élective s’inspirant de celle de l’Empire Allemand de 1871.

………………………………………………………………………………………………………………………………..

PROCLAMATION

Il ne peut y avoir de Constitution de l’État du Québec,sans le consentement du peuple québécois!
Les personnes et les biens sont sous la sauvegarde de la Nation.
Le territoire du Québec est indivisible.
On ne peut porter atteinte aux droits d’un individu sans porter atteinte aux droits de toute la collectivité!Nous sommes tous solidaires.
Le peuple du Québec se proclame l’ami et l’allié des peuples libres sur notre Terre.

……………………………………………………………………………………………………………………………..

CONSTITUTION DE L’ÉTAT DU QUÉBEC

 » Nous,

le Peuple occupant le Territoire connu sous le nom de

Québec,

délimité ,actuellement ,au moment ou cette Constitution est votée en le lieu dit,

de l’Assemblée Nationale du Québec
et servant de parlement au dit territoire

borné à l’est par la province canadienne du Nouveau-Brunswick ,au nord-est par la province canadienne de Terre-Neuve-Labrador,à l’ouest par la province canadienne de l’Ontario,
au nord par le territoire canadien du Nunavut et au sud par les états américains du Maine,New Hampshire,de New York et du Vermont,

avons décidé d’unir et de reconnaître d’un commun accord

entre les Premières Nations occupant le territoire depuis des temps immémoriaux

et les descendants de culture française établis sur ce même territoire depuis le

20 avril 1534,

que nous formons une nation unie sous le nom de

république nationale du peuple du Québec.

Notre avenir sera aussi partagé par des descendants et arrivants d’autres cultures

dont les droits seront définis dans la présente constitution.

en vue de former une union plus parfaite, d’établir la justice, de faire régner la paix

intérieure,de pourvoir à la défense commune, de développer le bien-être général et

d’assurer les bienfaits de la liberté à l’ensemble de nos communautés et à leur postérité,

nous décrétons et établissons cette

Constitution de la République Nationale du Peuple du Québec! »

ATTENDUE que:

1-Les citoyennes et citoyens du Québec sont tous égaux devant toutes
les lois et les droits inclus dans cette constitution.

2-La langue officielle du Québec est le français sur l’ensemble de tout son territoire.

3-Le drapeau national est le fleurdelisé ,tel que apparaissant à la fin du présent
document.La croix blanche symbolise la foi chrétienne qui est la culture religieuse
originelle et fait partie du patrimoine commun de toutes les communautés du pays.

4-Le Québec est un pays laic .
4.1-le droit de pratiquer sa religion est reconnu pour tout citoyen et toute citoyenne
en autant qu’il n’interfère pas avec la gérance de l’état et la sécurité publique.

5-La devise du Québec est: Je me souviens!

6-La fête nationale est le 24 juin.

7-Le siège du gouvernement est la ville de Québec qui est aussi la capitale du Québec.

ARTICLE 1: Le pouvoir Législatif de faire les lois de l’état revient au Parlement du Québec .
1.1-Le Parlement est composé de deux assemblées:
a) L’Assemblée nationale ou siège les députés élus .
b)L’Assemblées Régionale du Québec qui comprend des représentants élus
des régions,des Premières Nations et des diverses communeautés
ethniques du Québec.

ARTICLE 2: Le pouvoir Exécutif revient au gouvernement.

2.1: Le chef du gouvernement est le président.
2.2:le président est élu au suffrage universel par toutes les person-
nes habilitées à le faire au Québec.

2.3:le président est assisté dans ses tâches par un vice-président élu en
tandem ,en même temps que lui.

2.4–La monnaie sera  »le dollar du Québec. »

ARTICLE 3- Le code de droit criminel et le code de droit civil seront amendés et les lois anciennes
,datant de la période  »provinciale canadienne » seront réévaluées et sanctionnées par un
référendum auprès du peuple .
3.1-le code criminel inclura des lois et des sentences pour lutter et enrayer le crime organisé qui est et restera le pire ennemi de la nation.
3.2-le nouveau code civil et le nouveau code criminel auront des pouvoirs rétroactifs pouvant permettre au législateur de poursuivre des crimes et criminels d’avant la proclamation de la dite constitution de l’État du Québec .
3.3-Une loi de Destitution sera adoptée et permettra de démettre et de remplacer tout personnage politique ,haut fonctionnaire ou homme de lois ayant usé d’abus de pouvoir,d’atteinte au code d’éthique des élus,de crime économique ou autres prévus dans la dite loi de Destitution (ou Impeachment).

ARTICLE 4- Le peuple québécois est seul propriétaire des ressources naturelles du territoire de l’État du Québec.
4.1-Le parlement se donne le droit de poursuites contre tout intervenant antérieur (à la date de proclamation de la Constitution de l’État du Québec) qui contreviendrait aux lois touchant la notion de  »CRIMES ÉCOLOGIQUES », sur une période de 50 années!

ARTICLE 5-La monarchie est abolie sur tout le territoire de la République Nationale du Peuple Québécois!
5.1-Tout parti politique faisant campagne sur un retour à la monarchie britannique est interdit et banni.

ARTICLE 6- Les réserves indiennes sont abolies.
6.1 les personnes désignées comme faisant partie des Premières Nations sont maintenant des habitants du Québec ,avec des droits égaux de par la naissance.
6.2-Les nations autochtones ,sont par définitions des nations souveraines faisant partie du territoire national.
6.3-Chaque nation autochtone souveraine a droit à son drapeau,sa langue,sa culture,son autorité politique élue démocratiquement.
6.3.1-Le drapeau du Québec doit flotter au côté de tout drapeau national,sur le territoire du Québec.
6.4-Chaque nation autochtone doit fournir ses propres policiers et administrer les lois en fonction du code criminel et du code civil de la République Nationale du Peuple Québécois.
6.5-La monnaie du Québec doit circuler librement sur tous les territoires régionaux et nationaux.
6.6-En cas de guerre,d’invasion du territoire par une force ennemie ou dans des cas de défense civile,les nations autochtones doivent prêter assistance en tout temps.Il s’agit de défense réciproque.

ARTICLE 7:LE pouvoir administratif et la composition du gouvernement

7.1-Le président de la république est le chef de l’état.
7.2-il est élu aux suffrages universels ,auprès du peuple.
7.2-il est élu pour une période fixe de 5 ans.
7.2-il doit obtenir la majorité absolue des votes.C’est-à-dire 50% plus 1 vote pour être élu.
7.3-en cas de non majorité,un second tour de scrutin devient obligatoire en ne gardant que les candidats ayant obtenus au moins 30% des votes.S’il y a lieu,un troisième tour de scrutin sera promulgué advenant une non-majorité absolue.Dans ce cas-ci,seuls les deux candidats ayant obtenu le plus de votes , se feront la lutte.
7.4-le président est élu en même temps que son colistier qui devient son vice-président.

7.5-le président offre à un chef de parti politique majoritaire (ou pouvant former une majorité) de former un gouvernement.
7.6-seuls les partis politiques autorisés peuvent participer aux élections du Québec.
7.7-Les élections sont prévues à date fixe.
7.8-le parti politique ayant fait élire le plus de députés sera appelé à former le gouvernement.

ARTICLE 8-Le Grand Conseil National :gardien de la Constitution

Le Grand Conseil National de la République du Peuple du Québec ,

1-s’inspirera de la Vision du Grand Pacificateur de la Confédération d’Haudenosaunee et, aura le but d’unir les Premières Nations et le Peuple Québécois de Langue Française dans un projet social collectif d’une république autogérée ,pacifique,égalitaire ,fraternelle,respectueuse de la nature et de son environnement. .
2- sera le gardien de la constitution,des droits,de la culture,de l’environnement,de l’économie et de la richesse collective de toutes les nations composant la République Nationale du Peuple du Québec.
8.1-Le Grand Conseil National est composé de 50 membres élus par le peuple québécois et les Conseils des Premières Nations .
8.2-le peuple québécois de langue française aura un nombre proportionnel de membres à sa population.
8.3-chaque nation autochtone aura un minimum de 1 représentant et/ou un nombre proportionnel adapté à sa population.
8.4-les chefs peuvent accepter de représenter leurs Nations en tant que membres élus.Ils peuvent aussi le décliner pour une période de 5 ans.
8.5-le rôle du Grand Conseil sera de sanctionner les lois votées par le parlement,de protéger l’essence de la constitution de la République Nationale du Peuple du Québec.
8.6-Chaque chef aura un droit égal de temps de parole,ainsi qu’un budget équivalent à tous les autres représentants des Nations.

ARTICLE 9-Révision et établissement de la Constitution

9.1-La Constitution de la République Nationale du Peuple du Québec ne peut être établie et révisée que par consultation des citoyens et citoyennes sur internet /(et/ou ) par référendum.
9.2-chaque citoyen pourra consulter les articles et proposer des amendements,suggestions ou ratifications au moyen de son numéro d’accès à la constitution.
9.3-une date limite sera prévue dans le temps,afin de ratifier la dite constitution revue et corrigée,à la demande d’un nombre suffisant de citoyens et citoyennes,prévu par la loi.

ARTICLE 10-Droit à la désobéissance civile

10.1-En cas de lois injustes,le peuple a le droit souverain de déposer et de renverser un gouvernement corrompu par le crime organisé,un gouvernement illégitime,un gouvernement contrôlé par une puissance extérieure à la nation ou un gouvernement mettant en danger la sécurité de ses citoyens et citoyennes ou/et la sécurité internationale.

10.2-Le recours à la désobéissance civile devient alors légitime!

10.3-En cas de renversement d’un gouvernement tyrannique ou indigne,des élections libres et démocratiques doivent être déclenchées à l’intérieur d’une période de un (1) an ,suivant la date de la Victoire du Peuple .
Michel Duchaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lâchez-nous le référendum! Les péquistes sont exaspérants avec leur fixation sur la date du «référendum»…

 

 

Les péquistes sont exaspérants avec leur fixation sur le «référendum»…

 

 


Je me suis permis de reproduire ici,l’article  paru récemment dans le Journal de Montréal.Il est de Steve E. Fortin.

J’estime qu’il s’agit d’un des meilleurs articles écrits sur le sujet,depuis plusieurs années et qu’il peut aider  à réfléchir et finir par éveiller certains indépendantistes et nationalistes mous.

À la fin de cet article,je donnerai ma courte conclusion!

Merci de prendre le temps de lire et…de réfléchir!

Michel Duchaine


Référendum de 1995…résultat!

Imaginons quelques membres du Parti québécois qui discutent… 

Vite dans la première moitié du premier mandat.  

Euh… Nenon! Pas avant le deuxième mandat, peut-être, dans l’éventualité où les conditions gagnantes… 

Pourquoi pas plutôt dans la deuxième partie du mandat un?  

Moi: fuck le référendum.  

Et en passant, je suggérerais à ceux qui envisagent la tenue d’un autre référendum de lire le bouquin de Lawrence Martin sur Jean Chrétien intitulé Iron Man (L’homme de fer), le tome 2 surtout. Dans ce dernier, Martin avance que Jean Chrétien n’aurait tout simplement pas reconnu un «Oui» dans l’éventualité d’une victoire du camp souverainiste. 

Et le clan fédéraliste s’est bien organisé pour que cela ne se passe pas en bafouant les règles démocratiques comme si elles n’existaient pas. Au diable les dépenses et les règles en ce qui a trait à l’émission de citoyenneté.  

Fallait bien sauver le pays, comme le disait Jean Chrétien à l’époque.  

Pour ceux que ça intéresse, l’ex-éditorialiste du journal Le Droit Murray Maltais signait un texte important le 27 mars 1998 dans lequel il expliquait que le nombre de personnes «n’ayant pas qualité d’électeur» et qui ont voté au Québec est bien supérieur à l’écart qui séparait les camps du Oui et du Non:  

«Que 217 000 personnes aient pu exercer leur droit de vote sans qu’on puisse les retracer demeure fort troublant. Il se peut que certains n’aient rien à se reprocher. Affirmer que tous ont voté légalement ne relève pas de la naïveté, mais de la bêtise. Ou de la mauvaise foi. 

«On songe, bien entendu, que les résultats du dernier référendum auraient pu basculer dans l’autre sens si les autorités politiques avaient manifesté plus de rigueur dans l’exercice du droit de vote.» 

54 288 votes séparaient le Non du Oui.  

armee dans la rue
loi sur les mesures de guerre en 1970

 

Envoyer l’armée au Québec… Why not!

Si l’exercice démocratique de 1995, bâclé, spolié, peut nous apprendre quelque chose, c’est la méfiance. Ou pire, l’évitement. Ne pas avoir confiance que le fédéral respecterait les règles, que celui-ci changerait quoi que ce soit à sa manière d’aborder tout exercice, dont la finalité demeure, de son angle à lui, de «briser le pays».  

Dans un article du Globe & Mail datant de novembre 2003, la chroniqueuse Lysiane Gagnon commentait la sortie de la biographie de Lawrence Martin sur Jean Chrétien et les différentes révélations que ce livre contenait. Dont l’assertion de l’auteur que Jean Chrétien était prêt à envoyer l’armée au Québec en réaction à une victoire des indépendantistes. 

Lawrence Martin appuyait ses dires sur une entrevue formelle qu’il avait réalisée avec l’ex-ministre de la Défense du gouvernement Chrétien, David Collenette. Jean Chrétien avait démenti le tout, mais Lysiane Gagnon — son texte était intitulé My Quebec includes the army — rappelait que cette avenue avait bel et bien été envisagée:  

«L’affirmation de M. Martin  basée sur une entrevue avec David Collenette, alors ministre de la Défense  n’a rien d’une grande révélation. Le bon sens nous dit qu’en effet, en fonction du climat social à la suite d’un vote serré en faveur du Oui, des soldats auraient été envoyés pour protéger les bâtiments fédéraux ou d’autres sites cruciaux, voire même des personnes […]. 

«Même s’il est probable qu’aucun plan précis n’avait été rédigé, l’idée d’utiliser les Forces canadiennes pour rétablir l’ordre au Québec avait certainement été envisagée. 

«Sinon, cela aurait été totalement irresponsable.» 

Plus récemment, l’entêtement de Justin Trudeau à ne pas vouloir condamner, fermement, les dérives du gouvernement espagnol vis-à-vis des indépendantistes catalans n’annonce rien de bon. Le PM canadien a été talonné par le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet pendant des mois afin que le Canada dénonce «les lourdes peines infligées contre les dirigeants indépendantistes catalans pour le référendum organisé en 2017 dans cette région d’Espagne».  

Pour toute réponse, le premier ministre canadien n’a cessé de réitérer sa confiance envers l’Espagne… 

Je n’ai même pas abordé ici la question de la loi sur la «clarté» adoptée par le gouvernement canadien et Stéphane Dion. 

 

 

Penser l’accession à l’indépendance «en dehors de la boîte!»

Il est impératif que les indépendantistes au Québec refusent de se faire imposer l’impératif du «référendum». Tout ce temps perdu à débattre de la date, du meilleur moment de tenir la prochaine consultation devrait être investi ailleurs.  

Par exemple, comment le prochain chef indépendantiste entend-il user de tous les mécanismes de l’État afin de faire avancer, concrètement, le Québec vers son indépendance? 

L’adversaire ne recule jamais devant la perspective de mettre l’appareil étatique à la remorque du fédéralisme. D’ailleurs, hausser radicalement les seuils d’immigration ET négliger la francisation, la régionalisation et l’intégration des nouveaux arrivants en fonction de la distinction québécoise [de langue, de culture, etc.] participent de ça.  

Le prochain chef indépendantiste au pouvoir à Québec ne devra pas rougir à l’idée de se saisir de tous les mécanismes de l’État afin de faire avancer le Québec vers l’indépendance. 

Et cela inclut de définir la manière d’y arriver en dehors de l’impératif référendaire, sans toutefois l’exclure complètement et surtout sans être obligé de divulguer une date, un calendrier péremptoire.  

On ne demande pas aux leaders fédéralistes québécois la date à laquelle ils entendent consulter les Québécois pour que ces derniers cautionnent, démocratiquement, l’accession du Québec à la Constitution du Canada.  

Quand ils sont au pouvoir, les fédéralistes y travaillent activement. Tout simplement.  

Les indépendantistes québécois sont tout aussi légitimes, lorsqu’élus, de faire la même chose. Des gestes de rupture avec le Canada, d’affirmation nationale du Québec, une constitution québécoise, etc. 

Que le prochain chef indépendantiste refuse de penser l’accession à l’indépendance en fonction de la logique «canadienne». Qu’il s’assume pleinement comme homme d’État dont la fonction première est de faire l’indépendance.  

Commençons par ça.  

Un article de Steve E. Fortin pour le Journal de Montréal.


Ma conclusion

…Elle est très simple ma conclusion:si à l’intérieur de la fédération canadienne…voter pourrait changer quelque chose,il y aurait longtemps que Sa Majesté Britannique  nous l’aurait enlevé,ce droit!

S’adresser à la monarchie constitutionnelle canadienne,créée par le Roi Britannique en assemblée au Conseil Privé de Londres,est une pure perte de temps:il faut s’adresser directement au Conseil Privé de Londres en envoyant un mandataire qui s’adressera directement au Monarque Britannique…au nom du Peuple Québécois!

Nous sommes la dernière colonie survivante de l’Empire Britannique et agrissons comme le peuple du Congo,en 1960 face au Roi des Belges:envoyons un Patrice Lumumba qui aura le courage de parler sans trembler et qui se tiendra droit…sur sa colonne vertébrale!

À défaut d’un Patrice Lumumba,je suis disponible!

La meilleure façon de faire échouer un projet est de le soumettre à un référendum!

Loi québécoise sur la laïcité: la ville de Victoria vote une motion pour appuyer une poursuite judiciaire

La mairesse de Victoria, Lisa Helps... (PHOTO CHAD HIPOLITO, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)
La mairesse de Victoria, Lisa Helps…

 

Le conseil de la ville de Victoria, capitale de la Colombie-Britannique, a voté à l’unanimité jeudi en faveur d’une motion pour appuyer en principe la poursuite judiciaire contre la loi sur la laïcité par l’Association canadienne des libertés civiles et le Conseil National des musulmans Canadiens.

La mairesse de Victoria, Lisa Helps, a célébré l’adoption de la motion sur Twitter. « La lutte contre la discrimination EST une question municipale », a-t-elle écrit.

Dans le document remis à ses collègues, le conseilleur de ville derrière la motion, Sharmarke Dubow, écrit que « cette législation, bien que présentée comme promouvant la neutralité religieuse de l’État, est une attaque à peine voilée contre les traditions religieuses et culturelles des minorités religieuses. C’est contraire aux valeurs canadiennes, qui incluent la liberté de religion et l’acceptation de la diversité. »

M. Dubow a voulu souligner au passage le caractère « diversifié » de la ville de Victoria. Une lettre en soutient à la motion a été déposée au conseil de ville par la World Sikh Organisation of Canada.

Cette action fait écho à une initiative similaire survenue il y a quelques semaines dans la ville de Brampton, à une heure au nord de Toronto. Le maire Patrick Brown avait déclaré par voie de communiqué vouloir « envoyer un message clair aux partisans du projet de loi 21 au Québec. Cette loi viole la liberté de religion et ne respecte pas la Charte canadienne. »

Le Premier Ministre du Manitoba, Brian Pallister, a tenté de mobiliser ses homologues des autres provinces au cours des derniers jours, réunis en Saskatchewan pour le Conseil de la Fédération. Il avait qualifié la loi de « dangereuse ». M. Pallister et François Legault ont tenu des échanges à ce sujet, mais rien de concret n’en est sorti.

La loi sur la laïcité a été adoptée à l’Assemblée Nationale le 16 Juin dernier a été contestée devant les tribunaux dès le lendemain par Ichrak Nourel Hak, une étudiante en enseignement qui porte le hidjab, ainsi que par l’Association canadienne des libertés civiles et le Conseil national des musulmans Canadiens. C’est cette même contestation que soutiendra en principe la Ville de Victoria.

Il y a un peuple qui va regretter de ne  pas s’être révolté lors du référendum volé ,en 1995.Si le Québec serait  indépendant aujourd’hui,ce genre de harcèlement et de mépris contre nous serait inexistant!

Quand est-ce que le peuple québécois va -t-il se réveiller contre cette gouvernance des juges,au Canada?

 

 

 

Vidéos souvenir: René Lévesque parle de Pierre Ellioth Trudeau (émission du 29 juin 1984)…et autres surprises historiques

Étant donné  mon engagement actuel en politique avec le Parti Patriote à l’élection fédérale d’octobre 2019,je vous reviendrai  avec  ces vidéos qui nous ferons   rappeler notre combat pour l’indépendance du Québec,depuis plusieurs générations.

Aujourd’hui,je vous présente René Lévesque d’abord,il  nous parle de Pierre Ellioth Trudeau comme il l’a bien connu .Comme le fils est garant du père,cette vidéo nous donnera un peu l’heure juste sur Justin Trudeau,le successeur de son père.


Des moments clés dans la vie de René Lévesque

 


Élection de 1970,Discours de René Lévesque et de Jacques Parizeau

 

…et finalement la démission du chef fondateur du Parti Québécois,en 1985:

 

Sans oublier le plus important:Le Québec isolé en 1981 « La Nuit des longs Couteaux »:

Une citation de René Lévesque…importante!

 

Nous nous trouvons à des années-lumières de ce type de politicien qui rassemblait avec élocution et discipline!

Peu importe le parti politique,il aura été un Grand Guide National!

Le pire événement de la vie de René Lévesque:la Nuit des Longs Couteaux

 

 

 

Le Québec toujours sous contrôle néolibéral: Le ventre plus creux dans un quartier plus riche

Beaucoup de gens en Afrique,en Europe et ailleurs dans le monde ,rêvent d’immigrer au Québec (parfois en ignorant tout du Québec) afin d’améliorer leur vie.Beaucoup ignorent que des milliers de québécois vivent en dessous du seuil de la pauvreté et sont confronté à une misère sérieuse à se nourrir,même au minimum vital.Voici:

 

Des dizaines de personnes ont participé jeudi après-midi (le 28 mars 2019) à une manifestation devant l’École Charles-Lemoyne, dans le quartier Pointe-Saint-Charles, pour dénoncer la fin, en septembre prochain, de cette mesure alimentaire visant à venir en aide aux enfants dont les parents sont moins nantis.

Manifestation du 28 mars 2019

Ce programme disparaît en raison de la modification de l’indice de défavorisation de l’école. Le développement urbain et l’embourgeoisement ont augmenté le niveau des revenus dans l’ensemble du quartier, selon des données de Statistique Canada.

Le comité de gestion de la taxe scolaire de l’île de Montréal a produit en 2018 une carte révisée de la défavorisation à Montréal à partir du nouveau portrait dressé par Statistique Canada.

Marianne Dumas, qui siège au conseil d’établissement de l’École Charles-Lemoyne, que fréquente son enfant, considère qu’il est regrettable de mettre un terme au programme alimentaire, car il répond à des besoins concrets.

« C’est totalement un non-sens. Ce n’est pas parce que tes voisins ont plus d’argent maintenant que toi, que cela a changé quelque chose dans ton portefeuille. Les parents vont devoir continuer à nourrir leur enfant et cet argent, il va falloir qu’ils le trouvent quelque part. L’enfant n’arrêtera pas de manger, mais l’enfant ne va peut-être pas aller au camp de jour cet été, parce que ses parents ont été obligés de le mettre au service de garde », a-t-elle dit.

Mme Dumas

Mme Dumas déplore le fait que les parents seront forcés de faire des choix, avec la nouvelle tarification.

« Avant, c’était 1 $. L’enfant était gardé à l’école. Cela lui permettait de sociabiliser. Cela lui permettait d’être en sécurité, d’avoir un repas chaud. Maintenant, des parents vont peut-être faire le choix de retourner leur enfant à la maison », illustre-t-elle.

À compter de septembre, les parents vont devoir débourser en moyenne cinq dollars pour un repas chaud servi à l’école et trois dollars pour que leur enfant puisse utiliser le service de garde.

La nouvelle mesure affectera 300 élèves inscrits dans deux écoles du secteur, soit 40 % des élèves de l’école primaire Charles-Lemoyne et 33 % des élèves de l’école primaire Ludger-Duvernay, dans le quartier Saint-Henri.

À la Commission scolaire de Montréal (CSDM), on compte huit écoles qui vont perdre le programme alimentaire, alors que quatre établissements scolaires vont y gagner. Au total, 14 écoles sur l’île de Montréal vont voir disparaître la mesure d’accès à un repas et des services de garde.

Répercussions en vue

Camille Trudel

Camille Trudel, chargée de projets à la Corporation de développement communautaire de Pointe Saint-Charles, s’inquiète des répercussions qu’aura la disparition de cette mesure alimentaire.

« À Pointe-Saint-Charles, on est dans un quartier qui est défavorisé, mais aussi qui est considéré comme un désert alimentaire. L’accès à des aliments frais n’est pas évident. Donc, on peut penser que les lunchs n’auraient peut-être pas nécessairement tout ce qu’il faut pour certaines familles, par manque de ressources », avertit-elle.

La présidente de la CSDM, Catherine Harel Bourdon, reconnaît que le portrait de la métropole a beaucoup changé.

« La différence, cette année, c’est qu’il y avait de nouvelles données statistiques du recensement de 2016. Cela a changé grandement entre 2006 et 2016. On se souvient qu’en 2011, c’était le gouvernement Harper. Cela n’avait pas été le même questionnaire. Cela avait été le questionnaire court. Dans le fond, il y a eu dix ans – une décennie – dans les données réelles qui ont été fournies, plus précises. Cela change grandement le portrait de la réalité de Montréal », a-t-elle affirmé.

De son côté, Camille Trudel croit que l’indice de défavorisation est un outil dépassé.

« On aime dire que l’indice n’est pas adéquat pour nos quartiers de plus en plus hétérogènes. Ce n’est pas tant la faute des gens qui arrivent dans le quartier que de la façon dont l’indice est formulé. En fait, il fausse les données. Il dit que finalement, on devient de plus en plus, selon eux, homogène. Donc, les familles sont de moins en moins pauvres, ce qui n’est pas le cas. Il y a des familles plus riches, des familles plus pauvres », souligne-t-elle.

Un programme universel réclamé

Catherine Harel Bourdon

Catherine Harel Bourdon réclame une mesure d’aide alimentaire universelle de Québec.

« Nous, ce qu’on demande, c’est d’avoir une cantine pour tous, vraiment une cantine universelle le midi comme [il y a dans] plusieurs pays de l’OCDE. Si ce n’était pas possible de le faire, il faudrait cibler les enfants défavorisés plutôt que juste cibler les écoles défavorisées. C’est cela, l’enjeu principal. On demande au gouvernement du Québec de financer plus largement les services alimentaires », réclame-t-elle.

La chargée de projets à la Corporation de développement communautaire de Pointe Saint-Charles appuie cette idée.

« On demande que les quatre paliers, CSDM, municipal, provincial et fédéral s’assoient ensemble pour développer une politique alimentaire universelle, que tous les enfants dans toutes les écoles aient accès à un repas », indique Camille Trudel.

Mme Harel Bourdon assure que la CSDM est à la recherche d’une solution de rechange. Elle souligne que son organisation va rencontrer prochainement divers organismes à ce sujet.

« On est en train de regarder nos services alimentaires, mais nos ressources sont limitées. On ne peut pas non plus déshabiller Paul pour habiller Jacques. Il y a quand même un enjeu interélèves, interécoles. On va regarder ce qu’on est capable de faire dans les budgets qu’on a. Mais, on ne pourra pas compenser à la même hauteur d’un repas pour tout le monde », a-t-elle prévenu.

De son côté, le ministère de l’Éducation n’interviendra pas. Il soutient avoir investi 60 millions de dollars supplémentaires dans le budget pour soutenir les élèves de milieux défavorisés, à même une enveloppe de 125 millions sur cinq ans consacrée à la réussite scolaire.

EN CONCLUSION

Depuis la dernière élection au Québec,beaucoup de gens ont cru qu’en remplaçant le parti politique au pouvoir (…par des bulletins de votes  douteux ) qu’ils avaient réglé le problème lié à la corruption politique sur laquelle tout le système néolibéral s’est construit!

La majorité des gens en âge de voter me donnent l’impression de dormir au gaz et ne cherchent aucune solution.Tous semblent penser  que les hauts-fonctionnaires sont devenus honnêtes parce que les libéraux ont été chassé du pouvoir politique,mais je vous signalais déjà avant l’élection du 1 er octobre 2018  que  le choix  du premier ministre avait  déjà été fait et que la famille Desmarais ,alliée au crime organisé, avait dévolu son choix sur la Coalition Avenir Québec,à défaut de ne plus pouvoir continuer  de maintenir  Philippe Couillard au pouvoir.

Il est clair que les libéraux étaient devenu encombrant ,surtout depuis la Commission Charbonneau.Tôt ou tard ,le Peuple Québécois aurait fini  par réclamer ce qui serait devenu impératif:la Justice!

Mais comme nous le voyons,l’un des  éléments fondamentaux  que la Coalition Avenir Québec réclamait durant la campagne électorale,était la remise des sommes d’argent payées en trop par les  familles québécoises en versement de leurs comptes d’électricité à l’Hydro Québec et François Legault,leur chef,a refusé de remettre ces milliards détournés une fois au pouvoir!

Donc le gangstérisme et le crime organisé  gèrent  le gouvernement du Québec! …Rien n’a changé!

Comme je l’ai toujours dit et écrit: si voter changerait quelque chose,on l’aurait déjà  aboli!

Réveillons-nous!…car il est presque trop tard !

Seule la désobéissance civile peut nous permettre de remplacer ce système,mais pour le remplacer il faut avoir le COURAGE de l’abattre dabord!