Le Québec sous la gérance du crime organisé:Action collective déposée contre Hydro-Québec

Une demande de recours collectif sera déposée contre Hydro-Québec pour exiger un remboursement des «trop-perçus» qui avaient permis au gouvernement d’équilibrer plus rapidement ses finances.

 

La Coalition peuple allumé a recruté à cet effet près de 30 500 participants sur la plate-forme d’action citoyenne Weroes.

En avril dernier, le même regroupement avait symboliquement mis en demeure le premier ministre Couillard pour exiger des éclaircissements quant au remboursement des abonnés, quelques jours après que le gouvernement eut admis avoir profité des trop-perçus pour combler son déficit.

Le ministre des Ressources naturelles de l’époque, Pierre Arcand, avait annoncé que l’atteinte de l’équilibre budgétaire marquait la fin de cette pratique.

Hydro-Québec avait confirmé un écart de 1,4 milliard $ entre ses besoins et ses revenus depuis 2008. Son porte-parole, Louis-Olivier Batty, avait toutefois tenu à souligner que ce chiffre représente «moins qu’un pour cent sur nos prévisions budgétaires». Il avait nié toute surfacturation et expliqué l’écart par des gains d’efficience.

Le ministre Arcand avait écarté d’ailleurs la possibilité d’un remboursement des abonnés, promettant plutôt des hausses minimales des tarifs d’électricité.

En août dernier, Hydro-Québec a demandé à la Régie de l’énergie de lui permettre d’augmenter ses tarifs résidentiels de 1,1 pour cent. La Régie devrait rendre sa décision vers le début du mois de mars.

Pour l’année qui tire à sa fin, elle avait donné le feu vert à une augmentation de 0,7 des tarifs résidentiels, égale à celle de 2016, alors qu’Hydro souhaitait une hausse de 1,6 pour cent.

La Coalition peuple allumé, qui tient un point de presse ce mercredi, réclame un remboursement rétroactif pour les trop-perçus accumulés de 2008 à 2013, qui représentent selon elle une ristourne de 365 $ par abonné ou une baisse de tarifs de plus de 10 pour cent.

Mercredi matin, l’actuel ministre de l’Énergie et des Ressources Naturelles, Pierre Moreau, a déclaré qu’il serait «étonnant» qu’une surfacturation soit démontrée.

Il a rappelé que les sommes facturées par la société d’État dépendent des décisions prises par la Régie de l’énergie selon les prévisions d’Hydro-Québec sur sa demande de consommation.

 

 

 

 

Publicités

Des fortunes de grands argentiers du PLC à l’abri de l’impôt à l’étranger

Justin Trudeau discute avec Stephen Bronfman à l’occasion d’une fête organisée par ce dernier à St. Peters Bay à l’Île-du-Prince-Édouard en août 2013.

 

 

Une nouvelle fuite massive de documents lie aux paradis fiscaux d’influents argentiers du Parti libéral du Canada proches de la famille Trudeau, mais aussi les anciens premiers ministres Paul Martin, Jean Chrétien et Brian Mulroney.

Qualifiée de plus importante encore que les Panama Papers, la fuite des Paradise Papers impliquerait également plusieurs dizaines d’autres personnes riches, dont le secrétaire au Commerce de Donald Trump, les stars de la musique Bono et Madonna et même la reine Elizabeth II.

La célèbre famille montréalaise Bronfman et l’influent sénateur libéral Leo Kolber ont longtemps eu aux îles Caïmans une fiducie de plus de 60 millions de dollars américains dont la principale fonction, selon les experts consultés, semble avoir été d’éviter de payer de l’impôt au Canada, a révélé dimanche le Consortium international des journalistes d’enquêtes (CIJE).

Ce consortium s’est penché pendant plusieurs mois sur plus de 13 millions de documents qui ont fuité de cabinets d’avocats spécialisés dans les paradis fiscaux.

Or, l’un des héritiers de la famille Bronfman, Stephen, a été au coeur de la campagne à la chefferie et de financement du premier ministre, Justin Trudeau, alors que Leo Kolber a été l’un des grands argentiers de son père et ex-premier ministre, Pierre Elliot Trudeau, ont observé les médias canadiens membres du Consortium : Radio-Canada et le quotidien Toronto Star.

L’avocat représentant les familles Bronfman et Kolber a nié, auprès de ces médias, que la moindre loi ou la moindre règle éthique ait été violée.

Ironiquement, rappellent les deux médias canadiens, le sénateur Leo Kolber avait été amené, à l’époque du premier ministre Martin, à se pencher sur un projet de loi visant justement à éviter que les fiducies servent à contourner le fisc alors qu’il présidait l’important comité sénatorial des banques et du commerce.

Le projet de loi était mort au feuilleton au Sénat. Il faudra attendre 14 ans et l’élection du gouvernement conservateur de Stephen Harper pour qu’une version moins contraignante de la loi soit adoptée. La fiducie Bronfman-Kolber a finalement été liquidée en 2016.

Mulroney, Martin et Madonna

Ces révélations, qui seront suivies par d’autres dans les prochains jours, promet-on, viennent de disques durs obtenus par le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung et dont le contenu a été partagé avec le CIEJ et son réseau de 382 journalistes dans 67 pays.

Les données proviendraient notamment des cabinets d’avocats réputés Appleby, aux Bermudes, et Asiachi Trust, de Singapour, actifs entre autres dans plus d’une quinzaine de paradis fiscaux.

Les documents montreraient, entre autres, que Brian Mulroney a siégé à partir de 2004 au conseil d’administration d’une compagnie incorporée aux Bermudes et appartenant à un milliardaire syrien mêlé à une affaire de corruption dans un contrat de vente d’armes.

On y verrait aussi que le rôle de consultant qu’a joué Jean Chrétien auprès d’une compagnie pétrolière incorporée aux Bermudes après qu’il eut quitté la vie publique lui aurait valu 100 000 options d’achat d’actions.

On relève également que Paul Martin a longtemps eu une compagnie maritime (Canada Steamchip Lines) qui comptait une quinzaine de filiales souvent enregistrées aux Bermudes avant qu’il n’en cède le contrôle à ses fils en 2003. Les trois hommes ont nié avoir fait quoi que ce soit de répréhensible.

Le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, ne s’est pas excusé d’avoir gardé, grâce à des entités offshore, 31 % du contrôle d’une société de transport maritime faisant affaire avec un proche du président russe, Vladimir Poutine.

La reine d’Angleterre a dit que c’est à son insu qu’une partie de ses millions a transité par les îles Caïmans et les Bermudes. Quant à Madonna et Bono, comme Apple, Nike, Uber et Tesla, ils ont affirmé respecter strictement la loi.

Optimiste malgré tout

« Je ne crois pas que ces nouvelles révélations soient tellement une surprise pour les gens », a remarqué en entretien téléphonique au Devoir la fiscaliste Brigitte Alepin, qui publiait déjà il y a 15 ans un ouvrage intitulé Ces riches qui ne paient pas d’impôt« On peut quand même s’étonner qu’avec tout ce qui s’est dit sur les paradis fiscaux, nos élus ne soient pas devenus plus prudents dans le choix de leurs relations. »

La professeure de l’UQAM et organisatrice depuis trois ans d’une conférence internationale annuelle sur la concurrence fiscale se montre relativement optimiste malgré tout. « Ce que je ne réalisais pas il y a 15 ans, c’est combien la solution pratique à ce problème est complexe », explique-t-elle.

Il ne suffit pas qu’un gouvernement décide à serrer la vis à ses contribuables pour les empêcher de tirer profit des règles plus laxistes d’un autre pays. Il faut convaincre suffisamment de gouvernements qu’au moins un minimum de règles communes est nécessaire, ne serait-ce que pour conserver un certain pouvoir sur leur fiscalité.

C’est ce qu’a notamment entrepris de faire l’Organisation de coopération et développement économiques (OCDE) en s’attaquant au secret bancaire et en exigeant plus de transparence de la part des entreprises sur l’endroit où ils exercent leurs activités, réalisent des profits et payent leurs impôts.

 
Stephane Dion et John kerry:la fraternisation avec Skull and Bones.

« Les choses progressent mieux que je l’aurais cru, mais il reste encore à convaincre plusieurs pays pour atteindre une masse critique suffisante, observe Brigitte Alepin. Espérons qu’on y parvienne avant que les contribuables n’aient complètement perdu confiance dans nos systèmes fiscaux. »

 

Une Révolution communiste déclenchée par des groupes anti-fascistes d’extrème gauche aux USA

Le groupe de gauche Antifa  « Refuse fascism » a planifié des rassemblements dans au moins 20 villes des Etats-Unis ( ce  samedi,4 novembre 2017) pour exiger que le président Donald Trump et le vice-président Mike Pence soient « chassés du pouvoir ». Les manifestations étaient  prévues, dont une liste est incluse ci-dessous, ont soulevé des inquiétudes que, comme les protestations passées, les membres d’Antifa utiliseront à nouveau la violence ,comme nous le verrons,ultérieurement. 

Photo du 4 novembre 2017 à Atlanta.

Les membres d’Antifa ont affirmé que les manifestations du 4 novembre font partie d’un effort visant à contraindre le président Donald Trump à exercer ses fonctions et attireront probablement des contre-manifestants, augmentant ainsi la probabilité de violence. En outre, l’ACLU de Pennsylvanie aide les manifestants en fournissant un séminaire éducatif sur les droits des membres de l’ANTIFA lorsqu’ils protestent. SUR LEUR SITE WEB, REFUSEZ LE FASCISME FAIT CETTE DÉCLARATION: Prenez les rues et les places publiques, dans les villes et les villages du pays, jour après jour et nuit après nuit, sans s’arrêter, jusqu’à ce que notre demande soit satisfaite. Ce cauchemar doit finir: le régime Trump / Pence doit partir! Au nom de l’humanité, nous REFUSONS d’accepter une Amérique fasciste!

LES VILLES QUI ORGANISENT DES MANIFESTATIONS, MARCHES ET RASSEMBLEMENTS ANTIFA SONT LES SUIVANTES:

– Akron

– Atlanta

– Austin

– Boston

Chicago

– Cincinnati

– Cleveland

– Falmouth, MA

– Honolulu

– Indianapolis

– Los Angeles

– Miami

– Minneapolis

– La ville de New York

– Philadelphia

– Pittsfield

– Portland

– Salem

– San Francisco

Seattle

– Tucson

ANTIFA #RESIST DECEPTION: 4 NOVEMBRE LIVE STEAM

LISTE DE TOUTES LES PROTESTATIONS PLANIFIÉES par les organisateurs bolchéviques:

Voici une liste de toutes les manifestations planifiées sur le fascisme des ordures, ainsi que les heures et lieux. Les instructions spéciales ou les déclarations du groupe sur le site web de l’événement sont indiquées en italique. Akron, 4 novembre 16h00 Rassembler devant le bâtiment Mitchell UFCW 1655 West Market Str. & North Hawkins Ave. Atlanta, 4 novembre 18h00 Euclid & Moreland Ave NE Little 5 Points / Findley Plaza, Atlanta Apportez des casseroles et des poêles, des lampes de poche, des bâtons lumineux, des lanternes, des pancartes, des banderoles et tout le monde que vous connaissez. Le régime Trump / Pence doit partir! Austin, 4 novembre 13h00 Hôtel de ville 301 West 2nd Street, Austin Page de l’événement Facebook Boston, 4 novembre 16h00 En raison des négociations de permis, la manifestation du 4 novembre «This Nightmare Must End» a été déplacée de Shoppers ‘Plaza au Parkman Bandstand dans les Boston Commons. Chicago, 4 novembre 13h00 Federal Plaza, 219 S. Dearborn Cincinnati, 4 novembre 13h00 Parc de Piatt 100 Garfield Place Cleveland, 4 novembre 13h00 Place publique Falmouth, MA, 4 novembre 10h30 Falmouth Town Green, Falmouth, MA, États-Unis Honolulu, 4 novembre 9h30 du matin 9h30: Rassemblement au parc Ala Moana (en face de la rue Pi’ikoi) 11h00: Rassemblement à Thomas Square Indianapolis, 4 novembre 11 heures et 13 heures 11h00 au parking CVS, 46e et Keystone 13h00 à l’Indiana State Fairgrounds, entrée de la 38e rue Los Angeles, 4 novembre 13h00 Pershing Square, 5th St. et Hill St ~ Downtown LA Miami, 4 novembre 12:00 Rassemblement à la flamme de l’amitié du parc Bayfront Minneapolis, 4 novembre 12:00 Fontaine Berger au parc Loring, 1382 rue Willow New York City, 4 novembre 14h00 42nd Street & Broadway NYC Philadelphie, 4 novembre 14h00 Place Thomas Paine, 1401, rue John F. Kennedy, Philadelphie Pittsfield, MA 4 novembre 13h00 Park Square 1, rue West Portland, Oregon 4 novembre 14h00 Fontaine de Jameson Square, Portland, Oregon PDX Refuse le fascisme! Le régime Trump / Pence doit partir! Salem, OR, 4 novembre 15:00 Salem Capitol San Francisco, 4 novembre 15:00 Union Square, San Francisco Seattle, 4 novembre 12:00 pm Rassembler au Seattle City Hall Plaza, 4e Avenue et rue James Tucson, 4 novembre 14H00 Mars commence à Tucson Comic Con / TCC, 260 S. Church Avenue Rencontrez @ NO! Bannière près de l’entrée principale Postez vos réflexions sur ce sujet dans la section des commentaires ci-dessous. En outre, partagez ceci sur les médias sociaux.

En ce 4 novembre 2017,les mondialistes de la ligue Antifa étaient présent et saccageaient tout.

Cette liste montre que George Soros et le clan Clinton qui financent ces soulèvements ont tout prévu  et que l’on peut considérer que  pour  une fois,l’Amérique fait face à une réelle menace de révolution de gauche…de type communiste!

Antifa, le groupe extrémiste d’extrême gauche a été exposé dans un nouveau documentaire qui  l’a lié à des groupes révolutionnaires communistes aux États-Unis. Le documentaire a révélé que le groupe, qui est connu pour l’intimidation et la violence, pourrait avoir un ordre du jour poussant dans les coulisses obscures.

UN DOCUMENTAIRE RÉVÈLE QU’ANTIFA A DES LIENS AVEC DES GROUPES RÉVOLUTIONNAIRES COMMUNISTES .

Le documentaire intitulé America Under Siege: Antifa dure 37 minutes et a été lancé le 25 septembre par Capital Research Centre et Cohesion Films. Trevor Loudon, l’écrivain et auteur du documentaire, a déclaré que les médias ont qualifié Antifa de simple bande de jeunes qui s’enflamment, mais grâce à la recherche, cela n’a pas été le cas.

ANTIFA N’EST PAS SEULEMENT UN GANG D’ENFANTS LAISSANT TOMBER LA VAPEUR

Antifa est à l’origine de la promotion du communisme et de l’anarchie. Fondée en 1920 en Allemagne, elle était connue sous le nom d’aile d’intimidation et de violence du parti communiste allemand. Dans le passé, The Epoch Times a exposé les origines du groupe et a déclaré qu’Antifa, qui s’appelait alors Antifaschistische Aktion dans l’Action allemande et antifasciste en anglais, avait été créée sous la direction du régime soviétique russe. Selon le Black Book of Communism, c’était une dictature brutale qui allait être à l’origine de plus de 20 millions de morts. ANTIFA A DES LIENS AVEC LE PARTI COMMUNISTE Loudon a dit qu’ils avaient fait des recherches pour trouver si Antifa avait encore des liens avec le Parti communiste. Ils ont constaté qu’ils avaient et en même temps découvert que les liens politiques dominants avaient aussi donné à la violence d’Antifa un libre passage. Le groupe a été responsable des affrontements violents à Oakland, Charlottesville et Berkeley et il a été dit que la police dans les régions présentes devait se retirer. À Charlottesville, la police a conduit certains des manifestants de droite à travers les manifestants Antifa qui s’étaient rassemblés dans une foule et de la violence s’est alors produite. Loudon a poursuivi en disant qu’ils avaient révélé que la violence d’Antifa était parmi les plus répandues dans les villes contrôlées par les conseils municipaux démocrates. C’étaient des villes dans lesquelles les conseils avaient le contrôle total de la police. Loudon a déclaré qu’à Berkeley, Antifa était une affiliation du groupe extrémiste de gauche, By Any means Necessary, également connu sous le nom de BAMN. De nombreuses personnalités politiques de Berkeley, dont le maire, appartiennent au groupe Facebook de BAMN.

LES LIENS DES GROUPES EXTRÉMISTES ET COMMUNISTES DÉPENDENT DE L’EMPLACEMENT Les liens avec les groupes extrémistes et communistes d’Antifa dépendent en grande partie de l’endroit où ils opèrent. Loudon a déclaré qu’à Orlando, les socialistes démocrates d’Amérique sont proches d’Antifa. Antifa au Texas a des liens avec la Garde rouge, qui est une organisation maoïste. Refuser le fascisme est une autre branche d’Antifa et c’est un front pour le Parti communiste révolutionnaire. Bill Ayers, qui était l’ancien chef de la Weather Underground qui était derrière les attentats terroristes dans les années 1970 aux États-Unis, est le principal endosseur de Refuse Fascism. Si l’organisation avait sa propre voie et avait réussi dans les plans pour une révolution communiste, ils auraient tué 25 millions de citoyens américains. ANTIFA EST SIMILAIRE À UNE FRANCHISE DIT LOUDON Loudon a déclaré qu’aujourd’hui, Antifa ressemble beaucoup à une franchise. Il a ajouté que, à bien des égards, il avait des liens étroits avec le Parti démocratique. Le groupe a reçu le soutien du courant dominant car ils ont prétendu s’opposer au fascisme et ils prétendent que la violence utilisée est juste une manière de réprimer le fascisme. Loudon a dit que quand il s’agit de croyances et d’avantages, Antifa est l’un des groupes fascistes les plus actifs qui se trouvent aux États-Unis en ce moment. Il a fait la comparaison entre Antifa et les chemises brunes d’Adolf Hitler. Ils ont également utilisé la violence pour intimider les ennemis et attaquer le Parti national-socialiste allemand des travailleurs d’Hitler. Il a dit que les deux parties avaient cru en la fermeture de la liberté d’expression et en forçant les autres à accepter leur façon de penser. A la fois les chemises brunes nazies et Antifa ressemblaient beaucoup aux gangs de rue, disait-il, ils faisaient la promotion des systèmes totalitaires. Loudon a souligné que, historiquement, lorsque les nazis avaient gagné en Allemagne, beaucoup d’anciens membres communistes du KPD qui avaient commencé en tant que membres d’Antifa, ont continué à s’impliquer dans les chemises brunes de Hitler. Il a dit qu’un rapport interne avait révélé que 55% des rangs des chemises brunes avaient été d’anciens communistes allemands. Il a dit que pendant ce temps, les nazis de bifteck, ce qui signifie qu’ils étaient bruns à l’extérieur et rouges au milieu.



EN COMPLÉMENT:

Hillary Clinton  donne 800 000 $ pour financer des sauvages antifa violents, mais cela devient encore pire

Grâce aux millions de patriotes américains déçus qui sont venus en masse en novembre dernier et qui ont voté pour Donald J. Trump, nous avons réussi à empêcher Hillary Clinton de quitter la Maison Blanche. Cependant, malgré le fait qu’elle n’ait pas l’avantage de s’asseoir chaque jour dans le bureau ovale, elle fait tout ce qu’elle peut pour manipuler la scène politique. Elle a maintenant été prise en charge de financer les sauvages violents d’Antifa avec un don de 800 000 $, mais ce n’est même pas le pire .Hillary est restée cachée pour la plupart depuis sa perte embarrassante à Trump, un novice politique sans le soutien financier de son parti ou des comités d’action politique axés sur les ordres du jour. En effet, il est facile de voir pourquoi elle a évité de montrer son visage après avoir perdu la Maison Blanche une deuxième fois. Cela ne veut pas dire qu’elle n’était pas occupée dans les coulisses, cependant.

Si l’argent n’est pas un problème – et pour Hillary, ce n’est pas le cas – vous ne devez pas être à l’honneur pour faire une différence notable. Vous pouvez simplement canaliser de grosses sommes d’argent vers des groupes terroristes locaux de style George Soros et avoir un impact considérable. De nouvelles informations très préoccupantes suggèrent que c’est précisément la stratégie qu’utilise Hillary pour s’assurer que son agenda reste pertinent.

Des mois après avoir perdu les élections, Hillary Clinton a annoncé qu’elle allait lancer un nouveau super-PAC appelé Onward Together le 15 mai. Elle a dit que le groupe serait partenaire avec cinq groupes politiques de gauche: Indivisible, Swing Gauche, Couleur du Changement, Emerge America et courir pour quelque chose. Peu de temps avant de faire cette annonce troublante, Hillary Clinton a transféré 800 000 $ de sa campagne présidentielle ratée de 2016 à Onward Together, selon les documents de la campagne déposée auprès de la FEC.

Selon Daily Caller, au cours des quatre mois depuis que Hillary a officiellement lancé son nouveau groupe politique, Onward Together a fait peu de choses en plus de solliciter des dons auprès des partisans de Clinton.Quatre mois plus tard, on ne sait pas ce que les donateurs du groupe doivent montrer pour leur argent. Le site Web d’Onward Together n’a toujours que deux onglets: l’un expliquant la mission du groupe et l’autre demandant aux donateurs de faire des dons.

 

Hillary Clinton serait alcoolique,ferait de nombreuses crises de folie et commencerait à faire de l’Alzheimer!

EN COMPLÉMENT D’INFORMATION NO 2

L’establishment continue de faire des progrès dans sa tentative de mettre fin à la presse alternative qui se développe rapidement et de repousser les médias traditionnels chancelants. Alors que l’UE exige que les sites de médias sociaux censurent les fausses nouvelles et que Reddit, Facebook et d’autres sites commencent à bloquer Fusion Illusions lacées et d’autres médias alternatifs, il est maintenant alarmant de constater qu’il s’agit vraiment d’une guerre contre la liberté d’expression.

 

EN CONCLUSION

Le 22 octobre 2017,Hillary Clinton,la scandaleuse,était accueuillie comme une championne de la démocratie par les médias,au Canada et à Montréal.
Plus de 3,500 personnes l’applaudiront au Palais des Congrès de Montréal…Bien préparés par la propagande néolibérale!

Les francs maçons,les néolibéraux et les gauchistes pleurnichards du Québec qui ont si bien reçu Hillary et Bill Clinton  à Montréal,il y a peu de temps,doivent maintenant commencer à comprendre pourquoi les américains ont voté pour le pro- sioniste Donald Trump,en 2016.

Je n’appui personne dans aucun des cas,en ce qui concerne Trump ou Clinton,car nous voyons bien que la manipulation des masses est devenu un art,en 2017.On n’a qu’à regarder la figure d’Emmanuel Macron,l’ancien banquier des Rotschild,pour en être certain!

Pauvre Amérique!Pauvre Québec!Pauvre France!…Seule la désobéissance civile va pouvoir vous libérer  de ces politiciens corrompus,mais les temps achèvent et l’humanité est menacé d’extinction si la tendance se maintient!

Vive le Mouvement Mondial de Désobéissance Civile!

Vive le Mouvement Québécois de Désobéissance Civile!

Vive l’Ère Nouvelle  du Québec et de toute l’humanité!

Débarrassons nous des terroristes,des satanistes et des criminels associés aux illuminati et au Nouvel Ordre Mondial!

 

 

 

Les Défenseurs de la Terre endossent la Grande Loi de la Paix

Déclaration historique des femmes

 

Après réflexion et consultations,les Défenseurs de la Terre qui combattent la Guerre,l’esclavage sous toutes ses formes et le droit d’existence de toutes les formes de vie sur Terre (qu’elles soient connues ou inconnues),endossent  la Grande Loi de la Paix dont le texte en français apparaît ci-dessous:


Voir notre article phare antérieur sur le même sujet:

Ré-écrire l’histoire :Deganawida et Hiawatha,les fondateurs de la Grande Confédération Iroquoise d’Haudenosaunee


 

 Nous, femmes de toutes origines et de toutes nations vivant sur la partie de l’île de la Tortue appelée Québec, déclarons ce qui suit :
Nous nous engageons à respecter la Grande Loi de la Paix et le Wampum à Deux Voies initiés par les Peuples Originaires de la Confédération des Cinq Nations Haudenosaunee, dites iroquoises, de l’île de la Tortue. Cette loi et ce traité sont la trame officielle de gouvernance de ce territoire à laquelle nous sommes toutes et tous légalement et moralement liés depuis l’arrivée des forces colonisatrices sur l’île de la Tortue.
La Grande Loi de la Paix puise ses racines dans la sagesse féminine naturelle de la création transmise de génération en génération grâce à l’autorité matrilinéaire. Elle assure l’équilibre en étant en parfait synchronisme avec les lois de la Nature. Le Wampum à Deux Voies en est le véhicule. Il symbolise son actualisation dans l’unification des peuples avec respect, ouverture et harmonie. En outre, il démontre que cette Loi en constante évolution est le prolongement vivant et vibrant de l’humanité.
Cette Loi et ce traité n’ont jamais été respectés par les régimes politiques institués sous la couronne britannique. Ce non-respect est indéniablement une des principales sources et causes de la corruption omniprésente dans notre société. Toutes les actions passées et présentes commises au détriment de l’environnement vont à l’encontre de ces ententes ancestrales fondamentales et inaltérables. Par ailleurs, les ingérences à l’égard des Peuples Originaires, incluant le système électif des conseils de bande et toutes les structures imposées par ces derniers, sont illégales.
Pour restaurer notre intégrité, nous exigeons de la couronne britannique et de toute autre nation du monde venues imposer illégalement leur régime politique sur l’île de la Tortue qu’elles cessent dès maintenant la destruction massive de notre Terre-Mère. Nous demandons réparation pour les ravages causés par l’exploitation abusive des forces vitales de la Nature, dites ressources, ainsi que pour toute ingérence dans la culture ancestrale de ces peuples.
Nous nous déclarons sœurs alliées des Peuples Originaires et refusons formellement toute forme d’emprise à leur endroit. Nous réclamons que soit reconnu sur-le-champ leur titre de Gardiens de la Terre.
Nous nous engageons à honorer les responsabilités qui nous incombent à toutes et à tous en tant que signataires officiels et légaux du Traité de Paix Wampum à Deux Voies. Nous dénonçons le non-respect de ce traité qui engendre des relations humaines malsaines.
Nous nous engageons à rétablir le seul processus décisionnel légal créé sous la Grande Loi de la Paix, qui représente la véritable voix du peuple sous la forme de conseils traditionnels. Puisque chaque voix est respectée et honorée et que toutes les décisions sont prises par consensus sur la base du savoir ancestral des Peuples Originaires, ce processus permet l’application immédiate des solutions issues de ces conseils.
Nous refusons toute forme de manipulation génétique et chimique dans les secteurs agroalimentaire et pharmaceutique. Nous exigeons que cesse l’élaboration de stratégies malsaines imposées à la population et à tout être vivant au détriment des lois de la Nature.
Nous refusons toute forme de manipulation au regard de l’éducation, de l’information et de l’industrie militaire. Nous exigeons que cesse toute action malhonnête quelle qu’elle soit. L’hypersexualisation de nos enfants, le conditionnement, l’asservissement et l’appauvrissement de la population, la mondialisation et toute autre forme d’aliénation sont totalement inacceptables.
Nous condamnons toute initiative de colonisation actuelle et future, incluant celles planifiées sur la Lune et dans l’espace par les corporations. Nous exigeons la mobilisation intégrale de ces énergies et ressources à la restauration de l’état de santé critique de notre Terre-Mère et à sa protection. Nous nous dissocions de toutes manœuvres générant la guerre, acte immoral et cruel, et exigeons qu’elles soient entièrement consacrées au rétablissement de la paix à l’échelle planétaire.
Nous déclarons que nous choisissons la paix et refusons la guerre, que nous choisissons l’intégrité et refusons la corruption, et que nous choisissons l’amour et refusons la haine. Nous déclarons être des donneuses de vie, telles que reconnues par les Peuples Originaires de l’île de la Tortue, et nous refusons d’être des preneuses de vie.
Nous affirmons notre liberté personnelle et collective et nous refusons toute forme d’influence religieuse.

La Confédération Iroquoise fut l’entité politique la plus puissante en Amérique du Nord, pendant deux siècles avant et après Christophe Colomb. Une société collectiviste et égalitaire, sans état, sans gouvernement et sans forces de l’ordre, dont les marxistes (Engels & Lafargue) eux-même faisaient l’éloge. Aujourd’hui encore, la Confédération Haudenosaunee se considère comme une nation souveraine, sur son territoire de Grand River, en Ontario, au Canada. Depuis 1977, ils disposent de leur propre passeport, reconnu internationalement à l’ONU.

Nous, femmes de toutes origines et de toutes nations vivant sur la partie de l’île de la Tortue appelée Québec, invitons les peuples du monde entier à se joindre à nous. Nous affirmons qu’il y va de la survie de notre humanité que la planète entière se rallie à cette déclaration afin de rétablir la stabilité, l’équilibre et la paix.
L’allégeance exclusive à la Grande Loi de la Paix et au Wampum à Deux Voies ainsi que l’alliance avec les Peuples Originaires représentent les plus beaux cadeaux que nous puissions offrir aux générations futures et à toute forme de vie sur Terre.

Le Québec sous la gérance du crime organisé:la fausse démocratie de la ville de Québec

Nous approchons des élections municipales,voici un véritable écho de la fraude orchestrée par l’oligarchie du pétrole pour nous laver le cerveau avec leurs « mensonges de démocrates sérieux »:

Un solide aperçu de la pseudo-démocratie dans la Ville de Québec….Un article d’Anne Morin en février 2017!

Voici un article qui est passé sous silence dans nos savant médias cette semaine, et je vais vous dire une chose et c’est à l’effet que même discuter deviens de plus en plus difficile dans la communauté à Québec et je l’ai encore expérimenté cette semaine dans une réunion ou je suis allé mercredi soir dernier sur la question d’agrandissement du Port de Québec auquel pas grand médias en ont parlé à part le Journal Le Soleil ! Un projet d’environ 1 Milliard en tout et partout incluant les investisseurs privé ! C’est l’article dans la rubrique!

Et vous remarquerez que de un, mon nom n’est pas dans l’article en question, car j’ai dû en surprendre plus d’un puisqu’ à cette rencontre-là, j’ai demandé à la présidente Mme Émond et le DG du Port de Québec Monsieur Mario Girard qui était surplace d’attendre le dépôt du Rapport que la Consultation organisé par le Député Monsieur Steven Blainey sur le Troisième lien, qui aura lieu le 15 février prochain à Lévis d’attendre avant de prendre toute décisions.

Car voyez-vous à cette occasion un ingénieur ou architecte aura la chance semble-t-il d’exposer des plans relativement à un possible troisième lien entre la rive sud et la rive Nord et qui semble-t-il serait plus situé à l’est de la Ville de Québec.
A cet occasion je leur ait dit que dans ce cas précis j’avais encore une fois l’impression de me faire passer quelque chose par en arrière pour citer monsieur Bernard Gauthier…Car voyez-vous le projet d’un troisième lien est un projet dont les coûts sont estimé entre 1 et 4 milliards et que moi je leur ait dit que j’étais visionnaire et que mon idée pourrait être que si on avait un troisième lien à l’est.

Et bien, que ça pourrait par exemple être avec un SRB et soit un Tunnel ou un Pont à partir du Palais des Congrès de Lévis et de traversé à l’Ile d’Orléans pour y embarquer des travailleurs et pour ensuite aussi faire un et/ou des arrêts à Beauport pour y embarquer d’autre travailleurs, et ensuite remonter par une passerelle le SRB qui pourrait être adapter et remonter jusqu’au Palais des Congrès de Québec. Et je pense que ce projet est futuriste et totalement faisable…Lorsque l’on s’arrête pour y penser… ?

Je leur ai aussi dit que le Port de Québec avait en 2005 ou 2006 si ma mémoire est bonne fait des Consultations publique à la veille du 400 iéme anniversaire de la Ville de Québec et que j’avais proposé quelques bonne suggestions qui n’avais pas été retenu, mais au moins une des propositions que j’avais fait à l’époque fut mis en branle dont l’installation de nombreux bancs pour pouvoir s’assoir dans le Port de Québec et avec le nouvelle Agora et l’Agrandissement du Terminal de Croisière, cela devenait un Must ! Et tout cela pour vous dire que notre implication citoyenne est très importante car un amis à moi à l’époque m’avait fait remarquer que l’installation de Bancs Publique n’était semble-t-il pas dans les Plans…!

De plus, toujours à cette même Consultation sur l’agrandissement de la Baie de Beauport de mercredi soir dernier, j’ai terminé en leur disant que je souhaiterais qui si l’on devait refaire la Piste cyclable ou un nouvelle aménagement dans ce secteur en relation avec la mobilité, je souhaiterais que des bornes de recharge pour les micros moyens de transport comme les quadri-porteur électrique qui en passant sont plus nombreuses que les voiture 100% électrique au Québec…

Et bien, que des bornes soient installées un peu partout sur le futur parcours …Car je leur ai demandé en 2008 à la ville de Québec et le conseiller municipale de l’époque m’avait répondu que c’était quelque chose de très important ? Mais rien n’a été fait depuis, et ce, même après en avoir parlé avec plusieurs interlocuteurs, et j’ai même déposé une lettre que j’ai reçus du côté fédérale, et qui m’a renvoyé du côté municipale et provincial et je leur ai indiqué que c’étaient des spécialistes de nous faire tourner en rond ?

Enfin, j’ai conclu ma présentation de trois minutes en leur disant qu’il y aurait lieu de faire attention pour s’il devait y avoir des installations électrique dans ce secteur de ne pas installer les fameux compteurs intelligent ou de vérifier comme il faut au préalable, car ce secteur contient beaucoup d’oiseaux de tout genre et que cela pourrait semble-t-il avoir un impact sur la migration de certaines espèces et qu’il fallait être très prudent !

Avez-vous vu mon nom et celle de Louise une amie qui m’accompagnait à cette rencontre et qui elle aussi est venu prendre la parole dans cette article… ? Et voulais aussi dire de ne pas oublier d’inclure des Bornes de recharge pour les micros- moyens de transport et à ce moment précis la foule commençait à murmurer fort à l’arrière…Et là, je m’en suis mêlé en disant très fort,«laissé la parlé… ! Car j’ai dit, ce quel demande est juste se prononcer… et je vois toute les têtes blanche ici présente et que votre tour s’en vient… et ce ne sera pas long que les couches pour incontinences et les patates en poudre vont venir bien plus vite que vous pensez…Oh… j’étais hors de moi-même et Louise s’est aussi sentie très humiliée, je le sentais….C’est effrayant de ne pas être capable d’échanger librement dans la Capitale Nationale du Québec….Ouf….

En conclusion, le point ou je voulais en venir avec ce projet de Troisième lien est plus que ce projet va coûter autour semble-t-il de 1 à 4 milliards de dollars et les citoyens de la ville de Québec vont devoir le 15 février prochain aller du côté de Lévis pour être consulté… ? Alors qu’ici le Maire Labeaume, ne parle pas de demander aux citoyens de s’exprimer la dessus ? Et pire encore, l’autre jour à moins que je ne me trompe, il semblait vouloir être prêt à signer pour le SRB immédiatement… ? Au lieu de voir tout le projet du troisième lien comme un tout ! Un peu comme cela s’est fait à Montréal avec je crois que c’est le Pont Champlain… ?

Car n’oublier pas il ne s’agit pas d’un projet de 1 million de dollars ? Mais bien entre 1 et 4 milliards de beaux dollars pour le Troisième lien et celui de la Baie de Beauport 1 autre milliard cela fait beaucoup d’argent n’est-ce pas ? Mais le point important que je veux soulever ici est le suivant; Vous souvenez-vous du projet Rabaska ?

Et bien, pour faire du comparable :ce projet en était un de 840 millions et avait nécessité un Audience Publique de 19 jours à Expo cité et un peu partout sur le territoire et avait totalisé 124 heures de jours d’audiences, 699 mémoires avait été déposé. Et totalisait 25,000  pages de documents. Alors que nous à Québec pour le projet d’un Troisième lien à ce jour… C’est zéro de Consultations publique pour les citoyens de la ville de Québec, sauf pour celle qui aura lieu le 15 février 2017 au Centre des Congrès de Lévis et organisé par le député fédérale Monsieur Steven Blainey ! Je crois que la démocratie est plus que malade à Québec…si vous voulez mon opinion ! Et que c’est certain que les médias ne vous disent pas tous, car ce que je vous ai écrit ici n’était pas dans cet article !

Maintenant, vous comprenez mieux que nous les Citoyens allons devoir devenir nous-même des journaliste(s) pour avoir les vrais nouvelles ?

Depuis la parution de cet article en février 2017,tout est mort on entend plus parler de rien? Bizarre non…!

Comme pour parodier le capitaine Kirk!Tout cet argent s’en va dans un trou noir…ou dans la quatrième dimension!

 *Une dénonciation de Patrice Fortin dans Facebook.

Le 1 % le plus riche : le modèle québécois

On dit souvent que le Québec est la société la plus égalitaire d’Amérique du Nord. C’est au Québec qu’on trouve les écarts de richesse les moins grands, c’est là que les inégalités progressent le plus lentement lorsqu’on fait des comparaisons avec les autres provinces du pays et les États américains. Ces affirmations sont vraies, mais elles demandent certaines nuances.

C’est le travail qu’a voulu faire Nicolas Zorn, spécialiste des inégalités économiques, dans un livre publié aux Presses de l’Université de Montréal, Le 1 % le plus riche, l’exception québécoise. Cette contribution de Nicolas Zorn est essentielle, utile et éclairante, à un moment où les inégalités contribuent aux tensions sociales et politiques dans le monde.

Ce sont les institutions, l’encadrement du travail, l’impôt des plus riches notamment qui ont permis au Québec de ralentir la montée des inégalités économiques. Le modèle québécois, écrit Nicolas Zorn, « serait conçu notamment pour atténuer les écarts de revenus. […] Le modèle institutionnel particulier au Québec pourrait bien permettre d’expliquer comment le phénomène relativement généralisé de concentration des revenus vers le sommet a pu être plutôt modéré, en comparaison de l’évolution vécue chez ses voisins américains et canadiens. »

Contre vents et marées

« Il est bien possible, poursuit Nicolas Zorn, que le taux de syndicalisation plus élevé au Québec ait ralenti la hausse des revenus du premier centile, comparativement à ses vis-à-vis nord-américains, par exemple en réussissant à maintenir les éléments plus égalitaristes et redistributifs du modèle québécois. »

Face à la financiarisation de l’économie, la réduction des impôts pour les entreprises et les mieux nantis, « les institutions du marché du travail et le syndicalisme pourraient avoir tempéré la hausse des revenus du premier centile québécois » selon l’auteur.

« Le premier centile québécois se situe nettement dans la moyenne des pays au régime non libéral, et ce même s’il fait partie du Canada et s’il est le voisin des États-Unis, deux pays qui, rappelons-nous, ont un régime libéral. Le Québec a plutôt développé un modèle social distinct, avec sa propre conception de la justice sociale. »

Le vent des inégalités souffle fort

N’empêche, les membres du 1 % le plus riche au Québec ont vu leur revenu marchand augmenter de 78 % de 1985 à 2008 contre 19 % pour les 99 % les moins nantis.

Les pressions sont fortes, explique le chercheur. « Les écarts de revenus en général, et ceux entre le sommet et le reste de la société en particulier, ont augmenté dans la quasi-totalité des pays développés que nous avons examinés. Une société fortement intégrée dans l’économie mondiale comme le Québec peut difficilement s’isoler des phénomènes qui touchent l’ensemble des pays mondialisés. »

« Le nombre de paliers [d’imposition] au sein des pays développés, écrit Nicolas Zorn, est passé d’une moyenne de 15 en 1981 à seulement 5 en 2010. Le taux marginal maximal d’imposition moyen est passé de 66 % en 1981 à 42 % en 2010 et le seuil du dernier palier d’imposition a baissé dans la plupart des pays, de 2000 à 2010. »

Choix rationnel ou idéologique?

Dans sa conclusion, il ajoute que « la baisse de la progressivité fiscale et du niveau d’imposition, sous couvert de nécessité économique, relèverait de choix politiques qui privilégient un modèle et une idéologie plutôt que d’autres. »

Comme on l’a souvent mentionné ici, les inégalités économiques préoccupent aujourd’hui un vaste éventail d’économiste et de décideurs publics, soit « un nombre grandissant de chercheurs, d’institutions et de personnalités politiques allant du premier ministre canadien, des présidents français et américain jusqu’au pape, en passant par les banquiers centraux des États-Unis et du Royaume-Uni, sans oublier les institutions internationales telles que l’OCDE et le FMI, ni les grandes organisations de la société civile comme Oxfam et le Forum de Davos. »

« Dans une nouvelle étude sur les inégalités, écrit Nicolas Zorn, cinq économistes du Fonds monétaire international concluent que plus les riches sont riches, plus la croissance économique est faible. En fait, c’est plutôt l’enrichissement des moins nantis et de la classe moyenne qui stimule la croissance économique, affirment-ils. »

 

 

 

 

 

Le Québec sous la gérance du crime organisé:la stratégie est d’attiser le feu jusqu’au jour du scrutin

Malheureusement, même le PQ sombre dans ces accusations mensongères, est-ce à dire que puisqu’ils n’ont rien à proposer, ni d’un bord, ni de l’autre, ils tentent de provoquer un conflit là où il n’y en a pas. De plus, d’où provient ce malaise sociétal? Tout ces troubles dérivent de l’islam, appelons ça comme nous voulons, radical, politique ou débile, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une idéologie politico-religieuse. Aucunement question de nationalité là-dedans, maisautant les politiciens que les médias sombrent dans le grotesque de parler de racisme, de xénophobie et ils ont même dû inventer un mot; islamophobie! Rien qui ne justifie ces accusations auprès du peuple québécois, une fois de plus de la part de nos politiciens, des tentatives pour nous faire sentir coupables de tout et de rien.

Pour ma part, être contre les OGM, Mac Donald ou l’islam, aucune différence et je ne me sent pas raciste pour autant puisque l’islam appartient à tous les peuples, à tous les attardés de la planète.

Je considère bien plus raciste un étranger qui s’installe chez nous et qui impose sa culture déficiente au point qu’il ai quitté son pays. Une femme voilée ne dit-elle pas à notre société d’aller se faire foutre? Lorsque nous savons que pour un islamiste radical, intégriste ou appelons ça comme nous voulons, que pour lui une femme non voilée est impure, quel est le message qu’ils nous envoient avec leurs voiles?

L’équivalant pourrait être un chandail avec la mention non à l’islam politique car pour eux, le voile signifie surtout non à notre culture.

(Sylvain Meunier)

 

Les ministres Laetao et Coiteux:deux hommes de mains irresponsables.

 

Le gouvernement Couillard lance sa consultation sur « le racisme et la discrimination systémique », dont on ne connaît encore ni le format ni le champ qui sera couvert. Ces travaux vont s’étendre sur des mois, et si on est bons, ils devraient nous mener jusqu’aux élections. Il y a fort à parier que ça deviendra un enjeu électoral.

Y a-t-il du racisme au Québec ? Oui, assurément, malheureusement, comme dans toutes les sociétés. Il existe bel et bien.

Y a-t-il du racisme systémique, comme aux États-Unis, par exemple ? Même si des individus racistes peuvent sévir au sein d’institutions, je ne crois pas qu’on puisse être aussi catégorique.

La société québécoise, dans son ensemble, n’est pas maladivement raciste.

Alors à quoi, à qui cela sert-il de nous dire qu’on est une société qui pratique le racisme systémique ?

Dans La Presse+ du 4 avril, sous le titre « Faire partie d’un NOUS rassembleur », plusieurs personnes, la plupart issues de l’immigration, dont beaucoup de musulmans, signent une lettre ouverte qui retient l’attention. Elles mettent en garde le gouvernement et se questionnent sur le bien-fondé de la consultation publique. « Il faut prendre les bonnes mesures pour lutter contre les discriminations et le racisme, sans exacerber les antagonismes entre les différents groupes de citoyens québécois. » Elles disent que ça va contribuer à nourrir les conflits.

Qui plus est, elles s’inquiètent de la présence, dans le comité-conseil de cette consultation, de « représentants associatifs aux positions idéologiques tranchées », à la « vision binaire du monde », qui font preuve de populisme, ce qui a pour effet d’évacuer toute recherche constructive de solutions.

Lorsque Philippe Couillard accuse le Parti québécois d’avoir divisé le Québec à coup de Charte des valeurs à des fins électoralistes, il n’a pas tout à fait tort. Il y avait un utilitarisme électoral discutable dans le projet péquiste. Le PM a accusé Jean-François Lisée de NÉGATIONNISME (terme très chargé, qui réfère à la Shoah), de « souffler sur les braises de l’intolérance ». Or, il fait pareil ! Il attise le feu, sachant que ce genre de débat risque d’évacuer les nuances et de dégénérer. Il instrumentalise une situation qui n’est pas indiscutablement systémique, et surtout, il maîtrise l’échéance électorale !

Couillard et l’absence de projet social pour le peuple.

Pourquoi ce débat à ce moment ? Voilà la vraie question à se poser.

Le PM est motivé par les élections de 2018. Il est en train, en utilisant une situation précaire et des individus très certainement sincères, de créer un objet de wedge politics (politique de l’affrontement). Il partage avec Justin Trudeau une vision multiculturelle de la société, basée sur les différences, qui entraîne de la ghettoïsation. Tous sont côte à côte, sans se mêler réellement. Une vision canadienne qui, au Québec, heurte le sentiment identitaire de beaucoup de citoyens, plus interculturels que multiculturels. Mais le Parti libéral du Québec est tellement allergique à l’idée même d’une nation québécoise, même au sein du Canada, qu’il renie tout ce qui parle d’un sentiment national, qui n’exclut pas d’emblée les minorités, au contraire. Il préférera jouer les uns contre les autres.

Et ça, c’est dangereux. Ça joue sur la culpabilité d’une majorité de Québécois, que l’on rend si facilement honteux. « Vous êtes des racistes ! », alors que nous sommes accueillants.

Y a-t-il du racisme au Québec ? Oui. Le sommes-nous collectivement ? Non. Alors quoi ?

La chose la plus pressante, la plus raisonnable, constructive de ciment social, la plus positive à faire est simple : intégrons les minorités et les immigrants. Reconnaissons les équivalences, les formations, francisons. Le phénomène est documenté, les mesures concrètes existent, nul besoin d’un nouveau psychodrame collectif.

Le PQ a eu des propositions à ce propos. Or, M. Couillard ne veut pas les recevoir, préférant jouer les élections de l’an prochain sur du conflit. Je crains les dommages collatéraux irréparables.