Loi québécoise sur la laïcité: la ville de Victoria vote une motion pour appuyer une poursuite judiciaire

La mairesse de Victoria, Lisa Helps... (PHOTO CHAD HIPOLITO, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)
La mairesse de Victoria, Lisa Helps…

 

Le conseil de la ville de Victoria, capitale de la Colombie-Britannique, a voté à l’unanimité jeudi en faveur d’une motion pour appuyer en principe la poursuite judiciaire contre la loi sur la laïcité par l’Association canadienne des libertés civiles et le Conseil National des musulmans Canadiens.

La mairesse de Victoria, Lisa Helps, a célébré l’adoption de la motion sur Twitter. « La lutte contre la discrimination EST une question municipale », a-t-elle écrit.

Dans le document remis à ses collègues, le conseilleur de ville derrière la motion, Sharmarke Dubow, écrit que « cette législation, bien que présentée comme promouvant la neutralité religieuse de l’État, est une attaque à peine voilée contre les traditions religieuses et culturelles des minorités religieuses. C’est contraire aux valeurs canadiennes, qui incluent la liberté de religion et l’acceptation de la diversité. »

M. Dubow a voulu souligner au passage le caractère « diversifié » de la ville de Victoria. Une lettre en soutient à la motion a été déposée au conseil de ville par la World Sikh Organisation of Canada.

Cette action fait écho à une initiative similaire survenue il y a quelques semaines dans la ville de Brampton, à une heure au nord de Toronto. Le maire Patrick Brown avait déclaré par voie de communiqué vouloir « envoyer un message clair aux partisans du projet de loi 21 au Québec. Cette loi viole la liberté de religion et ne respecte pas la Charte canadienne. »

Le Premier Ministre du Manitoba, Brian Pallister, a tenté de mobiliser ses homologues des autres provinces au cours des derniers jours, réunis en Saskatchewan pour le Conseil de la Fédération. Il avait qualifié la loi de « dangereuse ». M. Pallister et François Legault ont tenu des échanges à ce sujet, mais rien de concret n’en est sorti.

La loi sur la laïcité a été adoptée à l’Assemblée Nationale le 16 Juin dernier a été contestée devant les tribunaux dès le lendemain par Ichrak Nourel Hak, une étudiante en enseignement qui porte le hidjab, ainsi que par l’Association canadienne des libertés civiles et le Conseil national des musulmans Canadiens. C’est cette même contestation que soutiendra en principe la Ville de Victoria.

Il y a un peuple qui va regretter de ne  pas s’être révolté lors du référendum volé ,en 1995.Si le Québec serait  indépendant aujourd’hui,ce genre de harcèlement et de mépris contre nous serait inexistant!

Quand est-ce que le peuple québécois va -t-il se réveiller contre cette gouvernance des juges,au Canada?

 

 

 

Publicités

Vidéos souvenir: René Lévesque parle de Pierre Ellioth Trudeau (émission du 29 juin 1984)…et autres surprises historiques

Étant donné  mon engagement actuel en politique avec le Parti Patriote à l’élection fédérale d’octobre 2019,je vous reviendrai  avec  ces vidéos qui nous ferons   rappeler notre combat pour l’indépendance du Québec,depuis plusieurs générations.

Aujourd’hui,je vous présente René Lévesque d’abord,il  nous parle de Pierre Ellioth Trudeau comme il l’a bien connu .Comme le fils est garant du père,cette vidéo nous donnera un peu l’heure juste sur Justin Trudeau,le successeur de son père.


Des moments clés dans la vie de René Lévesque

 


Élection de 1970,Discours de René Lévesque et de Jacques Parizeau

 

…et finalement la démission du chef fondateur du Parti Québécois,en 1985:

 

Sans oublier le plus important:Le Québec isolé en 1981 « La Nuit des longs Couteaux »:

Une citation de René Lévesque…importante!

 

Nous nous trouvons à des années-lumières de ce type de politicien qui rassemblait avec élocution et discipline!

Peu importe le parti politique,il aura été un Grand Guide National!

Le pire événement de la vie de René Lévesque:la Nuit des Longs Couteaux

 

 

 

Des îles du fleuve Saint-Laurent rapetissent ou disparaissent

 

 

Entre Montréal et le lac Saint-Pierre, certaines îles sont mal en point tellement elles ont été grugées par les vagues que font les navires qui passent dans la Voie maritime du Saint-Laurent. Or, ces îles servent de refuges à des animaux dont certains sont menacés de disparition.

C’est le cas de l’île Deslauriers, située à quelques minutes en bateau de Varennes.

On y retrouve la plus grande colonie de goélands à bec cerclé d’Amérique du Nord, soit environ 32 000 couples. Des hérons bihoreau et des canards y nichent aussi.

Depuis 10 ans, l’île a perdu le tiers de sa superficie. Les oiseaux qui y nichent pourraient donc devoir trouver refuge ailleurs. Mais où?, se demande le biologiste Francis St-Pierre.

«Les îles du Saint-Laurent sont les derniers habitats naturels qu’il leur reste. Avec le développement domiciliaire sur les rives, tant sud que nord, les habitats naturels sont en voie de disparition là.»

-Francis St-Pierre, biologiste et technicien de la faune à l’Université du Québec à Montréal

Il ajoute que quand l’île Deslauriers disparaîtra – et elle disparaîtra, insiste-t-il, car elle perd plusieurs mètres de rivage chaque année –, « les gens se retrouveront avec des problèmes parce que les oiseaux pourraient nicher sur les toits plats en ville, comme c’est déjà le cas dans le coin de Dorval. Quand ils sont ici sur cette île, les goélands à bec cerclé ne dérangent personne ».

Faire le tour de l’île en bateau permet de constater que c’est la berge qui fait face à la voie maritime qui disparaît. On y observe un mur de terre de 2deux mètres de hauteur tellement l’île a déjà été grugée par les vague. Sur la rive de l’île qui n’est pas exposée à la voie maritime, le rivage est une petite pente naturelle qui descend doucement vers l’eau.

 

À l’intérieur d’une même saison, dit Francis St-Pierre, des talus de terre se détachent et tombent dans le fleuve avec les nids des oiseaux.

Certaines îles, plus petite comme l’île Bellegarde un peu plus au nord, ont de leur côté déjà disparu.

Sur l’île Sainte-Thérèse, une très grande île située devant la municipalité de Varennes, des nids d’hirondelles de rivage sont aussi menacés. Les nids sont creusés à même la falaise de terre, et cette année, au moins trois mètres de rivage ont été emportés.

Le grand marais situé sur l’île aux Fermiers est aussi menacé. Francis St-Pierre craint que d’ici quelques années, le marais se déverse dans le Saint-Laurent en raison de l’érosion des berges. Les petits blongios, les fuligules à tête rouge et les goglus des prés qui y vivent perdront donc leur habitat.

Plusieurs de ces espèces d’oiseaux sont censées être protégées en vertu de la Loi sur la convention concernant les oiseaux migrateurs, ainsi que par la Loi canadienne sur les espèces en péril.

Pas que les oiseaux

Du côté de la Société pour la nature et les parcs, le directeur général de la section Québec de l’organisme, Alain Branchaud, s’inquiète aussi de l’impact de l’érosion des berges sur une espèce de poisson classé en voie de disparition en vertu de la Loi sur les espèces en péril du Canada.

«Un exemple de ça : les herbiers qu’on retrouve dans le tronçon entre Montréal et le lac Saint-Pierre sont importants pour la survie du chevalier cuivré, qui est une espèce unique au Québec. Le batillage, donc l’effet des vagues du passage des bateaux, détruit ces habitats-là et fait en sorte que l’espèce n’a plus de garde-manger, n’a plus d’endroit pour se nourrir. Alors c’est un problème majeur pour la survie de notre poisson national.»

-Alain Branchaud, directeur général de la section Québec de la Société pour la nature et les parcs

Alain Branchaud dénonce l’inaction d’Ottawa dans ce dossier. La Loi sur les espèces en péril oblige le gouvernement, dit-il, à décréter une série de mesures pour protéger l’habitat essentiel des animaux menacés. Or, dans le cas du chevalier cuivré, le gouvernement avait jusqu’à la fin 2012 pour le faire et rien n’a encore été annoncé. « Ça frôle le ridicule! », s’indigne-t-il.

La Société pour la nature et les parcs envisage donc de s’adresser aux tribunaux pour forcer le gouvernement à respecter sa propre loi. « On aimerait que le gouvernement fédéral prenne ses responsabilité. Mais je pense qu’on est rendu à l’étape où il va falloir regarder de ce côté-là et on n’exclut pas cette possibilité-là ».

Questionné sur les mesures qui peuvent être prises pour freiner l’érosion des berges le long de la Voie maritime, Transports Canada répond par courriel que « l’érosion est en grande partie un phénomène naturel », mais dit avoir demandé aux navires de réduire volontairement leur vitesse. La mesure, même si elle n’est pas obligatoire, serait respectée par 99 % des navires, écrit-on.

Environnement et Changement climatique Canada dit de son côté travailler de concert avec le gouvernement du Québec « pour que cet écosystème précieux soit en santé et profitable pour les générations actuelles et futures », mais a refusé de se prononcer sur le respect de la Convention concernant les oiseaux migrateurs et de la Loi sur les espèces en péril.

 

 

 

 

Sauf la Reine,personne n’est propriétaire au Canada

Personne n’est réellement propriétaire au Canada, même si votre terrain et votre propriété est payée en totalité vous êtes sur les terres de la reine et c’est la raison pour laquelle vous devrez toujours payer des taxes.

Sa Majesté devant ‘accumulation de l’or pillé sur le dos des peuples au fil des siècles!

En Tant que sujet de Sa Majesté, vous devez vous soumettre à ses ordres et caprices si non les Useful Idiots à son service vous inventeront une dette en bonne et due forme basée sur certains des prétextes de taxage que le recueil de lois qu’ils ont inventé contient. si vous n’avez plus les moyens de payer cette « dette » pour des raisons de santé, d’incapacité a gagner votre vie ou par principe, Ils continueront d’ajouter des « Frais » et pénalités et passeront ensuite à l’étape suivante.

Une fois que la « dette » sera devenue assez élevé, c’est un autre groupe de Useful Idiots, ceux la armés, qui seront mandatés pour vous soumettre par la force aux désirs de la souveraine ou vous serez chassé et perdrez tous vos biens durement gagnés, Vous et votre famille serez jeté à la rue même si tout vos biens ont étés payés en totalité.

Si vous reculez dans le temps, vous allez découvrir que votre terrain un moment donné était une foret inhabitée qui n’appartenait à personne, plusieurs propriétaires se sont échangé la permission d’habiter cet espace depuis mais qui donc en a été le premier propriétaire?? et de qui votre espace a-t-il été acheté initialement?

C’est la dure réalité de ce que le monde académique géré par l’occupant appelle « La conquête ».

C’est du terrorisme et du génocide pour de simples « Communs » ou « Commons » comme nous, de manipuler des esprits faibles, de les armer jusqu’aux dents, de leur enseigner l’art de tuer pour ensuite les convaincre d’haïr et d’aller massacrer des peuples entiers qui refusent de se soumettre à notre autorité et à nous céder leurs libertés, leurs biens et leurs terres.

Elizabeth II inspecte des billets de banque

Les taxer et les obliger à nous donner la moitié de leurs récoltes ou de leur salaire est aussi du vol et criminellement punissable.

Pour l’occupant qui invente les lois, tout cela est tout à fait légal, totalement immoral mais légal (En vertu des lois). Comment de tels gestes peuvent-ils être légaux? il faut bien comprendre la différence entre ce qui est légal et ce qui est moral.

Oui certaines lois peuvent êtres morales, mais si la personne qui les écrit est immorale il est fort probable que ses lois soient aussi immorales.

C’est la « Doctrine of Discovery » et la « Terra Nullius » qui autorise les maîtres auto proclamés du monde à s’approprier légalement mais de façon totalement immorale ce qui ne leur appartient pas et à anéantir les esprits libres qui refusent de se soumettre à eux.

Les trillions qui composent la richesse de l’occupant mondial ont tous été obtenus par des actes de terrorisme barbares, les couronnés n’ont jamais travaillé et ont toujours vécu dans l’abondance en asservissant leurs sujets et en les pillant (Taxage, permis, impôts, intérêts travaux forcés etc.)

Les politiciens que vous croyez élire chaque 4 ans sont leurs serviteurs, ils leur font serment de soumission et d’obéissance si non ils ne pourront jamais aller perdre leur temps à gros salaire dans la « Chambre des communs » (Communes)


La propriété au Québec

 

Savons-nous  que nous  POSSÈDONS (contrôle) la PERSONNE qui est « propriétaire » du terrain ?

Et que cette personne qui est propriétaire appartient à l’état ?

Donc le terrain appartient toujours à l’état ?

Et quand tu t’identifies par le Prénom Nom de famille de cette personne, tu t’identifies comme une propriété de l’état ?

Vu que l’esclavage a été aboli, tu as un droit fondamental à la sûreté de ta personne.

Légalement, une sûreté, ça sert à décharger / acquitter des dettes…

Donc les taxes que l’état charge, c’est à leur personne/propriété/esclave qu’ils les chargent… C’est à EUX qu’ils les chargent.

Si tu choisis de payer, « good for you. ».. Mais tu peux aussi choisir de faire valoir tes droits, comme le suggérait le ministre de la justice de l’époque, Marc-André Bédard, lors de la publication de la Charte des droits et libertés de la personne de 1982…

 

La Charte Québécoise des Droits de la Personne…à relire!
Théoriquement tout ce qu’on sais est vrai mais ceux avec qui on dois négocier sont de dangereux criminels prêt à tout pour éviter que l’information ne se répande. Cest un peu comme si un cartel de gros criminels armés nous exigeait un montant qu’on ne leur doit pas, on paie ou pas?

L’argent, ils l’ont uniquement parce qu’on utilise LE LEUR (qui n’est que de la dette).

Et avec l’utilisation de LEUR argent « legal tender » vient l’obligation de respecter LEURS lois.

Legal = la loi
Tender = une offre inconditionnelle

Bitcoin a été créé pour ça.

S’ils ne peuvent plus se financer en taxant les transactions qui se font entre ceux qui refusent d’utiliser leur monnaie, leur système va crever de faim.

Tu ne réussiras pas à sensibiliser la police ou l’armée.

ICYMI : les corps de police ont à leur tête des corrompus qui comptent sur des idiots utiles qui obéissent aux ordres sans se poser de questions sur la moralité de ce qu’ils font.

Et l’armée, c’est encore pire.

Le VRAI ennemi, c’est le Barreau. Ses membres sont des menteurs esclavagistes dont la job dépend de l’ignorance du peuple.
Tu comprends qu’ils sont de mauvaise foi et qu’ils protègent leur petite clique la minute que tu leur poses les vraies questions. 

Ils placent leurs pions dans toutes les hautes sphères du gouvernement.

Ils ne respectent même plus les fondements de la justice, de la liberté et de la paix, tels qu’ils sont pourtant décrétés dans la Charte des droits et libertés de la personne.

La seule façon de régler le problème qu’ils représentent c’est de cesser de jouer leur « game » (leur jeu,leur partie)…

Mais réfléchissez y: le Québec est la Dernière Colonie Survivante de l’Empire Britannique et si voter vous permettrait de changer quelque chose,on abolirait ce droit!

Seule la Désobéissance Civile peut arriver à  faiore changer ce système!

Sources:Recherches de Jacques Lapointe et divers commentaires associés sur Facebook.

 

 

Qu’est-ce que les “Canadiens européens” ?

Canadien européen
Ces gars sont-ils des Turcs, des musulmans, des Azerbaïdjanais ou des Canadiens d’origine européenne ?

 

Il y a deux semaines, un certain “Charlie Smith” a écrit un court article demandant “Ce que c’est, diable, qu’un Canadien européen ?” (What The Hell Is A European-Canadian?). Publié dans le Georgia Straight, dont Smith est le rédacteur en chef depuis 2005, il demande pourquoi le Conseil des Canadiens européens (Council of European Canadians) utiliserait le terme “européen” pour décrire la majorité des Canadiens alors que le “continent Europe” désigne une masse continentale contiguë à des pays asiatiques comme la Turquie, la Géorgie, le Kazakhstan, la Russie et l’Azerbaïdjan.

Le terme « Canadien européen ” implique qu’il y a un point commun et un lien entre ceux qui sont originaires d’Ukraine, du Portugal, de Grèce, de Finlande, d’Allemagne, de Roumanie, de Turquie, de Suisse, d’Estonie et d’Angleterre, pour ne nommer que 10 de ces pays.

Désolé, le terme “européen” n’implique pas qu’il y ait une “communauté culturelle et un lien” entre tous les pays qui sont inclus géographiquement dans le continent de l’Europe. Charlie a peut-être “enseigné les techniques d’investigation” à un endroit appelé “Kwantlen Polytechnic University”, mais il semble qu’il n’a fait aucune recherches pour cet article.

Il est de notoriété publique que le continent européen est contigu avec des terres, des cultures (et aujourd’hui des États-nations) qui se situent entre l’Asie et l’Europe, mais qui ne sont pas classés comme européens au sens culturel du terme, car ils ont des identités ethniques, des religions et une histoire très différentes. Ouvrez n’importe quel atlas standard de l’Europe, et aucun d’entre eux ne classera la Turquie, la Géorgie, le Kazakhstan ou l’Azerbaïdjan comme européens – à moins qu’ils ne soient classés comme des régions en périphérie de la Russie soviétique. La Russie a toujours été connue pour être en partie européenne et en partie asiatique, avec la partie occidentale de la Russie, et les peuples slaves, fermement identifiés comme européens dans leur christianisme, leur langue indo-européenne et leurs caractéristiques raciales.

Même l’Union européenne immigrationniste reconnaît cette réalité culturelle. Aucun des pays asiatiques que Charlie trouve “européen” n’appartient à cette union.

Diviser les concepts et les idées en une multiplicité de parties divergentes et contradictoires au motif qu’aucun concept n’a de frontières définitionnelles claires est un jeu postmoderniste que les étudiants de premier cycle sont obligés de jouer dans le monde universitaire. Puisqu’aucun concept ne saisit jamais aucun aspect de la réalité d’une manière bien délimitée, les postmodernistes ont très bien réussi à persuader les étudiants qu’aucun concept fermement établi et aucun énoncé factuel n’est possible. Soyez assurés que ces efforts déconstructifs ont été entièrement dirigés contre les concepts et les identités occidentales afin de créer de l’incertitude, du doute et de la faiblesse chez les Européens au sujet de leur histoire et de leur culture, de manière à faciliter l’absorption de l’Occident dans un monde encore plus confus, sans frontières et ridiculement diversifié, contrôlé par les entreprises et manipulé par des journalistes sans visage.

(Il a été dit que le fondateur de la déconstruction, Jacques Derrida, s’est senti comme un “étranger” en France, comme un “petit juif noir et très arabe », et que c’était une motivation motrice dans ses efforts incessants pour déconstruire l’identité européenne et promouvoir le multiculturalisme).

Quand on regarde le Canada, il est très certain que cette nation a été fondée par des personnes ayant des ancêtres dans les îles britanniques et en France. A cet égard, ils étaient “européens”. Ils étaient aussi “canadiens” puisque la plupart d’entre eux sont nés au Canada. Wikipedia en a fait une entrée sur les “Canadiens européens” qui est raisonnablement exacte et juste. C’est un fait statistique qu’en 1871, selon le premier recensement après la Confédération, 32 pour cent des habitants canadiens étaient d’ascendance française, 24 pour cent irlandais, 20 pour cent anglais, 16 pour cent écossais et 6 pour cent allemand. Et c’est un fait statistique qu’en 1867, 79 p. 100 étaient nés au Canada.

Charlie dit aussi que le terme « Canadien européen » est « trop réducteur » en ignorant que les Canadiens peuvent aussi être identifiés par « leur classe sociale, leur niveau d’éducation, leur statut socioéconomique, leur profession, leur religion, le nombre de générations au Canada, leur orientation sexuelle, leur lieu de résidence urbain ou rural, leur perspective politique, leur province d’origine, leurs passe-temps, leur âge, leur sexe ou leur situation de famille ».

C’est absurde. Évidemment, on peut distinguer les Canadiens de nombreuses façons, y compris le poids, les goûts musicaux, la couleur des cheveux, les habitudes alimentaires – à l’infini. Mais si nous voulons avoir une conversation sur l’identité nationale ou ethnique des Canadiens, il va de soi que nous devrions nous concentrer sur les concepts pertinents plutôt que d’empiler un concept sur un autre, un sujet sur un autre, ce qui crée de la confusion et du chaos conceptuel. Peut-on parler d’orientation sexuelle, ou de religion, ou d’idéologies politiques, en particulier sans parler simultanément de toute autre identification ? Peut-on parler du Charlie Smith de Georgia Straight sans parler des innombrables Charlie Smiths qui habitent la planète avec des hobbies et des orientations sexuelles différentes ?

Le but de ce type de déconstruction est de créer une situation dans laquelle rien ne peut être distingué de quoi que ce soit d’autre puisque toutes les choses sont interconnectées et incluent une multiplicité d’autres choses. Cette conception sans particularité de la réalité dans laquelle il n’y a pas de concepts et d’identités définis a été ridiculisée à juste titre par Hegel comme “la nuit où toutes les vaches sont noires”. Tout s’efface dans une nuit sombre dans laquelle aucune chose particulière ne peut être distinguée d’une autre chose.

C’est ce que les banques, les partis politiques et les médias, comme le Georgia Straight, veulent: un monde de Canadiens indiscernables qui peuvent être définis de diverses façons sans racines, identités et connaissances précises de leurs ancêtres, de sorte qu’ils peuvent être facilement manipulés pour croire ce que l’establishment veut qu’ils croient.

Vos partages nous permettent de continuer, merci !

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

 

 

 

 


*Mes ami(e)s,voici une traduction en français de cet article paru le 4 septembre 2017 sur Council of European Canadians. Texte original en anglais de Ricardo Duchesne (photo ci-dessous), sociologue, professeur à l’Université du Nouveau Brunswick

La gauche- caviard du PQ se porte bien:Pauline Marois vend son majestueux penthouse pour 4,6 millions $

On savait bien que Pauline Marois avait de la classe et s’élevait très haute au-dessus du bas-peuple qu’elle avait administrée… mais on était loin de se douter de la majestuosité étonnante de son chez-soi! L’ancienne première ministre du Québec vient de vendre son somptueux penthouse pour 4,6 millions $, 2 millions $ de plus que leur coût d’achat il y a cinq ans, selon le Journal de Montréal. 

Salon de la maison

 

 

C’est un médecin américain fortuné qui est récemment devenu le nouveau propriétaire de ce prestigieux condo de style new-yorkais proposant « 4906 pieds carrés d’un luxe inégalé couronné d’une superbe terrasse sur le toit de plus de 2000 pieds carrés », qui comporte notamment une cuisine et un vaste espace de réception et de relaxation. 

Ce dernier se situe dans le Vieux-Montréal et est constitué de deux chambres à coucher et trois salles de bains. Selon la courtière de Sotheby’s Liza Kaufman, Pauline Marois et son mari Claude Blanchet auraient décidé de se construire une autre maison, malgré l’amour éprouvé pour cette propriété achetée en 2013 de Maxime Rémillard, grand patron de V Télé. 

Pauline Marois et Claude Blanchet…vous vous souvenez de son conjoint?

 

Voici une série de photos prises à l’intérieur de cette fameuse maison de luxe:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N’est-ce pas que c’est payant de profiter du peuple  quand on fait partie de l’élite bourgeoise de gauche:la gauche-caviard comme je l’appelle!

 

 

 

Les « drames humains » de l’embourgeoisement dans le sud-ouest de Montréal

 

 

 

Des organismes de défense des locataires dénoncent les effets « catastrophiques » de l’embourgeoisement sur les résidents du sud-ouest de Montréal.

Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), le POPIR – Comité Logement et le Regroupement Information Logement (RIL) de Pointe-Saint-Charles estiment que l’embourgeoisement cause des « effets dévastateurs » sur les ménages locataires à faible et modeste revenu du Sud-Ouest.

Les trois organismes ont procédé lundi à la présentation des données locales du Dossier noir sur le logement et la pauvreté publié par le FRAPRU, dont les chiffres sont tirés de l’Enquête nationale auprès des ménages menée par Statistique Canada en 2016.

La tendance que l’on observe d’emblée, c’est l’augmentation effarante des loyers médians dans tous les quartiers du Sud-Ouest.

Céline Magontier, responsable des dossiers montréalais du FRAPRU

On note une augmentation de 12,4 % du prix des loyers médians de 2011 à 2016 en général à Montréal, selon le document rendu public. Or, on constate une hausse plus accélérée dans les secteurs de Ville-Émard (13,7 %), Pointe-Saint-Charles (15,9 %) et Saint-Henri (19,8 %).

Le taux d’inoccupation des logements locatifs dans le sud-ouest de Montréal et Verdun a chuté de 4,8 % à 1,1 % en seulement un an, selon les dernières données de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

Céline Magontier affirme que la hausse marquée du prix des logements dans le Sud-Ouest est liée à la construction de condominiums et de logements locatifs de luxe.

À Griffintown, par exemple, le nombre de logements a augmenté de plus de 60 % de 2011 à 2016 et le loyer médian est de 1347 $, précise le document.

Le FRAPRU souligne également que cette situation force 3685 ménages du secteur, et dont le revenu médian est de 12 353 $ par année, à dépenser plus de 50 % de leur budget pour le logement.

Des drames humains

Les organismes déplorent le fait que l’embourgeoisement constitue un « vecteur de drames humains auxquels nous faisons face au quotidien ».

« On est en train d’assister à la destruction du tissu social local de nos quartiers », s’indigne Hassan El Asri, organisateur au Regroupement Information Logement de Pointe-Saint-Charles.

Il dit être témoin d’un déplacement de la population traditionnelle qui est provoqué par la hausse des loyers, l’explosion des prix de l’immobilier, la prolifération des condos, l’augmentation du revenu médian et la diminution de la part de logements sociaux et abordables.

L’étude permet d’apprendre qu’il faudrait au minimum 1170 logements sociaux supplémentaires dans le Sud-Ouest pour répondre aux besoins des ménages en attente d’une habitation à loyer modique (HLM) dans l’arrondissement.

Des locataires subissent de la pression de promoteurs immobiliers pour quitter leur logement, mentionne le POPIR – Comité Logement.

« Rien qu’en ce moment, c’est une soixantaine de ménages locataires à Saint-Henri, dont plusieurs à très faible revenu, qui se font évincer de leur logement, par des promoteurs à la recherche de profit. Ils quittent parfois en échange de dédommagement aussi bas que 400 $ », précise Sandrine Belley, organisatrice au POPIR – Comité Logement.

Le FRAPRU réclame la construction de 50 000 logements sociaux en cinq ans pour répondre aux besoins.

Les personnes seules, les locataires âgés de plus de 65 ans, les jeunes et les ménages issus de l’immigration récente figurent parmi les ménages les plus à risque d’être mal logés, révèle l’étude.

De la panique

Carmen Prince

 

C’est le cas de Carmen Prince. Elle habite un logement depuis trois ans dans un bloc d’appartements dans le quartier Saint-Henri.

Elle paie un loyer de 765 $ par mois. Elle a choisi son logement parce qu’il est situé du métro, près des commerces de proximité, pour la vie de quartier et parce que son coût est raisonnable.

En septembre, elle a appris que le nouveau propriétaire voulait évincer les locataires pour construire des lofts ou des condos. Cette nouvelle a semé la panique chez les locataires, raconte-t-elle.

Carmen Prince refuse de partir. Elle veut rester chez elle.

Moi, je vais avoir 63 ans bientôt. Il me reste deux ans à travailler. Pour moi, les dépenses ne doivent pas aller en augmentant. Il faut qu’elles aient en diminuant.

Carmen Prince, une résidente de Saint-Henri

Si jamais elle devait partir, Mme Prince estime qu’elle ne parviendrait pas à trouver un logement équivalent dans le quartier.

Mme Prince qualifie l’approche du nouveau propriétaire de « sauvage » et considère qu’il se fout du monde.

« Je me sens traitée comme une minable. Moi, j’ai de l’argent et toi tu n’en as pas. Alors, décolle et arrange-toi avec tes troubles. Moi, je ne veux pas savoir si ça te fait de la peine », admet-elle.

Elle ajoute que le nouveau propriétaire s’est mis à poser des gestes d’intimidation à l’égard de certains locataires pour qu’ils partent.

« [Il a fait] des appels. Il y a des personnes qui se sont fait dire :  » Ton logement va augmenter de 1000 $ par mois, on va détruire ta cour, ton jardin, tu ne pourras plus revenir, il n’en est pas question  » », relate-t-elle.

Intimidation

Patricia Vianney

 

Patricia Vianney, organisatrice de POPIR-Comité Logement, indique que Carmen Prince n’est pas la seule dans cette situation.

Au total, 43 locataires sont concernés par le rachat de quatre lots d’immeubles différents dans le quartier Saint-Henri.

Elle explique que le nouveau propriétaire en question, l’entreprise Hillpark Capital, n’a pas encore émis un avis officiel d’éviction. Ainsi, les locataires sont encore chez eux.

« On trouve que la façon de faire est vraiment cavalière. Les propriétaires arrivent dans un quartier où il y a déjà un milieu de vie, il y a déjà des locataires. Ils font fi, en fait, de l’existant. Pour eux, c’est un investissement. Ils viennent et veulent rentabiliser leur investissement. Ils ne cherchent même pas à savoir quel impact cela va avoir sur les locataires qui l’entretiennent », déplore-t-elle.

Mme Vianney dénonce le fait que le nouveau propriétaire ait exercé de l’intimidation sur les locataires pour parvenir à ses fins.

« On voit qu’il a insisté particulièrement sur les locataires les plus vulnérables, les personnes très âgées entre autres, les personnes seules où les appels étaient très insistants. Il semble même faire un certain profilage à chercher qui est le plus vulnérable, qui va le plus facilement partir. Après, il se sert de ces premiers départs pour dire aux autres :  » Regardez, tout le monde est parti, donc vous n’avez pas le choix de partir « . Ils font des menaces et annoncent le pire à venir. C’est complètement immoral », s’insurge-t-elle.

Donc Montréal se transforme de plus en plus en une jungle néolibérale capitaliste!

 

 

 

Nouvel Ordre Mondial:La France se désagrège devant le dédain de Macron face au peuple

  • « Les Français disent: » Monsieur le Président, nous ne pouvons pas joindre les deux bouts « , et le président répond: » Nous allons créer un Haut Conseil [pour le climat] « . Pouvez-vous imaginer le décalage? » – Laurence Saillet, porte-parole du parti de centre-droit, Les Républicains, 27 novembre 2018
  • Les « gilets jaunes » [manifestants] bénéficient désormais du soutien de 77% de la population française. Ils exigent la démission de Macron et un changement immédiat de gouvernement.
  • Le mouvement est maintenant une révolte de millions de personnes qui se sentent asphyxiées par une imposition « confiscatoire » et qui ne veulent pas « payer indéfiniment » pour un gouvernement qui semble « incapable de limiter les dépenses ». – Jean-Yves Camus, politologue.
  • Les élections européennes auront lieu ce printemps 2019. Les sondages montrent que le rassemblement national sera en tête, loin devant La République En Marche! [La République en mouvement!], La fête créée par Macron.

 

Emmanuel Macron avec Philippe Couillard,l’ancien premier ministre du Québec:le banquier de Rotschild s’amuse avec le franc maçon.

Le 11 Novembre  2018 , le président français Emmanuel Macron a commémoré le 100 e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale en invitant soixante – dix chefs d’Etat d’organiser une coûteuse, inutile, grandiloquent « Forum de la Paix » qui ne mènent à rien. Il a également invité le président américain Donald Trump, puis a choisi de l’insulter. Dans un discours pompeux, Macron – sachant que Donald Trump s’était défini quelques jours plus tôt comme un nationaliste voué à la défense de l’Amérique – a invoqué le « patriotisme »; ensuite, étrangement, le définissait comme « l’exact opposé du nationalisme »; alors appelé cela « trahison ».

En outre, peu avant la réunion, Macron n’avait pas seulement parlé de « l’urgence » de la construction d’une armée européenne ; il a également placé les États-Unis parmi les  » ennemis  » de l’Europe. Ce n’était pas la première fois que Macron plaçait l’Europe au-dessus des intérêts de son propre pays. C’était cependant la première fois qu’il plaçait les États-Unis sur la liste des ennemis de l’Europe.

En compagnie de Donald Trump…

Le président Trump a apparemment compris immédiatement que l’attitude de Macron était un moyen de maintenir ses illusions de grandeur et de tenter de tirer un avantage politique intérieur. Trump a apparemment aussi compris qu’il ne pouvait pas rester assis là et accepter des insultes. Dans une série de tweets , Trump a rappelé au monde que la France avait besoin de l’aide des États-Unis pour recouvrer sa liberté pendant les guerres mondiales, que l’OTAN protégeait toujours une Europe pratiquement sans défense et que de nombreux pays européens ne payaient toujours pas le montant promis pour leur propre pays. la défense. Trump a ajouté que Macron avait un taux d’approbation extrêmement bas (26%), faisait face à un taux de chômage extrêmement élevé et cherchait probablement à détourner son attention de cela.

Trump avait raison. La popularité de Macron est en chute libre depuis des mois: il est désormais le président français le plus impopulaire de l’histoire moderne à ce stade de son mandat. La population française s’est détournée de lui en masse.

Le chômage en France n’atteint pas seulement un niveau alarmant (9,1%); il a été alarmant pendant des années. Le nombre de personnes en situation de pauvretéest également élevé (8,8 millions de personnes, 14,2% de la population). La croissance économique est en réalité inexistante (0,4% au troisième trimestre de 2018, en hausse par rapport à 0,2% les trois mois précédents). Le revenu médian(20 520 euros, soit 23 000 dollars par an) est insoutenable. Cela indique que la moitié des Français vivent avec moins de 1710 euros par mois. Cinq millions de personnes survivent avec moins de 855 euros (973 dollars) par mois.

Lorsque Macron a été élu en mai 2017, il avait promis de libérer l’économie. Cependant, aucune mesure significative n’a été prise. En dépit de certaines réformes superficielles telles que la limitation du nombre de licenciements abusifs ou la possibilité légèrement accrue que les petites entreprises puissent négocier des contrats de travail à court terme, le code du travail français, qui est toujours l’un des plus rigides du monde développé, bloque habilement le travail. création. La charge fiscale (plus de 45% du PIB) est la plus élevée du monde développé. Même si certaines taxes ont été supprimées depuis que Macron est devenu président, de nombreuses nouvelles taxes ont été créées. Les dépenses publiques représentent encore environ 57% du PIB (16% de plus que la moyenne des pays de l’OCDE) et ne montrent aucun signe de déclin.

Macron a également promis, lors de son élection, de rétablir la sécurité. Le manque de sécurité , cependant, a explosé; le nombre d’agressions violentes et de viols n’a cessé d’augmenter. Les zones interdites sont aussi répandues qu’il ya un an et extrêmement incontrôlables. L’afflux d’immigrants clandestins non contrôlés dans le pays a malheureusement transformé des quartiers entiers en taudis .

 

La photo controversé du doigt d’honneur.

En mai, Macron avait averti que dans de nombreuses banlieues, la France avait « perdu la lutte contre le trafic de drogue « .

Lorsque le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a démissionné le 3 octobre, il a parlé d’une « situation très dégradée » et a ajouté que, dans de nombreux domaines, « la loi des plus forts – les trafiquants de drogue et les islamistes radicaux – a remplacé le République. » Il a été tout simplement les évaluations confirmant de refroidissement de « la faveur » des commentateurs tels que Éric Zemmour , auteur de Le suicide Français , et Georges Bensoussan , auteur de Une France Soumise ( A Soumise France) .

Les émeutes sont fréquentes. ils indiquent l’incapacité croissante du gouvernement à maintenir l’ordre. Les grèves dans les transports en commun, qui ont duré tout le printemps 2018, ont été accompagnées de manifestations et d’un pillage enthousiaste de banques et de magasins. La victoire de la France à la Coupe du monde de football en juillet a été suivie par une liesse qui a rapidement fait place à la violence de groupes qui ont brisé des vitrines et attaqué la police.

Depuis son entrée dans la vie politique, les remarques de Macron ont non seulement révélé un mépris pour la population française, mais elles se sont également multipliées. Cela n’a pas aidé. Dès 2014, alors que Macron était ministre de l’Économie, il a déclaré que les femmes employées dans une entreprise en faillite étaient  » analphabètes « ; en juin 2017, juste après être devenu président, il a distingué « ceux qui réussissent et ceux qui ne sont rien ». Plus récemment, il a confié à un jeune homme qui avait exprimé son désarroi à la recherche d’un emploi qu’il ne devait que se déplacer et « traverser la rue ». Lors d’une visite au Danemark, il a annoncé que les Français étaient « des Gaulois résistants au changement ».

L’un des rares sujets sur lesquels Macron semblait vouloir travailler était l’islam. Il a souligné à plusieurs reprises sa détermination à établir un  » islam de France « . Ce qu’il a omis de prendre en compte, c’est la préoccupation du reste de la population face à l’islamisation rapide du pays. Le 20 juin 2017, il a déclaré (pas assez précisément, par exemple ici , ici , ici , ici , ici et ici ), « Personne ne peut faire croire que la foi (musulmane) n’est pas compatible avec la République ». Il semble également avoir omis de prendre en compte les risques du terrorisme islamique, qu’il appelle rarement par son nom. Il semble préférer utiliser le mot  » terrorisme«  », sans adjectif, et reconnaît simplement qu’il » existe une lecture radicale de l’Islam, dont les principes ne respectent pas les slogans religieux « ).

L’actuel ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, nommé par Macron pour remplacer Collomb, a écarté les préoccupations exprimées par son prédécesseur et a qualifié l’ islam de « religion du bonheur et de l’amour, à l’instar de la religion catholique ».

Un autre domaine dans lequel Macron a agi sans relâche est le « combat contre le changement climatique », dans lequel ses ennemis ennemis sont ciblés. Sur les véhicules de plus de quatre ans, les contrôles techniques obligatoires ont été rendus plus onéreux et le non-respect de ces contrôles plus punitif, dans l’espoir évident qu’un nombre croissant de voitures plus anciennes pourraient être éliminées. Les limites de vitesse sur la plupart des routes ont été abaissées à 80 km / h (50 mi / h), les radars de contrôle de la vitesse se sont multipliés et des dizaines de milliers de permis de conduire ont été suspendus . Les taxes sur l’ essence ont fortement augmenté (30 cents le gallon en un an). Un gallon d’essence sans plomb en France coûte maintenant plus de 7 dollars.

La petite minorité de Français qui soutiennent encore Macron ne sont pas concernés par ces mesures. Les sondages montrent qu’ils appartiennent aux couches les plus riches de la société, qu’ils vivent dans des quartiers riches et qu’ils n’utilisent presque jamais de véhicules personnels. La situation est douloureusement différente pour la plupart des autres individus, en particulier pour la classe moyenne oubliée .

Une décision récente d’augmenter les taxes sur l’essence était la goutte d’eau. Cela a déclenché une colère instantanée. Une pétition demandant au gouvernement d’ annuler l’augmentation des taxes a reçu près d’un million de signatures en deux jours. Sur les réseaux sociaux, des personnes ont discuté de l’organisation de manifestations dans tout le pays et ont suggéré aux manifestants de porter les gilets de protection jaunes que les conducteurs sont obligés de ranger dans leur voiture en cas de panne sur le bord de la route. Ainsi, le 17 novembre , des centaines de milliers de manifestants ont bloqué de grandes parties du pays.

Le gouvernement a ignoré les demandes des manifestants. Au lieu de cela, les responsables ont répété les nombreux impératifs non prouvés du « changement climatique » et la nécessité d’ éliminer l’utilisation des « combustibles fossiles » – mais ont refusé de changer de cap.

Après cela, une autre journée de protestation nationale a été choisie. Le 24 novembre , les manifestants ont organisé une marche sur Paris. Beaucoup, semble-t-il, ont décidé, malgré l’interdiction du gouvernement, de se rendre sur les Champs-Élysées et de continuer vers le palais présidentiel.

Des affrontements ont eu lieu, des barricades ont été érigées et des véhicules incendiés. La police a répondu durement. Ils ont attaqué des manifestants non violents et ont utilisé des milliers de grenades au gaz lacrymogène et de canons à eau, ce qu’ils n’avaient jamais fait auparavant. Bien que de nombreux manifestants aient brandi des drapeaux rouges indiquant qu’ils appartenaient à la gauche politique, le nouveau ministre de l’Intérieur, Castaner, a déclaré que la violence venait d’une « extrême droite » sédentaire et fractionnée. Un membre du gouvernement a attisé l’incendie en comparant les « gilets jaunes » français aux « chemises brunes » allemandes des années 1930. Macron a déclaré que ceux qui essayaient « d’intimider les officiels » devraient être « 

Enfin, le 25 novembre, Macron a fini par reconnaître , avec une apparente réticence, la souffrance de la « classe ouvrière ». Deux jours plus tard, Macron a prononcé un discours solennel, annonçant qu’il créerait un « grand conseil pour le climat », composé d’écologistes et de politiciens professionnels, et que son objectif était de sauver la planète et d’éviter « la fin du monde ». Il n’a toujours pas dit un seul mot sur les griefs économiques qui s’étaient exprimés au cours des dix jours précédents.

La républicaine Laurence Saillet, porte-parole du parti de centre-droit, a déclaré : « Les Français disent: » Monsieur le Président, nous ne pouvons pas joindre les deux bouts « , et le président répond: » nous allons créer un Haut Conseil [pour le climat] ] ‘Pouvez-vous imaginer la déconnexion? « .

Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national de droite (l’ancien parti du Front national et aujourd’hui le principal parti d’opposition en France), a déclaré : « Il y a une minuscule caste qui fonctionne pour elle-même et la grande majorité des Les Français qui sont abandonnés par le gouvernement et se sentent rétrogradés, dépossédés « .

Les « jaunes » bénéficient désormais du soutien de 84% de la population française. Ils exigent la démission de Macron et un changement immédiat de gouvernement. Ceux qui parlent à la radio et à la télévision disent que Macron et le gouvernement sont désespérément aveugles et sourds.

Pour le moment, les « vestes jaunes » ont décidé d’organiser une troisième manifestation nationale – aujourd’hui samedi er décembre – avec une nouvelle marche vers Paris et le palais de l’Elysée. La révolte dans le pays s’intensifie et ne montre aucun signe de ralentissement.

Le politologue Jean-Yves Camus a déclaré que le mouvement des « vestes jaunes » est maintenant une révolte de millions de personnes qui se sentent asphyxiées par des taxes « confiscatoires » et qui ne veulent pas « payer indéfiniment » pour un gouvernement qui semble « incapable de limiter dépenses ». « Certains ne mesurent pas l’étendue du rejet exprimé par les manifestants », a- t- il ajouté .

Dominique Reynié, professeur à l’Institut d’études politiques de Paris, a déclaréque « Macron et le gouvernement ne s’attendaient pas à ce que leur politique fiscale aboutisse à cela ».

Les élections européennes auront lieu en mai 2019. Les sondages montrent que le parti du Rassemblement national de Le Pen sera en tête, loin devant le parti créé par Macron, La République En Marche! [La République en mouvement!].

En un peu plus d’un an, Macron, élu en mai 2017, a perdu presque tout crédit et légitimité. Il est également l’un des derniers dirigeants européens au pouvoir à soutenir l’Union européenne telle qu’elle est.

Macron, qui a affirmé vouloir vaincre la vague « populiste » qui se répandait sur tout le continent, a également affirmé que les dirigeants qui écoutaient les gens désireux de défendre leur mode de vie étaient la  » lèpre  » et le  » mauvais vent « .

La vague « populiste » frappe maintenant la France; cela pourrait bien signifier la fin du mandat de Macron.


EN conclusion:

Deux grands mondialistes unis dans l’effacement de leur peuple:Justin Trudeau qui cherche à assimiler les québécois français à la majorité anglophone du Canada et Emmanuel Macron qui ouvre les portes de la France à l’Islam..

Le but des mondialistes : remplacer les Français par des musulmans

 

La France – et l’Europe en général – est confrontée à une montée de l’islamisme, c’est désormais bien clair. Mais pourquoi cette montée est-elle apparue ? Voila la bonne question. C’est parce que les mondialistes financiers veulent à tout prix que la finance dirige la politique en remplaçant un peuple rebelle par un peuple soumis. Leur but est de dominer politiquement par la finance et ce, au niveau mondial. Pour cela, ils utilisent les acteurs politiciens corrompus qui en France, veulent instaurer l’islamisme radical. Mais pourquoi l’islamisme et pas autre chose ?

C’est très facile à comprendre parce que cela part d’un constat réel, sans état d’âme particulier, basé sur l’étude ainsi que sur les comportements. D’aucuns affirment que l’islam est une religion. Non, l’islam n’est pas une religion. L’islam est un faux système religieux qui impose et entretient à tout prix l’abaissement humain. En islam, les gens doivent obéir aveuglément aux ordres du coran. Du fait que le coran interdit toute évolution, les islamistes sont privés de cette possibilité depuis l’avènement de cette fausse religion, qui est en réalité un système de négation universelle. Il n’existe aucune possibilité d’élévation dans l’islam appliqué à la lettre. Les preuves se voient tous les jours dans le comportement des personnes islamisées. Tout ce qui est négatif et criminel appartient et est revendiqué par l’islam. L’islam manifeste en permanence la haine et le racisme à l’égard de tous ceux qui ne sont pas de confession musulmane et ces deux notions sont encouragées intensivement par les mondialistes auprès de ces populations. Les humains qui ne sont pas musulmans sont de ce fait les victimes de cette haine et de ce racisme. C’est tellement visible actuellement, à travers les terribles événements qui défraient la chronique, qu’on ne peut s’y tromper.

Quoiqu’on en pense, il existe effectivement deux catégories de personnes islamisées. Ceux qui n’ont jamais appliqué les ordres du coran au pied de la lettre, et ceux qui appliquent ces ordres au iota près. Les premiers sont des apostats, c’est le jugement des islamistes radicaux. Certains emploient le terme : « modérés ». Les seconds sont les radicaux. Les apostats, par crainte ou par respect de leur environnement et des lois de la République, ne pratiquent pas réellement l’islam. Ils évitent, par peur ou par ignorance, d’obéir aveuglément aux ordres du coran. Ils sont donc des traîtres pour les radicaux et doivent payer de leur vie cette désobéissance aux ordres de ce livre. Ce sont les radicaux eux-mêmes qui l’affirment et c’est écrit en toutes lettres dans le livre en question. Il apparaît aussi que pour certaines populations d’apostats, une petite chiquenaude suffirait à les faire changer d’avis et à se rallier aux radicaux. Là encore, la terreur et l’interdiction de l’évolution ordonnée par le coran, font de grands ravages. Pour en être convaincu, il suffit d’observer, entre autres aspects, la condition féminine musulmane.

Les islamistes radicaux n’ont qu’un idée en tête, imposer leurs croyances mortifères partout et obliger le monde entier à respecter le coran et l’islam sans aucune possibilité de retour en arrière. A ce propos, il est extraordinaire de constater à quel point quelques pages de papier peuvent tenir des peuples entiers dans l’immobilité totale de l’esprit pendant aussi longtemps. Vous n’ignorez pas que si vous êtes musulman et que vous quittez l’islam, vous signez votre arrêt de mort. Le mot est lâché. La mort. C’est le maître mot de l’islam. Les apostats n’ont aucune envie de tuer. Ils souhaitent faire un peu comme tout le monde, ne pas trop en savoir sur leur « religion », et ne pas la pratiquer de façon radicale en préservant au mieux leur dignité d’êtres humains. Comparativement, voyez le nombre de fidèles dans les églises et vous aurez compris que les religions n’intéressent plus grand monde aujourd’hui au sein des populations qui ont décidé de sortir de ce carcan. C’est normal du fait que chaque religion a été depuis son avènement, un moyen de domination infernal dont les chefs ont usé et abusé pour maintenir les populations dans la crainte et l’ignorance (pour info, voyez les performances de la « sainte inquisition » et certains « ratés » gênants dont le vatican aimerait qu’ils soient tenus secrets). Cela ne fonctionne plus vraiment de nos jours car heureusement, beaucoup de populations ont évolué.

LES PEUPLES FRANÇAIS DE FRANCE ET D’AMÉRIQUE DU NORD ONT UN COMBAT COMMUN 

Deux couples:ceux d’Emmanuel Macron et de Justin Trudeau dévoués au Nouvel Ordre Mondial pro-islamique!

Le Québec et les canadiens français de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick font face à Justin Trudeau  qui ne rêve que de mondialisation et  de libre-échange.Le gouvernement conservateur  de Ford en Ontario a coupé tous les budgets devant permettre de soutenir la francophonie dans sa province,mais il fait face à la mobilisation générale des franco-ontariens.Il faut noter que Ford a même coupé la totalité du projet d’une université francophone en Ontario sous le prétexte de sabrer dans les dépenses…inutiles!

Au Québec,nous avons évité le pire en élisant François Legault de la Coalition Avenir Québec,  mais celui-ci va-t-il  bloquer l’immigration massive réclamé par Justin Trudeau qui lui réclamait 50,000 immigrants au Québec pour cette année.François Legault  s’est fait élire en promettant de baisser ce chiffre à 40,000,mais c’est même trop car qui va payer pour ces envahisseurs qui parfois,ne parlent pas un mot de français?…Nous les travailleurs et travailleuses du Québec!Nous payons de nos impôts pour assurer la disparition assurée de notre peuple pour permettre à l' »ÉLITE » de continuer à engranger les profits capitalistes!

Depuis fin septembre, les Acadiens retiennent leur souffle. La balance du pouvoir est entre les mains des trois députés de l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick, un parti qui s’est positionné ouvertement contre le bilinguisme tel que pratiqué dans la seule province officiellement bilingue du Canada.

S’ils espéraient davantage d’ouverture, les Franco-Ontariens essaient actuellement d’inverser les décisions de leur gouvernement progressiste-conservateur d’abolir le Commissariat aux services en français et d’abandonner le projet d’université franco-ontarienne.

Pour l’avocat spécialiste des droits linguistiques, Michel Doucet, les situations ont quelque chose de similaire.

«Il y a des parallèles à faire. Mais l’approche au Nouveau-Brunswick est beaucoup plus sournoise. On voit depuis de nombreuses années un affaiblissement du Commissariat aux langues officielles du Nouveau-Brunswick avec un budget qui, depuis 2002, n’a augmenté que de 500 000 $ à 514 000 $ [le dernier budget du Commissariat aux services en français en Ontario était de 2,9 millions $]. Si bien que le commissaire n’a pas les ressources de faire son travail.»

Le Québec ,comme l’Ontario ,comme le Nouveau-Brunswick et la France,notre Mère-Patrie,en a ras-le-bol!

Nos quatre états sont actuellement  gouvernés par des néolibéraux vendus  à l’oligarchie financière rattachée au Nouvel Ordre Mondial et au crime organisé entretenu par les sociétés secrètes qui les contrôle derrière le rideau dont les francs maçons liés au rite écossais et les illuminati qui leur sont associés!

Seule la désobéissance civile peut en venir à bout et rétablir la démocratie du Peuple,par le Peuple et pour le Peuple!

À bas le néolibéralisme du Nouvel Ordre Mondial et vive la Révolution Nationale Universelle !

 

Unissons-nous!