Accueil

Les dossiers de Michel Duchaine:Un prix nobel de médecine accuse: « guérir des maladies n’est pas rentable pour les laboratoires »

Laisser un commentaire

 

prix-nobel

 

 

« Le prix Nobel britannique de médecine, Richard J. Roberts, a accusé les grands laboratoires pharmaceutiques de faire passer leurs intérêts économiques avant la santé des personnes, en détenant le progrès scientifique dans le traitement des maladies car la guérison n’est pas rentable.

«Les médicaments qui guérissent ne sont pas rentables et ne sont donc pas développés par les laboratoires pharmaceutiques, qui parallèlement  développent des médicaments qui chronicisent les maladies et qui doivent être consommés de manière ininterrompue, » Roberts a déclaré dans une interview au magazine «PijamaSurf».

Certains médicaments qui pourraient guérir entièrement une maladie ne sont pas développés. Cela est-il normal que l’industrie de la santé soit régie par les mêmes valeurs et principes que le marché capitaliste, lesquels ressemblent beaucoup à ceux de la mafia? », demande le prix Nobel 1993 de médecine. (ndlr: ça fait du bien d’entendre ça de la part d’un prix Nobel de médecine).

Le savant et chercheur accuse les labos d’oublier de servir le peuple et de s’occuper uniquement de la rentabilité économique. «J’ai vu comment, dans certains cas des chercheurs qui dépendaient de fonds privés auraient pu découvrir des médicaments très efficaces qui auraient pu complètement venir à bout de certaines maladies », a t-il expliqué.

Il ajoute que les entreprises cessent d’enquêter, car « Les compagnies pharmaceutiques sont davantage intéressées à votre porte-monnaie qu’à votre santé, c’est pourquoi les recherches, tout à coup, sont déviées vers la découverte de médicaments qui ne guérissent pas, mais qui rendent les maladies chroniques permettant aux malades de constater des améliorations qui disparaissent dès lors que l’on cesse de prendre le médicament. »

En ce qui concerne les raisons pour lesquelles les hommes politiques n’interviennent pas, Roberts affirme que «dans notre système, les politiciens ne sont que des employés des gros capitaux qui investissent ce qui est nécessaire pour assurer la victoire à leurs poulains, et s’ils ne sortent pas vainqueurs, ils achètent les élus « . (Ndlr: Tout est dit, Obama nous en a donné un bon exemple avec Monsanto). »

A noter après quelques recherches que cet article ressemble beaucoup à un autre accordé en 2007 au journal La Vanguardia et qui apportent plus de précisions sur les manipulations des labos concernant les médicaments.

Laurent Freeman

Pour l’anecdote, Russia Today a publié également un sondage en bas de son article. Avez-vous confiance en l’industrie pharmaceutique? 86,9% des internautes ont répondu que non, comme ça c’est clair!

Source: Russia Today

 

Dictature de la pensée unique:Google filtre les « fake news »… sauf si elles sont américaines !

Laisser un commentaire

fake-news-001

Les filtres de Google sont-ils objectifs dans la lutte contre les fausses informations ? Une simple expérience de RT montre comment le tri se fait : dur avec certains médias, le moteur de recherche épargne les sites américains.

Vous cherchez sur Chrome, le navigateur internet de Google, un article sur un sujet commun et constatez que certains articles sont marqués comme des fake news, dont les articles de RT.

Essayez ensuite de trouver une fausse nouvelle évidente qui concerne Donald Trump… Aucune notification de fake. C’est simple et ça marche. Une simple vidéo le démontre.

 

 

 

 

 

source: https://francais.rt.com/international/32184-google-filtre-fake-news-sauf-americaines

 

Divulgation de documents:photo de Bill Clinton nu recevant un massage d’une jeune beauté

Un commentaire

À l'origine le média russe s'étit trompé en  écrivant que c'était Donald Trump!!!??

À l’origine le média russe s’étit trompé en écrivant que c’était Donald Trump!!!??

Troisième Guerre Mondiale en développement:Des missiles israéliens ont frappé près d’un aéroport militaire à l’ouest de Damas

Laisser un commentaire

 

La Syrie affirme qu’Israël a lancé des missiles qui ont frappé près d’un aéroport militaire à l’ouest de Damas, déclenchant un incendie.

Dans un communiqué publié sur  SANA ,l’agence officielle de nouvelles, l’armée affirme que les missiles qui ont été lancés vendredi matin ,sont tombé à proximité de l’aéroport militaire Mezzeh. Il n’a pas dit s’il y avait des victimes.

Dams ,jadis une ville de bonheur.

Damas ,jadis une ville de bonheur.

C’ était la troisième frappe israélienne en Syrie récemment, selon le gouvernement syrien.

 

 

Les explosions ont provoquées des incendies.

Les explosions ont provoquées des incendies.

 

Visibles de loin!

Visibles de loin!

 

damas-005

 

 

 

Le 7 décembre 2016, le gouvernement syrien a rapporté qu’Israël avait tiré des missiles surface-surface qui avaient également frappé près de l’aéroport Mezzeh. Une semaine plus tôt, a indiqué SANA,des  avions israéliens ont tiré deux missiles,à partir  de l’espace aérien libanais vers la banlieue de Damas, dans la zone Sabboura.

L’armée israélienne a refusé de commenter ces incidents, et il n’y avait aucun commentaire immédiat sur l’attaque de ce vendredi,13 janvier 2017(heure adaptée aux fuseaux horaires de Syrie).

Anarchie politique américaine:Est -ce que le FBI enquêtait sur des orgies sexuelles organisées par la Russie impliquant Trump …et le couple Obama?

Laisser un commentaire

Le directeur du FBI James Comey a soulevé le spectre d’un nouveau scandale politique à Washington DC après avoir refusé de répondre à une question du sénateur démocrate  Ron Wyden,de l’Oregon, si le Président élu est sous enquête en rapports avec  ses «liens russes.

trump-israel-332x205
Au cours d’une audience du Sénat sur le prétendu «piratage russe» de la récente élection américaine, le sénateur démocrate  de l’Oregon a reçu des rapports des médias affirmant que l’administration Trump entrante a des liens étroits avec Moscou, et s’est directement adressé au directeur du FBI. 

« Ma question pour vous, M. Comey, est :est-ce que  le FBI a enquêté sur ces relations signalées, et si oui, quelles sont les conclusions du FBI? »,a demandé sévèrement le sénateur  Wyden dès le  début de l’échange.

«Je ne pourrai jamais commenter les enquêtes, si nous avons ou pas, dans un forum ouvert. Donc, je ne peux pas vraiment répondre d’une façon ou d’une autre, »ce que  Comey a répondu en peu de temps. Wyden semblait imperturbable que Comey a esquivé la question et rapidement déplacé à la prochaine ligne d’enquête. «Voulez-vous fournir une réponse non classée à ces questions et  relâcher  le mordeau pour le peuple américain avant le 20 Janvier? » dit le sénateur. «Je suis désolé, vais-je…? » a dit  un directeur Comey secoué , demandant des éclaircissements sur la question. Lors de l’élaboration de la question, Comey n’a fourni aucune couleur de la situation. « La réponse sera la même chose que je viens de vous donner, je ne peux pas en parler. » Avec la même persévérance et la détermination affichée lors de l’audition 2013, Wyden a pressé sur le sujet.  « Je pense que le peuple américain a  le droit de savoir, » a-t-il dit sur  un volume sensiblement élevé. « En cas de retard dans  le fait de déclassifier ces informations et de les libérer pour le peuple américain :si cela  ne se produit pas avant le  20 Janvier, je ne suis pas sûr que ça va se passer un jour. »

Le refus de Comey de dire si le président élu est sous une enquête secrète a coïncidé avec plusieurs médias publiant des rapports , accusant Donald Trump de se livrer à des «actes sexuels pervers qui ont été disposés / contrôlés par le FSB. » Même les points de vente qui ont publié les rapports ont souligné que non seulement ils ne sont pas fondées, mais contiennent plusieurs erreurs factuelles. Néanmoins, le New York Times, CNN, BuzzFeed et d’ autres ont publié un dossier qui aurait déjà  circulé parmi les législateurs, les journalistes et les responsables à Washington DC pendant des semaines. Un résumé de ces rapports a même été présenté au président Obama et à Donald Trump lui – même.

Les notes de service auraient été compilées par une source anonyme, qui prétend être un ancien officier du renseignement britannique. Selon lui, le gouvernement russe a gâté  Donald Trump comme un président potentiel depuis au moins 5 ans, »On  lui a même offert des occasions d’affaires lucratives, fourni avec intelligence et arrangé pour « actes sexuels pervers » pour être en mesure de faire chanter le président élu .


IMPORTANT

Lien vers une copie  de résultat d’enquête important: Documents


capture-decran-scandale-sexuel

Capture d’écran

Plus précisément, les mémos prétendent que le FSB a embauché une suite présidentielle à Hôtel Ritz Carlton de Moscou où Barack et Michelle Obama sont restés et ont invité les prostituées à souiller leur lit en effectuant « une Golden Shower »(traduction libre: pluie d’or « ) » devant M. Trump. 

Le fait que plusieurs médias pratiquement simultanément,ont  décidé de publier ces rapports,il faut  malgré tout ,admettre leur caractère erroné est dit par lui-même. Cependant, le FBI a été en possession de ces notes de service pendant un certain temps aussi. Et si l’interrogatoire de Wyden est pas un hasard fou, le président élu pourrait bien être sous l’enquête, ce qui rend la situation encore plus troublante.  Le sénateur Wyden est connu comme un fervent partisan de la transparence du gouvernement et pour griller des fonctionnaires au cours des audiences publiques, parfois en les obligeant à divulguer des informations auparavant inaccessibles au grand public. Peut-être, le plus célèbre échange que  Wyden a eu jusqu’à aujourd’hui était avec le directeur du renseignement national James Clapper. Ensuite, le sénateur lui a demandé si les agences de renseignement américaines participent à la collecte en vrac des données des citoyens américains. Au moment Clapper a menti, en disant «Non», mais après les révélations Snowden ,les juristes ont dû admettre qu’il a donné une «réponse la moins mensongère » possible afin de protéger les programmes d’espionnage secrets…en cours!.  

En fait,ce sont de grands amis qui nous jouent la comédie pour prendre  le pouvoir.

En fait,ce sont de grands amis qui nous jouent la comédie pour prendre le pouvoir.

 

 

 

 

Sources

 

 

 

 

 

 

 

 

Seconde Guerre Froide en gestation:McCain parle d’un acte de guerre pendant que Moscou se dit “fatiguée” de “l’amateurisme” des accusations américaines

Laisser un commentaire

Le sénateur républicain John McCain a affirmé aujourd’hui ,10 janvier 2017 ,que le piratage informatique dont la Maison-Blanche accuse Moscou était un “acte de guerre”.

Ron McCain

Ron McCain

“Quand on tente de détruire les fondements de la démocratie, alors on détruit un pays”. John McCain est formel : la Russie a déclaré la guerre aux Etats-Unis en piratant des emails du parti démocrate pendant la campagne présidentielle.

“Je ne dis pas qu’il s’agit d’une attaque atomique”

La déclaration virulente du sénateur républicain (rapportée par l’AFP) vient entraver, au même titre que les sanctions prises par la Maison-Blanche contre des diplomates russes, les efforts de la nouvelle administration Trump pour mettre un terme définitif à l’opposition entre Moscou et Washington. Sa nuance n’y changera rien : “Je ne dis pas qu’il s’agit d’une attaque atomique, dit-il. Je dis seulement que lorsqu’on attaque la structure fondamentale d’un pays, ce qu’ils font, alors c’est un acte de guerre”.

Donald Trump, qui ne cache pas son intention de collaborer étroitement avec Vladimir Poutine, ne fait pas non plus mystère de ses doutes quant aux conclusions de l’enquête sur les piratages informatiques. Dans le mois précédant l’élection présidentielle, les emails démocrates diffusés sur le site Wikileaks avaient mis au jour les calculs politiques de Hillary Clinton et terni sa réputation.

Réunion jeudi au Sénat

Un processus qui avait déjà été entamé par le candidat républicain lui-même, qui ne cessait de rappeler les manquements de l’ancienne première dame,Hillary Clinton, lorsqu’elle était première dame. Lors d’un débat, il avait notamment menacé la démocrate de la jeter en prison s’il était élu président. Après son élection, le milliardaire a cependant mis de l’eau dans son coca en renonçant à poursuivre Clinton.

En attendant la prise de fonction de Donald Trump dans 15 jours, John McCain organise ce jeudi,12 janvier 2017, une réunion au Sénat au sujet de ces cyberattaques.

Barack Hussein Obama et Vladimir Poutine...

Barack Hussein Obama et Vladimir Poutine…

Obama accuse et menace la Russie

Barack Obama a annoncé hier soir que les Etats-Unis allaient prendre des mesures contre la Russie, accusée d’avoir organisé des cyberattaques pour influencer l’élection présidentielle.

Pendant que Donald Trump s’active en coulisse pour tourner définitivement la page de la guerre froide, le torchon brûle entre Washington et Moscou. La Russie aurait-elle osé d’immiscer dans la campagne présidentielle américaine pour favoriser l’élection du candidat républicain ? Je ne pense pas que des événements aux ramifications aussi importantes ne se produisent dans le gouvernement russe sans que Vladimir Poutine ne soit au courant” a lâché hier Ben Rhodes, un proche conseiller de Barack Obama, à la télévision.

“Nous devons prendre des mesures et c’est ce que nous ferons”

Dans la foulée, le président sur le départ explique à la Radio publique nationale (NPR) qu’il sera intransigeant avec Moscou : Je pense qu’il ne fait aucun doute que lorsqu’un quelconque gouvernement étranger essaye d’influencer l’intégrité de nos élections (…), nous devons prendre des mesures et c’est ce que nous ferons”.

Ces piratages concernent notamment la fuite de courriers de la convention démocrate ainsi que ceux de conseillers d’Hillary Clinton, qui ont occupé une part importante du débat pendant la campagne. De quelles “mesures” parle Barack Obama ?

“Monsieur Poutine est tout à fait informé de ce que je pense”

“Elles seront mises en œuvre en temps voulu et de la manière que nous aurons choisie. Certaines pourront être explicites et visibles, d’autres peut-être pas. (…) Monsieur Poutine est tout à fait informé de ce que je pense de cela parce que j’en ai parlé directement avec lui peu de temps après”.

Dans un peu plus d’un mois, Obama laissera sa place à Donald Trump, qui tient pour l’instant un discours beaucoup plus favorable à Moscou. Le milliardaire a notamment nommé l’homme d’affaires Rex Tillerson, qui connait personnellement le président russe, au poste de secrétaire d’Etat.

Trop c’est trop..!

Vladimir Poutine,photo récente.

Vladimir Poutine

Le Kremlin ne supporte plus les accusations américaines d’ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine.

C’en est trop pour la Russie. Ce lundi, le porte-parole du Kremlin a dénoncé la “chasse aux sorcières” faite par les américains à la Russie, cette dernière étant accusée depuis plusieurs par des agences de renseignement américaines d’être intervenue dans l’élection présidentielle pour favoriser une victoire du républicain Donald Trump, au détriment de la candidate démocrate Hillary Clinton.

 

“Nous commençons à nous lasser sérieusement de ces accusations” a ainsi déclaré Dmitri Peskov, le porte-parole de la présidence russe, ajoutant que“ces accusations sans fondement, qui ne sont en rien étayées, sont réitérées de manière non professionnelle. Nous ne savons pas sur quelle information ils s’appuient”.


EN CONCLUSION

Un coup d’état se prépare sous nos yeux

George Washington à Valley Forge ou il endura la famine et le froid avec ses hommes.

George Washington à Valley Forge ou il endura la famine et le froid avec ses hommes.

 

Seuls ceux qui ne suivent rien  de la politique américain ou qui  supportent la politique mondialiste et corrompue de la Reine des Illuminati,Hillary Clinton,vont dire ou écrire que ce que j’écris ici est faux,mais force est de constater  que nous assistons à un coup de force mené par la clique de l’islamiste Barack Hussein Obama,afin de disqualifier le président-élu,Donald Trump.Le plan  d’Obama consiste  à faire croire que Donald Trump a été élu grâce  à l’intervention de la Russie,et que,par conséquent,lui,le président en exercice ,reste au pouvoir afin  de reprendre des  » élections plus légales » ,du à la disqualification de Donald Trump.

…ou bien,il décrétera qu’Hillary Clinton est élue!

Et vlan pour ce qui reste de démocratie au Pays des Champions de la Liberté!

Seule une Seconde Révolution Américaine peut maintenant permettre au Peuple Américain ,de reprendre son pouvoir politique!

Il faut revenir à la base de l’esprit de Georges Washington et de Benjamin Franklin,maintenant!

 

 

 

 

 

 

 

 

2016 a été l’année la plus chaude de l’histoire. Nouveau record à venir en 2017 ?

Laisser un commentaire

Dans quelques jours, 2016 tirera sa révérence. Les spécialistes du climat sont unanimes : l’année devrait finir la plus chaude jamais enregistrée depuis le début des relevés météorologiques il y a plus de 120 ans.

rechauffement-climatique

 

Les années se suivent et la tendance est la même côté climat. Notre planète devient de plus en plus chaude et la montée en température s’accélère. 2015 s’était déjà achevé en battant le record historique de l’année ayant connu la moyenne de température la plus élevée. Cette année encore, les agences spécialisées le crient en chœur : 2016 poussera un peu plus loin le plafond historique.

Les chiffres définitifs sur l’ensemble de l’année seront connus dans quelques jours, mais en tenant déjà compte des onze premiers mois, les températures moyennes sont supérieures de 0,23 degré par rapport à la même période l’an dernier.

2016 sera donc, selon toute vraisemblance, la troisième année consécutive où la moyenne des températures sur les 12 mois aura atteint un record. C’est un signe qui montre clairement à quel point l’activité humaine, notamment l’accumulation de gaz à effet de serre, a atteint des proportions abyssales.

Selon l’organisation météorologique mondiale (OMM), 2016 devrait s’achever avecune moyenne des températures supérieure de 1.2 °C par rapport à l’ère préindustrielle. Rappelons que le but fixé par les États à l’issue de la COP21 en 2015 était de « maintenir la température moyenne mondiale bien au-dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels d’ici 2100 ».

Si les chiffres définitifs de 2016 se maintiennent donc au niveau projeté, nous aurions déjà franchi la moitié du chemin pour dépasser l’objectif de l’accord universel de Paris sur le climat. Autant le dire clairement, comme de nombreux spécialistes l’ont déjà martelé depuis la signature de cet accord. Son objectif est presque impossible à atteindre, et c’est le moins qu’on puisse dire.

Pour finir, cette tendance haussière ne laisse guère optimiste pour l’année à venir, et pour celles qui vont suivre. L’inquiétude est d’autant plus grande aujourd’hui que le nouveau président des États-Unis a clairement annoncé ses velléités climato-sceptiques.


Café, blé, chocolat : des aliments voués à disparaître à cause du réchauffement climatique

changements-climatiques

 

Le réchauffement climatique, on en parle beaucoup ces dernières années. Et s’il fait partie des premières préoccupations des élites politiques, c’est sans doute parce que les raisons sont loin d’être anodines. L’une d’elles est l’impact négatif que ce phénomène a sur les productions agricoles. Plusieurs denrées sont menacées.

 

Café, cacao, blé, de plus en plus de cultures sont en train d’être affectées par les changements climatiques. Plusieurs organisations anticipent et tirent sur la sonnette d’alarme depuis des années. L’agriculture est à la fois une cause et une victime de ce phénomène.

Il est inquiétant de se faire un film dans lequel café, chocolat ou pommes frites commencent à devenir des denrées rares. Pourtant, entre les précipitations qui sont perturbées dans certaines zones, et la chaleur qui impacte négativement certains types de cultures, le futur est à envisager avec de nombreuses interrogations.

D’importants changements dans le monde agricole.

D’après une étude de l’International Center for Tropical Agriculture, rapportée par le Daily Mirror il y a quelques mois, la culture des fèves de cacao va par exemple nécessiter des altitudes de plus en plus élevées dans les années à venir, ce qui entraînera une tendance baissière de la production.

Les caféiers en ce qui les concerne subiront les effets destructeurs de germes et de maladies dont la propagation est favorisée par la chaleur. Il en sera de même pour d’autres cultures, dont celle du raisin et des pommes de terre.

L’impact des changements climatiques sur les systèmes de production alimentaire dans le mode est donc en train de modifier les habitudes humaines en matière agricole. D’importants investissements sont d’ailleurs en train d’être injectés dans la recherche et le développement de moyens d’adaptation. Mais là encore, les évolutions apportées nous conduisent davantage vers les OGM, avec toutes leurs controverses.

Le cas du maïs

Aux États-Unis, c’est la première plante cultivée en volume. Cette dernière ne pousse guère au-delà de 35 degrés de température. De tels niveaux ont déjà été atteints dans l’État de l’Iowa de manière sporadique. Mais d’ici 2040, si rien n’est fait pour ralentir les changements climatiques, les professeurs Katharine Hayhoe (Université de Texas Tech) et Donald Wuebbles (Université de l’Illinois) voient ces canicules se reproduire plus fréquemment. Ils parlent de trois étés sur quatre.

Quand on tient compte de ces problèmes et qu’on les croise avec celui de croissance démographique mondiale, plusieurs experts dont John Beddington, conseiller scientifique de nombreux ministères britanniques, anticipent des «déstabilisations majeures» à l’horizon 2030. Nous risquons de connaître des émeutes et migrations massives, puisque les gens fuiront les pénuries d’eau et de nourriture.

On ne peut donc qu’espérer vivement que l’accord sorti de la COP 21 en décembre dernier se traduise par des avancées et actes concrets.

 


Au Pôle Nord cet hiver il fait plus chaud que dans le Sud de la Californie

 

 

le Pôle Nord est en train de subir une « tempête de chaleur », ce qui est totalement anormal pour la saison.

 

Ce n’est un secret pour personne, d’après la plupart des scientifiques météorologues le climat se réchauffe, peut-être même plus vite que prévu à l’image destempératures exceptionnellement douces que connaît la France depuis plusieurs semaines déjà.

Cet hiver les températures du Pôle Nord atteignent et dépassent 0°C alors qu’elles devraient afficher -30°C.

Plus chaud au Pôle Nord que dans le Sud de la Californie

Alors que nous n’avons pas vu de neige en quantité depuis plusieurs années sur les plaines françaises, le Pôle Nord est en train de subir une « tempête de chaleur », ce qui est totalement anormal pour la saison.

Ce mercredi, un violent ouragan tempête issu du système dépressionnaire qui a touché le Canada et les États-Unis il y a quelques jours, faisant connaître à un réveillon de Noël exceptionnellement chaud avec 15.9°C de moyenne au lieu des -10°C habituels, et à l’autre d’importantes tornades, est arrivée en Atlantique Nord.

Actuellement centrée sur l’Islande cette énorme perturbation fait chuter la pression atmosphérique et entraîne des vents violets jusqu’à 140 km/h. Pour Natalie Hasell, météorologue au ministère de l’environnement du Canada :

« C’est une dépression extrêmement violente et extrêmement puissante, ce n’est donc pas surprenant que les températures chaudes soient poussées au nord et que des vents violents touchent l’Angleterre. »

De son côté, le site theatlantic explique :

« C’est terrifiant et très rare. Gardez à l’esprit, que nous sommes à la fin du mois de décembre et qu’il fait nuit 24 heures par jour, en ce moment au Pôle Nord. Les températures habituelles varient entre -25°C et -30°C, qu’elles soient aussi élevées et capables de faire fondre la glace au plein cœur de l’hiver est inimaginable. (…) Ce mercredi, le même système de tempête qui a causé des tornades mortelles aux États-Unis va toucher le grand nord, et se centrer sur l’Islande. Il va y avoir des vents importants, et la pression va s’effondrer. Elle va aspirer l’air des latitudes moyennes de la planète et l’envoyer vers l’Arctique. Ce mercredi, le Pôle Nord verra donc des températures d’environ 2°C. »

Des scientifiques du North Pole Environmental Observatory, NPEO (obervatoire américain du pôle) ont relevé de très nets changements de température cette semaine. Ces dernières sont passées de -37°C lundi à -8°C mercredi, ce relevé ayant été établi à 300 km du Pôle Nord. James Morison, responsable de l’observatoire ajoutait :

« On a jamais vu ça entre fin décembre et fin avril. Ce mercredi (30/12), il fera plus chaud au Pôle Nord que dans l’ouest du Texas, le sud de la Californie ou certaines parties du Sahara. »

On peut aujourd’hui établir avec certitude le fait que les températures de la zone Arctique sont d’au moins 3°C supérieures à ce qu’elles étaient avant l’ère industrielle.

Le Pôle Nord et ses habitants sont les plus touchés du globe par le réchauffement climatique alors que 2016 est officiellement l’année la plus chaude depuis l’instauration des relevés de températures il y a 136 ans.

 

5037356_6_926d_etendue-de-la-banquise-arctique-le-22-novembre_bbe9bbd4aa53fe4ea3f90380b165d083

 

 

 

Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :