Publicités
Accueil

Histoire américaine:Photos surprenantes du Far West américain

Laisser un commentaire

La vallée de la mort en Californie est l’un des endroits les plus inhospitaliers de Terre. Elle  est à 282 pieds sous le niveau de la mer et on a  enregistré ,ici,la température la plus élevée sur Terre … 134 degrés Fahrenheit. Les hommes d’affaires du 19ème siècle sont allés à Death Valley à la recherche de borax.

 

 

L'une des premières formes de photographie s'appelait ambrotype. Il a été utilisé pendant environ 10 ans avant que le style est devenu plus populaire. Ambrotype a été fait sur verre. Voici un exemple d'une photographie ambrotype.

Les photos ambrotypesL’une des premières formes de photographie s’appelait ambrotype. Il a été utilisé pendant environ 10 ans avant que le style est devenu plus populaire. Ambrotype a été fait sur verre. Voici un exemple d’une photographie ambrotype

 

Geronimo était le chef des Apaches et a réuni un certain nombre de tribus autochtones contre leurs ennemis américains et mexicains.

 

Wyatt Earp (assis) est vu photographié avec son ami Bat Masterson. Wyatt est connu pour son rôle dans le combat armé à l’OK Corral où, avec ses frères Morgan et Virgil, ainsi que son ami, Doc Holliday, ont été mis en échec contre quatre hors-la-loi.

 

Wild Bill Hickock aurait pu être le pistolet le plus rapide de l’ouest et la légende a dit qu’il avait tué plus de 100 personnes. Bill n’était pas heureux quand ce compte lui donnait la réputation d’être un tueur, même s’il était responsable d’exagérer son nombre de tueries. En réalité, il a tué environ 10 hommes.

 

À la fin des années 1800, vous pourriez gagner beaucoup d’argent en or, en argent ou en cuivre. Le fait de posséder la mine vous rapportait les bénéfices les plus importants, mais les mineurs eux-mêmes se sont également distingués, peu importe la mauvaise qualité des conditions.

 

 

Deux indigènes Oglala Lakota, connus sous le nom de Elk et Black Elk, faisaient partie du spectacle Wild West de Buffalo Bill. Ils ont voyagé partout dans le monde avec le spectacle et étaient célèbres pour danser tout en portant des coquilles et des cloches.

 

Les armes étaient une partie intégrante de la survie dans l’ouest sauvage et tout le monde en avait une. Puisque les photographies étaient une invention relativement nouvelle et très exclusive, de nombreux cow-boys étaient remplis de fierté lorsqu’ils ont pris leur photo, presque toujours avec leurs fusils.

 

Il semble que tout le monde passe ces jours-ci dans une nouvelle maison ou appartement tous les ans. Eh bien, au début du 19 ième siècle, les gens se déplaceaient, tout simplement pas aussi fréquemment. Voici un couple qui prend une pause au Kansas alors qu’ils se dirigent vers l’ouest pour commencer une nouvelle vie

 

La plus grande attraction de Buffalo Bill était ses cow-boys et leurs fusillades contre les incursions. Seuls les meilleurs tireurs d’élite de cow-boy ont participé au spectacle et seulement après une audition pour prouver leurs compétences. Une fois arrivés, ils n’avaient plus de soucis financiers alors que le spectacle les payait bien.

 

 

À l’âge de 14 ans, les parents d’Olive Oatman ont été tués par une tribu d’Indiens autochtones. Elle et sa petite sœur ont été asservies et un an plus tard échangées à une tribu Mohave. Les deux soeurs ont été tatouées sur le menton et sa petite soeur est morte de faim. Elle a été détenue pendant cinq ans.

 

Cet homme du 19 ième siècle, montré dans un journal de Kansas City, porte le vêtement traditionnel de l’ouest sauvage. Le chapeau qu’il porte est un sombrero mexicain et était essentiel à la survie dans le climat sauvage sauvage et sévère.

 

Kit (Christopher) Carson était un homme de frontière américain qui a aidé à développer la Californie. Il était analphabète (et embarrassé par le fait) et passait beaucoup de temps avec les autochtones (même s’il s’était marié deux fois avec les femmes autochtones). Sa troisième femme était mexicaine. Kit avait un total de 10 enfants.

 

À la fin des années 1800, le photographe John Grabill a envoyé près de 200 photos au Congrès pour le droit d’auteur. Ses photos ont raconté le développement du Dakota du Sud, du Wyoming et du Colorado, ainsi que ses effets sur les autochtones locaux.

 

Né en 1840, Bloody Bill est devenu le chef du gang, Quantrill’s Raiders, pendant la guerre civile (du côté confédéré). Il a eu beaucoup de rage refoulée et a massacré les soldats de l’Union chaque fois qu’il le pouvait. En une fois, il a tué 20 soldats avec son gang et a ensuite massacré une autre centaine.

 

Rufus Buck a commencé un groupe de courte durée, mais mortel, composé d’Indiens et d’Afro-Américains. Ils ont tué certaines personnes, volé, violé et ont finalement été capturés. Ils ont été condamnés à mort.

 

Pearl Hart a gagné de la notoriété juste avant le début du XXe siècle en tant que voleur de diligence féminine. Elle a couper ses cheveux courts, habillée en vêtements pour hommes, et a finalement été condamnée à cinq ans de prison, mais a pardonné après trois ans. Elle avait deux enfants.

 

Voyager à travers l’ouest sauvage était très dangereux. De nombreux voyageurs riches ont dû embaucher des hommes armés pour les protéger sur des routes dangereuses.

L’une des femmes les plus célèbres dans l’ouest sauvage était Belle Starr. Son vrai nom était Myra Maybelle Shirley Reed Starr et sa famille l’appelait May. Elle a reçu deux balles avec deux pistolets et a été tuée en 1889. Son meurtre n’est pas résolu jusqu’à ce jour.

 

Le général le plus célèbre pour avoir perdu à la bataille de Little Big Horn, George Armstrong Custer, a été pris sur cette photo peu de temps avant sa mort. Il avait augmenté dans les rangs de l’armée pendant la guerre civile et les guerres indiennes.

 

En 1871, le photographe  du sud, Timothy O’Sullivan, a photographié le lieutenant George Wheeler et son équipage alors qu’ils effectuaient un sondage sur la rivière Colorado à Black Canyon. Timothy (le photographe) est le quatrième homme de gauche.

 

L’un des régiments de cavalerie les plus réussis du côté confédéré de la guerre civile était Terry’s Texas Rangers. Le régiment a été formé en 1861 et a été impliqué dans au moins 275 engagements jusqu’à ce qu’il soit finalement dissous en 1865.

 

Un aspect de l’histoire américaine dont on ne parle pas assez est la mauvaise affaire qu’ont eu les Américains autochtones lors de la colonisation européenne. Tout d’abord, ils ont été obligés de se déplacer vers l’ouest, puis ils ont été forcés de vivre sur les réserves alors que les colons blancs ont pris les meilleures terres.

 

Cette image représente un vrai cow-boy, Charlie Nebo, avec Nicholas Janis. Charlie n’a jamais essayé de gonfler ses réalisations et a été heureux de vivre comme un vrai homme de frontière.

 

Rose Dunn, également connue sous le nom de Rose of Cimarron, est tombée amoureuse d’un bandit ouest sauvage nommé George « Bittercreek » Newcomb après l’avoir présenté par ses frères. En 1895, George fut tué par les frères après qu’ils devinrent des chasseurs de primes. Rose se maria avec un politicien.

 

Ce vieux saloon de l’ ouest du Michigan ressemble à l’un des nombreux bars d’aujourd’hui. C’est parce que la disposition générale des salons et des bars n’a pas beaucoup changé depuis 150 ans. Il y a un comptoir avec un barman qui vend de l’alcool. Une combinaison parfaite.

 

 

La baignade n’a pas eu lieu quotidiennement dans l’Ouest sauvage. En fait, certains ont cru que le bain pourrait vous rendre malade! Inutile de dire que cela a conduit à une situation perverse. Les femmes se baignaient à la maison et, par «baigné», nous nous sommes effondrés avec un chiffon et un pichet d’eau.

 

Comme nous l’avons dit, les cow-boys aimaient avoir leurs photos prises et portaient habituellement leurs meilleurs problèmes. Ces images étaient destinées à apparaître, donc elles comprenaient généralement des accessoires comme des fusils et des chapeaux.

 

 

Avant les Mexicains, ces travailleurs des chemins de fer chinois étaient les immigrants détestés-du-jour. Ils ont fait 1 dollar par jour lorsque les travailleurs blancs ont fait environ 2,50 $. Ils ont également dû déménager personnellement leurs propres camps et obtenir leur propre nourriture, alors que tout cela était prévu pour les travailleurs blancs.

 

 

Les Amérindiens avaient un nom spécial pour tout Noir américain qui a servi dans l’armée américaine: Buffalo Soldier. Vous pouvez vous rappeler le terme de la chanson de Bob Marley. En 2005, le dernier soldat buffalo vivant est décédé. Il avait 111 ans.

 

Buffalo Bill, dont le vrai nom était William Cody, a commencé un très populaire spectacle « Wild West » en 1883 qui a duré plusieurs décennies. Le spectacle a tourné autour des États-Unis et a eu de nombreux actes historiques, y compris des reprises de combats d’armes à feu.

 

 

Timothy O’Sullivan était un photographe qui a pris de nombreuses photos de la colonie européenne de l’ouest sauvage. Cette photo qu’il a prise de Little Cottonwood, UT, est une de ces photographies dans sa chronique d’un paysage occidental changeant.

 

Les films sur l’Ouest ont commis beaucoup d’erreurs.Les Cowboys n’ont pas joué au poker à partir de 1800 mais un jeu appelé Faro. Le Faro a été inventé à l’extérieur des États-Unis et après avoir été importé, a gagné en popularité.

 

Au milieu de la guerre civile, les États-Unis ont commencé à construire un chemin de fer de l’Iowa à San Francisco, Californie. L’objectif était de créer un chemin de fer transcontinental pour faciliter le transport. Il a fallu six ans pour le terminer et a été un succès retentissant.

 

Deadwood, Dakota Territory, a eu cette célébration, capturée par le photographe de l’Ouest, John Grabill, lorsque la ville a complété le chemin de fer Central de Deadwood et le chemin de fer de tramway.

 

Chuck Norris n’a pas trouvé les Rangers du Texas – ils existent réellement depuis 1836. Près du début, chaque Texas Ranger devait fournir ses propres munitions et équipements. Ils ont été payés dans la propriété.

 

Il y avait d’innombrables gangs dans l’ouest sauvage et tous portaient des armes à feu. Alors que le nom de cette bande n’est plus connu, certains chercheurs croient que l’homme au milieu est John Kinney de John Kinney Gang. Personne ne le sait, cependant.

 

 

Jesse James était d’abord un brasseur confédéré qui était plus tard le membre le plus célèbre de sa bande de hors-la-loi. Il a été tué par un autre membre, Robert Ford, qui voulait la prime sur la tête de James.

 

Le monument national du Canyon de Chelly, trouvé à l’époque de la nation Navajo, est l’un des monuments nationaux les plus visités aux États-Unis.

 

 

Les Navajo ont habité un environnement très inhospitalier depuis longtemps. La Navajo Nation d’aujourd’hui est la plus grande réserve aux États-Unis. Ici, vous pouvez voir une famille de Navajo qui circule à travers le Canyon de Chelly près du début du XXe siècle.

 

Une fois que les Amérindiens ont vu combien leur tissage était populaire avec les colons blancs, ils ont commencé à faire des couvertures et des tapis pour échanger contre d’autres biens. Avant cela, le tissage était utilisé pour fabriquer des vêtements pour la tribu.

 

Cette image de certains membres de la tribu Paiute montre certains des effets que la colonisation des Amériques avait sur la population locale. Les chapeaux occidentaux et certains vêtements occidentaux sont mélangés avec des vêtements indigènes traditionnels.

 

 

Quanah Parker était moitié amérindien et moitié blanc (sa mère était de descendance européenne). Il est devenu un excellent chef Comanche qui s’est opposé aux ordres du gouvernement selon lesquels les autochtones devaient se déplacer vers une réservation. Finalement, il a accepté après que les menaces sont devenues trop grandes.

 

 

Avant sa défaite à la Bataille de Little Big Horn, alors qu’il était encore lieutenant-colonel, George Custer montait avec son équipage aux Black Hills du Dakota du Sud à la recherche d’un emplacement pour un fort.

 

Tibercio Vasquez a fait une carrière criminelle de 20 ans et a réussi à échapper aux autorités tout au long du temps. Le hors-la-loi hispanique a finalement été capturé et pendu en 1875.

 

L’auteur du livre révolutionnaire, « Un détective Cowboy », Charlie Siringo, était un ancien membre de l’Agence de détective Pinkerton qui a quitté l’entreprise et révélé les secrets de l’agence. L’agence a cessé d’essayer de l’empêcher de révéler ce qu’il savait.

 

L’extraction de l’or a été très rentable (et c’est encore aujourd’hui), il n’est donc pas surprenant qu’il y ait eu de nombreuses innovations dans l’industrie. Timothy O’Sullivan a pris cette image d’une voie ferrée en Illinois qui a conduit à une mine d’or. Des chariots en or ont été déplacés vers le haut et le bas du chemin de fer à l’aide d’une poulie.

 

Cette photo de la fin des années 1800 montre le grand chef et leader de la guerre Comanche, Quanah Parker. Il était connu pour sa bravoure et son agression en tant que guerrier, et pour devenir un chef à un jeune âge. Il est montré ici portant une coiffe de plume aigle et tenant une lance de bas en haut.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Des vagues mystérieuses d’énergie sortent de l’Antarctique

Un commentaire

Pour la troisième fois consécutive, une myométrique anomalie des micro-ondes a été détectée par MIMIC (Morphed Integrated Microwave Imagery au CIMSS) venant de la région de l’Antarctique.

L’anomalie de la première vague a été détectée le 2 avril 2017 (photo ci-dessous):

 

 

La deuxième vague s’est produite le 15 mai 2017:

 

Et le 26 mai 2017, MIMIC a attrapé une troisième vague mystérieuse émergeant de cette région.

 

Si vous faites une ligne vers le bas en Antarctique, le chemin de l’anomalie des vagues traverse la mystérieuse station Princess Elisabeth, située à la base des structures pyramidales.

 

 

Étrangement,les allemands avaient établi une base secrète sur place:Neue Schwabenland!

 

Cela nous permet de deviner si les anomalies des vagues proviennent de cette station ou d’une source inconnue près de la station. Mais une chose est sûre, quelque chose dans ce domaine crée cette anomalie à laquelle ils sortent dans l’océan Pacifique.

Plus précis, cette anomalie est dirigée directement ou à proximité de Cascadia Subduction Zone. Bien que The Cascadia Subduction Zone n’ait pas produit un tremblement de terre depuis 1700, il augmente la pression lorsque la plaque Juan de Fuca diminue sous la plaque nord-américaine.

Les scientifiques prédisent qu’il y a environ 40 p. 100 de chance qu’un tremblement de terre de mégawatte de 9,0 + d’amplitude dans cette zone de défaut se produise dans les années à venir.

…et c’est tout près des pyramides ensevelies sous la neige!

Actuellement, il n’y a pas de preuve, mais il semble que quelqu’un ou quelque chose  en Antarctique manipule ou modifie la météo dans la région de l’océan Pacifique pour quelque raison que ce soit.

Ceci ,juste au moment ou  des scientifiques viennent de trouver un mur entre l’Australie et l’Antartique!(Voir notre article récent sur le mur…)

La vidéo ci-dessous montre la dernière anomalie vague prise le 26 mai 2017

 

 

 

 

Compassion à deux vitesses : La Sierra Léone enterre ses 400 morts dans l’indifférence totale d’un monde extrêmement choqué par les 14 morts de Barcelone

Laisser un commentaire

La mort d’un humain est toujours apparue, ou a toujours résonné comme la sirène de la défaite cuisante des vivants qui n’ont pas réussi à sauver le « partant » de son fatal sort.

Pour cette raison, qu’il s’agisse des 14 morts victimes des attentats de Barcelone ou des plus de 400 morts victimes des inondations en Sierra Léone, la fibre émotionnelle de tout être humain doit être ébranlée, scandalisée !!!

 

 

De voir les Sierra Léonais « Ravagés par le chagrin et la colère après la disparition de leurs proches emportés par les coulées de boue et les inondations survenues à Freetown… participer à des inhumations collectives car de nombreux corps n’ont pas été identifiés », comme l’a souligné l’AFP, donne des envies de s’arracher le cœur de honte quand on observe le peu de cas que notre humanité a fait de cette situation, alors qu’excédé, le gouvernement de ce pays est allé jusqu’à lancer des appels à l’aide qui sont malheureusement tombés dans des oreilles assourdies quasiment à dessein, même en Afrique, mais qui ont curieusement recouvré leur fonctionnalité dès qu’il s’est agi de s’émouvoir des victimes d’attentats en Espagne.

Comme pour dire qu’on ne prête (son attention) qu’aux riches !

Mea-culpa !

 

 

source: http://www.cameroonvoice.com/news/article-news-30806.html

 

 

 

 

Le Québec sous la gérance du crime organisé:la fausse démocratie de la ville de Québec

2 commentaires

Nous approchons des élections municipales,voici un véritable écho de la fraude orchestrée par l’oligarchie du pétrole pour nous laver le cerveau avec leurs « mensonges de démocrates sérieux »:

Un solide aperçu de la pseudo-démocratie dans la Ville de Québec….Un article d’Anne Morin en février 2017!

Voici un article qui est passé sous silence dans nos savant médias cette semaine, et je vais vous dire une chose et c’est à l’effet que même discuter deviens de plus en plus difficile dans la communauté à Québec et je l’ai encore expérimenté cette semaine dans une réunion ou je suis allé mercredi soir dernier sur la question d’agrandissement du Port de Québec auquel pas grand médias en ont parlé à part le Journal Le Soleil ! Un projet d’environ 1 Milliard en tout et partout incluant les investisseurs privé ! C’est l’article dans la rubrique!

Et vous remarquerez que de un, mon nom n’est pas dans l’article en question, car j’ai dû en surprendre plus d’un puisqu’ à cette rencontre-là, j’ai demandé à la présidente Mme Émond et le DG du Port de Québec Monsieur Mario Girard qui était surplace d’attendre le dépôt du Rapport que la Consultation organisé par le Député Monsieur Steven Blainey sur le Troisième lien, qui aura lieu le 15 février prochain à Lévis d’attendre avant de prendre toute décisions.

Car voyez-vous à cette occasion un ingénieur ou architecte aura la chance semble-t-il d’exposer des plans relativement à un possible troisième lien entre la rive sud et la rive Nord et qui semble-t-il serait plus situé à l’est de la Ville de Québec.
A cet occasion je leur ait dit que dans ce cas précis j’avais encore une fois l’impression de me faire passer quelque chose par en arrière pour citer monsieur Bernard Gauthier…Car voyez-vous le projet d’un troisième lien est un projet dont les coûts sont estimé entre 1 et 4 milliards et que moi je leur ait dit que j’étais visionnaire et que mon idée pourrait être que si on avait un troisième lien à l’est.

Et bien, que ça pourrait par exemple être avec un SRB et soit un Tunnel ou un Pont à partir du Palais des Congrès de Lévis et de traversé à l’Ile d’Orléans pour y embarquer des travailleurs et pour ensuite aussi faire un et/ou des arrêts à Beauport pour y embarquer d’autre travailleurs, et ensuite remonter par une passerelle le SRB qui pourrait être adapter et remonter jusqu’au Palais des Congrès de Québec. Et je pense que ce projet est futuriste et totalement faisable…Lorsque l’on s’arrête pour y penser… ?

Je leur ai aussi dit que le Port de Québec avait en 2005 ou 2006 si ma mémoire est bonne fait des Consultations publique à la veille du 400 iéme anniversaire de la Ville de Québec et que j’avais proposé quelques bonne suggestions qui n’avais pas été retenu, mais au moins une des propositions que j’avais fait à l’époque fut mis en branle dont l’installation de nombreux bancs pour pouvoir s’assoir dans le Port de Québec et avec le nouvelle Agora et l’Agrandissement du Terminal de Croisière, cela devenait un Must ! Et tout cela pour vous dire que notre implication citoyenne est très importante car un amis à moi à l’époque m’avait fait remarquer que l’installation de Bancs Publique n’était semble-t-il pas dans les Plans…!

De plus, toujours à cette même Consultation sur l’agrandissement de la Baie de Beauport de mercredi soir dernier, j’ai terminé en leur disant que je souhaiterais qui si l’on devait refaire la Piste cyclable ou un nouvelle aménagement dans ce secteur en relation avec la mobilité, je souhaiterais que des bornes de recharge pour les micros moyens de transport comme les quadri-porteur électrique qui en passant sont plus nombreuses que les voiture 100% électrique au Québec…

Et bien, que des bornes soient installées un peu partout sur le futur parcours …Car je leur ai demandé en 2008 à la ville de Québec et le conseiller municipale de l’époque m’avait répondu que c’était quelque chose de très important ? Mais rien n’a été fait depuis, et ce, même après en avoir parlé avec plusieurs interlocuteurs, et j’ai même déposé une lettre que j’ai reçus du côté fédérale, et qui m’a renvoyé du côté municipale et provincial et je leur ai indiqué que c’étaient des spécialistes de nous faire tourner en rond ?

Enfin, j’ai conclu ma présentation de trois minutes en leur disant qu’il y aurait lieu de faire attention pour s’il devait y avoir des installations électrique dans ce secteur de ne pas installer les fameux compteurs intelligent ou de vérifier comme il faut au préalable, car ce secteur contient beaucoup d’oiseaux de tout genre et que cela pourrait semble-t-il avoir un impact sur la migration de certaines espèces et qu’il fallait être très prudent !

Avez-vous vu mon nom et celle de Louise une amie qui m’accompagnait à cette rencontre et qui elle aussi est venu prendre la parole dans cette article… ? Et voulais aussi dire de ne pas oublier d’inclure des Bornes de recharge pour les micros- moyens de transport et à ce moment précis la foule commençait à murmurer fort à l’arrière…Et là, je m’en suis mêlé en disant très fort,«laissé la parlé… ! Car j’ai dit, ce quel demande est juste se prononcer… et je vois toute les têtes blanche ici présente et que votre tour s’en vient… et ce ne sera pas long que les couches pour incontinences et les patates en poudre vont venir bien plus vite que vous pensez…Oh… j’étais hors de moi-même et Louise s’est aussi sentie très humiliée, je le sentais….C’est effrayant de ne pas être capable d’échanger librement dans la Capitale Nationale du Québec….Ouf….

En conclusion, le point ou je voulais en venir avec ce projet de Troisième lien est plus que ce projet va coûter autour semble-t-il de 1 à 4 milliards de dollars et les citoyens de la ville de Québec vont devoir le 15 février prochain aller du côté de Lévis pour être consulté… ? Alors qu’ici le Maire Labeaume, ne parle pas de demander aux citoyens de s’exprimer la dessus ? Et pire encore, l’autre jour à moins que je ne me trompe, il semblait vouloir être prêt à signer pour le SRB immédiatement… ? Au lieu de voir tout le projet du troisième lien comme un tout ! Un peu comme cela s’est fait à Montréal avec je crois que c’est le Pont Champlain… ?

Car n’oublier pas il ne s’agit pas d’un projet de 1 million de dollars ? Mais bien entre 1 et 4 milliards de beaux dollars pour le Troisième lien et celui de la Baie de Beauport 1 autre milliard cela fait beaucoup d’argent n’est-ce pas ? Mais le point important que je veux soulever ici est le suivant; Vous souvenez-vous du projet Rabaska ?

Et bien, pour faire du comparable :ce projet en était un de 840 millions et avait nécessité un Audience Publique de 19 jours à Expo cité et un peu partout sur le territoire et avait totalisé 124 heures de jours d’audiences, 699 mémoires avait été déposé. Et totalisait 25,000  pages de documents. Alors que nous à Québec pour le projet d’un Troisième lien à ce jour… C’est zéro de Consultations publique pour les citoyens de la ville de Québec, sauf pour celle qui aura lieu le 15 février 2017 au Centre des Congrès de Lévis et organisé par le député fédérale Monsieur Steven Blainey ! Je crois que la démocratie est plus que malade à Québec…si vous voulez mon opinion ! Et que c’est certain que les médias ne vous disent pas tous, car ce que je vous ai écrit ici n’était pas dans cet article !

Maintenant, vous comprenez mieux que nous les Citoyens allons devoir devenir nous-même des journaliste(s) pour avoir les vrais nouvelles ?

Depuis la parution de cet article en février 2017,tout est mort on entend plus parler de rien? Bizarre non…!

Comme pour parodier le capitaine Kirk!Tout cet argent s’en va dans un trou noir…ou dans la quatrième dimension!

 *Une dénonciation de Patrice Fortin dans Facebook.

Pourquoi il ne faut pas boire l’eau du robinet

2 commentaires

 

 

« Le plastique est partout : il est le produit le plus durable, insidieux et intime du monde. De la semelle de vos chaussures aux lentilles de contact dans vos yeux, du téléphone dans votre poche à la nourriture dans votre réfrigérateur, les preuves sont indéniables : nous vivons à l’ère du plastique. » Partant du constat simple que « si ce dernier améliore grandement notre quotidien, il est aussi à l’origine de déchets et de pollution microscopique ».

Orb Media s’est intéressé à sa présence dans l’eau potable – des études récentes ont déjà démontré qu’il avait envahi les océans et les lacs du monde entier. Des recherches menées par l’organisation et des chercheurs de l’University of Minnesota – School of Public Health, et relayées par The Guardian, ont prouvé que des fibres microscopiques en plastique coulent dans nos robinets.

Lors de l’enquête, 83% des échantillons prélevés dans une douzaine de pays ont été testés positifs à la présence de ces fibres (72% pour l’Europe, et la France). Ainsi, on consommerait du plastique à chaque fois qu’on boirait un verre d’eau (potable). Ces micro-plastiques contiendraient des produits chimiques toxiques liés au cancer et à d’autres maladies qu’ils libéreraient lors de la consommation par les poissons et les mammifères.

Si les scientifiques ne sont pas sûrs de leur provenance, ces fibres microscopiques pourraient être issues de l’abrasion quotidienne des vêtements, tissus d’ameublement et tapis, et atteindraient nos robinets après avoir contaminé les systèmes de traitement et de distribution de l’eau environnants. On notera par ailleurs que des particules de cette taille peuvent facilement migrer à travers la paroi intestinale et se déplacer vers les ganglions lymphatiques ou d’autres organes corporels.


En complément:une étude française

Deux millions de Français, sans le savoir, consomment de l’eau chargée en aluminium, pesticides, médicaments, produits radioactifs, anticancéreux…

Pesticides et nitrates

L’agriculture est largement mise en cause par l’association UFC-Que Choisir dans la pollution de l’eau du robinet par les pesticides et les nitrates. C’est une réalité, depuis 10 ans l’utilisation des pesticides n’a pas diminué. Si les agriculteurs persistent dans les pesticides et les nitrates, c’est pour éviter une baisse de rendement de leur production qui les obligeraient à mettre la clé sous la porte.

Mais les agriculteurs ne sont pas les seuls à être responsables de cette pollution.Régulièrement des dérogations sont délivrées par les autorités pour continuer à distribuer une eau non conforme.  Parfois les taux dépassent de 6 % la norme acceptable.

Peu de communes informent sa population sur la pollution de l’eau du robinet.

Le documentaire de Sophie Le Gall diffusé sur France 2 au début de mars 2012 explique que les autorités sanitaires se cachent derrières des chiffres pour ne pas affoler les populations.

En Eure et Loire l’État interdit aux communes de construire de nouveaux lotissements tant que l’eau du robinet est pollué. En attendant le reste de la pollution est toujours alimentée par une eau polluée.

Ailleurs comme en Seine et Marne des dérogations sont délivrées jusqu’à la mise en place d’un projet pour dépolluer l’eau du robinet. Les maires peuvent demander des dérogations pendant 9 années consécutives. En attendant l’eau est dite « conforme par dérogation ». La population ou les maires sont convaincus de la sincérité de l’État sur la conformité de cette eau. Pourtant, cette eau est dangereuse pour les femmes enceintes et les enfants.

Les entreprises en profitent pour proposer aux particuliers des solutions miraculeuses qui purifient l’eau. Le coût est de 3000 euros.

 

 Une directive du ministère de santé très discrète.

Le 22 février 2012, l’association Générations Futures révèle l’existence d’une directive du ministère de la Santé, discrètement entrée en vigueur il y a plus d’un an, et qui revoit à la hausse les concentrations autorisées de pesticides dans l’eau potable.

Instruction émise par la Direction générale de la santé le 9 décembre 2010 :

« Pour répondre aux exigences dans la lutte contre la pollution de l’eau, soit on met tout en œuvre pour réduire la présence des substances nocives, soit on préfère remonter les taux et prétendre à une amélioration de la situation. C’est un peu comme si on changeait les degrés sur un thermomètre pour faire croire qu’il fait moins chaud.«

Vu sur Owni

La France est actuellement  poursuivie par Bruxelles pour ne pas respecter la législation européenne de 1991 sur la pollution des eaux aux nitrates.

 

L’aluminium 

sulfate aluminiumL’eau du robinet peut avoir une teinte jaunâtre suite à des intempéries. Cette couleur ne satisfait pas les consommateurs même si l’eau est pure. Pour rendre l’eau du robinet plus limpide, certaines stations d’épuration utilisent la floculation au sulfate d’aluminium. Depuis 35 ans de nombreuses études affirment qu’au-dessus de 100 mg d’aluminium par litre c’est un risque pour la santé humaine (démences et déclenchement de la maladie d’Alzheimer).

Pourtant, en Europe la norme tolérée est de 200 mg/l. Cette norme est souvent dépassée grâce à un joli détournement des chiffres.

Les autorités se cachent derrière les chiffres de « la référence de qualité » qui lui permet de rendre une eau non conforme, en eau conforme. Cette référence de qualité ne traduit pas un risque sanitaire direct. Si la DASS, en charge du contrôle de la conformité de l’eau dans chaque département, se base sur le chiffre de la « limite de qualité », l’eau serait considérée non conforme à la consommation.

L’État joue avec les chiffres, et les grands groupes de distribution tel que Véolia gère le risque médiatique. Le risque sanitaire est minimisé car les coûts de réhabilitations sont trop onéreux.

 

Résidus de médicaments

D’autres polluants tout aussi dangereux circulent dans l’eau du robinet : les résidus de médicaments issus des urines et de nos selles humaines et animales. L’industrie chimique et pharmaceutique, les élevages industriels qui bourrent les animaux d’antibiotiques… sont  responsables de cette pollution.

Les rejets des hôpitaux sont tout aussi préoccupants : anticancéreux, radioactifs, molécules toxiques…

Les stations d’épuration n’ont pas été prévues pour retenir les résidus médicamenteux. 70 à 80 % des résidus trouvés à l’entrée de la station réapparaissent après épuration.

Depuis 2009, l’Afssaps et l’Anses  ont commencé à analyser les eaux à la recherche de résidus de médicaments. En 2011 les premiers résultats tombent. Sur 45 molécules recherchées 19 ont été détectées (anti-épileptique, anxiolytique…). Pour le moment  ni la France ni l’Europe n’ont fixé de normes réglementaires.

40 millions de français boivent de l’eau du robinet.

 « Il y a près de deux millions de consommateurs qui paient pour de l’eau significativement polluée même si pour 97,5 % de la population globalement, l’eau est de bonne qualité grâce à la réglementation. » Sylvie Pradelle, administratrice nationale de l’association Que Choisir.

Les communes et les grands de la distribution de l’eau préfèrent laisser courir une eau non conforme plutôt que d’investir dans des usines trop coûteuses.

L’association Que Choisir dans sa dernière enquête sur la qualité sur l’eau du robinet fait un appel au secours. Elle est intervenue auprès des communes concernées pour qu’elles informent les consommateurs sur la pollution de l’eau.

« Elle demande aussi aux pouvoirs publics nationaux et européens :

– Une protection efficace de tous les captages ;

– Une application du principe constitutionnel pollueur-payeur dans le domaine des pollutions agricoles pour dissuader les pratiques agricoles polluantes ;

– Que les aides de la Politique Agricole Commune (PAC) soient réservées aux modes de production s’inspirant des principes des agricultures intégrées et biologiques. »

 

L’association a mis à disposition sur son site les résultats de ses analyses commune par commune

 Sophie Le Gall vu sur cdurable

« Autant de questions légitimes mais complexes qui méritent des informations détaillées et multiples… La gestion et le traitement de l’eau nécessitent la mise en oeuvre de technologies et de savoir-faire spécifiques pour garantir la qualité de l’eau distribuée, mais aussi la gestion durable de la ressource en eau et la préservation de l’environnement… Autant d’actions préventives de long terme pour limiter la pollution des milieux aquatiques.

 

Tous les résultats d’analyse sur la qualité de l’eau du robinet que boivent les français sont publics et consultables auprès de leur mairie ou de leur distributeur d’eau et sur Internet.

 

Quand un dépassement des limites définies par la réglementation est enregistré, les autorités sanitaires sont immédiatement averties afin qu’elles définissent si ce dépassement implique ou non un risque pour la santé publique. S’il n’y a pas de risque, elles peuvent délivrer une dérogation. S’il existe un risque, elles imposent une restriction d’usage adaptée. Dans les deux cas, la collectivité concernée doit s’engager dans un plan d’actions permettant le retour à la conformité dans les meilleurs délais. Les clients-consommateurs peuvent également contacter leur distributeur d’eau à tout moment en composant le numéro qui figure en haut à gauche de sa facture ».

 

Sources :
Documentaire de Sophie Le Gall
Que Choisir
Owni
Anses
cdurable

 

 

 

 

 

Effets globaux du dégel rapide du pergélisol du Groenland

5 commentaires

Le Groenland: comment le changement climatique rapide sur la plus grande île du monde nous affectera tous. La couche de glace se fondre et le pergélisol est en train de décongeler. Ce qui se passe au Groenland accélérera le changement climatique à travers le monde, The Independent, 7 sept. 17, Kathryn Adamson 

 

 Le plus grand incendie sauvage jamais enregistré au Groenland a récemment été repéré à proximité de la ville de Sisimiut, dans la côte ouest, non loin de l’île de Disko, où je recherche des glaciers en retraite. Le feu a attiré l’intérêt public et scientifique, non seulement parce que sa taille et son emplacement ont surpris, mais parce que c’est encore un signe de profond changement environnemental dans l’Arctique.

Un feu visible de l’espace.

Le Groenland est une composante importante du système climatique mondial. La couche de glace, qui couvre 80 pour cent de l’île, reflète une grande partie de l’énergie du soleil dans l’espace qu’elle modère les températures à travers ce qu’on appelle l’effet albedo. Et puisqu’il occupe une position stratégique dans l’Atlantique Nord, sa masse fondue tempère les modes de circulation des océans.

Mais le Groenland est particulièrement vulnérable aux changements climatiques, alors que les températures atmosphériques de l’Arctique augmentent actuellement à deux fois le taux moyen global. Les conditions environnementales établissent fréquemment de nouveaux enregistrements: «le plus chaud», le «le plus humide», le «le plus sec».

Malgré sa taille, le feu lui-même ne représente qu’un instantané de l’histoire du feu du Groenland. Cela ne nous permet pas de nous parler du changement climatique plus large de l’Arctique.

Mais lorsque nous superposons ces événements extraordinaires sur des enregistrements environnementaux à plus long terme, nous pouvons voir des tendances importantes émerger.

La couche de glace fond

Entre 2002 et 2016, la glace a perdu de la masse à environ 269 millions de tonnes par an. Un gigatonne est d’un milliard de tonnes. Une tonne concerne le poids d’un morse.

Au cours de la même période, la couche de glace a également montré un comportement inhabituel à court terme. La saison de fonte de 2012 a été particulièrement intense – 97% de la couche de glace a connu une fonte de surface à un certain point au cours de l’année. La neige a même fondu à son sommet, le point le plus élevé au centre de l’île où la glace est empilée à plus de 3 km au-dessus du niveau de la mer ………

Au Groenland, comme beaucoup de l’Arctique, les températures élevées décongelent le pergélisol. Cela signifie que la couche active augmente de 1,5 cm par an. On s’attend à ce que cette tendance se poursuive, étant donné que, selon les prévisions actuelles du GIEC, les températures de l’air de l’Arctique augmenteront de 2,0 ° C à 7,5 ° C  durant ce  vingt-et-unième siècle.

Le pergélisol arctique contient plus de 1 500 milliards de tonnes de plantes et d’animaux morts (environ 1 500 milliards d’équivalent en cadavres de morses) que l’on appelle «matière organique». À l’heure actuelle, ces choses ont été gelées depuis des milliers d’années. Mais lorsque le pergélisol décongèle cette matière organique se décomposera, libérant du carbone et du méthane (un autre gaz à effet de serre) dans l’atmosphère.

Si la décongélation se poursuit, on estime qu’en 2100 le pergélisol émettra 850-1,400 milliards de tonnes d’équivalent CO₂ (pour comparaison: les émissions globales totales en 2012 étaient de 54 milliards de tonnes d’équivalent CO₂).Tout ce que le méthane et le carbone supplémentaires, bien sûr, ont le potentiel d’améliorer encore le réchauffement climatique …… ...

Donc,cette athmosphère  terrestre serait devenue totalement hostile à la vie humaine ainsi que de nombreuses autres formes de vie adaptées à la composition actuelle de l’air et de sa température!

Sources:

http://www.independent.co.uk/environment/greenland-how-rapid-climate-change-on-worlds -largest-island-will-affect-us-all-a7926006.html

Alerte dans l’espace:Deux éruptions solaires intenses détectées

Laisser un commentaire

Des jets de radiations importants ont perturbé certaines communications radio, selon la NASA.

 

Deux puissantes éruptions solaires de forte intensité se sont produites tôt mercredi, dont la seconde est la plus intense enregistrée depuis le début de ce cycle d’activité du soleil en décembre 2008, a indiqué la Nasa.

Ces jets de radiations, qui peuvent perturber le fonctionnement des satellites de communication et le GPS ainsi que les réseaux de distribution électrique en atteignant la haute atmosphère terrestre, ont été détectés et filmés par le satellite «Solar Dynamics Observatory» de l’Agence spatiale américaine à 9H10 GMT et 12H02 GMT respectivement.

Communications perturbées

Selon le Centre de prédiction de météorologie spatiale (SWPC), ces éruptions dites de catégorie X ont perturbé les communications radio à haute-fréquence pendant une heure du côté de la Terre face au soleil ainsi que les communications à basse fréquence utilisées dans la navigation.

Les deux éruptions se sont produites dans une région active du soleil où s’était déjà produite une éruption d’intensité moyenne le 4 septembre. Le cycle actuel du soleil, qui a débuté en décembre 2008, voit l’intensité de l’activité solaire diminuer nettement, ouvrant la voie au «minimum solaire».

Energie magnétique

Les cycles solaires durent en moyenne onze ans. En fin de phase active, ces éruptions deviennent de plus en plus rares, mais peuvent néanmoins être puissantes.

 

Ces tempêtes solaires résultent d’une accumulation d’énergie magnétique à certains endroits. Ces jets de matière ionisée sont projetés à grande vitesse dans et au-delà de la couronne du soleil à des centaines de milliers de kilomètres d’altitude.

Older Entries

%d blogueurs aiment cette page :