Astronomie:L’exoplanète la plus proche de la Terre serait « habitable »

Proxima Centauri b, une exoplanète située dans notre voisinage galactique, soit à 4,2 années-lumière de la Terre, contiendrait d’énormes zones d’eau liquide à sa surface, ce qui augmente les possibilités qu’elle abrite des organismes vivants.

L'exoplanète la plus proche de la Terre serait « habitable »© ESO L’exoplanète la plus proche de la Terre serait « habitable »

 

L’astrophysicien Anthony Del Genio et ses collègues de l’Institut Goddard d’études spatiales, aux États-Unis, ont réalisé les premières simulations climatiques tridimensionnelles de la planète, des modèles semblables à ceux utilisés pour étudier les changements climatiques sur Terre.

Ils estiment que Proxima b abriterait une plus grande surface d’eau liquide que ce que l’on pensait jusqu’ici. C’est que la température de cette eau pourrait être plus froide que ce qui était estimé, en raison de la circulation océanique, des écarts de température et de la salinité de l’eau, qui abaissent son point de congélation.

La principale information qui ressort de nos simulations est qu’il y a de bonnes chances que la planète soit habitable.

Anthony Del Genio, Institut Goddard

Il faut savoir qu’une planète est considérée comme habitable lorsqu’elle se trouve à une distance de son étoile qui lui permet de recevoir suffisamment de lumière pour maintenir sa surface – ou une partie de sa surface – au-dessus de la température de gel de l’eau.

Comme elle se trouve très proche de son étoile, il est probable qu’elle lui présente toujours la même face en raison des forces gravitationnelles, un peu comme la Lune montre toujours le même côté à la Terre.

En 2016, d’autres modélisations informatiques tendaient à montrer que la composition chimique de son atmosphère ressemblait à celle de la Terre, et qu’elle possédait une atmosphère primitive constituée d’azote et de gaz carbonique.

Ces travaux montraient que l’hémisphère de l’exoplanète faisant face à son étoile pourrait être très chaud, tandis qu’un océan gelé se trouverait dans l’hémisphère faisant face à l’espace. Ainsi, seul un cercle d’eau chaude pourrait y exister.

Toutefois, les simulations actuelles, plus complètes que les précédentes, laissent à penser qu’un océan beaucoup plus dynamique s’y trouverait et serait capable de transférer efficacement la chaleur d’un côté à l’autre de l’exoplanète.

Même si le côté sombre ne voit jamais la lumière, il y existerait quand même une bande d’eau liquide, qui se maintiendrait autour de la région équatoriale.

Anthony Del Genio

Le détail de cette étude est publié dans le journal Astrobiology (en anglais).

En raison de sa proximité, l’objet céleste pourrait devenir la première planète hors de notre Système solaire à recevoir la visite d’une sonde humaine.

Des percées technologiques devront cependant être réalisées pour qu’on y arrive, puisqu’une sonde utilisant la technologie actuelle prendrait des milliers d’années pour y parvenir.

Proxima b se trouve quand même à plus de 40 000 milliards de kilomètres de la Terre.

Publicités

Troisième Guerre Mondiale en préparation:L’armée russe défie l’OTAN en Sibérie

Les plus grandes manœuvres russes de ces dernières décennies ont débuté en Sibérie ce mardi. Y participent la Chine et la Mongolie.

Près de 300’000 hommes, toutes les composantes de l’armée impliquées et des soldats chinois en soutien: la Russie lance mardi les plus vastes manœuvres militaires de son histoire, dénoncées par l’Otan comme la répétition d’un «conflit de grande ampleur».

Ce déploiement massif auquel participent les armées chinoise et mongole, baptisé «Vostok-2018» (Est-2018), continuera jusqu’au 17 septembre en Sibérie orientale et dans l’Extrême-Orient russe.

«Vostok-2018 a démarré», a indiqué mardi le ministère de la Défense dans un communiqué, accompagné d’une vidéo montrant des véhicules blindés, des hélicoptères ou encore des avions en mouvement.

Evénement sur trois jours

Si la journée de mardi doit être consacrée au déploiement des troupes, mercredi verra la tenue d’exercices de lutte antiaérienne tandis que «le principal évènement» sera jeudi, a assuré le ministère de la Défense aux journalistes couvrant les exercices, sans donner plus de précisions.

En marge du Forum économique de Vladivostok (Extrême-Orient), Vladimir Poutine devrait assister à Vostok-2018 qui intervient dans un contexte de tensions persistantes avec les Occidentaux, entre crise ukrainienne, conflit en Syrie et innombrables accusations d’ingérence dans la politique occidentale.

Démonstration de force

Aux yeux de l’armée russe, cette démonstration de force est similaire à «Zapad-81» (Ouest-81) qui, il y a près de 40 ans, avait mobilisé entre 100’000 et 150’000 soldats du pacte de Varsovie en Europe orientale, les plus grandes manoeuvres jamais organisées à l’ère soviétique.

«Il y aura comme un air de Zapad-81, mais en plus imposant d’une certaine manière», se félicitait d’ailleurs fin août le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, détaillant le contingent attendu: 300’000 soldats, 36’000 véhicules, 1.000 avions et 80 navires.

«Imaginez 36’000 engins militaires se déplaçant en même temps: des chars, des blindés de transport de troupes, des véhicules de combat d’infanterie. Et tout cela, bien sûr, dans des conditions aussi proches d’une situation de combat que possible», s’était-il enthousiasmé.

Armes modernes

Tout le répertoire moderne de l’armée russe sera de la partie: des missiles Iskander, capables de transporter des ogives nucléaires, des tanks T-80 et T-90 ou les récents avions de combats Su-34 et Su-35. En mer, la flotte russe déploiera plusieurs frégates équipées de missiles Kalibr, qui ont fait leurs preuves en Syrie.

Participation chinoise

Côté chinois, la participation est bien plus modeste avec 3200 soldats engagés et une trentaine d’avions ou d’hélicoptères déployés, mais elle est symbolique alors que la Russie cherche à montrer qu’elle n’est pas isolée sur la scène internationale.

«Nous avons des relations de confiance (avec la Chine) en matière politique, de sécurité et dans la sphère militaire», a d’ailleurs déclaré Vladimir Poutine mardi lors d’une rencontre à Vladivostok avec le président chinois Xi Jinping, qui participe aussi au forum économique.

Si les précédents exercices militaires russes dans la région, Vostok-2014, avaient déjà rassemblé 155’000 soldats, les manoeuvres Zapad-2017 (Ouest-2017) organisées l’an passé aux portes de l’Union européenne n’avaient en comparaison impliqué que 12’700 hommes selon Moscou, l’Ukraine et les pays baltes évoquant un contingent bien plus important.

L’Otan dénonce

Sans surprise, l’Otan a dénoncé ses manoeuvres. «Cela s’inscrit dans une tendance que nous voyons depuis un moment: une Russie plus sûre d’elle, qui augmente significativement son budget de Défense et sa présence militaire», a indiqué un porte-parole de l’Alliance, Dylan White.

Depuis 2014 et la grave dégradation des relations entre Moscou et l’Occident, la Russie a multiplié les exercices militaires d’ampleur, du Caucase à la Baltique et jusqu’en Arctique, tout en dénonçant l’expansion à ses frontières de l’Otan, menace fondamentale pour sa sécurité selon la nouvelle doctrine militaire russe adoptée la même année.

Les manoeuvres russes en Extrême Orient ont été précédées par des exercices en Méditerranée auxquels ont pris part plus de 25 navires et une trentaine d’avions, dans un contexte de renforcement de la présence russe au large de la Syrie où elle intervient militairement depuis 2015.

La Russie va organiser les plus grands exercices militaires depuis l'époque soviétique - Ministre de la Défense

 

 

Une ex-mannequin est internée pour ses révélations sur la pédophilie et les sacrifices d’enfants pratiqués par les Illuminatis

Nathalie Augustina, était top-modèle aux Pays-Bas dans les années 1980. Elle est aujourd’hui internée dans un hôpital psychiatrique, méthode classique en Occident (introduite par la CIA) pour punir les dissidents. Son crime est de dévoiler la dépravation des Illuminatis dans un nouveau livre, Nathalie: Confessions of a Fashion Model: The Dark Side of the Fashion Industry: Monarch Mind Control, Slavery and Sexual Abuse [« Nathalie – le côté obscur de l’industrie de la mode : contrôle mental Monarch, esclavage et abus sexuels »] présenté ci-dessous.

 

Nathalie Augustina (image à gauche)  était mannequin et esclave sexuelle sous contrôle mental MK-Ultra [1], offerte en récompense aux hommes politiques pour leurs services rendus aux richissimes satanistes qui gouvernent le monde. Les traumas subis pendant sa petite enfance ont créé un cloisonnement de son esprit et c’est son autre « alter » qui pratiquait lesservices sexuels. Bien qu’elle n’en ait aucun souvenir, il est pourtant évident qu’on s’est servi d’elle. Par deux fois elle se retrouva enceinte en n’ayant gardé aucune mémoire de quelconques rapports sexuels. On lui offrit des millions de dollars pour un bébé mais elle fit le choix d’avorter. Elle avait par ailleurs des pouvoirs médiumniques et opérait dans le milieu de la CIA et de l’élite sataniste.

Ce qu’elle dévoile sur la dépravation des Illuminatis concorde avec les révélations du banquier néerlandais Ronald Bernard, et confirme le témoignage que nous avons publié : Une transfuge juive des Illuminati décrit des rituels horribles.

Les riches et la royauté appartiennent à des sectes satanistes et se livrent de manière routinière à la pédophilie, à la torture, au meurtre d’enfants et de bébés, ainsi qu’au cannibalisme . La police et le Renseignement militaire laissent faire et couvrent leurs activités. Les lanceurs d’alerte sont assassinés ou enfermés dans un hôpital psychiatrique [1] et comme dans le cas de Nathalie, à la clinique psychiatrique Mentrum d’Amsterdam.

Dans le passé, le « contre-renseignement néerlandais » l’a confinée pendant deux mois dans une cellule d’isolement. Elle a été attachée nue sur une chaise et interrogée sur des « codes » auxquels sa personnalité normale n’avait pas accès. Puis elle a été emmenée à Mentrum où on l’a déshabillée et mise sous drogues.

Robin de Ruiter, auteur de The 13 Satanic Bloodlines : Paving the Road to Hell [Les 13 lignées satanistes : un chemin vers l’enfer], a participé à l’écriture de son livre. En introduction, il explique ce qu’est le lavage de cerveau MK-Ultra [1] et révèle que les agences de mannequins sont en fait des maisons closes. Les agents sont des proxénètes. Les mannequins qui résistent sont éliminées. En voici un cas récent.

Nathalie raconte que la plupart des top-modèles des années 1980 ont fait le commerce du sexe pour la gloire et la fortune. Elle prétend avoir étédroguée et violée par l’acteur Keanu Reeves. « Presque toutes les vedettes de cinéma sont non seulement des esclaves Monarch, mais beaucoup d’entre elles sont elles-mêmes des dresseurs d’esclave ; elles ont toutes une double vie« . (205) [3]

Un pédophile milliardaire, Jeffrey Epstein, agent du Mossad israélien, faisait venir par avion (le lolita express) des hommes connus sur son « île aux orgies » où ils avaient des relations sexuelles avec des mineures droguées. « Les carnets de vol [comportent] le Prince Albert, Bill Clinton et Donald Trump, des émirs et des dirigeants arabes… but final : le chantage pour le compte d’Israël. » (63) [4]

Nathalie était présente à des événements organisés par David Rockefelleret des membres de la famille Rothschild [5]. « Il y eut tout d’un coup un peu de remue-ménage… une très vieille dame… est entrée et chacun s’est écarté sur son passage. On aurait dit qu’elle était âgée de plusieurs siècles… des gardes du corps l’aidaient à marcher droit. Elle était couverte de bijoux… elle vint vers moi et me toucha le bras. ‘Je suis honorée de faire votre connaissance. Vous avez une très belle peau. »(126)

Apparemment, ceux qui ont tout, recherchent la seule chose qu’ils ne peuvent avoir.

Elle se retira du mannequinat dans les années 1990 et devint chercheuse et activiste anti-pédophile. « J’ai découvert qu’aux Pays-Bas l’inceste était gigantesque et que le viol des enfants était très peu puni… le système néerlandais protégeait ces monstres… j’avais sous les yeux les agissements d’une société pédophile. » (152)

« En 2018, l’Union Européenne a préparé d’importantes mesures pour légaliser et normaliser la pédophilie et décriminaliser en Europe les relations sexuelles avec les enfants. [6] Le principe d’un âge minimum a été déjà été abandonné par plusieurs pays européens. Dans ces pays, on autorise les adultes à avoir des rapports sexuels avec des enfants de tout âge. Ils ne seront pas poursuivis pour viol si l’enfant victime est incapable de prouver qu’il y a eu « menace, violence, contrainte ou surprise.« (204)

L’humanité est à l’évidence en partie gouvernée par ses éléments les plus dépravés, qui nous initient à leurs pratiques sataniques pour mieux nous exploiter.

Nathalie Augustina est une femme courageuse. Nous devons exiger sa libération immédiate.

Source: Henry Makow

Traduction: MK Polis

 

 

Nouvel Ordre Mondial: la stratégie américaine du bourbier en Syrie

Stratégie américaine en Syrie : “Créer des bourbiers jusqu’à ce que nous obtenions ce que nous voulons”

Le peuple syrien est derrière le président Assad et cela ,les américains ne l’acceptent pas.

En 2013, les hauts responsables de l’administration Obama ont décrit leur politique pendant la guerre de Syrie comme une politique de maintien de la guerre. L’administration désirait un grand nombre de sièges à la table pour un règlement politique, ce que les fonctionnaires ont clarifié en s’assurant que la guerre se poursuivrait afin qu’il n’y ait jamais de vainqueur incontestable.

L’administration Trump semble déraper dans ce même ensemble de priorités destructrices en Syrie. Cette semaine, le Washington Post a cité un fonctionnaire de l’administration sans nom qui a déclaré que “pour l’instant, notre travail est d’aider à créer des bourbiers [pour la Russie et le régime syrien] jusqu’à ce que nous obtenions ce que nous voulons”

 

Comme toujours, ce que les États-Unis veulent vraiment, c’est d’avoir une position dominante dans les négociations d’après-guerre, afin qu’ils puissent dicter la forme que prendra la Syrie d’après-guerre. Cela signifie qu’il faut s’assurer que le gouvernement syrien ne gagne carrément pas la guerre.

Ce n’est plus aussi réaliste qu’avant, le gouvernement Assad, soutenu par la Russie, ayant repris la quasi-totalité du territoire tenu par les rebelles, à l’exception d’un bastion au nord d’Idlib, dominé par Al-Qaïda. Cela signifie que les États-Unis doivent maintenant sauver Al-Qaïda pour maintenir la guerre, ce qui, si nous sommes honnêtes, est un courant sous-jacent récurrent dans la politique américaine en Syrie depuis des années.

C’est ce désir qui a poussé les Etats-Unis à menacer la Syrie à plusieurs reprises et à les avertir de ne pas attaquer Idlib. C’est ce désir qui suscite presque quotidiennement les menaces américaines d’intervenir militairement si l’offensive Idlib implique des armes chimiques. Plus important encore, c’est ce désir qui a fait croire aux médias russes que les rebelles pourraient “mettre en scène” une fausse attaque chimique juste pour entraîner les Etats-Unis dans la guerre, et être assez confiants que cela fonctionnerait.

Après tout, les États-Unis parlent constamment d’une attaque chimique imminente alors qu’il n’y a aucune raison de penser que la Syrie est sur le point d’en lancer une. Parfois, les responsables américains ont admis en privé qu’il n’y a aucun signe que la Syrie fait le moindre geste pour préparer de telles armes pour l’offensive. Pourtant, plusieurs fois par semaine, les États-Unis publient des déclarations dans lesquelles il est allégué qu’un complot chimique figure en tête de liste, ce qui prépare le terrain pour une réaction.

La guerre en Syrie touche à sa fin depuis des mois, les autorités israéliennes admettant qu’elle n’est pas terminée pour elles (tout en jurant de ne pas honorer les accords d’après-guerre). Lorsqu’une guerre est perdue et qu’un plan a échoué, cependant, le gouvernement américain est souvent le dernier à le savoir, et c’est pourquoi il est déterminé à faire traîner la guerre le plus longtemps possible.

Source: Zero Hedge

 

 

De mystérieux “hommes en noir” repérés près des routes Muscatine Co. en Iowa USA

 

COMTÉ DE MUSCATINE, Iowa – R. J. Strong originaire de Port Louisa, dans l’Iowa a été effrayé parce ce qu’il a vu une semaine auparavant, lundi 13 juin a 2 heures du matin.

Strong a publié l’information sur Facebook par la suite alors qu’il roulait près d’Ogilvie et de F Avenues dans le Comté de Muscatine quand il a vu “un mec bizarre en train de marcher sur la route pavée avec un grand manteau noir!!!!”

D’autres personnes ont rapporté des choses similaires sur les réseaux sociaux, en rapport avec des observations similaires faites les semaines précédentes.

Selon les rapports, les individus ont été aperçus le long des routes et autoroutes et parfois se mettaient en travers du chemin des motocyclistes et d’autres personnes qui passaient dans le Comté de Muscatine, dans le Sud-Est de l’Iowa.

“Mon fils a vécu cela et ce n’est pas une blague,” a publié Béatrice Wilson Strong. “C’était quelque chose de très effrayant à endurer pour lui.”

“C’est arrivé à plusieurs de mes amis sur l’Autoroute 22,” a publié Cassie Pameticky.

Le Shérif du Comté de Muscatine a pris part des mises en garde, en publiant lundi sur sa page Facebook, “Nous avons pris connaissance de plusieurs ‘hommes vêtus de noir’ et qui pénétraient dans la zone rurale du Comté de Muscatine.3

Plusieurs personnes ont appelé KWQC pour affirmer que ces individus là avaient été aperçus à plusieurs reprises dans leurs jardins, bien que les publication Facebook ne mentionne pas les adresses des lieux où les clichés ont été pris.

Si jamais vous voyez une homme en noir appelez 911 [la police].

Le Shérif de Facebook a publié plusieurs blagues en rapport avec l’affaire et a allégué que des blagueurs inoffensifs sont derrière les récentes observfations.

Cependant, le MCSQ a déclaré sur sa page Facebook, “Que nous prenons l’affaire très au sérieux” et que les enquêteurs “espèrent que le public puisse contribuer à leur enquête.”

 

 

 

La Sixième Extinction Massive d’Espèces:Les derniers cœlacanthes menacés par l’exploitation pétrolière

Les derniers cœlacanthes menacés par l’exploitation pétrolière

Au large de l’Afrique du Sud, les derniers spécimens de ces poissons plus vieux que les dinosaures pourraient bientôt disparaître, selon « The Guardian

 

Ce sont des témoins de l’histoire. Les cœlacanthes n’ont presque pas évolué depuis 420 millions d’années. Plus vieux que les dinosaures et pesant autant qu’un être humain, ils n’ont pourtant été découverts que très récemment. Mais ces poissons sont les plus menacés en Afrique du Sud et font partie des plus rares au monde.

Un fossile du coelanthe datant du jurassique.

L’espèce a été découverte quand le premier spécimen vivant a été capturé dans un port anglais en 1938. Plusieurs autres ont ensuite été attrapés dans les Comores, permettant de confirmer que l’espèce n’est pas éteinte. Selon les estimations, il n’en resterait plus aujourd’hui qu’une trentaine, au large de l’Afrique du Sud. Une colonie découverte en décembre 2000 près de la baie de Sodwana. L’existence de ces derniers survivants pourrait bien être remise en question, explique le quotidien britannique The Guardian. En effet, le groupe italien Eni veut forer plusieurs puits sous-marins dans la zone.

Le risque d’une nappe de pétrole

Les forages ne sont pas prévus dans la zone d’habitat des cœlacanthes, située à presque 200 kilomètres. Mais, pour les organisations environnementales, cela pourrait ne pas être suffisant, une nappe de pétrole pouvant se répandre loin très rapidement. « Le déversement d’hydrocarbures de Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique en 2010 a décimé les populations de poissons. Donc, si un déversement d’hydrocarbures se produisait au large d’iSimangaliso, il est fort probable qu’il pourrait éliminer ces cœlacanthes », explique le docteur Andrew Venter, responsable de Wildtrust, un groupe qui milite pour une augmentation des zones maritimes protégées en Afrique du Sud. Les spécialistes soulignent également que ces animaux sont très sensibles à une modification de leur environnement. 

Eni a commandé l’an dernier une étude sur l’impact environnemental des forages. Celle-ci concluait qu’il était très improbable de trouver des cœlacanthes à proximité des puits. Mais cela ne serait pas suffisant selon Mike Bruton, un expert en cœlacanthes interrogé par The Guardian. « Le risque doit être soigneusement évalué avant que ce projet n’ait progressé trop loin et qu’il soit trop tard. Les marées noires ne respectent pas les limites des aires marines protégées. »

EN CONCLUSION

Nous  faisons face ici a  un summum de la bêtise humaine : une créature splendide va s’éteindre parce qu’on a tellement besoin de pétrole pour faire avancer  nos petits bolides,fabriquer des niaiseries inutiles avec du plastique  et permettre au néolibéralisme de survivre un petit peu plus.

Nous avons perdu totalement le sens des valeurs et personnellement je préfère de plus en plus la présence des animaux qu’a celle des humains.

 

Quand il ne restera que ceux-là, les humains.

Lorsque toute vie aura disparu par la faute des Hommes qui ne font que croître et se  multiplier, ce sera à leur tour de disparaître. 
Homo Sapiens est décidément un prédateur, tueur et qui détruit tout ce qui n’est pas lui.

 

 

Trois morceaux d’un album posthume de Michael Jackson sont interprétés par un imposteur

Après quatre ans d’une procédure judiciaire initiée par une fan de l’artiste, Sony a reconnu ne posséder aucune preuve de l’authenticité des chansons.

Michael Jackson, lors d’un concert au stade de Wembley, à Londres, le 30 juillet 1992.

 

 

 

« Monster »« Breaking News »,« Keep Your Head Up » : ces trois morceaux sont attribués à Michael Jackson, sur la pochette d’un album posthume de l’artiste américain sorti en 2010 et intitulé Michael, un an après sa mort à Los Angeles.

« Attribués » seulement, car les trois chansons n’ont pas été interprétées par l’auteur de Thriller, mais par un imitateur, a concédé la maison de disque Sony, le 21 août, après quatre années de procédures judiciaires devant un tribunal de Los Angeles.

Les premiers doutes ont émergé dès 2010 par l’intermédiaire de Vera Serova, une fan de Michael Jackson persuadée de ne pas le reconnaître dans les mélodies des trois morceaux. Elle a donc lancé en 2014 une procédure judiciaire au civil contre Sony, Eddie Cascio – ami et producteur de Michael Jackson – et Angelikson, la boîte de production détenue par son frère. James Porte, qui aurait écrit plusieurs de ces chansons aux origines controversées, figure lui aussi dans la plainte déposée en Californie.

La famille Jackson sceptique

Vera Serova développe ses arguments en produisant un rapport d’expert de 41 pages, listant les incohérences entre le style de Michael Jackson et les trois morceaux concernés. Des témoignages de l’équipe de Michael Jackson, qui trouve suspect de ne pas y retrouver les célèbres claquements de doigts de l’artiste, et l’incapacité des mis en cause à apporter des preuves matérielles des enregistrements – comme des prises de voix alternatives – font douter Sony. D’autant que la famille de l’artiste exprime dès le départ, elle aussi, son scepticisme.

Après avoir mené une enquête en interne, la maison de disques a déclaré, le 21 août devant la justice, ne pas avoir de preuves établissant l’authenticité des morceaux – ses avocats l’avaient laissé entendre lors d’une précédente audience, en décembre 2016. Elle rejette la faute sur les deux producteurs, que le distributeur aurait crus de bonne foi au moment de la livraison de l’album.

Juridiquement, le changement de stratégie de Sony est déterminant pour la suite du procès : si le groupe arrive à démontrer qu’il ignorait les conditions d’enregistrement des morceaux, impossible de lui reprocher une diffusion et une publicité malhonnête du disque. Les charges pèseraient alors sur Eddie Cascio, son frère, ainsi que James Porte.

Les groupes de fans, très attentifs au déroulement du procès, demandent de leur côté que le nom de Michael Jackson ne soit plus associé aux morceaux, et que ceux-ci soient retirés de l’album.