Photo du massacre des petits paysans .

Photo du massacre des petits paysans .

 

23 Juillet 1987- 23 juillet 2016 : 29 ans déjà depuis le déclenchement du Massacre des Petits Paysans de Jean-Rabel et de Beauchamps (7e section de Port-de-Paix / Nord-ouest) par le CNG des généraux Namphy et Regala des FADH et la collation des grands dons de la zone (familles Lucas et Poitevien) et leurs alliés sur le terrain (syndicat jaune/ Cath-Clat, ONG CARE et leurs animateurs macoutes et anciens SD, divers prédicateurs de l’Eglise Baptiste Conservatrice exécutant les directives du Pasteur Américain WT, mercenaires au service de grands dons venus de l’Artibonite) ; toute cette macabre opération criminelle étant coordonnée par des agents de l’ambassade a… de Port-au-Prince.

 

Résultats : 139 petits paysans membres des Groupement « Tèt Ansanm » sont massacrés et la plupart de ceux-ci sont laissés en pâture aux chiens dans la localité de La Montagne et dans les environs du bourg de Jean Rabel. Des centaines de blessés graves (surtout à la machette) arrivent à s’échapper et une cinquantaine de blessés réussiront à atteindre l’hôpital de Jean Rabel. Sur ordre du Jude de Paix d’alors, des dizaines d’autres seront achevés et enterrés dans des fosses communes a l’entrée du bourg, les autorités locales et les grands dons ne voulant plus recevoir de blessés à l’Hôpital.

La chasse aux petits paysans des Groupements « Tèt Ansanm » se poursuivra jusqu’au 28 juillet 1987. Des milliers de petits paysans traumatisés doivent abandonner maisons, jardins et animaux pour échapper à la mort. Leurs maisons seront brûlées et/ou saccagées par la coalition des grands dons au service de l’impérialisme américain ; les jardins seront détruits et la horde sanguinaire n’épargnera même pas les animaux domestiques !

 

Le 29 juillet 1987, les macoutes et grands dons de Jean Rabel fêtent leur « victoire » : ils ont fait couler à flots le sang des petits paysans revendicatifs qui réclamaient la fin des privilèges des nantis sur les terres de l’Etat, la fin des abus des chefs de sections et des percepteurs de marché (Contributions) , demandaient du crédit pour les paysans, la restitution du cheptel porcin créole (« Kochon Planch ») éradiqué par le PEPPADEP sous JC Duvalier et l’arrêt de l’invasion du marché national par le riz américain et les « manje sinistre »(pseudo aide alimentaire).

massacrejeanrabel2-bis

Massacre de Jean Rabel et des petits paysans,en Haïti…il y a 29 ans.

Devant la presse nationale et internationale et en particulier sous les caméras de la Télévision Nationale d’Haïti les 2 représentants des grands dons : Remy LUCAS et Nikol POITEVIEN, font un premier bilan de cette opération criminelle et sanguinaire. Selon Nikol Poitevien : « Nous dans le camp des américains, nous avons perdu 7 hommes et nous avons tué 1042 communistes » !!! En fait, il n’y a jamais eu d’affrontement véritable, ni de « bataille entre paysans » comme a voulu le faire croire la propagande officielle d’Etat : il y a eu massacre et seuls les petits paysans des groupements « Tèt Ansanm » affiliés à l’organisation nationale : « Tèt Kole Ti Peyizan Ayisyen » alors fraichement créée ont été Victimes !!! Cette Interview passera en boucle sur la TNH dans le cadre de l’opération de terreur enclenchée par les militaires macoutes du CNG pour tenter de briser la résistance et la mobilisation populaire contre l’ordre ancien et son puissant allié de toujours : l’impérialisme américain ! D’autres épisodes douloureux suivront dont le plus médiatisé est le massacre de la ruelle Vaillant lors des Elections avortées du 29 novembre 1987.

 

Sources:Alterpresse.org

 

 

 

 

Publicités