La Criminelle Arnaque du COVID-19:Découverte de Vaxxins Covid-19 pour enfants contenant de la Drogue Scopolamine qui peut les Zombifier et en faire des Proies faciles pour les Pédophiles !

De la scopolamine trouvée dans les vaccins Covid pour enfants ! 
L’armée américaine a trouvé la drogue scopolamine dans des vaccins Covid-19 destinés à atteindre les bras des enfants, ont déclaré des sources du bureau du général David H. Berger à Michael Baxter. 
La scopolamine est connue sous plusieurs noms, notamment hyoscine, burandanga, « Haleine du diable » et « la drogue des zombies ».

Dérivée des plantes de la morelle, elle a acquis une certaine notoriété en Colombie où les criminels l’utilisent pour droguer les touristes naïfs et imprudents. 

Sur Internet, les histoires abondent de touristes qui font la tournée des bars, discutent avec les femmes du coin, s’évanouissent et se réveillent trois jours plus tard pour découvrir qu’ils ont été volés et que leurs comptes bancaires ont été vidés. 

Certains ne reprennent jamais conscience. 
La drogue, soluble, inodore et sans saveur, est censée priver une personne de son libre arbitre et la zombifier. 

L’effet est si puissant que des victimes de la scopolamine ont aidé leurs agresseurs avant de tomber inconscientes. 

Elles remettent volontairement leurs portefeuilles, leurs cartes de crédit et leurs codes pin, et ont même aidé leurs agresseurs à vider leurs appartements ou leurs chambres d’hôtel de leurs objets de valeur. 
La puissance de cette drogue n’a pas échappé aux services de renseignement américains : la CIA ajouterait de la scopolamine à diverses formules de « sérum de vérité ». 

Il est incompréhensiblement effrayant de croire que des fabricants de produits pharmaceutiques incluraient ce mélange dans des vaccins conçus pour des enfants particulièrement jeunes, mais l’armée prétend que c’est vrai. 
Après que la FDA a donné à Pfizer et Moderna la permission d’injecter des vaccins aux enfants, et que des sites de vaccination de masse pour les enfants ont commencé à apparaître dans les bastions libéraux, l’armée américaine a commencé à s’infiltrer subrepticement dans ces lieux pour collecter des flacons pour des analyses chimiques. 

Mais ils ne cherchaient pas de scopolamine. 

En mai, Michael Baxter a rapporté que les Chapeaux Blancs avaient trouvé et détruit un entrepôt de Moderna ; les ampoules de vaccins obtenues dans l’entrepôt contenaient des pesticides. 
« Big Pharma a des centaines d’entrepôts discrètement cachés à travers le pays. 

Les trouver tous était impossible. 

Lorsque nous avons trouvé des pyréthroïdes dans des ampoules à un seul endroit, nous avons su que ce n’était pas un incident isolé. 

Ils voulaient empoisonner des enfants. 

Maintenant il est évident que le complot est plus profond. 

Je ne peux pas dire comment exactement nous avons obtenu les vaccins contaminés – nous les avons trouvés à New York et en Californie. » 
Il a déclaré que les Chapeaux Blancs avait confisqué une douzaine de flacons Moderna sur un important site de vaccination d’enfants à Massapequa, dans l’État de New York, et davantage sur un site similaire à San Bernadino, en Californie. 

Les flacons ont été expédiés aux alliés des Chapeaux Blancs à l’U.S. Army Medical Research. 

Cinquante pour cent contenaient des quantités appréciables de Scopolamine. 
A San Bernadino, 25% des vaccins contenaient des quantités significatives de la drogue. 
« C’est une information horrible », a dit notre source. 

« Nous n’avons vraiment aucun moyen de savoir combien d’enfants ont été injectés avec cette merde. » 
Les vaccinateurs en folie
Les Chapeaux Blancs, dit-il, craignent que la scopolamine, lorsqu’elle est administrée à de jeunes enfants impressionnables et malléables, les tue purement et simplement ou les contraigne à obéir aux ordres. 
« Nous ne parlons pas ici de nourrissons, d’accord. 

Mais si un enfant de cinq ans est drogué et qu’un pédophile lui dit d’enlever ses vêtements, vous voyez le tableau ? 

Il est possible que des milliers, des dizaines ou des centaines de milliers d’enfants aient reçu cette substance. 

Nous n’en connaissons pas encore l’ampleur », a déclaré notre source.

Source : https://changera3.blogspot.com/2022/07/decouverte-de-vaxxins-enfants-contenant.html#more

Luc Boileau ,le responsable de la Santé Publique au Québec,était tout fier d’annoncer que les petits enfants pourront tous être vaccinés à partir d’aujourd’hui!Espérons que ce criminel politique finira en prison un jour!

UNE INVITATION À VISITER NOS BOUTIQUES EN LIGNE

Passez une bonne journée,mes ami(e)s!

Pompeo appelle à la « guerre sainte » afin de conquérir la Russie et la Chine

Le 24 juin, au groupe de réflexion de l’Institut Hudson, l’ancien chef de la CIA et secrétaire d’État du président Trump, Mike Pompeo, a prononcé un discours de plus de 5000 mots, déclarant que l’Amérique a une mission assignée par Dieu pour contrôler le monde, afin de préserver la liberté et la démocratie pour tous, et que la victoire contre la Russie et la Chine est donc obligatoire pour les États-Unis et leurs alliés, non seulement pour servir Dieu mais aussi pour servir le Peuple de Dieu, car « le bien-être économique des familles américaines est essentiel pour les  États-Unis. » L’Amérique mène le combat  partout dans le monde, tant comme puissance militaire que comme puissance économique » ; et, ainsi, « Nous devons agir de concert avec nos alliés pour apporter une clarté stratégique, indubitable à la fois pour Vladimir Poutine et Xi Jinping. Il faut empêcher la formation d’un colosse paneurasien incorporant la Russie, mais dirigé par la Chine. Pour ce faire, nous devons renforcer l’OTAN. En outre, « l’Union AUKUS [l’alliance militaire asiatique récemment créée par les États-Unis et le Royaume-Uni] devrait être intégrée à cette alliance de sécurité élargie », et que l’OTAN devienne une alliance mondiale contre la Russie et la Chine, afin de préserver le leadership mondial de l’Amérique. Son argument de base est que c’est soit nous, soit eux, et ils doivent être conquis, parce que Dieu le veut, et nous servons Dieu.

Mike Pompeo est à gauche sur cette photo.

Pompeo n’a pas pensé que la troisième guerre mondiale entraînerait des sacrifices pour l’un des peuples de Dieu, mais plutôt que gagner cette guerre sera nécessaire pour la sécurité et la prospérité futures des peuples d’Amérique, et de tous les pays qu’elle dirigera.

L’actuel secrétaire d’État américain, Antony Binken, ou même le président Biden lui-même, auraient pu prononcer ce même discours par eux-mêmes, avec remarquablement peu de modifications, car les croyances qu’il exprime sont courantes – et pas SEULEMENT aux États-Unis, mais aussi au Royaume-Uni, et même dans la majeure partie de l’Europe (à l’exception de la Russie et de la Biélorussie).

Le parcours personnel de Pompeo est celui d’un chrétien fondamentaliste dont toute la vie a été passée dans le complexe militaro-industriel, les industries pétrolières et la politique. Il a été premier de sa classe à West Point, rédacteur en chef de la Harvard Law Review et cofondateur de Thayer Aerospace, avant d’entrer en politique en 2011.

Voici les points saillants de son discours (y compris, sans commentaire, ses nombreux mensonges historiques, car c’est sa façon ordinaire d’écrire (et de parler de manière improvisée). Ces extraits sont tirés du texte qu’il a lui-même écrit, avant qu’il ne prononce le discours complet, depuis son pupitre, dans cette institution du complexe militaro-industriel, le 24 juin.

Mike Pompeo avec Justin Trudeau

L’Amérique et les nations du monde ne peuvent pas continuer à prétendre que la guerre en Ukraine peut se terminer par une paix négociée, ce qui apaise la Russie. Car une telle paix ne se négocie pas avec Vladimir Poutine. L’Ukraine doit gagner cette guerre. Elle doit gagner cette guerre de manière décisive si elle veut réaliser la paix, l’indépendance et la liberté. Idem pour l’Europe. …
Cette guerre, la guerre de Poutine, vise à éliminer l’Ukraine en tant que nation souveraine et en tant que peuple. L’Ukraine doit être intégrée au nouvel Empire russe qui cherche à devenir une autre Union soviétique. Neuf, comptez-les, neuf présidents américains de chacun de nos partis politiques. Neuf présidents américains ont démembré l’Empire soviétique à d’énormes coûts humains, pour lui permettre même de commencer à être une reconstitution impensable.
L’assaut de guerre illégal de Poutine représente un génocide planifié, qui est l’anéantissement délibéré d’un peuple, tel que défini par les Nations Unies de 1948. Bien que chaque génocide soit différent et unique, comme celui qui se déroule au Xinjiang. Ce génocide auquel nous assistons aujourd’hui est comme l’Holodomor conçu par Staline qui a tué des millions d’Ukrainiens et il doit être nommé pour être combattu. …
Poutine peut être malade ou non, mais ce qui est certain, ce qui est certain, c’est qu’il ne peut pas contenir sa fureur meurtrière. Le fait qu’il dirige toujours un pays illustre le déclin de la Russie dans l’abîme de la folie. …
À la fois meurtrier de masse et tueur en série. Poutine c’est ça. Je prie pour que la Russie récupère son âme, l’âme de son pays. Mais elle ne peut pas le faire tant qu’elle est dirigé par un homme qui ne manifeste aucune inquiétude pour l’horrible carnage qu’il a commis, ni aucune inquiétude pour son propre peuple.
Poutine a ce rêve, rétablir un empire perdu. Si l’Amérique se comporte correctement, cela ne se produira pas. Et nous le savons, nous savons que les rêves des dictateurs deviennent vite des cauchemars. …
Je suis convaincu que l’Amérique et l’Occident doivent reconnaître la centralité de l’énergie des hydrocarbures dans la géopolitique mondiale et, en fait, dans la capacité de l’homme, la capacité de l’humanité à s’adapter à une pierre angulaire de la vie. …
Si l’administration actuelle avait maintenu la domination énergétique américaine plutôt que de se prosterner devant les radicaux, l’Amérique aurait pu montrer la voie en assurant les besoins mondiaux en hydrocarbures pendant cette guerre. Mais parce que l’Amérique a renoncé à ce rôle vital, la guerre en Ukraine aggrave la situation que les consommateurs ressentent aujourd’hui pour rafraîchir leur logement et conduire leur véhicule. …
Ces nations ont été libérées de leurs chaînes en 1991 suite à l’effondrement de l’Union soviétique. Et nous ne laisserons aucun d’entre eux être repris par la Russie. …
Je crois que l’Ukraine a trouvé son [George] Washington dans l’incarnation d’un seul homme. Il s’appelle Volodymyr Zelensky. …
L’Amérique et les nations du monde ne peuvent pas continuer à prétendre que la guerre en Ukraine peut se terminer par une paix négociée, ce qui apaise la Russie. Car une telle paix ne se négocie pas avec Vladimir Poutine. L’Ukraine doit gagner cette guerre. Elle doit gagner cette guerre de manière décisive si elle veut réaliser la paix, l’indépendance et la liberté. Idem pour l’Europe. …

Mike Pompeo ou le Rêve de l’hégémonie américaine sur le monde!


Cette guerre peut être gagnée si l’Amérique et nos alliés fournissent à Kyev une gamme de nos armes conventionnelles les plus performantes. L’intrépidité est nécessaire pour mettre fin à la guerre en Ukraine, le sérieux de l’objectif. La solidarité de l’Otan est essentielle L’Allemagne et la France ne doivent céder à aucune des volontés du Kremlin. L’Amérique et la Grande-Bretagne ont fourni plusieurs systèmes de lancement de fusées. …
Nous ne devons pas donner crédit à la fausse affirmation de la Russie selon laquelle elle pense que ses frontières sont menacées. C’est de la bêtise. …
Je crois profondément que la faiblesse qui s’est exprimée dans le retrait indiscipliné des États-Unis d’Afghanistan a été interprétée par Vladimir Poutine comme un feu vert. …
En tant que secrétaire d’État, je me suis appuyé sur mon travail de directeur de la CIA pour aider le président Trump à formuler des conditions concrètes qui auraient permis des réductions de forces et un retrait d’Afghanistan, mais sans la débâcle. …
Nous connaissons l’intention de la Chine. Elle a l’intention de dominer le développement des infrastructures mondiales grâce à son initiative « la Ceinture et la Route ». Mais c’est un subterfuge. C’est un leurre. L’initiative chinoise « la Ceinture et la Route » est une forme d’impérialisme. C’est la manifestation d’une intention corrompue de piéger les pays moins développés avec des promesses de prêts et d’améliorations des infrastructures. …
Tous les présidents depuis Truman ont cru que l’existence de Taiwan était cruciale pour la défense de l’Amérique. J’y crois de tout mon cœur. La loi de 1970 sur les relations avec Taiwan exige que nous maintenions les capacités défensives de Taiwan pour contrecarrer une attaque, mais nous risquons maintenant de devenir complaisants. La prise de Taïwan accorderait les objectifs suivants à Pékin : elle réduirait sévèrement l’influence américaine dans l’Indo-Pacifique. …
Notre relation avec Taïwan doit être renforcée à chaque instant. Taïwan est devenue un brillant exemple de démocratie pour les peuples asiatiques et un espoir pour toute l’Asie. …
Au cœur du bien-être économique des familles américaines se trouvent des États-Unis qui mènent la danse. Ils la mènent partout dans le monde, tant en puissance militaire qu’en puissance économique. …
J’espère que mes paroles d’aujourd’hui galvaniseront le soutien américain à l’Ukraine et à l’Europe, car une telle aide est essentielle si nous voulons appliquer les politiques de sécurité nationale qui accordent une importance primordiale à l’intérêt public américain. …
Nous devons agir de concert avec nos alliés pour parvenir à une clarté stratégique, indubitable à la fois pour Vladimir Poutine et Xi Jinping. Il faut empêcher la formation d’un colosse paneurasien incorporant la Russie, mais dirigé par la Chine. Pour ce faire, nous devons renforcer l’OTAN. …
Au-delà de notre orientation géostratégique actuelle, les États-Unis doivent aider à la construction des trois phares de la liberté. Ces balises devraient être centrées sur les nations qui ont de grands conflits : l’Ukraine, Israël et Taïwan. Ils peuvent être les plaques tournantes d’une nouvelle architecture de sécurité qui relie les alliances de nations libres à l’échelle mondiale, renforçant les forces de chaque État membre, dans le temps, reliant ces trois bastions à l’OTAN, ainsi que le nouveau cadre de sécurité élargi pour l’Indo-Pacifique et former une alliance mondiale pour la liberté. Cela profitera à l’Amérique.
« Le besoin de ce réseau d’alliances est évident et ne peut pas venir trop tôt. Le monde est devenu trop petit pour que les pays libres ne fassent pas partie de quelque chose de plus grand, qui préviendra les conflits armés plutôt que d’y réagir. …
Le peuple américain s’est engagé à voir l’Ukraine émerger de cette guerre comme une nation indivise qui sera un phare pour tous, pour montrer au monde la primauté de la liberté, de la détermination et de l’amour. Merci et que Dieu vous bénisse. …

Source : U.S.-Led Holy War to Conquer Russia and China Declared by Pompeo

 SouthFront


 

UNE INVITATION À VISITER NOS BOUTIQUES EN LIGNE

 

 

 

 

 

 

la fusillade d’Uvalde au Texas peut aussi être rattachée à un rituel satanique également utilisé pour politiser certains agenda

Captures d'écran montrant Salvador ramos,l'assassin ,portant des effigies maçonniques sur lui,dont le pendentif et la casquette.
Captures d’écran montrant un intervenant portant des effigies maçonniques sur lui,dont le pendentif et la casquette.

La fusillade d’Uvalde au Texas peut aussi être rattachée à un rituel satanique également utilisé pour politiser certains agendas & à cause des aspects rituels, ils partagent tous des anomalies similaires avec le symbolisme maçonnique et la numérologie…


COMPRENDRE LE CRIME

Au final, vous finirez par   connaître la Vérité, la Vérité vous affranchira !
Cela veut dire : connaître la Vérité omniprésente, omnipotente, omnisciente du principe de verbalisation de toute chose ! C’est à dire D.I.E.U. (Et c’est juste en français mais c’est la même chose dans d’autres langues !)
C’est caché dans les Écritures. C’est caché dans les lettres de l’alphabet. Peu importe les origines et les nations. C’est le même codex. C’est l’arithmétique qui change un peu.
Donc si on est suffisamment nombreux à être d’accord pour changer de pouvoir (c’est ce qu’ils appellent le changement du pouvoir temporel), ils ne vont pas s’opposer, ils le feront ! Il ne faut pas penser de ces gens de façon négative.
Depuis l’origine des temps, ils sont placés là comme adversaires de l’homme PARCE QUE L’HOMME ET SON PROPRE ADVERSAIRE !
Si les hommes étaient bienveillants, ils n’auraient pas besoin de donner leur représentation !
S’ils étaient bienveillants, ils n’auraient pas besoin de conquérir ou de se conquérir les uns les autres ! Ils n’auraient pas besoin d’avoir cette rivalité et de se dénigrer les uns les autres !


Comment s’est déroulée la fusillade dans une école d’Uvalde, au Texas: détails minute par minute

 

 

Lire cette histoire en anglais ici

Un tueur de 18 ans a tué par balles 19 enfants et deux enseignants dans une école primaire d’Uvalde, au Texas, mardi dernier, lors de la fusillade la plus meurtrière aux États-Unis depuis la tragédie du École primaire Sandy Hook à Newton, Connecticut, où 20 enfants et six adultes ont été tués

La fusillade a eu lieu à la Robb Elementary School de Uvalde, Texas, à environ 85 miles à l’ouest de San Antonio. L’agresseur, qui s’était barricadé dans une classe de quatrième, a été tué après un échange de tirs avec la police. dix-sept personnes Ils ont été blessés.

De nouveaux détails continuent d’émerger sur les événements du jour de la fusillade, y compris de nouveaux témoignages sur la durée pendant laquelle le tireur est resté à l’intérieur de l’école, le temps de réponse de la police et la façon dont le tireur a été tué.

L’agresseur est entré dans l’école à 11 h 33.. La police a mobilisé au moins 19 agents à l’entrée vers 12h03 mais n’est entrée dans la salle de classe où se trouvait le tireur qu’à 12h50, a révélé vendredi Steven McCraw, directeur du département de la Sécurité publique du Texas, lors d’une conférence de presse. .

La procédure officielle de la police pour les fusillades dans les écoles est affrontez des tireurs actifs dès que possible pour éviter la mort. Les responsables du Texas enquêtent sur la cause du retard dans le cas d’Uvalde.

McCraw a déclaré que le commandant sur place “pensait à l’époque que la situation était passée d’un tireur actif à un sujet barricadé”.

Un suspect barricadé est considéré comme moins menaçant qu’un « tireur actif », qui est défini comme quelqu’un qui « tue activement ou tente de tuer des gens », selon le FBI.

Et individu retranché est défini comme quelqu’un qui “a pris un poste dans un lieu physique qui ne permet pas un accès immédiat aux forces de l’ordre et refuse de partir sur ordre des forces de l’ordre”, selon l’Association internationale des chefs de police.

McCraw a affirmé que le commandant avait estimé que les enfants n’étaient pas en danger et qu’il avait eu le temps “d’attendre qu’une équipe tactique avec l’équipe de siège brise la porte”.

Bien qu’il ne soit pas sur les lieux, McCraw a déclaré: “Bien sûr, ce n’était pas la bonne décision.”

L’attaquant texan était identifié comme Salvador Rolando Ramos, lycéen d’Uvalde. On pense qu’il a agi seul, a déclaré Pete Arredondo, chef de la police du district scolaire indépendant consolidé d’Uvalde. Les autorités n’ont pas révélé la cause possible de l’attaque.

Uvalde est une communauté majoritairement latino avec une population d’environ 16 000 habitants. La école primaire il compte 535 élèves en deuxième, troisième et quatrième années.

Voici ce que nous savons des événements qui ont précédé la fusillade et pendant l’attaque de l’école (en heure locale) :

17 mai

Le jour de ses 18 ans, l’agresseur achète légalement un fusil Style RA à Oasis Outback, un magasin d’armes sous licence fédérale à Uvalde, selon le rapport de police fourni au sénateur de l’État John WhitmireD-District 15.

18 mai

L’adolescent achète 375 cartouches, selon l’Associated Press.

20 mai

Le jeune homme achète un deuxième fusil.

21 mai

le suspect poster une photo de deux fusils de style AR sur Instagram, selon CNN. L’image est ensuite supprimée.

mardi matin

“Le tireur a été impliqué dans des troubles domestiques avec sa grand-mère avant la fusillade dans l’école”, a déclaré le lieutenant Chris Olivarez du ministère de la Sécurité publique du Texas. dans une émission NBC. “Il a tiré sur sa grand-mère à ce moment-là.”

Gilbert Gallegos, un voisin de 82 ans, a dit qu’il était dans sa cour d’en face et entendu des coups de feu, selon AP. Le jeune homme est monté dans une camionnette et a pris la fuite tandis que la grand-mère de 66 ans quittait la maison couverte de sang. La femme avait reçu une balle dans le visage.

La grand-mère a été transportée par avion dans un hôpital de San Antonio, au Texas, a déclaré le sergent Eric Estrada du ministère de la Sécurité publique.

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a déclaré lors d’une conférence de presse mercredi que le tireur annoncé ses actions et ses intentions sur Facebook peu avant d’arriver à l’école, en écrivant par intervalles :

  • 11h « Je vais tirer sur ma grand-mère.
  • « J’ai tiré sur ma grand-mère.
  • 11h15 “Je vais tirer sur une école primaire.”

Le dernier message est envoyé quelques 15 minutes avant d’arriver à l’école.

Abbott a décrit les messages comme des messages, mais un porte-parole de Meta, la société mère de Facebook, a déclaré qu’ils étaient “messages texte privés.” Il a été révélé plus tard que le destinataire des messages est une fille de 15 ans en Allemagnequelqu’un que tu as rencontré dans Yuboune application sociale de vidéo en direct.

11h28

Après l’évasion, la police d’Uvalde est alertée d’un accident de camion près de l’école. L’appelant dit qu’un individu armé se dirige vers l’enceinte de l’école après avoir sauté une clôture.

Juan Carranza, 24 ans, qui habite de l’autre côté de la rue, dit avoir vu le jeune homme planter votre camion dans un fossé et a commencé à tirer avec son fusil de style AR-15 sur deux travailleurs à l’extérieur d’un salon funéraire voisin, qui s’en sont sortis indemnes.

McCraw a décrit les mouvements du tireur et la réponse de la police lors d’une conférence de presse vendredi :

11h32

Le tireur a tiré plusieurs coups de feu sur le bâtiment de l’école alors qu’il s’approchait d’une entrée arrière du côté ouest de l’école.

11h33

Le jeune entre dans l’école par une porte non verrouillée, qui aurait été laissée non verrouillée par un enseignant, et commence à tirer dans la salle 111 ou 112, dit McCraw. Les deux salles de classe sont connectées.

“Nous savons qu’il a tiré plus de 100 coups, sur la base des preuves audio”, a déclaré McCraw.

11h35

Trois policiers d’Uvalde entrent dans le bâtiment par la même porte que l’homme armé. Ils sont suivis de trois autres officiers d’Uvalde et d’un adjoint du shérif du comté, soit un total de sept officiers sur les lieux.

Les trois premiers officiers s’approchent de la porte de la classe. Le tireur tire à travers la porte fermée, frôlant deux agents, qui sont contraints de battre en retraite.

11h37

En l’espace de quelques minutes, l’agresseur tire environ 16 coups de feu.

Alors que le jeune tirercertains enfants s’échappent par les fenêtres et se cachent dans un salon funéraire voisin, selon des informations publiées dans le Washington Post.

11h51

Un sergent de police et d’autres agents se joignent à la scène.

12h03

Le 911 reçoit un premier appel de l’intérieur de l’école. C’est une fille de la classe 112. L’appel dure 1 minute 23 secondes.

Il y a actuellement 19 agents dans le couloir de l’école.

12h10

La fille appelle à nouveau le 911 depuis la classe 112 et dit qu’il y a plusieurs morts.

12h13

La fille appelle à nouveau le 911 depuis la classe 112.

12h15

Les membres d’une unité tactique spéciale de patrouille frontalière connue sous le nom de BORTAC Les rapports d’audition de la fusillade sur la radio de la police arrivent à l’école, équipés de boucliers balistiques pour se protéger.

12h16

La fille appelle à nouveau le 911 et dit qu’il y a 8 ou 9 élèves en vie dans la classe 112.

12h17

District scolaire d’Uvalde infos sur Twitter : “Active Shooter Alert à Robb Elementary. La police est sur place. Votre coopération est nécessaire en ce moment en ne venant pas à l’école. Nous partagerons plus d’informations dès que nous les aurons. Le reste du district scolaire est en sécurité.”

00h19

Une fille appelle le 911 depuis la classe 111. Un autre élève lui dit de raccrocher et elle le fait.

00h21

L’agresseur tire à nouveau et se trouve de l’autre côté de la porte. Les agents des forces de l’ordre commencent à prendre position dans le couloir.

12h36

La fille de la chambre 112 rappelle le 911; on lui dit de rester en ligne et de se taire.

12h38

Il établit une site de regroupement au Willie DeLeon Civic Center à Uvalde pour que les parents viennent chercher leurs enfants.

12h43

La fille de la classe 112 demande au 911 “d’envoyer la police maintenant”.

Au même moment, les membres de la famille attendent anxieusement de l’autre côté du périmètre de police. Javier Cazares, dont la fille Jacklyn a été tuée dans l’attaque, a déclaré qu’il était arrivé alors que d’autres les policiers étaient à l’extérieur du bâtiment. Indigné que la police ne bougeait pas, il a suggéré d’entrer dans l’école avec plusieurs autres passants, a rapporté USA TODAY.

Les parents crient pour que la police entre dans l’école. Une vidéo montre un homme déchirant la bande de la police et criant après les agents. Une autre vidéo montre les agents détenant au moins un adulte, a déclaré Reuters.

12h46

La fille dans la chambre 112 dit qu’elle peut entendre la police de l’autre côté de la porte.

12h47

La fille demande à nouveau au 911 “d’envoyer la police maintenant”.

12h50

Les agents ouvrent la porte à l’aide de clés obtenues auprès d’un concierge. Le tireur aurait verrouillé la porte. Les agents entrent et tuent le tireur.

Des coups de feu entendus lors d’un appel au 911.

12h51

La fille du 112 est toujours en ligne avec le 911. La police fait sortir les enfants de la chambre. L’étudiant qui a appelé est hors du bâtiment lorsque l’appel est coupé.

13h06

Le département de police d’Uvalde a déclaré sur Facebook que le tireur était “en garde à vue”. La police récupère 60 chargeurs de munitions sur les lieux.

13h44

L’hôpital universitaire de santé de San Antonio tweete : “Nous avons reçu deux patients de la fusillade à Robb Elementary à Uvalde, un enfant et un adulte. Ils sont en cours d’évaluation, nous ne pouvons donc pas confirmer leur statut. “

14h47

L’hôpital Uvalde Memorial publie sur Facebook qu’il a “reçu 13 enfants en ambulance ou en bus pour y être soignés. Deux enfants ont été transférés à San Antonio et un enfant attend d’être transporté”.

15h

Lors d’une conférence de presse, Abbott s’identifie au bandit armé.

15h56

Université de santé tuitea: “Mise à jour sur le tournage à la Robb Elementary School à Uvalde : Une patiente, une femme de 66 ans, est dans un état critique. L’autre patiente est une fillette de 10 ans, également dans un état critique.”

16h25

Le centre médical de l’armée Brooke à San Antonio soigne deux victimes adultes de la fusillade, selon un tweet d’un officier. Leurs conditions n’étaient pas disponibles.

16h30.

Abbott tweete: “Cecilia et moi pleurons cette perte horrible et appelons tous les Texans à s’unir. J’ai demandé au ministère de la Sécurité publique du Texas et aux Texas Rangers de travailler avec les forces de l’ordre locales pour mener une enquête approfondie sur ce crime.

19h40

En réponse à la fusillade, le président Joe Biden appelle les législateurs à «tenir tête au lobby des armes à feu» et adopter des mesures de contrôle des armes à feu.

 


RAISONS ET DÉTAILS DE L’AFFAIRE

LE massacre de l’école primaire de Robb, lorsqu’un tireur a tué 19 élèves et deux enseignants le 24 mai, est devenu le deuxième pire saccage depuis Sandy Hook en 2012.

La fusillade d’Uvalde, au Texas, est la 27e fusillade dans une école en 2022 avec des blessés et/ou des morts.

Aucun autre pays dans le monde ne peut revendiquer pareille série de meurtres  ressemblant autant à des « Sacrifices  satanistes » ou d’appel aux meurtres et à la mort!

les États-Unis d’Amérique  ont été fondé par des francs maçons associés aux membres des Illuminés de Bavière:les Illuminati!

Salvador Ramos plus jeune.Cette photo était sur Instagram…elle a été enlevée depuis.
Le tireur, âgé de 18 ans, a été tué par la police mardi soir après cette fusillade à Uvalde, à l’ouest de San Antonio.
Le tireur, âgé de 18 ans, a été tué par la police

 


CONCLUSION:UN RITUEL ILLUMINATI SE PRÉPARE

 

À chaque année,au-début du mois de juillet,jusqu’au milieu de juillet,au moins un enfant ,d’origine inconnue pour les participants du rituel,est sacrifié .

Seuls,les responsables politiques américains savent et font partie  de cette société secrète.

Le massacre d’Uvalde est un tout petit prélude à d’autres enlèvements et meurtres d’enfants.

Cérémonie au Bohemian Club, rappel du culte de Baal-Moloch

 


UNE INVITATION À VISITER NOS BOUTIQUES EN LIGNE

 

 

 

 

 

Humour ,photo du jour et…mot d’ordre

Maxwell s House est un nom prédestiné our Gislaine Maxwell.

 

G Maxwell a été condamnée à 20 ans de prison J Epstein a été «condamné» à la pendaison (2 fois, finalement il est mort) Les carnets et témoins ont disparus… La justice ne sera pas rendue.

En effet, c’est au sommet de l’OTAN que sont les plus grands utilisateurs de l’île aux merveilles !

Le Nouvel Ordre Mondial,le système politique oppresseur actuel,sait se protéger et les  petits Justin Trudeau,hypocrites et menteurs de ce monde ,peuvent dormir en paix face à leurs peuples écrasés par   la psychose collective depuis  mars 2020!

Le mot d’ordre de la semaine : Dénoncer la corruption politique généralisée et l’immunité que semble avoir le Réseau  Pédophile Mondial de l’Élite,monté par Epstein!


UNE INVITATION À VISITEZ NOS BOUTIQUES EN LIGNE

Sur ces liens: Vintage par Michel sur Etsy.com

Vintage par Michel sur E Bay

 

 

la nouvelle monnaie de réserve mondiale basée sur les ressources annonce que les USA entreront rapidement en guerre contre la Russie

L’inévitable va se produire? aujourd’hui les intentions de la Russie sont de plus en plus claires et l’opinion américaine commence à trembler :
En effet, la guerre en Ukraine est pire que ce qu’on pensait : c’est bien évidement la troisième guerre mondiale et chaque pays devrait en tenir compte .
La Russie pendant l’invasion de l’Ukraine a balayé d’un revers de la main toutes les sanctions de l’OTAN , Parce qu’elle est capable de garantir sur un minimum de deux ans son auto suffisance alimentaire et son pouvoir d’achat interne :
c’est dire qu’il est impossible en moins de deux ans de voir surgir en Russie un soulèvement populaire de grande envergure contre le pouvoir et ce quel que soit l’issue de la guerre en Ukraine et ça , le président Poutine l’a bien compris depuis longtemps .
Les réserves des banques russes en dollars s’élevaient avant la guerre à plus de 350 milliards de dollars USA :
cette somme a bien évidement été gelée par l’OTAN avec Pour conséquence la chute drastique du rouble Russe ! Mais à la grande surprise de tous , Mr Poutine a déclaré que désormais l’achat de son pétrole et son gaz à destination des pays hostiles se feront en roubles russes et plus en dollars! et en moins de 48heures, le rouble Russe a repris une remontée en flèche sur les marchés internationaux et pire les chinois depuis quelque temps commencent à diminuer leurs réserves en dollars car ils disposent d’un peu plus de 900 milliards de dollars de réserve dans les banques américaines .
L’Inde, le Pakistan et de nombreux pays effectuent déjà des transactions avec la Chine et la Russie en contournant le dollar et récemment , l’Inde a acheté du pétrole et du gaz en Russie en transitant par un échange direct entre le rouble et le roupie .
La Chine depuis un an essaye de positionner le yuang chinois comme la monnaie de référence après le dollar et la guerre en Ukraine est une bonne option pour elle.
Xi Jinping (à gauche) a nommé Zhao Lijian (photo de droite) à la tête de l’un de ses plus importants ministères politique,l’an passé.
Le président Biden vient en fait de se rendre compte du vrai problème: la guerre est monétaire ! La troisième guerre mondiale de la Russie a pour but de détruire l’Amérique par l’anéantissement du pouvoir de monnaie de référence du dollar.
La Russie veut descendre le dollar et par là la toute puissance américaine et ce quelque soit le prix à payer .
Les États Unis vivent grâce au dollars et Biden le sait très bien , bien qu’étant le pays le plus endetté du monde , ils restent économiquement tous puissants grâce à la plate forme incontournable (?) qui est le dollar et son système swift .
Aujourd’hui, Poutine et ses allliés veulent découdre le dollar et inciter tous les pays qui auraient une devise à valoriser leur monnaie locale pour ne plus dépendre du dollar qui recevra une chute drastique si cette guerre ne prend pas fin rapidement .
La récente visite de Biden en Pologne en dit long : la situation est très grave ! Si l’Europe se sent obligée elle aussi de tout acheter à la Russie en rouble , le monde aura deux monnaies de référence très fortes : il s’agira du rouble pour l’Europe et le yuan chinois Pour le reste du monde , le dollar américain s’effondrera complètement et ce sera la fin des USA comme puissance économique.
Les protestations violentes contre la mort de George Floyd, l’Afro-américain tué à Minneapolis par un policier, durent maintenant depuis trop longtemps.
Les USA n’admettront jamais cette situation .
Biden en Pologne prépare donc la guerre : il veut utiliser la Pologne et ce qui restera de l’Ukraine après la séparation évidente qu’il y’aurait après le référendum annoncé dans les milieux de séparatistes pro russes , comme bases arrières de repli pour l’armée de terre qui fera son assaut sur la Russie .
La Russie en profitera pour détruire totalement la Pologne et ce qui restera de l’OTAN disloqué en Europe .
La guerre nucléaire aura bien lieu .
Cette guerre se précise de plus en plus et son ampleur est presque inévitable.
Ces jours-ci , le congrès américain voterait pour une entrée effective des USA en guerre car il est inadmissible que le dollar perde sa place de référence mondiale .
La confrontation tant évitée entre les deux super-puissances mondiales aura bien lieu et le monde en pâtira en dehors du continent asiatique qui fera très vite allégeance à la super puissance chinoise qui la protégera.
L’Afrique qui importe presque tout de l’Occident subira de plein fouet cette guerre et multipliera les coups d’état militaires qui augmenteront la pauvreté et sa ruine .
Le ton commence à baisser en Europe avec de plus en plus des voix qui s’élèvent contre les USA à l’instar des candidats Melanchon et Zemour qui trouvent que la France devrait cesser de suivre les USA comme un chien au détriment des français qui souffrent déjà beaucoup .
Les USA mèneront seuls leur guerre pour leur monnaie, puisque nous assisterons bientôt à la dislocation de l’OTAN avec de nombreux pays qui quitteront le bateau avec la France en premier , suivie de l’Allemagne et ensuite de l’Italie et de l’Espagne .
Nous pouvons déjà affirmer sans risque de nous tromper que les USA se sont faits piégés par la Russie qui n’a jamais avalé la pilule amère de la dislocation de l’URSS et de la chute du mur de Berlin et surtout , du non respect des accords qui s’en sont suivis .
Aujourd’hui est il tard ? Eh bah oui ! Il est tard .
La Russie ne quitera pas l’Ukraine sans la diviser .
L’Europe ne se passera pas du gaz et du pétrole russe sauf si les USA ruinent leurs économies en voulant vendre au continent européen un gaz plus cher parce qu’il sera liquéfié .
Le yuang chinois prendra le dessus des échanges parmi les pays du BRICS et se positionnera devant un dollar plus affaibli que jamais .
La guerre entre les USA et la Russie détruira totalement l’Ukraine et la Pologne; Une Russie affaiblie ainsi que les USA totalement ruinés avec tout le continent européen et même l’Afrique verront le jour d’après .
La première puissance économique mondiale sera la Chine suivie de l’Inde , etc .
La puissance des USA tient au Dollar : s’ils entrent en guerre contre la Russie avec d’un côté le yuang chinois qui veut devenir la monnaie de référence, ils n’auront jamais le temps de concilier les deux : la guerre fera rapidement chuter le dollar , et le yuang montera en flèche rendant caduque l’économie américaine.
Que faire : le président Biden n’est peut être pas le bon interlocuteur qu’il faut face à Poutine: l’Amérique devrait trouver le
meilleur moyen de rétablir un dialogue franc entre les USA et la Russie .
L’Amérique n’a pas besoin d’entrer directement ou indirectement en guerre .
L’Europe devrait sacrifier absolument l’Ukraine et se désolidariser de l’alliance atlantique pour sauver le continent si c’est encore possible .
La dislocation de l’OTAN devrait s’accélérer après les prochaines élections en France et très vite si Macron vient à perdre le pouvoir .
Les américains doivent tout faire pour garder les bonnes relations avec le continent européen y compris la Russie et tous ceux qui sortiront de l’OTAN , pour garantir leur stabilité , plus comme première puissance économique du monde , mais comme deuxième derrière la Chine sinon ce sera la fin de leurs unions avec une possible division des USA .
La troisième guerre mondiale se précise de plus en plus devant nous et elle se fait contre le dollar .
S‘il y‘a une guerre entre la russie Et les usa ça sera problablement une guerre nucléaire Et problablement la fin de l‘humanité pour les personnes resident dans ces régions.

Une nouvelle réalité est en train de se former 
Une nouvelle réalité est en train de se former : le monde unipolaire est en train de devenir irrévocablement une chose du passé, un monde multipolaire est en train de prendre forme.
Il fallait voir ça. Dmitri Medvedev, ancien président russe, atlantiste impénitent, actuel vice-président du Conseil de sécurité russe, a décidé de se lâcher totalement dans un déchaînement à la hauteur de la prestation de sieur Khinzal [Khinzal=une des nouvelles armes russes – NdT], qui a provoqué « choc et effroi » palpable à travers tout l’OTAN.
Medvedev a déclaré que les sanctions occidentales « infernales » non seulement n’ont pas réussi à paralyser la Russie, mais qu’au contraire, elles  » retournent à l’Ouest comme un boomerang « . La confiance dans les monnaies de réserve « s’estompe comme la brume du matin », et abandonner le dollar américain et l’euro n’est plus irréaliste : « L’ère des monnaies régionales arrive ».

Après tout, a-t-il ajouté, « qu’ils le veuillent ou non, ils devront négocier un nouvel ordre financier (…) Et la voix décisive sera alors celle des pays qui ont une économie forte et avancée, des finances publiques saines et un système monétaire fiable. »

Medvedev a relayé son analyse succincte avant même le jour J ; la date limite fixée par le président Poutine après laquelle les paiements du gaz russe par les « nations inamicales » ne seront acceptés qu’en roubles.

Le G7, comme on pouvait s’y attendre, avait pris une position (collective) : nous ne paierons pas. « Nous » signifie les 4 qui ne sont pas de grands importateurs de gaz russe. « Nous », en outre, c’est l’Empire du Mensonge qui dicte les règles. Quant aux 3 qui seront en grande difficulté, non seulement ils sont de grands importateurs mais ils se trouvent être des vaincus de la Seconde Guerre mondiale – l’Allemagne, l’Italie et le Japon, toujours territoires occupés de facto. L’histoire a l’habitude de jouer des tours pervers.

Le déni n’a pas duré longtemps. L’Allemagne a été la première à rompre, avant même que les industriels de la Ruhr à la Bavière ne se révoltent en masse. Scholz, le chétif chancelier, a appelé Poutine, qui a dû expliquer l’évidence : les paiements sont convertis en roubles parce que l’UE a gelé les réserves de change de la Russie, en violation flagrante du droit international.

Avec une patience taoïste, Poutine a également exprimé l’espoir que cela ne représente pas une détérioration des conditions contractuelles pour les importateurs européens. Les experts russes et allemands devraient s’asseoir ensemble et discuter des nouvelles conditions.

Moscou travaille sur une série de documents définissant le nouvel accord. Essentiellement, cela signifie : pas de roubles, pas de gaz. Les contrats deviennent nuls et non avenus dès lors que vous violez la confiance. Les États-Unis et l’Union européenne ont rompu des accords légaux en imposant des sanctions unilatérales et, de surcroît, ont confisqué les réserves de change d’un pays – nucléaire – du G20.

Les sanctions unilatérales ont rendu les dollars et les euros sans valeur pour la Russie. L’hystérie ne suffit pas : le problème sera résolu, mais aux conditions de la Russie. Un point c’est tout. Le ministère des affaires étrangères avait déjà prévenu que le refus de payer le gaz en roubles entraînerait une grave crise mondiale de non-paiements et de faillites en série au niveau mondial, une réaction en chaîne infernale de transactions bloquées, de gel des actifs collatéraux et de fermetures de lignes de crédit.

La suite des événements est partiellement prévisible. Les entreprises de l’UE recevront le nouvel ensemble de règles. Elles auront le temps d’examiner les documents et de prendre une décision. Celles qui diront « non » seront automatiquement exclues des livraisons directes de gaz russe, avec toutes les conséquences politico-économiques que cela implique.

Il y aura bien sûr des compromis. Par exemple, un certain nombre de nations de l’UE accepteront d’utiliser des roubles et d’augmenter leurs acquisitions de gaz afin de pouvoir revendre le surplus à leurs voisins et réaliser un bénéfice. Et certains pourraient également décider d’acheter du gaz sur le tas sur les bourses de l’énergie.

La Russie n’impose donc un ultimatum à personne. Tout cela prendra du temps – un processus graduel. Avec quelques actions latérales également. La Douma envisage d’étendre le paiement en roubles à d’autres produits essentiels – comme le pétrole, les métaux, le bois, le blé. Cela dépendra de la voracité collective des chihuahuas de l’UE. Tout le monde sait que leur hystérie non-stop peut se traduire par une rupture colossale des chaînes d’approvisionnement à travers l’Occident.

Bye bye les oligarques

Alors que les classes dirigeantes atlantistes sont devenues complètement folles mais restent concentrées sur la lutte jusqu’au dernier Européen pour extraire toute richesse palpable qui subsiste de l’UE, la Russie joue la carte du sang froid. Moscou a été plutôt indulgente en fait, brandissant le spectre d’une absence de gaz au printemps plutôt qu’en hiver.

La Banque centrale russe a nationalisé les recettes en devises de tous les grands exportateurs. Il n’y a pas eu de défaut de paiement. Le rouble continue de monter – et il est maintenant revenu à peu près au même niveau qu’avant l’Opération Z. La Russie reste autosuffisante sur le plan alimentaire. L’hystérie américaine concernant la Russie « isolée » est risible. Tous les acteurs qui comptent en Eurasie – sans parler des quatre autres BRICS et de la quasi-totalité des pays du Sud – n’ont pas diabolisé et/ou sanctionné la Russie.

En prime, le dernier oligarque capable d’exercer une influence à Moscou, Anatoly Chubais, a disparu. Une autre superbe ruse historique : L’hystérie des sanctions occidentales a démembré de facto l’oligarchie russe – le projet favori de Poutine depuis 2000 [1]. Ce que cela implique, c’est le renforcement de l’État russe et la consolidation de la société russe.

Nous ne disposons pas encore de tous les faits, mais on peut affirmer qu’après des années d’évaluation minutieuse, Poutine a choisi d’aller jusqu’au bout et de briser le dos de l’Occident, en utilisant comme casus belli ce tiercé : attaque éclair imminente du Donbass, laboratoires américains de fabrication d’armes biologiques, Ukraine travaillant sur des armes nucléaires.

Le gel des réserves de change devait être prévu, d’autant plus que la Banque centrale russe avait augmenté ses réserves de bons du Trésor américain depuis novembre dernier. Il y a ensuite la possibilité sérieuse que Moscou puisse accéder à des réserves étrangères offshore « secrètes » – une matrice complexe construite avec l’aide d’initiés chinois.

Le passage soudain du dollar et de l’euro au rouble est un acte de judo géoéconomique pur et dur, de niveau olympique. Poutine a incité l’Occident collectif à libérer son hystérie démente pour sanctionner l’attaque – et l’a retournée contre l’adversaire en un seul geste rapide.

Et nous voilà tous en train d’essayer d’absorber tant de développements simultanés qui changent la donne suite à l’armement des actifs en dollars : le roupie-rouble avec l’Inde, le petroyuan saoudien, les cartes Mir-UnionPay co-badgées émises par les banques russes, l’alternative SWIFT Russie-Iran, le projet EAEU-Chine d’un système monétaire/financier indépendant.

Sans parler du coup de maître de la Banque centrale russe, qui a fixé le prix d’un gramme d’or à 5000 roubles – qui avoisinent déjà 60 dollars et ne cessent de grimper.

Si l’on ajoute à cela le programme « Pas de roubles, pas de gaz », nous avons là une énergie de facto liée à l’or. Les chihuahuas de l’UE et la colonie japonaise devront acheter beaucoup de roubles en or ou acheter beaucoup d’or pour avoir leur gaz. Et il y a mieux. La Russie pourrait ré-arrimer le rouble à l’or dans un futur proche. On pourrait passer à 2 000 roubles, 1 000 roubles, voire 500 roubles pour un gramme d’or.

Le temps de la souveraineté

Depuis les sommets des BRICS dans les années 2000, auxquels ont participé Poutine, Hu Jintao et Lula, le Saint Graal des discussions sur un monde multipolaire a toujours été de savoir comment contourner l’hégémonie du dollar. Cette solution se trouve maintenant sous les yeux de l’ensemble du Sud, sous la forme d’une apparition bénigne arborant un sourire de chat du Cheshire : le Rouble-or, ou Rouble adossé au pétrole, au gaz, aux minéraux, aux exportations de matières premières.[2]

La Banque centrale russe, contrairement à la Fed, ne pratique pas l’assouplissement quantitatif (1) et n’exporte pas d’inflation toxique vers le reste de la planète. Non seulement la marine russe sécurise toutes les lignes maritimes russes, mais les sous-marins russes à propulsion nucléaire sont capables de surgir partout sur la planète à l’improviste.

La Russie est loin, très loin en avance, mettant déjà en œuvre le concept de « puissance navale continentale ». Décembre 2015, sur le théâtre syrien, a changé la donne stratégique. La 4e division de sous-marins basée en mer Noire est la vedette du spectacle.

Les flottes navales russes peuvent désormais employer des missiles Kalibr dans un espace comprenant l’Europe de l’Est, l’Asie occidentale et l’Asie centrale. La mer Caspienne et la mer Noire, reliées par le canal Don-Volga, offrent un espace de manœuvre comparable à celui de la Méditerranée orientale et du golfe Persique réunis. 6000 km de long. Et il n’est même pas nécessaire d’accéder aux eaux chaudes.

Cela couvre environ 30 nations : la sphère d’influence traditionnelle de la Russie, les frontières historiques de l’empire russe et les sphères de rivalité politique/énergétique actuelles.

Pas étonnant que Washington soit furieux.

La Russie garantit le transport maritime à travers l’Asie, l’Arctique et l’Europe, en tandem avec le réseau ferroviaire « Belt and Road Initiative » à l’échelle de l’Eurasie.

Et enfin, mais pas des moindres, on ne badine pas avec un ours nucléaire.

Voilà en substance ce qu’est la politique de puissance pure et dure. Medvedev ne s’est pas vanté lorsqu’il a déclaré que l’ère d’une monnaie de réserve unique était révolue. L’avènement d’une monnaie de réserve mondiale basée sur les ressources signifie, en résumé, que 13 % de la planète ne domineront plus les 87 % restants.

C’est le NATOstan contre l’Eurasia à nouveau. Guerre froide 2.0, 3.0, 4.0 et même 5.0. Cela n’a pas d’importance. Toutes les anciennes nations du Mouvement des non-alignés (MNA) savent de quel côté soufflent les vents géopolitiques et géoéconomiques : le moment est venu d’affirmer leur véritable souveraineté alors que l’ »ordre international fondé sur des règles » mord la poussière.

Bienvenue à la naissance du nouveau système mondial. Le ministre des affaires étrangères Sergei Lavrov, en Chine, après avoir rencontré plusieurs homologues de toute l’Eurasie, n’aurait pas pu mieux le décrire :

« Une nouvelle réalité est en train de se former : le monde unipolaire est en train de devenir irrévocablement une chose du passé, un monde multipolaire est en train de prendre forme. C’est un processus objectif. Il est irréversible. Dans cette réalité, plus d’une puissance « gouvernera » – il sera nécessaire de négocier entre tous les États clés qui ont aujourd’hui une influence décisive sur l’économie et la politique mondiales. En même temps, conscients de leur situation particulière, ces pays veilleront à respecter les principes de base de la Charte des Nations unies, y compris le principe fondamental – l’égalité souveraine des États. Personne sur cette Terre ne doit être considéré comme un acteur mineur. Tout le monde doit être égal et souverain. »

Pepe Escobar

————————————————————

COMMENTAIRES

1- Déjà dépassés par la force de frappe au niveau militaire, les Européens vont devoir redescendre au plus vite sur terre, car la force de frappe alimentaire russe est bien plus puissante. Medvedev le rappelle  : « Il se trouve que la sécurité alimentaire de nombreux pays dépend de nos approvisionnements. Il s’avère que notre nourriture est notre arme silencieuse. Et si quelqu’un ne sait pas ou a oublié, alors l’exportation de nos produits agricoles dépasse l’exportation d’armes réelles — elle s’élevait à plus de 37 milliards de dollars l’année dernière. »

2-L’inflation dans la zone euro atteint un niveau historique

La flambée des prix de l’énergie en est le principal moteur, selon les données.

Les prix à la consommation dans les 19 pays utilisant l’euro ont augmenté de 7,5 % en rythme annuel en mars, selon les données publiées vendredi par l’agence statistique de l’Union européenne. La flambée des coûts de l’énergie est le principal facteur d’augmentation de l’inflation, selon Eurostat.

C’est le cinquième mois consécutif que l’inflation dans la zone euro établit un record, ce qui la porte au niveau le plus élevé depuis le début de la comptabilisation de l’euro en 1997. Le dernier relevé a pulvérisé le sommet de 5,9 % atteint en février.

3- Le géant allemand de la chimie BASF a mis en garde contre les conséquences dramatiques d’une interruption de l’approvisionnement en gaz en provenance de Russie, a rapporté mercredi le journal allemand Frankfurter Allgemeine.

Si l’approvisionnement en gaz était réduit de moitié, l’usine de Ludwigshafen – le plus grand site chimique du monde, qui emploie près de 40.000 personnes – devrait fermer ses portes, a déclaré Michael Vassiliadis, président d’un syndicat de la chimie et membre du conseil d’administration de BASF, cité par le journal.

Si l’approvisionnement en gaz était inférieur à 50%, le site ne pourrait plus fonctionner de manière stable et devrait être complètement fermé, a expliqué M. Vassiliadis. Si la perte du gaz russe n’était pas compensée, les effets sur l’industrie chimique seraient dramatiques, la panne coûtant « des centaines de milliers d’emplois sur une période relativement courte » et affectant l’approvisionnement, a-t-il ajouté.

Le PDG de BASF, Martin Brudermüller, a déclaré précédemment qu’il n’y avait aucun moyen de remplacer le gaz russe à court terme, mais que le groupe travaillait intensivement à la réduction de sa dépendance au gaz.

Le rapport du Frankfurter Allgemeine souligne que l’industrie chimique ne peut fonctionner sans pétrole ni gaz, et que sans ce secteur, l’économie s’arrête, car les gens en dépendent fortement dans leur vie quotidienne.

Les produits pétrochimiques représentent 20% des vêtements, 40 % des produits cosmétiques et même 35% de l’aspirine, un produit essentiel dans la pharmacie de la plupart des familles.


NOTES 

[1] Voir  mon article sur :La face cachée des oligarques juifs

–  Ukraine / Russie. Le rôle sous-jacent des oligarques juifs

[2] Poutine réalise aujourd’hui ce que Kadhafi voulait réaliser :

Emails Clintoniens. Ben Ali, Kadhafi et Moubarak ont été « dégagés » par Washington parce qu’ils voulaient remplacer le dollar par le Dinar-or !:
Dans un e-mail récemment déclassifié adressé à la  secrétaire d’État Hillary Clinton en date du 2 avril 2011, Sid Blumenthal révélait  la raison pour laquelle Kadhafi doit être éliminé. Citant une  « source haut placée » non identifiée, Blumenthal écrit à Clinton : « Selon les informations sensibles disponibles auprès de cette source, le gouvernement de Kadhafi détient 143 tonnes d’or, et une quantité similaire en argent … Cet or a été accumulé avant l’actuel soulèvement  et était destiné à être utilisé pour créer une monnaie panafricaine basée sur le Dinar-or libyen. Ce plan a été conçu pour fournir aux pays africains francophones une alternative au franc français (CFA.  » . Cette mention  était seulement la partie apparente de l’iceberg du Dinar-or de Kadhafi.

Le timing du printemps arabe, rétrospectivement, semble de plus en plus lié aux efforts déployés par  Washington et Wall Street  pour contrôler non seulement les énormes flux de pétrole arabe du Moyen-Orient. Il est maintenant clair,  qu’il  s’agissait également de contrôler leur argent, leurs milliers de milliards de dollars accumulés dans leurs nouveaux fonds souverains.

Cependant, comme cela a été confirmé dans le dernier échange d’e-mails entre  Clinton et Blumenthal en date du 2 avril  2011, il y avait une nouvelle menace qui pesait sur  Wall Street et la City de Londres, « dieux d’argent », émanant du  monde du pétrole arabe et africain.

Le Libyen Kadhafi, le Tunisien Ben Ali  et l’Égyptien Moubarak étaient sur le point de lancer une monnaie islamique basée sur l’or,  indépendante du dollar américain.
Ce plan a été éventé pour la première fois, début de 2012, lors d’une conférence financière et géopolitique en Suisse, par un Algérien ayant une connaissance approfondie du projet. Les données étaient rares à l’époque, mais maintenant, la situation renvoie une image beaucoup plus nette qui met en perspective la cruauté  du Printemps arabe de Washington et de ses harkis islamistes et de son urgence dans le cas de la Libye, souligne le « New Eastern Outlook.

[HillaryLeaks] Le projet panafricain de « dinar-or » derrière la guerre en Libye et l’élimination de Kadhafi

Un échange de courriels déclassifiés entre l’ancienne secrétaire d’État américaine Hillary Clinton et son conseiller Sid Blumenthal montre que Clinton était totalement impliquée dans la conspiration occidentale contre le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et sa  monnaie panafricaine le dinar-or, comme le raconte F. William Engdahl.

Kadhafi n’a pas été le seul dirigeant arabe qui a cherché à détourner ses revenus pétroliers vers des fonds contrôlés par l’État plutôt que de faire confiance aux banquiers de Londres et de New York, après que la guerre américaine contre le terrorisme ait débuté au Moyen-Orient et en Asie centrale.

«En 2008, la perspective d’un contrôle souverain par un nombre croissant d’États pétroliers arabes et africains de leurs revenus pétroliers et gaziers d’État a suscité de graves préoccupations à Wall Street, ainsi qu’à Londres. On parle d’énormes quantités de liquidités, des trillions de dollars qui ne seraient potentiellement plus contrôlés», poursuit Engdahl.

Pendant ce temps, en 2009, Kadhafi, alors président de l’Union africaine, a offert aux États du continent de passer à une nouvelle monnaie, indépendante du dollar américain, le soi-disant dinar-or.

Selon le chercheur, l’idée exprimée par le leader libyen a reçu les éloges de Ben Ali le Tunisien et de l’Égyptien Moubarak.

Kadhafi a appelé les pays africains à créer une alliance monétaire faisant du dinar-or le principal moyen de paiement du pétrole et d’autres ressources.

«Avec les fonds souverains pétroliers des pays arabes de l’OPEP, d’autres pays africains producteurs de pétrole, en particulier l’Angola et le Nigeria, ont commencé des actions pour créer leurs propres fonds nationaux avec la richesse pétrolière au moment où l’OTAN bombardait la Libye en 2011», écrit Engdahl, ajoutant que ces fonds souverains nationaux étaient censés rendre l’Afrique indépendante du contrôle monétaire colonial.

Le rêve des pays africains était en même temps un cauchemar pour les élites financières occidentales.

À la lumière de cela, il est peu surprenant que Wall Street et la City de Londres aient jeté tout leur poids derrière la campagne dirigée par l’OTAN contre le leader libyen rebelle.

Engdahl attire l’attention sur le fait qu’il y avait quelque chose de très louche derrière l’idée des islamistes libyens soutenus par les États-Unis de créer une banque centrale de style occidental en exil (ainsi que leur propre compagnie pétrolière) au milieu de la lutte acharnée contre le gouvernement de Kadhafi.

Le chercheur cite Robert Wenzel qui a écrit dans l’Economic Policy Journal qu’il n’a «jamais entendu parler d’une banque centrale créée seulement quelques semaines après un soulèvement populaire».

«Cela laisse penser que nous avons un peu plus qu’un tas de rebelles en action et qu’il y a des influences assez sophistiquées», a souligné Wenzel.

Les intérêts sophistiqués mentionnés ci-dessus pourraient avoir été liés aux pontes de Wall Street et aux banquiers londoniens qui ont cherché à éliminer l’idée d’une monnaie panafricaine.

«Le rêve de Kadhafi d’un système monétaire arabe et africain basé sur l’or et indépendant du dollar est malheureusement mort avec lui», note Engdahl.

L’histoire n’est pas encore finie : une nouvelle alliance monétaire soutenue par l‘or émerge à l’Est, menaçant à nouveau l’hégémonie du dollar américain. Ce groupe, dirigé par la Chine et la Russie, constitue un tout nouveau défi à la domination monétaire de l’Amérique, ainsi que le remarquent des chercheurs.


CONCLUSION D’AUJOURD’HUI

La guerre nucléaire se profile à l’horizon

 

« …

Certains lecteurs ont demandé pourquoi la Russie considère l’adhésion de la Finlande à l’OTAN comme une provocation. Pour la même raison que l’adhésion de l’Ukraine est une provocation : Des bases de missiles américaines à la frontière de la Russie. Les États-Unis ne disposent pas actuellement de missiles hypersoniques, mais ils en disposeront tôt ou tard. De tels missiles aux frontières de la Russie pourraient atteindre Moscou en 3 ou 4 minutes, ce qui constitue clairement une menace existentielle. Outre la Finlande, Washington veut des bases en Suède et dans les États baltes, et possède déjà des bases de missiles en Pologne et en Roumanie.

Si Washington considère l’adhésion de la Finlande à l’OTAN comme une nouvelle provocation, nous ne devons pas oublier deux autres provocations existantes que le Kremlin a déclarées inacceptables : les bases de missiles existantes en Pologne et en Roumanie. Il est absurde pour la Russie d’empêcher de manière préventive l’installation de bases de missiles en Ukraine et en Finlande tout en permettant le maintien des bases existantes en Pologne et en Roumanie. L’intervention russe contre ces deux bases est probablement la prochaine action d’autodéfense que les Russes entreprendront.

Les médias prostitués de l’Occident ont fait de leur mieux pour créer une indignation mondiale contre la Russie. Les personnes excitées par l’indignation ne perçoivent pas l’irresponsabilité des gouvernements occidentaux qui menacent gratuitement la Russie avec des bases de missiles à ses frontières. Au lieu de percevoir correctement l’installation de ces bases comme une agression contre la Russie, les personnes endoctrinées considèrent la réponse de la Russie aux menaces existentielles comme une agression.

Je souligne depuis des années que ces provocations de la Russie finiront par franchir une ligne rouge et entraîner une guerre nucléaire. J’ai longtemps critiqué le Kremlin pour ne pas avoir mis fin à ces provocations en posant un pied ferme. La Russie a eu cette opportunité en Ukraine, mais le Kremlin a choisi une voie qui n’a pas réussi à donner l’impression nécessaire que les pays qui s’accommodent de l’agression américaine contre la Russie connaîtront la dévastation. Il est moins risqué de faire cette démonstration dans un pays non-OTAN que dans un pays OTAN. En outre, le Kremlin a attendu beaucoup trop longtemps avant d’intervenir en Ukraine, donnant ainsi aux États-Unis huit ans pour armer et entraîner les forces ukrainiennes. En tergiversant en Ukraine, la Russie sera à nouveau confrontée au même problème en Finlande ou ailleurs, en plus des deux bases existantes dans deux pays membres de l’OTAN à la frontière de la Russie. Il ne fait aucun doute que les États-Unis et l’OTAN ont tracé un chemin qui mène tout droit à la guerre nucléaire. Comme rien de ce qui est en dehors du récit ne peut être publié ou discuté dans le monde occidental, rien ne peut être fait pour arrêter cette course folle vers la guerre nucléaire. Il n’est même pas possible de discuter de cette menace dans les cercles de politique étrangère occidentaux. Une fois de plus, le monde se dirige vers la guerre en somnambule, mais cette guerre sera nucléaire et sera la guerre finale.

Tout ce que le Kremlin a obtenu avec sa retenue et sa confiance dans la négociation avec l’Occident, c’est d’intensifier le rythme et le niveau des provocations. M. Stoltenberg, de l’OTAN, courtise la Finlande et la Suède pour qu’elles adhèrent à l’OTAN en leur promettant que leur adhésion serait accélérée et qu’elles bénéficieraient probablement d’autres avantages, notamment des sommes d’argent considérables. Ce rapport devrait réveiller les gens sur la situation réelle, qui est un conflit en expansion.

VOIR L’ARTICLE SUIVANT:

https://www.zerohedge.com/geopolitical/finland-sweden-nato-applications-could-be-imminent-after-stoltenberg-suggests-fast

À un moment donné, des considérations existentielles obligeront la Russie à prendre l’initiative et à cesser de répondre à l’agenda de Washington.


JE VOUS INVITE À VISITER NOS BOUTIQUES EN LIGNES POUR VOS CADEAUX FUTURS

Sur ce lien :Sur Etsy :Vintage par Michel 
                     Sur E Bay: Vintage par Michel

Attention à la fausse nouvelle:L’armée Russe en déroute en Ukraine? Un peu de sérieux!

A lire les articles quotidiens des media occidentaux on imagine que les forces russes font du sur-place, voire reculent, n’ont plus ni munitions ni essence, et c’est pour cela que la situation « est figée ». On lit également que, suite à la déclaration d’un haut-gradé disant que la Russie allait se « concentrer » sur le Donbass, les media occidentaux disent « la Russie cherche à sortir de son enlisement ». On lit aussi que l’armée russe est désorganisée, démoralisée, que le « bordel » règne dans ses rangs, etc.

Un ramassis de débilités, et je vais donc rectifier tout ceci, « en vrac ».

Spetsnaz du GRU, Renseignement militaire
Spetsnaz du GRU, Renseignement militaire

 

Depuis le début de l’intervention russe, Vladimir Poutine a été clair: Il n’est pas question d’occuper l’Ukraine. La tâche est la démilitarisation, qui passe par la dénazification de l’Ukraine. Il a également précisé que la Russie n’a rien contre le peuple d’Ukraine, et que la première raison de l’intervention est le massacre qui dure depuis 8 ans, des populations du Donbass.

C’est pour cela que d’une part la Russie fait preuve d’une extrême retenue en ne ciblant QUE les objectifs militaires ukrainiens, alors que les ukrainiens eux bombardent régulièrement les villes du Donbass. Il se trouve que bien souvent les militaires ukrainiens s’abritent au cœur des villes. Si une batterie ukrainienne tire sur nos hélicos depuis une cour d’immeuble à Marioupol (c’est arrivé), il est parfaitement clair qu’une frappe sera faite dans cette cour d’immeuble. Qui sont donc à blâmer?! Des vrais soldats, de vrais Hommes, n’ont pas à s’abriter derrière des civils!

Des agents du Renseignement militaire Russe opèrent en Ukraine, certains au sein d’unités de reconnaissances, d’autres en étant infiltrés au sein des villes. Et de nombreux citoyens ukrainiens nous aident également pour localiser et désigner les objectifs militaires à nos forces qui peuvent alors les frapper très précisément.

La démilitarisation passe par la destruction systématique des infrastructures militaires, et c’est ce que nous faisons à l’aide de frappes très précises.

La dénazification passe par l’élimination physique des responsables des unités extrémistes, et c’est ce que nous faisons.

Les combats dans les villes sont toujours très meurtriers, difficiles et longs. Mais le but de la Russie n’est absolument pas de prendre les villes, exception faite des villes du Sud de l’Ukraine majoritairement peuplées de russophones, qui si elles le désirent pourront alors former une grande région indépendante.

La tactique russe est l’encerclement des villes et l’ouverture de « couloirs » pour les réfugiés qui seront acheminés où ils le souhaitent. On note ici que c’est souvent l’armée ukrainienne qui s’oppose par les armes au départ des civils, ils préfèrent les garder comme « boucliers humains ». Et dans les villes encerclées les infrastructures militaires sont détruites, les forces ennemies sont liquidées.

Voyez comment Zelenski pleurniche jour après jour pour demander plus d’armes, plus de matériel lourd à l’OTAN. Si l’armée russe était dans la déroute décrite par la propagande occidentale, pensez-vous qu’il aurait besoin de ça? Zelenski tente désespérément d’entrainer l’OTAN dans la guerre en imaginant pouvoir ainsi sauver non pas les ukrainiens, mais son gouvernement de mafieux! Il ne doit pas se douter que si l’OTAN entre en guerre… Ne pensez-vous pas que nos forces savent avec précision où se cache cette ordure? Allons allons… Si l’OTAN entre en guerre, même une ambassade américaine ne sera pas à l’abri d’un missile.

Si les media occidentaux se gargarisent de leurs certitudes que la Russie est en déconfiture, les responsables militaires américains, eux, ont semble-t-il bien compris la situation et savent que la Russie est bien loin d’utiliser toutes ses possibilités. Ils savent aussi que si l’OTAN intervient, la Russie ne se retiendra plus et les choses se passeront très mal… pour l’OTAN. Une « piqure de rappel » leur a été faite avec quelques volées de missiles sur les dépôts de carburants et de munitions de la ville de Lvov à la frontière polonaise, alors que Biden n’était pas loin. Par « chance » (…) un énorme arrivage de matériel militaire de l’OTAN a été également détruit…. Le message, selon des informations, est bien passé puisque Biden a une fois encore précisé que l’OTAN n’interviendrait pas.

Au sujet de l’état de l’armée russe, d’abord ce ne sont que des engagés volontaires qui sont en Ukraine. Oui il y a eu une « bavure », avec quelques « appelés » envoyés sur place. Ils étaient en fait dans l’intendance et cela a été corrigé très vite, un officier supérieur a été limogé suite à cette erreur. Savez-vous en quoi consiste l’entrainement des militaires professionnels chez nous? Il n’est bien sûr pas question de démoralisation, de désorganisation etc, bien au contraire!

Oui nos généraux et amiraux vont sur le terrain, ce ne sont pas des planqués comme les vieilles badernes européennes croulant sous les médailles obtenues dans leur bureau! Pour avoir participé aux guerres de Tchétchénie, je peux vous affirmer que nos généraux étaient sur place, se battaient, mangeaient et dormaient avec nous dans leurs uniformes sales puant la sueur! C’est la même chose en Syrie, et en Ukraine aujourd’hui. Et donc hélas il y a des pertes, eux ne s’abritent ni derrière leurs hommes, ni derrière des civils!

Oui nous avons des morts parmi nos soldats, hélas. A ce sujet, plusieurs fois les familles de nos soldats tombés au combat ont reçu des coups de téléphone des ukrainiens se moquant de leur père ou fils mort, les insultant etc. Ces ordures se filment souvent et des vidéos tournent sur les réseaux sociaux. Certains ont déjà été identifiés et ont été liquidés par des commandos des forces spéciales russes qui se sont déplacées derrière leurs lignes « juste pour ça ».

 

En fait donc, l’opération suit son cours, il y a bien entendu des adaptations faites en fonction de l’évolution sur le terrain, mais grosso-modo le plan est respecté. Et à la place des occidentaux je m’inquiéterais beaucoup plus des conséquences des « sanctions » contre la Russie… Pour eux! La hausse des prix du gaz et du pétrole n’est qu’une plaisanterie à côté de la pénurie des produits alimentaires de base (céréales…) qui se profile. La Russie et la Biélorussie ont en effet décidé de « sanctionner les sanctionneurs » en cessant d’exporter céréales et engrais. L’Ukraine n’allant pas produire grand chose cette année… que vont donc bien pouvoir manger les européens?! L’argent de nos réserves de notre Banque Centrale, volé par les occidentaux, ne remplacera pas un morceau de pain!

Et si d’aventure les fous furieux avaient le dernier mot (lire ici), ce serait bien pire encore pour les européens et américains. Qu’ils cessent donc d’armer l’Ukraine, ça ne fait que retarder la fin de l’opération russe qui, quoi qu’il arrive, sera menée à son terme. La seule incertitude est le temps que ça prendra, et ceci dépend des occidentaux.

SOURCE


EN COMPLÉMENTAIRE

MON CONSEIL :FAITES DES PROVISIONS RAPIDEMENT

La Russie fixe la date limite de paiement du gaz rouble : 31 mars

Le président russe Vladimir Poutine a autorisé le gouvernement, la banque centrale et Gazprombank à prendre les mesures nécessaires pour transférer tous les paiements pour le gaz naturel russe des « États hostiles » aux roubles à partir du 31 mars.

La mesure vise « les États membres de l’UE et d’autres pays qui ont introduit des restrictions à l’encontre des citoyens de la Fédération de Russie et des entités juridiques russes », indique le mandat publié sur le site Web du Kremlin.

La Russie cessera d’expédier du gaz naturel vers les pays refusant de régler les paiements en roubles, a déclaré lundi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

C’est comme une foudre d’en haut vers les pays européens. Ils ont négocié leurs contrats avec la Russie pour qu’ils soient payables en EUROS ou en Dollars. Ensuite, ces mêmes pays ont imposé des « sanctions » à la Russie, empêchant du tout le versement d’EURO ou de dollars à la Russie. Ces Sanctions ont servi à faire échouer les contrats, qu’ils le stipulaient ou non.

Les contrats étant détruits, la Russie a alors choisi d’imposer ses propres sanctions et de forcer quiconque tentant d’acheter du gaz naturel russe à payer en roubles. Les Européens ont crié « Cela viole notre contrat » ​​même si c’est l’Europe elle-même qui a détruit tous les contrats en imposant des sanctions.

Alors maintenant, les Européens, qui n’ont pas beaucoup de gaz naturel, sont eux-mêmes dans une impasse. En mettant leur nez collectif dans la situation entre la Russie et l’Ukraine, l’Europe s’est désormais coupée du gaz naturel dont elle a besoin pour chauffer les maisons et produire de l’électricité.

Cette situation devrait apprendre à la foule « éveillée » à s’occuper de ses propres affaires !

Selon la plupart des mesures, l’Europe a maintenant moins de DEUX SEMAINES D’APPROVISIONNEMENT EN GAZ DE RÉSERVE. Lorsque les réserves seront épuisées, les maisons et les entreprises cesseront d’être chauffées et les centrales électriques s’arrêteront faute de carburant pour chauffer l’eau en vapeur pour faire tourner les turbines géantes nécessaires à la production d’électricité.

Bien sûr, il y a encore quelques centrales nucléaires en Europe, mais pas assez pour compenser la fermeture des centrales au gaz.

Dans l’état actuel des choses, il __APPARAÎT__ L’Europe commencera en fait à fermer physiquement dans les deux semaines suivant la DATE LIMITE DU 31 MARS.

Naturellement, une fermeture aussi massive anéantira presque immédiatement l’économie européenne. Quelques jours après l’effondrement de l’économie européenne, l’économie américaine s’effondre également. Ensuite, le reste du monde.

Avez vous de la nourriture stockée à la maison pour vous nourrir, vous et votre famille, pendant quelques mois ?

Mieux vaut en prendre. Vite.

Source:


APPUYEZ NOUS EN VISITANT  NOS BOUTIQUES EN LIGNE

Sur Etsy: Vintage par Michel

Sur E Bay :Vintage par Michel

 

 

 

 

Courte opinion du jour:Message D’Espoir d’Alejandro Jodorowsky :

Message d’espoir d’Alejandro Jodorowsky :

 

 

« Leur plus grosse erreur : ils savaient que le collectif humain atteignait une vibration très élevée, mais ils n’étaient pas conscients de la quantité d’âmes éveillées.
Ils ont réalisé une erreur de jugement.
Et ils ont eu peur.
Maintenant, ils ne se cachent plus.
Ils sont maintenant pressés de lancer officiellement un « nouvel ordre mondial ».
Maintenant, leurs attaques sont directes et frontales.
Et les attaques vont augmenter.
Ils vont essayer par tous les moyens d’empêcher les gens de se réveiller.
Ils essaieront par tous les moyens que les personnes « éveillées » ne puissent pas communiquer afin de ne pas réveiller les autres.
Ils tenteront par tous les moyens de faire en sorte que les éveillés soient considérés comme des fous ou des criminels.
Quoi qu’ils fassent, ça n’a pas d’importance.
Le saut quantique a déjà eu lieu.
Il est inarrêtable.
L’humanité considère déjà les plantes et les animaux comme des âmes qui les animent.
L’humanité respecte déjà la Terre Mère.
L’humanité comprend déjà qu’il n’y a pas de séparation.
Les âmes qui s’incarnent maintenant arrivent déjà en tant qu’enseignants.
Il ne s’agit plus d’expérimenter.
Ils ne s’incarnent que pour enseigner comment aimer.
Nous pourrons ou non assister à ce changement total.
La transition peut prendre une semaine ou 300 ans.
Mais elle est inarrêtable.
Quoi qu’il arrive pendant la transition, n’oubliez pas une chose : c’est vous qui vous êtes proposé.
Pour être ici et maintenant.
Quoi qu’il arrive.
Tout ce que vous voyez.
Vous êtes les moteurs du changement.
Une seule chose est requise de vous.
Une seule.
Ne soyez pas de la nourriture.
C’est la seule chose que vous devez faire.
Une chose simple.
Ne soyez pas de la nourriture.
L’être humain est l’un des générateurs les plus puissants qui soient.
Nous sommes des vortex.
En fonction de la polarité vers laquelle vous vous alignez, vous créez des fréquences hautes ou basses. De
Ces entités sombres se nourrissent de basses fréquences, nous les nourrissons depuis des millénaires.
L’éveil de l’humanité a fait basculer le vortex collectif vers les hautes fréquences.
C’est pourquoi ils attaquent avec une telle férocité.
Ils sont affamés.
Connectez-vous avec votre âme.
Et observez-vous.
Si votre âme résonne avec ces mots, ne donnez pas une seconde de plus de votre existence pour être de la nourriture.
Éliminez les passions de base de votre vie.
Haine, ressentiment, envie, peur, vices, malbouffe, mensonges, ambition, égoïsme, tristesse, méfiance.
Tout cela génère une énergie dense.
De la nourriture pour les sombres.
Soyez conscient de vos émotions.
Écoutez-vous.
A vous.
Et si, à une occasion quelconque, vous vous sentez dans l’une de ces basses vibrations, changez ipso facto votre énergie.
Mettez de la musique qui vous soulève.
Chantez pour elle.
Dansez.
Respirez.
Allumez de l’encens.
Embrassez vos chats.
Embrassez votre ami.
Embrassez votre chien.
Embrassez votre mère.
Embrassez votre famille animale.
Faites une promenade dans la Nature.
Méditez.
Faites de l’exercice.
Faites ce que vous devez faire, mais changez cette énergie immédiatement.
Parce que vous servez de nourriture.
Soyez toujours conscient.
Et la seule chose qui vous est demandée est de ne pas nourrir les hordes sombres.
Nourrissez votre âme de tout ce qui vous aide à vous élever.
Si vous vous habituez à vivre dans la fréquence de l’amour, votre réalité se transformera à votre volonté sans effort.
Vous êtes un être puissant.
Vous êtes inarrêtable.
Ne craignez rien.
Libérez votre esprit de la Matrice.
Concentrez votre attention sur ce que vous désirez.
Mais surtout, amusez-vous, soyez heureux, souriez, chantez, dansez.
L’amour.
Nous sommes vivants en aimant le tout.
Et vous en faites partie.
Avec les étoiles et le Soleil.
Et toutes les galaxies de l’Univers.
Vous êtes l’Amour. »



 

Source: https://t.me/alliancehumainegalactique20

La Nouvelle Société du Vril:comprendre la personne de Maria Orsic

Afin de donner un côté humain à la Grande Prêtresse de la Société du Vril (celle d’origine) voici un article que j’ai monté à partir des messages et informations de mon ami en Europe.Ce texte commence véritablement les enseignements sur le Vril.Dans ce texte et dans les prochains,l’AZP désigne un organisme secret du gouvernement allemand chargé d’étudier les sociétés secrètes allemandes .Ces documents sont traduit d’archives qui sont resté secrètes…jusqu’à aujourd’hui!

La « cheville ouvrière du Vril » Maria Orschitsch, cette belle femme blonde et directrice de la société Vril Antriebstechnische Werkstätten, est entourée d’un flair à la fois historique et personnel. Elle était considérée comme une personnalité stricte et volontaire qui lui subordonnait tout.Elle était déterminée et aussi égocentrique. Cela l’a grandie, mais pas particulièrement sympathique. Elle a développé une grandeur purement humaine peut-être seulement dans la dernière phase de l’histoire de Vril, mais ensuite elle devient extrêmement agréable.

En règle générale, le chapitre Vril n’est pas du ressort de l’AZP, même s’il devrait le rester. Puisqu’il y a ici beaucoup d’expérience dans la recherche de traces de femmes disparues, et que l’AZP est tombée sur la piste de la  Vrildamen Traute A.  par hasard , nous voulons faire une exception aujourd’hui. Ces femmes sont un sujet passionnant et attrayant.

Si vous essayez de vous renseigner sur l’une des Vrildamen, comme avec l’AZP sur Traute A., vous apprendrez forcément quelque chose sur les autres. Traute s’est particulièrement intéressée à l’AZP, et elle semble mériter d’être particulièrement mise en valeur, du moins en tant que femme. Elle avait certainement un comportement plus agréable que Maria Orschitsch, qui était certes plus forte en leadership mais aussi vaniteuse et capricieuse, sur laquelle beaucoup plus a été publié jusqu’à présent, ce qui doit être compris, car Maria Orschitsch était à la tête de la communauté Vril, depuis sa fondation en tant que société entièrement allemande pour la métaphysique jusqu’aux ateliers d’ingénierie d’entraînement de l’entreprise. C’était sans aucun doute une femme d’une intelligence extrêmement élevée. Et il ne fait aucun doute que la « boss du Vril »

Maria Orschitsch avait des qualités atypiques pour une femme. Elle « pensait comme un homme » (écrit Angelika) et possédait ce qu’on appelle aujourd’hui des qualités de leadership dans les affaires. Apparemment, elle avait un talent ingénieux pour l’organisation. De nos jours, elle pourrait probablement aussi succéder à Josef Ackermann à Deutsche. Son manque de compétences en langues étrangères seule l’aurait empêchée, car elle ne parlait qu’un peu de français, presque pas d’anglais et, d’ailleurs, pas non plus de croate, la langue maternelle de son père. Son allemand était poli, elle pouvait le formuler avec brio. pourrait plus tard facilement apprendre le suédois  qui est étroitement lié.

 

 

 

 

 

Quelles traces de Maria Orschitsch peut-on encore trouver aujourd’hui, notamment en ce qui concerne sa vie future à partir du printemps 1945 ?

L’appartement de ses parents existait au-delà de la fin de la guerre (Seilerstätte, dans le 1er arrondissement de Vienne, une très bonne adresse). Aucun courrier de sa part n’y est arrivé, pas depuis 1940 environ. Avec ses grands-parents maternels (près de Zwettl, Basse-Autriche), elle a entretenu une correspondance sporadique et sans signification jusqu’en 1944. Elle ne semble pas du tout avoir été une grande écrivaine de lettres. Elle ne répondit aux lettres relativement nombreuses d’Erika B. que sous forme de télégramme, de sorte qu’à partir de 1941, elle ne lui écrivit plus. Par conséquent, il n’y a pratiquement pas de lettres de Maria, contrairement aux autres Vrildamen. De toute évidence, Maria O. n’était pas particulièrement émotive par nature. Ça n’avait pas l’air cool, mais ça pourrait l’être. Elle était probablement tellement impliquée dans les affaires du Vril qu’il n’y avait de place dans sa vie pour rien d’autre. C’était sans doute une grande idéaliste, soucieuse dans les années de guerre de contribuer le plus possible à la victoire, d’autant plus qu’elle reconnut très tôt la difficulté de la situation. Certains pensent que toute leur puissance émotionnelle a été investie dans leurs tâches. Cela semble tout à fait envisageable.

D’un point de vue humain, Maria Orschitsch n’était pas seulement sympathique. Elle était autoritaire, elle ne supportait pas la contradiction. De plus, elle était considérée comme trop vaniteuse et elle était sujette à des sentiments de rivalité avec d’autres belles femmes. Cela aurait conduit à certaines décisions que d’autres considéraient comme injustes. Sauf avec Traute, Maria s’entendait mieux avec Gudrun (même si elle violait systématiquement la règle des cheveux longs). Maria ne s’entendait pas avec Sigrun, qu’elle a elle-même gagnée pour la cause du Vril en 1941, cela a été maintes fois attesté. Malgré cette disparité personnelle, les deux femmes ont bien travaillé ensemble sur le sujet. Tous deux placent le patriotisme, particulièrement nécessaire à la guerre, au-dessus du personnel.

Contrairement à ce qu’on prétend souvent, Maria O. n’a jamais été particulièrement encline au spirituel. Elle laissa les choses magiques à d’autres, notamment Traute puis Sigrun. Maria O. était la gestionnaire idéale si vous définissez la gestion comme la capacité de bien déléguer. Ses capacités de réflexion analytique devaient être excellentes, de sorte qu’elle pouvait étonner même les officiers de haut rang, dont elle connaissait bien certains. Maria O. avait également une compréhension des questions militaires. Par exemple, elle a qualifié l’ordre d’Hitler de prendre des mesures contre Stalingrad et le Caucase en même temps qu’une grave erreur stratégique (le GFM Erich von Manstein le mentionne également). Elle semble avoir remis en question la compétence d’Hitler en tant que général, alors qu’elle pensait qu’il était un bon chancelier. Elle ne l’a jamais vu coupable du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Contrairement à Erika, par exemple, qui en 1935 exprimait sa crainte dans une lettre (que Leonie / Leona a également signée) que la politique d’Hitler puisse conduire l’Allemagne à mener une guerre qui manquait victorieusement de moyens. Maria ne partageait pas initialement cette préoccupation. De plus, elle avait une aversion personnelle pour Léonie et Erika, d’autant plus qu’il s’agissait de deux très jolies femmes qui – contrairement à l’épouse toujours renfermée – aimaient aussi briller. La querelle de coiffure de 1922 n’a pas non plus été oubliée par Maria. 

Deux magnifiques portraits de Maria Orsic sur un mur de mon ami ,en Allemagne.

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis 1934, date à laquelle Maria est devenue directrice de l’entreprise, elle faisait rarement sa coiffure en fer à cheval, elle préférait désormais un nœud de cou. On dit que cela lui va très bien. Tous ceux qui la connaissaient rapportent que Maria Orschitsch était particulièrement attirante lorsqu’elle avait la mi-trentaine. Il y a des femmes qui ne développent leur plus grande beauté qu’à l’âge mûr et, lorsqu’elles ont plus de 30 ans, rayonnent plus qu’elles ne l’étaient lorsqu’elles étaient jeunes filles. Cela semble avoir été le cas de Maria Orschitsch. Bien que Maria O. attirait les hommes et sache utiliser cela pour atteindre ses objectifs, on ne sait pas qu’elle a jamais trompé son fiancé, qui était un soldat à partir de 1939.

Pour les agendas du Vril, les dix années les plus importantes de la vie de Maria sont probablement celles de 1935 à 1945. Pendant ce temps, elle change souvent de lieu de résidence, mais reste inscrite à la police à son ancienne adresse munichoise, Augustenstrasse. Maria était toujours là où le « projet Vril » était en cours d’exécution. Elle a donc vécu un certain temps dans le « Hauneburg », cette ferme adaptée près d’Osnabrück où les choses Vril étaient temporairement travaillées, puis, puisque le site de Brandebourg était occupé, à Berlin, et temporairement aussi dans la banlieue berlinoise de Hoppegarten. Comme sa résidence officielle est restée à Munich, bien qu’elle ait depuis longtemps renoncé à l’appartement de l’Augustenstrasse (elle n’y gardait qu’une chambre pro forma),

On ne sait pas du tout où Maria O. est allée à la fin de la guerre. Il est extrèmement possible qu’elle se soit envolée pour Aldebaran à bord d’un astronef de type  Vril Odin. Il y a des indications que ce projet a réellement existé, mais même s’il existait, cela ne signifierait pas que Maria doit avoir participé à ce vol. Après tout, Traute est resté sur terre, et nous ne savons pas quelles relations de pouvoir ont prévalu pour la dernière fois dans les affaires du Vril. Les critiques répétées de Maria sur l’art supposé général du « Führer » ne l’avaient certainement pas rendue populaire auprès des dirigeants nazi. La jeune Sigrun aurait pu facilement accéder à la première place dans la hiérarchie des Vrildamen (Dames du Vril). Les nazis ont essayé partout, par exemple, toujours dans la Wehrmacht, pour faire avancer les jeunes, les gens qui manquaient de maturité et de capacité de critique. En revanche, Maria O. n’était certainement pas une opposante au Parti Nazi, pas plus que Traute, qui critiquait aussi beaucoup de choses. Dans tout l’environnement Vril, ce n’est définitivement qu’Erika B, elle, qui avait initialement ouvertement sympathisé avec les nazis, qui est devenue une opposante clairement positionnée au système nazi (on ne sait pas pour Léonie). En ce qui concerne Maria, il est seulement certain qu’elle a reconnu des erreurs et les a également mentionnées par leur nom. Compte tenu de sa grande confiance en elle, elle pensait pouvoir se le permettre. Et même si elle n’a pas fait face à l’emprisonnement alors peut-être la déresponsabilisation de votre fonction de chef de projet Vril ? Cela ne semble pas du tout impossible ! Peut-être que la mission risquée sur laquelle elle a envoyé sa plus proche collègue, Traute, était même une dernière tentative pour renverser la vapeur sur cette affaire ? (Voir aussi notre article sur « La  Mission Secrète des Dames du Vril » qui sera publié parallèlement à cet article).

 

 

 

 

 

 

 

Si l’on suppose que c’était le cas, Maria O. n’était plus en charge du projet Vril, du moins pas seule, mais que d’autres instances se seraient massivement resserrées. Puis, connaissant son caractère, il est concevable que Maria ait refusé de jouer du second violon car elle était habituée au premier. Il est concevable que Maria aurait alors suivi son propre chemin, semblable à Traute. Et réfléchit plus loin : peut-être que Maria et Traute avaient déjà arrangé cela dans le Brandebourg au cas où la mission de Traute n’aurait pas le plein succès espéré (par exemple avec Kammler) ?

Le fiancé de Maria avait été sur le front de l’Est et avec l’une de ces unités allemandes qui voulaient échapper à la captivité soviétique via la Suède. La Suède a malheureusement extradé ces Allemands, ce qui n’est pas un papier glorieux dans l’histoire de l’État suédois. La majorité des Suédois pensaient que c’était mal en l’honneur de leur nation. Et Maria avait des contacts en Suède. Avant la guerre, elle s’était rendue deux fois en Suède avec Traute et son fiancé Hannes. Hannes y avait des amis. Peut-être que grâce à ses relations de défense, Maria a réussi à établir des contacts là-bas afin de sauver son fiancé de l’extradition vers les Soviétiques ?

 

 

 

 

 

 

Cet homme, Heinz H., était l’amour de sa vie pour Maria O. Elle le suivit à Munich en 1919. Et maintenant que tout le reste semblait perdu, elle aurait dû enfin régler sa vie privée. Cela aurait été son droit en tant que femme !

Tout ce qui suit n’est que spéculation, mais mérite réflexion : supposons qu’un arrangement avec Traute ait existé, comme on vient de le supposer hypothétiquement. Traute aurait eu l’occasion d’informer Maria des résultats de ses conversations (supposées) avec Canaris dans le camp de concentration de Flossenbürg et avec Kammler à Prague, comme elle les a elle-même évalués. En fin de compte, il s’agissait probablement d’arracher l’influence continue de Kammler dans le projet Vril. En tout cas, les contacts des Vrildamen étaient toujours bons. C’est pourquoi Traute a pu commencer le voyage en Uruguay. Maria avait certainement des gens fidèles qui ont pu l’aider en Suède. Peut-être même par le biais d’une visite spéciale du Vril 7, sinon avec l’une des machines spéciales, dont disposaient les organisations secrètes. Il ne fait aucun doute que Maria O. pourrait le faire. Elle serait donc arrivée en Suède à la fin du mois d’avril 1945. Soit d’abord aux officiers de liaison de l’Abwehr là-bas, soit directement aux amis de Hannes. Et – on peut aussi supposer que – Maria a de nouveau rencontré son fiancé en Suède. On sait de lui qu’il a été blessé à plusieurs reprises dans les combats en retraite sur le front de l’Est, mais il était vivant. Et – on peut aussi supposer que – Maria a de nouveau rencontré son fiancé en Suède. On sait de lui qu’il a été blessé à plusieurs reprises dans les combats en retraite sur le front de l’Est, mais il était vivant. Et – on peut aussi supposer que – Maria a de nouveau rencontré son fiancé en Suède. On sait de lui qu’il a été blessé à plusieurs reprises dans les combats en retraite sur le front de l’Est, mais il était vivant.

 

 

 

 

 

 

 

Pensons plus loin dans cette direction et supposons que Maria s’est remise ensemble heureusement avec son Heinz. Les bonnes relations en Suède, éventuellement complétées par de telles organisations secrètes allemandes, ont permis à Maria et à son fiancé d’obtenir des papiers suédois sous un nouveau nom. Et puis ils se seraient mariés là-bas – enfin. Et enfin Maria aurait retrouvé un petit bonheur intime, dont elle avait dû se passer si longtemps et qu’elle avait bien mérité.

Rien de tout cela n’a encore été prouvé, mais c’est hautement logique,mais c’est une histoire pleine d’humanité !


Bienvenue sur notre nouvelle chaîne sur Odysé:

Sur ce lien:Michel Duchaine Web Radio & Tv

 

 

 

 

 

 

 

 

 


EN VEDETTE SUR NOTRE BOUTIQUE VINTAGE PAR MICHEL:

Sur ce lien:VintageParMichel

Un magnifique billet de 10 francs suisses…considéré comme le plus beau billet au monde…en spécial.

 

 

 

 

 

La Criminelle Arnaque du COVID-19:L’Autriche déclare la guerre aux non-vaccinés quelques jours seulement après la visite de Soros

Le chancelier autrichien Schallenberg a été le dernier dirigeant autrichien à accueillir chaleureusement un membre de la famille Soros. La famille Soros a toujours apprécié de se rendre en Autriche et de serrer la main des principaux responsables politiques du SPÖ et de l’ÖVP – et plus particulièrement, ces jours-ci, de ceux qui sont chargés de la politique vaccinale.

Alexander, le fils de George Soros, dirige aujourd’hui la Fondation Open Society. Il a récemment rencontré le chancelier autrichien Alexander Schallenberg (ÖVP) et le nouveau ministre des affaires étrangères Michael Linhart (ÖVP).

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces dernières années, la famille Soros a compté parmi ses amis spéciaux l’ex-chancelier fédéral Christian Kern (SPÖ), l’ex-chancelier fédéral Sebastian Kurz (ÖVP), l’ex-maire de la ville de Vienne Michael Häupl (SPÖ) et, enfin, le maire en exercice de Vienne Michael Ludwig (SPÖ). Ce dernier a même remis à George Soros la médaille d’or de l’Ordre du Mérite pour services rendus à l’État de Vienne en 2019.

Le 8 novembre, Alexander Soros a rencontré le chancelier fédéral et selon Soros Junior, sur son profil Twitter, les deux hommes ont discuté de la détérioration de la situation dans les Balkans occidentaux et de l’avenir de l’UEC – l’Université d’Europe centrale.

En 2017- après que la Hongrie a banni l’UEC de Soros du pays en raison de ses constantes intentions de déstabilisation (il a déjà plongé plusieurs États dans des crises profondes et en a souvent profité économiquement) – l’ex-chancelier Christian Kern (SPÖ) a plaidé pour la relocalisation de l’UEC à Vienne.

Le contrat a été conclu avec l’ex-maire Michael Häupl. Aux frais des contribuables, l’hôpital Otto Wagner a également été reconstruit à cette fin. Les universitaires de Soros ont désormais accès à une université privée luxueuse et coûteuse à Vienne.

 

 

 

 

 

L’ex-chancelier Sebastian Kurz et patron de l’ÖVP, ne communique plus depuis quelque temps qu’en anglais sur Twitter, peu importe si le public autrichien y comprend quoi que ce soit ou non. Il a été « formidable » de « reprendre contact » avec son « ami de longue date » Alexander Soros. D’après les images de la rencontre, les deux hommes se sont rencontrés dans une chambre d’hôtel confortable. Les Autrichiens doivent se demander pourquoi leur « vie académique » sera désormais en anglais, d’autant plus que leur propre langue leur a déjà bien servi pendant plusieurs siècles.

Si les Autrichiens ne savent pas grand-chose de leur nouveau ministre des affaires étrangères, Michael Linhart (ÖVP), celui-ci connaît bien Alexander Soros. Il est « bon » de rencontrer le nouveau ministre autrichien des Affaires étrangères, a expliqué Alex Soros sur Instagram.

Un mauvais timing pour un nouveau confinement ?

Quelques jours seulement après cette visite prétendument destinée à discuter de « questions frontalières », le gouvernement autrichien a annoncé son intention d’appliquer un confinement strict aux 3,1 millions d’Autrichiens qui ne sont pas entièrement vaccinés. Le chancelier Alexander Schallenberg s’est plaint du taux de vaccination « honteusement bas ». Le Covid-19 est en effet devenu la pandémie des coïncidences.

« Selon le plan progressif, nous n’avons en fait que quelques jours avant de devoir introduire le verrouillage pour les personnes non vaccinées », a annoncé M. Schallenberg lors d’une conférence de presse jeudi. Ces restrictions signifient « qu’on ne peut pas quitter son domicile, sauf pour aller travailler, faire des courses (pour les produits de première nécessité), se dégourdir les jambes – à savoir exactement ce que nous avons tous dû subir en 2020. »

Mais l’Autriche a un taux de vaccination plus élevé que celui des États-Unis. « Avec un taux de vaccination de 62,7 %, l’Autriche a non seulement un taux plus élevé que les États-Unis, mais la plupart de la population a été vaccinée relativement récemment, ce qui devrait donner à ces personnes une meilleure protection. Pourtant, le pays connaît l’épidémie la plus prolifique de son histoire, comme nous le constatons dans le monde entier, avec une relation inverse quasi parfaite entre les taux de vaccination et les taux de cas de Covid« , note Daniel Horowitz.

Mais au lieu de remettre en cause la vaccination, les dirigeants autrichiens redoublent d’efforts.

À partir de lundi, le gouvernement de Haute-Autriche prévoit un confinement pour les personnes non vaccinées, y compris celles qui ne sont que partiellement vaccinées. Le gouverneur de Haute-Autriche, Thomas Stelzer (ÖVP), a qualifié la situation de « dramatique ».

Le ministre de la Santé, Wolfgang Mückstein (Verts), a également demandé le confinement des personnes non vaccinées en Haute-Autriche. Les déclarations de la ministre du Tourisme Elisabeth Köstinger (ÖVP) sont également claires et parlent d’un verrouillage des personnes non vaccinées : « Le temps de la solidarité avec ceux qui ne veulent pas se faire vacciner pour des raisons futiles est révolu. Nous ne pouvons pas et les personnes vaccinées ne vont pas renoncer à leurs libertés parce qu’une minorité refuse systématiquement et sans raison médicale les mesures de protection et les vaccinations. Ce serait injuste et manquerait également de solidarité avec tous les autres. »

Les piqûres expérimentales enfreignent le code de Nuremberg

Ces dernières semaines, le président du FPÖ, Herbert Kickl, s’est montré de plus en plus critique à l’égard des mesures Corona, notamment en ce qui concerne le confinement des personnes non vaccinées. Michael Schnedlitz, membre du FPÖ, a même appelé à un soulèvement contre les mesures prévues dans une vidéo. Sous le slogan « Bienvenue dans la dictature », il s’oppose aux restrictions et qualifie le gouvernement de dictatorial. La vaccination reste un choix personnel, a-t-il déclaré.

Les détracteurs de la politique de vaccination obligatoire du gouvernement affirment régulièrement qu’elle viole le code de Nuremberg. En août 1947, le tribunal militaire américain a énuméré dix points dans son jugement sur les médecins nazis allemands, dans la section intitulée « Tentatives médicales autorisées », qui sera plus tard connue sous le nom de « Code de Nuremberg ».

Alors que les partisans de la politique de vaccination affirment que les vaccins sont des préparations approuvées et qu’il ne s’agit donc pas d’une expérience, les critiques ont souligné que même le futur chancelier allemand Olaf Scholz ou des virologues pro-gouvernementaux comme Alexander Kekulé ont parlé d’une « expérience » mondiale.

 


EN COMPLÉMENTAIRE

« Le gouvernement autrichien manipule les mots pour reconfiner » selon le Dr Christian Fiala

Au moment même où se déroulait une manifestation devant l’ambassade d’Autriche à Paris, jeudi 18 novembre, notre invité était le Dr Christian Fiala, vice-président de MFG-Österreich (Menschen Freiheit Grundrechte). Ce nouveau parti politique autrichien vient d’obtenir plus de 6 % des voix et de faire élire des représentants au Parlement régional en Haute-Autriche.

Médecin généraliste et obstétricien, Christian Fiala détient un doctorat de la Karolinska en Suède, en méthodologie de travaux scientifiques dans le domaine médical. Pour lui, il n’existe aucune justification médicale ou scientifique pour les mesures prises par les différents gouvernements occidentaux, telles que le confinement des non-vaccinés ou le premier confinement. Tout ce qui a été fait – masques, distanciation sociale, campagnes de vaccination – est délétère et il faut y mettre fin tout de suite.

Dr Christian Fiala

Le but inavoué serait de diviser la société : « la monarchie, les dictatures doivent nécessairement diviser la société. La « crise » est un prétexte pour soumettre la population à une vie digitalisée », dont les livreurs à bicyclette des plateformes digitales, les nouveaux esclaves, sont l’emblème.

Diplômé en médecine tropicale de l’IFRSS Houphouët Boigny Marseille, il a 30 ans d’expérience clinique, et a exercé en Guadeloupe, en Afrique et en Asie avant d’ouvrir son cabinet à Vienne. Selon Christian Fiala, il n’y a plus de « crise sanitaire » et tout ce dispositif liberticide n’a rien à voir avec la santé publique. C’est par la seule propagande que l’on a créé de toutes pièces une « crise”.

Qui plus est, le Covid-19 est désormais une maladie rare en Autriche. La prévalence de tests positifs est désormais dix fois moindre qu’il y a un an. Pour arriver à faire peur, on pratique en novembre 2021 un nombre inouï de tests (jusqu’à 440 000 par jour pour une population d’environ 9 millions d’habitants), entre 10 et 20 plus de tests qu’en novembre 2020, ce qui permet de présenter des chiffres absolus et d’arriver à 10 à 15 000 tests « positifs ».

Quant aux unités de soins intensifs, elles sont tout sauf surchargées – entre 30 et 36 % des lits sont libres ; pour voiler cette réalité, le gouvernement ne souhaite plus publier les statistiques journalières de l’AGES (Agence pour la sécurité sanitaire et alimentaire).

Pour le Dr Fiala, les gouvernements devraient arrêter de s’immiscer dans une affaire aussi personnelle que la santé. Si la santé publique était vraiment leur souci, il y a belle lurette que l’on aurait interdit la cigarette. Or, dans l’affaire Covid-19, il y a des arrière-pensées que l’on comprendra mieux en suivant les flux d’argent. Pourquoi ces mesures telles le confinement, qui ne peuvent que ruiner les PME et qui sont de fait une campagne en faveur des GAFAM ? Pourquoi les autorités ne parlent-ils que d’un virus depuis 18 mois plutôt que de l’intérêt fondamental des populations, de leurs besoins ?

Au sujet des nouvelles injections, le Dr Fiala revient sur son article publié dans France Soir « Friendly Fire ». Dès qu’il a entendu parler de ces produits, il s’est posé les mêmes questions qu’il se poserait concernant tout traitement ou acte médical qu’il pourrait proposer à ses patients. Il est arrivé à la conclusion que la nouvelle plateforme technologique utilisée par les fabricants pour ces injections est programmée pour déclencher un processus d’autodestruction de nos cellules qui, porteuses désormais de la protéine Spike, seront attaquées comme corps étranger.

« Ce n’est pas compatible avec la vie », dit-il, en donnant l’exemple de l’impact de la troisième dose en Israël, où la mortalité des anciens repart en flèche depuis le mois d’août. Il faut s’attendre au même phénomène partout et à une explosion d’effets secondaires.

Allant plus loin, le Dr Fiala considère qu’il est permis de s’interroger sur les motifs qui ont poussé les autorités politiques à sciemment choisir d’imposer une technologie « vaccinale » dont l’effet primaire – et il souligne que c’est bien l’effet primaire et non secondaire – est l’autodestruction des cellules du corps, plutôt que d’opter pour une ancienne technologie de virus désactivé. « C’est comme si à l’armée, pour s’entraîner, on s’amusait à tirer sur nos propres soldats » pour voir si nous savons faire.

Christian Fiala s’interroge aussi sur l’état d’esprit des peuples européens face à leur intégrité physique : si les autorités avaient cherché à vendre des voitures utilisant les méthodes coercitives mises en œuvre actuellement pour « vendre » ces injections, personne n’en aurait acheté, car ils auraient compris qu’il y a anguille sous roche.

Avec près de 6 % des voix le 25 septembre en Haute-Autriche, le phénomène électoral qu’est devenu MFG-Österreich en quelques petites semaines est indépendant, dit-il, de questions de financement : il estime que MFG aurait obtenu 10% des voix s’ils avaient eu quelques semaines de plus pour faire campagne. L’exemple des Gilets jaunes en France a été une inspiration pour nombre d’électeurs MFG, qui disent « jamais je n’aurais pensé faire de la politique » ; ces gens paient le prix très lourd de toutes ces mesures et ont compris qu’il faut un changement profond dans la société. Il espère qu’il y aura très rapidement des élections anticipées, ce qui est tout à fait possible, car le gouvernement de Von Schallenberg est très faible.

Quant à la transformation temporaire, cet été, de la Cathédrale Saint-Etienne à Vienne, symbole de l’Autriche, en vaccinodrome, avec la bénédiction des hauts dignitaires ecclésiastiques, le Dr Fiala regrette que l’Église catholique en Autriche se soit toujours rangée du côté de la monarchie pour laquelle elle a bien voulu contrôler la population. Elle a su s’arranger plus ou moins avec le NSDAP après l’annexion de l’Autriche par Hitler – quoique certains religieux se distinguent en ce moment par leur opposition aux mesures liberticides.

Ce n’est donc pas là qu’il faille chercher le salut. Pour le Dr Fiala, la « crise » est un prétexte pour soumettre la population à une vie digitalisée qui sera une vie d’esclave. Il nous faut revenir à une vie analogue ; l’homme est une créature de l’analogue. Il lui faut parler avec les autres, les toucher, les voir dans la vraie vie. Pour l’instant, les gens s’imaginent encore que le digital est positif.

Parole d’obstétricien dans la mission est de mettre au monde nos semblables : « arrêtons d’imaginer que c’est en jouant avec des gadgets électroniques que l’on arrêtera le fascisme et revenons à la vie réelle. »


FAITES UNE PIERRE DEUX COUPS EN VISITANT NOTRE BOUTIQUE EN LIGNE ET EN CHOISISSANT UN CADEAU POUR NOËL » » »VOUS NOUS PERMETTREZ DE NOUS AMÉLIORER:

Sur ce lien:Vintage par Michel

 

 

 

 

 

L’Horrible et sanguinaire Arnaque de la COVID-19 : Un holocauste secret ou des millions de victimes du vaccin disparaissent-elles dans des fosses communes ?

Dans le but  d’enquêter sur l’émergence de la Folie Actuelle du COVID-19,je vous présente aujourd’hui une théorie qui mérite la lecture…certains l’appellent la nécropolitique:

 

Nous avons maintenant une nouvelle théorie inquiétante qui est en train d’émerger et qui mérite une véritable enquête. Je remercie Michael Snyder de The Economic Collapse Blog, qui a demandé dans un article récent, “Where Did All The People Go?” (« Où sont passés tous les gens ? »)
Vérifiez votre propre cercle de famille et d’amis : n’êtes-vous pas au courant d’au moins une personne décédée à la suite du vaccin covid ?
Comme je l’explique dans le podcast d’aujourd’hui, si seulement 1 de vos amis sur 20 mourait après la vaccination covid, cela se traduirait par un taux de mortalité de 5% dans la population, ce qui représenterait plus de 16 millions de décès en Amérique.

Comme le souligne Snyder, la pénurie mondiale de travailleurs – désormais largement signalée à travers le monde – ne peut vraiment s’expliquer que si un grand nombre d’adultes en âge de travailler ne sont plus avec nous. Aux États-Unis, avec la Cour suprême des États-Unis qui a annulé le moratoire inconstitutionnel sur les expulsions décrété par le CDC, les gens doivent travailler pour payer un loyer (le loyer gratuit a cessé). Et avec la fin des paiements pour inciter les gens à se faire vacciner covid dans la plupart des États, les gens ne peuvent pas subvenir à leurs besoins en restant à la maison et en ne travaillant pas… en particulier avec l’inflation alimentaire qui fait grimper énormément les prix.

Comme le souligne Snyder :
Il n’y a pas assez d’ouvriers d’usine, il n’y a pas assez de chauffeurs de camion, il n’y a pas assez d’employés au port, il n’y a pas assez d’employés pour bien doter nos magasins, et la pénurie de médecins et d’infirmières devient une crise majeure dans certains domaines. En temps normal, on nous a toujours dit que l’économie mondiale ne produisait pas assez d’emplois pour tout le monde, mais maintenant, pour la toute première fois, nous sommes confrontés à une énorme pénurie de main-d’œuvre mondialement. C’est presque comme si des millions et des millions de personnes disparaissaient soudainement du système.

Dans le podcast d’aujourd’hui (ci-dessous), j’ai posé le reste de cette question : est-il possible que les hôpitaux assassinent systématiquement des personnes et se débarrassent secrètement de leurs corps afin de couvrir les décès massifs dus au vaccin contre le covid ?
Il n’est plus incroyable que les hôpitaux puissent être impliqués dans la dissimulation des décès massifs de patients vaccinés
Au cours de n’importe quelle année précédente, j’aurais pensé qu’une telle idée était une théorie du complot sauvage, mais après avoir vu des administrateurs d’hôpitaux et des spécialistes du marketing admettre dans une récente vidéo zoom qu’ils allaient modifier le nombre de patients covid afin de «faire peur» au public pour qu’il réclame plus de vaccins, je sais maintenant que les hôpitaux sont des usines à meurtre dirigées par des fous anti-humains se faisant passer pour des médecins et des administrateurs. Ils n’ont aucun intérêt à aider les gens ou à prévenir les décès. Au contraire, ils s’efforcent maintenant ouvertement de maximiser le nombre d’hospitalisations et de décès par Covid parmi les non vaccinés, et il semble qu’ils ne reculeront devant rien pour y parvenir.

Logiquement, ils feraient aussi n’importe quoi pour couvrir la mort des patients vaccinés. Avez-vous le moindre doute qu’ils mentiraient et commettraient une fraude en matière de soins de santé afin de cacher au public la vérité sur les décès dus aux vaccins ?
Une vidéo récente en provenance d’Australie montre un homme local accusant des hôpitaux de traiter des patients vaxxés avec de l’ivermectine afin de leur sauver la vie, tout en mettant simultanément des patients non vaxxés sous ventilateurs afin de les assassiner et d’augmenter le nombre de décès parmi les « non vaccinés ». Regardez-le ici :
Brighteon.com/d39bd385-15c0-470f-9643-4a15b03e3db1
Nous n’avons pas la preuve que les affirmations faites dans cette vidéo sont vraies à 100 %, mais je vous pose cette question : est-ce que cela vous surprendrait si elles l’étaient ?
La réponse pour la plupart des gens est maintenant : « Non, pas du tout. »
Il est maintenant évident que de nombreux médecins, infirmières et administrateurs d’hôpitaux ont mépris total pour la vie humaine et essaient simplement de faire avancer leur programme de culte covid, quel qu’en soit le coût… même si cela signifie assassiner des êtres humains innocents et jeter leurs corps dans une benne à ordures (ou un incinérateur) sur le parking de l’hôpital.

Big Tech fait taire toute personne mentionnant des blessures ou des décès liés au vaccin covid
Pour renforcer davantage la dissimulation, Big Tech fait taire ou même supprime toute plate-forme qui parle de quelqu’un qui a été blessé ou tué par des vaccins. Ainsi, le canal par lequel les décès dus aux vaccins seraient normalement partagés a été complètement fermé. Vous n’êtes autorisé à dire que de bonnes choses sur les vaccins contre le covid, pas des choses critiques.

Il est donc tout à fait plausible que des millions d’Américains soient déjà morts des vaccins contre le Covid et qu’il n’y ait presque aucune mention publique à ce sujet. Les médias sont entièrement contrôlés par Big Pharma, et les géants de la technologie répriment tout discours de ce type. Ce sont les deux façons dont la plupart des gens obtiennent leurs informations.
Pendant ce temps, les hôpitaux et les responsables du comté pourraient facilement recevoir l’ordre de truquer les chiffres et de couvrir tous les décès dus au vaccin contre le covid, exactement de la même manière qu’ils ont truqué tous les chiffres l’année dernière et ont affirmé que tout le monde mourait de covid (tout en affirmant que tous les lits d’hôpital étaient pleins) alors que rien de tel ne se produisait.

Le seul domaine qu’ils ne contrôlent pas entièrement est la section des commentaires pour les histoires publiées
Si cet « holocauste secret » avait lieu, nous devrions en trouver des preuves quelque part, peut-être dans des coins d’Internet qui ne sont pas entièrement contrôlés par Big Pharma et les responsables de l’application des vaccins. Les sections de commentaires pour les histoires publiées pourraient fournir précisément un tel lieu.

Que voyons-nous dans les commentaires pour les histoires sur les vaccins contre le covid ?

Comme LifeSiteNews l’a récemment rapporté, « la chaîne de télévision demande des histoires de décès des non vaxxés, mais est inondée d’histoires de morts vaxées et de blessures vaxées« .

Alors que l’affilié d’ABC News essayait de promouvoir un récit de personnes non vaccinées mourant de covid, ils ont obtenu à la place plus de 180.000 commentaires de personnes partageant des histoires de blessures et de décès liés au vaccin.

Si personne ne mourait des vaccins, comment cela serait-il possible ? Exemple d’histoire :
« Je ne connais personne qui est mort du covid mais je connais un homme de 37 ans qui a été vacciné et qui est décédé d’un anévrisme cérébral 8 jours plus tard« , a écrit un utilisateur de Facebook sous le nom de Maximilien Robespierre.

Immédiatement ci-dessous, Richard Smother a partagé: « La fille de mes collègues (12 ans) a dû être transportée d’urgence aux urgences après s’être effondrée une heure après sa deuxième piqûre. »

Krista Evans a partagé: «Je connais personnellement 3 personnes qui sont décédées peu de temps après avoir été complètement vaxxées. Toutes les personnes que je connais qui ont eu le covid, ont eu des symptômes pseudo-grippaux très légers, alors pourquoi diable quelqu’un se ferait-il piquer avec ce poison ??? »
Becky Burch a commenté : « Une tante est décédée une semaine après la piqûre. La famille n’y a jamais beaucoup réfléchi jusqu’à ce qu’elle rende visite à un autre cousin dont la famille est décédée après la piqûre avec le même problème « étrange »… pas sûr des détails. Maintenant, ils pensent que c’était la piqûre vax ».
Outre les décès, les témoignages d’effets secondaires de l’injection couvrent un large éventail de blessures et de symptômes, allant des crises cardiaques et des caillots sanguins aux problèmes digestifs en passant par la perte de la vue et de mouvements.
« Ma mère a eu une crise cardiaque 4 jours après avoir reçu son premier vaccin. Elle a maintenant un caillot de sang dans les poumons », a commenté Jessica Mauldin.
Juli Smith a écrit : « Mon voisin est mort de la vax, les funérailles ont lieu la semaine prochaine. Ma mère ne sent pas ses bras et ses jambes. Ma meilleure amie a été plusieurs fois aux urgences avec des maux de tête débilitants. Ma mère et les médecins de BFF ne font pas de corrélation entre les deux, mais le timing le rend suspect. Le médecin de mon mari a refusé de le laisser tester les anticorps covid. Ces médecins sont complices. »

Si seulement 1 personne sur 20 est déjà décédée d’un vaccin contre le covid, cela équivaudrait à plus de 16 millions de décès à travers l’Amérique
Vérifiez votre propre cercle de famille et d’amis : n’êtes-vous pas au courant d’au moins une personne décédée à la suite du vaccin contre le covid ?

Comme je l’explique dans le podcast d’aujourd’hui, si seulement 1 de vos amis sur 20 mourait après la vaccination contre le covid, cela se traduirait par un taux de mortalité de 5% dans la population, ce qui représenterait plus de 16 millions de décès en Amérique.
Nous ne prétendons pas que le vaccin contre le covid a tué plus de 16 millions de personnes (pour l’instant), mais si presque tout le monde connaît quelqu’un qui est décédé des suites du vaccin, le nombre réel se chiffre presque certainement déjà en millions.
Il serait également très facile de couvrir ces décès si une institution financière liée au gouvernement achetait toutes les maisons précédemment occupées par des victimes du vaccin aujourd’hui décédées. Effectivement, c’est exactement ce que fait BlackRock, comme l’écrit NOQreport :
… un article du WSJ d’avril qui relate que BlackRock et d’autres institutions financières achètent des maisons mono-familiales aussi rapidement que possible à des taux supérieurs à ceux que l’acheteur moyen est prêt à payer. Ils les achètent à un prix plus élevé, et cela devrait concerner tout le monde, que vous soyez sur le marché pour acheter une maison ou non.

Il semble que BlackRock rachète les stocks excédentaires de maisons afin de maintenir une demande élevée alors que tant de propriétaires meurent et disparaissent. Un fil Twitter de @CulturalHusbandry ajoute :
Blackrock achète toutes les maisons unifamiliales qu’ils peuvent trouver, en payant 20 à 50 % au-dessus du prix demandé et en surenchérissant sur les acheteurs normaux de maison. Pourquoi les entreprises, les fonds de pension et les groupes d’investissement immobilier rachètent-ils des quartiers entiers à la classe moyenne ? Nous allons jeter un coup d’oeil. Des maisons apparaissent sur MLS et passent sous contrat en quelques heures. Blackrock, entre autres, achète des milliers de nouvelles maisons et des quartiers entiers.

Le directeur des funérailles John O’Looney dénonce les décès en masse dus à la covid

Une interview très importante avec John O’Looney de Milton Keynes Family Funeral Services au Royaume-Uni se répand comme une traînée de poudre à travers le « net ». Il révèle des informations vraiment choquantes et troublantes sur les hôpitaux assassinant en masse des patients au nom du « covid » et transportant un flux constant de corps vers les services funéraires.
Regardez-le ici :
Brighteon.com/ff7c79ce-367e-478d-aa74-76868f454e4b
Et bien sûr, les plateformes vidéo sur le net diffusent depuis longtemps des vidéos révélant des cercueils de la FEMA empilés en grand nombre à divers endroits à travers l’Amérique. Voici une de ces vidéos, via Brighteon.com :
Une vidéo similaire sur les sites de charniers de la FEMA au Texas est également disponible sur Bitchute.
Il est assez évident que la FEMA prévoit des décès de masse et que cette planification est en cours depuis de nombreuses années. Ainsi, il existe déjà une infrastructure pour faire disparaître des millions de cadavres dans des cercueils et des fosses communes, le tout sous l’œil vigilant du gouvernement américain qui mène une guerre biologique contre le peuple américain. Ce n’est pas une preuve absolue que de tels événements se produisent, mais cela montre qu’ils sont plausibles et que l’infrastructure est déjà en place.
Dans le podcast Situation Update d’aujourd’hui, je discute de la prise de conscience croissante que des millions de personnes semblent disparaître de notre économie, laissant les petits employeurs au sec sans plus personne pour pourvoir les plus de 10 millions d’offres d’emploi qui sont nécessaires pour gérer les entreprises pour maintenir l’Amérique à flot.
Écoutez et décidez par vous-même si vous pensez que les vaccins contre le covid tuent déjà des millions de personnes à travers l’Amérique tandis qu’un gouvernement corrompu et traître couvre tout et fait taire ceux qui essaient de s’exprimer. Et posez-vous ces questions importantes : si les vaccins contre le covid étaient parfaitement sûrs et efficaces, pourquoi Big Tech devrait-il censurer autant de personnes qui ont vu des personnes blessées ou tuées par ces mêmes vaccins ?

Brighteon.com/87e3c4f5-7e7e-4b96-ad46-37ece66e17e6

Source : SECRET HOLOCAUST: Are millions of vaccine victims disappearing into mass graves?

En souvenir de Wuhan,au-début de l’année 2020.

Partant des chiffres américains, nous pouvons estimer le nombre de décès provoqués par les « vaccins » covid pour les pays suivants :

Pays Million de
vaccinés
Millions de
tués par les
vaccins
Population
totale
% décès de la
population
USA 180 16 333 4,8%
France 43 3,8 65,4 5,8%
GB 44,2 3,9 68,2 5,8%
Israël 5,57 0,5 8,8 5,6%
Algérie 4,17 0,4 44,6 0,8%
Tunisie 3,05 0,3 11,9 2,3%
Maroc 16,9 1,5 37,3 4,0%
Monde 5570 495,1 7875 6,3%

Globalement, le Grand Reset a déjà liquidé 6% de la population mondiale. Les USA, La France, la Grande Bretagne et Israël suivent le quota global. Les pays du Maghreb semblent être en retard sur le programme du Grand Reset. L’Algérie et la Tunisie utilisent partiellement les vaccins russes et chinois, qui ne sont pas à ARNm, donc moins tueurs.

 


EN COMPLÉMENTAIRE

Le mensonge à propos de Covid grandit comme le nez de Pinocchio

 

Prenez 15 minutes et écoutez cette interview avec une infirmière hospitalière — https://www.lewrockwell.com/2021/09/no_author/whistleblower-nurse-destroys-delta-narrative-vaccinated-patients-fill-hospital/
Elle dit que ce qu’on appelle les «cas de percée» et les cas de variante Delta affectent principalement les vaccinés et sont en fait des réactions indésirables aux vaccinations. Elle dit que les hôpitaux et les médecins hospitaliers ne reconnaîtront pas le fait des effets indésirables et ne signaleront pas les effets indésirables du vaccin en tant que nouveaux cas de Covid. Plus il y a de cas de Covid et de décès de Covid, plus l’hôpital gagne d’argent, donc signaler les réactions indésirables aux vaccins en tant que nouveaux cas de Covid est la façon dont les hôpitaux maximisent leurs profits. De toute évidence, un médecin hospitalier qui n’est pas d’accord est sans emploi. Autrement dit, la vérité sur le Covid et le vaccin coûte trop cher à l’hôpital pour être reconnue.
L’infirmière interrogée dit que la moitié des infirmières de l’hôpital où elle travaille sont sur le point de perdre leur emploi, car elles refusent de se faire vacciner. Nous avons vu, dit-elle, les terribles effets de la vaccination sur les patients et nous ne voulons pas nous le faire nous-mêmes. De nombreuses infirmières veulent arrêter malgré tout, car elles ne peuvent empêcher les médecins de rendre les gens malades en les vaccinant. La médecine, semble-t-il, a cessé d’être une question de santé.
La politique de cet hôpital est essentiellement la politique de tous les hôpitaux. Il convient au NIH, au CDC et à la FDA, car il protège la réputation du vaccin et celle des régulateurs qui ont approuvé son utilisation d’urgence, et il protège les bénéfices de Big Pharma, dont certains reviennent aux régulateurs.
Comme Stew Peters résume l’interview, c’est un meurtre pour de l’argent.
L’infirmière dit que le seul traitement que l’hôpital donne aux patients de Covid est le Remdesivir et met les patients sous respirateurs. Le remdesivir a ses propres effets indésirables graves, et les ventilateurs sont des tueurs connus des patients Covid.
Interrogés sur l’ivermectine, les hôpitaux refusent de l’utiliser même si un médecin la prescrit à un patient. Comme je l’ai signalé, dans un autre hôpital, une femme a dû obtenir une ordonnance du tribunal ordonnant à l’hôpital de donner au mari mourant un traitement à l’ivermectine. Mais l’hôpital a traîné des pieds, et apparemment Big Pharma est allé voir le juge et il a retiré son ordre. Le patient a probablement été assassiné par le refus d’un traitement à l’ivermectine. Pour les hôpitaux, c’est le protocole Big Pharma sur la vie.
Comparez cela avec l’utilisation généralisée réussie de l’ivermectine en Inde pour contrôler Covid, et la décision de la Tokyo Medical Association de recommander que tous les médecins traitent les patients Covid avec de l’ivermectine. https://www.paulcraigroberts.org/2021/09/07/the-powerful-case-against-covid-mrna-vaccine/
La conclusion est qu’en matière de traitement Covid, le système médical américain est le plus arriéré au monde.
Malheureusement, les préstitués ne rapporteront rien de tout cela, et malheureusement la plupart des Américains sont trop occupés à perdre leur temps comme ils le font pour sauver leur vie en regardant une interview de 15 minutes.
Le mensonge de Covid a commencé avec le test PCR exécuté à des cycles élevés qui rendaient le test peu fiable et générateur d’un taux élevé de faux positifs. C’est ainsi que la « pandémie » a été créée. Des millions de personnes qui n’avaient pas de Covid ont été signalées comme ayant Covid en raison des faux positifs générés par le test PCR. Ce mensonge intentionnel a été utilisé pour créer la peur qui a conduit les gens à être des cobayes pour un « vaccin » expérimental dangereux.
La peur était également motivée par les incitations financières accordées aux hôpitaux. Les décès de Covid signifiaient des paiements de bonus. Cette habileté a incité les hôpitaux à déclarer tous les décès possibles comme des décès de Covid. La saison de la grippe, les crises cardiaques, le cancer, la pneumonie, tous sont devenus des décès de Covid. Le chiffre très exagéré a été utilisé pour augmenter le facteur de peur.
En vérité, les personnes qui mouraient étaient des personnes atteintes de Covid et de comorbidités, et elles mouraient parce qu’elles n’étaient traitées qu’avec des ventilateurs, ce qui s’est avéré ne pas être un traitement qui s’attaque à Covid.
Les traitements connus et sûrs ont été suspendus, car sinon l’utilisation d’urgence ne pourrait pas être accordée aux vaccins en attente. L’autorisation d’utilisation en urgence est conditionnée à l’absence de traitements curatifs. C’est pourquoi aux États-Unis et en Europe, l’HCQ et l’ivermectine, tous deux approuvés depuis longtemps, utilisés depuis longtemps et si sûrs qu’ils sont disponibles en vente libre dans la plupart des pays du monde, ont été diabolisés comme « dangereux », « non approuvés,  » et c’est pourquoi de fausses histoires financées par Big Pharma se répandent, comme celle-ci – https://www.rt.com/usa/534011-ivermectin-horse-dewormer-doctor-debunked/ – qui convainquent les gens qu’il existe pas d’alternative au « vaccin ».
Le vaccin n’est pas un vaccin. Il s’agit d’un effort pour substituer la technologie expérimentale de l’ARN à un vaccin, et il a largement échoué. Ce qui était hier « complètement vacciné » est aujourd’hui non vacciné. Un rappel est nécessaire, Un rappel est nécessaire, et Fauci dit maintenant qu’il en faudra un tous les 8 mois ou malgré de nombreux vaccins, vous ne serez pas vacciné. En Israël où 84 % sont « vaccinés », la pandémie parmi les vaccinés est si importante que le tsar israélien de la santé a déjà des Israéliens sous un deuxième rappel. Il semble que l’humanité est en train de devenir une pelote d’épingles pour les aiguilles vaccinales.
Non seulement le soi-disant vaccin ne protège pas, mais il produit des effets indésirables graves et mortels. En effet, le cas probable est que la grande majorité de ce que l’on dit être de nouveaux cas de Covid sont en fait des réactions indésirables au vaccin. Cela expliquerait pourquoi la grande majorité de ceux qui sont étiquetés de nouveaux cas de Covid sont parmi les « entièrement vaccinés » et pourquoi les nouveaux cas augmentent avec la vaccination. Voir le tableau israélien par exemple—https://www.paulcraigroberts.org/2021/09/07/the-powerful-case-against-covid-mrna-vaccine/
S’il existe déjà des variantes, il est fort probable qu’il s’agisse de résultats du vaccin qui, selon les scientifiques de haut niveau, permet au virus d’échapper à la réponse immunitaire. Autrement dit, plus il y a de vaccination, plus il y a de variantes, plus le Covid se propage.
Il serait impossible de concevoir un plus grand échec ou une plus grande menace pour la santé publique et la liberté civile que les vaccins à ARNm et la campagne de propagande derrière eux. De nombreux experts distingués sont arrivés à cette conclusion et en parlent, mais ils sont censurés. Pourquoi? Est-ce seulement parce qu’ils menacent les bénéfices des Big Pharma vaccins ?
Malgré l’échec total indéniable et massif du vaccin Covid, il y a une énorme pression de partout pour une vaccination universelle. Biden veut qu’il soit mandaté par le ministère du Travail que chaque entreprise de 100 employés exige la vaccination comme condition d’emploi. Les hôpitaux et les HMO l’exigent de leurs médecins et de infirmières. Les universités refusent même aux étudiants non vaccinés de suivre des cours en ligne ! https://www.globalresearch.ca/rutgers-university-freezes-accounts-several-non-vaccinated-students/5755319 Il y a des appels pour refuser aux personnes non vaccinées l’accès aux restaurants, hôtels, transports en commun, événements sportifs, hôpitaux et même visites à leur propre médecin et dentiste. Un passeport Covid qui doit être mis à jour tous les 8 mois signifie une paperasse sans fin. Chaque fois que vous vous retournez, il est temps d’obtenir un nouveau passeport.
La pression est incessante. Si vous effectuez un achat dans une pharmacie de l’État de Géorgie, il vous sera remis un sac rouge et blanc sur lequel est écrit  en lettres géantes : « J’ai dit oui au vaccin pour aider à mettre fin à la pandémie ». « Le vaccin Covid est sûr »,  « Les effets secondaires sont légers et durent un jour ou deux. » « Faites maintenant votre part pour contrôler la pandémie : faites-vous vacciner. Département de la santé publique, gouvernement de Géorgie. »
Ceci vient d’un service de santé publique malgré le fait que la vaccination ne protège pas, nécessite des rappels sans fin, et provoque une pandémie d’effets indésirables et de nouvelles variantes !
La seule conclusion possible est que soit les fonctionnaires, les employeurs et les administrateurs universitaires sont si complètement stupides qu’ils ne peuvent pas comprendre les preuves claires, soit ils veulent plus de réactions vaccinales indésirables, plus de nouvelles variantes et plus de cas de Covid.
Source : The Covid Lie Grows Like Pinocchio’s Nose
by Paul Craig Roberts | Sep 13, 2021

PRENEZ QUELQUES SECONDES POUR VISITEZ NOTRE BOUTIQUE:

VINTAGE par Michel
Sur ce lien:Vintage par Michel

 

 

 

 

 

 

 

Cette semaine,nous offrons cette magnifique théière en argent:

Sur ce lien :Théière tibétaine en argent