Alerte à l’agression militaire contre la Syrie: la décision est annoncée

Les pions sont en place...et la déformation  médiatique commencée
Les pions sont en place…et la déformation médiatique commencée

 

Voici comment on va mentir au peuple américain et à la face du monde pour attaquer  le territoire souverain de la République de Syrie.Peu importe le type de gouvernement en place,le peuple syrien aime son président et veut en finir avec les mercenaires sanguinaires d’Al Qaïda que le gouvernement américain et les royaumes fantoches du golfe ,alliés avec la France  et l’Angleterre veulent mettre en place pour islamiser,piller et écraser un peuple  qui a toujours été fiers  de ses liens avec toute la communauté internationale.

Nous allons assister au même  bourrage de crânes,aux mêmes mensonges et aux mêmes manœuvres pour permettre au nouvel Ordre mondial de s’emparer des plus grosses réserves de gaz naturel non exploitées au monde.

Au nom du peuple québécois,je dénonce cette mauvaise mise en scène effectuée par de grossiers politiciens corrompus et indignes d’occuper les postes qu’ils ont.

Je hais le mensonge et l’esclavagisme qui vont permettre  plus facilement d,installer une dictature totalitaire néolibérale sur Terre.

Vive la Révolution Mondiale!

Vive l’indépendance nationale des peuples!

À bas la clique des pays associés au crime organisé!

Vive l’Ère Nouvelle!

……………………………………………………………………………………………………………………….

Les mots qui suivent sont tiré de la propagande américaine pour se permettre d,assassiner des gens ,au moyen Orient pour s’emparer de leurs richesses énergétiques:

 

Les Etats-Unis pourraient frapper la Syrie pendant  trois jours de frappes de missiles, peut-être à compter de jeudi dans une attaque  qui signifierait plus pour envoyer un message au régime syrien que de paralyser ses militaires, ont dit de hauts fonctionnaires américains  NBC News. La divulgation ajoutée à un « battement de tambour » de plus en plus à travers le monde pour une action militaire contre la Syrie, soupçonnée d’avoir utilisée des armes chimiques , ces derniers jours, contre des dizaines de civils et des rebelles qui ont combattu le gouvernement depuis  deux ans. En trois jours de frappes, le Pentagone pourrait évaluer l’efficacité de la première vague et la cible ce qui a été manqué dans d’autres attaques, ont indiqué les responsables. Soulignant l’urgence à laquelle font face les dirigeants du monde, le Premier ministre britannique a appelé le Parlement de retour de vacances et a dit qu’il faudrait un vote jeudi sur l’action, et le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel dit que l’armée américaine était « prêt à y  aller. » Un jour plus tôt, le secrétaire d’Etat John Kerry a déclaré que les attaques chimiques syriennes étaient une «obscénité morale» et a déclaré que le régime du président Bachar al-Assad avait non seulement utilisé des agents chimiques, mais couvert la preuve. Mardi, l’Organisation des Nations Unies a déclaré que son équipe d’enquêteurs sur les attaques aux armes chimiques en Syrie retarderait sa prochaine sortie d’une journée, à mercredi.

L’équipe a essuyé des tirs de snipers inconnus ,lundi sur son chemin  afin de consulter le site d’une attaque chimique suspecte près de la capitale syrienne de Damas. Au Caire, la Ligue arabe a déclaré qu’elle  accusait  Assad  d’être responsable d’un attentat chimique près de la capitale syrienne. Le Qatar, l’Arabie saoudite et d’autres pays ont condamné l’utilisation d’armes non conventionnelles. Le soutien de la Ligue arabe, même si elle est limitée, fournirait une couverture diplomatique cruciale  pour une frappe  occidentale sur la Syrie. L’action entreprise par les Nations Unies est peu probable parce que la Russie, qui soutient le régime Assad, a un droit de veto au Conseil de sécurité. Les frappes de missiles américains seraient presque certainement être lancés à partir de destroyers de la marine ou de sous-marins dans la mer Méditerranée. Les Etats-Unis ont déplacé destroyers proche de la Syrie, qui se trouve sur le bord oriental de la mer, ces derniers jours, mais c’était surtout un geste symbolique. Les missiles Tomahawk américains sont si précis qu’ils peuvent frapper non seulement les bâtiments mais  des fenètres  spécifiques, et peuvent frapper des cibles syriennes de loin plus à l’ouest de la Méditerranée. Une source diplomatique française a déclaré à Reuters que l’utilisation de la Syrie d’armes chimiques avait été en cours depuis plusieurs mois et a lieu en ce moment à une échelle massive. « La France ne se dérobera pas à ses responsabilités », a dit la source. Certains alliés des États-Unis, notamment la Grande-Bretagne, ont signalé qu’une frappe limitée sur la Syrie pourrait avoir lieu sans l’approbation du Conseil de sécurité des Nations unies. Mais la Russie et la Chine ont clairement  affirmé mardi qu’ils seraient profondément choqué devant  une telle démarche. Kerry est apparu pour signaler  une intervention militaire imminente quand il a comparu devant des  journalistes, lundi ,au département d’Etat. Il a parlé d’être personnellement troublé par des images de corps contorsionnés par des  spasmes, et des familles entières  de civils syriens tués sans  perdre une goutte de sang. Le ministre des Affaires étrangères russe, Sergei Lavrov, a déclaré que ce serait une « très grave violation du droit international», et la Chine a déclaré à travers son service de nouvelles géré par le gouvernement que les Etats-Unis doivent s’abstenir de « l’intervention armée hâtive. » Le service de nouvelles a publié un commentaire mardi rappelant aux lecteurs que les Etats-Unis ont envahi l’Irak en 2003 au motif qu’il possédait des armes interdites qui n’ont jamais été retrouvés. Pendant ce temps, ce qui démontre la grande portée mondiale de la crise syrienne, un journal japonais a rapporté mardi que la Corée du Nord avait essayé d’envoyer des masques à gaz à la Syrie avant qu’ils aient été saisis en Turquie. Et l’Iran a mis en garde contre une attaque sur la Syrie, affirmant qu’elle pourrait « embraser toute la région. »L’Iran, dominé par les chiites, a soutenu le régime Assad. Les rebelles sont principalement sunnites. En Syrie, le général en chef de l’Armée  Syrienne libre, le groupe de coordination comprenant les factions rebelles, a déclaré à  Richard Engel de NBC que les frappes aériennes étaient nécessaires pour arrêter Assad de lancer des attaques chimiques encore plus larges. « S’il n’y a pas d’action, nous craignons que dans les prochains jours, pas les prochaines semaines, Bachar va utiliser des armes chimiques et de matières chimiques contre des zones très larges et, je le crains,  pourraient tuer peut-être 20.000 ou 30.000 personnes de plus,» at-il dit.

(Sources: NBC News)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.