Dossier corruption au Québec :LA DÉPOSSESSION DES QUÉBÉCOIS

Le château  des Desmarais à Sagard,le centre de la corruption au Québec.
Le château des Desmarais à Sagard,le centre de la corruption au Québec.

 

Montréal, Québec – Voici déjà quelques liens à l’appui de notre dossier. Nous ne voulons pas vous surcharger d’informations. Nous ne vous présentons maintenant que la pointe de l’iceberg. Vous trouverez ici de l’information sur certains instituts et groupes québécois impliqués dans la recherche et le développement de l’hydrogène comme combustible, et constaterez que l’État québécois, notamment via la Caisse de dépôts et de placements du Québec, et Power Corporation, impliqué via ses filiales TOTAL et Gaz de France-Suez, nagent dans de mêmes eaux. Plus d’informations suivront.

Ministère des ressources naturelles, Québec, 2001

L’hydrogène une voie pour l’avenir

(http://www.mrn.gouv.qc.ca/publications/energie/energie/20014017.pdf)

Au cours des dernières années, des centres de recherche, des organismes et des entreprises du Québec ont développé – dans plusieurs cas, en relation avec le projet Euro-Québec Hydro-Hydrogène (http://en.wikipedia.org/wiki/Euro_Quebec_Hydro_Hydrogen_Project) des connaissances et des savoir-faire de nature à leur permettre de tirer profit des importants efforts de conception en cours pour la mise au point de véhicules à hydrogène ou de systèmes de production décentralisée d’électricité.

Répertoire des organismes, des entreprises et des groupes de recherche actifs dans le développement des technologies de l’hydrogène.

-Institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ)

L’IREQ, situé à Varennes, est actif dans la recherche sur l’hydrogène depuis plusieurs années. Ses chercheurs, intéressés par le stockage de l’hydrogène, ont créé le Consortium Hydrures formé de spécialistes de l’IREQ, de l’Université Laval, de l’Institut de recherche sur l’hydrogène/UQTR, de l’Université McGill, de l’INRS – Énergie et matériaux, et des compagnies GfE* et GKSS*.

http://www.hydroquebec.com/comprendre/autres-sources/autres.html

-Laboratoire des technologies électrochimiques et des électrotechnologies (LTEE)
Le LTEE, centre de recherche et de développement d’Hydro-Québec spécialisé en technologies relatives à l’utilisation de l’électricité, situé à Shawinigan, s’intéresse aussi à la production et à l’utilisation de l’hydrogène.

http://www.cre-mauricie.qc.ca/doc_uploads/cre/documents/forum-societe-civile/creneau-Hydrogene-J-Dube-12%20octobre%202012.pdf

-Centre des technologies du gaz naturel (CTGN)

Le CTGN, à Boucherville, a été mis sur pied par Gaz Métropolitain en association avec Gaz de France. On y effectue des études et des essais sur la production d’hydrogène et sur l’approvisionnement des piles à combustible.

http://www.powercorporation.com/fr/societes-du-groupe/pargesa-holding-sa/filiales/#gdf-suez

http://tvanouvelles.ca/lcn/economie/archives/2012/02/20120210-061835.html

-Institut de recherche sur l’hydrogène (IRH)
L’IRH, rattaché à l’Université du Québec à Trois-Rivières, constitue le principal centre de recherche sur l’hydrogène au Québec et l’un des rares centres de recherche entièrement voué à ce domaine dans le monde. Ses chercheurs y effectuent des travaux sur le stockage de l’hydrogène

http://irh.uqtr.ca/

-Chaire en électrocatalyse – Chaire de recherche rattachée à l’Université de Sherbrooke
Les chercheurs qui y sont associés y font des études et des travaux de recherche sur les matériaux d’électrodes. 
Dans les domaines de production et stockage d’énergie, les travaux en cours vient a mettre au point des piles à combustible à oxyde solide efficaces à des températures inférieures à 600 degrés Celsius, des piles au lithium plus performantes et à diminuer le coût d’opération et de production de ces deux types de pile, de même que les coûts de production d’hydrogène par électrolyse de l’eau (matériaux peu onéreux et faciles à mettre en forme).

https://www.usherbrooke.ca/chimie/recherche/domaines-de-recherche/electrochimie/

-Chaire en hydrogène – Chaire de recherche, rattachée à l’Université McGill
Ses recherches portent principalement sur le stockage d’hydrogène dans des hydrures métalliques (métaux amorphes) et sur des accumulateurs (piles) faisant appel à ces hydrures.

http://www.mcgill.ca/gradapplicants/category/tags/hydrogen-storage

-HYDROGEN SYSTEMS INC.

Hydrogen Systems Inc. de Montréal a développé une nouvelle technologie de production d’hydrogène par électrolyse en collaboration avec la firme belge Vandenborre Technologies N.V., dont elle est la filiale.
Seul lien trouvé pour Hydrogen Systems Inc.

http://www.chemicalarchive.com/company-hydrogen-systems-inc-in-montreal-4280

-TISEC
Cette firme conseil de Dollard-des-Ormeaux récemment mise sur pied par les dirigeants de TEKTREND développe des méthodes d’analyse et d’examen de réservoirs d’hydrogène et de divers gaz liquéfiés ou comprimés.

http://www.tisec.com/SI/hydrogen.php

-Les entreprises H POWER du Canada inc.

Sise à Saint-Laurent, Les entreprises H POWER du Canada inc. développent et fabriquent des piles à combustible adaptées à des besoins résidentiels et commerciaux en association avec la compagnie américaine H POWER du New Jersey.

http://www.genesis.rutgers.edu/Partners/hpower.html

-Systèmes Énergétiques Stuart (SES)

Elle développe et met au point des systèmes de production d’hydrogène à des fins industrielles et énergétiques, dont un est dédié au ravitaillement de véhicules (station-service d’hydrogène)

http://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2alpha/alpha-fra.html?lang=fra&i=1&index=alt&srchtxt=STUART+ENERGY+SYSTEMS+INC

-TEKTREND
Radiée d’office suite à une fusion
https://opencorporates.com/companies/ca_qc/1143705581

-STOCO
Hydro-Québec, Shell Hydrogen et Gesellchaft für Elektrometallurgie (GfE) ont conclu une alliance dans le but de développer et de commercialiser des produits pour le stockage de l’hydrogène.
Pas de lien internet sur cette alliance

-HYDROGENAL
Située à Bécancour, cette usine de production d’hydrogène est la copropriété d’AIR LIQUIDE et de Hydro-Québec.

http://www.spipb.com/choisir/entreprises/entreprises_du_parc/hydrogenal/

http://becancour.opendi.ca/791527.html

-E-H2

Bécancour

APPUI À L’UNIVERSITÉ ou QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES ET À E-H2 INC. concernant la création d’une filière québécoise de l‘hydrogène.

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache%3Ax9tkHAVB924J%3Awww.assnat.qc.ca%2FMedia%2FProcess.aspx%3FMediaId%3DANQ.Vigie.Bll.DocumentGenerique_8155%26process%3DDefault%26token%3DZyMoxNwUn8ikQ%2BTRKYwPCjWrKwg%2BvIv9rjij7p3xLGTZDmLVSmJLoqe%2FvG7%2FYWzz+&cd=3&hl=fr&ct=clnk&gl=ca

Source : Gouvernement du Québec

http://www.mrn.gouv.qc.ca/publications/energie/energie/20014017.pdf

Direction de la planification et de la recherche
5700, 4e Avenue Ouest, local A 405
Charlesbourg (Québec), G1H 6R1

 

(À suivre)

Sources: le Groupe Avant-Garde,François Harvey

Publicités

2 commentaires sur “Dossier corruption au Québec :LA DÉPOSSESSION DES QUÉBÉCOIS

  1. Les politiciens veulent vraiment vendre Hydro-Quebec pour ensuite faire du frick avec l’hydrogene $$$$$

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.