Syrie : L’attaque chimique a été perpétrée par des terroristes soutenus par l’Arabie saoudite !

 

Le journaliste Seymour Hersh
Le journaliste Seymour Hersh

 

Syrie : L’attaque chimique a été perpétrée par des terroristes soutenus par l’Arabie saoudite ! (SeymourHersh, journaliste américain)

Dans un article publié par la London Review of Books (Revue des livres de Londres), Seymour Hersh, journaliste américain de renom, accuse l’administration Obama de « manipulation délibérée d’informations », après l’attaque chimique du 21 août à Ghouta en Syrie.

Les Etats-Unis savaient que le Front Al-Nosra avait les moyens techniques de produire du gaz sarin en grosse quantité et l’ont volontairement caché afin de mieux blâmer le régime syrien !

Dans son article intitulé « Le Sarin de qui ? » (« Whose Sarin ? »), le journaliste américain affirme que l’attaque aux armes chimiques du mois d’août a été perpétrée par des militants soutenus par l’Arabie saoudite et non par le gouvernement syrien, comme l’avait prétendu les soi-disant groupes d’opposition en Syrie et leurs soutiens occidentaux !

Au mois d’août, aucun média occidental n’avait relayé cette possibilité, lui préférant la thèse communiquée par des sources gouvernementales israéliennes et américaines et empressé d’accuser le président syrien Bachar al-Assad de ces atrocités.

Les groupes terroristes avaient colporté des allégations infondées sur l’utilisation d’armes chimiques par l’armée arabe syrienne à Ghouta, dans l’espoir de convaincre « les Etats-Unis de bombarder la Syrie » précise Seymour Hersh, puisque le président américain Barack Obama avait fait de l’utilisation des armes chimiques, une « ligne rouge ».

Suite à l’attaque chimique du 21 août, Washington avait intensifié sa rhétorique de guerre contre le gouvernement syrien. Ce dernier n’a évité une intervention militaire occidentale qu’en acceptant le plan russe consistant à mettre son arsenal chimique sous contrôle international.

Les raisons pour lesquelles Barack Obama a finalement renoncé in extremis à frapper le régime seraient, selon Seymour Hersh, à rechercher dans les informations contradictoires qui lui seraient parvenues sur la véritable origine de l’attaque chimique, à moins que le président se soit abstenu d’ouvrir un nouveau front, synonyme de dépenses draconiennes…

Source : Parti Anti Sioniste

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.