Alerte corruption au Québec:LES MOTIFS CACHÉS DES SURPLUS D’HYDRO-QUÉBEC

Hydro-Québec 001

ATTENTION: LE GROUPE AVANT-GARDE A PUBLIÉ SON DOSSIER SUR L’HYDROGÈNE ET LA DÉPOSSESSION DES QUÉBÉCOIS.

ALERTE MÉDIAS : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
EXCLUSIF!!! PARTAGEZ LARGEMENT.
LES MOTIFS CACHÉS DES SURPLUS D’HYDRO-QUÉBEC : ENRICHIR DES INTÉRÊTS PRIVÉS GRÂCE À L’HYDROGÈNE

Par le Groupe Avant-Garde.

Montréal, Québec-Le Québec et sa principale ressource naturelle, l’hydroélectricité, sont la cible d’une vaste entreprise de collusion ultrasecrète visant à faire main-basse sur nos ressources énergétiques.

La manœuvre, en cours de réalisation depuis plusieurs années, a impliqué la construction de multiples barrages hydroélectriques sur nos grands cours d’eau, comme la rivière Romaine, mais aussi sur de modestes rivières comme, par exemple, la rivière Ouiatchouan, à Val-Jalbert. Elle a aussi compris l’implantation de gigantesques parcs à éolienne. Des barrages et des installations en apparence superflus en regard des énormes surplus énergétiques créés par Hydro-Québec. Des travaux financés par l’ensemble des contribuables québécois qui subissent des hausses récurrentes de leurs factures d’électricité, nous qui les voyons grimper bien au-delà du taux de l’inflation. Le tout tandis que, pendant ce temps, l’administration de la société d’État et ces surplus sont remis en question par tous les éditorialistes et autres fabricants d’opinion publique du Québec.

L’opération a pour but délibéré d’endetter, de dévaluer Hydro-Québec pour favoriser sa privatisation.

Cette entreprise, volontairement conçue pour spolier les Québécois, s’est opérée jusqu’à maintenant dans un silence complet grâce à la complicité des gouvernements qui se sont succédés à Québec depuis plusieurs années. Des gouvernements tous liés de près à Power Corporation comme il l’a été largement démontré. Une complicité partagée par les médias d’information, eux-mêmes contrôlés soit par les conglomérats impliqués dans cette entreprise de dépossession, soit par des gouvernements complices.

La manœuvre, en cours de réalisation, s’entoure ainsi d’un silence médiatique et étatique entier. Un couvre-feu complet assorti par une politique de diversion de l’opinion publique en nous orientant vers de faux débats de société. L’objectif : d’une part, chercher l’appui de la population pour privatiser Hydro-Québec et, d’autre part, détourner notre attention des véritables buts recherchés par ceux qui entendent prendre le pouvoir sur nos ressources énergétiques. Le but final: opérer la révolution de l’hydrogène comme nouveau et principal vecteur énergétique et s’accaparrer de cette ressource.

L’HYDROGÈNE : LE COMBUSTIBLE DE DEMAIN

Mais en fait, en matière d’hydrogène comme combustible, demain, c’est déjà aujourd’hui, c’était même avant-hier. Tous les grands constructeurs automobiles ont déjà présenté leurs moteurs à l’hydrogène.

Il n’y a rien de plus commun que l’hydrogène, élément le plus abondant de l’univers. On le trouve en grande quantité dans le Soleil et les étoiles, et sur Terre.

L’hydrogène est en voie de devenir dans un avenir très rapproché la forme d’énergie la plus recherchée et la plus utilisée au monde.

LE PÉTROLE DU FUTUR EST DANS L’EAU

Il est très simple, par électrolyse, de séparer la molécule d’eau pour en extraire l’hydrogène; un peu d’électricité fait l’affaire. Faites passer un volt et demi dans un peu d’eau, vous séparerez la molécule d’eau en ses deux composantes et en retirerez l’hydrogène. Faites transiter beaucoup d’électricité dans beaucoup d’eau, vous obtiendrez beaucoup de ce puissant combustible, déjà utilisé depuis longtemps par la NASA. C’est d’ailleurs de l’hydrogène fabriqué à Magog et à Bécancour qu’utilise l’agence américaine pour le lancement, notamment, de ses navettes spatiales. Depuis plus de quarante ans, l’emploi d’hydrogène est aussi privilégié par le programme aérospatial français ARIANE. L’hydrogène est aussi déjà utilisé, plus près de chez nous, dans nombre d’autobus de la Colombie-Britannique et par tous les équipements qui roulent à l’aéroport Pierre-Elliot Trudeau de Montréal.

Des armées d’ingénieurs, des dizaines de groupes de recherche (une soixantaine de scientifiques seulement à l’Université du Québec à Trois-Rivières) et nombre de sociétés québécoises planchent en ce moment sur la phase finale de la transition de notre société vers l’hydrogène comme combustible tout azimut de demain. Il servira à l’électrification des transports, dans le chauffage des maisons, dans les véhicules de promenade, dans l’aéronautique, partout où des besoins énergétiques se feront sentir.

Hydro-Québec, notamment, possède tous les brevets nécessaires pour le stockage et le transport de l’hydrogène. Mais tous ces efforts, toutes ces données passent sous l’écran radar des médias sensés informer la population. Et nos gouvernements, à la solde de puissants conglomérats impliqués dans la révolution de l’hydrogène, gardent le silence le plus absolu sur ce qui nous attend car ils n’entendent pas en faire profiter les Québécois. Même si ce sont les contribuables qui paient en ce moment le prix fort pour la construction de barrages en apparence inutiles ou pour de l’électricité produite à des coûts faramineux par les parcs à éoliennes propriétés des sociétés liés à des groupes tels Power Corporation, EDF et TOTAL. Pas question de nous faire profiter des avantages financiers de cette révolution par l’hydrogène. Non, ce sera réservé à un petit groupe de puissants de ce monde. Car, finalement, mettez la main sur les surplus énergétiques du Québec et utilisez nos cours d’eau pour en soutirer l’hydrogène, et vous serez, demain, à la tête du plus puissant des empires, le plus riche, aux ramifications les plus étendues. Non, il est hors de question pour les conspirateurs que cette ressource aux possibilités infinies demeure la propriété des Québécois. D’où le silence total dont les gouvernements et les médias entourent cet enjeu.

COMME LE NEZ DANS UN VISAGE

Tous les plans sont là, accessibles dès lors que l’on fouille internet avec les mots-clefs appropriés. Et la vérité, pour peu qu’on la recherche dans la bonne direction, apparaît alors comme le nez dans un visage. Le Québec a été identifié par toutes les parties impliquées comme le producteur d’électricité privilégié pour la fabrication de l’hydrogène. Le port de Sept-Îles, ouvert à l’année longue, a été retenu pour le transport de l’hydrogène liquide qui sera embarqué à bord de barges reliées entre elles et tirées en convois vers, notamment, le port allemand de Hambourg par d’énormes cargos eux-mêmes propulsés à l’hydrogène.

C’est là, dans l’hydrogène, dans la mainmise sur nos ressources hydroélectriques que réside, d’une part, la logique de développement en apparence totalement irresponsable d’Hydro-Québec qui accumule des surplus énergétiques colossaux. Une logique qui, d’autre part, a besoin du secret le plus absolu puisqu’il s’agit, à terme, de déposséder les Québécois de leur principale richesse après leur avoir fait payer le prix fort pour son développement.

Tous les débats de société auxquels on assiste en ce moment au Québec, qu’il s’agisse de la souveraineté, de la charte des valeurs québécoises, des investissements de 115 millions de dollars par Québec dans la recherche de pétrole sur Anticosti, pour ne nommer que ceux-là, sont des leurres. Pendant que le focus est fait sur le présumé pétrole d’Anticosti, l’hydrogène est en train de nous glisser entre les doigts. L’avenir que l’on nous mijote n’a rien à voir avec ces enjeux qui sont, pour les membres les plus proches du pouvoir du gouvernement québécois, très secondaires. Dans la réalité, il s’agit de détourner l’attention des Québécois de la révolution énergétique qu’on leur prépare, et de dévaloriser au maximum, à leurs yeux, Hydro-Québec, de sorte que nous en venions à souhaiter sa privatisation. Une idée que partagent déjà bon nombre de payeurs de taxes. Voilà le but final de la mascarade en cours. Car, encore une fois, les groupes financiers impliqués veulent s’assurer de pouvoir préparer en toute tranquillité et à bas prix l’achat d’Hydro-Québec et de ses actifs et d’acquérir ainsi un pouvoir illimité sur cette ressource intarissable.

Power Corporation, notamment, est au cœur de cette entreprise occulte de dépossession du peuple québécois. Sa filiale TOTAL, impliquée entre autres dans l’exploitation des sables bitumineux en Alberta, le groupe AREVA qu’il contrôle et EDF dans laquelle Power a une forte participation planchent tous avec ardeur sur la filière hydrogène. On a même déjà élaboré les plans des futures stations-services qui fourniront le nouveau carburant aux voitures à l’hydrogène; Power veut s’assurer la plus large part possible de l’énorme puissance que l’on aura soutirée aux Québécois.

L’actuelle première ministre Pauline Marois a déjà, elle-même, déclaré, dès le 10 juin 2002, que « l’hydrogène est un secteur énergétique prioritaire pour le Québec. Il fait partie des créneaux que nous entendons développer. Le gouvernement vient d’ailleurs de contribuer à la création de E-H2, une nouvelle entreprise québécoise chargée de développer et de commercialiser les technologies du projet Euro-Québec Hydro-Hydrogène et autres technologies basées sur l’hydrogène. » Il faut croire qu’elle s’était alors échappée, car elle n’a plus jamais mentionné le mot « hydrogène » publiquement par la suite quand il s’est agi de débattre des enjeux énergétiques au Québec. Elle se sert maintenant d’Anticosti pour opérer une nouvelle diversion pour retenir l’attention des groupes environnementaux et du public québécois. Mais il est vrai que les liens qui rattachent Pauline Marois à la famille Desmarais et à Power Corporation ne sont plus à démontrer.

Apparemment, les plus puissants « tycoons » de notre société sont alliés dans cette méga-collusion de nature criminelle. Comment comprendre autrement l’implication de Pierre-Karl Péladeau à la présidence d’Hydro-Québec et en politique? Ou bien il est au courant de ce qu’on entend véritablement faire de nos ressources hydroélectriques et il n’en a pas parlé, ou bien la première ministre Marois le lui a caché, ce qui apparaît invraisemblable. Est-il permis de penser que monsieur Péladeau travaille aussi à aller se chercher sa part du pactole à venir?

CONCLUSION

Nous allons maintenant nous faire faire la passe à une échelle phénoménale, par la dépossession de notre principale ressource naturelle. À moins que nous nous réveillions enfin aux réalités qui nous entourent, l’intention qui a guidée ceux qui se sont impliqués depuis des mois dans la préparation du présent dossier. Notre souhait porte, en fait, sur la nationalisation de l’hydrogène pour payer la dette du Québec.

Vous trouverez dans les prochains jours, sur notre site, en annexes, tous les liens utiles pour la démonstration que nous effectuons, et davantage d’informations sur cette gigantesque et criminelle entreprise de collusion qui tente de nous dérober notre richesse collective.

Vidéos (mise à  jour  18  mars 2014):

 

Sources: Le Groupe Avant-Garde,François Harvey ,Front Commun écologiste-Québec,Louis Robidoux

Publicités

42 commentaires sur “Alerte corruption au Québec:LES MOTIFS CACHÉS DES SURPLUS D’HYDRO-QUÉBEC

  1. Ce texte a un certain sens jusqu’à temps qu’on parle de l’hydrogène. C’est de la pure paranoïa de penser que l’hydrogène sera la source d’énergie dans le transport qui dominera tous les autres. Il y a encore de sérieux défis techniques à résoudre avant que ce soit envisageable a grand échelle et SURTOUT plus économique que les autres sources d’énergie disponible. Ces défis seront peut être jamais résolus. Les enjeux sont le stockage, la quantité d’énergie dans un petit volume, la sécurité, les coûts et finalement et non le moindre l’efficacité net de l’électrolyse.

    Jérôme, ingénieur

    J'aime

  2. De toute façon Hydro a toujours été là pour offrir des tablettes dorées aux petits amis du pouvoir, Libéraux, Péquistes, et autres. J’ai travaillé chez Hydro. On me demandait parfois de disparaître car j’étais trop en avance sur mon travail.C’est de la corruption à l’état pur et bien sûr qu’aucun vérificateur au-dessus de tout soupçon ne peut vérifier les livres de la boutique. Les salaires y sont faramineux. C’est une grosse vache très grasse, intouchable. Elle engraisses les amis de tous les partis. Un maudit ménage serait à faire dans cette boutique. Vous, savez, j’ai déjà eu affaire aux ingénieurs d’Hydro. Des ignares dont on devait d’urgence corriger les erreurs en faisant venir des techniciens compétent. Car, comment veux-tu être au courant de ce qui se passe avec un cigare à la gueule dans ton bureau. Vous voulez régler l’économie du Québec. Une petite visite dans les archives secrètes d’Hydro aiderait beaucoup à régler le problème.

    J'aime

  3. Bon, assez révélateur !
    Pour ce qui est de Pauline Marois et ses entrevues, c’est la police qui accuse, non la Première ministre de ce temps, Pauline Marois. Est- ce que les autres premiers ministre en ont parlé ? non, secret d’état et de planche à projets ! cessez vos attaques inutile et concentrons nous sur la vrai corruption de Power corporation et le lobbying américain car c’est de EUX que l’on a nationnalisé l’électricité ceux qui la possédait avant, y la veulle back !
    Oui, il y a des conspirateurs mais jamais les Québécois privatiseront HQ car celle-ci est né de l’effort du libéral de Jean Lesage, le grand René Lévesque que tous nous louangeons et ils marcheront sur moi pour le faire !!!!!!!!!!!!!!!!
    Oui, à l’hydrogène, c’est super propre et préparez-vous, le changement se fera tel les Dvd et Cd versus Tape deck, Ecran plasma versus tubes, Caméra digitale versus à film… Préparez vos porte-feuilles et la récupération et Suivons de prêt nos politiciens car comme Phillippe Couillard le fait, on va se faire passer un sapin vous savez où. À ce que je vois, plus ça change pire c’est ! Et, moi, c’est Pierre Carl Péladeau qui a mon vote, un administrateur, pas un chirurgien donneur de pilules de couillardé. Je le hais pour ce qu’il fait à la Gaspésie, qui a toute sa vie été le lieux des Nègres blancs d’Amérique.
    Lise Joseph

    J'aime

    1. ce que vous dites porte a réfléchir ! ils ont passé sur plusieurs corps avant vous ! concernant l’hydrogène et de la vente au privé par la connivence des gouvernements ,des administrateurs , des Desmarais ,du politique !! les libéraux ! ,des corporations ! une administration douteuse parallèle ,sont a s’accaparé les richesses ,notre patrimoine Québécois ; L’EAU ,L’HYDROGÈNE , LES STRUCTURE BARRAGES ,les rivière du Québec ,le grand nord ! le plus grand pouvoir ,nous l’avons au Québec !! la plus grande arnaque mondial se produit ici au QUÉBEC ! PAR LES MAFIEUX BIEN EN PLACE ET DE CONNIVENCE ! c’est un cas de haute trahison ! manigancer pour voler le bien du peuple !! on est après vendre nos richesses nos infrastructures , moi aussi je suis prêt a risquer ma vie pour sauver le patrimoine de mes frères Québécois !!

      Aimé par 1 personne

  4. Que doit ton faire se révolter? On devrais arreter de se plaindre et de faire les moutons et de dire toute cette corruption partout je commence toute suite merci Mr Duchaine

    J'aime

  5. Non mais c’est une vraie farce… La Marois ok mais pourquoi il y a pas Charest ??? 9 ans de Corruption !!!!

    J'aime

    1. Oui,Charest figure au menu…de même que Couillard.J’écris depuis longtemps qu’il faut se débarrasser de la race politicienne élue depuis des décennies à Québec.
      Regarde un peu et tu trouveras plein d’articles sur les libéraux aussi.

      J'aime

  6. Se sont tous de beaux s….d…on se fait plumer comme des poulets à abattoir sans rien faire ni rien dire….alors!

    J'aime

  7. L’empire Desmarais est clairement lié à toutes ces manigances, mais vous devriez davantage vous méfier du Parti libéral du Qwebec que de Pauline Marois. Il est également un peu tordu de lié PKP à toute cette affaire quand on sait qu’il est l’ennemi juré de l’empire Desmarais et de Power Corporation.

    Vous devriez publier le lien vers ce livre (Desmarais, la dépossession tranquille), un véritable petit bijou, dont le premier chapitre est entièrement lié aux TRÈS douteuses manoeuvres en cours chez Hydro-Québec depuis le début des années 2000, dans le but de privatiser notre société d’État au profit de cet empire machiavélique… Les loups sont dans la bergerie et il est minuit moins une.

    À quand une enquête publique sur Hydro-Québec afin de démontrer à la population qu’il sont en train de se faire voler leur joyau national?

    http://www.archambault.ca/le-hir-richard-desmaraisla-depossession-tranquille-ACH003101555-fr-pr

    J'aime

  8. Mais quelle idée de payer la dette du Québec avec les profits des matières premières… C’est juste moins pire vu le niveau de conditionnement social a utiliser une valeur monétaire qui créé près de 100millions d’intérêts a payer par jour au pays parce qu’on emprunte pour imprimer nos billets! La dette va quand meme continuer si le système monétaire actuel reste en place, meme en repartant a zéro sur la dette…

    J'aime

  9. une désobéisance civile hummmm! laisser moi vous dire qu’on est pas sorti de l’auberge, accusation crimminelle, blessures ,amandes, même peut-être des victimes morte, même si le peuple se lève et réussi a passé au travers des policiers québequois, nos politiciens provinciaux vous enverrons l’armé sans aucun doute,on a qu’à se rappelé en 1970 avec l’enlèvement de pierre laporte, trudeau a instaurée la loi martiale avec un couvre feu au québequois, alors moi je crois plutôt qu’il faut faire des demandes au gouvernement pour faire ce qu’il faut pour accumulé les preuves , envoyé une escouade à hydroquébec pour faire la lumière sur ce que vous ditent,faire un ménage absolue dans cette gagn là , mettre en place des personnes digne , et surtout changé le système de contrôle de cet entitée en donnant le pouvoir à toute l’assemblée législative ,c’est à dire même à l’opposition ,tous nos députés régionaux de tous les partis que nous avons élus auront le pouvoir de toutes les décisions concernant hydroquébec ,hausse de tarif,salaire ,primes, projets,contrôle administratif complet, avec ça sa va être pas mal plus difficile de nous floué, le système actuel ne sert plus les québéquois depuis plusieurs années à hydroquébec, c’est notre bien collectif à tous ,je me souvient il y a plusieurs années , quand hydroquébec se présentais devant la régie de l’énergie pour demandé des hausses de tarif ,ils se fesait dire non souvent, maintenant sa passe comme dans du beurre, faut croire qu’ils ont des petits amis là aussi ?

    Aimé par 1 personne

  10. On efface tout ça, l’hyper-temps vous a déjà dépassé. Le salut de la Chine passe par le retour de la filière nucléaire aux sels de Thorium. Et le mandat qui a été donné n’est pas une éternité et demi. Renseignez-vous bon Dieu.

    J'aime

  11. En supposant qu’à un moment donné les piles à combustible seront abordables et la production d’hydrogène aura atteint une masse critique , il sera toujours au moins trois fois plus cher pour alimenter une voiture à pile à combustible (hydrogène) (HFCV) qu’un véhicule électrique (EV). Ce chiffre provient de l’expert en pile à combustible Ulf Bossel qui explique le gaspillage que représente le HFCV comparé aux véhicules électriques.

    http://www.aveq.ca/actualiteacutes/est-ce-que-les-vehicules-a-hydrogene-peuvent-rivaliser-avec-les-vehicules-electriques

    J'aime

  12. Le projet à l’aéroport P-É Trudeau à été un échec sur toute la ligne vu que les véhicules tombaient très souvent en panne et ces avaries causaient de sérieux problèmes de gestion au sein d’un aéroport en pleine opération.

    Et c’est ainsi, qu’ils ont tout reconverti. Donc l’hydrogène ne fonctionne pas, et non, ce n’est pas l’avenir.

    L’avenir est électrique, et non à l’hydrogène!.
    http://roulezelectrique.com/un-projet-pilote-majeur-a-lhydrogene-au-quebec/

    J'aime

  13. Cette article est peut-être aussi une diversion car faire de l’hydrogène par électrolyse consomme plus d’énergie quel en produits, vraiment plus. À un tel point qu’il est inutile ou complètement fou de faire de l’hydrogène par électrolyse. Donc si un jour nos voitures roulent avec de hydrogène et bien les seuls à blâmé seront nous même car nous aurons laissé des gens s’enrichir sur notre dos et avec notre argent en nous vendant un produit de consommation fictif qui est l’hydrogène. Il y a une méthode plus simple et auto génératrice pour faire de l’énergie avec de l’eau par combustion mais personne ne va la commercialiser car aucun riche pourrais s’enrichir. Donc rester ignorant et croyez les médias qui vous vide les poches en vous vendant de la fausse énergie avec votre propre argent.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.