Les savants russes auraient découvert une méthode sure de clonage du mammouth

Un impressionnant mammouth...très bien conservé.
Un impressionnant mammouth…très bien conservé.

*Traduction personnelle de la langue russe.Mon contact vient de la région de Vladivostok…et il vous salue tous.

C’est avec une nouvelle force dans les cercles pseudo-scientifiques que les savants russes vont  de nouveau parler de clonage d’un mammouth. Des scientifiques  du Yakutsk enquêtent actuellement sur du  sang de mammouth bien conservé. C’est l’une de leurs  dernières découvertes,et elle procure  beaucoup  de sensations.

 L’histoire  des recherches sur le mammouth laineux  a commencé à la même époque  qu’avec l’histoire de la lutte de l’ homme de la Terre pour sa survie, c’est juste qu’à la  fin, il était beaucoup plus rapide que l’animal ,pour le suivre et l’abattre. À cette époque,il y a plus de 12,000 ans, les Humains de la Terre ,grossièrement appelés « hommes préhistoriques,hirsutes et supposément ignares et illettrés, auraient exterminés les mammouth laineux pour la viande, les peaux et les os de l’animal, ou tout simplement pour  se tenir au chaud . Maintenant ,les mammouths  sont trouvés dans le pergélisol:des  milliers d’ années après s’être couché sur la glace, nous  sont  parvenus parfaitement conservés. Mais pour parler sérieusement de clonage, vous devez, en premier lieu,établir  son génome complet (son chemin, son ADN serait déjà décrypté en Russie), et, d’autre part, recréer un ensemble des cellules de mammouth  viables (il faut  les retrouver toutes), et, en troisième lieu, nous avons besoin d’une mère porteuse, et ce n’est que le problème, parce que le mammouth et l’éléphant – c’est comme un éléphant et un roquet,en terme de différence.

Le sang de mammouth bien conservé  est  la sensation principale de l’histoire de la reconstitution  des animaux fossiles.

Le mammouth découvert récemment dans le  Iakoute,est  pour les scientifiques est la première (importance) dans plus d’une centaine d’années pour vraiment faire leur grand bonheur. Sur l’île de Little Lyakhovsky Novosibirsk ,un archipel, ils ont réussi à déterrer les restes du mammouth  glacé ,probablement âgé de 60 ans à sa mort , que des  prédateurs ont  probablement mordu. Les scientifiques  ont été surpris par  le fait suivant : peu après  que la carcasse a été retiré de la couche de glace, elle a commencé à saigner.

« Ce tube avec un agent de conservation – GTA appelé – dit le chef d’un musée gigantesque nommé Lazarev Semyon Grigoriev -. Prélever un échantillon de sang. »

Les employés de l’Université sont venus à la conclusion que l’hémoglobine dans le sang à transporter l’oxygène mammouths ,qui pourraient se faire même à de très basses températures. Théoriquement, le sang,ce moteur naturel  pourrait devenir le principal matériau de construction pour élaborer  le clonage du génome d’un ancien mammifère disparu.

«Si le sang n’est pas détérioré , s’il ne gèle pas, alors il devrait y avoir de l’hémoglobine, des érythrocytes, et il doit y avoir aussi  des cellules qui  peuvent ne pas être en vie, mais ces cellules pourraient être  structurellement intactes, » – dit le directeur adjoint de l’Institut de zoologie (Saint-Pétersbourg) Alexei Tikhonov.

Les savants russes auraient découvert une  méthode sure de clonage.
Les savants russes auraient découvert une méthode sure de clonage.

Il reste une question importante qui reste  ouverte:soit celle  du  financement du projet – selon des estimations approximatives, pour le clonage de cet  éléphant préhistorique ,cela nécessite au moins un million de dollars. Mais une fois  trouvé, les paléontologues croient, que cela  aidera à faire une véritable percée dans  nos connaissances sur les mammouth  et dans la science de l’évolution de la vie, et peut-être dans quelques années de nouveaux  mammouths  ,venant  de cette espèce éteinte ,marcheront à nouveau sur la Terre .

Source: un ami  correspondant en Russie

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.