Un iceberg faisant la moitié de l’île de Manhattan s’est détaché du Groenland

Un immense morceau de glace, dont la superficie équivaut à la moitié de l’île de Manhattan, s’est détaché du glacier du Groenland à la fin du mois de juin.

 

« C’est un très gros grondement qui a résonné à travers de fjord, alors que divers morceaux de glace commençaient à se briser », a relaté la scientifique canadienne Denise Holland, qui a filmé la scène.

Son mari et elle faisaient partie de l’équipe de chercheurs de l’Université de New York qui étaient sur place.

Dans la vidéo, on peut voir d’impressionnants morceaux de glace se désagréger, alors que l’eau s’agite autour. Puis, un gros fragment, d’une hauteur d’un demi-kilomètre, se détache et commence à voguer vers l’océan, laissant derrière lui plusieurs débris.

Un iceberg faisant la moitié de l’île de Manhattan s’est détaché du Groenland

Le détachement de cet iceberg est l’un des plus importants phénomènes de vêlage filmé. Lors de cette désagrégation, entre cinq et huit milliards de tonnes de glace ont disparu.

Ce genre d’événement inquiète grandement les glaciologues et les climatologues quant à la montée du niveau de l’océan. La vidéo qu’a tournée Mme Holland pourrait toutefois aider les scientifiques à mieux prévoir la variation du niveau de l’océan.

En moyenne, le Groenland perd entre 200 et 250 milliards de tonnes de glace chaque année. Il s’agit d’une forte augmentation par rapport aux années 1990, où environ 50 milliards de tonnes disparaissaient chaque année.

La fonte du Groenland élève le niveau de l’océan de 3,5 millimètres par an.

 

La fonte des glaces s’est accentué au Groenland.

 

En septembre 2017,même un feu de forêt était détecté.

 

Mais dormez tranquille,car Donald Trump a déjà affirmé que ce n’était qu’une machination et un mensonge!

 

Pendant ce temps le monstrueux iceberg s’approche d’un petit village groenlandais:

 

 A general view shows an iceberg stranded near the village of Innaarsuit, in the Avannaata Municipality, northwestern Greenland, 12 July 2018 (issued 13 July 2018). The Avannaata Municipality was alarmed on 11 July, after a huge iceberg was grounded just outside the village of Innaarsuit. According to local media, police asked villagers who live closest to the water, to leave their houses over fears the iceberg could calve and affect the village with a tsunami.
La police groenlandaise a exhorté les habitants de l’île d’Innarsuit dont les maisons sont situées sur la côte, à s’en éloigner par crainte de submersion si le bloc de glace venait à se rompre.

La police groenlandaise a exhorté les habitants de l’île d’Innarsuit dont les maisons sont situées sur la côte, à s’en éloigner par crainte de submersion si le bloc de glace venait à se rompre.

« Nous craignons un vêlage (la séparation) de l’iceberg, provoquant une inondation dans la zone », a déclaré vendredi Lina Davidsen, chef de sécurité pour la police du Groenland.

Le village, situé dans le nord-ouest du Groenland, compte 169 habitants, mais seuls ceux vivant à proximité de l’iceberg -repéré jeudi- ont été évacués, a indiqué Ritzau.

« L’iceberg est toujours proche du village, la police est actuellement en discussion pour voir la suite des événements », a déclaré Kunuk Frediksen, l’un des responsables de la police groenlandaise. 

La découverte de cet immense bloc de glace intervient quelques semaines après la diffusion d’une vidéo -par des scientifiques de l’Université de New-York- d’un iceberg se détachant d’un glacier, dans l’est du Groenland.

En 2017, quatre personnes sont mortes et onze ont été blessées à la suite d’un tsunami à proximité d’un autre village groenlandais, sur la côte ouest.

http://www.youtube.com/watch?v=7tyfSlnMe8E

 

 

 

 

 

Publicités

L’humanité en danger:Un premier loup “mutant” de Tchernobyl a quitté la zone d’exclusion

Les loups gris de la zone interdite radioactive autour du site de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl se propagent maintenant dans le reste du monde, avec dans leurs bagages des gènes mutants, selon une nouvelle étude.

 

En 1986, des explosions détruisaient un réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine, libérant environ 400 fois plus de retombées radioactives que la bombe atomique larguée sur Hiroshima, selon l’Agence internationale de l’énergie atomique. De nombreuses études sur les effets des retombées radioactives de Tchernobyl sur son environnement ont donné des résultats contradictoires. Alors que certaines études suggéraient que la faune locale avait souffert, d’autres ont découvert des preuves que les animaux, au contraire, prospéraient, probablement parce que la zone d’exclusion – dépourvue de population – devint une réserve naturelle.

Les loups gris ont particulièrement prospéré dans la zone d’exclusion, avec une densité de population dans la zone estimée jusqu’à sept fois plus élevée que dans les réserves environnantes. Compte tenu de cette densité de population élevée, les chercheurs s’attendaient à ce que certains loups nés dans la zone se dispersent dans les paysages environnants. Maintenant, et pour la première fois, “nous avons suivi un jeune loup qui a définitivement quitté la zone d’exclusion“, explique Michael Byrne, écologiste à l’Université du Missouri, à Columbia.

Les scientifiques ont en effet suivi 14 loups gris dans la région biélorusse de la zone d’exclusion – 13 adultes de plus de 2 ans et un mâle juvénile de 1 à 2 ans – en les équipant de colliers GPS. “Aucun loup ne brillait – ils ont tous quatre pattes, deux yeux et une queue“, a tout de même tenu à rassurer le chercheur, non sans humour. Si les loups adultes restaient dans la zone, le juvénile, en revanche, errait bien au-delà de ses limites. Le jeune loup a commencé à s’éloigner constamment de son domaine vital environ trois mois après que les scientifiques aient commencé à suivre ses mouvements. Au bout de 21 jours, l’animal s’est retrouvé à environ 300 kilomètres de la zone d’exclusion.

En raison d’un dysfonctionnement du collier GPS, les chercheurs n’ont pas pu déterminer si l’animal était finalement revenu ou non dans la zone d’exclusion. S’il s’avère que certains loups commencent à s’éloigner, ainsi que d’autres animaux, la zone d’exclusion de Tchernobyl pourrait alors alimenter d’autres populations de la région. Concernant la propagation des gènes “mutants”, il s’agit ici d’un domaine de recherche complètement nouveau, mais le chercheur note que ce n’est pas quelque chose pour lequel il s’inquiète.

Source

 

 

 

 

En 2100, 75% des terriens pourraient être touchés par des vagues de chaleur mortelles

Une étude très alarmiste estime qu’en cas d’une absence de réduction drastique des émissions de GES, pas moins de 75% de l’humanité pourrait être victime de canicules terribles et meurtrières à la fin du siècle.

Vague de chaleur sur cette ville.

 

“Les vagues de chaleur meurtrières sont un phénomène très fréquent. Le fait que notre société ne s’inquiète pas davantage des dangers que cela implique m’échappe” a déclaré Camilo Mora, professeur à l’université de Hawaï à Manoa (États-Unis) et principal auteur de l’étude publiée dans la revue Nature Climate Change le 17 juin 2017.

Lors de la parution de cette étude il y a un an, l’accent avait été fortement mis dans les médias sur le fait qu’actuellement, 30% de la population mondiale est confronté à des vagues de chaleur potentiellement meurtrières durant 20 jours par an ou plus. Cependant, ces mêmes recherches indiquaient également – et cela n’avait pas beaucoup été relayé – qu’à l’horizon 2100, ce serait le cas de 75% des humains !

“La canicule qui a frappé l’Europe en 2003 a causé la mort d’environ 70 000 personnes, soit plus de 20 fois le nombre de personnes tuées dans les attentats du 11 septembre” a également indiqué Camilo Mora.

Ce genre de canicule est d’ailleurs bien plus fréquent que nous le pensons. Citons par exemple la canicule de Chicago en 1995 (700 morts) ou encore celle de Moscou en 2010 (plus de 10.000 décès). Beaucoup plus récemment, à l’été 2017, c’est une incroyable canicule qui s’était installée en Inde et au Pakistan avec un nouveau record de température établi à 53,5°C et des milliers de personnes décédées. Il faut également savoir que le nombre de périodes caniculaires ayant fait plus d’une centaine de morts dans ce pays a été multiplié par deux en un demi-siècle.

Ainsi, outre la montée des eaux qui a récemment été évaluée à 6 degrés dans une autre étude, les scientifiques prévoient aussi une augmentation de 5°C de la température moyenne à la surface du globe si les émissions de gaz à effet de serre ne baissent pas drastiquement et rapidement.

Actuellement, la canicule frappe le Québec et selon un article paru dans MétéoMédia le 7 juillet 2018, 54 personnes ont déjà perdu la vie.

Sources : National Geographic – RTL – CNews

 

 

 

 

Réchauffement climatique:le niveau des océans pourrait augmenter de… 6 mètres !

Des climatologues pensent que les actuels modèles du réchauffement climatique seraient en deçà que ce qui pourrait se passer dans la réalité après le XXIe siècle. Les chercheurs pensent que le niveau des mers pourrait monter de 6 mètres, une situation qui durerait alors plusieurs milliers d’années.

Si l’on peut calculer avec précision le temps qu’il fera dans quelques jours, d’autres données entrent en compte lorsqu’il est question de prédire le climat de la Terre sur des décennies, des siècles voire des millénaires.

Par ailleurs, calculer avec précision le comportement d’une grande masse d’eau sur une grande durée à partir des mouvements des molécules composant cette dernière n’a encore jamais été fait. En revanche, il existe des lois macroscopiques telles que de la mécanique des fluides ou encore la thermodynamique, nécessitant moins de calculs pour arriver à des résultats acceptables, c’est-à-dire un comportement moyen.

Les chercheurs utilisent d’autres méthodes tels que la paléoclimatologie, c’est-à-dire la science des climats d’une époque géologique donnée (paléoclimats). Il s’avère que dans le passé de la Terre, il est possible de trouver la trace de climats plus chauds accompagnés d’un taux ce CO2 élevé.

Concernant notre présent, rappelons que même si l’humanité parvient à limiter le réchauffement climatique global à 2 °C d’ici à la fin du XXIe siècle, le climat changera, et ceci pour très longtemps. Il s’agit de l’avis de chercheurs internationaux dont certains français provenant entre autres du CNRS, du CEA et de diverses universités ayant ensemble publié une étude dans la revue Nature Geoscience le 25 juin 2018.

Les scientifiques se sont appuyés sur les archives paléoclimatologiques portant sur les derniers 3,5 millions d’années afin de démontrer que plusieurs intervalles durant l’histoire de la Terre étaient de 0,5 à 2 °C plus chauds que notre époque préindustrielle, comme l’indique un communiqué du CEA.

Les résultats de cette étude laissent penser que les actuelles prédictions concernant le réchauffement climatique sous-estimeraient l’impact de ce dernier. L’étude évoque le recul perpétuel des glaciers durant des milliers d’années ou encore les déplacements rapides des zones climatiques et leurs écosystèmes vers les pôles (et en altitude).

L’élévation des températures dans l’hémisphère Nord s’accompagnera selon les scientifiques d’une libération de gaz à effet de serre comme le méthane, actuellement piégé dans le pergélisol et dont l’effet ne devrait pas être négligeable dans l’emballement des températures à la surface.

Les chercheurs se sont accordés pour dire que le niveau des océans sera plus élevé d’environ 6 mètres et que cette hausse persistera durant des millénaires. Il est également question des vitesses de montée du niveau de la mer qui devraient être supérieures à ce qui a été évoqué auparavant, notamment par les membres du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

Sources : CEA – Futura Sciences

 

Future carte de l’Amérique du Nord par Gordon-Michael Scallion

 

 

 

Angela Merkel serait-elle en train de briser l’UE?

Loin d’être la sauveuse de l’Europe, la chancelière allemande la détruit progressivement, lit-on dans un article de Politico. Saura-t-elle gagner la bataille en défendant sa politique migratoire?

La chancelière allemande Angela Merkel n’est pas du tout une «sauveuse de l’Europe», comme elle est présentée par une partie des politiques occidentaux, affirme Politico.

La réponse d’Angela Merkel à la crise des réfugiés en Europe lui a valu dans le monde entier une réputation de «Jeanne d’Arc des temps modernes», de défenseur audacieux des idéaux occidentaux contre une attaque populiste. Mais en réalité, la destruction de l’Union européenne est la conséquence de sa politique migratoire, sans qu’elle ne prête attention, estime l’auteur de l’article.

«Au-delà des préoccupations nationales, de plus en plus d’anciens alliés de Merkel posent une question encore considérée comme sacrilège dans une grande partie de l’establishment allemand: déchire-t-elle l’Europe?», lit-on dans l’article. «Chère Angela Merkel, après presque 13 ans en tant que chancelière, la seule chose qu’il vous reste en Europe, c’est l’animosité, a déclaré Malte Pieper, correspondant de la radio allemande ARD, dans un commentaire. Toutes les réunions des derniers mois l’ont illustrée. Aidez-nous à arrêter définitivement l’Europe qui vire vers la division au lieu de l’unité! Faites place à la chancellerie à un successeur».

Cette déclaration a soulevé une vague de réactions à Berlin, note Politico. Les élites politiques allemandes nourrissent des craintes sérieuses: les institutions démocratiques allemandes ne sont pas aujourd’hui assez fortes pour préserver l’Europe, seule Angela Merkel le peut. La chancelière devrait donc l’emporter dans toutes les confrontations. Car personne ne veut être blâmé pour avoir «détruit l’Europe».

Mais si la crise de la zone euro avait «fissuré» le continent, le problème des réfugiés a laissé un «gouffre», selon le média. Car cette fois-ci, l’Allemagne n’offrait pas d’aide, mais elle en demandait. Et la réponse d’une grande partie du reste de l’Europe a été clairement «Non».

Même si Merkel «gagne la bataille» à Bruxelles, la guerre concernant sa politique migratoire, et par extension son avenir politique, continuera certainement de faire rage, conclut l’auteur.

Le quotidien allemand Bild a publié un article consacré à la récente rencontre entre la chancelière allemande Angela Merkel et Vladimir Poutine qui s’est déroulée dans la résidence du Président russe à Sotchi.

Selon l’auteur de l’article, le dirigeant russe «a clairement montré à Mme Merkel qui est le maître non seulement dans la résidence présidentielle mais aussi sur la scène internationale».

Ainsi, le média rappelle que la veille de la rencontre avec la chancelière allemande, Vladimir Poutine avait rencontré le dirigeant syrien Bachar el-Assad, accusé par Angela Merkel de «massacres de masse».

Précédemment, M. Poutine avait inauguré le pont de Crimée reliant la Russie continentale à la Crimée, ce qui avait été critiqué par le gouvernement allemand, poursuit l’auteur.

Malgré tout cela, quatre semaines avant le Mondial 2018, Angela Merkel «reste assise chez Poutine à Sotchi».

«L’hôte du Kremlin pourrait difficilement être encore plus satisfait», résume le quotidien.

En déplacement en Russie, Angela Merkel a été accueillie dans la résidence du Président russe à Sotchi. Il s’agit de la première rencontre entre le chef de l’État russe et la chancelière allemande depuis que ceux-ci ont entamé leur quatrième mandat.

À l’issue de cette rencontre, Vladimir Poutine a affirmé que la conversation avec Mme Merkel avait été riche et opportune tandis que la chancelière allemande a souligné que les bonnes relations avec Moscou font partie des intérêts stratégiques allemands.


EN COMPLÉMENT…ET EN CONCLUSION

«Le temps où l’on pouvait tout simplement compter sur les États-Unis pour nous protéger est révolu», a estimé Angela Merkel, appelant les pays d’Europe à «prendre leur destin en main».

La chancelière allemande a estimé jeudi que l’Europe ne pouvait plus compter sur les États-Unis pour la «protéger» en toute circonstance.

«Le temps où l’on pouvait tout simplement compter sur les États-Unis pour nous protéger est révolu», a déclaré Angela Merkel lors d’une cérémonie en présence d’Emmanuel Macron.

«L’Europe doit prendre son destin en main elle-même, c’est notre défi pour l’avenir», a-t-elle ajouté.

Les propos d’Angela Merkel font écho à la récente déclaration du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, qui a indiqué que les États-Unis, comme acteur international, ont perdu leur vigueur, et à cause de cela, leur influence à long terme».

Donald Trump a annoncé,en mai 2018, qu’il retirait son pays de l’accord signé à Vienne en juillet 2015, provoquant une vive réaction parmi ses alliés européens.

Washington a promis de rétablir l’intégralité des sanctions levées, mais a aussi annoncé la mise en place de sanctions encore plus sévères.

En fait,les états unis utilisent l’Europe pour se protéger, contre les guerres qu’ils ont provoqué.

Je ne crois pas un seul instant aux déclarations de la paysanne Merkel et encore moins celle de Trump .La doctrine des néocabalistes américains qui s’inspire de celle de Paul Wolfowitz et de Zbigniew Brzeziński est justement d’éviter que les casques à pointes décident de faire cavaliers seuls et surtout qu’ils opèrent un rapprochement avec la Russie.

L’Euro était un rampart à la dédolarisation. Or, l’Euro et le Dollar, tout comme la Livre Sterling et le Yen, vont tous connaitre un réajustement monétaire qui va  faire passer les pays riches d’Europe … à pays tout juste développés. L’empire américano sioniste s’effondre, uniquement parce que ces gens sont des irresponsables et des criminels compulsifs qui ne vivent jamais que du pillage, du mensonge, de la tromperie et du non respect des règles qu’ils imposent pourtant à tous les autres pays de la Terre. Le seul moyen de nous en sortir, c’est de se retrousser les manches, et de profiter de la mise à niveau de tous les pays que l’on pillait jusqu’à maintenant. Et les USA n’en profiteront probablement jamais…parce qu’ils devront affronter la pire crise économique de l’histoire humaine quand ils devront réhausser le plafond ,déjà trop haut,de leur dette nationale !

L’instant décisif  pour lancer la Seconde Révolution américaine est arrivé!

 

Sources diverses dont : SpoutnikNews,Politico,Bild,etc

 

Réalisme fantastique:Une anthropologue britannique a créé l’humain parfait

L’humain parfait aurait de longues oreilles, une poche comme les kangourous et une peau reptilienne

 

Une anthropologue britannique a récemment présenté dans une émission de télévision un mannequin représentant selon elle l’humain idéal que l’évolution pourrait engendrer. Il s’agirait d’un humain « biologiquement parfait » selon la créatrice.

 

Récemment, il a été  évoqué par des scientifiques que  les possibles évolutions humaines dans le futur concernant la perte (et le gain) de certains membres, la taille du corps et du crâne ou encore en ce qui concerne l’obésité ainsi que l’intelligence.


EN COMPLÉMENT

Quelles seront les évolutions humaines dans le futur ?

Si nous avons plutôt bien cerné comment l’homme a évolué avant nous, déterminer la façon dont celui-ci poursuit son évolution est un exercice plus compliqué. À quoi pourrait-on s’attendre dans le futur ?

 

Depuis l’antiquité on étudie l’humain!
Déjà de grands intervenants avaient agi pour améliorer la race humaine…en général!

À quoi ressembleront les êtres humains dans des milliers d’années ? Auront-ils des propriétés physiques différentes tels que de nouveaux membres ou une peau d’une autre couleur ? En réalité, nous n’en savons strictement rien. Ce qui ne fait aucun doute, c’est que l’être humain poursuit son évolution – et cela est le cas de puis les australopithèques d’il y a 3,5 millions d’années.

Notre ancêtre était plus petit, moins élancé et sa boîte crânienne plus réduite. D’ailleurs, ses capacités cognitives étaient largement en dessous des nôtres, en tout cas en termes de QI. Faudrait-il pour autant se baser là-dessus pour imaginer de futurs humains avec un crâne trois fois plus volumineux ? Le fait est que la logique de l’évolution n’est pas calquée sur une éventuelle continuité associée aux différents ancêtres de l’humain. En réalité, celle-ci est plutôt due au hasard des mutations génétiques, ainsi qu’à la nature de l’environnement dans lequel nous vivons.

Quoi qu’il en soit, les Homo sapiens gagnent en taille au fil des générations, comme l’indique par exemple une étude menée en France et relayée par Doctissimo. Un gain de 11 cm en moyenne a été observé chez les hommes – et 8 cm chez les femmes – durant les cent dernières années. L’humain grossit également : entre 1975 et 2014, le pourcentage d’hommes obèses a triplé et doublé chez les femmes.

Il faut tout de même savoir qu’une limite biologique a été définie en ce qui concerne notre taille, à savoir 2,20 m. Au-delà, la solidité et la stabilité de notre corps seraient mises à mal. En réalité, la stature moyenne va augmenter, mais pas indéfiniment. Quant à l’obésité qui est aujourd’hui une véritable épidémie, celle-ci est liée à nos comportements alimentaires et pourrait être inversée.

Si depuis toujours, notre intelligence n’a cessé de gagner des points de QI, la tendance semble aujourd’hui  être en berne. Selon plusieurs études, nos enfants sont moins intelligents que nous, et leurs enfants le seront encore moins, une nouvelle fois en termes de QI. Des chercheurs norvégiens indiquent que cela pourrait venir de notre environnement culturel.

Revenons à des considérations physiques. Le crâne a tendance à se réduire chez l’Homo sapiens sapiens, et non l’inverse. En effet, le crâne de l’Homo sapiens mesurait 360 cm3 de plus que le nôtre. Et puis, que penser des accouchements avec une tête qui deviendrait de plus en plus grosse ?

Enfin, s’il existe de nombreuses spéculations sur de nouveaux membres qui pourraient apparaître chez l’homme, différentes théories existent sur ceux qui pourraient disparaître : l’appendice, le coccyx ou encore le petit orteil !

Source


 

Soldats d'élite iraniens
Quel sort sera réservé aux soldats d’élite de toutes les nations?

 

 

 

 

Alice Roberts est une anthropologue et anatomiste enseignant à l’Université de Birmingham (Royaume-Uni). En revanche, celle-ci est davantage connue du public pour avoir présenté de nombreux documentaires scientifiques sur les chaînes d’outre-Manche que sont la BBC et Channel 4.

Justement, c’est sur BBC 4 que l’intéressée a présenté il y a peu son « humain parfait » à partir de l’image de son propre corps, dans une émission baptisée Can Science Make Me Perfect ? dont un extrait est visible en fin d’article. Il faut savoir que l’émission est à l’origine du projet, puisque c’est cette dernière qui a contacté Alice Roberts pour la mettre au défi de réaliser cette œuvre.

Par ailleurs, le mannequin a été façonné en collaboration avec le spécialiste de l’anatomie humaine Scott Eaton ainsi qu’une petite armée de maquettistes et de spécialistes en effets spéciaux. Celui-ci possède de longues oreilles, des jambes inspirées de celle des émeus et des pieds comportant trois gros doigts de pieds. Il faut surtout noter la présence d’une poche ventrale comme celle que possèdent les kangourous.

Alice Roberts a déclaré que l’humain issu d’une parfaite évolution aurait une peau reptilienne permettant de bloquer les ultraviolets, un cœur avec davantage d’artères, des yeux sans cils et des oreilles capables de mieux entendre. Et vous, qu’en pensez-vous ?

EN CONCLUSION

Le Nouvel Ordre Mondial est-il en train de nous exposer son projet de remplacement de la race humaine…par l’intermédiaire de ses savants « lèche-bottes » rationalistes?

 

Québec:une société néolibérale qui encourage la destruction de l’environnement

Il  était exactement 8 heures pile ce matin,16 juin 2018 qu’une entreprise d’émondage bien connue a Repentigny (Émondage 2000 ) arrive  avec  de l’équipement (une déchiqueteuse (No licence: RY41777) ) et au moins trois employés.Ceci se passait  au 505 rue Pierre Paul,a Le gardeur (Repentigny).


Photo provenant du site web d’Émondage 2000.

 

Ils commencent aussitôt a tailler les branches de deux magnifiques sapins  qui poussaient la depuis plus de 40 longues années.

Les oiseaux s’y réfugiaient la nuit,les jours  de tempêtes et certains y passaient l’hiver.C’était aussi l’endroit qu’avaient choisi  trois couples d’écureuils pour y  creuser leur terrier.

Nous parlons ici,d’un écosystème qui a mis longtemps a se préparer de façon naturelle.

Donc a 8h00 ,ces déchaînés de la scie et de la déchiqueteuse  éliminent  au moins 3 arbres extraordinaires…réveillant au passage,plusieurs personnes dont quelques locataires de plus de soixante-dix ans,mais cela …on s’en fout royalement!

A 8h57 exactement,ils ramassent leur  équipement et s’en vont comme si de rien n’était.

A 9h03 je suis sorti faire prendre une marche a mes petites chiennes et je les revoie de retour,quelques maisons plus loin.

Je leur demande:Avez-vous un permis pour abattre de si beaux arbres?Le contremaître me répond qu’ils n’en ont pas besoin pour  émonder les arbres .

Je leur fait remarquer que je ne suis pas fou et qu’ils viennent juste de couper 3 arbres au coin de la rue.

On me répond que oui,ils avaient un permis pour  couper ces arbres et il est sur la porte de la maison.Il fallait couper ces arbres parce que leurs troncs étaient pourri!(ce qui s’est avéré faux :les troncs étaient  en santé et…pas de permis accroché è la porte…donc c’est une action illégale de destruction de l’environnement.

JE PROTESTE…MÊME SI TOUT LE MONDE DORT AU GAZ A REPENTIGNY

Je tiens a protester vigoureusement sur cette façon grotesque et dépassé de couper des arbres en milieu urbain sous la seule logique de la demande du propriétaire.

Je vais faire parvenir cette article a tous les partis politiques actuels et a divers médias.Je considère que les animaux vivants en milieu urbain ont des droits et leurs écosystèmes aussi.

L’avenir est entre nos mains,pas dans celles des spéculateurs immobiliers avec leur vision de profits!Il s’agit de l’avenir de nos descendants,si cela vous intéresse!

Michel Duchaine

Défenseur de la Terre


VOICI LES PHOTOS QUE J’AI ÉTÉ PRENDRE DE L’ÉVÉNEMENT:

Le 505 rue Pierre Paul a Le Gardeur vu de côté…pendant le travail.

 

La maison vue de face..Les arbres ont rapidement été coupé.
C’étaient des arbres de plus de 20 pieds de haut.

 

Autre plan

 

Un premier tronc montre une excellente santé et aucune moississure!
2 autres troncs montrent une santé parfaite!

 

EN CONCLUSION

Je vais   médiatiser ce crime même en sachant que la possibilité que la justice  puisse s’établir sur cette affaire soit proche de 0.

Tout simplement parce que l’événement se passe dans une petite ville de banlieue de Montréal qui comme toutes les autres petites villes de banlieue,va préférer  protéger  les amis du système  politique et social corrompu du Québec.

Ce système comprend tous les politiciens néolibéraux,les profiteurs de l’immobilier,les maires,ces petits tyrans et roitelets  des villes,les banquiers,les gros docteurs  libéraux corrompus,les policiers qui ne font qu’obéir aux ordres sans réfléchir,etc,etc,etc

Dans quelques années quand 40% des formes de vie actuelles auront disparues,vous vous souviendrez de cet article et comprendrez!