Les armes du Nouvel Ordre Mondial:les robots remplacent les humains sur les champs de bataille

De nouveaux types de robots-soldats seraient mis au point pour remplacer surtout...les fantassins,sur les champs de bataille.
De nouveaux types de robots-soldats seraient mis au point pour remplacer surtout…les fantassins,sur les champs de bataille.La Zone 51 serait mise à contribution.

 

WASHINGTON  – L’expérience de la guerre et de la séquestration  aurait amené une  nouvelle ère dans  l’Armée américaine qui  travaille à devenir « une force plus petite, plus meurtrière, facilement déployable et très agile», selon le général Robert Cone, lpenseur et le chef responsable  de la doctrine de commandement du service.

Mais combien plus petit peut devenir  une surprise.

Pendant que les  remarques  tombaient lors du Symposium de l’aviation de l’armée à Arlington, en Virginie, le 15 janvier 2014, Cone a  tranquillement largué une bombe. L’armée, dit-il, étudie la possibilité de réduire   la taille de l’équipe de combat d’une brigade d’environ 4000 soldats à 3000 au cours des années à venir, et de remplacer les soldats perdus avec des robots et des plates-formes sans pilote.

«J’ai des directives claires à  suivre :si vous pouviez  penser que les robots  peuvent  effectuer certaines tâches en termes de maniabilité, en fonction de l’avenir de la force, » a-t-il dit, ajoutant qu’il a aussi « des directives claires à repenser » la taille du nombre de neuf hommes…pour le  peloton d’infanterie.

Il a mentionné l’utilisation de véhicules terrestres sans pilote qui suivraient les  plates-formes pilotées, ce qui nécessiterait moins d’armure et de protection, réduisant ainsi le poids d’une équipe de combat de brigade.

Au cours des 12 dernières années de  guerre, « en fonction de la protection de la force , nous avons sacrifié beaucoup de choses», dit-il. « Je pense que nous avons également perdu beaucoup de létalité. » Et l’armée veut  plus  de  maniabilité, de puissance de feu et  de déploiement.

L’armée est déjà sur la voie de réduire de 540 000 soldats à environ 490 000 d’ici la fin de 2015, et verrra probablement glisser ses forces  en dessous des  420 000 en 2019, selon les rapports.

Cone a déclaré que son personnel est en train de mettre sur pied un comité consultatif pour examiner ces questions, y compris aligner  une brigade plus  petite en nombre de soldats.

« Vous ne pensez pas  que 3000 personnes  sont  probablement probablement  suffisantes pour se débrouiller» avec les capacités technologiques accrues actuellement , a-t-il  demandé.

Il est difficile de voir un tel changement radical de la composition de l’équipe de combat de brigage comme autre chose qu’un mouvement du budget, porté sur la nécessité de réduire les coûts de personnel qui se nourrissent de  près de la moitié du budget total du service militaire.

Cône a  utilisé la Marine comme un exemple de ce que l’armée essaie de faire.

« Quand vous voyez le succès, franchement, que la marine a eu en termes de réduction du nombre de personnes à bord des navires, y a-t-il des fonctions de la brigade que nous pourrions automatiser – robots seuls  ou en association habité / sans pilote – et réduire le nombre de personnes qui sont impliqués compte tenu du fait que les individus sont notre principal coût « , a-t-il dit.

Certaines des « idées Lumineuses »  de la pensée de Cône ont  été reprises  par le lieutenant-général Keith Walker dans une interview le 6 janvier 2014   ,dans le magazine   Défense News.

Dans ce que  Walker a appelé «l’avenir profond » – sur le cadre de la période de 2030-2040  – il a dit que « nous devons changer fondamentalement la nature de la force, et cela  exigerait une percée dans la science et de la technologie. »

Bien que Walker, commandant des capacités de l’Armée US au « Integration Center », qui surveille les changements  de la modernisation de l’armée ainsi que les applications  de la  doctrine de Cône, n’a pas parlé de remplacer les soldats avec des robots, il a dit l’armée veut revoir son  ratio « dent-queue  » (dans le langage de l’état-major US : le ratio « Toot-tail »), ou le  ratio du nombre de soldats qui remplissent des fonctions de soutient  par rapport à ceux qui tirent réellement les ficelles.

«En ce moment notre équipe est à peu près deux tiers « dent » et un tiers « queue », de sorte que nous réduisons la taille de l’armée, vous pouvez finir par réduire d’un tiers la dent et deux tiers queue, mais demandez-vous  si vous pouvez tenir sur un solide  point d’appui,un équilibre? C’est peut-être la moitié . Le point est que vous obtenez de garder plus dent, plus de gens qui conduisent en fait des opérations sur le terrain et diminuer la structure de support « .

L’armée est déjà dirige dans cette voie dans la structure de ses équipes de combat de brigade, annonçant l’an dernier qu’il a été l’ajout d’un troisième bataillon de manœuvre à chaque brigade, avec l’ingénierie et les  capacités nouvelles de luttes aux incendies. Il ajoute plus de punch à ses équipes de combat de brigade, tout en réduisant le nombre d’équipes qu’il a sur les  champs  de 45 à 33 d’ici la fin de l’exercice 2017, tandis que le transfert se fera  de certains de ces soldats pour les brigades existantes. 

La querre du futur est déjà commencée,car elle est déjà planifiée.

Issu de la technologie spatiale,un véhicule sans pilote est mis en service et développé à White Sands.
Issu de la technologie spatiale,un véhicule sans pilote est mis en service et développé à White Sands.

 

Sources:Military Times

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.