Fukushima Alerte majeure Niveau record de rayonnement extérieur qui «peut tuer en 20 minutes» détectée

Ouvriers vérifient un conteneur de transport et une grue en vue de l'élimination du combustible nucléaire irradié de la piscine de combustible usé à l'intérieur du bâtiment du réacteur n ° 4 à (TEPCO) Fukushima Daiichi centrale nucléaire de tsunami paralysé de la Tokyo Electric Power Corp, à Fukushima
Ouvriers vérifient un conteneur de transport et une grue en vue de l’élimination du combustible nucléaire irradié de la piscine de combustible usé à l’intérieur du bâtiment du réacteur n ° 4 à (TEPCO) Fukushima Daiichi centrale nucléaire de tsunami paralysé de la Tokyo Electric Power Corp, à Fukushima.

Les niveaux de rayonnement extérieur ont atteint leur plus haut sommet , à la centrale nucléaire de Fukushima au Japon , met en garde le responsable de l’administration,depuis vendredi ,7 décembre 2013 .La Radiation  trouvée dans une zone à proximité d’un tuyau en acier qui relie les bâtiments des réacteurs pourrait tuer une personne exposée à l’intérieur de  20 minutes, selon les médias locaux .

L’opérateur de l’ usine et l’utilitaire responsable de l’assainissement de Tokyo Electric Power Company (TEPCO )  ont détectés  des niveaux de radiation d’enregistrement sur ​​un conduit qui relie les bâtiments des réacteurs et le tuyau de ventilation d’une  hauteur  de 120 mètres situé à l’extérieur ce vendredi,7 décembre 2013 . TEPCO  a mesuré à huit endroits autour de la conduite avec le niveau le  plus estimé à deux endroits – 25 sieverts par heure et environ 15 sieverts par heure , a indiqué la compagnie .

C’est le plus haut niveau jamais détecté à l’extérieur des bâtiments des réacteurs , selon radiodiffuseur local NHK . Plus tôt TEPCO avait  déclaré que  des niveaux d’au moins 10 sieverts par heure de rayonnement ont été trouvés sur le tuyau .

Il semble que les médias  nourris par les informations provenant de « l’intérieur » (les fameuses fuites internes)  précèdent toujours  les mises à jours de TEPCO.

Le tuyau de ventilation utilisé pour effectuer des gaz radioactifs après la catastrophe nucléaire peut encore contenir une masse importante,voire critique de substances radioactives , a ajouté  TEPCO  .

Le tremblement de terre en Mars 2011 avaient  déclenché un tsunami qui a frappé la côte du Japon , endommageant la centrale de Fukushima Daiichi et provoquant l’effondrement de trois réacteurs nucléaires . Les réacteurs  endommagés et hors de contrôle ont  brûlés le béton,créant des fissures importantes, tandis que l’eau utilisée pour les refroidir est devenue  une gigantesque  fuite dans le sol qui  contamine  les eaux souterraines  sous  les locaux de l’installation nucléaire . L’ eau radioactive stockée sur le site  s’infiltre  et se jette directement dans l’océan Pacifique  (à un niveau évalué entre 300 et 400 tonnes d’eau irradiée par jour).

La fuite d’eau a soulevé des problèmes de santé chez les voisins du Japon . Par exemple , la Corée du Sud a testé les poissons capturés au large des côtes du pays , selon le ministère de la pêche du pays .

Pendant ce temps , la présidente de la US Nuclear Regulatory Commission a assuré que l’ eau radioactive atteindra la côte Ouest des États-Unis à des niveaux sécuritaires (j’en doute fort tous les thons  pêchés près des eaux côtières ont été  trouvé radioactifs…méfions-nous du gouvernement US menteur) .

 » La plus grande quantité de rayonnement qui atteindra les États-Unis est de deux ordres de grandeur – 100 fois – moins que la norme de l’eau potable », a déclaré Allison Macfarlane à Tokyo vendredi , cité par Bloomberg .  » Donc, si vous pouvez boire de l’eau salée , que vous ne serez pas en mesure de le faire , il est encore assez faible . « 

Actuellement 400 tonnes d’eau contaminée est en cours de production sur le site sur une base quotidienne . Dans une tentative pour résoudre le problème de stockage de l’Agence internationale d’énergie atomique (AIEA ) a proposé mercredi envisager de dumping eau toxique dans l’océan après l’abaissement du niveau des matières radioactives .

 » En ce qui concerne les quantités croissantes d’eau contaminée sur le site , TEPCO devrait … examiner toutes les options pour la poursuite de sa gestion , y compris la possibilité de reprendre les décharges contrôlées ( dans la mer ) dans le respect des limites autorisées « , a déclaré l’AIEA dans un communiqué .

TEPCO a testé une machine de traitement de l’eau de haute technologie appelé ALPES , qui peut enlever toutes les matières radioactives de l’eau à l’exception du tritium (actuellement,la plus nocive de toutes). Toutefois , l’isotope de faible énergie est considéré comme  moins dangereux que d’autres isotopes radioactifs tels que le césium et le strontium , également contenus dans l’eau contaminé.

Ma  constatation et mon évaluation : on cherche à nous calmer,vu le dégré  très élevé de l’irradiation qui s’aggrave de jours en jours …face aux tentatives manquées de désinformation de la part de la compagnie TEPCO ,depuis 2 mois.

Sans les fuites d’informations en provenance des travailleurs sur place,TEPCO  nous maintiendrait totalement dans l’ignorance.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.