Ce que les Africains «fuient»: leurs propres catastrophes

La «pauvreté» que les Africains «fuient» lors de leur invasion continue de l’Europe n’est pas quelque chose qui «se produit» en soi, mais une catastrophe auto-infligée causée spécifiquement par une combinaison de faible QI et de surpopulation – et ils l’apportent. le démon de la catastrophe avec eux dans les pays blancs.

La situation tragique de l’Afrique a récemment été révélée par inadvertance dans un reportage canadien de CBC sur un Nigérian qui avait tenté d’envahir l’Europe par la Libye et la Méditerranée.

L’Africain, âgé de 34 ans et nommé Oluwaseun Femi Ijitola, travaillait comme chauffeur de taxi dans son pays d’origine et a décidé de tenter sa chance dans l’invasion de l’Europe « à la recherche d’une vie meilleure ».

Cependant, ses plans ont été vains lorsqu’il a été capturé par des voyous arabes et retenu en otage. L’article de Radio-Canada tente de dépeindre avec sympathie l’invasion d’Ijitola et sa détention ultérieure, mais c’est la description de ce qu’il fuyait qui offre un aperçu spectaculaire des conditions auto-infligées en Afrique.

L’article décrit la ville natale d’Ijitola comme suit:

«Le sol est épais de boue et d’égouts. Des planches de bois et des pneus sont éparpillé autour du bidonville, créant ainsi un sentier précaire.

«Nous devons marcher», déclare Oluwaseun Femi Ijitola, chauffeur de taxi âgé de 34 ans, connu sous le nom de Seun. « Aucun véhicule ne peut passer à travers. »

Il observe un air de honte alors qu’il scrute ce coin oublié de Lagos.

Au bord de l’eau de la plus grande ville du Nigeria, dans le quartier d’Oworonshoki, les habitants vivent dans une pauvreté extrême, sans système d’assainissement, d’électricité ou autre, dans des baraquements délabrés recouverts d’une bâche sale et de carton qui empêche à peine les pluies saisonnières.

Des poules, des chèvres et des chiens ramassent des tas d’ordures. Des bouteilles en plastique vides flottent sur la marée du lagon de Lagos.

C’est ce que Ijitola a risqué sa vie pour s’échapper en devenant l’un des centaines de milliers de migrants clandestins qui tentaient de traverser le désert du Sahara pour se rendre en Europe et espérer une vie meilleure.

«Je rêve de faire des études à l’étranger et c’est pourquoi je suis allé en Libye», dit-il.

Ijitola dit que la région est «très très dure » et ouvre un minuscule cadenas à sa cabane en bois. Sa femme et sa fille de cinq ans ne sont pas là.

«Je les ai envoyés rejoindre la belle-mère», dit-il. « Je ne peux pas les nourrir. »

On appelle des «garçons de la région» locaux, comme les gangs criminels qui extorquent de l’argent et punissent par  la violence occasionnellement, flânant à l’extérieur, fumant de la marijuana et buvant de la bière. »

L’article de Radio-Canada n’ose pas expliquer pourquoi une si grande partie de l’Afrique est un taudis dégradant: à savoir le fait que le quotient intellectuel moyen sur ce continent varie entre 60 et 80 et que les personnes ayant une aussi faible intelligence sont tout à fait incapables de créer ou de maintenir une société à l’occidentale.

La «maison» d’Ijitola est donc typique de ce que les Africains «fuient» – et de ce qu’ils apporteront à l’Europe une fois qu’ils l’auront complètement envahie.

 

 

 

Publicités

Un commentaire sur “Ce que les Africains «fuient»: leurs propres catastrophes

  1. Leur donner (ben oui) et leur apprendre à se servir de leurs 2 mains pour construire, bâtir, améliorer leur habitat, leur environnement afin qu’ils y restent.
    Ils convoitent ce qu’ils voient à la télé (quand ils en ont une) ou d’après ce qu’on leur raconte.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.