Nouvel Ordre Mondial: télévision et lavage de cerveaux

Lavage de cerveaux

À la télévision la désinformation massive, la météo, les résultats sportifs, le juste prix avec son public bien dressé qui rit, tape dans les mains sur commande, les émissions de télé-réalité avec son lot de dégénérés consanguins, des clips remplis de grosses voitures, de prostituées et de faux gangsters …

Dans la rue des troupeaux de consommateurs, lobotomisés par le petit écran, ils se pensent bien informés, ne veulent pas trop réfléchir, estiment vivre dans une démocratie puisqu’ils votent tous les cinq ans, à droite ou à gauche, selon le vent, et dont, les seules préoccupations sont la presse people, les grandes marques, les téléphones portables ou comment finir le mois …

La question qui est impossible d’éviter de se poser est :
dans la mesure où l’information que nous recevons est monolithique, formatée, décidée à notre place, dans quelle mesure pouvons-nous toujours prétendre être maîtres de nos opinions et de notre pensée ? Jusqu’à quel point la notion même de démocratie peut encore être pertinente si une partie si essentielle de notre liberté, à savoir la pensée, nous est ôtée ? En quoi sommes-nous encore sujets ou plutôt en quoi ne sommes-nous pas objets ? Jusqu’à quel point pouvons-nous affirmer avec certitude ne pas être ces machines de « Matrix » ou ces robots de « Terminator .

Publicités

5 commentaires sur “Nouvel Ordre Mondial: télévision et lavage de cerveaux

  1. la télé nous laisse t elle le choix de ne pas regarder ses contenus ? certes on peut ne pas avoir de télé, mais on ne peut rater l’influence d’autres médias qui prétendent informer. ce ne sont que le reflet d’un mouvement de foule et d’opinions, difficile pour une personne non critique vis à vis de la société et d’elle même de se défaire cette présence possiblement mais futilement indispensable … et pourtant c’est la multiplicité qui forge l’opinion personnelle, si on a une once de possibilité critique, ce qui n’est pas trop favoriser dans le monde social , on préfère la conformité au sein des petits groupes qui s’imbibent de la norme dont la limite haute et basse est préformatée …

  2. Jolie article ! Il montre que nous ne sommes pas seul dans ce combat. Qui gagnera ? les « tuteurs » (Principe de Kant) ou bien le peuple lui-même ? Ce combat doit passer par une réelle prise de conscience de la par de l’ensemble de nos concitoyens.
    Ils ne pensent pas que quelque chose va mal, quelque chose se trame… Enfin si : la hausse du chômage !
    La télévision est dangereuse. Et ce uniquement car ce sont des personnes malines qui tirent les ficelles, choisissent les images, les tendances, la mode, qui est gentil, qui est méchant… La liberté de pensée disparait peu à peu étant donné que peu d’entre nous pensent par eux même, du moins, prennent du recul par rapport à une liste d’évènements fraichement relatés par les médias.
    Bien vrai quant à la démocratie aussi ! Pourquoi appeler démocratie notre politique, n’est-ce pas purement illusoire, cette démocratie ? C’est une toute autre question qui mérite réflexion dans un prochain article ma foi…

    1. Absolument mon ami,dans la suite que je vais donner à cet article,je parlerai du vrai visage de ce « néolibéralisme » qui ose prétendre s’appeler démocratie…encore.
      La vraie démocratie est morte depuis longtemps déjà.
      Je crois qu’elle a commencé à mourir le jour de la naissance de la Federal Reserve Bank aux États-Unis d’Amérique.

Répondre à Michel Duchaine Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.