Sous pression depuis le début du mois, la banque portugaise Millenium BCP s’est effondrée de plus de 8% lundi à la Bourse de Lisbonne, en raison des craintes des investisseurs sur la nécessité de renforcer son capital.

A la clôture, le titre a dévissé de 8,18% à 2,02 centimes d’euro, dans un marché en baisse de 2,84%, après avoir chuté auparavant en séance jusqu’à 9,09%, atteignant un nouveau minimum historique.

Alors que le président de la banque, Nuno Amado, avait tenté d’apaiser les investisseurs la semaine dernière en assurant que la BCP n’avait pas besoin d’une augmentation de capital, la nervosité entourant le titre n’est pas retombée.

 

La plus grandemillennium_bcp-300x169 banque du Portugal au bord de l’effondrement, après un 1er trimestre catastrophique

Parmi les motifs d’inquiétude des intervenants du marché figure l’intérêt manifesté par la BCP pour la course au rachat de Novo Banco, née en août 2014 des décombres de Banco Espirito Santo et mise en vente par la Banque du Portugal.

Avant de pouvoir concourir à cette vente, la BCP est censée rembourser d’abord les aides de l’Etat, soit 750 millions d’euros reçus dans le cadre d’une injection de fonds publics de 3 milliards d’euros dont elle a bénéficié en 2012.

Exclue début juin de l’indice international MSCI Global, la banque avait vu son bénéfice net chuter de 33,7% à 46,7 millions d’euros au premier trimestre 2016, pénalisée par la dépréciation de son portefeuille de titres de l’Etat.

Selon des analystes locaux, les investisseurs s’inquiètent aussi des mauvaises créances de la BCP, même si les provisions dans ce domaine ont diminué pendant cette période de 20,1% à 160,7 millions d’euros.

Source: romandie

Publicités